[Trucs et astuces pour réussir son projet!]

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "[Trucs et astuces pour réussir son projet!]"

Transcription

1 Qualité et Proximité en Restauration Collective Pays de Haute-Mayenne [Trucs et astuces pour réussir son projet!] 1

2 Les 7 clés de la réussite 1/ Un projet global : Faire en sorte que l introduction des produits de qualité soit vécue de manière collective et pluridisciplinaire. Pour réussir cette démarche, il est judicieux d impliquer tous les acteurs concernés par la restauration (élus, cuisiniers, gestionnaire, agents de service, infirmière, parents d élèves, convives etc.) afin d insuffler une dynamique sur l ensemble de l établissement ou de la commune. Le «bio» peut devenir un prétexte pour l éducation à l environnement, à l alimentation saine, à l économie sociale et solidaire 2/ Évaluer vos capacités & vos besoins : faire un diagnostic de site pour connaitre ses limites et marges de manœuvre (sur le budget, les équipements, les attentes etc.) 3/ Se renseigner sur les filières locales de qualité et évaluer l offre potentielle 4/ Reconnaître les spécificités des produits et apprendre à les cuisiner : impliquer et former le personnel. Des formations sont organisées par le Civam Bio 53 pour accompagner les changements de pratiques (techniques culinaires, optimisation du temps de travail ). Plus largement, un accompagnement est proposé pour impliquer tous le personnel et les divers acteurs concernés Un accompagnement pour le choix des produits, la mise en relation avec les producteurs bio, la planification des commandes, l organisation des livraisons peut être proposé par Manger Bio 53 5/ Maitriser les coûts : Commencer par des produits simples (yaourts, pain), bruts & de saison (fruit et légumes). Adapter les grammages. Valoriser les protéines d origines végétales (céréales et légumineuses) 6/ Accompagner les nouveautés : - Communiquer sur les produits et mettre en valeur le travail réalisé (sur les menus, dans les bulletins d information ) - Proposer des animations éducatives, impliquer et communiquer auprès des convives : la sensibilisation permet notamment limiter le gaspillage. Une animatrice pédagogique du Civam Bio 53 peut proposer des animations à la demande des établissements pour accompagner les changements (ex : respect de la saisonnalité) et les nouveaux produits, en lien parfois avec des producteurs de Manger Bio 53. 7/ Planifier l introduction d ingrédients réguliers : plutôt que des repas 100% bio, trop souvent ponctuels et non structurants (ni en cuisine, ni pour les producteurs), il est préférable d introduire de façon progressive et durable les produits dans les menus. Cela facilite les approvisionnements, permet d adapter la demande et la production et de maitriser le budget sur l ensemble de l année. 2

3 Trucs et astuces pour maitriser son budget. Penser global Identifier la part des matières premières dans le coût global des repas : le poste de dépense alimentaire ne représente en moyenne que 25 % du coût total d'un repas en restauration collective (voir ci-contre). Des économies peuvent souvent être réalisées en agissant sur les dépenses non alimentaires (fluides, énergies, barquettes etc.) puis réaffectées pour les achats alimentaires. Par exemple l utilisation d une centrale vapeur pour le nettoyage peut permettre de faire des économies d eau et de produits lessiviels. Une introduction progressive et régulière : Commencer par substituer toute une ligne de produits à l année en choisissant des produits «faciles», peu «chers» et dont les caractéristiques peuvent se rapprocher de celles des produits classiques : pain, carottes râpées, produits laitiers, etc. => Mettre en place un calendrier d introduction des produits qui tiendra compte du diagnostic de l établissement, des rythmes scolaires et des saisons de production, des formations du personnel et qui pourra être mis en relation avec les prévisions des producteurs afin de planifier les récoltes et les abattages etc. Privilégier le «fait-maison» Préparer le plus possible sur place : valoriser quand cela est possible les légumes bruts, moins couteux et plus gustatifs. Eliminer ou remplacer les produits industriels, coûteux et sans intérêt nutritionnel : fonds de sauce, sucreries, pâtisseries, quiches, pizzas industrielles Eviter l achat de produits surremballés : préférer les produits en vrac (légumes, produits laitiers fromage blanc et yaourt en seau, fromage à la coupe ) Respecter la saisonnalité Travailler avec des fruits et légumes de saison : hors saison un fruit ou légume peut être 2 à 3 fois plus cher qu en pleine saison. De plus les fruits consommés hors saison, font le plus souvent des milliers de kilomètres pour parvenir dans notre assiette. 3

4 Cuire à basse température Mettre en place des cuissons basse température pour cuire les protéines animales notamment : = Réduire la température d enceinte des fours (autour de 100 C). =Maitriser le juste point de cuisson (utiliser un thermomètre-sonde) => Moins de pertes à la cuisson (jusqu à 15 C de pertes en moins) et de dessèchement => Economies d énergie (basse température) et de fluides (moins de projections dans les fours donc économies d eau et de produits lessiviels) Respecter les grammages et «mesurer» tous les ingrédients Réviser les grammages en adaptant les portions en fonction de la réglementation du GEMRCN* En cuisine, mesurer tous les ingrédients (ex : sel, sauce ) et établir des fiches techniques : => Ajustement des quantités et du budget et régularité dans la fabrication Adapter les contenants et former le personnel à la gestion des grammages lors du service Exemple : avoir une assiette «témoin» L offre alternative Diversifier les sources de protéines : valoriser les protéines végétales Remplacer de façon totale ou partielle les protéines animales (viande, poisson, œuf) dans certains menus en intégrant des céréales et/ou des légumineuses. Sachant que la viande constitue environ 50% du cout des denrées, cela participe à la maitrise du coût global des repas. Le GEMRCN* autorise à raison de 3 repas sur 20 des plats avec un grammage inférieur à 70% de viande : les plats à base de protéines végétales en font partie. Exemple : on peut servir une salade de pois ou de lentilles en entrée et servir un dessert type semoule ou riz au lait pour l apport en céréales. Avec ce type de menu, le plat principal peut être végétarien ou avec une part réduite en viande ou poisson. Proposer des repas à 4 composantes, au lieu de 5 habituellement servies. Cela est permis par la réglementation*, le menu doit alors être composé : - soit d un plat protidique, d un accompagnement, d un fromage ou yaourt, d un dessert et de pain - soit d une entrée, d un plat protidique +accompagnement, d un produit laitier et de pain. * cf. Arrêté du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire 4

