Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement"

Transcription

1 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une rénovation durable Jérôme BERTRAND Le Centre Urbain 1

2 Objectif(s) de la présentation Sensibiliser à la valeur patrimoniale de la maison bruxelloise Inciter à la prise en compte de cette valeur patrimoniale lors de travaux de rénovation énergétique 3 Plan de l exposé «Plus le bâti est ancien, moins il est performant d un point de vue énergétique»: une idée à nuancer! Valeurs patrimoniales de la maison bruxelloise: le détail est essentiel! Rénovation énergétique et patrimoine: quelques exemples d interventions. 4 2

3 «Plus le bâti est ancien, moins il est performant d un point de vue énergétique»: une idée à nuancer! 5 Le bâti résidentiel à Bruxelles: répartition chronologique Source: CERAA - L application des principes de la maison passive en Région de Bruxelles-Capitale - Rapport final - janvier

4 Évolution de l isolation thermique des maçonneries après 1973: mur creux avec isolant thermique Valeur U 0,49 W/m 2.K après 1945: mur creux avec lame d air 1,53 W/m 2.K 2,37 W/m 2.K avant 1945: mur plein Dessin P. & J. BERTRAND Les logements de la période sont les plus «énergivores» Source: CERAA - L application des principes de la maison passive en Région de Bruxelles-Capitale - Rapport final - janvier

5 L une des explications est l augmentation des surfaces vitrées Saint-Gilles - vers 1875 Woluwé Saint-Lambert - vers

6 Valeurs patrimoniales de la maison bruxelloise: le détail est essentiel! 12 6

7 Le patrimoine architectural à Bruxelles Environ biens protégés sur +/ bâtiments à Bruxelles (les biens classés représentent donc un peu moins de 2% du parc immobilier) Plusieurs dizaines de milliers de bâtiments à haute valeur patrimoniale mais non protégés (+ de biens repris à l inventaire scientifique alors que 6 communes seulement sur 19 sont couvertes) Environ bâtiments construits avant 1932 et repris à l Inventaire provisoire du patrimoine immobilier La qualité des ensembles 7

8 La qualité du détail 8

9 9

10 Photo Gilbert Dekeyser 10

11 Un investissement esthétique maximum en façade à rue Un désintérêt relatif pour l aspect des façades en intérieur d îlot 11

12 Des dispositifs traditionnels qui permettent à l occupant d agir pour son confort Volet intérieur: vers 1800 Contrevent brisé: vers 1875 Jalousie: vers 1880 Des cycles de vie très longs grâce à l entretien 24 12

13 Des cycles de vie très longs grâce à une conception qui permet la réparation Greffe de bois dans une porte d entrée 25 Rénovation énergétique et patrimoine: quelques exemples d interventions

14 Isolation de façade à rue dans le cadre d une rénovation passive Rue des Archives Bruxelles Projet primé dans le cadre du concours BATEX 2009 de Bruxelles Environnement Photo Raphael Tilman, architecte 27 Un nouveau «façadisme» au nom du standard passif? 14

15 15

16 Isolation des murs par l intérieur: conséquences pour les plafonds 31 Intégration difficile de la ventilation double-flux 32 16

17 Une rénovation basse énergie dans le respect du patrimoine Rue Rubens Bruxelles 33 Etat avant rénovation 34 17

18 Etat avant rénovation 35 Etat avant rénovation 36 18

19 Etat avant rénovation 37 Etat avant rénovation 38 19

20 Principes de la rénovation Améliorer fortement la performance énergétique (32kWh/m 2 par an) logiciel PHPP Préserver les qualités patrimoniales de la maison Recourir au maximum à des matériaux durables Le projet de rénovation a été primé dans le cadre du concours BATEX 2008 de Bruxelles Environnement. 39 Isolation de l enveloppe Source: Aline Branders, Architecture et Climat, projet LEHR 40 20

21 Ventilation double flux avec récupération de chaleur Source: Bruxelles Environnement: Info Fiches (043) Bâtiments exemplaires

22

23

24

25

26 51 Double vitrage dans les châssis existants dans le cadre d une rénovation basse énergie Rue Royale Sainte-Marie 237 Rénovation de trois logements primée au concours BATEX 2008 de Bruxelles Environnement. 26

27 Doublage des fenêtres pour renforcer l isolation thermique et acoustique Photos Paul Mordan Isolation d un bow window par la pose de portes-fenêtres intérieures 54 27

28 Ce qu il faut retenir de l exposé Le bâti résidentiel bruxellois offre un potentiel d amélioration énergétique important dans le respect de ses aspects patrimoniaux. Certaines interventions ont peu d impact sur les qualités patrimoniales du bâtiment: installations de chauffage, isolation des toitures, isolation des façades arrières, isolation des sols sur caves D autres mesures peuvent, par contre, appauvrir l aspect du bien: isolation de la façade à rue, intégration de la ventilation double flux, remplacement des menuiseries extérieures Des solutions alternatives permettent de conserver des menuiseries extérieures tout en renforçant leurs performances. 55 Sites internet Bibliographie Guide Pratique pour la construction durable: Recommandation pratique ENE11 - En renovation : Isoler les parois, Bruxelles Environnement, juillet Bruxelles Environnement: Info Fiches (043) Bâtiments exemplaires 2008 Hennaut Eric et Demanet Marie, Bois et métal dans les façades à Bruxelles, Fondation Roi Baudouin, Archives d Architecture Moderne, Bruxelles, Heymans Vincent, Les dimensions de l ordinaire, La maison particulière à Bruxelles, fin XIX e début XX e siècle. L Harmattan, Paris, Bertrand Jérôme, Le châssis de fenêtre en bois Concilier Patrimoine et confort, Direction des Monuments et Sites de la Région de Bruxelles- Capitale, Bruxelles,

29 Contact Jérôme BERTRAND Centre Urbain: conseiller en rénovation Coordonnées : 02/

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures: comment choisir? Bruxelles Environnement VALEUR PATRIMONIALE DES CHÂSSIS DE FENÊTRE EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Jérôme BERTRAND, Centre Urbain

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés!

L isolation en rénovation: dernières nouveautés! L isolation en rénovation: dernières nouveautés! Bruxelles Environnement L isolation en milieu urbain Nicolas Vandernoot CENTRE URBAIN Objectif(s) de la présentation Je veux rénover mon logement et mieux

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage V. Detremmerie Laboratoire Eléments de Toiture et de

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures : comment choisir? Bruxelles Environnement VALEUR PATRIMONIALE DES CHÂSSIS DE FENÊTRE EN RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Jérôme BERTRAND, Centre Urbain

Plus en détail

pmp pmp Les principes d une maison passive

pmp pmp Les principes d une maison passive Les principes d une maison passive Le 29 novembre 2010 Energie & Habitat Namur Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive 1.Le standard passif 2. Aspect technique 3. Aspect financier 4. Aspect architectural

Plus en détail

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Sophie Mersch 2 mars 2011 Gestion de l eau dans le bâtiment / Primes et outils / 21 avril 2008 Construction durable et primes 2011

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts

Fonds de Réduction du. Réductions d'impôts. Les aides publiques pour améliorer la performance. énergétique des logements. Réductions d'impôts Réductions d'impôts http://mineco.fgov.be/energy/rational_energy_use/tax_reductions/home_fr.htm Les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements Pascal Ons, Consultant pascal.ons@skynet.be

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement A la recherche des meilleures combinaisons techniques pour réduire les coûts des bâtiments HPE Antoine HUPIN

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

I. Evolution du châssis de fenêtre II. Fenêtre et énergie III. Temps de retour financiers

I. Evolution du châssis de fenêtre II. Fenêtre et énergie III. Temps de retour financiers Parcours technique rénovation châssis bois CDR Construction 21 Solutions Rénovation des fenêtres anciennes aspects énergétiques et budgétaires Jérôme BERTRAND - Centre Urbain - Bruxelles 29.04-2014 Plan

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers

Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers Soutiens offerts en Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie pour le secteur résidentiel-particuliers Guillaume Amand Agence Bruxelloise de l Energie ABEA Confédération Construction Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement APPROCHE DU BÂTIMENT DURABLE À TRAVERS L ÉNERGIE. Anne-Laure MAERCKX CENERGIE Objectif(s) de la présentation Présenter les

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be Archives 28 Rénovation d une maison unifamiliale Une maison passive en ville? Logique Raphaël Tilman architecte maître de l ouvrage Low-a.be Implantation Situation existante Choix énergétiques isolation

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance

Démarche passive - Illot bossuet. Principaux indicateurs de performance 1 Contexte et objectif Maitre d ouvrage : Résidences de l Orléanais Architecte : GA Architecture AMO passif : FIABITAT Concept > 5 maisons passives mitoyennes, 3 T4 + 2 T5 508 m² shab > Réalisation Orléans

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE

RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE RÉNOVATION PASSIVE ET BASSE ÉNERGIE Caroline KINTS & Marc OPDEBEECK 10-11 septembre 2011 1 Contenu de l exposé État des lieux Pourquoi rénover Confort thermique isolation, étanchéité Rénovation énergétique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Bruxelles Environnement BATIMENTS TERTIAIRES: (R)EVOLUTION DES BATEX EN RÉGION BRUXELLES-CAPITALE Anne-Laure MAERCKX CENERGIE Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz

Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz VILLE DE METZ JUIN 2011 Synthèse du programme Rénovation énergétique de 8 gymnases à Metz Notice réalisée par le groupement S2E UBIQUE dans le cadre de sa mission d assistance à maîtrise d ouvrage. SOMMAIRE

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE DE SOLUTIONS DE RENOVATION DE BATIMENTS TRADITIONNELS EN ECOSSE Par MARIE JONNARD Tutrice

Plus en détail

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges NOTRE AGENCE NOTRE EQUIPE - ERIC SCHMITT ARCHITECTE D.P.L.G. - ANTOINE PAGNOUX ARCHITECTE

Plus en détail

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures Séminaire Bâtiment Durable : Choisir des matériaux durables de finitions intérieures 05 juin 2015 Bruxelles Environnement Mundo-b : Choix de matériaux de finition durables dans le cadre d'une rénovation

Plus en détail

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Facilitateur Energie et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 18 mars 2010 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services du Facilitateur Energie

Plus en détail

Impulsions et objectifs politiques

Impulsions et objectifs politiques La rénovation durable de la Région de Bruxelles-Capitale Impulsions et objectifs politiques Ir. Ismaël Daoud Conseiller Politique Construction Durable et Energie Cellule Energie, Air, Climat, Construction

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 7 octobre 2009 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

Formation Référentiel régional QEB rénovation

Formation Référentiel régional QEB rénovation Formation Référentiel régional QEB rénovation Avril 2013 Présentation: Yves Doligez BET ADRET Jean-Baptiste Fleurent architecte Formation Référentiel QEB Rénovation Première journée Introduction Présentation

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad

Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Une Ecole zéro carbone à Nanterre N. Favet, S. Rochet 1 Une Ecole zéro carbone à Nanterre Le Groupe Scolaire Abdelmalek Sayad Nicolas Favet Nicolas Favet Architectes FR-Montreuil Sylvain Rochet Teckicea

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE. Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie

BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE. Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie BATI ANCIEN ET PERFORMANCE ENERGETIQUE Virginie Juteau, architecte conseil Landry Guillaud, conseiller info>énergie Le CAUE de Saône-et-Loire Conseil d Architecture d Urbanisme et de l Environnement OBJECTIFS

Plus en détail

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu

Aides financières étatiques 2013 2016. www.myenergy.lu Aides financières étatiques 2013 2016 www.myenergy.lu myenergy infopoint Hotline 8002 11 90 Le ministère du Développement Durable et des Infrastructures soutient les particuliers, les a.s.b.l., les sociétés

Plus en détail

Techniques et technologies pour améliorer la performance énergétique dans le bâtiment : Exemplaires

Techniques et technologies pour améliorer la performance énergétique dans le bâtiment : Exemplaires Techniques et technologies pour améliorer la performance énergétique dans le bâtiment : expérience belge, les Bâtiments Exemplaires Valentine Fruchart Bruxelles Environnement - IBGEBIM Contenu de l exposé:

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum

Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? 06-11-2013. Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Comment rénover un immeuble de bureaux pour répondre aux critères passifs? Le rôle de la simulation pour tendre vers l optimum Pacot Pierre-Emmanuel, M&R Engineering Agenda Exigences passives en rénovation

Plus en détail

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale

Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Primes énergie 2015 Région de Bruxelles-Capitale Qui peut en bénéficier? Les primes énergie sont ouvertes au bénéfice de toute personne physique ou morale possédant un droit réel ou de location ou de gestion

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Rénovation éco-énergétique

Rénovation éco-énergétique Rénovation éco-énergétique bureaux Fondation Roi Baudouin Rue Brederode, 21 1000 Bruxelles 1 Optimisation bâtiment dans le respect de son caractère patrimonial Démarche citoyenne responsable 2 Certains

Plus en détail

Crédit d impôt 2013. Fiche information. Ouvrir. Fermer. Vivre. www.goplast.fr

Crédit d impôt 2013. Fiche information. Ouvrir. Fermer. Vivre. www.goplast.fr Ouvrir. Fermer. Vivre. Tel. : 05 49 81 TOUR D HORIZON Le crédit d impôt a subi quelques modifications importantes pour l année 20. De nouvelles dispositions ont été prises pour l aménagement et la définition

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

BATIBOUW 2011 25 février 2011

BATIBOUW 2011 25 février 2011 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be BATIBOUW 2011 25 février 2011 Antoine Tilmans, ir Division Climat, Equipement et Performance Energétique CSTC - Centre Scientifique et Technique

Plus en détail

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques

RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS. Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques RENOVATION DES BATIMENTS ANCIENS Quelles pistes pour améliorer leurs performances énergétiques 2 exemples de rénovation BBC Louise RANCK Architecte, agence Latitude 48 Une passoire thermique labelisée

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

Le standard passif résidentiel et tertiaire

Le standard passif résidentiel et tertiaire Le standard passif résidentiel et tertiaire Mouscron 30 septembre 2011 Adeline Guerriat Plate-forme Maison Passive Plan de l exposé 1. Le standard passif 2. Aspects techniques 3. Idées fausses 4. Exemples

Plus en détail

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets MONTPELLIER Z.I. - Rue de la Garenne 34748 Vendargues cedex Tél. : 04 67 87 77 77 Fax : 04 67 87 77 00 www.initial-fenetres.com MENUISERIES ALUMINIUM INITIAL Essentiel et Vision les nouvelles solutions

Plus en détail

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation»

«Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Mercredi de l info du 22 février 2012 Conseil et Réseaux Bureau d études Bâtiment et Process «Les exigences techniques et réglementaires d un bâtiment basse consommation» Vincent DUBAR Chef de projets

Plus en détail

Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise. Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA

Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise. Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA Primes Energie 2009 et aides financières en Région bruxelloise René Lemoine Bruxelles, le 3 mars 2009 AGENDA Les services Facilitateurs Energie Les aides financières Primes énergie 2009 de la Région bruxelloise

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement LES AIDES ET SUBVENTIONS EN RÉGION DE BRUXELLES CAPITALE Patrick HERREGODS CENTRE URBAIN Objectifs de l exposé 1 faire connaître les différentes

Plus en détail

M2E. tel 02 640 51 81. septembre 2014 A2M sc sprl. web www.a2m.be. adresse Chaussée de boondael 6bte13 à 1050 Ixelles - be.

M2E. tel 02 640 51 81. septembre 2014 A2M sc sprl. web www.a2m.be. adresse Chaussée de boondael 6bte13 à 1050 Ixelles - be. M2E Construction d une infrastructure publique destinée à accueillir: la Maison de l Emploi et de l Entreprise de Forest, l Antenne décentralisée d ACTIRIS, une crèche mixte à Forest data programme bureaux

Plus en détail

Cahier technique N 2. Les menuiseries dans la Ville

Cahier technique N 2. Les menuiseries dans la Ville Cahier technique N 2 Les menuiseries dans la Ville Les menuiseries L ensemble des pièces mobiles et fixes mises en œuvre pour clore une porte ou une fenêtre. Le patrimoine historique et architectural de

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

Rénovation et Transition Energétique

Rénovation et Transition Energétique 1 Rénovation et Transition Energétique Phase Exploitation: Leçons d une année d instrumentation PLAN 2 1. Présentation d AMOES 2. Présentation de l opération 3. Instrumentation et présentation des résultats

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

Audit énergétique maison individuelle

Audit énergétique maison individuelle Exemple d'audit réalisé Maison individuelle NANTES Etude structurelle puis détaillée du bâti. Examen des équipements. Contexte Logement de 1971 nécessite une rénovation globale Shab : 245 m2 / 2 niveaux

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

CREDIT D IMPÔT 2012. Modalités intégrant instruction du 02/04/2012

CREDIT D IMPÔT 2012. Modalités intégrant instruction du 02/04/2012 CREDIT D IMPÔT 2012 Modalités intégrant instruction du 02/04/2012 1 Maison individuelle: fenêtres/vitrages CIDD 2012 sur les fenêtres/vitrages conditionné à un bouquet de travaux* 02/04/12: Acquisition

Plus en détail

Traitement des menuiseries lors des travaux de réhabilitation : comment allier respect des normes (thermique, confort, sécurité )

Traitement des menuiseries lors des travaux de réhabilitation : comment allier respect des normes (thermique, confort, sécurité ) Traitement des menuiseries lors des travaux de réhabilitation : comment allier respect des normes (thermique, confort, sécurité ) et conservation ou restitution d une ancienne menuiserie Lors de travaux

Plus en détail

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Journée Adhérents AIDELEC 18/11/2011 Présentée par : Caroline Dreumont BE thermique EN&CO Jean-Luc Bonnot - BE Fluides RUBIN VARREON 1 Plan de présentation Le bâtiment

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be

Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be Rénovation passive ou basse énergie Marc Opdebeeck Architecte www.modelmo.be 10 et 11 septembre 2011 10h 1 Atelier g logement passif 15 kwh par m2/an Transforma)on d un atelier en logement à Bruxelles

Plus en détail

La réglementation PEB. L Ordonnance PEB. Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008

La réglementation PEB. L Ordonnance PEB. Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008 La réglementation PEB 1 L Ordonnance PEB contexte législatif entrant en vigueur en juillet 2008 Stephan Plettinck Responsable du département autorisations-peb 7 mai 2008 2 1. INTRODUCTION: contexte législatif

Plus en détail

Concevoir un bâtiment performant simple à l usage

Concevoir un bâtiment performant simple à l usage Séminaire Bâtiment Durable : Concevoir un bâtiment performant simple à l usage 06 février 2015 Bruxelles Environnement UN BÂTIMENT SIMPLE ET PERFORMANT Construction d écoles au standard passivhaus à Bruxelles

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac. GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.be I. Agenda IV. Recherches complémentaires 1 GUIDE A. Branders

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E

F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E F O R M A T I O N S 2011-2 0 1 2 C O N S T R U C T I O N D U R A B L E Charline Boyer 02 545 58 35 charline.boyer@confederationconstruction.be M O D U L E S G É N É R A U X I N I T I A T I O N S 1. E CO-

Plus en détail

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 Communiqué de presse - septembre 2012 En ligne sur CMB lutte contre les passoires thermiques! Dossier de presse CMB, depuis près de 30 ans, travaille à

Plus en détail

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Plan de l exposé État initial Démarche Calculs et variantes Résultat final Conclusion Etat initial Etat initial Villa construite

Plus en détail

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC

RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Service de presse RÉNOVER JUDICIEUSEMENT SON HABITATION, GRÂCE AUX 8 PLAQUETTES RÉNOVATION GRATUITES DE L AQC Un jour ou l autre, tout particulier soucieux du devenir de son patrimoine, ou simplement désireux

Plus en détail