Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible. www.flumroc.ch"

Transcription

1 Ne brûle pas. La laine de pierre : naturellement incombustible.

2 Plus de 50 alarmes incendie chaque jour Page 4 Pour stopper la propagation du feu Page 7 Combustible ou incombustible? Page 10 Prudence avec les composants anti-incendie Page 13 Point de fusion supérieur à 1000 degrés Celsius Page 15 La matérialisation: une affaire d équipe Page 17 La sécurité dans la maison Page 19

3 3 Les matériaux isolants Flumroc. Force naturelle de la pierre.

4 Plus de 50 alarmes incendie chaque jour 4 Ces 20 dernières années, à savoir de 1991 à 2010, on a recensé en Suisse incendies qui ont coûté près de 7 milliards de francs. En moyenne, on relève 53 incendies par jour, ce qui représente plus de sinistres par année. Ces chiffres reposent sur la statistique élargie de l Association des établissements cantonaux d assurance, AEAI. Les dégâts énormes sont une chose, mais l insécurité latente qu éprouvent les habitants et les voisins pèse également lourd dans la balance. Sans oublier les dégâts secondaires causés par l eau d extinction et la lutte contre l incendie. Les émanations de fumée sont en outre particulièrement dangereuses lorsque des matériaux de construction toxiques sont la proie des flammes. Plus d un tiers des sinistres, à savoir %, sont causés par la foudre. Un bon quart des cas sont dus à des défauts dans l installation électrique. 9 % des sinistres sont causés par des foyers et 5 % par des bougies. Cette statistique des sinistres est très typique pour des immeubles d habitation, qui devraient pourtant être en soi un lieu où règne la sécurité. «Pour de nombreux propriétaires de maison, la sécurité est donc la toute première priorité: un comportement prudent avec le feu ouvert et un choix judicieux des matériaux de construction permettent justement d améliorer sensiblement cette sécurité. Simple et systématique.»

5 5

6 6

7 Pour stopper la propagation du feu Un bâtiment à Hirzel faisait plus de 30 mètres de long et comportait deux habitations et un hangar à machines. Le 10 juin 2010, le complexe était en flammes. Malgré l intervention rapide des services du feu, des communes voisines également, il ne resta pas grand-chose de ce complexe. Pour Eugen Müller, cet incendie fut un choc. Sa nouvelle maison, bâtie au même endroit, doit être autonome et protégée de l incendie par des mesures de construction spécifiques. Il s agit notamment d une façade ventilée en panneaux de fibres de gypse et d une isolation conséquente avec de la laine de pierre du dernier étage, des murs pignons et du mur de jambette. «Les expériences que l on fait incitent à la prudence», dit Eugen Müller, propriétaire de l entreprise de construction en bois du même nom, «et nous avons opté maintenant pour une protection complète». 7 Les personnes concernées sont unanimes: On apprécie le service du feu, mais pas chez soi! Incendie Hirzel près de Horgen

8 8 Cela aurait pu être bien pire! Walenstadt dans le pays de Sargans Le commentaire de l employé chargé de la protection incendie, Paul Spirig, va droit au but: le revêtement du local de bricolage avec de la laine de pierre a empêché l incendie de s étendre à d autres parties du bâtiment. Le foyer de l incendie se trouvait dans le local de bricolage d une habitation ancienne du vieux village de Walenstadt. La cause du sinistre était un court-circuit dans un appareil électrique, un phénomène tout à fait courant. «Sans l isolation, le feu se serait directement propagé à la cage d escalier», dit Paul Spirig, dont l activité professionnelle consiste justement à traiter des questions d incendie et de sinistres. Un article technique consacré à cet incendie du 28 novembre 2009 a paru dans le Journal des sapeurs-pompiers suisses; il était intitulé: «Isolation thermique décisif en cas d incendie.»

9 Les matériaux isolants incombustibles sont comme des pare-feu. 9 Lichtensteig dans le Toggenbourg En février 2009, une catastrophe a pu être évitée de justesse dans la vieille ville de Lichtensteig. Le feu s est déclaré dans l immeuble, «Alten Boden», qui faisait partie d un lotissement étroit. Le feu risquait de se propager par les toits des bâtiments voisins. Mais les combles qui étaient particulièrement exposés en raison de l orientation du vent avaient été transformés un an plus tôt et entièrement isolés avec de la laine de pierre. Les travaux avaient été effectués par la menuiserie Ehrbar. Son propriétaire, Rudolf Ehrbar, se dit s en tirer à bon compte de ce départ incendie. Le maître menuisier est en effet en mesure d estimer le potentiel de danger, car il a été des années durant le vice-commandant des pompiers locaux: «Les matériaux isolants incombustibles agissent comme des pare-feu.»

10 Combustible ou incombustible? 10 Le comportement au feu des matériaux de construction Le comportement des matériaux de construction lors d un incendie est évalué sur la base de leur combustibilité et de la fumée qu ils dégagent. La combustibilité dépend de l inflammabilité et de la vitesse de propagation du feu. La classification de ces matériaux par l Association des établissements cantonaux d assurance, AEAI, se fait sur la base de tests standardisés par des instituts indépendants, comme par exemple l Empa. Remarques Les matériaux facilement inflammables et qui se consument rapidement ne sont pas autorisés pour la construction. Ces matériaux ont un indice de combustibilité de 1 et 2 selon l AEAI (ils ne sont donc pas indiqués dans le tableau). Malheureusement, on tolère pour la construction beaucoup de matériaux facilement et moyennement combustibles. Ces derniers n offrent pratiquement pas de résistance à la propagation du feu, comme Les normes UE Outre le système suisse de classification, beaucoup de matériaux de construction sont classés selon des normes européennes. Les critères appliqués pour classer ces matériaux de construction sont la combustibilité et l inflammabilité, comme c est le cas habituellement en Suisse. Les classes sont désignées par des lettres (de A à F). Résistance au feu Les matériaux de construction sont classés l attestent de nombreux sinistres. selon leur combustibilité et désignés par un Dans la pratique, les deux classes «6q: quasi indice d incendie; les éléments de construction incombustible» et «6: incombustible» sont entiers sont en revanche classés selon leur équivalentes. résistance au feu. Le critère déterminant en L indice d incendie combine la combustibilité l occurrence est la durée en minutes pendant et la densité de fumée d un matériau de laquelle l élément de construction résiste au construction et correspond à la classifica- feu. Si l on combine la fonction d un élément tion AEAI. de construction avec cette durée en minutes, Exemple: L indice d incendie 6q.3 signifie on obtient sa classe de résistance au feu, «quasi incombustible» respectivement par exemple EI 60 (EI pour un élément de «non combustible» et «faible densité de construction non porteur et 60 pour la durée fumée». Les produits Flumroc sont classés de résistance au feu en minutes). de cette categorie.

11 La charge au feu Le durcissement des dispositions légales et la diffusion des standards de construction Minergie et Minergie-P impliquent qu il faut nettement plus de matériau isolant dans les constructions des enveloppes de bâtiments. En résumé: l utilisation de matériaux isolants non combustibles est encore plus importante pour les fortes épaisseurs d isolation. Pas de danger pour les émanations En cas d incendie, la laine de pierre ne développe ni fumée ni émanations toxiques. Voilà qui peut sauver des vies, car quatre cinquième des victimes d incendie sont dus à de telles émanations. Degré de combustibilité selon EN (normes européennes) A1 A2 B C D E F Incombustible Difficilement inflammable Normalement inflammable Facilement inflammable Critères de classification des matériaux de construction selon l AEAI (indice d incendie) Degré de combustibilité inflammabilité, vitesse de propagation du feu 6 Incombustible 1 forte 6q Quasi incombustible 2 moyenne 5 Difficilement combustible à 200 C 3 faible 4 Moyennement combustible 3 Facilement combustible Degré de densité de fumée L absorption de lumière est le critère d évaluation déterminant 11 Test incendie de la laine de pierre à 1000 C Test incendie de la laine de pierre à 1000 C: avant/après

12 12

13 Prudence avec les composants anti-incendie De nombreux matériaux isolants contiennent des composants anti-incendie considérés comme étant critiques par des instances indépendantes, en raison de leur toxicité qui peut parfois être très élevée. Le mélange de composants anti-incendie permet de réduire l inflammabilité des matériaux isolants en soi combustibles. Ces matériaux sont désignés comme étant des «produits de protection contre les flammes» ou «produits retardateurs de flamme». L expansion des foyers d incendie et donc la vitesse de propagation du feu des éléments de construction se trouvent diminuées grâce à ces produits. Certains d entre eux sont listés comme étant particulièrement dangereux par l ECHA European Chemical Agency. L UE prévoit même une limitation de l utilisation des matières particulièrement toxiques dans les constructions et les installations. Les produits Flumroc ne contiennent aucun composant anti-incendie. Car la laine de pierre est incombustible! 13

14 14

15 Point de fusion supérieur à 1000 degrés Celsius Les pierres sont incombustibles La chose est certes connue, mais on peut la prouver scientifiquement et sur la base d expertises spécifiques. Il s agit en l occurrence de la norme «DIN 4102, partie 17: Comportement au feu de matériaux de construction et d éléments de construction; notions, exigences, test». Le point de fusion de la plupart des matériaux de construction se situe aux alentours de quelques centaines de degrés, de nombreux produits isolants fondent déjà à 200 C. La laine de pierre reste en revanche stable de forme à plus de 1000 C, car son point de fusion est nettement plus élevé! 15 Leader dans quatre domaines Les produits en laine de pierre protègent non seulement contre l incendie, mais ils présentent également d excellentes qualités physiques si l on considère d autres critères d évaluation. Protection incendie Protection thermique. Protection contre l humidité Protection phonique Vous trouverez d autres informations sur:

16 16

17 La matérialisation: une affaire d équipe Idéalement, le propriétaire de la maison et l architecte choisissent les matériaux ensem- Protection incendie: Exigences posées aux immeubles d habitation coupe-feu sont soumis à des exigences sévères. Les parois, les plafonds et les portes entre 17 ble, car cela permet de combiner les souhaits Les maisons individuelles ne sont soumises les compartimentages anti-feu, c est-à- du maître de l ouvrage avec la compétence qu à peu d exigences, car toutes les pièces dire entre des appartements ou entre un des experts. Les matériaux qui répondent sont en principe dans un compartimentage an- appartement et la cage d escalier, doivent au souhait de sécurité du propriétaire et aux ti-feu. C est l une des raisons pour lesquelles présenter un minimum de résistance au feu. exigences en matière de construction des les maisons avec un seul appartement sont Pour les constructions avec quatre étages ou spécialistes ne font pratiquement pas l objet mal protégées. Le danger d incendie n est en plus, les exigences sont plus élevées. Lorsqu il de discussions. En résumé, la laine de pierre effet pas plus faible dans les petites construc- s agit de constructions de plusieurs étages en permet de tenir compte des exigences de la tions que dans les immeubles d habitation. bois, il est nécessaire de faire élaborer un con- physique du bâtiment et de la sécurité. Il existe toutefois des normes pour les cept anti-incendie par un expert indépendant. parois, les plafonds et les portes des locaux particulièrement soumis à des risques, Résumé: Le choix des matériaux isolants comme par exemple les chaufferies. incombustibles est toujours gage de plus de Etant donné qu il s agit d une séparation entre sécurité, qu il s agisse de maisons individuelles deux compartimentages anti-feu, les murs ou d immeubles d habitation à plusieurs étages. Les étapes de la mise en œuvre Le maître d ouvrage définit ses souhaits concernant la matérialisation d une nouvelle construction ou d une transformation. Discussion avec l architecte ou l entreprise pour la réalisation des objectifs fixés Réalisation des mesures de construction Contrôle de la qualité de la construction par le maître d ouvrage ou l architecte Exemples Formuler les exigences, p.ex.: Protection incendie: matériaux incombustibles pour l isolation thermique Protection thermique: au minimum Minergie Protection phonique: exigences plus sévères selon la SIA Etablir le procès-verbal et le joindre aux dossiers Etablissement du procès-verbal de réception

18 18 Toit incliné avec isolation entre et sous les chevrons ainsi qu une sous-couverture rigide Toit plat avec isolation et étanchéité, ainsi que revêtement praticable Planchers de combles avec isolation et panneaux agglomérés Paroi extérieure avec isolation thermique crépie contre mur en briques de terre cuite Plafond de cave avec isolation thermique avec revêtement Conduit d aération avec isolation

19 La sécurité dans la maison Les exigences techniques en matière de protection incendie de l Association des établissements cantonaux d assurance, AEAI, s appliquent aux parois externes et internes, aux plafonds et aux planchers, aux revêtements de sols et aux couvertures. Ces éléments de construction doivent toutefois également satisfaire aux exigences requises en matière de protection thermique et de protection contre l humidité, ainsi que de protection phonique. Ces conditions posées en matière de construction doivent concorder avec la protection incendie. Cette dernière est évidemment absolument prioritaire. Les détails de la construction où la sécurité incendie requise ne coïncide pas avec les exigences d autres qualités sont extrêmement rares lors de l utilisation de matériaux de construction incombustibles. Les maîtres d ouvrage et leurs mandataires, les architectes et les techniciens en bâtiment s aménagent une marge de manœuvre au niveau de la planification en faisant appel à la laine de pierre. L élément de construction reste en effet tel quel durant des décennies, il est peu énergivore et garantit une bonne protection phonique et incendie. 19 InfoPlus Flumroc offre toute une palette d informations techniques sur le thème de la protection incendie: Protection contre l incendie, généralités: Informations générales Protection incendie dans la construction en bois (également pour les constructions à plusieurs étages) Protection incendie dans la construction métallique (bâtiments fonctionnels, systèmes porteurs) La sécurité incendie est possible!

20 Sous réserve de modification. En cas de doute, veuillez nous contacter. Les exemples décrits ne peuvent pas prendre en compte des conditions spécifiques à un cas particulier et nous déclinons donc toute responsabilité. FLUMROC SA, Route du Bois 1, Case postale 94, CH-1024 Ecublens, Tél , Fax , FLUMROC AG, Industriestrasse 8, Postfach, CH-8890 Flums, Tel , Fax , f G imprimé sur du papier blanchi sans chlore.

Protection incendie et matériaux

Protection incendie et matériaux Protection incendie et matériaux Nouvelle construction Agrandissement Rénovation Compartimentage Résistance au feu La laine de pierre Flumroc protège les maisons de multiples façons La pierre suisse et

Plus en détail

Protection contre l incendie

Protection contre l incendie Protection contre l incendie Prévient les risques d incendie Point de fusion > 1000 C Solutions Flumroc pour la protection incendie. La force naturelle de la pierre Protection contre l incendie Introduction

Plus en détail

Système de toit en pente

Système de toit en pente Système de toit en pente Intelligent, simple et avantageux. Pente standard 1.5 % La pierre Suisse et sa force naturelle Isolation thermique et pente en un seul système 2 Les systèmes de toits à pente PRIMA

Plus en détail

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Cours pour experts cantonaux en protection incendie 2007 / 2008 Module B Renzo Bianchi Bianchi

Plus en détail

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques

Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Fiche de travail Protection incendie installations aérauliques Bases légales Les normes et directives suivantes sont à respecter: Norme de protection incendie de l AEAI Directive de protection incendie

Plus en détail

Swissi SA. La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire

Swissi SA. La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire La norme et les directives AEAI 2015 en point de mire Norme 2015 - généralités Les objectifs de protection définis aujourd hui ont été repris sans modification. Les nouvelles PI favorisent, pour les nouvelles

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Commission pour la technique de construction

Commission pour la technique de construction Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Commission pour la technique de Récapitulation des concordances admissibles entre la classification

Plus en détail

Protection incendie dans la construction en bois

Protection incendie dans la construction en bois Protection incendie dans la construction en bois Principes de base Solutions pratiques Eléments de construction Manuel de planification La force naturelle de la pierre Sommaire Planifier la sécurité de

Plus en détail

La pierre Suisse et sa force naturelle

La pierre Suisse et sa force naturelle La pierre Suisse et sa force naturelle 3 L ENTREPRISE Flumroc SA Flumroc SA fabrique depuis plus de 60 ans, à Flums (SG), des produits en laine de pierre à partir de roches suisses. Le fabricant de laine

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D AUTORISATION Domaine de la prévention Etablissement cantonal d assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Une protection incendie maximale

Une protection incendie maximale murs coupe-feu 67 P.4.0 Une protection incendie maximale Les dégâts par le feu et la fumée constituent un danger à ne pas sous-estimer pour la subsistance d une entreprise. Malgré tous les soins et toutes

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments

Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Nouvelles prescriptions de protection incendie pour bâtiments Texte Walter Schläpfer* Illustrations Association PSE Suisse Photos Gebr. Accoto GmbH Depuis le 1 e janvier 2015, le secteur du bâtiment connaît

Plus en détail

Une fonction essentielle pour économiser de l énergie

Une fonction essentielle pour économiser de l énergie 2 Economiser de l énergie: pas besoin d être un génie! Flumroc vous conseille avec cette brochure et sur son site www.isoler-maintenant.ch afin que votre maison soit prête pour le futur. 3 Il est temps

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

La TOITURE EIGER Flumroc

La TOITURE EIGER Flumroc La TOITURE EIGER Flumroc Testé dans la pratique Construction en deux couches Montage simple Un système innovant de toit incliné signé Flumroc. Pour application dans les régions d altitude. La pierre Suisse

Plus en détail

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur.

Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. Protection incendie Les informations sont données à titre indicatif. Dans tous les cas, il y a lieu de se référer aux textes et réglementations en vigueur. églementation incendie La réglementation incendie

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé.

ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE 032 Le nouvel isolant qui réalise un véritable gain pour votre espace intérieur. Isoler futé. ISOPONTE ouvre de nouveaux horizons pour la construction à ossature bois. Avec le développement d

Plus en détail

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire 74 4.12 Résistance au feu du béton cellulaire Le béton cellulaire offre une résistance au feu excellente. Il ne contribue pas à la propagation du feu et ne développe pas de fumées toxiques pendant l incendie.

Plus en détail

Utilisation de matériaux de construction combustibles

Utilisation de matériaux de construction combustibles Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Utilisation de matériaux de construction

Plus en détail

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 1994-1997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes 1, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 20743

Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Groupe 401 Gaines techniques pour l'installation de conduits de fumée Fermacell GmbH FERMACELL AESTUVER EI 90-RF1 Description Système de gaine continue à 4 côtés,

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad COMPORTEMENT AU FEU DU BETON. Le feu est

Plus en détail

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique

Murs en maçonnerie. de terre cuite. Résistance au feu des maçonneries de briques. Fédération Belge de la Brique Murs en maçonnerie de terre cuite Fédération Belge de la Brique Rue des Chartreux, 19 bte 19-1000 Bruxelles tél. 00 32 (0)2 511 25 81 fax. 00 32 (0)2 513 26 40 www.brique.be Résistance au feu des maçonneries

Plus en détail

Surveillance du feu dans des bâtiments élevés. Assuré et rassuré.

Surveillance du feu dans des bâtiments élevés. Assuré et rassuré. Surveillance du feu dans des bâtiments élevés Assuré et rassuré. Table des matières Surveillance du feu dans des bâtiments élevés 3 Prescriptions et lois 3 Cas d incendies 4 De quoi les sapeurs-pompiers

Plus en détail

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment

Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Produits dangereux stockés à l intérieur d un bâtiment Respecter les conditions de stockage ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE

NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION INCENDIE Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 994-997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

info Pellets Domaine spécialisé clima chauffage Septembre 2011 Exigences techniques Local de stockage

info Pellets Domaine spécialisé clima chauffage Septembre 2011 Exigences techniques Local de stockage Domaine spécialisé clima chauffage info Septembre 2011 Exigences techniques Pellets Local de stockage Le local de stockage doit pouvoir contenir les réserves de pellets pour une année. Cela est valable

Plus en détail

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur,

Madame le Gouverneur, Monsieur le Gouverneur, Bruxelles, 15-04-2004 A Mesdames et Messieurs les Gouverneurs de Province Sécurité civile Prévention incendie et Bâtiments Vos références: Nos références: Annexe(s): II/TEC/03-001575-02 1 Correspondant:

Plus en détail

Communiqué de presse. Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM. Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin

Communiqué de presse. Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM. Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin Communiqué de presse Fribourg, septembre 2009 Immeuble à usage commercial et d habitation à Locarno/Tessin Obtenir une isolation performante avec PAVATEX DIFFUTHERM Pavatex SA Martin Tobler Directeur Marketing

Plus en détail

Bâtiments à façades double-peau

Bâtiments à façades double-peau Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

Drall-Fix Le système de fixation rapide pour les isolations supplémentaires.

Drall-Fix Le système de fixation rapide pour les isolations supplémentaires. Drall-Fix Le système de fixation rapide pour les isolations supplémentaires. L idée. Le système de fixation Drall-Fix original est constitué d un ressort à boudin et d un appareil de fixation. Les éléments

Plus en détail

fermacell Newsletter La fin des restrictions pour la construction bois 1/2015 I Fermacell Sàrl Suisse

fermacell Newsletter La fin des restrictions pour la construction bois 1/2015 I Fermacell Sàrl Suisse fermacell Newsletter 1/2015 I Fermacell Sàrl Suisse La fin des restrictions pour la construction bois n Norme de protection incendie 2015 Les principales modifications p. 3 n Systèmes de sol fermacell

Plus en détail

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu

Distances entre les bâtiments selon les règles sur la police du feu Etablissement cantonal d assurance des bâtiments, Fribourg Kantonale Gebäudeversicherung, Freiburg Inspection cantonale du feu Kantonales Feuerinspektorat Distances entre les bâtiments selon les règles

Plus en détail

fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4

fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4 fermacell Newsletter 2/2013 I Fermacell Sàrl Suisse n Nouveauté Kit de douche à l italienne fermacell Powerpanel TE 2.0 p. 2 n Savoir-faire Protection incendie des bâtiments p. 4 n fermacell AESTUVER Projet

Plus en détail

L'installation électrique et la protection architecturale contre l'incendie

L'installation électrique et la protection architecturale contre l'incendie L'installation électrique et la protection architecturale contre l'incendie Thèmes : 1. Statistiques d'incendie 2. Causes d'incendie 3. Normes 4. Canaux pare-feu 5. Distributeurs pare-feu MK / Fei 2 Statistique

Plus en détail

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER.

ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. ISOPROTECT. Le panneau en fibres de bois ISOVER. Une combinaison intelligente de matériaux. Depuis près de 80 ans, Saint-Gobain ISOVER SA produit des isolants à hautes performances en laine de verre dans

Plus en détail

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier

Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Résistance au feu de construction et systèmes porteurs en béton et en acier Cours pour experts cantonaux en protection incendie Module B Renzo Bianchi Bianchi Conseils S.à.r.l. Berthoud Table des matières

Plus en détail

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile

CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile CPI 14 Mesures de protection incendie pour hébergements de requérants d asile Commentaire de protection incendie de l Assurance immobilière Berne (AIB) Édition 09/2012 Contenu 1 Champ d application...

Plus en détail

Manifestations temporaires

Manifestations temporaires Etablissement cantonale d'assurance des bâtiments, Fribourg Manifestations temporaires Exigences de protection incendie Table des matières 1 Base... 3 2 Principe... 3 3 Règles générales de prévention incendie...

Plus en détail

AESTUVER. Systèmes de protection incendie

AESTUVER. Systèmes de protection incendie AESTUVER Systèmes de protection incendie AESTUVER La protection futée contre le feu Aestuver FERMACELL propose une vaste gamme de produits pour le domaine de la protection préventive des bâtiments contre

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 20743

Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Attestation d'utilisation AEAI n 20743 Groupe 401 Gaines techniques pour l'installation de conduits de fumée Fermacell GmbH Fermacell GmbH Deutschland 47119 Duisburg FERMACELL AESTUVER EI 90-RF1 Description

Plus en détail

Essais de résistance au feu

Essais de résistance au feu Essais de résistance au feu Cloisons 98-48 avec plaques de plâtre EI60 (coupe feu 1heure) DTU 25-41 Livret technique 4 - Octobre 2009 Le Service Recherche & Développement SOMMAIRE Préambule page 3 Construire

Plus en détail

Protection contre les incendies d une installation électrique

Protection contre les incendies d une installation électrique Protection contre les incendies d une installation électrique La protection des bâtiments contre les incendies fait partie des obligations incontournables lors de constructions, les mesures anti-feu sont

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie

Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts. Prévention incendie Sécurité incendie dans les garages et parkings couverts Prévention incendie Risques d incendie dans les garages et parkings couverts Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts

Plus en détail

Isolation extérieure crépie

Isolation extérieure crépie Isolation extérieure crépie ALL-IN Isolation thermique Protection incendie Protection acoustique Ecologique Stable de forme Panneau isolant FLUMROC COMPACT PRO La pierre Suisse et sa force naturelle Isolation

Plus en détail

Documentation Protection incendie Lignum

Documentation Protection incendie Lignum Documentation Protection incendie Lignum 2005 2007 La mise en œuvre spécifiques des prescriptions de protection incendie pour les constructions en bois dans une documentation de l'utilisateur. 1 Documentation

Plus en détail

Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015. Débat urbanités. Nous protégeons l essentiel

Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015. Débat urbanités. Nous protégeons l essentiel Modifications principales des prescriptions de protection incendie 2015 Débat urbanités Didier Guignard, 6 octobre 2014 Sommaire Modifications principales des prescriptions AEAI 1. Allègements, simplifications,

Plus en détail

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu

www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu www.soudal.com Systèmes de traversée efficaces pour retarder la propagation du feu Soudal Fire Range Quitter les bâtiments en toute sécurité EN 1366-3 Le compartimentage... Un aspect essentiel de la protection

Plus en détail

Les matériaux absorbants

Les matériaux absorbants L absorption acoustique est le pouvoir qu ont certains matériaux de laisser pénétrer une partie de l énergie sonore qui vient frapper leur surface. Un matériau absorbant posé sur une cloison va diminuer

Plus en détail

Prix courant entrepreneurs 2015

Prix courant entrepreneurs 2015 Prix courant entrepreneurs 2015 Produits isolants pour le bâtiment et des installations industrielles La pierre Suisse et sa force naturelle 2 Table de matières bâtiment selon les produits Table de matières

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences

Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences Isolation extérieure crépie pour les plus hautes exigences www.weber-marmoran.ch Avant-propos 1958 marque le départ en Suisse d un incroyable essor de l isolation thermique extérieure crépie*. Favorisés

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

Guide du formulaire de demande

Guide du formulaire de demande Guide du formulaire de demande Ce guide vous aidera à remplir correctement le formulaire de demande. 1 Propriétaire (requérant/e) Le programme de subventionnement ne fait aucune distinction quant aux propriétaires.

Plus en détail

LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES. Les blocs de plâtre : généralités LAINE DE ROCHE RS45 40 MM ISOMUR 100 MM ISOMUR 80 MM HYDROMUR 80 MM HYDROMUR

LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES. Les blocs de plâtre : généralités LAINE DE ROCHE RS45 40 MM ISOMUR 100 MM ISOMUR 80 MM HYDROMUR 80 MM HYDROMUR TABLE DES MATIERES LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES LA NORME ACOUSTIQUE LA COMPOSITION DE LA CLOISON AKUSTIWALL DETAILS DES RACCORDS ENTRE LES MURS ET LES SOLS POURQUOI CHOISIR ISOLAVA? LES CLOISONS

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX

ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX prevolivier www.ssiap.com Notice descriptive de sécurité ETABLISSEMENTS INDUSTRIELS OU ARTISANAUX Remarques Cette notice descriptive de sécurité, élaborée à l attention des maîtres d ouvrage et maîtres

Plus en détail

Bâtiments à façades double-peau

Bâtiments à façades double-peau Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio NOTE EXPLICATIVE DE PROTECTION

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

Conduits-gaines horizontaux Stucal

Conduits-gaines horizontaux Stucal E01 Conduits-gaines de ventilation et de désenfumage Conduits-gaines horizontaux Stucal Généralités et principes de fonctionnement On appelle conduit un volume fermé servant au passage d un fluide déterminé

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de Roxul [BEDR MC] FireWall et Roxul Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables

Catalogue d éléments de construction. Isolation thermique selon la norme SIA 380/1. Standard sans énergies renouvelables Isolation thermique selon la norme SIA 380/1 Standard sans énergies renouvelables Standard pour les transformations Standard pour constructions basse énergie Standard pour maisons passives Catalogue d

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Utilisations courantes de l amiante Récapitulatif des exemples illustrés sans traitement, nettoyage, avec traitement, nettoyage,

Plus en détail

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés

Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements multi-étagés Phase avant-projet : Liste de vérification pour la protection incendie d'appartements Ce document présente une vue d'ensemble des principales questions à envisager en matière de sécurité incendie dans

Plus en détail

OCF / KAF 01.06.2011

OCF / KAF 01.06.2011 01.06.2011 Détecteurs Lampe témoin Centrale, tableau de rappel Feu flash Signal acoustique Dispositif manuel de déclanchement Arrêt du signal acoustique et activation de la 2ème temporisation Détection

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Sécurité incendie dans la restauration et l hôtellerie

Sécurité incendie dans la restauration et l hôtellerie Sécurité incendie dans la restauration et l hôtellerie Sécurité comprise Pour les restaurateurs et les hôteliers, choyer les clients est une tâche exigeante qui demande une attention de tous les instants.

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

BELFOR (Suisse) SA. Succursales en Europe. Daniel Schneider. Directeur de la division Suisse Protection incendie

BELFOR (Suisse) SA. Succursales en Europe. Daniel Schneider. Directeur de la division Suisse Protection incendie BELFOR (Suisse) SA Daniel Schneider Directeur de la division Suisse Protection incendie Jean Mauricio Direction BELFOR Suisse Romande Protection incendie, Elimination d'amiante. Sascha Püerro Gérant régional

Plus en détail

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE

CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE CONFORMITE DE L OPERATION AVEC LES REGLES DE SECURITE Maître d ouvrage : SIVU DE LA CRECHE INTERCOMMUNALE THOIRY 3 place de la Fontaine 78 770 THOIRY Adresse des travaux : Rue de la Mare Agrad 78 770 THOIRY

Plus en détail

La problématique des cheminées traversant les séparations coupefeu et la protection incendie. Par Jean Guy Ranger TPI, Colloque ATPIQ 2011

La problématique des cheminées traversant les séparations coupefeu et la protection incendie. Par Jean Guy Ranger TPI, Colloque ATPIQ 2011 La problématique des cheminées traversant les séparations coupefeu et la protection incendie Par Jean Guy Ranger TPI, Colloque ATPIQ 2011 Réunion d information Les séparations coupe-feu de conduits de

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division protection de la santé au poste de travail Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

Protection incendie. Principes réglementaires. 01 Réglementation R01 003. Réaction au feu. Classements francais et européen

Protection incendie. Principes réglementaires. 01 Réglementation R01 003. Réaction au feu. Classements francais et européen 01 Réglementation R01 003 Protection incendie Principes réglementaires Le comportement au feu en cas d incendie est apprécié d après deux critères : la réaction au feu et la résistance au feu. Réaction

Plus en détail

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie

Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie Annexe vade-mecum Règles Pratiques en matière de sécurité incendie La nouvelle réglementation concernant la réaction au feu (Annexe 5 AR 12/07/2012). Prescriptions concernant les traversées résistantes

Plus en détail

Voies d évacuation et de sauvetage

Voies d évacuation et de sauvetage Institut de Sécurité Voies d évacuation et de sauvetage Jean-Paul Bassin Institut de Sécurité Institut de Sécurité INSTITUT SUISSE DE PROMOTION DE LA SÉCURITÉ Evacuation_Lignum_2010 1 Histoire 1995 1945

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

Directive Aération des cages d ascenseur

Directive Aération des cages d ascenseur Directive Aération des cages d ascenseur 1 OBJET DE CETTE DIRECTIVE Les installations d ascenseurs dans des immeubles chauffés provoquent souvent des pertes thermiques supplémentaires du fait de lacunes

Plus en détail

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE

h_systeme ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES MUR _PLAFOND _TOITURE ELEMENTS DE CONSTRUCTION STANDARDISES DANS UNE STRUCTURE INDIVIDUELLE SELON VOS EXIGENCES _ MUR _PLAFOND _TOITURE SYSTEME_H CONSTRUCTION FLEXIBLE EN BOIS MASSIF A L AIDE D ELE- MENTS PREFABRIQUES _A l

Plus en détail

Bâtiments d'habitation

Bâtiments d'habitation Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio AIDE DE TRAVAIL DE PROTECTION

Plus en détail

L isolation écologique d un bâtiment

L isolation écologique d un bâtiment L isolation écologique d un bâtiment Astuces et points d attention - expérience d'un entrepreneur spécialisé en la matière. Formation «Le choix écologique des matériaux de construction» 12 mai 2009 Limbourg

Plus en détail

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie

Comportement en cas d incendie. Prévention incendie Comportement en cas d incendie Prévention incendie Au feu, que faire? Un incendie peut éclater n importe où et n importe quand. Il est donc important de rapidement localiser et mémoriser les emplacements

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

fermacell Conseil de pro

fermacell Conseil de pro Conseil de pro Revêtements coupe-feu de 0 à 0 minutes en plaques fibres-gypse pour piliers et poutres en acier Version avril 0 Si les éléments de construction en acier tels que les piliers ou les poutres

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du 1 er groupe (1 ère à 4 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012

Plus en détail

Communiqué de presse. Construire l avenir grâce au DIFFUTHERM. Edifice résidentiel et commercial Kalkbreite, Zurich

Communiqué de presse. Construire l avenir grâce au DIFFUTHERM. Edifice résidentiel et commercial Kalkbreite, Zurich Communiqué de presse Fribourg, septembre 2013 Edifice résidentiel et commercial Kalkbreite, Zurich Construire l avenir grâce au DIFFUTHERM Construction hybride conforme au standard Minergie-P-ECO Efficacité

Plus en détail

Systèmes porteurs DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE. 26.03.2003 / 14-03f

Systèmes porteurs DIRECTIVE DE PROTECTION INCENDIE. 26.03.2003 / 14-03f Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Association des établissements cantonaux d assurance incendie Associazione degli istituti cantonali di assicurazione antincendio Systèmes porteurs 26.03.2003

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS RESUME NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS ASA/LF/BOURGOIS/GUILLAC/EDD/2013.372 Déchetterie de GUILLAC (56) Résumé page 1 PRESENTATION DU SITE La déchetterie de Guillac est localisée sur le territoire

Plus en détail

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves

Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation thermique performante d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Afin d améliorer le confort thermique de leur maison d après-guerre, un couple

Plus en détail

L immeuble de bureaux à énergie positive

L immeuble de bureaux à énergie positive L immeuble de bureaux à énergie positive Les thèmes Flumroc donne un signal fort L immeuble de bureaux rénové du fabricant de produits isolants 3 Un projet phare à Flums Flumroc s est fixé quatre objectifs

Plus en détail

fermacell Vapor s d = 3,1/4,5 m Détails de construction avec la plaque fermacell frein-vapeur en plâtre armée de fibres version août 2013

fermacell Vapor s d = 3,1/4,5 m Détails de construction avec la plaque fermacell frein-vapeur en plâtre armée de fibres version août 2013 fermacell Vapor Détails de construction avec la plaque fermacell frein-vapeur en plâtre armée de fibres version août 0 s d =,/4,5 m Contenu met la vapeur dans la construction bois Construction de parois

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail