Businesshighlight. Conseiller. n /... Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! sommaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Businesshighlight. Conseiller. n 10072013 .../... Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! sommaire"

Transcription

1 Businesshighlight Conseiller Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! sommaire Quels enjeux autour de l agilité réseau? Frein n 1 : le mystérieux adressage IP Frein n 2 : la fameuse matrice des flux SDN : un nouveau paradigme L architecture Software Defined Network La vision Beijaflore L agilité IT dans les Data Centers a beaucoup progressé grâce à la virtualisation des serveurs. Désormais, une ressource serveur n est plus liée à un hardware donné, il est possible de gérer systèmes, applications et stockages en toute flexibilité. Mais qu en est-il du réseau? Dans le Time-to-Market, l infrastructure IP reste encore trop souvent un «caillou dans la chaussure». A l heure où le temps est une ressource critique, il convient donc de se pencher sur l amélioration des fondations, ce qui passe à la fois par un travail sur les processus mais aussi par un outillage adapté. Quels sont les leviers? Comment concrétiser ces améliorations? Au-delà de la «simple amélioration» de l existant, SDN, une nouvelle technologie en rupture, fait le buzz, avec comme promesse le lien dynamique tant attendu entre applications et réseaux. Quelles sont les perspectives? Comment s y préparer? Au final, comment éviter l effet tunnel? n /...

2 Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! Quels enjeux autour de l agilité réseau? Presque tout projet d évolution SI met en jeu un même triptyque réseau : l attribution de nouvelles adresses IP, l ouverture des flux, le déploiement des configurations réseau. Force est de constater que, depuis les années 90, le provisionning des réseaux se fait toujours de la même façon : équipement par équipement, un opérateur déploie des configurations, avec ou sans script, ce qui peut prendre des jours voire des semaines, avec le risque d erreur qui en résulte. Par configuration réseau, on entend : les règles de routage, la QoS IP, le load-balancing et les règles de sécurité (anti-spoofing, access-lists, règles de pare-feux, ). Quant aux volets «adressage IP» et «ouverture de flux», ce sont deux processus souvent sur le chemin critique, avec la particularité d être élastiques et obscurs, ce qui entraine des dérives récurrentes sur les délais et sur la qualité. Dans un contexte Cloud, l aspect dynamique est trop souvent mis à mal par l aspect statique de l environnement réseau. Pour y remédier, les opérateurs de Cloud sur-provisionnent les ressources virtuelles : les extensions réseaux sont déclenchées au-delà d un seuil de capacité virtuelle, ce qui revient au final à investir dans une marge de ressources sousutilisées. Et même sans parler de Cloud, l identification et l implémentation des configurations réseau, qui interviennent tardivement dans le cycle, ont une fâcheuse tendance à ralentir les projets par surprise. Dans votre organisation, avez-vous formalisé les SLA de ces processus réseau? Ces délais sont-ils maîtrisés? En quoi impactent-ils vos projets de déploiement? Examinons comment IPAM, une sécurité IP adaptée et SDN peuvent changer la donne. Frein n 1 : le mystérieux adressage IP Tout projet connaît son passage obligé par le plan d adressage IP, sorte de cartographie de l utilisation des adresses, qui constitue l un des patrimoines les moins en vue et pourtant l un des plus précieux. La gestion de ressources IP est un processus au cœur du déploiement des besoins métiers, il doit donc être considéré non seulement sous un angle technique mais aussi sous un angle business. En pratique, classiquement dans la phase de spécification détaillée, il s agit pour le pilote du projet ou le responsable de la conception d obtenir des ressources IP auprès d une entité spécialisée garante du plan d adressage global. Celle-ci se chargera de trouver et d allouer des espaces d adressage IP libres pour compléter la spécification du projet, selon des règles de gestion spécifiques et via un processus centralisé, long et obscur pour un non initié. Il se joue à ce stade plusieurs enjeux : ne pas générer de conflit d adressage (erreur pouvant avoir de lourdes conséquences) et minimiser les ressources IP inutilisées (tailler au plus proche des besoins les blocs attribués pour éviter les «adresses mortes»). Le second point génère souvent des allers retours chronophages avec les sachants du projet pour challenger le besoin. Les ressources IP ne sont pas infinies pour le garant du plan d adressage, à cela s ajoute le besoin de faire du prévisionnel sur le remplissage des blocs IP, et, en cas de pénurie, de générer des demandes d extension vers les RIR (Registre Internet Régional). Le temps nécessaire pour boucler le processus peut donc 2

3 n 10 juillet 2013 varier de quelques heures à plusieurs semaines voire plusieurs mois en fonction du niveau de maturité des équipes, du mode de fonctionnement en place et de l outillage à disposition. L IPAM (IP Address Management) se propose d apporter des améliorations sur toutes ces dimensions : optimiser la consommation d adresses, standardiser et automatiser les procédures d attribution IP, positionner des délégations aux bons endroits en passant d un modèle centralisé et laborieux de spécialiste à un modèle collaboratif, réduire les coûts de gestion, accroître la productivité, automatiser le provisionning d adresses IP et enfin réduire les risques d erreur. Qu est-ce que l IPAM? L «IP Address Management» désigne une solution d administration, de suivi et de planification du référentiel d adressage IP d une entreprise. Le marché tend à regrouper dans la même infrastructure les fonctions de DNS, DHCP et IPAM (trio parfois nommé DDI), sous la forme d appliances dédiées. Ces trois services IP constituent un ensemble étroitement lié et dont la réunion permet une meilleure efficacité opérationnelle. Aujourd hui, environ 75% des entreprises gèrent encore leur plan d adressage IP via des fichiers plats, des applications maison ou une combinaison des deux. Selon Gartner, pour 60% des entreprises, le principal driver d un projet DDI est l IPAM. Pour les 40% restant, il s agit d améliorer la stabilité ou la sécurité du DNS et du DHCP (ex : déploiement de DNSSec), ou la consolidation des solutions hétérogènes (ex : DNS Windows + BIND). Le support d IPv6 est vu comme un prérequis mais pas encore comme un driver. Comment choisir et déployer son IPAM? Du fait de la nature critique des outils DDI et des workflows associés, tout projet d évolution dans ce domaine (sourcing, architecture, ) doit s opérer avec précaution, en considérant le périmètre global DNS+DHCP+IPAM, et en visant une pérennité de 5 à 10 ans. Déployer une solution d IPAM est un projet à la fois technique et organisationnel, dont le succès passe par une identification précise voire une réaffectation des rôles dans la gestion des espaces d adressage, impliquant à la fois les équipes d ingénierie et de production de la DSI. Avec la raréfaction des adresses IPv4 et l introduction d IPv6, l IPAM prend aujourd hui une importance croissante : la pénurie d IPv4 nécessite d être en mesure de faire facilement des audits et d optimiser plus que jamais les découpages ; IPv6 apporte un nouveau format d adresse plus complexe à lire et à maîtriser, l outillage de gestion devient alors critique. Frein n 2 : la fameuse matrice des flux Un autre irritant en matière d agilité est la mise à jour des filtres de sécurité réseau. Historiquement, le filtrage réseau se positionne en sécurité périmétrique, autorisant une liste de sources, de destinations et de protocoles à traverser des frontières logiques reflétant des espaces de confiance. Potentiellement, chaque évolution d architecture, qu elle soit applicative ou réseau, chaque déplacement de ressource, implique de revoir ces barrières logiques dans leur positionnement et leur contenu. Ce qui engendre une double lourdeur : établir la matrice des flux, reconfigurer les équipements réseau. Un premier niveau de simplification consiste à s affranchir des sources et destinations unitaires (serveur par serveur) au profit de filtrages dits «vectoriels» : des scopes IP entiers sont autorisés Construire 3

4 Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! à communiquer entre eux et selon une liste de protocoles déterminés (exemple : vers ce sousréseau, toutes les machines sont joignables en NFS, RPC et RDP). Le gain réside dans la mobilité transparente des ressources au sein d un sous-réseau donné, supprimant alors une adhérence entre un grand nombre d opérations de production et l équipe d ingénierie IP en charge du plan d adressage et du filtrage, tout en maintenant une faible exposition des services hébergés. Mais la principale difficulté réside dans la construction de la matrice des flux, souvent inconnue ou mal maîtrisée. C est pourquoi les architectures de sécurité tendent à évoluer vers un modèle de défense en profondeur. L idée est d utiliser une combinaison d outils de sécurité, chacun spécialisés dans des fonctionnalités différentes (IPS, Reverse-Proxy, ALG, outils systèmes, ), en se focalisant sur la protection de la donnée, son intégrité et la réduction des conséquences d une compromission, plutôt que d implémenter des filtrages périmétriques rigides et binaires dans la couche transport. C est la sécurité en profondeur, qui vient progressivement remplacer la sécurité périmétrique. Pour autant, est-ce que cela résout tout? Non, car il reste la problématique du provisionning des règles réseau, certes allégée mais pas négligeable, et parce que la sécurité n est qu un aspect parmi d autres, notamment le maintien des règles de QoS, de routage et de load-balancing. C est pourquoi le marché planche sur SDN. SDN : un nouveau paradigme Et si les applications prenaient le pouvoir? L idée de SDN est de rendre le réseau programmable, c est-à-dire de permettre aux applications d interagir Le Software Defined Network (SDN) n est peut-être pas pour l instant dans le top des priorités de votre Data Center, mais il pourrait bien le devenir si vous comptez tirer pleinement parti du Cloud privé. directement avec les réseaux, avec une coopération à double sens : l application informe le réseau du comportement désiré, le réseau informe les applications de ses capacités. Le tout permettant d établir un service avec des conditions définies a Jusqu à aujourd hui, les applications et le réseau priori et non a posteriori. se sont copieusement ignorés. Dans le monde des applications, la technique classique consiste à supposer ou à découvrir les capacités du réseau, par l utilisation de sondes au sein même des applications (entre clients et serveurs), puis à Pour une mise en œuvre de SDN, la première étape consiste à caractériser les besoins réseau des serveurs virtuels, ou mieux des applications : quelle bande passante, quel débit adapter le comportement applicatif au fil du temps. Dans le monde des réseaux, En toile de fond, derrière cette approche en rupture, se joue une guerre stratégique entre équipementiers réseau et fournisseurs de contenus/services pour le contrôle de l intelligence des réseaux. pic, quel SLA, quel niveau de priorité, etc. Décrire ces besoins au niveau applicatif il est courant d inspecter le trafic pour découvrir et comprendre les applications, puis a posteriori de leur assurer un transport plus adapté, appliquer des méthodes d optimisation applicative ou des règles signifie que vous pouvez par exemple spécifier différents niveaux de QoS pour la VoIP et pour la messagerie, s ils résident sur des machines virtuelles différentes. spécifiques. Ensuite, SDN se charge de fournir Tout cela engendre un évident problème de dynamicité au mieux ces contrats techniques et de complexité. de façon automatisée, en 4

5 n 10 juillet 2013 déployant les configurations réseau adéquates aux endroits adéquats. Cela est valable au moment du déploiement initial, mais aussi de façon dynamique et automatique dans la vie de l application. Par exemple, quand un administrateur migre des machines virtuelles vers un nouvel emplacement, le logiciel de management SDN reconfigure spontanément l ensemble des équipements réseau en conséquence pour maintenir le contrat de service initial. En cas d évolution du contrat de service, le déploiement réseau est un «simple réglage» en central, repercuté automatiquement dans les infrastructures techniques. Si SDN ne peut bien sûr pas magiquement créer la capacité nécessaire, il peut toutefois vous aider à voir où sont les contraintes et à prendre des décisions de second choix. Dans la mesure où les contrats de service deviennent explicites et négociés, SDN est aussi un vecteur de simplification : l application n a plus besoin d embarquer de mécanismes de sondes réseau ou de codecs adaptatifs, le réseau peut être allégé de ses fonctions d inspection applicatives avancées. La promesse principale de l architecture SDN réside donc dans l accélération et la fiabilisation du déploiement des configurations réseau. Cela peut conduire à changer radicalement la vie des exploitants réseaux : le provisionning devient une affaire d heures et non de jours. L agilité globale de l IT est alors démultipliée, les coûts d exploitation réseau sont fortement réduits. SDN constitue aussi un moyen d être proactif plutôt que réactif. En cas de redéploiement ou via une simulation préalable, si le contrat de service applicatif ne peut être reconduit partout, l administrateur en aura connaissance. Une autre vertu du SDN, dans un contexte de Cloud externe, est la maîtrise de la facture. Si votre contrat Cloud vous garantit un débit ou un volume inclus en sortie du Cloud, cela est généralement assorti d une pénalité en cas de dépassement (exemple : +5 par tranche de 100 Mo supplémentaire). Avec SDN, le Client aurait la possibilité de fixer à l avance le contrat de débit par application, et donc de calquer le pic de débit global ou le volume mensuel sortant sur celui de son offre Cloud. L architecture Software Defined Network Une architecture SDN repose sur un hyperviseur central spécifique, le contrôleur SDN, qui fait la jonction entre les applications au Nord et les équipements réseau au Sud. L interface Sud peut s appuyer sur le standard OpenFlow, largement adopté par les principaux constructeurs réseau. L implémentation repose sur 3 niveaux bien distincts. Ce triple niveau, adossé à une API standard résout ce qu un orchestrateur de Cloud pourrait difficilement faire seul dans un environnement réseau hétérogène. application layer control layer infrastructure layer Business Applications API API API SDN Control Software Network Services Control Data Plane interface (e.g., OpenFlow) 5 Conseiller

6 Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! 1. La couche Applicative Elle exprime des besoins aux couches inférieures : des applications SDN et/ou des orchestrateurs de cloud interagissent avec le contrôleur SDN via API ouvertes, comme par exemple des API OpenStack. L ONF (Open Networking Forum) travaille sur la normalisation de ces API. A noter qu une application doit donc être rendue «compatible SDN», par l intégration de cette API au sein de l application. 2. La couche de contrôle Il s agit du contrôleur SDN, qui fait la jonction entre les applications au Nord et les équipements réseau au Sud. Il traduit les requêtes faites par les applications en langage compréhensible par les composants d infrastructure réseau. Inversement, elle remonte aux applications SDN les événements détectés par les composants actifs. 3. La couche d infrastructure Elle contient les nœuds réseau, qui échangent des instructions et informations avec la couche de contrôle au travers d un protocole dédié, classiquement OpenFlow. Les ordres logiques du contrôleur SDN sont traduits en actions compréhensibles par les commutateurs, routeurs, AP WiFi, etc, qu ils soient physiques ou virtuels. Qu est-ce qu OpenFlow? décisions de forwarding sont entièrement déléguées à un organe central : le contrôleur SDN. Celui-ci a la visibilité complète des flux car il est sollicité à chaque nouveau flux vu par les nœuds réseau. C est lui qui décide, selon les algorithmes positionnés par l administrateur, le comportement à appliquer sur chaque flux : choix du port de sortie, marquage, blocage, Ainsi, dans un monde complètement SDN, les nœuds réseau n ont plus à implémenter de protocoles de routage, seulement un lien OpenFlow vers le contrôleur qui leur délivre les décisions en temps réel. C est un changement conséquent car jusque-là chaque équipement réseau devait embarquer lui-même de quoi décider ce qu il faut faire de chaque paquet, via des protocoles toujours plus nombreux et complexes, ce qui générait d une part une puissance de calcul locale croissante et d autre part une évolutivité difficile car un changement protocolaire impliquait une mise à jour globale des nœuds réseau, avec un impact sur le trafic. SDN Controller Routing Trafic Engineeriing Network OS Mobility Control Plane Data Plane Openflow est une API ouverte entre les applications et le réseau. Elle donne un accès direct au «Data Plane», qui opère la gestion des flux (routage, filtrage, marquage, ). Il devient alors possible de piloter les flux par une entité externe au réseau, typiquement un contrôleur SDN. Les spécifications d OpenFlow sont pilotées par l ONF (Open Networking Foundation), la 1 ère version est parue en février Elles continuent d évoluer, mais déjà de nombreux équipementiers commercialisent des produits intégrant ce protocole : Juniper, Cisco, Arista, Brocade, Extreme Networks, IBM, NEC, Network Nodes Packet Forwarding Packet Forwarding Packet Forwarding Packet Forwarding L idée majeure de l architecture SDN est d extraire les Control Plane des équipements réseau pour les regrouper en central. Par ce biais, les règles et Autre changement majeur : un unique Control Plane a désormais une vision globale et temps réel sur l ensemble du réseau en termes de flow (source + destination + application), de charge et d état (et non plusieurs Control Plane indépendants ayant seulement la connaissance vague de l état du voisin). 6

7 n 10 juillet 2013 Cela veut dire que le routage, qui jusque-là s appliquait le plus souvent sur un critère de destination, devient possible flow par flow, sur la base d une source, d une destination et/ou d une application (ex : tous les appels VoIP ou les flux de tel utilisateur) ou même selon un événement réseau comme le niveau de charge d un lien ou son indisponibilité. Cela ouvre comme perspective des logiques de routage avancées, développées au sein même du contrôleur SDN, sous la forme d application de Control Plane. SDN : déjà une réalité chez Google! Dès mi-2012, Google a «redesigné» ses Datacenter et son WAN interne autour d OpenFlow puis utilisé SDN comme solution de Traffic Engineering centralisé, avec des gains substantiels : meilleure utilisation de la bande passante, gestion rapide et prédictible des pannes, upgrade du Control Plane sans impact sur le trafic, vue unifiée des flux, simulations software d événements, puissance de calcul quasi-illimité du Control Plane. Comment ça marche? La collecte en temps réel des usages sur le WAN via OpenFlow alimente un contrôleur SDN qui, en fonction des données observées ou sur événement réseau, réassigne automatiquement des règles de routage sur les flux WAN, via un dialogue en direct avec les équipements réseau. La vision Beijaflore Il était temps que le marché propose de vraies solutions d agilité réseau! les Use Case du SDN vont bien au-delà et restent à inventer. L IPAM fait partie des chantiers d infrastructure à forte valeur ajoutée, et ce d autant plus que votre environnement est complexe et dynamique. Ceux qui ont franchi le cap bénéficient d améliorations opérationnelles majeures : réduction de 75% des OPEX de gestion DNS, amélioration du TTM, simplification de l administration, Pour l établissement de contrats de service directement depuis les applications, la nécessité de rendre au préalable compatibles les applications est un travail de fond à ne pas sous-estimer, comme l était en son temps l urbanisation vers les architectures SOA. Il sera raisonnable d attendre que l interface Nord (du contrôleur SDN vers les applications) soit aussi normalisée. «Les gains sont maximisés quand un projet d IPAM est couplé à une évolution des architectures DNS/ DHCP, créant ainsi l opportunité de basculer vers une solution DDI globale, cohérente, optimisée, fiable et sûre. Parmi les solutions de type «appliance», celles en GRID (plusieurs nœuds synchronisés) apportent le plus haut niveau de résilience. Quant à SDN, c est certainement une révolution dont on ne mesure pas encore tous les avantages. Cette technologie ouvre la porte dès maintenant à des «applications réseau» nouvelles telles que le Traffic Engineering centralisé et avancé, comme l a déjà implémenté Google. Les environnements Data Center et WAN sont les premiers concernés. Mais Pour ce qui est de l avenir, il ne s agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.» Antoine de Saint-Exupéry SDN et OpenFlow ont l énorme avantage d être ouverts. La standardisation de l Open Networking Forum rend plausible une nécessaire interopérabilité entre constructeurs et un management unifié. L ensemble des acteurs du marché s investit pleinement dans cette direction. Le déploiement de SDN peut tout à fait être progressif et en overlay par rapport au réseau traditionnel, les deux plans de contrôle pouvant fonctionner en parallèle dans les commutateurs et les routeurs réseau. Il est crucial de s y préparer dès maintenant : rendre le réseau compatible, identifier les Business Case pertinents dans votre contexte, sélectionner une solution de contrôleur SDN adaptée à vos besoins. 7

8 Agilité Réseau : de la lumière au bout du tunnel! Vous accompagner Besoin d optimiser vos processus de delivery IP? Un projet de sourcing IPAM? En recherche d expertise pour un Data Center NG et la virtualisation de vos réseaux? Envie d y voir plus clair dans les possibilités offertes par SDN? Fort de son expérience dans l évolution et la performance des DSI, Beijaflore est un partenaire fiable pour vous accompagner dans vos projets d agilité réseau. Depuis plus de 10 ans, nous accompagnons nos clients dans la conception de leurs architectures réseau. Experts dans les technologies réseau, nos consultants bénéficient de retours d expérience concrets et d une vision large du marché, appuyée par notre R&D interne, les «B.Communities». Notre valeur ajoutée est d être à même de porter à la fois les enjeux techniques et organisationnels, et ce des phases conseil jusqu à la mise en œuvre, pour vous assurer une transformation réussie et durable. glossaire Acronyme Définition IPAM IP Address Management SDN Software Defined Network ONF Open Networking Forum DDI DNS, DHCP, IPAM DNS Domain Name System DHCP Dynamic Host Configuration Protocol DNSSec Domain Name System Security Extension BIND Berkeley Internet Name Daemon QoS Quality of Service contacts Beijaflore Paris - Siège social Pavillon Bourdan avenue du Recteur Poincaré Paris / Design et Impression : Solution

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER E-Guide FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER Search Networking.de FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER En favorisant

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS J.M. Garcia, O. Brun, A. Rachdi, A. Al Sheikh Workshop autonomique 16 octobre 2014 Exemple d un réseau opérateur national 8 technologies : 2G / 3G

Plus en détail

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible

CA Server Automation. Vue d ensemble. Avantages. agility made possible FICHE PRODUIT : CA Server Automation CA Server Automation agility made possible La solution intégrée CA Server Automation permet d automatiser le provisioning, la correction et la configuration des composants

Plus en détail

Fabrics Ethernet : La base de l automatisation du réseau de data center et de l agilité de l entreprise

Fabrics Ethernet : La base de l automatisation du réseau de data center et de l agilité de l entreprise I D C M A R K E T S P O T L I G H T Fabrics Ethernet : La base de l automatisation du réseau de data center et de l agilité de l entreprise Janvier 2014 Adapté de «Worldwide data center Network 2013 2017

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Genèse de l orchestration chez CA-CIB et trajectoire vers le Cloud

Genèse de l orchestration chez CA-CIB et trajectoire vers le Cloud Genèse de l orchestration chez CA-CIB et trajectoire vers le Cloud Julien SOUBIEN Responsable Outillage et Automatisation Espace Grande Arche Paris La Défense Sommaire 1 - Contexte CA-CIB 2 - La genèse

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

Sécurisation et résilience des services DNS/DHCP Gestion de l adressage IP automatisée

Sécurisation et résilience des services DNS/DHCP Gestion de l adressage IP automatisée Sécurisation et résilience des services DNS/DHCP Gestion de l adressage IP automatisée Eric ARNOUX Responsable Réseaux & Télécoms FDJ eric.arnoux@lfdj.com Sommaire La Française des Jeux Situation initiale

Plus en détail

Description des UE s du M2

Description des UE s du M2 Parcours en deuxième année Unités d Enseignement (UE) ECTS Ingénierie des réseaux haut 4 débit Sécurité des réseaux et 4 télécoms Réseaux mobiles et sans fil 4 Réseaux télécoms et 4 convergence IP Infrastructure

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Tufin Orchestration Suite

Tufin Orchestration Suite Tufin Orchestration Suite L orchestration des stratégies de sécurité sur l ensemble des environnements de réseaux physiques et Cloud hybrides Le défi de la sécurité réseau Dans le monde actuel, les entreprises

Plus en détail

Evoluez au rythme de la technologie

Evoluez au rythme de la technologie Evoluez au rythme de la technologie Virtualisation Voix Data Center Réseaux & Sécurité Wireless Management SI > CBI SIEGE : 9/0 Imm CBI Lot attaoufik Sidi Maarouf 070 - Casablanca. Maroc E-mail: formation@cbi.ma

Plus en détail

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité)

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité) Brochure Datacenter Novell Cloud Manager Création et gestion d un cloud privé (Faire du cloud une réalité) Novell Cloud Manager : le moyen le plus simple de créer et gérer votre cloud WorkloadIQ est notre

Plus en détail

Chapitre 1 Découvrir Windows Server 2008 13. Chapitre 2 Installation et configuration 25

Chapitre 1 Découvrir Windows Server 2008 13. Chapitre 2 Installation et configuration 25 Chapitre 1 Découvrir Windows Server 2008 13 1.1. Les fondations du système... 17 1.2. La virtualisation... 18 1.3. La sécurité... 21 1.4. Web... 23 1.5. Fonctionnalités disponibles dans Windows Server

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de sécurité

Vers un nouveau modèle de sécurité 1er décembre 2009 GS Days Vers un nouveau modèle de sécurité Gérôme BILLOIS - Manager sécurité gerome.billois@solucom.fr Qui sommes-nous? Solucom est un cabinet indépendant de conseil en management et

Plus en détail

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+)

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) Xavier Jeannin GIP RENATER 23-25, rue Daviel 75013 PARIS Résumé Dans le cadre du projet GN3+ (avril 2013 Mars 2015), parmi la tâche orientée

Plus en détail

Introduction au SDN. Aymen Frikha 04 Juin 2014 Etudiant à l UQAM

Introduction au SDN. Aymen Frikha 04 Juin 2014 Etudiant à l UQAM Introduction au SDN Aymen Frikha 04 Juin 2014 Etudiant à l UQAM Index Introduction Architecture d un noeud réseau Différence entre SDN et les réseaux traditionnels OpenFlow ForCES SDN dans OpenStack Introduction

Plus en détail

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage:

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage: Administration d un Intranet Rappel: Le routage dans Internet La décision dans IP du routage: - Table de routage: Adresse destination (partie réseau), netmask, adresse routeur voisin Déterminer un plan

Plus en détail

CA Automation Suite for Data Centers

CA Automation Suite for Data Centers FICHE PRODUIT : CA Automation Suite for Data Centers CA Automation Suite for Data Centers agility made possible «La technologie a devancé la capacité à la gérer manuellement dans toutes les grandes entreprises

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux Page 1 Datasheet Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux SIMPLIFER LE DEPLOIEMENT DE VOS ARCHITECTURES & DHCP Les services d adressage et de nommage sont au cœur de votre système d information, car

Plus en détail

Ingénierie des réseaux

Ingénierie des réseaux Ingénierie des réseaux Services aux entreprises Conception, réalisation et suivi de nouveaux projets Audit des réseaux existants Déploiement d applications réseau Services GNU/Linux Développement de logiciels

Plus en détail

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41 Windows Vista et Windows Server 2003... 15 Windows Vista... 16 Pourquoi Vista?... 16 L initiative pour l informatique de confiance... 17 Le cycle de développement des logiciels informatiques fiables...

Plus en détail

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION UNIFIED Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION Unified Data protection DOSSIER SOLUTION CA arcserve UDP

Plus en détail

Virtualiser un serveur de fax

Virtualiser un serveur de fax Virtualiser un serveur de fax Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES

MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OFFRE N 2013/01/03 MISE EN ŒUVRE D UNE ARCHITECTURE RESEAU SECURISEE A HAUTE DISPONIBILITE ET MIGRATION DES DONNEES SUR MACHINES VIRTUELLES OBJET DE LA CONSULTATION : Ce marché vise dans un 1 er temps,

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE D INTERCONNEXION DES RÉSEAUX IP

PROBLÉMATIQUE D INTERCONNEXION DES RÉSEAUX IP PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Sous-direction scientifique et technique Laboratoire Technologies de l Information

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

Administrateur Système et Réseau

Administrateur Système et Réseau Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau II (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 28/01/09, J.O. n 32 du 07/02/09) (53 semaines) page 1/7 Unité 1 : Gestion du poste de travail 4 semaines Module 1

Plus en détail

GESTION RESEAU. Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com. Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com

GESTION RESEAU. Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com. Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com Rodolphe SEYROL rodolphe.seyrol@airbus.com Sébastien SAUVAGE sebastien.sauvage@airbus.com October 2nd, 2002 Airbus France - Gestion Réseau Page 1 BESOINS SURVEILLER Faire remonter les informations vers

Plus en détail

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE

SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT ET ARCHITECTURE GVA SÉMINAIRE ARCHITECTURES AGILES DE SYSTÈMES COMPLEXES BASÉES SUR DDS, LA VÉTRONIQUE EN CAS D EXEMPLE PLAN Architecture GVA et NGVA SDF dans Architecture GVA

Plus en détail

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP

Editeur de solutions innovantes C 3. Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Editeur de solutions innovantes C 3 Solution globale managée de communication et de téléphonie sur IP Intelligence et fiabilité au coeur du système de communication de l entreprise de manière simple et

Plus en détail

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware Transformation vers le Cloud Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware 1 Sommaire Introduction Concepts Les enjeux Modèles de déploiements Modèles de services Nos offres Nos Références

Plus en détail

tech days AMBIENT INTELLIGENCE

tech days AMBIENT INTELLIGENCE tech days 2015 AMBIENT INTELLIGENCE techdays.microsoft.fr techdays.microsoft.fr Time To Market Demande croissante des métiers de réduire le délai de mise sur le marché Immédiateté Ergonomie, rapidité et

Plus en détail

OÙ S EN VONT LES RÉSEAUX D ENTREPRISE?

OÙ S EN VONT LES RÉSEAUX D ENTREPRISE? Telecom 2015-22 avril 2015 OÙ S EN VONT LES RÉSEAUX D ENTREPRISE? Jean-François Vaillancourt, CCIE #11874 jf@net-satori.ca SATORI INTERRÉSEAUTAGE INC. ANIMATEURS Conférencier: Jean-François Vaillancourt,

Plus en détail

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0

Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Les nouveautés en UCOPIA Version 5.0 Pour mieux répondre aux besoins de nos clients, UCOPIA sort la toute dernière version de la solution, disponible dès septembre 2014. Chaque evolution dans cette version

Plus en détail

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile

Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Atteindre la flexibilité métier grâce au data center agile Aperçu : Permettre l agilité du data-center La flexibilité métier est votre objectif primordial Dans le monde d aujourd hui, les clients attendent

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE

Mise en œuvre d une DSI agile. Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE Mise en œuvre d une DSI agile Chi Minh BUI UNIPRÉVOYANCE INTRODUCTION Des problématiques similaires pour des enjeux identiques indépendamment de la taille de l organisation «David contre Goliath» RETOUR

Plus en détail

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs

Présentation ORSYP. L Innovation au service de la Performance. Alexandra Sommer. Directeur Marketing ORSYP Labs Présentation ORSYP L Innovation au service de la Performance Alexandra Sommer Directeur Marketing ORSYP Labs 1 Le groupe ORSYP Au service de la Performance & de la Productivité des Opérations IT +25 ans

Plus en détail

Parcours en deuxième année

Parcours en deuxième année Parcours en deuxième année Unités d Enseignement (UE) ECTS Ingénierie des réseaux haut 4 débit Sécurité des réseaux et 4 télécoms Réseaux mobiles et sans fil 4 Réseaux télécoms et 4 convergence IP Infrastructure

Plus en détail

Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions

Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions SEMINAIRE sur le «CLOUD COMPUTING» DU 24 AU 28 NOVEMBRE 2014 TUNIS (TUNISIE) Cloud Computing, Fondamentaux, Usage et solutions Objectifs : Cette formation vous permettra de comprendre les principes du

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

Retour d expérience LORIA. JTR 2008 IPV6 : réalité et perspectives

Retour d expérience LORIA. JTR 2008 IPV6 : réalité et perspectives Retour d expérience LORIA JTR 2008 IPV6 : réalité et perspectives Plan Contexte L implémentation Les plateformes de tests Politique de sécurité Retour d expérience Utilisation Difficultés Problèmes Prochaines

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP?

AVANT-PROPOS. Est-ce un énorme investissement? Quels sont les avantages concrets de la VoIP? AVANT-PROPOS Ces dernières années, le fort développement d un Internet à Très Haut Débit dans les entreprises s est traduit par la migration d une téléphonie dite traditionnelle à une téléphonie utilisant

Plus en détail

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud UNIFIED architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) D TA que les données soient sur site ou dans le cloud PROTECTION FOURNISSEURS DE SERVICES GÉRÉS DOSSIER SOLUTION

Plus en détail

Vers une gestion centralisée du Wifi. Ex: évolution du Wireless chez Cisco

Vers une gestion centralisée du Wifi. Ex: évolution du Wireless chez Cisco Vers une gestion centralisée du Wifi Ex: évolution du Wireless chez Cisco Evolution de l administration AP indépendants lourds à gérer quand le nombre augmente: Serveur web embarqué ou CLI SNMP, Scripts?...

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité

répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité répondre aux défis de l ingénierie logicielle déploiement et mise en œuvre opérationnelle : l'industrialisation au service de la compétitivité philippe.ensarguet@orange.com directeur technique Orange Business

Plus en détail

Spécialiste Systèmes et Réseaux

Spécialiste Systèmes et Réseaux page 1/5 Titre professionnel : «Technicien(ne) Supérieur(e) en Réseaux Informatiques et Télécommunications» inscrit au RNCP de niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/2013) 24 semaines + 8 semaines de stage

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Etude sur les services de communication au sein des grands comptes

Etude sur les services de communication au sein des grands comptes Etude sur les services de communication au sein des grands comptes D octobre 2009 à mars 2010, le cabinet Beijaflore a mené une étude qualitative auprès de 30 grands comptes et administrations de plus

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ D é v e l o p p e m e n t P o u r beaucoup d entreprises, il n est pas possible de faire tourner toutes leurs

Plus en détail

Optimisation WAN de classe Centre de Données

Optimisation WAN de classe Centre de Données Optimisation WAN de classe Centre de Données Que signifie «classe centre de données»? Un nouveau niveau de performance et d'évolutivité WAN Dans le milieu de l'optimisation WAN, les produits de classe

Plus en détail

K2 : Guide pratique du BPM

K2 : Guide pratique du BPM K2 : Guide pratique du BPM Mars 2014 K2 FRANCE Guide Pratique du Business Process Manageme,nt 1/9 Introduction... 3 1. Définitions... 3 2. Refléter et s adapter à la réalité de l entreprise... 4 3. Analyser

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

BCO. Sébastien LECOT Directeur de GESS PARTNERS

BCO. Sébastien LECOT Directeur de GESS PARTNERS BCO Sébastien LECOT Directeur de GESS PARTNERS Agenda Présentation de GESS PARTNERS L Apport du Capacity Planning dans les projets de transformation Présentation de BCO et de son architecture Présentation

Plus en détail

Qu est ce que le Cloud Computing?

Qu est ce que le Cloud Computing? Qu est ce que le Cloud Computing? Makhlouf Hadji Ingénieur de Recherche Qu est ce que le Cloud Computing? Agenda: Virtualisation des Ressources Introduction au Cloud Computing Caractéristiques du Cloud

Plus en détail

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Présentation et portée du cours : CNA Exploration v4.0 Networking Academy Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance

accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance Philippe LAPLANE Directeur du développement de la stratégie des produits cloud des tendances fortes structurent le marché croissance de la

Plus en détail

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Livre blanc Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Analyse détaillée Résumé Dans les entreprises, les environnements virtuels sont de plus en plus déployés dans le cloud. La

Plus en détail

LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES. Meilleures pratiques pour une solution IPAM efficace

LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES. Meilleures pratiques pour une solution IPAM efficace LIVRE BLANC SUR LES MEILLEURES PRATIQUES Meilleures pratiques pour une solution IPAM efficace Introduction Face à la complexité des réseaux des entreprises et des data centers, les outils classiques ne

Plus en détail

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé

HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ HySIO : l infogérance hybride avec le cloud sécurisé Le cloud computing et la sécurité au cœur des enjeux informatiques L informatique

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Le Cloud, levier de transformation de l entreprise

Le Cloud, levier de transformation de l entreprise Le Cloud, levier de transformation de l entreprise Pierre Benne Jean-Marc Defaut Modification radicale du théâtre d'opération 2 Le triple challenge du CIO Réduire le «time to value» en répondant aux nouvelles

Plus en détail

Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail

Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail Présentation de la solution Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail Optimisation de l expérience de divers utilisateurs avec plusieurs périphériques, à tout moment, n importe

Plus en détail

virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI

virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI virtualisation et consolidation des infrastructure: comment amèliorer la performance du SI intervenants : Papa Djibril GUEYE Manager Système d exploitation windows Brutus Sadou DIAKITE Directeur du Système

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux AUCUN DATACENTER n est à l abri d un éventuel problème, d une indisponibilité ou d un imprévu! La question est de savoir que faire pour protéger votre Datacenter

Plus en détail

Fiche Technique Windows Azure

Fiche Technique Windows Azure Le 25/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche Technique Objectif 25/03/2013 27/03/2013 Windows

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction...

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction... Table des matières Introduction 1 Structure du livre 2 Nouveautés par rapport à la 3 e édition 2 Conventions typographiques 3 1 Vue d ensemble des réseaux 5 Qu est-ce qu un réseau? 6 Pourquoi créer un

Plus en détail

SIMPLIFIEZ LES MISES À JOUR ET LA GESTION DU CYCLE DE VIE CITRIX

SIMPLIFIEZ LES MISES À JOUR ET LA GESTION DU CYCLE DE VIE CITRIX C L O U D SIMPLIFIEZ LES MISES À JOUR ET LA GESTION DU CYCLE DE VIE CITRIX MAÎTRISE DES RISQUES, DES COÛTS & DE LA CONFORMITÉ C L O U D SIMPLIFIEZ LES MISES À JOUR ET LA GESTION DU CYCLE DE VIE CITRIX

Plus en détail

DE LA VIRTUALISATION AU CLOUD NETWORKING :

DE LA VIRTUALISATION AU CLOUD NETWORKING : Arista. Livre blanc DE LA VIRTUALISATION AU CLOUD NETWORKING : LE DATACENTER DE NOUVELLE GENERATION MIEL. LIVRE BLANC 2 La virtualisation à l origine du Cloud Nworking En informatique, les applications

Plus en détail

Colt VoIP Access. 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés.

Colt VoIP Access. 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés. Colt VoIP Access 2010 Colt Technology Services Group Limited. Tous droits réservés. Enjeux métier Avez-vous pour objectif de simplifier la gestion de vos services voix nationaux voire internationaux et

Plus en détail

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud.

Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Virtual Data Center d Interoute. Prenez la main sur votre Cloud. Faites évoluer vos ressources informatiques à la demande Choisissez la localisation d hébergement de vos données en Europe Le réseau européen

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement au

Plus en détail

Release Notes POM v5

Release Notes POM v5 Release Notes POM v5 POM Monitoring http://www.pom-monitoring.com Ce document est strictement réservé à l usage de la société POM Monitoring. Il ne peut être diffusé ou transféré sans l autorisation écrite

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

Revue de Presse ACIERNET Année 2014

Revue de Presse ACIERNET Année 2014 Revue de Presse ACIERNET Année 2014 Avec Aciernet, disponibilité immédiate des solutions VCE dans l offre «Cloud in a Box» Publié le 25 Mai 2014 Aciernet est un intégrateur français créé en 2001 et fournit

Plus en détail

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center

Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center Automatiser le Software-Defined Data Center avec vcloud Automation Center 5 Juin 2014 2014 VMware Inc. All rights reserved. CONFIDENTIAL 2 Impact de l accélération du rythme de l entreprise DEMANDES CONSEQUENCES

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs

5 avril 2011. Le Cloud-Computing. Conférence Digitech Lausanne. Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs Le Cloud-Computing Un nouveau paradigme, aussi pour les PMEs 1 Définition Le Cloud Computing, littéralement l informatique en nuage, est un concept qui consiste à déporter sur des ordinateurs distants

Plus en détail

Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé

Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé Evolution de messagerie en Cloud SaaS privé Olivier Genestier - Responsable de Domaine Ingénierie du Poste de Travail et outils de Messagerie et de Communication unifiés Présentation de Total DSIT Le département

Plus en détail

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain?

Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? DOSSIER SOLUTION Solution CA Virtual Placement and Balancing Comment optimiser l utilisation des ressources Cloud et de virtualisation, aujourd hui et demain? agility made possible La solution automatisée

Plus en détail

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN)

Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Chapitre X : Réseaux virtuels (VLAN) Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 8 avril 2011 1 Principes Problématique

Plus en détail