5 Réduire le gaspillage Mesurer et limiter les déchets organiques : Peser les déchets organiques non consommés par les convives et afficher les résultats Adapter les grammages servis et les commandes en fonction Sensibiliser les convives au gaspillage alimentaire Composter quand cela est possible les déchets organiques de la salle et de la cuisine (moindre coût de collecte parfois). En moyenne nationale, le gaspillage alimentaire en restauration collective représente 167 g/repas/personne (source : Rapport final «Pertes et gaspillages alimentaires dans les métiers de la remise directe», UrbanFoodLab pour MAAPRAT, 2011). Gérer les effectifs pour ajuster les quantités prévues et servies. Exemple : améliorer la communication entre la cuisine, l administration et/ou les équipes pédagogiques Présenter les plats de manière attractive afin d inciter les convives à les consommer, tout en restant simple. Quand cela est possible, proposer le libre-service pour permettre aux convives de se servir la juste quantité, pour les entrées, la garniture, les desserts, les sauces et assaisonnement etc. Remarque : in plat non assaisonné se garde mieux en chambre froide et peut être proposé le soir ou le lendemain (moins de gaspillage). Sensibiliser au gaspillage en accompagnant et en encadrant la distribution et le service des repas. Mettre le pain en fin de ligne de self pour éviter qu il soit l aliment «refuge» La sensibilisation Accompagner le temps du repas et sensibiliser les convives : parce qu une nouveauté (surtout dans l alimentation) ne va pas de soi et qu il convient aussi bien de l expliquer que de la valoriser. Par une signalétique appropriée grâce à des étiquettes spécifiques, à des assiettes de couleurs différentes etc. Par une table de découverte de produits qui pourra servir de test avant de se lancer dans une production à grande échelle et permettra de communiquer directement avec les convives sur ces produits Par des animations pendant le temps des repas, les produits peuvent ainsi être introduits de manière festive, permettant aux convives de se faire une idée des produits sans être contraints du goûter Par des animations en classe en lien avec l équipe pédagogique (animation sur la saisonnalité, l histoire de l agriculture etc.). En allant à la rencontre des producteurs dans le cadre de visites de ferme par exemple, avec les convives (élèves, résidents ) et/ou l équipe cuisine afin de créer une véritable dynamique sur 5

6 Faire votre diagnostic pour bien démarrer! Afin de mettre en place une démarche globale et durable sur votre établissement / commune, il convient de commencer par évaluer vos besoins et vos capacités. Nous pouvons vous accompagner si besoin à faire ce diagnostic de départ. Dans tous les cas, il est opportun de commencer par réunir un groupe de personnes intéressées par le projet autour d une table. Ensemble, réalisez ce diagnostic en vous inspirant des questions ci-dessous : Exemple de «diagnostic - avant projet» de votre cuisine : les questions à se poser Mode de gestion : - Cuisine autogérée ou concédée? Si concédée, date de renouvellement du marché? - Passez-vous des MP? Si oui, date de renouvellement? - Etes-vous inscrit à un groupement de commandes? Si oui, quelle marge de manœuvre? Date de renouvellement? Nombre de convives : matin / midi et soir, à l année. Quelle évolution? Budget : - Connaissez-vous le coût alimentaire par convive (moyenne du coût des matières premières à l année)? - Avez-vous un moyen pour suivre l évolution du coût alimentaire? - Quel est le coût de revient des repas? Quel prix payé en moyenne par les familles? Etat de l équipement : - La cuisine est-elle équipée pour transformer les légumes (légumerie, robot-coupe, presse-purée etc.)? - La découpe de poulets entiers et fromage à la coupe est-elle possible? Si non, pourquoi? Approvisionnement : - Quelles gammes de produits utilisez-vous (brut, conserves, surgelés, frais et en prêt-à l emploi, cuit prêt à l emploi)? Quelle part pour chaque catégorie? - Quelles sont les quantités commandées pour les légumes, laitages, viande, pain etc? - Travaillez-vous déjà avec des fournisseurs bio? Fournisseurs locaux? - Pour quels produits? A quelle fréquence? Moyens humains : - Combien de personnes sont affectées à la cuisine? Au service? - Les équipes de cuisine et de service ont-elles l occasion de suivre des formations en lien avec le projet? - Quelles sont leurs motivations pour ce projet? Menus : - Qui élabore et décide des menus? Il y a-t-il une commission «restauration»? Etes-vous suivi par une diététicienne? Les menus respectent-ils la saisonnalité des produits? - Combien d éléments composent le repas (entrée, plat, dessert etc.). Combien de choix ont les convives pour chaque composante Temps du repas : - De combien de temps les convives disposent-ils pour prendre leur repas? L environnement est-il agréable (insonorisation, lumière etc.)? Sensibilisation : - Avez-vous déjà réalisé des animations pédagogiques en lien avec l alimentation? Si oui, dans quel cadre? Qui était associé? - Avez-vous évalué la quantité de vos déchets / nourriture non consommées? Des actions anti-gaspillage ontelles été menées? Si oui, par qui? 6

