Protéger le marché du travail national? Un grand mensonge!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Protéger le marché du travail national? Un grand mensonge!"

Transcription

1 Protéger le marché du travail national? Un grand mensonge! Notre époque de mutations économiques et d'entrée dans un libéralisme conquérant aiguise une très forte demande publique de protection sociale. Pour se dédouaner d'avoir à répondre à celle-ci, les politiques présentent la lutte contre l'immigration et contre l'emploi d'étrangers extra-communautaires comme une forme de protection du marché du travail national, contre lequel l'étranger exercerait une concurrence intolérable. Nous démontrerons ici que la réglementation actuelle concernant l'emploi des étrangers sans titre entaîne au contraire la création d'un marché secondaire du travail, espace de non-droit et d'exploitation, et que les politiques publiques qui prétendent le juguler, outre qu'elles sont mensongères vis-à-vis de l'opinion, n'ont pour seul effet que de maintenir ceux qui en sont les victimes sous la merci de leurs exploiteurs. Au sein même de la réglementation, l'organisation d'un double marché du travail. C'est ainsi qu'au sein du code du travail, censé garantir l'égalité de tous les salariés devant la loi se nichent toutes une série de dispositions qui organisent la discrimination de certaines catégories de travailleurs en fonction des besoins réels ou pressentis de certains secteurs de l'économie. La discrimination par la loi : état des lois et réglements introduisant des inégalités devant le travail. Pour preuve l'existence de certains emplois réservés aux nationaux (dispositions à peine assouplies en ce qui concerne les ressortissants européens) : la préférence nationale est d'ores et déjà appliquée pour plus d'une quarantaine de professions, notamment dans la fonction publique et pour certaines catégories réglementées. Noter également la catégorie particulière des médecins étrangers, limités à l'emploi d'interne dans de nombreux hôpitaux. La réglementation spécifique à l'emploi des étrangers extra-communautaires fait ici figure de chef-d'oeuvre d'hypocrisie. Si le code du travail réaffirme l'égalité de traitement des salariés, et s'abstient (mais pour combien de temps encore?) de considérer l'étranger sans titre comme un coupable, la nécessité d'un permis de travail exclut un certain nombre de «avec papiers» (demandeurs d'asile, étudiants) et ne préserve que très théoriquement les droits du salarié «pris en faute». Par ailleurs, la législation dispose de tout un arsenal qui permet l'importation massive de travailleurs, et que par ailleurs elle développe allègrement : détachement des travailleurs étrangers (actuellement) et application de la directive «Bolkestein» (pour l'avenir), contrats saisonniers dits «OMI» (actuellement) et lois sur l'immigration choisie (pour l'avenir). Peut-on réellement parler d'un marché du travail «protégé» dans ces conditions? La réalité des besoins du système : un marché du travail à plusieurs vitesses. A contrario, la tendance est bien à la mise en concurrence sans pitié des marchés du travail et des travailleurs, à l'échelle internationale (délocalisation), européenne («libre circulation» des travailleurs, en fait très réglementée) et nationale (externalisation et sous-traitance). En ce sens les travailleurs migrants, qui prennent une place non négligeable dans tous ces processus, sont bien les figures archétypales de la mondialisation économique. De facto, au niveau national, la compétition entre travailleurs sans titres, les immigrés réguliers et les français s'exerce essentiellement dans les secteurs dits «en tension», où il est difficile de recruter malgré le fort taux de chômage. Les raisons de ces tensions : de mauvaises conditions de travail (confort, hygiène et sécurité) ; des durée du travail et des horaires peu attractifs ; l'absence de reconnaissance des métiers ; et surtout, surtout, la réticence des employeurs à payer des salaires corrects. Résultat : le maintient sur le territoire d'une «armée de réserve» de travailleurs illégaux comme rouage indispensables à la fluidité du marché du travail pour certains secteurs de l'économie, et partant, de leur compétitivité. Figures de la mafia : les employeurs d'étrangers sans titres Ainsi donc il existe un, voire plusieurs «seconds marchés» du travail, dissimulés sous le premier. Comment s'articulent-t-ils avec le marché légal? Quelles en sont les caractéristiques principales? Les chantiers navals et ceux du BTP : le mécanisme de la sous-traitance en cascade. Un des exemple les plus aboutis de l'insertion des travailleurs sans titre dans l'économie légale par le biais de la sous-traitance s'est trouvé révélé au grand public en par le scandale des chantiers navals de St Nazaire avec ses «montages exotiques» (terme employé par le donneur d'ordre lui-même) permettant l'emploi massif d'étrangers en situation irrégulière. De la même manière, les grands donneurs d'ordres dans le BTP sont des entreprises «officielles». c'est par la sous-traitance en cascade des lots attribués aux entreprises, les derniers échelons servant uniquement de pourvoyeurs de main d'œuvre, que la

2 pression s'exerce sur les coûts par la pression sur les sous-traitants. Sous les chantiers officiels et légaux, des pratiques illégales d'emploi, de sécurité, de paie. Et sous les sous-traitants, tout en bas : le travailleur sans titre. Le gardiennage, le nettoyage : l'externalisation des coûts d'entretien. Le même processus se retrouve dans les chaînes hôtelières, les grands magasins : les «petites mains» invisibles permettent l'entretien, la protection et au final l'existence à bas coût de nos «espaces de production et de consommation». Ces secteurs de sous-traitance directe sont généralement constitués d'un tissus de PME très «mobiles», souvent liquidées, difficiles à tracer, dont le siège est souvent une simple boîte aux lettres, le gérant un homme de paille, et où règne le non-droit : exploitation, pratiques racistes et discriminatoires, menaces, harcèlement moral et sexuel. La restauration, la confection, les salariés agricoles : le marigot des «petits patrons» A un niveau moins organisé, ces trois secteurs sont de grands consommateurs de travailleurs sans titres ou précaires, souvent recrutés du fait même de leur origine ethnique : (Bangladais dans la restauration, Turcs et Chinois dans la confection, Marocains dans l'agriculture). Des réseaux «d'importation» souvent très structurés, et, dans le cas des saisonniers agricoles, organisés en partie par les Etats eux-mêmes. Dans les faits, des situations qui s'apparentent souvent à de l'esclavage moderne (enfermement des salariés, salaires de misère, conditions de vie et d'emploi indignes...) L'intérim, pourvoyeur de travail clandestin. L'intégration de l'emploi d'étrangers sans titres dans l'économie de tous les jours, qu'on retrouve jusque dans l'industrie, se fait beaucoup par les entreprises d'intérim qui ont pignon sur rue. Difficiles à contrôler, peu regardantes sur les papiers, c'est essentiellement par leur biais que se fait la première entrée des travailleurs sans titres dans le marché du travail. De ce fait, cette catégorie d'étrangers n'a en réalité pas de difficulté à trouver un emploi. Le boom des services aux entreprises, voire à la personne, laisse présager un accroissement, et non une diminution, des pratiques d'embauche de travailleurs sans titre par ces entreprises. Double retour sur investissement : les «produits dérivés» de l'exploitation. Si encore le salarié sans titre était laissé en paix à son retour dans son domicile, mais non! Les foyers de travailleurs immigrés et les marchands de sommeil, avec leurs pratiques usuraires et abusives leur monteront qu'eux aussi savent «se payer sur la bête.» Rappelons également le rôle des banques dans le détournement des salaires, lorsque l'étranger est renvoyé chez lui sans pouvoir liquider son compte. Si nous faisons ce détour hors de la relation de travail proprement dite, c'est qu'il faut rappeler que les conditions de vie des salariés font partie de la condition ouvrière, et doivent être compris dans les enjeux de la question du travail. La pire arnaque est probablement celle du fisc et des cotisations sociales, où l'etat, l'unedic et la Sécurité Sociale sont les bénéficiaires du crime. Un certain nombre de salariés sans titres, probablement près de la moitié, bénéficient de fiches de paie en bonne et dûe forme. La conséquence est qu'ils cotisent à toutes les caisses de retraites, de maladie et de chômage, et qu'ils sont parfois même imposables. En retour ils n'ont accès à aucune des prestations afférentes, ce qui dégage un bénéfice net pour les institutions précitées. L'obsession du travail des clandestins comme instrument de sa préservation. L'existence d'une contradiction entre le besoin de protéger les employeurs de ce «second marché» et l'apparence d'un maintient de l'ordre public social soumet le système politique à de très fortes contraintes. Il s'en défaussera en entretenant la confusion entre les pratiques illicites du travail dissimulé et la crainte de l'invasion des salariés étrangers. Ceci l'entraînera à manipuler les corps de contrôle et plus généralement la fonction publique dans son ensemble, privant les salariés étrangers des derniers moyens d'assurer la défense de leurs droits. Travail illégal et emploi d'étrangers sans titres: la confusion volontaire Forts de ces constats, et au motif de la lutte contre l'exploitation des «pauvres travailleurs étrangers», le monde politique instrumentalise la lutte contre le travail illégal, par son obsession à confondre volontairement «travail illégal» et «emploi d'étrangers sans titre» La définition réelle du travail illégal est pourtant sans rapport avec l'emploi d'étrangers sans titres: non déclaration de travailleur salarié : le travail «au noir» proprement dit ; dissimulation d'heures supplémentaires (souvent payées sous forme de primes) ; la forme la plus fréquente de travail illégal (deux tiers des infractions); le prêt de main d'oeuvre illicite et le marchandage : fourniture de main d'oeuvre par un prestataire de service, au détriment du salarié ; très difficile à démontrer. On a vu que dans les exemples précités, les salariés étrangers sans titres ne sont pas tous «au noir». En réalité, les catégories du travail illégal et de l'emploi d'étrangers sans titre ne se recoupent pas, et en fait ce dernier délit, adjoint à ces catégories, ne trouve pas sa place dans cet ensemble. Il est un rajout artificiel qui vient détourner l'attention de la réalité de la fraude, massive et quotidienne qui affecte directement les revenus de l'etat et des caisses et qui est, dans son écrasante majorité, le fait de fraudeurs tout ce qu'il y a de plus nationaux.

3 L'instrumentalisation des corps de contrôle et du service public L'Etat dispose déjà, aux fins de réprimer le travail illégal, d'un arsenal de corps de contrôle affectés à cette tâche : inspection du travail et URSSAF, mais aussi police, gendarmerie et douanes. Il y a bien renforcement du contrôle, mais dans un seul sens. La lutte contre le «travail illégal» objectif majeur fixé à l'inspection du travail se résume en réalité à la lutte contre les travailleurs sans titre, seule efficace avec les moyens actuels (facilité du contrôle, politique de poursuites ciblée des parquets) ; La mise en place de sections d'inspection spécialisées et non territoriales, placées sous l'autorité des Préfets et destinées à collaborer avec la police et la gendarmerie ; l'organisation de cette coopération se fait essentiellement au travers des «Colti», dont la préoccupation prinicpale est la traque aux étrangers; L'action ciblée et unilatérale de la Police et de la Gendarmerie, destinée à «faire du crâne» sur les chantiers. Pour les fonctionnaires : le détournement des missions de service public dans le sens du contrôle des populations (inspection du travail, travailleurs sociaux, de la santé, de l'aide à l'enfance, de l'education Nationale, les maires...). Pour ce qui est de l'inspection du travail, et suite à la condamnation de la France par le B.I.T., les agents de contrôle ont tenu à réaffirmer au cours de leurs Etats Généraux de 2006 qu'ils restaient indépendants dans les suites qu'ils donnaient à leurs contrôles et qu'ils se refusaient à devenir les auxiliaires de la Police dans la chasse aux clandestins. Reste que pour le travailleur sans titre, le résultat d'un contrôle est bien souvent la reconduite à la frontière. L'impossibilité pour le travailleur sans titres de faire valoir ses droits. Alors qu'on a vu plus haut que les dispositions du Code du Travail assimilaient le travailleur sans titre à un salarié ordinaire pour ce qui est du respect de ses droits de salariés, et lui permettaient en théorie de saisir les prud'hommes, on comprend aisément au vu de ce qui précède qu'il n'en est rien en pratique. Sur le plan des droits individuels, il ne bénéficie d'aucune égalité de traitement en matière salariale, d'aucune liberté d'expression, et la saisine des instances prud'hommales et pour lui un véritable parcours du combattant. Pire, la saisine de l'inspection du travail, censée défendre l'ensemble des salariés lui est déniée au vu du risque qu'elle fait peser sur lui. Sur le plan des droits collectifs, il ne bénéficie d'aucun des droits dévolus aux collectifs de travail, tels que le droit de grève, ou celui d'être représenté, alors que ceux-ci ne sont théoriquement pas dépendants de la nationalité mais découlent du statut de salarié. Point de vue Perso : abolir les dispositions sur l'emploi d'étrangers sans titre. En réalité, l'ensemble des dispositions légales et réglementaires censées protéger les marché du travail ont pour effet de faire strictement l'inverse, c'est-à-dire d'enfermer toute une catégorie de salariés dans un marché parallèle où ces droits ne sont pas respectés, au plus grand bénéfice d'employeurs parmis les plus véreux. Pire encore, en exigeant des employeurs qu'ils vérifient la régularité du séjour de leurs salariés, ces dispositions génèrent deux ordres d'effets pervers. Le premier est qu'ils donnent à l'employeur un pouvoir disciplinaire indu qui vient se surajouter au lien de subordination habituel du contrat de travail. Le travailleur sans titre est de ce fait placé sous la sujétion complète de son employeur, permettant à ce dernier d'exercer un chantage à la baisse sur les conditions de travail et de rémunération. Il est tenu par la loi du silence et ne peux à aucun moment exercer ses droits. Le deuxième effet pervers est que ces dispositions introduisent concrètement la possibilité pour l'employeur d'exercer, à l'encontre du candidat à l'embauche, une discrimination basée sur l'appartenance ethnique présumée. Qu'un salarié noir ou basané se présente, a fortiori qu'il parle avec un accent, et l'employeur a le droit, pire est tenu, de vérifier son origine et sa nationalité. C'est ainsi que l'application dans les faits des dispositions du Code du Travail sur l'emploi d'étrangers sans titre, sous couvert d'une protection du marché national du travail qui n'est même pas assurée, revèle bien leur caractère raciste! Ces dispositions constituent un véritable détournement du droit du travail. En l'état elles entravent l'action des organisations syndicales dans leur lutte pour l'égalité des salariés, et constituent un détournement des missions de l'inspection du travail. C'est pourquoi, outre la régularisation immédiate de tous les sans papiers, seul moyen d'assêcher le marché parallèle du travail dont sont victimes tous les salariés, il convient d'exiger l'application du principe «un travailleur = un travailleur» et d'exiger l'abrogation de l'ensemble des dispositions du Code du Travail régissant l'emploi des étrangers sans titres!

4 Etat de l intervention des syndicats dans le mouvement sans papiers Voici tous les éléments d info dont je dispose sur ce mouvement. Je transmets pour donner le maximum de billes aux camarades pour qu ils puissent se déterminer, en gardant en tête que je ne suis pas omniscient. Juin 2007 Mars 2008 : démarrage d une campagne unitaire La problématique «travailleurs et sans papiers» À la base du mouvement actuel, on trouve une convergence de stratégies. Du côté de la CGT Massy, un travail d organisation des travailleurs sans papiers aboutit à une première grève chez Modeluxe, en D autres syndicats, confrontés au même problème (CNT Nettoyage, SOLIDAIRES Montreuil), mettent en place des permanences en vue de défense prud homale et de réintégration des salariés spoliés dans leurs droits. Ce questionnement traverse aussi le mouvement des collectifs sans papiers. A Droits Devants!! le choix est fait de mettre l accent sur la nature de travailleur des sans papiers, dans les manifestations et les prises de parole, et ils se rapprochent du premier groupe au moment de Buffalo Grill (2007). Parallèlement, le collectif UCIJ, une fois passée la loi CESEDA, s interroge sur les nouvelles stratégies à mettre en place. La formation du groupe de travail UCIJ-Syndicats En juillet 2007 ces éléments se rassemblent dans un groupe de travail issu d UCIJ, pour mettre en commun leurs expériences. Intersyndical (CGT, SOLIDAIRES, FSU, CNT, avec les syndicats de l inspection du travail, rejoint par l UNEF), interassociatif (GISTI, RESF, DD!!), intégrant les collectifs sans-papiers, il décide de lancer une campagne de sensibilisation en direction des sans papiers (le 4-pages) pour les inciter à se rapprocher des syndicats, et parallèlement de mener une campagne d agitation au sein des organisations syndicales, afin qu elles s emparent de cette problématique et accueillent les nouveaux venus. Une brochure est prévue pour aider à la formation des militants, mais elle prend du retard alors que les initiatives de grèves se multiplient et mettent tout le monde au pied du mur. La campagne CGT/Droits Devants!! Le positionnement du binôme «UL CGT MASSY Droits Devants!!» est un peu particulier et génère des problèmes de cohésion dans le groupe. Depuis octobre 2007, ils se sont lancés dans leur propre campagne de manifestations en direction des ministères sociaux (Travail, Economie, puis Matignon) du MEDEF et de la CGPME, en évitant de faire du Ministère Hortefeux un interlocuteur. Le problème est qu ils ne consultent personne sur leur stratégie, n informent personne de leurs intentions, et que le reste du groupe est systématiquement mis devant le fait accompli, sans pouvoir influer sur la marche des événements. C est le cas lorsqu ils lancent la grève à la Grande Armée, et de nouveau lorsqu ils viennent présenter à la réunion du 15 avril le mouvement de grève polycentrique qu ils ont initié le matin même! Avril 2008 : grève polycentrique des travailleurs sans papiers Irruption de la problématique travailleurs et sans papiers On ne peut nier pourtant que leur stratégie est bonne. D abord parce qu elle paye : en ces temps de vaches maigres pour les collectifs sans-papiers, ils sont les seuls à obtenir des régularisations sur une démarche publique et surtout collective. Ensuite parce que leur positionnement est juste : le problème de l immigration est essentiellement un problème économique, et il est bon de le rappeler et de mettre l accent sur la réalité de la situation des sans papiers au travail. Enfin parce qu elle réalise concrètement l objectif majeur du groupe de travail : porter la question en plein milieu du débat public et dans le même temps, tourner massivement les travailleurs sans papiers vers les syndicats. La leçon a en tirer est donc bien qu une campagne de régularisation des travailleurs sans papiers doit s appuyer centralement sur leur occupation des lieux de production, avec le soutien des organisations syndicales. Début d élargissement du mouvement Le fait que le mouvement fasse suite à une série de victoires ponctuelles (Buffalo Grill, Grande Armée) et démarre simultanément sur plusieurs lieux d occupation, fait qu il prend immédiatement un caractère massif que même ses initiateurs n avaient pas prévu. Les travailleurs sans papiers se rendent nombreux sur les lieux, assaillent les syndicats. La couverture médiatique est dès le début excellente, malheureusement au seul bénéfice de la CGT et de DD!! (probablement l objectif recherché, sans faire de mauvais esprit). La difficulté à convaincre les salariés sans papiers d entrer en lutte est considérablement réduite, et malgré un certain retard à l allumage, SOLIDAIRES et la CNT entrent en jeu dimanche 20 avril en occupant avec 5 salariés un restaurant de la chaîne Charlie Birdy (groupe Bertrand). Un mouvement se prépare également en province (Rhône, Bouches-du-Rhône). Au début de la deuxième semaine de grève, il semble que tout est prêt pour un conflit social majeur et explosif. La preuve est la confusion qui règne dans le patronat, qui se met à tirer contre son camps par une série de déclaration favorable à la régularisation.

5 Fin de partie? C est alors qu à mon sens le binôme Chauveau/Amara commet une faute stratégique majeure, en droite ligne de leurs options anti-unitaires. Voulant encaisser le plus vite possible les dividendes de leur action, ils passent dès lundi 21 à la phase de négociation avec Hortefeux sur la régularisation des grévistes. Ayant apparemment obtenu des gages du ministère, ils imposent à la CGT un gel du mouvement, et présentent cette option le mercredi 23, lors d un meeting au panel soigneusement sélectionné. Cette option est catastrophique, car elle bloque l extension du mouvement et l amélioration du rapport de force, et permet au gouvernement, un moment en difficulté, de se ressaisir. Les soutiens du mouvement sont très déçus d être ainsi séchés, y compris jusque dans la CGT. État des lieux au 25 mai 2008 Chez nous et dans le milieu militant Cette explosion a pris tout le monde par surprise, et personne n était prêt. Mais personne n ignore le potentiel de ce truc. Le PC a mobilisé pour relayer les équipes CGT à Fabio Lucci et Chez Papa, le milieu militant du 13ème est venu soutenir les grévistes du chantier rue Xantrailles. Les associations et les collectifs envoient leurs contacts se syndiquer. L Huma a fait plusieurs gros titres sur le mouvement, dont les 3 premières pages du numéro de samedi 19 avril, avec les manifestations de soutien de nombreuses personnalités du monde politique syndical. Si on fournit un débouché à cette volonté d entrer dans le combat, avec une perspective unitaire, il est clair que les gens répondront présent en masse, et les pitoyables tentatives du tandem C/A pour verrouiller le mouvement ne sera plus qu un mauvais souvenir. Du côté des associations (RESF, GISTI, UCIJ...), la volonté existe de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier CGT, d autant qu elles ont une longue pratique unitaire et qu elles désapprouvent le profil choisi par Chauveau. Même Droits Devants!! commence à étouffer dans l étreinte de la CGT. Ces assoces se mettront en relation avec nous immédiatement, pour peu qu on leur envoie un signe positif. Ça représente des forces importantes et des connaissances juridiques qui nous manquent, en échange de quoi ils nous laisseront le champ syndical, dont ils ne peuvent pas se prévaloir et qui est indispensable à la réussite des actions. Pour ce qui est de SOLIDAIRES, on peut envisager d agir par nous même, en lien partout où c est possible avec la CGT, sinon seuls. J attire l attention de tout le monde sur la disponibilité croissante de certains secteurs de la CNT à mettre le paquet et engager des réserves sur cette affaire, si possible de manière unitaire avec nous. Nous avons donc de la réserve, du réseau, des contacts avec des travailleurs mobilisés, et un début de mouvement social massif. Elle est pas belle la vie? Chez les travailleurs sans papiers Chez les grévistes, la nature du conflit fait qu ils apprennent ou réapprennent un certain nombre de réflexes de temps de grève, comme par exemple la solidarité avec les autres grévistes, la défense de revendications larges, le refus de plier les gaules sous la menace ou contre de simples promesses. Les grévistes sont tellement déterminés que par endroits, ils refusent même les injonctions de reprise de la CGT, comme à Passion Traiteur (Colombes, 92) où ils ont voté par deux fois la poursuite du mouvement. Pour ceux qui ne sont pas encore en grève, ou qui hésitaient, le mouvement a suscité un énorme espoir sur la possibilité de lutter. Les sans-papiers, matraqués depuis plusieurs années et privés de tout débouché de régularisation, y voient leur dernière occasion de reprendre le combat, après quoi ça sera fini pour eux. Il est probable que le mot d ordre de temporisation n a absolument pas été enregistré, et un grand nombre sont prêt à tenter le tout pour le tout, tout de suite. Ils sont même prêts à faire n importe quoi et le rôle des syndicats est donc bien de les encadrer, voire de les retenir le temps de mettre au point l organisation des actions.

6 Interventions des SUD/SOLIDAIRES dans les luttes actuelles Contacter les travailleurs sans-papiers et diffuser le 4-pages dans une entreprise ou sur un chantier :regarder les annonces d ouverture de chantier, diffuser le 4-pages aux heures d entrée-sortie du personnel, passer par les DP de l entreprise ou de son donneur d ordre, faire circuler le 4-pages à travers un premier contact sans-papiers dans l entreprise.... en direction des travailleurs dispersés (intérim, nettoyage et gardiennage) : localiser le siège de l entreprise et cibler les jours de paie (le vendredi après-midi pour l intérim), les permanences du patron au bureau (c est là qu il recevra ses salariés). cibler les «marchés aux esclaves» : tout bassin d emploi possède son lieu de recrutement de journaliers pour le bâtiment, les marchés, les menus travaux, généralement près des foyers de travailleurs immigrés, et très tôt le matin. Attention! Les employeurs sont peu recommandables, voire mafieux, alors ne pas procéder de manière ouverte mais prendre ses précautions. Organiser les travailleurs sans-papiers Mettre en place une permanence pour les travailleurs sans-papiers Importance d une permanence syndicale spécifique : les travailleurs sans-papiers se vivent souvent comme des parias, ils hésitent d habitude à contacter les syndicats. Ils viendront confier leur problème s ils savent qu un lieu et un moment particulier leur est dédié. Par ailleurs, le traitement de ces questions est assez spécifique et tous dans le syndicat ne sauront pas forcément par quel bout prendre ces dossiers. D où l importance de concentrer cette intervention sur un moment particulier de la semaine, relativement régulier. Ne pas se laisser déborder : par contre, un écueil à éviter absolument, c est que la permanence devienne une permanence «pour les papiers». Les sans-papiers ont en effet comme objectif prioritaire d obtenir leur régularisation, ce qui est compréhensible, et la pression sera forte pour faire examiner leurs dossiers de régularisation, dans l optique d une présentation en Préfecture. Il faut expliquer au sans-papiers que l objet du syndicat est la défense des droits des salariés, avec ou sans papiers, et que ce qui est proposé est une démarche d organisation collective en vue de défendre ces droits. Même si c est difficile, il faut être absolument intransigeant et refuser systématiquement l examen des dossiers individuels s ils n ont pas un lien avec la relation salariale, et les renvoyer aux permanences des associations et des collectifs sans-papiers. Garder le contact: même si les travailleurs viendront le plus souvent avec un problème ponctuel, un dossier particulier à régler (leur licenciement généralement, mais aussi des problèmes de salaires ou de primes, de minima conventionnels, etc.) il faut s efforcer de leur exposer l intérêt à rester en contact avec le syndicat pour se tenir informés dans la durée, de leurs droits. Un point essentiel est qu on peut continuer à soutenir le travailleurs sans-papiers pendant la suite de ses relations contractuelles, notamment en l informant sur les clauses de son contrat, sur les primes auxquelles il a droit, et en lui évitant les arnaques futures. Impliquer les travailleurs sans-papiers Les réunions d information: il faut régulièrement organiser des réunions de discussion et d information afin de permettre aux travailleurs sans-papiers qui ont pris contact avec le syndicat de sortir du tête-à-tête de la permanence et s impliquer dans les actions futures, qu il s agisse de sensibilisation de nouveaux contacts ou de luttes syndicales. Ces réunions permettent un point de chute pour les contacts que les travailleurs auront pris dans leur entreprise, de manière à faire «prendre» l aspect collectif. Elles sont aussi l occasion de relancer l intérêt des travailleurs dont le contact a été pris mais dont le problème particulier est en attente (ou a été réglé). Point de vue Perso: toujours expliquer ce qu'est un syndicat en revenant aux bases : «c'est une association de travailleurs qui se soutiennent entre eux, et agissent en commun pour la défense, individuelle ou collective des salariés». Ce qu'on leur propose, c'est de rejoindre cette association, de manière durable, pour participer à cette défense collective. On ne va pas "prendre en main son dossier", on lui propose de devenir un camarade. Croyez-moi, ils captent tout de suite ce qu'on leur propose, et résultat, la fois d'après ils militent pour ramener du monde, en expliquant eux-mêmes pourquoi "t'aura rien si tu t'engages pas". Ca c'etait "comment on donne à un damné de la terre l envie d être militant syndical". Syndiquer les travailleurs : au fur et à mesure que les salariés sans-papiers auront été contactés et tenus au courant des initiatives du syndicat, viendra le moment où se posera la question de le rejoindre et d encourager d autres à le rejoindre via la campagne de syndicalisation. Le choix du moment auquel on propose au salarié de s encarter est une question d habitude : certains syndicats demandent que le salarié s encarte avant de prendre en charge son dossier, d autres laissent venir, c est selon. Point de vue Perso : il faut les syndiquer dès qu'il est établi qu'ils ont la volonté de pousser un dossier prud'homal ou d'obtenir leur régularisation (que ce soit par accord avec le patron ou par l'action). Pourquoi? C'est que les sans papiers sont tellement à la recherche de solutions qu'ils vont papillonner partout où ils peuvent. le type qui passe par ta permanence syndicale, demain il sera à la CIMADE, après demain à la CGT, et la semaine prochaine dans un collectif sans papiers ou chez un avocat, à la

7 recherche de celui ou celle qui lui donnera le feu vert pour déposer son dossier. Résultat, on a des bouts de dossiers qui se baladent un peu partout, des initiatives contradictoires prises dans l'ignorance les unes des autres, ce qui aboutit souvent à un bordel sans nom. Il faut que le type comprenne qu'ici c'est pas "les papiers du coeur" et que t'attends un engagement de lui, à la hauteur de ton investissement. Faut pas lui cacher que t'es toi aussi un travailleur, et que c'est pas par plaisir que tu passes tu temps le cul sur ta chaise à te taper ses histoires de papiers. Ca, c'était "comment s'assurer que le type a bien compris que tu lui demandais de revenir suivre son dossier". Constituer et défendre un dossier aux prud hommes Généralement il s agit de dossiers de licenciement, où la qualification de faute lourde ou grave a été retenue contre le salarié. Il peut aussi avoir été forcé à signer une lettre de démission. Dans tous les cas, il s agit de faire reconnaître le licenciement non fautif, à l initiative de l employeur, et obtenir l attribution du préavis, des congés, et des indemnités pour non respect de la procédure. Plusieurs cas sont à retenir: Le salarié n était pas déclaré : il faut prouver la relation de travail. Recueillir les témoignages d autres salariés, d ex-salariés, de fournisseurs, clients et personnes intervenant dans l entreprise. Faire décrire en détail par le travailleur les tâches effectuées pour démontrer sa bonne connaissance du travail dans l entreprise ou sur le chantier. Lui faire consigner par écrit ses horaires hebdomadaires, de manière à mettre en valeur d éventuelles heures supplémentaires non payées. Attacher de l importance au mode de paiement, notamment si certains salaires ont été versés par chèque ou par virement (ce qui arrive, même dans les cas de travail au noir). Dans ce cas demander au salarié de fournir des relevés de compte, preuves d un transfert d argent. Recueillir des preuves de la participation du travailleurs aux différents chantiers, de l existence de ces chantiers, recenser les adresses précises des lieux d exécution, se rendre sur place et relever les mention obligatoires figurant sur l affichage de chantier (Maître d Ouvrage, Maître d'œuvre, entreprise titulaire du lot Gros Oeuvre), prendre des photos, relever les plaques d immatriculation du patron ou du contremaître. S il s agit d une entreprise en activité, contacter l inspection du travail pour voir s il est possible d effectuer des constats (autres travailleurs également non déclarés). Rappel : le salarié non déclaré a droit à 6 mois de salaire, forfaitairement, lesquels doivent être calculés sur les rémunérations brutes moyennes des 6 derniers mois et non sur le brut de base (ne pas oublier de recalculer les heures supplémentaires, et d intégrer certaines primes). Le salarié était déclaré sous un autre nom : il travaillait généralement avec les papiers d un autre. En fait c est pas très compliqué, il faut s appuyer sur la réalité de la relation salariale, source de droits pour le salarié. Faire attester des collègues, des clients, pour démontrer que le salarié était connu sous son nom d emprunt. Mettre en valeur la différence des photos sur la pièce utilisée pour arguer que l employeur n a pas vérifié l identité du salarié, ou qu il était au courant de la substitution. On rentre alors dans le cas général du licenciement. Il est préférable dans ce cas de demander au tribunal des prud hommes d obliger l entreprise à reconnaître le salarié sous son vrai nom, et à refaire le certificat de travail en ce sens. Le salarié utilisait une fausse carte : c est un peu plus compliqué, dans la mesure où il y a eu fraude, et que l usage de faux est pénalement sanctionné, ce qui ouvre la voie à la qualification de faute. Néanmoins, l obligation de vérifier la validité du séjour de tout salarié pèse sur l employeur, et ni les Préfectures ni l URSSAF, saisies d une demande d information quant au numéro de sécurité sociale affiché sur la carte, n ont jamais fait de difficulté pour répondre. Par ailleurs, il faut savoir que depuis le 1er juillet 2007, l employeur doit transmettre à la Préfecture pour vérification, au moment de l embauche, l autorisation de séjour de tout salarié étranger. Il est donc possible d enfoncer l argumentation de l employeur en démontrant qu il n a aucunement fait diligence pour s assurer de ses obligations. Il ne peut alors plus plaider la fraude et doit se contenter de licencier le salarié pour cause réelle et sérieuse, dans le respect des procédures. Cette dernière situation est typiquement de celles où il ne faut pas avoir peur d y aller au bluff, menacer l employeur de dénonciation au pénal sur d autres cas similaires (où ça sera lui et non pas le salarié qui sera mis en cause). Ça peut servir d avoir un dossier sur l employeur et ses pratiques, de menacer de saisir la presse locale (ils n aiment pas la mauvaise publicité). Il faut faire pression pour obtenir une conciliation avantageuse avec abandon de la qualification de faute. En effet, les juges prud homaux valideront toujours un accord des parties, même après un passage en conciliation, et ce jusqu à la veille d une audience de jugement, voire en cours d audience. En cas d accident du travail. A priori un salarié sans-papiers ne peut bénéficier d Indemnités Journalière de Sécurité Sociale en cas d arrêt maladie. Mais lorsqu il a été victime d un accident du travail, et que celui-ci est reconnu, le Code de la Sécurité Sociale lui permet de se voir attribuer un numéro de sécurité sociale afin de toucher ces IJSS, et le traitement est pris en charge par la sécu. Il faut savoir que les CPAM ignorent généralement ce fait ou comptent sur la faiblesses des intéressés pour leur refuser leurs droits. Un refus est généralement opposé aux demandes initiales de reconnaissance AT présentées par les Sans-papiers. Dans ce cas le recours s effectue devant la commission de recours amiable, dont la saisine est indispensable pour pouvoir ensuite saisir le TASS (tribunal des affaires de sécurité sociale). En cas d accident du travail grave, il convient de demander la qualification de «faute inexcusable de l employeur» (la encore commission spéciale, puis TASS) ce qui augmente considérablement les droits.

8 Enfin, une fois l AT consolidé, un certain taux d invalidité déclenche l attribution d une rente AT, laquelle entraîne la régularisation automatique du travailleur, et continuera à être versée même en cas de rretour au pays. Maintenir, élargir le mouvement des grèves. Comment faire? Relance des grèves avec occupations A moins d avoir quelque chose sous le coude pour demain, on pourra pas se lancer avant le W-E, mais c est pas grave. Nous devons démarrer aux côtés de la CNT, qui a de l avance sur les contacts sans papiers et la connaissance des lieux disponibles, mais qui aura besoin de renfort. Après, on peut agir seuls, ou s apparier avec d autres. Le mieux est quand même d essayer au maximum de pooler nos infos avec les syndicats disponibles de manière à composer des blocs, par restaus, chantiers ou branches, qui nous permettront de faire nombre sur les sites. Point de vue perso : sur la question de savoir quelle option est la meilleure entre patiemment construire des dossiers prud homaux et organiser des départs en grèves, il convient de ne pas être dogmatique. Les deux correspondent à une activité syndicale normale et se justifient en fonction des situations concrètes. A Solidaires Montreuil on fonctionne comme ça : seul les cas individuels font l'objet d'un suivi individuel. C'est-à-dire s'ils sont tous seuls, si leur employeur veut présenter un dossier de régularisation, s'ils bossent au black et qu'un travail de construction préalable du dossier est nécessaire. Dans ce cas, il faut fonctionner sur la base de rendez-vous, sinon vous allez brasser du vent. Pour les autres, on procède à un tri initial de la manière suivante: identifier les sans-papiers par branches d'activité : pour le moment on a déterminé le batiment (intérim compris), la restauration, le nettoyage, le gardiennage ou l'imprimerie de labeur (yen a plus qu'on pourrait le croire). Pour ceux-là, on recueille leurs coordonnées c'est-à-dire leur numéro de portable et on promet de les convoquer à une réunion spécifique de leur branche. On délègue ensuite, par branche, un réfèrent qui sera chargé de faire le travail de regroupement et d'organiser les luttes. c'est à lui qu'on transmet les N de portables. Il pourra les intégrer dans un "groupe SMS" sur son portable, ce qui permet ensuite d'envoyer des convocations de manière groupées. Mes ptits loups, voilà comment on créé un "bloc de travailleurs" et qu'on sort du cas par cas. Cibler le siège, l établissement, ou de le donneur d ordre Un certain nombre de point sont à prendre en compte lorsqu on cible un lieu à occuper, et permettre de se faire une idée sur l opportunité d agir: Une chaîne de restaurants, les supermarchés de proximité fonctionnent souvent le régime de la franchise, lesquelles sont parfois gérées par la même personne physique ou un même sous-établissement de plusieurs franchises. Il peut être utile de regrouper les dossiers pour frapper une des franchises, bien située ou symbolique, en visant l ensemble du groupe ou du sous établissement (Pasta Papa, Charlie Birdy, Bistro Romain, mais aussi Buffalo Grill). D autres entreprises, fonctionnent en réseau, ou avec des succursales, notamment entre lieux de vente et entrepôts (Paris Store dans le 94) ou bien dans le nettoyage (avec un seul «centre administratif» pour plusieurs «entreprise»). On peut viser la tête et l établissement qui sert de siège, ou une des succursales si elle est plus facile à occuper. Bien faire attention de faire remonter la responsabilité de l emploi de sans-papiers au niveau décisionnaire. Dans le même ordre d idée, il est utile d analyser le fonctionnement d un site de production, afin de mettre à jour les relations de sous-traitance. Ca peut être utile si une des fonctions est sous-traitée, notamment le nettoyage ou le gardiennage (cas du Quick des Champs occupé par les salariés de l entreprise sous-traitante en nettoyage, ou bien des Monoprix du 93 et leur sous-traitant de gardiennage OSP) ; un point important est que le donneur d ordre, considéré comme bénéficiaire final est co-responsable des infractions au travail illégal commises par son sous-traitant. Cette dernière structure de sous-traitance en cascade se retrouve bien évidemment sur les chantiers. c est pourquoi une bonne liaison avec les salariés du bâtiment permet de retrouver sur un même chantier des travailleurs sans-papiers des plusieurs entreprises du bâtiment, au service d artisans ou en intérim. Dans ce cas, le chantier en lui-même est présumé employeur, et la responsabilité pour les faits délictueux remonte carrément au commanditaire, dit le Maître d Ouvrage. Marrant quand c est l Etat ou une collectivité territoriale, non? Secteur par secteur, quelles interventions pour les «SUD»? Restauration Très fort potentiel sur Paris dans ce secteur, et probablement aussi à Lyon (la CGT y semble prête à agir, mais de manière unitaire, ça à l air moins sûr...). C est clairement par là qu on peut démarrer. Le relais syndical est à mon sens plus territorial que par branche. C est un terrain d investissement idéal pour certaines fédés type «fonction publique» avec des militants disponibles mais peu de sans papiers dans leur secteur (poste, rail, énergie, éducation) ainsi que pour SUD Etudiant. Le plus dur c est les premiers lieux à ouvrir. L expérience Charlie Birdy nous montre qu après, par proximité, le réseau s étend naturellement et de nouveaux travailleurs sans papiers se signalent. Bâtiment On va avoir beaucoup de demande, même si on y est assez faible. J ai pas de solution sous la main, mais le Syndicat Unifié du Bâtiment de la CNT est composé de gens à mon avis assez fiables et sur une ligne proche de la nôtre, alors faut pas se priver de

9 bosser avec eux. Un objectif jouable est de regrouper les travailleurs de cette branche en visant de gros chantier en pleine activité de gros oeuvre (grosses équipes) ou un chantier en phase de second oeuvre, avec plein de sous traitants. Ca devrait être un des enjeux de la réunion «travailleurs sans-papiers et syndicats» que Solidaires Montreuil animera le jeudi 5 juin à 19 heures, à la Bourse du Travail de Montreuil. Nettoyage Je laisse à SUD Nettoyage le soin de déterminer le détail de leur intervention, mais je pense qu il est clair qu occuper les petits chantiers de nettoyage n a aucun sens. Plutôt viser les sièges, les chantiers sous-traités des hôpitaux et des cliniques privées (du boulot pour SUD Santé?), de la Ville de Paris, des supermarchés. Il est possible dans ce cas de cibler les donneurs d ordre en n oubliant pas les administrations (une Préfecture ou une Direction du Travail, ça serait assez cocasse!). Les SOLIDAIRES locaux peuvent également jouer à plein, en liaison avec la CNT Nettoyage, les SUD de la fonction publique ou affiliés travaillant sur des gros «bâtiments fonction publique» (gares, hôpitaux, administrations). Sécurité, gardiennage C est paradoxal, dans la mesure ou les salariés de ce secteur doivent obtenir une autorisation préfectorale individuelle, mais on y trouve aussi des Sans Papiers. Honnêtement je ne sais pas trop quoi y faire à ce stade. Perso sur Montreuil on n a encore pas eu de cas. Il paraîtrait qu il existe un SUD pour cette profession, dans notre branche Services, mais j ai pas d infos. Aide à la personne, ménage et gardes d enfants Un secteur difficile, mais qu on ne peut pas laisser tomber. Je sais que c est un des prochains objectifs de Droits Devants!! alors faudra voir comment ils entendent mener ça à bien. Je sais aussi que RESF 93 est en train de sensibiliser les parents d élèves du département sur le sort de leurs propres employé(e)s. Ça peut être une bonne porte d entrée. À creuser, y compris en province. Dossiers «divers» Vous allez voir débarquer en permanences toutes sortes de gus sortis du bois, seuls dans leur boîte, bossant au black et/ou pour des artisans, qu il est impossible de traiter dans un premier temps. Il est quand même crucial de regrouper tous ces dossiers de manière à faire bloc et procéder à un dépôt massif dès qu on aura réussi à établir un rapport de force favorable. Le plus dur sera de faire patienter les sans papiers le temps de ce faire. Une bonne liaison avec les assoces (CIMADE, ASTI, GISTI) les collectifs sans papiers et Droits Devants!! est cruciale pour réussir cette opération. Coopérer avec les structures «non syndicales» du mouvement Il est possible à notre Union Syndicale et aux syndicats qui la constituent de travailler en commun, voir d étudier la possibilité de participer à plusieurs types d actions en liaison avec les CSP et le reste du mouvement solidaire. Étendre en province c est une grosse carte à jouer pour nous. Si en Ile-de-France on a clairement un train de retard, en province on est sur la même ligne de départ que la Cégète. Nos liens étroits avec RESF, notre profil plus proche du mouvement sans-papiers peuvent jouer en notre faveur. Le point de départ pour les camarades de province pourrait être de rapidement prendre contact avec les associations parties prenantes de la campagne au niveau local (RESF, MRAP, ASTI, CIMADE, Collectifs sans papiers...) et voir si une demande prioritaire se dégage. Après, les conditions locales permettent ou non d envisager aussi un lien avec la CGT, la CNT ou la FSU du coin. Chacun peut se déterminer en fonction de la maturité de la situation. Point de vue Perso : Pour ce qui est du «mouvement social non syndical», je vais me permettre une intervention un peu politique, mais que je considère comme très importante du point de vue notre positionnement en tant qu union syndicale : il n appartient pas à SOLIDAIRES de tourner le dos au mouvement sans-papiers, sous prétexte comme la CGT, qu on a trouvé une martingale plus efficace sous la forme idéalisée du «travailleur sans-papiers». Personnellement je le répète, le ou la personne sans-papiers, dans n importe quelle situation, est généralement un travailleur. Mais toute lutte ne peut pas passer par l occupation d une usine. SOLIDAIRES doit continuer à soutenir tous les mouvements d occupation issus du mouvement sans-papiers, quels qu ils soient, et contribuer à s assurer qu ils aient toujours la meilleure issue possible. Les collectifs, les assoces de soutien au mouvement et le RESF doivent rester des alliés très proches. En ce qui concerne plus spécifiquement les collectifs sans-papiers, il est clair que nous ne pouvons adopter l attitude de Droits devant!! à leur égard, qui consiste à vouloir absolument les ignorer, si ce n est s y substituer : ils sont et restent des acteurs importants de la lutte des sans-papiers pour leur régularisation, ne serait-ce que parce qu ils sont un cadre d auto-organisation. L entraide syndicale aux assoces et au RESF Il s agit d une affirmation, notamment dans les professions à qui on demande de coopérer à la chasse aux sans-papiers, d affirmer haut et fort la volonté de résister à l instrumentalisation. Pour nous je pense que cela peut suivre trois axes. Entrer en contact avec le mouvement social polarisé sur cette question (à l échelle locale, régionale ou nationale) pour faire savoir la disponibilité à partager infos, expertises ou mobilisations. Etre disponibles pour des manifestations communes, en direction du Medef et, des fédérations patronales (mêmes locales, ça fait mal...). Utiliser les instances représentatives (CE, CTP, voire CHS) pour le faire savoir, à travers des motions adressées aux hiérarchies, entre autres prises de position syndicales. Saboter la machine à informer, dénoncer et expulser. Refuser d obéir, et faire fuiter l info sans aucune repsect pour les soidisant lois et règlements qu on est chargé d appliquer. Cela peut se faire via SUD Educ, mais aussi via des syndicats de territoriaux, ou Santé-Sociaux (à tous ces syndicats de voir si ça vaut le coup de bosser avec la FSU ou la CGT sur ce coup), ainsi qu à travers SUD Travail et SUD Aérien. Ces

10 interventions peuvent aussi passer par les REFI (réseaux professionnels contre la répression, entre autres des migrants) ou les réseaux de solidarité anti-expulsions ou anti-répression. La grève par zone Nous voyons très clairement ce qu il est possible de faire, basé sur l expérience des Champs Elysées. Je ne connais pas la configuration pour Lyon ou Cannes, mais en ce qui concerne la restauration, il est démontré qu il est possible d opérer par mitage, ce qui pousse les grèves à partir «en tâches d huile». On peut envisager sur Paris la place de la République, la Défense, la place Montparnasse ou les quartiers d Alésia ou St Germain. La même chose s applique au nettoyage, s il se situe dans des restaurants à proximité, ou si des zones de gros établissements publics sont ciblées (concomitance d une gare, d un hôpital ou d une administration). L avantage de la grève «par zone» est qu elle peut facilement se faire en liaison avec les collectifs sans papiers, les assoces ou le RESF local, éléments déjà prêts d un comité de soutien local, lequel peut facilement s étendre à des actions moins «syndicalo-centrées» dans la même zone géographique. Point de vue Perso: sur l auto-alimentation du mouvement : je me permet de rappeler ce qui s est passé hier (samedi 24 mai) sur les Champs Elysées : 18 Sans papiers travaillant dans les cuisines d un restau avenue Georges V se sont mis en grève. Dans le message expédié on comprend la chose suivante : "les sans papiers "en congé" ont décidé EUX-MÊMES de cette occupation [...] et ont demandé le soutien de la CGT." Il s'agirait donc d'un saut qualitatif dans le mouvement, puisqu'on serait en présence d'un DÉPART DE GRÈVE SPONTANÉ! Face à cette situation, (qu'on peut résumer de la manière suivante : les sans-papiers d une zone donnée se passent le mot et s'auto-organisent pour faire grève, sans attendre le feu vert d'aucun syndicat) il faut pouvoir rapidement se réorganiser. Si dans une zone donnée on assiste à un effet d emballement, il sera alors crucial d'avoir un QG, un lieu de mise en commun des initiatives et des infos, qui pourra aussi servir de lieu de médiatisation. On peut envisager qu à partir d un des lieux occupés les plus importants et les plus dispos (comme sur les Champs le PastaPaPa qui est désormais à nous, ou bien un autre lieux occupé proche d une place où l on trouve beaucoup de Restaus...) nous pouvons stocker un grand nombre d'autocollants et de drapeaux Solidaires (et CNT, voire même CGT s'ils le souhaitent) et appeler par voie de tracts distribués alentours à ce que tous les grévistes volontaires ou déjà partis en grève viennent chercher de quoi au moins se badger et orner leurs locaux occupés. Comme ça, même si nous n'avons pas les forces pour organiser tout ce monde-là au préalable nous pouvons au moins assurer une couverture syndicale minimum aux travailleurs SP qui décideraient de partir spontanément en grève. Si la tendance "boule de neige" se confirme, le fait de proposer un point de chute nous permettrait de prendre contact avec les grévistes et ainsi au moins être informé des départs en grève. Dans la foulée, identifier un "porte-parole" par groupe de grévistes, et prendre ses coordonnées nous permettrait d'être informés de l'évolution de la situation, et éventuellement de conseiller/informer les "grévistes sauvages" sur la meilleure marche à suivre Les occupations «mixtes» de travailleurs isolés, de familles et de sans emplois Là on entre dans un domaine plus expérimental, parce qu il s agit d une hypothèse. Si un collectif démarre une occupation de style plus «classique» (lieux protégé, publique ou symbolique), il peut être TRES intéressant d y orienter au plus vite un maximum de travailleurs sans papiers intérimaires, isolés, ou dépourvus d emploi, ainsi que des parents contactés via le RESF, et les inciter à rejoindre l action et le collectif. De toutes manières, pour un grand nombre de travailleurs sans papiers également, la solution ne viendra que par une régularisation massive, qu on aimerait le plus «globale» possible. Les mouvements des collectifs ne peuvent que renforcer la demande générale en ce sens. En revanche si on est dans cette démarche, je pense qu il est justifié pour une structure syndicale de garder tout de même le contact avec les travailleurs sans-papiers, notamment syndiqués, et de les inciter à se déclarer en grève plutôt que de simplement quitter leur emploi. On peut même envisager que les sans-papiers puissent continuer à s organiser syndicalement sur le lieu d occupation, continuer à participer à des parrainages du RESF ou autres, et voire que l occupation devienne le point de départ vers des actions de type syndical (occupations ou manifestations en direction des employeurs). Au final, faut revenir aux fondamentaux. Les étrangers sans-papiers, avec ou sans travail, doivent rester les acteurs de leur lutte. Rien n empêche, tout en tournant le dos à toute division ou négociation sur la base du «cas par cas», de leur laisser la possibilité de choisir leurs armes ou de les cumuler.

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève?

Droit de grève. Qu est-ce qu une grève? Droit de grève Qu est-ce qu une grève? La grève est un droit fondamental reconnu à tous les salariés (cadres, ouvriers, employés, précaires, apprentis etc.) par la Constitution française. A ce titre, elle

Plus en détail

L organisation syndicale

L organisation syndicale L organisation syndicale 1 Les questions sociales sont en Belgique de la compétence du gouvernement fédéral Les syndicats sont donc organisés à ce niveau. Il existe trois principaux syndicats en Belgique

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION

II. LE CONTRAT DE TRAVAIL, CONSEQUENCE DU LIEN DE SUBORDINATION CHAPITRE 8 LE LIEN DE SUBORDINATION : LE CONTRAT DE TRAVAIL ET LES POUVOIRS DE L EMPLOYEUR I. LA DISTINCTION ENTRE LE TRAVAIL SUBORDONNE ET LE TRAVAIL INDEPENDANT La loi n a pas défini la notion de salarié.

Plus en détail

Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel

Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel page1/13 Le droit d alerte «libertés» des Délégués du Personnel é m e r g e n c e s Note juridique d information 2007 SOMMAIRE L alerte : la mission spécifique de Délégué aux libertés... 1 L alerte : les

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE de Droit et d'économie Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 Indications de correction La commission de choix de sujets a rédigé

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel

Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel Topo de formation CGT ADDSEA, 28 mars 2013 Rôles, Fonctions et moyens des Délégué(e)s du Personnel Syndicat CGT ADDSEA c/o UL CGT, 4 B rue Léonard de Vinci, 25000 Besançon cgt.addsea@gmail.com Blog : http://cgtaddsea.wordpress.com/

Plus en détail

Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur

Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur Le départ du salarié: rupture du contrat de travail et obligations de l employeur Après vous avoir exposé les différentes obligations de l employeur lors du départ du salarié (I), cette Fiche conseil vous

Plus en détail

On distingue traditionnellement le licenciement pour motif personnel du licenciement pour motif économique.

On distingue traditionnellement le licenciement pour motif personnel du licenciement pour motif économique. Le licenciement Le licenciement est soumis à de nombreuses lois. Il convient de pouvoir distinguer les différents motifs justifiant l'engagement d'une procédure de licenciement ainsi que les droits et

Plus en détail

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL

PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL PARTIE III : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL La rupture met un terme définitif aux obligations des parties. La suspension entraîne un arrêt momentané à l'issu duquel le contrat reprend son cours. La rupture

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

inaptitude quelles sont les obligations?

inaptitude quelles sont les obligations? inaptitude quelles sont les obligations? L inaptitude d un salarié est lourde de conséquences, et impose à l employeur d être très vigilant, qu elle soit ou non d origine professionnelle. La procédure

Plus en détail

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR

La Protection sociale des étrangers. Ali BEN AMEUR La Protection sociale des étrangers Ali BEN AMEUR Introduction et recommandations Présentation de la séance et de son déroulement. Le Droit de la Protection sociale est vaste, complexe et évolutif. Durant

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

#3Élargir. visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27. CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15

#3Élargir. visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27. CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15 #3Élargir visuel+nouveau basline.indd 3 13/11/14 16:27 CONGRèS CSC 2015 # EXPRIME-TOI # ÉLARGIR # 15 #3 Elargir Ligne de force 29 Nous voulons être un mouvement syndical large, représentatif, qui doit

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail

DEMANDE D'AUTORISATION DE TRAVAIL POUR UN SALARIÉ ÉTRANGER - CONTRAT DE TRAVAIL SIMPLIFIÉ art. L.5221-1 et suiv et R.5221-1 et suiv du code du travail Demande d'autorisation de travail tendant la délivrance : d'une d'une d'une de jeune fille Né(e) le de la personne contacter bre de salariés avant l'embauche Type de contrat de travail durée indéterminée

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers.

Cette sur-taxation ne vise pas les CDD qui ont pour finalité les remplacements maladie, maternité, congés payés et les contrats saisonniers. LETTRE D INFORMATION SOCIALE AOÛT 2013 La loi sur la Sécurisation de l Emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 amène plusieurs modifications juridiques et techniques sur la gestion du personnel. Il nous semble

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

Vous nous indiquez que les médecins se voient proposer des événements à médicl:iliser et, dans ce cadre :

Vous nous indiquez que les médecins se voient proposer des événements à médicl:iliser et, dans ce cadre : Urssaf de Paris-région parisienne \\_. U R S S A F DE PARIS REGION PARISIENNE Docteur Notre référence : DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES TEL: 01.56 93 67 24 446/06 PRIMB Montreuil, le 0 7 JUIN 2006 Docteur,

Plus en détail

MISE EN PLACE DES NOUVELLES RÈGLES EN MATIÈRE DE TRAVAIL ILLÉGAL L essentiel

MISE EN PLACE DES NOUVELLES RÈGLES EN MATIÈRE DE TRAVAIL ILLÉGAL L essentiel N 78 MARCHES n 21 SOCIAL n 25 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 21 juillet 2015 ISSN 1769-4000 MISE EN PLACE DES NOUVELLES RÈGLES EN MATIÈRE DE TRAVAIL ILLÉGAL L essentiel La loi dite «Savary»

Plus en détail

Les formations Supplément catalogue 2011

Les formations Supplément catalogue 2011 2011/2012 NOUVEAU Les formations Supplément catalogue 2011 Notre mission, au service de la «performance publique» Dans un contexte de maîtrise des finances publiques, de recherche d amélioration de la

Plus en détail

Atelier de la Profession

Atelier de la Profession Sécuriser le recours à la prestation de services et à la sous-traitance en Europe : Obligations & droits pour les entreprises et les salariés Atelier de la Profession LES INTERVENANTS Laurence BOURGEON

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283 Paris, le 17 décembre 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-283 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne»

Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Leçon n 2 : «Nationalité, citoyenneté française et citoyenneté européenne» Introduction : La nation est une communauté d hommes et de femmes qui partagent une même culture et affirment leur volonté de

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3196 Convention collective nationale IDCC : 1351. ENTREPRISES DE PRÉVENTION ET DE SÉCURITÉ AVENANT DU 28 JANVIER 2011

Plus en détail

Introduction au droit La responsabilité professionnelle

Introduction au droit La responsabilité professionnelle Introduction au droit La responsabilité professionnelle I. Introduction au droit 2 ordres de juridiction : Judiciaire : o Juridiction civiles : conflit entre particulier Tribunal de gde instance : litige

Plus en détail

1. Rappel du champ conventionnel d application obligatoire

1. Rappel du champ conventionnel d application obligatoire 1 NOTE RELATIVE AU CARACTERE OBLIGATOIRE DE L APPLICATION DES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES EN MATIERE D ANIMATION COMMERCIALE ET D OPTIMISATION LINEAIRES Introduction La présente note a pour objet de

Plus en détail

Article 4.- Sont également exclus du champ d'application du présent décret législatif, les salariés

Article 4.- Sont également exclus du champ d'application du présent décret législatif, les salariés DÉCRET LÉGISLATIF N 94-11 DU 26 MAI 1994 (J.0, n 34/1994) INSTITUANT L'ASSURANCE CHÔMAGE EN FAVEUR DES SALARIES SUSCEPTIBLES DE PERDRE DE FAÇON INVOLONTAIRE ET POUR RAISON ÉCONOMIQUE LEUR EMPLOI. CHAPITRE

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES

LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES LE DIRECTEUR DU CABINET DU MINISTRE Paris, le 2 MAI 2005 N NOR/INT/D/05/00053/C LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

La responsabilité pénale dans l entreprise

La responsabilité pénale dans l entreprise La responsabilité pénale dans l entreprise PLATO Le Lieu : CCI Granville. 1 Plan de l intervention Déterminer les zones de risques pénales dans l entreprise. Qui peut voir sa responsabilité pénale engagée?

Plus en détail

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL Les délégués du personnel sont les interlocuteurs privilégiés de l'employeur. Elus dans toutes les entreprises de 11 salariés et plus, les délégués du personnel exercent

Plus en détail

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Fédération de la Santé et de l Action Sociale L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Avril 2014 La Fédération CGT Santé Action Sociale met à votre disposition une sélection non exhaustive

Plus en détail

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé?

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? Dernières jurisprudences Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

2) Qui effectue le remboursement à l employeur? Nous modifions la procédure provisoire mise en place depuis le début de l année. L UD ou la FD qui a

2) Qui effectue le remboursement à l employeur? Nous modifions la procédure provisoire mise en place depuis le début de l année. L UD ou la FD qui a Note concernant la procédure de subrogation des salaires pendant les congés de formation économique sociale et syndicale suite à la loi relative au dialogue social et à l emploi du 17 août 2015. Suite

Plus en détail

HARCELEMENT MORAL. Un cadre et des mesures sont également proposés dans l Accord Cadre Européen sur le Harcèlement et la Violence au Travail de 2007.

HARCELEMENT MORAL. Un cadre et des mesures sont également proposés dans l Accord Cadre Européen sur le Harcèlement et la Violence au Travail de 2007. 1. Définition et Législation HARCELEMENT MORAL Le Harcèlement Moral est un terme juridique, faisant l objet d un cadre et d une définition précis dans le paysage législatif français. Le Harcèlement Moral

Plus en détail

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration

Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration Association pour la Promotion de l Assurance Collective Clauses de désignation et de migration 1 1/ Qu est ce qu un accord de branche? Un accord de branche est un acte juridique issu d'une négociation

Plus en détail

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance.

Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. RAPPEL Le statut des sous-traitants est essentiellement régi par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance. Un décret du 21 novembre 2011 modifie le contenu de l'attestation que

Plus en détail

Deux documents de travail au service de l action juridique

Deux documents de travail au service de l action juridique Numéro 62 - Septembre 2012 - Bulletin édité par le Collectif confédéral DLAJ Deux documents de travail au service de l action juridique Nous publions ici, dans ce numéro du Droit en liberté, deux documents,

Plus en détail

La poursuite de l activité malgré la grève

La poursuite de l activité malgré la grève Négocier des accords et résoudre les conflits collectifs La poursuite de l activité malgré la grève Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATIONS AU CE

LETTRE D'INFORMATIONS AU CE LETTRE D'INFORMATIONS AU CE QUE PEUT DEMANDER LE C.E. EN JANVIER? Au mois de janvier le C.E. peut demander à être consulté sur plusieurs points : -sur l'emploi des handicapés en liaison avec le CHSCT.

Plus en détail

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur

E D I T O L A L E T T R E N 3 0. De l intérêt d un syndicat employeur E D I T O Sommaire P1 L édito P2 Révision des classifications et rémunérations minimales : Accord à l unanimité P3 Suite révision des classifications P4 Accord sur la sécurisation de l emploi et le temps

Plus en détail

Les mises à disposition de personnel entre associations

Les mises à disposition de personnel entre associations Les mises à disposition de personnel entre associations Alexis Becquart (Cabinet DELSOL) Compléments à la note sur le même thème 1 (Intervention du ) En juin 2007, le CNAR Culture a commandé au cabinet

Plus en détail

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008

ACCORD DU 14 NOVEMBRE 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national interprofessionnel GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998

GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998 GOLF BROCHURE JO 3283 Convention Collective Nationale du 13 juillet 1998 Avenant Numéro 45 du 16 Septembre 2009 portant modification de la Convention Collective Nationale du Golf du 13 juillet 1998 PREAMBULE

Plus en détail

Guide pratique de la formation syndicale

Guide pratique de la formation syndicale Guide pratique de la formation syndicale Jeunes CGT 63 rue de Paris Case 3-1 9316 Montreuil Cedex tél. : 01 48 18 84 13 / 81 80 courriel: jeunes@cgt.fr www.jeunes.cgt.fr Jeunes CGT 63 rue de Paris Case

Plus en détail

INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012

INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012 INFORMATIONS JURIDIQUES 3 / F 66-2012 L absence du travailleur en raison de la maladie d un enfant Aux termes de l art. 36 al. 3 de la loi fédérale sur le travail (LTr), «l employeur doit, sur présentation

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

La prise d'acte de la rupture du CDI : mise à jour du Code du travail

La prise d'acte de la rupture du CDI : mise à jour du Code du travail La prise d'acte de la rupture du CDI : mise à jour du Code du travail Cette nouvelle forme de rupture de la relation contractuelle fait son entrée (par la petite porte) dans le Code du travail. Selon une

Plus en détail

CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale

CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale DCG3 Partie 1 :Les sources du droit du travail et le contrôle des règles CH4 L URSSAF: L application des règles de la protection sociale I. Une mission historique : la collecte des ressources A. Les cotisants

Plus en détail

Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée

Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée Modèle de contrat de travail à temps partiel et à durée indéterminée Le contrat doit être transmis au salarié, au plus tard dans les deux jours suivant l'embauche (article L122-3-1 du code du travail).

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Chapitre 1 L embauche directe En tant que particulier employant du personnel de maison (une femme de ménage, une

Plus en détail

Le licenciement abusif

Le licenciement abusif Le licenciement abusif Plan Introduction I. Qu est ce qu un licenciement abusif? II. III. IV. Le licenciement est-il obligatoirement abusif s il n a pas précédé d avertissement? Les sanctions du licenciement

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX

RISQUES PSYCHOSOCIAUX EXTRAIT PDF www.editions-tissot.fr RISQUES PSYCHOSOCIAUX 2.4 Rôle et obligations des différents acteurs au sein de l organisation 2. Les délégués du personnel - Réf. Internet : RPS.24B2 En l absence de

Plus en détail

Parcours RH (modularisable)

Parcours RH (modularisable) Parcours RH (modularisable) OBJECTIF Maîtriser les règles et obligations liées à la gestion des ressources humaines, en terme de gestion des contrats de travail, de gestion des relations avec les instances

Plus en détail

PREVOYANCE FRAIS DE SANTE

PREVOYANCE FRAIS DE SANTE PREVOYANCE FRAIS DE SANTE Les clauses de recommandation: applicable sans modulation du forfait social (Article 14 - LFSS) Par décision du 13 juin 2013, le Conseil Constitutionnel a remis en cause 30 ans

Plus en détail

Réunion experts-comptables. 12 février 2012

Réunion experts-comptables. 12 février 2012 Réunion experts-comptables 12 février 2012 12 février 2013 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Le forfait social Modification du champ d'application Entrée en vigueur : 01/01/2013 Indemnités

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD»

LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» FICHE N 14 LA CONVENTION COLLECTIVE «BAD» Afin de répondre au mieux à la question : les réseaux relèvent-ils de la convention collective BAD? Plusieurs points doivent successivement être analysés : L activité

Plus en détail

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP)

Fiche pratique : Institutions Représentatives du Personnel (IRP) REPRESENTATION DU PERSONNEL La réglementation du travail permet, au personnel des entreprises qui comptent un effectif minimum, de bénéficier d une représentation sous 4 institutions distinctes : les délégués

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE

LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE République française Polynésie française www.cgf.pf LES DROITS DES AGENTS DANS LA FONCTION PUBLIQUE COMMUNALE (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I Les droits liés à la personne A La définition générale des droits

Plus en détail

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région?

Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, mobile dans la Grande Région? www.frontalierslorraine.eu www.espaceculturelgr.eu Quel est le régime d assurance maladie applicable à l artiste de spectacle vivant, Novembre 2011 2 Introduction Le CRD EURES Lorraine est une association

Plus en détail

Le licenciement en France

Le licenciement en France Le licenciement en France La décision de l employeur de licencier un salarié employé à durée indéterminée ne peut pas être fondée sur n importe quel motif au libre choix de l employeur. Le droit français

Plus en détail

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle.

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. La formation professionnelle constitue un atout pour la personne, pour l entreprise, pour la

Plus en détail

Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010. État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations

Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010. État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations Délibération n 2010-259 du 29 novembre 2010 État de santé Handicap Emploi Emploi secteur privé Observations Délibération relative à des faits de harcèlement, une discrimination salariale et un licenciement

Plus en détail

Le contrat de travail. ... en survol

Le contrat de travail. ... en survol Le contrat de travail... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail.

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail. bulletin de salaire Affichage obligatoire Congés Payés Médecine du Travail Déclaration REGISTREduPERSONNEL Préalable À élections l Embauche professionnelles TRAVAIL législation social employeur contrat

Plus en détail

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002

ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 ACCORD DE REPRISE DU PERSONNEL PROJET DE REECRITURE DE L ACCORD DE 2002 Préambule Le présent accord est conclu en vue de conserver les effectifs qualifiés et de préserver l emploi des salariés dans la

Plus en détail

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel

La CFTC. 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services. Guide du militant. Document non contractuel La CFTC vous soutient 8 fois plus! Etre adhérent CFTC c est aussi bénéficier de nombreux services Guide du militant Document non contractuel Militant CFTC, vous êtes amené à valoriser notre syndicat, à

Plus en détail

Licenciement des agents non titulaires de droit public

Licenciement des agents non titulaires de droit public Licenciement des agents non titulaires de droit public 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 18 juillet

Plus en détail

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS)

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) Proposition pour le site de UD CGT 35 la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) L insécurité dans et au travail est une réalité qui affecte un nombre sans cesse grandissant de salariés.

Plus en détail

des délégués { { { Les délégués du personnel

des délégués { { { Les délégués du personnel doit être remis par l employeur aux délégués du personnel dans les six mois suivant la fin de l exercice examiné. l) Refus et report de divers congés En l absence de comité d entreprise, l employeur ne

Plus en détail

Centre de Gestion FPT 49

Centre de Gestion FPT 49 Centre de Gestion FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Messagerie : documentation@cdg49.fr Références : CREE EN : septembre 2014 Le recrutement d un agent

Plus en détail

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire

Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Un bon préavis, tout le monde y a droit! Argumentaire Aujourd hui, le préavis des ouvriers est beaucoup plus court que celui des employés. Tellement court qu il ne protège pas contre le licenciement! La

Plus en détail

Transfert d entreprise

Transfert d entreprise Fiche 81 CLARIFICATION DU CONCEPT À quoi correspond le transfert d entreprise? Le transfert d entreprise désigne une diversité de situations entraînant un changement d employeur. Cela concerne, notamment,

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Édition du 10 mars 2014

Édition du 10 mars 2014 1 Édition du 10 mars 2014 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles sont les conditions relatives au jeune? 3 Quelles sont les caractéristiques

Plus en détail

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT

MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT MISSION ET FONCTIONNEMENT DU CHSCT Le CHSCT (comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) est une instance souvent mal connue des salariés et qui ne peut fonctionner convenablement sans

Plus en détail

Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise

Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise Cadre juridique du recours aux stagiaires en entreprise Jusqu à présent, il n existait aucune définition juridique du stage en entreprise, et ce concept aux contours fuyants pouvait regrouper une grande

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

PACA FORMATION THANATOLOGY

PACA FORMATION THANATOLOGY PACA FORMATION THANATOLOGY Quelle est la définition d assurance? 2 Définition d assurance L'assuranceest l'activité qui consiste à protéger moyennant une cotisation (prime) un individu, une association

Plus en détail

VOTRE AVOCAT VOUS INFORME

VOTRE AVOCAT VOUS INFORME mars 2014 # 34 VOTRE AVOCAT VOUS INFORME TRAVAIL DANS CE NUMÉRO Accident, maladie, maternité Contrôle et contentieux - Formation professionnelle - Civ. 2 e, 13 févr. 2014, F-P+B, n 13-10.548 #ACCIDENT,

Plus en détail

Syndicalisme. d emploi

Syndicalisme. d emploi Syndicalisme de réseau Mode d emploi Table des matières P 3 - Introduction P 4 - Le syndicalisme de réseau, c est quoi? P 5 - Travailler en réseau, pourquoi? P 6 - Je crée mon réseau en 10 étapes P 11

Plus en détail

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement

La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement La prolongation des mesures anti-crise et la protection complémentaire des ouvriers en cas de licenciement Les dispositions des mesures anti-crise sont valables jusqu au 31 décembre 2010. A. Les mesures

Plus en détail

Quid des nouveautés!

Quid des nouveautés! ZOOM SUR LA LOI MACRON A l approche du vote définitif de la loi sur la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite «Loi Macron», qui aura lieu le 12 mai 2015, il est intéressant d

Plus en détail