Les fichiers de gestion internes des

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les fichiers de gestion internes des"

Transcription

1 Dossier Prospection politique : le guide pratique de la cnil Le blog, un outil à manier prudemment en campagne e Les recommandations de la CNIL visent à protéger la vie privée et la liberté des citoyens. Elles s appuient notamment sur la loi du 6 janvier 1978 (dite «Informatique et Libertés») modifiée par la loi du 6 août 2004 et la loi pour la confiance dans l économie numérique du 21 juin La CNIL a publié le 5 octobre 2006 les règles à respecter lors des opérations de prospection e, constituant un guide pratique bien utile pour les candidats. Les fichiers de gestion internes des entreprises, des administrations et collectivités locales ne peuvent en aucun cas être utilisés à des fins de prospection politique (Art du code pénal - 5 ans d emprisonnement euros d amende). la prospection par ing La liste e peut être utilisée à condition de ne pas faire de tris sur la base de la consonance des noms ou du lieu de naissance. née l invitant, par exemple, à entrer en contact avec le parti, l élu ou le candidat. Ce message doit préciser que les coordonnées de la personne parrainée sont effacées à l issue de cette opération ainsi que l identité de la personne (le parrain) qui a transmis au parti, à l élu ou au candidat les coordonnées de la personne démarchée. Le parti politique, le candidat ou l élu est responsable la gestion des fichiers d adhérents et sympathisants Toute personne doit être informée, en cas de recueil de données la concernant (exemple : bulletin d adhésion) de la finalité de ce recueil, des destinataires et des modalités d exercice de leur droit d accès, de rectification et de radiation. L accès aux fichiers et la communication éventuelle des listes d adhérents doit être réservé aux responsables des partis et aux personnels administratifs. Possible ou risqué? Le député-maire organise depuis plusieurs années un «chat» (dialogue sur Internet) sur Internet ou un rendez-vous «Allo M. le Maire». Peut-il continuer en période pré-e? Le maire signe l éditorial du site internet municipal de la ville où il se présente aux élections législatives ou municipales. Peut-il continuer en période pré-e? Le blog est un site internet simplifié permettant aux internautes de publier une réaction à un article. Le blog crée une proximité avec les internautes, mais pose plusieurs problèmes en campagne e : il expose le candidat au risque de diffamation (le responsable du site est responsable même si ce n est pas lui qui tient des propos diffamatoires), l hébergement sur un site gratuit recourant à de la publicité reste toujours risqué Le problème des «blogs spontanés de soutien» à un candidat présente également un risque (voir «possible ou risqué?»). Notre recommandation est d utiliser un blog modéré, où un administrateur valide les contenus et les réactions avant leur mise en ligne, avec un hébergement payant. Il est plus prudent de suspendre ce type de service pendant la campagne e. Rien ne le lui interdit formellement, dès l instant où l éditorial n est pas politique. Les fichiers commerciaux peuvent être utilisés si une information claire et transparente des personnes a été donnée avant l utilisation de leurs données à ces fins et à l occasion de l envoi des messages politiques. En pratique, les fichiers d ing actuellement disponibles sur le marché sont essentiellement des fichiers «d opt in commercial». La CNIL recommande donc que les prestataires qui louent ces fichiers à des fins de prospection politique adressent aux internautes concernés un courriel pour les en informer et leur permettre de s opposer, si elles le souhaitent, à cette utilisation. Lors de la réception des messages, il faut informer les personnes prospectées sur l origine du message, le fait que le parti, le candidat ou l élu ne dispose pas de leur adresse mais a recours à un prestataire et enfin sur la possibilité de refuser à tout moment de recevoir ces messages politiques. Le parrainage est autorisé mais un seul et unique message doit être envoyé à la personne parrai- de l opération et doit donc s assurer que le fichier loué est conforme à la loi et déclarer ces opérations à la CNIL (télédéclaration simplifiée en référence à la norme n 34). Des mesures de sécurité doivent être mises en œuvre comme des contrôles d accès logiques (codes d accès et mots de passe individuels) et le cryptage des données en cas de transmission de fichiers par internet. Il y a exonération de déclaration pour les fichiers des membres ou des personnes qui entretiennent des contacts réguliers dans le cadre de l activité politique et télédéclaration simplifiée pour les fichiers de contacts occasionnels, sites internet, blogs, fichiers de communication politique. Enfin, les fichiers de portables pour de la prospection politique par SMS sont à proscrire. Le SMS reste autorisé (et bien pratique!) pour les membres, adhérents ou sympathisants. guide pratique de la CNIL à l intention des partis politiques, téléchargeable sur La ville peut-elle lancer une nouvelle version de son site Internet en 2007 si son maire est candidat? La ville peut-elle lancer un «chat» avec le maire quelques semaines avant le scrutin si le maire est candidat à la mairie ou aux législatives? De nombreux «blogs spontanés de soutien à un candidat» fleurissent Le candidat doit-il les intégrer dans son compte de campagne? Peut-on citer des articles de presse sur le site ou le blog du candidat? Le candidat peut-il mettre en place un numéro vert (appel gratuit) pendant les trois mois précédant le scrutin? Un élu peut-il utiliser son adresse électronique d élu (exemple : pendant la campagne e? Un «expert» bénévole aide le candidat à créer son site Internet. Le coût du site doit-il être réintégré dans les comptes de campagne? Un candidat peut-il proposer sur son site un système de soutien financier avec paiement par carte bancaire? Un candidat peut-il héberger son site chez un fournisseur gratuit? Un candidat peut-il acheter des mots-clés sur Google? (exemple : achat du nom des ses compétiteurs ) OUI, dès l instant où le site ne met pas en valeur le candidat, même s il est judicieux de ne pas l ouvrir en pleine campagne e. NON, le lancement d un tel service est de nature à mettre en valeur le candidat avec un dispositif financé par la collectivité. NON, si les blogs sont différents et réellement spontanés, ils n engagent pas le candidat. NON, toute citation est soumise à autorisation. Seul un lien avec ouverture de fenêtre nouvelle est autorisé. NON, ce dispositif étant assimilé à une démarche publicitaire. NON, il doit utiliser une adresse personnelle. Ceci peut être risqué. Mieux vaut avoir une facture, même faible, d un prestataire. OUI, mais les citoyens doivent s engager à utiliser un moyen de paiement personnel (pas de carte d entreprise). En théorie, OUI dès l instant où tous les autres candidats ont accès au même service. En pratique, mieux vaut une facture au dossier. NON, cela est assimilé à de la publicité et devient interdit pendant les 3 mois précédant le scrutin. Un parlementaire dispose d un site financé avec le budget informatique mis à la disposition de chaque député. Peut-il l utiliser pendant sa campagne? NON, son site parlementaire ne doit évoquer que son activité au Parlement et il doit se créer un autre site ou blog de campagne. page 8 Gestion Relation Citoyen n 2 9

2 Dossier Le calendrier 12 mois avant La période de comptabilisation des dépenses et des recettes pour les élections législatives de juin 2007 s ouvrira donc le 1 er juin Dépenses à prendre en compte dans le compte de campagne Réalisation et hébergement du site Internet Attention aux blogs et sites gratuits, attention aux bénévoles «experts». Campagne de SMS L activité du site Internet municipal ou parlementaire n est pas concernée dès l instant où il n y a pas mise en valeur d un candidat. Référence dans le code L Dans le cadre des dépenses es, la période prise en compte est «l année précédant le 1er jour du mois d une élection jusqu à la date du tour du scrutin où l élection a été acquise». (article L.52-4) Rappel : si la campagne e donne lieu à utilisation de moyens pris en charge par une collectivité (ex. : ligne téléphonique dans la permanence d un député sortant prise en charge par l Assemblée nationale, utilisation du site Internet parlementaire financé par l Assemblée nationale), il convient que le candidat REMBOUR- SE à l Assemblée les dépenses et les affecte dans son compte de campagne 6 mois avant Pendant les six mois qui précèdent le premier jour du mois dans lequel commence l élection (le 1 er octobre 2006 pour les élections présidentielles et le 1 er septembre 2007 pour les élections municipales). Promotion de l action de la collectivité (bilan de mandat) Le fonctionnement normal d un site municipal, y compris son ouverture, reste possible, dès l instant où : - il n y a pas de publication du bilan de l équipe ou du maire. - il n y a pas de mise en valeur particulière de l action d un candidat. => règles de prudence et de bon sens Référence dans le code L alinéa 2 A compter du premier jour du sixième mois précédant le mois au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d une collectivité ne peut être organisée sur le territoire des collectivités intéressées par le scrutin. Rappel : le candidat peut en revanche naturellement faire un bilan de son action sur son site de campagne, mais ne doit dans ce cas bénéficier de moyens logisitiques mis à sa disposition par la collectivité, une société d économie mixte, un établissement public ou une entreprise délégataire d un service public ou une association liée à ces personnes morales de droit public. 3 mois avant (1 er mars 2007 pour les élections législatives et 1 er décembre 2007 pour les élections municipales sauf modification du calendrier) Internet n est pas considéré comme une publicité commerciale 1 mais il faut éviter : - l achat de mots-clés sur Google - l achat de bandeaux publicitaires - le référencement payant sur les moteurs de recherche - l hébergement sur des sites gratuits ayant recours à de la publicité. L alinéa 1 «Pendant les trois mois précédant le premier jour du mois d une élection et jusqu à la date du tour de scrutin où celle-ci est acquise, l utilisation à des fins de propagande e de tout procédé de publicité commerciale par la voie de la presse ou par tout moyen de communication audiovisuelle est interdite.» 1 jugement du Conseil d Etat (Elections municipales de Rodez (8 juillet 2002) La veille du scrutin (à partir de 0 heure) Diffusion de tout contenu pendant cette période (web, journal électronique...) En clair, il ne faut plus modifier les contenus du site le vendredi soir à 23h59 et ne plus envoyer de newsletters. Le site peut cependant rester en ligne. Attention aux blogs, car un internaute pourrait poster une réaction assimilée à de la propagande. Conseil : si le blog n est pas modéré, fermer la fonction contributive. Le jour du scrutin (jusqu à la fermeture du dernier bureau de vote) Diffusion de résultats, même partiels Rappel : il ne faut plus modifier les contenus du site le vendredi soir à 23h59. Le site peut être remis à jour à partir de la fermeture du dernier bureau de vote. Rappel : les adresses électroniques des internautes abonnés à une newsletter ne peuvent être conservées sans leur accord au delà du scrutin. Article L49 (Loi nº du 13 décembre 1985 art. 22 Journal Officiel du 14 Décembre 1985) (Loi nº du 21 juin 2004 art. 2 V Journal Officiel du 22 juin 2004) Il est interdit de distribuer ou faire distribuer, le jour du scrutin, des bulletins, circulaires et autres documents. A partir de la veille du scrutin à zéro heure, il est interdit de diffuser ou de faire diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique tout message ayant le caractère de propagande e. Article L «En cas d élections générales, aucun résultat d élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication audiovisuelle ( ) avant la fermeture du dernier bureau de vote ( ).» Le gendarme des élections : la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques La Commission a été créée par la loi n du 15 janvier 1990 relative à la limitation des dépenses es et à la clarification du financement des activités politiques. Elle a été mise en place le 19 juin Commission administrative indépendante, son rôle est désormais considérable. Le rôle de la commission est de contrôler les comptes de campagne des candidats aux élections présidentielles, européennes, législatives, régionales, cantonales, municipales, territoriales et provinciales (0utre-Mer) dans les circonscriptions de plus de 9000 habitants. Pour exercer sa mission, la Commission peut demander à des officiers de police judiciaire de procéder à toute investigation jugée nécessaire pour l exercice de sa mission (article L ). La Commission approuve, réforme, ou rejette les comptes examinés. Elle saisit le juge de l élection lorsque le compte de campagne a été rejeté, n a Regis LAMBERT Secrétaire Général de la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques participe aux travaux du Club Moderrnier la Vie Le club moderniser la vie pas été déposé ou déposé hors-délai ou s il fait apparaître après réformation un dépassement du plafond des dépenses es (article L.118-3). Elle transmet enfin au procureur de la République compétent tout dossier pour lequel des irrégularités de nature à contrevenir aux dispositions des articles L.52-4 à L et L du Code auraient été relevées (notamment pour les infractions en matière de don et pour des dépenses pouvant être qualifiées d «achat de suffrage» faisant encourir des peines pouvant aller jusqu à deux ans de prison (article L.106 et article L.108). Elle arrête le montant du remboursement forfaitaire dû par l État et fixe, dans tous les cas où un dépassement du plafond des dépenses es a été constaté, une somme égale au montant du dépassement que le candidat est tenu de verser au Trésor Public (article L.52-15). Le Club a été fondé en 2005 par localeo, TEAMNET et INFORM ELU. Il est présidé par Jean-Paul FABBIANI. Au fil des mois, le Club est devenu un lieu de rencontre et d échanges apprécié entre les acteurs du changement dans le monde territorial : collectivités locales pionnières dans les chantiers de modernisation de leur fonctionnement et sociétés offrant des solutions innovantes. Chaque mois, un petit déjeuner permet d aborder un sujet : les moyens de paiement dans les collectivités, améliorer l accueil des citoyens dans les collectivités locales, les outils de conduite du changement Deux séminaires ont été également organisés par le Club en 2006 et de nombreuses manifestations sont prévues en En quelques mois, près de 450 élus, cadres territoriaux ou collaborateurs de cabinet ont fréquenté le Club Moderniser la Vie Blog du club : page 10 Gestion Relation Citoyen n 2 11

3 Créez votre tv municipale en trois clics! Une vague d innovations technologiques est en train de révolutionner la diffusion de contenus vidéo sur Internet. La vidéo est particulièrement adaptée à la communication municipale par sa proximité, sa réactivité et l absence du problème des droits. La vidéo sur Internet n était pas simple, jusqu à ces derniers mois. Côté internautes, pour visionner votre film, il fallait procéder au fastidieux téléchargement d un «player» car, vous l aurez remarqué, vous n avez jamais la bonne version de Real Player, Windows Media Player ou QuickTime! Côté éditeur, c était pire : il fallait «encoder» votre programme à l aide d un puissant ordinateur connecté à une ligne à haut débit, ce qui prenait plusieurs heures et ce pour chacun des formats choisis! Résultat : 3 à 4 heures de travail pour diffuser 15 minutes de vidéo! Oubliez tout cela, grâce à des solutions technologiques nouvelles, apportées par de nouveaux acteurs. localeo a investi dans Wevod, jeune société française qui propose un service dont la simplicité est spectaculaire. Jugez plutôt : vous encodez en quelques secondes tout contenu vidéo, quelle que soit sa taille ou sa source (d une camera professionnelle ou même de votre téléphone!) et ce contenu se trouve automatiquement en ligne sur votre site internet, sur un podcast et bientôt en téléphonie 3G. Si vous voulez intégrer cette vidéo dans un article sur votre site Internet, un simple copier-coller suffit! L internaute, de son côté, peut lire la vidéo sans avoir à télécharger un «player» dès l instant où son navigateur supporte le FLASH, ce Page 12 Gestion Relation Citoyen n 2 qui est le cas de 98 % des navigateurs en service dans le monde. Pour une collectivité, les usages sont nombreux. On peut donner quelques exemples : Reportages sur la vie de la commune ou des associations, montrant de nouvelles réalisations, le débat budgétaire au conseil municipal, des initiatives intéressantes des associations. Messages d urgence : un évènement grave survient dans la commune et le maire souhaite s adresser aux habitants. Son intervention est enregistrée et diffusée quelques minutes plus tard. Un flash par mail ou SMS invite les habitants à visionner l intervention de leur maire. TV-conseil de la Jeunesse : les jeunes réalisent eux-même des reportages sur les travaux du conseil de la Jeunesse ou sur la ville. Visite virtuelle de l Hôtel de Ville ou de sites remarquables de la commune. TV-Emploi : la mairie propose gratuitement aux demandeurs d emploi d enregistrer et de diffuser leur CV vidéo. «la Ville de Rosny-sous-Bois a été la première collectivité en Europe à diffuser un podcast video quotidien. Les habitants de la région visionnent ainsi un journal local sur leur baladeur MP3, par exemple dans les transports en commun.» Questions - réponses Une ville peut-elle diffuser ses vidéos sur un serveur «gratuit», type YouTube? Est-il intéressant de faire du «direct» (exemple : conseil municipal)? Quel est l intérêt pour une ville de créer un podcast? Doit-on disposer d une caméra professionnelle et quelles sont les contraintes? Quel est le coût d une plate-forme de diffusion vidéo comme celle de Wevod distribuée par localeo? Peut-on faire du montage ou ajouter des titres, de la musique? Quel matériel télécom ou informatique est nécessaire pour l utilisation de la plateforme Wevod? NON, ce type de service s adresse aux particuliers pour des vidéos personnelles, mais n est pas adapté pour une ville qui a besoin d une garantie de qualité. Les serveurs gratuits dégradent la qualité de diffusion en fonction du trafic et peuvent retirer sans condition vos vidéos publiées. NON, la vidéo en direct, sauf événements très exceptionnels, est peu intéressante au regard des coûts et de l infrastructure nécessaire. Mettre en ligne un conseil municipal dans les heures qui suivent sa tenue est largement suffisant. Les internautes préfèrent regarder les vidéos quand ils veulent et où ils veulent, notamment sur leur ordinateur ou balladeur. Le podcast est idéal pour une publication à périodicité irrégulière. L internaute s abonne à votre programme et, dès qu une nouvelle video est publiée, la reçoit sur son PC ou son balladeur MP3. Il peut ainsi la visionner quand il veut. NON, tout contenu vidéo est géré, même d une webcam. L idéal est une bonne camera amateur numérique avec enregistrement sur disque dur. Le principal est, comme toujours, d avoir un bon éclairage et une bonne qualité de son. Selon la taille de la ville et la volumétrie des contenus, l abonnement à la plate-forme est de l ordre de 5 à HT par an. OUI, naturellement. Il suffit de faire un montage avec un logiciel type imovie sur Mac ou Movie Maker sur PC. Aucun. La plate-forme est entièrement accessible via le Web et il suffit d un PC ou Mac connecté à Internet. La vidéo va devenir le contenu-clé sur Internet Le rachat du site de diffusion de vidéo YouTube par Google, pour 1,65 milliard de $ le 9 octobre 2006 a mis au jour une évidence : Internet sera la télévision de demain. Une télévision qui contient des millions de programmes et dont le réseau de diffusion ne dépend plus d une infrastructure lourde type satellite, câble ou relais hertziens. Plusieurs villes ont déjà compris ces enjeux et ont lancé leur télévision municipale : Asnières-sur-Seine, Rueil-Malmaison, Boulogne-Billancourt, Corbeil-Essonnes, Grenoble... Fontenay-sous-Bois ou Rosny-sous-Bois ont même un podcast vidéo. 13

4 Sms : un outil de communication au service des villes Le SMS est devenu en quelques années le moyen de communication écrit le plus utilisé en France avec près de 15 milliards de SMS échangés en 2006, soit 30 messages par mois et par personne, chiffre qui monte à 80 chez les jeunes! S il met à mal l orthographe, le SMS présente de nombreux avantages : il est «non intrusif», économique (25 fois moins cher qu un courrier postal 1 ) et efficace. Pour une collectivité locale, le SMS peut être utilisé à plusieurs fins : SMS d alerte individuelle : envoi d un message aux parents d un enfant absent à l école ou d un lecteur n ayant pas rendu un livre à la bibliothèque. SMS d alerte collective : envoi d un message aux parents en cas de retard d un transport scolaire, d informations du centre de loisirs dans lequel se trouve leur enfant. SMS d informations municipales informant les citoyens d une manifestation locale. fichiers publics de numéros de portables et l envoi d un SMS ne garantit pas que le destinataire le lira. Le SMS n est dans ce cas qu un complément utile. Le SMS est un outil bien adapté à la communication municipale à condition de respecter les règles rappelées dans notre tableau et de bien cibler les destinataires. L ANPE triple l efficacité de ses convocations en utilisant le SMS SMS entrants, permettant au citoyen de signaler un problème ou de poser une question simple, si la ville dispose d une plate-forme Gestion Relation Citoyen. Questions - réponses Comment se procurer des fichiers de numéros de portables? Est-il possible d inscrire les parents (crèche, école, centre de loisirs) à partir du numéro enregistré dans leur dossier? Comment envoyer plusieurs milliers de SMS? Quel est le coût d un envoi par SMS? En matière d alerte, rappelons cependant que le SMS ne peut à lui seul gèrer les plans de prévention de risques naturels, type innondation : en effet, il n y a pas de Vous devez constituer votre propre fichier car il existe peu de fichiers commercialisés et la loi vous oblige à recueillir le consentement préalable du citoyen («opt-in»). En pratique, le mieux est d inciter les citoyens à s inscrire volontairement sur le site internet de la ville ou en remplissant une fiche proposée à l accueil de votre mairie. Oui, mais il faut préciser, au moment du recueil du numéro de portable, l usage qui en sera fait par la collectivité La collectivité doit s abonner à une plate-forme d émission de SMS, accessible par Internet, permettant de diffuser des SMS à des listes d inscrits. Ce type de plate-forme peut diffuser plusieurs centaines de SMS en quelques secondes. Outre l abonnement à la plate-forme (environ 125 HT par mois), le coût d envoi est de 0,10 à 0,15 TTC par SMS émis. Dans le cadre du plan de mobilisation pour l emploi des jeunes, l ANPE a décidé de tester, au cours de l été 2006, une communication par SMS dans le bassin d emploi de Dunkerque, auprès des chômeurs de moins de 25 ans. D après les responsables de l ANPE, 80 % des jeunes contactés se sont présentés au rendez-vous contre seulement 30 % lors d une convocation par courrier. Le directeur délégué de l ANPE a également souligné le gain de temps ainsi que l économie réalisée par rapport au coût d un courrier papier. OFFRE D ESSAI Testez gratuitement la plate-forme SMS de localeo pendant 30 jours avec un pack de 100 SMS offerts. Offre réservée aux collectivités locales ou élus. Pour en bénéficier, envoyez un courriel à : ou appelez le Mieux vous former est notre métier France Action Locale est un organisme spécialisé dans la formation des élus et des fonctionnaires territoriaux. L offre de France Action Locale est unique et repose sur une vraie connaissance du paysage local. La liste de formations proposées est très complète et leur mode d exécution extrêmement souple : inter, intra, formations en ligne. Nous proposons ainsi un programme de formation original intitulé Public Performance, qui permet aux collectivités de saisir l opportunité des nouvelles technologies pour faire évoluer leur méthode de travail. France Action Locale est également précurseur dans le domaine de la formation en ligne pour les élus locaux, et propose un grand nombre de modules de formation à distance, bâtis sur un modèle pédagogique unique, permettant un apprentissage progressif en toute convivialité. France Action Locale, filiale du Groupe Demos, satisfait aux prescriptions de la loi du 12 juillet 1972 pour la formation des agents et est agréée par le ministère de l intérieur pour la formation des élus locaux en application de la loi du 3 février Quel matériel telecom ou informatique est nécessaire pour l utilisation d une plate-forme d envoi de SMS? Aucun. La plate-forme est entièrement accessible via internet et il suffit d un PC ou Mac connecté à internet. Aucun coût telecom autre que celui de la connexion internet n est à prévoir. 1 Le coût de revient d un courrier postal sortant d une administration est, selon plusieurs études, de 2,40, incluant affranchissement et coût de traitement du «parapheur» 23, rue de Saint Pétersbourg Paris Tel : Fax : page 14 Gestion Relation Citoyen n 2

5

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

COMMENT ENVOYER UN EMAILING?

COMMENT ENVOYER UN EMAILING? L e-mailing est l équivalent électronique du marketing direct, consistant à prospecter et/ou fidéliser ses clients, via l émission groupée et automatique de courriels (emails). L e-mailing montre un peu

Plus en détail

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE

LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE LES GUIDES DE LA CNIL LES ASSOCIATIONS EDITION JUIN 2005 COMMISSION NATIONALE DE L INFORMATIQUE E T D E S L I B E R T É S Sommaire L INFORMATION DES PERSONNES FICHÉES page 2 LES INFORMATIONS QUI PEUVENT

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation NordNet 111, rue de Croix BP 60985 59510 HEM France Pour toutes questions, veuillez nous contacter au : (appel gratuit depuis un poste fixe, sous réserve des tarifs pratiqués par

Plus en détail

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL CONGRÈS EXTRAORDINAIRE 2014 ÉLECTION DU PRÉSIDENT DE L UNION GUIDE ÉLECTORAL 29 août 2014 INTRODUCTION La Haute Autorité de l Union a été élue à l occasion du Bureau politique du 22 janvier 2014 dont le

Plus en détail

Sites internet des collectivités, Web 2.0 et communication en période préélectorale

Sites internet des collectivités, Web 2.0 et communication en période préélectorale AGVF Sites internet des collectivités, Web 2.0 et communication en période préélectorale Anne CANTERO Docteur en droit Avocate associée 1 Présentation du cabinet d avocats Le cabinet Caprioli & Associés

Plus en détail

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin

Les photographies individuelles des élèves «Chacun a droit au respect de sa vie privée.» La circulaire N 2003-091 DU 5-6-2003 parue au Bulletin Publier des photos d élèves sur l internet Publier des photographies d élèves mineurs sur l internet doit toujours se faire avec l accord des parents. Ce document fait le point sur le sujet et fournit

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION A L ATTENTION DES ASSOCIATIONS

GUIDE D UTILISATION A L ATTENTION DES ASSOCIATIONS DIRECTION DES FINANCES Dépôt en ligne des dossiers de demande de subvention GUIDE D UTILISATION A L ATTENTION DES ASSOCIATIONS Pour toute question relative au dépôt de votre dossier en ligne : mail à :

Plus en détail

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES 1/ La mention de l indemnité sur les conditions générales de vente (CGV) et les factures et son versement en cas de retard sont-ils

Plus en détail

Editeurs de logiciels. Votre guide SMS

Editeurs de logiciels. Votre guide SMS Votre guide SMS SMS et logiciels Les éditeurs de logiciels intègrent de plus en plus le SMS dans leurs produits, notamment pour permettre l envoi d alertes, de rappels de rendez-vous ou encore de notifications.

Plus en détail

dance concours professeur école salle de spectacle site web documentaire éditeur auteur internet data base ... le monde de la danse...

dance concours professeur école salle de spectacle site web documentaire éditeur auteur internet data base ... le monde de la danse... idancedb internet dance data base spectacle festival concours professeur école site web documentaire salle de spectacle éditeur auditionfilm magazine stage auteur... le monde de la danse...... affichez

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

Accueil Jeunes 11-17

Accueil Jeunes 11-17 République Française Ville de SaintCloud Pôle Petite enfance, Education, Jeunesse Présentation Accueil Jeunes 1117 Dossier administratif L accueil jeunes 1117 est une structure d accueil, située au 7 bis

Plus en détail

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS

FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS FRANCE RETOUR ACCUEIL STATUTS présentés et adoptés par l Assemblée Constituante du 15 septembre 2015 Article 1er - Nom Le 15/09/2015, il est fondé une Association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

DU Endoscopie. Guide d utilisation. chirurgicale. Diplôme Universitaire d Endoscopie Chirurgicale

DU Endoscopie. Guide d utilisation. chirurgicale. Diplôme Universitaire d Endoscopie Chirurgicale DU Endoscopie chirurgicale Guide d utilisation Bienvenue sur le site d E-learning spécialisé dans l Endoscopie Chirurgicale www.master-surgical-endoscopy.eu SOMMAIRE L inscription...3 Création des identifiants...

Plus en détail

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010 Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing?.. 22 avril 2010 Un objectif Développer la compétitivité des entreprises par un meilleur usage des Technologies de l information et de la

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

AIDES EN MATIERE D AGRICULTURE. Investissements de création ou de modernisation pour les fermes auberges

AIDES EN MATIERE D AGRICULTURE. Investissements de création ou de modernisation pour les fermes auberges Ce dossier est à adresser à : Monsieur Nicolas ROULY Président du Département de Seine-Maritime Hôtel du Département DEE/SAP Quai Jean Moulin CS 56101 76101 ROUEN CEDEX 1 AIDES EN MATIERE D AGRICULTURE

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES.

CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. DQ- Version 1 SSR Saint-Christophe CHARTE D UTILISATION DU SYSTÈME D INFORMATION ET EN PARTICULIER DES RESSOURCES INFORMATIQUES. I] INTRODUCTION L emploi des nouvelles technologies nécessite l application

Plus en détail

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi :

Vous aussi, ne passez pas à côté de cet outil pour dynamiser votre activité. Voici donc plusieurs avantages qui vous expliquent pourquoi : Les Avantages de la Vidéo pour votre Communication Le Développement des nouvelles technologies, et la démocratisation des équipements numériques depuis plusieurs années, réduit les coûts de production

Plus en détail

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants

Règlement intérieur. de l Union des Démocrates et Indépendants Règlement intérieur de l Union des Démocrates et Indépendants TITRE I - LES ADHERENTS Article 1 : Adhésions, cotisations et dons Les demandes d adhésion sont adressées soit aux fédérations, soit aux personnes

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

HPCBIG DATASIMULATION

HPCBIG DATASIMULATION INNOVATION BY SIMULATION SIMULER POUR INNOVER le rendez-vous international The international meeting HPCBIG DATASIMULATION 23 & 24 juin/june 2015 ECOLE POLYTECHNIQUE PALAISEAU - FRANCE www.teratec.eu DOSSIER

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses

Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Nouvelle version du site internet www.inrs.fr Questions / réponses Créé en 1998, le site Internet de l INRS est aujourd hui le site de référence dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail.

Plus en détail

La protection des données personnelles

La protection des données personnelles La protection des données personnelles Limites légales et moyens de protection Intervenants Delphine PRAMOTTON, Ingénieur, Ernst & Young Philippe WALLAERT, Avocat, Morvilliers Sentenac 22 novembre 2005

Plus en détail

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com

Déclaration simplifiée à la CNIL. www.data-mobiles.com Déclaration simplifiée à la CNIL Informatique embarquée www.data-mobiles.com 2 La déclaration simplifiée à la CNIL se fait en se connectant sur le site de la CNIL : http://www.cnil.fr Pour faire votre

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE ======================================= Fixant le régime de la Communication Audiovisuelle

CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE ======================================= Fixant le régime de la Communication Audiovisuelle 1 CONSEIL NATIONAL DE LA COMMUNICATION AUDIOVISUELLE ======================================= LOI N 91-1001 DU 27 DECEMBRE 1991 Fixant le régime de la Communication Audiovisuelle 2 REPUBLIQUE DE COTE D

Plus en détail

L AVENIR MULTI MÉ DIA

L AVENIR MULTI MÉ DIA L AVENIR MULTI MÉ DIA INFORMER, ALERTER, RECRUTER, FIDÉLISER... Vos options sont multiples. XCITE est le partenaire idéal pour répondre à vos besoins en vous proposant une gamme de produits et de solutions

Plus en détail

Le droit d opposition à être sollicité

Le droit d opposition à être sollicité Le droit d opposition à être sollicité Comment en informer les personnes? Quand leur permettre de l exercer? Etienne Drouard Avocat à la Cour edrouard@morganlewis.com 01 53 30 43 00-06 07 83 33 81 Morgan,

Plus en détail

Principes. Calendrier. Des outils web pour les campagnes municipales 2014. Pour des outils web et une assistance personnalisée

Principes. Calendrier. Des outils web pour les campagnes municipales 2014. Pour des outils web et une assistance personnalisée Des outils web pour les campagnes municipales 2014 Principes u des sites pour tous u les mêmes fonctionnalités pour tous les sites u la différence de niveau de prestation se fera en fonction de la qualité

Plus en détail

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS

CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS CAMPAGNES MARKETING MOBILE LES SMS POUR LES PROFESSIONNELS Table des Matières Table des matières 1. DEUX TYPES DE CAMPAGNES SMS... 3 1.1. ALERTE INFORMATIONS SUR LES MANIFESTATIONS... 3 1.2. LE COUPONING...

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Créer son adresse email

Créer son adresse email Rappel sur le courriel Une adresse courriel (ou email) est toujours composée de la manière suivante : Utilisateur@site.domaine @ : arobase touche Alt Gr + à.fr ;.com etc Qu est ce qu un Webmail? Un webmail

Plus en détail

conditions générales de vente de l Exclusivité mobile francetvpluzz

conditions générales de vente de l Exclusivité mobile francetvpluzz SOLUTIONS VISIBILITÉ SOLUTIONS EFFICACITÉ SOLUTIONS SÉCURITÉ SOLUTIONS NOUVELLES ÉCRITURES ARCHITECTE DE SOLUTIONS campagnes 2014 conditions générales de vente de l Exclusivité mobile francetvpluzz Conditions

Plus en détail

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel

Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles. I. Les conditions de licéité des traitements de données à caractère personnel Fiche pratique n 22: la protection des données personnelles Savoir protéger vos données personnelles dans le monde d aujourd hui est primordial. Sachez que la loi vous offre des droits spécifiques que

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association Statuts de l association «le Cirque du vent, crèche associative» 1/8 Statuts de l association «le Cirque du vent, crèche associative» Article premier : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-213

Décision du Défenseur des droits MLD-2015-213 Paris, le 4 septembre 2015 Décision du Défenseur des droits MLD-2015-213 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

QU EST-CE QUE COACHING AVENUE? LES ATOUTS DE COACHING AVENUE

QU EST-CE QUE COACHING AVENUE? LES ATOUTS DE COACHING AVENUE QU EST-CE QUE COACHING AVENUE? Le portail Coaching Avenue est l outil de webmarketing (marketing sur internet) des coachs et consultants en accompagnement du changement. Coaching Avenue facilite la promotion

Plus en détail

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées

Règlement sur les normes d accessibilité intégrées sur les normes d accessibilité intégrées s de chaque conseil scolaire Date d entrée 2013 Établissement de politiques en matière d accessibilité Le conseil élabore, met en œuvre et tient à jour des politiques

Plus en détail

Charte rédactionnelle du journal d information de la commune de Woluwe-Saint-Pierre

Charte rédactionnelle du journal d information de la commune de Woluwe-Saint-Pierre Charte rédactionnelle du journal d information de la commune de Woluwe-Saint-Pierre Préambule : Le journal d informations de la commune de Woluwe-Saint-Pierre se veut un acteur social important qui offre

Plus en détail

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers

La Cnil et le Chu de Poitiers. 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers La Cnil et le Chu de Poitiers 15/02/2012 : Jean-Jacques Sallaberry Présentation CNIL - CHU Poitiers 1 La Cnil et le CHU de Poitiers Sommaire La Loi «Informatique et Libertés» La CNIL Les Mots clés Les

Plus en détail

ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité

ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité ecommerce Pratique.info : une mine d opportunités pour gagner en visibilité Vous proposez des produits ou des services destinés aux e-commerçants? Pragmatique, pédagogique, le portail e-commerce Pratique,

Plus en détail

Sur le web Portail Bulletin Vigiexpress Bulletin VigieRT Génération-RHRI Vidéo promotionnelle. Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1

Sur le web Portail Bulletin Vigiexpress Bulletin VigieRT Génération-RHRI Vidéo promotionnelle. Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1 Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 Sur le web Portail Bulletin Vigiexpress Bulletin VigieRT Génération-RHRI Vidéo promotionnelle Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1 Table des

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR CLIENT MAC OS X MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre ordinateur. Une fois l installation terminée, le

Plus en détail

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle

Année 2016. Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Année 2016 Dossier de demande de subvention de fonctionnement et/ou exceptionnelle Pour les subventions de fonctionnement : date limite de dépôt : 31 Octobre 2015 Pour les subventions exceptionnelles :

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI. dmp.gouv.fr PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE BROCHURE D INFORMATION PATIENT MON DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL ET MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association

Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Fiche actualisée le 27/02/2015 Le Traitement des Données Personnelles au sein d une Association Préambule Une association est naturellement amenée à regrouper des informations à caractère personnel sur

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL

PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL PARTIE I : La Loi Informatique et Libertés LIL Question n 1 : Quelles sont les situations professionnelles où vous êtes amenés à traiter de données confidentielles? Il existe plusieurs métiers où l on

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS La Présidente

CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS La Présidente CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS La Présidente A l attention du Pharmacien gérant de la Pharmacie à usage intérieur Paris, le 15 novembre 2012 Chère Consœur, Cher Confrère, Dans un courrier

Plus en détail

Le nouveau cadre des élections professionnelles

Le nouveau cadre des élections professionnelles Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles Information des personnels de direction des EPLE de l académie de LILLE Réunions de rentrée des

Plus en détail

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE

ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE ELECTIONS MUNICIPALES 2014 LISTE ELECTORALE Un candidat vient demander copie de la liste électorale. Quelle liste électorale doit-on lui fournir : celle qui est arrêtée au 10 janvier ou la liste avec les

Plus en détail

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B

L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B L influence des contextes éditoriaux et des marques médias sur la perception et la prescription de la publicité B to B OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE 2 Objectifs et méthodologie : les objectifs Objectifs :

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998)

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998) www.assistanteplus.fr PASSION D ASSISTANTE ON THE ROAD! MÉTIER AVOIR UNE BONNE E-RÉPUTATION CARRIÈRE VALIDER SES ACQUIS, C EST ÉVOLUER DÉVELOPPEMENT LE VERTRAPIDE & CLAIR 15 pages de conseils : Développenment

Plus en détail

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Au nom du peuple, La chambre des députés ayant adopté. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Titre Premier : Dispositions

Plus en détail

Cycle Communication de l Élu PARIS

Cycle Communication de l Élu PARIS L Institut Européen des Politiques Publiques Cycle Communication de l Élu PARIS Septembre - Octobre - Novembre - Décembre 2014-06/12 Médiatraining - 05/12 L Élu et les Réseaux Sociaux - 16/01 Prise de

Plus en détail

Pratiquons ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons ensemble. Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT -

Pratiquons ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons ensemble. Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - ensemble Outlook 2003 Support de notes - Pratiquons ensemble Outlook ensemble 2003

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Ce dossier est préparé pour aider votre association à formuler une demande de subvention auprès de la ville de Saint Rémy L honoré. Il vous appartient de le compléter et

Plus en détail

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical

Copropriété. Syndical en. Je veux entrer au Conseil Syndical Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions Je veux entrer au Conseil Syndical Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12 82 Fax : 01 40 30 12

Plus en détail

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD)

Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Mode d emploi du Bureau Virtuel (BV) à destination des étudiants en Formation À Distance (FAD) Inscrit(e) comme étudiant(e) à l Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, vous avez à votre disposition

Plus en détail

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil

Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil Règlement d Ordre Intérieur du service «Accueil Assistance» Remplacement de personnel dans les milieux d accueil A. Utilité Le Règlement d Ordre Intérieur proposé informe chaque partie des différents aspects

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS

Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS Consultation publique PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS PRESENTATION ET ETAT D AVANCEMENT DU PROJET PARL OMPI EXPERTS 2 Présentation et état d avancement du

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

Personne à contacter : Françoise LE GUERN

Personne à contacter : Françoise LE GUERN Mairie de Guingamp 1 place du Champ-au-Roy BP 50543 22205 GUINGAMP cédex Tél : 02 96 40 64 40 Fax : 02 96 44 40 67 Email : mairie@ville-guingamp.com Personne à contacter : Françoise LE GUERN SOMMAIRE 1

Plus en détail

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN

COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN COURRIER ELECTRONIQUE : LES REGLES DE L'OPT-IN 14/11/2008 Le courrier électronique est défini dans la loi pour la confiance dans l économie numérique, dite LCEN, du 21 juin 2004. Il s agit de «tout message

Plus en détail

Poll-O Guide de l utilisateur. Pierre Cros

Poll-O Guide de l utilisateur. Pierre Cros Poll-O Guide de l utilisateur Pierre Cros TABLE DES MATIÈRES Table des matières Table des matières 1 1 Créer un site sur Poll-o.fr 2 2 Configurer le site 2 3 Créer une enquête ou un vote 2 3.1 Ajouter,

Plus en détail

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux

Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux 11 février 2010 CONFERENCE IDC CLOUD COMPUTING Le Cloud dans tous ses états Le contrat Cloud : plus simple et plus dangereux Les bons réflexes pour entrer dans un contrat Cloud en toute sécurité Benjamin

Plus en détail

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»?

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION? HTTP://MARCHESPUBLICS-AQUITAINE.ORG Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/

Plus en détail

UNE ADRESSE SUR INTERNET

UNE ADRESSE SUR INTERNET DONNEZ À VOTRE COLLECTIVITÉ UNE ADRESSE SUR INTERNET TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR ÉDITO Pour être facilement identifiés par les internautes, les communes et les EPCI doivent apporter une grande attention

Plus en détail

GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES

GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES LES INFORMATIONS OBLIGATOIRES GUIDE DU BON USAGE DES BLOGS SCOLAIRES Considéré légalement comme un «service de communication au public en ligne», le site Web doit obligatoirement afficher des informations

Plus en détail

Un site Web performant p 3. Les moteurs de la réussite p 4

Un site Web performant p 3. Les moteurs de la réussite p 4 Un site Web performant p 3 Les moteurs de la réussite p 4 Fonctionnalités (en bref) p 5 Fonctionnalités (petit zoom sur les rubriques) p 6 Démo p 8-2 - Avec la FCGA, c est facile La Fédération vous propose

Plus en détail

www.subventionenligne.fr

www.subventionenligne.fr www.subventionenligne.fr Le téléservice qui facilite vos démarches! www.subventionenligne.fr Le téléservice qui facilite vos démarches! Un nouveau téléservice pour déposer des s de subvention en ligne?

Plus en détail

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Lorraine ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Une charte informatique définit les règles d utilisation du système d information (équipements, logiciels, messagerie, fichiers

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique

DOSSIER DE PRESSE. Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique DOSSIER DE PRESSE Bloctel, un service simple et gratuit pour protéger les consommateurs contre le démarchage téléphonique le 1 er juin 2016 Sommaire Une nécessité : protéger les consommateurs du démarchage

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

Guide d utilisation à l usage des familles

Guide d utilisation à l usage des familles Guide d utilisation à l usage des familles Pré requis : L utilisation du «Portail Famille» est optimisé pour «Mozilla Firefox» version 3.5 et supérieure. En effet, dans certains cas, l utilisation du navigateur

Plus en détail

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique

Financement électoral pour les candidats et les tiers. Contrôleur du financement politique Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

6/19/2014. Financement électoral pour les candidats et les tiers. Objectifs de la formation. 1. Documents importants

6/19/2014. Financement électoral pour les candidats et les tiers. Objectifs de la formation. 1. Documents importants Financement électoral pour les candidats et les tiers Contrôleur du financement politique 2014 Objectifs de la formation 1. Documents importants 2. Portée de la Loi sur le financement de l activité politique

Plus en détail

Les droits et devoirs des chefs d établissement

Les droits et devoirs des chefs d établissement Les droits et devoirs des chefs d établissement MODULE 1 Éléments de droit pénal général 1 re partie Cadre juridique et modalités d intervention du chef d établissement 2 e partie ÉLÉMENTS DE DROIT PÉNAL

Plus en détail

Conditions Générales de Vente des Pré-Home mobile

Conditions Générales de Vente des Pré-Home mobile Conditions Générales de Vente France Télévisions Publicité, Société anonyme au capital de 38 100 euros ayant son siège social à Boulogne-Billancourt (92100), 64/70, avenue Jean-Baptiste Clément, SIREN

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Année:. DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION AIDE A PROJET OU EVENEMENT D INTERET COMMUNAUTAIRE Nom de l association:.. Cadre réservé à l administration Date d arrivée du dossier à la Communauté de Communes

Plus en détail

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables,

NOR: DEVT0769851A. Le ministre d Etat, ministre de l écologie, du développement et de l aménagement durables, Arrêté du 21 décembre 2007 relatif à l agrément des experts ou organismes qualifiés pour évaluer la conception et la réalisation de systèmes ou sous-systèmes ferroviaires nouveaux ou substantiellement

Plus en détail

PROGRAMME D AFFILIATION: CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION

PROGRAMME D AFFILIATION: CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION PROGRAMME : CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION Dernière mise à jour le 25/03/2015 1. Définitions et abréviations Affilié : personne qui relaie le message publicitaire d un affilieur. C.P.A. : coût par

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS

DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS DEMANDE DE SUBVENTION DE PROJET A LA VILLE DE SAINT JEAN DE VEDAS NOM DE L ASSOCIATION : INTITULE DU PROJET POUR LESQUEL LE DOSSIER EST DEPOSE : DATE D ENREGISTREMENT A LA MAISON DES ASSOCIATIONS (partie

Plus en détail

Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles. Présentation aux électeurs

Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles. Présentation aux électeurs Vote électronique par internet, du 13 au 20 octobre 2011 Le nouveau cadre des élections professionnelles Présentation aux électeurs Sommaire Un rendez-vous social majeur Les instances à élire L organisation

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONSULTATION

RÈGLEMENT DE CONSULTATION RÈGLEMENT DE CONSULTATION ARTICLE 1 - DENOMINATION ET ADRESSE DE LA COLLECTIVITE QUI PASSE LE MARCHE AMIENS METROPOLE Pôle Juridique Unité Commissions de Concurrence Place de l Hôtel de Ville BP 2720 80027

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

Les bibliothèques et les centres de

Les bibliothèques et les centres de SOCIÉTÉ FRANÇAISE DES INTÉRÊTS DES AUTEURS DE L ÉCRIT Bibliothèque de prêt, centre de documentation : comment vous mettre en règle avec les obligations du droit de prêt. Les bibliothèques et les centres

Plus en détail