Questions de droit international. Sommaire :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Questions de droit international. Sommaire :"

Transcription

1 Version 2 du 21/05/2013 Questions de droit international Sommaire : I- La juridiction compétente...2 A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national Les règles de compétence applicables à un litige national Conclusion : la juridiction nationale compétente... 3 B- La juridiction compétente pour connaitre d'un litige international L'application du règlement Bruxelles I Les clauses attributives de compétence Les différentes options de compétence La protection spécifique du consommateur Conclusion : la juridiction internationale compétente... 6 II- La loi applicable...7 A- Les règles relatives à la matière du litige La matière contractuelle La matière délictuelle Les litiges concernant des consommateurs... 8 B- Conclusion : la loi applicable

2 Questions de droit international privé FunDaTrix est une plate-forme web à vocation internationale qui permet à ses membres d'échanger des contenus et des services web. Se posent donc toutes les problématiques relatives au partage de données sur l'internet sous une dimension internationale -diffusion de contenus illicites, violation de la propriété intellectuelle, non respect des données à caractère personnel. La dimension internationale apporte des difficultés supplémentaires, en ce sens qu'un internaute asiatique aura la possibilité d'utiliser illicitement un contenu protégé par le droit américain et de le diffuser sur une plate-forme de partage européenne. Ceci n'est, bien sur, qu'un exemple caricatural mais qui explique bien le casse-tête de l'internet pour les juges chargés de faire appliquer la loi. En effet, dans une telle situation, quelle juridiction est compétente pour juger l'internaute asiatique? Une juridiction américaine dont la loi est violée, obligeant l'internaute à faire un voyage de quelques milliers de kilomètres, une juridiction asiatique qui ne connait pas la loi américaine ou une juridiction européenne, lieu du délit mais qui n'a pas grand-chose à voir avec le litige? En sachant qu'il faudra ensuite déterminer la loi applicable au litige, la juridiction américaine, si elle est compétente pour se voir obliger d'appliquer le droit asiatique ou européen. Il est donc important d'envisager avant qu'un litige se produise les règles de droit international privé applicables à FunDaTrix. Quelle sera donc la juridiction compétente pour connaitre d'un litige impliquant FunDaTrix et quelle sera la loi applicable à ce litige? I- La juridiction compétente Lorsqu'un litige présentera un élément d'extranéité, c'est-à-dire lorsque tous les éléments du litige - défendeur, demandeur, lieu du dommage, - ne se présentent pas dans le même pays, plusieurs juridictions sont susceptibles d'être compétente. Pour éviter que plusieurs décisions contradictoires soient rendues par différentes juridictions, le droit international privé va déterminer la juridiction compétente. Pour être complet, avant de déterminer la juridiction compétente pour connaitre d'un litige relatif à FunDaTrix, il sera vu la juridiction compétente pour connaitre d'un litige totalement national. A-La juridiction compétente pour connaitre d'un litige entièrement national 2

3 FunDaTrix est une société de droit français enregistrée au RCS d'alençon. Lorsqu'un litige se présentera entre FunDaTrix et un tiers de nationalité française, le litige est national, le droit français s'applique. Il faut noter que ces règles s'appliqueront aussi lorsque FunDaTrix agira en tant que demandeur contre un défendeur non domicilié dans l'ue. 1- Les règles de compétence applicables à un litige national Ce sont les articles relatifs à la détermination de la juridiction compétente du Code de procédure civile qui vont s'appliquer : + Article 42 du Code de procédure civile : est compétent le tribunal du domicile du défendeur. + Article 42al2 du Code de procédure civile : lorsqu'il y a une pluralité de défendeur, le demandeur peut choisir la juridiction du domicile d'un des défendeurs + Article 46-1 du Code de procédure civile : en matière contractuelle, le demandeur peut aussi choisir la juridiction du lieu d'exécution du service ou du lieu de livraison de la chose. + Article 46-2 du Code de procédure civile : en matière délictuelle ou quasidélictuelle, le demandeur a le choix entre la juridiction du fait dommageable ou la juridiction du domicile du défendeur. Il existe ensuite des règles de compétences matérielles (c'est-à-dire des compétences relatives à la matière du litige) et territoriales (c'est-à-dire des compétences relatives au secteur géographique), pour connaitre précisément, la juridiction compétente : + La détermination de la juridiction compétente dépend de la nature du litige ou du montant estimé du litige. Le TGI est compétent pour les affaires supérieures à 10000, le TI pour celle entre 4000 et et la juridiction de proximité pour celle inférieure à Le TGI possède une compétence de droit commun pour les affaires civiles et commerciales et une compétence exclusive pour, notamment la propriété intellectuelle. + La juridiction compétente est celle dans le ressort de laquelle se trouve le domicile du défendeur à l'action. 2- Conclusion : la juridiction nationale compétente En cas de litige purement national, les juridictions d'alençon seront compétentes lorsque FunDaTrix est défendeur. B- La juridiction compétente pour connaitre d'un litige international 3

4 FunDaTrix a une vocation mondiale. Lorsque le litige va présenter un élément d'extranéité; c'est-à-dire que des éléments rattachent le litige à plusieurs pays, il faudra appliquer les règles de droit international privé pour connaitre la juridiction compétente et la loi applicable. 1- L'application du règlement Bruxelles I Il est important de préciser qu'existe un principe de primauté du droit communautaire sur le droit français. Lorsqu'un litige international se présente, il faut d'abord examiner les règles européennes de détermination de la compétence juridictionnelle, si le droit communautaire ne donne pas la réponse, on examine ensuite les droits nationaux susceptibles de s'appliquer. Le règlement n 44/2001 du 22 décembre 2000, dit Bruxelles I détermine la compétence des tribunaux de l'ue en matière civile et commerciale. La matière civile et commerciale pour le règlement, c'est tout le droit privé à l'exception du droit fiscal, des matières douanières, de la matière administrative, du droit à la sécurité sociale et du champ matériel du règlement Bruxelles II (droit de la famille). On peut donc dire que tous les litiges qui pourraient survenir pendant la période d'activité de FunDaTrix seraient concernés par le règlement Bruxelles I. Le règlement Bruxelles I s'applique lorsque le litige a un certain lien avec l'ue. Il y a un lien soit lorsque le défendeur est domicilié dans l'un des états membres, soit lorsque le litige porte sur l'une des matières qui donnent lieu à compétences exclusives et que la règle de compétence désigne le tribunal d'un état membre, soit lorsqu'une clause attributive de juridiction désigne un tribunal d'un état membre de l'ue et que l'une des parties au litige est domiciliée dans l'un des états membres. Lorsque le règlement Bruxelles I n'est pas applicable et qu'il est impossible de rattacher le litige au droit interne français, toute personne de nationalité française peut invoquer les articles 14 et 15 du Code civil. Ces articles permettent aux juges français de connaitre de n'importe quel litige concernant un français. Ce privilège a une application résiduelle. Bruxelles I prévoit des règles particulières de détermination du lien de domiciliation du défendeur commerçant électronique. Le prestataire de service ou le fournisseur de biens est établi au lieu où il exerce d'une manière effective une activité économique stable pour une durée indéterminée. Il faut une présence de personnel de manière continue. Lorsque le défendeur est une personne morale, est compétente la juridiction soit du siège social statutaire, soit du siège social réel, soit le principal établissement. 2- Les clauses attributives de compétence 4

5 Le principe de base est que la juridiction compétente est celle de l'état dans lequel le défendeur à son domicile (article 2 du règlement). Malgré ce principe de base, dans certains cas le défendeur va être attrait devant les tribunaux d'un autre état membre, le règlement fourni au demandeur des options de compétence. Il est donc nécessaire de prévoir une clause attributive de juridiction dans les conditions générales d'utilisation pour permettre une certaine sécurité juridique. Le demandeur ne sera pas maître de la compétence. En droit international, de telles clauses sont licites peu importe la qualité des parties (la jurisprudence ne demande pas qu'il y ait un lien entre la juridiction désignée et le litige). Il est important que FunDaTrix en prévoie pour se garantir une certaine sécurité juridique. En acceptant les conditions générales d'utilisation de FunDaTrix, le cocontractant s'engage à respecter les clauses attributives de compétence s'y trouvant. En l'état actuel des choses le plus simple est de choisir une juridiction française (pas de frais de déplacement, connaissance du droit par les avocats français, compréhension de la langue). Il existe différentes conditions au bien-fondé d'une clause attributive de compétence : + La clause doit être conclue à propos d'une situation à caractère internationale + Un tribunal de l'union Européenne doit être désigné + La clause doit concerner un rapport de droit déterminé (dans le cas de FunDaTrix, les litiges issus de l'utilisation de la plate-forme FunDaTrix). + La clause doit être écrite et le consentement des parties doit être réel et établi. Un tiers aux conditions générales d'utilisation de FunDaTrix ne sera pas lié par une clause attributive de compétence. De même, il existe des compétences impératives dans l'ordre international qui font échec aux clauses attributives de juridiction. Les règles d'attribution de compétence définies dans le règlement auront alors lieu de s'appliquer. 3- Les différentes options de compétence Le règlement Bruxelles I met en place des options de compétence dans différentes matières. Ces options permettent au demandeur de choisir entre plusieurs juridictions qui sont toutes susceptibles d'être compétente. C'est un avantage du demandeur qui lui permet de choisir une juridiction en fonction de ses besoins (limiter les déplacements, saisir une juridiction spécialisée dans un domaine, saisir la juridiction la plus proche du litige, ). Les deux options de compétence qui ont vocation à être utilisée, lors d'un litige entre FunDaTrix et un tiers sont les options en matières contractuelles et délictuelles. La matière contractuelle comprend toute demande qui vise à mettre en jeu la responsabilité d'un défendeur et qui concerne un engagement pris entre ces parties. 5

6 La matière délictuelle comprend toute demande qui vise à mettre en jeu la responsabilité d'un défendeur et qui ne se rattache pas à la matière contractuelle. + L'option en matière contractuelle (article 5-1 du règlement) : en plus de la juridiction du lieu du domicile du défendeur, le demandeur a le choix entre le tribunal du lieu où l'obligation contractuelle a été ou doit être exécutée et le tribunal du lieu d'exécution de l'obligation contractuelle. + L'option en matière délictuelle (article 5-3 du règlement) : en plus de la juridiction du lieu du domicile du défendeur, le demandeur peut saisir le tribunal du lieu où le fait dommageable s'est produit ou risque de se produire. En cas de délit complexe (fait générateur et préjudice localisés dans des états différents), le demandeur peut choisir entre le tribunal du fait générateur ou celui du lieu du dommage. 4- La protection spécifique du consommateur Le cas particulier de la protection du consommateur est traité par les articles 15, 16 et 17 du règlement. Lorsque le commerçant électronique dirige son activité vers le consommateur, celui-ci ne peut être assigné que devant les juridictions de l'état membre sur le territoire duquel il est domicilié. Le consommateur lorsqu'il est demandeur va pouvoir choisir entre la juridiction du lieu de domicile du commerçant électronique ou la juridiction de son lieu de domicile. Il n'est pas possible de déroger de façon négative à ces dispositions par une clause attributive de compétence. Le consommateur est celui qui contracte pour un usage pouvant être considéré comme étranger à son activité professionnelle. 5- Conclusion : la juridiction internationale compétente Une clause attributive de compétence peut se trouver dans les conditions générales d'utilisation de FunDaTrix. Celle-ci indiquera le TGI d'alençon. Cette clause sera valable pour les litiges avec un membre de FunDaTrix. Lorsqu'un tiers non domicilié en France agira contre FunDaTrix, il devra le faire devant les juridictions d'alençon. Lorsqu'un consommateur non domicilié en France agira contre FunDaTrix, il pourra choisir entre la juridiction de son domicile ou les juridictions d'alençon. II- La loi applicable Lorsqu'une juridiction est déclarée compétente, il reste à déterminer quelle loi devra être appliquée par la juridiction désignée comme compétente. Si une juridiction française est désignée pour connaitre d'un litige entre un consommateur allemand et un commerçant espagnol, le juge français devra appliquer la loi allemande. 6

7 Pour désigner la loi applicable au litige, le règlement Rome I et Rome II (règlement n 593/2008 du 17 juin 2008 dit Rome Internationale et règlement n 864/2007 du 11 juil dit Rome II), prend en compte la matière du différend et la qualité des parties. A- Les règles relatives à la matière du litige La loi applicable au conflit sera donc différente suivant la matière du conflit et suivant la qualité des parties au conflit. On distinguera ici, la matière commerciale et la matière délictuelle. Surtout, on distinguera le consommateur, des autres parties car il bénéficie d'une protection spécifique. à noter qu'il n'est pas possible de déroger aux lois de police du pays du juge saisi. Ce sont des dispositions impératives dont le respect est jugé crucial par un pays pour la sauvegarde de ses intérêts publics. C'est le juge qui décide du caractère crucial d'une loi. 1- La matière contractuelle En matière contractuelle, la règle universellement admise est que les parties déterminent la loi applicable. À défaut de choix, le contrat est régi par la loi du pays avec lequel il présente les liens les plus étroits. Il est présumé que le contrat présente les liens les plus étroits avec le pays où la partie qui doit fournir la prestation caractéristique à sa résidence habituelle. La prestation caractéristique est celle pour lequel le paiement est dû. Concernant FunDaTrix, la loi applicable à défaut de la désignation d'une loi d'autonomie serait la loi française. La loi d'autonomie peut être la loi qui est la plus légitime à s'appliquer. Le règlement Rome I pose des rattachements pour huit contrats, les plus fréquents. Ainsi pour le contrat de vente, la loi applicable est celle du pays dans lequel le vendeur a sa résidence habituelle. Pour le contrat de prestation de service, la loi applicable est celle du pays dans lequel le prestataire de service à sa résidence habituelle. 2- La matière délictuelle Le principe est que s'applique la loi du pays sur le territoire duquel le dommage est survenu. Il y a deux exceptions, on applique la loi du pays de résidence commune si les parties ont leur résidence habituelle dans le même pays et si le fait dommageable présente des liens plus étroits avec un pays autre, on applique la loi de ce pays. Lorsque le règlement ne s'applique pas (notamment les atteintes à la vie privée et aux droits de la personnalité sont exclues du champ d'application du règlement), la loi française est applicable. Elle prévoit que c'est la loi du lieu où le délit a été 7

8 commis qui s'applique. Ce lieu peut être celui du fait générateur ou celui de réalisation. Lorsqu'il y a une atteinte à un droit de propriété intellectuelle, le règlement prévoit que s'applique la loi du pays pour lequel la protection est revendiquée. Lorsque le droit communautaire ne s'applique pas, s'applique la loi du pays dans lequel il a été porté atteinte au droit de propriété intellectuelle communautaire à caractère unitaire. L'existence d'une protection accordée à l'artiste est régie par la loi de la première publication. Cette solution marche dans les pays qui entendent défendre les droits intellectuels. 3- Les litiges concernant des consommateurs Le choix de la loi par les parties ne peut pas priver le consommateur des dispositions impératives de la loi du pays dans lequel il a sa résidence habituelle. Sont visés les contrats de fourniture de biens meubles corporels, de fourniture de services et les contrats destinés au financement d'une telle fourniture. Le consommateur doit avoir conclu le contrat après avoir été sollicité par le professionnel. Lorsque les parties n'ont pas choisie de loi applicable à un contrat soumis au droit de la consommation, alors c'est la loi du pays de résidence du consommateur. B- Conclusion : la loi applicable Les conditions générales de vente et d'utilisation de FunDaTrix peuvent prévoir l'application de la loi française à tous les litiges qui surviendrait entre FunDaTrix et un de ses membres. Si un consommateur non domicilié en France assigne FunDaTrix, la loi de son pays de résidence sera applicable; à moins que la loi française lui soit avantageuse. Un litige non relatif à une relation contractuelle se verra appliquer la loi de survenance du dommage. 8

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND MAI 2015 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

Tableau Panoramique : de Bruxelles à Lugano

Tableau Panoramique : de Bruxelles à Lugano Tableau Panoramique : de Bruxelles à Lugano A jour au 15/06/14 (v.1.3) Le présent tableau met en perspective la Convention de Bruxelles, les règlements Bruxelles I et Bruxelles I bis et les Conventions

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main!

On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Finances Achats e-commerce Santé Tourisme Véhicules Shutterstock Immobilier énergie Justice On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! brochure réalisée

Plus en détail

Le Tribunal de Commerce

Le Tribunal de Commerce Le Tribunal de Commerce Le commerce exige d être à la fois organisé et sanctionné. Il présente toutefois des singularités, qui se traduisent d abord par des juridictions particulières pour régler les litiges

Plus en détail

Compétence civile et commerciale Article 5 1 du Règlement n 44/2001 TD DIP/L. PANHALEUX

Compétence civile et commerciale Article 5 1 du Règlement n 44/2001 TD DIP/L. PANHALEUX Compétence civile et commerciale Article 5 1 du Règlement n 44/2001 TD DIP/L. PANHALEUX M. X est agent commercial en France de la société Y, dont le siège est situé au Portugal. Son contrat est résilié.

Plus en détail

GRIP veut fédérer les mécontents de Google

GRIP veut fédérer les mécontents de Google GRIP veut fédérer les mécontents de Google Par Alexandre Diehl Domaine : Recherche Référencement Niveau : Pour tous Avancé La plateforme GRIP (pour Google Redress and Integrity Platform) a pour ambition

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE. La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le

CONDITIONS GENERALES DE VENTE. La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le CONDITIONS GENERALES DE VENTE PREAMBULE La Société ARPALINE, SARL au capital de 8.000 euros, dont le siège social est situé sis 4 rue le Chaintreau 44190 GORGES, immatriculée au RCS de NANTES sous le numéro

Plus en détail

VEILLE JURIDIQUE LES CRITERES DE RATTACHEMENT GEOGRAPHIQUE D UN SITE WEB

VEILLE JURIDIQUE LES CRITERES DE RATTACHEMENT GEOGRAPHIQUE D UN SITE WEB VEILLE JURIDIQUE LES CRITERES DE RATTACHEMENT GEOGRAPHIQUE D UN SITE WEB Le site marchand est nécessairement issu d une entreprise, d une forme sociale, d une société. En tant que tel, il a un domicile.

Plus en détail

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958)

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) Les Etats signataires de la présente Convention; Désirant

Plus en détail

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958)

CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) CONVENTION SUR LA COMPÉTENCE DU FOR CONTRACTUEL EN CAS DE VENTE A CARACTÈRE INTERNATIONAL D'OBJETS MOBILIERS CORPORELS (Conclue le 15 avril 1958) Les Etats signataires de la présente Convention; Désirant

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe...

On vous doit de l argent en Europe... On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Centre Européen des Consommateurs France Réseau européen ECC-Net en coopération avec le Ministère de la Justice,

Plus en détail

Le contentieux européen. en de la propriété industrielle

Le contentieux européen. en de la propriété industrielle P. VÉRON Le contentieux européen en de la propriété industrielle (application des conventions de Bruxelles et de Lugano) 1 Les trois clés du droit international privé Conflits de juridictions (compétence)

Plus en détail

M. Pluyette (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Pluyette (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 12/03/2013 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 27 février 2013 N de pourvoi: 11-23228 ECLI:FR:CCASS:2013:C100166 Publié au bulletin Rejet M. Pluyette (conseiller doyen faisant

Plus en détail

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

Université de Nantes/Faculté de droit Master 1_ DIP II/ L. Panhaleux. Hugo et Philip

Université de Nantes/Faculté de droit Master 1_ DIP II/ L. Panhaleux. Hugo et Philip Université de Nantes/Faculté de droit Master 1_ DIP II/ L. Panhaleux Hugo et Philip En décembre 2011, Philip, de nationalité suisse, a vendu une voiture à Hugo, de nationalité brésilienne. Le contrat,

Plus en détail

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels

Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Conditions Générales de Vente en ligne entre professionnels Préambule : Les présentes conditions générales de vente ont pour objet la conformité aux dispositions visées à l article L.441-6 du Code de commerce

Plus en détail

Jmplaw.eu. E-commerce en Allemagne. Atouts et opportunités pour les PME françaises

Jmplaw.eu. E-commerce en Allemagne. Atouts et opportunités pour les PME françaises E-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les PME françaises Jean-Marc Puech -Cabinet jmplaw Droit des affaires & Droits NTIC Internet Télécommunication Informatique, Données personnelles - 59

Plus en détail

Le contentieux européen. en de la propriété industrielle

Le contentieux européen. en de la propriété industrielle P. VÉRON Le contentieux européen en de la propriété industrielle (application du Règlement CE n 44/2001 et des conventions de Bruxelles et de Lugano aux actions en contrefaçon) 1 Des araignées et des torpilles

Plus en détail

La rupture du contrat de distribution international

La rupture du contrat de distribution international La rupture du contrat de distribution international Luc-Marie AUGAGNEUR Avocat Associé Luc.marie.augagneur@lamy-associes.com @AugagneurLuc EDARA 12 décembre 2014 2 PLAN Introduction Cas pratiques matriciels

Plus en détail

Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen

Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen Les procédures de recouvrement de créances au niveau européen Séminaire 12.10.2012 - Les outils essentiels de l UE pour soutenir l internationalisation des PME Des factures impayées à l étranger? L objectif:

Plus en détail

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE NOTE D INFORMATION : Joëlle Garriaud-Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE A un mois et demi

Plus en détail

Organisation des juridictions

Organisation des juridictions 36 Organisation des juridictions Résumé Les sports de nature sont aujourd hui à l origine d un important contentieux en matière de responsabilité civile, pénale et administrative. Ce thème expose l organisation

Plus en détail

Droit international privé et immatériel

Droit international privé et immatériel Droit international privé et immatériel Première partie. Les biens incorporels en droit international privé I. Les sources des règles de droit international privé applicables en matière de propriété intellectuelle

Plus en détail

VENTE D UNE CHOSE VICIÉE DANS LES CONTRATS FRANCO-ALLEMANDS : QUEL DROIT EST LE PLUS FAVORABLE?

VENTE D UNE CHOSE VICIÉE DANS LES CONTRATS FRANCO-ALLEMANDS : QUEL DROIT EST LE PLUS FAVORABLE? VENTE D UNE CHOSE VICIÉE DANS LES CONTRATS FRANCO-ALLEMANDS : QUEL DROIT EST LE PLUS FAVORABLE? A l heure où les échanges internationaux des marchandises sont monnaie courante, il n est plus rare que les

Plus en détail

L organisation judiciaire

L organisation judiciaire 1 : les juridictions de l ordre judiciaire a)premier degré Juridictions spécialisées Tribunal de commerce Juge tous les litiges entre commerçants ou sociétés commerciales. Ce ne sont pas des juges professionnels

Plus en détail

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés

A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés 55 A. Applicabilité de la loi Informatique et libertés Chapitre 2 : Notions fondamentales et loi Informatique et libertés L applicabilité

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente 1. Préambule 1.1. Définitions 1.2. Objet du contrat 2. Tarifs 3. Caractéristiques des Chèques Cadeaux 4. Commande des Chèques Cadeaux 1. Préambule 1.1. Définitions Vendeur

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE ARTICLE 1 Champ d application En préliminaire, il est stipulé que la réglementation de la vente et d utilisation à distance s applique «à toute

Plus en détail

LEMON TREES S.P.R.L. Poolspad, 13 8400 KNOKKE BELGIQUE info@lemon- trees.be

LEMON TREES S.P.R.L. Poolspad, 13 8400 KNOKKE BELGIQUE info@lemon- trees.be LEMON TREES S.P.R.L. Poolspad, 13 8400 KNOKKE BELGIQUE info@lemon- trees.be Entre le client, ci- après dénommé «l Utilisateur» et LEMON TREES SPRL, Société privée à responsabilité limitée, au capital de

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE :

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : Article 1 Champ d application Toute commande passée par IDVERDE (ci-après dénommée «l Acheteur») auprès d un fournisseur de Biens ou d un prestataire de Services

Plus en détail

Les noms de domaine de I'internet

Les noms de domaine de I'internet Nathalie BEAU RAIN Avocat a la Cour Emmanuel JEZ Avocat a la Cour Les noms de domaine de I'internet Aspects juridiques Litec Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris I Table des

Plus en détail

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé

Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés. Aspects de droit comparé COLLOQUE AEDJ 30 ET 31 JANVIER 2013 - DOUALA 6 ET 7 FEVRIER 2013 - YAOUNDE Présentation de la SAS au regard des nouvelles règles envisagées par le projet OHADA relatif au droit des sociétés Aspects de

Plus en détail

ISP ENM 2013 Correction cas pratique de droit civil

ISP ENM 2013 Correction cas pratique de droit civil ISP ENM 2013 Correction cas pratique de droit civil Plusieurs observations liminaires doivent être produites avant qu un guide de correction vous soit proposé. Le sujet est particulièrement long, voire

Plus en détail

L objet du droit du commerce international

L objet du droit du commerce international L objet du droit du commerce international Fiche 1 Objectifs Identifier les situations juridiques objet du droit du commerce international. Prérequis Introduction au droit Droit de l entreprise Droit européen

Plus en détail

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire

Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Conditions d'utilisation du portail client «yourdkv» Sommaire Article 1 - Informations générales... 2 Article 2 - Acceptation des conditions d'utilisation... 2 Article 3 - Modifications... 2 Article 4

Plus en détail

Les obligations des entreprises multinationales et leurs sociétés membres

Les obligations des entreprises multinationales et leurs sociétés membres Justitia et Pace Institut de Droit international Session de Lisbonne - 1995 Les obligations des entreprises multinationales et leurs sociétés membres (Quinzième Commission, Rapporteur : M. Andreas Lowenfeld)

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08. Code CPV : 66512200-4 MARCHE DE SERVICES

Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08. Code CPV : 66512200-4 MARCHE DE SERVICES MSA de la Corse - CCAP 2014-08 1 Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08 Service de complémentaire santé pour le compte des salariés de la MSA de Corse et de leurs ayantsdroits

Plus en détail

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles Fiche 1 La définition et les sources du droit commercial Les objectifs de la fiche Définir le champ d application du droit commercial Comprendre les particularités du droit commercial par rapport au droit

Plus en détail

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité

Table des matières. INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15. PARTIE 1 La publicité Table des matières Remerciements... 7 Préface... 9 Abréviations utilisées... 13 INTRODUCTION Du droit de la consommation au droit du commerce électronique... 15 PARTIE 1 La publicité CHAPITRE 1 Définition

Plus en détail

LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES

LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES LA CONVENTION DE VIENNE SUR LES CONTRATS DE VENTE INTERNATIONALE DE MARCHANDISE ET LE CODE CIVIL DU QUÉBEC : LES DIFFÉRENCES ET LES SIMILITUDES TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 CHAMP D APPLICATION...

Plus en détail

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com

Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Conditions générales des consultations en ligne du portail fournisseurs SNCF https://e-consultations.sncf.com Applicables aux soumissionnaires répondant à une consultation pour un projet de marché Page

Plus en détail

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES

SECTION 1 DISPOSITIONS GENERALES PROJET FINAL POUR ADOPTION PAR LE CONSEIL REGLEMENT NO 4-2009 REGLEMENT SUR LA DELEGATION DE CERTAINES FONCTIONS DEVOLUES AU DIRIGEANT DE L ORGANISME PAR LA LOI SUR LES CONTRATS DES ORGANISMES PUBLICS

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ET DE VENTE (CGU / CGV)

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ET DE VENTE (CGU / CGV) Société Book Events Services CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ET DE VENTE (CGU / CGV) 1. Préambule L'accès et l'utilisation des services de la société Book Events Services depuis les sites web www.bookinevent.com

Plus en détail

LES MENTIONS LÉGALES

LES MENTIONS LÉGALES LES MENTIONS LÉGALES I. Propriété Le site WWW.OZDRONE.FR est la propriété exclusive de la société, domiciliée : 59 Rue de Barrois 77470 BOUTIGNY OBACH Hadrien (Président) obach.h@ozdrone.fr 06.71.70.29.83

Plus en détail

Plateforme SEO My Ranking Metrics

Plateforme SEO My Ranking Metrics Plateforme SEO My Ranking Metrics https://myrankingmetrics.com Conditions générales d utilisation - CGU Conditions générales de vente - CGV -- Décembre 2014 -- Partie 1 Introduction Voici l ensemble des

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION. THÈME 3

QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION. THÈME 3 QUESTIONNAIRE D'AUTO-ÉVALUATION. THÈME 3 1.-La reconnaissance automatique : a) Implique que les sentences provenant d'un État membre de l'ue seront traitées dans les autres États membres comme s'il s'agissait

Plus en détail

Contrats commerciaux en français et en anglais

Contrats commerciaux en français et en anglais Olivier d Auzon Contrats commerciaux en français et en anglais 40 modèles prêts à l emploi Troisième édition, 2002, 2007, 2010 ISBN : 978-2-212-54707-8 Sommaire Avant-propos... 1 Première partie Le régime

Plus en détail

Nic handle : CONDITIONS GENERALES DE VENTE SERVEUR DEDIE

Nic handle : CONDITIONS GENERALES DE VENTE SERVEUR DEDIE RÉSERVÉ A Sarl (ne rien remplir dans cette partie) : Nom de la machine :..... Nic handle : Partie à remplir par le Client : Votre numéro de Bon de Commande ou Proposition Commerciale :.. CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

Conditions d utilisation du Service Bureau Virtuel

Conditions d utilisation du Service Bureau Virtuel Page : Page 1 sur 5 PREAMBULE La société PLUG-IT, SARL au capital de 1.315.456,00, est une société de droits français, dont le siège social est situé au 36 bis rue saint Fuscien 80 000 Amiens. ARTICLE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015 L'AGENT COMMERCIAL 30/07/2015 L agent commercial est un intermédiaire de commerce indépendant et qui agit au nom et pour le compte d une autre entité. Son statut est régi par les articles L134-1 et suivants

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les conditions générales de la SA EvoBus Belgium, ci-après dénommée «EvoBus», sont d application à la présente convention à l exclusion de toutes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SITE DEVBOOKING.COM I. Définitions et champ d application On désigne par «DEVBOOKING» la Société DEVBOOKING SAS. DEVBOOKING SAS au capital de 10.000 euros, dont le

Plus en détail

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions

Conditions générales d'utilisation. Objet. Mentions légales. Définitions Conditions générales d'utilisation Objet Les présentes Conditions Générales ont pour objet de définir les modalités de mise à disposition des services du site Dessertbox.be, ci-après nommé «le Service»

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

Données sur l'entreprise

Données sur l'entreprise Données sur l'entreprise VDl & Interass, est une société anonyme, entreprise d assurance de droit belge ayant son siège social, Brusselsesteenweg 346 C, 9090 Melle, RPR Gand 0431.686.127 et le numéro CBFA

Plus en détail

Le divorce en droit international privé. Silvia Pfeiff Avocate Assistante à l ULB et à l Ulg

Le divorce en droit international privé. Silvia Pfeiff Avocate Assistante à l ULB et à l Ulg Le divorce en droit international privé Silvia Pfeiff Avocate Assistante à l ULB et à l Ulg I. La compétence internationale Quel texte? Le Règlement 2201/2003 du 27 novembre 2003, relatif à la compétence,

Plus en détail

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Université PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Droit Economie Sciences Sociales LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Thèse pour le doctorat en droit (Arrêté du 30 mars 1992 sur les études doctorales

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent présente MOBILITE INTERNATIONALE Un contrat de travail pertinent Maître Marc BOURGUIGNON -VAE SOLI- 8 rue Brémontier 75017 PARIS mb@vae-soli.com 01 47 66 34 68 1 École des Mines 20 Mars 2007 Plan Distinction

Plus en détail

Relations Économiques en Droit International Privé. Résumé F I. Printemps 2015

Relations Économiques en Droit International Privé. Résumé F I. Printemps 2015 Relations Économiques en Droit International Privé Résumé F I Printemps 2015 Gaetan Van Campenhoudt 01/01/2015 Table des matières I. Compétence... 2 A. En Générale :... 2 B. Compétences impératives : Baux

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

FAQ n 10 : Curateurs et TVA

FAQ n 10 : Curateurs et TVA FAQ n 10 : Curateurs et TVA Cette FAQ n 10 vise à regrouper les règles spécifiques en matière de TVA qui concernent les curateurs de faillites telles qu elles ont été précisées dans la circulaire du 20

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

Objet : Clauses de non-concurrence - Rôle et jurisprudence de la Commission des bons offices

Objet : Clauses de non-concurrence - Rôle et jurisprudence de la Commission des bons offices Bruxelles, le 7 janvier 2015. Objet : Clauses de non-concurrence - Rôle et jurisprudence de la Commission des bons offices La convention collective de travail n 1 du 12 février 1970 concernant la clause

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Note de Synthèse réalisée par le réseau Enterprise Europe Network de la CCI de Lyon Avec le concours de Mademoiselle Camille Brauer Stagiaire

Plus en détail

L autonomie de la volonté en droit international privé russe (la doctrine, la législation et la jurisprudence)

L autonomie de la volonté en droit international privé russe (la doctrine, la législation et la jurisprudence) Irina Getman-Pavlova Maître de conférences (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Economiques) Table ronde 25-26 octobre 2013 (Paris) L autonomie de la volonté en droit international privé russe (la doctrine,

Plus en détail

CISG-FRANCE. Cour de cassation, chambre commerciale, 22 mars 2011

CISG-FRANCE. Cour de cassation, chambre commerciale, 22 mars 2011 CISG-FRANCE Cour de cassation, chambre commerciale, 22 mars 2011 Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 22 mars 2011 N de pourvoi: 10-16993 Publié au bulletin Rejet Mme Favre, président

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente AccepTV 1. Préambule Les présentes conditions générales de vente détaillent les droits et obligations de la société AccepTV et de son client (ci-après le «Client») dans le

Plus en détail

FAC Salaires Conditions générales d utilisation

FAC Salaires Conditions générales d utilisation FAC Salaires Conditions générales d utilisation La Fédération des Artisans, Commerçants et Entrepreneurs de Genève (FAC) se réserve le droit de modifier ces conditions générales d utilisation à tout moment,

Plus en détail

Condition Générales d Utilisation du service HopBadge

Condition Générales d Utilisation du service HopBadge Condition Générales d Utilisation du service HopBadge Sommaire Sommaire... 1 Objet... 2 Mentions légales... 2 Définitions... 2 Accès au service... 2 Propriété intellectuelle... 3 Données personnelles...

Plus en détail

Class action en droit français

Class action en droit français Class action en droit français Commission juridique de la Chambre Franco- Allemande de Commerce et d Industrie Paris, le 12 mai 2013 Christian Connor Avocat au Barreau de Paris cconnor@lmtavocats.com Introduction

Plus en détail

1/ L obligation générale de conformité

1/ L obligation générale de conformité LES GARANTIES DU VENDEUR A la suite de l achat de divers biens de consommation courante (canapé, véhicule, frigidaire, machine à laver, téléviseur ), il peut arriver que le consommateur ait besoin d invoquer

Plus en détail

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web

Internet - Contrat d'hébergement d'un site web Internet - Contrat d'hébergement d'un site web ENTRE : [ci-après le " client "] ET : la Société AZUR MULTIMEDIA SOLUTIONS, SIRET 50881874700026 au RCS de NICE [ci-après «l hebergeur»] 1. Objet 1.1. L Hébergeur

Plus en détail

Vente en ligne, CGV et clauses abusives

Vente en ligne, CGV et clauses abusives Vente en ligne, CGV et clauses abusives L examen de sites de vente aux consommateurs (B-to-C) fait apparaître de manière récurrente des clauses contractuelles dans les conditions générales de vente (CGV)

Plus en détail

Cahier des clauses particulières (CCP)

Cahier des clauses particulières (CCP) Cahier des clauses particulières () Maître de l ouvrage Communauté de communes du Val Drouette Objet du marché Fournitures administratives, papier et consommables informatiques pour les différentes structures

Plus en détail

Conditions générales de vente Anne Cauvel

Conditions générales de vente Anne Cauvel Conditions générales de vente Anne Cauvel Définitions Est appelé Anne Cauvel, nous, l auteur Anne Cauvel de Beauvillé, sise 74, rue Lévis, 75017 Paris, France. Est appelé Client la personne physique ou

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS

CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS CC- 441 CONSEIL DE LA CONSOMMATION AVIS Sur une proposition de loi modifiant la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur (Doc 53-0831/001 à 004) Bruxelles,

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Clauses limitatives de responsabilité dans les contrats de vente en droit allemand et français

Clauses limitatives de responsabilité dans les contrats de vente en droit allemand et français Clauses limitatives de responsabilité dans les contrats de vente en droit allemand et français 1 ère partie: Droit allemand Béatrice Deshayes Rechtsanwältin & Avocate 12.11.2013 1 Principes Les clauses

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats?

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats? 11h00 DE LA REDACTION A LA SECURISATION La sécurisation de son process contractuel : c est gérer en amont les risques de la relation avec le partenaire Rédiger un contrat: c est se protéger - TOUT EST

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl

Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Conditions générales d achat du Groupe Carl Stahl 1 Généralités champ d application 1. Seules nos conditions générales d achat sont applicables ; nous ne reconnaissons pas de conditions du fournisseur

Plus en détail

Conditions Générales de Vente «Site Internet»

Conditions Générales de Vente «Site Internet» Conditions Générales de Vente «Site Internet» 1 Article 1 : Contexte Les conditions générales de vente «Site Internet» ont pour objet de définir les droits et obligations de DIGEETAL SARL et de son client

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 11 janvier 2013 (OR. en) 16351/12 PI 148 COUR 77

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 11 janvier 2013 (OR. en) 16351/12 PI 148 COUR 77 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 11 janvier 2013 (OR. en) 16351/12 PI 148 COUR 77 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: Accord relatif à une juridiction unifiée du brevet 16351/12 EB/vvs

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE MATERIELS ENTRE PARTICULIERS

CONTRAT DE LOCATION DE MATERIELS ENTRE PARTICULIERS Contrat de Location entre Particuliers de Matériels Page 1 CONTRAT DE LOCATION DE MATERIELS ENTRE PARTICULIERS ENTRE LES SOUSSIGNES : Le Propriétaire : Nom : Prénom : Adresse : N pièce d'identité : ET

Plus en détail

LA PRATIQUE JUDICIAIRE

LA PRATIQUE JUDICIAIRE SC001078/competence CENTRE D E FORM ATION PROFESSIONNELLE des Barreaux d e Liège, Verviers, Eupen, Marche -en-famenne, Neufchâtea u et Arlon LA PRATIQUE JUDICIAIRE Schéma des questions à aborder dans le

Plus en détail

Conditions générales de Fon et Politique d'achat

Conditions générales de Fon et Politique d'achat Conditions générales de Fon et Politique d'achat Définitions Termes et conditions: Conditions générales régissant la vente de matériel (ciaprès CGVM ). Fon Technology, S.L. : L'entreprise qui fournit ou

Plus en détail

Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre :

Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre : Article 1 Champs d application Les présentes Conditions Générales de Vente, ci-après dénommées CGV, sont conclues entre : La société FLORENT, S.A.S., société d enseignement culturel, élisant domicile au

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes Conditions générales de ventes Article 1. Présentation - Terminologie 1.1. La société à responsabilité limitée AVRIL WEB a une activité de prestations informatiques. 1.2. Dans la totalité des présentes

Plus en détail

Conditions Générales de Vente ILNAS e-shop

Conditions Générales de Vente ILNAS e-shop Version 01.2 15.05.2014 Page 1 de 5 Conditions Générales de Vente ILNAS e-shop version française Southlane Tower I Esch-Belval 1, avenue du Swing L-4367 Belvaux Tél.: (+352) 247 743 40 Fax: (+352) 247

Plus en détail

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur

Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur Erpyleva Natalia La contrariété d une sentence arbitrale étrangère a l ordre public comme motif de refus de l exequatur L une des questions les plus importantes de l arbitrage commercial international

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle et totale

Règlement de liquidation partielle et totale page /9 Règlement de liquidation partielle et totale de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance commune des organisations affiliées du 7. avril 008 (Etat le er juillet

Plus en détail

Licence Publique de l Union européenne V.1.1

Licence Publique de l Union européenne V.1.1 Licence Publique de l Union européenne V.1.1 EUPL Communauté Européenne 2007 La présente Licence Publique de l Union européenne ("EUPL") 1 s applique à toute Œuvre ou Logiciel (telle que ci-dessous définis)

Plus en détail

Convention de cotraitance pour groupement solidaire

Convention de cotraitance pour groupement solidaire Convention de cotraitance pour groupement solidaire Ce modèle peut être modifié, complété en fonction des souhaits émis par les membres du groupement. Il est souhaitable que le maître d ouvrage soit informé

Plus en détail