NOUVELLE ÉTAPE DE DÉVELOPEMENT DE LA ZONE BRACEMAC-MCLEOD À MATAGAMI : DÉBUT D UNE ÉTUDE D ÉVALUATION LIÉE AUX FORAGES DE DÉLINÉATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVELLE ÉTAPE DE DÉVELOPEMENT DE LA ZONE BRACEMAC-MCLEOD À MATAGAMI : DÉBUT D UNE ÉTUDE D ÉVALUATION LIÉE AUX FORAGES DE DÉLINÉATION"

Transcription

1 27 octobre 2008 NOUVELLE ÉTAPE DE DÉVELOPEMENT DE LA ZONE BRACEMAC-MCLEOD MATAGAMI : DÉBUT D UNE ÉTUDE D ÉVALUATION LIÉE AUX FORAGES DE DÉLINÉATION Vancouver, C.-B., 27 octobre 2008 M. Harvey Keats, chef la (TSXV-DON), a le plaisir d annoncer que les forages délinéation se poursuivent afin d intersecter s sulfures massifs haute teneur à Bracemac-McLeod. nouveaux forages ont permis d élargir la zone présentant s sulfures massifs haute teneur à McLeod et à Bracemac. La isation qui a été découverte entre l ancienne zone McLeod et la nouvelle zone McLeod a prouvé que ces ux zones sont reliées entre elles et qu il s agit donc d un seul et unique dépôt sulfures massifs. Ce dépôt sera désormais nommé : «zone McLeod». En plus ces résultats, une zone latérale et continue cuivre a été repérée dans le mur formation s sulfures massifs qui définissent la zone McLeod. la suite l agrandissement continu ces zones, Bracemac-McLeod a passé la première étape l étu d évaluation qui est financée et menée par Xstrata Canada Corporation Xstrata Zinc Canada Division (Xstrata Zinc). Il s agit d une étape importante et elle a été franchie grâce à l expertise acquise par Xstrata Zinc au cours du développement la mine productrice Persévérance (qu elle détient entièrement) et lors du développement l usine Matagami située à six kilomètres au nord-ouest Bracemac-McLeod. Les résultats obtenus pour les nouveaux trous sont présentés à l annexe 1. Faits saillants concernant les forages carottes Zone McLeod MC MC MC MC MC et MC MC McLeod Ouest Analyses non complétées*: Sulfures massifs 20 Sph, 2 Cpy Analyses non complétées *: Sulfures semi massifs 15 Sph, 3-4 Cpy, 5-6 Po, Analyses non complétées *: Sulfures massifs 33 Sph et 8 Cpy Analyses non complétées *: Sulfures massifs 35 Sph, 4-5 Cpy, 25 Py MC McLeod / Zone cuivre MC MC MC Zone Bracemac / Tuffite Clé BRC Sph = Sphalérite, (1 Sph 0.5 ) Cpy = Chalcopyrite, (1 Cpy 0.3 ), Py = Pyrite, Po = pyrrhotine, *Estimés du contenu

2 ZONE MCLEOD puis la publication du communiqué presse daté du 30 juillet 2008, 17 trous ont été forés afin déterminer le prolongement s sulfures déjà connus. Les résultats d analyse s intersections sulfures massifs qui ont été découverts entre l ancienne zone McLeod et la nouvelle zone McLeod ont confirmé qu une isation continue est présente entre ces ux zones, elles ont donc été regroupées en une seule zone nommée «zone McLeod». L étendue la isation sulfures massifs haute teneur a également été prolongée en amont pendage «up-dip» et le long du flanc ouest la zone McLeod en la isation McLeod Ouest. La forte altération et s sulfures massifs haute teneur qui ont été intersectés dans ce secteur suggèrent que le potentiel est présent en aval pendage «down-dip» la zone McLeod Ouest. Une recherche valeurs cuivre et zinc liées aux isations sulfures en filonnet et aux isations sulfures semi massifs présentes dans le mur formation l horizon la Tuffite Clé située dans la zone McLeod a permis découvrir un horizon comprenant une isation cuivre et zinc (zone cuivre). Cet horizon s étend 10 à 20 mètres sous l horizon la Tuffite Clé presque parallèlement. La continuité cet horizon est fondée sur s prévisions raisonnables obtenues à partir récents forages et d interceptes provenants 14 trous. s forages délinéation sont effectués à l intérieur s limites la zone McLeod et la zone McLeod Ouest. Cette zone n est pas encore bien définie et elle présente un potentiel d agrandissement dans plusieurs s. la documentation détaillée, incluant s cartes et s sections, est disponible à l adresse suivante : Zone McLeod Le trou MC a intersecté 10,5 mètres sulfures massifs haute teneur et il a permis d étendre la zone 80 mètres vers l aval pendage «down-dip» à partir du trou MC Cette intersection se situe également à 55 mètres en amont pendage «updip» à partir du trou MC et elle démontre que la nouvelle zone McLeod et l ancienne zone McLeod constituent une seule zone sulfures massifs. Le trou MC a intersecté 8,05 mètres sulfures massifs haute teneur et sulfures semi massifs 60 mètres en amont pendage «up-dip» à partir du trou MC La zone McLeod regroupée a été agrandie 55 mètres à l ouest du trou MC grâce au trou MC qui a intersecté 7,7 mètres sulfures massifs et 1,7 mètres sulfures semi massifs (les analyses n ont pas encore été complétées). Le trou MC-08-69, également situé sur le flanc ouest cette zone, a intersecté s sulfures semi massifs (les analyses n ont pas encore été complétées) sur 5,1 mètres, 40 mètres en amont pendage «up-dip» à partir du MC-04-04, indiquant la présence d un nouveau prolongement sulfures dans cette zone ce qui permet d intégrer l intercepte obtenu dans le trou MC situé sur la zone McLeod. Le trou MC a intersecté 3,52 mètres sulfures massifs haute teneur et il a étendu le flanc est la zone McLeod 50 mètres en aval pendage «down-dip» et à l ouest du trou MC Le trou MC a intersecté 7,05 mètres sulfures massifs et sulfures semi massifs (les analyses n ont pas encore été complétées) 50 mètres en aval pendage «down-dip» et à l ouest du trou MC-08-68, offrant une autre preuve que l ancienne et la nouvelle zone McLeod sont reliées. Le trou MC a intersecté 1,25 mètres sulfures massifs riches en cuivre à 37 mètres au-ssus la Tuffite Clé à l intérieur d une longue séquence d altérations en chlorite, 50 mètres en amont pendage «up-dip» à partir du trou MC Ce trou permet donc d agrandir la zone McLeod et il laisse entrevoir le potentiel découverte sulfures supplémentaires à en amont pendage «up-dip» en du trou MC Le trou MC a intersecté s sulfures semi massifs sur 4 mètres au niveau la Tuffite Clé suivi 40 mètres d altérations en cheminée et isations en filonnet situées sur le prolongement est la zone, 50 mètres à l est du trou MC Les trous MC et MC ont été forés afin d explorer le prolongement la isation sulfures sur le flanc est la zone McLeod. Ces ux trous ont intersecté une faible isation au niveau la Tuffite Clé recouverte par une isation en

