Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air. Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air. Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants"

Transcription

1 Europe Environnement, L ingénierie dans la dépollution de l air Traitement des rejets gazeux corrosifs, nocifs et odorants

2 NUISANCES OLFACTIVES DANS LES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ASCOMADE 08 OCTOBRE 2013

3 SOMMAIRE Présentation d Europe Environnement Types de procédés de désodorisation rencontrés en STEP Présentation de quelques références Questions / Réponses

4 Présentation d Europe Environnement - Europe Environnement est spécialisée dans la ventilation et la dépollution de l air. - Basée à Aspach-Le-Haut en Alsace - CA d environ 20 M personnes - Fabricant de ventilateurs plastiques et gaines de ventilation - Fabricant de système de dépollution de l air (laveur de gaz, biofiltres, filtres à charbon actif, )

5

6 Aéraulique Génie des Procédés Chaudronnerie plastique Action : Conception, fabrication, vente et installation de systèmes d aspiration et de ventilation. Objectif : Capter les polluants gazeux. Action : Identification, quantification des polluants afin d apporter un diagnostic juste et des solutions technologiques. Objectif : Déterminer les procédés de traitements appropriés à chaque client. Action : Les matières utilisées garantissent l anticorrosion des systèmes d aspiration et de ventilation des gaz, par des matières nobles et durables dans le temps. Objectif : Garantir l anticorrosion.

7 Audits Maintenance R&D Prototype - Pilotes Mise en service Nos prestations Mesures Montage Dimensionnement d installations Fabrication

8 Zoom sur la R&D et le laboratoire - Des mesures et essais sur vos sites :

9 Zoom sur la R&D et le laboratoire - Mais aussi dans le hall pilote intégré :

10 Zoom sur la R&D et le laboratoire - Des analyses dans notre laboratoire d analyses chimiques:

11 - Et d olfactométrie : Zoom sur la R&D et le laboratoire

12 Zoom sur la R&D et le laboratoire - La modélisation de la dispersion de vos odeurs:

13 Revenons aux odeurs en station d épuration

14 Postes concernés QUELQUES SOURCES D ODEURS EN STEP > Ouvrages en amont de la Station Postes de relevages sur le réseau Bassins tampons / bassins d orage [H 2 S] = 2 mg/m 3 (> à 50 mg/m 3 pour réseau long) [NH 3 ] = 2 mg/m 3 [R-SH] = 0,5 mg/m 3 > Les prétraitements Dégrillage Dégraissage [H 2 S] = 4 mg/m 3 [NH 3 ] = 5 mg/m 3 [R-SH] = 1 mg/m 3 > Le traitement des boues Centrifugeuse Filtres presse > Le stockage des boues [H 2 S] = 7 mg/m 3 [NH 3 ] = 5 mg/m 3 [R-SH] = 2 mg/m 3 Attention, [NH 3 ] peut atteindre les 20 à 50 mg/m 3 en cas de chaulage Le dégagement de ces produits nocifs et corrosifs entraine le besoin de ventilation des bâtiments (respect des VE, corrosion) puis, dans la plupart des cas, la désodorisation.

15 Types de procédés de désodorisation rencontrés en STEP I. Le lavage de gaz II. III. La biofiltration L adsorption

16 I. LE LAVAGE DE GAZ

17 Le traitement repose sur un procédé physico-chimique. Principe > Solubilisation et neutralisation des composés odorants dans une solution réactive spécifique > Nécessité de multiplier les étages de traitement par la quantité de familles de composés à traiter (composés Azotés, soufrés, ) - Traitement à l acide sulfurique pour les composés azotés (NH 3, R-NH 2 ) - Traitement à l hydroxyde de sodium + hypochlorite de sodium pour les composés soufrés (H 2 S, R-SH), les acides organiques (R-COOH) certains aldéhydes et cétones, - Traitement au bisulfite ou thiosulfate pour les résidus chlorés (Cl 2 ) + aldéhydes et cétones > 1, 2, 3 ou 4 laveurs en série LE LAVAGE DE GAZ

18 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU LAVEUR DE GAZ Sortie des gaz Buses d aspersion Séparateur de gouttes Trou d homme Rampe de recirculation équipée de buses et injection de réactif(s) Garnissage Entrée des gaz Solution de lavage Pompe de recirculation

19 LAVAGE DE GAZ : PLAN PROCESS

20 II. LA BIOFILTRATION

21 LA BIOFILTRATION Le traitement repose sur un procédé Biologique appelé la «Biodégradation» La biodégradation se produit dans le biofiltre où des microorganismes présents dans le garnissage absorbent les molécules malodorantes et les oxydent grâce à leur complexe enzymatique Principe : Air + H 2 S + NH 3 + ( ) + O 2 Matière cellulaire + CO 2 + H 2 O + H 2 SO 4 + NH 4 +( )

22 GARNISSAGE LA BIOFILTRATION : PRINCIPE

23 LA BIOFILTRATION : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU BIOFILTRE Sortie des gaz traités Buses d aspersion Apport d eau potable ou industrielle filtrée Garnissage Support des bactéries Entrée des gaz Retour vers traitement d eau Eau de percolation

24 LA BIOFILTRATION : CONDITIONS DE FONCTIONNEMENT Étant donné que la biofiltration repose sur un procédé biologique, un certain nombre de règles sont à respecter et à prendre en compte : Intervalle de température entre 5 et 40 C Humidité relative > 70% Relative stabilité des concentrations en polluants Affinité de la flore bactérienne avec les composés à traiter : H 2 S > R-SH > NH 3 Complexité de l effluent gazeux à traiter : Interaction entre composés Phénomènes de compétions, inhibitions, coopération, entre différentes bactéries spécifiques (exemple entre les bactéries sulfato-réductrices pour l H 2 S et les bactéries nitrifiantes pour l NH 3 ) Absence de poussières Nécessité d effectuer un prétraitement de l air dans certains cas (réchauffage, lavage acide, )

25 QUELQUES GARNISSAGES DE BIOFILTRES : GARNISSAGES ORGANIQUE Écorce Tourbe fibreuse Bourre de coco Mulch SBRM Tourbe granulaire

26 GARNISSAGES MINERAUX Craie Pouzzolane Billes de verre Billes d argile

27 DIFFERENTES POSSIBILITES DE CONSTRUCTION DE L ENCEINTE Biofiltre béton Biofiltre bois Biofiltre Panneaux sandwich Biofiltre modulaire plastique

28 CONSTRUCTION BETON

29 CONSTRUCTION BETON

30 CONSTRUCTION BOIS

31 CONSTRUCTION PANNEAUX SANDWICH

32 CONSTRUCTION MODULAIRE

33 LA BIOFILTRATION : COMBINAISON DE SYSTEMES Dans de nombreux cas, il est nécessaire de coupler le biofiltre à traitement complémentaire : Couplage lavage/biofiltre Prétraitement de l ammoniac ( cas de boues chaulées) Abattage des poussières Humidification de l air (quand HR < à 70%) Couplage biofiltre/adsorption sur charbons actifs Traitement de finition

34 III. L ADSORPTION

35 L ADSORPTION : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT L adsorption est un phénomène de rétention physique d une molécule sur une surface poreuse (l adsorbant). Vue microscopique de la structure poreuse du charbon actif. La surface spécifique d un tel charbon est de l ordre de 2000 m²/g. De manière simplifiée, un adsorbant tel que du charbon actif peut-être comparé à une éponge.

36 L ADSORPTION : DIFFERENTS ADSORBANTS

37 L ADSORPTION : 3 MISES EN ŒUVRE Caissons : CCA Tours : TCA Évents : EVA ou EVB

38 L ADSORPTION : TCA (Tour à Charbon Actif) L air à traiter circule de bas en haut sur une hauteur de charbon actif en vrac.

39 L ADSORPTION : CCA (Caissons à Charbon Actif) L air à traiter circule d un bout à l autre du caisson sur une ou plusieurs caissettes d adsorbant. Préfiltre Cassettes d adsorbant appelées «Cellules»

40 L ADSORPTION : TCA (Tour à Charbon Actif) Tout comme la TCA, l air à traiter circule de bas en haut sur une hauteur de charbon actif en vrac. Il existe deux types d Events : > EVA : Event à charbon actif statique > EVB : Event à charbon actif avec extraction forcée de l air

41 QUELQUES REFERENCES LOCALES 2003 MONNARD SAINT AMOUR LPV C m3/h 2011 TECHFINA GENEVE ISLE SUR LE DOUBS m3/h 2004 FRANCE ASSAINISSEMENT GRAY Biomod , m3/h 2005 FRANCE ASSAINISSEMENT VESOUL PUSEY TCA m3/h 2005 ONDEO DEGREMONT BELFORT CEDEX 3 EVA EVA m3/h 2006 SOGEDO ROCHEFORT SUR NENON EVA SAUR France CHATILLON LE DUC EVA200-0,2M 10m3/h 2007 SAUR France CHATILLON LE DUC EVA600-0,2M 2008 SAUR France VILLERSEXEL EVA315-0,2M 2008 LDE DOLE EVB500-0,2M 140 m3/h 2004 FRANCE ASSAINISSEMENT Arbouans 2 * LRV ,5M m3/h FRANCE ASSAINISSEMENT Vesoul 2 * LRV ,5M m3/h

42 LAVAGE DE GAZ : QUELQUES REFERENCES STEP des Grésillons

43 LAVAGE DE GAZ : QUELQUES REFERENCES STEP de PAU

44 LAVAGE DE GAZ : QUELQUES REFERENCES STEP d Arbouans

45 BIOFILTRATION : QUELQUES REFERENCES STEP des Sables d Olonne STEP de LA ROCHELLE Unité de Compostage à Cernay STEP du SIVU de l Aigle

46 L ADSORPTION : QUELQUES REFERENCES

47 L ADSORPTION : QUELQUES REFERENCES

48 QUESTIONS / REPONSES

49 Merci de votre attention Philippe GEIGER Responsable des procédés Tél. : +33 (0) rue des Pins - Parc d Activités du Pays de Thann ASPACH-LE-HAUT -

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante XVIII èmes Rencontres Professionnelles Colmar, 15 décembre 2011 «Engrais minéraux issus de l organique : intérêts et limites» Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS

QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS QUALITE ET TRAITEMENT D AIR DES BATIMENTS INDUSTRIELS Par François Heyndrickx ing.. Conseil Eurodeur 13&14 juin2006 Nous allons parler principalement de l air malsain et ou malodorant en milieu industriel

Plus en détail

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE)

TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT PAR ABSORPTION (LAVAGE) Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement par absorption sont les composés odorants et

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE

1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE 1 LA STATION DE DEPOLLUTION DU SIARE La station d épuration du SIARE (Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Région d Etampes), inaugurée en 003, s intègre parfaitement dans le paysage de la vallée

Plus en détail

KLEARIOS Le spécialiste du traitement de l air, des COV et des odeurs

KLEARIOS Le spécialiste du traitement de l air, des COV et des odeurs KLEARIOS Le spécialiste du traitement de l air, des COV et des odeurs 2, rue des Vanneaux F-67120 Dachstein Tél.: +33 (0)3 88 49 61 96 Fax: +33 (0)3 88 49 69 90 info@klearios.com www.klearios.com KLEARIOSCOPE

Plus en détail

Groupe Europe Environnement. Traitement des rejets gazeux Corrosifs, Nocifs et Odorants. Systèmes de Dépollution de l Air

Groupe Europe Environnement. Traitement des rejets gazeux Corrosifs, Nocifs et Odorants. Systèmes de Dépollution de l Air Groupe Traitement des rejets gazeux Corrosifs, Nocifs et Odorants Systèmes de Dépollution de l Air Lavage de gaz Adsorption sur charbon actif Biofiltration Chaudronnerie plastique www.europe-environnement.com

Plus en détail

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM

AQUASIM. >Description des bassins extérieurs. > Mars 2009. Equipements de l outil AQUASIM >Description des bassins extérieurs > Mars 2009 Q522 - Equipement de stockage d eaux de différentes qualités Volume 100 m 3 Caractéristiques Ouvrage en béton semi-enterré 10 m 4 m 2,5 m (hauteur hors sol

Plus en détail

Prestations Proposées

Prestations Proposées Prestations Proposées Effluents gazeux - Réduction des émissions de COV et d autres composés toxiques volatils tels que H2S (couverture, inertage, etc.) - Collecte et traitement des gaz (absorption, adsorption,

Plus en détail

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel Phase : Faisabilité du projet d injection Etape : Considérations générales 11 pages version 19/08/2011 Sommaire

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif séminaire assainissement des eaux usées domestiques Assainissement Non Collectif Jacques LESAVRE lesavre.jacques@aesn..fr L assainissement non collectif (ANC): pourquoi? Directive européenne (91/271) du

Plus en détail

AESEQ Carrefour de l eau express 2015. Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs. Par : Christian VÉZINA, ing.

AESEQ Carrefour de l eau express 2015. Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs. Par : Christian VÉZINA, ing. AESEQ Carrefour de l eau express 2015 Installations septiques : ventilation, eaux parasites et usage d additifs Par : Christian VÉZINA, ing. Objectifs de la conférence À la fin de cette conférence le participant

Plus en détail

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux

Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux GTZ - PGPE P.05.2099.9-001.00 L Atelier de Planification Technologies des procédés industriels d éliminations des déchets dangereux Dipl.- Ing. Peter Quarten, HIM GmbH Marrakech, Juin 2009 Les Installations

Plus en détail

TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF

TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF LES TECHNIQUES ADAPTEES AU PETIT COLLECTIF Les prétraitements Les stations compactes type boues activées Les filtres plantés de roseaux Les filtres à sable Les disques biologiques Les filtres à tourbe

Plus en détail

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques

Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Arnaud Delebarre, Laurence Le Coq, Pascaline Pré, Albert Subrenat Ecole des Mines de Nantes Arnaud.Delebarre@emn.fr 1 La recherche au Département

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

Performances environnementales et économiques économiques. Description

Performances environnementales et économiques économiques. Description BREF Industries de traitement des déchets - Doc. de synthèse V 1.0-01/12/08 MTD pour des types spécifiques de traitements de déchets TRAITEMENTS BIOLOGIQUES DES DECHETS - METHANISATION Description 65 -

Plus en détail

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire!

L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! N OUBLIEZ PAS! L entretien régulier de l assainissement individuel est à la charge de l usager! Il s agit d une obligation réglementaire! En entretenant régulièrement votre assainissement, vous participez

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs 0193 exe TOTAL A5 contamination_mise en page 1 20/09/11 15:41 Page1 Se protéger contre la contamination par les micro-organismes Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif

GUIDE D ENTRETIEN. de votre dispositif d Assainissement Non Collectif SPANC. Service Public d Assainissement Non Collectif Décider, construire et vivre le Saulnois SPANC Service Public d Assainissement Non Collectif GUIDE D ENTRETIEN de votre dispositif d Assainissement Non Collectif Sommaire Introduction p 3 Les ouvrages

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références

solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références Société des EAUX DE VOLVIC (63) job N 5-01-16 job N 5-08-11 Procédé biologique BOMS Biomass On Mobile Support* Type d ef nt : les eaux

Plus en détail

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr

SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT. www.expair.fr SYSTÈMES POUR GAZ D ÉCHAPPEMENT Présentation : société Expair La société Expair propose une gamme complète d équipements pour résoudre les problèmes liés à la pollution de l air dans les locaux industriels

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif

Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Guide d utilisation et d entretien de mon système d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 1, rue d Orfeuil 51000 Châlons-en-Champagne Tél : 03 26 69 38 68 Fax : 03

Plus en détail

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie

Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Faculté de médecine de Dijon Présentation du secteur de la plasturgie Évaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d un atelier de plasturgie Dr Philippe REY Mémoire présenté pour l obtention

Plus en détail

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE

ACCESSIBILITE A LA PARCELLE Diagnostic de l installation existante d assainissement non collectif conformément Diagnostic à l arrêté de l installation du 27 avril 2012 existante relatif aux modalités de contrôles d assainissement

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires»

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Les principaux polluants Humidité le biogaz est naturellement

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents

Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents Des Hommes et des Equipements au service du traitement des Effluents Présentation Date de création : Mars 2011 Capital: 100 000 CA : 1.5 M Effectif : 10 Salariés SEMEO regroupe des compétences et un savoir-faire

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010

CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES. UNIVALOM, le 24 mars 2010 CIMENT VALORISATION DES ENCOMBRANTS DE DECHETERIES UNIVALOM, le 24 mars 2010 2CIMENT La Fabrication du ciment La Cimenterie de La Grave de Peille La Valorisation énergétique des encombrants Bilan du MAPA

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif

Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Guide d utilisation et d entretien d une installation d assainissement non collectif Conseils d utilisation Afin d assurer la pérennité et le bon fonctionnement de la filière d assainissement non collectif

Plus en détail

PURIFICATEUR D AIR INTERIEUR. EPURAE www.epurae.fr Tél. : 04 74 83 68 38 Fax : 04 74 83 55 26

PURIFICATEUR D AIR INTERIEUR. EPURAE www.epurae.fr Tél. : 04 74 83 68 38 Fax : 04 74 83 55 26 PURIFICATEUR D AIR INTERIEUR INTRODUCTION EPURAE a développé une famille d appareils appelée AERAE, destiné à résoudre les problèmes olfactifs et bactériologiques dans les milieux confinés (à la maison,

Plus en détail

INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES. Kliaguine Guennady

INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES. Kliaguine Guennady INVENTAIRE DES OPERATIONS UNITAIRES DES TRAITEMENTS D EAUX RESIDUAIRES Kliaguine Guennady (Université nationale technique, Donetsk, Ukraine) Tel. : +38(062)305 24 69; E-mail: dfst@dgtu.donetsk.ua Résumé

Plus en détail

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020

Aquameris AQ2. Microstation MONOCUVE 3 EN 1. Robustesse Simplicité Efficacité. à culture fixée. agrément ministériel 2014-020 Microstation à culture fixée Aquameris AQ2 MONOCUVE 3 EN 1 agrément ministériel 2014-020 Conforme à l arrêté ANC du 7 septembre 2009 modifié Robustesse Simplicité Efficacité CARACTÉRISTIQUES Performances

Plus en détail

Élimination des odeurs dans les stations d épuration des eaux usées et les stations de pompage au moyen des bio-filtres à aspersion de DMT.

Élimination des odeurs dans les stations d épuration des eaux usées et les stations de pompage au moyen des bio-filtres à aspersion de DMT. Élimination des odeurs dans les stations d épuration des eaux usées et les stations de pompage au moyen des bio-filtres à aspersion de DMT. Dirkse, E.H.M. Diplômé ès Sciences. 1) 1) DMT Environmental Technology

Plus en détail

La valorisation du biogaz par stations de cogénération

La valorisation du biogaz par stations de cogénération La valorisation du biogaz par stations de cogénération Frank Steenhaut Séminaire sur la BIOMETHANISATION 26 janvier 2006 - TOURNAI Les secteurs d activités Secteurs d'activités Fabrication Ingénierie Stations

Plus en détail

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels

Réunion Information- Formation. À l attention des professionnels Réunion Information- Formation À l attention des professionnels A.N.C. Assainissement Non Collectif Par >, on désigne: tout système d'assainissement effectuant la collecte,

Plus en détail

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information

LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Réunion d information LE SPANC SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Réunion d information LES EAUX USEES DOMESTIQUES : Définition Quelles solutions de traitement? Quelle règlementation? Oct.09 Les Eaux Usées Domestiques

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS

LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS LES DIFFERENTS TYPES D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTS Fosse + épandage souterrain dans le sol en place Cette installation nécessite un sol adapté au traitement et à l évacuation des eaux usées

Plus en détail

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques

L assainissement en région parisienne et la préservation des milieux aquatiques Visite de la Cité de l Eau et de l Assainissement Avenue Kléber 92700 Colombes SIAAP Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne L assainissement en région parisienne

Plus en détail

Innovation de séparateur à graisse

Innovation de séparateur à graisse I. Introduction Le déversement des résidus graisseux dans les réseaux d égouts et les stations d épuration constitue un problème majeur dans la gestion des filières de traitement des eaux usées (nuisances

Plus en détail

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se

L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se PHYTOREM S.A. L évidence écologique Une station d assainissement où il fait bon se Le BAMBOU-ASSAINISSEMENT Le Procédé Sol EFFLUENTS EXPORTATION VERS LA TIGE Chaume ou tige Pollution organique et minérale

Plus en détail

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production Janvier 2013 SOMMAIRE Le savoir-faire de Degrémont Industry au service des

Plus en détail

Microstation AQUAMÉRIS

Microstation AQUAMÉRIS Microstation AQUAMÉRIS à culture fixée gamme de 5 à 21 Équivalents Habitants AGRÉMENT MINISTÉRIEL 2012-030 Modèles 5, 8 et 10 Équivalents Habitants Les microstations sont conformes à la norme CE 12566-3

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques

La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques Direction de l eau Direction de l assainissement La gestion de l eau à Limoges : historique et techniques Pierre Poumarat Sommaire Historique de la Direction de l eau et de l assainissement Etapes de la

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME

GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN DE VOTRE SYSTEME SIAEPA des Sources de la Varenne et de la Béthune Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) Siège : Mairie 76680 Saint Martin Osmonville Bureau : 11 Chemin de la Varenne 76680 SAINT MARTIN

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES

GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES GESTION DES EFFLUENTS VINICOLES Joël ROCHARD ITV France - Station Régionale Champagne Pôle durable 17, rue Jean Chandon Moët, B.P.20046 51202 Epernay cedex Pole national durable(epernay) +Gestion des effluents

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM Conf2006/65 1 FORMES DE L AZOTE Minéral Organique Soluble Volatil Etat d oxydation : - 3 à + 5 Conf2006/65 2 L AZOTE MINERAL

Plus en détail

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? I LA POLLUTION QUE NOUS PRODUISONS ET SON IMPACT SUR LE MILIEU NATUREL Pollution = Introduction d éléments extérieurs non

Plus en détail

Liste des participants latino-américains inscrits au 21/02/06

Liste des participants latino-américains inscrits au 21/02/06 FORUM MONDIAL DE L EAU Rencontres d affaires Europe/Amérique latine «Gestion Durable de l Eau» MEXICO 20-21 MARS 2006 Liste des participants latino-américains inscrits au 21/02/06 ARGENTINE ARG 01 Traitement

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France)

Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) Combustibles de substitution et CSR en cimenterie EFE mercredi 3 février 2010 Frédéric Douce Holcim (France) 2007 Holcim/Switzerland Les Avantages du Process Cimentier: le Co-processing Nous réalisons

Plus en détail

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion

La Protection Ultime. Thortex apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion et d attaques chimiques. Protection Anticorrosion Solutions faisant appel aux toutes dernières Avancées en terme de technologies Polymère sans solvant à base d eau. La Protection Ultime apporte des solutions simples à des problèmes complexes de corrosion

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Cyril Lejeune Formation EFE Biomasse pour les usages énergétiques Paris, 19 juin 2008 Sommaire 1.) Caractérisation des biogaz de méthanisation

Plus en détail

La station d épuration de la Vallée du Hain. Maître de l ouvrage délégué Exploitant. Maître de l ouvrage Financement. Société momentanée

La station d épuration de la Vallée du Hain. Maître de l ouvrage délégué Exploitant. Maître de l ouvrage Financement. Société momentanée La station d épuration de la Vallée du Hain auteur de projet Société momentanée de construction Maître de l ouvrage Financement Maître de l ouvrage délégué Exploitant Fonctionnement de la station Prétraitement

Plus en détail

L approche française en matière de gestion et de contrôle des émissions atmosphériques industrielles

L approche française en matière de gestion et de contrôle des émissions atmosphériques industrielles 10 février 2011 L approche française en matière de gestion et de contrôle des émissions atmosphériques industrielles EUROPE ENVIRONNEMENT conçoit, fabrique et met en place des installations de traitements

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

www.setimep.com SETIMEP IngénIErIE, EnvIronnEMEnT ET énergie

www.setimep.com SETIMEP IngénIErIE, EnvIronnEMEnT ET énergie www.setimep.com SETIMEP IngénIErIE, EnvIronnEMEnT ET énergie Certification ISO 9001:2008 activité ET SErvIcES Ingénierie, construction et installation d équipements industriels, soulignant: - Traitement

Plus en détail

Propagation d odeurs. Nos domaines d activités en rapport avec la documentation

Propagation d odeurs. Nos domaines d activités en rapport avec la documentation Propagation d odeurs Nos domaines d activités en rapport avec la documentation La propagation d odeur présentée ici est étudiée dans notre thématique sur l impact environnemental. Nos thématiques sont

Plus en détail

Service public d assainissement Non collectif

Service public d assainissement Non collectif Service public d assainissement Non collectif Création de l installation : Adresse : Commune : Propriétaire : L assainissement non collectif (ou individuel ou autonome) est un dispositif qui doit assurer

Plus en détail

Préserver l avenir ensemble

Préserver l avenir ensemble Préserver l avenir ensemble STEP Bruxelles-Sud Préserver l avenir ensemble Depuis 1980, CFE EcoTech conçoit, construit et met en service des installations de traitement des eaux et des installations de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. une démarche écologique. Fourniture gratuite de compost issu des boues de la station d épuration de Carpentras

DOSSIER DE PRESSE. une démarche écologique. Fourniture gratuite de compost issu des boues de la station d épuration de Carpentras Fourniture gratuite de compost issu des boues de la station d épuration de Carpentras DOSSIER DE PRESSE 25 AVRIL 2014 Le compost issu des boues de la station d épuration Marignane de Carpentras est offert

Plus en détail

Ecoprocess. Ecoprocess. Ecoprocess MBBR. Ecoprocess SBR. Ecoprocess ASSAINISSEMENT POUR LES PETITES COLLECTIVITES ET ENTREPRISES

Ecoprocess. Ecoprocess. Ecoprocess MBBR. Ecoprocess SBR. Ecoprocess ASSAINISSEMENT POUR LES PETITES COLLECTIVITES ET ENTREPRISES DES SOLUTIONS PARFAITEMENT ADAPTÉES À VOS BESOINS PERFORMANTES, FIABLES ET ÉCONOMIQUES DE 21 À 200 EH Filtre Coco DE 51 À 300 EH MBBR DE 51 À 300 EH Cultures Fixées DE 150 À 1 000 EH SBR Filtre Coco OPTEZ

Plus en détail

Les différentes filières d assainissement non collectif

Les différentes filières d assainissement non collectif Les différentes filières d assainissement non collectif Tout ce que vous devez savoir sur l Assainissement Non Collectif avant de vous lancer dans des travaux d assainissement Il appartient à l usager

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 22 février 2006

Dossier de Presse. Mercredi 22 février 2006 Dossier de Presse SUEZ ENVIRONNEMENT SE DOTE D UN LABORATOIRE D OLFACTOMETRIE : LE NEZ DE L HOMME AU SERVICE DE LA RECHERCHE SUR LES ODEURS Mercredi 22 février 2006 Contact Presse Hélène ENGINGER : +33

Plus en détail

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FTE FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FICHE 1 DOMAINE D'APPLICATION Conseillé 0-200 EH 50 Observé 0-200 EH 50 VOLET TECHNIQUE 1 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT 1.1 PRINCIPE La fosse septique toutes eaux permet un

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

Fosse Septique Toutes Eaux, type ECODEPUR

Fosse Septique Toutes Eaux, type ECODEPUR 11 Fosse Septique Toutes Eaux, type ECODEPUR PRESENTATION Les Fosses Septiques Toutes Eaux avec Panier Préfiltre, type ECODEPUR sont des réservoirs étanches, destinés à la réception et au traitement primaire

Plus en détail

DEMANDE DE DIAGNOSTIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE TRANSACTION IMMOBILIERE

DEMANDE DE DIAGNOSTIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE TRANSACTION IMMOBILIERE DEMANDE DE DIAGNOSTIC DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DANS LE CADRE D UNE TRANSACTION IMMOBILIERE Communauté de Communes du Canton de Hucqueliers et Environs Service Public d Assainissement Non Collectif

Plus en détail

analyseurs eaux propres et eaux usées

analyseurs eaux propres et eaux usées analyseurs eaux propres et eaux usées La gamme des analyseurs fixes ATI sont proposés par la surveillance en continu des composés chimiques dans les eaux potables, les eaux de process et les eaux usées

Plus en détail

Schéma d une station d épuration

Schéma d une station d épuration Schéma d une station d épuration 14 2 11 1 9 1 Relevage - dégrillage 2 Dessableur - déshuileur 3 Réacteur biologique 4 Clarificateur 5 Cuve à eau de service 6 Cave à boues 7 Dégazeur 6 7 8 4 Toutes nos

Plus en détail

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales

www.areelis.com www.areelis.com Centre de prestations scientifiques et de conception d installations expérimentales Simulation numérique Conception de bancs d études Mesure Impression Gabel 02 32 82 39 39 - Conception : Nord-Ouest création 02 32 82 39 37 Technopôle du Madrillet 76801 Saint-Etienne-du-Rouvray Tél. 33

Plus en détail

Une passion sans fin

Une passion sans fin Une passion sans fin Présence aux quatre coins du globe Choisir la performance La société SERVA située en Lorraine, forte de sa grande expérience, fait figure de pointe dans son domaine d activité : la

Plus en détail

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse

Les déchets de Ste-Sévère produisent de l énergie. Dossier de presse Dossier de presse Contact : Alexa BADIN - Responsable communication - Tél : 05 45 05 22 52 - abadin@calitom.com ZE La Braconne - 16600 MORNAC / Tel 05 45 65 82 50 / Fax 05 45 65 82 55 / Numéro vert : 0

Plus en détail

À propos des services d eau et d assainissement

À propos des services d eau et d assainissement À propos des services d eau et d assainissement D où provient l eau que l on boit? Comment est-elle rendue potable? Comment sont traitées les eaux usées? Du prélèvement de l eau à son retour dans la rivière

Plus en détail

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013 Sommaire du document 1. Naskeo en quelques chiffres 2. Les prestations proposées par Naskeo 3. Références Naskeo et projets en cours 4. Activités Narbonne

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

Présentation plans et devis

Présentation plans et devis Présentation plans et devis Production de biogaz pour l autosuffisance énergétique d une ferme porcine Préparé par Sylvain de Ladurantaye Jalil Hassaoui Khalid Ouazir Jeudi, 1 er mai 2008 1 Plan de la

Plus en détail

ENTREPRISE REGIONALE LANDES-PAYS-BASQUE-BEARN. Agence Pays-Basque. - Réseaux et Installations d Assainissement -

ENTREPRISE REGIONALE LANDES-PAYS-BASQUE-BEARN. Agence Pays-Basque. - Réseaux et Installations d Assainissement - ENTREPRISE REGIONALE LANDES-PAYS-BASQUE-BEARN Agence Pays-Basque Etude de la production de Sulfure d Hydrogène H 2 S - Réseaux et Installations d Assainissement - 1 La formation du sulfure d hydrogène

Plus en détail

de votre installation

de votre installation GUIDE D UTILISATION et d entretien de votre installation d assainissement non collectif Communauté de Communes du Pays de Pont-Château - Saint Gildas des Bois Vous venez de réaliser une installation d

Plus en détail

Membres ASENAS. Galère SA. Benvitec Wallonie SA. Mourik SA. Deepgreen SA. Sanifox SA. Ecoterres SA. SITA Remediation SA. Envisan International SA

Membres ASENAS. Galère SA. Benvitec Wallonie SA. Mourik SA. Deepgreen SA. Sanifox SA. Ecoterres SA. SITA Remediation SA. Envisan International SA Membres ASENAS Benvitec Wallonie SA Galère SA Deepgreen SA Mourik SA Ecoterres SA Sanifox SA Envisan International SA SITA Remediation SA Solaz SA OBJET DE L ASSOCIATION La promotion et la défense des

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE ET PREVENTION DES EXPOSITIONS

EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE ET PREVENTION DES EXPOSITIONS EVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE ET PREVENTION DES EXPOSITIONS Guerbet Guerbet est un groupe pharmaceutique international dédié à la recherche et à la fabrication de produits de contraste destinés à l imagerie

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif SIVO - Syndicat Intercommunal de la Vallée de l Ondaine 44, rue de la Tour de Varan - 42700 FIRMINY Le contexte réglementaire La loi sur l eau du 3 janvier

Plus en détail

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS R A P P O R T D E S Y N T H È S E 2 0 1 5 C H A P I T R E 5 - L E S D O S S I E R S T H É M AT I Q U E S - D O S S I E R 2 DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS INVENTAIRE NATIONAL DES MATIÈRES

Plus en détail