Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014"

Transcription

1 Quelle forme choisir pour sa gestion active? IST INSIGHT Genève Le 9 octobre 2014

2 Qu est ce que la gestion active? Définition de Wikipédia La «gestion d'actifs», sous entendu d'actifs financiers (aussi appelée «gestion du portefeuille» ou «asset management»), est une activité qui consiste à gérer les capitaux (détenus en propre ou confiés par un investisseur tiers ) dans le respect des contraintes réglementaires et contractuelles, en appliquant les consignes et/ou politiques d'investissements définies par le détenteur des actifs gérés, pour en tirer le meilleur rendement possible en fonction d'un niveau de risque choisi. On pensera donc à un mandat de gestion confié à un établissement spécialisé sur la base d un contrat régissant ses libertés / contraintes. Mais encore?

3 Qu est ce que la gestion active? Mandats de gestion auprès d un établissement spécialisé Gestionnaires Sélection de titres (bottom-up) Implémente des vues macro (top-down) pondérations différentes des composants d un indice (active indexing) Petits positionnements différents (par rapport à un indice) jugés optimaux dans un indice (semi-active) Application d un processus prédéfini (gestion quantitative) Mixte de ces stratégies Mais est-ce tout?

4 Que fait une institution de prévoyance?

5 Qu est ce que la gestion active? Mandats de gestion auprès d un établissement spécialisé Gestionnaires Institution de prévoyance Définition de la politique de placement Déviation volontaire par rapport à l allocation stratégique (choix tactique) Choix de gérants en portefeuille selon des biais / thèmes spécifiques selon une stratégie (quantitative, top-down, hybride, interne, ) Toute IP fait de la gestion active, sous différentes formes et à différents niveaux

6 Définition de la politique de placement Pour définir la stratégie à mettre en place, il faut notamment prendre en considération les éléments suivants : Flux de prévoyance (+/- investissements générant du rendement) Structure actifs / rentiers (horizon considéré +/- long) Objectif de rendement OBR (+/- investissements économiques) Niveau de risque de la stratégie (+/-impact sur les besoins de réserve de fluctuation de valeur RFV)) Coût du passif Objectif de rendement (y.c. RFV) Stratégie (ESR = OBR) Besoins de RFV de la stratégie Risque de la stratégie

7 Catégorie d investissement

8 Espérance de rendement / risque par classe d actif 9,0% 8,0% 8 Liquidités 1 7,0% 6,0% 5,0% Obligations en CHF 2 Hypothèques 3 Obligations étrangères 4 Actions suisses 5 Actions européennes 6 4,0% ,0% 3 2,0% ,0% 2 0,0% 1 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% Actions étrangères 7 Private Equity 8 Matières premières 9 Fonds de Hedge Funds 10 Micro Finance 11 Obligations convertibles 12 Fonds immobilier étrangers 13 Fondations immobilières suisses 14

9 Choix tactiques Manque d opportunités ponctuelles Univers de taux faibles Investissements impossibles ailleurs pour le moment Détection d une opportunité Relance économique Alternative d investissement Détection d un risque Récession économique Bulle immobilière Besoins Sortie de flux importants prévue prochainement

10 Choix de gérants implémentation d un biais Dès lors où un biais est mis en place, celui-ci va induire des écarts par rapport à un indice de référence (tant à la hausse qu à la baisse). Le graphique ci-dessous présente l évolution absolue et relative du SPI Extra par rapport au SPI sur les 20 dernières années: Absolu Relatif déc.-93 déc.-94 déc.-95 déc.-96 déc.-97 déc.-98 déc.-99 déc.-00 déc.-01 déc.-02 déc.-03 déc.-04 déc.-05 déc.-06 déc.-07 déc.-08 déc.-09 déc.-10 déc.-11 déc.-12 déc.-13

11 Choix de gérants implémentation d un biais L objectif de la mise en place d un biais est d apporter de la plus-value sur le long terme dans la classe d actif concernée impliquant généralement un risque plus élevé. Période janv.94 déc.13 SPI SPI Extra Ratios sur les données historiques Performance totale % % Performance annualisée 7.43% 10.98% Volatilité annualisée 15.33% 16.35% Max Draw-down -35.2% -38.6% % mois Top 43.3% 56.7% Beta 0.82 Corrélation 0.77 Sharpe Ratio Tracking Error 0.11 Information Ratio 0.32

12 Choix de gérants implémentation d un biais Compte tenu de ce risque plus important, ce biais sera en principe intégrer comme placement satellitaire (petite proportion) dans le portefeuille. Période janv.94 déc.13 SPI 75% SPI et 25% SPI Extra Ratios sur les données historiques Performance totale % % Performance annualisée 7.43% 8.43% Volatilité annualisée 15.33% 14.87% Max Draw-down -35.2% -36.0% % mois Top 43.3% 56.7% Beta 0.95 Corrélation 0.98 Sharpe Ratio Tracking Error 0.03 Information Ratio Absolu Relatif déc.-93 déc.-94 déc.-95 déc.-96 déc.-97 déc.-98 déc.-99 déc.-00 déc.-01 déc.-02 déc.-03 déc.-04 déc.-05 déc.-06 déc.-07 déc.-08 déc.-09 déc.-10 déc.-11 déc.-12 déc.-13

13 Choix de gérants implémentation d un thème La gestion durable: coûts ou opportunités? Une idée reçu sur la gestion durable est que celle-ci à un coût additionnel pour les investisseurs. En fait ceci est même l inverse puisqu à long terme le développement durable représenterait une réelle économie d argent, des opportunités d investissement et des créations d emploi.

14 Choix de gérants implémentation d un thème Le graphique ci-dessous présente l évolution absolue et relative du MSCI World par rapport au FTSE Environmental sur les 14 dernières années: Absolu Relatif déc.99 déc.00 déc.01 déc.02 déc.03 déc.04 déc.05 déc.06 déc.07 déc.08 déc.09 déc.10 déc.11 déc.12 déc.13

15 La Tyrannie du benchmark Le choix d une gestion sera généralement basé sur un indice de référence impliquant que l on considère ce dernier comme un critère d investissement et non comme une mesure de risque. Un exemple parlant est celui des obligations internationales pour lesquelles les investisseurs considèrent des indices investissant dans des obligations gouvernementales de pays développés (pondérés selon la taille de leur dette). Ces indices sont composés d environ 1/3 Etats-Unis, 1/3 Europe et 1/3 Japon. 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Japan United States Composition de l indice Citi WGBI Italy Germany France United Kingdom Spain Canada Belgium Netherlands Korea Austria Greece Australia Portugal Mexico Danemark Poland Ireland Taiwan Sweden Finland Switzerland Malaysia Thailand Singapore Indonesia Norway New Zeland Philippines

16 La Tyrannie du benchmark Les niveaux de dettes des pays développés sont à des niveaux très élevés. Tandis que ceux des pays émergents sont à des niveaux plus raisonnables %GDP 2012 General Government Debt (% GDP) - Emerging economies General Government Debt (% GDP) - Advanced economies Maastricht Criteria (60%) Russia Chile Bulgaria Peru Venezuela China Indonesia Australia Korea Emerging Mexico Ukraine Turkey Romania Sweden Switzerland South Africa Colombia Taiwan Argentina Thailand Norway Denmark Poland Czech Republic New Zealand Malaysia Finland Philippines Brazil India Netherlands Spain Austria Hungary Egypt Germany Canada UK France Belgium US Advanced Portugal Ireland Italy Greece Japan Source: Pictet Asset Management

17 La Tyrannie du benchmark Exercice / cas pratique

18 La Tyrannie du benchmark Si vous étiez investi dès l origine, auriez-vous craqué et vendu ce gestionnaire?

19 La Tyrannie du benchmark Comparaison d un gestionnaire par rapport à son indice de référence (en relatif) Benchmark Gestionnaire

20 La Tyrannie du benchmark Qui est prêt à investir demain dans ce gestionnaire?

21 La Tyrannie du benchmark Comparaison d un gestionnaire en actions suisses par rapport à son indice de référence (en relatif) Benchmark Gestionnaire

22 La Tyrannie du benchmark Et maintenant? Benchmark Gestionnaire (Taux fixe de 8,5%)

23 Gestion quantitative ou qualitative?

24 Gestion quantitative: Quels sont les risques & avantages Risques Mauvais résultat en cas de positionnement incorrect (le risque inhérent à ces produits n est pas toujours bien perçu au moment de l investissement) Réaction à un mouvement ponctuel des marchés (Fukushima) Les modèles peuvent être assez complexes (difficile de compréhension, transparence) Les performances passées ne sont pas garantes des performances futures (sur base historique, un modèle sera forcément performant) Eventuels dépassements des marges d allocation Avantages Performance plus intéressante si le modèle a vu juste Rapidité dans les interventions et sans émotivité Diversification par rapport à une gestion traditionnelle

25 Comment choisir ses véhicules de placement????

26 Que faut-il notamment regarder avant d investir? Analyse des performances historiques / Espérance de rendement Risque historique / escompté Comparaison par rapport au peer group Frais de gestion High Water Mark Hurdle rate Respect des critères du Conseil de fondation Liquidités (délai de sortie) Horizon d investissement Qualification du gestionnaire / de l équipe de gestion Philosophie de gestion Risques inhérents au produit Contrôle / gestion des risques

27 Contact Adrien Koehli Directeur Gestion institutionnelle CONINCO Explorers in finance SA Quai Perdonnet 5 Case postale 1800 Vevey 1 T F

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce

Taux: quatre idées d investissement après la Grèce Taux: quatre idées d investissement après la Grèce La crise grecque est passée du stade aigu au stade chronique et les investisseurs obligataires européens repartent à la chasse au rendement, avec à la

Plus en détail

Service ENX BT Infonet

Service ENX BT Infonet Service ENX BT Infonet Présentation ENX 25 Mai 2005 Paul Lenfant Fabrice Leclerc paul.lenfant@fr.bt.infonet.com fabrice.leclerc@fr.bt.infonet.com AGENDA! BT Infonet! Le service ENX de BT Infonet! Modèle

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Pictet-Absolute Return Fixed Income

Pictet-Absolute Return Fixed Income Pictet-Absolute Return Fixed Income Une bonne couverture pour un hiver volatil Frédéric Rollin Janvier 2015 Les taux des obligations souveraines européennes ont enfoncé leurs plus bas : le taux de l OAT

Plus en détail

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1

CPIS ACN 2014. Banque de France DGS - DBDP 1 CPIS ACN 2014 Banque de France DGS - DBDP 1 Points évoqués Objectifs et contenu du CPIS Les limites du CPIS Quelques apports du CPIS sur les interconnections internationales Banque de France DGS - DBDP

Plus en détail

Séminaire IST Insight du 23 avril 2013

Séminaire IST Insight du 23 avril 2013 Séminaire IST Insight du 23 avril 2013 Comment investir sur le marché des actions suisses Serge Ledermann Directeur s.ledermann@retraitespopulaires.ch Caroline 9 CP 288-1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.

Master en Droit et Economie / Automne 2013 / Prof. F. Alessandrini. Allocation d actifs. Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12. Allocation d actifs Sébastien Maucci, Stratégiste (BCV) 06.12.2013 Contenu Et si on était riche, on ferait quoi? Gestion de fortune 1. Définition des besoins 2. Définition d une stratégie d investissement

Plus en détail

Initiation à la Publicité sur moteur de recherche. Florian BOUCHAUD / Aurélie LEMAIRE Bing Ads 11 Mai 2015 Présentation chez AGORANOV

Initiation à la Publicité sur moteur de recherche. Florian BOUCHAUD / Aurélie LEMAIRE Bing Ads 11 Mai 2015 Présentation chez AGORANOV Initiation à la Publicité sur moteur de recherche Florian BOUCHAUD / Aurélie LEMAIRE Bing Ads 11 Mai 2015 Présentation chez AGORANOV Agenda La publicité sur les moteurs de recherche Les tendances du Search

Plus en détail

F1 Segment Voitures de Sport

F1 Segment Voitures de Sport Analyse de 2008 à 2013 Tendances du Marché Mondial F1 Segment Voitures de Sport Index - F1 segment Voitures de Sport Constructeurs et modèles pris en considération 8c Competizione GT DB9 Virage Gallardo

Plus en détail

Next Generation Access Défis pour la Suisse

Next Generation Access Défis pour la Suisse Office Bundesamt fédéral für de Kommunikation la communication Division Services de télécommunication Next Generation Access Défis pour la Suisse FTTH conference 2012 by openaxs Fribourg, 22 août 2012

Plus en détail

15 = Entrée en Thailande gratuite et sans visa pour une période de 15 jours

15 = Entrée en Thailande gratuite et sans visa pour une période de 15 jours Pour de courts séjours, le gouvernement thaïlandais facilite le voyage des touristes de certaines nationalités en leur offrant une exemption de visa. Voici la liste des ressortissants étrangers (munis

Plus en détail

Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace

Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace Tout ce dont vous avez besoin pour un atelier automobile propre, sûr et efficace Améliorez votre atelier Les échappements de véhicules, les fumées de soudage, les poussières de ponçage et de meulage, les

Plus en détail

Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity

Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity Analyse critique de la rentabilité dans le secteur des hedge funds et du private equity Pascal Frei, CFA, senior consultant PPCmetrics SA Financial Consulting, Controlling & Research www.ppcmetrics.ch

Plus en détail

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis

Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Des Oiseaux dans la tourmente Episode 19 Les créanciers (1) / les cigales et les fourmis Les cigales et les fourmis Regardons la position par pays, la différence entre les avoirs et les dettes. Les principaux

Plus en détail

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs

Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Activation des classes d actifs traditionnels avec des investissements alternatifs Coninco Master Class 2-3 novembre 2009 A member of the Man Group Le présent document est publié par Man Investments. La

Plus en détail

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS

SG/STEEL(2001)2 STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS STATISTIQUES DU MARCHÉ DE L'ACIER STEEL MARKETS STATISTICS 1 TABLE OF CONTENTS Table 1 Crude steel production (million tonnes)...4 Graph 1 World Crude Steel in 2...5 Graph 2 World Crude Steel by Area...5

Plus en détail

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012

Web Analytics. des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Web Analytics Comment Valoriser la Connaissance des Visiteurs en Ligne? Raquel de los Santos, Business Consultant Forum emarketing 2012 Agenda comscore en Quelques Chiffres Réseaux Sociaux : Etat des lieux

Plus en détail

Séminaire Copacapital

Séminaire Copacapital Séminaire Copacapital Etat des lieux de la prévoyance professionnelle Pascal Frei, CFA, Senior consultant PPCmetrics SA Financial Consulting, Controlling & Research Lausanne, le 13 octobre 2010 Sommaire

Plus en détail

Le groupe EKATO: Solutions avancées pour vos procédés. Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux

Le groupe EKATO: Solutions avancées pour vos procédés. Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux Le groupe EKATO: Leader mondial pour les technologies de mélange Solutions avancées pour vos procédés Sébastien Riou / Arnaud Manzoni Responsables régionaux Journée de démonstration autour de la production

Plus en détail

Les classes de service pour les projets scientifiques

Les classes de service pour les projets scientifiques Les classes de service pour les projets scientifiques L'exemple des grilles de calcul et du projet EGEE Journée «Classes de Service de RAP» Jean-Paul Gautier, Mathieu Goutelle (CNRS UREC) www.eu-egee.org

Plus en détail

DE Planification SA Conseiller institutionnel. Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013

DE Planification SA Conseiller institutionnel. Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013 DE Planification SA Conseiller institutionnel Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013 Structure de la présentation 2 1. Point de situation sur les obligations

Plus en détail

AUTOGRILL France AUTOGRILL. CxO LEADERSHIP FORUM 2012-2013 THINK GLOBAL ACT LOCAL. Les bons moments du voyage

AUTOGRILL France AUTOGRILL. CxO LEADERSHIP FORUM 2012-2013 THINK GLOBAL ACT LOCAL. Les bons moments du voyage AUTOGRILL France AUTOGRILL AUTOGRILL, LEADER MONDIAL DE LA RESTAURATION, RETAIL ET DUTY FREE AU SERVICE DES VOYAGEURS II Le Groupe Autogrill est le leader mondial de la restauration et des services auprès

Plus en détail

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles

Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles Les méthodes de contrôle des risques de portefeuilles LE CERCLE INVESCO 006 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management Section 01 Section 0 Section 03 Les principaux indicateurs

Plus en détail

Le Lloyd s à portée de main

Le Lloyd s à portée de main Le Lloyd s à portée de main BIENVENUE AU LLOYD S Le Lloyd s est le premier marché mondial d assurance et de réassurance spécialisées. Nous assurons depuis 327 ans toutes sortes de risques dans le monde

Plus en détail

Pictet-Emerging Markets High Dividend : Le moment d être contrariant

Pictet-Emerging Markets High Dividend : Le moment d être contrariant Pictet-Emerging Markets High Dividend : Le moment d être contrariant Synthèse de la conférence de Stephen Burrows du 13 février Frédéric Rollin Février 21 Les investisseurs sortent en masse des actions

Plus en détail

ALLOCATION D ACTIFS 1

ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION D ACTIFS 1 ALLOCATION STRATEGIQUE ET TACTIQUE Allocation d actifs stratégique Établir les tendances long terme de rendement, volatilité et corrélation des actifs Base de la construction de portefeuille

Plus en détail

Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques

Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques Gestion du risque de change dans une caisse de pension: opportunités et risques Séance d information de l ASIP Actualité de la prévoyance professionnelle Pascal Frei, CFA, Associé PPCmetrics SA Financial

Plus en détail

Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution?

Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution? Le Risque-Pays Tunisie au lendemain de la Constitution? ESC Sfax 27 Février 2014 Michel Henry Bouchet SKEMA Business School North Sea GEM Fund www.developingfinance.org Compte courant (% du PIB) TUNISIE

Plus en détail

Directives CHS PP D 05/2013. Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations de placement

Directives CHS PP D 05/2013. Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations de placement français Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Directives CHS PP D 05/2013 Chiffres-clés déterminants et autres renseignements devant être fournis par les fondations

Plus en détail

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements Fonds de placement Plus de flexibilité pour vos investissements Les fonds de placement permettent de diversifier facilement les risques, même avec des sommes modestes. Le choix du produit dépend des prévisions

Plus en détail

Lorsque l enjeu est de taille, seul le meilleur compte Les meilleures perspectives pour les caisses de pension et les investisseurs institutionnels

Lorsque l enjeu est de taille, seul le meilleur compte Les meilleures perspectives pour les caisses de pension et les investisseurs institutionnels Zurich fondation de placement Zurich Invest SA Lorsque l enjeu est de taille, seul le meilleur compte Les meilleures perspectives pour les caisses de pension et les investisseurs institutionnels Une sécurité

Plus en détail

LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL

LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL LA BASE DE DONNÉES ŒUVRES D ART D INTERPOL Fabrizio PANONE Sous-direction des Organisations criminelles et des Stupéfiants Unité Œuvres d Art email: f.panone@interpol.int Techniques de Présentation Lyon,

Plus en détail

Business Process Solutions Présentation

Business Process Solutions Présentation Business Process Solutions Présentation Deloitte Conseil en France Objectif : doublement du CA sur 3 à 5 ans pour l activité conseil en France Deloitte en France Neuilly Lille Nancy Strasbourg L activité

Plus en détail

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics

Investissements illiquides et stratégies de placement. Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Investissements illiquides et stratégies de placement Pascal Frei, CFA Associé PPCmetrics Actifs illiquides Introduction et définition Les actifs illiquides sont des actifs dont le volume d échange est

Plus en détail

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Table Notes: Heat from other sources includes heat from sources other than combustible fuels, both from CHP (combined heat and power) and

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011

Séminaire Wegelin. Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé. Lausanne, le 11 octobre 2011 Séminaire Wegelin Quelle gestion tactique de l'allocation d'actifs? PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé Lausanne, le 11 octobre 2011 Agenda Introduction Gestion de l allocation et exemple d approches

Plus en détail

ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER

ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER Solutions de mesure de force et de couple ANALYSEURS DE COUPLE CENTORMETER La gamme CENTORMETER Vérifiez avec précision vos clés, tournevis et visseuses au laboratoire, sur site ou au poste de travail

Plus en détail

De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES

De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES De la suite dans les idées... MANDAT ACTIONS INTERNATIONALES MANDAT IAM ACTIONS INTERNATIONALES Une diversification géographique et sectorielle supérieure Notre absolue priorité: générer de la valeur ajoutée

Plus en détail

1. Le financement de l innovation est un enjeu majeur pour l économie européenne

1. Le financement de l innovation est un enjeu majeur pour l économie européenne NON PAPIER FRANCAIS ELEMENTS DE REFLEXION POUR UN FONDS EUROPEEN EN CAPITAL RISQUE DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES INNOVANTES La situation critique à laquelle fait face l industrie européenne du capital-risque

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Nos retraites dans l économie de demain

Nos retraites dans l économie de demain ENAP Centre de recherche sur la gouvernance Colloque 30 mars 2014 Nos retraites dans l économie de demain ou la gestion du risque dans un environnement en mutation Denis Latulippe École d actuariat Environnement

Plus en détail

Service Client Un monde de performance

Service Client Un monde de performance Service Client Un monde de performance Le cœur de la robotique Des services à valeur ajoutée pour une amélioration des résultats ABB, le partenaire pour l amélioration de votre productivité Chez ABB, les

Plus en détail

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été

En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été En France, 57 cas confirmés (et 25 possibles) au 4 juin 2009, dont 31 (55%) rapportés au cours des 6 derniers jours, les 2 premiers cas ayant été confirmés le 2 mai. Pour mémoire, le H5N1, au 15 mai 2009

Plus en détail

Secteur bancaire Enjeux d image

Secteur bancaire Enjeux d image Secteur bancaire Enjeux d image Étude mondiale Luc Durand Président Ipsos, Québec Luc.Durand@ipsos.com Plan de la présentation Sommaire méthodologique Portrait global La surveillance des banques Quand

Plus en détail

PRISMA Risk Budgeting Line 5

PRISMA Risk Budgeting Line 5 Fiche d information 1 er octobre2015 PRISMA Fondation Place Saint-Louis 1 Case postale 1110 Morges 1 www.prisma-fondation.ch info@prisma-fondation.ch Tél. 0848 106 106 Fax 0848 106 107 Fiche d information

Plus en détail

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta PICTET STRATEGIC ADVISORY GROUP JUIN 2004 Une prise de risques à calculer En

Plus en détail

Présentation de IBM Business Continuity & Resilience Services

Présentation de IBM Business Continuity & Resilience Services La sécurité et la continuité de votre entreprise pensez-les autrement : pensez-les globalement! Présentation de IBM Business Continuity & Resilience Services Positionnement d IBM BCRS au sein de la compagnie

Plus en détail

modu l a ble s bi blio t h èqu e / séjou r / t élév ision

modu l a ble s bi blio t h èqu e / séjou r / t élév ision votre Projet modu l a b l e s bi b l io t h è qu e / s é j o u r / t é l é v i s ion Héritier du meuble français Le métier de Grange est fondé sur le respect de valeurs essentielles. Un produit Grange

Plus en détail

KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts

KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts KAIZEN / Lean Management la voie vers la performance par l augmentation de la productivité et la réduction des coûts Alger, 01 02 Mars 2010 Mihai Văleanu Institut Kaizen Roumanie 1 / 14 Présentation de

Plus en détail

Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative.

Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative. Il faut compter 30 minutes pour remplir le questionnaire. Si vous ne pouvez pas donner de réponse précise à certaines questions, vous pouvez nous communiquer une valeur estimative. Si vous avez des questions,

Plus en détail

Utilisation du contrôle de qualité

Utilisation du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories Contrôle de qualité Utilisation du contrôle de qualité Les fondements d un haut niveau de soins des patients passent par l amélioration des performances au laboratoire Bio-Rad Laboratories

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs

Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs P R O D U I T S Gestion quantitative de Portefeuille Allocation Dynamique d actifs MEMBRE DE L'ASSOCIATION SUISSE DES BANQUIERS L environnement économique mondial actuel et ses modifications structurelles

Plus en détail

2009, une année de croissance pour Edmond de Rothschild Asset Management

2009, une année de croissance pour Edmond de Rothschild Asset Management 2009, une année de croissance pour Edmond de Rothschild Asset Management Stratégie d Investissement 2010 Philippe Couvrecelle Président du Directoire Edmond de Rothschild Asset Management 2009 : le pire

Plus en détail

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite

Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite IMPLEMENTED RISK MANAGEMENT CANADA INC. (GESTION IMPLÉMENTÉE DU RISQUE) Mise en oeuvre d une stratégie de gestion de risques pour les régimes de retraite Nicholas Ricard, M.A écon. 18 et 19 avril 2013

Plus en détail

Dexia Harmony PRIVATE BANKING

Dexia Harmony PRIVATE BANKING FR Dexia Harmony PRIVATE BANKING Dexia Harmony est destiné aux investisseurs désirant opter pour une gestion de portefeuille discrétionnaire, combinant les meilleurs éléments de l industrie des investissements

Plus en détail

THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ

THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ THÈMES FISCAUX D'ACTUALITÉ ECHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS (EAR) DENIS BOIVIN Avocat et expert fiscal diplômé BDO SA 1 er décembre 2015 Table des matières Mise en œuvre Fonctionnement Etat des engagements

Plus en détail

Aperçu des compétences. Votre guide des techniques d automatisation réussies

Aperçu des compétences. Votre guide des techniques d automatisation réussies Aperçu des compétences Votre guide des techniques d automatisation réussies En tant que filiale de la société Phoenix Mecano AG qui intervient dans le monde entier, nous sommes un fournisseur global offrant

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES

CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES CONSEIL AUX INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS SÉLECTION ET ALLOCATION DE GESTIONNAIRES SOMMAIRE UN PROCESSUS CRÉATEUR DE VALEUR LA SÉLECTION DE GESTIONNAIRES L ALLOCATION DE GESTIONNAIRES AUTRES PRESTATIONS

Plus en détail

CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT

CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES DE PLACEMENT ET SUR LA POLITIQUE D INVESTISSEMENT CERN/PFIC/21.6/Approuvé Original: anglais 10 Septembre 2013 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR LA RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CAISSE DE PENSIONS DECLARATION SUR LES PRINCIPES

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be

VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT. C onfiez votre epargne a un professionnel. www.fortuneo.be VISEZ PLUS HAUT FORTUNEO PORTFOLIO MANAGEMENT : GESTION SOUS MANDAT C onfiez votre epargne a un professionnel www.fortuneo.be POURQUOI CHOISIR LA GESTION SOUS MANDAT? Vous souhaitez INVESTIR mais vous

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage)

Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage) Supplier Connection (PSA) Start-up Manual_V3.5_FR (Manuel de démarrage) Bienvenu dans un monde nouveau Page 2 covisint welcome to the world of business now SM Covisint permet à des entreprises de toute

Plus en détail

Hedge funds: une alternative aux obligations et aux actions?

Hedge funds: une alternative aux obligations et aux actions? Asset management UBS Institutional Funds Réservé aux investisseurs professionnels - Juillet 2014 Hedge funds: une alternative aux obligations et aux actions? Les investisseurs qui sont obligés d'investir

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million)

Table I Net Operating Cash Flow All Maturities (SDR million) The OECD Member countries of the Working Party on Export Credits and Credit Guarantees submit their cash flow results for officially supported export credits to the OECD Secretariat on an annual basis.

Plus en détail

Nouveaux pays développés (BRIC)

Nouveaux pays développés (BRIC) COMMITTED TO YOU Coninco Master Class - Vevey 8 & 9 novembre 2010 Nouveaux pays développés (BRIC) Jean-Pierre Buchs Olivier Dumuid UBP GESTION INSTITUTIONNNELLE SA Rue Robert-Estienne 8 CP 1320 1211 Genève

Plus en détail

LA FINANCE POSITIVE. Nos solutions d investissement pour un développement durable. Valeurs et performances au 31 mai 2013

LA FINANCE POSITIVE. Nos solutions d investissement pour un développement durable. Valeurs et performances au 31 mai 2013 LA FINANCE POSITIVE Nos solutions d investissement pour un développement durable Valeurs et performances au 31 mai 2013 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES 2 COMMUNICATION 3 LIVING PLANET FUND GLOBAL

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds

Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Allocation d actifs optimisée avec les funds of hedge funds Inform informations générales pour les investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2006 Swisscanto le centre de compétence des Banques Cantonales

Plus en détail

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse.

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Helvetia Fondation de placement Edition 0 Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Principes généraux Le conseil de fondation adopte les directives de placement

Plus en détail

Âge de la retraite: un point fix en mouvement

Âge de la retraite: un point fix en mouvement Âge de la retraite: un point fix en mouvement CDAS, 23 Juin 2011 OCDE: Âge de la retraite aujourd hui Source: OCDE Âge de la retraite légal effectif Effective Official b 75 Men 70 65 60 55 50 75 70 Mexico

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Description du Système AT - Casing

Description du Système AT - Casing Système AT - Casing Description du Système AT - Casing Tube Adaptateur avec valve d'injection Bague de choc Sabot à choc Taillant perdu Voûte parapluie - section Voûte parapluie simple Voûte parapluie

Plus en détail

180ML030R075Z4-MEGA-64

180ML030R075Z4-MEGA-64 Usinage DE PROTHÈSES DENTAIRES SUIVEZ LE GUIDE APPLICATIONS SEGMENT MEDICAL USINAGE DENTAIRE La fabrication de prothèses dentaires impose de relever trois défis principaux: - Usiner des matériaux difficiles

Plus en détail

Le marché mondial du jeu vidéo

Le marché mondial du jeu vidéo Market & Data Laurent MICHAUD Responsable de la Practice Loisirs Numériques et Electronique Grand Public Tel : 04 67 14 44 39 l.michaud@idate.org Le marché mondial du jeu vidéo 6 ème édition Marchés &

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

Attribution de performance HEG Genève

Attribution de performance HEG Genève Attribution de performance HEG Genève David Sueur Novembre 2006 Genève Buts pédagogiques! Comprendre l importance d un «reporting» adéquat! S initier au calcul de performance! S initier à l attribution

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Stratégies. www.lyxoretf.fr

Stratégies. www.lyxoretf.fr Stratégies www.lyxoretf.fr Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États- Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement fonds négociables en bourse). Le premier tracker

Plus en détail

Tsunami financier 2007-2008

Tsunami financier 2007-2008 Tsunami financier 2007-2008 Depuis 20 ans déjà, une crise financière menace les marchés internationaux. Quand arrivera t-elle? Pourquoi en cette année 2007 précisément? Les grands de ce monde n ont-ils

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

«VPS-Impulse» 16 novembre 2012

«VPS-Impulse» 16 novembre 2012 «VPS-Impulse» 16 novembre 2012 Comment les caisses de pensions gèrent-elles le risque de change? Pascal Frei, CFA, Associé PPCmetrics Contenu Introduction au risque de change Effets de la couverture du

Plus en détail

Mise au point Genève. Situation et tendances de la gestion institutionnelle en Suisse. PPCmetrics SA. Pascal Frei, CFA, Associé

Mise au point Genève. Situation et tendances de la gestion institutionnelle en Suisse. PPCmetrics SA. Pascal Frei, CFA, Associé Mise au point Genève Situation et tendances de la gestion institutionnelle en Suisse PPCmetrics SA Pascal Frei, CFA, Associé Genève, le 18 octobre 2012 PPCmetrics SA Introduction De nombreuses études comparent

Plus en détail

Statistiques sur les. mandats actions amleague. Juillet 2015

Statistiques sur les. mandats actions amleague. Juillet 2015 Statistiques sur les mandats actions amleague Juillet 2015 Sommaire Statistiques sur transactions Principales sur / sous pondérations Secteurs Principales sur / sous pondérations Pays A noter ce mois-ci

Plus en détail

L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3

L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3 L e t t r e d i n f o r m a t i o n N 2 4 - J u i l l e t 2 0 1 3 Sommaire Page 2 THALES : Une démarche d écoute client mondiale. Page 4 Le réseau international de consultants de Why Consulting : un nouvel

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sélection des valeurs les plus étoilées Investir La sélection des valeurs les plus étoilées Investir Quelles valeurs choisir dans la nébuleuse des placements financiers? Comment composer un portefeuille d actifs en préservant le capital et en visant

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

Allianz Life Luxembourg

Allianz Life Luxembourg Allianz Life Luxembourg L assurance vie européenne entièrement personnalisée Le savoir d un grand groupe au service de chaque investisseur Allianz Life Luxembourg, compagnie d assurance vie luxembourgeoise

Plus en détail

Prime de risque et répartition optimale de l'actif

Prime de risque et répartition optimale de l'actif Prime de risque et répartition optimale de l'actif Richard Guay Premier vice-président Gestion du risque et Gestion des comptes des déposants Plan de la présentation! Estimation de la prime de risque :!

Plus en détail