Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :"

Transcription

1 Raison d être Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] Les examens Finance d entreprise avancée [FN2] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme parfois «spécifications d évaluation», présente la matière par l examen et la pondération liée à chaque matière. Il donne les sujets traités et les niveaux de connaissance pour chaque sujet général, ainsi que les objectifs d apprentissage connexes. Les objectifs d apprentissage ont été conçus de façon à ce que les candidats acquièrent les compétences correspondantes. De plus, le plan contient de l information sur la proportion des examens accordée à chaque type de questions (c.-à-d. choix multiple, problèmes quantitatifs, etc.). Utilisation Les candidats devraient utiliser le plan d examen dans le cadre de leur préparation à l examen. Il se peut que le plan d examen ne contienne pas tous les sujets compris dans le matériel didactique. Toutefois, les candidats ont la responsabilité d acquérir une connaissance générale de tous les sujets qui ne font pas partie du plan d examen, car ces sujets seront évalués dans les travaux pratiques et les documents de révision. En outre, l étude des sujets qui ne font pas partie du plan d examen permettra aux candidats de mieux comprendre les concepts de la finance. Objectif de l examen Cet examen de portée globale d une durée de 4 heures a pour objectif d évaluer les connaissances préalables aux cours PA1 et PA2 que doivent posséder les candidats au titre de CGA. L examen vise donc à s assurer que les candidats ont les connaissances générales nécessaires en finance pour bien réussir les cours de synthèse de l Association. Lignes directrices pour les questions d examen i) Types de question Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Type de question Questions à choix multiple Questions à court développement et/ou courtes études de cas axées sur les notions et les calculs Description Les questions peuvent porter sur des concepts de la finance ou peuvent exiger des candidats qu ils fassent preuve d aptitudes techniques ou analytiques pour obtenir la bonne réponse. Les questions peuvent se concentrer sur les aspects techniques ou analytiques de la matière. De courtes études de cas de synthèse sont parfois utilisées pour rassembler plusieurs sujets. Par exemple, dans un problème, on peut demander aux candidats de présenter des solutions de rechange et d appuyer leurs recommandations au moyen d une analyse numérique. Pondération en pourcentage 20 % à 30 % 70 % à 80 % ii) Contenu des questions Le tableau suivant est structuré selon la matière par l examen et contient de l information sur les sujets, les objectifs d apprentissage, la pondération, les compétences et les niveaux. Les compétences rattachées à une leçon particulière sont présentées d une façon indépendante des objectifs d apprentissage. Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 1 de 16

2 Tableau 1. Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] Matière Compétences comprises dans la leçon Pondération 1. Les marchés fiananciers et le risque de portefeuille 6 % à 9 % 1.1 Le transfert de la richesse 1.2 Les investissements dans des actifs réels 1.3 Les décisions d investissement et de consommation 1.4 L efficience du marché 1.5 L estimation du rendement du portefeuille et du risque de portefeuille 1.6 Les portefeuilles efficients et la droite du marché Évaluer comment le marché financier facilite le transfert de la richesse d une période à l autre Examiner l utilisation du taux marginal de rendement pour déterminer l investissement optimal dans des actifs réels Examiner la notion d indépendance entre les décisions d investissement dans des actifs réels et les préférences de consommation Comparer les trois formes d efficience du marché, et faire ressortir l importance de l efficience du marché dans la mesure du risque et du rendement Identifier le risque d un portefeuille en calculant la corrélation entre les rendements de deux actifs et évaluer l incidence de la diversification sur le risque de portefeuille à l aide d un tableur Identifier l ensemble efficient de portefeuilles et examiner comment le risque systématique est appliqué à la droite du marché CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:10 Évalue les investissements de capitaux, les fusions et les acquisitions ou la vente d une entreprise, et formule des CP:ENV:02 Formule des recommandations relatives aux décisions de gestion dans le contexte de conjonctures économiques et de situations géopolitiques élargies CP:ENV:03 Prévoit et discerne les facteurs liés au marché et les intérêts des parties prenantes, et adapte les décisions et processus de gestion CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle LEAD:SO:09 Évalue les coûts et les avantages sociaux liés à l obtention des ressources dont l organisation a besoin pour atteindre ses objectifs 1.7 Le risque et le rendement d un titre unique MEDAF Faire ressortir comment le risque systématique est appliqué dans le modèle d évaluation des actifs financiers (droite d équilibre des titres) et évaluer la droite caractéristique d un titre à l aide d un tableur 1.8 Les problèmes liès à Évaluer la relation entre les la délégation gestionnaires et les actionnaires ainsi que les problèmes d éthique qui peuvent en découler Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 2 de 16

3 Compétences comprises dans la leçon Pondération 2. La gestion des investissements en contexte d incertitude 8 % à 12 % 2.1 La valeur actualisée nette et le taux de rendement interne 2.2 L estimation des flux de trésorerie 2.3 Le calcul de la valeur actualisée nette 2.4 Les autres techniques d évaluation 2.5 Les projets économiquement dépendants Identifier comment les entreprises utilisent la valeur actualisée nette et le taux de rendement interne pour évaluer les propositions de projets d investissement Identifier comment évaluer les flux de trésorerie aux fins de la gestion des investissements Évaluer un projet en utilisant la méthode de la valeur actualisée nette Évaluer un projet à l aide des techniques du taux de rendement interne, du taux de rendement moyen, de l indice de rentabilité et du délai de récupération Évaluer des projets économiquement dépendants et créer une feuille de calcul pour calculer la valeur actualisée nette ainsi que l indice de rentabilité et déterminer s il convient d accepter ou de rejeter un projet CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:06 Élabore des prévisions et des plans financiers en fonction des plans stratégiques et opérationnels d une organisation ou d un particulier CP:FIN:10 Évalue les investissements de capitaux, les fusions et les acquisitions ou la vente d une entreprise, et formule des CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:02 Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles 2.6 L ajustement en fonction de l inflation Expliquer l incidence de l inflation sur la gestion des investissements et comparer les deux méthodes de prise en compte de l inflation 2.7 La gestion des investissements et le risque systématique Évaluer des projets à l aide du risque systématique 2.8 La gestion des investissements et le risque total Évaluer des projets à l aide de l analyse du risque total et créer une feuille de calcul pour effectuer une analyse de sensibilité de la valeur actualisée nette d un projet 2.9 Le rationnement du capital Évaluer des projets dans des conditions de rationnement du capital Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 3 de 16

4 Compétences comprises dans la leçon Pondération 2.10 Le processus de gestion des investissements Expliquer les étapes de la gestion des investissements 2.11 Les plans et le contrôle de la gestion des investissements Expliquer les méthodes de contrôle des dépenses en capital Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 4 de 16

5 Compétences comprises dans la leçon Pondération 3. Les sources de fonds à long terme 9 % à 13 % 3.1 Le financement bancaire 3.2 L éthique du crédit 3.3 Les obligations 3.4 Le refinancement des obligations 3.5 Les actions privilégiées 3.6 Le refinancement des actions privilégiées 3.7 Les actions ordinaires 3.8 Les bons de souscription et les titres convertibles 3.9 L émission de titres Évaluer les options de financement bancaire Examiner les problèmes de délégation et d éthique dans le cadre des activités de crédit Évaluer les émissions d obligations en fonction de leurs caractéristiques et de leurs clauses Recommander ou non à une société le refinancement d une émission d obligations Comparer les divers types et caractéristiques des actions privilégiées Recommander ou non à une société le refinancement d une émission d actions privilégiées Identifier les droits des porteurs d actions ordinaires, notamment les droits de vote des administrateurs Évaluer l utilisation de titres convertibles et de bons de souscription pour améliorer l attrait des émissions de titres d emprunt ou de capitaux propres, et passer en revue leur évaluation fondamentale Passer en revue les problèmes de délégation concernant l émission de titres CP:FIN:01 Formule des recommandations en matière de financement pour permettre la réalisation des buts de l organisation CP:FIN:02 Formule des recommandations quant à la structure du capital de l organisation afin de maximiser la valeur de l organisation CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:08 Analyse les instruments financiers nécessaires pour répondre aux besoins de l organisation et formule des CP:ENV:03 Prévoit et discerne les facteurs liés au marché et les intérêts des parties prenantes, et adapte les décisions et processus de gestion PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:04 Protège le public PR:EC:05 Planifie et exerce un contrôle diligent PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle LEAD:SO:09 Évalue les coûts et les avantages sociaux liés à l obtention des ressources dont l organisation a besoin pour atteindre ses objectifs 3.10 L émission de droits Évaluer l utilisation de droits pour mobiliser des capitaux et l incidence de l émission de droits sur la richesse des actionnaires Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 5 de 16

6 Compétences comprises dans la leçon Pondération 4. La structure du capital et la politique de dividendes 8 % à 12 % 4.1 Les sociétés sans levier financier et les sociétés avec levier financier 4.2 La théorie de la structure du capital dans des marchés parfaits 4.3 Les impôts et les autres facteurs ayant une incidence sur la structure du capital 4.4 Les coûts associés à une faillite 4.5 Le choix de la structure du capital optimale 4.6 Les politiques de dividendes : théorie et pratique 4.7 Les versements de dividendes Évaluer l incidence de la structure du capital sur le risque de l entreprise Examiner la théorie de la structure du capital dans des marchés parfaits, en l absence d impôts. Évaluer l incidence des impôts des sociétés, des impôts des particuliers et d autres facteurs sur la valeur et le CMPC d une société avec levier financier, et identifier les problèmes d éthique découlant de l information asymétrique Expliquer l effet des coûts associés à une faillite sur la valeur d une entreprise et sur le niveau optimal de levier financier Identifier les principaux facteurs ayant une incidence sur le choix de la structure du capital optimale afin de maximiser la valeur pour les actionnaires, et évaluer le risque et le rendement pour les actionnaires à l aide d une feuille de calcul Évaluer la politique de dividendes dans des marchés parfaits et les effets de divers coûts et facteurs sur les politiques de dividendes dans la pratique Examiner le fonctionnement des versements de dividendes, y compris les plans de réinvestissement de dividendes CP:FIN:01 Formule des recommandations en matière de financement pour permettre la réalisation des buts de l organisation CP:FIN:02 Formule des recommandations quant à la structure du capital de l organisation afin de maximiser la valeur de l organisation CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:08 Analyse les instruments financiers nécessaires pour répondre aux besoins de l organisation et formule des CP:FIN:09 Élabore et évalue les indicateurs clés de performance financière CP:FIN:11 Détermine la valeur d une entreprise CP:FISC:08 Évalue les incidences fiscales des décisions de gestion comportant plusieurs options CP:ENV:03 Prévoit et discerne les facteurs liés au marché et les intérêts des parties prenantes, et adapte les décisions et processus de gestion CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:OPP:02 Agit dans l intérêt des parties prenantes 4.8 Les solutions de rechange aux dividendes en espèces Identifier les solutions de rechange aux dividendes en espèces et recommander le moment où une société devrait les prendre en considération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 6 de 16

7 Compétences comprises dans la leçon Pondération 5. Les moyens de financement particuliers et les décisions d investissement 13 % à 18 % 5.1 La méthode de la valeur actualisée ajustée 5.2 La méthode du coût moyen pondéré du capital 5.3 La méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires 5.4 Comparaison de la méthode de la VAA, de la méthode du CMPC et de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires Évaluer des projets à l aide de la méthode de la valeur actualisée ajustée qui vise à intégrer à l analyse l incidence des décisions de financement Évaluer des projets à l aide de la méthode du coût moyen pondéré du capital Évaluer des projets à l aide de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires Recommander quand il faut utiliser la méthode de la valeur actualisée ajustée, la méthode du coût moyen pondéré du capital et la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires CP:FIN:01 Formule des recommandations en matière de financement pour permettre la réalisation des buts de l organisation CP:FIN:02 Formule des recommandations quant à la structure du capital de l organisation afin de maximiser la valeur de l organisation CP:FIN:10 Évalue les investissements de capitaux, les fusions et les acquisitions ou la vente d une entreprise, et formule des CP:FISC:08 Évalue les incidences fiscales des décisions de gestion comportant plusieurs options CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 Formule des recommandations finales comprenant un plan d action 5.5 Les types de contrats de location Identifier les catégories de contrats de location ainsi que les avantages et les inconvénients de la location 5.6 La décision de louer ou d acheter Recommander si une société devrait louer ou acheter un actif, à l aide des méthodes de l emprunt équivalent et de la valeur nette de la location (VNL) et créer une feuille de calcul pour effectuer l analyse de la VNL Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 7 de 16

8 Compétences comprises dans la leçon Pondération 6. Une introduction à l évaluation des entreprises 8 % à 11 % 6.1 Le financement de projet 6.2 La mobilisation de capital de risque et les étapes du financement 6.3 Une introduction aux regroupements et acquisitions 6.4 Les acquisitions par emprunt 6.5 L évaluation à l aide des méthodes fondées sur les flux de trésorerie actualisés 6.6 L évaluation à l aide des flux de trésorerie d exploitation 6.7 L évaluation à l aide des flux de trésorerie disponibles pour la société 6.8 L évaluation à l aide des flux de trésorerie disponibles pour les actionnaires 6.9 L évaluation à l aide des modèles de croissance des dividendes Expliquer les modalités de financement d un projet et le moment où elles sont utilisées Expliquer le financement par capital de risque, sa relation avec la création d entreprises et les étapes du financement au fil de la croissance d une entreprise Passer en revue d un point de vue stratégique les cibles proposées de regroupements et d acquisitions Expliquer comment s effectuent les acquisitions par emprunt et les modalités de financement qui leur sont associées Examiner les options d évaluation d une entreprise en fonction de ses flux de trésorerie d exploitation futurs et les questions liées aux acquisitions Évaluer une entreprise en fonction des flux de trésorerie d exploitation futurs à l aide de la méthode du CMPC et d un tableur Évaluer une société en fonction de ses flux de trésorerie disponibles futurs à l aide des méthodes du CMPC et de la VAA ainsi que d un tableur Évaluer une entreprise en fonction des flux de trésorerie disponibles futurs pour les actionnaires à l aide de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires et d un tableur Évaluer une entreprise en fonction des flux de trésorerie de dividendes à l aide de la méthode de la valeur des flux résiduels pour les actionnaires CP:FIN:01 Formule des recommandations en matière de financement pour permettre la réalisation des buts de l organisation CP:FIN:02 Formule des recommandations quant à la structure du capital de l organisation afin de maximiser la valeur de l organisation CP:FIN:10 Évalue les investissements de capitaux, les fusions et les acquisitions ou la vente d une entreprise, et formule des CP:FIN:11 Détermine la valeur d une entreprise CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 Formule des recommandations finales comprenant un plan d action PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:04 Protège le public PR:EC:05 Planifie et exerce un contrôle diligent PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle PR:OPP:01 Prévoit les besoins et les attentes des parties prenantes internes et externes, et veille à les satisfaire Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 8 de 16

9 6.10 L évaluation à l aide de la valeur comptable avec ajustements Évaluer une entreprise à continuité compromise à l aide de la valeur comptable ajustée Compétences comprises dans la leçon PR:OPP:02 Agit dans l intérêt des parties prenantes Pondération 6.11 L évaluation à l aide de multiples de prix 6.12 Les problèmes de délégation et d éthique pour les regroupements et les acquisitions Évaluer une entreprise à l aide de primes et de ratios afin d obtenir une fourchette de prix du marché et d un tableur Passer en revue les problèmes de délégation et d éthique liés aux regroupements et aux acquisitions Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 9 de 16

10 Compétences comprises dans la leçon Pondération 7. La gestion du risque de trésorerie 9 % à 13 % 7.1 Le risque de taux d intérêt 7.2 Le risque de change 7.3 Le risque de prix des marchandises 7.4 La mesure du risque de taux d intérêt d un titre à l aide de la durée moyenne pondérée 7.5 La mesure du risque de portefeuille à l aide de la durée moyenne pondérée 7.6 La mesure du risque de taux d intérêt à l aide de l analyse de l écart 7.7 La mesure de l exposition au risque à l aide de l analyse de sensibilité et de l analyse par scénarios Évaluer les stratégies d investissement en fonction des trois types de risque de taux d intérêt : risque lié à une opération individuelle, risque de résultat et risque de capital. Identifier de quelle façon le risque de change a une incidence sur la rentabilité Identifier de quelle façon le risque de prix des marchandises a une incidence sur la rentabilité Évaluer le risque de taux d intérêt d un titre à taux fixe à l aide de la durée moyenne pondérée Évaluer le risque de taux d intérêt d un portefeuille d actifs ou de passifs à taux fixe à l aide de la durée moyenne pondérée Évaluer le risque de taux d intérêt variable à l aide de l analyse de l écart Évaluer l exposition au risque à l aide d un tableur afin d effectuer une analyse de sensibilité et une analyse par scénarios CP:FIN:03 Élabore des politiques de gestion des risques financiers et surveille l exposition afin de gérer le niveau de risque financier CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:05 Recommande des modifications aux politiques de gestion des risques en fonction des changements dans la conjoncture économique et le milieu des affaires CP:FIN:07 Gère la trésorerie et le fonds de roulement CP:ENV:06 Détermine, analyse et évalue les facteurs liés au risque d entreprise CP:ENV:07 Élabore et évalue la politique et les processus de l organisation en matière de gestion des risques, et formule des CP:ENV:08 Met en place des mesures visant à réduire le risque d entreprise et formule des CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:RP:02 Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles 7.8 Les méthodes de gestion du risque Expliquer les méthodes de gestion du risque, et quand elles sont appropriées 7.9 La mesure du risque à l aide de la valeur à risque Évaluer la perte maximale prévue à l aide du modèle de valeur à risque Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 10 de 16

11 Compétences comprises dans la leçon Pondération 7.10 Le financement du commerce international Expliquer les risques liés au commerce international et les instruments de financement utilisés pour gérer ces risques. Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 11 de 16

12 Compétences comprises dans la leçon Pondération 8. Les contrats à terme normalisés, les contrats à terme de gré à gré et les swaps 7 % à 11 % 8.1 Les contrats à terme normalisés et les contrats à terme de gré à gré 8.2 L établissement du prix des contrats à termes normalisés 8.3 Les opérations de couverture au moyen de contrats à terme normalisés et de contrats à terme de gré à gré 8.4 Les swaps 8.5 L éthique et le marché des produits dérivés 8.6 La gestion du risque de trésorerie - Une étude de cas Examiner les fonctions des contrats à terme normalisés et des contrats à terme de gré à gré sur les marchés financiers Évaluer le prix des contrats à terme normalisés. Recommander des stratégies de couverture au moyen de contrats à terme normalisés et de contrats à terme de gré à gré dans le but de réduire le risque financier au minimum Faire des recommandations afin de réduire le risque financier à l aide de swaps de devises et de taux d intérêt Identifier les problèmes d éthique qui surviennent sur le marché des produits dérivés et évaluer leur incidence sur les opérations boursières et les résultats qui en découlent Évaluer les résultats d une étude de cas complexe à l aide d un tableur, identifier les mesures appropriées du risque et recommander des stratégies de couverture CP:FIN:03 Élabore des politiques de gestion des risques financiers et surveille l exposition afin de gérer le niveau de risque financier CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:05 Recommande des modifications aux politiques de gestion des risques en fonction des changements dans la conjoncture économique et le milieu des affaires CP:FIN:07 Gère la trésorerie et le fonds de roulement CP:FIN:08 Analyse les instruments financiers nécessaires pour répondre aux besoins de l organisation et formule des recommandations en la matière CP:ENV:01 Élabore, met en œuvre et met à jour le plan général portant sur l exploitation, le marketing et les ressources humaines CP:ENV:02 Formule des recommandations relatives aux décisions de gestion dans le contexte de conjonctures économiques et de situations géopolitiques élargies CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des recommandations en la matière CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:04 Protège le public PR:EC:05 Planifie et exerce un contrôle diligent PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle PR:RP:02 Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 12 de 16

13 Compétences comprises dans la leçon PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 Formule des recommandations finales comprenant un plan d action Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 13 de 16

14 Compétences comprises dans la leçon Pondération 9. Les options 7 % à 11 % 9.1 Le marché des options 9.2 L évaluation des options 9.3 Les titres de sociétés avec options 9.4 Les opérations de couverture au moyen d options 9.5 Les coûts d une couverture 9.6 L éthique et le marché des options 9.7 Un cas intégré Examiner comment les entreprises utilisent les options pour gérer le risque financier Examiner la méthode d évaluation des options et utiliser le modèle de Black- Scholes pour évaluer les options manuellement et au moyen d un tableur Examiner les caractéristiques des options qui peuvent être intégrées aux titres de sociétés Recommander des stratégies de couverture pour réduire le risque financier au moyen d options sur actifs sous-jacents et contrats à terme Examiner les coûts des couvertures Relever les problèmes de délégation et de gouvernance d entreprise sur le marché des dérivés Évaluer une proposition de projet complexe au moyen de notions financières intégrées et d un tableur CP:FIN:03 Élabore des politiques de gestion des risques financiers et surveille l exposition afin de gérer le niveau de risque financier CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:05 Recommande des modifications aux politiques de gestion des risques en fonction des changements dans la conjoncture économique et le milieu des affaires CP:FIN:07 Gère la trésorerie et le fonds de roulement CP:FIN:08 Analyse les instruments financiers nécessaires pour répondre aux besoins de l organisation et formule des recommandations en la matière CP:ENV:01 Élabore, met en œuvre et met à jour le plan général portant sur l exploitation, le marketing et les ressources humaines CP:ENV:02 Formule des recommandations relatives aux décisions de gestion dans le contexte de conjonctures économiques et de situations géopolitiques élargies CP:COMPGEST:03 Détermine et évalue l information nécessaire à la prise de décisions de gestion et formule des recommandations en la matière CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:04 Protège le public PR:EC:05 Planifie et exerce un contrôle diligent PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle PR:RP:01 Définit l étendue du problème PR:RP:02 Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 14 de 16

15 Compétences comprises dans la leçon PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 Formule des recommandations finales comprenant un plan d action Pondération Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 15 de 16

16 Compétences comprises dans la leçon Pondération 10. La planification financière 5 % à 8 % 10.1 Le processus de planification financière 10.2 Les prévisions 10.3 Les états financiers pro forma 10.4 La planification financière à court terme 10.5 Le financement à court terme et à long terme 10.6 L analyse des ratios financiers 10.7 Le modèle de planification financière à long terme 10.8 Les décisions stratégiques et les considérations éthiques Expliquer les objectifs, les composantes et les étapes de la planification financière d une entreprise Concevoir un modèle de prévision aux fins de la planification financière et réaliser une analyse de régression à l aide d un tableur Évaluer les perspectives d une entreprise au moyen de ses états financiers pro forma Concevoir un budget de trésorerie Identifier comment une entreprise prend des décisions de financement à court et à long terme Évaluer la solidité financière d une entreprise à l aide de l analyse des ratios financiers Évaluer la stratégie de croissance d une entreprise à l aide d un modèle de planification financière sur tableur Examiner les problèmes d éthique que peut entraîner la prise de décisions stratégiques CP:FIN:01 Formule des recommandations en matière de financement pour permettre la réalisation des buts de l organisation CP:FIN:04 Se tient au courant des changements qui surviennent dans l économie CP:FIN:06 Élabore des prévisions et des plans financiers en fonction des plans stratégiques et opérationnels d une organisation ou d un particulier CP:FIN:07 Gère la trésorerie et le fonds de roulement CP:FIN:09 Élabore et évalue les indicateurs clés de performance financière CP:COMPGEN:09 Élabore, prépare, analyse et interprète les mesures de performance financière et non financière pertinentes CP:TI:02 Sélectionne et utilise les outils informatiques appropriés sur les lieux de travail PR:EC:01 Respecte les normes d éthique professionnelle PR:EC:02 Fait preuve d intégrité et exerce un degré élevé de jugement professionnel PR:EC:03 Maintient son objectivité et son indépendance en apparence et dans les faits PR:EC:04 Protège le public PR:EC:05 Planifie et exerce un contrôle diligent PR:EC:06 S assure que l information relative aux parties prenantes demeure confidentielle PR:RP:02 Collige, sélectionne, vérifie et évalue l information se rapportant au problème PR:RP:03 Intègre les données et les analyse afin de déceler les profils, les relations et les tendances PR:RP:04 Envisage et évalue diverses solutions possibles PR:RP:05 Formule des recommandations finales comprenant un plan d action LEAD:SO:06 Élabore, met en œuvre et met à jour le plan opérationnel de l organisation en l alignant sur le plan stratégique Sessions d examen : décembre 2011; mars 2012; juin 2012 Page 16 de 16

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012

Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Raison d être Plan des examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] 2011-2012 Les examens Fiscalité avancée des particuliers et des sociétés [TX2] ont été élaborés à l aide d un plan

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière L établissement, la présentation et l intégrité des états financiers consolidés ci-joints, du rapport de gestion

Plus en détail

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010

N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Ligne directrice Objet : (entreprises d assurance-vie) Catégorie : Comptabilité N o : D-1A Version initiale : décembre 1997 Révision : juillet 2010 Introduction La présente ligne directrice énonce les

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7

Table des matières. Introduction 7 Table des matières Introduction 7 Chapitre 1 Survol des marchés de valeurs de placement 11 Les valeurs permettant l atteinte de l objectif de la sécurité financière 13 Les assurances sur la personne 13

Plus en détail

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA. POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte

Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA. POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte Gestion de la dette PRATIQUE RECOMMANDÉE PAR LA GFOA POLITIQUE DE GESTION DE LA DETTE* (mai 2003) Contexte Les politiques de gestion de la dette constituent des lignes directrices et des restrictions écrites

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET FINANCIERS ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES

Plus en détail

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif :

YMCA Canada. Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : YMCA Canada ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT I. FONDS DE PLACEMENT CONSOLIDÉ Le fonds de placement consolidé de YMCA Canada englobe plusieurs types d actif : Actif en dotation comprenant : a. des contributions

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Pratiques de consommation de la formation

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2003 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeure : Sophie Fortin 6244, Pavillon Palasis-Prince 656-2887 sophie.fortin@ctb.ulaval.ca

Plus en détail

Le coût du capital C H A P I T R E

Le coût du capital C H A P I T R E JOB : mp DIV : 10571 ch04 p. 1 folio : 103 --- 29/8/07 --- 11H4 [ Le coût du capital q Le coût du capital est une notion fondamentale pour les entreprises en matière de politique financière car il est

Plus en détail

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION

POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION BUT POLITIQUE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION En vue de répondre à ses besoins et de développer les compétences particulières des salariés, le Collège fournit à tous ses salariés les possibilités réelles

Plus en détail

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications relatives aux normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 16 : Risques de garde et d investissement Objectif

Plus en détail

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE

CHAPITRE II : L UQAC 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 POLITIQUE DE PLACEMENT 1- VUE D ENSEMBLE CHAPITRE II : L UQAC SECTION 2.7 : FONDS DE DÉVELOPPEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT PAGE : 1 CHAPITRE : II SECTION : 2.7 Adoptée : CAD-9433 (15 06 10) Modifiée : CAD-10147 (05 02 13) CAD-10377 (10 12 13)

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CPA

Exigences en matière d expérience pratique des CPA Exigences en matière d expérience pratique des CPA Mon emploi est-il admissible aux fins du stage avec vérification de l expérience? La période d acquisition de l expérience pratique admissible peut commencer

Plus en détail

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Préparée par les permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Octobre 2009 TABLE DES MATIÈRES PARAGRAPHE Introduction....01

Plus en détail

UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS. 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps. Bulletin officiel n 11 du 18 mars 2010

UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS. 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps. Bulletin officiel n 11 du 18 mars 2010 UE 2 - FINANCE Niveau M : 140 heures - 15 ECTS 1. La valeur (20 heures) 1.1 La valeur et le temps La notion de valeur est centrale en finance et sera présentée sous les angles financier et mathématique

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration (le «conseil») rend compte à l actionnaire et relève du Parlement par l intermédiaire du ministre de l Industrie. Le conseil assume la responsabilité

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF)

FINANCE CRITÈRES D ÉVALUATION (Les critères d évaluation doivent être pris en compte de pair avec le Cadre de surveillance du BSIF) RÔLE DE LA FONCTION Finance est une fonction autonome qui rend compte avec exactitude et en temps utile du rendement des unités opérationnelles (y compris les secteurs d activité) de l institution financière

Plus en détail

H12 PLAN DE COURS. Session. Investir Intelligemment. Numéro du cours : 410 AAJ LI. Unités : 3. Pondération : 2 1 3.

H12 PLAN DE COURS. Session. Investir Intelligemment. Numéro du cours : 410 AAJ LI. Unités : 3. Pondération : 2 1 3. PLAN DE COURS Session H12 Numéro du cours : 410 AAJ LI Titre du cours : Investir Intelligemment Unités : 3 Pondération : 2 1 3 Département : Technique administrative Enseignant : Rémy Vaillancourt Local

Plus en détail

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Conseil d administration MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Le Comité des ressources humaines et de la rémunération Les règlements de Suncor Énergie Inc. (Suncor) stipulent

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

i) Types de questions Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Audit interne et contrôles internes [MU1] 2011-2012 Les examens Audit interne et contrôles internes [MU1] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen,

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT

CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT CERN/PFIC/21.6/Approuvé Original: anglais 10 Septembre 2013 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1

PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1 PLAN DE COURS Nº 2 FINANCE 1 (410-540-90) (2-1-3) Département de techniques et sciences administratives Professeur : Bureau : Tél. : Session : PRÉALABLE Le cours de comptabilité 2 (410-210-90) est préalable

Plus en détail

La planification financière

La planification financière Chapitre 7 La planification financière Introduction Analyser, classer et sélectionner des projets d investissement en s assurant de leur capacité à créer de la valeur pour l entreprise. Planification financière

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1998 01 En vigueur : Approbation : Marcien Proulx directeur général POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

La question de la retraite

La question de la retraite Partie 1 La question de la retraite Introduction............................................................ 3 Les enjeux liés aux caisses de retraite......................... 7 L actualité des questions

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE

LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS À UNE ENTREPRISE AGRICOLE Entrée en vigueur : 1 er mai 2014 LIGNE DIRECTRICE CONCERNANT L ANALYSE ET LA GESTION DES RISQUES ASSOCIÉS

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT)

Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) Portefeuille de trésorerie de l Université d Ottawa Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie (ÉPRPT) 1. But L Énoncé de la politique et des règles de placement de la trésorerie

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-62, 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF n 2012-01 Organisation de l activité de gestion d OPCVM ou d OPCI et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

Principes de comptabilité financière, 12 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAT4M)

Principes de comptabilité financière, 12 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAT4M) Principes de comptabilité financière, 12 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAT4M) Ce cours porte sur les principes comptables s appliquant aux états financiers. L élève examine de quelle façon

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes

PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes PHP 2 Pratique en santé publique fondée sur des données probantes But Les professionnels de la santé publique suivent de plus en plus une approche fondée sur des données probantes lorsqu il s agit de planifier,

Plus en détail

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 %

Catégorie d actif Minimum Cible Maximum. Actions 45 % 55 % 70 % Revenu fixe 20 % 30 % 45 % Alternatifs 0 % 15 % 25 % Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale

Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Guide de demande de subvention pour la création d une équipe de santé familiale Mise à jour : mai 2010 Version 3.1 Table des matières À

Plus en détail

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation

Gestionnaire de petite ou moyenne structure. Programme de Formation Gestionnaire de petite ou moyenne structure Programme de Formation 1. Le public A travers ce dispositif de formation, la CCI de l Oise souhaite accompagner : Les jeunes créateurs souhaitant développer

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008

Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008 Comptabilité d entreprise et comptabilité de l Etat : convergences et spécificités Séminaire des 18 et 19 septembre 2008 2003 - DRB [Minéfi] La comptabilité des marchands et la comptabilité des princes

Plus en détail

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE

ANNEXE F MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE Le conseil d administration a constitué le Comité de gouvernance d entreprise (le «comité») pour le seconder dans son devoir de supervision de l efficacité du système de gouvernance d entreprise de la

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers (mardis soirs) Hiver 2015 Paul Bourget 514-376-1620, poste 7349; pbourget@crosemont.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011

Le Conseil canadien des consultants en immigration du Canada États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Le Conseil canadien des consultants États financiers Pour la période du 18 février 2011 (date de création) au 30 juin 2011 Contenu Rapport d un vérificateur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État

Plus en détail

Centre canadien des mesures d urgence

Centre canadien des mesures d urgence Centre canadien des mesures d urgence Plan de continuité des opérations de nom du service ou de l'unité opérationnelle DM Crée le jour, mois, année Revu le jour, mois, année Page 1 Table des matières Équipe

Plus en détail

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE

PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE PROGRAMME AEC COMPTABILITÉ FINANCIÈRE INFORMATISÉE Numéro Liste de compétences - cours Introduction aux mathématiques comptables et financières Utiliser à des fins de gestion des méthodes statistiques

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT 1. Constitution Le comité d audit (le «comité») est constitué par le conseil d administration de la Banque afin d appuyer le conseil dans l exercice de ses fonctions en matière

Plus en détail

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Conseil National du Commerce Extérieur L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Anticiper Partager Agir 2005 www.cnce.org.ma CHAPITRE I : Sommaire LES INDICATEURS DE

Plus en détail

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution :

POLITIQUE 2500-031. ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11. MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : POLITIQUE 2500-031 TITRE : Politique de gestion intégrée des risques ADOPTÉE PAR : Conseil d administration Résolution : CA-2013-05-27-11 MODIFICATION : Conseil d administration Résolution : ENTRÉE EN

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Énoncé de la politique de placements Document 215027

Énoncé de la politique de placements Document 215027 Contexte et objet Énoncé de la politique de placements Document 215027 Le cumul des actifs investis par l Institut canadien des actuaires s est accru au fil des ans. La plupart de ces actifs se sont accumulés

Plus en détail

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes

Mise à jour : septembre 2011. Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Mise à jour : septembre 2011 Chapitre 19 L évaluation du Bureau de l audit interne et la reddition de comptes Table des matières 1. L évaluation de la performance... 1 2. Les mécanismes d évaluation...

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Bulletin de pratique professionnelle n o 3

Bulletin de pratique professionnelle n o 3 Bulletin de pratique professionnelle n o 3 INDICATIONS SUR LES DIVERS TYPES DE RAPPORT D ÉVALUATION 1. Les Normes d exercice 110 et 120 s appliquent à tout rapport d évaluation par lequel est transmise

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

Principes de comptabilité et de gestion financière

Principes de comptabilité et de gestion financière Commission de Développement Économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Principes de comptabilité et de gestion financière Les 25 et 26 janvier 2011 à Québec Plan de cours Présenté par :

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2004 Le 7 mai 2004 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeure : Sophie Fortin 6244, Pavillon Palasis-Prince 656-2887 sophie.fortin@ctb.ulaval.ca

Plus en détail

GIPS 2010: Aspects particuliers II

GIPS 2010: Aspects particuliers II GIPS 2010: Aspects particuliers II Susanne Klemm, Ernst & Young Apéritif GIPS de l Association Suisse des Banquiers Genève, le 13 avril 2010 Agenda Nouveautés des GIPS 2010 concernant 1. Présentation &

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Le reporting annuel pour 2013 ne se distingue que peu de son prédécesseur immédiat.

Le reporting annuel pour 2013 ne se distingue que peu de son prédécesseur immédiat. Luxembourg, le 4 mars 2014 Lettre circulaire 14/4 du Commissariat aux assurances portant modification de la lettre circulaire modifiée 03/2 relative au reporting annuel des entreprises luxembourgeoises

Plus en détail

WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS

WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS Adoptée le 30 octobre 2012 Table des matières 1. But... 1 2. Définition des responsabilités... 1 3. Objectifs... 2

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Contrôle de Gestion I. Le Contrôle de Gestion 1. Définition Le contrôle de gestion est une forme de contrôle organisationnel. C est une forme de contrôle adaptée aux structures d

Plus en détail

BIL Wealth Management

BIL Wealth Management _ FR PRIVATE BANKING BIL Wealth Management La gestion discrétionnaire sur mesure Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. PRIVATE BANKING BIL Wealth Management UN MANDAT DE GESTION DISCRÉTIONNAIRE SUR

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Solutionnaire questions théoriques chapitre 9

Solutionnaire questions théoriques chapitre 9 Solutionnaire questions théoriques chapitre 9 19. Quand le délai de récupération est inférieur à la durée de vie du projet, la VAN est positive pour un taux d*actualisation de 0%. Pour des taux supérieurs

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY

POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE CANTLEY MUNICIPALITÉ DE CANTLEY Adoptée au conseil municipal du 13 janvier 2015 Résolution numéro 2015-MC-R030 POLITIQUE D ACHAT LOCAL DE LA MUNICIPALITÉ DE

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/18/FC/3 Commission des finances Distr. limitée 17 mai 2012 Français Original : anglais Dix-huitième session Kingston (Jamaïque) 16-27 juillet 2012 Application

Plus en détail

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013

Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée générale mixte du 28 juin 2013 Altran 96 avenue Charles de Gaulle 92200 Neuilly-sur-Seine - France Tél. : 0033 1 46 41 70 00 Fax : 0033 1 46 41 72 11 www.altran.com Descriptif du programme de rachat d actions autorisé par l assemblée

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Atelier 84 - L approche d audit par les risques

Atelier 84 - L approche d audit par les risques Atelier 84 - L approche d audit par les risques 1 Plan Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Principales différences par rapport au référentiel de juillet 2003? 2 Présentation NEP 315, 320, 330,

Plus en détail

Information comptable et management financier

Information comptable et management financier Information comptable et management financier APPLICATION Diagnostic financier Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor,

Plus en détail

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec

C H A P I T R E. Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec C H A P I T R E Activités de la Caisse de dépôt et placement du Québec 10 et placement du Québec La Caisse de dépôt et placement du Québec est une des entités les plus importantes de l appareil gouvernemental.

Plus en détail