Retrouvez l Artisanat tous les lundis. de 9 heures à 12 heures sur. Le magazine de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retrouvez l Artisanat tous les lundis. de 9 heures à 12 heures sur. Le magazine de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain"

Transcription

1 Le magazine de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain N décembre 2012 Retrouvez l Artisanat tous les lundis de 9 heures à 12 heures sur

2 Créateurs d Entreprise nous accompagnons vos projets Des outils adaptés à votre quotidien Un financement sur-mesure Nos solutions en matière de prévoyance Tout savoir pour constituer son dossier de création ou de reprise d entreprise et engager un partenariat financier. Lyonnaise de Banque - SA au capital de RCS Lyon - SIREN cic.fr

3 SOMMAIRE Décembre 2012 ÉDITO Retrouvez dans ce numéro nos offres de formation pages 26 à 29 VIE INSTITUTIONNELLE 4 Chaud-froid d assemblée générale 5 Contribution foncière des entreprises INFORMATION 7 Présentation du programme Atouts DOSSIER 8 à 22 Des solutions gagnantes pour les artisans FORMATION CONTINUE 24 à 27 Nos offres de formation RÉGLEMENTATION 28 INFOPOINTCOM 29 Travaux sur matériaux contenant de l amiante Droit du travail 30 Fenara 01 Je cotise, donc je me forme! Directeur de la publication : Pierre Cormorèche. Directeur de la rédaction : Christian Ridet. Secrétariat de rédaction : Catherine René. Rédaction : Chambre de Métiers et de l Artisanat, M&G Éditions - Chorégraphic. Éditeur : Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain. Crédit photo : - M&G Éditions - Chorégraphic - CMA01 Composition : Hervé Goyard. Impression : Imprimerie Brailly (Saint-Genis-Laval ). Parution trimestrielle, tirage : exemplaires. Distribution : Bourgogne Routage. Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain : 102 BD ÉDOUARD HERRIOT - BP 123 VIRIAT BOURG-EN-BRESSE CEDEX Tél Tous les numéros peuvent être consultés sur le site 1 Pierre Cormorèche Président Les entreprises méritent le respect Les événements de ces derniers mois m obligent à quelques commentaires et recommandations. Sur le sujet de la taxation des plus-values lors de la cession d entreprise, le gouvernement a fait marche arrière sous la pression des «pigeons» organisés spontanément sur internet. Ma déception est grande de constater que les organisations professionnelles reconnues acteurs du dialogue social n ont pas été écoutées en temps et en heure sur ce sujet par le gouvernement. La contribution foncière des entreprises est aussi l exemple d une réforme mal ficelée. La taxe professionnelle avait pour injustice de pénaliser les entreprises qui investissaient. Il était nécessaire de supprimer cet élément. Il était également nécessaire de dire que les entreprises devaient contribuer au financement des collectivités locales en charge de l aménagement et du développement du territoire. La CFE tient compte principalement du chiffre d affaires de l entreprise sans prendre en compte la marge brute qui est dégagée, ce qui serait plus juste. Notre action avec le soutien des organisations professionnelles et un dialogue constructif avec les élus ont permis de rétablir localement plus de justice pour Cependant cette réforme doit être revue et corrigée et accompagnée d un véritable plan ORSEC afin de réduire les dépenses de l ensemble des collectivités. Nous vivons une «guerre» économique sans précédent. Dans ce contexte, il faut aller à l essentiel et privilégier ce qui permet de créer de la richesse et de l emploi. Au nom des élus et de toute l équipe des collaborateurs de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain, je souhaite à chacun santé, joie en famille, réussite dans les affaires, espérance et confiance pour Sincères amitiés. Le Président Pierre CORMORÈCHE Certifié PEFC PEFC/ Ce produit est issu de forêts gérées durablement et de sources contrôlées entreprise & métiers n décembre

4 VIE INSTITUTIONNELLE Fiscalité, auto-entrepreneurs, formation, budget Chaud-froid d assemblée générale Sujets d inquiétude, motifs de satisfaction : l intervention de Pierre Cormorèche a soufflé le chaud et le froid. L assemblée générale d automne est d ordinaire une petite fournée : les propos du président ont montré qu il y avait encore beaucoup de pain sur la planche. Chaud et froid fiscal Les propositions du rapport Gallois (transfert de 30 milliards d euros de charges vers la fiscalité, réduction des déficits publics, crédit d impôt au titre de la compétitivité mais modification des taux de TVA ) valent comme de timides rayons de soleil à venir. En attendant, la douche glaciale fiscale continue. Si les décisions gouvernementales pour réduire les déficits publics étaient connues, le calcul de la contribution foncière des entreprises (CFE) s est fait connaître. Beaucoup l ont reçu comme un coup de massue car elle multiplie l imposition qu elle remplace, la taxe professionnelle. Un mal pour un bien : la base locative fait grimper l addition comme sur l agglomération de Bourg. Les responsables de la CMA on rencontré son président pour que ses services mesurent l impact de cette modification. La même démarche sera entreprise auprès des finances publiques pour étaler le versement de la CFE 2012 et plaider pour un recadrage du dispositif en Une taxe qui passe d autant plus mal que les auto-entrepreneurs en seront exonérés cette année par décision gouvernementale. Le président a donc fait voter une motion qui dénonce cette 4 e année d exonération d un dispositif qu il souhaite transitoire sur un an. Manque à gagner pour la CMA qui est contrainte et forcée d immatriculer gratuitement les auto-entrepreneurs : Pierre Cormorèche a dénoncé ce manque d équité. Pousser les feux de la formation Pour faire face à une activité morose eu égard aux difficultés de conjoncture que connaissent les entreprises artisanales, la CMA maintient le cap, comme l ont montré les rapports fournis des deux viceprésidents, Vincent Gaud pour la commission développement économique et territorial, et Pierre Girod pour la commission formation. Le nombre de contrats d apprentissage se maintient ; une deuxième plateforme d apprentissage sécurisée se prépare ; une action sur l esprit d entreprendre se développe avec l Éducation nationale ; le programme régional Atouts abat ses cartes pour des actions économiques gagnantes, la collaboration avec les autres chambres consulaire est bonne : Pierre Cormorèche a réchauffé l atmosphère mais a conclu par un appel à la vigilance. Les présidents savent souvent ce que c est que d avoir été échaudés et ils n aiment pas voir leurs convictions refroidies. Petits fours «Parce que les meilleures recettes financières sont la diminution des dépenses», la CMA de l Ain, comme les autres chambres, a fait savoir ses réserves face au projet de parc naturel de la Dombes. La régionalisation des chambres se met en place et apporte des solutions en matière de produits et de tarifs, et de solutions logicielles. Le prévisionnel de budget 2013 a été approuvé. Il sera impacté par les travaux sur les installations de chauffage et de traitement de l air, également par la baisse des dotations de l État au titre de l animation économique. Salade de chiffres Autre effet de la régionalisation des CMA et de la mutualisation des moyens : le projet Avisé développé par la Chambre de Métiers de Haute- Savoie et présenté lors de l assemblée générale. Il sera encore plus opérationnel en 2013 et rendra de précieux services en matière d informations statistiques et d aide à la décision, à destination des chambres et des entreprises d entre elles sont questionnées chaque trimestre sur la conjoncture. Des données qui permettent de prendre le pouls des filières et de dresser une note de conjoncture, comme en publie régulièrement la Banque de France. 4 entreprise & métiers n décembre 2012

5 Taxe Hausse de la Contribution foncière des entreprises (CFE), des solutions acceptables Dans la semaine du 12 au 17 novembre, une partie des artisans commerçants de l Ain a eu la désagréable surprise de recevoir un appel à cotisation de la Contribution foncière des entreprises de l année 2012 en forte hausse par rapport aux années précédentes. Cette taxe qui est une des deux parties de la Cotisation économique territoriale (CET) a remplacé, depuis 2010, l ancienne taxe professionnelle. L objectif était alors de diminuer la pression qui pesait sur les entreprises et notamment de ne pas pénaliser celles qui investissaient. La cotisation foncière des entreprises est basée sur la valeur locative des biens immobiliers passibles de la taxe foncière et sur une base minimale provisoire déterminée à partir d une taxe d habitation théorique. Elle a été mise en place en 2010 et C est sur cette base réelle ou minimale qu est appliqué le taux voté par l intercommunalité ou la commune percevant la taxe. À partir de l année 2012, les collectivités territoriales avaient la possibilité de délibérer pour fixer une nouvelle base minimale, celle-ci devant être comprise entre : 206 et pour les entreprises réalisant moins de par an 206 et pour les entreprises réalisant plus de par an. Dans l Ain, trois intercommunalités et une commune ont pris une délibération. Le bureau du 19 novembre dernier avait pris connaissance d une hausse de la CFE touchant les entreprises artisanales de l agglomération de Bourg-en-Bresse dont la cotisation est calculée sur une base minimale. Depuis cette date, de nombreuses concertations ont eu lieu avec le président de Bourg-en-Bresse Agglomération et ses services ainsi qu avec la direction des finances publiques du département. Lors d un conseil communautaire qui a eu lieu le 13 décembre, Bourg-en-Bresse Agglomération a pris la décision d un dégrèvement de 80 % pour les contribuables concernés en Les réclamations individuelles et collectives des entreprises qui ont subi ces hausses ont été entendues et des aménagements ont été mis en place. Le Sénat a adopté un amendement permettant aux collectivités territoriales de revenir sur les décisions applicables en 2012 en prenant une nouvelle délibération. Les centres des impôts ont reçu des consignes afin d examiner les modalités d étalement du paiement de la CFE due le 17 décembre Dans l Ain, les organisations professionnelles (UPA et CGPME) ont joué leur rôle en complément des unions commerciales et artisanales concernées sur le territoire de l agglomération de Bourg-en-Bresse. Sur ce même territoire, la Chambre de Métiers et de l Artisanat a rencontré, en concertation avec la Chambre de Commerce et d Industrie de l Ain, le président de Bourg-en-Bresse Agglomération et les échanges ont contribué à une issue positive avec l accord d un dégrèvement de l ordre de 80 % de la hausse de la CFE subie entre 2011 et 2012 pour les contribuables taxés sur une base minimale d imposition (1). Les communautés de communes de Saône Vallée et de Porte Ouest de la Dombes qui avaient également fait évoluer les bases minimales d imposition ont également délibéré pour accorder des dégrèvements aux entreprises concernées au titre de l année 2012 (1). La Chambre de Métiers et de l Artisanat restera vigilante sur les décisions prisent par les collectivités locales pour l année 2013 avec la mise en place d un nouveau seuil intermédiaire à de CA et la possibilité de délibérer jusqu au 21 janvier (1) Modalités d application à confirmer par des textes réglementaires entreprise & métiers n décembre

6 NOUS LES PROS ON VEUT UN ASSUREUR QUI S ENGAGE Les engagements de MAAF PRO n Vous apporter l expertise d un conseiller pro n Vous faire gagner du temps n Récompenser votre fidélité n Vous simplifier la vie n Vous écouter pour nous améliorer Contactez votre Conseiller MAAF PRO au du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 9h à 12h (appel non surtaxé + coût selon opérateur) Pour en savoir plus Connectez vous sur MAAF AU SERVICE DES PROS MAAF ASSURANCES SA - RCS NIORT /11 - Crédits photos : Getty Images - Marc Romanelli, Serge Krouglikoff, Caroline Schiff, John Burke - Création : 6 entreprise & métiers n décembre 2012

7 entreprise & métiers n décembre

8 DOSSIER Des solutions gagnantes pour les artisans Comment sortir du lot Salons et foires, plaquettes et vitrine, web et Facebook Des outils qui font des étincelles Formations ou conseils bien ciblés, actions individualisées ou collectives : les artisans apprécient les outils d accompagnement commercial de la Chambre de Métiers. Formations et actions sont efficaces et stimulantes. Ce sont souvent des étincelles qui leur permettent de faire des étincelles! 8 entreprise & métiers n décembre 2012

9 A.Gilbert - A. Seignemartin - A. Puvilland pour faire face à la crise A vis général partagé : les actions et les formations commerciales proposées par la Chambre de Métiers et d artisanat de l Ain apportent et rapportent. C est même, du point de vue de ceux qui les suivent, un investissement qui n est pas cher au regard du service rendu et des effets induits. Un très bon point pour la CMA qui mobilise beaucoup de moyens et de compétences pour pallier un manque que ressentent beaucoup d artisans : la stratégie commerciale est souvent la cinquième roue du carrosse. Quand on s installe, il faut apprendre son métier de chef d entreprise pour lequel souvent on n a pas été formé, il faut produire, vendre et gérer. S il reste du temps, de l énergie et quelques bénéfices, on peut alors réfléchir à sa stratégie commerciale. Des actions très personnalisées Stratégie, un grand mot pour des objectifs simples : refaire sa vitrine, envoyer un mailing, participer à une foire, promouvoir un produit. Il y a aussi plus compliqué : créer un site internet, se lancer à l export, concevoir une plaquette ou un stand. La CMA répond à toutes ces attentes de manière pragmatique par des formations de groupe ou des accompagnements personnalisés. Tous ceux qui les suivent apprécient leur efficacité et leur capacité à s adapter à chaque cas particulier. Des avis d experts On connaît la formule : pour gagner, il faut tenter sa chance. Entreprendre une action commerciale, ce n est pas jouer au loto mais gagner des parts de marché, la seule préoccupation de tous nos interlocuteurs qui ne se lamentent pas sur la crise ou la clientèle. Il faut avoir, conditions de base, un savoir-faire et de bons produits. À partir de là, chacun a pu apprécier l accompagnement de la CMA et la présence d un expert qui propose des conseils faciles à appliquer. L artisanat en ligne L objectif affiché est bien de renforcer la reconnaissance du public. En termes plus simples, d élargir sa clientèle. Aujourd hui, on constate qu il n y a plus de limites à ce qu on appelait hier sa zone de chalandise. Les exemples apportés dans ce dossier sont réjouissants : on peut gagner de nouveaux clients en rénovant sa vitrine ou son magasin, en envoyant un mailing ou en changeant ses horaires. Les nouvelles technologies font exploser le cadre traditionnel. Les sites internet se sont banalisés, mais de nouvelles pratiques comme Facebook ou les flash code ouvrent de nouveaux terrains d expérience. Élargir les frontières, c est aussi se lancer à l export. Un domaine où les entreprises artisanales sont loin de faire de la figuration. Les vitrines du savoir-faire Les foires et les salons semblent passés de mode. Pas du tout! Ils renforcent la proximité à condition de savoir attirer et séduire. C est pour la CMA un enjeu important car elle est fortement impliquée dans ces initiatives qui reposent sur un vrai partenariat. Que deviendraient la Foire de Printemps, le Salon de l habitat ou de la gastronomie, Bugey Expo sans les artisans? Mais que serait l artisanat sans ces vitrines de leur savoir-faire? Les élus s investissent beaucoup dans l organisation de ces manifestations et les services sont très appréciés pour leur proximité et leur efficacité. Paroles d artisans! entreprise & métiers n décembre

10 DOSSIER Des solutions gagnantes pour les artisans Atouts commercial : des solutions gagnantes pour les artisans Construire une offre commerciale adaptée à son entreprise? C est possible avec le programme Atouts Développement commercial spécialement adapté à la petite entreprise. Sur 3 jours et demi, il alterne des périodes de formation en groupe et des périodes individuelles dans l entreprise. Objectifs : comprendre son marché, avoir une vision claire de la politique commerciale à mener ; maîtriser les outils commerciaux, marketing et de communication ; construire et mettre en place une offre commerciale. Cette formation permet également de connaître les habitudes de consommation de ses clients, construire une offre commerciale cohérente et développer son chiffre d affaires. Intervenants et tarifs préférentiels Le formateur et le consultant sont dûment sélectionnés par le réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat ainsi que par l Union professionnelle artisanale (UPA). Ils ont une très bonne connaissance de la petite entreprise et de son environnement. Grâce à l appui de l État, du Conseil régional, du réseau des Chambres de Métiers et de l Artisanat, de l UPA et de votre Conseil de la formation, cet accompagnement est proposé à des tarifs extrêmement préférentiels. Pour en savoir plus, contacter : Véronique Perret - Conseillère commerciale Tél Florence Barras a bénéficié du programme Atouts Développement commercial pour relancer l activité de son salon. Florence Coiffure (Meximieux) «J ai appliqué ce qu on m avait préconisé» «Depuis trois ans, je proposais une nouvelle prestation qui ne décollait pas. J avais des idées pour la relancer, mais elles partaient dans tous les sens. Je recherchais des conseils quand le stage commercial avec la Chambre de Métiers s est présenté.» Florence Barras exerce depuis 17 ans et compte une dizaine de formations avec la CMA de l Ain. Mais en janvier 2012, le programme Atouts Développement commercial tombe à point nommé, car l activité du salon peine à faire vivre trois personnes. «Je me suis dit : ou ça redémarre ou je vais être obligée de licencier.» Florence Barras suit donc la formation sur trois journées et demi. «Ce programme m a permis de mieux cibler mon offre de prestations. J ai quasiment appliqué tout ce qu on m avait préconisé, à l exception du tableau de bord que j avais déjà mis en place.» En groupe, Florence Barras s aperçoit que tous les participants partagent la même problématique : «Nous sommes tous des artisans, sans savoir bien communiquer sur le plan commercial. Sylvain Duval, conseiller formateur, est venu trois fois au salon. Il a constaté que ma vitrine était vieillotte par rapport à la prestation Relooking proposée et manquait de cohérence, et que ma prestation était noyée au milieu d autres informations sur mon tract.» Pérénniser l entreprise Malgré la concurrence, la styliste visagiste crée sa nouvelle vitrine en tenant compte des conseils du formateur. Elle réalise des croquis et soumet son projet à un décorateur. «J ai repeint mon salon en février, changé le mobilier des tablettes aux miroirs et revu la vitrine en juin avec le tract qui met désormais en valeur ma prestation Relooking.» Le résultat est édifiant. «À partir du moment où j ai eu ma nouvelle vitrine, mon chiffre d affaires a augmenté de 5 à 10 %, toutes activités confondues. Mais il doit encore progresser pour pérenniser l entreprise et les emplois.» 10 entreprise & métiers n décembre 2012

11 MC2 Informatique (Bourg-en-Bresse) «L objectif était d arriver à franchir le cap» Créée en octobre 2009, la SARL MC2 Informatique est installée dans la zone d activités Cenord à Bourg-en-Bresse depuis avril dernier. «Nous avons complètement refait nos nouveaux locaux pour pouvoir anticiper l agrandissement de l entreprise», confie son directeur et gérant, Stéphane Raynaud. Depuis le stage de préparation à l installation, le jeune homme en charge du développement commercial n hésite pas à suivre des formations avec la CMA. En 2012, l entrepreneur opte notamment pour le programme Atouts Développement commercial. «Véronique Perret a réalisé un préaudit de l entreprise pour vérifier si cette formation était appropriée. Le contenu correspondait bien à mon objectif m aider à bien choisir l axe de développement à prendre et son coût était attractif. Pendant les deux jours de stage à la CMA, on essaye d aller plus loin avec le coach à partir de la problématique posée.» L entreprise a pour activité première la création de sites Internet. Depuis mi-2011, elle conçoit des logiciels sur mesure pour la gestion de la relation client (GRC), ou Customer Relationship Management (CRM) en anglais, et des outils de mesure de la production et de la productivité. La conception de solutions d optimisation des systèmes d information constitue une nouvelle voie de développement grâce à son équipe de production. «La formation de la CMA nous a permis de prendre conscience que ce métier était bien celui vers lequel aller. L objectif était d arriver à franchir le cap.» MC2 Informatique prévoit ainsi un volume d activités en augmentation en 2013, pour un chiffre d affaires de , et un effectif renforcé. «L approche des prospects est encore compliquée à gérer. C est l une des thématiques que j aborde en formation. Nous ne vendons pas d ordinateurs, mais des solutions d économie d échelle pour les TPE et PME.» Le programme Atouts Développement commercial a permis à Stéphane Raynaud (à droite sur la photo) de confirmer la nouvelle voie de développement pour son entreprise et son équipe. Communication Les plats mitonnés avec savoir-faire par Alain Charolles sont disponibles au sein de ses deux magasins, à Bourg-en-Bresse et Polliat, et sur commande. Alain Charolles, cuisinier-traiteur (Bourgen-Bresse) «Avoir une politique de communication cohérente» «Q uand compte, il faut devenir un bon chef d entreprise», prévient on a vingt-cinq ans d expérience dans son métier, on est un bon ouvrier, mais après, quand on s installe à son Alain Charolles. Cuisinier de longue date, dont sept ans chez Georges Blanc, Alain Charolles maîtrise assurément l art de la terrine en queue de bœuf ou du pavé de sandre aux amandes. Deux plats parmi d autres spécialités maison qu il propose aujourd hui à sa carte de «cuisinier-traiteur». Car le chef s est installé à son compte, en reprenant en 2007 la charcuterie de la rue Bichat à Bourg-en-Bresse, à laquelle il a ajouté un service traiteur proposant plats chauds à emporter et prestations sur mesure, pour tous budgets, pour particuliers, entreprises, associations, collectivités locales... Tout est fait maison, un peu sur place et beaucoup au sein du «labo» mieux équipé de l ancienne boucherie de Polliat qu il a reprise fin Le service traiteur lui tient à cœur et le chef entend bien le pérenniser. Pour cela, pas de recette miracle : au-delà du bouche-àoreille certes efficace «On nous contacte parfois sans savoir où se trouve le magasin!», il faut communiquer. Nouveau logo, nouveaux documents de présentation, nouveaux flyers, site internet relooké Suite au stage qu il a suivi à la Chambre, le chef a mitonné «une politique de communication cohérente». En décembre, il ne restait plus qu à changer le logo sur la voiture. «J ai découvert tout ce que j ignorais de l approche commerciale! Le stage est vraiment intéressant : il donne beaucoup de clés, de pistes à explorer. Après, c est à nous de faire.» entreprise & métiers n décembre

12 DOSSIER e-commerce Des solutions gagnantes pour les artisans Luc Trohel, Aquacimes (Bourg-en-Bresse) «Développer une clientèle sans frontières» Depuis deux ans, les adeptes des sports d eau et de montagne disposent au cœur de l Ain d un magasin proposant vente, location et réparation de matériel (avec atelier équipé de banc de réglage électronique des détendeurs), et aussi cours, stages et voyages, de plongée : Aquacimes. «Les concurrents les plus proches sont à Lyon, Ferney-Voltaire, Dijon et Clermont», note son fondateur Luc Trohel, moniteur brevet d État de plongée, membre de la Fédération française d études et de sports sous-marins. L activité est pointue, la clientèle départementale. «Le développement de proximité est limité. Mon objectif est de développer une clientèle hors frontières de l Ain, en ouvrant un site e-commerce. C est pour cela que je me suis adressé à la Chambre de Métiers : pour savoir comment faire, quels médias cibler pour communiquer aussi... C est une aide au développement commercial global. C est d un grand secours et pas cher par rapport au service rendu.» Moniteur de plongée, Luc Trohel a ouvert un magasin-école. Le chef d entreprise apprécie les conseils pratiques : «L internet est un très bon support, à condition que le site soit bien référencé et apparaisse dans les premiers, la Chambre m a apporté des connaissances làdessus. Pour la publicité, je n avais communiqué que dans un magazine local, on a cherché ensemble des supports médiatiques liés à l activité.» Pour l instant seul aux manettes du magasin/école, Luc Trohel envisage à terme de recruter un premier salarié, chargé du site internet, afin de pouvoir se consacrer en parallèle au développement de l école. Là aussi, la clientèle n a pas de frontières SAS Jacquet Recyclauto (Ambronay) La communication, nouvelle résolution pour 2013 Daniel, président de la SAS Jacquet Recyclauto. Installée à Ambronay depuis janvier 2012 dans un bâtiment de 2400 m 2 construit selon la norme HQE, l entreprise propose deux types de prestations : la vente de véhicules neufs ou d occasion, pièces détachées et pneumatiques ; la dépollution et la démolition des véhicules en fin de vie pour préserver l environnement. Des box à louer 24 heures maximum sont également à la disposition des clients pour entretenir ou réparer leur véhicule. Valérie et Daniel Jacquet apprécient l aide apportée par la CMA pour faire connaître leur métier. «N otre nous sommes recycleur de l automobile. Mais les gens ne métier est en pleine évolution. Avant-hier, nous étions casseur, hier démolisseur automobile et aujourd hui, font pas la différence entre un casseur et un centre VHU (véhicule hors d usage) agréé», tempête Valérie Jacquet, associée à son mari Un métier avec beaucoup de contraintes «Ce bâtiment, c est une deuxième vie pour nous. Le premier à Châtillon-la-Palud a brûlé en J ai sollicité la Chambre de Métiers par connaissance pour savoir si elle pouvait nous aider, poursuit la dynamique gérante. Elle nous a aidés à nous faire connaître sur notre nouvel emplacement et à communiquer sur notre métier pour inciter les particuliers à confier leur véhicule hors d usage à un centre VHU agréé par la préfecture.» Grâce à l interview donnée sur FC Radio à l ouverture, au site Internet mis en ligne en avril et à l achat ciblé d espaces publicitaires, la SAS confie avoir obtenu des résultats, mais pas encore à la hauteur de ceux escomptés. «Nous avons un métier très dur, avec beaucoup de contraintes. Nous avons encore besoin de créer une plaquette à présenter aux élus notamment, car ce sont les porte-parole de nos métiers. Nous devons également installer des panneaux signalétiques sur la route départementale, car on nous identifie mal.» Parmi les résolutions de la SAS Jacquet Recyclauto pour 2013, la communication au service du développement commercial occupera donc l une des toutes premières places. 12 entreprise & métiers n décembre 2012

13 Nos formations associées Créer un site internet de A à Z 7 séances d une journée réparties sur 7 semaines, soit 49 heures Stage 1 Les vendredis 8, 15, 22 février, 1 er, 15, 22, 29 mars 2013 Stage 2 Les lundis 13, 27 mai, 3, 10, 17, 24 juin, 1 er juillet 2013 Booster ses ventes grâce aux réseaux sociaux 1 séance d une journée soit 7 heures Stage 1 Le vendredi 15 février 2013 Stage 2 Le lundi 3 juin 2013 Sylvie Berry utilise le réseau social à titre professionnel uniquement. Sylvie Berry, couture (Ceyzériat) «Faire connaître mon travail ailleurs que dans l Ain» «J e partenariat avec l association des Métiers d art et la CMA, me suis installée à mon compte en J ai créé mon site Internet et ouvert une page sur Facebook la même année. En Véronique Perret, qui est très proche de nous artisans et fait super bien son travail, m a conseillée pour la refonte de mon site. La nouvelle version est en ligne depuis le 1 er décembre 2012.» Concernant le réseau social, Sylvie Berry confie l utiliser à titre professionnel uniquement. «Cette page permet de faire connaître mon travail ailleurs que dans l Ain, à un plus large public.» Grâce à ces outils de communication, la styliste peut proposer ses créations à la location pour une soirée ou un week-end. «Ce sont des robes ou des ensembles de taille 38 ou 40 qui servent aux défilés ou aux élections des Miss, par exemple, et que je ne peux plus vendre ensuite.» Les 5 et 8 juin 2014, elle participera à l exposition des Dentellières de Bourg-en-Bresse à la Maison des jeunes et de la culture (MJC). «Elles m ont demandé d être leur marraine. Nous allons associer nos savoir-faire. La robe que j ai dessinée et que je vais coudre pour l occasion pourra ensuite être louée.» Créer sa boutique en ligne 5 séances d une journée réparties à raison d une séance par semaine soit 35 heures Stage 1 Les lundis 11, 18 mars, 8 et 15, 22 avril 2013 Stage 2 Les vendredis 7, 14, 21, 28 juin et 15 juillet 2013 Réaliser des documents commerciaux «vendeurs» (tracts, affiches, courriers,etc.) 1 séance d une journée soit 7 heures Stage 1 Le vendredi 8 février 2013 Stage 2 Le lundi 13 mai 2013 Découvrir les outils Google 1 séance d une journée soit 7 heures Stage 1 Le mardi 5 février 2013 Stage 2 Le jeudi 16 mai 2013 Pour en savoir plus, contacter : Florence Femelat - Service formation Tél entreprise & métiers n décembre

14 DOSSIER Groupements Des solutions gagnantes pour les artisans La coopérative réunit des artisans constructeurs de maisons basse consommation. Atouts Groupement : Créer un groupement d entreprises Ce programme, spécialement adapté à la petite entreprise, permet d alterner des périodes de formation en groupe et des périodes individuelles dans votre entreprise. Les objectifs + Connaître les enjeux et les règles de fonctionnement d un groupement + Proposer une offre commerciale globale afin de mieux répondre aux marchés + Mutualiser les moyens de communication et de prospection Les + + Obtenir de nouveaux marchés grâce à une offre collective structurée + Augmenter votre chiffre d affaires + Améliorer la compétitivité de votre entreprise Programme 3,5 jours Formation en groupe 2 jours minimum Accompagnement individuel dans votre entreprise 1,5 jour Bresse Bâti-Confort Les artisans s unissent pour construire votre maison 2012, Année internationale des coopératives, a proclamé l ONU*. Dans l Ain, des artisans n ont pas attendu ce titre pour rassembler leurs compétences et offrir ensemble aux particuliers souhaitant faire construire une maison individuelle économe en énergie un service garanti de qualité, sur-mesure. Terrassement, maçonnerie, charpente, couverture-zinguerie, menuiserie, plâtrerie-peinture, isolation, chauffage-plomberie, électricité, carrelage, étanchéité, gouttières, métallerie Créée fin 2010 à l initiative d une petite dizaine d artisans installés principalement en Bresse et Val de Saône, la coopérative Bresse Bâti-Confort réunit tous les corps de métier du bâtiment, autour d une vocation unique : la construction de maisons basse consommation et, au-delà, de maisons passives. «Les décisions sont prise ensemble» «Se grouper permet aux artisans de signer un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) qui offre des garanties très importantes pour le client», explique Samuel Bouilloux. Recruté par la coopérative en 2011, il a pour mission d être l interlocuteur unique des clients : c est lui qui les reçoit, définit avec eux le projet, propose le devis, prépare le contrat, coordonne et suit le chantier, assure la facturation le tout bien sûr en lien étroit avec les artisans. «Je suis le seul employé de la coopérative, j ai treize patrons!» Il veille aussi à la communication, via notamment le site internet, la participation à des salons spécialisés Un artisan = une voix. C est le principe même de l esprit coopératif, avec réunion mensuelle obligatoire de tous les coopérateurs. Les décisions sont prises ensemble, démocratiquement. «Chaque artisan entre par recommandation, avec période probatoire d un an.» Fin 2012, la coopérative réunissait treize entreprises. L intégration d un nouveau plâtrier est en cours, celle d un chapiste est à venir. «L objectif est de construire une dizaine de maisons par an.» Bresse Bâti-Confort compte déjà sept réalisations à son actif. Et la demande ne cesse de croître * Organisation des Nations unies Pour en savoir plus, contacter : Karine Rouchon Responsable service économique Tél entreprise & métiers n décembre 2012

15 AinGil Un groupement industriel innovant AinGil réunit des entrepreneurs du secteur industriel. D u bureau d études jusqu à la maintenance industrielle, via la construction de machines spéciales, la mécano-soudure, la chaudronnerie, la soudure, la métallerie, la tôlerie, l usinage, la peinture, le câblage électrique, les traitements de surface, la société AinGil réunit tous les savoir-faire permettant de répondre aux besoins des grands donneurs d ordre industriels. Née en septembre 2012, à l initiative d une dizaine d entreprises adhérentes de Mécabourg association regroupant soixante entreprises de mécanique, métallurgie et carrosserie industrielle de l Ain, AinGil est une SAS (Société par actions simplifiée). «Chaque entreprise est actionnaire à 10 % de la société, un peu comme une coopérative. On se réunit une fois par mois ou plus selon les besoins. Le client s adresse à la SAS, il a un seul interlocuteur. Le fait de réunir tous les corps de métier dans notre domaine, sans lourdeur administrative et sans charges en interne, avec une flexibilité très importante, permet de proposer une offre globale et compétitive. Pour le client, c est une solution très bénéfique», souligne Sébastien Catherin, directeur commercial de Goyon Chaudronnerie, en charge du développement commercial d AinGil. La solution est bénéfique aussi pour les entreprises qui, ensemble, peuvent ainsi conquérir de nouveaux marchés qui leur étaient inaccessibles individuellement. «On se connaît déjà tous, les échanges sont vraiment intéressants, le côté humain est très important dans une société gérée à parts égales.» La société est ouverte aux demandes d intégration de nouveaux adhérents de Mécabourg, «par cooptation». Présent au Midest à Paris Les dix sociétés actionnaires représentent un effectif total de plus de deux cent cinquante employés. Leurs marchés habituels respectifs vont du local jusqu à l international Présent au Midest à Paris en novembre dernier, l agile groupement industriel se fait connaître. Site internet, plaquettes, démarches marketing Sébastien Catherin veille à la communication. Pour l instant, la SAS fonctionne sans salarié. Selon les offres, l un des adhérents du groupement se propose pour être le pilote du marché et l interlocuteur du client. À terme, le recrutement d un chargé d affaires sera peut-être envisagé. Pour en savoir plus, contacter : MECABOURG +33(0) entreprise & métiers n décembre

16 DOSSIER Des solutions gagnantes pour les artisans Foires et salons locaux Bugey Expo Le salon des savoirfaire du Pays du Bugey «B ugey Expo n est pas un salon comme les autres. C est avant tout un salon des savoir-faire, confirme Roland Terrier, membre du comité d organisation depuis l origine. Pour que les entreprises puissent toutes être présentes, nous avons choisi de demander une participation la plus faible possible, même si elle représente toujours un investissement en matière de communication.» Portée par l Union des commerçants et artisans de Belley (Ucab) en collaboration avec la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain, la 9 e édition du salon s est déroulée les 30, 31 mars et 1 er avril 2012 sur le site du boulodrome de Belley. «Nous tenons à ce qu il reste gratuit pour les visiteurs, grâce au partenariat avec les collectivités territoriales, en particulier les communes et communautés de communes. La subvention que nous avions de la Région a été suspendue cette année.» Selon Roland Terrier, la CMA joue bien son rôle sur le Bugey. «C est un territoire qui est trop délaissé. Sa situation enclavée pose des difficultés d accès, que ce soit par la route, la téléphonie mobile» Chaque année, Bugey Expo réunit environ 70 exposants et accueille plus de visiteurs. «Nous souhaitons que les visiteurs se rendent compte de la capacité du territoire à répondre à leurs besoins, que ce soit dans le secteur du bâtiment, des métiers de bouche, des métiers d art, etc.» 2013 consacrera la 10 e édition de l événement qui aura lieu les 5, 6 et 7 avril. «Pour l occasion, nous voudrions arriver à travailler à nouveau avec le tissu industriel local et les écoles.» Affaire à suivre. L entreprise Avogadro tenait un stand à Bugey Expo 2012 et sera de nouveau présente en Une première réussie Implantée à Argis, l entreprise Avogadro, spécialisée dans les travaux de traitement de façades, isolation thermique par l extérieur, rénovation, était présente pour la première fois à Bugey Expo en «On travaille surtout sur appels d offres, pour les offices HLM, mais on aimerait travailler aussi pour les particuliers. C est pour cela qu on a décidé de participer. C était un peu la panique car on n avait jamais fait de salon! Et on s y est pris un peu tard, en quinze jours il a fallu s organiser pour préparer le stand, la documentation. Mais on est très contents!» témoigne sa présidente, Michèle Chevassu. «L ambiance est très agréable. Les personnes qui s arrêtaient à notre stand étaient intéressées, on a déjà eu quelques retours.» L inscription pour Bugey Expo 2013 est déjà prise. «Mon mari a préparé une maquette qui montre bien l isolation extérieure, il y aura de nouvelles photos de chantiers.» Le public pourra découvrir aussi les nouvelles dalles plombantes en PVC proposées pour les aménagements et rénovations de sols. 16 entreprise & métiers n décembre 2012

17 Foire des commerçants et des artisans de Viriat Un bon moyen de se montrer La manifestation annuelle est organisée avec le soutien financier de la CMA. Village des artisans à Miribel Sortir de nos ateliers «Le Village des artisans a été créé en 2008 à l initiative de l Association des commerçants et artisans (Aca) de la Communauté de communes de Miribel et du Plateau, confie Valérie Dérudet, membre active et responsable de la commission. Il regroupe une trentaine d exposants sur la place du marché le jour de la foire de Miribel le samedi qui précède le 11 novembre». Plusieurs associations caritatives y sont conviées Croix-Rouge française, Rotary Club, Secours catholique, Habitat et Humanisme, ainsi que des associations sportives et culturelles : la Caisse à savon, ULM Danse et le Country Club. Montrer que les artisans sont présents sur la commune Dans une bonne ambiance, ce salon de plein air annuel est organisé avec le soutien financier de la CMA. «L aide correspond à des achats d espace publicitaires dans la presse écrite locale et sur FC Radio. Nous donnons une interview un mois avant la manifestation pour la présenter.» Le village d artisans grossit d année en année, preuve s il en était besoin de la satisfaction des participants. «Cette journée permet de montrer que les artisans sont présents sur la commune et de mettre en valeur nos savoir-faire, conclut Valérie Dérudet. C est l occasion pour chacun de sortir de son atelier car beaucoup n ont pas de boutique.» Pour sa troisième édition depuis 2006, la foire des commerçants et des artisans de Viriat des 8 et 9 septembre 2012 a rempli tous ses objectifs! En termes d exposants tout d abord, puisqu elle en a réuni une trentaine. «Cette année, nous repartions un peu à zéro, car nous étions plus nombreux ; un concessionnaire automobile et un paysagiste étaient présents. Nous étions installés derrière la salle des fêtes. Mais ça s est bien passé», explique Hélène Convert, présidente de la foire. L idée est d innover à chaque édition pour se faire connaître. «Nous avons choisi de proposer des animations pour les enfants pendant deux jours, en partenariat avec la mairie et l association Familles rurales qui gère le centre de loisirs. Nous n avons pas demandé d aide financière à la Chambre de Métiers comme les fois précédentes. Mais nous savons que nous pouvons être soutenus.» Une entraide entre tous les participants Au programme de la manifestation locale : ateliers peinture, expériences chimiques, château gonflable ; un tour de calèche offert à chaque enfant scolarisé ; un sculpteur sur bois, un tailleur de pierre ; une mini-ferme et une animation payante avec les balades en poney. Le samedi soir, l apéritif est offert aux habitants, en musique avec le groupe local des Patauges Cuivres. «Quand nous proposons la foire, le maire nous invite à la cérémonie de bienvenue des nouveaux habitants, organisée à l occasion du forum des associations.» Et la présidente d ajouter : «Il y a une entraide entre tous les participants, une dynamique entre commerçants et artisans, entre jeunes et moins jeunes, et des échanges d expériences. C est aussi cela le but.» Les exposants se disent satisfaits, selon Hélène Convert, avec des contacts et des retombées commerciales. «Chaque commerçant ou artisan tenait un stand d une même surface. Les artisans n ont pas de vitrine. Donc, c est un bon moyen pour eux de se montrer. La foire sert aussi à dire aux visiteurs : vous avez tous ces professionnels et ces services sur votre commune!» Une foire pour les habitants, mais également pour les commerçants et les artisans, selon sa présidente Hélène Convert. entreprise & métiers n décembre

18 DOSSIER Des solutions gagnantes pour les artisans Foires et salons locaux Des fanions de promotion de l artisanat identifiaient 75 exposants artisans cette année. Salon de l habitat Une vitrine qui monte Le Salon de l habitat et de la décoration, qui s est déroulé du 5 au 8 octobre 2012 à Ainterexpo, fait référence dans l Ain et au-delà. En témoigne Bruno Savy, président du comité d organisation : «Le salon est un événement important de l activité du bâtiment. Pas seulement un salon commercial. Il accorde une large place aux entreprises artisanales, aux métiers d art et aux jeunes, par le concours régional des apprentis du bâtiment. Nous essayons de présenter la qualité du travail des artisans par un partenariat très fort avec la CMA, la Capeb et la CNATP. En 2012, nous avons renouvelé deux actions principales mises en place en 2011 : tout d abord, bien repérer les exposants artisans adhérents à la CMA pour les différencier des revendeurs. La CMA a donc distribué des fanions de promotion de l artisanat à 75 exposants artisans. Deuxièmement, faire des conditions spéciales aux entreprises récemment installées, avec un soutien financier et logistique de la CMA et un accompagnement sous forme de formation. Nous avons renouvelé l action sur le principe qu il faut deux à trois participations pour s installer sur un salon. L enjeu est aussi d attirer le public. Nous sommes très satisfaits, car nous avons remonté la pente avec visiteurs cette année.» Forte de son succès en 2011, la CMA a donc accompagné dix jeunes entreprises du bâtiment, dont quatre nouvelles en «L année dernière, dix jeunes entreprises du bâtiment et huit des métiers d art dans l Ain avaient été accompagnées», précise Véronique Perret, conseillère commerciale foires et salons de la Chambre de Métiers. Primo et secundo exposants ont tous effectué des démonstrations de leur savoir-faire, sur un pôle commun au sein du hall B. Parmi les rendez-vous incontournables : l espace des artisans d art réunis dans le hall C. Cinq entreprises ont pu, grâce au soutien de la CMA, présenter leur art au travers de nombreuses animations. Société Ozéale, filtre à eau (Frans) «Pour développer notre réseau en France» Gilberte Péguet ne tarit pas d éloges sur l accompagnement de la Chambre de Métiers et de l artisanat de l Ain. «Avec mon mari, nous avons créé une seconde activité, après avoir vendu la première à l un de nos collègues en Nous sommes spécialisés dans la distribution de filtres à eau pour la cuisine et la boisson auprès des particuliers et des professionnels. Nous avons besoin de développer notre réseau en France.» Installé à Frans depuis avril 2012 sur 100 m² de dépôt, bureaux inclus, Gilberte Péguet prend connaissance des formations proposées par la CMA lorsqu elle inscrit son entreprise en nom propre au Répertoire des métiers. «C est l approche des conseillers de la CMA qui m a incitée à suivre la formation Réussir un salon le 13 septembre dernier. Jusqu alors, je n avais pas pris le temps d aller en formation.» Bien lui en prend. «Pour moi, c est une remise à niveau par rapport à ce que je connaissais des techniques commerciales. Par exemple, on nous dit faire attention au sens de circulation sur le stand ou aux relations avant, pendant et après le salon.» Gilberte Péguet apprécie également cette journée de formation en termes de relations humaines. «Nous avons rencontré des gens charmants. En tant que primo-exposants, nous nous sommes bien trouvés.» Depuis, la jeune société Ozéale a exposé au Salon de l habitat 2012 à Bourg-en-Bresse. En 2013, devenue SARL, l entreprise poursuivra sa conquête commerciale en exposant ses produits au Salon de l habitat et de l immobilier de Saint-Vulbas. Gilberte Péguet a suivi la formation Réussir un salon sur les conseils de la Chambre de métiers. 18 entreprise & métiers n décembre 2012

19 Alain Fabre, portails alu (Buellas) «Cinq à six affaires conclues depuis» «Au Salon de l habitat 2012, j ai pu exposer sur une surface de 9 m2 au prix de 450 au lieu de Et j ai eu la chance d avoir un bon résultat malgré la conjoncture. Cinq à six affaires se sont conclues depuis.» Alain Fabre a le sourire. En 2006, après 25 ans d expérience commerciale en entreprise, l artisan s est installé à son compte pour vendre et installer des portails et systèmes de fermeture automatisés en direct aux particuliers, et rénover des fenêtres PVC. «L approche commerciale que je connaissais ne me convenait plus. C est Véronique Perret qui m a proposé de participer au salon. C est bien tombé car je voulais me renseigner sur les tarifs. Je n avais pas encore exposé, ni fait de publicité.» Alain Fabre juge la formation Réussir un salon indispensable. L animation a beaucoup plu Moyennant l engagement à suivre la formation «Réussir un salon» en septembre et une animation à proposer sur le pôle de la CMA, l artisan primo-exposant confie toute sa satisfaction. «En tant que salarié, j avais la pratique des salons, mais en tant qu artisan, cette formation était indispensable pour réunir les meilleures chances de contact, les gérer pendant et après.» C est ainsi que trois à quatre fois par jour, Alain Fabre a présenté avec brio une maquette miniature prêtée par la section technologique du collège Yvon Morandat à Saint-Denis-lès-Bourg. «Il s agissait d un portail coulissant muni d un système de cellules pour sécuriser l équipement. L animation a beaucoup plu.» Une ambiance d autant plus conviviale que les artisans primo et secundo exposants de la formation se sont retrouvés sur le salon. «Je remercie la Chambre de Métiers car j ai pu faire valoir mon expérience, décorer un stand et présenter mon activité.» Le choix de travailler seul dans son métier, Alain Fabre en fait même un argument de vente aujourd hui : «Un seul artisan pour réaliser tous vos projets.» Salon de la gastronomie 2012 En 2012, la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Ain a eu la volonté de contribuer à un renouveau du salon de la gastronomie. Cyrille Vernoux, élu de la Chambre, et Corine Hemery, conseillère, ont œuvré à la bonne réussite de cette édition qui, notamment grâce à la mise en avant du chocolat, a su accueillir plus de visiteurs. La Chambre a travaillé avec les organisations professionnelles du secteur : bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers, restaurateurs. Le CECOF a apporté son soutien aux animations. Les produits locaux ont été mis à l honneur en partenariat avec la Chambre d Agriculture sous l égide des Saveurs de l Ain. La quenelle en sauce, tout un art Hubert Guyot n est pas homme de salon. Pourtant, à l invitation de la CMA, le gérant de la SARL Bugey Gastronomie a accepté de réaliser une démonstration au Salon de la gastronomie de Bourg-en-Bresse «C est la première fois que je participais à ce salon. J ai été bien accueilli. Je n étais pas là pour vendre, mais pour montrer comment on cuisine une quenelle, comment on prépare une sauce et comment on la chauffe. Il s agissait de mettre en valeur le produit.» Installée à Saint-Germain-de-Joux, l entreprise qui emploie trois salariés a été créée en Sur le plan commercial, Hubert Guyot confie «être une trop petite entreprise pour mener d autres opérations de communication. Nous vendons aux commerces traditionnels et à la restauration. C est le bouche-à-oreille et la qualité du produit qui fait qu il se vend tout seul.» Hubert Guyot a animé une démonstration sur le salon pour mettre en valeur son produit. entreprise & métiers n décembre

20 DOSSIER Des solutions gagnantes pour les artisans Foires et salons hors région Fabrice Alonso explique comment s organiser et exploiter des contacts. Atouts Salons : Pour exposer plus loin qu en Rhône-Alpes Vous souhaitez participer pour la première fois à un salon professionnel situé en dehors de Rhône-Alpes? La Région peut vous aider financièrement dans votre projet par le biais d une subvention. Cette aide couvre 50 % de la seule facture de stand et est plafonnée à par entreprise. Pour pouvoir en bénéficier, plusieurs conditions doivent être remplies : votre entreprise doit être inscrite au Répertoire des métiers de la CMA de l Ain ; vous participez pour la première fois à un salon professionnel situé en dehors de Rhône-Alpes ayant impérativement lieu avant le 31 décembre 2013 ; votre conseiller en développement commercial, foires et salons de la CMA de l Ain doit réaliser, gratuitement, un diagnostic de l organisation commerciale de votre entreprise ; vous devez participer à une journée de formation gratuite, avant la manifestation, sur le thème «Réussir une manifestation commerciale». 3 questions à Fabrice Alonso, formateur de la CMA du Rhône Réussir un salon Animateur et formateur aguerri de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Rhône, Fabrice Alonso est l auteur du module de formation «Réussir un salon». Rencontre. Vous êtes intervenu dans l Ain en septembre dernier Oui. J interviens à la Chambre régionale et dans les départements de l Ain et du Rhône en fonction de leurs demandes. La Chambre départementale m a contacté car elle avait besoin d accompagner de façon plus technique ses artisans. J ai capitalisé beaucoup d expériences en matière de salons, notamment avec le Sirha à Lyon pour les professionnels de la restauration mais également dans les secteurs de la sous-traitance industrielle et des métiers d art. En quoi consiste la formation? J ai créé le module «Réussir un salon» il y a une dizaine d années, mais il évolue avec les comportements d achat des visiteurs. La formation dure une journée et SARL Atic (Ambérieu-en-Bugey) Objectif notoriété regroupe 6 à 10 personnes en moyenne. L objectif est de préparer les entreprises pour qu elles optimisent le salon. Elle comprend un tronc commun, agrémenté de nombreux témoignages d expériences afin qu elle soit interactive. Je peux également proposer du conseil individuel. Exposer sur un salon est un investissement pour l entreprise Oui, un salon coûte cher. Il faut donc le rentabiliser. L intérêt de la formation, c est de maximiser le retour sur investissement. Il faut donc se préparer et assurer un suivi des contacts. Techniquement, j explique comment s organiser et exploiter les contacts. Je propose des outils et une méthodologie. La formation permet de valoriser les savoir-faire. Les primo-exposants la jugent très utile. «E n 2011, nous avons participé à deux salons grâce à l aide de la Région pour les primoexposants, le 118 e Congrès national des sapeurs-pompiers à Nantes (Loire-Atlantique) du 22 au 24/09, et Nukléa à Orléans (Loiret) du 27 au 29/09, pour les fournisseurs et les entreprises sous-traitantes de l énergie nucléaire» confie Olivier Lefebvre, dirigeant chargé des relations commerciales de la SARL Atic, fabricant français d équipements de sécurité et de secours. En mai 2009, Olivier Lefebvre a repris la société fondée en Jusqu alors, Atic n avait exposé qu une seule fois : au 110 e Congrès national des sapeurs-pompiers à Bourg-en-Bresse en «Notre objectif relevait plus d une démarche de notoriété auprès de l ensemble des constructeurs industriels de secours. Les sapeurs-pompiers achetaient un camion tout équipé, sans savoir qu il y a du matériel Atic à l intérieur. Nous avons voulu appuyer la reconnaissance de notre savoir-faire et le renouveau de l entreprise depuis sa reprise. Et ça a bien fonctionné. Nous voulions aussi nouer des contacts avec des pompiers francophones à l étranger Afrique et Moyen-Orient et des responsables de départements et territoires d Outre-mer.» Au préalable, l entreprise a été accompagnée par la CMA de l Ain. «Sans être moi-même primo-exposant, j ai suivi une formation d une journée courant 2010 et une autre journée de débriefing après les salons en novembre Nous n avons pas vendu immédiatement après, mais l action a généré du chiffre d affaires dans les douze mois qui ont suivi.» 20 entreprise & métiers n décembre 2012

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? :

«COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : «COMMENT AIDER LES PME ET LES TPE A SURMONTER LA CRISE ET A SE DEVELOPPER? : MISE EN ŒUVRE DE MESURES SPECIFIQUES, SOUTIEN DE L INNOVATION, VALORISATION DE LA RECHERCHE ET DU DEVELOPPEMENT, EXPLOITATION

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve.

La lettre. n 7 municipale. Réaménagement. de la mairie... un nouvel accueil! septembre 2010. La mairie fait peau neuve. Lettre d information municipale de la commune de Savigneux p 2 La lettre n 7 municipale septembre 2010 La mairie fait peau neuve Le projet de réaménagement de la mairie s inscrit dans une volonté de favoriser

Plus en détail

Rencontrez vos futurs clients

Rencontrez vos futurs clients Rencontrez vos futurs clients www.salons-immobilier.com/lyon #LesSalonsImmo Le plus grand RDV régional dédié à l immobilier et à la maison individuelle Depuis 28 ans, le Salon de l Immobilier Rhône-Alpes

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Artisan Maçon G U I D E P R AT I Q U E D E L ' E N T R E P R I S E 2004 Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38

Plus en détail

Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE

Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE Peintures et enduits naturels DEVENIR FRANCHISÉ COLOR-RARE COLOR-RARE unité pilote Capital : 7622 EURL MATIÈRES ET COULEURS Gérante : Sylvie EYRAUD-SARDINHA FRANCHISES Color-Rare OUVRIR une franchise Color-Rare

Plus en détail

Annuaire 2015. Artisans Commerçants Entreprises. Association Veretzoise des Entreprises & Commerces

Annuaire 2015. Artisans Commerçants Entreprises. Association Veretzoise des Entreprises & Commerces Association Veretzoise des Entreprises & Commerces Annuaire 2015 Artisans Commerçants Entreprises A.V.E.C. Mairie de Veretz 37270 VERETZ 06 95 62 83 49 Mail : a.v.e.c37@gmail.com http://www.avec37.fr Sommaire

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Accélérateur de croissance DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 Contact presse : Johann Fourmond Tél. : 02 99 65 05 47 - Port. : 06 07 89 09 44 j.fourmond@releasepresse.com Sommaire Communiqué de presse p 3-4

Plus en détail

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012

Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Intervention de Madame Sylvia PINEL, Ministre de l artisanat, du commerce et du tourisme à l AG du Conseil du Commerce de France le 26 juin 2012 Monsieur le Président du Conseil du commerce de France ;

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir.

Business Trophy 2014. Coiffure de Paris. A qui s adresse ce concours? Pourquoi participer? Combien ça coûte? Les grandes dates à retenir. Pour la 5 e année, Coiffure de Paris organise le «Business Trophy», un concours national en sept catégories destiné à récompenser les chefs d entreprises et les managers de salons indépendants et franchisés

Plus en détail

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire

Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire Dossier de demande de subvention de fonctionnement Tiers privé Année 2015 Volet 3 du contrat départemental de territoire DOSSIER COMPLET A DEPOSER AVANT LE 30 AVRIL 2015 Le cachet d arrivée faisant foi,

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LES BESOINS» VERSION DECEMBRE 2012 MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et l atelier «Marketing mix» - Dans le cadre des

Plus en détail

Dossier de Presse 2010

Dossier de Presse 2010 Dossier de Presse 2010 Le salon de printemps, la référence habitat. Des experts locaux de proximité à votre service Sommaire Édito 3 L Eco Artisan, l artisan de demain 4 La maison en bois, une maison du

Plus en détail

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT

RAPPORT DE M. LE PRESIDENT Pôle Vie Publique Direction de l'information, de la communication et du marketing - Service communication du territoire 19DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle.

AVIS. sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. 2015-03 Séance du 14 janvier 2015 AVIS sur la stratégie immobilière de la chambre de métiers et de l artisanat de Moselle. Vu le décret n 2011-1388 du 28 octobre 2011 modifiant le décret n 2006-1267 du

Plus en détail

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher

Forum de la Création Reprise d entreprise du Cher La naissance de l idée Activité Bilan personnel Contraintes Etude de marché Le marché et la concurrence La politique commerciale Construire son projet Les moyens commerciaux Les moyens de production Les

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

" Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin!"

 Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin! Neyron Tramoyes Beynost Saint Maurice de Beynost Miribel Thil Aimer sa ville, c est la faire vivre! Moi, j adhère! " Tout seul on va plus vite, Ensemble on va plus loin!" A l'ère de la mondialisation,

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

Financement Haut de Bilan

Financement Haut de Bilan Financement Haut de Bilan Renforcer les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises régionales pour les accompagner dans leurs projets de développement. Personnes physiques créateurs et repreneurs

Plus en détail

Le pôle métropolitain

Le pôle métropolitain Le pôle métropolitain Lyon Bourgoin-Jallieu Vienne Saint-Étienne Pourquoi faire un pôle métropolitain? Comment fonctionnera le pôle métropolitain? Pourquoi faire un pôle métropolitain? La loi du 16 décembre

Plus en détail

Vous aussi : rejoignez nous!

Vous aussi : rejoignez nous! WWW.TOP-GARAGE.FR Vous aussi : rejoignez nous! ADHÉREZ À UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE UNE NOUVELLE IDÉE DU GARAGE L A N O I T A N E G A L UN MAIL +de 800 RÉPARATEURS EN FRANCE Depuis 15 ans, Groupauto anime

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique

POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l économie numérique MINISTÈRE DES PETITES ET MOYENNNES ENTREPRISES DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBÉRALES POUvons-nous encore travailler avec les technologies d hier? entrepreneurs, faites le choix de l

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT

DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT DOSSIER DE DEMANDE D AIDE AU TITRE DE LA CULTURE ET DU SPORT A COMPLETER NOM DE L ASSOCIATION : Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour établir votre demande d aide auprès de

Plus en détail

PLATEFORME EUROPÉENNE

PLATEFORME EUROPÉENNE PLATEFORME EUROPÉENNE de RESTAURATION et de MAINTENANCE des VÉHICULES D ÉPOQUE en Cévennes DOSSIER DE PRESSE Le Pays Viganais, la passion de l automobile! sommaire Communiqué de presse p.3 Dossier de presse

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES

LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES LA FABRICATION DE VOTRE OFFRE ET LES RESSOURCES NECESSAIRES Il s agit de déterminer comment vous allez fabriquer votre produit / service en envisageant toutes les solutions pour retenir la plus efficace.

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015 cm- digne.fr REPRENEURS CATALOGUE FORMATIONS 2015 CHEFS D ENTREPRISE, ET EURS A SALARIÉS D EMPLOI CRÉAT ET DEMANDEURS CONJOINTS Édito Le contexte économique actuel a fait évoluer les modes de gestion de

Plus en détail

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable

GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE. Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable GRAND PROJET RHONE-ALPES NORD ISERE DURABLE Le Nord Isère Durable, Territoire d innovations et d expérimentations de la construction durable SYNTHESE DU PROGRAMME D ACTIONS DECEMBRE 2012 1 SOMMAIRE GPRA

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Chambre de Métiers et de l Artisanat de Lot-et-Garonne Catalogue formations 2 nd semestre 2011! À LIRE attentivement Sommaire 1.INFORMATIQUE/INTERNET...p4-5 Word, Excel, power-point, ciel compta, création

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo.

OPEN SOFT SYSTEM DEPARTEMENT EVENEMENTIEL CONTACT : Eddie MARAJO Tel: 0596 61 16 32/ 0696 25 34 79 - Fax: 0596 61 18 99 E-mail: open-soft@wanadoo. 0 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 2 II. PRESENTATION GENERALE 3 III. LA COMMUNICATION 4 IV. PLAN D IMPLANTATION DES STANDS 5 V. LES TARIFS DE LOCATION DES STANDS 6 VI. INSCRIPTIONS 7 VII. LES PARTENARIATS 9 VIII.

Plus en détail

Monsieur le Président de l association centre culturel communautaire éducatif 3, rue de Guibbourg 56800 Ploërmel

Monsieur le Président de l association centre culturel communautaire éducatif 3, rue de Guibbourg 56800 Ploërmel Le Président Rennes, le 26 octobre 2011 Monsieur le Président de l association centre culturel communautaire éducatif 3, rue de Guibbourg 56800 Ploërmel Par lettre du 12 septembre 2011, je vous ai fait

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

l évidence Acteur décisif sur tous les points stratégiques du devenir des opticiens indépendants, le Groupe All relève les défis de demain.

l évidence Acteur décisif sur tous les points stratégiques du devenir des opticiens indépendants, le Groupe All relève les défis de demain. l évidence Acteur décisif sur tous les points stratégiques du devenir des opticiens indépendants, le Groupe All relève les défis de demain. OCAM, Internet, Compétitivité, Développement, Qualité, face à

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT

NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT NOTE DE CONJONCTURE DE L ARTISANAT DES PAYS DE LA LOIRE 2nd semestre 2013 - Edition Janvier 2014 Au cours du second semestre, l activité a été contrastée. Même si le nombre d artisans déclarant une hausse

Plus en détail

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE

CLARI FIEZ VOTRE IDÉE CLARIFIER - TESTER-VALIDER - SE FORMER - SE FINANCER - TROUVER UN LOCAL - SE DÉVELOPPER CLARI FIEZ VOTRE IDÉE Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse : Haute Bretagne Evénements Olivier WATINE : 02 99 78 50 35 contact@haute-bretagne-evenements. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMUNIQUÉ... page 1 LE MEET PRO un nouveau salon pour le tourisme d Affaires en Bretagne... page 2 UNE ORGANISATION Haute Bretagne Evénement... page 3 UN PROGRAMME dédié aux

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS

ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS DOSSIER DE PRESSE ART AVENIR LE SALON DES METIERS D ART, DE SERVICES ET DE FABRICATION DE MIDI-PYRENEES LUNDI 30 MARS 2015 Orientation Emploi Insertion Apprentissage Réussite professionnelle Artisanat

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION *

DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * DESIGN FOR CREATIVE INNOVATION * UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE Vous souhaitez innover et vous différencier. L École de design Nantes Atlantique propose d accompagner les entreprises

Plus en détail

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr

La Région Centre tient le CAP. www.entreprise.regioncentre.fr Aides aux entreprises La Région Centre tient le CAP La Région Centre fait évoluer ses aides aux entreprises industrielles et artisanales. Elle s adapte ainsi à vos attentes et à la nouvelle réglementation

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

Histoire des coopératives

Histoire des coopératives Histoire des coopératives Les premières pratiques coopératives permanentes et organisées apparaissent en Europe au cours des années 1840 : coopérative de consommation des Equitables pionniers de Rochdale

Plus en détail

Guide des prestations

Guide des prestations SOMMAIRE Guide des prestations Ensemble, construisons votre développement page 3 Créer, reprendre, une entreprise TRANSMETTRE UNE ENTREPRISE page 4 Connaître votre marché, VOtre territoire FORMER, GÉRER

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif :

Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Croissance et emploi en France, le gouvernement place les PME au centre de son dispositif : Un dispositif d une telle ampleur et avec tant d innovations, de simplications et de sécurisation, du jamais

Plus en détail

UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE

UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE UNE GRANDE ÉCOLE DE DESIGN EN INTERACTION AVEC L ENTREPRISE Vous souhaitez innover et vous différencier. L École de design Nantes Atlantique propose d accompagner les entreprises (Grands Groupes, PME et

Plus en détail

SALON DE L ENTREPRISEL. Comment financer son projet d entreprise d

SALON DE L ENTREPRISEL. Comment financer son projet d entreprise d SALON DE L ENTREPRISEL Comment financer son projet d entreprise d? 11h15 à 11H50 Créateurs : les aides pour un financement réussi 11h 55 à 12h30 Dirigeants : les solutions pour financer votre développement

Plus en détail

COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION

COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION ASSISTANT COMMERCIAL (H/F) Contrat : CDI Lieu : Vendée Entreprise spécialisée dans l'installation de poêles à bois et à granulés. COMMERCIAL MARKETING COMMUNICATION Polyvalent(e), vos missions seront d'ordre

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

CHARTE de développement durable

CHARTE de développement durable CHARTE de développement durable Nos engagements Politique des Ressources Humaines (GPEC) Depuis 2010, Umanis a nitié une politique de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC). La GPEC

Plus en détail

Créateurs - repreneurs d entreprise

Créateurs - repreneurs d entreprise Créateurs - repreneurs d entreprise L Offre BGE Atlantique-Vendée Loire-Atlantique, 2 ème sem. 2015 Association de conseils et formations en création & développement d entreprises Envie d indépendance?

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point!

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Mes bonnes résolutions pour réussir en Vente Directe - L engagement o Engagement avec soi : Je vais réussir La Vente directe est comme une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE : Muriel Gonzalez muriel.gonzalez@utd.fr Tél. : 04 72 47 67 29

DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE : Muriel Gonzalez muriel.gonzalez@utd.fr Tél. : 04 72 47 67 29 DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE : Muriel Gonzalez muriel.gonzalez@utd.fr Tél. : 04 72 47 67 29 Dossier de presse SOMMAIRE Décorial, solution pour tous vos projets de décoration 1.a Décorial, le réseau

Plus en détail

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011

CONSEIL SUPÉRIEUR. de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 2 0 1 2 5 CONSEIL SUPÉRIEUR de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Conseil supérieur de la FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - 2011 l édito du Président 3 L a fonction publique territoriale, et avec elle «son»

Plus en détail

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 «Le club Tic est cofinancé par l union européenne. L Europe s engage en Picardie avec le Fonds européen de développement régional»

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015

Chefs d entreprise. L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Chefs d L offre BGE dédiée à votre développement 2015 Programme Ambition Développement, développé par les BGE des Pays de la Loire Envie de développer votre? BGE, spécialiste de la création & développement

Plus en détail

Guide de planification de la transition d entreprise

Guide de planification de la transition d entreprise Guide de planification de la transition d entreprise Votre conseiller de confiance Depuis plus de 100 ans, des générations de Canadiens comptent sur le savoir-faire des conseillers PME CIBC pour gérer

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Sous les Hauts Patronages de. Parrainé par

Sous les Hauts Patronages de. Parrainé par Sous les Hauts Patronages de Monsieur Stéphane LE FOLL, Ministre de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt Porte-parole du Gouvernement Madame George PAU-LANGEVIN Ministre des Outre-Mer Parrainé

Plus en détail

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI

LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI LE PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI L engagement du gouvernement est total en matière d amélioration de la compétitivité des entreprises et de l emploi. Le Pacte de croissance

Plus en détail