SCHÉMA LOCAL DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE DE L'AGENAIS ET DE LOT-ET- GARONNE SLESRA. 3 juillet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHÉMA LOCAL DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE DE L'AGENAIS ET DE LOT-ET- GARONNE SLESRA. 3 juillet 2014. @AggloAgen. www.agglo-agen."

Transcription

1 SCHÉMA LOCAL DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE DE L'AGENAIS ET DE LOT-ET- GARONNE SLESRA 3 juillet

2 SOMMAIRE INTRODUCTION Une initiative de l Agglomération d Agen face à un enjeu majeur Dans un contexte de mutation des acteurs... 4 SYNTHÈSE DE LA DÉMARCHE D ÉLABORATION DU SCHÉMA Une démarche concertée au fil d un long processus Repères chronologiques de la démarche d élaboration du schéma... 8 UNE STRATÉGIE FORMULÉE EN 5 AMBITIONS ET 28 ACTIONS POUR PROMOUVOIR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET LA RECHERCHE SUR LE TERRITOIRE Ambition I : Promouvoir de façon continue et sous un label commun l offre d Enseignement Supérieur et les ressources locales en matière de Recherche et de Développement Technologique Ambition II : Renforcer l offre d Enseignement Supérieur et de Recherche du territoire en capitalisant ses atouts Ambition III : Renforcer les liens entre Enseignement Supérieur - Recherche et Territoire Ambition IV : Promouvoir la qualité de la vie étudiante sur Agen et le Lot-et-Garonne Ambition V : Concevoir un dispositif de pilotage pérenne partagé entre l Agglomération d Agen et le Conseil Général, fondé sur le dialogue avec les établissements d Enseignement Supérieur et de Recherche, l Etat et la Région permettant la prise en compte des attentes des acteurs du territoire

3 INTRODUCTION 1. UNE INITIATIVE DE L'AGGLOMÉRATION FACE À UN ENJEU MAJEUR... À l'heure de la société de la connaissance, caractérisée par la circulation de gigantesques quantités d'informations qui s'échangent à travers le monde à une vitesse telle qu'elle semble avoir aboli les distances, la question de l'éducation et de la formation de nos concitoyens est un enjeu majeur. Car pour se repérer dans cette nouvelle dimension que tissent ces flux croissants d'information numérique, les femmes et les hommes du 21ème siècle ont plus que jamais besoin d'une boussole et d'éléments de référence pour être à même de choisir leur chemin. Cette boussole indispensable, c'est la capacité de raisonnement qu'acquiert chaque personne, compétence essentielle pour être à même de se repérer dans un monde de plus en plus complexe. Et à cet égard, la formation, du primaire au supérieur, constitue sans aucun doute le moyen le plus sûr pour permettre au plus grand nombre de développer cette compétence. La formation doit également permettre à chacun de découvrir de nouveaux horizons, en termes de culture générale, d'enjeux scientifiques, techniques ou sociétaux, pour se doter des références nécessaires à la compréhension du monde et pour relever les défis qui nous font face. Enfin, par son adossement à la recherche, la formation rend possible l'accès à des domaines de connaissances toujours plus étendus dont les contenus doivent être actualisés en permanence. Pour toutes ces raisons, l'enseignement supérieur et la recherche doivent être une préoccupation majeure de tout élu local soucieux de l'avenir de son territoire. Il nous faut être attentifs aussi bien aux possibilités d'accès de nos concitoyens à des formations de qualité à la fois diversifiées et adaptées aux défis qu'ils ont à relever qu'aux productions de la recherche disponibles sur le territoire. La dimension Enseignement Supérieur / Recherche doit être considérée comme partie intégrante des ressources du territoire à prendre en compte pour élaborer et faire vivre un projet de développement local porteur d'une réelle ambition. C'est pourquoi dès 2005, l'agglomération d'agen a fait le choix d'exercer, au titre des compétences facultatives, la compétence Enseignement Supérieur / Recherche, considérant cette thématique comme un complément essentiel de ses actions en matière de développement économique, d'aménagement de l espace communautaire ou de politique de la ville, actions qu'elle conduit au titre de ses compétences obligatoires. C'est ensuite à travers l'adoption de son contrat d'agglomération signé en 2010, que l'agglomération a réaffirmé son engagement dans ce domaine en y incluant l'élaboration d'un schéma local de l'enseignement supérieur et de la recherche, devançant ainsi une démarche que la Région Aquitaine allait elle-même engager un an plus tard

4 2.... DANS UN CONTEXTE DE MUTATION DES ACTEURS L'engagement de l'agglomération en faveur de l'enseignement supérieur et de la recherche apparaît aujourd'hui comme un positionnement précurseur d'un mouvement plus général visant à un meilleur ancrage territorial de ces deux champs d'intervention de l'action publique. Ce mouvement s'est manifesté particulièrement à l'occasion de plusieurs «événements» qui ont marqué la dernière période : signature entre l'arf 1 et la CPU 2 d'une convention cadre de coopération comportant notamment l élaboration de Schémas Régionaux de l Enseignement supérieur et de la Recherche dans chaque Région avec participation possible d'autres collectivités locales, tenue des Assises de l'enseignement supérieur et la recherche à l'automne 2012, adoption de la loi Fioraso en juillet 2013 qui stipule notamment que : Le service public de l'enseignement supérieur contribue à l'attractivité et au rayonnement des territoires aux niveaux local, régional et national en plus de sa contribution au développement et à la cohésion sociale du territoire national, par la présence de ses établissements. Les collectivités territoriales et les établissements publics de coopération intercommunale qui accueillent des sites universitaires ou des établissements de recherche sont associés à l'élaboration du schéma régional de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation défini par la Région et dont l'existence est désormais inscrite dans la loi. La ou les régions et les autres collectivités territoriales accueillant des sites universitaires ou des établissements de recherche sont associées au contrat pluriannuel d'établissement désormais unique conclu entre le ministre de l'enseignement supérieur et les établissements regroupés à l'échelle du territoire académique ou inter-académique. Ces contrats doivent prendre en compte les orientations fixées par les schémas régionaux de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation et les orientations fixées par les schémas de développement universitaire ou les schémas d'enseignement supérieur et de recherche définis par les communes, les EPCI à fiscalité propre, les pôles métropolitains et les départements. Les stratégies en matière d'enseignement supérieur et de recherche poursuivies, sur un territoire donné, par les collectivités territoriales accueillant des sites universitaires ou des établissements de recherche et leurs groupements et les contrats pluriannuels d'établissement font l'objet d'un document d'orientation unique. 1 Association des Régions de France 2 Conférence des Présidents d'universités - 4 -

5 Au-delà de ces évolutions notables du contexte national, les acteurs aquitains ont eux-mêmes engagé des processus qui modifient de façon significative le paysage régional de l'enseignement supérieur et de la recherche : élaboration par la Région Aquitaine d'un Schéma Régional de l'enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'innovation, qu'elle a adopté en décembre 2012 ; fusion de trois des quatre universités de Bordeaux ayant donné naissance, en septembre 2013, à l'université de Bordeaux qui se substituera aux Universités Bordeaux I, Bordeaux II Victor Segalen et Bordeaux IV Montesquieu à compter du 1er janvier C'est donc dans un contexte particulièrement mouvant que l'agglomération d'agen a dû conduire sa propre démarche d'élaboration de ce Schéma Local de l'enseignement Supérieur et de la Recherche, ce qui n'a pas été sans effet sur le rythme de son avancement

6 SYNTHÈSE DE LA DÉMARCHE D'ÉLABORATION DU SCHÉMA 1. U N E D É M A R C H E C O N C E R T É E A U F I L D ' U N L O N G PROCESSUS 1.1. Un processus engagé dès 2010 Les objectifs généraux visés par l'agglomération à travers l'élaboration de son Schéma Local de l'enseignement Supérieur et de la Recherche ont été formulés par le Bureau de la Communauté d'agglomération d'agen (CAA) dès le 7 janvier Ils exprimaient la volonté de : Devenir encore plus acteur au sein des dispositifs d'enseignement Supérieur et de Recherche, notamment en se rapprochant de réseaux comme le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) de Bordeaux et en mobilisant l'outil commun au PRES et à la CAA que constitue l'indl. Etre en adéquation avec les besoins du territoire (Entreprises/Emplois/ Filières). Conforter le pôle Droit. Développer les formations supérieures en alternance (apprentissage,...), les licences professionnelles (éco-construction,...). Contrôler les dispositifs conventionnels (resserrement des conventions financières,...). Se poser la question de la gouvernance et de la ressource financière. C'est à partir de ces objectifs généraux qu'un travail d approfondissement et de concertation a été accompli associant les services de la CAA et l'indl sous la responsabilité de sa présidente, Mme Françoise OLIVIER. Ce travail s'est ainsi efforcé de transformer les orientations en stratégie Enseignement Supérieur Une démarche articulée aux différents échelons territoriaux Débattue en Commission Enseignement Supérieur le 10 mai 2010 avant d'être validée au Bureau le 20 et présentée au Conseil communautaire le 27 du même mois, la décision d'élaborer un tel schéma a également été l'objet, dès le mois de juillet 2010, de discussions avec la Région, le Département et le PRES afin qu'il soit intégré au Contrat d Agglomération soumis à la validation du Conseil Régional à l'automne

7 Très vite, cinq enjeux ont émergé de ces échanges : Éviter la disparition du pôle Agenais. Accompagner le projet d Agglomération dans sa dynamique. Devenir un pôle d attractivité entre Aquitaine et Midi Pyrénées. Tourner le pôle agenais vers l économie de la connaissance. Maintenir le retour financier pour l économie locale. Ceux-ci ont permis d'orienter les grandes lignes de la stratégie de l'agglomération en faveur de l Enseignement Supérieur autour de quatre axes forts : Conforter les enseignements existants pour ceux qui constituent un point d appui fort et qui fonctionnent bien. Permettre d apprendre et de chercher au sein du pôle Enseignement Supérieur agenais. Faire du site agenais un pôle d excellence par ses méthodes attractives, modernes et durables et par son caractère interrégional entre Bordeaux et Toulouse. Donner au site agenais une gouvernance d Agglomération pour éviter dispersion et isolement des acteurs de l Enseignement Supérieur et être ainsi reconnu par le PRES. À partir de ces axes, l'agglomération s'est rapidement donné pour ambition de : Structurer le pôle Agenais dans un besoin de cohérence scientifique et géographique par l élaboration d un Schéma Local d Enseignement Supérieur débouchant sur un Contrat de Site et visant à : Conforter l existant et imaginer l avenir Impliquer l ensemble des acteurs (dispositif de coordination) Affirmer des objectifs territoriaux partagés, déclinés en actions et programmes multilatéraux et conventionnés (contrat de site) Accroître la lisibilité et la cohérence de l offre locale en matière de recherche et de formation en lien avec le tissu économique Favoriser les spécialisations locales afin de conforter la constitution de pôles d excellence par des méthodes modernes et durables en lien permanent avec les acteurs économiques et sociaux (campus durables) dans le cadre des politiques publiques Maintenir et développer les capacités de chercher et d apprendre localement Le Schéma Local est l'expression de cette ambition première déclinée aujourd'hui en cinq ambitions structurantes et vingt-huit propositions d'actions, démarche ambitieuse qui devra être conduite au moyen d'une gouvernance nouvelle à construire avec l'ensemble des acteurs concernés

8 PERMANE NCES 2. R E P È R E S C H R O N O L O G I Q U E S D E L A D É M A R C H E D'ÉLABORATION DU SCHÉMA Périodes Juin 2007 Octobre Janvier / mai Juin / octobre PRINCIPAUX ÉVÉNEMENTS MARQUANTS PAR TYPES D'ACTEURS - PHASE AMONT DU SCHÉMA LOCAL AA Lancement Juin de la réflexion «Agen Campus 2015» Examen et validation de l'idée d'élaborer un Schéma local de l'enseignement supér i e u r e t d e l a recherche INDL Formalisation de la démarche de réflexion «Agen Campus 2015» Animation des premières réunions d'acteurs et partenaires du pôle agenais de l Enseignement supérieur et de la recherche. Élaboration du dossier préparatoire au Schéma local Signature entre l'arf 3 et la CPU 4 d'une convention cadre de coopération prévoyant l élaboration de Schémas Régionaux de l Enseignement supérieur et de la Recherche dans chaque Région a v e c p a r t i c i p a t i o n p o s s i b l e d'autres collectivités locales Novembre / décembre Juin Juillet / décembre PHASE 1 DE L ÉLABORATION DU SCHÉMA LOCAL MOBILISATION DES ACTEURS ET PREMIERS DIAGNOSTICS Animation de 3 groupes focus sur les thèmes : «Enseignement supérieur, parcours de formation, poursuites d études et trajectoires vers l emploi» ' «Vie étudiante, vie universitaire et conditions d accueil» «Recherche, transfert de technologie, valorisation, innovation» Le Conseil Régional d'aquitaine signe le contrat d'agglomération intégrant l'élaboration du Schéma local, avec la participation contractualisée du Conseil Général de Lot-et-Garonne. Réunion Des groupes Focus au groupe Projet & point d étape en vue du lancement des réunions de groupes Projet Réalisation d'une étude qualitative par entretiens individuels avec 20 acteurs appartenant au monde de l'enseignement supérieur, du transfert technologique, du développement économique, des lycées, des collectivités locales... Co-organisation avec l'avuf 5 du séminaire sur les schémas locaux d enseignement supérieur et de recherche Organisation d'une journée atelier «De l idée au Projet» Le Conseil Régional lance sa démarche de Schéma Régional de l Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l Innovation. 3 Association de Régions de France 4 Conférence des Présidents d'universités 5 Association des Villes Universitaires Françaises - 8 -

9 Janvier /Février Mai Juillet Septembre Octobre / Décembre Installation du Conseil d'orientation Stratégique du Schéma local Livraison du rapport Quels axes d'amélioration de la vie étudiante sur le territoire Agenais, réalisé à partir d'un questionnaire transmis aux étudiants locaux (472 réponses) et d'entretiens semi-directifs avec les responsables (ou leurs représentants) de toutes les filières présentes sur le territoire. Accueil sur le campus Michel Serres d'un atelier «Aménagement du territoire» organisé par l e C o n s e i l R é g i o n a l dans le cadre de l'élaboration de son Schéma. PHASE 2 APPROFONDISSEMENT DES DIAGNOSTICS & PRÉCONISATIONS Livraison du rapport Analyse comparative des modalités d e g o u vernance des sites secondaires d'enseignement supérieur et d'élaboration des schémas locaux en villes moyennes Livraison du rapport Situation et évolution des filières scientifiques universitaires en France e t s u r l e s i t e d Agen. Livraison du rapport Les attentes des responsables économiques du département de Lot-et- Garonne vis-à-vis du Schéma local de l'enseignement supérieur e t d e l a r e c h er c h e. Étude réalisée par entretien avec 27 chefs d'entreprise et 13 têtes de réseau du monde économique. Contribution aux assises territoriales régionales de l Enseignement supérieur et de la recherche Livraison du rapport Le Théâtre École d Aquiaine : une formation à l échelle de son territoire Adoption par le Conseil régional d'aquitaine de son Schéma régional de l'enseignement supérieur et de l'innovation Janvier Juillet / Septembre Octobre Novembre 2013 Février PHASE 3 VERS L'OPÉRATIONNALISATION DES PRÉCONISATIONS Elargissement de la Communauté d'agglomération d'agen qui passe de 19 à 29 communes Animation d'un groupe de travail EAU & CLIMAT piloté par le Pôle économie pour favoriser l implantation d'activités économiques autour de 3 axes : Examen du - l'innovation dans la gestion de la ressource en eau Schéma local en Bureau de l'agglomération - l'agriculture de précision par optimisation et innovation de la d Agen consommation d eau agricole (sytèmes de mesure, télédétection, irrigation optimisée...) Mobilisation d'un réseau de partenaires pour Établissement d'une convention avec l'orpea 6 la définition d'une activité de recherche-action - sur la climatisation le Lot-et-Garonne durable pouvant des villes pour la réalisation d'une étude sur les trajectoires des étudiants de Lot-et-Garonne. servir d'appui à la création d'un Diplôme Universitaire «Protection de l'enfance» sur Agen pilotée par Intégration du Groupe de Travail «FORMA- TION» créé par le pôle Aero Space Valley dans l'université de Bordeaux 4 et l'ades Marmande. le cadre de sa démarche prospective «Emploi Formation Métiers Compétences» Participation à un groupe de travail associant Accompagnement du Théâtre École d'aquitaine dans la mise en place de la Licence les antennes universitaires pour étudier la possibilité de créer une licence interdisciplinaire Sciences Humanités sur théâtre en partenariat avec l'université d'angers Agen. A d o p t i o n d e l a L o i d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République et de la Loi pour l'enseignement supérieur et la recherche dite «Loi Fioraso» Création de l'université de Bordeaux par fusion des Universités Bordeaux 1, Bordeaux 2 et Bordeaux 4. L'IUFM 7 devient ESPE 8 conformément à la loi. 6 Observatoire des parcours étudiants en Aquitaine. 7 Institut Universitaire de Formation des Maîtres. 8 École Supérieur du Professorat et de l Éducation

10 UNE STRATÉGIE FORMULÉÉ EN 5 AMBITIONS E T 2 8 A C T I O N S P O U R P R O M O U V O I R L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET LA RECHERCHE SUR LE TERRITOIRE La volonté de l Agglomération de soutenir l Enseignement Supérieur et la Recherche sur le territoire agenais et lot-et-garonnais s'inscrit dans une action globale qui poursuit QUATRE OBJECTIFS généraux : OBJECTIF 1 : Soutenir l économie en contribuant à la réponse aux besoins en personnel qualifié des entreprises du territoire et en stimulant leurs capacités d innovation OBJECTIF 2 : Favoriser l égalité sociale en facilitant l accès de tous les jeunes lot-et-garonnais à l Enseignement Supérieur OBJECTIF 3 : Optimiser les ressources locales OBJECTIF 4 : Consolider la spécificité du territoire agenais avec son offre d Enseignement Supérieur diversifiée, facteur d attractivité. Si la réalisation de tels objectifs appelle d'une manière générale une action concertée avec toutes les parties prenantes du territoire, ce principe devient particulièrement central s'agissant de la mise en œuvre d'une stratégie de long terme en faveur de l'enseignement Supérieur et de la Recherche, activités dont la conduite n'est pas du ressort des collectivités locales. En effet, en la matière, l'état demeure le premier contributeur en assurant à lui seul plus de 70% de la dépense nationale. Cependant, en couvrant 10,6% de cette dépense au niveau national, les collectivités territoriales sont devenues le deuxième financeur, devant les ménages (8,4%) et les entreprises (7,8%). Même en matière de recherche, la contribution financière des collectivités locales n'est pas négligeable puisque à l'échelle nationale, elle est supérieure à la contribution apportée par l'union Européenne via son Programme cadre de recherche et développement. Pour toutes ces raisons, les collectivités ont toute légitimité à être associées à la gouvernance de la politique d'enseignement Supérieur et de Recherche. Ainsi, localement, Agglomération d'agen et Conseil Général interviennent chaque année en soutien à l'enseignement Supérieur sur le territoire pour environ 1 million d'euros chacun. En outre, l'émergence de la société de la connaissance justifie de plus fortes synergies entre les lieux de production et de transmission des connaissances (universités, laboratoires de recherche, centres de ressources technologiques...) et toutes les composantes de la société civile (entreprises, associations, organisations professionnelles et consulaires, syndicats,...). C'est pourquoi la question des modalités de gouvernance de l'enseignement Supérieur et de la Recherche sur le territoire d'agen et de Lot-et-Garonne revêt une importance stratégique majeure

11 Au terme du travail d'élaboration du Schéma Local, l'agglomération d'agen a décidé de traduire ses quatre objectifs généraux qui sous-tendent sa stratégie pour l'enseignement supérieur et la recherche en CINQ AMBITIONS structurantes : AMBITION I : Promouvoir de façon continue et sous un label commun l'offre d'enseignement Supérieur et les ressources locales en matière de recherche et de développement technologique. AMBITION II : Renforcer l'offre d'enseignement Supérieur et de Recherche du territoire en capitalisant ses atouts. AMBITION III : Renforcer les liens entre Enseignement Supérieur - Recherche et territoire. AMBITION IV : Promouvoir la qualité de la vie étudiante sur Agen et le Lot-et-Garonne. AMBITION V : Concevoir un dispositif de pilotage pérenne partagé entre l'agglomération d'agen et le Conseil Général, fondé sur le dialogue avec les établissements d'enseignement Supérieur & de Recherche, l État et la Région et permettant la prise en compte des attentes des acteurs du territoire. Au service de ces CINQ AMBITIONS pour le territoire d'agen et de Lot-et-Garonne, le Schéma définit VINGT-HUIT ACTIONS qui pourront être engagées dès son adoption, dans le cadre d'un plan d'action dont les priorités, le rythme et les échéances devront être précisés dans le cadre de la démarche concertée que prévoit la gouvernance du Schéma. Au fil de la réalisation des ambitions du Schéma, d'autres actions pourront bien entendu être imaginées et venir compléter la démarche

12 1. AMBITION I : PROMOUVOIR DE FAÇON CONTINUE ET SOUS UN LABEL COMMUN L'OFFRE D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET LES RESSOURCES LOCALES EN MATIÈRE DE RECHERCHE ET DE DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE L'étendue de l'offre d'enseignement Supérieur et la qualité des ressources dans certains domaines de recherche ou d'expertise technologique sont deux caractéristiques insuffisamment connues du territoire. Elles constituent pourtant des facteurs de première importance pour la qualification de ses jeunes, la capacité d'innovation de ses entreprises et son attractivité pour les porteurs de projets économiques. Ce sont des atouts qu'il convient de mieux exploiter pour favoriser le développement durable de l'agenais et du Lot-et-Garonne. Une offre de formations supérieures diversifiée : Il existe plus de cinquante diplômes de niveau supérieur au BAC qu'il est possible de préparer en Lot-et-Garonne. Si l'offre d'enseignement Supérieur est particulièrement riche pour un département à dominante rurale et une agglomération qui se situe dans la catégorie des villes moyennes, c'est notamment parce que le territoire a su se mobiliser en faveur de l'implantation d'antennes des universités bordelaises sur Agen. Ainsi, l'agenais est le seul territoire aquitain sans siège d université à offrir des formations universitaires relevant des deux actuelles universités de Bordeaux et même de l'université de Pau et des Pays de l'adour. Cependant, disséminée sur plusieurs sites, la diversité de cette offre universitaire est peu perçue : le droit, les sciences économiques et sociales, ainsi que les langues sont enseignés sur le site du Pin où l université Bordeaux Montaigne et l université de Bordeaux ont implanté leurs antennes, les sciences et technologies du vivant, de la santé, de l'environnement et des agro-industries sont enseignées sur le campus Michel Serres, au sein du Département Universitaire des Sciences d'agen (DUSA) de l'université de Bordeaux, de même que la qualité, la logistique, l'organisation et la gestion administrative et commerciale, enseignées au sein de deux départements (GACO et QLIO) de l'iut de l'université de Bordeaux, la formation en soins infirmiers, désormais rattachée à la composante science médicale de l'université de Bordeaux, est dispensée sur le site du Centre hospitalier d'agen au sein de son Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), la formation aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation est assurée sur un quatrième site, au sein de l École Supérieur du Professorat et de l Éducation (ESPE), mais il existe également une formation aux métiers de la formation des jeunes et des adultes rattachée à l'université de Pau et des Pays de l'adour et dispensée par la Chambre des Métiers et de l'artisanat de Lot-et-Garonne, laquelle

13 propose également un Diplôme d'université sur la connaissance de l'entreprise. À cette présence des universités d'aquitaine, on peut même ajouter depuis peu la présence de l'université d'angers à travers son partenariat avec le Théâtre École d'aquitaine fondé par Pierre Debauche qui permet de préparer à Agen la Licence «Arts du spectacle» parcours Théâtre. En outre, du fait de l'existence d'un IFSI à Marmande et à Villeneuve sur Lot, dont les formations se rattachent elles aussi à l'université de Bordeaux, l'enseignement universitaire est également présent sur les deux autres agglomérations du département. Il est aussi présent à travers une coopération entre l Institut d Administration des Entreprises de l Université de Bordeaux et Sud Management qui permet à des salariés ou chefs d'entreprises de préparer en formation continue un Master en management et administration des entreprises sur le site d'agropole, site qui constitue de fait un troisième campus sur l'agglomération. En effet, outre cette formation universitaire, le pôle Enseignement Supérieur de Sud Management y propose une offre de formation diversifiée relevant de quatre filières : École de Gestion Commerce, Responsable Logistique, Commerce des Produits Alimentaires, Responsable Commercial Agro-Alimentaire. La diversité de l'offre d'enseignement Supérieur du territoire est également constituée des sections de techniciens supérieurs que proposent huit lycées du département 9, sans oublier les formations aux BTS par la voie de l'alternance que dispensent divers centres de formation (Sud Management Entreprises, CFA de la Cité de la Formation à Marmande, Alternance Garonne sur l'agropole...) D'autre part, la présence sur Marmande de l'association ADES, qui propose des formations de niveau bac+3 préparant aux diplômes d État d'éducateur spécialisé et d'éducateur de jeunes enfants, complète une offre d'enseignement supérieur déjà riche et contribue ainsi à doter le Marmandais d'une offre regroupée sur le site de la Cité de la Formation 10. Enfin, cette présentation de la richesse de l'offre de formation post bac sur le territoire ne saurait être exhaustive sans mentionner la présence à Agen depuis 2000 de l École Nationale d'administration Pénitentiaire (ENAP) qui, rien que sur l'année 2012, a formé 347 élèves à des qualifications supérieures au baccalauréat (lieutenants, directeurs, conseillers d'insertion et de probation...) sur les 1760 personnes en formation initiale. Ainsi, compte-tenu de cette grande diversité de l'offre de formation, le département de Lot-et-Garonne comptabilise, selon les chiffres du rectorat, plus de 3600 étudiants, ce qui porte le nombre d'«d'apprenants» du supérieur à plus de 4000 sur le département en intégrant les formations de niveau post bac assurées par l'enap, chiffre auquel il faut sans doute encore ajouter certains publics non comptabilisés bien que formés en Lot-et-Garonne (contrats en alternance, personnes sous statut de stagiaire de la formation professionnelle...). Mais en raison de sa dissémination sur des sites multiples et par conséquent de taille souvent modeste, l'offre de formation supérieure doit faire l'objet 9 Lycées Bernard Palissy, Jean-Baptiste de Baudre et Saint Caprais à Agen ; Lycée Val de Garonne à Marmande ; Lycée Georges Leygues et Lycée des métiers de la vie rurale l'oustal à Villeneuve-sur-Lot ; Lycée Étienne Restat à Sainte Livrade ; Lycée Armand Fallières à Nérac. 10 La Cité de la Formation héberge à la fois le CFA (qui propose notamment des BTS en alternance), l'ifsi du Centre Hospitalier Inter- Communal de Marmande-Tonneins et l'ades

14 d'un effort soutenu pour être rendue plus visible et surtout pour que soit perçu l'ensemble des domaines qu'elle couvre et la richesse qui en découle. C'est pourquoi, pour éviter l'effet dispersion, les sites et acteurs de l'enseignement Supérieur doivent s'inscrire dans une logique de réseau qui doit elle-même être intégrée à une stratégie globale pensée sur la durée. Des compétences et des ressources de premier plan sur quelques domaines d'expertise : L'Institut de la Filtration et des Techniques Séparatives (IFTS) établi à Foulayronnes constitue sans doute la ressource la plus «pointue» du territoire, qui se distingue par le nombre impressionnant de labels, agréments et accréditations dont elle bénéficie 11. À partir de son cœur de métier consistant en la séparation des éléments solides et liquides, cet institut qui héberge le Centre européen d'essai des filtres a développé une expertise qui en fait un acteur international incontournable de la certification, dont les compétences s'étendent de l'industrie automobile et ses divers systèmes hydrauliques aux filtres des réacteurs d'avion ou des systèmes satellites, en passant par ceux des centrales nucléaires. Ses clients se répartissent sur toute la planète et les normes qu'il contribue à définir s'appliquent à des géants industriels dont il contrôle en outre les productions en termes de conformité à leurs cahiers des charges. Dans un domaine voisin, puisqu'il concerne l'usage de l'eau, l'association Climatologique de Moyenne Garonne (ACMG) basée sur le site de l'aéroport d'agen La Garenne apporte elle aussi au territoire lot-et-garonnais une ressource de grande qualité en matière de recherche et d'expertise. Ses compétences en irrigation, télédétection, agro-climatologie, risques climatiques, tant sur le versant de la recherche que sur celui de la gestion de dispositifs innovants, en font un acteur reconnu au plan international, particulièrement du monde agricole. De l'agriculture à l'agro-alimentaire, il n'y a qu'un pas que permet de franchir sous le signe de la qualité et de l'innovation le Centre de ressources technologiques Agrotec installé sur Agropole. Ses compétences en matière de process et de qualité industriels, d'analyse sensorielle et de recherche appliquée aux enjeux agro-alimentaires lui valent d'être accrédité par le COFRAC 12 pour les analyses sensorielles et par l'inao 13 pour les plans de contrôle des Labels Rouges. Agrotec est ainsi expert pour le compte de BPI France (ex-oseo), de GS1 (Organisation internationale qui gère les standards d'identification des produits) et de l'association Nationale des Industriels des Fruits et Légumes Transformés. Dans le domaine de l'expertise technologique, il convient aussi de mentionner la présence sur Agen de l'unique site pour tout le grand Sud-Ouest de l'institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). Par sa mission de recherche, expertise, formation, surveillance et information en matière de radioprotection et sûreté nucléaire, il pourrait constituer une ressource non négligeable en lien avec les formations dispensées par le DUSA. Enfin, la recherche en sciences humaines et sociales n'est pas non plus absente du territoire agenais avec ces deux structures uniques en leur genre que sont d'une part le Centre Interdisciplinaire de Recherche Appliquée au champ 11 L'IFTS est labellisé Centre de Ressources Technologiques et accrédité par le Comité français d'accréditation (COFRAC) en tant que laboratoire de mesures et caractérisation, laboratoire d'analyse des eaux, laboratoire européen d'essai des filtres. Il est également agréé par le Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche pour le Crédit d'impôt Recherche, par le Ministère de l'environnement pour les analyses d'eaux non potables et par l'american Food and Drug Administration ( FDA). 12 Comité Français d'accréditation. 13 Institut National de l'origine et de la Qualité

15 Pénitentiaire (CIRAP) attaché à l École Nationale de l'administration Pénitentiaire (ENAP) et d'autre part l'institut National du Développement Local (INDL) chargé de faire le lien entre la recherche sur le développement local et ses pratiques. Cependant, en dépit d'une notoriété souvent forte au sein de leurs communautés de spécialistes, ces entités sont insuffisamment identifiées par les autres acteurs du territoire. Partant de ces constats établis sur l'offre locale d'enseignement Supérieur et les ressources en matière de Recherche, le Schéma Local de l'enseignement Supérieur et de la Recherche, s'est donc fixé pour première ambition de «Promouvoir de façon continue et sous un label commun l'offre d'enseignement Supérieur et les Ressources Locales en matière de Recherche et Développement Technologique». Les technologies de l'information et de la communication offrent la possibilité de donner une vue d'ensemble de la richesse des ressources du territoire et doivent faciliter la mise en réseau des acteurs Action I-1 : Adopter un nom et une identité visuelle qui puisse fédérer sous un même label territorial les acteurs locaux de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Fédérer les acteurs de l'enseignement Supérieur et de la Recherche en les intégrant à une stratégie de communication partagée. Contribuer à faire émerger un sentiment d'appartenance à une communauté ancrée dans un territoire. Promouvoir une vision d'ensemble des ressources du territoire pour faire apparaître son caractère de réseau d'acteurs partenaire. Créer une «marque» Enseignement Supérieur et Recherche propre au Lot-et-Garonne, conforme à leurs caractéristiques sur le territoire et aux ambitions portées par le Schéma Local Action I-2 : créer un portail internet de l'enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) en Lot-et-Garonne Contribuer à faire émerger une identité commune aux acteurs de l'esr. Faciliter l'accès du public à l'information. Homogénéiser la qualité de l'information disponible par la mutualisation des outils

16 Mettre en ligne les informations générales sur l'esr en Lot-et-Garonne, et notamment les disciplines, cursus, établissements... Regrouper sur un même site web les liens permettant d'accéder aux sites propres à chaque acteur. Diffuser une information régulière sur les initiatives portées par les acteurs de l'esr (portes ouvertes, journées d'information...). Diffuser une information régulière sur les actions de recherche qui intéressent directement le territoire Action I-3 : Développer des espaces numériques collaboratifs communs aux acteurs universitaires présents sur le territoire Favoriser, par la mutualisation d'outils, le dialogue entre disciplines afin de promouvoir le développement de cursus transdisciplinaires et de recherches interdisciplinaires. Favoriser une promotion plus homogène des différentes disciplines présentes sur les différents sites universitaires agenais. Disposer d un outil commun dans la perspective de l essor des «MOOC» (Massive Open Online courses). Regrouper sur un même site web les informations propres à chaque antenne et actuellement diffusées via 5 supports distincts (sites web du Pin, du DUSA, du département GACO, du département QLIO et de l'antenne d ESPE) Action I-4 : Réaliser une étude prospective proposant plusieurs scénarios de localisation des établissements d'enseignement Supérieur de l'agglomération d'agen à l'horizon 2030 Examiner l'opportunité de relocaliser les établissements universitaires sur un site commun, de façon à remédier à leur dissémination actuelle. Repenser les implantations universitaires en lien avec les nouveaux enjeux de l'aménagement urbain (société de la connaissance, ville numérique, tiers-lieux, télétravail, coworking, mobilités douces,...), l'arrivée de la LGV avec création d'une gare dédiée et la réalisation du Technopôle Agen Garonne

17 L Agglomération d Agen établira un cahier des charges précisant ses attentes sur l étude de cette relocalisation des établissements universitaires, en y associant l Université de Bordeaux Action I-5 : articuler les actions d'orientation vers et dans le supérieur aux actions menées en faveur des élèves du secondaire (Orientation Bac -3 / Bac+ 3) Sensibiliser très en amont les jeunes Lot-et-Garonnais à l'offre de formation supérieure du territoire. Susciter un intérêt renouvelé des jeunes pour les sciences et techniques en leur faisant découvrir très tôt les métiers qui en découlent. Capitaliser l'action «De firme en firme» portée par l Éducation nationale, le Conseil général 47 et la Chambre de Commerce et d'industrie Territoriale 47 pour développer dès le secondaire des parcours d'orientation active favorisant la découverte précoce des sciences et techniques. Mobiliser et accompagner un réseau d'entreprises technologiques disposées à accueillir les élèves pour leur stage obligatoire de 3 ème. Multiplier en direction des élèves les moments de découverte des ressources locales en matière d'enseignement Supérieur et de Recherche

18 2. AMBITION II : RENFORCER L'OFFRE D'ENSEIGNEMENT S U P É R I E U R E T D E R E C H E R C H E D U T E R R I T O I R E E N CAPITALISANT SES ATOUTS L'expertise reconnue internationalement à certains chercheurs et laboratoires implantés localement est insuffisamment connue et valorisée au niveau local. Au-delà de la plus grande visibilité que pourra leur apporter le portail internet déjà évoqué, ces ressources peuvent contribuer à développer l'offre de formation à et par la recherche, et donc à consolider la présence de l'enseignement Supérieur et de la Recherche sur le territoire. Cette valorisation passe notamment par le développement de formations adossées à ce potentiel et misant sur l'interdisciplinarité Action II-1 : Créer à partir du Master Développement Durable proposé par l'espe 14 à Agen un cursus de formation à la gestion durable de l'eau, articulant enjeux sociaux, économiques, écologiques, réglementaires, technologiques et sanitaires Former des professionnels capables notamment d'assister les collectivités locales dans l'élaboration d'une politique de l'eau tenant compte de toutes les dimensions que doit intégrer sa gouvernance (dimensions sociale, environnementale, économique, juridique, technologique,...). Développer la capacité des acteurs de l'esr à concevoir des projets interdisciplinaires dans la perspective d'un élargissement de cette coopération à d'autres thématiques. S'appuyer sur l'existence du Master Développement Durable de l'antenne d'agen de l'espe, sur le groupe de travail Eau & Climat piloté par le pôle Développement économique et la Mission Enseignement Supérieur et Recherche de l'agglomération d Agen. Mobiliser les ressources universitaires et de recherche présentes localement (Centre Universitaire d'agen, DUSA 15, ACMG, IFTS...) en partenariat avec celles disponibles sur Bordeaux (Université de Bordeaux, IRSTEA 16, ENSEGID 17, IEP 18,..) et Toulouse (école d'ingénieurs de Purpan, ENSAT 19,...), en valorisant la position d'agen à équidistance des deux métropoles régionales. 14 École Supérieure du Professorat et de l Éducation 15 Département Universitaire des Sciences d'agen. 16 Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'environnement et l'agriculture 17 École Nationale Supérieure en Environnement Géo-ressources et Ingénierie du Développement Durable 18 Institut d Études Politiques. 19 École Nationale Supérieure Agronomique de Toulouse

19 Élaborer un projet complémentaire à l'offre existante sur les deux Régions, adapté à un public salarié (du type DU 20 ) mais qui pourrait également comporter une validation au niveau Master, soit sous la forme d'une spécialité adossée au Master Développement Durable existant, soit sous la forme d'un nouveau Master. Ce projet pourrait être articulé à la création d'une Licence interdisciplinaire «Sciences et Humanités» actuellement à l'étude Action II-2 : Concevoir à partir du Master Développement Durable proposé par l'espe à Agen un cursus adapté aux agents de la fonction publique Élargir le public cible du Master Développement Durable de l antenne agenaise de l ESPE de manière à en consolider l'existence tout en répondant à un besoin majeur des acteurs publics. S'appuyer sur l ESPE pour élaborer ce projet en privilégiant les partenariats avec le Collège des Hautes Etudes de l'environnement et du Développement Durable (CHEDD), le Réseau des Ecoles de Service Public (RESP), la Fédération Hospitalière de France Action II-3 : Consolider la filière Droit en suscitant des synergies nouvelles avec l'enap et les juridictions locales Offrir la possibilité d'un cursus complet jusqu'au Master 2 en droit sur Agen, en tirant partie des trois années de licence et de la seconde année de Master Droit de l exécution des peines et droits de l homme qui existent déjà. Accompagner l'élargissement de l'offre de formation en droit que permettent la création du D.U 21 Carrières Territoriales en Milieu Rural et celle en cours du D.U Protection de l Enfance. Encourager le développement de formations associant le droit à d'autres disciplines, en lien avec la poly-compétence souvent recherchée dans les territoires ruraux, et permettant de répondre aussi bien à des besoins de formation initiale que continue. 20 Diplôme d'université. 21 Diplôme d'universitaire

20 2.4. Action II-4 : Soutenir l'effort engagé par Sud Management pour renforcer l'attractivité de son École de Gestion et de Commerce (EGC) Conforter l'existence sur le territoire d'une offre de formation au «middle management» (encadrement intermédiaire) qui soit à la fois ancrée dans le tissu économique local, ouverte sur l'international et dont la qualité justifierait qu'elle soit mieux intégrée au système LMD 22 en vigueur en France et en Europe. Faciliter la poursuite d'études dans l'enseignement Supérieur pour les titulaires du «Bachelor Professionnel» préparé à l'egc Sud Management. Accompagner Sud Management dans sa démarche d'investissement visant à améliorer encore son projet pédagogique et à mettre en place une équipe d enseignants-chercheurs sur le modèle de l'articulation formationrecherche existant dans les universités. Accompagner Sud Management dans sa démarche pour obtenir le visa du ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche qui apporterait à son diplôme une reconnaissance supplémentaire en lui conférant une totale équivalence à une licence délivrée par les universités Action II-5 : Intégrer le Théâtre École d'aquitaine au tissu d'enseignement Supérieur du territoire Conforter l'existence du TEA en l'intégrant au tissu universitaire local. Valoriser sa présence comme facteur de rayonnement culturel du territoire. Accompagner le TEA dans son partenariat avec l'université d'angers qui va permettre désormais de valider ses trois années de formation par l obtention de de la licence mention arts du spectacle, parcours théâtre. Développer les partenariats avec les autres établissements d'enseignement Supérieur et les associations étudiantes dans l'optique du renforcement du volet culturel de la vie étudiante (cf. Ambition IV). 22 Licence Master Doctorat