7 7

Les facteurs de réussite d un projet d introduction de produits bio et locaux en restauration collective. Bérénice Bois, ARDAB

Les facteurs de réussite d un projet d introduction de produits bio et locaux en restauration collective. Bérénice Bois, ARDAB Les facteurs de réussite d un projet d introduction de produits bio et locaux en restauration collective Bérénice Bois, ARDAB 1 1 Impliquer et communiquer auprès de tous les publics La réussite du projet

Plus en détail

Des produits bio dans mon restaurant collectif, c est possible avec Agrobio Poitou-Charentes. >>> Programme des formations proposées

Des produits bio dans mon restaurant collectif, c est possible avec Agrobio Poitou-Charentes. >>> Programme des formations proposées Des produits bio dans mon restaurant collectif, c est possible avec Agrobio Poitou-Charentes >>> des formations proposées Agrobio Poitou-Charentes vous accompagne dans votre démarche de progrès alimentaire

Plus en détail

Appel à projets Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens.

Appel à projets Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens. http://lycees@iledefrance.fr Appel à projets 2012 Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens. 1 DOSSIER DE DEMANDE D AIDE REGIONALE

Plus en détail

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010

Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie. Namur, le 20 avril 2010 Alimentation durable en collectivité : plus-values, forces et faiblesses, méthodologie Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Quelles plus-values? Les menus sont à la croisée de la

Plus en détail

LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE. «Qualité et Proximité en Restauration Collective» Pays de HAUTE-MAYENNE

LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE. «Qualité et Proximité en Restauration Collective» Pays de HAUTE-MAYENNE LA CUISINE EVOLUTIVE ET ALTERNATIVE «Qualité et Proximité en Restauration Collective» Pays de HAUTE-MAYENNE 2012-2014 CUISINE EVOLUTIVE Evolution des techniques culinaires pour optimiser ses pratiques

Plus en détail

Catalogue formations. Alimentation bio et durable

Catalogue formations. Alimentation bio et durable Catalogue formations Alimentation bio et durable 1 Contact Noémie Dekoninck noemie.dekoninck@biowallonie.be +32(0) 479 937 034 Stéphanie Goffin stephanie.goffin@biowallonie.be +32 (0) 474 38 11 24 2 Introduction

Plus en détail

Unité de Préparation Culinaire UPC Château Arnoux. Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts

Unité de Préparation Culinaire UPC Château Arnoux. Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Unité de Préparation Culinaire UPC Château Arnoux Mise à jour le 15 novembre 2010 Bastide neuve 04160 Château Arnoux Votre contact Sophie Druard 04 92 64 40 14 s.druard@cg04.fr Restaurant non ouvert à

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLE LYCEE D ORANGE 2260 route du Grès, 84100 ORANGE Erreur!Erreur! Représentant légal : Philippe KELLER, Directeur MARCHE

Plus en détail

Appel à projets Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens.

Appel à projets Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens. http://lycees@iledefrance.fr Appel à projets 2014 Dossier de demande d aide régionale à l introduction de produits biologiques dans les restaurants scolaires franciliens. 1 DOSSIER DE DEMANDE D AIDE REGIONALE

Plus en détail

FICHE DE SUIVI ET D ACCOMPAGNEMENT

FICHE DE SUIVI ET D ACCOMPAGNEMENT FICHE DE SUIVI ET D ACCOMPAGNEMENT Nom de l établissement : Collège Claude Guyot à Arnay le Duc... Date de la visite : 12 mai 2015... EVALUATION DU SERVICE DE RESTAURATION : Autodiagnostic Diagnostic réalisé

Plus en détail

Comité de Coordination des Collectivités de Bourgogne Franche-Comté Auvergne Sophie BARTHET- Assistante administrative et animatrice Bâtiment

Comité de Coordination des Collectivités de Bourgogne Franche-Comté Auvergne Sophie BARTHET- Assistante administrative et animatrice Bâtiment Comité de Coordination des Collectivités de Bourgogne Franche-Comté Auvergne Sophie BARTHET- Assistante administrative et animatrice Bâtiment Samouraï II - 3 Rue René Char - 21000 DIJON Tel : 09 81 28

Plus en détail

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail :

Fiche d expérience. Contact : Sandrine DERVIN Tel : Mail : Fiche d expérience CARTE D IDENTITE : Nom de la structure : CAISSE DES ECOLES DE REIMS Adresse : 52 rue Talleyrand CP : 51000 Ville : REIMS Contact : Sandrine DERVIN Tel : 03 26 85 31 49 Mail : sandrine.dervin@mairie-reims.fr

Plus en détail

«LYCEES et CFAECORESPONABLES» La restauration, un enjeu au cœur de l établissement

«LYCEES et CFAECORESPONABLES» La restauration, un enjeu au cœur de l établissement «LYCEES et CFAECORESPONABLES» La restauration, un enjeu au cœur de l établissement Education et alimentation: Comment mieux faire son choix Un choix résulte de la décision d'un individu ou d'un groupe

Plus en détail

Restauration collective de qualité sur le Pôle Territorial

Restauration collective de qualité sur le Pôle Territorial Restauration collective de qualité sur le Pôle Territorial Déroulé Tour de table Rappel du contexte sur le territoire départemental des actions engagées sur la restauration collective Rappel des principaux

Plus en détail

Manger bio local en restauration collective... Contexte et clés de réussite

Manger bio local en restauration collective... Contexte et clés de réussite INTERVENTION AMBIERLE 11 Avril 2011 Manger bio local en restauration collective... Contexte et clés de réussite 1 L ARDAB l Association des Producteurs bio du Rhône et de la Loire, Quelles missions? L

Plus en détail

Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège?

Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège? Y a-il du gaspillage alimentaire à la cantine du collège? BILAN DES PESÉES DE RESTES ALIMENTAIRES (réalisées en novembre et juin 2016) Quantité de nourriture jetée : 49 kg/jour 22% de la quantité préparée

Plus en détail

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012

Plan. La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration 28/11/2012 Plan La filière bio du Nord-Pas de Calais : état des lieux et accompagnement de la restauration Conférence «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22/11/2012 Céline Lecoeur Présentation d A

Plus en détail

Restauration collective durable

Restauration collective durable Restauration collective durable Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation durable? Principes et enjeux PARTIE 1 Pourquoi faire évoluer ma collectivité vers une alimentation durable? Raisons principales

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services. Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES Marché de fournitures courantes et de services Mairie de Gasny 42 rue de Paris B.P. 41 27620 GASNY Tél : 02.32.77.54.50 PRÉPARATION ET LIVRAISON EN LIAISON FROIDE

Plus en détail

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 05 décembre 2016

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 05 décembre 2016 RENCONTRE RESTAURATION Réunion du 05 décembre 2016 Déroulé de la rencontre 2 Introduction tour de table I. La restauration collective pour les scolaires à Vanves L organisation du temps de midi Le principe

Plus en détail

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self Collège Guillaume de Lorris Mise à jour le 3 juillet 2017 38 rue St Lazare 45260 Lorris Votre contact Pascal VEAULIN chef de cuisine 02 38 92 41 69 veaulin.pascal@neuf.fr Restaurant non ouvert à d'autres

Plus en détail

Définition du Pacte National Anti gaspi de 2013

Définition du Pacte National Anti gaspi de 2013 Le gaspillage alimentaire correspond à «toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à une étape de la chaîne alimentaire, est perdue, jetée, dégradée». Définition du Pacte National Anti gaspi

Plus en détail

VOTRE SERVICE DE REPAS

VOTRE SERVICE DE REPAS VOTRE SERVICE DE REPAS Quelles sont nos prestations? Livraison de repas à votre domicile! La communauté de communes Terres du Lauragais vous propose un choix de menus variés et à votre goût, cuisinés à

Plus en détail

Nos chefs privilégient les produits frais, les fruits et les légumes de saison et dès qu ils le peuvent les produits bio.

Nos chefs privilégient les produits frais, les fruits et les légumes de saison et dès qu ils le peuvent les produits bio. Ont collaboré à cette plaquette : Jean-Pierre Garnier, conseiller municipal, délégué à la restauration municipale; Magali Tempo, diététicienne ; l équipe de la cuisine centrale. Impression : imprimerie

Plus en détail

Une alimentation saine dans le respect de l environnement au sein des établissements de santé

Une alimentation saine dans le respect de l environnement au sein des établissements de santé COLLOQUE Une alimentation saine dans le respect de l environnement au sein des établissements de santé 1 er Février 2018 Restau Co Le réseau de la restauration collective en gestion directe PRÉSENTATION

Plus en détail

Proposer des plats alternatifs savoureux

Proposer des plats alternatifs savoureux Proposer des plats alternatifs savoureux Emilie CAPDEVILLE, diététicienne nutritionniste au service Education du Conseil Départemental de la Vendée Sébastien RAYNARD, chef de cuisine au Collège Saint-Louis

Plus en détail

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE

INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE INSTRUCTIONS FONCTIONNEMENT EN MODE ADAPTE 02/06/2016 Version : 2 DEFINITION DU FONCTIONNEMENT EN Fonctionner en «mode adapté» c est tenter de fournir, avec des ressources incomplètes, le service jugé

Plus en détail

Marché Public de Fournitures Courantes et de Services

Marché Public de Fournitures Courantes et de Services Personne publique Marché Public de Fournitures Courantes et de Services Cahier des Clauses Techniques Particulières du 16/04/2015 Centre Communal d Action Social (CCAS) des Martres de Veyre Hôtel de Ville

Plus en détail

Mille et Un Repas. Société régionale de «Gastronomie Collective» Charte pour l utilisation de produits locaux dans la Loire

Mille et Un Repas. Société régionale de «Gastronomie Collective» Charte pour l utilisation de produits locaux dans la Loire Mille et Un Repas Société régionale de «Gastronomie Collective» Charte pour l utilisation de produits locaux dans la Loire Dans une démarche constante de qualité et d amélioration continue, les signataires

Plus en détail

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation

NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES. Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation NUTRITION EN RESTAURATION SCOLAIRE EXIGENCES REGLEMENTAIRES Nicole MINATCHY - Frédérique STEIN DAAF de la Réunion / Service Alimentation EXIGENCES REGLEMENTAIRES EN RESTAURATION SCOLAIRE Décret n 2011-1227

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE

CHARTE D ENGAGEMENTS POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE CHARTE D ENGAGEMENTS 2011-2014 POUR L INTRODUCTION DE PRODUITS LOCAUX ISSUS DE L AGRICULTURE BIOLOGIQUE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE Entre : L établissement.. La Fédération Régionale des AgroBiologistes

Plus en détail

Conseil de la Petite Enfance 7 Février 2018 Bienvenue

Conseil de la Petite Enfance 7 Février 2018 Bienvenue Direction de l'enfance Conseil de la Petite Enfance 7 Février 218 Bienvenue 1ère partie : L'alimentation dans les Établissements d'accueil du Jeune Enfant d'angoulême Réglementations et organisation de

Plus en détail

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017

EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE. GUIMARAES 28 Juin 2017 EQUILIBRE, SANTE, DEVELOPPEMENT DURABLE GUIMARAES 28 Juin 2017 Une ambition de service public Offrir aux dijonnais une restauration collective de qualité, saine et sûre, équilibrée, et respectueuse de

Plus en détail

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour.

-> Point de repère : Le programme national nutrition santé (PNNS) recommande de consommer 5 fruits et légumes par jour. I OUI! Riz, pâtes, pommes de terre, pain, légumes secs, les féculents sont la base de notre alimentation et sont nécessaires à chaque repas, en quantités adaptées à l âge et de l appétit de chacun des

Plus en détail

DEPARTEMENT DU NORD VILLE DE TEMPLEUVE OBJET DU MARCHE : MARCHE DE RESTAURATION CCTP. Date limite de réception des offres : le 26 Mai 2011 à 17h00

DEPARTEMENT DU NORD VILLE DE TEMPLEUVE OBJET DU MARCHE : MARCHE DE RESTAURATION CCTP. Date limite de réception des offres : le 26 Mai 2011 à 17h00 DEPARTEMENT DU NORD VILLE DE TEMPLEUVE OBJET DU MARCHE : MARCHE DE RESTAURATION CCTP Date limite de réception des offres : le 26 Mai 2011 à 17h00 1 ARTICLE 1 : OBJET DU MARCHE Le présent Cahier des charges

Plus en détail

Mode d emploi et légende du plan alimentaire

Mode d emploi et légende du plan alimentaire Mode d emploi et légende du plan alimentaire Un plan alimentaire est un outil, un tableau de planification des menus, qui a pour but d équilibrer et de varier les repas. Il propose des familles d aliments

Plus en détail

EUREST A L EE LUX II ET AU CENTRE D ETUDE ET DE LOISIRS

EUREST A L EE LUX II ET AU CENTRE D ETUDE ET DE LOISIRS EUREST A L EE LUX II ET AU CENTRE D ETUDE ET DE LOISIRS Partenaire de l'ecole Européenne de Luxembourg II et du Centre Polyvalent de l'enfance V, EUREST, spécialiste de la restauration depuis plus de 30

Plus en détail

Je préfère manger à la cantine!

Je préfère manger à la cantine! Je préfère manger à la cantine! Syndicat intercommunal à vocation unique de restauration scolaire Il était une fois le Sivurs... Le SIVURS a été créé en 1988 sur la commune de Castanet Tolosan. Il assure

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE 3 26 juin 2017

COMITE DE PILOTAGE 3 26 juin 2017 COMITE DE PILOTAGE 3 26 juin 2017 Projet de lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective École André Peynaud - Bouliac 2016/2017 SOMMAIRE 1. Déroulement du projet Retour sur la chronologie

Plus en détail

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self

Les repas sont préparés sur place Possibilité de préparer des légumes bruts Le service se fait via un self Collège des Trois Vallées Mise à jour le 15 novembre 2016 26 rue de Barèges 65120 LUZ-SAINT-SAUVEUR Votre contact Samuel SAUTEL Adjoint-gestionnaire 0562923850 0650018S-gest@ac-toulouse.fr Restaurant ouvert

Plus en détail

Ensemble, améliorons la cantine!

Ensemble, améliorons la cantine! Ensemble, améliorons la cantine! 271 parents ont répondu aux questionnaires concernant la cantine. Voici les résultats. Votre enfant déjeune à la cantine : Pourquoi votre enfant fréquente-t-il la cantine?

Plus en détail

L expérience d Ottignies-Louvain-la-Neuve. alimentation durable dans les collectivités locales 30 mars 2010

L expérience d Ottignies-Louvain-la-Neuve. alimentation durable dans les collectivités locales 30 mars 2010 «Mieux manger à l école» L expérience d Ottignies-Louvain-la-Neuve alimentation durable dans les collectivités locales 30 mars 2010 1 Une alimentation durable dans les collectivités locales Pourquoi? Pour

Plus en détail

Arrêté du 30 septembre 2011 sur la qualité nutritionnelle des repas servis en restauration scolaire

Arrêté du 30 septembre 2011 sur la qualité nutritionnelle des repas servis en restauration scolaire Arrêté du 30 septembre 2011 sur la qualité nutritionnelle des repas servis en restauration scolaire Pourquoi un arrêté? L'obésité infantile touche aujourd'hui près d'un enfant sur six en France. Or, chaque

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et

CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires et CAHIER DES CHARGES POUR UN SERVICE DE RESTAURATION DANS LA CANTINE MUNICIPALE Années scolaires 2014-2015 et 2015-2016 Ecole Publique de l être - Rue Longuève St-George-de-Reintembault Objectif : Assurer

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

L ALIMENTATION DANS LES CRÈCHES DE LA VILLE DE PARIS. Les acquis, les nouveautés

L ALIMENTATION DANS LES CRÈCHES DE LA VILLE DE PARIS. Les acquis, les nouveautés L ALIMENTATION DANS LES CRÈCHES DE LA VILLE DE PARIS Les acquis, les nouveautés - sous-direction 8 février 2018 Qualité des Direction produits, des familles marché et de d alimentation la petite enfance

Plus en détail

Les Repères de consommation

Les Repères de consommation GEMRCN et NUTRITION Les Repères de consommation Lait et produits laitiers (fromages, yaourts) A chaque repas 3 à 4 fois par jour Les Produits sucrés Limiter la consommation Les Matières grasses Limiter

Plus en détail

Lutter contre le GASPILLAGE ALIMENTAIRE dans le secteur sanitaire et médico-social

Lutter contre le GASPILLAGE ALIMENTAIRE dans le secteur sanitaire et médico-social Lutter contre le GASPILLAGE ALIMENTAIRE dans le secteur sanitaire et médico-social Laurence Gouthière /ADEME Service Consommation et Prévention Caen 1 er février 2018 1 Qu est-ce que le gaspillage alimentaire?

