Rôle de l épidémiologie respiratoire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rôle de l épidémiologie respiratoire"

Transcription

1 Rôle de l épidémiologie respiratoire 1 er JAEP Jeudi 6 février 2014 Epidémiologie Asthme Allergie : maladies chroniques non transmissible Dr I. Annesi-Maesano (Paris) Directeur de Recherche INSERM Directeur Equipe Epidemiologie des Maladies Allergiques et Respiratoires (EPAR) INSERM et UPMC EAACI IG Aerobiology and air pollution Chair L épidémiologie respiratoire (ER) est l étude de la distribution et des déterminants des maladies allergiques et respiratoires en vue de leur prévention EAACI Groupe Interet Head Previous HEAD EAR Assembly Occupation and Epidémiology ERS Environment and Health Committee, 09/02/2014 JAEP_ /02/2014 JAEP_ Distribution de l asthme et des allergies Allergies à production d Immunoglobulines E touchent 40% (prévalence cumulée) Asthme excessivement prévalente Jusqu à 1 adulte sur 10 et 1 enfant sur 3 qui en ont souffert dans le monde (prévalence cumulée). Actuellement 300 millions d individus souffrant d asthme dans le monde, dont 30 millions en Europe d après les estimations que l OMS a publiées récemment en ligne ( html). 6,25 millions de personnes en France d après les données de l étude ESPS (Enquête Protection Santé Sociale/IRDES) JAEP_ /02/2014 Prévalence cumulée de l asthme en France Etude/ population Période, population Prévalence Enfants ISAAC Phase I : 5 Centres (Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Languedoc Roussillon, Ouest de la Marne) pour les adolescents, 2 centres (Bordeaux, Strasbourg) pour les enfants adolescents de ans 8697 enfants de 6-7 ans 12,7 % chez les adolescents 8,0 % chez les enfants Etude des 6 Villes (ISAAC Phase II) : 6 Centres (Bordeaux, Clermont- Ferrand, Créteil, Marseille, Strasbourg, Reims) : 7242 enfants âgés de 9-11 ans Enquête décennale santé : 2003 : 1675 enfants âgés de ans Enquêtes du cycle triennal en milieu scolaire : : 7284 adolescents : 7104 enfants de CM2 Prevalence of asthma ever in adults aged years 9,8 % 12,7 % 13,4 % 12,3 % Adultes ECRHS : 3,3, 4,2 et 4,5 % pour le diagnostic 3 centres français (Paris, Grenoble, 2804 sujects in Grenoble, 3774 in d'asthme Montpellier), Montpellier and 3152 in Paris Enquête décennale de santé : 2003 : 6,0 % (Crise d asthme dans les sujets derniers mois ou traitement actuel JAEP_ pour asthme) 09/02/2014 Prévalence cumulée de l asthme en France Etude/ population Période, population Prévalence Enfants ISAAC Phase I : 5 Centres (Bordeaux, Marseille, Strasbourg, Languedoc Roussillon, Ouest de la Marne) pour les adolescents, 2 centres (Bordeaux, Strasbourg) pour les enfants adolescents de ans 8697 enfants de 6-7 ans 12,7 % chez les adolescents 8,0 % chez les enfants Etude des 6 Villes (ISAAC Phase II) : 6 Centres (Bordeaux, Clermont- Ferrand, Créteil, Marseille, Strasbourg, Reims) : 7242 enfants âgés de 9-11 ans Enquête décennale santé : 2003 : 1675 enfants âgés de ans Enquêtes du cycle triennal en milieu scolaire : : 7284 adolescents : 7104 enfants de CM2 Prevalence of asthma ever in adults aged years 9,8 % 12,7 % 13,4 % 12,3 % Adultes ECRHS : 3,3, 4,2 et 4,5 % pour le diagnostic 3 centres français (Paris, Grenoble, 2804 sujects in Grenoble, 3774 in d'asthme Montpellier), Montpellier and 3152 in Paris Enquête décennale de santé : 2003 : 6,0 % (Crise d asthme dans les sujets derniers mois ou traitement actuel JAEP_ pour asthme) 09/02/2014 Burden of Asthma One of the most common chronic diseases worldwide Prevalence increasing in many countries, especially in children Elevated economical costs Elevated social costs Disability Impact on quality of life A major cause of school/work absence 09/02/2014 Global Initiative JAEP_2014 for Asthma 6 ERS White Book 2013

2 Prévalence et sévérité de l asthme Rank of disability adjusted life years for asthma by region 09/02/2014 Global Initiative JAEP_2014 for Asthma 7 ERS White Book /02/2014 JAEP_ Asthma cost Childhood asthma cost Health care expenditures very high Developed economies might expect to spend 1-2 percent of total health care expenditures on asthma. Developing economies likely to face increased demand Poorly controlled asthma is expensive; investment in prevention medication likely to yield cost savings in emergency care Global Initiative for Asthma 09/02/2014 JAEP_ Global Initiative for Asthma 09/02/2014 JAEP_ Asthma a complexe disease Adults Several phenotypes Need for clustering Definition? Monophénotype ou phénotype complexe Children Which definition? 09/02/2014 JAEP_ Sally E Wenzel Asthma: defining of the persistent adult phenotypes. Lancet 2006 Just et al. Clustering of children with Asthma with severe exacerbations and multiple allergies (n=103) (diamonds), Severe asthma with bronchial obstruction (n=72) (star), and Mild asthma (n=140) (triangles). ERJ /02/2014 JAEP_

3 Evolution of asthma severity Which risk factors? Boudier AJCCRM /02/2014 JAEP_ /02/2014 JAEP_ Etudes multicentriques sur l asthme et les allergies International Study of Asthma and Allergies in Childhood (ISAAC): 3 phases (56 pays) European Community Respiratory Health Study (ECRHS) (25 pays) Echantillons représentatifs de la population générale Protocole standardisé Contrôle de qualité COMPARAISONS ENTRE PAYS Importantes variations spatio-temporelles dans la prévalence et la sévérité dont sont responsables les facteurs environnementaux Effet cohorte L augmentation de la prévalence de l asthme et des allergies entre des personnes partageant les mêmes gènes peut être rapportée à des modifications de l environnement (augmentation de l exposition aux facteurs de risque ou diminution des facteurs protecteurs) encourues entre les 2 enquêtes. Cette augmentation concerne surtout l asthme atopique, si on considère la rhinite allergique comme un marqueur de l atopie. JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/ Changes in past year wheezing prevalence Prevalence (%) , Year JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/2014

4 ISAAC: asthma evolution ISAAC: allergic rhinitis evolution JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/2014 ISAAC: eczema evolution ISAAC: asthma and allergy evolution JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/2014 ISAAC: asthma and allergy evolution Malcom Law BMJ May 21; 330(7501): Proportions of men aged years positive to Phadiatop * and with specific IgE to three inhaled allergens, in three time periods, and mean annual increase in prevalence. Values are percentages (95% confidence interval) Année Phadiatop Graminées Arbres Chat (26 à 34) 16 (13 à 19) 5.7 (3.8 à 8.0) 4.1 (2.6 à 6.2) (29 à 37) 18 (14 à 21) 5.1 (3.3 à 7.3) 4.5 (2.9 à 6.6) (37 à 46) 27 (23 à 31) 12.6 (9.9 à 15.8) 10.1 (7.6 à 13.1) AAM (%) 0.45 (0.17 à 0.73) 0.53 (0.30 à 0.77) 0.36 (0.19 à 0.53) 0.25 (0.13 à 0.38) Augmentation annuelle moyenne JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/2014

5 Etude ESPS (IRDES/CREDES) Et en France? 3,5 millions d asthmatiques en 1998 (5,8%) 4,15 millions en ,25 millions de personnes en France d après les données de l étude ESPS (Enquête Protection Santé Sociale/IRDES) depuis Hommes globalement autant concernes que les femmes JAEP_ /02/2014 JAEP_ /02/2014 EVOLUTION ASTHME ET ALLERGIES INFANTILES (6C Study) Facteurs pouvant expliquer l augmentation de l asthme et des allergies Ce n est pas la génétique! (Il faut des périodes plus longues) 09/02/2014 JAEP_ /2014 JAEP_2014 Annesi-Maesano I Allergy 2009 JAEP_ /02/2014 % Ecosse (45-54 ans) (pères) 1996 (fils) (mères) JAEP_ /02/2014

Burden of Asthma. Distribution de l asthme et des allergies. Rank of disabilityadjustedlife years for asthma by region

Burden of Asthma. Distribution de l asthme et des allergies. Rank of disabilityadjustedlife years for asthma by region Distribution de l asthme et des allergies 1 er JAEP Jeudi 6 février 2014 Epidémiologie Asthme Allergie : maladies chroniques non transmissible Dr I. Annesi-Maesano (Paris) Directeur de Recherche INSERM

Plus en détail

Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments?

Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments? Climat et santé : que nous indiquent les consommations de médicaments? IMS Health pour 1 er octobre 2015 Contacts IMS Health Dominique Perrot Directeur Healthcare 01 41 35 12 09 / 06 76 42 65 37 dperrot@fr.imshealth.com

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON. J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12

IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON. J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12 IMPACT DE L ATOPIE DANS L ASTHME DU NOURRISSON J JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 PARIS cedex 12 SA3P Pomtault Combault juin 2007 Plan Poids de l allergie : Marche atopique

Plus en détail

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010

Je m informe. L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 L Étroit Unlimited P1004FR 08-2010 Je m informe Comprendre l allergie Il y a de plus en plus d allergiques VRAI : L OMS (Organisation Mondiale de la Santé) classe l allergie au 4ème rang des affections

Plus en détail

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes

Plan. Plan. Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé. Asthme du consensus aux phénotypes. Asthme du nourrisson: 3 phénotypes Des phénotypes de l asthme au traitement personnalisé Jocelyne JUST Centre de l Asthme et des Allergies Groupe Hospitalier Trousseau- La Roche Guyon Université Pierre et Marie Curie, Paris6 Stepwise approach

Plus en détail

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre

Rhinite allergique: point de vue du pédiatre IMPACT DE LA RHINITE ALLERGIQUE 50% des patients sont symptomatiques > de 4 mois par an Rhinite allergique: point de vue du pédiatre 20% plus de > 9 mois/an Aux USA: plus de 10 millions de consultations

Plus en détail

L asthme de la femme

L asthme de la femme L asthme de la femme Chantal Raherison Semjen U897 ISPED Université Bordeaux Segalen Service des Maladies Respiratoires Pôle Cardiothoracique CHU Bordeaux C. H. U Hôpitaux de Bordeaux Conflits d intérêt

Plus en détail

Définition : L organisation mondiale pour la santé a proposé en 2002 la définition suivante :

Définition : L organisation mondiale pour la santé a proposé en 2002 la définition suivante : 1 Asthme Philippe Godard Clinique des Maladies Respiratoires Montpellier Yves Grillet Pneumologue Valence Dès la plus haute antiquité, Hippocrate fut le premier d une longue liste de médecins à décrire

Plus en détail

Journal Club DMCP, 6.05.2010, Chloé Miauton

Journal Club DMCP, 6.05.2010, Chloé Miauton «Antibiotic use in infancy and symptoms of asthma, rhinoconjunctivitis, and eczema in children 6 and 7 years old: ISAAC phase III», (J. Allergy Clin Immunol 2009;124:982-9) Journal Club DMCP, 6.05.2010,

Plus en détail

Pour ou contre les piscines! Guy Dutau 8 ème Congrès Francophone Pédiatrique de Pneumologie et d Allergologie Paris 16 & 17 novembre 2012

Pour ou contre les piscines! Guy Dutau 8 ème Congrès Francophone Pédiatrique de Pneumologie et d Allergologie Paris 16 & 17 novembre 2012 Pour ou contre les piscines! Guy Dutau 8 ème Congrès Francophone Pédiatrique de Pneumologie et d Allergologie Paris 16 & 17 novembre 2012 Pour ou contre les piscines! Swimming pool, respiratory health,

Plus en détail

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air

Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Effets sanitaires liés à la pollution de l air dans les crèches et bâtiments scolaires Assises régionales de l air Dorothée Grange et Sabine Host, ORS Île-de-France 03/12/2013 1 Enjeu de santé publique

Plus en détail

Impact de la qualité de l air sur la santé respiratoire des écoliers.

Impact de la qualité de l air sur la santé respiratoire des écoliers. EPAR Journée Jean-Marc CUNY 8 ème Journée du réseau ALLERGOLOR Impact de la qualité de l air sur la santé respiratoire des écoliers. Isabella Annesi-Maesano EPAR: Epidémiologie des maladies allergiques

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007

L asthme en 2008. Les faits importants. Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 L asthme en 2008 Les faits importants Les recommandations : - ANAES 2004 - GINA 2006 2007 - SPLF Asthme allergique 2007 Gérard Peiffer Pneumologue-Allergologue CHR Metz Epidémiologie de l asthme en France

Plus en détail

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman

Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman Sofiane a 3mois sous hydrolysat extensive de LV pour APLV depuis un mois il commence une gène respiratoire et un sifflement. On annonce à la maman que Sofiane fait de L asthme et qu un TRT par CSI est

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl Département d'economie, EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2013-2014

Plus en détail

Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré?

Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré? Polluants intérieurs et santé: quel rôle démontré? Frédéric de BLAY Unité de pneumologie, d allergologie et de pathologie respiratoire de l environnement. Pôle de pathologie thoracique Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Allergie à la moisissure Alternaria. Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015

Allergie à la moisissure Alternaria. Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015 Allergie à la moisissure Alternaria Formation continue allergologie - Asthme S.Maître, IAL, 08.10.2015 Monsieur D.B., été 2015 26 ans, portugais, CH depuis 3ans DA puis dès âge de 3 ans RC et asthme perannuels

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole

DOSSIER DE PRESSE. Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole DOSSIER DE PRESSE Quelles sont les répercussions de l asthme sévère dans la vie quotidienne? Les patients ont la parole Présentation des résultats d une quête européenne récemment publiée dans la Revue

Plus en détail

L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola

L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola L asthme chez l enfant Quelle prise en charge scolaire? Professeur Georges Casimir Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola DEFINITION Asthme chez l enfant (10 %) Rôle de l allergie (25%) dans l

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE. Novembre 2013

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE. Novembre 2013 ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Novembre 2013 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD* * 1. Asthme de l enfant scolarisé et facteurs psychologiques 2. Statines et Asthme 3. Les lipides et l'allergie

Plus en détail

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA.

Avis 29 mai 2013. XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA. COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 29 mai 2013 XYZALL 5 mg, comprimé B/14 (CIP : 34009 358 502 4-9) B/28 (CIP : 34009 358 505 3-9) Laboratoire UCB PHARMA SA DCI Code ATC (2012) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne Analyse des données de l enquête décennale santé 2003 de l Insee

Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne Analyse des données de l enquête décennale santé 2003 de l Insee Maladies chroniques et traumatismes Asthme : prévalence et impact sur la vie quotidienne Analyse des données de l enquête décennale santé 2003 de l Insee Sommaire Abréviations 2 Résumé 3 1. Contexte 4

Plus en détail

Est-ce une allergie alimentaire ou non? Soyez sûr. Soyez rassuré.

Est-ce une allergie alimentaire ou non? Soyez sûr. Soyez rassuré. Est-ce une allergie alimentaire ou non? Soyez sûr. Soyez rassuré. Nouvelles Directives NICE et NIH : Nouvelles recommandations sur l allergie alimentaire pour un diagnostic précoce et correct et améliorer

Plus en détail

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue

Phénotypage de l asthme : En pratique. Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Phénotypage de l asthme : En pratique Lilia Malot, Pneumo-pédiatre Allergologue Asthme du nourrisson Enfant d âge préscolaire < 3 ans Diagnostic d asthme la première année de vie : épisodes itératifs de

Plus en détail

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu

- Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie. H Dhivert Donnadieu - Où en est-on aujourd hui des indications, de l efficacité de l ITA? 8 Rencontres Rhône-Alpines De FMC en Allergologie H Dhivert Donnadieu Philippe 55 ans, habite à Amiens Antc: symptômes polliniques

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE

UNITE DE PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE ATOPIE ET APTITUDE? Pour ou contre l inaptitude? Pour l inaptitude Atopie = Facteur de risque de survenue de dermatoses professionnelles Production anormale d IgE => risque de développer une hypersensibilité

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant : étude d une cohorte belge

L allergie alimentaire chez l enfant : étude d une cohorte belge L allergie alimentaire chez l enfant : étude d une cohorte belge Children Food allergy : results of Belgian survey S. Mulier, L. Hanssens, Ph. Chaouat et G. Casimir Service de Pneumologie et d Allergologie,

Plus en détail

Qualité de l air intérieur dans les lieux de vie

Qualité de l air intérieur dans les lieux de vie Qualité de l air intérieur dans les lieux de vie Quels travaux autres que ceux de l OQAI en France? Quelles études à l étranger? Luc MOSQUERON Sources d information Veille documentaire de l OQAI (http://www.air-interieur.org)

Plus en détail

Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire

Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire Impact de l'alimentation périnatale sur la réponse immunitaire et risque d allergie alimentaire Jocelyne JUST Centre de l Asthme l et des Allergies Groupe Hospitalier Trousseau- La Roche Guyon Université

Plus en détail

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique)

Communiqué de presse. Janvier 2013. La désensibilisation (ou immunothérapie allergénique) Communiqué de presse Janvier 2013 UNE NOUVELLE ANNÉE DÉBUTE, UNE NOUVELLE SAISON POLLINIQUE COMMENCE : DE BONNES RÉSOLUTIONS PEUVENT ÊTRE PRISES POUR LUTTER CONTRE L ALLERGIE AUX POLLENS DE BOULEAU ET

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823

Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle. I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Asthme du nourrisson et du petit enfant: définitions et histoire naturelle I. Pin Clinique médicale de pédiatrie, CHU de Grenoble INSERM U 823 Particularités physiologiques du NRS Plus grande facilité

Plus en détail

L asthme en France selon les stades de sévérité

L asthme en France selon les stades de sévérité CENTRE DE RECHERCHE D ETUDE ET DE DOCUMENTATION EN ECONOMIE DE LA SANTE L asthme en France selon les stades de sévérité Laure Com-Ruelle Barbara Crestin Sylvie Dumesnil Les noms d auteurs apparaissent

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL des Chambres d Hôtel

RÉFÉRENTIEL des Chambres d Hôtel RÉFÉRENTIEL des Chambres d Hôtel Rédigé par Le binôme membres experts de l ARCAA Dr Marie Christine DELSAUX et Dr Nhan PHAM THI Avec la participation technique de Michel Thibaudon du RNSA. Sous la supervision

Plus en détail

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient).

Asthme allergique (lié à des causes «extérieures» au patient). Lexique ALLERGÈNE : Protéine qui provoque la formation d IGE en quantité élevée chez les patients atopiques déclenchant ensuite une réaction allergique. On distingue les allergènes alimentaires ou trophallergènes

Plus en détail

Hepatitis and pregnancy

Hepatitis and pregnancy Hepatitis and pregnancy GFMER Yaoundé 26 November 2007 José M Bengoa MD Geneva - Switzerland Maladie hépatique et grossesse: trois relations étiologiques maladie hépatique induite par la grossesse nouvelle

Plus en détail

LA BRONCHITE A EOSINOPHILES

LA BRONCHITE A EOSINOPHILES LA BRONCHITE A EOSINOPHILES Frédéric de BLAY Unité de pneumologie,d allergologie et de pathologie respiratoire de l environnement Pôle de pathologie thoracique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Définition

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

Contexte. S. HOST, E. CHATIGNOUX et A. SAUNAL(1)

Contexte. S. HOST, E. CHATIGNOUX et A. SAUNAL(1) Évaluation de l impact sanitaire des expositions résidentielles à la pollution atmosphérique à proximité du trafic routier dans l agglomération parisienne Health impact assessment of residential heavy

Plus en détail

Avis 4 septembre 2013. AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6)

Avis 4 septembre 2013. AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 4 septembre 2013 AVAMYS 27,5 µg/pulvérisation, suspension pour pulvérisation nasale Flacon de 120 pulvérisations (CIP : 34009 383 224 4 6) Laboratoire GLAXOSMITHKLINE

Plus en détail

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE

B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE B. GIRODET* ASPECTS MEDICAUX DE L EXPOSITION AU POLLEN D AMBROISIE *Centre Hospitalier Saint Joseph et Saint Luc 20 quai Claude Bernard 69007 LYON Cabinet Médical 1 rue Laborde 69500 BRON girodet.bru@voila.fr

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Janvier 2016 * Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** *

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Janvier 2016 * Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** * ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Janvier 2016 * Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** * Chères Consœurs, Chers Confrères, Chers Ami(e)s, A l aube de cette nouvelle année, nous vous adressons nos

Plus en détail

Scroll down for the full contact details of these training centres.

Scroll down for the full contact details of these training centres. FRANCE Paediatric Respiratory Medicine national training representative responsible: Prof. Dr A. CLEMENT, Prof. Dr P. SCHEINMANN Status of national recognition: French Paediatric Respiratory Medicine has

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

Head of Advisory Board

Head of Advisory Board Habib GHEDIRA, MD Habib GHEDIRA, MD Head of Advisory Board Tunisia : A Small Country Who Wants to Fly High Source : www.ins.nat.tn/ GDP per capita : $3,970 Urban population: 65.8% Independence : 1956 Population:

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen.

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. (AFMPS) La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. Dr. André LHOIR AFMPS - COMP 22 février 2011 1 141/2000: Rare conditions Orphan drugs

Plus en détail

Bronchiolite ou asthme? De la bronchiolite à l asthme. A. RADOUI (Oran), S. BENZERGA (Mascara), K. ZMIRLINE (Mostaganem), A. ATTIA (Oran).

Bronchiolite ou asthme? De la bronchiolite à l asthme. A. RADOUI (Oran), S. BENZERGA (Mascara), K. ZMIRLINE (Mostaganem), A. ATTIA (Oran). Bronchiolite ou asthme? De la bronchiolite à l asthme. A. RADOUI (Oran), S. BENZERGA (Mascara), K. ZMIRLINE (Mostaganem), A. ATTIA (Oran). Bronchiolite, asthme du nourrisson Problème de santé publique

Plus en détail

Y a-t-il des allergènes asthmogènes?

Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Y a-t-il des allergènes asthmogènes? Michel MIGUERES Pneumologue et allergologue, Clinique de l Union, Toulouse Les symptômes des allergies respiratoires rhinite, conjonctivite, asthme ne s observent pas

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

Lien entre bronchiolite et asthme?

Lien entre bronchiolite et asthme? Lien entre bronchiolite et asthme? L importance de la sémantique : «Bronchiolite» ou bronchite sifflante? Gabriel Bellon Lyon - Bron % d enfants avec wheezing persistant Si l on définit la bronchiolite

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail

Asthme de l adulte. modalités de suivi

Asthme de l adulte. modalités de suivi Asthme de l adulte modalités de suivi F. GORMAND, PH CHU -LYON Prévalence de l asthme 7 à 10 % de la population adulte 3 à 6 % de la population âgée de plus de 60 ans. Elle est en augmentation dans le

Plus en détail

Les décès dus au tabac en Suisse

Les décès dus au tabac en Suisse Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 23.03.2009, 9:15 14 Santé Neuchâtel, mars 2009 Les décès dus au tabac en Suisse Estimation pour les années

Plus en détail

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant

7- Traitement de fond de l asthme de l enfant 7- Traitement de fond de l asthme de l enfant Stratégies d adaptation F Lemoigne Les 4 points clés de la prise en charge de l asthme (1) Développer le partenariat Médecin/Patient : l objectif de ce partenariat

Plus en détail

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT

TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT TRAITEMENT AU LONG COURS DE L ASTHME DE L ENFANT Pr. Amine EL HASSANI MG Maroc. Rabat 29.5.2011 PROBLEMATIQUES Littérature Française Anglaise Etudes non Comparables Définition: Preschool Recurrent Wheeze

Plus en détail

[Environmental factors for asthma severity and allergy: results from the EGEA study]

[Environmental factors for asthma severity and allergy: results from the EGEA study] [Environmental factors for asthma severity and allergy: results from the EGEA study] Valérie Siroux, Marie-Pierre Oryszczyn, Raphaëlle Varraso, Nicole Le Moual, Jean Bousquet, Denis Charpin, Frédéric Gormand,

Plus en détail

Thomas rencontre un zebre L histoire d un enfant allergique

Thomas rencontre un zebre L histoire d un enfant allergique 1 Siemens Medical Solutions Diagnostics propose un large portefeuille de solutions diagnostiques haute performance qui procurent des moyens plus efficaces d aide au diagnostic, à la prise en charge et

Plus en détail

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet

Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Comment prescrire les corticoïdes inhalés chez les nourrissons à la lumière des publications récentes? Christophe Marguet Asthme du nourrisson ou siffleur récurrent : un syndrome Phénotypes sont essentiels

Plus en détail

Mortalité par cancer chez la femme en France. Francim 2000. Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an

Mortalité par cancer chez la femme en France. Francim 2000. Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an Histoire naturelle du cancer du sein J Lansac CHU de TOURS 1 Mortalité par cancer chez la femme en France Francim 2000 Le cancer du sein tue 10 000 femme/ an 2 Corrélation entre incidence et mortalité

Plus en détail

Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725

Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725 Pr Ali Ben Kheder Astra Zeneca Mars 2014 Sally E Wenzel. Asthma phenotypes: the evolution from clinical to molecular approaches Nature Medicine 2012;18:716 725 GINA TTT APCI ASTHME NON CONTRÔLE! A QUI

Plus en détail

Asthme, allergies et maladies respiratoires

Asthme, allergies et maladies respiratoires PATHOLOGIES Asthme, allergies et maladies respiratoires L allergie est une réaction immunitaire inappropriée de l organisme, contre des substances antigéniques étrangères appelées allergènes. Le mécanisme

Plus en détail

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations

K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une étude des différents modes de consommations Congrès national des Observatoires régionaux de la santé 2008 - Les inégalités de santé Marseille, 16-17 octobre 2008 K3 - Facteurs socio-économiques associés à la consommation d alcool en France : une

Plus en détail

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications

Prévenir... l asthme. de l enfant et ses complications Prévenir... l asthme de l enfant et ses complications 30 La fréquence de l asthme et des allergies respiratoires augmente a fréquence de l asthme et des allergies respiratoires a doublé L dans les pays

Plus en détail

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES: PRÉVENTION &PRISE EN CHARGE

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES: PRÉVENTION &PRISE EN CHARGE LES ALLERGIES ALIMENTAIRES: PRÉVENTION &PRISE EN CHARGE Stéphanie Pernice Dt.P., M.Sc. Le 23 octobre 2015 Aucun conflit d intérêt à déclarer 1 OBJECTIFS Connaître les lignes directrices en matière de prévention

Plus en détail

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle

Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Académie de Pharmacie 2 décembre 2015 Le nouveau paradigme de l évaluation des médicaments en vie réelle Lucien Abenhaim Laser Analytica London School of Hygiene & Tropical Medicine 1 Questions Définitions

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

PARTAGER. Qualité de l air et santé. Symposium scientifique Mardi 13 octobre 2015 - Espace Scipion

PARTAGER. Qualité de l air et santé. Symposium scientifique Mardi 13 octobre 2015 - Espace Scipion PARTAGER Qualité de l air et santé Symposium scientifique Mardi 13 octobre 2015 - Espace Scipion SOMMAIRE P. 5 Editoriaux P. 10 Programme P. 12 L air facteur de vie, facteur de risque P. 14 Épidémiologie

Plus en détail

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique?

Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? Peut-on prédire la thrombose veineuse profonde par la clinique? TVP et algorithme de prédiction clinique - 1 Médiocre sensibilité et spécificité des signes et symptômes cliniques Utilité démontrée de la

Plus en détail

Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011

Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria. Michel Miguéres AART, janvier 2011 Des désensibilisations inhabituelles : le chat, Alternaria Michel Miguéres AART, janvier 2011 Allergènes répandus Pouvoir pathogène élevé Éviction difficile voire impossible ITS peut être considérée Quels

Plus en détail

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES PROFESSIONNELLES LIÉES AU BLÉ

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES PROFESSIONNELLES LIÉES AU BLÉ PATHOLOGIES RESPIRATOIRES PROFESSIONNELLES LIÉES AU BLÉ 7 Rencontres Rhône Alpines de FMC en Allergologie 20 septembre 2014 LYON H DHIVERT DONNADIEU Service de Pneumologie Hôpital Arnaud de Villeneuve

Plus en détail

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES

ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES ALLERGIE AUX VENINS D HYMENOPTERES QUI, COMMENT ET COMBIEN DE TEMPS DESENSIBILISER? JOËLLE BIRNBAUM UPRES EA 3287 Université de la Méditerranée Service Pneumo-alergologie Hôpital Ste Marguerite, Marseille

Plus en détail

L asthme en France en 2006 : prévalence, contrôle et déterminants

L asthme en France en 2006 : prévalence, contrôle et déterminants Institut de recherche et documentation en économie de la santé L asthme en France en 2006 : prévalence, contrôle et déterminants Anissa Afrite, Caroline Allonier, Laure Com-Ruelle, Nelly Le Guen Rapport

Plus en détail

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

La rhinite allergique

La rhinite allergique La rhinite allergique Pierre Scheinmann Guillaume Lezmi Service de Pneumologie et d Allergologie Pédiatriques Association Asthme et Allergies Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 XYZALL 0,5 mg/ml, solution buvable Flacon de 200 ml avec seringue pour administration orale (CIP : 376 538-7) UCB PHARMA SA lévocétérizine Liste II Date

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Très légère baisse des prix de l immobilier au niveau national au mois de décembre «Notre indice national est en très légère baisse de -2,67 points

Plus en détail

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale

Les services Cira Medical présentent : La santé mentale Les services Cira Medical présentent : La santé mentale La vie peut changer en un instant Quand cela arrive, avez-vous les. Informations Compétences Le soutien Pour minimiser les répercussions sur votre

Plus en détail

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009

INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN AND YOUTH PHYSICAL ACTIVITY August 14, 2009 ACTION INTERSECTORIELLE SUR L ACTIVITÉ PHYSIQUE CHEZ LES ENFANTS ET LES JEUNES Le 14 aôut, 2009 INTERSECTORAL ACTION ON CHILDREN

Plus en détail

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson

Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Stratégie diagnostique De l asthme du nourrisson Ain-Temouchent 08/Mai/2015. Groupe de pneumo-allergologie pédiatrique Société de pédiatrie de l ouest www.spo-dz.com societepediatrieouest@yahoo.fr GAAPP(Groupe

Plus en détail

Nature de la demande

Nature de la demande COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 septembre 2012 Nom : Modèles et références: Demandeur : Fabricant : Données disponibles

Plus en détail

La piscine pour ou contre

La piscine pour ou contre La piscine pour ou contre POUR!!! Jean-Christophe Dubus Unité de Pneumologie et Médecine Infantile, CRCM pédiatrique & CNRS, URMITE 6236 CHU Timone-Enfants et Hôpital Nord, Marseille Aucun conflit d intérêt

Plus en détail

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique

ANNEXE XXIII. Maladies en relation avec la pollution atmosphérique ANNEXE XXIII Maladies en relation avec la pollution atmosphérique Maladies respiratoires 1. Asthme Cette maladie, à composante génétique, est influencée par l'environnement. Le terrain allergique, génétiquement

Plus en détail

Economie de l'environnement

Economie de l'environnement Economie de l'environnement Fatih Karanl EconomiX-CNRS, Université Paris Ouest Nanterre la Défense E-mail: fkaranl@u-paris10.fr Web: http://economix.fr/fr/membres/?id=1294 2012-2013 1 / 20 Cours de M1

Plus en détail

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive

14/05/2010. Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009. Mortalité. Définition de la BPCO. Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive 5éme Journées Aurassiennes de Pneumo-phtisiologie Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease 2009 Définition de la BPCO Maladie respiratoire chronique définie par une obstruction permanente

Plus en détail

Rhino-conjonctivite allergique: épidémiologie. Rhinite : diagnostique différentiel

Rhino-conjonctivite allergique: épidémiologie. Rhinite : diagnostique différentiel La rhino-conjonctivite allergique Drsse Kramer Marie-Claire avec mes remerciements au Dr Taramarcaz Philip Allergologue 02.02.2011 épidémiologie 20 % de la population générale concernée! 50% non diagnostiqué

Plus en détail

PLAN. IgE AR et NON IgE AR ASTHME DU NOURISSON 3 PHENOTYPES. RA plus que la RNA

PLAN. IgE AR et NON IgE AR ASTHME DU NOURISSON 3 PHENOTYPES. RA plus que la RNA Immunothérapie allergénique: Personnaliser le phénotype pour cibler les indications Jocelyne JUST Groupe Hospitalier Trousseau La Roche-Guyon. Université paris6 26 rue du Dr A. Netter 75571 PARIS cedex

Plus en détail

Asthma Facts & Statistics

Asthma Facts & Statistics Asthma Facts & Statistics What is Asthma? Doctors define asthma as a "chronic inflammatory disease of the airways" that can cause any or all of the following symptoms: Shortness of breath Tightness in

Plus en détail

Bébé ou conduire, il va falloir choisir! Dossier de presse Mars 2011

Bébé ou conduire, il va falloir choisir! Dossier de presse Mars 2011 Bébé ou conduire, il va falloir choisir! Dossier de presse Mars 2011 L Association Santé Environnement France, qui rassemble aujourd hui près de 2 500 médecins en France, est devenue incontournable sur

Plus en détail

Allergie Diversification ou l histoire d un

Allergie Diversification ou l histoire d un Allergie Diversification ou l histoire d un G Putet Hopital de la Croix-Rousse - Hospices Civils de Lyon Université Claude Bernard Allergie Diversification ou l histoire d un Allergie Diversification ou

Plus en détail

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques

Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Dr Jean Charles BONNEAU ANGERS pollinarium 1 Pollinose- Aspects Cliniques et Thérapeutiques Qu est que la pollinose, son impact sur la santé & la société?

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE * Mars 2015 * Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD**

ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE * Mars 2015 * Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE Mars 2015 Claude MOLINA et Jacques GAYRAUD 1. Prévention de l allergie à l arachide par une consommation précoce chez l enfant 2. Asthme et Broncho-constriction

Plus en détail

CH14 STEREOISOMERIE DES MOLECULES ORGANIQUES IMPORTANCE DE LA STEREOCHIMIE DES MOLECULES THERAPEUTIQUES

CH14 STEREOISOMERIE DES MOLECULES ORGANIQUES IMPORTANCE DE LA STEREOCHIMIE DES MOLECULES THERAPEUTIQUES PARTIE COMPRENDRE CH14 STEREOISOMERIE DES MOLECULES ORGANIQUES IMPORTANCE DE LA STEREOCHIMIE DES MOLECULES THERAPEUTIQUES A - ISOMERIE POUR QUELQUES MEDICAMENTS Mélange racémique : mélange équimolaire

Plus en détail