RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS"

Transcription

1 DÉFINITION : La présente règle de soins infirmiers vise à encadrer la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Plus précisément, elle spécifie les conditions de pratique liées aux activités du service interne et du service externe pouvant lui être confiées en endoscopie et précise sa contribution quant à la préparation pré-endoscopique et quant à la surveillance des usagers en salle de récupération. PROFESSIONNEL(S), INTERVENANT(S), SECTEUR(S), SERVICE(S), PROGRAMME(S) OU CLIENTÈLE(S) VISÉE(S) : Infirmiers(ères) auxiliaires en endoscopie. CONTEXTE ET ACTIVITÉ(S) RÉSERVÉE(S) : L entrée en vigueur de la Loi modifiant le code des professions (Loi 90), l évolution de la pratique infirmier(ère) et l ouverture du champ de pratique de l infirmier(ère) auxiliaire, nous amène à considérer la contribution de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Dans le souci de permettre une accessibilité et des soins de qualité au service d endoscopie à nos usagers en favorisant un partage des activités entre les professionnels concernés dans un contexte de pénurie de personnel infirmier, cette règle de soins présente l encadrement associé à la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire au service d endoscopie. Conformément à l article 207 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux, la Direction des soins infirmiers (DSI) d un établissement de santé s assure de l élaboration de règles de soins infirmiers compte tenu de l autorité clinique qu elle doit exercer et de son imputabilité quant à la surveillance et au contrôle de la qualité des soins infirmiers. L OIIQ et l OIIAQ recommandent que les DSI élaborent des règles de soins infirmiers pour encadrer les activités de soins infirmiers exercées par les infirmier(ière)s auxiliaires. Dans le cadre de l exercice infirmier, les activités suivantes sont réservées à l infirmier(ère) auxiliaire 1 : 1. Appliquer des mesures invasives d entretien du matériel thérapeutique. 2. Effectuer des prélèvements, selon une ordonnance. 3. Prodiguer des soins et des traitements reliés aux plaies et aux altérations de la peau et des téguments, selon une ordonnance ou selon le plan de traitement infirmier. 4. Observer l état de conscience d une personne et surveiller les signes neurologiques. 5. Mélanger des substances en vue de compléter la préparation d un médicament, selon une ordonnance. 6. Administrer, par des voies autres que la voie intraveineuse, des médicaments ou d autres substances, lorsqu ils font l objet d une ordonnance. 1 Loi modifiant le code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé (2002), chapitre 33. DATE PRÉVUE DE RÉVISION : PAGE : 1 DE : 5

2 7. Contribuer à la vaccination dans le cadre d une activité découlant de l application de la Loi sur la santé publique (2001, chapitre 60). 8. Introduire un instrument ou un doigt, selon une ordonnance, au-delà du vestibule nasal, des grandes lèvres, du méat urinaire, de la marge de l anus ou dans une ouverture artificielle du corps humain. 9. Introduire un instrument, selon une ordonnance, dans une veine périphérique à des fins de prélèvement, lorsqu une attestation de formation lui est délivrée par l OIIAQ dans le cadre d un règlement pris en application du paragraphe o de l article 94. CONDITION(S) : Afin de pratiquer les activités autorisées par son champ de pratique au service d endoscopie, les infirmiers(ères) auxiliaires doivent : Détenir un permis non-restrictif de l Ordre des infirmiers et infirmières auxiliaires du Québec (OIIAQ). Avoir réussi les programmes de formation, d orientation théorique et pratique, spécifiques à la pratique de l infirmier(ère) auxiliaire, encadrés par l infirmier(ère) clinicienne de l unité d endoscopie. Avoir réussi l évaluation à partir des objectifs du guide d apprentissage en endoscopie, de l évaluation au rendement et des commentaires recueillis par l infirmier(ère) bachelière monitrice en endoscopie. Connaître et respecter les normes de pratique en soins infirmiers généralement reconnues et adoptés en endoscopie telles que celles préconisées par la Société canadienne des infirmières et infirmiers en gastroentérologie (CSGNA). DIRECTIVE(S) : Les infirmier(ère)s auxiliaires, selon leur champ d exercice, peuvent exercer trois (3) fonctions au service d endoscopie soit : le service interne, le service externe et une contribution quant à la préparation préendoscopique et quant à la surveillance des usagers en salle de récupération. 1. Le service interne Afin que l infirmier(ère) auxiliaire pratique les activités du service interne avec le médecin spécialiste, la présence d un(e) infirmier(ère) dans la salle d intervention (pour les interventions nécessitant la présence de deux intervenants) ou d un(e) infirmier(ère) en service externe avec une disponibilité immédiate est requise. Les activités de service interne en salle d endoscopie permises pour l infirmier(ère) auxiliaire du CSSS de Laval se font toujours en complémentarité avec un(e) infirmier(ère) désigné(e) au service externe : DATE PRÉVUE DE RÉVISION : PAGE : 2 DE : 5

3 1. a Activités liées à la sédation- analgésie Toutes les activités liées à l administration de la sédation- analgésie par voie intraveineuse ainsi que la surveillance y étant associée ne peuvent pas être pratiquées par un(e) infirmier(ère) auxiliaire et doivent être assurées par un(e) infirmier(ère). 1. b Activités d instrumentiste En service interne, toutes les activités d instrumentiste peuvent être pratiquées par l infirmier(ière) auxiliaire sans condition (voir annexe A). 1. c Activités d aide technique au médecin spécialiste (voir annexe A) Toutes les activités d aide technique au médecin spécialiste de nature active et passive effectuées par l infirmier(ère) auxiliaire doivent être effectuées à la demande et sous la supervision du médecin spécialiste. Toutes les activités d aide technique de nature passive telles que : tenir un accessoire ou instrument en place, manipuler une pince, une brosse, un serre-nœud (ouvrir / fermer), appliquer l électrocautère indirectement sur une pince, couper un fil désigné par le médecin peuvent être appliquées par l infirmier(ère) auxiliaire sans condition. Certaines activités d aide technique de nature active telles que : pousser un scope, un fil guide, préparer (en prélevant dans le bol) des produits contrastes peuvent être pratiquées par l infirmier(ère) auxiliaire si elles sont exécutées de façon ponctuelle durant l examen ou l intervention endoscopique et accomplies en soutien à un geste déjà amorcé par le médecin sauf les activités suivantes qui doivent être pratiquées par l infirmier(ère) en service externe ou le médecin : La préparation et l administration de médicaments intraveineux La manipulation de l endo-loop, de l endo-clip, des injecteurs en gastroentérologie et des dilatateurs en gastroentérologie 2. Le service externe Le service externe étant réservé à l infirmier(ère), il est prévu que certaines activités techniques et cliniques liées à l organisation de la salle ou à la préparation physique de l usager(ère) soient attribuées à l infirmier(ère) auxiliaire. Les activités techniques et cliniques liées à l organisation de la salle ou à la préparation physique de l usager(ère) doivent en tout temps respecter son champ d exercice et sont exécutées selon les directives données par l infirmier(ère) de service externe. Les activités techniques et cliniques liées au champ de pratique de l infirmier(ère) auxiliaire sont autorisées en endoscopie sans condition. Voir annexe B DATE PRÉVUE DE RÉVISION : PAGE : 3 DE : 5

4 3. La salle de récupération L évaluation et la surveillance de l état clinique de l usager étant des activités réservées à l infirmier(ère), les activités autorisées à l infirmier(ère) auxiliaire en salle de récupération peuvent être pratiquées avec la disponibilité immédiate d un(e) infirmier(ère). 3. a Activités liées à la préparation pré-endoscopique Toutes les activités liées à la préparation pré-endoscopique peuvent être pratiquées par l infirmier(ère) auxiliaire sans condition. Toutefois, l infirmier(ère) auxiliaire n est pas en mesure, selon son champ de pratique, d initier un protocole ou une ordonnance collective. L activité visant à initier un protocole ou une ordonnance collective relève de l infirmier(ère) qui peut déléguer à l infirmier(ère) auxiliaire l application des directives de ces dits protocoles ou ordonnances collectives suite à son évaluation. 3. b Activités de contribution à la surveillance post-endoscopique L infirmier(ère) auxiliaire contribue à la surveillance des paramètres vitaux et des effets secondaires suite à l intervention endoscopique selon les protocoles en vigueur et / ou les directives de l infirmier(ère). Le congé du client de la salle de récupération ne peut être autorisé que par un(e) infirmier(ère). DOCUMENT(S) COMPLÉMENTAIRE(S) : La capacité légale de l infirmière auxiliaire (OIIAQ, 2004) Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération (OIIQ et OIIAQ, 2008). Normes de pratique en soins infirmiers périopératoire (AIISOC), Programme d orientation en endoscopie (CSSSL), 2010 DATE PRÉVUE DE RÉVISION : PAGE : 4 DE : 5

5 PERSONNE(S) ET/OU INSTANCE(S) CONSULTÉE(S) RÉDIGÉ PAR Diane Dion (original signé) Mai 2010 Assistante infirmière-chef, Endoscopie Date Julie-Alexandra Roberge (original signé) Mai 2010 Conseillère clinique en soins chirurgicaux Date RECOMMANDÉ PAR Comité de l application de la Loi 90 pour les soins infirmiers 7 juin 2010 Date APPROUVÉ PAR Lucie Gagnon (original signé) 21 juin 2010 Directrice des soins infirmiers Signature Date DATE PRÉVUE DE RÉVISION : PAGE : 5 DE : 5

6 ANNEXE A Activités d instrumentiste Les activités d instrumentiste permettent d assurer la gestion des instruments et du matériel avant, durant et après l examen ou intervention endoscopique. L infirmier(ère) auxiliaire doit continuellement suivre le déroulement de l examen ou intervention endoscopique, anticiper les besoins du médecin et répondre à ses demandes en lui passant les instruments et le matériel nécessaire à l examen ou l intervention. Activités d aide technique Pour certains examens ou interventions endoscopiques, le médecin peut avoir besoin de l aide d une seconde personne pour exercer des activités techniques précises pendant le déroulement dudit examen ou intervention. Ces activités d aide technique exercées par l infirmier(ère) auxiliaire respectent les critères suivants ; Elles sont en tout temps de nature passive; tenir un accessoire ou instrument en place, manipuler une pince, une brosse, un serre- nœud (ouvrir/fermer), appliquer l électrocautère indirectement sur une pince, couper un fil désigné par le médecin. Elles sont exécutées de façon ponctuelle durant l examen ou l intervention endoscopique et accomplies en soutien à un geste déjà amorcé par le médecin à sa demande (pousser un scope, un fil guide). Restrictions applicables aux activités du service interne Les restrictions suivantes doivent être réservées aux infirmier(ère)s : Manipuler l endo-loop et l endoclip; Manipuler les injecteurs, speed-band; Manipuler les dilatateurs; La préparation et l administration de médicaments intraveineux.

7 ANNEXE B LES ACTIVITÉS TECHNIQUES ET CLINIQUES LIÉES AU CHAMP DE PRATIQUE DE L INFIRMIER(ÈRE)-AUXILIAIRE SONT AUTORISÉES EN ENDOSCOPIE SANS CONDITION ET ACTIVITÉS TECHNIQUES ET CLINIQUES LIÉES À L ORGANISATION DE LA SALLE D OPÉRATION OU À LA PRÉPARATION DE L USAGER EN ENDOSCOPIE DU CSSS de LAVAL (liées au service externe) AUTORISÉES POUR LES INFIRMIER(ÈRE)S AUXILIAIRES Collaborer à la préparation du matériel et des appareils nécessaires à l'intervention. Transférer l usager sur la table d'opération et le positionner pour l'intervention requise. S assurer du bien-être de l usager. Installer le mobilier et assurer le branchement des accessoires complémentaires. Compléter les fournitures manquantes dans les salles pour les prochains cas. Procéder au montage des salles pour les examens prévus au programme endoscopique selon la salle assignée. Procéder au démontage des salles lorsque les examens endoscopiques sont annulés. Collaborer au rangement de la salle en fin de programme endoscopique. Collaborer à la préparation de la salle en début de programme endoscopique. Collaborer au remplissage des fournitures nécessaires dans la salle d opération. Préparer et vérifier le fonctionnement des appareils. Fournir le matériel et les instruments requis pendant toute la durée de l intervention ou examen endoscopique en respectant les principes d asepsie. Consigner au dossier les soins donnés, notes pertinentes.

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DÉFINITION : La présente règle de soins vise l encadrement de la pratique de l infirmière auxiliaire en salle d opération. Plus précisément, elle précise les activités du service interne exercées par l

Plus en détail

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération

Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération Lignes directrices pour les activités des infirmières auxiliaires en salle d opération MAI 2013 Coordination, rédaction et révision Diane Levasseur Directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES

RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES RÈGLE, MÉTHODE, PROTOCOLE DE SOINS INFIRMIERS ET ORDONNANCE COLLECTIVE : DES OUTILS PRÉCIEUX ET COMPLÉMENTAIRES Geneviève Ménard, M. Sc. inf., M. Sc. (Adm. de la santé) Directrice-conseil Direction, Affaires

Plus en détail

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé

Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 90 (2002, chapitre 33) Loi modifiant le Code des professions et d autres dispositions législatives dans le domaine de la santé Présenté le

Plus en détail

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées

Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire. Champ d exercice, activités réservées et autorisées Les activités professionnelles de l infirmière auxiliaire Champ d exercice, activités réservées et autorisées REMARQUES AU LECTEUR Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11

1. CONTEXTE. 1 INESSS, Analyse d impact budgétaire d une augmentation de la transplantation rénale au Québec. Décembre 2012. [2014] Page 1 de 11 ENTENTE ENTRE L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU QUÉBEC (OIIQ) ET L'ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC (OIIAQ) SUR LA NATURE DES ACTES POUVANT ÊTRE POSÉS PAR LES INFIRMIÈRES

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Soins invasifs et non invasifs d assistance aux activités de la vie quotidienne confiées aux non professionnels 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

FÉDÉRATION DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FSQ-CSQ) Soins infirmiers et cardiorespiratoires Notre vision de l avenir

FÉDÉRATION DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FSQ-CSQ) Soins infirmiers et cardiorespiratoires Notre vision de l avenir FÉDÉRATION DE LA SANTÉ DU QUÉBEC (FSQ-CSQ) Le contexte actuel Soins infirmiers et cardiorespiratoires Notre vision de l avenir Une pénurie de personnel importante dans le réseau qui subsistera. Conséquences

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS TITRE Dépistage et évaluation de la douleur - Hospitalier DÉFINITION RSI.006 Février 2008 Page 1 de 6 La douleur étant une donnée subjective, seul le résident peut signifier sa douleur. Si un usager exprime

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE

DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE DESCRIPTION DE FONCTIONS INFIRMIÈRE CLINICIENNE Description sommaire Article 36 de la Loi sur les infirmières et les infirmiers «L exercice infirmier consiste à évaluer l état de santé d une personne,

Plus en détail

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers

GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS. pour les centres d hébergement. Décembre 2007 Direction des soins infirmiers GUIDE DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL EN SOINS INFIRMIERS pour les centres d hébergement Décembre 2007 Direction des soins infirmiers CE GUIDE A ÉTÉ PRODUIT PAR L ÉQUIPE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

Une vision renouvelée du système professionnel en santé et en relations humaines

Une vision renouvelée du système professionnel en santé et en relations humaines Une vision renouvelée du système professionnel en santé et en relations humaines RAPPORT D ÉTAPE du Groupe de travail ministériel sur les professions de la santé et des relations humaines Novembre 2001

Plus en détail

INFIRMIÈRE / INFIRMIER

INFIRMIÈRE / INFIRMIER Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE / INFIRMIER SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ QUART DE TRAVAIL : JOUR SOIR

Plus en détail

Soins infirmiers périopératoires. Carnet de formation de l infirmière. Assistance. opératoire

Soins infirmiers périopératoires. Carnet de formation de l infirmière. Assistance. opératoire Soins infirmiers périopératoires Carnet de formation de l infirmière Assistance opératoire ÉDITION COORDINATION Suzanne Durand, inf., M. Sc. inf., D.E.S.S. en bioéthique Directrice Direction, Développement

Plus en détail

Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval

Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval Guide pour la pratique de l infirmier et l infirmière auxiliaire au Centre de santé et de services sociaux de Laval Recommandé par le Comité de l application de la Loi 90 pour les soins infirmiers le 14

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE PROFESSIONNEL(S) VISÉ(S) : Infirmières du CSSS de Laval Pharmaciens communautaires exerçant leur profession sur le territoire du Québec RÉFÉRENCE À UN PROTOCOLE : x Oui Non Si oui, lequel : Guide de pratique

Plus en détail

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée

ACTIVITÉ CLINIQUE : Pratique infirmière en réanimation cardiaque avancée DÉFINITION : La pratique infirmière en réanimation avancée va au-delà de l application du massage cardiaque et de la ventilation. Elle comprend la lecture de bandes de rythme et l application d ordonnances

Plus en détail

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE DÉMARRER UNE ENTREPRISE OBLIGATIONS LÉGALES ET PROFESSIONNELLES DE L INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Rédaction et révision Georges Ledoux, avocat Diane Levasseur, directrice du Service des relations professionnelles

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Objet : Évaluation de la douleur RSI- Référence à un protocole : oui non Date de mise en vigueur : Date de révision : 8--5 Professionnels visés: L ensemble des infirmières et

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Orientations pour une utilisation judicieuse de la Règle de soins infirmiers Règle de soins infirmiers Document de référence à l intention des directrices des soins infirmiers

Plus en détail

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC. de la vie aux idées MAI ÉTUDE SUR LES ACTIVITÉS EXERCÉES PAR LES MEMBRES

ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC. de la vie aux idées MAI ÉTUDE SUR LES ACTIVITÉS EXERCÉES PAR LES MEMBRES ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS AUXILIAIRES DU QUÉBEC ÉTUDE SUR LES ACTIVITÉS EXERCÉES PAR LES MEMBRES MAI 2014 WWW.CROP.CA de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE, OBJECTIFS & MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES

GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES SERVICES ÉDUCATIFS GUIDE CONCERNANT L'ADMINISTRATION DES MÉDICAMENTS À L'INTÉRIEUR DES ÉCOLES PRIMAIRES Le 19 janvier 2007 Les Services éducatifs en collaboration avec le Centre de santé et de services

Plus en détail

Développement des compétences:

Développement des compétences: Développement des compétences: un continuum d apprentissage de novice à expert Par: Nathalie Rochette, directrice des soins infirmiers et de la qualité Francine Leroux, conseillère clinicienne en soins

Plus en détail

Direction des services d hébergement Description de fonction

Direction des services d hébergement Description de fonction Direction des services d hébergement Description de fonction ASSISTANT(E)-INFIRMIER(ÈRE)-CHEF SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ ET/OU CHEF D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE Initier ou renouveler la prescription des bandelettes et des lancettes pour glucomètre Page 1 de 5 O.C. 3.2 Professionnels visés : Les infirmières du CSSSAM-N qui possèdent la formation,

Plus en détail

Certification des résidences pour personnes âgées

Certification des résidences pour personnes âgées Certification des résidences pour personnes âgées Lucie Blain Directrice des services aux personnes en perte d autonomie mai 2009 Contexte Deux lois encadrant les changements: La Loi modifiant le Code

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER PRODUCTION Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Définition de la directive 3. Le recours aux ordres médicaux 3. Le contenu de la directive 3. La préparation d une directive 3

Définition de la directive 3. Le recours aux ordres médicaux 3. Le contenu de la directive 3. La préparation d une directive 3 DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Les directives Table des matières Définition de la directive 3 Le recours aux ordres médicaux 3 Le contenu de la directive 3 La préparation d une directive 3 Les politiques qui

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE

INSPECTION PROFESSIONNELLE INSPECTION PROFESSIONNELLE INSTRUMENT DE VÉRIFICATION DE LA NORME DE DOCUMENTATION LE PLAN THÉRAPEUTIQUE INFIRMIER Production Service des publications Sylvie Couture Chef de service Karine Méthot Adjointe

Plus en détail

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec

Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Qualité et sécurité des soins Rôle de la direction des soins infirmiers- au Québec Josée F. Breton, B.Sc.inf., MBA, Conseillère senior en organisation des soins et du travail, Direction des soins infirmiers

Plus en détail

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27

AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE Concours 2014-27 AFFICHAGE SPÉCIAL - 3 JOURS SEULEMENT SITUATION PARTICULIÈRE 2014-27 DESCRIPTION DU TITRE D EMPLOI SECRÉTAIRE MÉDICALE 5322 Personne qui assiste un ou des médecins ou des professionnels ou une équipe de

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves

RECUEIL DES POLITIQUES EED01-DA ÉDUCATION DE L ENFANCE EN DIFFICULTÉ Protocole de collaboration pour la prestation de services auprès des élèves RÉSOLUTION : 245-10 Date d adoption : 23 novembre 2010 En vigueur : 23 novembre 2010 À réviser avant : Directives administratives et date d entrée en vigueur : EED-DA1 23 novembre 2010 RECUEIL DES POLITIQUES