Plus en détail

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées

Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées Cette exposition est proposée par le Service Santé Enfance et la Direction Petite Enfance de la Ville de Rennes. Les illustrations ont été réalisées par Emmanuelle Houssais. Le choix du lait maternel ou

Plus en détail

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 26 novembre 2015

RENCONTRE RESTAURATION. Réunion du 26 novembre 2015 RENCONTRE RESTAURATION Réunion du 26 novembre 2015 Déroulé de la rencontre 2 Introduction tour de table I. La restauration collective pour les scolaires à Vanves L organisation du temps de midi Le principe

Plus en détail

ANNEXE 3 - Etat des lieux des collectivités avec produits locaux en restauration collective scolaire primaire + CESFO

ANNEXE 3 - Etat des lieux des collectivités avec produits locaux en restauration collective scolaire primaire + CESFO ANNEXE 3 - Etat des lieux des collectivités avec produits locaux en restauration collective scolaire primaire + Collectivités Type gestion Prestataire Type de convives directe - Personnel administratif

Plus en détail

CANTINES : ET SI ON METTAIT LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS? Idées reçues et bonnes pratiques

CANTINES : ET SI ON METTAIT LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS? Idées reçues et bonnes pratiques CANTINES : ET SI ON METTAIT LES PETITS PLATS DANS LES GRANDS? Idées reçues et bonnes pratiques Avec l intervention du Groupement des Agriculteurs Biologiques de Loire Atlantique (GAB44) Gesvres Juin 2019

Plus en détail

Collèges publics. Charte départementale de la restauration collective. Direction développement territorial. et citoyenneté

Collèges publics. Charte départementale de la restauration collective. Direction développement territorial. et citoyenneté Collèges publics Direction développement territorial et citoyenneté Charte départementale de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 1 août 2004, le Département

Plus en détail

Restauration durable Engagements du Siresco. Février Point d étape des engagements 2019

Restauration durable Engagements du Siresco. Février Point d étape des engagements 2019 Restauration durable Engagements du Siresco Février 2019 - Point d étape des engagements 2019 1. Poursuivre la démarche «Mon restau responsable» Réunion Fondation Nicolas Hulot 26 mars 2019 Mars / Avril

Plus en détail

«Commission menus» - ville de Clamart

«Commission menus» - ville de Clamart «Commission menus» - ville de Clamart Jeudi 7 décembre 2017-18.30 (Salle des Commissions de la Mairie) Présents: M. Roncari, adjoint au Maire / Direction Cuisine Centrale de Clamart (dont M. Faure) / Mme

Plus en détail

COMMISSION MENUS Ville de Clichy

COMMISSION MENUS Ville de Clichy COMMISSION MENUS Ville de Clichy Mardi 10 janvier 2017 Etaient présents : Monsieur SOUCHET Frédéric Madame PIOVAN Clara Madame BOURGEOT Marie Claude Madame Christine LAUBEL Madame ZERROUK Fadila Madame

Plus en détail

COMMUNE DE LA CHAPELLE DE GUINCHAY : : Mail :

COMMUNE DE LA CHAPELLE DE GUINCHAY : : Mail : COMMUNE DE LA CHAPELLE DE GUINCHAY : 03.85.36.70.47. : 03.85.23.15.10. Mail : mairie.lachapelledeguinchay@orange.fr MARCHE DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 23% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 23% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : RÉALISER UN DIAGNOSTIC PACKAGE : II EFFICIENCE : 23% / Constats

Plus en détail

MARCHE DE FOURNITURES ET SERVICES Passé en procédure adaptée en application de l article 28 du Décret du 25 mars 2016

MARCHE DE FOURNITURES ET SERVICES Passé en procédure adaptée en application de l article 28 du Décret du 25 mars 2016 Collège BEAUMANOIR 48 rue de Redon BP 119 56804 Ploërmel cedex MARCHE DE FOURNITURES ET SERVICES Passé en procédure adaptée en application de l article 28 du Décret 2016-360 du 25 mars 2016 Objet : Fourniture

Plus en détail

Restauration scolaire 2012

Restauration scolaire 2012 Restauration scolaire 2012 Préambule Fin du contrat actuel le 30 juin 2012 Audit sur la situation des restaurants scolaires Locaux et infrastructures vieillissantes Cadre peu agréable (bruit, décoration

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) République Française VILLE DE PEYRUIS Alpes de Haute Provence Arrondissement de Digne-Les-Bains CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (CCTP) Fourniture et livraison de repas pour la commune de Peyruis

Plus en détail

Deux restaurants appartenant au département des Côtes d Armor dont la gestion est confiée à une association d usagers (2400 adhérents)

Deux restaurants appartenant au département des Côtes d Armor dont la gestion est confiée à une association d usagers (2400 adhérents) Deux restaurants appartenant au département des Côtes d Armor dont la gestion est confiée à une association d usagers (2400 adhérents) Saint-Brieuc : 420 repas/jour en moyenne (amplitude : 300/600) Ploufragan

Plus en détail

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles

Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Nutrition en restauration scolaire Exigences réglementaires et bilan des contrôles Novembre 2016 Nicole MINATCHY 9 repères A chacun sa portion La restauration collective Les acteurs publics Repas/jour

Plus en détail

2. Nombre de repas quotidiens, par type de public : 3. Mode de gestion (à cocher) : Gestion directe o Le service est géré par :

2. Nombre de repas quotidiens, par type de public : 3. Mode de gestion (à cocher) : Gestion directe o Le service est géré par : Questionnaire de l Observatoire national de la restauration collective bio et durable Enquête 2019 Temps moyen estimé : 20 minutes I. Description de votre service de restauration collective Nom de la collectivité/structure

Plus en détail

GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE BONNES PRATIQUES ET RETOURS D EXPÉRIENCE DÉCHETS

GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE BONNES PRATIQUES ET RETOURS D EXPÉRIENCE DÉCHETS GASPILLAGE ALIMENTAIRE EN RESTAURATION COLLECTIVE ET RETOURS D EXPÉRIENCE DÉCHETS AMORCE EN QUELQUES MOTS 2 Principale association de collectivités et de professionnels du secteur privé et associatif,

Plus en détail

GHT DES ALPES DU SUD

GHT DES ALPES DU SUD GHT DES ALPES DU SUD Xavier Bletterie Chargé de projet agriculture et forêt Parc naturel régional du Queyras Marc Lourdaux Coordinateur Echanges paysans Hautes Alpes Retour d expériences projet semaine

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

Questionnaire de l Observatoire national de la restauration collective bio et durable. Enquête 2019

Questionnaire de l Observatoire national de la restauration collective bio et durable. Enquête 2019 Questionnaire de l Observatoire national de la restauration collective bio et durable Enquête 2019 Temps moyen estimé : 20 minutes I. Description de votre service de restauration collective 1. Nom de la

Plus en détail

Repas bio : communiquer et sensibiliser. Colloque du 18 octobre 2012 Lempdes «Du bio en restauration collective c est possible!»

Repas bio : communiquer et sensibiliser. Colloque du 18 octobre 2012 Lempdes «Du bio en restauration collective c est possible!» Repas bio : communiquer et sensibiliser Le programme de l atelier 1 Atelier 1 : Quels moyens pour communiquer autour des repas bio et sensibiliser les différents acteurs? => l intérêt de communiquer =>

Plus en détail

*** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics

*** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES VALANT ACTE D ENGAGEMENT CCP *** Marché à procédure adaptée Selon les articles 28 et 77 du Code des marchés publics *** Objet de la consultation : Fourniture confection

Plus en détail

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités

Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités Programme régional de l alimentation : Outils à disposition des collectivités DRAAF Caroline Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Quinio - mars 2016 Le Programme régional de l alimentation mars 2016 Thématiques

Plus en détail

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités

Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Intégration de l alimentation durable dans les marchés publics : critères, contraintes et opportunités Namur, le 20 avril 2010 vinciane.demoffarts@bioforum.be 1. Les deux options possibles CUISINE CONCEDEE

Plus en détail

Restauration collective durable. Noémie Dekoninck & Frédérique Hellin

Restauration collective durable. Noémie Dekoninck & Frédérique Hellin Restauration collective durable Noémie Dekoninck & Frédérique Hellin Sommaire INTRO Qu est-ce que l alimentation et la restauration collective durable? Principes et enjeux PARTIE 1 Pourquoi faire évoluer

Plus en détail

Compte-rendu Commission Restaurant Restauration Scolaire Ville d Aubagne 20 février 2018

Compte-rendu Commission Restaurant Restauration Scolaire Ville d Aubagne 20 février 2018 Compte-rendu Commission Restaurant Restauration Scolaire Ville d Aubagne 20 février 2018 Commission restaurant sur l école PIN VERT, menus validés pour Mai/Juin/Juillet 2018 Personnes présentes : Pour

Plus en détail

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX

Gastronome Distribution RCS Nantes. la NUTRITION & SES ENJEUX Gastronome Distribution - 309 707 214 RCS Nantes 1 la NUTRITION & SES ENJEUX Pourquoi s intéresser à la nutrition? L alimentation joue un rôle prépondérant dans la santé afin d éviter l apparition de pathologies

Plus en détail

Problème soulevé Cause de gaspillage identifiée

Problème soulevé Cause de gaspillage identifiée Réunion du groupe de travail régional Auvergne du vendredi 19 avril 2013 «améliorer l alimentation en milieu scolaire et universitaire et informer les jeunes» Récapitulatif des discussions autour de la

Plus en détail

Commission cantine Compte-rendu

Commission cantine Compte-rendu UNITE PEDAGOGIQUE de ROU-MARSON - LES ULMES - VERRIE Tél : 02.41.67.00.40 Siup.lesulmes49@orange.fr Commission cantine Compte-rendu - Mercredi 10 janvier 2018 18h cantine de Rou 1 Préambule... 2 2 Questions

Plus en détail

EN RESTAURATION COLLECTIVE, LA QUALITÉ ÇA NOUS ENGAGE! Daniel MASLANKA

EN RESTAURATION COLLECTIVE, LA QUALITÉ ÇA NOUS ENGAGE! Daniel MASLANKA EN RESTAURATION COLLECTIVE, LA QUALITÉ ÇA NOUS ENGAGE! Daniel MASLANKA PLAN La notion de qualité Selon la norme ISO Les besoins selon Maslow 4S + 2R + E = Q La qualité en restauration collective La chaîne

Plus en détail

catalogue de formations DANS VOS RESTAURANTS? C, est possible!

catalogue de formations DANS VOS RESTAURANTS? C, est possible! catalogue de formations DU BIO DANS VOS RESTAURANTS? C, est possible! Par le Collectif les Pieds dans le Plat, association nationale de cuisiniers et diététiciens œuvrant pour l introduction de produits

Plus en détail

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable

Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Rôles de la diététicienne en restauration collective responsable Journée nationale 21juin 2010 PARIS La diététicienne en restauration collective Actions éducatives et de sensibilisation les élus, les équipes

Plus en détail

La restauration a été confiée à la société Elior, leader de la restauration scolaire depuis 40

La restauration a été confiée à la société Elior, leader de la restauration scolaire depuis 40 AU LYCÉE AGRICOLE DE KERPLOUZ La restauration a été confiée à la société Elior, leader de la restauration scolaire depuis 40 ans. Elior offre chaque jour des repas sains, savoureux et équilibrés respectant

Plus en détail

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience

Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience Introduction de produits bio à l EPSM Lille-Métropole : retour d expérience «Manger bio et local à l hôpital, c est possible?» 22 novembre 2012 L.Barret Le contexte Dans le cadre du plan régional pour

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT LOCAL DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE

APPROVISIONNEMENT LOCAL DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE Réunion : APPROVISIONNEMENT LOCAL DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE Quimperlé, 31 mai 2017 www.quimperle-communaute.bzh ------- Quimperlé Communauté La démarche et ses objectifs ---- Développer et encourager

Plus en détail

Comment manger équilibré sans trop dépenser?

Comment manger équilibré sans trop dépenser? Comment manger équilibré sans trop dépenser? Astuces, conseils, menus et 79 recettes pour toute la famille Maité MARTIN DIETETICIENNE NUTRITIONNISTE Sommaire Conseils... 5 OBJECTIF DE L OUVRAGE... 5 LES

Plus en détail

PRESENTATION DE L EPARC

PRESENTATION DE L EPARC PRESENTATION DE L EPARC L Etablissement Public Angevin de Restauration Collective (EPARC) est un établissement public à caractère industriel et commercial créé par le conseil municipal de la ville d Angers.

Plus en détail

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance

Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Alimentation dans les établissements d'accueil de la petite enfance Introduction d'aliments issus de l'agriculture biologique en crèche S.MERLE, Diététicienne à la Direction des Familles et de la Petite

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CCTP Pouvoir adjudicateur Communauté de Communes de PODENSAC Objet du marché Fourniture de repas à destination des personnes âgées Fourniture de repas pour les

Plus en détail

PLAN ANTI-GASPILLAGE ALIMENTAIRE RAPPORT DE l AUDIT

PLAN ANTI-GASPILLAGE ALIMENTAIRE RAPPORT DE l AUDIT PLAN ANTI-GASPILLAGE ALIMENTAIRE RAPPORT DE l AUDIT PREAMBULE Le diagnostic s est déroulé du 04 décembre au 8 décembre 2017 sur 4 repas dans les deux salles de restauration : maternelle et élémentaire.

Plus en détail

A la cantine ton assiette fait bonne mine! Saint Mathieu de Treviers

A la cantine ton assiette fait bonne mine! Saint Mathieu de Treviers A la cantine ton assiette fait bonne mine! Saint Mathieu de Treviers Présentation du projet A la cantine mon assiette fait bonne mine! L'association Pic'assiette, depuis 2013 anime des actions sur la thématique

Plus en détail

être étudiant-e et manger sainement, c est possible!

être étudiant-e et manger sainement, c est possible! être étudiant-e et manger sainement, c est possible! Santé et alimentation 2 «Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture» HIPPOCRATE Par manque de temps et/ou d argent,

Plus en détail

ANALYSE ET CONCLUSION QUESTIONNAIRE RESTAURANT D ORGEOISE

ANALYSE ET CONCLUSION QUESTIONNAIRE RESTAURANT D ORGEOISE Rappel de l objectif du questionnaire : En vue du futur choix du prestataire pour la restauration scolaire à la rentrée de septembre 2016, nous aimerions faire un bilan sur la cantine. Nous vous remercions

Plus en détail

Concilier équilibre et plaisir en toute simplicité

Concilier équilibre et plaisir en toute simplicité Concilier équilibre et plaisir en toute simplicité Restauration Enseignement Restauration Entreprises L engagement nutritionnel d Elior : Relayer les recommandations du PNNS Notre démarche Equilibre s

Plus en détail

Préambule 1. Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? Sodexo

Préambule 1. Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? Sodexo Préambule 1 Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? Sodexo 2 Halte au gaspillage mai 2017 Qu est-ce que le gaspillage alimentaire? C est le fait de jeter à la poubelle des denrées alimentaires, entamées

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2017

CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2017 Commune d EVECQUEMONT CAHIER DES CHARGES DU SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE 2017 Ce cahier des charges vaut CCAP et CCTP Rue d Adhémar 78740 EVECQUEMONT - Tél : 01 34 74 08 79 - Fax : 01 30 22 16 75 Courriel

Plus en détail

GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts?

GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts? REUNION AFDN 16 Septembre 2014 Loi de Modernisation de l Agriculture et de la Pêche intégrant le GEMRCN Votée en juillet 2010 Décret + arrêté octobre 2011 GEMRCN, Quelles évolutions? Quels impacts? Présenté

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES COMMUNE DE RAILLENCOURT SAINTE OLLE 858 route d Arras 59554 RAILLENCOURT SAINTE OLLE 03 27 81 20 50 Fax : 03 27 83 41 61 Email : mairie@raillencourt.fr Site internet www.raillencourt.fr CONFECTION ET LIVRAISON

Plus en détail

- DOSSIER DE PRESSE - Sommaire

- DOSSIER DE PRESSE - Sommaire - DOSSIER DE PRESSE - Pour une restauration collective locale ET biologique Le CIVAM Bio 09 et la Communauté de Communes du Séronais reçoivent Madame la Députée Frédérique Massat Sommaire Le CIVAM BIO

Plus en détail