La communication de la Sécurité routière en 2014/2015 : quels résultats mesurables?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La communication de la Sécurité routière en 2014/2015 : quels résultats mesurables?"

Transcription

1 La communication de la Sécurité routière en 2014/2015 : quels résultats mesurables? S O M M A I R E I. Le bilan à la presse de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve II. L opinion des Français III. Les consultations et les fans sur la toile IV. Les partenaires médias qui nous suivent V. La reconnaissance des professionnels de la communication 2 avril 2015

2 I. Le bilan à la presse de Manuel Valls et Bernard Cazeneuve Extrait de l intervention de Manuel Valls, en tant que ministre de l Intérieur, lors de sa conférence de presse sur les résultats provisoires de l accidentalité routière 2013, lundi 20 janvier 2014, place Beauvau «La communication en matière de sécurité routière, les messages qui sont transmis et relayés, sont également essentiels. Je veux ici souligner la pertinence de la dernière campagne «Quand on tient à quelqu un, on le retient». Pour la première fois, la Sécurité routière interrogeait directement les consciences de l entourage du conducteur et incitait à l action : face à celui qui a perdu sa faculté de discernement à cause de l alcool, il n y a pas d autre choix que d agir à sa place. Cette campagne, largement diffusée à la télévision et accompagnée de spots radio et d un dispositif sur Internet et les réseaux sociaux doit prendre toute son ampleur. Notre société est celle de la communication de masse. Un service public moderne doit savoir pleinement s adapter aux réalités de son époque. Et je crois beaucoup à l importance des campagnes de sensibilisation qui, grâce à des formats, et parfois même à une audace dans le ton, doivent pouvoir atteindre leur cible et faire passer des messages. Je crois notamment qu il y a beaucoup à apprendre de certaines campagnes menées à l étranger. Nous devons savoir utiliser tous les médias : les médias traditionnels, mais aussi bien sûr les réseaux sociaux, et les opérations dans l espace public, au contact des populations, en visant tous les âges, et quel que soit les moyens de transport. Il faut par exemple savoir parler aux jeunes conducteurs, mais aussi aux personnes qui font du vélo en ville, ou bien encore aux personnes âgées, celles qui conduisent encore ou se déplacent à pied.» Extrait de la dépêche AFP, du 20 janvier 2014, 17h42 «Le ministre a promis de poursuivre et d amplifier les campagnes de communication y compris les plus "choc" notamment en direction des jeunes». 2

3 Extrait de l allocution de Bernard Cazeneuve, ministre de l Intérieur, lors du Conseil national de la sécurité routière, en présence de la presse, le lundi 16 juin 2014, à l Assemblée nationale «La communication constitue un autre levier majeur sur lequel il faut affirmer des priorités et déclarer notre mobilisation. Je pense notamment aux deux films qui ont été réalisés par le cinéaste Rémi BEZANÇON, qui a mis son talent au service de la sécurité routière. Ces deux films ont été vus en quelques jours seulement par cinq millions de personnes sur internet. En avril 2014, une campagne spécifiquement orientée vers les deux-roues motorisés a été le lancement de l opération «pack protection», qui par son mécanisme d incitation financière entend rappeler l importance, pour les utilisateurs de ces transports, de mieux s équiper, de la paire de gants à l airbag intégré au blouson, afin de se protéger en permanence. En ce moment même, une campagne pour remobiliser les Français sur la route est diffusée sur les ondes. Je ne vais pas détailler toute la programmation de cette campagne, sauf pour noter que les thèmes de la vitesse, de l alcool au volant, de la rédaction de SMS seront évoqués dans les mois qui viennent.» Plus loin : «Est-ce qu il n y a que cela dans la réforme du permis de conduire? Non. Je souhaite que cette réforme soit complétée de deux éléments. Le premier élément est le développement massif de la conduite accompagnée, qui fera l objet d une campagne de communication très forte à l occasion des journées d appel à la défense et dans les établissements scolaires. Pourquoi le développement de la conduite accompagnée? D abord parce que l on constate que lorsqu on apprend à conduire par la conduite accompagnée, le taux de réussite à l examen est de 74 % là où il est en moyenne de 60 % quand on passe le permis de conduire par les modalités habituelles. C est un gain pour les jeunes, qui passent le permis de conduire la première fois, pouvant aller jusqu à 500 euros.» 3

4 II. L opinion des Français II.1. Les enquêtes d opinion auprès des Français : post-tests des campagnes Chaque campagne inédite et d envergure, réalisée par la Sécurité routière, fait l objet d un post-test auprès d un échantillon représentatif de personnes (1 000) dans le mois qui suit son dernier jour de diffusion. Cette enquête d opinion, menée par un institut spécialisé (TNS Sofres) permet ainsi de mesurer le taux de Français qui reconnaissent la campagne, son niveau d agrément, le degré d efficacité qu ils lui attribuent. Il convient de mettre ces résultats en regard des résultats de campagnes analogues en termes d investissement financier et de médias utilisés. Benchmark TNS Sofres Campagnes corporate / institutionnelles toutes pressions confondues 51% 29% 74% 73% indicateur non benchmarké indicateur non benchmarké 4

5 Benchmark TNS Sofres Campagnes coporate / institutionnelles toutes pressions confondues 51% 31% 74% 74% indicateur non benchmarké indicateur non benchmarké 5

6 Campagne nationale grand public sur les blessés de la route «Rendre la route plus sure ne dépend que de nous» Février / Mars ,8 millions de contacts (dont 97,5 millions pour la télévision, 174,3 millions de pages vues sur le web) 7,3 millions de vidéos vues à 100% Classée 2ème vidéo préférée des Français en février Post-test, TNS-Sofres, mars 2014 La campagne, alors qu elle développait un message nouveau de la part de la Sécurité routière, a réussi à toucher les Français - Près de 8 Français sur 10 reconnaissent le film (76%) ; les témoignages Web ont un impact plus ciblée (9%) - Le souvenir laissé à l esprit des Français âgés de 18 ans est plus est bon (63%). Près d un français sur 5 est capable de restituer un élément précis de la campagne Blessés. Un niveau élevé à l aune des benchmarks de campagnes institutionnelles mais un sujet nouveau, moins établi (comme l alcool ou la vitesse qui bénéficient d un plus fort degré de mémorisation encore) et donc sans doute un sujet à continuer d activer pour marquer durablement les esprits. Le slogan «Rendre la route plus sûre ne dépend que de nous» s installe : - 46% des Français interrogés s en souviennent - Il convainc (81%) et plait (82%) ; il porte un message de responsabilisation bien compris et accepté, renforçant certainement la forte capacité de conviction de la campagne dans son ensemble Le film est jugé clair, efficace et juste en émotions : 97% des Français interrogés estiment qu il fait bien comprendre que les conséquences d'un accident peuvent durer toute la vie - les scores de conviction sont massifs : elle incite à réfléchir aux conséquences que peut avoir un accident de la route pour 92% - le niveau d agrément est très fort : 86% Les témoignages des Blessés présents dans le film, diffusés sur le Web ont eu un impact ciblé mais pour ceux qui y ont exposés, efficace : un peu plus d angoisse ressentie mais aussi d originalité perçue dans la campagne et surtout davantage de réflexions sur son propre comportement sur la route Au final une campagne qui peut faire changer les comportements sur la route pour 81% des Français 1 Etude ViaVoice, mars

7 Diffusion digitale du court métrage de Mathieu Amalric Avec Pio Marmaï et Caroline Ducey (inédite) Décembre 2014 / Janvier ,3 millions de contacts, 8,6 millions de vues dont 5,4 millions à 100% Plus de 1 million de vues sur Youtube Cinéma : entrées Digital : 17,5 millions de contacts ; vidéos vues dont à 100% Partenariat NRJ : 22 millions de contacts ; vues des courts métrages 7

8 Campagne «Sam» hiver 2014 / 2015 «Sam, le retour», Décembre 2014 «Sam» fin d année : 174,7 millions de contacts Radios : 168 millions sur les ans TV : 4 millions de contacts ans Digital : 2,7 millions de pages vues «Sam» avec «NRJ Music Awards» : Radio : 15 millions de contacts sur les ans visiteurs sur la page Facebook «Blind Test» de Sam 8

9 Campagne grand public sur alcool et conduite (rediffusion film de décembre 2013/janvier 2014) «Quand on tient à quelqu un, on le retient», Décembre millions de contacts TV : 55,5 millions de contacts Digital : 28,5 millions de pages vues Animateurs TF1 : 63,4 millions de contacts Sur TF1: 61,4 millions de contacts sur les 15 ans et + Digital : 2 millions de pages vues 9

10 Campagne «conduite accompagnée à 15 ans» (inédite) «Avec la conduite accompagnée, mon permis démarre bien» Novembre millions de contacts Digital : 382 millions de pages vues Radio : 53 millions de contacts 3 contenus de bannières + 3 spots radios : Le permis moins cher : Tu sais pas la dernière, mon petit fils conduit Plus de chances de réussite au permis : Mais Simone ta petite fille elle conduit à 15 ans Plus d expérience = moins de risques d accidents : Dis donc Jacqueline, j ai vu ton petit-fils en train de conduire Post-test, TNS-Sofres, décembre 2014 Au global une campagne bien mémorisée pour une diffusion Web+radio seulement - 24% des Français interrogés (22% auprès des adolescents, 25% auprès des parents) se souviennent d une campagne sur le thème de la conduite accompagnée - 14% sont capables d en restituer des éléments exacts, en premier lieu duquel l abaissement de l âge minimum pour la conduite accompagnée La campagne radio se révèle impactante : - Reconnaissance du spot radio (35%), encore plus forte auprès des parents d adolescents (44%) - Taux d agrément de 70%, un bon niveau pour un media Radio La campagne Web apparait plus clivante, les messages sont clairs et appréciés mais le parti-pris créatif parle surtout aux jeunes - Reconnaissance des bannières (6%), un peu plus nette auprès des adolescents (10%) - Elles plaisent davantage aux adolescents (69%) qu à leurs parents (58%) La mémorisation du slogan est logiquement limitée (12%). Il est apprécié tant sur le fond (un message efficace pour 74%) que sur la forme (jeu de mots pertinent). En termes de conviction, la campagne est en effet créditée de nombreux atouts : non seulement elle informe sur l abaissement de l âge de la conduite accompagnée, mais elle informe aussi sur ses avantages. - Pour 91% des interviewés, la campagne met bien en avant le fait que la conduite accompagnée est désormais accessible aux 15 ans et plus - Elle peut inciter davantage de jeunes à choisir la conduite accompagnée pour 79% des Français (81% des adolescents) et davantage de parents à recommander la conduite accompagnée pour 83% (84% des parents) 1

11 Campagne grand public sur la pratique du smartphone au volant (rediffusion campagne octobre 2013) «Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route?» Octobre / Novembre 2014 Nombre de contacts : 95,2 millions TV : 83,4 millions Digital : 11,8 millions de pages vues 2,8 millions de vidéos vues à 100% 1

12 Campagne nationale grand public sur la vitesse (inédite) "On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard» Juillet / Août 2014 Nombre de contacts : 1,026 milliard (dont contacts affichage : 500 millions) Nombre de vues sur Youtube : 2,5 millions Classé premier «spot publicitaire» vu sur Youtube en juillet 2014 Post-test, TNS-Sofres, septembre 2014 Près de 3/4 des Français de 18 ans et plus interrogés se souviennent d une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière (73%) Le slogan «On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu il est trop tard» est largement resté dans les esprits : - 79% des Français interrogés s en souviennent - un souvenir très probablement porté par les très bons scores de conviction (84%) et d agrément du slogan (85%) Concernant la reconnaissance de la campagne : - le film a été fortement reconnu par 82% des Français - les spots radio sont reconnus par 41% des Français (au moins un spot radio reconnu) - et 26% des Français reconnaissent la campagne d affichage Par ailleurs ces différentes créations (TV et radio particulièrement) convainquent et plaisent largement : - les scores de conviction des créations sont massifs : TV à 85% ; radio à 82% - le niveau d agrément est très fort : TV à 82% ; radio à 82% - par ailleurs, la campagne d affichage est efficace et plait aux 3/4 des Français (75%) Enfin, au global la campagne semble pouvoir impacter fortement les comportements : - la campagne est jugée utile, incitative, convaincante, et donnant à réfléchir - par ailleurs, 73% des Français pensent que la campagne peut faire changer les comportements sur la route 1

13 Campagne auprès des jeunes sur alcool et conduite (inédite) «Sam, celui qui conduit, c est celui qui ne boit pas» Juillet / Août 2014 Nombre de contacts : 226 millions (Cinéma, Digital, Affichage et Opérations spéciales radio) Post-test, TNS-Sofres, septembre 2014 Au global la campagne est très bien perçue : la campagne, est utile, convaincante, incitatrice - SAM est d ailleurs très présent dans les esprits des jeunes : - près de 9 jeunes sur 10 connaissent SAM (89%) - et 85% des jeunes déclarent s organiser de manière à choisir un conducteur désigné lors de leurs sorties entre amis. SAM dispose par ailleurs d une très bonne image : - Responsable, digne de confiance, ami, fiable, indispensable, exemplaire avec des scores massifs entre 97% et 92%. Les créations plaisent, et particulièrement les films : - les niveaux d agrément sont très forts pour les films (film «Transformers» à 83% ; film festival «5 bonnes raisons» à 84%) - le volet radio récoltent entre 79% et 65% d agrément (79%-65% selon les animateurs qui prêtent leur voix ; 76-62% pour les spots radio classiques) En termes de conviction : - les scores sont plutôt bons notamment pour le film festival «5 bonnes raisons d être Sam» avec 81% d incitation - le film «Sam et Transformers» convainc 68% des jeunes - les spots radio convainquent en moyenne 6 jeunes sur 10 (66%-54%) 1

14 Campagne nationale de mobilisation des Français (rediffusion film 2012) «Tant qu il y aura des morts, il nous faudra agir avec vous pour une route plus sûre» Mai / Juin 2014 Nombre de contacts film (TV et Digital) : 223 millions Nombre de contacts radio : 264 millions 1

15 Campagne nationale dédiée aux usagers d'un deux-roues motorisé (inédite) "Ā moto ou en scooter, sans équipement complet, vous risquez d'y laisser votre peau» Avril 2014 Nombre de contacts (TV et Digital) : 317 millions Post-test, TNS-Sofres, mai 2014 Près de 6 conducteurs de 2RM sur 10 interrogés se souviennent d une campagne de sensibilisation sur la sécurité routière Le slogan «A moto ou en scooter, sans équipement complet, vous risquez d y laisser votre peau» est resté dans les esprits de 2/3 des conducteurs de 2RM : 66% des conducteurs interrogés disent s en souvenir. Le slogan dispose par ailleurs de niveaux forts de conviction et d agrément (pour la conviction 88% dont 56% de tout à fait, et pour l agrément 88% dont 42% de tout à fait) Concernant la reconnaissance de la campagne : le film a été reconnu par 67% des conducteurs de 2RM Par ailleurs ces créations fonctionnent bien : - le film convainc et plait quasi unanimement (conviction à 95% dont 65% de tout à fait ; agrément à 92% dont 58% de tout à fait) - le volet digital est aussi quasiment unanimement reconnu comme étant une bonne idée (92%). Ils sont par ailleurs 57% des conducteurs à se dire incités à le visiter et 15% à déclarer l avoir utilisé Enfin, au global la campagne semble impacter fortement les comportements : - la campagne apparait comme utile, sensibilisant réellement, donnant à réfléchir - par ailleurs, 84% des conducteurs interrogés pensent que la campagne peut faire changer les comportements sur la route. 1

16 Diffusion digitale des deux courts métrages de Rémi Bezançon (inédits, durée de chaque film : 5 minutes) «Le sourire du pompier» et «Je vous aime très fort» Février 2014 avec Arié Elmaleh, Baptiste Lecaplain et Mélanie Bernier l un sur l alcool au volant chez les jeunes, l autre sur le smartphone au volant Nombre de contacts : 35 millions Les films ont été vus en entier par 5 millions de personnes et enregistrent 1,7 million de vidéos vues sur Youtube 1

17 Campagne grand public sur alcool et conduite (inédite) «Quand on tient à quelqu un, on le retient», Décembre 2013 / Janvier 2014 Post-test, TNS-Sofres, janvier 2014 Nombre de contacts : 574 millions Des résultats très positifs qui montrent que : Le slogan «quand on tient à quelqu un, on le retient» est très largement resté dans les esprits : 83% des Français interrogés s en souviennent : - un souvenir probablement porté par les très bons scores de conviction et d agrément du slogan (respectivement 89% et 91% des Français) Concernant la reconnaissance de la campagne : - le film a été fortement reconnu (par 84% des Français) - les spots radio sont reconnus par 48% des Français (au moins un spot radio reconnu) - et 11% des Français reconnaissent la bannière Par ailleurs les différentes créations TV et radio convainquent et plaisent largement : - les scores de conviction des créations sont très forts (TV à 90%, radio à 85%) - et le niveau d agrément est massif (TV à 90%, radio à 86%) Enfin, au global la campagne semble pouvoir impacter fortement les comportements : - la campagne apparaît comme utile, incitative, convaincante, et donnant à réfléchir - par ailleurs, 79% des Français pensent que la campagne peut faire changer les comportements sur la route - ils sont d ailleurs près de 1/3 à avoir parlé de cette campagne à leur entourage. 1

18 Campagne grand public sur la pratique du smartphone au volant (inédite) «Au volant, quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route?» Octobre 2013 Post-test, TNS-Sofres, novembre 2013 Nombre de contacts : 490 millions Des résultats très positifs qui montrent que : Le slogan «Au volant quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route» est largement resté dans les esprits : 85% des Français interrogés s en souviennent, probablement car il semble particulièrement bien convaincre (pour 95% des Français) et plaire (93% des Français) En termes de reconnaissance : - le spot TV a été très largement reconnu : 87% - les spots radio sont reconnus par 44% des Français (au moins un spot radio reconnu) - et 18% des Français reconnaissent au moins un élément du volet digital (17% pour les bannières, et 4% l écran smartphone) - nombre de vues via Internet/Mobile: 6,8 millions dont 2,3 millions à 100% Par ailleurs les différentes créations de la campagne convainquent et plaisent largement : - les scores de conviction sont très forts pour la TV et radio (TV à 97%, radio à 93% et bannière à 62%) - et le niveau d agrément de la création TV et des spots radio est massif (TV à 94%, radio à 92%) Au global la campagne semble pouvoir impacter fortement les comportements : - la campagne informe bien, est utile, convaincante, incitatrice, et donne à réfléchir sur son propre comportement (des scores compris entre 98% et 92%) - et pour 88% des Français, l ensemble de la campagne peut faire changer les comportements sur la route 1

19 Annonce de courtoisie au cinéma (MK2) sur le portable (inédite) «Mesdames, Messieurs, MK2 vous invite à laisser éteints vos portables pendant toute la durée de la séance. Cela vous permettra de profiter pleinement du film. Et la Sécurité routière vous invite à faire de même au volant, pour profiter pleinement de la vie.» Octobre/Décembre 2013 Post-test TNS-Sofres, janvier 2014 Bonne mémorisation de l annonce : Nombre de contacts : spectateurs sur 10 se souviennent d avoir entendu l annonce de la Sécurité routière avant de voir leur film. - Et spontanément, leur restitution du message est satisfaisante : ils évoquent tous l importance d éteindre leur téléphone portable au volant. Le fait de diffuser ce message dans les cinémas est bien perçu : Pour plus de 8 spectateurs interrogés sur 10, passer cette annonce dans les cinémas constitue une bonne idée. En effet, l annonce leur parait utile, le moment bien choisi (le spectateur est attentif), et le procédé permet de toucher un public large. 1

20 Campagne auprès des jeunes sur alcool et conduite (inédite) «Sam, celui qui conduit, c est celui qui ne boit pas» Juillet/Août/Septembre 2013 Nombre de contacts : 168 millions 1,4 million de vues sur YouTube Post-test, TNS-Sofres, octobre La campagne plait à 77% des jeunes interrogés (dont 21% de tout à fait plu). - Ils sont par ailleurs ¾ à être convaincus du caractère incitatif de la campagne. - Très forte connaissance de «Sam» : 87% des jeunes de 18 à 24 ans interrogés. 2

21 Campagne grand public sur la vitesse au volant (inédite) «Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles» Février 2013 Post-test, TNS Sofres, mars 2013 Volet radio : Nombre de contacts : 158 millions - 80% des Français interrogés sont convaincus par le message «Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles». - Grâce à la pluralité des situations présentées, des spots qui ne lassent pas, même à haute dose : 73% des plus exposés aux spots radio déclarent avoir envie de les entendre à nouveau, soit 13 points de plus que les moins exposés. - Une campagne radio réaliste qui a su créer de la proximité avec les auditeurs. - Un procédé de diffusion (à un horaire coïncidant avec la situation décrite) qui interpelle et favorise la projection et l identification des auditeurs. - Un levier émotionnel efficace (l identification au père, au mari, à la mère) sans être culpabilisant : 61% des personnes interrogées pensent que ces spots ne sont «pas culpabilisants». - Une proximité renforcée par le réalisme des situations décrites (gare, retour du travail, village etc.) dans lesquelles tout un chacun peut se reconnaître. - Un réalisme qui s appuie sur des faits concrets (exemple : «à 70 km/h il faut 24 mètres de plus pour s arrêter») et qui accroît donc le pouvoir de conviction des spots pour près de 80% des personnes interrogées. Volet Digital : - 14% reconnaissent au moins 1 des 3 bannières testées. - L agrément des bannières s élève à 66% pour «Requin et Mygale» et à 67% pour «Petite fille. 2

22 Campagne nationale de sensibilisation des motards (rediffusion) «À moto, le plus grand danger c est de penser qu il n y en pas», Avril/Octobre 2013 Post-test, TNS Sofres, 2013 Nombre de contacts : 56 millions 1,8 million de vues sur YouTube Une campagne qui enregistre à nouveau de très bons résultats avec des indicateurs de reconnaissance et d agrément à l égard du spot TV en hausse par rapport à la première vague : - Reconnaissance du film TV : 82%, agrément campagne : 82%, agrément du slogan: 87% - Nombre de vues via Internet/Mobile: 13,2 millions 2

23 Partenariat ViaMichelin Toute l année 2013 Nombre de contacts : 490 millions de bannières/messages sur les feuilles de route (dont 36 millions sur mobile) Médiamétrie, enquête d opinion, réalisée du 28 au 31 octobre 2014 auprès de internautes de 18 ans et plus Une communication qui renvoie une image de sérieux de la Sécurité Routière pour 89% des répondants. Un partenariat pertinent sur Viamichelin pour 93% des répondants et d autant plus sur la cible ans. 80% des motards considèrent que ce sont des messages qui incitent à davantage de prudence. Des cyclistes plus enclins à transgresser les règles mais réceptifs aux messages de la Sécurité routière : ¾ d entre eux pensent qu ils peuvent réduire les risques d accident. 2

24 II.2. Le baromètre d opinion «Les Français et la sécurité routière» Baromètre réalisé par l institut BVA Opinion, enquête administrée du 17 au 24 avril 2014 en face à face auprès d un échantillon de personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La Sécurité routière veille l opinion des Français de manière régulière, afin de mesurer l acceptabilité sociale des Français à l égard des mesures prises ou à venir en matière de sécurité routière ainsi que leur efficacité en termes de changement des comportements. Des Français globalement intéressés par les questions de sécurité sur la route et en attente d informations sur l action des pouvoirs publics Les trois-quarts des Français (76%) expriment leur intérêt pour les problèmes de sécurité sur la route. Dans un contexte de prise de parole gouvernementale sur le sujet de la sécurité routière moins intense, 55% des Français déclarent bien connaître les grandes orientations de l action des pouvoirs publics dans les années qui viennent pour diminuer le nombre et la gravité des accidents de la route, un résultat stable par rapport à l an dernier (53%, + 2 points). Les deux-tiers des Français (66%) souhaiteraient avoir plus d informations sur ces questions. Après une baisse enregistrée l an dernier, la proportion de personnes désirant plus d informations se stabilise (67% en 2013, - 1 point). Moins de Français notent une amélioration de la sécurité sur la route que l an dernier Alors que la Sécurité routière vient d annoncer une hausse de la mortalité routière de 8% entre avril 2014 et avril 2013, 53% des Français estiment que la sécurité sur la route s est améliorée, un score en baisse de 8 points par rapport à la précédente mesure. Hormis le recours aux kits mains-libres et le non-bouclage de la ceinture qui progressent, des comportements à risque relativement stables Un comportement paraît cependant plus répandu que l an dernier et enregistre une forte hausse, le plaçant en 1 ère place des comportements les plus fréquents : il s agit du fait de téléphoner en conduisant avec un kit mains-libres. 28% des conducteurs de véhicules motorisés le font souvent ou de temps en temps soit une hausse de 7 points. Un comportement plus courant en Ile-de-France et parmi les personnes ayant des revenus élevés. Le fait de rouler en dépassant les limites de vitesse est cette année la 2 ème pratique la plus répandue (25% vs 28% en 2013, - 3 points), devant le non-respect des distances de sécurité (20%, stable). Concernant le non-bouclage de la ceinture, alors que ce comportement avait atteint son niveau le plus bas l an dernier, on remarque une forte progression de celui-ci (rejoignant ainsi les scores d avril 2007). 2

25 Zoom sur la vitesse : un dépassement des limites encore justifié par le fait que la route le permet Un quart des Français (25%, - 3 points) déclarent rouler plus vite que la vitesse autorisée. Comme l an dernier, ce type d infraction concerne surtout la conduite sur autoroute (25%, stable) ou sur route nationale (25%, + 1 point). Lorsque l on demande à ceux qui conduisent plus vite que la vitesse autorisée quelles en sont les raisons, ils évoquent toujours majoritairement le fait que la route leur permet d aller vite (57%, -1 point). Deux autres arguments sont cités plus fréquemment qu en 2013 : le fait d être pressé (34%, + 6 points) ainsi que l absence de risques perçus (31%, + 10 points). Des changements de comportement plus importants suite à la perte de points Environ 4 conducteurs sur 10 déclarent avoir déjà perdu des points sur leur permis de conduire (39% vs 41%, - 2 points). Cette proportion est relativement stable depuis octobre L impact de la perte de points sur la façon de conduire semble avoir progressé en 2014 : 58% des répondants ont le sentiment que cela les a amené à changer de comportement sur la route (vs 53%, + 5 points). Un sentiment de manque de sévérité des sanctions qui progresse globalement, en particulier concernant la conduite en état alcoolique Les Français sont plus nombreux que l an dernier à estimer que les sanctions liées aux infractions ne sont pas assez sévères. Les deux infractions nécessitant majoritairement plus de fermeté aux yeux des Français et de façon beaucoup plus prononcée qu en 2013 sont : la conduite sous l effet de stupéfiants ou de psychotropes (65% d opinions «pas assez sévères», + 10 points, score jamais atteint depuis le début du baromètre) ainsi que la conduite en état alcoolique (60%, +9 points, rejoignant le score d octobre 2005). L alcool au volant : une cause de risque encore mieux identifiée et une attention portée à sa consommation plus forte De façon encore plus prononcée, la conduite en état d ivresse caractérisée est incontestablement la première cause de risque perçue (54% de citations «en premier» vs 48% en avril 2013, + 6 points). On retrouve loin derrière l usage de drogues (13%, -1 point) et les excès de vitesse (12%, stable). 96% des conducteurs font attention à ne pas abuser des boissons alcoolisées lorsqu ils doivent utiliser leur voiture après une sortie (vs 87%, + 9 points). Cette vigilance à l égard de l alcool atteint son taux le plus élevé depuis le début du baromètre. Des radars automatiques considérés comme plus efficaces Les Français semblent beaucoup plus nombreux cette année à considérer que les radars automatiques sont efficaces pour réduire le nombre d accidents sur les routes (71% vs 58% en avril 2013). 2

26 Environ les deux-tiers des Français (67%) ont le sentiment qu ils ont un effet durable sur la vitesse des automobilistes, alors qu ils n étaient qu une courte majorité l an dernier (52% en 2013, +15 points). Des Français qui se montrent plus favorables au contrôle automatique des infractions Parmi les mesures testées, seule une recueille la majorité des suffrages : il s agit de la mise en place de radars de feu de signalisation pour sanctionner les franchissements de feu rouge. Environ les deux-tiers des Français (65%) sont favorables à cette mesure, soit une progression de 6 points par rapport à l an dernier. Une adhésion relativement stable aux potentielles évolutions législatives, un recul du soutien concernant la baisse de vitesse autorisée Des mesures semblent très soutenues dans l opinion : - Le bridage obligatoire à 130 km/h des véhicules de transport collectif (76%, stable). - L'abaissement à 0 g (0,5 actuellement) du taux d'alcool autorisé pour les permis probatoires (68%, -1 point). - L instauration d une visite médicale obligatoire tous les 10 ans (65%, - 8 points). Avec des taux d adhésion compris entre 50% et 55%, certains projets semblent plus clivants : - L équipement de chaque véhicule d un enregistreur de données permettant de connaître les dernières informations utiles à la compréhension d un accident (55%, mais tout de même une forte hausse de 7 points). - Le bridage à 130 km/h des moteurs de moto (53%, + 1point). - L interdiction d utiliser un téléphone en conduisant, y compris avec un dispositif «mains libres» (52%, - 1 point). - L'abaissement à 0 gramme au lieu de 0,5 actuellement du taux d'alcool autorisé pour tous les conducteurs (52%, - 3 points). Enfin, les projets de modification concernant des baisses de vitesse, qui concernent peut-être le plus de conducteurs, semblent toujours mal acceptés par les Français, mais de façon encore plus marquée que l an dernier. L impopularité de ces mesures n a effectivement jamais été aussi prononcée, alors même que l abaissement de la vitesse sur le réseau secondaire n a jamais été autant d actualité. - L abaissement de 130 à 120 km/h de la limitation de vitesse sur autoroute (31%, - 4 points). - L abaissement de 90 à 80 km/h de la limitation de vitesse sur les routes à une chaussée, avec circulation en double sens (28%, -7 points). On observe que les populations qui apportent plus significativement leur soutien à l abaissement de 90 à 80 km/h de la limitation de vitesse sont les femmes, les personnes âgées de 65 ans et plus et les habitants d Île-de-France alors que les CSP+, les personnes âgées de 35 à 49 ans et les habitants de communes de moins de habitants se montrent encore plus opposés que la moyenne des Français à cette abaissement de la limitation de vitesse. 2

27 III. Les consultations et les fans sur la toile III. 1. La consultation du site en 2015 Plus de 2 millions de visites et 7 millions de pages vues sur 6 mois (du 30 septembre 2014 au 31 mars 2014) Les pages vues, les visites et visiteurs En 6 mois : pages vues en plus (+233%) visites en plus (+177%) visiteurs cumulés en plus (+148%) Les pages les plus consultées Une forte augmentation du trafic portée par les nouvelles pages résultats du permis de conduites et portail candidats, ainsi que sur l actualisation de la page la conduite accompagnée. 2

28 III. 1. La consultation du site en 2015 Plus de 2 millions de visites et 7 millions de pages vues en moins d 1 mois (du 12 au 27 Février 2015) Entre le 12 février et le 01 avril 2015 : téléchargements de l application «MODE CONDUITE téléchargements de l application «PRETER SA VOIX» Les 24 et 25 févriers, l application est entrée dans le TOP 10 des applications les plus téléchargées en France. Meilleur position : n 9 sur l APP store devant Instagram vidéos créées via l application «PRETER SA VOIX» partages des vidéos de témoignages 2

29 III. 3. Les réseaux sociaux : chiffres clés La page Facebook «Sécurité routière» (depuis octobre 2011) 7 ème page du top ten de la catégorie "Governmentale" en France selon le classement Socialbakers 2

30 fans interactions au total ("like" : ; "commentaires" : ; "partages" : ), nombre d interactions multiplié par deux en 6 mois. moyenne d'interactions par jour : 710 "taux d'engagement" : 35% (note maximale selon Socialbakers qui le définit ainsi : Interactions are counted as a combination of likes and comments on your page compared with the number of page posts and total number of fans.) La page Facebook «Sam» (depuis janvier 2010) fans interactions au total ("like" : ; "commentaires" : ; "partages" : 7547), moyenne d'interactions par jour : 48 "taux d'engagement" : 8% Twitter (depuis sa création en 2011) abonnés, de plus en 6 mois (entre octobre 2014 et mars 2015), une progression de 45% tweets diffusés depuis la création 30 tweets par mois environ 3

31 La chaîne YouTube «Sécurité routière» (au 31 mars 2015) vues minutes regardées, un nombre qui a plus que doublé en 6 mois 1,09 minutes regardés en moyenne par vidéo abonnés supplémentaires en 6 mois (entre octobre 2014 et mars 2015) soit abonnés au total 3

Les Français au volant : de graves infractions perdurent

Les Français au volant : de graves infractions perdurent 9 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 17 avril 2013, 1 heure du matin Les Français au volant : de graves infractions perdurent Enquête TNS Sofres* pour AXA Prévention AXA Prévention présente

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 février 2013 Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles La Sécurité routière lance samedi 9 février une nouvelle campagne pour sensibiliser les usagers

Plus en détail

Baromètre mensuel janvier 2015

Baromètre mensuel janvier 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel janvier 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011

7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011 7 ème Baromètre AXA Prévention / Embargo jusqu au 7 avril 2011 Les Français ont de moins en moins conscience des dangers de la route, ce qui entraîne une dégradation de leur comportement au volant Enquête

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES?

QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? QUELS ÉCRANS UTILISENT LES 13-24 ANS ET POUR QUELS USAGES? Colloque «Les écrans et les jeunes : quelle place, quelle offre, quelles évolutions?» 9 décembre 2014 Direction des études et de la prospective

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Février 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en février 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées, et particulièrement le nombre de personnes blessées

Plus en détail

MMA et la Prévention Routière Les jeunes et la sécurité routière Baromètre 2è vague / mai 2006

MMA et la Prévention Routière Les jeunes et la sécurité routière Baromètre 2è vague / mai 2006 MMA et la Prévention Routière Les jeunes et la sécurité routière Baromètre 2è vague / mai 2006 Présentation Mai 2006 Version n 1 De: Hugues Cazenave et Marc Rota Contexte et objectifs Contexte et objectifs

Plus en détail

Les Français au volant

Les Français au volant Les Français au volant Juillet 2012 Date : Juillet 2012 A : Benoît Dutartre - Entre Nous Soit Dit De : Sylvie Lacassagne / Oriane Léti - OpinionWay OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du bilan du

Dossier de Presse Présentation du bilan du Grand-Duché de Luxembourg Ministère des Transports Conférence de presse Dossier de Presse Présentation du bilan du Permis à points Présentation de la campagne de sensibilisation De Kick? Awer net op der

Plus en détail

Février - mars 2004. La Sécurité routière lance une campagne pour faire connaître à tous le nouveau permis de conduire

Février - mars 2004. La Sécurité routière lance une campagne pour faire connaître à tous le nouveau permis de conduire Février - mars 2004 La Sécurité routière lance une campagne pour faire connaître à tous le nouveau permis de conduire 11 février 2004 Sommaire La Sécurité routière lance une campagne pour faire connaître

Plus en détail

Baromètre de perception de la qualité des programmes

Baromètre de perception de la qualité des programmes Baromètre de perception de la qualité des programmes Vague 1 Janvier 2013-1 - Méthodologie Recueil Etude réalisée par l Institut BVA par téléphone du 3 au 27 octobre 2012 auprès de 2002 personnes interrogées

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 DOSSIER DE PRESSE Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 Dossier de presse ordre public et sécurité routière Page 1 de 14 Bilan Sécurité routière 2014 Le bilan de l année 2014 est encourageant

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain

Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu urbain Nom de l entité déposante : La Cub agence X annonceur Nom de l agence conseil : direction de la communication de La Cub/ Le Big Campagne de sensibilisation aux principales causes d'accidents en milieu

Plus en détail

16 septembre 2009. * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants. www.journeedutransportpublic.fr

16 septembre 2009. * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants. www.journeedutransportpublic.fr journée du transport public 16 septembre 2009 * Offres inférieures ou égales à 1e selon réseaux participants POUR 1E *, LE 16 SEPTEMBRE TOUT PEUT ARRIVER! www.journeedutransportpublic.fr Organisée par

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires :

B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : B A R O M È T R E 2 0 0 9 Voyage d affaires : l état des lieux après un an de crise Observation Le baromètre 2009 poursuit la mission engagée l an dernier, à savoir : «comprendre et mesurer les attentes

Plus en détail

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables.

Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Commentaire de la Sécurité routière Le décret n 2010-1390 du 12 novembre 2010 pour une meilleure prise en compte de tous les usagers vulnérables. Parution le 16 novembre au Journal officiel du décret n

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

TOP/COMG ROUP. Presse TOP/COME XPRESSION Congrès TOP/COMG RANDS PRIX Conseil TOP/COMG IBORY

TOP/COMG ROUP. Presse TOP/COME XPRESSION Congrès TOP/COMG RANDS PRIX Conseil TOP/COMG IBORY TOP/COMG ROUP Presse Congrès Conseil Un groupe au cœur des enjeux marketing et communication pour vous aider à conduire votre stratégie Un magazine bi-mensuel créé en 1984 qui traite des problématiques

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2015

Baromètre mensuel avril 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2014

Baromètre mensuel avril 2014 Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 214 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l accidentologie par mois (provisoire)

Plus en détail

Le dispositif conçu pour Orange et M6 lors du lancement de M6 Mobile by Orange

Le dispositif conçu pour Orange et M6 lors du lancement de M6 Mobile by Orange Le dispositif conçu pour Orange et M6 lors du lancement de M6 Mobile by Orange 1 L'enjeu pour France Télécom lors de ce lancement : surprendre et séduire les adolescents Une cible qui décode la publicité

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Avril 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en avril 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées ont baissé par rapport à la même période de l année 2013.

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Les Français, sommaire. Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon. 30 décembre 2014

Les Français, sommaire. Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon. 30 décembre 2014 Les Français, Le Réveillon et l alcool au volant 30 décembre 2014 Plus que quelques heures pour choisir comment #RentrerEnVie lors du Réveillon sommaire Communiqué de presse - Les Français, Le Réveillon

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMERIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Première édition - 4 e trimestre 2011 Un nouvel outil : Initié par la chaire Économie numérique de

Plus en détail

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION

2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 1. QUE DIT LA LOI? 2. LES TYPES DE DISTRACTION 3. PERCEPTION DU RISQUE 4. ACTIONS ET CONCLUSION 2 0 : Petite définition: La distraction suppose un détournement de l attention accordée à la conduite, parce

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant

8/10. Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? 45 % font de trajets de nuit. 33 % téléphonent au volant COMMUNIQUÉ DE PRESSE 18 décembre 2015 ÉTUDE FONDATION VINCI AUTOROUTES POUR UNE CONDUITE RESPONSABLE / IPSOS Les parents au volant, des exemples pour leurs enfants? À la veille des vacances de Noël, qui

Plus en détail

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE

REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE SONDAGE SUR LA REMUNERATION POUR COPIE PRIVEE Date: 27 juin 2011 Etude menée par Opinion Way pour les industriels du GITEP TICS Méthodologie Méthodologie Sondage quantitatif mené sur un échantillon de

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

@topcomnews www.youtube.com/topcomtv

@topcomnews www.youtube.com/topcomtv @topcomnews www.youtube.com/topcomtv Date limite d inscription 17 avril 2015 Du 5 au 8 octobre 2015 Après le succès du dix neuvième Top/Com GRANDS prix Corporate Business du mois de février 2015 et de

Plus en détail

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche?

ENQUÊTE. Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? ENQUÊTE Quels sont les impacts du personnage de Julie auprès des @mbassadeurs de la Manche? La stratégie «ambassadeur» de Manche Tourisme La stratégie «ambassadeur»de Manche Tourisme Dans son schéma de

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Sur la route, soyons responsables!

Sur la route, soyons responsables! Juillet 2015 Sur la route, soyons responsables! L'insécurité routière augmentant en ce 1 er semestre à La Réunion, le préfet Dominique SORAIN a choisi de se rendre sur des contrôles routiers pour appeler

Plus en détail

Rappel des informations de recherche. Rubrique : CATALOGUE ENTIER. Nombre d'article(s) : Tous droits réservés WOOX INNOVATIONS

Rappel des informations de recherche. Rubrique : CATALOGUE ENTIER. Nombre d'article(s) : Tous droits réservés WOOX INNOVATIONS Rappel des informations de recherche Rubrique : CATALOGUE ENTIER Nombre d'article(s) : 82 Catalogue Web MUTANT VERT - 2008 CYCLO ET FEUX 2008 AFF200805 AFF200810 200.0 x 300.0 x 0.1 200.0 x 300.0 x 0.1

Plus en détail

Troisième édition 2 e trimestre 2012

Troisième édition 2 e trimestre 2012 Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Troisième édition 2 e trimestre 2012 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université Paris-Dauphine, sous la direction

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients résidentiels Baromètre annuel vague 4 Septembre 2010 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Le cycle de vie d un produit culturel Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Objectifs Mesurer l impact d Internet Observer le cycle de vie des produits culturels Mieux comprendre les rôles

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION

LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION LES FRANÇAIS ET L ECONOMIE : INTERET, PERCEPTION ET COMPREHENSION Synthèse de l enquête quantitative Novembre 2008 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Brice Teinturier / Fabienne Simon

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Date limite d inscription 30 mai 2014. Du 6 au 9 octobre 2014. @topcomnews www.youtube.com/topcomtv

Date limite d inscription 30 mai 2014. Du 6 au 9 octobre 2014. @topcomnews www.youtube.com/topcomtv Date limite d inscription 30 mai 2014 Du 6 au 9 octobre 2014 @topcomnews www.youtube.com/topcomtv Après le succès du dix huitième Top/Com Grands Prix Corporate Business du mois de février 2014 et de ses

Plus en détail

Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013

Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013 Communication grand public 2013 Activités à venir. Septembre 2013 BILAN DU TEST NATIONAL Les points essentiels du test de Mai 2013 2 Rappel du dispositif global Campagne du 29 avril au 7 juin 2013. 6 radios

Plus en détail

Le magazine de Cinéma

Le magazine de Cinéma Le magazine de Cinéma «Raconter des histoires de cinéma, porter haut nos enthousiasmes, affirmer les coups de griffe, souffler le chaud, le froid, jamais le tiède, traiter l actualité en salles et savoir

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

Extraits de résultats

Extraits de résultats Extraits de résultats L étude Profiling Une mesure du profil détaillé des visiteurs de vos sites Internet Plus de 200 critères de qualification profil perso & pro, usages du web, style de vie, consommation

Plus en détail

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret

Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret Plan de lutte renforcé contre l insécurité routière dans le département du Loiret SOMMAIRE I - Bilan de l accidentalité en 2015 : 1-1 les principales données 1-2 les principaux enseignements de l étude

Plus en détail

Le péage urbain à Montréal

Le péage urbain à Montréal Le péage urbain à Montréal Pourquoi implanter un système de péage urbain à Montréal? Les principales fonctions d un éventuel péage à Montréal sont de : Réduire la congestion sur les routes menant au centre

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013

RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013 RÉSUMÉ RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013 SOUTENIR UNE DÉCENNIE D ACTION Contexte Les traumatismes dus aux accidents de la circulation représentent la huitième cause de décès

Plus en détail

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6

Communiqué de presse... 2. Les résultats et enseignements du baromètre... 4. Une campagne 100% digitale... 6 Sommaire Communiqué de presse... 2 Les résultats et enseignements du baromètre... 4 Une campagne 100% digitale... 6 Trois questions à Michael Stora, psychanalyste et expert des mondes numériques... 8 Téléphoner

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

Business. La publicité, pourquoi, comment? Business. Fédératives 25 novembre 2013

Business. La publicité, pourquoi, comment? Business. Fédératives 25 novembre 2013 La publicité, pourquoi, comment? L agence, indépendante, fondée en 1978, est un des leaders français du conseil en publicité,, 1 ère agence TV avec la diffusion annuelle de près de 60.000 spots, travaille

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION

LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION LES ÉTAPES DE LA STRATÉGIE DE COMMUNICATION SRC1 2012 Les étapes de la stratégie de communication 1. Objectifs de communication 2. Cibles de communication 3. Principes fondamentaux d une stratégie de communication

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE!

POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE! POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE! DOSSIER DE PRESSE lundi 21 décembre 2015 Pour que la fête reste une fête, soyons responsables! - décembre 2015 p. 2 LA SITUATION DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE À LA RÉUNION 49

Plus en détail

Faites partie des solutions

Faites partie des solutions COMMENCE PAS TA VIE PAR LA FIN! Faites partie des solutions Vos jeunes et l alcool au volant Il y a plusieurs solutions pour éviter que nos jeunes prennent le volant sous l effet de l alcool. Découvrez-les

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale. Commission Communication DM103

Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale. Commission Communication DM103 Septembre 2014 1 ère Semaine de communication nationale Commission Communication DM103 1 15 mars 2014 Cette semaine de communication nationale a pour objectif d apporter un support, une cohésion et une

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING

«Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING «Marketing viral ou ramdam marketing» BUZZ MARKETING NOTIONS DE BASE «Quizz» Street marketing Tribal marketing Ethno marketing Guerrilla marketing Marketing direct Marketing viral ROI UGC KPI SML BAO RS

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Huitième édition 3 e trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Octobre 2015 Le nombre d'accidents corporels survenus en octobre 2015 sur les routes du Bas-Rhin, ainsi que le nombre de personnes blessées, ont augmenté, par rapport

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014

DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014 DISPOSITIF SPONSORS OFFICIELS CROSS MÉDIA 2014 RUN STAR 2014 PHASE 1. «LE SALON DE LA MAISON» PHASE 2. «LES CASTINGS» PHASE 3. «LE PROGRAMME» 4 ÈME ÉDITION À PARTIR DU 26 SEPTEMBRE 2014 LE PLUS GRAND

Plus en détail

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011 Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne Novembre 2010 Juin 2011 10/10/2011 Rappel : Le dispositif de contrôle mis en place Le dispositif de contrôle, remporté

Plus en détail

s invite dans les HAUTES PYRENEES en Septembre 2013 www.vigicarotte.com COMMUNIQUE DE PRESSE

s invite dans les HAUTES PYRENEES en Septembre 2013 www.vigicarotte.com COMMUNIQUE DE PRESSE s invite dans les HAUTES PYRENEES en Septembre 2013 www.vigicarotte.com COMMUNIQUE DE PRESSE LA TOURNEE VIGICAROTTE DANS LES HAUTES PYRENEES (65) C A L E N D R I E R 06 et 07 septembre LE GRAND DUC 56

Plus en détail

Jeunes au volant. les principaux facteurs de risques

Jeunes au volant. les principaux facteurs de risques Livret d information Jeunes au volant les principaux facteurs de risques Jeunes au volant les principaux facteurs de risques «Sur la route, chaque prise de liberté avec la règle, chaque comportement à

Plus en détail

BILAN 2011 ET ORIENTATIONS 2012 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE

BILAN 2011 ET ORIENTATIONS 2012 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE BILAN 211 ET ORIENTATIONS 212 DE LA SECURITE ROUTIERE EN MEURTHE-ET-MOSELLE Point presse de M. Raphaël BARTOLT, Préfet de Meurthe-et-Moselle Mardi 31 janvier 212, à 15h3 Bureau de M. le préfet SOMMAIRE

Plus en détail

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007.

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007. LA SEMAINE EUROPEENNE de la SECURITE ROUTIERE et de la MOBILITE En 2010 comme en 2009, la semaine nationale de la sécurité routière s associe avec la semaine européenne de la mobilité et devient ainsi

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011 PREFET DES DEUX-SEVRES LA SECURITE ROUTIERE EN DEUX-SEVRES SYNTHESE GENERALE : Jeudi 14 décembre 2011 à 11 h - augmentation du nombre d accidents, de tués, de blessés et de blessés hospitalisés depuis

Plus en détail

«La télévision tue le cinéma.»

«La télévision tue le cinéma.» «La télévision tue le cinéma.» Le téléspectateur a oublié depuis longtemps que regarder un film à la télévision, ce n est que regarder une mauvaise copie de l original. Jean-Luc Godard Les relations entre

Plus en détail

Le citoyen et la décision publique. Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP

Le citoyen et la décision publique. Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP Le citoyen et la décision publique Synthèse de l enquête TNS Sofres pour la CNDP Fiche technique de l enquête Volet quantitatif Volet qualitatif Echantillon de 1200 personnes représentatif de la population

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT

2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT 2eme EDITION DE LA JOURNEE AFRICAINE DE LA SECURITE ROUTIERE LE MESSAGE DU GOUVERNEMENT Ivoiriens, Ivoiriennes cher Compatriotes, La Côte d Ivoire, à l instar des autres pays africains, célèbre ce dimanche

Plus en détail

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication

Veille Opérationnelle Chapitre 5 Mesure de l efficacité des moyens de communication Annonce presse, spot télé, affichage Évalue ensemble de la campagne I) Définitions Pré-tests : ce sont des études qualitatives portant sur des projets et soumises à un public limité représentatif de la

Plus en détail

Le rôle d Internet dans le marketing des films Benoît DANARD Directeur des études, Des statistiques et de la prospective

Le rôle d Internet dans le marketing des films Benoît DANARD Directeur des études, Des statistiques et de la prospective Le 18 mai 2013 Le rôle d Internet dans le marketing des films Benoît DANARD Directeur des études, Des statistiques et de la prospective Progression des dépenses publicitaires En dix ans trois fois plus

Plus en détail