Rapport d activité 2017

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2017"

Transcription

1 Rapport d activité UNION DÉPARTEMENTALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES DE SAÔNE-ET-LOIRE

2 Rapport moral et d orientation du Président...Page 3 Le mot de la Directrice...Page 6 Le projet associatif et le PLDA...Page 8 Représenter l ensemble des familles : Les représentations familiales : tableau...page 9 Les représentations et les commissions :...Page 10 NOS SERVICES ET NOS ACTIVITES MJPM...Page 18 MAGBF...Page 20 Évaluation interne...page 21 PCB...Page 23 ISTF...Page 24 PAPH...Page 25 Parentalité...Page 26 Les axes qualitatifs : Ethique et inclusion...page 27 Personnalisation de l accompagnement...page 27 Vulnérabilité...Page 28 Responsabilité...Page 28 Bienveillance, bientraitance...page 29 Les temps forts...page 31 Le réseau et les partenaires...page 34 L activité des associations Fiche «les associations familiales»...page 36 Familles de France...Page 37 Familles rurales...page 38 AFC...Page 38 AFP...Page 39 UFAL...Page 39 CSF...Page 39 ADMR...Page 40 FAVEC...Page 40 MFR...Page 41 EFA...Page 41 APF...Page 42 Jumeaux et plus...page 42 Jonathan Pierres vivantes...page 43 Unafam...Page 44 Le lien entre les familles et les pouvoirs pubiques Instituée par l ordonnance du 3 mars 1945, l UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) de Saône-et-Loire est aujourd hui la seule représentation officielle de l ensemble des familles françaises et étrangères qui vivent dans le département auprès des pouvoirs publics. Elle a pour but de structurer le dialogue entre les familles représentées par diverses associations, et les pouvoirs publics, afin que celles-ci puissent faire valoir leurs droits et participer à la construction des politiques familiales au niveau départemental, régional et national. 4 missions Les missions 4 Donner son avis aux pouvoirs publics sur la politique familiale conduite à l échelle nationale et locale. 4 Représenter physiquement et moralement les familles, en siégeant notamment dans les instances officielles. 4 Prendre en charge les services d intérêt familial qui lui sont confiés de plein droit par les pouvoirs publics. 4 Se constituer partie civile lorsque les intérêts matériels et moraux des familles sont menacés. Annexes Le conseil d administration de l Udaf...Page 45 L Udaf en chiffres...page 46 Organigramme fonctionnel...page 47 Affiche «une institution des services»...page 48 Affiche «Organisation de nos sites»...page 49 Pour nous contacter...page 52 I 2

3 Rapport moral Bernard DESBROSSES, Président de l Udaf En propos liminaires, je souhaite rappeler l engagement de tous les acteurs de notre institution et leur collaboration au service de nos missions ; Ainsi, le conseil d administration, le bureau et les commissions travaillent au service des familles de notre département en faisant part, au sein de leurs représentations, des problématiques des familles actuelles. Quant à nos 140 salariés, ils accompagnent au quotidien les familles vulnérables ou en difficulté. Ainsi, administrateurs, représentants et salariés disposent d une connaissance des besoins des familles dont ils font part aux pouvoirs publics. Notre fonctionnement s améliore d année en année, non seulement afin de suivre les évolutions de la société, mais également pour améliorer notre collaboration interne. Cette dernière est nécessaire et elle constitue dorénavant le fondement même de notre organisation ; ainsi, l année 2017 s est ouverte avec le séminaire des membres du bureau, des responsables de commission et des cadres. Ensemble, nous avons défini deux axes stratégiques fondamentaux pour nous tous : l inclusion sociale et la gouvernance collégiale. Ces axes sont en complète cohérence avec les valeurs de notre projet associatif : respect, responsabilité et solidarité et constituent les axes structurants de nos nouveaux projets de service. Il me semble important de revenir sur l action de l Udaf tout au long de l année 2017 : 1.L Udaf a inscrit les préoccupations des familles dans le champ politique local Il était important, pour l institution familiale, tant au niveau national qu au niveau départemental, de porter aux divers candidats les attentes des familles. Lors d une rencontre en juin 2017, les candidats ont été invités à débattre des sujets d intérêt familial et à faire connaissance du mouvement familial. Ces contacts avec les candidats et les élus sont primordiaux et je suis particulièrement attaché à promouvoir l institution familiale auprès de nos responsables politiques. 2.L Udaf à la rencontre des associations Un autre sujet me tient particulièrement à cœur, c est celui du lien entre l Udaf, les mouvements et les associations familiales. Vous le savez, c est une préoccupation constante de ma part et je tiens à remercier les administrateurs et la salariée qui se sont mobilisés pour organiser des temps d échanges. 3.L Udaf en prise avec les problématiques de société Comment améliorer la vie des familles? Comment faire en sorte que l intérêt général des familles ne soit pas le parent pauvre des politiques publiques au profit de logiques économiques et financières? Par ses commissions thématiques, l Udaf de Saône-et-Loire agit concrètement pour améliorer la vie des familles. 3.1.En matière de logement En 2017, l Udaf a intégré 7 Commissions Uniques Décentralisées, dispositif d aides piloté par le conseil Départemental. Cette démarche mobilise nos 9 représentants de façon conséquente, puisque les réunions sont hebdomadaires ou bimensuelles. Mais cela permet de donner un avis de terrain au sein des commissions. 3.2.En matière de santé L actualité 2017 a été chargée avec la mise en œuvre du Groupement Hospitalier de Territoire Saône-et- Loire Bresse Morvan et le nécessaire questionnement de l Udaf vis-à-vis des problématiques posées aux habitants par cette nouvelle organisation de l offre hospitalière publique ; au cours du forum que nous avons organisé en mars, l Udaf est revenue sur les priorités des usagers des services de soins en mettant l accent sur la nécessaire coordination des différents intervenants de l hospitalisation jusqu au retour à domicile ; n n n I 3

4 Rapport moral (suite) Bernard DESBROSSES, Président de l Udaf nous soulignons l importance d éviter des ruptures dans le parcours de santé ; de la même manière, nous insistons pour réfléchir à une nouvelle organisation des services d urgence avec un focus sur les personnes âgées et handicapées ; enfin, les familles souhaitent trouver une qualité d accueil entre patient, famille et médecin. L hôpital public est un bien précieux. C est à nous tous de bien y réfléchir et collaborer à l amélioration de son organisation. Être à l écoute des besoins des patients et des familles est un challenge difficile. Mais c est possible. N oublions pas non plus notre soutien au mouvement général pour l ouverture de l angioplastie à l hôpital de CHALON. Soyez en certains, l année a été très remplie pour l actualité familiale mais grâce à la participation de nos représentants et de nos administrateurs, nous avons pu œuvrer concrètement ; cependant, il est encore des domaines sur lesquels nous pourrions travailler et je voudrais vous lancer un appel, vous, représentants des associations familiales pour venir rejoindre l Udaf. Rapport d orientation Bernard DESBROSSES, Président de l Udaf L enjeu actuel : améliorer notre représentativité L institution familiale est actuellement bousculée ; je ne parle pas des évolutions sociologiques mais de la prise en compte de l intérêt des familles dans le débat public. Il est demandé un effort toujours plus grand aux familles ; or, c est nous tous qui pouvons faire en sorte que la voix des familles soient mieux prise en compte ; aussi, je vous propose dans cet objectif plusieurs orientations pour les deux années à venir : 1.Renforcer les liens avec les associations familiales et les partenaires 1.1.Avec notre réseau d associations familiales Nous avons commencé la mise en œuvre de notre Plan Local de Développement Associatif en 2016 ; en 2017, nous avons proposé à l ensemble des associations des rencontres et une vingtaine d entre elles ont répondu présentes ; ces rencontres ont été riches d échanges et ont permis de faire tout simplement connaissance autrement que par courriers ou mails interposés ; il nous faut poursuivre dans cette direction au-delà des simples temps de rencontre et instaurer une collaboration réelle. 1.2.Créer un espace de réflexion partagée avec les Matinales de l Udaf Comment s inscrire dans le débat sur les problématiques de la vie des familles? C est l objectif des Matinales de l Udaf de Saône-et-Loire qui en abordant des thématiques diverses, permettent de faire se rencontrer partenaires, associations et acteurs institutionnels ou associatifs. Les thèmes sont divers : handicap et vieillissement, précarité financière, familles et mesures de protection 1.3.Améliorer l accueil des associations avec la création d un espace associatif Renforcer nos relations avec les associations, cela passe également par l identification d espaces spécifiques, accessibles et conviviaux. Nous souhaitons engager une réflexion afin de disposer de locaux à usage de lieux de réflexion et de rencontre pour les familles et les associations du département. 1.4.Représenter toutes les tranches d âge Il est important pour l Udaf de représenter toutes les tranches d âge ; or, actuellement, si l on établissait un profil type de l administrateur ou du responsable d association familiale, il est vraisemblable que ce serait un homme dans la majorité des cas, retraité. n n n I 4

5 Rapport d orientation (suite) Bernard DESBROSSES, Président de l Udaf Nous ne sommes pas représentatifs de l ensemble de la société. Notre attention doit être portée sur le fait d être attractif pour des jeunes et pour les actifs également ; la question à nous poser est la suivante : comment faire en sorte que des jeunes rejoignent les rangs des militants et des administrateurs Udaf? C est avec une grande satisfaction que nous notons que notre nouvelle délégation CAF répond à ces critères de diversification, la moyenne d âge se situant autour de 46 ans et principalement des femmes : 6 sur Améliorer notre communication Il est difficile actuellement de se passer d outils de communication ; une commission Communication vient d être créée ayant pour objectif la création de supports et la rénovation de notre site internet. 2.Travailler avec les parlementaires Le deuxième axe fort concerne le renforcement des liens avec les élus et les décideurs du département ; l Udaf se doit d être le relai des préoccupations des familles et interpeller afin d influer les politiques publiques, voire même être porteuse de propositions. 3.Renforcer les liens avec les habitants et les usagers de nos services Je terminerai le présent rapport moral sur les deux axes stratégiques importants qui ont été votés par le Conseil d Administration du 23 novembre 2017 : la gouvernance collégiale et l inclusion sociale. Nous nous inscrivons ainsi pleinement dans les politiques publiques actuelles. Si la gouvernance collégiale constitue actuellement le mode de gouvernance privilégié, c est parce qu elle permet de responsabiliser les acteurs et les diverses parties prenantes d une organisation et qu elle est source d innovation. Or, vous le savez, l innovation est plus que jamais nécessaire dans une société où les ressources économiques sont en diminution mais les besoins des populations en augmentation si l on considère les chiffres des personnes en-dessous de seuil de pauvreté. L Udaf de Saône-et-Loire ne peut pas passer à côté de cette évolution majeure de notre société, pour ne pas dire révolution, qu est l inclusion sociale. Il serait difficile pour une association, et encore plus pour notre institution familiale, d agir au quotidien selon des pratiques déconnectées de la réalité des personnes les plus vulnérables ; et ce sont bien elles qui peuvent le mieux faire part de leurs besoins. Conclusion : ces divers chantiers représente un enjeu fort pour notre institution familiale ; vous le constatez, nous sommes sur beaucoup de fronts mais cela est nécessaire pour la poursuite des missions que nous a conférées le code de l Action Sociale et des Familles ; aussi, je souhaite vraiment que nous fassions réseau ensemble. Donner confiance aux familles I 5

6 Le mot de la directrice Françoise DEFRASNE, Directrice Générale UNE EVALUATION EXTERNE POSITIVE AVEC DES AMELIORATIONS A CONDUIRE SUR LA PARTICIPATION COLLECTIVE DES PERSONNES ACCOMPAGNEES Conformément à nos obligations règlementaires, nous avons contractualisé avec le cabinet RH & Organisations qui, de janvier à septembre 2017, a été chargé d évaluer l exercice de nos missions au regard du cadre légal et règlementaire ainsi que nos projets de service MJPM et MJAGBF. Il en ressort que le projet général est conforme à nos missions et que les droits des personnes sont respectés. Au titre de leur information, la nouvelle version du règlement de fonctionnement et l édition prochaine du livret d accueil entièrement rénové combleront ainsi les carences mineures relevées. Les points d amélioration majeurs relevés par les évaluateurs concernent la mesure des effets de notre accompagnement ainsi que la participation collective des personnes, éléments complètement absents de nos pratiques actuelles. Mais cela rejoint nos propres constats ayant présidé à l élaboration des nouveaux projets de service axé autour de l inclusion : DE NOUVEAUX JALONS POUR L AVENIR avec l inclusion des personnes accompagnées, axe central de nos nouveaux projets de service La France ayant ratifié la convention relative aux droits des personnes handicapées, nous avons, en notre qualité de service assurant une mission de service public, une obligation morale d inclusion ; c est ce qu ont bien compris les administrateurs et les cadres lorsqu ils ont adopté le 12 janvier 2017 les deux axes stratégiques du projet associatif applicable aux services : l inclusion sociale et la gouvernance collégiale ; Cependant, la France n est pas encore un pays pilote en la matière et accuse un certain retard par rapport à certains pays européens tels que la Suède ou la Tchéquie. L inclusion, c est le droit de vivre dans la société avec la même liberté de choix que les autres citoyens. Et ce droit est pour tous : les personnes handicapées, mais également les personnes ayant divers troubles psychiques ou physiques ou les personnes en rupture sociale. C est notre rôle à tous, administrateurs et salariés, de veiller à ce que nos modes de pensée et d agir soient inclusifs. Assurer une offre d accompagnement inclusive signifie que l usager n est pas seulement un bénéficiaire de prestations mais qu il est acteur et citoyen ; Sur le plan conceptuel, 3 principes guident notre intervention pour un accompagnement plus inclusif : La protection et la garantie des droits où notre rôle est primordial, tant dans l ouverture des droits que dans l information continue Le respect de la personne et de ses choix et nos Documents Individuels de Prise en Charge et Document Individuel de Protection des Majeurs constituent l outil essentiel permettant de recueillir et de formaliser les choix des personnes n n n I 6

7 Le mot de la directrice Françoise DEFRASNE, Directrice Générale n suite L accompagnement vers l autonomie autour des potentialités des personnes ; ce qui suppose la nécessité d échanges basés sur la confiance et permet dans la phase suivante la Co-construction du projet personnalisé ; la notion de parcours vers l autonomie constitue un enjeu important qui permettra aux personnes accompagnées d identifier leurs besoins et les diverses étapes nécessaires ; A côté de cette dimension conceptuelle, il y a la dimension pragmatique qu il ne faut pas écarter ; j entends par là qu il convient de ne pas se satisfaire des seuls dispositifs mais que notre état d esprit se doit d être inclusif en permettant aux personnes de vivre un échange humain riche et constructif, voire de leur permettre de vivre des expériences dans lesquelles elles prennent toute leur place ; je pense en particulier aux Portes Ouvertes que nous avons organisées pour la deuxième fois. Chacun d entre nous a été touché par la rencontre avec l une ou l autre personne accompagnée qui a exposé et parlé de ses œuvres ou nous a joué de la musique. Il est vraisemblable que pour ces personnes, l expérience s est révélée sans nul doute très enrichissante. POLITIQUE RH Issue des réflexions en cours et des échanges avec les diverses parties prenantes de l Udaf, notre politique RH a fait l objet d une formalisation autour de 3 axes : la qualité de vie au travail, le management collaboratif et le développement des compétences et de 5 engagements. Ainsi, chacun, administrateur ou salarié, a dorénavant une lisibilité de la politique RH conduite au sein de notre association. En tant qu association, et de plus association familiale, il importe que nos valeurs et leur transcription dans les pratiques soient affirmées et réelles. 2017, une année dense de réflexion autour des axes structurants de nos nouveaux projets de service. Nos nouveaux projets de service ont été élaborés de manière collégiale, en ateliers lors des réunions d antennes et en groupe de travail réunissant administrateurs, direction, salariés et IRP. Le Conseil d administration les a validés lors de sa séance du 23 novembre Nous avons apporté beaucoup de soin à l élaboration de ces documents qui servent de référence commune. Et de manière à disposer d un projet en phase avec nos pratiques et le cadre légal, nous actualiserons nos projets annuellement. Ce qui renforcera la mobilisation générale des projets de service. I 7

8 Projet associatif de l Udaf 71 Objectif Le projet associatif de l Udaf de Saône-et- Loire constitue le cadre de référence pour la conduite des activités et des services qui lui sont confiés. Finalité et valeurs : L Udaf a pour finalité d améliorer la vie des familles de Saône- et-loire en faisant remonter leurs difficultés, en prenant en compte leurs besoins et en défendant leurs intérêts matériels et moraux. Les valeurs défendues par l Udaf, des aspects auxquels l ensemble des administrateurs est très attaché : Ce projet associatif trouve son application dans le Plan Local de Développement Associatif (PLDA). En 2017 : borganisation de formations, à destination des administrateurs et responsables d associations familiales : 4«Prendre la parole et participer aux réunions» 4 «Développer son association et motiver de nouveaux bénévoles» 4 «Adhélis» Outil de gestion des adhérents bdéfinition de référents de secteurs/ambassadeurs, en charge des relations avec les associations et mise en place d un maillage territorial. borganisation d une conférence sur le thème de l adolescence «Entre amour et autorité» borganisation de 4 rencontres avec les associations familiales adhérentes, sur les différentes antennes de l Udaf 71. bparticipation à 3 forums : 4 Forums des associations à CHALON/SAONE et au CREUSOT 4 Salon des solutions techniques et humaines pour + d autonomie «évoluvies» à CHALON/SAONE Les axes prioritaires : bagrément de 2 nouvelles associations : 4 Association Familiale Protestante du Mâconnais Clunisois 4 Association Familiale Protestante de la Bresse Perspectives 2018 : bmise en place de réunions thématiques : 4 Handicap et vieillissement 4 Précarité financière 4 Tutelle/curatelle 4 Logement I 8

9 Représenter l ensemble des familles Les représentations familliales Sociologie Psychologie de la famille Education Formation Loisirs Economie Consommation Emploi Habitat Cadre de Vie Protection Sociale Santé 4Conseil de Famille des Pupilles de l Etat 4Centre d Information des Droits des Femmes et de la Famille (CDIFF) 4Institut Départemental Enfance et Famille 4Etc. 4Conseil Départemental de la jeunesse, des sports et de la vie associative 4Commission Départementale de la Médaille de la Jeunesse, des Sports et de l Engagement Associatif (JSEA) 4Commission Départementale Accueil Jeunes Enfants (CODAJE) 4Etc. 4Commission Départementale Aménagement Commercial (CDAC) 4Handisertion 4Comité Local des Usagers (CLU) 4Conseil Départemental de l Accès au Droit (CDAD) 4Commission de surendettement. 4Commission services publics locaux Chalon 4Etc représentants dans les Centres Communaux et Intercommunaux d Action Sociale 4OPAC 4Mâcon Habitat 4CAL LOGIVIE 4Commission Départementale d Amélioration de l Habitat (ANAH) 4Commission Local d Amélioration de l Habitat (CLAH) 4Association Départementale d Information sur le Logement (ADIL) 4Conseil d Architecture Urbanisme et Environnement (CAUE) 4Plan Départemental d Actions pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD) 4CUD (6 représentations) 4CCAPEX (7 représentations) 4Commission de Médiation (DALO) 4Commission de l Eradication de l Habitat Indigne 4Au niveau régional : Comité Régional de l Habitat et de l Hébergement (CRHH) 4Caisse d Allocations Familiales (CAF) (8 représentants) 4Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) 4Conseil Départemental de la Citoyenneté et de l autonomie (CDCA) 4RESOVAL 4Conseils de Surveillance (8 représentions) 4Commissions Des Usagers (CDU) (19 représentations) 4Commissions d activité libérale (3 représentations) 4Conseil Territorial de Santé 4Commission Aide Médicale d Urgence (CODAMU) 4Représentation des usagers à la commission d appel des litiges (APA) 4Commission de sélection des appels à projet des établissements sociaux 4Au niveau régional : Caisse Régionale de Mutualité Sociale Agricole (CRMSA) I 9

10 Les représentations et Les commissions L Udaf 71 se veut le porte-parole de toutes les familles du département. Aussi, elle est présente auprès d un grand nombre d instances publiques et parapubliques défendant l intérêt des familles (CAF, CPAM, Commissions des Usagers dans les hôpitaux, OPAC, ). Les représentants bénévoles des familles, par leur participation active et leur engagement, œuvrent en faveur de l ensemble des familles de Saône-et-Loire. Les principales représentations de l Udaf au sein des différentes administrations couvrent tous les domaines de la vie quotidienne. En 2017, l Udaf 71 compte 41 représentants pour 92 représentations. Les réflexions et actions de l Udaf sont menées à partir de commissions thématiques constituées. Elles se réunissent régulièrement tout au long de l année. Chaque commission est pilotée par un responsable. Un comité de pilotage prépare les réunions plénières. Dans le domaine de la protection sociale et de la santé : Protection sociale : bla Caisse d Allocations Familiales (CAF) 8 représentants (4 titulaires et 4 suppléants) de l Udaf siègent à la CAF de Saône-et-Loire a été marqué par : 4 Une expérimentation sur le droit au répit des parents d enfants porteurs de handicap (expérimentation de sept 2017 à juin 2018). Effectivement, 3% de la population du département de Saôneet-Loire contre 2% au niveau national bénéficient de l allocation aux adultes handicapés (AAH) et de l allocation d éducation de l enfant handicapé (AEEH). Une dotation de financera des heures de Technicien d Intervention Sociale et Familiale (TISF), réalisées par le GEAID71 et l ADMR afin d accorder un répit aux parents. Cette expérimentation est, dans un 1 er temps, destinée aux enfants de moins de 16 ans pour les familles orientées par les travailleurs sociaux avant d être étendue au grand public. 4 Reconduction des chèques vacances en 2017 et réflexion globale sur la politique vacances, prévue en 2018, pour une optimisation du bénéfice vacances/loisirs (en 2017, plus de familles ont reçu des chèques vacances pour plus d 1,5 million d euros) 4 Reconduction de l opération Aides aux vacances sociales (AVS) avant de décider une mesure plus adéquate à la situation, notre souci étant que le maximum de familles puisse bénéficier de loisirs. 26 familles ont été concernées pour un montant de La participation aux Commissions uniques délocalisées (CUD) permet d aider les familles en difficultés dans leur quotidien et d essayer de leur apporter des solutions avec un accompagnement à plus long terme. Tout au long du mandat, les représentants Udaf à la CAF portent les attentes des familles ; ils peuvent être amenés à donner des informations concernant les dossiers et à défendre des situations personnelles lors de commissions délocalisées. Quelques éléments chiffrés : personnes couvertes par la CAF en Saône et Loire. 4 Le montant moyen des prestations légales perçues par les allocataires est de 439 par mois. 4 Au niveau petite enfance, la Saône-et-Loire propose places d accueils (Assistantes maternelles, Etablissements d accueil des jeunes enfants, ) soit 69 places pour 100 enfants de moins de 3 ans. 4 Concernant la prime d activité, on compte bénéficiaires en Saône et Loire. bla Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) 2 représentants (1 titulaire et suppléant) de l Udaf siègent à la Caisse primaire d assurance maladie (CPAM) de Saône-et-Loire. L Udaf 71 est élue, depuis 2015, au poste de 1er vice-président et siège aux diverses commissions : 4 ACTION SANITAIRE ET SOCIALE 4 RECOURS AMIABLE 4 RELATION AVEC LES USAGERS 4 REGULATION, OFFRE DE SOINS ET PREVENTION 4 PENALITES Il existe d autres commissions : conventionnelles avec les professionnels de santé, externes avec les organismes de santé (ARS, MDPH ) I 10

11 Les représentations et Les commissions Santé : 1. Au niveau départemental, les Représentants des usagers (RU) sont particulièrement actifs dans les Commissions des usagers (CDU) et confirment leur présence auprès des usagers, au sein de leurs permanences, à hauteur d une demi-journée par semaine. Leur travail est reconnu par l ensemble de leurs partenaires avec qui ils entretiennent de bonnes relations. Notons que les RU sont encore insuffisamment connus par l ensemble des usagers et reconnus par le personnel, notamment en ce qui concerne leur rôle constructif. 411 titulaires et 6 suppléants siègent dans 19 établissements hospitaliers. 48 RU siègent en Conseil de Surveillance (présentation des projets des établissements, étude des budgets, orientations des établissements pour les années à venir). 41 représentante siège au Conseil Territorial de Santé de Saône-et-Loire (CTS), instance qui, entre autres, étudie et donne son avis sur le Programme régional de santé (PRS). Les Représentants des usagers (RU) participent activement dans toutes les commissions où ils sont appelés à siéger, ils sont notamment impliqués, au sein des comités de qualité, dans toutes les phases de certification. 2. Les principales actions/interventions de nos Représentants des usagers (RU) dans les Commissions des usagers (CDU), en 2017 : baccueil Inventaire des biens de la personne à l entrée de la personne. balimentation (travail avec un cuisinier) Souci de la diversité des menus pour les personnes nécessitant un régime spécial. «Nous constatons une inégalité des habitants dans l accès aux soins au sein de ce territoire : parmi eux, habitants restent éloignés de plus de 90 mn d un plateau technique d angioplastie, avec par exemple un délai moyen pour les patients de Montceau les Mines de 193 mn. Ce territoire avait été pourtant reconnu par l ARS comme «besoin exceptionnel». bdignite Veille à l intimité des patients. bmediation Veille au respect du texte sur la médiation : le plaignant doit se voir proposer la présence d un RU lors d une médiation (Le RU est témoin et non pas défenseur de la personne). bl APRES HOSPITALISATION Soutien des familles, orientation et mise en contact avec les partenaires. La commission santé : Elle est composée des 16 Représentants des usagers (RU), siégeant au titre de l Udaf 71 en Commission des usagers (CDU) dans 19 centres hospitaliers de Saône-et-Loire. En 2017, elle s est adjointe d un médecin généraliste, au titre de personne qualifiée. En 2017, la commission s est réunie 4 fois en plénière et 7 fois en comité de pilotage. Chaque réunion plénière comprend un temps d échange et de partage sur les expériences de chacun et les informations reçues lors de leurs différentes représentations, mais aussi des temps d information/formation (dispositif accueil familial personnes âgées/personnes handicapées, fin de vie et directives anticipées, actions de prévention santé de la CPAM). bsoutien POUR UNE EGALITE DE L OFFRE DES SOINS SUR TOUT LE TERRITOIRE Réaffirmation auprès de l Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne Franche Comté de la nécessité du maintien de la filière cardiologique (ouverture d un plateau technique d angioplastie au Centre hospitalier de CHALON), pour les habitants du territoire Nord et Morvan de la Saône et Loire, par l envoi de courriers à l ARS et au Comité national de l organisation sanitaire et sociale (CNOSS) : n n n I 11

12 Des représentants santé se sont investis sur des projets partenariaux : Filière de soins gériatriques du Charolais Brionnais : Ce projet «Mieux travailler autour de la prise en charge des personnes âgées» est porté par l Agence régionale de santé (ARS), le Conseil Départemental, le réseau de santé du Pays Charolais Brionnais, L Agence nationale d appui à la performance (ANAP) avec l ensemble des acteurs du territoire. L Udaf a participé aux travaux de ce projet et en particulier sur la prévention des chutes. Partant du constat que 40% des patients hospitalisés pour une chute seront ensuite orientés vers une institution spécialisée (1/3 des personnes de + de 65 ans et une personne sur deux de + de 85 ans font une ou plusieurs chutes /an), il a été décidé de développer une action de prévention afin de maintenir au maximum les personnes âgées à domicile en évitant cette chute souvent fatale. Un «outil» simple, utilisable par tous, a été élaboré avec la présence du Dr LEFEBVRE, gériatre à l Hôpital de Paray le Monial. Il s agit d une grille très simple à remplir et destinée à toute personne proche d une personne âgée souhaitant faire partie de cette démarche de vigilance. Cette grille de repérage des facteurs de chute a été distribuée massivement, elle est disponible à l Udaf. Santé précarité en Bresse Louhannaise : Ce programme financé par l Agence régionale de santé (ARS) et piloté par l Instance régionale d éducation et de promotion de la santé (IREPS) fait partie des 4 éléments du futur Projet Régional de Santé. Son objectif est de favoriser la réduction des inégalités de santé en faveur des personnes en situation de précarité. Celui ci participe à la mobilisation de partenaires intervenant sur des champs complémentaires, à la formation des acteurs, à une charte d engagement des structures et au développement d ateliers santé. Parcours Handicap : Une réponse accompagnée pour tous : L Udaf 71 partenaire du projet E-TICSS (Territoire Innovant Coordonné Santé Social) : Une réunion d information, à CHALON/SAONE le 31 mars 2017, a permis de découvrir comment les services e-ticss renforcent la coordination des professionnels des secteurs sanitaires, social et médico-social afin d améliorer la prise en charge des patients en situation complexe. Ce projet prévu en expérimentation pour les habitants du Nord de la Saône-et-Loire permettra d améliorer les parcours de vie et de santé, d organiser le soutien à domicile ainsi que les sorties d hospitalisation, en particulier lors d une prise en charge en ambulatoire. «Parce que face au handicap, aux maladies chroniques, à la perte d autonomie, la coordination ne doit pas être seulement sanitaire. Elle doit aussi être sociale. Et eticss répond à cette attente» Un représentant Udaf au conseil d administration de RésoVal (le réseau de santé du val de Saône) : Ce réseau est spécialisé dans la coordination pour le retour ou le maintien à domicile de patients nécessitant des soins (médicaux, paramédicaux, d hygiène) et des aides à domicile. Le service de ce réseau est gratuit. L e rôle de l administrateur représentant l Udaf 71 et les Familles correspond à toutes fonctions dévolues à un administrateur au sein d un conseil d administration (décisions d actions, utilisation des fonds confiés, ). Une information sur l utilisation du numérique en matière de soins (télémédecine) et sur l accès aux dossiers des patients par les personnels de santé, afin de mieux maîtrisé les pathologies de chacun, a été fructueuse. Le problème posé concerne la confidentialité des données. Un autre point abordé, concerne, notamment en ambulatoire, le rôle de la famille au retour à domicile du patient, familles qui ne sont pas toujours aptes, par méconnaissance ou par manque de temps à faire face à ce retour. Bilan et suivi de la CHT (Communauté Hospitalière de Territoire) Nord Saône-et-Loire, évoluant vers un GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) Réunion à LOUHANS du 27 février 2017 : en évoluant vers un GHT, la Communauté Hospitalière de Territoire a élargi son périmètre notamment à la Bresse. Cette réunion avec un large public a permis de recueillir l avis, les questions et les propositions des usagers de ce secteur à propos de leur accès aux soins. Les conclusions ont été rapportées lors du forum de Sevrey. Ce sujet fait partie des priorités à intégrer dans le futur Schéma Régional de Santé. Une large consultation d usagers, de personnes en situation de handicap, de parents, d aidants et de professionnels du social et du médico-social dans différents territoires, a permis de dégager des pistes d actions pour le bien être des personnes porteuses de handicap de même qu aux aidants. I 12

13 Les représentations et Les commissions Forum «Quels parcours de soins pour les usagers dans le Territoire Saône-et-Loire Bresse Morvan?» le 9 mars 2017 à SEVREY en présence de Bruno LEGOURD, Directeur des établissements de la Communauté Hospitalière Saône-et-Loire Nord Morvan, Philippe COLLANGE-CAMPAGNA, Directeur du CHS de Sevrey, Philippe DUBOT, Président du Collège Médical du Groupement Hospitalier de Territoire, ainsi que de nombreux professionnels et responsables politiques. La réunion s est déroulée en plusieurs temps. 4Après le rappel des conclusions du forum de CHALON (en 2015) associées à celles de LOUHANS, une synthèse de l enquête sur l accès aux soins des Majeurs Protégés a été présentée. 4Une discussion s est alors établie avec les intervenants : Mrs LEGOURD, COLLANGE-CAMPAGNA et DUBOT sur le bilan de la CHT ainsi que sur les bénéfices et l intérêt du GHT qui permet souvent de maintenir, en sécurité, la population sur son territoire en faisant déplacer les médecins. 4La priorité des usagers a été rappelée : coordination des soins jusqu au domicile, souhait d une nouvelle organisation des urgences (surtout pour les personnes âgées et les personnes handicapées) de même qu une amélioration de la qualité d accueil entre patient, famille et médecins. 4Après un moment de réflexion par groupes, des échanges riches, où chacun a pu s exprimer, ont terminé ce forum, qui a rassemblé près de 80 personnes. Perspectives 2018 : Lors des réunions plénières, il est prévu d aborder les thèmes suivants : 4Principaux points de la nouvelle stratégie en santé, avec l intervention de Nicolas BRUN (coordonnateur du pôle Protection sociale santé vieillesse de l UNAF) 4Le secret médical partagé, avec l intervention du docteur LAMY 4La personne de confiance : -Sa désignation -Son rôle Projet Régional porté par l Union régionale des associations familiales de la Bourgogne Franche Comté (Uraf BFC) dans le cadre de la Démocratie en Santé : Ce projet intitulé «Améliorer le parcours de soins des personnes vulnérables bénéficiaires de soins en santé mentale (des enfants aux personnes âgées)» s articule autour de 2 actions complémentaires et interdépendantes. La 1ère action part sur la base de concertations dans chaque département avec les associations intervenant dans le domaine de la santé mentale, les familles de personnes vulnérables, les tuteurs familiaux. Une trame commune permettra de recueillir la parole des usagers et des familles et de mettre en relief les nouveaux besoins et les spécificités territoriales. La 2ème action concerne la mise en place d une coordination entre les acteurs de la santé et du secteur médico-social. Elle est issue de l initiative de l Udaf 71 qui désire éviter les ruptures de soins en santé mentale et améliorer ainsi la prise en charge des majeurs protégés. Une enquête a été construite à destination des mandataires judiciaires ; elle permettra d identifier les situations difficiles, les ruptures de soins dans la prise en charge et permettra d objectiver les difficultés rencontrées par les services de mandataires. Suite à l analyse et la synthèse des données, une journée d étude régionale aura lieu le 18 juin à CHALON/SAONE. Cette journée multi partenariale prendra appui sur les 2 démarches, ce qui nécessite un important travail de coordination entre tous les acteurs du sanitaire, du médico-social, des familles et des usagers. I 13

14 Formations des Représentants des Usagers : 4Journée nationale SANTE- Unaf «Virage ambulatoire : 2 personnes 4Participation aux formations : Du Collectif Inter associatif Sur la Santé (CISS) : -«Echanges d expériences entre Représentants des Usagers» : 2 personnes -«Fin de vie Quels sont les droits?» : 2 personnes -1ère journée régionale des représentants des usagers : 2 personnes -«Certification des établissements hospitaliers : 1 personne -«Représentants des Usagers en avant» : 1 personne De l instance régionale d éducation et de promotion de la santé (IREPS) -«Comment impliquer les personnes en situation de précarité dans les ateliers santé» : 2 personnes 4Participation à des colloques, séminaires, réunions : -Journée d échanges psychiatrie et justice au CHS La Chartreuse à DIJON : 1 personne -Colloque «La santé numérique en région BFC : enjeux et perspectives 2020 à DIJON : 1 personne -Séminaire filière de soins gériatriques à PARAY LE MONIAL : 1 personne -Forum «Santé mentale à vous de jouer!» à PARAY LE MONIAL : 1 personne Dans le domaine de l habitat et le cadre de vie : Le logement : En termes de représentations, l Udaf 71 est très investie dans le domaine du logement, en effet, ce ne sont pas moins de 18 représentants différents pour un total de 30 représentations. Les représentants contribuent aux travaux du conseil d administration de bailleurs sociaux (OPAC, Mâcon Habitat) et défendent les attentes des familles. A l OPAC, l Udaf participe à la Commission d attribution de logement (CAL). NOUVEAU! En 2017, l Udaf est représentée (10 représentants différents, titulaires et suppléants confondus) dans les Commissions uniques délocalisées (CUD), instance partenariale territorialisée statuant en matière de Fonds solidarité logement (FSL), des territoires de : 4 AUTUN 4 LOUHANS 4 MONTCEAU LES MINES 4 CHALON/SAONE 4 LE CREUSOT 4 PARAY LE MONIAL Objectif : Aider les ménages à faire face aux difficultés d accès au logement et de maintien dans le logement en fonction de critères définis par le règlement intérieur, et ce par l octroi d aides financières et/ou mise en œuvre d un accompagnement social lié au logement. Organisation de la représentation : Chaque CUD est présidée par un conseiller départemental, elle est composée principalement de la commune siège de la commission, la CAF, la mission locale, le service social départemental et les associations œuvrant pour l insertion par le logement. Sont invités aux séances avec voix consultative les bailleurs sociaux, EDF, GDF, les sociétés distributrices d eau et les prestataires d accompagnement social lié au logement. Suite à leur nomination, ils ont suivi une formation dispensée par le Conseil départemental de Saône-et-Loire (Service du logement social) ; formation qui a permis d aborder le contexte réglementaire et les aspects saillants du règlement intérieur du Fonds de solidarité pour le logement (FSL) ainsi que l étude de situations pratiques. Suite à cette formation, les représentants Udaf ont commencé à siéger dans les différentes CUD, en raison d une à deux réunions par semaine, dés la fin d année I 14

15 Les représentations et Les commissions L Udaf siège à l Association pour l insertion, le logement et l emploi en sud bourgogne (L AILE Sud Bourgogne) Cette nouvelle association est née de la fusion absorption des associations : 4 Comité local pour le logement autonome des jeunes (CLLAJ) 4 Mission locale jeunes du Mâconnais 4 Plan local pour l insertion et l emploi Mâconnais Tournugeois (PLIE) Cette nouvelle association a pour objet d assurer la promotion et la mise en œuvre de stratégies territoriales de l insertion, de la formation, de l emploi pour tout public, jeunes et adultes et d accompagner les jeunes pour le logement autonome. Participation de l Udaf au Plan Départemental d Action pour le Logement et l Hébergement des Personnes Défavorisées de la Saône-et-Loire (PDALPD) : Le président de l Udaf ou son représentant, ainsi qu une salariée, siègent au comité responsable du plan et aux commissions d orientation. Le PDALPD arrivant à son terme le , l année 2017 a été consacrée à l évaluation du PDALPD et à l élaboration du nouveau plan. L Udaf a participé à 2 séminaires des acteurs du logement pour affiner les axes du futur plan, ainsi qu à une réunion sur la refonte du règlement intérieur du Fonds solidarité logement (FSL). En Saône-et-Loire, plus de personnes vivraient dans un logement potentiellement indigne. 6 représentants de L Udaf siègent en commissions territoriales de la Commission spécialisée de coordination des tions de prévention des expulsions locatives (CCAPEX), 1 représentant siège en commission départementale. La CCAPEX est coprésidée par le Préfet et le Président du Conseil Général. Elle comprend une commission départementale et 6 commissions territoriales. Ses missions : Elle a pour but d optimiser le dispositif de prévention des expulsions en coordonnant l action des différents partenaires concernés. La CCAPEX, instaurée par le comité responsable du PDALD, est compétente pour l ensemble des impayés locatifs. Elle examine également les expulsions locatives non liées à des impayés (troubles de voisinage ou de reprise du logement par le bailleur à la fin du bail pour vente ou occupation personnelle). Elle émet des avis destinés aux instances décisionnelles mais aussi des recommandations à l intention de l ensemble des partenaires œuvrant localement à la prévention des expulsions. La commission logement : En 2017, elle s est réunie 3 fois. Au cours de ces réunions, chaque participant s exprime sur sa représentation, évoque les difficultés qu il peut rencontrer et fait part de ses expériences aux autres membres. Ces réunions sont aussi l occasion de se transmette des informations, d échanger autour des actualités, des nouvelles réglementations, des positions de l Union nationale des associations familiales (Unaf), notamment sur la baisse des allocations logements. Perspectives 2018 : 4 Travail en lien avec le service «mesure judiciaire de protection des majeurs» de l Udaf autour du projet «construire de nouvelles solutions de logement pour les familles (majeurs protégés). 4 Participer au repérage des ménages (majeurs protégés) pouvant bénéficier des aides à l amélioration de l habitat et de lutte contre la précarité énergétique. Groupe de travail monoparentalité : Ce groupe de travail, soucieux de la défense des familles monoparentales, est composé de quatre administrateurs de l Udaf, d une bénévole associative et de deux salariés. En 2017, il s est réunit 7 fois. Suite à l analyse des rencontres, effectuées en 2016, avec 8 associations en contact avec des familles monoparentales, et à l étude de diverses sources, le groupe a travaillé en 2017 sur l élaboration de propositions d actions pour le futur schéma de service aux familles de Saône-et-Loire (SDSF) ; Il est en effet essentiel d inscrire la monoparentalité au sein de ce nouveau schéma. L Udaf 71, dorénavant représentée dans toutes les instances du schéma, pourra alors faire remonter ses propositions. I 15

16 Les représentations et Les commissions Sociologie, psychologie et droit de la famille : L Udaf 71 siège au conseil de famille, une instance collégiale, chargée d examiner la situation des enfants admis en qualité de pupilles de l état et de suivre leur évolution jusqu au prononcé du jugement d adoption ou jusqu à leur majorité en cas de non adoption. En 2017, le conseil de famille s est réunit 15 fois ; plusieurs enfants ont été adoptés, plusieurs suivis d adaptation ont été débattus. Le Conseil départemental consacre un budget dans le cadre Enfance et Famille de 61 millions d euros en matière de prévention et de protection de l enfance. Dans le département, 230 assistants familiaux professionnels accueillent à leur domicile des enfants âgés de 0 à 21 ans dont la famille est dans l incapacité temporaire d en assumer la responsabilité enfants sont confiés à l Aide sociale à l enfance (ASEF), dont 430 sont accueillis par les 230 assistants familiaux. Economie, consommation, emploi : 2 représentants de l Udaf (1 titulaire, 1 suppléant) siègent au Comité Départemental d Accès au Droit (CDAD). Le CDAD a pour fonction première d organiser des permanences tenues par deux agents d accès au droit en différents lieux du département afin de permettre à tout citoyen d être aiguillé vers le bon interlocuteur (Avocat, notaire, huissier, administration ) par rapport aux difficultés auxquelles il peut avoir à faire face. Des bons de consultations auprès de spécialistes du droit pour des personnes dont les ressources financières sont très limitées sont donnés gratuitement sur les fonds alloués à ce groupement d intérêt public (GIP). L Udaf 71 est «point d accès au droit» en matière de tutelle. Les agents d accès au droit sont principalement sollicités pour des problèmes suite à des séparations et des divorces. Le CDAD a ouvert en 2017, deux nouveaux points d accès au droit, l un au Centre hospitalier spécialisé de SEVREY, l autre dans le service de psychiatrie du Centre hospitalier de MACON. Compte tenu de la baisse du financement du CDAD par la chancellerie, aucun forum ou colloque n a été organisé, à l exception de la participation aux journées du patrimoine. I 16

17 Nos services & Nos activités I 17

18 MJPM Mesure Judiciaire de Protection des Majeurs Données générales ACTIVITE Mesures de protection des majeurs ordonnées par les juges des tutelles au titre du mandat spécial auquel il peut être recouru dans le cadre de la sauvegarde de justice ou au titre de la curatelle, de la tutelle ou de la mesure d accompagnement judiciaire pour les personnes majeures que l altération de leurs facultés personnelles met dans l impossibilité de pourvoir seule à leurs intérêts. AUTORISATION Autorisation Préfectorale pour une capacité de mesures du 30 septembre 2010 portée à mesures en FINANCEMENT ACTIVITE ET FLUX 2017 PERSONNEL FAITS MARQUANTS DE L ANNEE PERSPECTIVES 2018 Dotation globale de Fonctionnement mesures au 31/12/ nouvelles mesures ; 325 mesures levées Curatelles renforcées : 58,58 % ; Curatelles simples : 3.10 %. Tutelles : 34.5 % ; autres : 3.82 % ETP dont ETP délégués mandataires Evaluation externe Engagement d une démarche partenariale concernant les ruptures de soins psychiatriques Elaboration du nouveau projet de service Communication interne du projet de service Réflexion collective sur l inclusion des usagers Continuité de la démarche d évaluation interne Répartition domicile-hébergement Répartition des majeurs protégés selon la situtation familiale % 70% Domicile Hébergement 14% 86% Personnes seules Personnes en couple I 18

19 Ieee MJPM Mesure Judiciaire de Protection des Majeurs Répa rtition des mesures par site /00 0 Répartition par type de mesure, sexe et tranche d'âge ~ ~m Pt plu ~ De60à 74 ans De40 à 59 ans DelS à 39 ans Tutelle (toutes meçureç confondues) Mandat <pédal J Fen1mes Enquête sodale F P.nlnlfWi. Hotnnl fhi. Curatelle ( tou tp~ nlp\iirpco confondues) lnf à l~ ans I 19

20 MJAGBF Mesure Judiciaire d Aide à la Gestion du Budget Familial Données générales ACTIVITE La MJAGBF s inscrit dans le champ de la protection de l enfance à l article du Code Civil au titre de l assistance éducative. Il s agit d une mission éducative dont les spécificités sont : L action au domicile L approche globale de la situation et des difficultés familiales L apport d une aide concrète aux familles dans leurs difficultés budgétaires et financières Le soutien à la parentalité AUTORISATION Autorisation Préfectorale pour une capacité de 85 mesures du 30 septembre FINANCEMENT ACTIVITE ET FLUX 2017 PERSONNEL FAITS MARQUANTS DE L ANNEE PERSPECTIVES 2018 Dotation globale de Fonctionnement 76 mesures au 31/12/ nouvelles mesures 21 sorties de mesure 4.8 ETP Réalisation de supports de communication Finalisation du projet de service Organisation de rencontres pour une collaboration avec les autres partenaires Participation de familles à la journée porte ouverte de MACON Mise en place de la nouvelle organisation du service Programmation de nouvelles rencontres partenariales Profil des familles Répartition âge et sexe % 49% Familles en couple Familles monoparentales A G B F Hommes A G B F Femmes I 20

21 Évaluation interne BILAN ÉVALUATION INTERNE MJPM - LES AXES DE PROGRESSION D ACCOMPAGNEMENT LES ACTIONS RÉALISÉES LES ACTIONS EN COURS LES ACTIONS NON RÉALISÉES DROITS DES USAGERS - Elaborer une procédure relative à l'accès au dossier personnel de l'usager (règles) EXPRESSION ET PARTICIPATION DES USAGERS - Définir et Formaliser leur mise en œuvre, leur traitement et leur impact. (modalités de suivi et de communication) - Analyser les modalités de participation existantes et les consolider - Etablir un programme d'enquêtes de satisfaction pour les 4 prochaines années GESTION DES RISQUES/usager - Formaliser une procédure d alerte sur les conditions de vie d'un usager (hygiène, soins, habitat) - Formaliser une procédure sur la gestion et le traitement des situations de maltraitance. - Identifier les situations de crise lors d'une prise en charge = - Identifier les personnes les plus vulnérables - Evaluer et actualiser les documents liés aux droits des usagers - Revoir/créer Instruction remise d'informations (transmission, compréhension) - réfléchir à de nouvelles modalités de participation des usagers GESTION FINANCIERE COMPTABLE ET PATRIMONIALE PERSONNALISATION DE L'INTERVENTION - Formaliser le fonctionnement de la commission finance - Mettre à jour les procédures comptables - Procéder à une analyse des risques comptables - Formaliser l'élaboration, la modification et le suivi du projet personnalisé - Revoir la formalisation de l'élaboration, de la modification, du suivi du DIPM et évaluer sa compréhension et sa pratique - Travailler en partenariat avec les structures d'hébergement personnes âgées dans le but d une cohérence du projet personnalisé - Mettre à jour l'instruction "valeurs mobilières : placements, retraits, requête" - Mettre à jour l'instruction "Gestion du coffre" - Evaluation de la pertinence des outils de contrôle - Mettre à jour l'inventaire physique des biens de l'udaf - Mettre en place un outil de contrôle relatif à l'envoi effectif des inventaires de patrimoine - Mettre en place une rencontre avec le majeur protégé en cas de transfert PROJET DE SERVICE - Mettre à jour le projet de service au regard des besoins des usagers et en adéquation avec les objectifs fixés et les moyens mis en place par la direction. - Diffusion et communication du projet de service TRAVAIL EN RESEAU - Poursuivre le renforcement des liens entre représentants et professionnels dans le cadre et le respect de la déontologie. - Etablir une cartographie du partenariat et coopérations - Mettre à jour les informations répertoriées dans les réseaux d information du département et sur internet I 21

22 Évaluation interne BILAN ÉVALUATION INTERNE MJAGBF - LES AXES DE PROGRESSION D ACCOMPAGNEMENT LES ACTIONS RÉALISÉES LES ACTIONS EN COURS LES ACTIONS NON RÉALISÉES DROITS DES USAGERS - Elaborer une procédure relative à l'accès au dossier - Evaluer et actualiser les documents liés aux personnel de l'usager (règles) droits des usagers EXPRESSION ET PARTICIPATION DES USAGERS - Analyser les modalités de participation existantes et les consolider - Définir et Formaliser leur mise en œuvre et leur traitement et leur impact.(modalités de suivi et de communication) - réfléchir à des nouvelles pistes de modalités de participation des usagers GESTION DES RISQUES/usager - Formaliser une procédure sur la gestion et le traitement des situations de maltraitance. GESTION DES PRESTATIONS FAMILIALES PERSONNALISATION DE L'INTERVENTION - Formaliser l'élaboration, la modification et le suivi du projet personnalisé - Revoir la formalisation de l'élaboration, de la modification, du suivi du DIPC et évaluer sa compréhension et sa pratique PROJET DE SERVICE - Mettre à jour le projet de service au regard des besoins des familles et en adéquation avec les objectifs fixés et les moyens mis en place par la direction. - Diffusion et communication du projet de service - Formaliser l'élaboration du budget mensuel répondant aux besoins de la famille en matière de logement, entretien, santé et éducation des enfants. TRAVAIL EN RESEAU - Etablir une cartographie du partenariat et coopérations - Mettre à jour les informations répertoriées dans les réseaux d information du département et sur internet - Poursuivre le renforcement des liens entre représentants et professionnels dans le cadre et le respect de la déontologie. 5 groupes de travail MJPM, constitués lors de l évaluation interne, sont toujours en cours. Pas de groupe de travail en cours MJAGBF GESTION DES RISQUES / GESTION DES CONFLITS CONSTITUTION DOSSIER DROITS DES USAGERS Procédure gestion des conflits Réviser la constitution du dossier usager Réviser la notice d information Juin 2018 ACCUEIL TÉLÉPHONIQUE ACCUEIL PHYSIQUE Elaborer référentiel de bonnes pratiques Charte d accueil Juin I 22

23 Le point conseil budget (PCB) Depuis 2016, l Udaf a développé un nouveau service, le Point Conseil Budget (PCB). Ce service intervient sur l ensemble du département de la Saône-et-Loire. Il est gratuit, ouvert à tous et a pour objectif d informer et de conseiller toute personne souhaitant améliorer la gestion de son budget, rencontrant une situation financière difficile ou souhaitant anticiper un changement de situation familiale ou professionnelle. Il est présent sur différents sites : MACON, CHALON-SUR-SAONE, LE CREUSOT, CHAROLLES, PARAY-LE-MO- NIAL et LOUHANS où les demandeurs sont reçus sur rendez-vous. Ce service propose différentes missions : Les + du service : L Aide Educative Budgétaire conventionnée avec le rectorat de Dijon. Par cette mission, le service a accompagné 6 personnes en Les Procédures de Rétablissement Personnel (PRP) avec Liquidation Judiciaire. L Udaf est mandatée par les 3 tribunaux du Creusot, de Chalon-sur-Saône et de Mâcon pour réaliser le bilan économique et social des personnes bénéficiant de cette procédure. Cette année 9 bilans ont été réalisés par le service. I 23

24 ISTF Information et soutien aux tuteurs familiaux Perspectives 2018 :P L Udaf a répondu le 24 avril 2017 à l appel à projet sur la mise en œuvre du dispositif d information et de soutien aux tuteurs familiaux et a obtenu une subvention de l Etat permettant de répondre aux axes fixés pour Développer l offre d information et de soutien personnalisé en renforçant la couverture territoriale par la tenue de permanences à l extérieur de l Udaf et en privilégiant un dialogue direct avec les familles en proximité Le service d information et de soutien aux tuteurs familiaux (ISTF) a été mis en place afin de répondre à la demande des familles, des professionnels, des bénévoles concernés par les mesures de protection des majeurs, et à toutes personnes appelées à exercer ou exerçant une mesure de protection (curatelle, tutelle, habilitation familiale ) au sein du département. Ce service propose une écoute, des entretiens personnalisés, des réunions d information et d échange et un soutien technique. binterventions personnalisées 4Renforcer les informations collectives par des déplacements dans les établissements pour personnes âgées et/ou handicapées 4Réunir les tuteurs familiaux en proposant un lieu de ressources et d échanges (animation de groupes de parole) 4Développer la lisibilité ISTF et promouvoir l activité avec des outils de communication mutualisés et des modèles à destination des tuteurs familiaux. Une plaquette d information et un roll-up ont été réalisés Une réponse positive à l appel à projet permet à l Udaf 71 depuis janvier 2018 de mettre à disposition à temps plein une intervenante sur le service En 2017, le service ISTF a répondu à 96 sollicitations. Majoritairement les personnes ont connaissance du service par le biais des tribunaux. binformations collectives Le service ISTF a animé 4 informations collectives et générales sur les dispositifs légaux de protection des majeurs. I 24

25 Accueil PAPH Accueil Familial Des personnes agées et Personnes handicapées L organisation du service : Le Conseil Départemental 71 délègue à 3 structures le suivi des personnes âgées et des personnes adultes handicapées accueillies à leur domicile par des particuliers : l Udaf 71, le foyer du Parc et l EPSMS Le Vernoy, lesquels interviennent selon un découpage géographique sur l ensemble du département. Les intervenantes des 3 services se réunissent trimestriellement dans un but d harmonisation et de cohérence des suivis. L Udaf 71 a mis à disposition du service une référente sociale ainsi qu une secrétaire administrative, toutes deux à temps partiel pour le suivi de 49 personnes accueillies au domicile des 32 accueillants, en sachant que les mouvements d entrées et sorties d accueil sont considérables. Les missions du service : L accompagnement mené vise à vérifier que les conditions garantissant la protection de la santé et du bien être physique et moral de la personne accueillie sont réunies. Tout dysfonctionnement constaté fait l objet d un signalement au service compétent du Conseil Départemental. b1. L accompagnement administratif Le service élabore les contrats de gré à gré entre l accueillant familial et les personnes accueillies : en 2017, 79 demandes de placement ont été traitées (49 pour les personnes âgées et 30 pour des personnes handicapées) Le service apporte une aide dans l élaboration des demandes de dossier (Aide sociale, EHPAD, déclaration UR- SAFF, demande d allocation logement) b2. L accompagnement social L accompagnement à l égard des accueillis est centré sur l élaboration et la mise en œuvre de leurs projets de vie. 32 projets sont réalisés et déterminent le ou les domaines d intervention du service en lien avec les souhaits de l accueilli. Certains projets s orientent parfois sur plusieurs domaines. b3.les informations collectives L intervenante sociale intervient auprès des partenaires pour donner toutes informations sur le dispositif, participe aux réunions d information auprès de personnes intéressées par l activité d accueillant familial et intervient lors des sessions de formation des nouveaux accueillants familiaux. bchiffres clés : 63 places 32 accueillants 49 personnes accueillies taux d occupation de 78% I 25

26 Actions parentalité de l Udaf Depuis mai 2016, l Udaf de Saône-et-Loire anime le Réseau départemental d écoute, d appui et d accompagnement des parents (Réaap 71). L année 2017, première année pleine dans ce rôle d animation, a été riche d initiatives et d actions. Par ailleurs, l Udaf a travaillé les questions liées à la parentalité à destination de ses propres publics. Thème annuel : le rythme de la famille La semaine d actions «La famille donne le rythme» a structuré l animation du Réaap 71 en Du 16 au 21 octobre, plus de parents et professionnels ont participé à 58 actions, organisées dans 21 villes du département. Ces actions étaient portées par des structures locales, pour être au plus proche des attentes des parents sur les bassins de vie concernés. Près de 70 structures se sont inscrites dans la semaine, ajoutant au plaisir de rassembler des parents, le renforcement de la dynamique des acteurs engagés dans le soutien à la parentalité. Le principal objectif de cette semaine d action était de rassembler des parents pour les accompagner dans leur rôle de parent. Ces actions, tout au long de la semaine, visaient à donner aux parents un espace d expression et d échanges. Elles permettaient par ailleurs de mettre en valeur la diversité et la richesse des acteurs qui peuvent accompagner les parents sur le territoire bien au-delà de cette semaine d actions. Appel à projets Réaap L appel à projets s adresse à tout acteur de la Saôneet-Loire qui souhaite mettre en place ou poursuivre des actions de soutien à la parentalité. Il est proposé et financé par la Caisse d allocations familiales et le Département de Saône-et-Loire. Le rôle de l Udaf, en tant qu animateur, est de veiller à la diffusion la plus large possible de l appel à projets, d accompagner les acteurs dans la constitution de leur projet et de leur dossier, de rassembler les dossiers déposés et d en faciliter l étude par les financeurs. Dans ce cadre, 53 dossiers ont été déposés en 2017, dont 43 ont été financés. Projets Réaap en 2018 Le programme des actions de l année 2018 a été élaboré collectivement en 2017, grâce aux travaux réalisés au sein du comité technique (qui rassemble des référents des 7 comités locaux implantés en Saône-et- Loire). Les réunions de juillet et de novembre de ce comité ont permis de choisir collectivement les thèmes et les modalités d actions, et d être au plus près des attentes des acteurs de terrain et des parents. Dans ce cadre, le thème privilégié en 2018 est la fatigue que peut ressentir tout parent dans son quotidien. L objectif sera d aborder le thème avec humour, pour ouvrir un champ d expression aux parents. Les projets de l Udaf CAFÉS DES PARENTS, JOURNÉES JEUX ET DÉCOUVERTES, SPECTACLES, ATELIERS CRÉATIFS pour les parents et les enfants Retrouvez le programme sur saoneetloire71.fr et sur caf.fr En parallèle des actions portées par le Réaap, l Udaf a débuté des travaux en 2017 pour renforcer l accompagnement des usagers sur des questions liées à la parentalité. Au travers des différentes missions exercées par ses services (mesures de protection des majeurs, service d aide à la gestion du budget familial ), l Udaf dispose d une expérience d accompagnement de parents. L objectif de ce travail de concertation avec des salariés de l Udaf est de définir des pratiques communes pour harmoniser nos approches et de nous investir davantage dans le réseau des acteurs de la parentalité. La conférence sur l adolescence organisée lors de l Assemblée générale de l Udaf en 2017 s inscrit dans ce cadre. Par ailleurs, l Udaf a amorcé en 2017 des réflexions sur la question de l inclusion des personnes accompagnées dans le fonctionnement de l association. Ce thème de travail a été acté lors d un séminaire des administrateurs le 12 janvier Il a ensuite fait l objet d un travail de réflexion et de projection, amorcé avec l aide de Laurent SOCHARD, psychosociologue. Ces travaux prendront une nouvelle dimension en 2018, notamment grâce à la journée institutionnelle d avril qui rassemblera salariés et administrateurs autour de ce thème. I 26

27 Les axes qualitatifs ETHIQUE bespace ETHIQUE 71 : Mise en Place d une culture partagée est une année importante car elle clôture la première étape de la mise en place du projet d espace éthique des services tutélaires des associations Udaf 71, Sauvegarde 71 et Le Pont, à savoir : penser le comité d éthique. Perspectives 2018 : Mise en œuvre du comité d éthique dont l objectif est d aider les professionnels, en tension, à se positionner en émettant des avis sur des situations complexes en lien avec des personnes protégées et faisant apparaitre des conflits de règles ou de valeurs. INCLUSION Au cours de cette année 2017, l Udaf de Saône-et-Loire a fait ses premiers pas vers l inclusion des usagers à travers différents groupes de rencontres des usagers dont les thématiques d échanges variaient selon les antennes du département. Ainsi, des personnes suivies par les antennes du CREU- SOT, CHALON et MACON ont pu échanger sur la qualité de l accueil dans leurs Udaf ; alors qu à CHAROLLES, les usagers réunis ont choisi comment aménager l accueil des nouveaux locaux de l antenne et contribué à la préparation des portes ouvertes / inauguration. Leurs propositions seront examinées lors des réflexions sur l amélioration de nos accueils. PERSONNALISATION DE L ACCOMPAGNEMENT : LA PERSONNALISATION DE L INTER- VENTION MESURE JUDICIAIRE D AIDE A LA GESTION DU BUDGET FAMILIAL (MJAGBF) La réflexion sur la personnalisation de l intervention menée dans le cadre de l évaluation interne a donné lieu à 2 axes de travail : b1. Réflexion sur le document individuel de prise en charge (DIPC). Il met en avant les habitudes de vie de la famille, en identifiant clairement les besoins de l enfant et en donnant plus d espace d expression à la famille accompagnée pour la construction du projet personnalisé. b2. Réflexion sur le projet personnalisé, construction d un nouvel outil. Sa mise en œuvre est prévue pour Le Projet personnalisé (PP) traduit de manière synthétique l ensemble des objectifs déterminés, les actions à mener et les échéances à tenir pour l accompagnement de la famille tout au long de la mesure, pour garantir la protection de l enfant. Ce nouvel outil permettra de mieux connaitre nos usagers et de mieux déterminer nos axes de travail en adéquation avec les problématiques rencontrées et les besoins identifiés des enfants et des familles accompagnés dans le cadre du déploiement du projet de service. DOCUMENT INDIVIDUEL DE PROTEC- TION DES MAJEURS EN ETABLISSE- MENT (DIPM) Le nouveau DIPM «domicile» est maintenant diffusé et utilisé par les mandataires, avec la recommandation d effectuer en priorité le DIP des personnes identifiées comme les plus vulnérables. Il permettra de mettre en évidence leurs besoins spécifiques. Le DIPM «établissement» est actuellement en test auprès des mandataires chargés des ouvertures de mesures et des mandataires qui interviennent en structures d hébergement. L outil permettra d identifier les besoins des personnes hébergées et le partenariat nécessaire. PROCEDURES JURIDIQUES L Udaf 71 en qualité de mandataire judiciaire, dans le cadre des missions fixées par le jugement initial, a pour rôle d accompagner la personne protégée dans les procédures juridiques la concernant. Cet accompagnement assure non seulement que les droits des personnes protégées sont respectés et défendus mais leur offre également la possibilité d être assistés et sécurisés dans des procédures complexes, procédures pouvant avoir un impact sur leur vie (notamment au niveau financier) et/ou prendre une place prépondérante dans leur quotidien. L Udaf 71 a fait le choix dans son organisation de dédier à cet accompagnement des juristes dont les missions princi pales sont de : I 27

28 Les axes qualitatifs Le Conseil local de santé mental Charollais Brionnais est également partenaire de l avancée des travaux. 4 Créer un lien entre les acteurs de la procédure : afin de permettre la meilleure défense possible des intérêts de nos personnes protégées 4Faire respecter la volonté des personnes protégées : l avis des personnes protégées doit être recueilli pour que les décisions 4 Apporter une expertise juridique 4 Aider dans l exécution des décisions rendues : l Udaf accompagne également les personnes protégées pour l exécution des décisions rendues par un tribunal. Pour l année 2017, 128 audiences se sont déroulées devant les juridictions de Saône-et-Loire mais aussi devant des juridictions d autres départements. 23% des personnes bénéficiaires d une mesure de protection sont concernées par une procédure en cours 748 affaires pour 2017 : Du simple dépôt de plainte à une audience devant un tribunal VULNERABILITE ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES PROTEGÉES AFIN D EVITER LES RUPTURES DE SOIN L accompagnement des personnes protégées afin d éviter les ruptures de soins est un axe prioritaire fixé par l Udaf 71. Un groupe de travail a été lancé à l initiative de l Udaf sur cette thématique visant, en collaboration avec les Services Mandataires Judiciaires à la Protection des Majeurs (SMJPM) du département, La Sauvegarde 71 et Le Pont, deux objectifs : 4 Améliorer le partenariat local par la réciprocité des échanges et la proposition d outils de liaison afin de faciliter la communication entre nos services sur la base de nos besoins réciproques. 4 Organiser une journée d étude régionale réunissant les acteurs du champ sanitaire et ceux du champ médico-social visant à l articulation Psychiatrie/ MJPM dans un objectif commun qu est la continuité dans le parcours de soins de l usager. Sont présents dans cette réflexion les services PJM des Udaf de la région Bourgogne-Franche-Comté, COALLIA 81, La Mutualité française Bourguignonne, La Sauvegarde 71 et Le Pont ainsi que les acteurs de santé comme le CHS SEVREY, relais RETIS, réseau PSY, le CH de MACON. Le projet de l Udaf 71 a été intégré à un projet plus large visant tous les bénéficiaires de soins en santé mentale, et pas seulement les personnes protégées, projet soutenu par l Uraf Bourgogne Franche-Comté et retenu par l Agence régional de santé (ARS) dans le cadre du projet «Démocratie en santé» 18 juin 2018 à CHALON/SAONE: Journée d étude Départementale «parcours en santé mentale : coordination des acteurs» RESPONSABILITE NOUVELLE ORGANISATION DU POLE FINANCIER VALEURS MOBILIERES Pour les placements importants des majeurs protégés, il est dorénavant fait appel à plusieurs gestionnaires de patrimoine pour garantir une indépendance et à l externalisation de la gestion pour les patrimoines importants (mandat de gestion). MISE EN PLACE DE LA COMMISSION PATRIMOINE La commission, mise en place en septembre 2017, étudie les propositions des cabinets conseils ainsi que celles des banques des personnes accompagnées, puis se réunit plusieurs fois dans l année, selon les besoins. Ses objectifs sont les suivants : 4Respecter les souhaits des personnes accompagnées. 4Traiter de façon équitable les personnes. 4Eviter les placements à risque. 4Permettre au majeur de choisir librement l organisme financier avec l information adéquate. Elle est composée : e D un administrateur e De la Directrice générale ou du chef de service e De la responsable du service comptable e Des deux secrétaires valeurs mobilières e Du mandataire qui suit le dossier e De la personne accompagnée. I 28

29 Les axes qualitatifs Bienveillance et bientraitance POLITIQUE RH La richesse de notre association est le fruit de l organisation entre compétences individuelles et travail d équipe pluridisciplinaire. La formalisation de notre politique ressources humaines était un objectif de longue date. Fournir un cadre de travail bienveillant passe notamment par l édition de principes clairs, définis et pouvant servir de référence. Notre politique RH est une illustration concrète du travail collaboratif au sein des équipes. En effet, elle est le fruit d une réflexion partagée au cours de l année 2017 entre les salariés, leurs représentants, les cadres et administrateurs, la Direction et la Présidence de notre association. Le document qui retranscrit la politique RH permet : 4d affirmer les valeurs de l Udaf 71 en termes de politique RH (solidarité, respect, bienveillance, bientraitance, responsabilité), 4de formaliser les axes et normes en matière de gestion des RH 4d assurer que tous les membres de l association aient connaissance de la politique RH 4d être un guide pour les managers FORMATION L Udaf 71 maintient ses efforts en matière de formation pour étayer au mieux ses collaborateurs dans leur mission avec pour 2017 plus de 2700 heures de formation réalisées. Plan de formation pluriannuel «Communication non violente» avec l intervention d ATC Conseil : Depuis 2015, l Udaf 71 s est lancée dans un projet ambitieux de doter chaque collaborateur d un outil supplémentaire en le formant à la communication non violente. Chaque session se compose de 3 modules de 2 jours et désormais le groupe est composé de salariés exerçant diverses fonctions sur différents sites. La politique RH concerne tous les membres de l Udaf 71 (bénévoles, administrateurs, salariés, intérimaires, stagiaires ). Elle est avant tout l expression d une culture d entreprise et trouve ses fondements et applications dans diverses «sources» (Réglement intérieur, projet de service ) Véritable socle de référence, elle s articule autour de 3 axes : 4 Qualité de vie au travail 4 Management collaboratif 4 Développement des compétences B ientraitance I mplication de tous E galité professionnelle N ormes claires V aleurs E quipe pluridisciplinaire I nclusion L aïcité L atitude organisationnelle A rticulation vie familiale/vie professionnelle N on discrimination C onfiance E quité Ainsi, plusieurs objectifs sont visés : 4Prévenir les risques psycho-sociaux 4Améliorer les relations entre les salariés et leurs interlocuteurs qu ils soient internes ou externes 4Prendre la mesure des différentes fonctions, de leur rôle, de leurs difficultés 4Favoriser la création du réseau entre salariés, notamment sur les autres antennes 4Créer des moments «ressources» pour les participants 4Harmoniser nos approches pour une meilleure communication et une amélioration du service rendu à la population Au 31/12/2017, 46 personnes ont déjà suivi la formation initiale de 6 jours. n n n I 29

30 Les axes qualitatifs PLAN EGALITE PROFESSIONNELLE L Udaf 71 est attachée à l absence de toute discrimination et a, dans ce cadre, mis à jour son nouveau plan d action en matière d égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Selon le Conseil de l Europe, la définition de l égalité professionnelle femme/homme, est «l égale visibilité, autonomie, responsabilité et la participation des deux sexes dans toutes les sphères de la vie publique et privée». La Direction et les représentants du personnel se sont accordés sur les différents objectifs suivants : bformation 4Garantir une participation aux formations prises en charge par l employeur sans discrimination entre les femmes et les hommes 4Limiter les contraintes liées aux déplacements hors du domicile sur plusieurs jours pour participer à des formations brémunération effective Ce plan d action, finalisé en juin 2017, sera évalué et mise à jour, le cas échéant, chaque année en lien avec les représentants du personnel. bextention des analyses de la pratique professionnelle Si l analyse de la pratique professionnelle est mise en place et fonctionne depuis plusieurs années pour les mandataires judiciaires, intervenants sociaux et délégué(e)s AGBF, ce n était pas le cas pour le personnel ayant des fonctions d accueil et de secrétariat ni pour les fonctions d encadrement. Néanmoins, dans le cadre des entretiens annuels, un besoin avait été émis par certaines personnes amenées à être en contact et à accueillir des personnes accompagnées. En outre, plusieurs incidents parfois traumatisants ont renforcé cette nécessité de mettre en place des lieux ressources et de partage de situations afin de contribuer à la prévention des risques psycho-sociaux. Ces rencontres animées par des intervenants extérieurs, se déroulent sur chaque antenne à raison d une séance de 2h environ tous les 2 mois. Elles réunissent d une part les secrétaires administratives et les agents d accueil et d autre part les chefs de service adjoints et les conseillers techniques sociaux. 4Favoriser l accès aux formations qualifiantes ou diplômantes pour les femmes ayant des niveaux de qualification inférieurs au niveau IV en les informant sur les dispositifs de VAE, CIF, CPF barticulation activité professionnelle et responsabilités familiales 4Favoriser l organisation du travail dans le cadre de temps partiel choisi en commençant par créer un recensement et un suivi 4Accroître la prise en compte de la parentalité I 30

31 Les temps forts en 2017 njanvier nmars Séminaire autour du Projet associatif Le 12 janvier 2017, les membres du bureau, les responsables de commissions, l équipe cadres et la chargée d animation action familiale se sont retrouvés pour une journée animée par Virginie TAUPENOT, du cabinet Co-Alliance. Après quelques rappels concernant le projet associatif de l Udaf adopté lors de son Assemblée Générale du 27 mai 2016, les thèmes suivants ont été explorés : bles valeurs partagées et la notion d appartenance à l Udaf bl intégration de la notion de laïcité bles articulations : projet associatif/projet de service, administrateurs/salariés (représentations, communication ) bdes ajustements du plan d action du projet associatif. Ce séminaire a acté les deux orientations fortes de l Udaf : l inclusion sociale et la gouvernance collégiale. FORUM SANTÉ au Centre Hospitalier Spécialisé de SEVREY jeudi 9 mars «Quels parcours de soins pour les usagers dans le territoire Saône-et-Loire Bresse Morvan?» Une centaine de personnes ont participé à ce forum qui avait pour objectifs : d informer sur les évolutions concernant l organisation sanitaire du territoire Nord du département, avec la mise en place du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) ; d effectuer un bilan du forum sur la Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) qui s est déroulé en 2015 afin d évaluer les réponses aux besoins et problèmes évoqués il y a 2 ans ; d effectuer un focus sur les problèmes d accès aux soins des majeurs protégés pris en charge par le service de protection juridique de l Udaf. Vœux de l Udaf L Udaf de Saône-et-Loire a organisé le 20 janvier ses vœux pour la troisième année consécutive. Après un discours de Mr DESBROSSES, Président et de Mme DEFRASNE, Directrice Générale, les différents responsables de commissions nous ont fait part de leurs actions et projets. Une réception a suivi qui a permis à l Udaf de consolider ses liens avec ses partenaires et les responsables politiques du département. Une journée institutionnelle autour des thématiques des projets de services L Udaf de Saône-et-Loire a organisé, le 28 mars, sa traditionnelle journée institutionnelle : l occasion de réunir tous les salariés et administrateurs de l association. Lors de cette 5ème édition, l équipe organisatrice était chargée d innover afin de rendre ce moment propice aux échanges, à la cohésion d équipe et à la co-création. n n n I 31

32 Les temps forts en 2017 nmars (suite) Ainsi, avec le partenariat d artistes locaux, les équipes ont pu éprouver leur créativité de groupe autour des thématiques des projets de services en cours de mise à jour. Ce sont donc sur les valeurs de l institution mais également sur les axes stratégiques : Inclusion des usagers et Gouvernance collégiale que les 150 participants ont pu s exprimer sous différentes formes : jeux d écriture, théâtre, photographie, arts plastiques nmai Assemblée Générale de l Udaf L Udaf de Saône-et-Loire a organisé son Assemblée Générale à la salle du Centre Culturel et des Congrès à PARAY LE MONIAL le 19 MAI. De nombreux partenaires locaux (Département, CAF, DDCS, MSA etc.) étaient présents ainsi que des représentants de l Etat au côté des associations, des administrateurs et des salariés. L accent a été mis sur l engagement important de l Udaf 71 auprès des familles en difficultés financières et sur la mise en œuvre du Point Conseil Budget, sur notre veille au maintien d un système de soins accessible à tous et de qualité, avec l instauration des Groupements Hospitaliers de Territoire, sur l intérêt de faire réseau ensemble mais aussi la question de la parentalité et le portage de l Animation du Réseau d Accompagnement et d Appui aux Parents. nmai (suite) Une conférence sur le thème de la parentalité après l Assemblée Générale A l issue de son Assemblée générale statutaire, le 19 mai dernier à Paray le monial, l Udaf de Saôneet-Loire a organisé une conférence sur le thème de la parentalité. Cette conférence, ouverte à tous, associations familiales, salariés et grand public traitait de l adolescence, «Entre amour et autorité». Les écrans, les devoirs, la drogue, les fréquentations ont été les thèmes abordés par Nathalie GOUJON, psycho praticienne, du cabinet conseil «Chagrin scolaire». Faire autorité plutôt qu être autoritaire et responsabiliser les jeunes sont les éléments principaux à retenir de cette intervention. I 32

33 Les temps forts en 2017 nnovembre ndécembre Séminaire du 23 novembre à MACON A l issue d un conseil d administration, les membres de l équipe de cadres, du comité de pilotage des projets de service et de la délégation unique du personnel (DUP) ont rejoint les administrateurs pour un autre temps de réunion. Ce séminaire a été l occasion de présenter : b Les projets de service «Protection Juridique des Majeurs» et «Mesures Judiciaires d Aide à la Gestion du Budget Familial», projets qui traduisent de manière opérationnelle les axes et valeurs du projet associatif. b La politique Ressources Humaines ; les Ressources Humaines constituent une véritable richesse pour l Udaf, la politique RH permet de formaliser et valoriser nos pratiques, c est un véritable guide pour pérenniser notre environnement indépendamment des changements de personnes. Inauguration et portes ouvertes des locaux de CHAROLLES sous le signe de l inclusion Jeudi 21 décembre à CHAROLLES, des usagers du service protection juridique des majeurs ont participé à l organisation, à la décoration du hall d accueil et à l accueil des publics. Les visiteurs ont profité de photos exposées par un majeur, de l exposition des portraits «Majeurs protégés, majeurs citoyens» de l Udaf du Haut Rhin, d une présentation de l institution et des services par des administrateurs et des salariés. Un très bel après midi où usagers, salariés, administrateurs, partenaires se sont côtoyés, ont échangé et fait connaissance. L inclusion, un très bon levier pour la prise en compte de la parole des usagers et la reconnaissance du travail de l Udaf. I 33

34 Le réseau et les partenaires Sur le plan national : Assemblée Générale de l Unaf à BLOIS, les 24 et 25 juin 2017 En présence d Agnès BUZYN, Ministre des solidarités et de la santé Rencontre annuelle des présidents et directeurs d Udaf à MONTAUBAN Les 18 et 19 mars 2017, Bernard DESBROSSES et Françoise DEFRASNE participaient à cette rencontre proposée par l Union nationale des associations familiales (Unaf). L occasion pour la Présidente de l Unaf, Marie-Andrée BLANC, de rappeler la participation active de l Unaf aux travaux soutenus par les pouvoirs publics : l Unaf est ainsi présente dans les trois composantes du Haut conseil de l enfance, de la famille et de l âge, mis en place fin L Unaf est également active dans les travaux menés par le ministère sur les actions liées à la parentalité. Sous la présidence de Marie-Andrée BLANC, Présidente de l Unaf, cette assemblée a réuni près de 500 militants familiaux venus de Métropole et de l Outremer à laquelle s est jointe, en fin de matinée, Agnès BUZYN, Ministre des solidarités et de la santé. Dans son discours, la présidente de l Unaf est revenue sur les enjeux prioritaires pour les familles. Elle a rappelé la nécessité de «Donner confiance aux familles» et formulé auprès de la Ministre, des propositions concrètes. L Unaf a confirmé à la ministre sa volonté de s associer pleinement aux réflexions et travaux qu elle sera amenée à mettre en œuvre durant cette nouvelle mandature et apporter ainsi sa contribution aux politiques publiques pour les familles. Pour la Ministre : «La politique familiale n est pas une politique solitaire, c est une politique partenariale, j en suis convaincue. Être ministre de la famille ce n est pas seulement travailler pour les familles, c est aussi travailler avec les familles». 4 administrateurs, dont le président et les vices présidents, ainsi que la directrice générale et la chargée d animation action familiale, ont participé à cette rencontre. A cette rencontre ont également été présenté les constats et recommandations issus des rapports de la Cour des Comptes, un point d information sur le chantier «développement associatif» et la présentation des 10 propositions de l Unaf pour un pacte quinquennal en faveur des familles. Journée Présidents des Udaf et Uraf et Directeurs des Udaf à Paris Le 14 octobre 2017, Bernard DESBROSSES et Françoise DEFRASNE participaient à cette journée proposée par l Union nationale des associations familiales (Unaf). A cette occasion, la Présidente de l Unaf, Marie-Andrée BLANC, s est exprimée sur les grands sujets actuels de politique familiale en particulier sur le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2018 et les réductions à l encontre des familles. n n n I 37

35 Le réseau et les partenaires Le thème majeur de la journée portait sur la stratégie logement du gouvernement en présence de Julien DENORMANDIE, secrétaire d Etat auprès du Ministre de la cohésion des territoires et de deux experts, Pierre MADEC, économiste à l observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) et Jean-Claude DRIANT, professeur à l école d urbanisme de Paris. Cette rencontre a aussi permis d aborder l actualité du réseau par Guillemette LENEVEU, Directrice générale, et de restituer les résultats de l enquête menée autour des contrats aidés visant à mesurer l importance du recours des Unions à ce type d emploi. Sur le plan régional : L Union régionale des associations familiales de Bourgogne Franche-Comté (Uraf BFC) 3 administrateurs de l Udaf 71 sont membres du Conseil d administration de l Uraf BFC, ils ont participé à 6 conseils d administration et 3 réunions du Bureau. Participations aux journées, groupes de travail et formations nationales : 4Groupe de Travail évaluation interne Point conseil budget (PCB), les 07 et à PARIS : Mme GARDIN (salariée) 4Groupe de Travail Point conseil budget (PCB), le à PARIS : M. ANGARAMO (administrateur) et Mme GARDIN (salariée) 4Journée nationale Microcrédit et surendettement, le à PA- RIS : Mmes GARDIN et CHAMBADE (salariées) 4Journée nationale Caisse d allocations familiales (CAF), le à PARIS : M. BISSARDON (administrateur) 4Journée des référents développement associatif, le à LILLE : Mme MAUGARD-DUBOIS (chargée d animation de l action familiale) et référente du plan local de développement associatif (PLDA) En 2017, l Uraf BFC, entité née en 2016, suite à la fusion de l Uraf Bourgogne et de l Uraf Franche-Comté, a travaillé sur la construction de son nouveau projet associatif. Soutenue dans cette démarche par un cabinet conseil, dans le cadre du Dispositif local d accompagnement (DLA), des membres (administrateurs et salariés) des 7 Udaf composant l Uraf, se sont réunies 7 fois sur l année Ce projet associatif, outil de management et de communication, a pour objet de fédérer les parties prenantes autour des finalités et au regard des valeurs de la nouvelle Uraf BFC. Après l établissement d un état des lieux/diagnostic, des besoins ont été identifiés, des objectifs et critères dévaluation déterminés, des moyens à mettre en œuvre décidés, un plan d actions, pour les années à venir, proposé. Ce projet associatif reste à valider puis à faire vivre. A souligner également l implication d une administratrice et de 2 salariées de l Udaf 71 aux travaux sur la santé de l Uraf. En 2017, elles ont participé à 2 comités de pilotage en vue d un projet régional, soutenu par l Agence régionale de santé (ARS), sur le thème «parcours en santé mentale : coordination des acteurs» ; projet qui verra le jour en Journée nationale Plateforme microcrédit, le à PARIS : M. ANGARAMO (administrateur) I 35

36 Les associations familiales b L Udaf de Saône-et-Loire regroupe 70 associations, fédérations et mouvements familiaux avec plus de 4828 familles adhérentes. Elle défend activement les intérêts de l ensemble des familles du département. b Les mouvements à but général Familles Rurales (FR) - Familles de France (FF) - Familles Catholiques (AFC) - Familles Laïques (UFAL) - Confédération Syndicale des Familles (CSF) Associations familiales Protestantes (AFP) Ces associations agissent dans des domaines dits généraux tels que l engagement familial, le soutien à la parentalité, l éducation, la santé, le logement, etc. b Les mouvements à but spécifique Association Départementale de Conjoints Survivants et Parents d Orphelins (FAVEC) - Fédération départementale Aide à Domicile en Milieu Rural (ADMR) - Maisons Familiales Rurales (MFR) - Enfance et Familles d Adoption (EFA) - Association des Paralysés de France (APF) - Union Nationale des Familles de Malades et Handicapés Psychiques (UNAFAM) UNAPEI Papillons blancs + Oasis APEI - Association Jumeaux et Plus - Jonathan Pierres Vivantes Ces associations interviennent sur des thématiques plus spécifiques : entraide face à une situation particulière, consommation, aide à la personne, handicap, etc. b Les associations non fédérées et les membres associés Association Familiale du Tournugeois - Famille Chalonnaise - Famille Gueugnonnaise - Association Nationale pour les Enfants Intellectuellement Précoces (ANPEIP) Association des Familles Victimes des Accidents de la Circulation (AFVAC) - Génération Mouvement - Association de Défense des Malades Hospitalisés et des Personnes Agées en Etablissement (AMHE) I 36

37 L activité des associations b Les mouvements à but général Familles de France : Fédération de Saône et Loire La Fédération départementale est affiliée à la fédération nationale familles de france. Elle groupe 7 associations familiales et une antenne dans le département qui adhèrent toutes à l Udaf 71. La Fédération a pour but : 4 De valoriser le projet familial des hommes et des femmes inspirés par une ferme volonté d engagement 4 D œuvrer pour que les parents puissent accueillir et élever le nombre d enfants qu ils désirent 4 D une manière générale, de faire respecter les droits moraux et matériels des familles adhérentes aux associations fédérées Le siège social de la Fédération est fixé 4 place de la libération BLANZY La Fédération a pour objet : 4 De contribuer à la promotion des familles adhérentes et de défendre leurs intérêts légitimes en tant qu usagers, consommateurs, locataires et habitants par tous moyens appropriés 4 De développer entre les familles, sans distinction de confessions, d options politiques, de catégories professionnelles, de nationalité, de dimension de famille ni d origine géographique, un esprit d entraide et de solidarité, et de gérer dans ce but tous services d intérêt familial 4 De faciliter et de coordonner l activité FAMILLES DE FRANCE associations familiales du département et de contribuer à la création de nouvelles associations FAMILLES DE FRANCE 4 De collaborer avec tous organismes pour les questions qui concernent la famille, participer à la réflexion et à l action de l Udaf dont elle est membre 4 D agir auprès des élus et des administrations dans le sens d une politique familiale locale et nationale conforme, d associer les jeunes qui le souhaitent à l action du mouvement familial 4 De contribuer par tous moyens légaux à l action du mouvement familial FAMILLES DE FRANCE, coordonnée au niveau national et international, par la Fédération nationale. 4 La Fédération peut avoir recours à tous les moyens d action comme l animation et la coordination des actions des associations familiales adhérentes. L organisation de services, conférences, colloques, sessions d information ou de formation, fêtes, manifestations diverses. 4 Ces services doivent être destinés aux familles et personnes adhérentes. 4 La Fédération doit participer et collaborer activement aux activités de l Union Départementale des Associations Familiales Familles de Saône et Loire adhèrent à FAMILLES DE FRANCE en Les associations adhérentes sont : 4 L Association familiale de l Autunois 4 L Association Familiale Creusotine 4 L Association Familiale de Digoin 4 Familles du Mâconnais 4 L Association Familiale du Canton de Montchanin 4 Familles de France en Bassin Montcellien 4 L Association Familiale du canton de Paray le Monial 4 Et une antenne à Chalon sur Saône. En 2017 : Régis YOT succède à Christiane THERRY à la nouvelle présidence du conseil. Roger TISSIER succède à Régis YOT à la trésorerie. L activité de la fédération au cours de l année 2017 : 4 Enquête rentrée scolaire avec résultats du coût de la rentrée en Saône-et-Loire pour un élève de 6ème 4 Représentation des locataires du parc Villéo. 4 Animations régulières en résidence pour personnes âgées. 4 Partenariat avec la prévention routière, mise en place de modules présentés par les associations sous forme de conférence. 4 Participation au salon «EVOLUVIES» à CHALON-SUR- SAONE Plus de 5000 kms ont été parcourus par les membres du Conseil d Administration afin de représenter la Fédération, dans les diverses commissions. n n n I 37

38 L activité des associations Les bénévoles ont continué les activités : l animation en maison de retraite, la défense du consommateur, l information des familles. Lors de l assemblée générale, l ancienne Présidente Christiane THERRY, nous a permis de rencontrer Mr VANESSON, Délégué général de l association «VERS LE HAUT», véritable laboratoire d idées ayant pour but l amélioration de l éducation de notre jeunesse. LA LUDOTHEQUE de l Association Familiale Creusotine : Animée par un groupe de 10 bénévoles, elle est un lieu ouvert sur l extérieur. Elle favorise les rencontres intergénérationnelles au travers de différents ateliers et d après-midi jeux. Elle propose environ 200 jeux et jouets à la location, à coût moindre, source d économie pour les familles et de nombreuses animations avec des jeux variés, coopératifs ou compétitifs, d équilibre, de mémoire, de hasard, de stratégie auprès d un public large, de la petite enfance aux personnes âgées et auprès d adultes porteurs de handicap. Familles rurales : Fédération de Saône et Loire 4 associations locales adhèrent au mouvement : 4 Familles Rurales de CHAUFFAILLES 4 Familles Rurales de LA CHAPELLE DE GUINCHAY 4 Familles Rurales AUTUNOIS MORVAN 4 Familles Rurales ST MAURICE LES CHATEAUNEUF Les AFC sont un cadre d engagement et d entraide offert à tous ceux qui veulent agir dans la société au service de la famille à la lumière de l enseignement de l Eglise Catholique. Diverses activités sont organisées, de type : 4 Bourse aux jouets 4 Initiation et cours d informatique 4 Cours de couture, tricot, crochet 4 Remise chez les commerçants 4 Achat groupé fioul 4 Voyages culturels Fédération Départementale des Associations Familiales Catholiques Quatre associations familiales catholiques sont présentes sur le département : CHALON-SUR-SAONE (Président : Lionel GRENIER), MACON et sa région (Présidente : Béatrice LORNE), Région du CHAROLAIS (Président : Claude DE CHANGY), Région AUTUNOISE (Président : François LALLEMAND). Il s agit de: 4Valoriser la famille fondée sur le mariage et ouverte à la vie comme chemin de bonheur et d épanouissement de la personne. 4Discerner localement les besoins des familles et prendre des initiatives pour y répondre: services, rencontres, formations, aides éducatives... 4Etre une force de proposition permanente auprès des acteurs économiques, sociaux et politiques, pour que le choix de la famille et l accueil de l enfant soient facilités. 2 représentants AFC siègent au Conseil d Administration de l Udaf. I 38

39 L activité des associations Association Familiale Protestante Mâconnais-Clunisois L AFP-MC a été crée le 8 avril Union des Familles Laïques Fédération de Saône et Loire Activités 2017 : 4Conférence sur le projet «ITER» par Jean JACQUINOT, le 5 octobre : ITER (en latin le «chemin») est l un des projets les plus ambitieux au monde dans le domaine de l énergie. 35 pays sont engagés dans la construction du plus grand tokamak jamais conçu, une machine qui doit démontrer que la fusion l énergie du Soleil et des étoiles peut être utilisée comme source d énergie à grande échelle, non émettrice de CO2, pour produire de l électricité. 4Conférence sur la laïcité, par Charles ARAMBOUROUX, le13 décembre. Confédération syndicale des familles Mâconnais - Clunisois Activités : 4 Organisation d une «journée Famille» le samedi 1er Juillet à LUX avec des activités de chants, ateliers divers, jeux d extérieur 4 Participation à l AG des AFP le 7.10 à PARIS 4 Réunion du Conseil d Administration de l AFP-MC le à MACON 4 Participation au travail d organisation d une convention nationale sur les questions d éthiques, de bioéthiques, la famille, etc., qui se tiendra du 6-8 juillet 2018 à MACON A noter que l Association familiale protestante Mâconnais-Clunisois et celle de la Bresse ont rejoint l Udaf 71 en octobre Projection du film «la sociale» et échanges autour du rôle du ministre Ambroise CROIZAT, l un des fondateurs de la Sécurité sociale, au lycée Léon Blum du Creusot, à la demande de professeurs, les 20 et 27 janvier. A noter en 2017 : l UFAL 71 a changé de dirigeant, Alexandre MAGNY est devenu le nouveau Président L année 2017 a été une année chargée en réunions et consultations diverses (Commission départementale de coordination des actions de prévention des expulsions locatives (CCAPEX), au titre de représentant Udaf 71, à la commission territoriale de CHALON, nos permanences locatives, 166 commissions d attributions logements Numériques ( c est-à-dire à distance par tablette à domicile), les réunions diverses OPAC Saône-et-Loire à CHALON, MACON, PARAY-LE-MONIAL, les déplacements pour l Udaf, l Agence départementale pour l information sur le logement (ADIL), les forums, les séminaires, les maisons de quartier, etc.). Cela ne représente pas moins de 216 réunions ou consultations diverses, près de 1694 heures de bénévolat, soit 12,3 % de plus par rapport à Cette augmentation importante s explique par le nombre plus élevé d attribution logement numérique, par le non remplacement du titulaire de Chalon et également par l étendue de nos permanences et du nombre de réunions et consultations dans les maisons de quartier. Dans le cadre des rencontres inter-régions confédérales, 4 membres de la CSF ont participé à deux rencontres inter-régionales du grand-est, une à MONTBELIARD et l autre à BELFORT. 3 de nos membres ont participé à la journée de formation «Développer son association et motiver de nouveaux bénévoles», organisée par l Udaf 71 et animée par l organisme UNAFOR. Les actions extérieures sur CHALON/SAONE : 4 Forum des associations 4 Stand et exposition médiévale à la fête de quartier du plateau St Jean 4 Stand information sur la CSF à la fête de quartier des Aubépins 4 Participation à l animation du marché de noël quartier des Aubépins I 39

40 L activité des associations b Les mouvements à but spécifique Fédération départementale des services d aide à domicile Objectifs généraux La mission première de l ADMR est de permettre aux familles et aux personnes de bien vivre chez elles. L ADMR s adresse à des personnes autonomes, libres de choisir la prestation qui leur convient. Le mode d intervention de l ADMR est fondé sur : 4une action de proximité, décentralisée, pour être au plus près des personnes et leur proposer une offre de service qui réponde bien à leurs attentes ou besoins 4une action solidaire, à travers de petites équipes de bénévoles issues de la population locale, qui développent une action collective créatrice de lien social entre toutes les composantes de la population. Cette action vise à créer de nouvelles solidarités là où celles qui existaient se révèlent défaillantes ou inexistantes. L ADMR privilégie avant tout l établissement d une relation qui humanise les interventions quotidiennes et apporte une dimension d échange et de reconnaissance mutuelle entre la personne aidée, le bénévole et le professionnel d intervention. Activités L ADMR intervient dans 4 grands domaines : l aide à la vie quotidienne, l action socio-éducative, la santé et le développement local. Et propose des services en direction : Des familles : l ADMR propose une large gamme de services avec différents intervenants : les Techniciennes de l intervention sociale et familiale (TISF), les Auxiliaires familiales, les Educatrices et Auxiliaires de puériculture. Des Personnes Agées, Handicapées et Malades : pour leur permettre de rester chez elles et d y être bien, l ADMR apporte des services comme le portage de repas, l aide ménagère, les soins infirmiers à domicile, la téléassistance Tous Publics : l ADMR dispose d un service mandataire pour aider les particuliers employeurs dans la gestion de leurs obligations contractuelles. Elle propose également une activité «Homme toutes mains». 32 associations ADMR adhèrent à l Udaf. Elles sont implantées sur 6 secteurs (Bresse Nord, Bresse Sud, Mâconnais, Brionnais, Charolais et Chalonnais). A noter la fusion de 2 d entre elles, les ADMR «CUISERY-TOURNUS» et «MONTPONT EN BRESSE» sont devenues ADMR CUISERY MONTPONT- EN-BRESSE. Association départementale de conjoints survivants et parents d orphelins La FAVEC compte 301 adhérents en Saône-et-Loire pour l année 2017 et 8 sections : 4 AUTUN 4 CHALON SUR SAONE 4 CHAUFFAILLES 4 GUEUGNON 4 LA CLAYETTE 4 LE CREUSOT 4 LOUHANS 4 MACON La FAVEC œuvre au quotidien pour lutter contre l isolement des personnes veuves, par le biais de nombreuses activités organisées par les sections ; un voyage, dans l arrière-pays Niçois, a réuni 51 personnes. Des permanences sont régulièrement organisées aussi bien au niveau départemental que dans chaque section. Les personnes, nouvellement frappées par le veuvage, sont informés, par courrier, de l existence de l association. Des membres ont participé à une journée d information sur le thème de la trésorerie des associations. I 40

41 L activité des associations Fédération Territoriale Centre Sud des Maisons familiales rurales (MFR) de Bourgogne Franche-Comté La régionalisation a conduit le réseau des Maisons Familiales Rurales à revoir son organisation sur l ensemble du territoire de Bourgogne Franche-Comté : une Fédération Régionale Bourgogne-Franche-Comté a été créée et toutes les Fédérations Départementales ont fait l objet d une fusion-absorption avec la Fédération Régionale afin de mettre en place au 1er septembre 2017, 3 nouvelles Fédérations Territoriales (FT) : Ouest, Centre Sud et Est. Ainsi, les 4 MFR de Saône-et-Loire sont désormais rattachées à la : 4 FT Ouest pour la MFR d Etang-sur-Arroux 4 FT Centre Sud pour les MFR de La Clayette, Anzy-le-Duc et Mazille. Enfance et Familles d Adoption Section départementale L association est reconnue d utilité publique. Elle intervient dans l entraide et le conseil, accompagne les couples en situation de pré ou post-adoption. EFA 71 est un soutien à l adoption dans sa dimension humaine, éthique et suit 52 familles en Saône-et-Loire. L association est régulièrement en contact avec le service de l aide sociale à l enfance (ASE) du Conseil Départemental. Elle est membre d EFA national. EFA national publie trimestriellement une revue «Accueil», la seule spécialisée et consacrée à l adoption. C est également un organisme de formation, proposant des formations aux institutions, aux intervenants EFA (représentants aux commissions d agrément et aux conseils de familles). EFA national est régulièrement consultée lors de débats ou propositions de lois. En 2017, l association a organisé : 4 4 accueils postulants sur plusieurs sites en Saône-et-Loire 4 1 soirée témoignages 4 Un rassemblement festif 4 2 «cafés adoption» 4 Une conférence débat suivie d un atelier parentalité I 41

42 L activité des associations Association des paralysés de France section départemental (APF 71) APF milite au niveau national et dans tous les départements pour permettre aux personnes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés, d accéder à une égalité de droits et à l exercice de leur citoyenneté. L APF est une association de représentation et de défense des personnes en situation de handicap et de leur famille. 4 Actions de la délégation départementale de Saône-et-Loire en 2017 : Actions de sensibilisation : - Dans le cadre du temps après l école (TAP), en partenariat avec le Centre de loisirs éducatifs de MACON (CLEM), sur 5 communes du Mâconnais - Pour les salariés SNCF de CHALON/SAONE Actions d information: - Participation aux forums associatifs de MACON, CHALON, LE CREUSOT - Permanences du groupe relais de Chalon un jeudi par mois à l Espace Jean Zay - Espace d accueil et d accompagnement associatif, permanences téléphoniques tous les mardis matin Actions de revendication : - Passage de la «Caravane des oubliés» sur MONTCEAU, LE CREUSOT, CHALON, SAINT MARCEL, MACON et CRECHES SUR SAONE, avec rencontre du grand public et interpellation des candidats aux législatives sur leur programme. Jumeaux et Plus - l association 71 L association Jumeaux et Plus 71 est départementale. Elle est affilée à la fédération nationale Jumeaux et Plus qui a un comité scientifique à l écoute, un parrain, le professeur Jean-Claude PONS et une marraine, Elodie GOSSUIN. L association a été créée en Actions de représentation : Représentation active des personnes en situation de handicap : - Conseil départemental : Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), Commission des droits et de l autonomie des personnes handicapées (CDAPH), Commission exécutive (dite COMEX), - Préfecture : Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées (CDCPH), Commission départementale d aménagement touristique (CDAT), Commissions Sécurité d Arrondissement (SCDA) - Commissions d accessibilité : communales et intercommunales Actions d animation : - Locales : Groupes amitié à MACON, CHALON, LE CREUSOT et PARAY LE MONIAL Groupe dessin à MACON Groupe loisirs créatifs au CREUSOT - Départementales : Odyssée, repas de Noel, assemblée départementale - Régionale : Mouv APF rassemblement des acteurs APF de Bourgogne - Séjours vacances adaptées, organisés par la délégation (3) : COLMAR, PUY DE DOME, PARIS Actions ressources : - Semaine nationale des personnes en situation de handicap avec vente de brioches - Grand jeu national Handidon - Opération paquets cadeaux de Noël Les moyens à disposition des familles sont : 4 Une écoute et un support moral 4 Une centrale d achat et des partenaires 4 Des bourses aux vêtements et affaires de puériculture 4 Des rencontres lors de différentes manifestations 4 Un journal biannuel «Le Mille-pattes» n n n I 42

43 L activité des associations 4 Les temps fort pour 2017 Assemblée Générale et Carnaval : Ces deux manifestations en une se sont déroulées le samedi 18 février 2017 à SAINT VALLIER. Pour l Assemblée Générale, huit familles étaient présentes et deux pouvoirs ont été reçus pour participer aux votes. Le bureau en place depuis quelques années avait décidé de laisser la main et de passer les rênes à de nouveaux membres. Un nouveau bureau a donc été élu à l unanimité des voix : Angélique RUFIN Présidente Véronique PERNOT Trésorière Anne-Lise FALCONNET - Secrétaire Pour le carnaval, une quinzaine d enfants étaient déguisés. Les activités manuelles et crêpe-party ont terminé la journée en beauté. Pique-nique : C est lors de la superbe journée du dimanche 28 juin 2017 que s est déroulée la traditionnelle journée pique-nique, avec une visite guidée des grottes d AZE, le matin, suivie d un pique-nique convivial où chaque famille a apporté un plat de son choix. L après-midi s est déroulé agréablement en discussion de tous genres, de jeux de ballons et sieste pour les tous petits et certains grands. Bourses : La bourse d automne a eu lieu le dimanche 29 octobre à TOUR- NUS. Fête de Noël : La fête de noël s est tenue le dimanche 3 décembre au CREU- SOT. Après la venue très attendue du Père Noël, l après-midi s est poursuivi par un goûter apporté, pour la grande partie, par les familles. Dîner des parents : Celui-ci s est tenu le samedi 25 mars à la salle du Gîte de CHE- VAGNY SUR GUYE. Les sept couples présents ont discuté à bâtons rompus toute la soirée, tout en dégustant l excellent repas. Jonathan Pierres Vivantes 4 Objectifs généraux L association a pour objet l entraide bénévole morale et spirituelle pour ceux qui le désirent et la défense de l ensemble des intérêts matériels et moraux des familles dont un ou plusieurs enfants sont décédés. Cette entraide peut aussi s adresser aux frères et sœurs d un enfant décédé. L association organise des permanences à : MACON AUTUN et CHALON/SAONE 4 Temps forts 2017 : - Rencontre avec un journaliste pour la rédaction d un article qui paraîtra dans la revue «Objectif Chalon» A noter, le changement d adresse du siège social d AUTUN à CHALON : Antenne de Saône et Loire 38 B rue Michelet CHALON/SAONE 1300 familles adhérent au national. La formation des membres, à l écoute, est indispensable. - Formation à l écoute à Dijon suivie par 2 membres - Intervention de Nicolas MOSCOVITZ, thérapeute, lors d une permanence - Organisation d une tombola. - Journée de l amitié : croisière sur la Saône avec repas pour 20 de nos adhérents suivi d un moment de partage à la prairie Saint Nicolas - Participation au forum des associations à Chalon sur Saône - Parution d un article sur l association sur le journal de Saône et Loire - Présentation de JPV lors d une cérémonie du souvenir au crématorium de CRISSEY I 43

44 L activité des associations UNAFAM L Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques, créée en 1963, est reconnue d utilité publique. L Unafam regroupe, au niveau national, plus de familles, toutes concernées, avec pour objet de : 4S entraider et se former 4Agir ensemble dans l intérêt général L Unafam est présente dans toute la France, à travers 100 délégations départementales et 300 sites d accueil de proximité. 4L action dans l intérêt général par : - L orientation vers les lieux de soins ou d insertion - La représentation des usagers dans les instances médicales, médico-sociales et sociales - La participation auprès des instances consultatives chargées de définir la politique de santé mentale - La promotion et le soutien à la création de structures d accompagnement - La promotion de la recherche 4Les activités de la délégation de Saône et Loire sont : - Soutenir, informer, regrouper les familles - Représenter les malades et handicapés psychiques - Œuvrer pour l amélioration de leur prise en charge - Changer le regard de la société sur eux bénévoles y travaillent et y assurent ainsi : 4L entraide et la formation par : - L accueil dans les permanences locales - L information des familles Réalisation dans le cadre de la Journée Institionnelle I 44

45 Le conseil d administration de l Udaf 71 b Le Conseil d Administration est composé de 26 membres issus des différentes fédérations agréées à l Udaf de Saône et Loire. b Il convoque une fois par an ses adhérents en Assemblée Générale Ordinaire. b Celle-ci entend les rapports financiers, moraux, donne quitus aux administrateurs pour la gestion réalisée, décide des orientations à prendre tant au niveau budgétaire que politique. ben 2017, le Conseil d administration s est réuni 6 fois et le Bureau 9 fois. Président Bernard DESBROSSES (FF) Vice-Président Etienne DUMORTIER (FF) Secrétaire Michel BISSARDON (NF) Secrétaire adjoint Anne-Marie BONNOT (FF) Jean-Paul ANGARAMO (FF) MEMBRES DÉSIGNÉS Joseph BERNARDET (UNAFAM) Jocelyne COPIER (FAVEC) Bertrand DE BEAUREPAIRE (AFC) Noël GILIBERT (FR) Angélique RUFFIN (JUMEAUX ET PLUS) Violette MOUROUX (APF) Jean-Baptiste NEANT (JPV) Alain PIFFETEAU (FF) Alexandre MAGNY (UFAL) Philippe VIARDOT (UFAL) Vice-Président Bernard MOREY (NF) Trésorier Guy LONGEPIERRE (FF) Trésorier adjoint Maurice PORTRAIT (ADMR) Gilles GUYOT (NF) MEMBRES ÉLUS Jean Claude CHEVILLOT (CSF) Béatrice LORNE (AFC) Marie-Elyse MEHU (FF) Christiane METERY (FF) Colette PILLARD (UFAL) Roger TISSIER (FF) Régis YOT (FF) + 4 Membres invités permanents : ANPEIP BOURGOGNE (Association Nationale pour les Enfants Intellectuellement Précoces) Membres associés : AMHE (Association de Défense des Malades Hospitalisés et de Personnes Agées en Etablissements) AFVAC (Association des Familles Victimes des Accidents de la Circulation) GENERATIONS MOUVEMENT 71 (Fédération de Saône et Loire) I 45

46 L Udaf en chiffres Répartition des charges Répartitiondes charges 0% 1% Achats ,50 6% 1% 4% 1% 2% 8% Services extérieurs et autres ,18 Charges de personnel ,58 Charges de structure ,39 Charges financières ,49 77% Charges exceptionnelles 4 872,98 Dotations aux amortissements ,11 Ressources ,86 Charges de personnel ,58 Autres charges ,05 Dot/prov.risques&charges expl ,70 Engag.à réaliser/projet ass ,70 Répartition des ressources ,09 87% ,74 7% ,70 1% ,33 5% Action Familiale Accueil familial des personnes agées personnes handicapées MJAGBF PJM o 3255 bénéficiaires tous services confondus o 127 salariés ETP (Équivalent temps plein) o 4828 familles adhérentes o 70 associations familiales o 205 représentations familiales o 16 mouvements familiaux o 9 commissions et/ou groupes de travail I 46

47 Organigramme fonctionnel PRESIDENCE Bernard DESBROSSES Conseil d'administration Jean Paul ANGARAMO Conseil d'administration Guy LONGEPIERRE DIRECTION GENERALE Françoise DEFRASNE POLE INTERVENTIONS SOCIALES Michel CHAINTREUIL FONCTIONS SUPPORTS ACTION FAMILIALE Vie Institutionnelle Gestion des représentations Fonctionnement statutaire Donner avis aux pouvoirs publics Représentation des familles Sylvie SANGOUARD Animation du réseau des associations Françoise DEFRASNE ACCOMPAGNEMENT BUDGETAIRE Point Conseil Budget (PCB) Aide Educative Budgétaire (AEB) Procédure de Rétablissement Personnel (PRP) Françoise DEFRASNE Véronique VENET/Françoise DEFRASNE ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES & DE LA PARENTALITE Réseau d'ecoute d'appui & d'accompagnement aux Parents (REAAP) Mesure Judiciaire d'aide à la Gestion du Budget Familial (MJAGBF) Accueil Familial de Personnes Agées et/ou Personnes Handicapées (AFPAPH) Rémi THERME Michel CHAINTREUIL Amanda PELLETIER Mesure d'accompagnement Judiciaire (MAJ) Michel CHAINTREUIL ACCOMPAGNEMENT SOCIAL & PROTECTION JURIDIQUE Protection Juridique des Majeurs (PJM) - Accueil - Accompagnement social - Expertise juridique - Expertise patrimoine immobilier - Expertise valeurs mobilières - Gestion Administrative - Gestion Comptable Information et Soutien aux Tuteurs Familiaux (ISTF) Sauvegarde de justice Curatelle Tutelle Mesures ad'hoc Amanda PELLETIER Emeline RAJAUD Julie JANNEL Véronique VENET Bruno METY Martine LAVAUD Marie Claire JAMBON Amanda PELLETIER Gestion & Comptabilité Générale Marie Claire JAMBON/Sylvie MARTIN Ressources Matérielles Sylvie SANGOUARD Courrier & Gestion Electronique Documentaire Amanda PELLETIER Archivage Myriam LAFONTAINE Système informatique Fabien CHAINTREUIL Amélioration continue de la Qualité, CNIL Myriam LAFONTAINE Ressources Humaines Daniela MOREL/Sylvie MARTIN Communication Françoise DEFRASNE I 47

48 Une institution des services UNE INSTITUTION, DES SERVICES Depuis 1945, l UDAF s engage auprès des familles Avec plus de 150 bénévoles et 132 salariés INSTITUTION L'Union Départementale des Associations Familiales de Saône-et-Loire est gérée par un Conseil d'administration composé d'administrateurs bénévoles, dont le Président est Bernard DESBROSSES. 4 MISSIONS Donner avis aux pouvoirs publics sur les questions d ordre familial Représenter officiellement l ensemble des familles auprès des pouvoirs publics Gérer tout service d intérêt familial confié par les pouvoirs publics Défendre les intérêts matériels et moraux des familles, s ils sont mis en cause en exerçant l action civile devant les juridictions Elle rassemble 70 associations familiales représentant plus de 5500 familles Elle anime le réseau des associations familiales par des rencontres, des formations, l organisation d évènements, la communication, etc. ACCOMPAGNEMENT BUDGETAIRE ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES ET DE LA PARENTALITE POLE INTERVENTIONS SOCIALES AU SERVICE DE TOUTES LES FAMILLES Point Conseil Budget (PCB) Aide Educative Budgétaire (AEB) Procédure de Rétablissement Personnel (PRP) Réseau d'ecoute d'appui et d'accompagnement aux Parents (REAAP) Mesure Judiciaire d'aide à la Gestion du Budget Familial (MJAGBF) Accueil Familial de Personnes Agées et/ou Personnes Handicapées (AFPAPH) Plus de 150 représentants exerçant bénévolement leur mandat auprès de différents organismes, dans le cadre de : L action sociale Le logement L éducation et la formation La santé L action économique ainsi que dans les CCAS (Centres Communaux d Action Sociale). ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET PROTECTION JURIDIQUE Mesure d'accompagnement Judiciaire (MAJ) Mesure Judiciaire de Protection des Majeurs (MJPM) Information et Soutien aux Tuteurs Familiaux (ISTF) Union Départementale des Associations Familiales de Saône-et-Loire 35 ter rue de l Héritan - CS MACON CEDEX I 48

49 Organisation de nos sites ORGANISATION DE NOS SITES Anost Autun Epinac Navilly Etang-sur-Arroux Couches Chagny Verdun Pierre de Bresse Bourbon Issy Guegnon Digoin Toulon Le Creusot Ecuisses Montchanin Blanzy Perrecy Geneland Paray-le-Monial Montceau - les-mines Charolles Joncy Cluny Buxy Givry Chalon - sur-saône Sennecey Tournus St Gengoux Lugny St Martin Romenay Mervans Louhans Savigny Varennes Cuiseaux Dompierre Matour Tramayes Mâcon La Clayette Sectorisation par antenne Marcigny Chaufailles SIÈGE MÂCON 35 ter rue de l Héritan - CS MACON Cedex - Tél. : PRÉSIDENT ET 1 CONSEIL D ADMINISTRATION 1 DIRECTRICE GÉNÉRALE 1 CHEF DES SERVICES SERVICE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS 1 chef de service adjoint 1 cadre technique social 17 mandataires judiciaires 8 secrétaires 2 agents d accueil PATRIMOINE IMMOBILIER 1 conseiller technique 1 secrétaire COMPTABILITÉ 6 comptables JURIDIQUE 1 déléguée aux affaires juridiques PATRIMOINE MOBILIER 3 secrétaires AUTRES SERVICES ACTION FAMILIALE 1 assistante de direction 1 chargée d animation 1 secrétaire POINT CONSEIL BUDGET 1 référente sociale RESEAU D ECOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS 1 animateur AIDE À LA GESTION DU BUDGET FAMILIAL 1 chef des services 2 déléguées aux prestations familiales 1 secrétaire ACCUEIL FAMILIAL PERSONNES AGEES ET HANDICAPEES 1 intervenante sociale 1 secrétaire FONCTIONS SUPPORT 1 responsable du service comptable 1 cadre technique gestion sociale et comptable 1 responsable ressources humaines 1 responsable service informatique 1 responsable amélioration continue de la qualité 1 secrétaire encadrement 3 agents au service courrier et à la gestion électronique documentaire 1070 personnes protégées 65 SALARIÉS Union Départementale des Associations Familiales de Saône-et-Loire 35 ter rue de l Héritan - CS MACON CEDEX ANTENNE CHALON SUR SAÔNE 49 Avenue Boucicaut - CS CHALON SUR SAONE Cedex Tél. : SERVICE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS 1 chef de service adjoint 1 cadre technique social 15 mandataires judiciaires 8 secrétaires 1 agent d accueil 986 personnes protégées ANTENNE LE CREUSOT 15 Bd Henri Paul Schneider LE CREUSOT Cedex - CS Tél. : SERVICE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS 1 chef de service adjoint 1 cadre technique social 12 mandataires judiciaires 6 secrétaires 1 agent d accueil 707 personnes protégées ANTENNE CHAROLLES 3 Esplanade des Provins CHAROLLES Tél. : SERVICE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS 1 chef de service adjoint 1 cadre technique social 10 mandataires judiciaires 4 secrétaires 1 agent d accueil SERVICE AIDE A LA GESTION DU BUDGET FAMILIAL 2 déléguées aux prestations familiales 1 secrétaire 637 personnes protégées 26 SALARIÉS 21 SALARIÉS 20 SALARIÉS I 49

50 Ieee Notes I 50

51 Notre nouvelle plaquette de présentation du service MJAGBF Les parents peuvent être concernés par des difficultés financières qui fragilisent leur famille. Restaurer de bonnes conditions de vie, c est privilégier un cadre de vie sécurisant pour les enfants et favoriser la cohésion de la famille. En quoi consiste la MJAGBF? Mesure d aide éducative décidée par le juge des enfants, pour la protection et dans l intérêt de vos enfants Durée maximum 2 ans renouvelable si besoin Aide et conseil à la gestion du budget familial Soutien aux parents Comment se déroule le suivi? Accompagnement personnalisé : prise en compte de votre situation et de vos attentes afin d envisager avec vous des objectifs Gestion par l udaf des prestations familiales uniquement Suivi budgétaire et soutien administratif : élaboration d un budget, priorisation des dépenses, aide à la constitution de demandes de secours, de dossier de surendettement... Echanges réguliers avec vous : visites à domicile, permanences A quoi sert-elle? Garantir l utilisation des prestations familiales pour les besoins de vos enfants (logement, entretien, santé, éducation...) Rétablir les conditions d une gestion autonome des prestations familiales par vos soins Bon à savoir : ADRESSE UTILE Tribunal pour Enfants Palais de justice 8 rue de la préfecture MÂCON cedex S adresser soit : à un travailleur social (assistant social, éducateur, conseiller du conseil départemental, d une association ou autre organisme social) au juge des enfants en lui écrivant En lien avec qui? Travail en partenariat avec différents acteurs en lien avec votre situation : conseiller OPAC, assistant social, éducateur AEMO Échange avec le juge des enfants : écrits et audiences Quelques précisions La mesure n a pas d incidence sur votre autorité parentale ni sur votre capacité juridique (droit de vote, devoir civique). La mesure est financée par le prestataire en charge du règlement des prestations familiales (CAF,MSA). Les parents ne participent pas au financement de cette mesure.