Pays d Art et d Histoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pays d Art et d Histoire"

Transcription

1 2007 Pays d Art et d Histoire

2 Protection Financière Club 14 Assurance Moto Moto Club CABINET COUPPEY Assurances Placements Crédits 10, rue du 20 Juin (Centre Ville) Valognes Tél. : Fax : E.mail : AXA VOUS OFFRE AUSSI UNE BANQUE! Zone d Armanville - B.P VALOGNES Tél. : Fax : Nous consulter pour vos travaux de : - Entretien des espaces verts, - Reprographie, photocopie, mailing - Blanchisserie semi-industrielle, - Entretien de locaux. mail : Déduction fiscale La banque à qui parler 25, Bd Division-Leclerc VALOGNES Route de Saint-Sauveur VALOGNES Tél Fax E.mail : Place du Château VALOGNES - Tél. : ZA Route de Portbail BRICQUEBEC - Tél. : bis, rue du Chemin Vert VALOGNES Tél Fax Plomberie - Chauffage Électricité - Électro-ménager Sanitaire - Salle de bains le Spécialiste ichel ATEAU Moteurs Culasses Magasin pièces détachées Tél Siège social Z.A. d Armanville VALOGNES - Tél Z.A. de la Chevalerie ST-LÔ- Tél CENTRE AGRÉÉ CHRONOTACHYGRAPHE Rectification de culasses et Epreuves - Reconstruction tous moteurs Essence-Diesel Magasin de pièces détachées VL-PL Agricole - Industrie - Marine - Toutes marques Perkins - Concessionnaire Honda Industrie - Moteurs neufs et Echange Standard M UTUELLES DU M ANS A SSURANCES CABINET BILLY 9, Rue Henri Cornat VALOGNES Tél ASSURANCES ET PLACEMENTS

3 L éditorial de Monsieur Le Maire Valognes : une Ville qui avance Depuis deux ans les constructions sortent de terre, lotissements privés et communaux. Avec l Adjoint au Maire Délégué aux travaux, les services techniques et administratifs mettent en place de nombreux lotissements vendus à prix coûtant. Entre 2000 et 2006, 306 logements ont été livrés. Le Parc d activités d Armanville n est pas en reste, de nombreuses entreprises s implantent à Valognes. A quoi cela tient-il? La situation géographique de notre commune? Certes, c est un atout : cette situation n est pas nouvelle, elle existe depuis plusieurs siècles. En fait, je pense que notre ville offre beaucoup d avantages : la SNCF, souvenez-vous des manifestations pour que le train s arrête toujours à Valognes. La gare est très prisée, tant par les Valognais que par les gens des alentours (Barneville-Carteret, Saint-Vaast, Quettehou). Elle est une des plus importantes de la région : 200 à 250 voitures y stationnent journellement. Son aménagement va rester l une de nos priorités. L Hôpital, qui, en 2000 était pratiquement rayé de la carte, est en train de vivre un renouveau exceptionnel. Là également, il ne fallait pas s avouer vaincu, en témoignent plusieurs manifestations de grande ampleur ainsi que des Conseils Municipaux extraordinaires, de nombreux déplacements à Paris, Caen, Cherbourg. Actuellement, cet établissement est en train de doubler en superficie et ce n est pas fini. Monsieur Jean D Aigneaux, Président du Conseil d Administration de l Hôpital Psychiatrique de Picauville avait fait une demande de création de 18 lits sur le site de Valognes. L accord lui fut donné. Courant décembre 2006, une cérémonie pour la signature du bail emphytéotique de 50 ans eut donc lieu à l Hôpital de Valognes afin de concrétiser ce partenariat. Fin Juin, la mise en place du Plan Local d Urbanisme va permettre dans les prochains mois la création de plus de 200 logements. Ce P.L.U. a entraîné de nombreuses réunions auxquelles ont participé plusieurs élus. Mais son principal coordonnateur fut Michel BARBET, Adjoint aux Travaux, avec les Services Municipaux : qu ils en soient ici remerciés. Pour préparer l avenir, nous avons pris rang avec Monsieur Winckler, coordonnateur du Grand Chantier de Flamanville. Le parc d activités d Armanville connait lui aussi un bon développement. En un an, environ deux cents personnes avec leurs nouvelles entreprises vont travailler sur ce site. Les autres activités, conduites par la municipalité, avec le concours de nombreux bénévoles, sont toujours très soutenues : le sport et l attention que nous portons aux enfants, les mercredis, les petites et grandes vacances, etc La culture, également dans ce Pays d Art et d Histoire, connaît un renouvellement. Les travaux de voirie vont bon train. Dans le domaine social, nous connaissons malheureusement une augmentation sensible de demandeurs. Les plus démunis, même avec du travail, n arrivent plus à s en sortir. Les investissements dans les écoles sont toujours maintenus à niveau. De même, l École Municipale de Musique, est reconnue comme une des meilleures de la région. Les travaux d aménagement des arrières de la maison du patrimoine sont en cours. Tous ces travaux sont rendus possibles grâce aux finances saines de la Ville. Ce Bulletin Municipal vous sera remis dans les boîtes aux lettres courant Mars. Je tiens à remercier les personnes qui ont œuvré à sa réalisation. Il vous permettra d avoir ainsi un regard sur toutes les activités de notre ville. Nous avons également, avec Cherbourg, fusionné les deux établissements. Le SMUR étant mis en place, nous pouvons d ores et déjà prévoir un bon développement pour cet hôpital. Un autre atout pour notre ville, son lycée accueillant plus de neuf cents élèves, avec un succès certain, 90 % de réussite au Bac. Et puis ayons une certaine modestie, la ville plait énormément : son architecture, sa propreté et son fleurissement sont appréciés. Les 2 fleurs sont venues récompenser tous nos efforts. FERNAND LEBOYER 1

4 sommaire Visite de M. Duron Les écoles Jumelage Stolberg Le repas de ainés Les 100 ans du foot Le lycée Miss Normandie avec Miss France et Geneviève de Fontenay La station d épuration Les serres Concert de la Sainte-Cécile 14 La prevention routière La POLICE municipale Des personnages célèbres en visite à Valognes Cidre et cafés à Valognes 6 Parlons AVENIR! Droit au logement pour tous un combat PERMANENT Le sport : VALOGNES, TERRE D ACCUEIL 12 Actions jeunesse Les écoles : développement pour un enseignement de qualité La musique le plaisir de jouer ensemble Bibliothèque MUNICIPALE 17 CULTURE 2006 EN PHOTOS 20 Le cadre de VIE 21 Le LOGEMENT social Histoire de la porcelaine de Valognes 24 Les différentes élections Un nouveau service l ACCUEIL TEMPORAIRE 25 Familles et HANDICAP La fondation bon sauveur en EVOLUTION 28 Valognes DEMAIN L association mycologique NOUVEAU : le club d echecs Le CMPL Centre de Mesure Poids Lourds PMI Que peut-il bien se cacher derrière ces trois lettres? 31 Rotary-Club Tout ce qui est humain est NÔTRE Les Restos du Cœur Quand? Où? Comment? Le centre de promotion sociale 33 Le club philatélique a 25 ans! Association d AVICULTURE et d HORTICULTURE Centre Local d Information et de Coordination S.S.I.A.D. Le Service de Soins Infirmiers A Domicile 35 Calendrier de MANIFESTATIONS Valognes 36 Infos SERVICES Revue officielle d information municipale, diffusée gratuitement, reproduction et vente interdites. Coordination de la rédaction et de la documentation : Patricia Robine-Contamine et Service Communication de la ville, Anne Jacquemot - Tél. : Crédit photos, droits réservés, Ville de Valognes Remerciements à : M. Claude-Yves Dréno pour les vues anciennes des pages 4 et 5, M. Philippe Leboyer pour les photos de patrimoine en couverture, Ouest France et la Presse de la Manche 2 Mise en page et impression : Valognes Valognes 2007, 28 e édition

5 LA POLICE MUNICIPALE La Police Municipale joue un rôle important dans notre ville. Elle est au service et à l écoute de la population au quotidien. Composée de deux agents en 1987, cette équipe a été renforcée au fil des années : trois personnes en 1997, et quatre en 2007, dont une femme. Leur rôle ne consiste pas seulement à la dissuasion ou à la verbalisation des citoyens. La police est présente sur le terrain, lors d accidents, de décès, de violences conjugales, de bruits de voisinage. Elle assure le bon ordre et la tranquillité des habitants. Elle sait aussi apaiser les conflits urbains sur la voie publique ou lors de rassemblements. Elle travaille en collaboration étroite avec les pompiers et la gendarmerie. A l occasion de la préparation de manifestations locales, ou de travaux de voirie, les policiers municipaux rédigent les arrêtés et veillent à leur application. Jérôme Masselin, brigadier chef principal, Maxime Blestel, gardien, Luc Hamelin, gardien principal et Laëtitia Gautier, gardien Ils sont souvent présents à la sortie des écoles pour la protection des enfants. Ils assurent la plupart du temps leurs déplacements en véhicule par équipe de deux ou en surveillance pédestre dans les quartiers. Leurs missions sont très vastes, du respect d autrui à l escorte de personnalités. POLICE MUNICIPALE 5 bis Rue Léopold Delisle Valognes - Tel : Bureau ouvert du lundi au vendredi Service d astreinte le week-end Fernand LEBOYER Maire de Valognes QUELQUES RÈGLES DE CIVISME CHANGEMENT D ADRESSE Lors d un changement d adresse ou emménagement, n oubliez pas de prévenir les services de la mairie pour la mise à jour de vos coordonnées. Merci. DIVAGATION DES CHIENS ET DEJECTIONS CANINES Il est rappelé qu il est formellement interdit de laisser les chiens en divagation sur la voie publique. Ceux-ci doivent être tenus en laisse et leurs propriétaires doivent veiller au ramassage des déjections. NUISANCES SONORES Extrait de l arrêté préfectoral du : Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l aide d outils ou d appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore telles que tondeuses à gazon, tronçonneuses, perceuses, raboteuses ou scies ne peuvent être effectués que : Les jours ouvrables : de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 19 h 30 Les samedis : de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h Les dimanches et jours fériés : de 10 h à 12 h. TRAVAUX ILLICITES Il est rappelé aux particuliers que des autorisations d urbanisme doivent être accordées pour réaliser des travaux : Une déclaration de travaux est nécessaire pour tout changement intervenant en façade (par exemple changement des ouvertures, même à l identique, réfection de façade) ou pour toute construction inférieure à moins de 20m 2 (vérandas, abris de jardin) ou pour les clôtures et les murs. Un permis de construire doit être déposé pour toute construction supérieure à 20m 2 ou pour tout changement d affectation d une pièce. Cette absence d autorisation d urbanisme peut entraîner une contravention de 5ème classe. Une autorisation doit être également demandée pour installer un échafaudage sur la voie publique ou lorsque vous avez besoin d une autorisation de stationnement à proximité du lieu des travaux ou pour toute intervention sur la voirie communale (déménagement, emménagement). Un arrêté municipal est alors pris en ce sens. 3

6 Des personnages célèbres en visite à Valognes Les passages dans Valognes de personnages célèbres furent relativement nombreux. Né en 1027, Guillaume dit Le Conquérant, et futur roi d Angleterre, passa sa jeunesse dans notre ville. Henri II d Angleterre, , y séjourna aussi, signa un traité, son fils Jean sans terre fit de même. Rappelons seulement la fin de son séjour à Valognes, du 19 au 26 octobre 1203 : en Novembre, il partira pour Montfarville où le château existe encore sous le nom de Câté, puis Cherbourg, Barfleur, d où le 5 Décembre il se rendra pour l Angleterre : il ne reviendra jamais. En 1204, le roi de France Philippe Auguste va rattacher la Normandie à la France en oubliant les îles anglo-normandes. Vers les années 1255, Louis IX dit Saint Louis, passa à Valognes. Il fut un grand pourfendeur de juifs, qui devaient être nombreux dans notre cité, puisqu il y a un lieu-dit La Synagogue. En 1346, Edouard III, débarquant dans la baie de Morsalines, dévasta et pilla Valognes : c était le début de la guerre de cent ans. François 1 er, en Avril 1532, allant à La Hougue, vint à Valognes. Les Valognais acclament l Empereur NAPOLEON III lors de son passage dans notre ville en 1858 Napoléon 1 er se rendant à Cherbourg, passa à Valognes en 1811 ; et l Impératrice Marie- Louise en Le Duc de Berry passa et dormit à Valognes à l Hôtel d Octeville, rue de Poterie, en Après la révolution de fin Juillet 1830, le Roi Charles X dut abdiquer le 2 Août, et prendre la route de l exil. Il séjourna avec sa famille durant les trois dernières journées en France à l Hôtel Du Mesnildot de la Grille, puis embarqua à Cherbourg pour l Angleterre. La monarchie se termina à Valognes. Napoléon III passa également à Valognes en 1858, ainsi que le Président Albert Lebrun lors de l inauguration de la Gare Maritime en Jeune Valognais, pendant la Guerre, au carrefour des rues des Religieuses, Carnot et de l Officialité, j ai moi même reconnu Adolphe Hitler, circulant en Mercedes, précédé par plusieurs motos. En 1944, j ai vu Winston Churchill au même endroit, ainsi que Charles de Gaulle, arrivé en avion à Maupertus, qui passait à Valognes en Août 44. Il revint en Le Président de La République Vincent Auriol nous rendit visite en Le Prix Alexis de Tocqueville, créé par Pierre Godefroy, ancien Député-Maire de Valognes, a amené successivement plusieurs Présidents : Valéry Giscard d Estaing, Léopold Sédar Senghor (président du Sénégal), et François Mitterrand. Fernand LEBOYER Louis XVI, allant voir les travaux de la rade de Cherbourg, traversa notre ville fin Juin A la veille de la Révolution en 1789, la Route Royale était amorcée. L entrée et la sortie de Valognes devinrent donc Route Royale 13 : La Victoire, rue des Religieuses, Place de l Islet, devenue Place Vicq d Azir, rue et Place du Château, route de Cherbourg (Félix Buhot). Le Président Auriol en 1949 Le Général de Gaulle en

7 Cidre et cafés à Valognes Dans le Valognes d avant et d après la guerre, qui comptait moins de habitants, il y avait entre 40 et 45 bars, cabarets, cafés, bistros. Avec 8000 habitants actuellement, il n y en a plus que 9. La Civette vers , tenue par M. Delarue, dit Loulou Tout d abord, d où vient ce terme de bistrot, bistrop ou bistro, qui est apparu au XIX e siècle. D après le Grand Robert, l origine du mot ne semble pas assurée. Une tradition veut que ce soient les Cosaques, qui occupèrent Paris après la défaite napoléonienne. Entrant au cabaret, ils disaient bistrope, c est-à-dire, à boire, vite. Le café était alors un lieu de rencontre et de convivialité. De nos jours, le monde moderne a perdu cette notion. Il y a la télé et la peur du gendarme. Bien sûr, nous pouvons nous poser la question : pourquoi le cidre, boisson très recommandée, a-t-il été abandonné? Plusieurs raisons : Les ouvriers qui vinrent à Valognes pour sa reconstruction amenèrent avec eux le vin, qui était à l époque de très mauvaise qualité. L invention de la presse à cidre ne fut point bonne, un tonneau était fait en une demi-heure, alors qu au pressoir, on comptait plusieurs jours. Avant guerre, et jusqu aux bombardements de Juin 1944, un pressoir ambulant sillonnait la ville, c était le pressoir de M. Pasquier, Boulanger. Ce petit métier a disparu, comme beaucoup d autres : ainsi va le monde. Valognes possède deux musées : un pour le cidre et sa fabrication, un pour la goutte, terme employé pour l eau-de-vie de cidre. Le café Arifon vers 1900, appelé plus tard café Goussaire au Bourg Neuf Fernand LEBOYER Que buvaient les gens à cette époque : du cidre et du café. Une moque (du Néerlandais mokka ) et un sou, telle était la formule. La tradition dans le Cotentin Le café Desfaudés vers 1920, rue Thiers, actuelle rue Henri Cornat faisait que le café était gratuit, seul le verre de goutte était dû. Cette coutume s est éteinte voilà une trentaine d années. Combien un homme buvait-il de cidre? 7 ou 8 litres par jour. Les travaux étaient extrêmement pénibles, la journée de travail durait en moyenne 10 h. Non loin d ici, sur le port de Saint Vaast, un matelot réclamait au bistro un demi et un recaud (réchaud) : cela consistait en un demi, c est-à-dire, un café avec deux verres de rhum plus le réchaud : cela faisait donc trois verres. Il était bien entendu que seuls les trois verres étaient dus. A cette époque, les apéritifs étaient pratiquement inexistants ; seuls quelques notables pouvaient se les offrir. 5

8 PARLONS AVENIR! Parlons avenir, pas seulement de l'avenir de cette année 2007, mais aussi et surtout de l'avenir de notre ville à moyen terme, à 10 ans. La cérémonie des vœux en a été l'occasion, et je profite de ces pages pour y revenir. L'avenir proche, c'est votre vie quotidienne ; elle est importante et nécessite des actions immédiates, des réponses rapides. Nous essayons de les apporter chaque jour. L'avenir plus lointain c'est une vue d'ensemble, une réflexion sur un projet de ville. Les deux sont liés, le projet devant contribuer à améliorer le quotidien dans l'avenir. Ce développement de la ville dispose d'un outil : le P.L.U. (Plan Local d'urbanisme). Il est en cours de finalisation, a été adopté à l'unanimité en séance publique le 12 décembre et devrait être opérationnel en juin. C'est un document très important qui engage la ville, (quoi qu'il arrive), pour plusieurs années. Il est par ailleurs consultable sur le site internet municipal, et fera l'objet d'une enquête publique. UNE SEULE QUESTION : QU'EST CE QUE NOUS VOULONS POUR VALOGNES? Mais plusieurs réponses : Ce sont des entreprises nouvelles, donc de la richesse, des habitants nouveaux qui feront vivre le commerce, les écoles et la vie associative. Le tout dans un cadre naturel préservé, un habitat agréable et des services publics de qualité dans une ville souriante. Telle est la vision que nous défendons, toutes tendances confondues, avec ce projet. L'écologie est à la mode, tant mieux, et le logement est hélas d'actualité. Nous n'avons pas attendu pour prendre en compte ces priorités. LA MISE EN VALEUR DU CADRE DE VIE Valognes est une ville rurale, une ville à la campagne : elle cumule les avantages de ces deux facettes, et entend bien les conserver. La qualité de vie des habitants est un de nos soucis permanents et passe par la mise en valeur des équipements publics, leur développement qui n'a cessé depuis 20 ans, voyant la population passer de habitants en 82 à aujourd'hui. Cette tendance se confirme quand on constate l'augmentation significative du nombre d'inscrits sur les listes électorales. Je souhaite la bienvenue à ces nouveaux habitants et aux entreprises récemment installées. Cet objectif emmène des actions prioritaires : la protection des espaces naturels, agricoles et boisés, qui représentent 62 % du territoire, et nous tenons à conserver cette ceinture verte qui entoure la ville, le développement des espaces de détente, de sports et de loisirs, pour répondre à une demande toujours plus forte : des emplacements sont réservés à cet effet, l'affirmation du centre-ville, et en particulier l'amélioration du stationnement et de la circulation, l'aménagement de la place de la gare, le maintien et la création de voies de liaison, y compris piétonnières et cyclables, pour améliorer les liens interquartiers. Le cadre de vie c'est aussi l'entretien du caractère ville d'art et d'histoire et la conservation de son patrimoine, le fleurissement, la qualité des services publics, la politique culturelle C'est encore une ville lumière et commerçante pendant les fêtes, et dans ce domaine la collaboration en fin d'année 2006 avec l'union commerciale a été très bonne. LE DÉVELOPPEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES Objectif majeur dans ce projet. C'est le développement des activités industrielles, artisanales, tertiaires et commerciales dans des secteurs géographiques stratégiques à proximité de la RN 13 et des futurs échangeurs. L'attractivité de Valognes, due à sa localisation exceptionnelle au cœur du Cotentin, se confirme au quotidien par des contacts nouveaux, et sera renforcée par la mise aux normes autoroutières de la RN 13 et la liaison Val de Saire-Sottevast, à l'étude. La desserte par le rail est un atout supplémentaire. Et de futurs projets d'envergure, dans le cadre du syndicat mixte du Cotentin sont, à terme, envisageables. L'horizon est donc dégagé quant aux capacités d'accueil de notre ville pour de nouvelles entreprises. Des travaux d'aménagement (signalétique, éclairage, voirie, trottoirs ) sont d'ailleurs en cours pour développer et améliorer les espaces d'activités existants. Nous sommes prêts. Et la qualité de vie évoquée plus haut, les services offerts, sont des avantages supplémentaires pour l'accueil de nouvelles implantations. UNE URBANISATION RAISONNÉE À DOMINANTE HABITAT Il s'agit, dans les 10 ans qui viennent, de continuer à développer les constructions de logements tout en respectant l'équilibre entre zones construites et espaces naturels préservés. Cela veut dire une urbanisation maîtrisée et progressive, dans l'espace et dans le temps, ni anarchique ni précipitée (ne pas faire n'importe quoi, n'importe où, n'importe quand). Un plan élaboré pour respecter aussi la mixité : propriété, location, logements sociaux, individuels et collectifs. Elle est envisagée dans ce PLU sur plusieurs sites, pour respecter l'équilibre de la ville, dans la continuité du tissu urbain existant. L'objectif est de répondre à la demande toujours forte, et d'accueillir une population nouvelle, liée justement à l'accueil de nouvelles entreprises. Tout est lié. Ces trois axes majeurs ne sont pas une énumération, mais bel et bien imbriqués dans un ensemble cohérent. Le but visé avec ce plan d'urbanisation est d'accueillir, en dix ans, habitants nouveaux, ce qui porterait la population de notre ville à habitants à l'horizon Voilà donc, dans ses grandes lignes, le projet de ville que le conseil municipal - avec une belle unanimité- vous propose. Garder à notre ville son beau visage tout en l'améliorant sans le défigurer. Valognes sera à la hauteur de sa réputation, prenant en main son destin, grâce à une 6

9 politique dynamique, allant de l'avant, tout en conservant un patrimoine naturel remarquable. Et s'inscrivant ainsi dans une politique de "développement durable". Alors optimiste? Oui. En tant qu'adjoint aux finances, je le redis et je l'affirme, notre ville est en bonne santé financière. Bien sûr il y aura toujours trop d'impôts, mais la pression fiscale est maîtrisée, et les services rendus à la hauteur d'une ville comme la nôtre. Cette situation nous permet d'envisager sereinement cet avenir et ce développement harmonieux. Valognes vit. Valognes bouge, et dans tous les domaines. Elle est attractive et appréciée, et nous voulons, encore et toujours, renforcer cet attrait. Le Valognes de demain se construit aujourd'hui avec ce plan décennal qui dessine notre ville pour les années à venir. Christian LAMOTTE Premier Adjoint Délégué aux Finances Développement Economique Intercommunalité PROCEDURE DU P.L.U. Affichée 1 mois en Mairie et publiée dans un journal local De façon continue, le préfet communique : les prescriptions nationales ou particulières, les servitudes d'utilité publique, les projets d'intérêt général, toute information qu'il jugera utile. Le Maire notifie la délibération aux personnes publiques associées. Sont consultés à leur demande : les maires des communes limitrophes et les présidents des établissements publics de coopération intercommunale. Débat organisé au sein du Conseil Municipal sur les orientations générales du projet d'aménagement et de développement durable, au plus tard 2 mois avant l'arrêt du projet de P.L.U. Affichée 1 mois en Mairie Avis demandé aux personnes publiques associées sur leur initiative, aux communes limitrophes, aux EPCI directement concernés (qui ont 3 mois pour donner leur avis) Le projet est éventuellement modifié suite à l'enquête publique Délibération publiée dans un journal local et affichée en Mairie pendant 1 mois Délibération du Conseil Municipal Délibération du Conseil Municipal arrêtant le projet de P.L.U. Enquête publique par arrêté du Maire (durée minimale : 1 mois) Délibération du Conseil Municipal approuvant le P.L.U. Le P.L.U. est tenu à la disposition du public 7

10 DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS UN COMBAT PERMANENT Avec l emploi, les salaires, la santé ou l éducation, le logement trône toujours en tête des préoccupations de nos concitoyens. 8 Jadis, l accession au logement, quelle que soit sa forme, symbolisait le rattachement concret à une assise sociale durable, au même titre que le travail ou la possibilité de poursuivre ses études. Désormais, l atomisation sociale a également destructuré cette aspiration là. Les chiffres sont éloquents : 1,5 million de personnes sont en attente d un HLM, des centaines de milliers de mal logés, des milliers de travailleurs SDF, un secteur privé atteint de folie spéculatrice avec des prix à la location exorbitants doublés de conditions de garanties scandaleuses imposées par les bailleurs qui repoussent même les classes moyennes. L accès à la propriété est réservé à une minorité de plus en plus restreinte. Depuis 1998, le prix des logements anciens a doublé et le terrain coûte 20 à 25 % plus cher. Selon la fédération nationale de l immobilier, la progression des loyers (+ 46 % par an depuis 2000) a été largement le double de l inflation - Ajoutez à cela l augmentation des prix de l énergie et de l eau Se loger pas cher et dignement devient une mission presque impossible dans un pays où le monde du travail propose des contrats précaires et peu rémunérés alors que le monde du logement réclame des comptes en banque fiables et bien garnis. La Fondation Abbé Pierre soulignait en Octobre dernier que le budget consacré par les Français au logement ne cesse de croître et atteint un seuil pouvant faire basculer les ménages les plus modestes dans la précarité et l exclusion au moindre problème. La part des ressources des ménages affectée au logement et à son fonctionnement (loyer, charges locatives, énergie pour l éclairage, le chauffage, l eau, l assurance) a atteint un niveau historique avec une moyenne de 24,7 % mais qui est souvent supérieure à 30,4 % voire 50 % du revenu des plus modestes. J ai demandé à Madame Geneviève HUET d étudier et de présenter ici des exemples concrets pour illustrer mon propos. Dans le travail quotidien au service des familles nous essayons avec elles de trouver les solutions de logement appropriées relatives à la composition familiale et au coût. Malgré les efforts, la part des revenus consacrée au logement demeure très importante dans tous les cas de figure, retraités, familles salariées, bénéficiaires d une pension d invalidité ou d allocation de chômage. Personne seule - Retraitée - Maison privée F3 Revenus Pensions 1086 Allocation Logement Charges liées Loyer principal 518 au logement Eau 10 Electricité chauffage 137 Assurances 11 Taxe habitation exonération 676 Soit % de ses revenus Famille monoparentale avec 4 enfants Demandeur d emploi - Pavillon HLM F5 Revenus Allocation Retour à l Emploi 430 Pension alimentaire 360 Prestations familiales 678 Aide Personnalisée au Logement Charges liées Loyer 480 au logement Eau 35 Electricité chauffage 153 Assurances 18 Taxe habitation 12 Soit % de ses revenus 698 Couple avec 2 enfants - 1 salaire - Appartement HLM F4 Revenus Salaire 1205 Prestations familiales 117 Aide Personnalisée au Logement Charges liées Loyer 358 au logement Eau 32 Electricité chauffage 85 Assurances 11 Taxe habitation 25 Soit % de ses revenus 511 Couple avec 3 enfants - Revenu d invalidité - Pavillon HLM F5 Revenus Pension d invalidité 623 Allocations familiales 300 Complément familial 152 Aide Personnalisée au Logement Charges liées Loyer 506 au logement Eau 30 Electricité chauffage 138 Assurances 15 Taxe habitation exonération 689 Soit % de ses revenus Couple avec 1 enfant - 2 salaires - Maison HLM F4 Revenus Salaire monsieur 1190 Salaire madame 500 Aide Personnalisée au Logement Charges liées Loyer 453 au logement Eau 24 Electricité chauffage 110 Assurances 18 Taxe habitation 31 Soit % de ses revenus Famille monoparentale avec 2 enfants - 1 salaire Maison HLM F4 636 Revenus Salaire 1180 Allocations Soutien familial 165 Allocations familiales 117 Aide Personnalisée au Logement Charges liées Loyer 400 au logement Eau 21 Electricité chauffage 125 Assurances 11 Taxe habitation 39 Soit % de ses revenus 596

11 Secteur du Quesnay Le service social de la ville travaille quotidiennement avec les familles et le service logement pour trouver les meilleures solutions pour les familles en demande d un premier logement ou pour un échange. LE LOGEMENT DOIT DEVENIR UNE PRIORITE NATIONALE ET REGIONALE. Plus qu une politique sociale du logement, c est une politique de logement social qu il faut. Aujourd hui, 72 % des fonds alloués aux politiques de l habitat soit environ 12 milliards d euros, sont distribués sans contrepartie demandée aux bailleurs privés sous forme d exonérations (dispositifs BESSON et DE ROBIEN). Les projets de construction de logement social ne bénéficient que de 3 milliards d euros (28 %). En 1995, le secteur locatif social bénéficiait encore de 32,4 % des dépenses de la collectivité en faveur du logement. Il existe un décalage entre offre et demande. En 2000, les logements PLAI (les plus aidés avec les loyers les plus bas) représentaient 12 % de la production totale de logement : aujourd hui ils ne représentent plus que 9,5 % de cette production. Pendant ce temps la part des logements HLM haut du panier est en hausse considérable (de 9,5 % de la production totale de logement en 2000, elle passe à 33,7 % en 2005). L effort de l Etat diminue dans la direction de l aide au logement pour les ménages modestes au profit de l investissement privé. Il est urgent de garantir le droit au logement pour tous dans le cadre d un service public de l habitat et du logement, des agences régionales, dotées des moyens suffisants pour faire reculer la spéculation immobilière et foncière, faire appliquer la loi Solidarité Renouvellement Urbain sur le seuil de 20 % de logements sociaux, construire et réhabiliter les logements de qualité à loyers modérés, les dépenses pour l habitat ne devant plus excéder 20 % des revenus d une famille. Le droit au logement doit devenir opposable devant les tribunaux, particulièrement pour les jeunes et les plus démunis : cela signifie qu il faut rapidement mettre l offre et la demande en adéquation. POUR CHAQUE MENAGE, LA QUESTION DU LOGEMENT EST UNE QUESTION INTIME. Mais les mécanismes d attribution sont compliqués : dossier à constituer, ressources à justifier, cautionnement à trouver, proposition par le service logement municipal, passage du dossier en commission HLM à Cherbourg, Saint-Lô ou Coutances-Granville, dépôt de garantie, délais, préavis, Nous sommes là pour vous accueillir et répondre à vos questions, pour faire les propositions les mieux adaptées à chaque situation, dans le cadre réglementaire et en fonction des possibilités du parc locatif social local. NOUS AVONS LA VOLONTE DE MIEUX REPONDRE A VOS ATTENTES. Le PLU (Plan Local d Urbanisme) ouvre la perspective de l urbanisation de 43 hectares pour la période ; cela correspond à la construction d un nombre de logements qui varie entre 340 et 430. Ces futurs logements devront répondre à des critères précis : un logement adapté aux besoins (forte demande de logements de plain-pied, pour personnes handicapées), un logement pour personne seule, jeune seul ou en couple, stagiaires, apprentis,, un logement moins coûteux en énergie : nous travaillons avec la SA/HLM du Cotentin sur un projet qui concernera plusieurs maisons à la Bouchetterie (panneaux solaires pour la fourniture de l eau chaude, hautes performances d isolation, chauffage avec cheminée équipée d insert, récupération d eau ), un logement qui ouvre les perspectives de la location sociale mais aussi celles de l accession par la pré-location, un logement dans un cadre agréable (fleurissement, espaces verts, parking, jeux ). Beaucoup a été fait, Il y a beaucoup à faire encore, Notre volonté reste intacte. Rémi BESSELIEVRE Adjoint au Maire Délégué à l Action Familiale et Sociale 9

12 LE SPORT : VALOGNES, TERRE D ACCUEIL ANDRÉ AZE, OU LA PASSION DU TIR Après 44 ans de Présidence à la Cible Valognaise, André AZE a décidé de tourner la page et de prendre du recul par rapport à la charge qui lui incombait. André AZE a commencé sa carrière sportive par la pratique du football, où il a joué à Valognes, aux Hirondelles de Colomby, Mais ce qui l intéressait ce fut le tir, et il prend sa première licence au club de Valognes, dirigé par Jacques DAUBACH. Dès sa première année, il se qualifie pour les Championnats de France juniors où il se classe 25 e. Puis André part à PARIS, pour raisons professionnelles, où il signe une licence au club de l US BHV. Il va rester 5 ans, et sera champion d Ile de France. Ensuite il y a le Service Militaire, pendant 3 ans, à Abidjan en Côte d Ivoire. Retour en France, et notamment en Basse-Normandie, où il signe une licence au club de l US Normande à Caen. Revenu dans le Cotentin, il prend la succession de Jacques DAUBACH, et devient Président du club, poste qu il a occupé jusqu en André se souvient qu au début de sa présidence il n y avait pas de stand, et l entraînement se faisait dans l ex-église provisoire, place du Château. Puis, Henri CORNAT, Maire de Valognes, décide de construire un stand de tir près du gymnase Félix Buhot, stand qui existe toujours et qui a vu tous les exploits de l équipe d André. De ces 44 années passées à la tête de la Cible Valognaise, beaucoup de souvenirs : 1968, 3 e place aux France de l équipe pistolet composée de Claude REQUIER, Michel CAUVIN et Michel PICQUENOT. Sandrine LAWSON qui à 14 ans devient championne de France à la carabine. Sylvie FEUILLYE vice-championne de France 2005 carabine à 10 mètres. En 2004, une équipe vice-championne de France des clubs. Pour célébrer les 50 ans du club, et avec l aide de la Municipalité et de la Ligue, André a organisé et mis en place avec son équipe un meeting exceptionnel avec la présence de 3 internationaux et sélectionnés olympiques. Depuis toujours, André a été le partenaire fidèle de la Municipalité Valognaise en participant à toutes les opérations menées en faveur de la jeunesse. La compétence d André AZE a été unanimement reconnue puisqu il a été décoré de la médaille d argent de la Jeunesse et des Sports, et de la médaille de Commandeur par la Ligue Nationale de Tir. André reste au club pour s occuper des enfants et de l école de Tir et reste viceprésident de la Ligue Normande. Bravo André, et merci pour tout ce que tu as fait. L A.S. VALOGNES A 100 ANS Le dimanche 17 septembre 2006, l A.S. VALOGNES a soufflé ses 100 bougies. Quel club peut s enorgueillir d avoir 100 ans! Sans refaire l histoire, il faut rappeler que le club est né en 1906, et faisait partie à cette époque d un club ou Société Omnisports. Le club est affilié à la Fédération Française de Football (F.F.F.) sous le numéro 140, et à ce titre fait partie des tous premiers clubs français de football. Que d épopées sous la baguette des différents Présidents que furent CALVARIN, BURY, WISNER, DEPRUN, CORNAT, PICHARD, CŒURET, GRANDGUILLOTTE, BIETRY, COQUELIN, TEILLANT et ANGOT. Aujourd hui ce sont 355 licenciés, 20 équipes, 120 enfants à l école de Foot le mercredi. On se souviendra longtemps de ce dimanche 17 septembre, des retrouvailles des Anciens, de la présentation des footballeurs en herbe, du match des Vieilles Gloires, pour terminer en apothéose avec le match qui opposa le Variety Club de France et l équipe première de l A.S. VALOGNES devant 2000 spectateurs conquis. Une journée qui s est achevée par la remise de deux chèques aux associations Cœur et Cancer et Les Enfants de la Terre. 10

13 PISCINE MUNICIPALE Fréquentation de la Piscine Municipale Le fait remarquable est l augmentation de la fréquentation : 2004 : : (+1,70 %) 2006 : (+5,71 %) avec pour l année 2006 quelques chiffres qui font référence : Adultes : + 7,14 % Cours de natation : + 15 % Aquagym : +15 % et fait significatif, l augmentation de la demande de la part des écoles primaires hors VALOGNES (SAUXEMESNIL, BRIX, SAINT-PIERRE-EGLISE, VAL de SAIRE) et des collèges (SAINT-PIERRE-EGLISE public et privé, collège de LA GLACERIE, collège de MONTEBOURG, ). Voilà le franc succès de notre piscine municipale, qui correspond à l attente de nos concitoyens : Qualité de la piscine. Qualité des enseignants. Qualité du personnel municipal. ACTIVITÉS MISES EN PLACE PAR LA MUNICIPALITÉ Comme tous les ans, la politique de la Municipalité en faveur de la Jeunesse se fortifie d année en année avec nos opérations : Ticket Temps Libre à toutes les petites vacances, Eté Jeunes pendant les vacances d été, Eveil Sportif, et cela en collaboration totale avec les Associations Valognaises. Activités sportives proposées tout au long de l année sous forme de découverte : Activités raquettes (Badminton, Tennis, Tennis de table), Découverte de l Athlétisme, Initiation au Handball, Badminton adultes. Michel BEAUSSARON Adjoint au Maire, Délégué aux Sports Loisirs et Temps libre VALOGNES, TERRE D ACCUEIL Après l année 2006, qui aura vu la Ville de VALOGNES accueillir de grands événements sportifs comme : les Championnats Départementaux UGSEL de Cross Country, les Championnats Régionaux UGSEL de Cross Country, le Semi Marathon, différents Championnats de Tir, Lutte, la Coupe René LEDOUX en Judo, les Championnats de District UNSS de Cross Country. L année 2007 ne s annonce pas moins riche : le 21 janvier, les Championnats Régionaux de Basse-Normandie qui regrouperont quelques 1000 athlètes, le 21 janvier le Championnat de France promotionnel de Lutte au complexe, le 11 mars, Championnat de Normandie de Lutte, le 18 mars, Championnat de Normandie de Gymnastique (FSCF), le 29 avril, le Semi Marathon qui vient d obtenir le Label Régional. Toutes ces manifestations démontrent la vitalité du Monde Associatif Valognais, soutenu par la Municipalité par le biais de subventions, de mise à disposition d équipements et le grand professionnalisme du Service des Sports et des Services Techniques. Entreprise Générale de Bâtiment S.A.R.L. PIARD Le Bourg COLOMBY Tél. : MENUISERIE - RÉNOVATION - MEUBLES - CUISINES Z.A. d Armanville VALOGNES Tél. : Fax : Courriel : S.A.R.L Marie LOTURES FOURNITURES ET POSE DE CLOTURES EN TOUS GENRES Y COMPRIS PORTAILS Le Bas des Monts VALOGNES Tél Fax

14 Actions jeunesse La mise en place du Conseil Local d Enfants : Nous avons un conseil local de jeunes, mais jusqu à présent, nous n avions pas de conseil local d enfants, en ce début de l année 2007, c est chose faite. LE CONSEIL LOCAL D ENFANTS En partenariat avec l Education Nationale et les responsables d établissement, des élections ont été organisées pour élire nos jeunes édiles. Les enfants sont issus des classes de CE2, CM1 et CM2 des écoles primaires de Valognes : Léopold Delisle (incluant les élèves de CLIS nés en 1995 et 1996 de l école Alexis de Tocqueville), le Quesnay et Sainte-Marie. C est un plus, car l éducation civique est au programme de ces classes. Une règle a été établie de manière à mettre en place un nombre proportionnel d élus par établissement et à l intérieur de ceux-ci, par niveau scolaire. Pour être électeur, il fallait être élève de ces classes et pour être élus, les enfants devaient être domiciliés à Valognes. Sont élu(e)s en : CE2 Laura BAUDRY, Océane SOCHON. Les enfants ont apprécié la nouveauté,car sur un total de 385 élèves, 315 se sont inscrits sur les listes électorales, et sur 250 élèves Valognais, 66 se sont portés candidats, pour seulement 29 sièges. Le scrutin s est déroulé dans de très bonnes conditions grâce au professionnalisme et au sérieux du service jeunesse de la mairie, du corps enseignant CM1 Maxime LEGAILLARD, Clément POSTEL. CM2 Lucas COSRON, Margaux RIOULT. ECOLE DU QUESNAY BUREAU DE VOTE N 2 qui a su sensibiliser les élèves, et aux acteurs eux-mêmes, qui se sont conduits avec sérieux. Voici le nom des candidats élus, sortis des urnes le 12 janvier 2007 : ÉCOLE LÉOPOLD DELISLE ECOLE SAINTE-MARIE BUREAU DE VOTE N 3 Sont élu(e)s en : CE2 Adjoa CARNEVA, Charline HAIRON, Clara HUARD. CM2 Guillaume CHOCHON, Emilie LEPARQUOIS. CM2 Julien DUPONT, Anne-CharlotteGESIPPE. BUREAU DE VOTE N 1 Sont élu(e)s en : CE2 : Coraline BOUCHER, Clémentine CARN, Mathis LE MAGUET, Elisa LEFORT, Jean-Paul TRAVERT, Thomas VENANT-VALERY. CM1 : Steven BROUILLARD, Amélie HERVIEU, Jade LECONTE, Solène ROCHEFORT, Léa SOIDRIDDINE. CM2 : Estelle ADAM, Caroline BROUILLARD, William CATHERINE, Marianne CHAMBRIN, Jean-Claude ENAULT. Le Cellier des Grands Vins Route de Cherbourg VALOGNES Tél Vins - Champagnes - Alcools - Whiskies - Calvados Paniers et Coffrets Gourmands - Epicerie Fine Fontaines à vins 5 & 10 litres (rouge, rosé, blanc) 400 m 2 Cave climatisée AGNEAUX - B.P Tél. : V.S.R. AUTO Garage Charles PAUL VENTE VÉHICULES NEUFS ET OCCASIONS RÉPARATIONS TOUTES MARQUES 18 bis, rue B. d Aurevilly VALOGNES Tél Fax IMAGE - SON - MULTIMEDIA - ELECTROMENAGER Réparations toutes marques et pose d antennes 9, Bd Division Leclerc VALOGNES - Tél

15 BILAN CONSEIL LOCAL DE JEUNES Le 21 juin 2006, le conseil local de jeunes a organisé une opération de prévention à la sécurité routière. Avec le concours de la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports (DDJS), du Comité Départemental de la Prévention Routière et de l Inspection Départementale de l Education Nationale (IDEN), des ateliers furent mis en place à l école du Quesnay pour les élèves des écoles primaires publiques de Valognes. Trois ateliers ont été proposés : Un atelier théorique composé d un Questionnaire à Choix Multiples, d un vrai ou faux et de questions ouvertes sur les bons comportements à adopter en tant que piéton et cycliste. Un junicode a permis également de tester les connaissances des enfants sur les panneaux de signalisation. un atelier pratique permettant d exercer son adresse en parcourant à vélo un circuit parsemé d embûches. une piste de sécurité routière temporaire jalonnée de panneaux de signalisation et de feux tricolores favorisant l apprentissage du code de la route. Les différents ateliers ont été encadrés par l Escadron Départemental de la Sécurité Routière, la Police Municipale, Marc Damiolini et des Agents d Animation. A la fin de la journée, un goûter a été offert aux enfants et une attestation de participation leur a été remise. 48 jeunes ont participé à cette opération réussie. En fin d année, le CLJ a participé activement avec le Secours Populaire à une collecte de denrées alimentaires devant les grandes surfaces de notre ville. Sur la Place du Château, les jeunes ont recueilli des jouets pour le Père Noël vert. Les jeunes conseillers ont poursuivi leur action de solidarité en rassemblant des bouchons plastique dans le cadre de l opération les bouchons d amour et en organisant des animations en direction des aînés le mercredi après-midi au Foyer-Résidence les Mimosas. STAGE DE SCULPTURE Pendant les vacances de Noël, du 27 au 29 Décembre, à l Hôtel-Dieu, 12 enfants âgés de 8 à 14 ans ont participé à un stage d initiation à la sculpture, sous l œil attentif et le savoir faire d Yvan MARIE, graphiste. Après avoir visualisé leurs idées sous forme de croquis, les enfants ont abordé différentes techniques de sculpture (par enlèvement en ciselant du béton cellulaire, ou par rajout en modelant de l argile). A la fin du stage, le résultat a été très probant et peut être des vocations sont-elles nées? Philippe LEBOYER Conseiller Municipal, Délégué à la Jeunesse Zone de la Tassinerie VALOGNES Artisan Peintre Séb Peinture - Peinture - Revêtements sols et murs - Ravalement de façades - Vitrerie 11 rue des Osiers VALOGNES Tél / S té DALMONT S.A.R.L. ENTREPRISE ARTISANALE CRÉÉE EN 1950 La Jacquotterie FLOTTEMANVILLE Tél. : Fax : Site Internet : - LA QUALITÉ SOUS TOUS LES ANGLES MENUISERIE BOIS / ALU / PVC CHARPENTE FERMETURES ISOLATION ESCALIERS PARQUETS VÉRANDAS PORTAILS BOIS OU PVC CUISINES AMENAGÉES ENTREPRISE ARTISANALE de PEINTURE J.-M. DELACOTTE Peinture - Décoration Ravalements de Façades Revêtements Sols et Murs Tél. : , rue des Religieuses, VALOGNES 13

16 LES ECOLES développement pour un enseignement de qualité Investissements réalisés dans les écoles publiques de Valognes 2001 Rénovation : de 3 classes, d un bureau de direction, d un hall d entrée et d une salle informatique. Matériel informatique complet (réseau, Internet haut débit) pour le groupe scolaire du Quesnay Rénovation : de 2 classes, d un préau (sas d entrée), d une salle d activité et d une entrée principale Rénovation : de 2 classes, de sanitaires, d un bureau de direction, d une salle informatique. Matériel informatique complet (réseau, Internet haut débit) pour l école Alexis de Tocqueville Réfection : d une cour, de sanitaires. Mise en liaison froide d une cantine. Remplacement du mobilier scolaire pour 2 classes. Matériel informatique complet (réseau, Internet haut débit) pour l école Léopold Delisle Rénovation : de 2 classes, du mobilier scolaire pour 2 classes, de chéneaux, de couverture Rénovation : de 2 classes, d un couloir, d un hall et d un bloc sanitaire. Remplacement de chéneaux. Il convient de rajouter à la liste des investissements tout le matériel scolaire et pédagogique acquis chaque année par la municipalité. Le début 2006 voit l aboutissement de la politique ambitieuse de rénovation et d aménagement de toutes les classes des écoles publiques de Valognes. Après la phase de rénovation, il faut entretenir les nouveaux investissements. Les services font le point avec chaque directrice et directeur d école lors des vacances scolaires afin d entretenir et d apporter les améliorations nécessaires à ces équipements. Un suivi régulier est assuré également en matière d informatique : renouvellement du parc, maintenance et entretien afin que le matériel soit opérationnel et disponible pour l équipe éducative et les élèves. Si l Education Nationale a pour mission l enseignement de nos enfants, il est de notre responsabilité que cet enseignement se passe dans les meilleures conditions possibles tant sur le plan des locaux et équipements que sur le plan de l outil pédagogique. La municipalité investit chaque année pour acquérir tout le matériel nécessaire. C est en collaboration avec les enseignants que les choix sont faits. Enfin si un énorme investissement matériel a été consenti dans les écoles publiques de Valognes depuis 1995, la volonté municipale s est traduite également par un investissement en moyens humains, afin de répondre à l attente des parents, de l équipe éducative et des enfants. Le personnel dans les écoles est compétent et la collectivité accompagne sa formation dans divers domaines qui vont de la sensibilisation aux premiers secours en passant par le développement psychologique du jeune enfant à l accueil des jeunes enfants en situation de handicap pour les agents encadrant les élèves sur le temps scolaire et la cantine. Le personnel d entretien bénéficie également de la formation continue à travers des stages d hygiène et entretien des locaux qui lui permettent d appréhender et de mettre en application de nouvelles techniques. Notre rôle principal dans le domaine scolaire est que nos enfants reçoivent le meilleur enseignement possible. Il est important que la commune contribue à son développement à travers la continuité de ses choix politiques d investissements. Jean LENOBLE Adjoint au Maire Délégué à l Enseignement, l Education et à l Ecole Municipale de Musique 14

17 LA MUSIQUE le plaisir de jouer ensemble L ORCHESTRE D HARMONIE DE L ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE L orchestre d harmonie est actuellement composé de 34 musiciens, inscrits à l école de musique ou autodidactes. Chaque vendredi soir, de 20 h à 22 h, ces passionnés s adonnent à leur art dans les locaux de l école de musique, sous la baguette de Delphine Lecampion-Berthenet. Pratiquer la musique ensemble, dans une ambiance chaleureuse, après étude personnelle de leurs morceaux, procure à ces instrumentistes un immense plaisir. L orchestre se produit tout au long de l année à l occasion de différentes manifestations : cérémonie des vœux du Maire, manifestations patriotiques au monument aux morts, concerts de printemps et de Sainte Cécile. Son répertoire est diversifié : musique de films, classique, variétés, jazz Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements, contacter l école municipale de musique : Delphine LECAMPION-BERTHENET L ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE Patrice FONTANAROSA définit la musique comme un ensemble organisé de sons qui expriment des sentiments et des émotions. C est justement ce que l on peut ressentir et observer au contact de nombreux élèves de notre école de musique. Incontestablement, tous ces jeunes et moins jeunes inscrits, perçoivent auprès de leur professeur cette passion qui ne s enseigne pas, mais qui se communique. Dans chaque classe, le travail ne se justifie qu en fonction d un but précis, celui qui permettra d aller vers la qualité, le savoir. De même, si le rythme est fondamental en toutes choses de l univers, il est pulsion, pulsation, donc vital également pour la musique et pour nos élèves. Inscriptions des nouveaux élèves Elèves domiciliés à VALOGNES : Mercredi 13 juin de 9 h 30 à 11 h et de 14 h 30 à 18 h Inscriptions des nouveaux élèves domiciliés hors VALOGNES Jeudi 14 et vendredi 15 juin de 14 h à 18 h Pour cette rentrée scolaire, 304 élèves découvrent chaque semaine cette force musicale qui permet à chacun d échanger, d apprécier et de développer sa nature, son tempérament, sa personnalité et une capacité d imagination. En effet, lorsqu un enfant commence l étude d un instrument, une grande partie de son attention est souvent mobilisée par l action même de jouer : réussir à faire les bons gestes, jouer les notes justes, à mettre le bon doigté, le bon coup d archet, à respecter le texte, à respirer correctement Son attention se porte essentiellement sur ce qui se passe à l extérieur de lui-même. Avec la pratique et l expérience, il apprend à se détacher de ses doigts pour être plus attentif à ce qui se passe à l intérieur de lui-même. A force de pratique musicale et instrumentale, il se façonne alors un monde intérieur composé de sons, de sensations, d images, de pensées qui vont prendre une importance grandissante au fil du temps sur sa manière de jouer et va faire de son jeu, du son, de son expression, de sa technique quelque chose d unique et de personnel. Ce monde intérieur et sans limite, se nomme l imagination. Conformément aux textes officiels et en s adaptant à chaque élève ou famille, je mets un point d honneur à accueillir Rentrée En raison de l afflux de nouveaux élèves, toute inscription ne pourra être acceptée que dans la limite des places disponibles. Documents à fournir Pour les Valognais, fournir l attestation du quotient familial. Pour les inscriptions d enfants en âge scolaire, photocopie d une attestation d assurance scolaire ou d une assurance couvrant les mêmes risques. IMPORTANT : L inscription ne sera définitive qu après la présentation de tous les documents demandés. Aucune inscription ne sera prise par courrier ou par téléphone. Pour tous renseignements n hésitez pas à téléphoner au Directeur (tél. : O ) Ou sur Internet à : ceux et celles qui souhaitent connaître le plaisir d être musicien tout en étant évidemment très heureux des brillants résultats obtenus aux examens fédéraux de fin d année. Je considère comme aussi important que des élèves aient pu également glaner des points lors de l épreuve du bac (à titre d information, la moyenne des candidats préparés tourne autour de 17,5/20). Christian COTTRET Directeur de l Ecole Municipale de Musique de Valognes 15

18 BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE Depuis plusieurs années, la bibliothèque municipale propose diverses animations culturelles : expositions, spectacles pour enfants, conteurs, conférences A partir de , plusieurs auteurs ont été invités à Valognes. Il y a tout d abord les invitations des lauréats du prix littéraire de la ville de Valognes depuis décembre Ce prix est attribué par un jury constitué de lecteurs de la bibliothèque municipale et d élèves du lycée Henri Cornat. Martine Bourre Yves Pinguilly Pour les élèves de grande section et cours préparatoire, à partir de l année , un auteur jeunesse est venu rencontrer les classes participant à un travail annuel autour d un corpus de six albums réalisés par des auteurs français contemporains. Les jeunes enfants ont aussi reçu un auteur écrivant des histoires pour les tout-petits. Les enfants de la crèche, les assistantes maternelles accompagnées des petits en garde, les parents avec les petits sont venus le rencontrer ainsi que plusieurs classes des écoles de Valognes. Les recherches et ouvrages d auteurs locaux sont aussi mis à l honneur lorsqu ils servent de base à la réalisation d expositions. Les auteurs sont alors invités à présenter leurs travaux au cours d une conférence. Il y a eu aussi tous les auteurs invités pour les deux salons du livre de Valognes : 30 auteurs présents en 2004, 44 en Le dernier salon avait comme thème Alauna et le monde antique. Cela a été l occasion de recevoir des romanciers et spécialistes sur cette période de l histoire, à côté des écrivains originaires de notre région. Philippe Claudel, lauréat 2006 du Prix Littéraire de la Ville de Valognes Didier Dufresne Salon du Livre 2006 Claude Pujade-Renaud, lauréate 2004 du Prix Littéraire de la ville de Valognes, Présidente d honneur du Salon du Livre de Valognes 2006 Ces rencontres permettent aux publics de découvrir la personnalité de l écrivain qui les a touchés, de lui poser des questions et donnent surtout l envie de découvrir de nouvelles œuvres. Ce sont toujours des moments forts et riches en émotions. A la bibliothèque municipale, les emprunts de livres sur les auteurs venus à Valognes sont en augmentation. Ces rendez-vous privilégiés des écrivains avec leur public sont à favoriser. Pour l année 2007, nous attendons la visite d un auteur pour les classes de grande section et cours préparatoire et plusieurs projets sont à l étude. L ÉQUIPE DE LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE ASSURANCES & SERVICES BANCAIRES 11, place du Château VALOGNES Tél Garage et parking privés 20 chambres - T.V. C + - Tél. 28, rue des Religieuses VALOGNES Tél. : Fax :

19 CULTURE En 2007 la programmation proposée par le service culturel aura pour axes principaux deux événements : l invitation d une sculptrice et un concert exceptionnel le 20 juillet. Ils sont venus en novembre 2006 dans notre région à la Glacerie invités au 1 er festival des Virées francophones. La scène sera montée sur le parking de la salle de sports de la communauté de communes du Bocage Valognais. Retenez cette date. Martine MAHUT, sculptrice cotentinaise sera accueillie du 9 au 25 juin à la galerie Marie Laurencin de l Hôtel- Dieu. Elle nous présentera son travail ayant pour thème la compassion : sculptures et photographies. Dans la cour de l Hôtel-Dieu sera posée une sculpture. Pendant les vacances de février, Martine Mahut a reçu un groupe d enfants pour un atelier A la découverte du modelage dans le cadre de l opération Ticket temps libre. UN CONCERT EXCEPTIONNEL LE 20 JUILLET Le groupe Grand Dérangement, originaire d Acadie, composé de musiciens, de chanteurs et d un duo de danseuses, fera vibrer Valognes. Son style tout à fait particulier fait se côtoyer musique traditionnelle acadienne et rythme pop-rock. Depuis 1998, le groupe se produit régulièrement au Québec, aux Etats-Unis, en France, Belgique, Allemagne, Italie et Suisse. AUTRE INNOVATION POUR L ANNÉE 2007 A l Hôtel-Dieu un spectacle, un concert sera programmé tout les 3 e vendredis de chaque mois pendant l année scolaire. Retenez votre soirée du 20 juillet! Anne-Marie Mouchel Adjointe au Maire, Déléguée à la Culture et au Patrimoine Tôlerie - Peinture VALOGNES Tél. : Fax : GARAGE JACQUELINE Eurocasion images patrice grandguillotte photographie - téléphonie portrait - mariage - industrie - matériel photo-vidéo 16, bd division leclerc valognes COTENTIN IMMOBILIER site : 17, rue des Religieuses VALOGNES Tél. : E.mail : VENDRE, ACHETER, LOUER et GERER 17

20 2006 EN PHOTOS Madame Joly est lauréate 2006 du concours annuel des maisons fleuries pour le département de la Manche. Estivales et hivernales à l Hôtel-Dieu 1200 personnes au rendez-vous de l élégance pour l élection de Miss Normandie 2006 au Complexe Polyvalent. Date à retenir : élection de Miss Cotentin, le samedi 1 er Septembre 2007 à 20 h visiteurs ont été accueillis lors du Salon du Livre 2006 au Complexe polyvalent. Souvenir du repas Dimanche 21 octobre 2007 : réservez votre journée pour cette rencontre annuelle, amicale et conviviale. 18 Un équipement très important pour l avenir : la station d épuration inaugurée en Juin.

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS -

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ACTIVITÉS ORGANISÉES DANS LE CADRE DES «MERCREDIS LOISIRS» ET DES «PETITES VACANCES SCOLAIRES» ARTICLE 1 - FONCTIONNEMENT La propose

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA

LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA LES CONSEILS DU COACH CHRISTOPHE PINNA Christophe Pinna est l un des karatékas les plus réputés au monde et l un des sportifs français les plus titrés. Son palmarès est impressionnant, avec notamment 6

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices

DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices COMMUNE DE MARCELLUS (Lot-et-Garonne) DOSSIER à l attention des candidats à la reprise du commerce multiservices Ce dossier se décompose en 2 parties : Partie 1 : présentation de la commune et du multiservices

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg!

Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Résidence SOPHIA >> Devenez propriétaire à Strasbourg! Au cœur de l Europe, à quelques minutes de la gare TGV, découvrez une réalisation, à proximité de toutes les commodités et les infrastructures économiques

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON

REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Pour toutes correspondances, Merci de nous contacter par mail cantine.cordon@orange.fr REGLEMENT INTERIEUR RESTAURANT SCOLAIRE DE CORDON Le restaurant scolaire de Cordon n est pas communal. Il est géré

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être utilisée

Plus en détail

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo

édition 2015 fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo le collège édition 2015 en pratique fonctionnement budget Qui fait quoi? seine-et-marne.fr fo Édito La réussiste des collégiens est une priorité du Département. Il consacre cette année, malgré des contraintes

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES

PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES PARCOURS : L ACCES A L AUTONOMIE DES JEUNES Se lancer dans la vie : études, vie active, logement, santé c est beaucoup de nouvelles démarches à réaliser. Petit rappel, pas à pas. DEMARCHES Orientation

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux

Vider la maison. Souhaiter contribuer à la conservation de la maison, avoir envie de voir l intérieur de la maison avant travaux Vider la maison Atelier 1 Objectif : Organiser un ou deux samedis où les habitants sont invités à venir vider la maison. L activité se conclut par un repas simple et offert. Juin 2015 à octobre 2015 Organisateur

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions 9Engagements pour vous reloger dans les meilleures conditions Le projet de renouvellement urbain pour 2011-2015 va modifier profondément le site Petit Pré-Sablières Pour le Quartier Petit Pré-Sablières,

Plus en détail

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise

Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 2 Février 2015 à 20h30 Réflexion sur le schéma de mutualisation au sein de la Communauté de Communes de l Huisne Sarthoise Madame Le Maire rappelle

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Débits de boissons et J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Ce qu il faut savoir Débits de boissons? Sous cette dénomination, on trouve des établissements aussi divers que les cafés, les bars,

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE BAGNEUX (Hauts-de-Seine) ------- Exécution de l'article 56 de la Loi du 05 avril 1884 AVIS DE REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal légalement convoqué le : VENDREDI 4 DECEMBRE 2015

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION...

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION... CONVENTION DE MISE A DISPOSITION GRATUITE DE LA SALLE DES ASSOCIATIONS, DES VESTIAIRES ET DES TERRAINS A et B POUR L ASSOCIATION... Entre : La ville de, ci-après dénommée «La commune», représentée par

Plus en détail

MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie.

MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie. 1/7 MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie.eu RÈGLEMENT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT (A.L.S.H.)

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire DOSSIER COMPLET A DEPOSER AVANT LE 30 AVRIL 2015 Le cachet d arrivée faisant foi,

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Il s avère que le procès verbal est approuvé par l ensemble du conseil sans modification.

Il s avère que le procès verbal est approuvé par l ensemble du conseil sans modification. REUNION DU 10 JUIN 2014 Date de convocation : 3/06/2014 Date d affichage : 3/06/2014 Nombre de Conseillers : En exercice : 19 Présents : 18 Votants : 18 Le dix juin deux mil quatorze à 20 heures et 30

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Bonjour, je m appelle Mme Intel du cabinet d études «Nouveaux Armateurs», je réalise une enquête sur les loyers privés à la demande du Grand Clermont

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE

L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE missiontice.ac-besancon.fr/college_mont_miroir 6, Rue de l Europe, 25120 Maîche Téléphone : 03 81 64 09 23 L INTERNAT DE LA REUSSITE POUR TOUS COLLEGE MONT MIROIR MAICHE SOMMAIRE Le collège L internat

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014 Sommaire Délibérations : Séance du conseil municipal du 1 er juillet 2014 2014/96 Adoption du règlement intérieur du conseil municipal de la

Plus en détail

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012

Entamé fin mai, le mouvement contre le décret de mai 2012 L INFORMATION DE L OFFICE PUBLIC AUX LOCATAIRES LaLettreJ U I L L E T 2 0 1 5 DES LOCATAIRES LA PAROLE À MOBILISATION «NE TOUCHEZ PAS À NOS GARDIENS» GAGNANTE! Entamé fin mai, le mouvement contre le décret

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération.

Relations internationales Coordonne les actions de jumelage et de coopération. Le Cabinet du Maire Directeur de Cabinet : Maxime LECHARPENTIER Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Chef de Cabinet : Nourdine BARQI Secrétariat -Tél : 02.31.45. 33.14 Direction de la Communication Directrice

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS

LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS LIVRET D ACCUEIL POUR LES ETUDIANTS EN SOINS INFIRMIERS ET AIDE-SOIGNANTS INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS / AIDES-SOIGNANTS DU CENTRE HOSPITALIER DE SAINT-QUENTIN ID456 1/16 Version 26 Août 2015

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATION D AUTORISATION D ENGAGEMENT POUR

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

«Faciliter votre entrée dans le logement»

«Faciliter votre entrée dans le logement» 1 A C C U E I L L I R «Faciliter votre entrée dans le logement» LE MANS HABITAT vous accompagne dès votre arrivée... Au moment des formalités d emménagement, nos conseillers sont là pour répondre à toutes

Plus en détail

Lettre d info n 11 page 2

Lettre d info n 11 page 2 FEDERATION DEPARTEMENTALE FAMILLES RURALES CHARENTE MARITIME LETTRE D INFOS De Septembre à Décembre 2011 Editorial: Edition N 11 Chers amis 2011 s est éteinte dans la nuit du 31 décembre, 2012 lui succède

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire PREAMBULE : Le service de restauration scolaire est un service public non obligatoire proposé par la ville

Plus en détail

GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS

GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS GARDERIE PÉRISCOLAIRE CENTRE DE LOISIRS RÈGLEMENT INTÉRIEUR Rentrée scolaire 2015/2016 I - INSCRIPTION DES ENFANTS a) Age d admission La garderie périscolaire reçoit les enfants inscrits dans les écoles

Plus en détail

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne

PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE. Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PÔLE ESPOIR MASCULIN D ÎLE-DE-FRANCE Centre Départemental de Formation et d Animation Sportives (CDFAS) 64 Rue des Bouquinvilles, 95600 Eaubonne PRÉSENTATION Les jeunes garçons intègrent la structure du

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010

RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Dossier reçu le : PARTIE RÉSERVÉE AU R.N.J.A Numéro National Junior Association délivré par le RNJA RENOUVELLEMENT D HABILITATION 2009 / 2010 Coordonnées de la Junior Association que vous avez constituée

Plus en détail

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011

WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 WARMERIVILLE CLAIR ET NET N 39 LE MOT DU MAIRE WARMERIVILLE CLAIR ET NET SEPTEMBRE 2011 L actualité communale est souvent alimentée par la nouvelle qui se répand de bouche à oreilles sans garantie d exactitude.

Plus en détail

GALERIE D EXPOSITION COMMUNAUTAIRE L INVANTRIE

GALERIE D EXPOSITION COMMUNAUTAIRE L INVANTRIE RÈGLEMENT INTÉRIEUR GALERIE D EXPOSITION COMMUNAUTAIRE L INVANTRIE ARTISTES AMATEURS, ASSOCIATIONS OU ORGANISMES CULTURE Règlement Intérieur L INVANTRIE Galerie d exposition de la Communauté de Communes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016

REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR Activités périscolaires des écoles Elémentaires et Maternelles Année scolaire 2015-2016 Article 1 : Objet Le présent règlement définit les conditions d inscription et les modalités

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

TRANSPORTS EN SEINE-ET-MARNE. Année scolaire 2015-2016

TRANSPORTS EN SEINE-ET-MARNE. Année scolaire 2015-2016 guide des TRANSPORTS SCOLAIRES EN SEINE-ET-MARNE Année scolaire 2015-2016 EN SEINE-ET-MARNE 42 000 ÉLÈVES BÉNÉFICIENT DE LA GRATUITÉ, sous conditions et hors frais de dossier annuels de 12, DES TRANSPORTS

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Dossier de candidature B.A.F.A CITOYEN 2015-2016

Dossier de candidature B.A.F.A CITOYEN 2015-2016 Dossier de candidature B.A.F.A CITOYEN 2015-2016. Pièces à joindre : Dossier dûment rempli Jusficaf de domicile prouvant la domiciliaon sur territoire Roussillonnais depuis plus de 3 mois Un Curriculum

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL

SPORT-ÉTUDES FOOTBALL SPORT-ÉTUDES FOOTBALL Depuis 1983, l équipe d enseignants d Energy Academy transmet sa pasdernes. Si votre enfant est passionné par le football et qu il souhaite le pratiquer quotidiennement pour son simple

Plus en détail