3 filonnet et une altération dans le mur formation la Tuffite Clé (zone cuivre). Le trou MC a intersecté une zone à faible isation la Tuffite Clé suivie d une forte isation en filonnet (zone cuivre) 50 mètres en aval pendage «down-dip» à l est du trou MC et 40 mètres en amont pendage «up-dip» à partir du trou MC Zone McLeod Ouest Le trou MC a intersecté la Tuffite Clé faiblement isée, 60 mètres à l est et en amont pendaw «up-dip» à partir du trou MC Le trou MC a intersecté s sulfures massifs haute teneur et s sulfures semi massifs sur 2,8 mètres dans la Tuffite Clé suivis d une forte altération sur le mur formation 60 mètres en aval pendage «down-dip» à partir du trou MC mètres plus bas, en aval pendage «down-dip», le trou MC a intersecté 60 mètres fortes altérations type cheminée situées immédiatement sous la zone isée la Tuffite Clé. Cette découverte porte à croire qu un système bien développé se trouve dans cette zone et cela nécessite donc s recherches plus poussées. s plus espacés zone McLeod Le trou MC a intersecté s sulfures semi massifs riches en pyrrhotine et en pyrite recouvrant 18 mètres isation en filonnet et 30 mètres fortes altérations en chlorite type cheminée. Ce trou a été foré 86 mètres en amont pendage «up-dip» et à l est du trou MC Le trou MC a été planifié afin tester la Tuffite Clé près la surface à une profonur verticale 100 mètres. Une séquence importante a été tronquée dans ce trou et l intervalle la Tuffite Clé est absent. Zone cuivre Cette zone se définie actuellement par une isation en filonnet présente dans 17 trous, comprenant s résultats forage historiques et s résultats d intersection qui font partie du programme forage la zone McLeod. total, 14 trous présentent s intersections intéressantes et contiennent s niveaux élevés cuivre. Cette zone est testée dans le cadre du programme délinéation la zone McLeod. Les rapports forage mentionnés ici indiquent que les trous MC-08-56, MC-08-57, MC et MC-08-61ont intersecté s isations dans la zone cuivre là où la découverte d une isation était déjà attendue. L analyse s isations en filonnet découvertes sur la zone cuivre par les trous MC-08-66, MC-08-68, MC et MC n a pas encore été effectuée. Les interceptes forage qui définissent cette zone sont espacés d environ 50 mètres. La délinéation la zone cuivre se poursuivra dans le cadre du programme forage la zone McLeod. ZONE BRACEMAC Les forages se poursuivent sur la zone Bracemac, 17 trous ont été forés (annexe 1). La isation a été étendue dans la portion supérieure la zone Bracemac la Tuffite Clé et sur le flanc est la zone Bracemac. Les forages délinéation sont en cours et ils pourraient potentiellement permettent l agrandissement la zone isée en sulfures la zone Bracemac la Tuffite Clé, en aval pendage «down-dip» et autour s limites s interceptes sulfures connus. la documentation détaillée, incluant s cartes et s sections, est offerte à l adresse suivante : Zone la Tuffite Clé Le trou BRC a été foré 50 mètres en aval pendage «down-dip» et 15 mètres à l ouest du trou BRC Le trou BRC-08-76W1 a été foré 20 mètres à l est du trou BRC Le trou BRC a été foré 100 mètres plus loinen aval pendage «downdip» et légèrement à l est du trou BRC-08-76W1. Les trois trous ont intersecté une altération type cheminée. Le trou BRC a été foré 50 mètres en aval pendage «down-dip» et à l est du trou BRC Il n a pas intersecté aucune isation. Le trou BRC a été foré sur le flanc est la partie supérieure la zone la Tuffite Clé, à 55 mètres en aval pendage «down-dip» du trou BRC Il a intersecté une isation en filonnet présente dans le mur d une zone faiblement isée la«tuffite Clé». Le trou BRC a été foré sur le flanc supérieur ouest la zone Tuffite Clé, 35 mètres à l ouest du trou BRC Il a intersecté s sulfures massifs haute teneur, ce qui a permis d agrandir la zone vers l ouest. Les forages

4 délinéation sont toujours en cours. Zone Bracemac Le trou BRC a intersecté un mince intervalle sulfures semi massifs dans la zone Bracemac, 55 mètres à l est du trou BRC ÉTUDE D ÉVALUATION La découverte et l agrandissement continuel s zones sulfures Bracemac-McLeod, situées à 6 kilomètres au sud-est l usine Matagami, ont contribué à l ascension rapi du projet Donner/Xstrata à Matagami. Sous les rênes Xstrata, Bracemac- McLeod a franchi les étapes initiales l étu d évaluation qui sera menée par son équipe. Cette même équipe a déjà su développer avec succès la mine Persévérance. La première étape l étu fournira les fonments sur laquelle une ressource NI pourra être calculée une fois le programme forage délinéation complété. SOMMAIRE L ensemble s résultas d analyse est présenté dans l annexe 1 ci-jointe. Quatre foreuses sont employées à Bracemac-McLeod dans le cadre du projet Matagami. puis le début du projet à la fin l année 2006, mètres ont été forés pour un total 173 trous. Les renseignements géologiques, incluant les cartes et les sections, sont disponibles à l adresse suivante : RÉSUMÉ DU PROJET Le projet Matagami couvre une superficie d'intérêt mutuel kilomètres carrés incluant titres miniers couvrant 801 kilomètres carrés. En plus s efforts qui sont déployés à Bracemac-McLeod, un ensemble fortes cibles forage et d exploration doit être testé. Donner et Xstrata Canada Corporation Xstrata Zinc Canada Division (Xstrata Zinc) utilisent une combinaison technologies pointe, d'outils d'intégration données en 3D et nouveaux concepts et elles effectueront s forages afin trouver nouveaux dépôts dans cette région très prolifique. Le camp minier Matagami est un camp minier classe internationale comptant 18 dépôts sulfures massifs volcanogènes et incluant 10 dépôts diverses tailles ayant déjà été exploités. Le dépôt du lac Matagami a été découvert en 1957 et il a été exploité 1963 à Il a produit 25,64 millions tonnes titrant 8,2 zinc, 0,56 cuivre, 20,91 d'argent et 0,41 d'or. La région dispose d'une infrastructure bien établie, incluant la ville Matagami, une voie ferrée, une route pavée et l'usine Xstrata Zinc d'une capacité 2,600 t/jour et sa production historique fut 8,6 milliards livres zinc et 853 millions livres cuivre. Dans le cadre l entente co-participation, Donner détient une option lui permettant d'acquérir 50 s intérêts dans le projet Matagami en effectuant s dépenses d'exploration et s dépenses pour les activités connexes totalisant entre 20 et 25 millions dollars d'ici le 31 mai Une fois que cet investissement aura été effectué par Donner, cinq coentreprises distinctes seront créées, couvrant la propriété et la zone d'intérêt. Pour chacune ces coentreprises, Xstrata Zinc a l'option racheter un intérêt 15, à condition d'investir 20 millions dollars dans une étu faisabilité. La stratégie l entreprise repose sur l exploration et la découverte dépôts zinc et cuivre dans le camp minier Matagami et son objectif est d exercer un effet levier grâce aux infrastructures générales et aux installations transformation existantes, et ce, à l ai d une structure coûts reconnue et bien établie pour l exploitation dépôts SMV. L objectif d exploration Donner est d évaluer plusieurs horizons stratigraphiques affichants un potentiel isation SMV, dont l horizon très prolifique «Tuffite Clé», partout sur le camp minier Matagami. ce jour, Donner a découvert une nouvelle isation à Bracemac- McLeod et à Bell Channel. Plusieurs cibles d exploration présentant un excellent potentiel découverte sont situées dans l immense zone couverte par le projet.

5 Supplément d information Xstrata Zinc est responsable s opérations dans le cadre du projet Matagami et elle est chargée du travail sur le terrain, l échantillonnage, l envoi s échantillons au laboratoire pour fins d analyse et du contrôle qualité et le contrôle analytique. L analyse s échantillons mentionnés dans ce communiqué presse a été effectuée et certifiée par ALS Chemex-Chimitec située à Val d Or. Le zinc, le cuivre et l argent ont été analysés par absorption atomique et l or a été analysé au cours d essais pyrognostiques normalisés. La préparation s échantillons a été effectuée par ALS Chemex également située à Val d Or. Robin Adair, Viceprésint exploration, est la personne qualifiée dans le cadre du règlement et il est responsable l'information technique contenue dans le présent communiqué. AU NOM DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DE DONNER METALS LTD. Harvey Keats Chef la

6 ANNEXE 1 Nouveaux résultats Numéro : ) Zone McLeod : Zone McLeod (Horizon la Tuffite Clé) MC (852m) MC (924m) MC (805m) MC (376m) MC (853m) MC (742m) MC (549m) MC (786m) MC (764m) MC (610m) E, N E, N E, N E, N E, N E, N E, N E, N N E, N Décrits analyses non complétées MC (733m) MC (750m) E, N N Longueu r carottag e (mètr e) -71 o /032 o SMS o /032 o D o /029 o MS o /025 o Abandonné -66 o /029 o cuns résultats importants ne sont (Zone cuivre intersectée voir ci-après) -71 o /028 o D/SMS o /024 o MS o /029 o MS o /031 o MS o /038 o SMS SMS SMS/S o /034 o MS/SMS o /031 o MS/SMS Analyses non complétées : 20 Sph, 2 Cpy Analyses non complétées : 15 Sph, 3-4 Cpy, 5-6 Po, Analyses non complétées : Py Analyses non complétées : 33 Sph et 8 Cpy Analyses non complétées : Sph 35, Cpy 4-5, Py 25

7 Zone McLeod Ouest (Horizon la Tuffite Clé) : MC (622m) MC (629m) MC (740m) E, N E, N E, N -67 o /033 o D/S o /022 o MS cuns résultats importants ne sont o /030 o Pipe Prolongement (Horizon la Tuffite Clé) : MC (503m) E, N Décrits analyses non complétées MC (740m) E, N -66 o /029 o SMS S o /030 o Cheminée Analyses non complétées : 40 Py, 2-3 Cpy Analyses non complétées : 3 Sph, 1 Cpy, 3-10 Py-Po Altération en cheminée, aucuns résultats importants ne sont Zone cuivre (sous l horizon la Tuffite Clé) : MC (737m) MC (672m) MC (678m) MC (799m) MC (643m) MC (690m) MC (640m) MC (821m) E, N E, N E, N E, N E, N E, N E, N E, N -86 o /210 o S o /037 o S o /038 o S o /028 o S o /026 o S o /027 o S o /027 o S o /034 o S

8 MC (792m) MC (594m) MC (924m) MC (805m) MC (853m) MC (742m) MC (786m) MC (764m) MC (700m) MC (750m) E, N E, N N E, N N E, N E, N E, N E, N N -64 o /031 o S o /029 o S o /032 o S o /030 o S o /029 o S o /028 o S o /029 o S Analyses non complétées : 6 Cpy, 2 Sph, 17 Py, 3 Mt -62 o /031 o S Analyses non complétées : 1-2 Cpy -64 o /034 o S Analyses non complétées : 2 Cpy, 5 Py -63 o /031 o S Analyses non complétées : 2-3 Cpy, 3 Sph, 5 Py 2) Zone Bracemac Zone Bracemac Tuffite Clé (Horizon la Tuffite Clé) : BRC (807m) BRC-08-76W1 (817m) BRC (538m) BRC (337m) BRC (820m) BRC (820m) E, N E, N E, N E, N E, N E, N Décrits analyses non complétées -56 o /034 o Cheminée o /034 o Cheminée Tuffite Clé sous isée (694,7 698,00) et altérations en cheminée, aucuns résultats importants ne sont. Altérations en cheminée, aucuns résultats importants ne sont -53 o /029 o MS o /297 o Abandonné -64 o /029 o Cheminée Altérations en cheminée, aucuns résultats importants ne sont -68 o /031 o D Rhyolite avec silicification importante Sph 15, Py 5. S Brèche fragments blancs. Sph 5. D/SMS TUFFITE CLÉ: Py 19.5, Sph 15, Cpy 0.5 BRC (820m) E, N S Rhyolite du lac Watson : Py 20, Sph 5, Cpy o /031 o Altérations en cheminée, aucuns résultats importants ne sont

9 Zone Bracemac (Horizon supérieur la Tuffite Clé) BRC (807m) E, N -56 o /033 o SMS/S Légen du tableau : Zone : BKT = Zone Bracemac Tuffite Clé, B = Zone Bracemac, OM = Ancienne zone McLeod, NM = Nouvelle zone McLeod, WM = Zone McLeod Ouest, = Zone cuivre et cheminée = altération hydrothermale se produisant sous les horizons contenant s sulfures. : MS = sulfures massifs, SMS = sulfures semi massifs, DS=sulfures disséminateurs, S = sulfures en filonnet présents dans l altération en «cheminée» Sph = Sphalérite (1 Sph= 0.5 ) Cpy = Chalcopyrite (1 Cpy = 0,3 ), Py = Pyrite, Po = Pyrrhotine, Mt = Magnétite Les altérations en «cheminée» se caractérisent par une forte altération en chlorite. Elles sont normalement situées sous les zones sulfures massifs ou aux alentours. Elles indiquent la présence d un système cheminées hydrothermales associé aux isations du camp Matagami. La magnétite, la chalcopyrite, la pyrite, la sphalérite, la silice et le talc peuvent se retrouver avec la chlorite. Les dépôts du camp Matagami se présentent sous la forme monticules (Matagami, Isle Dieu), sous la forme poches (dépôts Orchan Ouest et Isle Dieu) et/ou sous la forme racines entièrement situées dans la «cheminée» (dépôt Persévérance). Plusieurs dépôts présentent s caractéristiques propres à chacune ces trois formes. = Largeur véritable estimée

DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE SUD-OUEST ET DÉCOUVRENT LE NOUVEAU MANTO RAQUEL MINÉRALISÉ EN OR

DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE SUD-OUEST ET DÉCOUVRENT LE NOUVEAU MANTO RAQUEL MINÉRALISÉ EN OR 2015 Mines d or Dynacor inc. (Dynacor) Symbole : DNG Bourse de Toronto (TSX) OTC : DNGDF Actions en circulation : 36 484 167 DYNACOR: LES NOUVEAUX FORAGES AU DIAMANT PROLONGENT LE MANTO DORADO VERS LE

Plus en détail

LAMÊLÉE MINERAIS DE FER LTÉE. *

LAMÊLÉE MINERAIS DE FER LTÉE. * LAMÊLÉE MINERAIS DE FER LTÉE. * BÂTIR LA PROCHAINE MINE DE FER AU QUÉBEC * TSX-C (symbole LIR.V) www.lameleeiron.com Septembre 2014 Avertissement Certains renseignements concernant Lamêlée Minerais de

Plus en détail

EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR

EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR 15, rue Gamble Est, bureau 204 - Rouyn-Noranda (Québec) Canada J9X 3B6 Inscription (TSXV = EXS) (OTCQX= EXSFF) (FSE et BE = E1H1) EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR Rouyn-Noranda, Canada, le

Plus en détail

Michel Bouchard Président et Chef de la direction

Michel Bouchard Président et Chef de la direction Michel Bouchard Président et Chef de la direction Énoncés Prospectifs Mise en garde Certaines informations contenues dans cette présentation, y compris l'information des travaux d exploration futurs, les

Plus en détail

RESTRUCTURATION CORPORATIVE

RESTRUCTURATION CORPORATIVE EXPLORATION OREX INC. No. 2007-04 TSX-V: OX www.orexexploration.ca COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESTRUCTURATION CORPORATIVE Changement au conseil d administration et nouvelle direction Financement d un maximum

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

www.devico.com Vente Location Service Sales - Rentals - Service www.devico.com

www.devico.com Vente Location Service Sales - Rentals - Service www.devico.com Produits Devico products Devico www.devico.com www.devico.com Vente Location Service Sales - Rentals - Service Français English Carottage directionnel DeviDrill Le DeviDrill est un carottier à câble orientable.

Plus en détail

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada

Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Agence canadienne de développement international (ACDI) 200, promenade du Portage Gatineau (Québec) K1A 0G4 Canada Téléphone : (819) 997-5006 1 800 230-6349 (sans frais) Ligne pour les malentendants et

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Dynacor annonce une récupération métallurgique de l or allant jusqu à 96,43% dans le matériel minéralisé de Tumipampa

Dynacor annonce une récupération métallurgique de l or allant jusqu à 96,43% dans le matériel minéralisé de Tumipampa 2015 Dynacor Gold Mines Inc. (Dynacor) Symbol: DNG Toronto Stock Exchange (TSX) Shares outstanding: 36 425 667 Dynacor annonce une récupération métallurgique de l or allant jusqu à 96,43% dans le matériel

Plus en détail

Liste de vérification des exigences Flexfone

Liste de vérification des exigences Flexfone Liste de vérification des exigences Flexfone Introduction Avant de déployer un service de voix par le protocole de l Internet (VoIP) ou un PBX hébergé dans votre entreprise, vous devriez prendre certaines

Plus en détail

PERSPECTIVES DU SECTEUR MINIER A MOYEN ET LONG TERME

PERSPECTIVES DU SECTEUR MINIER A MOYEN ET LONG TERME PERSPECTIVES DU SECTEUR MINIER A MOYEN ET LONG TERME PLAN N DE LA PRESENTATION N I. APERCU SUR LE SECTEUR MINIER MALIEN II. III. IV. SITUATION DE LA RECHERCHE ET DE L EXPLOITATION MINIERE PERSPECTIVES

Plus en détail

Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres

Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres Ministère des Mines et de la Géologie Comité Technique des Titres MISE SUR LE MARCHE DE TROIS BLOCS BAUXITIQUES EN RÉPUBLIQUE DE GUINÉE APPEL D OFFRES PHASE 1 : APPEL INTERNATIONAL A MANIFESTATION D INTÉRÊT

Plus en détail

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3)

Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) Audit du cadre de gestion du programme de développement de technologies d exploration avancée (1.2.2.3) RAPPORT D AUDIT Projet # 12/13 01 06 préparé par la Direction, vérification et évaluation NOVEMBRE

Plus en détail

TSX-V : SOI. TSX Croissance : SOI RESSOURCES SIRIOS INC. ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES POUR LA PÉRIODE DE 6 MOIS TERMINÉE LE 31 DÉCEMBRE 2007

TSX-V : SOI. TSX Croissance : SOI RESSOURCES SIRIOS INC. ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES POUR LA PÉRIODE DE 6 MOIS TERMINÉE LE 31 DÉCEMBRE 2007 TSX-V : SOI TSX Croissance : SOI RESSOURCES SIRIOS INC. ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES POUR LA PÉRIODE DE 6 MOIS TERMINÉE LE TABLE DES MATIÈRES RESSOURCES SIRIOS INC. Bilans 1. Résultats et déficit 2.

Plus en détail

CENTRE DU PNEU M.C. INC.

CENTRE DU PNEU M.C. INC. CENTRE DU PNEU M.C. INC. DOCUMENT D INFORMATION CONFIDENTIEL Septembre 2013 Syndic APPEL D OFFRES Mise en garde Le présent document d information confidentiel a été rédigé par («Syndic»), à partir de l

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens)

Corporation Ressources Nevado. États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre 2012 (en dollars canadiens) États financiers intermédiaires condensés non audités («États financiers») Au 30 septembre (en dollars canadiens) États intermédiaires de la situation financière (Non audités) (en dollars canadiens) Note

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web Solution client de Microsoft Étude de cas d une solution client Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

RESSOURCES SIRIOS INC. RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE DE TROIS MOIS TERMINÉE LE 30 SEPTEMBRE 2012

RESSOURCES SIRIOS INC. RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE DE TROIS MOIS TERMINÉE LE 30 SEPTEMBRE 2012 RESSOURCES SIRIOS INC. RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE DE TROIS MOIS TERMINÉE LE 30 SEPTEMBRE 2012 Table des matières MISSION ET PROFIL DE LA SOCIÉTÉ... 3 SOMMAIRE DES ACTIVITÉS DU TRIMESTRE... 3 RÉSULTAT

Plus en détail

Rio Tinto en Amérique du Nord

Rio Tinto en Amérique du Nord Rio Tinto en Amérique du Nord Rio Tinto compte parmi les chefs de file mondiaux dans le secteur de la prospection, de l extraction et du traitement des ressources minérales de la Terre. L Amérique du Nord

Plus en détail

[ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ]

[ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ] [ INDUSTRIE MINIÈRE ] Avantages concurrentiels du Canada [ INDUSTRIE MINIÈRE ] SECTEUR MINIER DU CANADA L industrie minière du Canada emploie 418 000 travailleurs et injecte 52,6 milliards de dollars dans

Plus en détail

Puissances d un nombre relatif

Puissances d un nombre relatif Puissances d un nombre relatif Activités 1. Puissances d un entier relatif 1. Diffusion d information (Activité avec un tableur) Stéphane vient d apprendre à 10h, la sortie d une nouvelle console de jeu.

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing

Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing Passage du marketing par e-mail à l automatisation du marketing L automatisation du marketing est une technologie qui permet de fidéliser les prospects grâce à des campagnes automatisées. Étant donné que

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

QUESTIONNAIRE TYPE POUR LES SOCIETES ET PROJETS MINIERS

QUESTIONNAIRE TYPE POUR LES SOCIETES ET PROJETS MINIERS QUESTIONNAIRE TYPE POUR LES SOCIETES ET S MINIERS CONSIGNES D'UTILISATION LA MISSION Le Gouvernement guinéen a mis en place un programme de réforme du secteur minier en Guinée visant créer un secteur minier

Plus en détail

Guide sur l exploration et l exploitation minières pour les communautés autochtones

Guide sur l exploration et l exploitation minières pour les communautés autochtones E X P L O R A T I O N A M É N A G E M E N T E X P L O I T A T I O N F E R M E T U R E Guide sur l exploration et l exploitation minières pour les communautés autochtones Le contenu de cette publication

Plus en détail

Sélection du Reader s Digest ajoute un nouveau chapitre au marketing direct personnalisé à l aide du Lab 1:1 de Xerox

Sélection du Reader s Digest ajoute un nouveau chapitre au marketing direct personnalisé à l aide du Lab 1:1 de Xerox Étude de cas Sélection du Reader s Digest ajoute un nouveau chapitre au marketing direct personnalisé à l aide du Lab 1:1 de Xerox Mathieu Péloquin, Vice-président marketing lignes de produits, Sélection

Plus en détail

49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières. Richard Chabot, É.A.

49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières. Richard Chabot, É.A. Le Le plan plan Nord Nord ou ou le le Nord Nord pour pour tous tous et et son son incidence incidence sur sur l évaluation l évaluation foncière foncière 49e congrès de l'aemq 31 mai 2013, Delta de Trois-Rivières

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

produits architecturaux

produits architecturaux produits architecturaux w/r/s W/R/S en résumé UN MODÈLE DE FONCTIONNALITÉ O N N I T ET D ESTHÉTISME T S E Le système de rails muraux W/R/S MC de Teknion sert de trait d union entre l architecture et le

Plus en détail

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT)

Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Proposition Technologie de l information pour l Association québécoise des technologies (AQT) Ceci est une proposition pour une assurance contre les erreurs et omissions. Veuillez indiquer si vous demandez

Plus en détail

Assemblée générale de l OMPI

Assemblée générale de l OMPI F WO/GA/40/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21JUIN 2011 Assemblée générale de l OMPI Quarantième session (20 e session ordinaire) Genève, 26 septembre 5 octobre 2011 COOPÉRATION DANS LE CADRE DES DÉCLARATIONS

Plus en détail

Entrepreneurs en design-construction et le besoin d assurance responsabilité professionnelle

Entrepreneurs en design-construction et le besoin d assurance responsabilité professionnelle Le Comité de gestion des risques de l ICDC continuera de diffuser aux membres des articles de ce genre, à mesure qu ils seront disponibles. Nous espérons que vous trouverez ces articles à la fois intéressants

Plus en détail

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final

Comité Santé en français de Fredericton. Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne. Rapport de sondage-final Comité Santé en français de Fredericton Évaluation de l offre active des services de santé de première ligne Rapport de sondage-final Mai 2006 Table des matières 1.0 Sommaire. 1 2.0 Introduction..2 3.0

Plus en détail

Réussir la pose d un verrou et d une serrure

Réussir la pose d un verrou et d une serrure Réussir la pose d un verrou et d une serrure LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME Les outils pour la pose des verrous, des serrures en applique et à encastrer LES OUTILS marteau équerre lime à métaux

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Serrures de coffre-fort MP série 8500

Serrures de coffre-fort MP série 8500 Instructions d installation et de changement de combinaison Serrures de coffre-fort MP série 8500 Modèles 8550 (Groupe 1) et 8560 (Groupe 1R) REMARQUE : LISEZ LES INSTRUCTIONS EN ENTIER AVANT L INSTALLATION

Plus en détail

Présentation du logiciel Lotus Sametime 7.5 IBM

Présentation du logiciel Lotus Sametime 7.5 IBM Solutions de collaboration en temps réel Octobre 2006 Présentation du logiciel Lotus Sametime 7.5 IBM Adam Gartenberg Directeur des offres de service Collaboration d équipe en temps réel MC Page 2 Contenu

Plus en détail

Réunion du CCU Territoire de l ancienne Municipalité de Mont-Tremblant Lundi 20 juillet 2009

Réunion du CCU Territoire de l ancienne Municipalité de Mont-Tremblant Lundi 20 juillet 2009 Réunion du CCU Territoire de l ancienne Municipalité de Mont-Tremblant Lundi 20 juillet 2009 Procès-verbal de la réunion du comité consultatif d'urbanisme du territoire de l ancienne Municipalité de Mont-Tremblant

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux études Conditions et exigences pour les études de besoins et de faisabilité

Plus en détail

de l entreprise Cahier de presse

de l entreprise Cahier de presse Cahier de presse de l entreprise À propos de Fonds d éducation Héritage Inc. Fonds d éducation Héritage est l un des principaux fournisseurs de régimes d épargne-études en gestion commune au Canada. La

Plus en détail

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée

Équipe de la vérification et de l évaluation. Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Équipe de la vérification et de l évaluation Vérification de la gestion financière des ententes de recherche concertée Septembre 2003 Table des matières 1. Conclusions...1 2. Résumé des observations...1

Plus en détail

Historique. c est finalement en 1960 qu il commercialise. de dés, aujourd hui connu sous le nom YUM.

Historique. c est finalement en 1960 qu il commercialise. de dés, aujourd hui connu sous le nom YUM. Historique Instructions Historique Le plaisir de se réunir entre amis ou en famille, à jouer à différents jeux de société, à discuter et à s amuser pendant des heures : voilà ce qui a poussé M. Harvey

Plus en détail

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA]

[TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] [TRADUCTION] [EN-TÊTE DE L AGENCE DU REVENU DU CANADA] Votre dossier Notre dossier Wildeboer Dellelce LLP 365 Bay Street Suite 800 Wildeboer Dellelce Place Toronto (Ontario) M5H 2V1 2011-041735 Ryan Lay

Plus en détail

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada

Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Innovation en matière de logistique et de gestion de la chaîne d approvisionnement au Canada Contexte À mesure que la concurrence devient plus mondiale, l innovation passe du niveau entreprise-à-entreprise

Plus en détail

Étude de disponibilité d internet haute-vitesse

Étude de disponibilité d internet haute-vitesse Étude de disponibilité d internet haute-vitesse Phase préparatoire Déploiement Internet haute vitesse en milieu rural MRC de Brome-Missisquoi 7 septembre 2011 Contenu A. Situation actuelle et étude de

Plus en détail

Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire

Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire 1 Document de travail Régime de responsabilité et d indemnisation pour le transport ferroviaire À la suite de la tragédie survenue à Lac-Mégantic, le gouvernement s est engagé à prendre des mesures ciblées

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC

INSTALLATION DU BARDEAU DE CÈDRE BLANC MISE EN GARDE Si un produit est défectueux, ne le posez pas. Les matériaux défectueux seront remplacés sous garantie uniquement si vous en faites la demande avant l installation et si les conditions d

Plus en détail

IBM Social Media Analytics

IBM Social Media Analytics IBM Social Media Analytics Analysez les données des média sociaux afin d améliorer vos résultats commerciaux Les points clés Développez votre activité en comprenant le sentiment des consommateurs et en

Plus en détail

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU www.rehau.com Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE: LA PROCHAINE GÉNÉRATION CONCEPTION AXÉE SUR LA PERFORMANCE ET STYLE ATTRAYANT La porte-fenêtre

Plus en détail

La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples

La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : quatre moyens d accroître le retour sur investissement dans les industries gérant de multiples actifs Livre Blanc Oracle Octobre 2009 Livre Blanc Oracle

Plus en détail

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal

Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal Apport des méthodes géophysiques pour la caractérisation de zones fuyardes d une digue de canal DL Lyon : G. Bièvre DL Autun : A. Brach, D. Goutaland, M. Massardi, G. Monnot David GOUTALAND CETE de Lyon

Plus en détail

Picard, Choronzey Ilarvey. Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES. Fondation des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau

Picard, Choronzey Ilarvey. Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES. Fondation des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau Picard, Choronzey Ilarvey - Fondation des écoles Victor-Doré États financiers 30 juin 2011 Picard,Choronzey,IlarveyInc. CGA, EXPERTS-COMPTABLES - Table des matières Rapport de mission d'examen 2 États

Plus en détail

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE

L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Dossier de presse du 23 avril 2014 L OPT-NC DEPLOIE LA 4G EN NOUVELLE-CALEDONIE Contact presse : Gaëlle DOS SANTOS Chef du Service Communication Tél : 26 83 26 / 74 77 08 gaelle.dossantos@opt.nc Sommaire

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2]

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2] GREAT-WEST LIFECO Great-West Lifeco Inc. est une société de portefeuille internationale spécialisée dans les services financiers ayant des participations dans l assurance-vie, l assurance-maladie, les

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION. Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2008

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION. Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2008 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE GESTION Pour le deuxième trimestre terminé le 31 mars 2008 RAPPORT DE GESTION POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE TERMINÉ LE 31 MARS 2008 Le présent rapport intermédiaire de gestion est

Plus en détail

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet

7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7. Analyse des coûts collectifs et bilan énergétique du projet 7.1. Méthodologie 7.1.1. Calcul des coûts socio-économiques L intérêt du projet de prolongement de la ligne T1 vers Val de Fontenay est évalué

Plus en détail

Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales

Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales Norme internationale d information financière 6 Prospection et évaluation de ressources minérales Objectif 1 L objectif de la présente norme est de préciser l information financière relative à la prospection

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE

MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE SÉANCE ORDINAIRE 11 MAI 2015 PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE RIVIÈRE-DU-LOUP MUNICIPALITÉ DE L ISLE-VERTE PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du Conseil de la Municipalité de L Isle-Verte tenue à la Caserne

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2010 Responsabilité de la direction concernant l information financière 84 Rapport des auditeurs indépendants 85 États financiers consolidés Bilans consolidés

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

4. Résultats et discussion

4. Résultats et discussion 17 4. Résultats et discussion La signification statistique des gains et des pertes bruts annualisés pondérés de superficie forestière et du changement net de superficie forestière a été testée pour les

Plus en détail

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada

Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur. vie Universelle. L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Questionnaire Identificateur de Profil d investisseuse ou D investisseur vie Universelle L'Équitable, compagnie d'assurance vie du Canada Concevoir votre portefeuille d'épargne et de placements Votre contrat

Plus en détail

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003)

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) 1 Les gaz rares peuvent-ils permettre de surveiller les sites de séquestration géologique de CO 2? Stéphane LAFORTUNE Institut de Physique du Globe de Paris Bilan radiatif

Plus en détail

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec

ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU En collaboration avec ilottery 2.0 DÉVELOPPER LE JEU L I V R E B L A N C En collaboration avec RÉSUMÉ 2 Ce livre blanc repose sur une étude commandée par Karma Gaming et réalisée par Gaming Insights Group. Les données viennent

Plus en détail

Porte patio coulissante hybride. La combinaison de 3 matériaux

Porte patio coulissante hybride. La combinaison de 3 matériaux Porte patio coulissante hybride La combinaison de 3 matériaux De conception unique, la nouvelle porte element est le fruit d un savant assemblage d aluminium, de PVC et de bois. Durabilité et longévité

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

ANNEXE I CRITÈRES DE RÉMUNÉRATION ET DE L ACTIONNARIAT POUR LES ADMINISTRATEURS

ANNEXE I CRITÈRES DE RÉMUNÉRATION ET DE L ACTIONNARIAT POUR LES ADMINISTRATEURS 1. INTRODUCTION ET PHILOSOPHIE TELUS Corporation accorde une rémunération supplémentaire aux administrateurs qui ne font pas partie de la direction, sous la forme d honoraires fixes tout compris, en contrepartie

Plus en détail

L assurance de la qualité et le contrôle de la qualité

L assurance de la qualité et le contrôle de la qualité L assurance de la qualité et le contrôle de la qualité Assurer des mesures de qualités adéquates dans tous les aspects de la phase d exploration est une priorité pour Exploration SeqUr inc. (la «Société»).

Plus en détail

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010

Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Conférence téléphonique du 1 er trimestre 2010 Réjean Robitaille, président et chef de la direction Michel C. Lauzon, chef de la direction financière Le 3 mars 2010 à 14 h 00 1-866-226-1792 ÉNONCÉS PRÉVISIONNELS

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Possibilités de marketing et de commandite 2013 Accédez à un vaste auditoire

Possibilités de marketing et de commandite 2013 Accédez à un vaste auditoire Possibilités de marketing et de commandite 2013 Accédez à un vaste auditoire Grâce aux forfaits combinés de l ACP, vous pouvez augmenter votre part de marché sans vous ruiner. Revue DIALOGUE Plus de 20

Plus en détail

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients PROFIL DU GROUPE UNE MAJOR PÉTROLIÈRE AVEC UN MODÈLE INTÉGRÉ Production de pétrole et de gaz Gaz Pétrochimie Pétrole Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR

Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR Transformation IT de l entreprise LA MOBILITÉ NÉCESSITE UN CHANGEMENT DES SI EN PROFONDEUR L es technologies mobiles impactent en profondeur le fonctionnement des organisations. Elles sont également à

Plus en détail

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES

DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires Procédure DETERMINATION DE L INCERTITUDE DE MESURE POUR LES ANALYSES CHIMIQUES QUANTITATIVES Date de mise en application

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA

BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA Vérification de la disponibilité d outils de travail bilingues Le 25 avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ... 2 2. CONTEXTE... 3 3. OBJECTIF ET CRITÈRES...

Plus en détail

Gestion de la valeur de l entreprise

Gestion de la valeur de l entreprise Retirer pleinement la valeur ajoutée Gestion de la valeur de l entreprise Défis du client Comment puis-je réduire les risques d échec de mes stratégies d investissement? Nous disons tous qu il faut investir

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch

mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch mieux connaître le sous-sol genevois pour en valoriser les ressources www.geothermie2020.ch GEothermie 2020 La géothermie c est quoi? Plus de 99% du volume terrestre présente une température de plus de

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Conseil d examen du prix des médicaments brevetés 2010-2011 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Leona Aglukkaq Ministre de la Santé Table des matières Message du Président...5 Section I

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

LA COUR SUPRÊME DE LA C.-B. SE PENCHE SUR DES ENJEUX NOUVEAUX ET INTÉRESSANTS EN MATIÈRE DE POLICE D ASSURANCE DES OUVRAGES EN CONSTRUCTION

LA COUR SUPRÊME DE LA C.-B. SE PENCHE SUR DES ENJEUX NOUVEAUX ET INTÉRESSANTS EN MATIÈRE DE POLICE D ASSURANCE DES OUVRAGES EN CONSTRUCTION Le Comité de gestion des risques est heureux de présenter aux membres de l Institut canadien de design-construction (ICDC) cet article qui fait état d une décision rendue récemment par la cour concernant

Plus en détail