Plus en détail

Définitions des champs de pratique (14 juin 2002)

Définitions des champs de pratique (14 juin 2002) Définitions des champs de pratique (14 juin 2002) Médecins Infirmières Infirmières Physiothéra Évaluer et diagnostiquer toute déficience de la santé de l être humain, prévenir et traiter les maladies dans

Plus en détail

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques

Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Plan thérapeutique infirmier et stratégies pédagogiques Jacinthe Savard, inf. M. Sc. Andrée-Anne Picard, inf. B. Sc. AEESICQ St-Jean-sur-Richelieu 2009 Plan de présentation Activités d apprentissage et

Plus en détail

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit :

La présente règle coloscopie (avec. l endoscope. coloscopie en. nécessaire et DIRECTIVES. b. Assurer le. e doit : Règle de soins médicaux Technique de la coloscopie en duo INDICATION (situation visée) La présente règle de soins médicaux vise à préciser les conditions d encadrement de la coloscopie (avec endoscope)

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec.

1/5. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Ce document n a pas de valeur officielle. Les textes ayant force de loi sont ceux parus dans la Gazette officielle du Québec. Règlement sur les normes d équivalence de diplôme ou de formation aux fins

Plus en détail

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec

Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Règlement sur les conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec Code des professions (chapitre C-26, a. 93, par. c.1 et a. 94,

Plus en détail

Univers des soins infirmiers en images

Univers des soins infirmiers en images Univers des soins infirmiers en images Caroline Roy, inf., M. Sc. inf. Directrice-conseil, Direction, Affaires externes Congrès OIIQ Atelier A8 9 novembre 2015 Conflits d intérêts AUCUN 2 Objectifs d apprentissage

Plus en détail

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif

1 Objectif des commentaires explicatifs. 1.1 Objectif Commentaires explicatifs concernant les documents de base Examen professionnel d Assistant/e spécialisé/e en soins de longue durée et accompagnement (Projet du 27.9.2012) 1 Objectif des commentaires explicatifs

Plus en détail

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard

La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard La surveillance de la thérapie médicamenteuse Jusqu où va la responsabilité professionnelle? MÉNARD, MARTIN, AVOCATS Par M e Jean-Pierre Ménard PLAN DE LA PRÉSENTATION Les conditions de la responsabilité

Plus en détail

Rapport de la présidente

Rapport de la présidente Rapport de la présidente Rapport de la présidente 1. Bilan des réalisations 2013-2014 2. Priorités d actions 2014-2015 3. Deux leviers d envergure Exercice avril 2013 à mars 2014 Conseil d administration

Plus en détail

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne.

Toutes les clientes venant d accoucher par voie vaginale ou par césarienne. OBJET : Guider l infirmière qui assure le suivi en période post-partum. INTERVENANT(S) CONCERNÉ(S) : Infirmières du module naissance, au module mère-enfant-famille et à la salle de réveil à l hôpital de

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90

La capacité légale de l infirmière auxiliaire. Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 La capacité légale de l infirmière auxiliaire Champ de pratique et activités réservées en vertu de la loi 90 Remarques au lecteur Ce document présente des informations destinées aux infirmières et infirmiers

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

Notre profession prend une nouvelle. dimension. Des pistes pour mieux comprendre la. et en tirer avantage dans notre pratique

Notre profession prend une nouvelle. dimension. Des pistes pour mieux comprendre la. et en tirer avantage dans notre pratique Notre profession prend une nouvelle dimension Des pistes pour mieux comprendre la et en tirer avantage dans notre pratique Une avancée considérable pour notre profession La façon de donner les soins aux

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 113 26 mai 2009. S o m m a i r e PROFESSION D INFIRMIER EN ANESTHESIE ET REANIMATION

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 113 26 mai 2009. S o m m a i r e PROFESSION D INFIRMIER EN ANESTHESIE ET REANIMATION MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1643 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 113 26 mai 2009 S o m m a i r e PROFESSION D INFIRMIER EN ANESTHESIE

Plus en détail

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME

RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME RAPPORT FINAL INTERVENTION À L HÔPITAL RÉGIONAL DE SAINT-JÉROME DU CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE SAINT-JÉROME Le 30 mars 2012 Avis Le présent rapport a été rédigé au terme d une intervention

Plus en détail

Les notes au dossier dans le secteur de l assistance anesthésique et de la sédation analgésie. Guide de pratique. avril 2008

Les notes au dossier dans le secteur de l assistance anesthésique et de la sédation analgésie. Guide de pratique. avril 2008 Les notes au dossier dans le secteur de l assistance anesthésique et de la sédation analgésie Guide de pratique II Guide de pratique Les notes au dossier dans le secteur de l assistance anesthésique et

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

Politique d accessibilité du RREO

Politique d accessibilité du RREO Politique d accessibilité du RREO Date d entrée en vigueur : Le 1 er janvier 2014 Révision : 16 décembre 2014 Date de la prochaine révision : Le 1 er janvier 2017 Responsables : Vice-présidente principale,

Plus en détail

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert

Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert Responsabilité en milieu clinique : PTI Lucette Robert 09/06/2014 1 Table ronde PTI L infirmière face au patient Révision du cadre légal Réforme du Code des professions Responsabilités et devoirs déontologiques

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Introduction d un examen professionnel pour les candidates à l exercice de profession d infirmière auxiliaire

Introduction d un examen professionnel pour les candidates à l exercice de profession d infirmière auxiliaire Soins infirmiers et cardiorespiratoires FSSS-CSN Introduction d un examen professionnel pour les candidates à l exercice de profession d infirmière auxiliaire Août 2011 Table des matières Introduction...

Plus en détail

LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE

LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE LA MISE EN PLACE DES SOINS D HYGIÈNE CADRE DE RÉFÉRENCE DOCUMENT DE TRAVAIL 6 ième version Septembre 2007 COMITÉ CONSULTATIF LOCAL COMITÉ ÉLARGI CONCEPTION, RECHERCHE ET RÉDACTION Danielle Desnoyers, conseillère

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Ce sommaire résume les recommandations et suggestions formulées par le Comité au terme de ses quatorze rencontres.

Ce sommaire résume les recommandations et suggestions formulées par le Comité au terme de ses quatorze rencontres. Rapport Comité d experts sur la modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine de l oculo-visuel Novembre 2012 Sommaire En juin 2011, l Office des professions du Québec confie au Comité d

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements

Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements Lignes directrices pour le personnel soignant concerné par les infections transmissibles par le sang dans les établissements JUIN 2005 1. Objectif Ce document propose des lignes directrices à mettre en

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles

Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement sur les modalités d adoption et de révision des plans d intervention des usagers Le Centre jeunesse Gaspésie/Les Îles Règlement N o 11 Adopté le 15.02.2011 Assemblée publique et conseil d administration

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS

DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS DIRECTION DES SERVICES INFIRMIERS ORDONNANCE COLLECTIVE : OC-SLD-06 Référence à un protocole : Oui Non Protocole d immunisation du Québec pour les réactions survenant à la suite d une vaccination Administration

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières

Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Le champ d exercice et les activités réservées des infirmières Mise à jour du guide d application publié en 2003 NOTE AU LECTEUR Le Service de refonte du ministère de la Justice effectue jusqu en janvier

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE PARTICULIÈRE ET DU DOSSIER PROFESSIONNEL DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES 209 GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE, DU DOSSIER D AIDE DE L ÉLÈVE AU SECTEUR DES JEUNES TABLE DES MATIÈRES Pages OBJECTIFS... 1 SECTION I - CLAUSES INTERPRÉTATIVES... 1 SECTION II - DISPOSITIONS GÉNÉRALES...

Plus en détail

Diplôme d études collégiales (DEC) SOINS INFIRMIERS - 180.B0

Diplôme d études collégiales (DEC) SOINS INFIRMIERS - 180.B0 Diplôme d études collégiales (DEC) SOINS INFIRMIERS - 180.B0 Soins infirmiers - 180.B0 Type de sanction : Titre du programme : Diplôme d études collégiales (DEC) Soins infirmiers Numéro du programme :

Plus en détail

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS

RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS RÈGLE DE SOINS INFIRMIERS DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS ACTIVITÉ CLINIQUE : Administration des médicaments par les non professionnels 1. DÉFINITIONS : Activités règlementées : Activités pratiquées uniquement

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI Organisation du travail 2 PTI Plan thérapeutique infirmier Un nouveau levier syndical : le PTI brochure s adresse aux équipes locales de la FIQ. Elle a été réalisée par le service Communication- Information

Plus en détail

Bureau du registraire

Bureau du registraire Bureau du registraire DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE DANS UN MILIEU CLINIQUE À L INTENTION DES INFIRMIÈRES DIPLÔMÉES HORS QUÉBEC DIRECTIVES CONCERNANT LE PROGRAMME D INTÉGRATION

Plus en détail

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence.

La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. 1 CHAMP D APPLICATION La Société dispose d un pouvoir d enquête sur toute matière qui relève de sa compétence. La présente directive s applique à l ensemble du personnel du Fonds d assurance dans l exercice

Plus en détail

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues NOTE IMPORTANTE Conformément à l alinéa 2 de l article 12 des Lettres patentes constituant l Ordre professionnel des sexologues

Plus en détail

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées

Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Commentaires sur le règlement sur les conditions d obtention d un certificat de conformité de résidence pour personnes âgées Le Réseau québécois des OSBL d habitation compte plus d une centaine de membres

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 13 février 2013 modifiant l arrêté du 25 février 2010 fixant la composition du dossier à fournir aux

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines : la personne au

Plus en détail

CONDITONS GENERALES DE LOCATION

CONDITONS GENERALES DE LOCATION CONDITONS GENERALES DE LOCATION Toute commande passée à COLOS implique de la part du locataire, et ce sans restriction aucune, l acceptation de nos conditions générales de location qui prévalent sur tout

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ACTIVITÉS RÉSERVÉES Activité réservée aux inhalothérapeutes Administrer et ajuster des médicaments ou d autres substances, lorsqu ils font l objet d une ordonnance. Activités réservées aux infirmières

Plus en détail

Mécanismes d autorisation

Mécanismes d autorisation DIRECTIVE PROFESSIONNELLE Mécanismes d autorisation Mise à jour 2015 Table des matières Introduction 3 Lois régissant la profession infirmière 3 Champ d application et actes autorisés 3 Actes autorisés

Plus en détail

Recommandations relatives au personnel d endoscopie

Recommandations relatives au personnel d endoscopie Acta Endosc. (2014) 44:196-200 DOI 10.1007/s10190-014-0007-7 RECOMMANDATIONS / RECOMMENDATIONS DOSSIER Recommandations relatives au personnel d endoscopie Endoscopy Personnel Guidelines P. Pienkowski I.

Plus en détail

DESCRIPTION DE POSTE

DESCRIPTION DE POSTE DESCRIPTION DE POSTE 1. IDENTIFICATION DE L'EMPLOI 1.1 Titre d'emploi : Agente ou agent de planification, de programmation et de recherche 1.2 Direction : Direction de la santé publique 1.3 Supérieur immédiat

Plus en détail

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie

PROTOCOLE INFIRMIER. Surveillance par télémétrie PROTOCOLE INFIRMIER TITRE Surveillance par télémétrie CODE VERSION DU 2013-10-3 PROCHAINE RÉVISION INTERVENANTS CONCERNÉS Infirmières ayant reçue une formation en arythmies qui assure la surveillance télémétrique

Plus en détail

ormes en soins et services respiratoires à domicile

ormes en soins et services respiratoires à domicile N Préambule ormes en soins et services respiratoires à domicile Au cours de la dernière décennie, le système de santé s est orienté de plus en plus vers des services de santé à domicile. Les connaissances

Plus en détail

Le nouvel exercice des infirmiers de bloc opératoire. Aline DEQUIDT Présidente AEEIBO Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE

Le nouvel exercice des infirmiers de bloc opératoire. Aline DEQUIDT Présidente AEEIBO Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE Le nouvel exercice des infirmiers de bloc opératoire Aline DEQUIDT Présidente AEEIBO Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE 3 A.Dequidt B Ludwig Cadre règlementaire d exercice Ibode Code de la santé publique,

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL

DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL DESCRIPTION DE FONCTIONS AGENT D INTERVENTION SOCIO-PROFESSIONNEL Description sommaire Sous l encadrement clinique de la chef d équipe SI et dans un contexte interdisciplinaire, la titulaire du poste assume

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat

Office de réglementation des maisons de retraite. Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Conseil consultatif des parties prenantes Mandat Autorité : L (ORMR) est établi en tant que personne morale sans capital-actions en vertu de la Loi de 2010 sur les maisons de retraite. Le mandat de l ORMR

Plus en détail