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités

L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités L Éducation Nationale, partenaire des entreprises de votre région Entre L Académie Orléans-Tours Représentée par Marie REYNIER Recteur, Chancelier des universités Et La Fédération des Entreprises de Propreté

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais

Offres et besoins de formations : les enjeux en Nord-Pas de Calais Offres et besoins de formations : les Vers une définition concertée des enjeux de développement des formations professionnelles en région Nord-pas de Calais Région Nord-Pas de Calais Mission d Appui aux

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1

Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle. Année 2014 ANNEXE 1 Appel à propositions d'actions pour le Plan Local Pour L'Insertion et l'emploi de La Rochelle Année 2014 ANNEXE 1 THEME 1 Cahier des charges de la relation entreprise. MISSION DE PROSPECTION ET PLACEMENT

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1

Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche. Thème n 1 Assises de l Enseignement supérieur et de la Recherche Thème n 1 La réussite de tous les étudiants La réussite de tous les étudiants sera la première priorité, avec une attention spécifique portée au premier

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE

A M E N A G E M E N T D U TERRITOIRE U n i v e r s i t é d e l a M é d i t e r r a n é e F a c u l t é d e s S c i e n c e s E c o n o m i q u e s e t d e G e s t i o n M a s t e r E c o n o m i e, P o l i t i q u e e t G e s t i o n P u

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (EN APPRENTISSAGE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Rapport de planification stratégique

Rapport de planification stratégique Comité sectoriel de la main-d œuvre du commerce de l alimentation Rapport de planification stratégique Décembre 2009 Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'industrie du caoutchouc du Québec 2035, avenue

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités

Plus en détail

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE

M A S T E R DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE (MR-DLOD) Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local RECHERCHE DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL

MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL MASTER PROFESSIONNEL STAPS MANAGEMENT ET INGENIERIE DU SPORT OPTION GESTION DU SPORT ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Durée des études : 2 ans Année post-bac de sortie : BAC +5 / master Composante de rattachement

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGE DE PROJETS DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Contacts Présentation En collaboration avec le Département de Géographie et la Chaire de l'unesco sur la

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.)

Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.) Présentation de la Commission Paritaire de l'emploi et de la Formation Professionnelle de l'immobilier (C.E.F.I.) I - HISTORIQUE A- Les textes constitutifs La CEFI a été officiellement créée par un accord

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Texte Référent du Plan Régional d Action

Texte Référent du Plan Régional d Action L'Education à l'environnement vers un Développement Durable : une démarche partagée Ce texte est entendu comme référent éthique pour les acteurs de l EEDD en Pays de la Loire. Il donne les grandes lignes

Plus en détail

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar

Pr. Jean-Jacques MONTOIS Recteur de l'ufar Message du Recteur Créée à l'issue d'un accord signé entre les Gouvernements de la République française et de la République d'arménie, l'université française en Arménie (UFAR) est devenue l'un des phares

Plus en détail

LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE

LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE LICENCE MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Administration Economique et Sociale

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21

Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Les politiques de développement durable dans les collectivités : Agenda 21 Master 1 Science du Management «Gestion des Ressources Humaines» Exposé Management des organisations publiques 23 juin 2014 Groupe

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage

La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage La formation Ingénieurs par la voie de l'apprentissage Cadres dirigeants d entreprise de production agricole Mise à jour : 2 décembre 2014 Les 4 organismes pilotant la formation Ingénieur par apprentissage

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE RELATIVE À L'INTERNATIONALISATION ET À L'ÉDUCATION INTERCULTURELLE ET CITOYENNE 1055, 116 e rue Ville Saint-Georges (Québec)

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2)

MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) MASTER MANAGEMENT ET ADMINISTRATION DES ENTREPRISES (M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management et administration des entreprises Présentation

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local

Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Alain MULARD Consultant-Formateur Elu local Quelles approches de la mutualisation sur la gestion des hommes et des compétences? Consultant-Formateur Elu local Une question bien embarrassante! Parce qu elle renvoie à la capacité d une organisation

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Définition de la discipline L objet de la formation en droit immobilier est de permettre aux étudiants d en

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier

MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier MASTER Droit de l urbanisme, de la construction et de l immobilier Spécialité professionnelle Carte d identité de la formation Diplôme Master 2 Mention Droit public science politique Spécialité Droit de

Plus en détail

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan

La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan La Région apporte près de 700 000 euros à l IUT de Carcassonne antenne de l IUT de Perpignan Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 /// 06 30 01 98 24 maurel.baptiste@cr-languedocroussillon.fr Avec la Région,

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne

L ambition numérique de l ESPE de Bretagne + L ambition numérique de l ESPE de Bretagne Séminaire Montpellier 2 et 3 juillet 2013 + Le cadre général 2 Cadre de la refondation de l école, du Numérique à l école, du numérique à l Université, Apporter

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Pour que votre formation rime avec profession!

Pour que votre formation rime avec profession! Pour que votre formation rime avec profession! s s Groupe PROMOTRANS, association de compétences En 1966, des professionnels du transport se regroupent autour d un projet commun : la création d un organisme

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail