L'océan. dans ta cuisine. Des expériences faciles pour comprendre l'océan. GHER Univeristé de Liège

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'océan. dans ta cuisine. Des expériences faciles pour comprendre l'océan. GHER Univeristé de Liège"

Transcription

1 L'océan dans ta cuisine Des expériences faciles pour comprendre l'océan GHER Univeristé de Liège

2 Comment ça fonctionne: Une série d'expériences sont proposées pour apprendre des concepts basiques sur l'océanographie physique. Les matériaux utilisés sont en général faciles à trouver. Derrière chaque page, on trouve les solutions aux questions posées, ainsi que quelques questions supplémentaires pour approfondir la réflexion. Les expériences peuvent se faire séparément, mais si on envisage de les faire toutes, alors il vaut mieux les faire dans l'ordre proposé.

3 Expérience 1 Distribution des masses d'eau dans l'océan Objectif: revoir quelques propriétés de l'eau Matériel: Un récipient transparent De l'eau 1 canette d'une boisson normale 1 canette d'une boisson light Pas à pas: Remplir le récipient d'eau Mettre les 2 canettes (fermées) au fond du récipient Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Quelle est la différence entre les 2 canettes? Pourquoi une flotte et l'autre plonge?

4 Quelques réponses: La boisson normale contient du sucre, la boisson light de l'édulcorant. Le sucre est plus dense que l'édulcorant: la canette normale a une densité plus élevée que l'eau et elle plonge. La canette light a une densité plus petite que l'eau, et elle flotte. (Il faut aussi tenir en compte l'aluminium du récipient, et l'air qui est à l'intérieur). Et dans l'océan? Il y a pas du sucre, mais bien du...?? Dans l'océan on trouve des masses d'eau avec des densités différentes... pourquoi? Lorsqu'une masse d'eau dense et une masse d'eau plus légère se rencontrent, l'eau plus dense va plonger jusqu'à se retrouver en équilibre avec la densité de l'eau qui l'entoure. Au Détroit de Gibraltar se rencontrent l'eau de la Méditerranée (plus dense) et de l'océan Atlantique (moins dense). L'eau de l'océan Atlantique entre en Méditerranée en surface tandis que celle de la Méditerranée sort par dessous.

5 Expérience 2 Formation d'eau profonde Objectif: revoir encore quelques propriétés de l'eau : l'effet de la température Matériel: Un récipient transparent (une carafe) De l'eau Un glaçon avec du colorant bleu Pas à pas: Remplir le récipient d'eau Ajouter le glaçon Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Pourquoi le glaçon flotte? Pourquoi l'eau du glaçon plonge? Pourrait-on trouver ce phénomène dans l'océan? Comment pourrait-il être généré?

6 Quelques réponses: L'eau à l'état solide (glace) a une densité plus petite qu'à l'état liquide (eau). (Cette propriété de l'eau a été très importante pour permettre à la Terre de sortir des ères glacières) L'eau froide, par contre, a une densité plus élevée que l'eau chaude. Et dans l'océan? Dans le Golfe de Lion en Méditerranée, lorsque le vent souffle de manière soutenue, l'eau de surface refroidit et devient alors plus dense, et elle plonge en profondeur.

7 Expérience 3 Les ondes de surface Objectif: visualiser le mouvement ondulatoire Matériel: Un grand récipient transparent (un ancien aquarium..) De l'eau Un bouchon de liège Du ruban adhésif Un objet solide de ~10-15 cm de long (un morceau de bois, une pierre...) Pas à pas: Remplir 3/4 du récipient d'eau Déposer le bouchon de liège au milieu du récipient. Marquer sa position avec le ruban adhésif sur la paroi du récipient Dans une extrémité de l'aquarium, faire des mouvements ascendants et descendants avec l'objet solide, de manière douce. Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Est-ce que le bouchon se déplace? Comment décrirais-tu ses mouvements?

8 Quelques réponses: L'énergie des ondes générées par l'objet solide se propage, mais pas l'eau. L'eau décrit un mouvement circulaire (dans le sens de déplacement de l'énergie dans les crêtes et dans le sens contraire dans les creux). Au final, le bouchon ne se déplace pas, mais il décrit aussi des mouvements circulaires (mouvements d'aller-retour, et de haut en bas) Et dans l'océan? Lorsque le vent souffle sur l'océan, il génère des ondes de surface qui peuvent se propager sur de très longues distances. Seule l'énergie se propage, et pas l'eau. Vous pouvez observer cela en regardant un bateau à l'arrêt sur une série d'ondes: il monte et descend quand les ondes passent en dessous, mais il n'est pas entraîné par ces ondes.

9 Expérience 4 Stratification (1) Objectif: comprendre l'effet de la température et de la densité dans l'océan Matériel: Un grand récipient transparent (un ancien aquarium..) De l'eau froide De l'eau encore plus froide De l'eau chaude Deux petits bocaux en verre transparent avec couvercle (un pot de marmelade...) Colorant (rouge et bleu) Pas à pas: Remplir 3/4 du récipient d'eau froide. Laisser reposer Remplir le bocal avec l'eau «encore plus froide» et ajouter du colorant bleu Déposer le bocal (fermé de préférence) très soigneusement au fond de l'aquarium, et ouvrir la couvercle, Essayez de bouger le moins possible l'eau de l'aquarium Répéter la procédure avec l'eau chaude, teintée de rouge Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Quelle est la différence entre l'eau rouge et l'eau bleue?

10 Quelques réponses: L'eau chaude est moins dense que l'eau froide, donc elle reste en haut. L'eau «très froide» est plus dense que l'eau froide, donc elle reste en bas. Et dans l'océan? Les masses d'eau dans l'océan sont «ordonnées» du plus chaud au plus froid (en allant de la surface vers le fond). C'est la stratification (disposition de l'eau en couches ou strates). Le soleil réchauffe la surface de l'océan et favorise cette disposition. Par contre, des tempêtes et basses pressions refroidissent l'eau de surface. Cette eau plus froide, comme on a vu précédemment, va alors plonger jusqu'à sa profondeur d'équilibre pour rétablir «l'ordre» des densités.

11 Expérience 5 Stratification (2) Objectif: comprendre l'effet de la température et de la densité dans l'océan Matériel: Un grand récipient transparent (un ancien aquarium..) De l'eau froide De l'eau chaude Colorant (rouge, jaune... pas bleu) Pas à pas: Remplir 3/4 du récipient d'eau froide. Laisser reposer Ajouter du colorant à l'eau chaude Ajouter l'eau chaude, très doucement, au dessus de l'eau froide (éviter au maximum le mélange avec l'eau froide) Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Pourquoi l'eau chaude reste en haut? Quels processus peuvent générer la stratification dans l'océan? Quels processus peuvent détruire la stratification dans l'océan?

12 Quelques réponses: L'eau chaude est moins dense que l'eau froide, donc elle reste en haut. Et dans l'océan? Les masses d'eau dans l'océan sont «ordonnées» du plus chaud au plus froid (en allant de la surface vers le fond). C'est la stratification (disposition de l'eau en couches ou strates). Le soleil réchauffe la surface de l'océan et favorise cette disposition. Par contre, des tempêtes et basses pressions refroidissent l'eau de surface. Cette eau plus froide, comme on a vu précédemment, va alors plonger jusqu'à sa profondeur d'équilibre pour rétablir «l'ordre» des densités.

13 Expérience 6 Mélange Objectif: revoir les mécanismes qui induisent le mélange dans l'océan Matériel: Le récipient transparent de l'expérience 3, avec les 2 couches d'eau Un sèche-cheveux Attention! L'électricité et l'eau ne font pas un bon mélange!! Pas à pas: «Souffler» de manière soutenue avec le sèche-cheveux sur la surface de notre «océan». Le vent doit être parallèle à la surface de l'eau. Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? Vois-tu des mouvements à l'interface des 2 masses d'eau? Quelle vitesse ont ces mouvements par rapport à ceux à la surface de l'eau? Observes-tu des mouvements verticaux?

14 Quelques réponses: L'air du sèche-cheveux provoque, par friction, le déplacement de l'eau de surface, qui à son tour induit une friction sur l'eau au dessous, etc. La couche de surface, coloriée, commence alors à se mélanger avec l'eau du fond (claire). Le «vent» génère aussi des ondes internes (des ondes entre l'eau coloriée et l'eau claire). La différence de densité entre ces 2 couches induit une force de rappel (poussée d Archimède) qui est responsable de la propagation de ces ondes. Et dans l'océan? Le vent est un des mécanismes principaux de la génération des courants de surface dans l'océan. Le mélange induit par le vent amène des sels nutritifs essentiels pour la production primaire, à la surface de l'océan. Le vent est aussi responsable des remontées et descentes d'eaux (upwelling et downwelling) près des côtes (avec la force de Coriolis). Les ondes internes dans l'océan peuvent atteindre des amplitudes d'une centaine de mètres! (la surface de l'océan restant quasi immobile).

15 Expérience 7 «Double diffusion» Objectif: Apprendre le concept de double diffusion (concept avancé, mais l'expérience est facile et assez visuelle) Matériel: Le récipient transparent de l'expérience 4, avec les 2 couches d'eau un peu mélangées Des glaçons coloriés (bleu) Pas à pas: Mettre les glaçons coloriés dans le bac d'eau et attendre (5-10 minutes)... facile! Pour aider à la discussion... Qu'est-ce qu'on observe? En quoi diffèrent l'eau de l'aquarium et celle du glaçon? Est-ce que ces différences vont persister indéfiniment?

16 Quelques réponses: La chaleur se diffuse plus rapidement que l'encre. Donc l'eau du glaçon, plus dense que l'eau de surface, plonge mais gagne de la chaleur sur le chemin. Cette eau s'arrête à sa profondeur d'équilibre, ayant toujours une concentration d'encre élevée. Comme l'encre est plus lourd que l'eau pure, sa température doit être alors plus élevée que l'eau en profondeur. À partir de ce moment, si une perturbation amène l'eau chaude teintée vers le bas, elle va rapidement perdre sa chaleur mais pas son encre. Elle devient alors plus dense que l'eau qui l'entoure, et elle plonge d'avantage. Des structures d'encre allongées se forment. Et dans l'océan? Cet événement est appelé «doigts de sel»: le sel joue le rôle de l'encre. Le sel augmente la densité de l'eau, et elle est diffusée plus lentement que la chaleur. Diverses combinaisons peuvent amener à la double diffusion dans l'océan: de l'eau très froide et peu saline des icebergs entouré de l'eau plus chaude et plus salée; de l'eau plus chaude et plus salée (à cause de l'évaporation par l'effet du soleil) de la couche de surface avec l'eau plus froid et moins saline située en dessous... L'effet des doigts de sel sur la distribution des masses d'eau et sur les courants océaniques n'est pas encore bien compris.

17 D'autres sources d'amusement:

18 Une version pdf de cette compilation peut être téléchargée ici:

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air.

LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air. LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air.? L air cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L'air. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Questionnement initial à propos de l air

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange

Chimie cinquième - 2014/2015 Chapitre 4 : Séparer les constituants d'un mélange Chapitre 4 : Séparer les constituants d un mélange 1. Que faut-il pour récupérer un gaz? 2. A quoi sert l eau de chaux? 3. Comment utilise-t-on l eau de chaux? 4. Qu'utilise-t-on pour tester la présence

Plus en détail

FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école. II A. Les mélanges de liquides

FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école. II A. Les mélanges de liquides FORMATION CONTINUE : Les sciences faciles à l école Shirley Allibon (shirley.baze@edu.ge.ch) Karl Perron (karl.perron@unige.ch) Partie II : les mélanges II A. Les mélanges de liquides II B. Les mélanges

Plus en détail

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie.

Leçon N 1 : Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. transfert de l énergie. Leçon N 1 : Température et chaleur Capacités Connaissances Expériences Relever des températures. Connaître l'existence des échelles de Etalonnage d'un thermomètre. Vérifier expérimentalement que lors d

Plus en détail

Hygrométrie. Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008

Hygrométrie. Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008 ACCUEIL Hygrométrie Frédéric Élie, septembre 2000, août 2008 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

Nous pensons que : - Tous les liquides coulent. - Tous les liquides ne coulent pas de la même manière (pas à la même vitesse).

Nous pensons que : - Tous les liquides coulent. - Tous les liquides ne coulent pas de la même manière (pas à la même vitesse). s sur les liquides. 1 - Tous les liquides coulent. - Tous les liquides ne coulent pas de la même manière (pas à la même vitesse). une planche inclinée 4 verres Incliner la planche. Mettre la même quantité

Plus en détail

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211 1 ) Le benzène (B) et le diphényle (D) forment des solutions idéales à l état liquide, par contre les solides ne sont pas miscibles. a) Déterminer la température de fusion du mélange en fonction de la

Plus en détail

La chimie c est extrêmement élémentaire :

La chimie c est extrêmement élémentaire : La chimie c est extrêmement élémentaire : Les états de la matière : Toute la matière qui nous entoure, de nos vêtements à nos maisons, en passant par les feuilles des arbres, le sol et notre propre corps,

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

Quelques expériences sur la corrosion du fer

Quelques expériences sur la corrosion du fer Quelques expériences sur la corrosion du fer TP réalisé en stage «le laboratoire se l approprier et y enseigner» par Mme Lindrec et Mrs Leroux et Tanavelle. L objectif est de tester et réaliser quelques

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine.

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine. Domaine disciplinaire : Découverte du monde de la matière. 1ère séance de la séquence sur l eau. Titre de la séance : L eau dans la nature et dans la maison. Objectif : - Faire s interroger les enfants

Plus en détail

Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède

Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède Introduire de façon efficace une expérience dans une démarche d investigation La poussée d Archimède Première partie: Présentation du sujet de la leçon. Idée centrale Pourquoi avons-nous l impression d

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

GENERALITE CONVECTION

GENERALITE CONVECTION http://www.ff-sachsenhagen.de/images/webdesign/flamme.jpg GENERALITE CONVECTION n peu de physique de la transmission de la chaleur Hypothèse de travail : on est en régime stationnaire : la production de

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»?

Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? Chapitre C04 : Les combustions : qu'est-ce que «brûler»? I. Combustion : définitions. L expérience dans laquelle une substance brûle est appelée combustion. Pour avoir une combustion, il faut 3 éléments

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Sciences 8 les fluides exercices

Sciences 8 les fluides exercices Sciences 8 les fluides exercices Exercice 1 Complète les énoncé suivants : 1. Les solides, les liquides et les gaz se composent de. 2. Un se compose de particules qui sont très rapprochées. 3. Un gaz se

Plus en détail

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées /

/ Dossier Pédagogique / / exposition / Ô Soleil. / le Soleil et ses énergies / / une exposition de Science-Animation CCSTI de Midi-Pyrénées / / Dossier Pédagogique / / exposition / / le Soleil et ses énergies / / Observation du Soleil / / Le solarscope / Utilisation Observation du soleil avec le solarscope (par temps beau!). Placez correctement

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 -

Activités L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - L ENERGIE DE L ELECTRICITE - 1 - DOCUMENTATIONS CHAUFFE-EAU Chauffe eau électrique à résistance blindée La résistance blindée : Standard - thermoplongeur Plongée directement au cœur de l'eau, elle est

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

LA MAISON ET L ENERGIE

LA MAISON ET L ENERGIE LA MAISON ET L ENERGIE Objectif(s) : L objectif de l activité est d enseigner aux élèves des notions d économie d énergie et d efficacité énergétique, y compris les conséquences sur les coûts. Elle se

Plus en détail

Sciences 8 les forces exercices

Sciences 8 les forces exercices Sciences 8 les forces exercices Exercice 1 Utilise les termes dans la boîte pour compléter les phrases. moléculaire poids volume magnétique newton élasticité équilibre poids force fusion masse tension

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

3.1 L équilibre. Le pendule qui oscille et s arrête. 5 min. Défi : Matériel : Comment faire? Comment fabriquer un pendule?

3.1 L équilibre. Le pendule qui oscille et s arrête. 5 min. Défi : Matériel : Comment faire? Comment fabriquer un pendule? 3.1 L équilibre Le pendule qui oscille et s arrête. 5 min. Défi : Comment fabriquer un pendule? Matériel : 1 fil à coudre de 30 cm quelques trombones Comment faire? Tu attaches quelques trombones en les

Plus en détail

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel?

Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Quel Sont les 7 couleurs de l arc en ciel? Rouge, orange, jaune, vert, bleu, indigo et violet Pourquoi a on défini 7 couleurs pour l arc an ciel A cause de l'analogie entre la lumière et le son, la gamme

Plus en détail

Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) Matériel nécessaire. Nom Coût (CHF) Où trouver

Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) Matériel nécessaire. Nom Coût (CHF) Où trouver Estimer le volume d un objet grâce au principe d Archimède Durée : 7-20 minutes (variable) But de l expérience : Connaissances requises de la part de l élève: En réalisant l expérience, l élève aura compris

Plus en détail

LES DEGIVRAGES 1) Généralites: chauffage par l'intérieur des tubes, chauffage par l'extérieur des tubes,

LES DEGIVRAGES 1) Généralites: chauffage par l'intérieur des tubes, chauffage par l'extérieur des tubes, LES DEGIVRAGES 1) Généralites: Lorsque, dans les évaporateurs refroidisseurs d'air, la température de la batterie est inférieure à 0 C, du givre se dépose sur les tubes. Le givre réduit l'intensité des

Plus en détail

B O U I L L I R. Bouillir : Procédé de cuisson au point de l'ébullition et en dessous. Buts

B O U I L L I R. Bouillir : Procédé de cuisson au point de l'ébullition et en dessous. Buts B O U I L L I R Bouillir : Procédé de cuisson au point de l'ébullition et en dessous. Cuire les aliments avec ou sans ébullition en ayant le moins de perte possible de valeurs nutritives et d'arômes. Couvrir

Plus en détail

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN)

Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Mini dictionnaire de physique ( d après 5 ème BELIN) Année (une) : durée de la révolution de la Terre autour du Soleil. Une année est égalée 365,25 jours. Aqueux (adj.): se dit d'un mélange dont le constituant

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie

Les cycles de l eau. Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Découvrir le monde des objets et de la matière L eau, nuage et pluie Les cycles de l eau Objectifs : - Connaître et représenter le trajet de l eau dans la nature. - Identifier les changements d état et

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Qu est-ce que la température?

Qu est-ce que la température? Qu est-ce que la température? Hélène Perrin, Laboratoire de physique des lasers, Paris 13 et CNRS Résumé : Nous avons tous l expérience du chaud et du froid. Mais qu est-ce qui fait la différence entre

Plus en détail

QCM5 - P H Y S I Q U E

QCM5 - P H Y S I Q U E QCM5 - P H Y S I Q U E 1. Une pression de 3 bars équivaut à : (Pa : Pascal) a. 300 Pa b. 3000 Pa c. 30000 Pa d. 300000 Pa 2. La pression atmosphérique vaut : a. 25 bars b. 1 bar c. 10 bars d. 100 bars

Plus en détail

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre.

054534 Physique Révision Optique 2011-2012. Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. Révision physique optique 534 2011-2012 Nom : Groupe : 054534 Physique Révision Optique 2011-2012 1 Le schéma suivant représente des rayons lumineux provenant du Soleil et éclairant la Terre. D'après ce

Plus en détail

Séparation des constituants d'un mélange homogène

Séparation des constituants d'un mélange homogène Séparation des constituants d'un mélange homogène I La vaporisation 1) Que se passe-t-il si l'on vaporise une eau contenant des composés dissous comme des minéraux? Après la vaporisation d'une eau minérale

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance

La notion de flux thermique. La convection. M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3. La conductance La résistance M21C : Confort thermique et énergétique - Cours n 3 La notion de flux thermique La conductance La résistance La convection Principe physique L'effet thermosiphon Nicolas.ixier@grenoble.archi.fr Architectes

Plus en détail

CHAPITRE IV MELANGES HOMOGENES ET CORPS PURS. Définition Lorsqu un corps est constitué que d une seule matière, on dit que c est un corps pur.

CHAPITRE IV MELANGES HOMOGENES ET CORPS PURS. Définition Lorsqu un corps est constitué que d une seule matière, on dit que c est un corps pur. CHAPITRE IV MELANGES HOMOGENES ET CORPS PURS I/L eau est elle un corps pur? Définition Lorsqu un corps est constitué que d une seule matière, on dit que c est un corps pur. 1)L eau minérale est elle un

Plus en détail

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma,

Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, 1 1. Savoir-faire du module 3 S informer Modéliser Extraire l information d un texte, d un tableau, d un graphique, d un schéma, Utiliser un modèle Élaborer un modèle Sélectionner des données Choisir,

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

2ième et 3ième année. Ann RainBoth

2ième et 3ième année. Ann RainBoth 2ième et 3ième année Ann RainBoth This material is covered by copyright and may not be used for commercial purposes. The author of this material has provided it for use by students and teachers in instructional

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) :

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Bilan TP7 : géothermie Activité 1 : Mesures de la conduction et de la convection 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Montage

Plus en détail

cuisine pâtisserie chocolat

cuisine pâtisserie chocolat L A T E L I E R E N I M A G E S Créer ses moules cuisine pâtisserie chocolat Marc-André Figueres & Jean-Pierre Delpech avec la collaboration de Catherine Talamoni Recettes de Régis Ferey et de Pascal Niau

Plus en détail

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun.

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun. Électrophorèse en gel Instructions Toutes les étapes suivantes peuvent être réalisées par les élèves. Partie I - Construction de la cuve fil en acier inoxydable coupe-fils récipient en plastique carré

Plus en détail

Astronautes en herbe. Programme des STIM - Exploration spatiale. Astronautes en herbe

Astronautes en herbe. Programme des STIM - Exploration spatiale. Astronautes en herbe Le defi Les scouts louveteaux vont visiter plusieurs stations d activités qui leur permettront de découvrir différents aspects de la vie dans l espace. a. Sous-vêtement refroidi à l eau : Les scouts louveteaux

Plus en détail

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL

Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec. UIT-R P.527-3 1 RECOMMANDATION UIT-R P.527-3 * CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DU SOL Rec 527-3 (1978-1982-1990-1992) L'Assemblée des radiocommunications de l'uit, considérant a) que la propagation de

Plus en détail

Le remplacement d'un tapis ne nécessite pas beaucoup de matériel, mais un bon sens du bricolage : patience et méticulosité sont

Le remplacement d'un tapis ne nécessite pas beaucoup de matériel, mais un bon sens du bricolage : patience et méticulosité sont Remplacement d'un tapis de billard Fermer la fenêtre Le remplacement d'un tapis ne nécessite pas beaucoup de matériel, mais un bon sens du bricolage : patience et méticulosité sont nécessaires. Il vous

Plus en détail

Travaux Pratiques de Physique

Travaux Pratiques de Physique Travaux Pratiques de Physique Fluide 1 : Masse Volumique Tension superficielle Service de Physique Biomédicale Université de Mons Plan Rappels Théoriques Masse volumique et principe d Archimède Tension

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

Sciences et technologie

Sciences et technologie Sciences et technologie 4 e année Jean-Yves D Amour Marcel Thouin Paul Trudel Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques Table des matières Introduction... 5 Systèmes vivants... 7 Activité 1 : Comment

Plus en détail

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques

Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Extraction, séparation et identification d espèces chimiques Préambule : Depuis la plus haute Antiquité, l homme utilise des colorants, des parfums et des arômes. Ceux-ci ont d abord été extraits de produits

Plus en détail

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir?

Notes du Monastère. Comment faire l ascension? Que verrait-il lors de l ascension? Que ressentirait-il? Comment en revenir? Nom : gr : Notes du Monastère L image du bas illustre très bien ce que cherchait à découvrir Frère Bennig. À cette époque, on voyait le ciel comme une voûte sur laquelle le soleil, les étoiles et les planètes

Plus en détail

Les calottes polaires Isostasie Champ de température

Les calottes polaires Isostasie Champ de température 1 M2R STUE / Cours «Neige et Glace» Les calottes polaires Isostasie Champ de température F. Parrenin Laboratoire de Glaciologie et Géophysique de l'environnement Grenoble 2 L'isostasie sous-glaciaire Rigidité

Plus en détail

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau

Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau Domaine des principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : Cycle 3 niveau : 3 Le cycle de l'eau Champ disciplinaire : Les sciences expérimentales Domaine : la matière

Plus en détail

Parcours 11. Flotte ou coule. Cycle I

Parcours 11. Flotte ou coule. Cycle I Parcours 11 Flotte ou coule Cycle I Domaine : Le monde de la matière et des objets. Ouverture vers d autres disciplines : Français / Mathématiques / Arts Visuels. Partenaires : 1 SOMMAIRE Séance 1 en classe

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Exprimer et conserver le lait maternel

Exprimer et conserver le lait maternel F E U I L L E T D E R E N S E I G N E M E N T S 1 Exprimer et conserver le lait maternel Il est important pour toutes les mères d apprendre à exprimer leur lait. Ceci permet : de frotter un peu de lait

Plus en détail

Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre?

Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre? Cité scolaire du Maréchal Lannes Place Brossolette 32700 LECTOURE Club Sciences des élèves de 4 ème Activité 2 Comment séparer 2 liquides mélangés l'un à l'autre? 1. Introduction: les espèces chimiques

Plus en détail

Réponse de la classe de CE1A de Madame Kerkini, école Jean Monnet, Vincennes (94)

Réponse de la classe de CE1A de Madame Kerkini, école Jean Monnet, Vincennes (94) Réponse de la classe de CE1A de Madame Kerkini, école Jean Monnet, Vincennes (94) Illustrations Démarche Aujourd'hui, nous avons eu une boisson avec un glaçon. Au bout de quelques minutes, le glaçon dans

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

Réparation de gros dégâts dus à l osmose

Réparation de gros dégâts dus à l osmose Réparation de gros dégâts dus à l osmose Mars 2008 DESCRIPTION Vous trouverez les règles de base relatives à la prévention et à la réparation de l osmose dans notre Guide d application des peintures HEMPEL

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

TECH N 4 FICHE N 8 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN ASPIRATEUR, D UN SECHE CHEVEUX Physique: l air, l aspiration, la filtration

TECH N 4 FICHE N 8 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN ASPIRATEUR, D UN SECHE CHEVEUX Physique: l air, l aspiration, la filtration TECH N 4 FICHE N 8 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN ASPIRATEUR, D UN SECHE CHEVEUX Physique: l air, l aspiration, la filtration Départ: il s agit d une situation problème: des miettes et de la poussière

Plus en détail

Les cocktails à étages

Les cocktails à étages Gastronomie moléculaire : Fête de la Science 2011 Les cocktails à étages Très à la mode dans les soirées, le cocktail à étages fait toujours sensation auprès des invités. Alors essayons de comprendre comment

Plus en détail

Démonstrations sur le pergélisol

Démonstrations sur le pergélisol Démonstrations sur le pergélisol Niveaux : Niveaux 7-9 (12-15 ans) Durée : Environ 40 minutes (maximum 1 heure) Préparation : durant la nuit (gel du pergélisol) Note : Cette activité pourrait convenir

Plus en détail

Chapitre 4. La circulation océanique

Chapitre 4. La circulation océanique Chapitre 4 La circulation océanique Equations du mouvement Force et contraintes agissant sur l'océan Equilibre géostrophique Circulation et transport d'ekman Upwelling Les cellules de circulation subtropicales

Plus en détail

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE)

N : Date : 20 juin 2013 EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) N : Date : 20 juin 2013 Nom : CORRECTION Classe :2L. EXAMEN DE PHYSIQUE (SECOND SEMESTRE) NOTE : /40 S. I. Définis les termes suivants : série A I. molécule : la plus petite partie d un corps qui en possède

Plus en détail

Mon livre de recettes de la pâte à sel. Cahier appartenant à :

Mon livre de recettes de la pâte à sel. Cahier appartenant à : Mon livre de recettes de la pâte à sel Cahier appartenant à : Ce livre te propose une recette de pâte à sel à compléter et à enrichir avec tes propres expériences, tes propres idées et tes propres recettes.

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Construire un bateau animation pédagogique 20 septembre 2011

Construire un bateau animation pédagogique 20 septembre 2011 Construire un bateau animation pédagogique 20 septembre 2011 «Les sciences expérimentales et les technologies ont pour objectif de comprendre et de décrire le monde réel, celui de la nature et celui construit

Plus en détail

Prolongement possible : lessive, bain des poupées

Prolongement possible : lessive, bain des poupées L'eau en Petite Section Elodie Grisi-Classe de TPS/PS Place dans les programmes Découvrir le monde / Découvrir la matière Reconnaître, nommer, décrire, comparer, ranger et classer des matières, des objets

Plus en détail

Système d'exposition au flash Trodat B1511+ Manuel. Version 1.0

Système d'exposition au flash Trodat B1511+ Manuel. Version 1.0 Système d'exposition au flash Trodat B1511+ Manuel Version 1.0 Table des matières 1) Champ d'utilisation... 2 2) Instructions du sécurité du produit... 2 3) Commandes et fonctions... 1 4) Fonctionnement...

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES. Exemples d expériences de cours Illustration des différents modes de transferts

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES. Exemples d expériences de cours Illustration des différents modes de transferts FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exemples d expériences de cours Illustration des différents modes de transferts

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

La cuisine moléculinaire

La cuisine moléculinaire La cuisine moléculinaire Projet scientifique Ecole Georges Dagneaux, CM2 Élèves de l IMED, intégrés dans la classe de CM2 Avec la participation de Jean Matricon Atelier amidon La farine est un mélange

Plus en détail

VIDANGE CIRCUIT DE REFROISSEMENT

VIDANGE CIRCUIT DE REFROISSEMENT VIDANGE CIRCUIT DE REFROISSEMENT Voici un petit sujet pour vous aider une fois de plus dans l'entretien courant de vos belles Là encore, rien de bien difficile, pas d'outillage spécifique, pas de connaissances

Plus en détail

LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE

LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE LES CRISTAUX CAHIER DE L ÉLÈVE Décembre 2007 cristaux_eleve_st.doc 1 Révision linguistique : mai 2008 NOTE : Cette SAE a été élaborée dans le cadre de sessions de formation. Des adaptations seront nécessaires

Plus en détail