Analyse informatique : la société SBK

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse informatique : la société SBK"

Transcription

1 Analyse informatique : la société SBK Document remis au candidat : Le sujet comporte 12 pages numérotées de 1/12 à 12/12. Il vous est demandé de vérifier que le sujet est complet dès sa mise à votre disposition. Le sujet comporte les annexes et documents suivants : DOSSIER 1 Annexe 1 : Schéma conceptuel des données p. 7 Annexe 2 : Principales règles de gestion (RG 1 à RG 9) p. 4 Document 1: Schéma relationnel (à rendre) p. 9 Document 2 : Requêtes (à rendre) p. 10 DOSSIER 2 Annexe 1 : Schéma conceptuel des données p. 7 Annexe 2 : Principales règles de gestion (RG 1 à 9) p. 4 Annexe 3 : Extrait d'un entretien avec un conducteur de travaux p. 4 Annexe 4 : Fiche clients/chantier p. 5 Annexe 5 : Dossier collectivité p. 5 Document 3 : Schéma conceptuel des données (à rendre) p. 8 DOSSIER 3 Annexe 6 : Suivi du stock de pièces détachées p. 5 Document 4 : Modèle de contexte (à rendre) p. 11 Document 5 : Modèle de traitement analytique (à rendre) p. 11 Document 6 : diagramme de classes U.M.L. (à rendre) p. 12 1/12

2 La société anonyme SBK est située dans la région lilloise. Elle a pour activité la réalisation de chantiers routiers et de terrassements pour les collectivités locales et départementales. Son domaine d'activité se développe progressivement et comprend aujourd'hui des travaux publics (collectivités) pour une grande part ; elle ouvre maintenant ses compétences aux marchés privés (particuliers). Cette société emploie plus de 170 salariés, dont 8 sont des ouvriers d'entretien, 8 sont des administratifs et 154 travaillent sur les divers chantiers. Parmi ces derniers, certains ont la responsabilité de chantiers. Vous devez mener une étude du système d'information existant en traitant les dossiers. DOSSIER 1 ANALYSE D'UN SCHEMA EXISTANT 1. Etude du schéma de données (MCD). A partir des annexes 1 et 2 (entités, associations, cardinalités et règles de gestion), répondre aux questions suivantes. c) Un conducteur de travaux (qui est un salarié) peut-il être amené à suivre plusieurs chantiers? Justifiez votre réponse. d) Un salarié peut-il appartenir à plusieurs équipes? Justifiez votre réponse. 2. Sur le document 1 (page 9), complétez le schéma relationnel (M.L.D.) correspondant au schéma conceptuel des données fourni en annexe Sur le document 2, en utilisant le langage de requête SQL (en annexe 7), présentez les requêtes permettant d'obtenir les réponses aux questions suivantes : 3.1. Comment obtenir la liste des salariés (nom, prénom)? 3.2. Comment afficher la liste des matériels (désignation) dont la périodicité de révision est de 100 heures Quelle est la liste des matériels (références, désignation et heures compteurs) dont la révision a débuté en novembre 2007? Pendant combien de temps le camion de référence 16482Y, a-t-il été immobilisé lors de sa révision qui a débuté le 18 octobre 2007? Quelle est la quantité de pièces utilisées par référence, pour les révisions ayant commencé dans la journée du 26 octobre 2007? Le marteau-piqueur Bosch GSH3E n est plus aux normes de sécurité. Ecrire la requête qui supprime de la base de données le matériel de référence GSH3E Afficher le nombre de révisions effectuées par le salarié DUBREUC Henri, avec le nombre total d'heures de travail. 2/12

3 DOSSIER 2 Les clients de la société SBK et les dates de travaux (Utiliser les annexes 1, 2, 3, 4 et 5) A) EXTENSION D'UN SCHEMA DES DONNEES 1. Jusqu à présent, une équipe ne pouvait intervenir que sur un seul chantier à une date donnée. Mais il peut arriver que cette équipe termine un chantier le matin pour commencer un nouveau chantier l après-midi. Ecrivez sur le document 3 (page 3) la ou les modifications à apporter au MCD pour pouvoir planifier les travaux par demi-journée et non par journée complète seulement. 2. Chaque équipe a un chef d équipe qui appartient à l équipe. Ecrivez sur le document 3 (page 3) la ou les modifications à apporter au MCD (annexe 1) pour enregistrer ces données. Indiquez la contrainte d association nécessaire. Quel moyen technique utiliseriez-vous pour assurer cette contrainte? 3. En utilisant les annexes 4 et 5 page 7, indiquez sur le document 3 comment vous intégrez les types de clients (qui sont soit une collectivité, soit un particulier) dans le M.C.D. Vous rattacherez cette partie au schéma conceptuel des données déjà existant. B) MODELE DE CONTEXTE L'annexe 6 présente les modalités de gestion du stock de pièces détachées. TRAVAIL A FAIRE 4. A partir des informations figurant dans l'annexe 6, présentez le Modèle de contexte relatif à la gestion de ce stock. Modèle de contexte à compléter sur le document 4. DOSSIER 3 SORTIE DE PIECES pour le service ENTRETIEN. 1. MODELE DE TRAITEMENT ANALYTIQUE (MOTA) TRAVAIL A FAIRE Présentez, sur le document 5, le M.O.T.A. du traitement de la commande du service ENTRETIEN, en utilisant les informations de l annexe U.M.L. TRAVAIL A FAIRE Représentez sur le document 6 le diagramme de classe correspondant à la partie supérieure du M.C.D. (entités TYPE, PIECE, MATERIEL, REVISION, SALARIE) 3/12

4 Annexe 2 : Principales règles de gestion RG1 : Les heures compteurs représentent les heures de travail réelles pour un matériel. Les heures de révision correspondent au relevé de compteur le jour de la révision du matériel. RG2 : Chaque matériel est révisé à l'issue d'un certain nombre d'heures de travail, la périodicité de révision est fixe pour un matériel ; elle varie en fonction de son type (par exemple toutes les 100 h, 150 h, 200 h ). RG3 : La révision d'un matériel peut durer plusieurs jours. RG4 : Plusieurs ouvriers peuvent intervenir sur la révision d'un matériel. RG5 : Certains salariés sont spécialisés dans l'entretien du matériel, d'autres travaillent exclusivement sur les chantiers (ouvriers et conducteurs de travaux), les autres sont administratifs. RG6 : Tout chantier a un conducteur de travaux, quel que soit le nombre d'équipes sur le chantier. RG7 : La société SBK comprend 25 équipes. Une équipe est reconnue par un code et un type d'activité. RG8 : Une équipe est composée de trois à neuf ouvriers et sa composition reste stable. RG9 : Une équipe intervient sur un seul chantier à une date donnée. Annexe 3 : Extrait d'un entretien avec un conducteur de travaux I (l'informaticien) : - En tant que «conducteur de travaux», vous avez en charge un chantier ; En quoi cela consiste-t-il? CT (le conducteur de travaux) : - Dans la société SBK, nous sommes cinq salariés ayant la spécialité de conducteur de travaux. Un conducteur de travaux peut suivre plusieurs chantiers en même temps. I : - Que voulez-vous dire? CT : - Je dois suivre l'avancement des travaux, gérer les équipes et le matériel sur le chantier. I : - Comment se décide la réalisation d'un chantier? CT : - Suite à une demande de travaux, un marché est passé. L'ordonnateur sera soit une collectivité locale ou départementale (Mairie, Conseil général, DDE ), soit un particuler. 4/12

5 Annexe 4 : Fiche CLIENTS/CHANTIER SA SBK Chantier 225 LAMBERSART FICHE CLIENTS/CHANTIER Conducteur Ordonnateur Altitude HUC François DUPONT Claude 7 avenue de la Liberté LAMBERSART 20 mètres Type de travaux F3 Entrée de garage Date de début des travaux 01/03/07 Fin de fin des travaux 15/05/07 Annexe 5 : Dossier collectivité Code collectivité : 321 Responsable : Nom : SAFRAN Xavier Libellé : Mairie de LAMBERSART Téléphone : Adresse : 19, rue Georges Clémenceau LAMBERSART Téléphone : Annexe 6 : Suivi du stock de pièces détachées A l'occasion des révisions, les demandes de pièces (courriel urgent sur l intranet de la société) sont adressées au service des stocks par le service entretien. a) Lorsque la demande de pièces est satisfaite, un bon de sortie des pièces est édité et remis au service ENTRETIEN avec les pièces demandées. b) Une commande de réapprovisionnement auprès du fournisseur correspondant à une quantité toujours fixe (QtéEcoCde) est lancée lorsqu'une demande de pièces conduit à une quantité en stock inférieure au stock d'alerte. c) Lorsque le stock est insuffisant, la quantité disponible (quantité en stock) est remise au service ENTRETIEN (avec un bon de sortie). Un réapprovisionnement est alors effectué de façon à satisfaire la commande et d assurer un stock minimum en commandant en plus la quantité QtéEcoCde. Dans ce cas, le service des stocks en informe par courrier électronique le service ENTRETIEN et lui précise la date de livraison du fournisseur. 5/12

6 Une réception de pièces entraîne la mise à jour du système d'information et les demandes de pièces en attente sont satisfaites. 6/12

7 ANNEXE 7 : LEXIQUE SQL STANDARD PROJECTION D ATTRIBUTS Expressions Syntaxe SELECT SELECT TABLE.Attribut FROM FROM TABLE1, TABLE2 SELECTION DE TUPLES Expressions Syntaxe WHERE WHERE TABLE.Attribut Like chaîne de caractères AND AND TABLE.Attribut = Valeur numérique OR OR TABLE.Attribut=Valeur numérique WHERE TABLE.Attribut LIKE chaîne de caractères LIKE AND TABLE.Attribut=Valeur numérique IS [NOT] NULL WHERE TABLE.Attribut IS [NOT] NULL BETWEEN AND WHERE TABLE.Attribut BETWEEN valeur1 AND valeur2 TRI Expression Syntaxe ORDER BY ASC ou DESC ORDER BY TABLE.Attribut1, TABLE.Attribut2 ASC INTERSECTION Expression Syntaxe IN IN(Requête) NOT IN NOT IN (Requête) CALCULS Expression Syntaxe SUM SELECT SUM(TABLE.Attribut) AS NomAlias AVG SELECT AVG(TABLE.Attribut) AS NomAlias MAX SELECT MAX(TABLE.Attribut) AS NomAlias MIN SELECT MIN(TABLE.Attribut) AS NomAlias AS SELECT SUM(TABLE.Attribut) AS NomAlias REGROUPEMENT Expression Syntaxe COUNT SELECT COUNT (TABLE.Attribut) AS NomAlias GROUP BY GROUP BY TABLE.Attribut HAVING GROUP BY TABLE.Attribut HAVING TABLE.Attribut = Valeur MISE A JOUR Expression Syntaxe INSERT INTO INSERT INTO TABLE.Attribut1, TABLE.Attribut2 VALUES VALUES (Valeur1, Valeur2) UPDATE UPDATE TABLE SET SET TABLE.Attribut=Nouvelle Valeur DELETE FROM DELETE FROM TABLE 7/12

8 Annexe 1 : Schéma conceptuel des données TYPE CodeType LibelléType PériodicitéRévision 1,n PIECE RéfPièce LibelléPièce UTILISER APPARTENIR QuantitéPièc e 1,1 0,n 1,n SALARIE MATERIEL REVISION NumSalarié RéfMatériel NumFicheRévision 1,n REVISER 0,n NomSalarié Désignation 0,n 1,1 DateDébutRévision TempsPassé PréSalarié DateAchat CONCERNER DateFinRévision Spécialité HeuresCompteur 0,n 0,1 SUIVRE COMPOSER 1,n CodeCli CLIENT AdRueCli EQUIPE 1,1 CodeEquipe CHANTIER NumChantier AdVCli ORDONNER Altitude 1,n 1,1 INTERVENIR TélCli 1,n 1,1 DateDébutChantier 1,n DateFinChantier TypeActivité ETRE 1,1 AFFECTER 0,n 0,n DATE DateJour TRAVAUX CodeTravaux NatureTravaux 8/12

9 DOCUMENT 3 A RENDRE Num carte d'étudiant : Modifications du Schéma conceptuel des données TYPE CodeType LibelléType PériodicitéRévision 1,n PIECE RéfPièce LibelléPièce UTILISER APPARTENIR QuantitéPièc e 1,1 0,n 1,n SALARIE MATERIEL REVISION NumSalarié RéfMatériel NumFicheRévision 1,n REVISER 0,n NomSalarié Désignation 0,n 1,1 DateDébutRévision TempsPassé PréSalarié DateAchat CONCERNER DateFinRévision Spécialité HeuresCompteur 0,n 0,1 SUIVRE COMPOSER 1,n CodeCli CLIENT AdRueCli EQUIPE 1,1 CodeEquipe CHANTIER NumChantier AdVCli ORDONNER Altitude 1,n 1,1 INTERVENIR TélCli 1,n 1,1 DateDébutChantier 1,n DateFinChantier TypeActivité ETRE 1,1 AFFECTER 0,n 0,n DATE DateJour TRAVAUX CodeTravaux NatureTravaux Indiquez sur ce schéma les réponses à la question DOSSIER 2 partie A 9/12

10 DOCUMENT 1 A RENDRE DOSSIER 1 ANALYSE D'UN SCHEMA EXISTANT Complétez le schéma relationnel (M.L.D.) correspondant au Schéma Conceptuel des Données fourni en annexe 1. TYPE (CodeType, LibType, PériodicitéRévision) EQUIPE (CodeEquipe, TypeActivité) TRAVAUX (CodeTravaux, NatureTravaux) CLIENT (CodeCli, AdRueCli, AdVCli, TélCli) SALARIE (NumSalarié, NomSalarié, PréSalarié, Spécialité) PIECE (RéfPièce, LibPièce, QtéStock, QtéAlerte, QtéEcoCde) DOCUMENT 2 A RENDRE DOSSIER 1 ANALYSE D'UN SCHEMA EXISTANT 1. En utilisant le langage de requête SQL, présentez les requêtes permettant d'obtenir les réponses aux questions suivantes : 3.1 Comment obtenir la liste des salariés? 10/12

11 DOCUMENT 2 (suite) A RENDRE 3.2 Comment afficher la liste des matériels (désignation) dont la périodicité de révision est de 100 heures? 3.3 Quelle est la liste des matériels (références, désignation et heures compteurs) dont la révision a débuté en novembre 2007? 3.4 Pendant combien de temps le camion référencé 16482Y, a-t-il été immobilisé lors de sa révision qui a débuté le 18 octobre 2007? 3.5 Quelle est la quantité de pièces utilisées par référence, pour les révisions ayant commencé dans la journée du 26 octobre 2007? 3.6 Le marteau-piqueur Bosch GSH3E n est plus aux normes de sécurité. Ecrire la requête qui supprime de la base de données le matériel de référence GSH3E Afficher le nombre de révisions effectuées par le salarié DUBREUC Henri, avec le nombre total d'heures de travail. 11/12

12 12/12

13 DOCUMENT 4 A RENDRE DOSSIER 3 MODELE DE CONTEXTE à présenter GESTION DU STOCK DE PIECES DETACHEES DOCUMENT 5 A RENDRE DOSSIER 4 MODELE DE TRAITEMENT ANALYTIQUE (MOTA) à présenter (en ajoutant les tables!) Ajoutez à ce schéma les tables utiles 13/12

14 DOCUMENT 6 A RENDRE DOSSIER 4 diagramme de classe U.M.L. 14/12

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

L3-EGO. Annexes à rendre avec la copie Annexe A : Extrait du schéma de données page 10

L3-EGO. Annexes à rendre avec la copie Annexe A : Extrait du schéma de données page 10 SESSON 1 Année universitaire 2006-07 Durée : 2 heures L3-EGO Documents autorisés : oui Documents remis au candidat : Le sujet comporte 10 pages numérotées de 1/10 à 10/10 l vous est demandé de vérifier

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

I) Bases de données et tables :

I) Bases de données et tables : I) Bases de données et tables : Un S.G.B.D. est un outil pour organiser, stocker, modifier, calculer et extraire des infos. Une B.D.R. peut être considérée comme un ensemble de tables à 2 dimensions. Exemple

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation de l entreprise...

Plus en détail

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS

SESSION 2006 INFORMATIQUE. Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS 620.107bis DECF SESSION 2006 INFORMATIQUE Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS Ce dossier présente des éléments de corrigé à l attention

Plus en détail

UFR de Mathématiques et Informatique

UFR de Mathématiques et Informatique UFR de Mathématiques et Informatique Licence professionnelle "Les métiers de l'internet" Réf. Regles_MCD_MPD.doc Module BD1 (Partiel et examen) Date dernière version : Avril 2002 Diffusion : apprenants

Plus en détail

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L.

LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. LES REQUÊTES EN LANGAGE S.Q.L. Une base de données contient un nombre important d informations. Ces informations sont organisées, mais pour être effectivement exploitables, il faut pouvoir sélectionner,

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE SQL

INITIATION AU LANGAGE SQL ECOLE NATIONALE DES INGENIEURS DES TRAVAUX AGRICOLES DE BORDEAUX DEPARTEMENT ENTREPRISE ET SYSTEMES UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE ET GENIE DES EQUIPEMENTS ~o~o~o~ INITIATION AU LANGAGE SQL Notes de cours

Plus en détail

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS

Requêtes S.Q.L. 1 Création des requêtes sous ACCESS Activité 15 Requêtes S.Q.L. Objectif Interroger une base de données avec des requêtes SQL. Fiche de savoir associée Ressource à utiliser Csi1Projets.pdf (Dossier 4) B.1.1.b. 1 En cliquant sur l'objet "Requêtes"

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS

BASES DE DONNÉES : COMPLÉMENTS : personne pe eleve enseigne personne pp prof num_p num_p num_classe pe.prenom = pp.prenom num_pro f = pp.num_p pe.nom pe.prenom Objectifs A la fin de la séquence d enseignement l élève doit pouvoir :

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion

Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 1 Extrait du programme Information et Gestion pour les 2 spécialités de Première Sciences et Technologies de la Gestion 2.3- La base de données THÈMES SENS ET PORTÉE DE L ÉTUDE NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL)

1/39. I Langage d interrogation et modification des données (DML) I Langage de définition du schéma (DDL) Introduction 1/39 2/39 Introduction Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 A partir de l algèbre relationnelle s est construit un langage informatique permettant d interroger les données : SQL

Plus en détail

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du

Formation à l utilisation des Systèmes de Gestion de Bases de Données Relationnelles. organisée avec la collaboration du Proyecto FAO COPEMED Universidad de Alicante Ramón y Cajal, 4 03001 - Alicante, España GCP/REM/057/SPA Web : www.fao.org/fi/copemed Tel : +34 96 514 59 79 Fax : +34 96 514 59 78 Email : copemed@ua.es Formation

Plus en détail

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009

TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 TD : Requêtes SQL (BDR.TD2-1) INSA 3IF 2008-2009 Loïc Maisonnasse 1 Objectif Ce TD a pour objectif de vous familiariser avec le langage de requêtes SQL. Et de vous apprendre à écrire des requêtes SQL pour

Plus en détail

Exploiter les données d'un PGI avec SQL

Exploiter les données d'un PGI avec SQL Exploiter les données d'un PGI avec SQL Propriétés Description Titre de la production Auteur Exploiter les données d'un PGI avec SQL Véronique Bennetot-Dereux GREID Académie de Créteil v.bennetot-dereux@ac-creteil.fr

Plus en détail

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table

Les requêtes de consultation. Ex. bibliothèque état de la base. Ex. bibliothèque état de la base. Consultation simple d'une table Les requêtes de consultation Représente la ma jorité des requêtes SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Bases de Données. SQL: Définition

Bases de Données. SQL: Définition Université Mohammed V- Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Rabat Bases de Données Mr N.EL FADDOULI 2014-2015 SQL: Définition Structured Query Langage(SQL): - Langage g de base dans les SGBD - Langage de

Plus en détail

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1

Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Université Paris 13 TP Base de données Année 2008-2009 Institut Galilée feuille 2 : requêtes SQL INFO1 Exercice 1 : requêtes simples Pour traiter de la vente par correspondance on considère la modélisation

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Memo : Fonctions SQL

Memo : Fonctions SQL Bases de Données Avancées Module A IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Memo : Fonctions SQL I. Sélectionner des données Sélectionner toutes les colonnes de la table Séléctionner seulement

Plus en détail

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC*

Révisions sur les Bases de données. Lycée Thiers - PC/PC* Bases de données Architecture clients-serveur Architecture trois tiers Vocabulaire des BDD Algèbre relationnelle Création/modification d une table Commandes SQL de manipulation de tables Définition formelle

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail

Interrogation de bases de données avec le langage SQL

Interrogation de bases de données avec le langage SQL Web dynamique avec PHP et MySQL Interrogation de bases de données avec le langage SQL C. Sirangelo & F. Tort Interroger une base avec SQL Interroger une base de données: extraire des données de la base

Plus en détail

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Deuxième partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l'algèbre relationnel Une

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Formation PHP/ MYSQL

Formation PHP/ MYSQL Formation PHP/ MYSQL Deuxième PARTIE 1/12 II MYSQL (PHPmyAdmin) Création d un annuaire avec une table MySQL dans phpmyadmin. Voici l écran de PHPmyAdmin lorsque vous vous y connectez. 2/12 1) Création

Plus en détail

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel

Bases de données. Licence Pro QSSI. patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel Bases de données Licence Pro QSSI patrick.marcel@univ-tours.fr http://www.info.univ-tours.fr/ marcel contexte nous avons vu comment exprimer des requêtes simples nous avons vu des requêtes que nous ne

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes:

Exercice 3: SQL. En vous aidant du modèle relationnel ci-dessus, vous écrirez les requêtes suivantes: Exercice 3: SQL CLASSE (num_classe, nom_classe) Clé primaire: num_classe ETUDIANT ( num_et, nom_et, prenom_et, date_naiss_et, id_classe) Clé primaire: num_et Clé étrangère: id_classe faisant références

Plus en détail

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL

4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4. Concepts pour la manipulation des données Implémentation en SQL 4.1. OPERATEURS DE L ALGEBRE RELATIONNEL ALGEBRE RELATIONNELLE = { opérateurs sur les relations donnant en résultat des relations } Opérateurs

Plus en détail

Base de donnes Cinéma

Base de donnes Cinéma Le langage SQL 1 Base de donnes Cinéma Considérons les tables suivantes : Film(Titre, Réalisateur, Acteur) Programme(NomCiné, Titre, Horaire) Film contient des infos sur tous les films et Programme concerne

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4

Cours de Bases de Données Avancées 2006-2007 Groupe cinema, Rapport 4 1 Annexes Avec ce rapport il faut rendre en annexe le script SQL corrigé qui permet de créer la base de données selon votre modèle relationnel ainsi que de la peupler avec un nombre de tuples suffisant.

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Requêtes SQL. Exercices corrigés. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Requêtes SQL Exercices corrigés Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 223 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Exercice

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN

Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Récapitulatif Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Notre dernier cours Moi :) Vous :( 2 Récapitulatif Les SGBD Relationnelles Objectifs et histoire Conception d'une base de

Plus en détail

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes

Bases de données. Modèle décisionnel. Jérôme Rocheteau. Lecture 8. Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Bases de données Lecture 8 1 / 25 Bases de données Modèle décisionnel Jérôme Rocheteau Institut Catholique d Arts et Métiers Site de Nantes Lecture 8 Bases de données Lecture 8 2 / 25 1 Structure multidimensionnelle

Plus en détail

Renov'Plus sujet 2012 modifié

Renov'Plus sujet 2012 modifié Renov'Plus sujet 2012 modifié La SAS RENOV PLUS a pour activité la rénovation de maisons, d appartements et d immeubles anciens pour des particuliers et des entreprises. Créée dans les années 1990, RENOV

Plus en détail

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION

CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION CONTEXTE N 2 Requêtes d'interrogation de la base de données FORMATION Compréhension, développement et mise au point de requêtes d'interrogation Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation

Plus en détail

Mapinfo et les requêtes SQL

Mapinfo et les requêtes SQL 31 janvier 2007 Master I Géo-Environnement INTRODUCTION Introduction - Généralités SQL (Structured Query Language) est un LDD (Language de Définition de Données) Créer / modifier / supprimer tables LMD

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Bases de données. Correction du TD Supplémentaire

Bases de données. Correction du TD Supplémentaire Correction du TD Supplémentaire Exercice 1 Voici le MCD du logiciel d une agence de location de véhicules. 1. Produisez le MLD. Pays(Id_Pays,Nom, Nombre_habitants, Superficie) Agence(Id_Agence, Nom, Nb_employés,

Plus en détail

Introduction au langage SQL

Introduction au langage SQL Introduction au langage SQL Les bases de données relationnelles Le langage SQL est un langage universel destiné à travailler sur des bases de données relationnelles. Nous considérerons ici qu'une base

Plus en détail

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble?

Chapitre IV. Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation. Relation : ensemble ou multi-ensemble? Chapitre IV Les bases de données relationnelles en pratique : Langages d interrogation Relation : ensemble ou multi-ensemble? Un multi-ensemble (multiset) est une collection d éléments pour laquelle on

Plus en détail

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES

RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES RÉVISION/SYNTHÈSE BASES DE DONNÉES CORRIGE - CONCEPTION D UNE BASE DE DONNÉES 1 Base de donnée Élève 1.1 Cahier des charges Dans un lycée proposant des formations cpge, les enseignants souhaitent pouvoir

Plus en détail

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants

Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants ÉPREUVE E5 : ANALYSE DE GESTION ET ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet se présente sous la forme de deux dossiers indépendants Page de garde... p 1 Présentation

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE

TD2 SQL. 1. À partir des données présentées dans le tableau suivant, proposez les définitions de la table MAINTENANCE Exercice 1 Syntaxe des noms Les noms d objets SQL suivants sont-ils corrects? a. DEPART b. ARRIVÉE c. DATE d. _WIDE_ e. "CREATE" f. #CLIENT g. IBM_db2 h. 5e_avenue TD2 SQL Sont incorrects : b. Le caractère

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique)

BDD : 2,3 Algèbre (langage algébrique) 2,3 Algèbre (langage algébrique) BDD : Notations : R(X), S(Y) deux relations X et Y deux listes d'attributs t et s deux tuples de R et de S. RS relation résultat projection : -Syntaxe :

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML

Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Apprendre le langage SQL - Le DML - 1 / 21 - Apprendre le langage SQL par l exemple Partie 2 : le DML Ce document est publié sous licence Creative Commons CC-by-nc-nd. Il ne peut ni être modifié, ni faire

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL

Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux des langages SQL et PL/SQL Durée: 5 Jours Description Ce cours s'adresse aux utilisateurs d'oracle8i, Oracle9i

Plus en détail

CGAGOS Page 1 sur 21

CGAGOS Page 1 sur 21 Session 2010 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Comptabilité et Gestion des Organisations Épreuve E5 : Analyses de gestion et organisation du système d information Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION ISE4D SESSION 2010 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS NOIXCOOP ÉLÉMENTS DE CORRECTION Barème Dossier 1 : Distribution de noix 32 points Dossier 2 : Commercialisation de plants de noyers 16 points Dossier

Plus en détail

OI40: bases de données, TP 2

OI40: bases de données, TP 2 OI40: bases de données, TP 2 Frédéric Lassabe October 26, 2010 Ce TP requiert d avoir bien compris le TP précédent. 1 Sujet Lors de ce TP, il sera question d améliorer la base de données du TP précédent.

Plus en détail

Cours Web n o 7 MySQL et PHP

Cours Web n o 7 MySQL et PHP Introduction aux bases de données Cours Web n o 7 MySQL et PHP Sandrine-Dominique Gouraud (gouraud@lri.fr) Pierre Senellart (pierre@senellart.com) Semaine du 7 novembre 2005 S.-D. Gouraud, P. Senellart

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé

Bases de données IUP2. Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé Bases de données IUP2 Sujet de l examen du 20 janvier 2004 (8h30-11h30) et son corrigé 1 Requêtes 1. On considère une relation suivante : Ordinateur(IP, nom, constructeur, modèle, lieu) Représentez EN

Plus en détail

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS)

A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) B T S C G O 2 C O R R I G É D U D E V O I R DOSSIER 2 - ORGANISATION DU SYSTÈME D INFORMATION (P10) A. ANALYSE DU SCHEMA DES DONNEES EXISTANT (7 POINTS) a) Commandes non livrées (2 points) Dans le schéma

Plus en détail

Corrigé Renov'Plus. 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus

Corrigé Renov'Plus. 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus Corrigé Renov'Plus 1. Dossier 1 Étude de la base de données de Renov plus À l aide des annexes 1 et 2, 1 Justifier et expliquer les cardinalités de l association COMPORTER. Préciser le concept mobilisé.

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron

Le langage SQL (deuxième partie) c Olivier Caron Le langage SQL (deuxième partie) 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes 1 Les requêtes de consultation Représente la majorité des requêtes Encapsule complètement l algèbre relationnel

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Épreuve E5 : Analyses de gestion et organisation du système d information

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Épreuve E5 : Analyses de gestion et organisation du système d information SESSION 2009 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Comptabilité et Gestion des Organisations Épreuve E5 : Analyses de gestion et organisation du système d information Durée : 4 heures coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Sujet 105 : Shell, script et gestion de donnée

Sujet 105 : Shell, script et gestion de donnée Sujet 105 : Shell, script et gestion de donnée 105.1 Personnalisation et utilisation du shell(weight 4) 105.2 Personnalisation ou écriture des scripts simples (Weight 4) 105.3 Gestion de données avec le

Plus en détail

TD n 10 : Ma première Base de Données

TD n 10 : Ma première Base de Données TD n 10 : Ma première Base de Données 4 heures Rédigé par Pascal Delahaye 11 mars 2015 Le but de ce TD est de découvrirles principales fonctions d OpenOffice Base, le systèmede gestion de bases de données

Plus en détail

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données

SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues. Bases de données SQL (suite) Manipulation: CRUD Insertion, Suppression, mise à jour, lecture Triggers Vues Manipulation CRUD INSERT INTO (Create) pour insérer des tuple SELECT FROM (Read) pour lire des tuples UPDATE (Update)

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL

Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL Chapitre 4 LE LANGAGE D INTERROGATION DE DONNÉES SQL 1. Définitions Clause : mot-clé Requête : interrogation ou action structurée sur la BD Requête d interrogation composée de l ensemble des clauses :

Plus en détail

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique.

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique. GBD-030 Oracle Prise en main Saint-Denis à 9h30 5 jours Objectifs : Une formation Oracle complète pour découvrir tous les concepts du système et les différentes façons de les utiliser concrètement tout

Plus en détail

Installation et administration d une base de données MySQL

Installation et administration d une base de données MySQL Compte rendu d'activité Fiche n 2 Nom et prénom : SAÏD Jérôme Nature de l'activité Installation et administration d une base de données MySQL Contexte : Dans le but de mettre en place un outils permettant

Plus en détail

Intro BD. M. Sassolas. L3Pro SCT M7. Cours 1. Introduction. relationnel. Lecture et écriture des TD/TP 2 / 29. Intro BD. M. Sassolas.

Intro BD. M. Sassolas. L3Pro SCT M7. Cours 1. Introduction. relationnel. Lecture et écriture des TD/TP 2 / 29. Intro BD. M. Sassolas. aux bases de les L3Pro SCT Bases de et programmation L ubiquité des Mathieu Sassolas L informatique est la science du calcul. IUT de Sénart Fontainebleau Département Informatique Année 2015-2016 Le calcul

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Bases de Données

Systèmes de Gestion de Bases de Données Systèmes de Gestion de Bases de Données Luiz Angelo STEFFENEL DUT Informatique 2ème année IUT Nancy Charlemagne Vues Vue : une table virtuelle de la base de données dont le contenu est défini par une requête

Plus en détail

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction

Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El Kadiri Introduction à SQL, QLIO, 2006-2007. SQL: Introduction Introduction à SQL IUT Lumière, DUT QLIO 2006-2007 Pierre Parrend, Régis Martinez, Soumaya El-Kadiri SQL: Introduction I. Le Language SQL Pour interroger une Base de Données (BD), il faut dialoguer avec

Plus en détail

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES

ESTINATION FORMATION Un aller simple vers le savoir-faire INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES ESTINATION FORMATION INITIATION A L ANALYSE ET A LA CONCEPTION DE BASE DE DONNEES AVANT PROPOS Ce support de cours est un outil personnel, il ne constitue pas un guide de référence. C'est un outil pédagogique

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION SESSION 2015 UE 8 SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Éléments indicatifs de corrigé DOSSIER 1 : GESTION DES HÔTELS Partie 1 : Etude du modèle actuel 1. L association «planning» permet de modéliser une relation

Plus en détail

Langages de manipulation relationnels: SQL

Langages de manipulation relationnels: SQL C HAPITRE 8 Langages de manipulation relationnels: SQL SQL (Structured Query Language) est le langage de manipulation des données relationnelles le plus utilisé aujourd hui. Il est devenu un standard de

Plus en détail

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1

PRESENTATION. Document1 Serge GUERINET Page 1 PRESENTATION Les domaines couverts par la série STG sont tous des pourvoyeurs ou exploitants des bases de données. Que l'on gère la relation aux clients, le suivi de l'activité financière, la comptabilité

Plus en détail

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire

Gestion de la facturation des repas dans un restaurant scolaire Vêtement N vêtement Date minimum de reprise Remis (O N) Est classé Type vêtement N type de vêtement Libellé type de vêtement Tarif Est nettoyé Prix vêtement Client N client Nom client Tél. client Adresse

Plus en détail

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005

Formation PHP/MySQL. Pierre PATTARD. Avril 2005 Formation PHP/MySQL Pierre PATTARD Julien BENOIT Avril 2005 Le PHP Langage interprété, côté serveur pages interprétées par le serveur web pas de compilation, code éditable avec un bloc notes. aucune différences

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Dossier I Découverte de Base d Open Office

Dossier I Découverte de Base d Open Office ETUDE D UN SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES RELATIONNELLES Définition : Un SGBD est un logiciel de gestion des données fournissant des méthodes d accès aux informations. Un SGBDR permet de décrire

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail