Transp or t s. Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transp or t s. Québec"

Transcription

1 Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées La gestion des infrastructures : un incontournable vers la gestion des actifs Guy Tremblay Service des chaussées Direction du laboratoire des chaussées Mars 2009

2 Contexte Des infrastructures vieillissantes qui doivent être mises à niveau afin de répondre aux attentes, aux besoins et à la capacité de payer des usagers et des citoyens Les chaussées urbaines posent davantage de défis en raison de la diversité de leurs usagers et de leurs fonctions (ex. transport collectif et réseaux souterrains) 2

3 Contexte Rôles des administrations: fournir un réseau routier sécuritaire et confortable ainsi que des infrastructures fiables avec le meilleur ratio efficacité/coût 3

4 La gestion des actifs Définition, selon l AASHTO : Processus stratégique et systématique d opération, de conservation, d amélioration et de développement des actifs physiques de façon efficace tout au long de leur durée de vie Met l emphase sur les pratiques d affaire et d ingénierie pour l allocation et l utilisation des ressources, dans l objectif d une meilleure prise de décision basée sur une information de qualité et des objectifs bien définis 4

5 Processus de gestion des actifs Politiques et objectifs Questions clés Inventaire des actifs Mission? État et performance Programmation Sélection de projets priorisation Optimisation et mise en place de la programmation Suivi de la performance B u d g e t Valeur des actifs? Ressources disponibles? Conséquences du non maintien des actifs? Impacts des decisions 5

6 Politiques et objectifs Rôles des organisations Évaluer le besoin Attentes des usagers Besoin des industries Approvisionnement Etc. Définir le niveau et l offre de service Mettre en place l offre de service Défis à relever : Optimiser pour diminuer les impacts Mieux prendre en compte les besoins des usagers Gérer les infrastructures dans leur ensemble plutôt que séparément Corridor routier et lien avec les partenaires Mesurer les impacts sur la valeur de l actif de ce que l on fait ou ne fait pas 6

7 Inventaire des actifs Quelles infrastructures? Route, rue Pont Ponceau Aqueduc, égout Gaz Etc. 7

8 Inventaire des actifs Inventaire? Définir les attributs Réseau routier (autoroute, nationale, collectrice, rue,rang) Réseau d aqueduc (borne fontaine, jonction, valve, etc.) Réseau d égout Réseau électrique Classification Sa fonction (À quoi ça sert?) Localisation (cartographie, GPS) Base de données (mémoire de l organisation) 8

9 État & Performance État? Choix d indicateurs Définition du niveau de service Baliser ce qui est bien en fonction des attentes et du type d éléments Mesure de l indicateur Outil Qualité Mesurer ce qui est essentiel Coûts de la cueillette Intégration des indicateurs Niveau de détail (technique vs gestionnaire) 9

10 Programmation & priorisation Choix des interventions en fonction des objectifs à atteindre Capacité de payer Quelle est la cause de l état Analyse des besoins Stratégie Préservation des infrastructures Sécurité Fonction particulière (voie réservée) Besoin des usagers Bonne intervention Bon endroit Bon moment Priorisation Coordination des intervenants Processus itératif d optimisation 10

11 Transp or t s Québec Direction du Laboratoire des chaussées Vers la gestion des actifs

12 Valeur? La valeur de l actif est très rarement connue. Le défi consiste à l évaluer et à mettre une dépréciation en fonction du temps Éventuellement voir l effet de ce que l on fait ou ne fait pas sur la valeur de l actif 12

13 La gestion des actifs Défis : Vieillissement des infrastructures Accroissement de la population, de l économie, du trafic et des véhicules lourds Amélioration de la sécurité Niveau d investissement équilibré: exploitation, conservation, entretien Financement Assimilation des nouvelles technologies Quelques constats : Requiert : engagement à long terme, ressources Indicateurs de performance : point de départ critique Penser réseau plutôt que projet (sortir du "pire en premier") Coopération entre tous les intervenants : important! 13

14 À surveiller: Qualité des données Connaissance et prévision de l état, prise de décisions éclairées, conséquences des décisions, efficacité accrue, Emmagasinage des données Cueillette (coûts, on ne cueille ce qui n est pas nécessaire) 14

15 OUTILS D ANALYSE DE LA GESTION DES ACTIFS Évaluation de l état Choix des indicateurs États des actifs et performance attendus Élaboration des scénarios et évaluation Stratégie d investissement Évaluer la valeur des actifs 15

16 Processus de gestion des actifs Politiques et objectifs Inventaire des actifs État et performance Programmation Sélection de projets priorisation Optimisation et mise en place de la programmation Suivi de la performance B u d g e t Questions clés Mission? Valeur des actifs? Ressources disponibles? Conséquences du non maintien des actifs? Impacts des decisions 16

17 En résumé La gestion des infrastructures: Vise à garantir la mobilité, la durée de vie, l utilisation optimale des ressources Concerne les aspects sociaux, économiques et environnementaux Participe au développement durable ( vision long terme) Approche systémique : Besoins attentes Cibler Décider Agir Résultats Mesurer 17

Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs

Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs Bitume Québec 11 e congrès annuel Programme de conservation des chaussées à la Ville de Montréal Composante de la gestion d actifs Jean Carrier ing., M.Ing. Chef d équipe Direction des transports Division

Plus en détail

Guide de gestion des actifs en immobilisations

Guide de gestion des actifs en immobilisations Guide de gestion des actifs en immobilisations Claude Bruxelle, ing., Ph.D. CLAUDE BRUXELLE CONSULTANT Plan de la présentation Introduction Mise en contexte Démarche de gestion des actifs en immobilisations

Plus en détail

Le réseau routier québécois. Contexte, bilan et perspectives

Le réseau routier québécois. Contexte, bilan et perspectives Le réseau routier québécois Contexte, bilan et perspectives 2011 Mobilité durable Assurer des déplacements sécuritaires et efficaces, en tout temps, en soutien au développement économique et social, dans

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU

GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES MAMROT (FIMR 2) CERIU -VILLE DE GATINEAU 1111 1 GUIDE D ENTRETIEN POUR LA CONSERVATION DES CHAUSSÉES MUNICIPALES PROBLÉMATIQUE ET OBJECTIFS

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal

Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Les ressources humaines; un enjeu pour la Ville de Montréal Présentation au mini-colloque de l Institut d administration publique de Québec le 25 octobre 2012 Jean-François Beaucaire, chef de division

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

Global Project. Conseil Opérationnel PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT. Global Project

Global Project. Conseil Opérationnel PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT. Global Project PARTENAIRE DE VOS PROJETS DE TRANSPORT Global Project Conseil Opérationnel Global Project 18, rue Volney 75002 Paris - France Tél. : +331 44 83 66 60 Fax : +331 44 83 95 04 1 SOMMAIRE Global Project Approche

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-106

VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-106 VILLE DE CHÂTEAUGUAY DIVISION APPROVISIONNEMENTS APPEL D OFFRES PUBLIC SP-14-106 MISE À JOUR DU PLAN D INTERVENTION SUR LES INFRASTRUCTURES DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY 1. OBJET DU CONTRAT 1.1. Mise en contexte

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation?

Atelier de travail sur la résilience d une organisation. Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? Atelier de travail sur la résilience d une organisation Comment diagnostiquer un potentiel de résilience à l interne d une organisation? 1 RÉSILIENCE Aptitude d un système à maintenir ou à rétablir un

Plus en détail

Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère

Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère Des infrastructures intelligentes à ville de Rosemère LBi Québec est une équipe d expérience regroupant des partenaires du milieu des telecoms, des infrastructures et de la géomatique afin d'offrir une

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Département de Lot-et-Garonne Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Pôle Sécurité Défense Bernard BRIZARD 2010 7 étapes essentielles pour conduire le projet PCS... Déclinaison étape par étape

Plus en détail

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal

La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal La STM au coeur du développement économique et durable de Montréal Présentation à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain Daniel Lussier Chef de division Intégration et soutien Société de transport

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ET INDICATEURS DE PERFORMANCE

TABLEAU DE BORD ET INDICATEURS DE PERFORMANCE TABLEAU DE BORD ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Tous droits réservés. Ce manuel ne peut être reproduit en tout ou parti, sous aucune forme, sans la permission du détenteur des droits d auteur. LA GESTION

Plus en détail

ACTIF : Aide à la Conception des systèmes de Transport Interopérables en France. 1. La méthode ACTIF

ACTIF : Aide à la Conception des systèmes de Transport Interopérables en France. 1. La méthode ACTIF ACTIF : Aide à la Conception des systèmes de Transport Interopérables en France 1. La méthode ACTIF La méthode: démarche classique de conduite de projet 2. Analyse de l existant 1. Initialisation de la

Plus en détail

Services intégrés pour la réalisation de Plans d intervention

Services intégrés pour la réalisation de Plans d intervention Services intégrés pour la réalisation de Plans d intervention Ce document a été formaté pour l impression recto-verso. 55 % 140528-CIMA-Plan-intervention-v6.indd CIMA+, c est une présence et une expertise

Plus en détail

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin

Gestion et automatisation de la conformité. Par: Nicolas Bergevin Gestion et automatisation de la conformité Par: Nicolas Bergevin Structure haut niveau Page 2 Exemple d interrelations normatives Page 3 La conformité Le contexte Le besoin en conformité et gouvernance

Plus en détail

Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la propriété) Services (autobus scolaire, vidanges, utilités

Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la propriété) Services (autobus scolaire, vidanges, utilités Recherche d un plan de travail pour l amélioration des chemins municipaux Par : Jean Dugré, ing BPR Les routes, un mal nécessaire Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

«Observations du ministère des Transports du Québec»

«Observations du ministère des Transports du Québec» RÉGIE DE L ÉNERGIE DOSSIER N «Observations du ministère des Transports du Québec» MÉMOIRE RÉDIGÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DES INFRASTRUCTURES ET DES TECHNOLOGIES Le 24 mars 2006 1. MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Transfert de technologie écologiquement rationnelle (TEST)

Plus en détail

Système de gestion des infrastructures

Système de gestion des infrastructures Service des technologies de l information et des télécommunications Division des systèmes du développement durable et des infrastructures Section support aux services de l'ingénierie, du développement

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Annonces internes. SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE AVAL : Un Directeur Organisation et Systèmes

Annonces internes. SONATRACH RECHERCHE POUR SON ACTIVITE AVAL : Un Directeur Organisation et Systèmes Annonces internes : Un Directeur Organisation et Systèmes Division Liquéfaction et Séparation des GAZ Un Directeur Technique Un Directeur Complexe GL1K DIVISION LIQUEFACTION ET SEPARATION DES GAZ ANNONCE

Plus en détail

Le bâtiment de demain, le building intelligent

Le bâtiment de demain, le building intelligent Gilles Provencher B.Sc.A. IFCS Gestionnaire de Projet Tél. : 514 871-3168 Cell:438 889 6799 gprovencher@ifcs-tech.com www.ifcs-tech.com Mario Poirier Ing. Palais des Congrès de Montréal Directeur, Direction

Plus en détail

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC

Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure. Le 1 er novembre 2011. Un énoncé de position de l AFIC Les bénéfices de l investissement dans l infrastructure Un énoncé de position de l AFIC Résumé L infrastructure est un investissement pas une dépense. C est un investissement dans la prospérité économique,

Plus en détail

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity Le management de l énergie L expertise Swiss Electricity Objectifs Construire une vraie politique de management de l énergie Inscrire les actions d amélioration dans la durée Faire la chasse systématique

Plus en détail

Les rôles et responsabilités des utilisateurs du milieu forestier en 2013 Bienvenue

Les rôles et responsabilités des utilisateurs du milieu forestier en 2013 Bienvenue Les rôles et responsabilités des utilisateurs du milieu forestier en 2013 Bienvenue Le 14 avril 2011 Plan de la présentation 1. Portrait du réseau routier en milieu forestier 2. Programmes d aide pour

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec

SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX. Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec SYSTÈME D INSPECTION DES PONCEAUX Steve Arsenault, ingénieur, Ministère des Transports du Québec André Gagnon, ingénieur, Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur «Les Innovations

Plus en détail

Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink

Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink SUCCESS STORY Onet modernise son parc informatique grâce aux capacités analytiques temps réel de Nexthink ENTREPRISE Onet DOMAINE D ACTIVITÉ Industrie et Services LIEU France PRINCIPAUX DÉFIS Assurer la

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné?

La démarche québécoise de développement durable. Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? La démarche québécoise de développement durable Comment le gestionnaire de parc immobilier est-il concerné? Visez vert des gestes durables AGPI Robert Lauzon, directeur Bureau de coordination du développement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

Structure organisationnelle de la maintenance

Structure organisationnelle de la maintenance Structure organisationnelle de la maintenance La mission et les objectifs d un département de maintenance Contexte: Peu d attention au département de maintenance par la direction Visibilité accrue lors

Plus en détail

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h

Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel Durée de 4 h Mesures de sécurité en entreprise sur le gaz naturel de 4 h Cette formation s adresse à toute personne travaillant en entreprise voulant acquérir les connaissances de base sur le gaz naturel, ses propriétés,

Plus en détail

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants

Le cadre itératif de la recherche collaborative est une approche concertée qui fait grandement appel aux intervenants Contexte À mesure que la concurrence s intensifie à l échelle mondiale, l innovation en matière de logistique* pour les manufacturiers canadiens s étend du niveau de à la chaîne d approvisionnement. Pour

Plus en détail

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources

Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers. Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Défis et recommandations de l entretien hivernal des chemins forestiers Papa Masseck Thiam, Ing. Jr., M.Sc. Chercheur Routes d accès aux ressources Plan de présentation Historique et contexte Problématique

Plus en détail

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires?

Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise. Plan stratégique ou plan d affaires? Dans le cadre de la modernisation de la fonction publique Québécoise Plan stratégique ou plan d affaires? Un contexte MODERNISATION DE LA GESTION PUBLIQUE Allégement réglementaire Loi sur l administration

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique?

L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique? L évaluation environnementale : Un outil évolutif efficace pour la protection de la biodiversité en temps de récession économique? François Boulanger, ACÉE & Claire Michaud, TC SIFÉE, Paris, Septembre

Plus en détail

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC SERVICES POUR LES RÉSEAUX INDUSTRIELS CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Recueillir l avis d experts pour prendre les bonnes orientations stratégiques Mettre en service

Plus en détail

Transport maritime courte distance

Transport maritime courte distance Transport maritime courte distance Nicole Trépanier ZIP Ville-Marie Stratégies Saint-Laurent Longueuil - 7 juin 2006 Armateurs du Saint-Laurent 19 membres actifs (transporteurs maritimes) 55 membres associés

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

L expérience de la Cour des comptes en matière d évaluation des projets publics. Rapporteur général à la Cour des comptes

L expérience de la Cour des comptes en matière d évaluation des projets publics. Rapporteur général à la Cour des comptes L expérience de la Cour des comptes en matière d évaluation des projets publics Par: Saïd MOURABIT Rapporteur général à la Cour des comptes Introduction Rappel des missions de la Cour des comptes: jugement

Plus en détail

Le management des risques éthiques

Le management des risques éthiques Le management des risques éthiques Yves Boisvert, Ph.D. Professeur titulaire ÉNAP & Responsable du groupe de recherche sur l éthique publique du CERGO 1 Le risque éthique Un risque éthique est une conduite

Plus en détail

Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs. Introduction

Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs. Introduction Atelier 3 : Information de sécurité embarquée ; Systèmes coopératifs Introduction Contexte Directive ITS (2010/40) : spécifications de l action c Priorisation et spécifications des systèmes coopératifs

Plus en détail

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479)

Politique de gestion des archives. Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) Politique de gestion des archives Adoptée le 11 octobre 2011 par le conseil d administration (289 e assemblée résolution n o 2479) TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE... 3 2.

Plus en détail

VALÉRIE DION & STEVE GAUDET

VALÉRIE DION & STEVE GAUDET OPTIMISER VOS PROCESSUS D AFFAIRES: UN INCONTOURNABLE POUR PERFORMER VALÉRIE DION & STEVE GAUDET COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 2 Pourquoi cherche-t-on à performer? Performer afin de Obtenir une

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

Société GRICS. ACSQ Vision stratégique de la suite administrative. Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011

Société GRICS. ACSQ Vision stratégique de la suite administrative. Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011 Société GRICS ACSQ Vision stratégique de la suite administrative Présenté par : Luc Boudrias Marcelle Dupré octobre 2011 Plan de la présentation Nouvelle suite administrative (SA-EDU) Pourquoi? Les produits

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Communication : *** GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE SECTEUR DE LA ROUTE ET DU TRANSPORT ROUTIER

Communication : *** GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE SECTEUR DE LA ROUTE ET DU TRANSPORT ROUTIER Communication : *** GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE SECTEUR DE LA ROUTE ET DU TRANSPORT ROUTIER Dossier présent senté par Sourou G. CODJA DPP/MDCTTP-PR PR SOMMAIRE ENONCE DE PRINCIPES APPLICATIONS

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE. Document budgétaire complémentaire de 2006

SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE. Document budgétaire complémentaire de 2006 SÉCURITÉ PUBLIQUE - POLICE Document budgétaire complémentaire de 2006 Présentation du budget de fonctionnement de 2006 à la Commission permanente du conseil sur la sécurité publique TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

OPA : Application en temps réel d optimisation de la gestion intégrée d un parc d actifs pour le maintien de la mobilité

OPA : Application en temps réel d optimisation de la gestion intégrée d un parc d actifs pour le maintien de la mobilité OPA : Application en temps réel d optimisation de la gestion intégrée d un parc d actifs pour le maintien de la mobilité Caroline Arnouk ing., M.ING., Présidente Technologies OPA Inc. Florian Peignier

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

Sur la voie du développement pétrolier. Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO

Sur la voie du développement pétrolier. Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO Sur la voie du développement pétrolier Rapport sur la consultation publique sur la stratégie pétrolière et gazière pour les TNO Septembre 2015 To request this complete document in French please call the

Plus en détail

GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX

GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX GUIDE DE GESTION DES ACTIFS EN IMMOBILISATIONS À L INTENTION DES ÉLUS MUNICIPAUX Février 2015 Guide de gestion des actifs en immobilisations à l intention des élus municipaux i À propos Le Guide de gestion

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.5/2002/1/Add.13 7 août 2002 FRANÇAIS SEULEMENT COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Utiles à tous pour prendre des décisions!

Utiles à tous pour prendre des décisions! c Société GRICS 1 2 Orienter nos décisions - Permet de prendre des décisions à tous les niveaux, tous les jours - Répond ou supporte la réponse aux questions comme - Clientèle cible, technologies utilisées,

Plus en détail

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel

une SOluTION basée SuR un modèle POuR PRévOIR le TRaFIc en TemPS Réel Comment anticiper le temps réel? Une solution basée sur un modèle pour prévoir le trafic en temps réel PTV Optima est la clé pour une gestion du trafic réussie. Cette solution basée sur un modèle propose

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

DES MODALITÉS NOVATRICES POUR ASSURER

DES MODALITÉS NOVATRICES POUR ASSURER DES MODALITÉS NOVATRICES POUR ASSURER LA GESTION DES SERVICES PUBLICS À L INTÉRIEUR DES EMPRISES ROUTIÈRES L EXPÉRIENCE DE CONCERTATION ET DE COLLABORATION DU MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC Anne Baril,

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE 2012-2020 Bilan de mi-parcours 2012-2015 Par M. Patrick Dubé, sous-ministre adjoint au développement de l industrie touristique, à l hébergement et aux

Plus en détail

Développement des capacités administrative

Développement des capacités administrative Développement des capacités administrative Exigences en matière de bonne gestion des programmes de l UE Actions pour résoudre les éléments de blocage Formation pour les Autorités de gestion, automne 2014,

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

La réussite de vos projets de croissance

La réussite de vos projets de croissance La réussite de vos projets de croissance PLAN STRATÉGIQUE DE CROISSANCE (BUSINESS CASE) FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST

La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST La télésanté clinique au Québec: un regard éthique par la CEST Dominic Cliche Conseiller en éthique Commission de l éthique en science et en technologie 18 mars 2015 Midi conférence de l Institut d éthique

Plus en détail

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence L Intelligence géospatiale à portée de main L information géospatiale est omniprésente. Comme 90% des informations au sein de chaque organisation touchent à la

Plus en détail

ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport

ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport Teodor Gabriel Crainic Chaire

Plus en détail

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public

L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public L Internet of Everything Les 10 points clés de l étude sur le potentiel de l IoE dans le secteur public Joseph Bradley Christopher Reberger Amitabh Dixit Vishal Gupta L Internet of Everything (IoE) permet

Plus en détail

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011

MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT ET APPLICATIONS, DE LA THÉORIE À LA PRATIQUE. Présenté par Monique Léveillé Sherbrooke, le 17 février 2011 MOBILITÉ DURABLE: CONCEPT En théorie,un concept à déclinaisons multiples,

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

Smart Corridor Corridor intelligent

Smart Corridor Corridor intelligent Webinaire #1: L architecture STI comme élément de soutien à la conception de fonctionnement 12 Ordre du jour Introduction / Contexte Avancement du projet jusqu à présent Perspectives d utilisateurs / Concepts

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

Fiche de cadrage (établie avec l appui méthodologique du département évaluation du SGMAP)

Fiche de cadrage (établie avec l appui méthodologique du département évaluation du SGMAP) Intitulé de l évaluation : gestion du réseau routier national non concédé Date de la fiche : 16-avril 2015, revue 22-avril Fiche de cadrage (établie avec l appui méthodologique du département évaluation

Plus en détail

Amélioration continue

Amélioration continue Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL Implantation de l amélioration continue Définition de l amélioration continue Objectifs de l amélioration

Plus en détail

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS

ÉVÈNEMENT 2. 30 avril 2015, Salon PPS ÉVÈNEMENT 2 30 avril 2015, Salon PPS COCKPIT ET GESTION DES RISQUES Roland Schmid, directeur, SLPS Salon PPS, Evénement 2, 30 avril 2015 2 ENJEUX ET PROBLÈMES DES CAISSES DE PENSIONS DANS LE CONTEXTE ACTUEL

Plus en détail

Impacts des changements climatiques

Impacts des changements climatiques Impacts des changements climatiques sur l assurance l de dommages Jack Chadirdjian Bureau d assurance du Canada Le 4 juin 2010 1 Plan de la présentation Le BAC Changements climatiques : statistiques Impacts/conséquences

Plus en détail

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back?

OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? OCDE November 25 Post-crisis trends in the budgetary use of performance indicators. Is the use of performance budgeting being trimmed back? La démarche de performance dans le budget de l Etat Emmanuel

Plus en détail

LA LOCATION OPÉRATIONNELLE AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE

LA LOCATION OPÉRATIONNELLE AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE LA LOCATION OPÉRATIONNELLE AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE NOTRE ENGAGEMENT À VOS CÔTÉS Le financement de vos actifs technologiques ne doit pas être un frein à votre activité. C est pourquoi, nous pensons

Plus en détail

GESTION PATRIMONIALE POLLUTEC 2014 F.S.T.T. réseaux d AEP MERLIN. Gestion patrimoniale des. France Sans Tranchée Technologies.

GESTION PATRIMONIALE POLLUTEC 2014 F.S.T.T. réseaux d AEP MERLIN. Gestion patrimoniale des. France Sans Tranchée Technologies. Groupe MERLIN Une tradition d innovations au service des hommes POLLUTEC 2014 GESTION PATRIMONIALE F.S.T.T. France Sans Tranchée Technologies Gestion patrimoniale des réseaux d AEP Indépendance - Expériences

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE Page 1 sur 10 Politique QSE Plaçant le respect du client, de la sécurité et de l environnement au cœur de ses préoccupations, la Régie Départementales des Transports des l Ain (RDTA) a volontairement entrepris,

Plus en détail

Nouvelle stratégie de l eau de la Ville de Montréal

Nouvelle stratégie de l eau de la Ville de Montréal Avis de l Ordre des ingénieurs du Québec Présenté à la Commission permanente sur l'eau, l'environnement, le développement durable et les grands parcs de la Ville de Montréal Nouvelle stratégie de l eau

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Optimisation pour la collecte de données

Optimisation pour la collecte de données 771, rue St-Joseph Est, bureau 204 Québec (Québec) G1K 3C7 2013 Optimisation pour la collecte de données dans le cadre du Plan d Intervention en Infrastructures Routières Locales (PIIRL) et du plan d intervention

Plus en détail

Lignes Régulières. Transport scolaire. Transport urbain. Transport pédagogique et culturel

Lignes Régulières. Transport scolaire. Transport urbain. Transport pédagogique et culturel Lignes Régulières Transport scolaire Transport urbain Transport pédagogique et culturel Page 1 sur 11 SOMMAIRE Page 1. POLITIQUE QSE... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE... 3 2.1 Organigramme.... 3 2.2

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail