Politique monétaire: Le choix des instruments I

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique monétaire: Le choix des instruments I"

Transcription

1 Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es déerné de anère ndépendane se ax poèses onernan la fonon d lé). En réalé, la banqe enrale a le ox enre a ons ros nsrens: La base onéare (as pas la asse onéare!) Le ax de refnaneen des banqes (le lplaer des banqes) Une nerenon sr le aré oblgaare por nflener le ax d nérê d aré Ekkeard Erns 98

2 Polqe onéare: Le ox des nsrens II Se a sès d odèle Noea Kenésen, les polqes de ax d nérê on reç le pls d aenon. En parler, la lérare a oené à eser des règles de Talor q splen qe le ax d nérê fxé par la banqe enrale es ne oenne pondérée enre op gap e nflaon (anpée): φ π π φ φ1 ε Ae : le ax d nérê fxé par la banqe enrale -1 : le ax d nérê reardé, esran la perssane de la polqe onéare π : le ax d nflaon : l op gap ε : n o non-anpé de polqe onéare Ekkeard Erns 99

3 Polqe onéare: Le ox des nsrens III A pror, par onre, le oen d nerenon ne dera pas affeer l objef de la sablsaon d ax d nflaon. En réalé, on obsere ne rae préférene des banqes enrales por ne nerenon sr le aré oblgaare. Cee préférene pe êre explqée par le pe de os axqels l éonoe fa fae. Le odèle de Poole lassqe: Le ox des nsrens de polqe onéare dépend des pes de os aqel l éonoe fa fae En parler, on dsnge des os de deande agrégée, des os de deande onéare e des os d offre. Ekkeard Erns 100

4 Polqe onéare: Le odèle de Poole I Déeloppeen réen d odèle de Poole: La banqe enrale dspose de dfférens flx d nforaon Elle pe lser plsers nsrens en êe eps Elle a des objefs nerédares De ee anère, la banqe enrale pe réagr à: Une noelle nforaon parelle Le fa qe l nforaon sr erans agrégas es pls fréqens qe sr d ares, p.ex.: asse onéare: données ebdoadares Inflaon: données enselles Prodon: données resrelles Ekkeard Erns 101

5 Polqe onéare: Le odèle de Poole II Cadre IS-LM: On rasonne en ere d op gap,. La banqe enrale onrôle so la asse onéare,, so le ax d nérê nonal,. Le odèle es araérsé par dex os: n o de deande,, e n o onéare,. La banqe enrale âe à nser l op gap. En sppose q l n a pas d nonssane eporelle: la banqe enrale onne la êe polqe après aor prs onnassane de la réalsaon des os Ekkeard Erns 10

6 Polqe onéare: Le odèle de Poole III Corbe IS ( ) σ ae E 0, Var Corbe LM ae E ( ) σ 0, Var Ekkeard Erns 103

7 Ekkeard Erns 104 Polqe onéare: Le odèle de Poole IV Le ox de la asse onéare: Réérre la orbe LM: Replaer le ax d nérê dans la orbe IS: L espérane: Don: por nser ( ), la banqe enrale os 0 La fonon d objef prend alors oe aler: ( ) 1 ( ) E [ ] ( ) E E σ σ

8 Polqe onéare: Le odèle de Poole V Le ox d ax d nérê nonal: Ulser la orbe IS: En espérane: Don: por nser ( ), la banqe enrale os 0 La fonon d objef prend alors oe aler E E [ ] E [ ] σ Ekkeard Erns 105

9 Polqe onéare: Le odèle de Poole VI Coparer les dex nsrens La banqe enrale lsera l n o l are des nsrens afn de nser la olalé de l op gap: E σ [ ] < E [ ] > σ Elle osra le ax d nérê oe nsren o as où: La olalé de la deande onéare es pls porane La olalé de la deande agrégée es ons porane La pene de la orbe LM (1/) es pls porane La pene de la orbe IS (1/) es ons porane Ekkeard Erns 106 > 1

10 Polqe onéare: Le odèle de Poole VII En règle générale, la banqe enrale n a pas de onrôle sr la asse onéare, as seleen sr la base onéare, b. Le lplaer onéare dépend alors poseen d ax d nérê (les banqes rédron ler réseres ae la banqe enrale qand agene). es n o aléaore sr le lplaer onéare E, Var ( ) σ S la banqe enrale os le ax d nérê oe nsren, ela n a an effe. Seleen s la banqe enrale e onrôler la asse onéare, le odèle s ér dfféreen. Ekkeard Erns 107 b 0

11 Ekkeard Erns 108 Polqe onéare: Le odèle de Poole VIII Conrôler la base onéare b : Modfer la orbe LM: Sbser le ax d nérê dans la orbe IS: Don, la deande agrégée anpée sera à l éqlbre qand b 0: La fonon d objef de la banqe enrale s élèe alors à: ( ) ( ) ( ) b b 1 1 ( ) ( ) b b b E [ ] ( ) ( ) ( ) E b σ σ σ

12 Polqe onéare: Le odèle de Poole IX Coparer les dex nsrens (b s. ): Ulser le ax d nérê oe nsren a as où: σ < ( ) σ ( σ σ ) ( ) ( ) 1 La banqe enrale osra le ax d nérê oe nsren o as où: La olalé de l offre onéare es porane Le lplaer onéare () es fable La olalé de la deande onéare es pls porane La olalé de la deande agrégée es ons porane La pene de la orbe LM (1/) es pls porane La pene de la orbe IS (1/) es ons porane σ Ekkeard Erns 109 < σ σ

13 Polqe onéare: Le odèle de Poole X Resrons d odèle analsé: Prx fxes: sablsaon de la prodon oe sel objef Pas de réaon de la banqe enrale par rappor à de noelles nforaons La polqe onéare es fxée aan l arrée des os Soleer eranes resrons: La banqe enrale a anenan la possblé d obserer le ax d nérê e la asse onéare après l arrée d n o Ense: nrodre l nflaon Ekkeard Erns 110

14 Polqe onéare: Le odèle de Poole XI Règles de polqe onéare e nforaon Spposons qe la banqe enrale obsere le ax d nérê après le o e ajse la base onéare La banqe enrale ne onnaî pas le pe d o (p. ex. o de deande onéare, d offre onéare, de deande agrégée) Problèe: Défnr la fonon de réaon de la banqe enrale par rappor à ee noelle nforaon (.e. osr µ): b µ µ 0: La banqe enrale ne réag pas à ne nforaon sppléenare µ -: La banqe enrale ajse l offre onéare de anère à réagr à des os onéares (ble opéraonnelle: l offre onéare) µ : La banqe enrale garde les ax nérê onsan (ble opéraonnelle: le ax d nérê nonal) Ekkeard Erns 111

15 Ekkeard Erns 11 Polqe onéare: Le odèle de Poole XII Cosr le µ opal (1): Sbser la asse onéare dans l éqaon LM: Ulser l éqaon IS afn de sbser : Replaer dans l éqaon IS: ( ) ( ) [ ] µ µ 1 1 µ ( ) ( ) ( ) µ µ b µ

16 Polqe onéare: Le odèle de Poole XIII Cosr le µ opal (): [ ] ( µ ) σ ( σ σ ) σ E ( µ ) Qelle es la aler de µ q nse ee fonon d objef: µ argne [ ] ( ) σ σ ( ) σ S 0, la base onéare es l nsren opal dans le odèle de base (ae b 0). En reane, en lsan l nforaon sppléenare e en san ne règle polqe, la banqe enrale fxe anenan b -() a nea opal. Ekkeard Erns 113

17 Polqe onéare: Le odèle de Poole XIV Objefs nerédares: En réalé la banqe enrale lse des objefs nerédares faleen repérable afn de poor préor l éolon de son objef fnal (l nflaon) P.ex.: la rossane de la asse onéare (dsponble de anère ebdoadare) pe ndqer l éolon fre de l nflaon (dsponble nqeen a re ensel) Inrodre l nflaon dans le odèle de Poole: Le odèle IS-LM do êre lôrer ae ne orbe AS: a( π E π 1 ) z On odfera argnaleen les orbes IS e LM: ( E π ) p π 1 Ekkeard Erns p

18 Polqe onéare: Le odèle de Poole XV Desrpon des os de anère pls réalse: Co d offre agrégée: Co de deande agrégée: Co onéare: z ( 0 σ ) ρ z z 1 e w e ~ d, e ( 0 σ ) ρ 1 φ w φ ~ d, φ ( 0 σ ) ρ 1 ψ w ψ ~ d, ψ La noelle fonon d objee por la banqe enrale: V ( π ) E π La banqe enrale fxe le ax d nérê sans onnaîre les os, as obsere lers réalsaons anéreres. Fxer le ax d nérê por qe: E E π 1π π 1 Ekkeard Erns 115

19 Polqe onéare: Le odèle de Poole XVI La polqe opale d ax d nérê: En lsan la orbe AS e IS on oben: π a π z En as d nforaon parfae de (, z ) la banqe enrale porra rendre l nflaon égal à l nflaon anpée en fxan π*( -z )/ La banqe enrale es oblgée d lser des anpaons onernan les os: ˆ π ( ) ) a ( ρ ρ z ) π( ˆ ) π ( φ e ) a 1 E don sa fonon d objef s éale à: V La onlson ara éé la êe s la banqe enrale fxa la asse onéare. Ekkeard Erns 116 z 1 ( ˆ ) ( σ φ σ ) a e

20 Polqe onéare: Le odèle de Poole XVII La onnae oe objef nerédare (1): Ae î donné e en absene d ares os, égale à: ˆ ( 1 ) π p 1 ρ 1 ( 1 ) ρzz 1 ρ 1 Spposan qe la banqe enrale obsere ˆ ˆ e a ( 1 1 a) φ ψ Une dfférene enre les dex forne ne nforaon sppléenare à la banqe enrale P.ex.: sele présene de os de deande (.e. e ψ 0) φ > 0 π Dans e as, l es opal por la banqe enrale de garder son nea de e d ajser afn de onrôler π Pls généraleen: Qelle es la sraége de ax d nérê opale? Ekkeard Erns 117

21 Polqe onéare: Le odèle de Poole XVIII La onnae oe objef nerédare (): Éqlbre anpaf (.e. E -1 π E π 1 π*) enre IS, AS e LM: π π a π a a z a p 1 Qel es le ax d nérê q garan ˆ? En obnan les éqaons por, ˆ ~ ˆ (( 1 a) φ e aψ ) ( a ( 1 a) ) e î on oben: Noons qe la banqe enrale n obsere pas les os: ee règle dér néanons la fonon de réaon opale q garanssa n ax d nflaon: π ~ ( ) π φ ( ) ( e ψ ) ( a ( a) ) 1 Ekkeard Erns 118

22 Polqe onéare: Le odèle de Poole XIX Coparer la polqe opale d ax d nérê ae l objef nerédare: Règle de ax d nérê opal: π ( ˆ ) π ( φ e ) a Règle d objef nerédare: ~ π π ( φ e ψ ) ( a ( 1 a) ) ( ) ( ) Cos de deande on n pa pls fable ( a ( 1 a) ) < 1 a a < a ( 1 a) Cos d offre on n pa pls fable ( ) ( a ( 1 a) ) < 1 a 0 < Cos de deande onéare n on pas d pa sr π s la banqe enrale s î, as affee π s elle s l objef nerédare En absene de os de deande onéare la banqe enrale préfère sre l objef nerédare. En absene de os de deande agrégée e de o d offre la banqe enrale préfère la règle d nérê. Ekkeard Erns 119

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

siècle a commencé le 1 er janvier de l an

siècle a commencé le 1 er janvier de l an Qu est ce qu un siècle premier siècle (I ) commence le 1 er janvier de deuxi (II ) siècle commence le 1 er janvier de XIII XX VIII IV XV Qu est ce qu un siècle premier siècle (I ) commence le 1 er janvier

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

Les caracteres originaux de l histoire rurale francaise PARIS 1952

Les caracteres originaux de l histoire rurale francaise PARIS 1952 1 3M A R C B L O C H Les caracteres originaux de l histoire rurale francaise 0 0 0 8 0 4 0 8 PARIS 1952 0 9 0 9 0 2 0 8 0 9 0 8 0 4 0 8 0 8 0 6 0 3 0 4 0 1 0 4 0 3 а 0 3 0 4 0 6 0 4 0 8 0 4 0 8 0 1 0 0

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets.

Chacun peut et doit être acteur d une meilleure gestion des déchets. GETION DE DÉCHET Chan pe e do êre aer d ne mellere geson des déhes. Deps les années 1990, la proeon de l envronnemen es devene ne préopaon olleve. La geson des déhes ohe haqe ndvd an sr le plan professonnel

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé :

Etude d un onduleur de tension autonome monophasé : L ONDULUR AUONOM de d n ondler de enson aonome monophasé Défnon Un ondler es n conversser saqe conn alernaf. L ondler es d aonome qand l mpose sa propre fréqence à la charge (ce q es dfféren de l ondler

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance Echailloage M MODULE : Esiaio ar iervalle de cofiace Il s agi das ce odle de rover e esiaio ar iervalle de cofiace d araère θ, c es-à-dire de cosrire e «forchee de valers éries erea de sier» θ avec e robabilié

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C...

Régime transitoire. 4.2 Aspect énergétique Décharge d un condensateur - Régime libre Régime libre d un circuit R,C... égme ransore Table des maères 1 Crc C sére soms à n échelon de enson 2 1.1 chelon de enson............................. 2 1.2 Charge d n condensaer......................... 2 1.2.1 Condons nales.........................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3 I. GÉNÉRALITÉS...5 A. À quoi sert la conjugaison?...5 B. Comment conjuguer un verbe?...5 C. En français, il existe trois groupes de verbes...6 D. Le radical et la terminaison

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots»

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots» Aan-propos Les prncpes de conerssers d énerge à décopage son ben conns e ler réalsaon es soen enane. Par exemple réssr à obenr ne enson éleée à parr de dex ples de.5 V o almener n apparel élecroménager

Plus en détail

Chapitre 9 : Redressement

Chapitre 9 : Redressement Cors 9 M 2 Préamble 1. défnons 2. le hyrsor Chapre 9 : Redressemen pon de graez 4 Dodes 1. sr charge résse a. monage b. obseraon c. analyse de fonconnemen d. granders caracérsqes 2. monage sr charge RL

Plus en détail

Administration Diamant Police

Administration Diamant Police Aboutissement de trois recherches menées au Centre Dossier Administration Diamant Police Fidèles à notre souci de vous tenir informés des projets de recherche poursuivis au Centre, nous sommes heureux

Plus en détail

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur GOURIO-EWELL Perre-Gllme KOHN Céle CONROLE OPIMAL Alco à l'éqo de l cler Préseo d roblème 4 Méode de l'é djo 6 Mse e lce de l'lorme 7 Méode de corôle oml vec le ems 8 Méode de l'é djo 8 Mse e lce de l'lorme

Plus en détail

Archives Municipales de Massy. Série A. Lois et Actes du pouvoir central. Sous-série 1A. Bulletin des lois ( )

Archives Municipales de Massy. Série A. Lois et Actes du pouvoir central. Sous-série 1A. Bulletin des lois ( ) Archives Municipales de Massy Série A Lois et Actes du pouvoir central Sous-série 1A Bulletin des lois (1789-1882) Répertoire numérique dressé par Pierre GROS, David DUFFAULT MASSY - 2011 INTRODUCTION

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013

TP11: Redressement d un signal alternatif sinusoïdal 2013 P11: edressemen d n sgnal alernaf snsoïdal 013 De nombrex apparels élecrqes : HI-FI, éléphone, élecroménager... son des apparels à coran conn fonconnan sos selemen qelqes ols. Or l élecrcé dsponble a nea

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location.

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location. LOCATION page 1/5 Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions particlières de location page 2/5 Tarifs de location Précisions concernant les horaires de location Type

Plus en détail

Les chiffres romains 1

Les chiffres romains 1 Compétence - Connaître, savoir écrire et nommer les nombres entiers jusqu au milliard. Objectifs Manipuler, composer et décomposer des nombres entiers. Savoir passer d une écriture en chiffres arabes à

Plus en détail

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette

L affirmation de soi Ni tyran, ni carpette Raphaëlle GIORDaNO IzmI maei-cazali L affrma de N yra, carpee 3 ƒ Smmare p. 6 p. 8 p. 10 PrŽ face d dcer Clze Sade dõ Ž vl de lõ Hm aerv Le 10 cmmademe de lõ Hm aerv dée clef 1 : maëtriser le B.a.-Ba DE

Plus en détail

Vecteurs. I) Vecteurs et translation : a) notion de translation :

Vecteurs. I) Vecteurs et translation : a) notion de translation : I) Vecters et translation : a) notion de translation : Vecters Por aller de à, le marcher se déplace : dans le sens indiqé par la flèche sr ne longer correspondant à celle de [] dans la direction indiqée

Plus en détail

Synthèse redresseur MAI 2

Synthèse redresseur MAI 2 Synhèse redresser M 2 Défnons Un redresser es n dsposf réalsan ne conerson alernaf-conn, à l ade d nerrpers non commandés : les dodes : la grander de sore n es donc pas réglable. pon de graez sr charge

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

EXTRAIT. BUSINESS PLAN DE «NOM DE VOTRE SOCIETE» «votre slogan» Prénom NOM : Adresse : Tél : Mail : Mettre votre logo ou une photo de votre produit

EXTRAIT. BUSINESS PLAN DE «NOM DE VOTRE SOCIETE» «votre slogan» Prénom NOM : Adresse : Tél : Mail : Mettre votre logo ou une photo de votre produit BUSINESS PLAN DE «NOM DE VOTRE SOCIETE» «votre slogan» Prénom NOM : Adresse : Tél : Mail : EXTRAIT Mettre votre logo ou une photo de votre produit Bagala 2015 Reproduction strictement interdite 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

PHS1101 Mécanique pour ingénieurs

PHS1101 Mécanique pour ingénieurs PHS1101 écanique pour inénieurs Contrôle périodique 1 Hier 01 «Spécial Déénaeent» Question 1: k Déénaeent PHS1101 nc. 51-1-159 C Question 1: Dans les annonces publicitaires de Ford F150, on annonce fièreent

Plus en détail

II- Estimation et prévision par intervalle

II- Estimation et prévision par intervalle Uversé rs -hé re UR 0 Lcece de ceces Ecqes TATITIQUE crs de Me RADEL II- Es e révs r ervlle Déf r re fxé ere 0 e à e réls (x... x de l'échll ssce ervlle I(x... x de elle fç qe r e vler θ d rère l rlé qe

Plus en détail

Produit Scalaire. u = AB. La norme du vecteur. u un vecteur du plan, A et B deux points du plan tels que. u = 1, on dit que le vecteur est unitaire

Produit Scalaire. u = AB. La norme du vecteur. u un vecteur du plan, A et B deux points du plan tels que. u = 1, on dit que le vecteur est unitaire Prodt Scalare I éfntons d prodt scalare : a norme d'n ecter : défnton : Soent n ecter d plan, et dex ponts d plan tels qe =. La norme d ecter est la longer d segment []. n la note. S = 1, on dt qe le ecter

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des sgnax e des crcs élecrqes Mchel Po Chapre Energe e pssance élecrqe Edon /3/4 able des maères POURQUOI E COMMEN?... ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE..... Rappel sr le régme

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hate Ecole d ngénere et de Geston D Canton d Vad Systèes électroécanqes Chaptre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage et odélsaton por les oters trphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A

Plus en détail

01.I. indiv. 01.II. individuelle circulation 01.III. collect. 01.IV. dépendance 01.V. accidents de travail loi de 1967 générale

01.I. indiv. 01.II. individuelle circulation 01.III. collect. 01.IV. dépendance 01.V. accidents de travail loi de 1967 générale 0 1 A C C I D E N T I. indiv. II. individuelle circulation III. collect. générale 1. indiv. 2. forfait 3. droit (2) + (3) 4. générale commun collect. 01.I. indiv. 01.II. individuelle circulation 01.III.

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique L évalation des risqes professionnels Gide d élaboration d docment niqe Évaler por prévenir La loi n 91-1414 d 31 décembre 1991, transposant la Directive Cadre Eropéenne d 12 jin 1989, a notamment introdit

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt.

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt. Lycée Ponts de Tyard 3/4 ECS Devoir srveillé n o nivea Mercredi 7 novembre de 3h à 7h La qalité de rédaction, de notation et de présentation prendra ne large part dans la note finale. Le sjet comporte

Plus en détail

La mesure du temps. Observe ce tableau et réponds aux questions. Quels sont les 3 mois où la durée de la journée est la plus longue?

La mesure du temps. Observe ce tableau et réponds aux questions. Quels sont les 3 mois où la durée de la journée est la plus longue? La mesure du temps 1 Les minutes, les heures et les jours Combien y a-t-il d heures dans une journée? Combien y a-t-il de minutes dans une heure? Combien y a-t-il de jours dans une semaine? Combien y a-t-il

Plus en détail

Etude de fonctions. Pour reprendre contact n p 45

Etude de fonctions. Pour reprendre contact n p 45 Etde de fonction S 1 Etde de fonctions Por reprendre contact n 1 2 3 4 5 p 45 I. Fonctions racine carrée Por a réel positif o nl, la racine carrée de a est le réel positif o nl b tel qe b² = a. Atrement

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

Séance : La mesure du temps

Séance : La mesure du temps Domaine : histoire Séquence : se repérer dans le temps Séance : La mesure du temps Niveau : CE2 Durée : 40 min Objectifs : - connaitre les principales mesures du temps - comprendre le principe des années

Plus en détail

I) A quoi sert la géométrie analytique?

I) A quoi sert la géométrie analytique? FICHE ETHDE sr la GEETRIE ANALYTIQUE I) A qo sert la géométre analtqe? a) Exemples : 1 ACKE, CHBD et HGLF sont 3 parallélogrammes. d b f l AC = 8, AE =, CH = 5, CD = 6,6 HG = 1, HF = 11 6,6 11 Les ponts

Plus en détail

Résolution analytique d équations hyperboliques non linéaires en 1D

Résolution analytique d équations hyperboliques non linéaires en 1D Calcl Scienifiqe Résolion analyiqe d éqaions hyperboliqes non linéaires en D Corrigé de la séance 4 Février 006 Eercice. Solion classiqe La condiion iniiale 0 () = es croissane e C sr R. La méhode des

Plus en détail

Chapitre I OSCILLATIONS A UN DEGRE DE LIBERTE

Chapitre I OSCILLATIONS A UN DEGRE DE LIBERTE Chapire I OSCILLATIONS A UN DEGRE DE LIBERTE. MISE EN EQUATION DE L'OSCILLATEUR UNIQUE.. Osillaeur en ranslaion Pour obenir un odèle linéaire de l osillaeur, onsidérons le sysèe shéaisé i-dessous, onsiué

Plus en détail

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE. Réduction des aléas sur la route du Fond du Val. Site de Saint-Pierre-la-Garenne. 31 janvier 2014

ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE. Réduction des aléas sur la route du Fond du Val. Site de Saint-Pierre-la-Garenne. 31 janvier 2014 ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE Réduction des aléas sur la route du Fond du Val Site de Saint-Pierre-la-Garenne 31 janvier 2014 Objectifs Réduire le niveau des aléas impactant la route du Fond-du-Val à un niveau

Plus en détail

PRODUITS DE TAUX D INTERET Pricing et couverture de produits de taux ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 6.

PRODUITS DE TAUX D INTERET Pricing et couverture de produits de taux ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 6. PRODUIS D AU D IR Prcng e coverre e pro e ax SA - DA MAS Unveré Par I Daphne- Séance 6 Moez MRAD SG - R&D AU/CRDI Moez MRAD / Socéé Générale R&D AU/CRDI 8//5 PLA Rappel r le moèle Heah-Jarrow-Moron Changemen

Plus en détail

Pack Contrat de travail temporaire

Pack Contrat de travail temporaire 07/02/2016 6.0 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK CONTRAT DE TRAVAIL TEMPORAIRE TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Contrat de travail temporaire Vous disposez à titre d'exemple de 2 pages

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS M. HOLST Florent 1BTS Electrotechnqe 1 Premer semestre premère année BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janver Péro préve por le dérolement ce TP : Ttre d TP Econome d énerge sr n ste solé Rapport

Plus en détail

51 Triac et gradateurs

51 Triac et gradateurs PATIE 11 FONTIONS 51 Trac e gradaers Por des applcaons ndsrelles elles qe la commande des moers asynchrones, l es le de povor conrôler le coran alernaf À parr d n coran alernaf fxe, l y a possblé d obenr

Plus en détail

ECHELLE BREVE DE STRESS

ECHELLE BREVE DE STRESS ECHELLE BREVE DE STRESS Por chac ds échlls sivas fais croix das ls cass corrspoda à vor évalaio. Por chac ds colos, copr l obr d croix lipliz c obr par l chiffr d la colo. Par xpl 3 croix das la colo 2

Plus en détail

15/11/2015 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK HEURES SUPPLÉMENTAIRES TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/

15/11/2015 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK HEURES SUPPLÉMENTAIRES TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ 15/11/2015 5.0 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK HEURES SUPPLÉMENTAIRES TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Heures supplémentaires Vous disposez à titre d'exemple de 2 pages de chacun des

Plus en détail

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

Série 1 : Convertisseurs statiques

Série 1 : Convertisseurs statiques Sére 1 : Convertssers statqes X1 : Montage redresser en pont. U=48V- 50Hz 1) Précser les condctons des dodes et la relaton entre c et dans chaqe ntervalle. racer c(t) 2) Donner les expressons de la valer

Plus en détail

Comment représenter les couches géologiques?

Comment représenter les couches géologiques? TP Cartographie Objectifs Savoir orienter n plan Savoir représenter n plan sr ne carte Savoir représenter l intersection entre dex plans sr ne carte Comprendre la notion d isohypses Connaître la méthode

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3 MATHÉMATIQUES

Sommaire. Séquence 3 MATHÉMATIQUES Sommaire Séquence 3 MATHÉMATIQUES Séance 1 : Numération - Les chiffres romains Séance 2 : Calcul - Addition de deux nombres décimaux Séance 3 : Mesures - Calculer des durées Séance 4 : Géométrie - La hauteur

Plus en détail

GEOMETRIE ELEMENTAIRE PLANE : CORRIGES

GEOMETRIE ELEMENTAIRE PLANE : CORRIGES GEOMETRIE ELEMENTIRE PLNE : CORRIGES Exercice GEP : (N Enoncé Soient d et d dex droites d éqations respectives ax + by + c = et ax ' by ' c' ( a b ( ', ', + + = avec ( ab, (, a qelle condition ces dex

Plus en détail

SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES SUITES GEOMETRIQUES

SUITES ARITHMETIQUES ET GEOMETRIQUES SUITES GEOMETRIQUES ITE ARITHMETIQE ET GEOMETRIQE EXERCICE : Voc e sére de formle mse e place das le cors : ITE ARITHMETIQE r r p q (p q r 5 ( (...... ( ITE GEOMETRIQE q 6 q q... q q q 7 q 8... q q r s r s q Voc este e sére

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Les chiffres romains. En histoire, on utilise encore les chiffres romains. Chaque symbole conserve sa valeur, mais: VI = = 6 IV = 5 1 = 4

Les chiffres romains. En histoire, on utilise encore les chiffres romains. Chaque symbole conserve sa valeur, mais: VI = = 6 IV = 5 1 = 4 N 1 Les chiffres romains En histoire, on utilise encore les chiffres romains. 1 5 10 50 100 500 1 000 I V X L C D M Chaque symbole conserve sa valeur, mais: Si un symbole est placé à gauche d un symbole

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o D o c u m e n t a t i o n G $)A (& n (& r a l e m a c h i n e s p o u r c o u t u r e s s u r j e t L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social

Plus en détail

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil!

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil! le livret de soins avon Trover les indispensables de vos clientes en n clin d œil! Soins anti-âge hate Choisir la ligne de soins Anew Progression des signes de vieillissement 25+ 30+ Prévention Correction

Plus en détail

Table des matières. 1. Services classiques 2. AFER. 3. Services de recherches locaux et nationaux 4. ISI. 5. Le contrôleur TVA

Table des matières. 1. Services classiques 2. AFER. 3. Services de recherches locaux et nationaux 4. ISI. 5. Le contrôleur TVA Table des matières Partie I : Qui vient vous contrôler? 1. Services classiques 2. AFER 1.1. St ru c t u r e...3 1.1.1. Tâches.......................................... 3 1.1.2. Hiérarchie...3 1.2. De quel

Plus en détail

1 3 0 8. 0 0. 0 4 0 2 0 9 0 7 0 4 0 3 0 0 0 2 0 9 0 7 0 0 0 6 0 8 0 6 0 8 0 2 0 1 0 2 0 0 0 6 а 0 3 0 5 0 8 0 2 0 3 0 4 0 8 0 5 0 0 0 6 0 6 0 6 0 3 0 8 0 4 0 8 0 1 0 0 0 6 0 6 0 9 0 3 0 3 0 4 0 0 0 2 0

Plus en détail

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES Jalel ZRIDA Ecole Spérere des Scences et Technqes de Tns et Unté Sgna et Système, ENIT La Logqe Floe De nos jors, nos problèmes mplqent sovent

Plus en détail

Chapitre 0, Troisième partie : Produit vectoriel, Produit mixte

Chapitre 0, Troisième partie : Produit vectoriel, Produit mixte Chapitre 0, Troisième partie : Prodit ectoriel, Prodit mixte On appelle V l ensemble des ecters de l espace. On rappelle qe dex ecters non-colinéaires définissent n plan ectoriel et qe trois ecters non-coplanaires

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Fiche de révision Terminale ES

Fiche de révision Terminale ES Fiche de révision Terminale ES Jlien Reichert Légende (por le fichier en colers ) : en roge, les formles et théorèmes à savoir par cœr ; en vert, les méthodes q il vat mie maîtriser ; en ble, les définitions

Plus en détail

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants...

Organisateur, lieu d exposition... Page 3. Plan d accès...page 4. Informations, public, ateliers / débats, restauration..page 5. Exposants... SOMMAIRE Organiaer, lie d expoiion... Page 3 Plan d accè...page 4 Informaion, pblic, aelier / déba, rearaion..page 5 Expoan...... Page 6 Plan d Salon.... Page 7 ORGANISATEUR SALON À L INITIATIVE DE LA

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

ANNEXE TABLEAUX DE CORRESPONDANCE VISÉS À L'ARTICLE 5 DU TRAITÉ DE LISBONNE. A. Traité sur l'union européenne TITRE I DISPOSITIONS COMMUNES

ANNEXE TABLEAUX DE CORRESPONDANCE VISÉS À L'ARTICLE 5 DU TRAITÉ DE LISBONNE. A. Traité sur l'union européenne TITRE I DISPOSITIONS COMMUNES C 306/202 FR Journal officiel de l'union européenne 17.12.2007 ANNEXE TABLEAUX DE CORRESPONDANCE VISÉS À L'ARTICLE 5 DU TRAITÉ DE LISBONNE A. Traité sur l'union européenne sur l'union européenne TITRE

Plus en détail

2 Produit scalaire - Exercices

2 Produit scalaire - Exercices 6 Edton 007-008 / DELM Géométre métrqe Prodt scalare - Exercces Les exercces dont le nméro content la lettre A, par exemple -A1, sont des exercces complémentares destnés ax élèves d nvea avancé. Lens hypertextes

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Pack Prise acte rupture contrat de travail

Pack Prise acte rupture contrat de travail 04/10/2015 5.2 CE DOCUMENT EST UN APERCU DU PACK PRISE ACTE RUPTURE CONTRAT DE TRAVAIL TÉLÉCHARGEABLE SUR HTTP://WWW.LEGISOCIAL.FR/ Pack Prise acte rupture contrat de travail Vous disposez à titre d'exemple

Plus en détail

RÈGLEMENT N AMENDEMENTS AU RÈGLEMENT DE ZONAGE N 963

RÈGLEMENT N AMENDEMENTS AU RÈGLEMENT DE ZONAGE N 963 RÈGLEMENT N 123-2007 AMENDEMENTS AU RÈGLEMENT DE ZONAGE N 963 CONSIDÉRANT les demandes adressées à la Ville d Alma par des citoyens pour réaliser différents projets nécessitant des modifications du règlement

Plus en détail

La salle Rousseau-Vermette

La salle Rousseau-Vermette page 1/8 Nombre maximal de personnes admises : 175 personnes assises, 300 personnes debot Matériel disponible Matériel en option Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs. B01 Overtre de tranchée en terrains de totes natres Ce prix rémnère les terrassements en tranchée dans terrains de totes natres por pose de réseax secs. - l'implantation de la tranchée, - le décopage soigné

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés Synthèse de cors PanaMaths (CPG Arcs aramétrés Préamble Certains aters réfèrent à «arc aramétré» la dénomination de «corbe aramétrée» ans ce docment, nos tiliserons la remière dénomination éfinitions Arc

Plus en détail