Bases de données. Licence Pro QSSI. marcel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel"

Transcription

1 Bases de données Licence Pro QSSI marcel

2 contexte nous avons vu comment exprimer des requêtes simples nous avons vu des requêtes que nous ne pouvons pas exprimer nous allons donc enrichir nos langages

3 plan 1. quel est le problème? 2. de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? 2.1 union 2.2 différence 2.3 agrégation 3. quels sont les langages d interrogation? 3.1 l algèbre relationnelle, pour les TD 3.2 SQL (deuxième partie), pour les TP

4 quel est le problème? exemple de requêtes non exprimables avec l algèbre conjonctive 1. union quels sont les films réalisés par lynch ou ki-duk? 2. négation quels sont les films qui ne sont pas réalisés par besson? 3. agrégation quel est le nombre de films de chaque nationalité?

5 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l union l union : que veut-on exprimer? quels sont les films réalisés par lynch ou ki-duk? que faut-il faire? trouver l ensemble des films réalisés par lynch trouver l ensemble des films réalisés par ki-duk calculer l union ensembliste attention : les schémas doivent être compatibles!

6 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l union exemples quels sont les films réalisés par lynch ou ki-duk? en algèbre, on aimerait écrire : π titre (σ réalisateur= lynch (films) σ réalisateur= ki duk (films)) ou encore π titre (σ réalisateur= lynch réalisateur= ki duk (films))

7 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l union définition algébrique soit une relation R de schéma R[A 1,...,A n ] soit une relation S de schéma S[A 1,...,A n ] R S calcule une relation T de schéma T [A 1,...,A n ] contenant à la fois l ensemble des tuples de la relation R et l ensemble des tuples de la relation S la sélection est généralisée aux formules disjonctives

8 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? la différence la différence : que veut-on exprimer? quels sont les films qui ne sont pas réalisés par besson? trouver l ensemble des films trouver parmi ces films ceux qui sont réalisés par besson calculer la différence ensembliste des deux ensembles attention : les schémas doivent être compatibles!

9 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? la différence exemple quels sont les films qui ne sont pas réalisés par besson? π titre (films σ réalisateur= besson (films)) ou π titre (σ réalisateur besson (films))

10 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? la différence définition soit une relation R de schéma R[A 1,...,A n ] soit une relation S de schéma S[A 1,...,A n ] R S calcule une relation T de schéma T [A 1,...,A n ] contenant l ensemble des tuples de la relation R qui n appartiennent pas à la relation S

11 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? la différence que peut-on calculer avec la négation? exemple d utilisation de deux négations : quels sont les spectateurs qui ne sont pas les spectateurs pour lesquels il existe un film qu il n ont pas vu? ce sont donc les spectateurs qui ont vu tous les films plus d exemples en TD...

12 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation l agrégation : que veut-on exprimer? comment exprimer : quel est le nombre de films de chaque nationalité? quels sont les réalisateurs ayant faits plus de 2 films par an? on a besoin : de comparateurs comme,,... de fonction d agrégat permettant de compter (count), d ajouter (sum),...

13 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation intérêt quel est le nombre de films de chaque nationalité? considérons π titre,nationalité (films réalisateur=nom réalisateurs) titre starwars dune nikita locataires nationalité américaine américaine française coréenne il faut : 1. grouper les films par nationalité 2. pour chaque groupe, compter les films

14 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation définition une fonction d agrégat f est une fonction dont l ensemble de départ est un ensemble de valeurs d attribut dont l ensemble d arrivée est N

15 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation exemple la fonction d agrégat sum est une fonction calculant la somme d un ensemble de valeurs numériques soit R de schéma R[A,B] et d instance {(1,2),(2,3),(3,3),(5,2)} sum A (R) = 11 sum B (R) = 10

16 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation algèbre l opérateur de projection est étendu comme suit soit une relation R de schéma R[A 1,...,A n ] X 1,...,X m,y des attributs pris parmi A 1,...,A n soit f une fonction d agrégation π X1,...,X m;f Y (R) calcule une relation T de schéma T [X 1,...,X m,f Y ] telle que f est appliquée séparément sur chaque groupe de tuples de R correspondant à une valeur des attributs X 1,...,X m

17 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation exemple quel est le nombre de films de chaque nationalité? π nationalité;counttitre (films réalisateur=nom réalisateurs) nationalité américaine 2 française 1 coréenne 1

18 de quels nouveaux opérateurs a-t-on besoin? l agrégation exemple quels sont les réalisateurs ayant fait plus de 2 films par an? π réalisateur (films) π réalisateur (σ counttitre < 2 (π réalisateur,année;counttitre (films)))

19 quels sont les langages d interrogation? l algèbre relationnelle l algèbre relationnelle (TD) l algèbre conjonctive (SPCR) avec les opération d union et de différence s appelle l algèbre relationnelle l algèbre relationnelle étendue avec l opérateur d agrégation s appelle algèbre relationnelle étendue avec l agrégation

20 quels sont les langages d interrogation? SQL SQL : opérateurs ensemblistes union, intersection, différence : SELECT realisateur FROM films UNION SELECT acteur FROM films; SELECT realisateur FROM films MINUS SELECT acteur FROM films; SELECT realisateur FROM films INTERSECT SELECT acteur FROM films;

21 quels sont les langages d interrogation? SQL opérations ensemblistes union : utilisation du OR dans le WHERE intersection, différence : avec les opérateurs ensemblistes ou avec les IN, NOT IN dans le WHERE pour des requêtes imbriquées

22 quels sont les langages d interrogation? SQL union SELECT spectateur FROM vu WHERE titre = 2001 OR titre = 2046 ;

23 quels sont les langages d interrogation? SQL intersection SELECT realisateur FROM films WHERE realisateur IN (SELECT producteur FROM produit);

24 quels sont les langages d interrogation? SQL différence SELECT spectateur FROM vu WHERE spectateur NOT IN (SELECT spectateur FROM aime);

25 quels sont les langages d interrogation? SQL division quel spectateur a vu tous les films? SELECT DISTINCT spectateur FROM vu WHERE spectateur NOT IN (SELECT spectateur FROM vu,films WHERE (spectateur,films.titre) NOT IN (SELECT spectateur,titre FROM vu));

26 quels sont les langages d interrogation? SQL agrégation ALTER TABLE films ADD COLUMN budget integer(8); SELECT realisateur, avg(budget) FROM films GROUP BY realisateur; de nombreuses fonctions d agrégation sont disponibles : avg, count, sum,...

27 quels sont les langages d interrogation? SQL having SELECT realisateur, avg(budget) AS budget moyen FROM films GROUP BY realisateur HAVING budget moyen > ;

28 quels sont les langages d interrogation? SQL order by SELECT realisateur, avg(budget) AS budget moyen FROM films GROUP BY realisateur HAVING budget moyen > ORDER BY budget moyen DESC;

29 quels sont les langages d interrogation? SQL vues une vue est une table temporaire définie par une requête accessible comme toute autre table

30 quels sont les langages d interrogation? SQL vues CREATE VIEW salle film non lucas AS SELECT nom FROM salle, films WHERE salle.titre = films.titre AND realisateur!= lucas ;

31 quels sont les langages d interrogation? SQL vues exemple : quels sont les salles qui ne proposent que des films de lucas? SELECT nom FROM salle WHERE nom NOT IN (SELECT * FROM salle film non lucas);

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima

Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL. Catalin Dima Bases de données cours 4 Construction de requêtes en SQL Catalin Dima Requêtes SQL et langage naturel Énoncés en langage naturel. Traduction en SQL? Correspondance entre syntagmes/phrases et opérations

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Base de donnes Cinéma

Base de donnes Cinéma Le langage SQL 1 Base de donnes Cinéma Considérons les tables suivantes : Film(Titre, Réalisateur, Acteur) Programme(NomCiné, Titre, Horaire) Film contient des infos sur tous les films et Programme concerne

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle

Contenu. ELFE - Cours 4. Datalog et l algèbre relationnelle. Exemple : schéma du TP5 BDD. Opérations de l algèbre relationnelle Contenu ELFE - Cours 4 Requêtes relationnelles en Datalog Satisfaisabilité de formules booléennes en Datalog C. Kuttler Licence 3 informatique, Université Lille 24 janvier 2013 Requêtes relationnelles

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS : personne pe eleve enseigne personne pp prof num_p num_p num_classe pe.prenom = pp.prenom num_pro f = pp.num_p pe.nom pe.prenom Objectifs A la fin de la séquence d enseignement l élève doit pouvoir :

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres.

INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES. 2. Les questions sont indépendantes les unes des autres. INSTITUT NATIONAL DES TELECOMMUNICATIONS CONTROLE DES CONNAISSANCES Durée : 1h30 Date : 17/05/2006 Coordonnateurs : Amel Bouzeghoub et Bruno Defude Documents autorisés : ceux distribués en cours Avertissements

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table

Opération DIVISION. Huit opérations de base de l algèbre relationnelle. SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table Opération DIVISION Huit opérations de base de l algèbre relationnelle PROJECTION SELECTION JOINTURE SELECT [ALL] [DISTINCT] liste d'attributs FROM table SELECT liste d'attributs FROM table WHERE condition

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données

SQL. Requête la plus simple. Projection. Requête la plus simple. Différents modes d interrogation. Requêtes mécanismes d interrogation des données Requêtes mécanismes d interrogation des données SQL! En entrée : une ou plusieurs tables! En sortie : une table réponse sandra.bringay@univ-montp3.fr roland.mahiques@univ-montp3.fr alexandre.pinlou@univ-montp3.fr

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ

T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ T-GSI Ch.1 Ch.3 Le Langage SQL, support de cours CORRIGÉ Support de cours : a) Quelles sont les différentes catégories de film (code et libellé)? SELECT codecat, libcat SELECT * SELECT categorie.* SELECT

Plus en détail

Corrigé Contrôle de connaissance

Corrigé Contrôle de connaissance Ecole Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information المدرسة العلیا للا حصاء وتحلیل المعلومات بتونس Corrigé Contrôle de connaissance Bases de données (2011/2012) 2 ème année ESSAI Proposé

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS

Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS 2003-07-01 1 Requêtes SQL avec la date et le groupement Chapitre 7 série 3 Base de données AcciRoute SOLUTIONS Voici MRD de la BD AcciRoute pour représenter les rapports d accidents de la route. Le MRD

Plus en détail

Informatique Pour Tous Interrogation n 5

Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Nom : Prénom : Informatique Pour Tous Interrogation n 5 Soit la base de données relationnelle BANQUE constituée des trois relations (ou tables) suivantes : CLIENTS (idclient : int, nom, prenom, ville,)

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4.1. OPERATEURS DE L ALGEBRE RELATIONNEL ALGEBRE RELATIONNELLE = { opérateurs sur les relations donnant en résultat des relations } Opérateurs

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle. Catalin Dima

Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle. Catalin Dima Bases de données cours 2 Éléments d algèbre relationnelle Catalin Dima Qu est-ce qu une algèbre? Algèbre : ensemble de domaines et d opérations. Exemple : les nombres (naturels, réels, complexes). Leurs

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données

SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données SQL : création et mises-à-jour de schémas et de données Commandes de définition de données (DDL) Commandes de mise-à-jour de données (DML) Vues SQL-MAJ, vues-1 / 33 Exemple Définition de la relation

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique)

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique) 2,3 Algèbre (langage algébrique) BDD : Notations : R(X), S(Y) deux relations X et Y deux listes d'attributs t et s deux tuples de R et de S. RS relation résultat projection : -Syntaxe :

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES

BdD Base de Données. Clément VERMOT-DESROCHES BdD Base de Données Clément VERMOT-DESROCHES 17 novembre 2009 Table des matières 1 Présentation Générale 3 1.1 Présentation Générale............................. 3 1.1.1 Définition................................

Plus en détail

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations

SQL Requêtes simples. Outline ... A.D., S.B. Février 2013. .1 Introduction. .2 Requêtes mono-relation. .3 Requêtes multi-relations SQL Requêtes simples BD4 AD, SB Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2013 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/19 Février 2013 1 / 19 Outline 1 2 Requêtes mono-relation

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Bases de Données

Systèmes de Gestion de Bases de Données Systèmes de Gestion de Bases de Données Luiz Angelo STEFFENEL DUT Informatique 2ème année IUT Nancy Charlemagne Vues Vue : une table virtuelle de la base de données dont le contenu est défini par une requête

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

Analyse informatique : la société SBK

Analyse informatique : la société SBK Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition.

Plus en détail

1 Introduction et installation

1 Introduction et installation TP d introduction aux bases de données 1 TP d introduction aux bases de données Le but de ce TP est d apprendre à manipuler des bases de données. Dans le cadre du programme d informatique pour tous, on

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html

INTRODUCTION A SQL. http://www.lri.fr/~rigaux/bd/sql.html 012345678901234567890123 INTRODUCTION A SQL SQL = Structured Query Language SEQUEL = Structured English as a QUEry Language standard ISO depuis 87. Avantages : implanté + ou - complètement sur principaux

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats. Opérateurs ensemblistes A.D., S.B., F.C. Janvier-Février 2016

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats. Opérateurs ensemblistes A.D., S.B., F.C. Janvier-Février 2016 SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats BD4 A.D., S.B., F.C. Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Janvier-Février 2016 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/45

Plus en détail

Langages et Bases de Données

Langages et Bases de Données Langages et Bases de Données Algèbre Relationelle: Rappels V. Benzaken 7 Décembre 2012 1 / 35 Langage de manipulation des données langage de manipulation de données langage de définition de données langage

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Mapinfo et les requêtes SQL

Mapinfo et les requêtes SQL 31 janvier 2007 Master I Géo-Environnement INTRODUCTION Introduction - Généralités SQL (Structured Query Language) est un LDD (Language de Définition de Données) Créer / modifier / supprimer tables LMD

Plus en détail

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3

BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 Faculté des Sciences et Techniques Année Universitaire 2005-2006 Master 1 Informatique BASE DE DONNÉES T.P.1 SQL3 DEZE Simon DAUVERGNE Sébastien 1 Introduction Ce TP constitué de deux exercices vise à

Plus en détail

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Modèle relationnel Langage de requêtes (2)

Modèle relationnel Langage de requêtes (2) Modèle relationnel Langage de requêtes (2) SITE : ENT ou http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Besoin d augmenter le pouvoir d expression Algèbre SPJR

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles

BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés. Exercice 1. Requêtes décisionnelles Nom : Prénom : Page 1 Université Pierre et Marie Curie Paris 6 BDWA EXAMEN - 27 MARS 2006 Documents autorisés Master d'informatique Exercice 1. Requêtes décisionnelles On considère une base de données

Plus en détail

Cours 7 : Requêtes d'agrégation en SQL UFR 919 Licence 2 e année

Cours 7 : Requêtes d'agrégation en SQL UFR 919 Licence 2 e année Agrégations Introduction aux Bases de données Cours 7 : Requêtes d'agrégation en SQL UFR 919 Licence e année 1 u Jusqu à présent on a vu des requêtes comme suite d opérations tuple à tuple u Les fonctions

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 9 Concepts avancés. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 9 Concepts avancés. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 9 Concepts avancés Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés

Plus en détail

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager

TP base de données SQLite. 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : 2 Définir une base de donnée avec SQLite Manager TP base de données SQLite 1 Différents choix possibles et choix de SQLite : La plupart des logiciels de gestion de base de données fonctionnent à l aide d un serveur. Ils demandent donc une installation

Plus en détail

Modèle relationnel Langage de requêtes (3)

Modèle relationnel Langage de requêtes (3) Modèle relationnel Langage de requêtes (3) ENT ou SITE :http://www.univ-orleans.fr/lifo/members/mirian.halfeld/ BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Les opérations d aggrégation Besoin non seulement de récupérer

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

Fondements des bases de données. Marc Plantevit

Fondements des bases de données. Marc Plantevit Fondements des bases de données Introduction Marc Plantevit marc.plantevit@liris.cnrs.fr Objectif de l enseignement : Approfondir les connaissances du modèle relationnel et les fondements de la conception

Plus en détail

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES CORRIGE - CONCEPTION D UNE BASE DE DONNÉES 1 Base de donnée Élève 1.1 Cahier des charges Dans un lycée proposant des formations cpge, les enseignants souhaitent pouvoir

Plus en détail

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr

Langage de Requêtes. talel@infres.enst.fr Langage de Requêtes talel@infres.enst.fr Supports de cours : (1) Database Management Systems, R. Ramakrishnan and J. Gehrke, ed. McGrawHill, 2000. (2) Bases de Données, G. Gardarin, ed. Eyrolles, 2001.

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Chapitre 6 Les sous-requêtes

Chapitre 6 Les sous-requêtes Chapitre 6 Les sous-requêtes Une caractéristique très puissante SQL est la possibilité d imbriquer une requête SQL (SELECT) dans une autre. En effet, nous pouvons utiliser le résultat d une requête pour

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL

Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL T-GSI STAGE RENOVATION - SQL.Chapitre 1 - Algèbre Relationnelle et Introduction au Langage SQL Sources du document : Livre bible Oracle 9i, J. Gabillaud, Editions Eni ; Support Oracle ; ISO Norme 2382:1999

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

1 Création et manipulation d une base de données

1 Création et manipulation d une base de données Université Paris 13 TP Base de données Année 2013-2014 Institut Galilée SQL et ORACLE LI3 1 Création et manipulation d une base de données ans ce TP, nous allons créer la base de données de l exercice

Plus en détail

Introduction aux bases de données Cours 4 : Le langage MySQL

Introduction aux bases de données Cours 4 : Le langage MySQL Cours 4 : Le langage MySQL ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univmed.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bdmat.html Plan du cours 1 Introduction 2 Identificateurs Types

Plus en détail

Plan. Introduction aux Bases de Données. Algèbre relationnelle : introduction. Projection

Plan. Introduction aux Bases de Données. Algèbre relationnelle : introduction. Projection Plan Introduction aux Bases de Données L3 Céline Rouveirol 2010-2011 Chapitre 3 : Algèbre relationnelle Opérations spécifiques binaires Introduction aux Bases de Données 1 / 21 Algèbre relationnelle :

Plus en détail

SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres,

SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres, SQL 1/66 SQL: historique SQL est basé sur l algèbre et le calcul relationnels Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis Oracle, Ingres, Il existe trois normes : SQL1 (1986) version minimale SQL1 (1989) + intégrité

Plus en détail

Bases de données relationnelles et SQL

Bases de données relationnelles et SQL Nacera.Bennacer@supelec.fr Département informatique de Supélec 24 juin 2014 Plan 1 Modèle entité-association EA (Entity-Relationship ER) 2 Modèle relationnel 3 Normalisation 4 Passage du modèle ER au modèle

Plus en détail

PROJET de BD. Licence. 6 juin 2003 version 1.0. Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos

PROJET de BD. Licence. 6 juin 2003 version 1.0. Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos PROJET de BD Licence 6 juin 2003 version 1.0 Benoit Bourdin / Stephane Poinsart / Samnang Traing enseignante: Veronique Ventos 1 1 Création de la base 1.1 Schema Lors de la conception des requetes, nous

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation

Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Quelques exemples de requêtes SQL sur la base de données aviation Note : divers exercices sont proposés. Leurs corrections se trouvent à la fin du document. Le mot-clé COUNT Combien de modèles d'avion

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index

1 TD 8 : SQL. (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme. SQL index 1 TD 8 : SQL (correction page??) Abordé lors de cette séance programmation algorithme SQL index Le langage SQL est utilisé pour manipuler des bases de données 1. Pour faire simple, on utilise les bases

Plus en détail

Indépendance données / applications

Indépendance données / applications Vues 1/27 Indépendance données / applications Les 3 niveaux d abstraction: Plusieurs vues, un seul schéma conceptuel (logique) et schéma physique. Les vues décrivent comment certains utilisateurs/groupes

Plus en détail

Exploiter les données d'un PGI avec SQL

Exploiter les données d'un PGI avec SQL Exploiter les données d'un PGI avec SQL Propriétés Description Titre de la production Auteur Exploiter les données d'un PGI avec SQL Véronique Bennetot-Dereux GREID Académie de Créteil v.bennetot-dereux@ac-creteil.fr

Plus en détail

Memento SQL. Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8

Memento SQL.  Memento SQL. Jérôme DESMOULINS 18 septembre Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Memento SQL Jérôme DESMOULINS 18 septembre 2007 Jérôme DESMOULINS Page 1 / 8 Table des matières Commandes simples...3 UPDATE...3 WHERE... 3 SELECT...3 INSERT... 3 DELETE... 3 Jointure...4 Union - R1 U

Plus en détail

Info Exercices 7. Bases de données relationnelles. Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours.

Info Exercices 7. Bases de données relationnelles. Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours. Info Exercices 7 Bases de données relationnelles Requêtes élémentaires sur des bases de données relationnelles, TP et exercices posés aux concours. 7 Bases de données relationnelles.........................................................

Plus en détail

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats

SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats SQL Requêtes avancées : imbrication de requêtes, agrégats BD4 SB FC N GdR Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Février 2015 BD4 (Licence MASS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/45 Février 2015

Plus en détail

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY

Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Cours 4 : Agrégats et GROUP BY Agrégat Fonction qui effectue un calcul sur l ensemble des valeurs d un attribut pour un groupe de lignes Utilisation dans une clause SELECT ou dans une clause HAVING 3 types

Plus en détail

Chap. 15 : Algèbre relationnelle et SQL

Chap. 15 : Algèbre relationnelle et SQL Chap. 15 : Algèbre relationnelle et SQL 1 Le modèle relationnel : son intérêt 1.1 La limite des structures de données plates pour la recherche d information : un exemple Ce qu on veut faire : On veut stocker

Plus en détail

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre

Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Synopsis Formation DEV4 : SQL - Conception & Mise en Oeuvre Le SQL (Structured Query Language) est le langage standard de manipulation de données. À ce titre, il est le pilier fondamental de la base PostgreSQL,

Plus en détail

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013

Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Python: Manipulation d Informations 02/05/2013 Sommaire 1. Introduction 2. Bases de données 3. Systèmes de gestion de bases de données 4. Grammaire SQL 5. Python et les bases de données : le module «SQLite»

Plus en détail