FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries"

Transcription

1 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries En vigueur à partir du : Rédigé par : DG Politique de contrôle Vincent Helbo Contrôlé par : Validé par : Le Directeur Transformation-Distribution Emmanuelle Moons Le Directeur général Herman Diricks Signé V. Helbo Date: Signé E. Moons Date : Signé H. Diricks Date :

2 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 I. OBJECTIFS ET CHAMP D'APPLICATION Le présent document a pour but de diffuser des questions posées par des opérateurs, des auditeurs, concernant le guide d autocontrôle pour les boulangeries et pâtisseries (G-026) et l application de l autocontrôle dans le secteur des boulangeries et pâtisseries et les réponses qui ont été apportées à ces questions. Les questions portant sur différents sujets, les réponses ont été réparties en plusieurs chapitres : o Champ d application o Audit o Management o Traçabilité o Produits o Locaux o Equipement o Bonnes pratiques o HACCP II. RÉFÉRENCES NORMATIVES Règlement (CE) n 178/2002 du Parlement européen et du Conseil du 28 janvier 2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire, instituant l'autorité européenne de sécurité des aliments et fixant des procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires Règlement (CE) n 1774/2002 du Parlement européen et du Conseil du 3 octobre 2002 établissant des règles sanitaires applicables aux sous-produits animaux non destinés à la consommation humaine Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Arrêté royal du 8 février 1999 relatif au commerce et à l'utilisation des produits destinés à l'alimentation des animaux. Arrêté royal du 14 novembre 2003 relatif à l'autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité dans la chaîne alimentaire Arrêté ministériel du 22 janvier 2004 relatif aux modalités de notification obligatoire dans la chaîne alimentaire Arrêté ministériel du 24 octobre 2005 relatif aux assouplissements des modalités d'application de l'autocontrôle et de la traçabilité dans certaines entreprises du secteur des denrées alimentaires

3 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 III. TERMES, DÉFINITIONS ET DESTINATAIRES 1. Termes et définitions Guide : guide d autocontrôle pour les boulangeries et pâtisseries (G-026) Guide commerce de détail : guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le commerce de détail en alimentation générale (G-007) Guide des bouchers : guide d'autocontrôle en boucherie (G-003) Autocontrôle : l'ensemble de mesures prises par les exploitants pour faire en sorte que les produits à toutes les étapes de la production, de la transformation et de la distribution et dont ils ont en charge la gestion : - répondent aux prescriptions réglementaires relatives à la sécurité alimentaire ; - répondent aux prescriptions réglementaires relatives à la qualité des produits, pour lesquelles l'agence est compétente ; - répondent aux prescriptions relatives à la traçabilité et la surveillance du respect effectif de ces prescriptions. Agence : Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Ajustage : opération destinée à amener un instrument de mesure à un état de fonctionnement convenant à son utilisation. Souvent et à tort, le terme calibration est utilisé à la place du terme ajustage. Dans le cadre de la validation des systèmes d'autocontrôle, l'ajustage peut être remplacé par une modification apportée à la valeur mesurée pour compenser une erreur systématique. Vérification : confirmation par des preuves tangibles que les exigences spécifiées ont été satisfaites. 2. Abréviations AC : actions correctives AFSCA: Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire AM : Arrêté ministériel AR : Arrêté royal BPH : Bonnes pratiques d'hygiène CCP : point de contrôle critique GMP : Good Manufacturing Practices HACCP : Hazard analysis and critical control point system NC : non-conformité NC A : non-conformité A NC B : non-conformité B OCI : organisme de certification/d inspection PA : point d attention

4 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 Rég. : règlement SAC : système d'autocontrôle 3. Destinataires Toute personne concernée par l autocontrôle dans le secteur des boulangeries et des pâtisseries.

5 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 IV. HISTORIQUE Identification du document Modifications Justificatif En vigueur à partir du PB 07 FAQ (G-026) REV 0 Première version du document PB 07 FAQ (G-026) REV 1 Nouveau champ d application Nouveau champ d application Nouvelles questions Nouvelles questions PB 07 FAQ (G-026) REV 2 Nouvelles questions Nouvelles questions Lorsqu il ne s agit pas de la première version du document, les modifications par rapport à la version précédente sont indiquées en rouge de sorte qu il soit possible de les retrouver. Les ajouts sont soulignés et les suppressions sont biffées.

6 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 V. QUESTION/REPONSE (DISTRIBUTION) Champ d application 1. Quel guide doit utiliser un opérateur qui produit du pain mais n a pas de boulangerie et vend toute sa production dans des distributeurs automatiques? Dans une telle situation, c est le guide d autocontrôle pour les boulangeries et pâtisseries (G-026) qui doit être utilisé. 2. Quel guide doit utiliser un opérateur qui a pour seule activité la vente de pain qu il ne produit pas lui-même (vente en magasin ou en distributeur automatique)? Dans une telle situation, c est le guide d autocontrôle pour les boulangeries et pâtisseries (G-026) qui doit être utilisé. 3. Quel guide doit utiliser un opérateur qui vend diverses denrées alimentaires, mais également du pain qu il ne produit pas lui-même? Si c est un boucher, il utilise le guide des bouchers (G-003). Dans les autres cas, il utilise le guide commerce de détail (G-007). 4. Quel guide doit-être utilisé par un magasin qui fait du bake off? Si ce magasin vend uniquement des produits qui relèvent du champ d application du guide d autocontrôle pour les boulangeries et pâtisseries (G-026), il faut utiliser le guide G-026. Par contre si ce magasin vend

7 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 d autres denrées alimentaires, c est le guide commerce de détail (G-007) qui doit être utilisé. 5. Un opérateur du secteur de la boulangerie-pâtisserie qui utilise du lait cru pour tout ou partie de sa production peut-il être audité sur base du guide G-026? Le guide G-026 ne convient pas pour auditer la production qui fait appel à du lait cru. Eventuellement, si les règles sont respectées, le BRC, l IFS ou l ISO22000 peuvent être utilisés pour ce type de production. 6. Un boulanger qui possède deux unités d établissement (NUE 1 et NUE 2) et qui fabrique ses produits dans une seule de ses unités d établissement (NUE 1), peut-il faire auditer le système d autocontrôle de son autre unité d établissement (NUE 2) sur base du guide G-026? Le NUE 2 qui est considéré comme un dépôt de pain, peut être audité sur base du guide G Quel guide peut-être utilisé par une entreprise qui fabrique des desserts à base de mousse au chocolat qui est fabriquée avec des œufs crus? Le guide G-026 (pas le guide G-022 parce qu un stockage réfrigéré est nécessaire). Audit 1. Comment contrôler l'indépendance de l'auditeur interne par rapport à l'activité auditée (sur base d'un organigramme)?

8 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 Utiliser l'organigramme est, en effet, la manière la plus simple. L auditeur externe pourra également interroger l auditeur interne afin de se faire une opinion à ce sujet. Management 1. Peut-on se satisfaire d un contrôle de la température à la livraison par gamme de produits? Généralement, un contrôle par palette est suffisant, on peut raisonnablement considérer que tous les produits d'une palette sont à une température identique. Pour les palettes très volumineuses, un contrôle à différents endroits peut être utile. 2. Qu'entend-on par «informations pertinentes» concernant les fournisseurs? Est-ce que les données présentes sur un document d'accompagnement ou les données présentes sur bood-on-web suffisent? Il s'agit de toutes les informations nécessaires pour identifier le fournisseur facilement et rapidement. 3. Sous quelles conditions, un opérateur du secteur de la distribution (boulanger, boucher, ) peut-il délivrer ses produits déclassés pour l alimentation animale? Les opérateurs du secteur de la distribution qui destinent des produits déclassés à l alimentation des animaux, doivent au moins être enregistrés auprès de l Agence. Ces opérateurs doivent en outre informer l Agence de cette activité spécifique de vente de produits déclassés pour l alimentation des

9 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 animaux. Cette démarche doit être réalisée au moyen du formulaire disponible sur le site Internet de l Agence (http://www.favvafsca.fgov.be/sp/agrements/agrements_fr.asp). Le code d activité est le Les schémas ci-dessous peuvent être utilisés pour déterminer la situation de l entreprise en matière d alimentation animale. Anciennes denrées alimentaires déclassées Produits d origine non animale* Denrées alimentaires déclassées pour raisons commerciales Denrées alimentaires impropres à la consommation car danger (contamination, moisissures, ) Déchets Interdit dans l alimentation animale Destinées à des particuliers Destinées à des professionnels L application des bonnes pratiques d hygiène déjà en place pour les denrées alimentaires et l extension du plan HACCP pour les denrées alimentaires pour couvrir également ces produits déclassés et éviter les risques de contamination entre le déclassement et la vente sont suffisantes Application des exigences spécifiques pour l alimentation animale (voir législation spécifique - le guide G-001** peut aussi constituer une aide)

10 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 Anciennes denrées alimentaires déclassées Produits d origine animale*** Denrées alimentaires déclassées pour raisons commerciales Denrées alimentaires impropres à la consommation car danger (contamination, moisissures, ) Destinés à des animaux de compagnie Destinés à des animaux producteurs de denrées alimentaires Déchets Interdit dans l alimentation animale Destinés à des particuliers Destinées à des professionnels (chenil, éleveur, SPA, ) Interdit L application des bonnes pratiques d hygiène déjà en place pour les denrées alimentaires et l extension du plan HACCP pour les denrées alimentaires pour couvrir également ces produits déclassés et éviter les risques de contamination entre le déclassement et la vente sont suffisantes Autorisation SPF santé publique nécessaire pour les utilisateurs professionnels * pains, cakes, pâtisseries, pâtes Ces produits ne sont pas considérés comme des produits d origine animale s ils ne contiennent pas ou n ont pas été en contact avec de la viande, des préparations de viande, des produits de viande, du poisson, des crustacés, des mollusques, du lait ou des œufs crus. Si des produits laitiers (sauf lait cru), des ovoproduits (sauf œufs crus), de la gélatine ou du miel ont été utilisés comme ingrédients dans leur fabrication et que la somme de la teneur de ces ingrédients est supérieure ou égale à la teneur du principal des autres ingrédients, ces produits tombent dans la catégorie des denrées alimentaires d origine animale. ** Guide autocontrôle alimentation animale *** Viande, préparation de viande, produits de viande, poisson, crustacés, mollusques, miel, produits laitiers, ovoproduits,. Attention : les règles exposées ci-dessus concernent les denrées alimentaires déclassées qui ne subissent pas un traitement de transformation spécifique pour pouvoir être dirigées vers l alimentation des animaux.

11 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 4. A quelles obligations d étiquetage doivent répondre les denrées alimentaires déclassées (à l exception des viandes et poissons) délivrées au consommateur pour l alimentation d animaux de compagnie? Si les quantités vendues sont limitées c.-à-d. < à 10 kg, les exigences d étiquetage sont réduites. Doivent être mentionnées sur l étiquette les mentions suivantes : les termes «matière première pour aliments des animaux», le nom de la matière première pour aliments des animaux (nom du produit), le poids net, le nom du responsable ou la raison sociale ainsi que l adresse de l opérateur. Ces informations peuvent également être fournies à l'acheteur par une affiche en magasin ou sur un document d accompagnement. A partir du 1 er septembre 2010, il faudra également prévoir que l étiquette reprenne un numéro de lot qui pourra être, par exemple, la date de conditionnement. Traçabilité 1. L Agence demande de tenir un registre de sortie pour les produits destinés à d'autres opérateurs. Considère-t-on que tous ceux qui ne sont pas des consommateurs finaux, sont «d'autres opérateurs»? Oui. 2. D autres données que le numéro de lot peuvent-elles être utilisées pour assurer la traçabilité des produits? Plusieurs données doivent être enregistrées dans le cadre de la traçabilité des produits. Une de ces données est l identification des produits qui peut se faire via le numéro de lot, mais également par

12 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 d autres moyens pertinents comme par exemple la date limite de consommation. Equipements 1. Si après vérification, il apparaît qu un thermomètre ne fournit pas la température correcte et que la déviation est importante, celui-ci doit-il être confié à une firme spécialisée pour être ajusté? Lorsqu un thermomètre ne fournit pas la température correcte, l ajustage peut être réalisé en interne il n est pas obligatoire que l ajustage soit effectué par une firme spécialisée. Lorsqu un thermomètre ne fournit pas la température correcte et que le type de thermomètre en question ne permet pas un ajustage, l'ajustage peut être remplacé par une modification apportée à la valeur mesurée pour compenser une erreur systématique. Il faut toutefois que l erreur systématique soit stable ou faible (moins de 1 C). Il n y a pas lieu de prévoir une erreur systématique maximale acceptable lorsque celle-ci est stable. 2. Un lavabo permettant de se laver les mains est-il nécessaire dans le local de vente d une boulangerie? Dans les locaux de vente anciens où on ne manipule que du pain ou de la pâtisserie, ce n est pas exigé à condition qu un lavabo permettant de se laver les mains soit présent à proximité (par exemple dans le local voisin). Lorsque les installations subissent une rénovation, un lavabo doit être installé. Bonnes pratiques 1. En combien de temps la température d un produit de boulangerie/pâtisserie doit-il être amené de 0 C à -18 C?

13 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 En principe, la surgélation doit avoir lieu le plus rapidement possible. Lors de la surgélation des produits, la température doit descendre à -18 C en 72 heures maximum. De plus, pour les produits sensibles, il est indispensable de passer de 55 C à 10 C en 2 heures. (Avis du Comité scientifique de l AFSCA ) Les règles suivantes doivent être prises en considération : il faut surgeler des portions les plus petites possibles à une température appropriée et avec une bonne circulation de l air, les produits congelés doivent être clairement étiquetés et porter la mention de la date de surgélation ou il doit y avoir une traçabilité claire qui permet de savoir quand les produits ont été surgelés, - les produits sont conservés au maximum 3 mois. Si la durée de conservation des produits surgelés est supérieure à 3 mois, il faut pouvoir démontrer que cela est acceptable au moyen de «tests de durée de conservation» microbiologiques et organoleptiques.

14 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 VI. QUESTION/REPONSE (TRANSFORMATION) Champ d application 1. Un opérateur du secteur de la boulangerie-pâtisserie qui utilise du lait cru pour tout ou partie de sa production peut-il être audité sur base du guide G-026? Le guide G-026 ne convient pas pour auditer la production qui fait appel à du lait cru. Eventuellement, si les règles sont respectées, le BRC, l IFS ou l ISO22000 peuvent être utilisés pour ce type de production. 2. Un boulanger qui possède deux unités d établissement (NUE 1 et NUE 2) et qui fabrique ses produits dans une seule de ses unités d établissement (NUE 1), peut-il faire auditer de système d autocontrôle de son autre unité d établissement (NUE 2) sur base du guide G-026? Le NUE 2 qui est considéré comme un dépôt de pain, peut être audité sur base du guide G Quel guide peut-être utilisé par une entreprise qui fabrique des desserts à base de mousse au chocolat qui est fabriquée avec des œufs crus? Le guide G-026 (pas le guide G-022 parce qu un stockage réfrigéré est nécessaire).

15 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 Bonnes pratiques 1. Peut-on transporter des produits de boulangerie «surgelés» vers un entrepôt frigorifique alors que la température légale de -18 C n a pas encore été atteinte? Cela peut être accepté aux conditions suivantes (avis du Comité scientifique de l AFSCA ) : - les produits sont auparavant réfrigérés dans un surgélateur rapide jusqu à 0 C, - l espace de chargement lors du transport doit être au moins à - 15 C, - cette étape de transport peut être considérée comme une étape intermédiaire dans le processus de production, l analyse HACCP devant démontrer qu il n y a aucun danger pour la sécurité alimentaire et la qualité des produits. Lors de cette étape de transport, les produits doivent être considérés comme produits semi-finis «non destinés» à la consommation et pour lesquels une étape supplémentaire de surgélation est encore prévue dans un entrepôt frigorifique, - les documents de transport afférents doivent mentionner que les produits transportés doivent encore subir un processus de surgélation, - à l entrepôt frigorifique, les produits sont remis en surgélation pour atteindre la température légale de -18 C. La température légale de -18 C doit être atteinte dans les 72 heures (= période correspondant à la durée dans l entreprise de production + la durée de transport + la durée dans l entrepôt frigorifique), - on doit disposer des garanties nécessaires du responsable de l entrepôt frigorifique que les produits concernés ne quitteront l entrepôt frigorifique qu à la température légale de -18 C, - la température est suivie et enregistrée chez les différentes entités concernées (entreprise de production transport entrepôt frigorifique),

16 PB 07 FAQ (G-026) REV /16 2. En combien de temps la température d un produit de boulangerie/pâtisserie doit-il être amené de 0 C à -18 C? En principe, la surgélation doit avoir lieu le plus rapidement possible. Lors de la surgélation des produits, la température doit descendre à -18 C en 72 heures maximum. De plus, pour les produits sensibles, il est indispensable de passer de 55 C à 10 C en 2 heures. (Avis du Comité scientifique de l AFSCA ) Les règles suivantes doivent être prises en considération : il faut surgeler des portions les plus petites possibles à une température appropriée et avec une bonne circulation de l air, les produits congelés doivent être clairement étiquetés et porter la mention de la date de surgélation ou il doit y avoir une traçabilité claire qui permet de savoir quand les produits ont été surgelés, - les produits sont conservés au maximum 3 mois. Si la durée de conservation des produits surgelés est supérieure à 3 mois, il faut pouvoir démontrer que cela est acceptable au moyen de «tests de durée de conservation» microbiologiques et organoleptiques.

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation

FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation PB 07 FAQ (G-005) REV 2 2010-1/6 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle pour l'industrie de la glace de consommation En vigueur à partir du : 11/10/2013 Rédigé

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes PB 07 FAQ (G-014) REV 1 2009-1/8 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes En vigueur

Plus en détail

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale PB 07 FAQ (G-001) REV 3 2011-1/11 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale En vigueur à partir du : 25-04-2013 Rédigé par : DG Politique de

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries PB 07 FAQ (G-026) REV 3 2009-1/16 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries En vigueur à

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le secteur des cuisines de collectivités

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le secteur des cuisines de collectivités PB 07 FAQ (G-025) REV 7 2010-1/13 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le secteur des cuisines de collectivités En

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie

FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie PB 07 FAQ (G-022) REV 1 2011-1/6 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie En vigueur

Plus en détail

FAQ - Guide sectoriel du transport routier et de l entreposage dans la chaîne alimentaire

FAQ - Guide sectoriel du transport routier et de l entreposage dans la chaîne alimentaire PB 07 FAQ (G-017) REV 0 2011-1/5 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide sectoriel du transport routier et de l entreposage dans la chaîne alimentaire En vigueur à partir

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries PB 07 FAQ (G-026) REV 5 2009-1/20 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour les boulangeries - pâtisseries En vigueur à

Plus en détail

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le commerce de gros en alimentation

FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le commerce de gros en alimentation PB 07 FAQ (G-039) REV 3 2012-1/10 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - guide pour l instauration d un système d autocontrôle pour le commerce de gros en alimentation En vigueur

Plus en détail

FAQ - Guide d autocontrôle pour le secteur du poisson

FAQ - Guide d autocontrôle pour le secteur du poisson PB 07 FAQ (G-032) REV 1 2012-1/8 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d autocontrôle pour le secteur du poisson En vigueur à partir du : 18-12-2012 Rédigé par : DG Politique

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes PB 07 FAQ (G-014) REV 3 2009-1/10 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes En

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes

FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes PB 07 FAQ (G-014) REV 2 2009-1/11 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle : industrie de transformation et négoce des pommes de terre, fruits et légumes En

Plus en détail

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale

FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale PB 07 FAQ (G-001) REV 2 2011-1/10 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide autocontrôle alimentation animale En vigueur à partir du : 24-08-2012 Rédigé par : DG Politique de

Plus en détail

FAQ - Guide d autocontrôle pour le négoce de céréales et de produits d agrofourniture

FAQ - Guide d autocontrôle pour le négoce de céréales et de produits d agrofourniture PB 07 FAQ (G-038) REV 1 2013-1/8 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d autocontrôle pour le négoce de céréales et de produits d agrofourniture En vigueur à partir du :

Plus en détail

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Arrêté royal du 22 décembre 2005 relatif à l hygiène des denrées alimentaires PB 00 P 03 - REV 3 2005-2/14 I. OBJECTIFS ET DOMAINE D'APPLICATION Par cette procédure, l AFSCA vérifie si l'entreprise examinée satisfait à la réglementation en vigueur relative à l'autocontrôle, à la

Plus en détail

Spécification technique 2013/643/PCCB. Non-conformités durant les audits

Spécification technique 2013/643/PCCB. Non-conformités durant les audits Spécification technique 2013/643/PCCB Non-conformités durant les audits Version Version 1 dd 22-04-13 Date de mise en application : 15-05-13 Administration responsable : Service responsable : Secrétariat

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle?

FAQ OCI. 4) Des certificats types sont-ils disponibles pour les organismes de contrôle? PB 07 FAQ INTERNET REV 0 2007-1/7 FAQ OCI 1) Les auditeurs des OCI sont-ils reconnus par l AFSCA? 2) L'expérience de deux ans exigée des auditeurs pour réaliser des audits dans un secteur déterminé doit-elle

Plus en détail

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique

FAQ FCM. Abréviations : FCM : Food Contact Materials. DC: Déclaration de conformité. LMS : Limite de migration spécifique FAQ FCM Abréviations : FCM : Food Contact Materials DC: Déclaration de conformité LMS : Limite de migration spécifique 1. Quels opérateurs actifs dans la chaîne alimentaire doivent posséder et conserver

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE

PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire 2014/767/PCCB PROCEDURE EQUIVALENCE DE CERTAINS REFERENTIELS D'AUDIT AVEC LES GUIDES D'AUTOCONTROLE Version 1 dd 8-07-14 Date de mise en application

Plus en détail

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 05-07-2012

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 05-07-2012 PB 07 FAQ INTERNET REV 11 2007-1/63 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 05-07-2012 Rédigé par la : DG Politique de Contrôle avec la collaboration

Plus en détail

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit?

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit? PB 07 FAQ INTERNET REV 1 2007-1/11 FAQ Audit 1) Lorsqu'il y a des NC A lors d'un audit et qu'un contrôle visuel est nécessaire pour lever ces NC, peut-on utiliser des photographies pour éviter de devoir

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1

DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur : Adresse :... N unique :......... DIS 2446 Inspection autocontrôle en commerce de détail [2446] v1 C : conforme NC : pas

Plus en détail

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen

OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION. Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau européen ASEPT, 5 ème Conférence Internationale, 17-18 mars 2004, Laval OPTIONS DE GESTION DU RISQUE Listeria monocytogenes ET STRATEGIES DE REDUCTION Situation actuelle des critères microbiologiques au niveau

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3

1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 FOURNISSEUR DE NAVIRES 1. DÉCLARATION AU PIF 2 2. CONTRÔLES 2 3. TRANSPORT VERS UN FOURNISSEUR DE NAVIRE 3 4. LES CONDITIONS D AGRÉMENT DES FOURNISSEURS DE NAVIRES 3 5. LES CONDITIONS D APPROVISIONNEMENT,

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

En vigueur à partir du : Rédigé par : DG Politique de contrôle Vincent Helbo Jacques Inghelram. Contrôlé par : Validé par :

En vigueur à partir du : Rédigé par : DG Politique de contrôle Vincent Helbo Jacques Inghelram. Contrôlé par : Validé par : PB 07 FAQ (G-018) REV 1 2009-1/9 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide générique d autocontrôle pour abattoirs, ateliers de découpe et établissements de production de viande

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

Température et transport Exigences légales

Température et transport Exigences légales Température et transport Exigences légales Dr Chantal Rettigner Expert Vétérinaire AFSCA 1 Exigences légales actuelles AR 07/02/1997 relatif à l hygiène générale des denrées alimentaires AR 12/12/1955

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire

Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire Les nouvelles responsabilités des exploitants du secteur alimentaire CEPR 25 avril 2006 Antoine de Brosses Avocat à la Cour Simmons & Simmons 5, bd de la Madeleine 75001 Paris antoine.de.brosses @simmons-simmons.com

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014

FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014 PB 07 FAQ INTERNET REV 17 2007-1/78 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ autocontrôle En vigueur à partir du : 12-05-2014 Rédigé par la : DG Politique de Contrôle avec la collaboration

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001

CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 CAC/RCP 47-2001 Page 1 de 7 CODE D USAGES EN MATIERE D HYGIENE POUR LE TRANSPORT DES PRODUITS ALIMENTAIRES EN VRAC ET DES PRODUITS ALIMENTAIRES SEMI-EMBALLES CAC/RCP 47-2001 INTRODUCTION...2 SECTION I

Plus en détail

Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale.

Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la date de production et à la date de congélation des denrées alimentaires congelées d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/881540

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur

Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 04/02/2015 Vicky Lefevre (sé), directeur SPECIFICATION TECHNIQUE POUR LA DETERMINATION DU NOMBRE D HOMMES JOURS ET DE LA FREQUENCE DES AUDITS DANS LE CADRE DES VALIDATIONS DE SYSTEMES D AUTOCONTROLE Rédigé par : Vérifié par : Validé par : 03/02/2015

Plus en détail

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com

Expo 60+ 09/10/2009. sodexo.com Expo 60+ 09/10/2009 Smiley AFSCA en restauration collective - De la législation à la mise en application sodexo.com Sommaire 1. Définition & législation 2. Mise en application page 2 Développement d un

Plus en détail

FIL CONDUCTEUR POUR LA VALIDATION DES SYSTEMES D AUTOCONTRÔLE DANS LE COMMERCE DE DETAIL EN ALIMENTATION

FIL CONDUCTEUR POUR LA VALIDATION DES SYSTEMES D AUTOCONTRÔLE DANS LE COMMERCE DE DETAIL EN ALIMENTATION PB 03 - LD 14 - REV 1 2007-1/53 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FIL CONDUCTEUR POUR LA VALIDATION DES SYSTEMES D AUTOCONTRÔLE DANS LE COMMERCE DE DETAIL EN ALIMENTATION En vigueur

Plus en détail

En vigueur à partir du : Le Directeur Pierre Naassens. Signé P. Naassens Date : Le Directeur Vicky Lefevre

En vigueur à partir du : Le Directeur Pierre Naassens. Signé P. Naassens Date : Le Directeur Vicky Lefevre PB 07 FAQ (G-018) REV 2 2009-1/10 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide générique d autocontrôle pour abattoirs, ateliers de découpe et établissements de production de viande

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE DDPP85 La Roche sur Yon 1 La DDPP de la Vendée Direction Départementale de la Protection des Populations Regroupe les anciens services vétérinaires

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

En vigueur à partir du : Nom fonction / service. Vincent Helbo Jacques Inghelram Freija Storme. Rédigé par :

En vigueur à partir du : Nom fonction / service. Vincent Helbo Jacques Inghelram Freija Storme. Rédigé par : PB 07 FAQ (G-018) REV 4 2016-1/9 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide générique d autocontrôle pour abattoirs, ateliers de découpe et établissements de production de viande

Plus en détail

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires PB 03 - LD 17 - REV 0 2008-2/51 I. OBJECTIFS ET CHAMP D'APPLICATION Dans le cadre de l'arrêté royal du 14 novembre 2003 relatif à l'autocontrôle, à la notification obligatoire et à la traçabilité dans

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3.

Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3. Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3. Annexe III.8.11. de l arrêté royal du 16 janvier 2006 fixant les modalités des agréments, des

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS PREFET DES PYRENEES-ATLANTIQUES Direction Départementale de la Protection des Populations des Pyrénées-Altantiques SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS Quelques règles à respecter, secteur de la remise directe

Plus en détail

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur

A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur A-1 8 : Etiquetage et information du consommateur Mise à jour : Septembre 201 2 Références réglementaires et infra réglementaires : Directive 2000/1 3/CE du 20 mars 2000 modifiée relative au rapprochement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année ID-SC-186 GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS : Vos obligations tout au long de l année GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale.

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/891700 Date 29/06/2012

Plus en détail

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud

SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010. Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud SAQ Event : Jeudi 23 Septembre 2010 Swiss Association for Quality Sections Genève-Vaud HACCP : Un système de management de la sécurité alimentaire HACCP : un système pour le management de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015

Fiche technique activité TRA ACT 125 Version n 2 11/06/2015 Description brève Fabricant engrais sous produits animaux Description Code Lieu Fabricant PL43 Activité Fabrication AC39 Produit Engrais, amendements de sol, substrats de culture et PR128 produits connexes

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective.

En préambule, rappelons quelques grands principes régissant Le travail en cuisine collective. PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Professionnels de l agroalimentaire et des services de restauration, Qu impliquent pour vous ces règlements? En préambule, rappelons

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS

International Featured Standard. Champs obligatoires à compléter dans le rapport d audit IFS International Featured Standard Champs obligatoires à compléter dans le IFS Champs obligatoires à compléter dans le IFS Avril 2009 Préface Les exigences suivantes, à compléter de manière systématique par

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

Cemafroid L expertise indépendante de la chaîne du froid et de la réfrigération Nos métiers Michel LEPRIEUR Responsable expertise Conseil

Cemafroid L expertise indépendante de la chaîne du froid et de la réfrigération Nos métiers Michel LEPRIEUR Responsable expertise Conseil Cemafroid L expertise indépendante de la chaîne du froid et de la réfrigération Nos métiers Michel LEPRIEUR Responsable expertise Conseil 5 avenue des Prés 94266 FRESNES Tel. +33 1 49 84 84 84 contact@cemafroid.fr

Plus en détail

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2 Food Notes de Doctrine IFS, Version 2 Mars 2013 PrÉAMBULE Les notes de doctrine sont constituées de toutes les clarifications à caractère normatif apportées par l IFS depuis la publication de l IFS Food

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

BOULANGERIE : NIVEAU DE MAITRISE

BOULANGERIE : NIVEAU DE MAITRISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BOULANGERIE

Plus en détail

C entre de F ormation C ontinue à D istance

C entre de F ormation C ontinue à D istance L action de formation proposée «La démarche HACCP au travers de l ISO 22 000» Cette formation-action est basée sur la mise en œuvre d un projet sur un système HACCP au travers de l ISO 22 000. Ce projet

Plus en détail

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective PLAN REGLEMENTATION : Le règlement 178/2002 : traçabilité et retrait Le règlement 852/2004 : la base Le règlement 853/2004 : spécifique aux

Plus en détail

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia "Traçabilité et Hygiène Alimentaire" ACTA Informatique - ACTIA

Présentation du paquet hygiène. 31.03.05 36ème colloque AgriMMédia Traçabilité et Hygiène Alimentaire ACTA Informatique - ACTIA Présentation du paquet hygiène Le paquet hygiène Ensemble de textes communautaires (3 règlements et deux directives) issus du livre blanc de janvier 2000 avec pour objectifs: Approche intégrée de toute

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène

Campagne de contrôle 2013 Inspections/audits et contrôles Hygiène 2013 Inspections/audits et s Hygiène La présente campagne a été effectuée par des agents du Service de la Sécurité Alimentaire, Direction de la Santé du Ministère de la Santé, et de l Administration des

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie

FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie PB 07 FAQ (G-022) REV 2 2014-1/6 Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire FAQ - Guide d'autocontrôle pour le secteur du biscuit, du chocolat, de la praline et de la confiserie En vigueur

Plus en détail

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739

Le système HACCP. www.halal-institute.org. Page 1. 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 Page 1 www.halal-institute.org Le système HACCP 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax : (33) 974533739 HACCP = Hazard Analysis Critical Control Point (analyse des dangers

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie

Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie Publié par : FIAL, Fédération des Industries Alimentaires Suisses SWISSCOFEL, Association Suisse du Commerce

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Ag.8.11 Conditions d'agrément pour les établissements d'entreposage de sous-produits animaux

Ag.8.11 Conditions d'agrément pour les établissements d'entreposage de sous-produits animaux Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Ag.8.11 Conditions d'agrément pour les établissements d'entreposage de sous-produits animaux Référence PCCB/S1/CKS/ Date 21/01/2014 Version actuelle

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014

CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Eaux, Environnement, Hygiène Alimentaire, Recherche & Développement Agréé par le Ministère de la Santé Membre des réseaux d intercomparaisons AGLAE et RAEMA CATALOGUE DE FORMATION ANNEE 2013/2014 Microbiologie

Plus en détail

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE

FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE FORMATION OBLIGATOIRE A L HYGIENE ALIMENTAIRE REFERENTIEL DE CAPACITE DE L OPERATEUR EN RESTAURATION COMMERCIALE (annexe II de l arrêté du 5 octobre 2011) Conseils d utilisation: Vous pouvez suivre la

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

Le système HACCP. Plan. Plan. Introduction :

Le système HACCP. Plan. Plan. Introduction : Le système HACCP Introduction : Plan L importance de l alimentation Le risque alimentaire La gestion de la qualité : Les systèmes d assurance de la qualité Le système HACCP Origine Objectifs Principes

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail