Langage et aide personnalisée à l école maternelle. Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Langage et aide personnalisée à l école maternelle. Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale"

Transcription

1 Langage et aide personnalisée à l école maternelle Nîmes, 24 novembre 2010 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale

2 Plan de l exposé 1. Langue et langage à l école maternelle 2. L aide personnalisée en langage Cadre des missions de l école maternelle : «Elle [l école maternelle] tend à prévenir des difficultés scolaires, à dépister les handicaps et à compenser les inégalités». (article L du code de l éducation) 2

3 1. Langue et langage à l école maternelle Ne pas se tromper d objectifs : - l acquisition d un «langage oral explicite et structuré» est l enjeu essentiel à l école maternelle. Urgence : didactique de l oral à travailler - La compréhension représente une composante clé de l activité langagière qui requiert un travail spécifique ; l enfant apprend à comprendre grâce à un réel enseignement. - La préparation à l apprentissage de la lecture et de l écriture (acquisition de la conscience phonologique, approche du principe alphabétique) doit être rigoureuse sans prendre trop de place, trop de temps. 3

4 1. Langue et langage à l école maternelle 1.1. Deux fonctions universelles du langage mises en jeu de manière particulière à l Ecole. Le langage, instrument de communication (valeur d échange) : parler à / parler avec Le langage, moyen de représentation du monde (connaissances objectives ; conceptions propres, subjectivité) : parler de ; parler / penser A l Ecole, la communication s établit à propos d entités souvent absentes, abstraites (notions, concepts) : on échange des idées. Le français de l école n est pas celui des conversations ordinaires. A l école maternelle, il faut avoir conscience de ces exigences, même si elles ne sont pas encore trop pesantes puisque l on y apprend surtout en situation / à partir des situations. 4

5 1. Langue et langage à l école maternelle 1.2. ENJEU n 1 : capacité à parler un langage explicite et structuré (langage décontextualisé, langage d évocation, «récit», «oral scriptural» - B. Lahire, «registre académique», parler comme un livre de la sagesse populaire) C est un oral que son caractère explicite (lexique) et structuré (syntaxe) rend proche de l écrit. L objectif n est pas que les enfants parlent toujours ainsi mais qu ils soient capables de parler ainsi à bon escient (mobilité énonciative). De quoi s agit-il concrètement? Evocation de faits ou événements absents (rendre compte, expliquer quelque chose), de manière assez précise pour se faire comprendre de quelqu un qui ne connaît rien du sujet dont on parle. 5

6 1. Langue et langage à l école maternelle 1.2. Enjeu n 1 : capacité à parler un langage explicite et structuré suite Situation/activité d évocation à distinguer du langage d évocation. Composantes constituant une triple difficulté bonne représentation de ce qui doit être rapporté ; capacités de décentration (se représenter ce dont l autre a besoin pour comprendre) ; capacités de mise en mots (vocabulaire précis ; syntaxe adaptée pour établir les liens chronologiques ou causaux, pour organiser la cohérence etc.). Conditions d acquisition : un interlocuteur bienveillant et exigeant, interlocuteur qui parle AVEC les enfants, qui signifie son incompréhension, qui aide / donne forme ; un interlocuteur qui puisse être un «modèle», quand il parle, raconte, reformule. 6

7 1. Langue et langage à l école maternelle 1.3. Une relation au langage spécifique à l école : le langage, objet d étude Langage traité pour lui-même, travaillé en tant que code, indépendamment du sens véhiculé, de ses valeurs d usage. Première étude amorcée à l école maternelle : - conscience du mot ; - découverte des composantes du mot : syllabes, sons et lettres. ENJEU MAJEUR : apprendre à utiliser le langage de manière distanciée, réflexive (fortes inégalités à cet égard entre enfants). Posture indispensable ultérieurement dans l étude de la langue. 7

8 1. Langue et langage à l école maternelle 1.4. La composante invisible de l activité langagière : comprendre activité mentale invisible : à expliciter ; faire prendre conscience d un travail à effectuer par chacun ; apprendre à écouter pour comprendre (en vue de faire ; en vue de savoir, de mémoriser). ENJEUX MAJEURS : comprendre les consignes : l enfant devenu élève (GS) peut travailler sur la base de consignes collectives ; comprendre des textes racontés et /puis lus par le maître : dès l école maternelle, il faut faire ensemble et oralement ce que chacun devra parvenir à faire seul, silencieusement, au cycle 3 (matrice de la compréhension : après lecture, savoir qui, quoi, quand, où, pourquoi, comment ). Deux aspects importants : Anticiper, rapprocher, revenir en arrière. Varier les formes de vérification de la compréhension. 8

9 1. Langue et langage à l école maternelle 1.5. Une familiarisation avec des «gestes culturels» Faire découvrir des supports de lecture variés en situation. Développer les relations avec les livres : aspects pratiques (manipulation) et symboliques. Bien distinguer Raconter // Lire Faire des liens Texte / Images Initier la première étape d un parcours de lecteur (accord dans l équipe pédagogique). Enjeu pour les enfants = acquérir des raisons d apprendre à lire et à écrire 9

10 1. Langue et langage à l école maternelle 1.6. Un élément déterminant : la parole magistrale, le «parler professionnel» Parole magistrale : elle devrait être modélisante pour les apprentissages des élèves (caractéristiques : p.18 doc. d acc.). Parler professionnel : Importance des feed-back et de la reformulation des propos enfantins : donner une forme correcte aux intentions de l enfant sans le forcer nécessairement à répéter (2 énoncés parfois : au plus près de l intention de dire, d un niveau un peu supérieur). Importance des relances et des modes de questionnement : les questions fermées amènent au mieux des réponses en un mot ou en un complément d énoncé ; les questions ouvertes induisent des phrases plus complètes, parfois complexes selon la question. Importance des liens langagiers effectués par l enseignant : remobilisation / remémoration, 10 «citations» ; aide à la prise de distance (langage réfléchi).

11 2. L aide personnalisée en langage 2.1. Penser ces moments dans la logique de «prévention généraliste» qui est celle de l école maternelle Première prévention = éviter l apparition de difficultés ; prendre en compte les facteurs de vulnérabilité (de divers ordres, mais place importante, pour les acquis en langage, des acquis extrascolaires dont on sait les différences fortes). Penser BESOINS avant de penser DIFFICULTES Plusieurs dimensions associées : celle des acquisitions : savoir-faire langagiers, acquisitions linguistiques et culturelles ; celle des attitudes : s engager dans les tâches, participer aux échanges, aller au bout de ce qui est attendu, etc. celle des représentations de soi et des autres : estime de soi, confiance en soi et dans les autres. 11

12 2. L aide personnalisée en langage 2.2. Faire de l oral une priorité, surtout en PS et MS Constat : l aide personnalisée se développe dès que l on entre dans le champ du cycle 2 avec la préparation à la lecture (activités autour de la phonologie) et à l écriture (aspects graphiques surtout). Ne pas négliger ces dimensions mais ne pas les survaloriser. Maîtrise de l oral = autre base de la lecture et de l écriture. Facettes de l oral sur lesquelles insister : Apports lexicaux ; mise en fonctionnement des mots appris. Echanges : parler avec les autres pour (jouer, réaliser quelque chose en commun, etc.). Oral scriptural : imprégnation et production sur formats simples d abord (entraînement sur rappels de récits par ex.). 12 BESOINS de STIMULATIONS LANGAGIERES

13 2. L aide personnalisée en langage 2.3. Intervenir avant les difficultés : un temps de langage en plus Ne pas penser le temps d aide personnalisée comme radicalement différent des ateliers de langage qui se déroulent pour tous en classe. (aide personnalisée vs aide spécialisée) Temps en PLUS : plus de stimulations, plus d interactions avec l enseignant (bienveillant et exigeant) ; plus de guidage, d explicitation, de disponibilité (plus de tâtonnements possibles), d attention personnalisée de sa part Format IDENTIQUE Pour stabiliser Pour sécuriser Pour entraîner sans perturber (installer des formes d activités) 13

14 2. L aide personnalisée en langage 2.4. Savoir (comment) aider Une attitude, une relation de confiance et d encouragement : disponibilité, patience, considération positive de l enfant afin de redonner sens à ses efforts de l élève; chercher à comprendre l autre, se rendre disponible à son mode de fonctionnement et à son questionnement Des techniques : cf. «étayage» / Bruner enrôlement : soutenir l intérêt de l élève face aux tâches scolaires ; orientation : s assurer que l élève ne s écarte pas du but ; réduction des degrés de liberté : simplifier, prendre en charge certains aspects du travail ; mise en évidence des caractéristiques critiques de la tâche : attirer l attention sur des aspects particulièrement importants ; contrôle de la frustration : éviter la démotivation ; présentation de modèles : démontrer, détailler les 14 étapes.

15 2. L aide personnalisée en langage 2.5. Faire des choix concertés (travail en équipe) Constitution des groupes : élèves de la même classe ou de classes différentes de même niveau ou de niveaux différents? Tout est possible : à voir selon objectifs. Activités : la nature dépend de la composition du groupe. Reprise des «activités» de la classe sur supports identiques ou différents (ex : autour des livres, du cahier de vie, du cahier de comptines ; récits sous forme de courts films, avec diapositives). Jeux = cadre et support intéressants pour parler avec Pour valorisation aux yeux des autres et communication avec eux : préparation de la classe (installer des ateliers par exemple ; réaliser et mettre en place des affichages ). 15

16 2. L aide personnalisée en langage 2.6. Communiquer avec (tous) les parents Anticiper, pour éviter les inquiétudes, les jugements, etc. Expliquer et rendre compte : traces de l aide personnalisée Journal de bord préparé par l enseignant avec des notes a posteriori et aussi souvent que possible des propos de fin de séance des enfants. Inviter les parents des enfants concernés à assister à certaines séances (pas les premières), surtout quand elles concernent des activités qu ils peuvent reprendre à la maison : jouer à/aux avec l enfant ; l aider à se rappeler un récit à partir d un livre 16

17 Pour conclure Distinguer l idéal et le faisable, le pertinent et le réaliste. Se centrer sur l essentiel. Sur les compétences clés (décisives pour la réussite scolaires), construire avec des pairs des scénarios praticables. Chacun ne peut tout réinventer. Faire prendre conscience aux enfants des progrès qu ils réalisent ; avoir un usage positif de l évaluation. Viser en priorité l amélioration de la situation des plus faibles, des plus vulnérables : l école maternelle vise l égalisation des chances, elle devrait être épargnée des dérives de la compétition scolaire. 17

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale

Les enjeux de l école maternelle.. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle. Alain HOUCHOT Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux de l école maternelle Le contexte européen et international: des objectif partagés Respecter le droit

Plus en détail

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle Journée de formation T1 2016-2017 Enseigner le langage oral à l école maternelle www.ac-dijon.fr Place du langage dans le programme Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions Réaffirmer la place

Plus en détail

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle

Journée de formation T Enseigner le langage oral à l école maternelle Journée de formation T1 2015-2016 Enseigner le langage oral à l école maternelle www.ac-dijon.fr Fonctions du langage Place du langage dans le programme Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Plus en détail

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir

Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Le nouveau programme de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Pôle pédagogique «maternelle» des Vosges avril 2015 Plan 1. Une charte des programmes : les principes

Plus en détail

Le langage oral àl école élémentaire. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015

Le langage oral àl école élémentaire. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015 Le langage oral àl école élémentaire Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Sèvres, 6 mai 2015 Plan de l exposé 1. La maîtrise de la langue à l école primaire 2. L oral à apprendre

Plus en détail

La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle

La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle La gestion de l hétérogénéité. La différenciation pédagogique en classe maternelle Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale La Réunion, 4 juin 2009 Gestion de l hétérogénéité. Différenciation

Plus en détail

École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT. Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim

École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT. Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim École maternelle d Houssen PS MS GS A.PERROT Bénédicte ROZET et Chantal JAUNEAU - CPAIEN Janvier 2018 Circonscription de Wintzenheim qui réaffirme: La construction de connaissances et de savoirs faire

Plus en détail

Le langage en Petite Section. Construire des observables. IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009

Le langage en Petite Section. Construire des observables. IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009 Le langage en Petite Section Construire des observables IA24 - Pôle maternelle - Jeudi 3 décembre 2009 «En langage oral, ce qui n'est pas réussi à la fin de la maternelle a toutes les chances de ne jamais

Plus en détail

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage

Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Evaluation et aide personnalisée à l école maternelle : le cas du langage Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Troyes, 19 octobre 2011 Plan de l intervention 1. La juste place

Plus en détail

Ecole maternelle, langage et réussite scolaire. Tours, 8 avril 2013 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale

Ecole maternelle, langage et réussite scolaire. Tours, 8 avril 2013 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Ecole maternelle, langage et réussite scolaire Tours, 8 avril 2013 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Plan de l exposé 1. Prévenir les difficultés dès l école maternelle 2. Faire

Plus en détail

Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle. (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.)

Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle. (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.) Prévention de l illettrisme et langage à l école maternelle (d après les conférences de V. BOUYSSE, IGEN.) Exposé Deux temps : 1. Une pédagogie rigoureuse du langage Composantes Eléments de méthodologie

Plus en détail

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008

L évaluation du langage oral à l école maternelle. Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 L évaluation du langage oral à l école maternelle Viviane BOUYSSE, inspectrice générale de l Education nationale La Réunion, 25 novembre 2008 Plan de l intervention 1. La juste place de l évaluation 1.1.

Plus en détail

Document d accompagnement

Document d accompagnement Document d accompagnement Le langage en maternelle Animation pédagogique V. GUILLERM C. MOLLARD Langue et langage à l école Communiquer, parler et apprendre à parler mieux LA LANGUE LE LANGAGE Définition

Plus en détail

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.»

«L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» Stage maternelle novembre 2011 Jocelyne Douchin «L objectif essentiel de l école maternelle est l acquisition d un langage oral riche, organisé et compréhensible par l autre.» «L école maternelle a un

Plus en détail

Les effets des usages sociaux du langage sur les apprentissages de l école primaire.

Les effets des usages sociaux du langage sur les apprentissages de l école primaire. Les effets des usages sociaux du langage sur les apprentissages de l école primaire. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Montauban, 25 novembre 2009 Les effets des usages sociaux

Plus en détail

Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir

Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Les programmes de l école maternelle Un socle à bâtir, des gestes professionnels à (re) définir Philippe POIREL IEN Groupe de pilotage national Ecole maternelle Juin 2015 Plan 1. Une charte des programmes:

Plus en détail

L oral. Les enjeux. Français - Didactique. Enjeux psychoaffectifs

L oral. Les enjeux. Français - Didactique. Enjeux psychoaffectifs L oral Les enjeux Enjeux psychoaffectifs Réussir à prendre la parole devant les autres permet de renforcer l estime de soi. Accepter l échange c est aussi accepter l autre, entrer dans son univers et accepter

Plus en détail

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018

CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2. Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 CONTINUITÉ CYCLE 1 CYCLE 2 Formation de formateurs CP 100% de réussites 11 mai 2018 OBJECTIFS DE L INTERVENTION Equiper les formateurs pour : q Accompagner les équipes q Assurer le suivi des apprentissages

Plus en détail

L acquisition du palier 2 du socle commun, ou comment assurer ces acquis de base à tous les élèves

L acquisition du palier 2 du socle commun, ou comment assurer ces acquis de base à tous les élèves L acquisition du palier 2 du socle commun, ou comment assurer ces acquis de base à tous les élèves Dijon, 13 octobre 2011 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale 1. De quoi parle-t-on?

Plus en détail

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015

L école maternelle, un cycle unique. IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique IEN Seine et Marne A.Breilloux IEN Maternelle 77 Arrêté du 31 décembre 2015 L école maternelle, un cycle unique Un principe fondamental : Tous les enfants sont capables

Plus en détail

Enjeux et grandes orientations pour l école maternelle

Enjeux et grandes orientations pour l école maternelle Enjeux et grandes orientations pour l école maternelle Jacques DESVIGNES IEN Mission préélémentaire IA 21 Auxonne le 30.09.2009 Plan proposé Introduction Le rôle propédeutique de l'école maternelle Regard

Plus en détail

Du langage oral au langage écrit

Du langage oral au langage écrit Du langage oral au langage écrit Formation pédagogique La scolarisation des enfants de moins de trois ans Novembre 2015-6 ème circonscription de Colombes 1 Plan 1 La construction du langage et les interactions

Plus en détail

Réseau Ambition. Réussite. Harmoniser la didactique du langage. Animation Pédagogique Pau Centre

Réseau Ambition. Réussite. Harmoniser la didactique du langage. Animation Pédagogique Pau Centre Animation Pédagogique Pau Centre - 2010-2011 Réseau Ambition Travailler le vocabulaire à l école maternelle Réussite Harmoniser la didactique du langage 1. Eclairage théorique 2. Quelques exemples de pratiques

Plus en détail

La prévention de l illettrisme à l école maternelle

La prévention de l illettrisme à l école maternelle La prévention de l illettrisme à l école maternelle Points de vigilance de lutte contre l illettrisme Compétences en fin de maternelle Situations d apprentissages Maîtrise du socle commun palier 1 Maîtrise

Plus en détail

Français. Comprendre et s exprimer à l oral. Didactique. I. Schéma de Jakobson. II. Compétences langagières. III. Rôle de l enseignant

Français. Comprendre et s exprimer à l oral. Didactique. I. Schéma de Jakobson. II. Compétences langagières. III. Rôle de l enseignant Comprendre et s exprimer à l oral I. Schéma de Jakobson Emetteur : produit le message Récepteur : destinataire du message, doit l interpréter Message : ensemble des énoncés produits (par émetteur et récepteur)

Plus en détail

Rappel concernant le livret «Lire au CP!»

Rappel concernant le livret «Lire au CP!» Rappel concernant le livret «Lire au CP!» Objectif général : Favoriser le repérage des difficultés des élèves dans l apprentissage du lire-écrire pour pouvoir agir de façon à les prévenir ou à y remédier

Plus en détail

Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme. Mission maternelle 94 1

Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme. Mission maternelle 94 1 Le rôle de l école maternelle dans la prévention de l illettrisme Mission maternelle 94 1 Cadre de l intervention Quelques éléments introductifs Un plan qui s inscrit dans la réforme de l école primaire

Plus en détail

De la grande section d école maternelle au cours préparatoire. Nîmes, 5 octobre 2011 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale

De la grande section d école maternelle au cours préparatoire. Nîmes, 5 octobre 2011 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale De la grande section d école maternelle au cours préparatoire Nîmes, 5 octobre 2011 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Plan de l exposé Introduction : l identité particulière

Plus en détail

DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER

DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER DES SITUATIONS POUR APPRENDRE À PARLER Animation pédagogique E. BEYSSAC, C. GODIN, S. GOUPIL (conseillères pédagogiques) Janvier 2017 EST-CE UNE SITUATION D APPRENTISSAGE? - VIDÉO D UNE SEANCE AU COIN

Plus en détail

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin

Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Formation formateurs PEMF Le 20 juin 2017 S Monin Un passage sensible, des continuités nécessaires pour sécuriser le suivi du parcours des élèves. } Continuité sur les outils } Etre attentif à ce que les

Plus en détail

Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010

Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010 Conférence de Viviane Bouysse : Liaison GS-CP IGEN Académie du Territoire de Belfort 8 décembre 2010 Constat déjà ancien : les élèves en grande difficulté au CP le restent par la suite. Dans les années

Plus en détail

Programmations et carnet de suivi. Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016

Programmations et carnet de suivi. Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016 Programmations et carnet de suivi Elaboration et mise en œuvre Rentrée 2016 Démarche: 4 étapes Construction et organisation (contraintes et règles) Personnalisation Mise en place Ajustements Partage Parents

Plus en détail

Aide personnalisée aux élèves en difficulté

Aide personnalisée aux élèves en difficulté Aide personnalisée aux élèves en difficulté Deux objectifs Réduire l échec scolaire lourd Réduire le redoublement Grâce à: De nouveaux programmes Une nouvelle organisation du temps scolaire Des dispositifs

Plus en détail

LIVRET SCOLAIRE. Apprentissages premiers. Nom de l élève :... Prénom :... Né(e) le :... Entré(e) à l école le :... cycle 1

LIVRET SCOLAIRE. Apprentissages premiers. Nom de l élève :... Prénom :... Né(e) le :... Entré(e) à l école le :... cycle 1 LIVRET SCOLAIRE cycle 1 Apprentissages premiers Nom de l élève :... Prénom :... Né(e) le :... Entré(e) à l école le :... La classe maternelle n 242 10/2015 1 PRÉSENTATION DU LIVRET SCOLAIRE Le livret scolaire,

Plus en détail

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015.

Programmes de Mars Repères pour organiser une progressivité des apprentissages. Octobre 2015. MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS Entrer en communication avec autrui. Prendre l initiative d exprimer un besoin de la vie courante. Prendre l initiative de poser des questions simples. Abandonner

Plus en détail

PPRE à l'école maternelle (?)

PPRE à l'école maternelle (?) PPRE à l'école maternelle (?) Alain HESLING, IEN DOURDAN, Novembre 2013 Une première question : Avez-vous des élèves en difficulté dans votre classe? Une situation vécue... Un témoignage... Les processus

Plus en détail

Permettre à chaque élève de savoir lire, dire et écrire

Permettre à chaque élève de savoir lire, dire et écrire Apprendre à lire Permettre à chaque élève de savoir lire, dire et écrire Prévenir l'illettrisme, c'est garantir à chaque élève la maîtrise des automatismes de la lecture, c'est transmettre le goût de la

Plus en détail

Les nouveaux programmes de l école maternelle. Pôle Maternelle du Haut-Rhin Avril 2015

Les nouveaux programmes de l école maternelle. Pôle Maternelle du Haut-Rhin Avril 2015 Les nouveaux programmes de l école maternelle Pôle Maternelle du Haut-Rhin Avril 2015 Philosophie et enjeux des nouveaux programmes Des principes Une démarche curriculaire Une prise en compte de l environnement

Plus en détail

L ORAL POUR SE CONSTRUIRE

L ORAL POUR SE CONSTRUIRE L ORAL POUR SE CONSTRUIRE CYCLE 1 Valérie Herman - PEMF Karine Rabanit - PEMF / ERUN 18 ème circonscription / Hauts-de-Seine Définition LANGAGE : «Le langage représente la forme la plus haute d une faculté

Plus en détail

L ESPACE EN MATERNELLE

L ESPACE EN MATERNELLE L ESPACE EN MATERNELLE Définition Structuration de l espace : organisation d un lieu plus ou moins délimité où peut se situer quelque chose cf topologie (science qui étudie les propriétés qualitatives

Plus en détail

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire

Livret scolaire. Ecole maternelle. Nom :...Prénom :.. Petite Section. Moyenne Section Grande Section Année scolaire Livret scolaire Ecole maternelle ---------------------------------- Nom :....Prénom :.. Petite Section Année scolaire Moyenne Section Grande Section Comprendre ce livret Dans ce livret, sont consignées

Plus en détail

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016

Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Stage «Langage oral à l école Maternelle» Dakar 18,19,20 février 2016 Programme du stage Matin Lundi 18 janvier Mardi 19 janver Mercredi 20 janvier Le langage oral à l école Maternelle: - Repères du développement

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION. PS, MS et GS (CYCLE 1)

LIVRET D EVALUATION. PS, MS et GS (CYCLE 1) agence pour l enseignement français à l étranger Inspection de l Education nationale Zone Maghreb Est - Machrek LIVRET D EVALUATION PS, MS et GS (CYCLE 1) Nom Prénom : Date de naissance : Codage utilisé

Plus en détail

1. Faire de la robotique et enseigner l oral

1. Faire de la robotique et enseigner l oral «L élève s entraîne à prendre la parole devant d autres élèves pour reformuler, résumer, raconter, décrire, expliciter un raisonnement, présenter des arguments La qualité du langage oral fait l objet de

Plus en détail

Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l

Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l Pour maîtriser le FRANÇAIS au Cycle 2 Des apprentissages fondamentaux en lecture qui s accompagnent d une initiation à la grammaire et à l orthographe. 1 La continuité entre l école maternelle et l école

Plus en détail

Progression L oral. Petite Section (3 ans)

Progression L oral. Petite Section (3 ans) Progression L oral Petite Section (3 ans) Ce qui est attendu des enfants en fin d école maternelle - Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le, en se faisant comprendre. - S exprimer

Plus en détail

Le langage en MS de maternelle. Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein

Le langage en MS de maternelle. Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein Le langage en MS de maternelle Animation 2014/2015 Lyon 8 7 novembre Nathalie Zulemanian/Bénédicte Heguilein Ce qu en dit la recherche Vers 18 mois: 50 mots en production et 100 à 150 mots en compréhension.

Plus en détail

+ Quelques réfléxions

+ Quelques réfléxions + Quelques réfléxions 1 n Sixième malentendu : le langage est trop souvent réduit à sa seule fonction de communication, alors qu'il est le vecteur de l'explicitation des actions et de leurs relations donc

Plus en détail

Analyse des résultats aux évaluations GS

Analyse des résultats aux évaluations GS Analyse des résultats aux évaluations GS 2010-2011 Circonscription de Saint-Valéry-en-Caux Lundi 11 avril 2011 Corinne Galle, IEN et Hélène Canu, CPC De la grande section d école maternelle au cours préparatoire

Plus en détail

Nouveaux programmes pour l école maternelle : ruptures et continuités. Strasbourg 6, 24 novembre 2015

Nouveaux programmes pour l école maternelle : ruptures et continuités. Strasbourg 6, 24 novembre 2015 Nouveaux programmes pour l école maternelle : ruptures et continuités Strasbourg 6, 24 novembre 2015 Plan des interventions - Principes, enjeux et contenus des nouveaux programmes C. Gleitz - Impact des

Plus en détail

Un nouveau programme pour l école maternelle : quels changements?

Un nouveau programme pour l école maternelle : quels changements? Un nouveau programme pour l école maternelle : quels changements? Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Nîmes, 25 novembre 2015 Une école maternelle refondée En application de la

Plus en détail

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale 20 février 2013 Plan de l exposé 1. Où va-t-on et d où part-on?

Plus en détail

Les enjeux de la scolarisation des enfants de moins de trois ans. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale ESEN, 9 juillet 2013

Les enjeux de la scolarisation des enfants de moins de trois ans. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale ESEN, 9 juillet 2013 Les enjeux de la scolarisation des enfants de moins de trois ans Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale ESEN, 9 juillet 2013 Plan de l exposé v Repenser l école maternelle selon

Plus en détail

Attendus TPS PS MS GS

Attendus TPS PS MS GS OSER ENTRER EN COMMUNICATION Communiquer avec les adultes et avec les autres par le langage, en se faisant comprendre. S exprimer dans un langage syntaxiquement correct et précis *Exprimer un besoin oralement

Plus en détail

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012 Devenir élève Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Le Mans, 22 novembre 2012 Plan de l intervention 1. Devenir élève : un statut particulier dans le programme de l école maternelle

Plus en détail

D'après le bulletin officiel spécial n 11 du 26 novembre 2015

D'après le bulletin officiel spécial n 11 du 26 novembre 2015 Groupe départemental 85 Maîtrise de la langue D'après le bulletin officiel spécial n 11 du 26 novembre 2015 Ce document présente les programmes de français du 26 novembre 2015, pour le cycle 2 et le cycle

Plus en détail

CONFERENCE PROGRAMMES DE 2008 ECOLE MATERNELLE

CONFERENCE PROGRAMMES DE 2008 ECOLE MATERNELLE CONFERENCE PROGRAMMES DE 2008 ECOLE MATERNELLE Points importants : 1. PREPARER L ELEVE POUR LE CP REOGANISATION DES PROGRESSIONS PAR CHAMPS : LANGAGE / DECOUVRIR L ECRIT 2. DEMARCHES EN MATERNELLE 3. DEVENIR

Plus en détail

Le langage à l école maternelle

Le langage à l école maternelle Circonscription de SELESTAT Le langage à l école maternelle Présentation du document d accompagnement des programmes avril 2006 - Mercredi 08 novembre 2006 Mercredi 15 novembre 2006 Mercredi 22 novembre

Plus en détail

Consigne engageant la tâche langagière : «Aujourd hui, nous allons découvrir ce qu il y a dans mon carton. Qu y a-t-il dedans? A votre avis?

Consigne engageant la tâche langagière : «Aujourd hui, nous allons découvrir ce qu il y a dans mon carton. Qu y a-t-il dedans? A votre avis? Séquence scénario pédagogique COIN GARAGE Niveaux des élèves de la classe : PS et MS et GS Nombre de séances envisagées : 8 Domaine: Mobiliser le langage à travers les apprentissages Sous domaine : Langage

Plus en détail

Séminaire langage oral et écrit

Séminaire langage oral et écrit Les affichages : un support pour le langage scriptural I Le langage scriptural à l école maternelle Le langage constitue à l école maternelle le premier des domaines d activités. Son apprentissage doit

Plus en détail

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions?

L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? L évaluation à l école maternelle, pour quoi faire, dans quelles conditions? Quoi? Quand? Comment? Pour qui? Pourquoi? 1 Le cadre réglementaire de mise en œuvre du livret scolaire (Circulaire N 45 du 27

Plus en détail

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit.

Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. Pour progresser vers la maîtrise de la langue française au Cycle 1 D une appropriation du langage oral vers la découverte de l écrit. 1 S APPROPRIER LE LANGAGE et DÉCOUVRIR L ÉCRIT S approprier le langage.l

Plus en détail

Langage en maternelle

Langage en maternelle Langage en maternelle Repérer les difficultés et aider les élèves 1 Programmer l enseignement du langage de la PS à la GS Entre deux et trois ans construction d un premier niveau de langage en situation,

Plus en détail

Pour une école maternelle juste, bienveillante et exigeante

Pour une école maternelle juste, bienveillante et exigeante Pour une école maternelle juste, bienveillante et exigeante Réflexions à partir des programmes 2015 Un cycle unique, fondamental pour la réussite de tous juste Pour une école bienveillante exigeante Un

Plus en détail

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1

Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 1 Le cadre réglementaire : que disent les programmes de N-C? Y.VERLAGUET Directrice adjointe pédagogique 2 Vers l écrit : Se familiariser avec le français écrit

Plus en détail

Les enjeux majeurs des programmes La langue française. Séminaires inter académiques 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Les enjeux majeurs des programmes La langue française. Séminaires inter académiques 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux majeurs des programmes La langue française Séminaires inter académiques 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale Les enjeux majeurs des programmes La langue française

Plus en détail

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions?

Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Les nouveaux programmes pour l école maternelle : quels enjeux? quelles évolutions? Illfurth, 13 octobre 2015 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale 1 Plan 1. Repérer les évolutions

Plus en détail

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Devenir élève Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Plan de l intervention 1. Devenir élève : un statut particulier dans le programme de l école maternelle

Plus en détail

L aide aux élèves au CIII

L aide aux élèves au CIII Circonscription de Grenoble Montagne L aide aux élèves au CIII PLAN Retour sur la conférence ASH Diagnostiquer les difficultés (les troubles spécifiques, les repérages) Mettre en place les aides : Dans

Plus en détail

Oser entrer en communication MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS. L oral

Oser entrer en communication MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS. L oral MOBILISER LE LANGAGE DANS TOUTES SES DIMENSIONS L oral Oser entrer en communication Attendus en fin de maternelle Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre.

Plus en détail

L ai aide personna onnalisée Mireille Rongier CPC Montpellier Nord CPC Montpellier Nor

L ai aide personna onnalisée Mireille Rongier CPC Montpellier Nord CPC Montpellier Nor L aide personnalisée Mireille Rongier CPC Montpellier Nord 2009-2010 Le cadrage institutionnel Quelques rappels La difficulté s accompagne avant tout dans la classe. Le repérage, l organisation et les

Plus en détail

Programmes Cycle 2. Français. Compétences travaillées

Programmes Cycle 2. Français. Compétences travaillées Programmes 2016 - Cycle 2 Français Compétences travaillées comprendre et s exprimer à l oral» Écouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte.» Dire pour être entendu et compris.»

Plus en détail

LE LANGAGE ORAL AU CYCLE 2 : CONNAISSANCES ET COMPETENCES ASSOCIEES

LE LANGAGE ORAL AU CYCLE 2 : CONNAISSANCES ET COMPETENCES ASSOCIEES LE LANGAGE ORAL AU CYCLE 2 : CONNAISSANCES ET COMPETENCES ASSOCIEES Ecouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte : Maintien d une attention orientée en fonction du but Repérage

Plus en détail

Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5 - Utiliser le «je» en petit groupe ou avec le tour)

Période 1 Période 2 Période 3 Période 4 Période 5 - Utiliser le «je» en petit groupe ou avec le tour) Oser entrer en communication I. 1 Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre I. 2 a S exprimer dans un langage syntaxiquement correct et précis I.

Plus en détail

LA LIAISON GS - CP DANS LES PROGRAMMES DE L ÉCOLE MATERNELLE ET DU CYCLE 2. Séminaire des directeurs de REP+ Jeudi 15 février 2018

LA LIAISON GS - CP DANS LES PROGRAMMES DE L ÉCOLE MATERNELLE ET DU CYCLE 2. Séminaire des directeurs de REP+ Jeudi 15 février 2018 LA LIAISON GS - CP DANS LES PROGRAMMES DE L ÉCOLE MATERNELLE ET DU CYCLE 2 Séminaire des directeurs de REP+ Jeudi 15 février 2018 LA LIAISON GS - CP DANS LES PROGRAMMES 2015 Une responsabilité institutionnelle

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2

L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 L ENSEIGNEMENT DE L ORAL AU CYCLE 2 GENERALITES Stage Oral au cycle 2 du du 28 février au 2 mars à Panama 1 6. LES ENJEUX: 1 programme, 3 langues! Cycle 1: «le langage est le pivot des apprentissages»

Plus en détail

LANGAGE ORAL. Cycles 2/3. Patricia LE TALOUR- DDEC56

LANGAGE ORAL. Cycles 2/3. Patricia LE TALOUR- DDEC56 LANGAGE ORAL Cycles 2/3 Jeu d écoute* Volets fermés C est un exercice de perception de son corps et de concentration. Il prépare à la détente et à l écoute. - Debout, yeux fermés "rentrer chez soi" "fermer

Plus en détail

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES Lecture et compréhension de l écrit. Un programme inscrit dans le socle commun

Informer et accompagner les professionnels de l éducation CYCLES Lecture et compréhension de l écrit. Un programme inscrit dans le socle commun FRANÇAIS Informer et accompagner Pour une lecture heuristique du programme en lecture et compréhension de l écrit Le cycle 2 constitue une période déterminante dans l acquisition de la lecture et de l

Plus en détail

La loi d orientation, de programmation pour la refondation de l école de la République du 8 juillet 2013

La loi d orientation, de programmation pour la refondation de l école de la République du 8 juillet 2013 2 La loi d orientation, de programmation pour la refondation de l école de la République du 8 juillet 2013 Une réforme essentiellement pédagogique Refonte du socle commun et meilleure articulation avec

Plus en détail

Le langage à l'école maternelle Programmes 2008

Le langage à l'école maternelle Programmes 2008 Le langage à l'école maternelle Programmes 2008 Langage à l'école maternelle et prévention de l'illettrisme De la didactique à la pratique (3 semaines) Michèle Drechsler, 2 Avril, IUFM Châteauroux Formation

Plus en détail

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle

Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Penser la progressivité des apprentissages et des activités à l école maternelle Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Chartres, 26 octobre 2012 Plan de l exposé " ( ) et l on prend

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP

ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF GS/CP «Pour une entrée sécurisée au CP» Catherine PASCUAL, IEN Mission maternelle Céline NOTEBAERT, IEN circonscription Dijon Ouest www.ac-dijon.fr INTERVENTION VIVIANE BOUYSSE,

Plus en détail

L aide personnalisée à l Ecole maternelle. Les ateliers de langage

L aide personnalisée à l Ecole maternelle. Les ateliers de langage L aide personnalisée à l Ecole maternelle Les ateliers de langage Le langage à l école Il est instrument de communication, il sert à gérer les interactions. Il est permanent, intégré à toutes les activités

Plus en détail

Programme d'enseignement de l'école maternelle

Programme d'enseignement de l'école maternelle Programme d'enseignement de l'école maternelle Arrêté du 18-2-2015 BO du 26 mars 2015 Circonscription de Millau - Septembre 2016 Rappel La liberté pédagogique de l enseignant fonctionnaire s exerce dans

Plus en détail

Compétences fin de cycle Objectif T.1 T.2 T.3. Savoir que l album raconte une histoire (souvent inventée)

Compétences fin de cycle Objectif T.1 T.2 T.3. Savoir que l album raconte une histoire (souvent inventée) DECOUVRIR L ECRIT Grande section SE FAMILIARISER AVEC L ECRIT : LE LANGAGE ECRIT Compétences fin de cycle Objectif T.1 T.2 T.3 Savoir que l album raconte une histoire (souvent inventée) Connaît les composantes

Plus en détail

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT?

LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? LE DISPOSITIF D AIDE PERSONNALISEE A L ECOLE MATERNELLE POURQUOI? COMMENT? L aide personnalisée telle que définie dans la circulaire n 2008-082 du 5-06-2008 répond à des principes généraux et des règles

Plus en détail

Ecole maternelle, maîtrise de la langue et prévention de l illettrisme

Ecole maternelle, maîtrise de la langue et prévention de l illettrisme Ecole maternelle, maîtrise de la langue et prévention de l illettrisme Vesoul, 12 janvier 2011 Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Plan de l exposé 1. Maîtrise de la langue et

Plus en détail

Le langage oral dans les nouveaux programmes. Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral

Le langage oral dans les nouveaux programmes. Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral Le langage oral dans les nouveaux programmes Faire évoluer les pratiques ordinaires de l'oral 4 compétences clés Compétence 1 : écouter pour comprendre des messages oraux et des textes lus par l adulte.

Plus en détail

Noyelles Godault le 24 novembre Commencer à écrire tout seul Programme de l'école maternelle 2015

Noyelles Godault le 24 novembre Commencer à écrire tout seul Programme de l'école maternelle 2015 Noyelles Godault le 24 novembre 2015 Commencer à écrire tout seul Programme de l'école maternelle 2015 Une évolution dans les programmes 2008 2015 Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions : Découvrir

Plus en détail

L AI A D I E D PERS ER O S NNA N L A I L S I EE S

L AI A D I E D PERS ER O S NNA N L A I L S I EE S L AIDE PERSONNALISEE Une aide complémentaire pour les élèves? L aide personnalisée e n est pas une aide individualisée en ce sens qu elle ne s adresse pas qu à un seul élève ve. Elle doit permettre pour

Plus en détail

Nouveaux programmes pour l école maternelle : points de vigilance. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Lyon 6 février 2015

Nouveaux programmes pour l école maternelle : points de vigilance. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Lyon 6 février 2015 Nouveaux programmes pour l école maternelle : points de vigilance Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Lyon 6 février 2015 La nouvelle carte d identité de l école maternelle Code

Plus en détail

Apprendre à comprendre à l école maternelle. D.Perrard CP/DENC

Apprendre à comprendre à l école maternelle. D.Perrard CP/DENC Apprendre à comprendre à l école maternelle D.Perrard CP/DENC Comprendre Compétences attendues au palier 1 du socle commun Comp. 1 : La maîtrise de la langue française Domaine : DIRE Items : -S exprimer

Plus en détail

Les situations d oral et leur apprentissage. Documents d accompagnement des programmes 2015

Les situations d oral et leur apprentissage. Documents d accompagnement des programmes 2015 Les situations d oral et leur apprentissage Documents d accompagnement des programmes 2015 Des situations pour travailler l oral L oral travaillé dans les situations ordinaires : situations liées à la

Plus en détail

Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012

Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012 Littérature à l'école maternelle Nicole André/ CPC Brest Iroise 28/11/2012 Littérature à l'école maternelle 1. L entrée dans la culture avant l apprentissage de la lecture. 2. L organisation des apprentissages.

Plus en détail

La veille scientifique. Amener les enseignants à parler de sciences

La veille scientifique. Amener les enseignants à parler de sciences 1 La veille scientifique Amener les enseignants à parler de sciences 2 Quelques éléments de constat sur le peu de place laissée aux sciences : manque d ouverture de l école sur le monde manque de sens

Plus en détail

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance :

Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS. Nom de l école. Cycle I. Nom : Prénom : Date de naissance : Inspection de l Education Nationale Circonscription de DOUAI-WAZIERS Nom de l école Cycle I Nom : Prénom : Date de naissance : Année scolaire 2009/2010 Sommaire Note explicative.5 CYCLE I PAGES S'approprier

Plus en détail

PRODUIRE DES ÉCRITS 15 Décembre 2011 Stage T2. sylvie rebeschini IEN 1

PRODUIRE DES ÉCRITS 15 Décembre 2011 Stage T2. sylvie rebeschini IEN 1 PRODUIRE DES ÉCRITS 15 Décembre 2011 Stage T2 1 «C est en écrivant qu on apprend à écrire, en confrontant avec ses lectures et en systématisant des découvertes» Conception renversée de celle qui consiste

Plus en détail

dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009

dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009 dans l appropriation des connaissances et des compétences du socle commun BO n 32 du 3 septembre 2009 1 Une pédagogie particulière respectueuse des besoins des jeunes enfants Le même référentiel de compétences

Plus en détail

Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier.

Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier. Le métier d enseignant à l école maternelle : gestes professionnels essentiels, pour les débutants en particulier. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Annecy, 5 janvier 2010 Le

Plus en détail