exclusif Le journal qui ne s use que si l on s insère

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "exclusif Le journal qui ne s use que si l on s insère"

Transcription

1 exclusif Le journal qui ne s use que si l on s insère Intérim p. 2 à 7 et aussi Invitée à Clermont pour la 11e biennale du Carnet de voyage, la navigatrice Isabelle Autissier évoque pour Exclusif ses trajets en mer et dans la vie, ainsi que son engagement en faveur de l environnement p. 8 n 24 - octobre ,5 Trois reportages dans le canton d Olliergues : un garage pas cher, l utopie sur les rails et aussi des crayons! p. 12 & 13 Rencontre avec la présidente de l Association de promotion des gitans et voyageurs en Auvergne, solidaire avec les Roms La culture, c est pas la fête : budgets en baisse, inquiétude des professionnels et une réponse du Conseil général. p. 15 & 16 p. 14

2 Intérim, la solution? Traditionnellement considéré comme un indicateur anticipé du marché de l emploi, le travail en intérim poursuit son redressement : + 32,7 % en Auvergne de juin 2009 à juin Mais qui en sont les principaux bénéficiaires? Les salariés ou le patronat? Beaucoup de jeunes entrent aujourd hui dans la vie active par ce type de contrat. Une nouvelle forme de flexibilité, très prisée par les entreprises, et qui concerne en majeure partie des emplois sousqualifiés. Cette vie dite précaire, les uns la choisissent, d autres la subissent, certains veulent en faire un passage vers l insertion Mémento de l intérimaire Le Fastt : des aides adaptées U Besoin d un logement, d un crédit, d un véhicule? Le Fonds d action sociale du travail temporaire (Fastt) peut répondre aux besoins des salariés intérimaires en leur proposant divers services. n salarié intérimaire est embauché et rémunéré par une agence de travail temporaire, laquelle le met pour une durée limitée à la disposition d une entreprise utilisatrice. L opération est donc une relation triangulaire : agence de travail temporaire-entreprise clientesalarié, basée sur deux contrats distincts : un premier de mise à disposition (entre l agence et l entreprise) et un second de mission (entre l agence et le salarié). La mission prend fin à une date fixée ou bien, en cas de terme imprécis, lorsque se réalise l objet pour lequel ce second contrat a été conclu. Quel que soit le motif d embauche, le motif du recours à ce contrat ne peut pas être de pourvoir durablement un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise utilisatrice. Selon le Code du travail, un contrat conclu en dehors de ce cadre légal peut être considéré comme un contrat à durée indéterminée (CDI). De même, les droits du travailleur intérimaire relèvent à la fois du Code du travail et de la convention collective des entreprises de travail temporaire. En effet, il est soumis aux mêmes droits et devoirs qu un salarié permanent. Côté salaire, le montant de la rémunération est identique à celle de référence pour le poste occupé. Elle comprend le salaire, bien sûr, mais aussi tous les avantages et accessoires directs ou indirects : comité d entreprise, 13e mois au prorata, régime de prévoyance, complémentaire santé, congés maternité, frais de transport Pour dédommager la précarité du salarié, il reçoit en fin de mission une prime de 10 % de la rémunération perçue. Il existe peu de contentieux concernant ce type de contrat. Les cas portés devant la justice concernent presque toujours le motif du recours à une mission : si un contrat de travail temporaire est conclu en violation des dispositions spécifiques et qu il existe des présomptions de CDI déguisé, le salarié peut demander la requalification de son contrat en CDI. Si l employeur ignore volontairement la réglementation en vigueur, la loi permet de le sanctionner par un mécanisme de retour au droit commun (art L du Code du travail). S.A. A u début des années 1990, on remarque que les intérimaires rencontrent des difficultés à obtenir des crédits, un logement Le Fastt est né de ce constat. «Les entreprises de travail temporaire et les syndicats des salariés (CGT, FO, CFDT ) ont conclu un accord pour créer le Fastt», explique Olivier Lascal, qui en est le directeur. Cette association est entièrement financée par les agences de travail temporaire, y compris les entreprises d insertion de travail temporaire. Leurs cotisations s élèvent à 16 millions d euros par an. Grâce au Fastt, les travailleurs intérimaires peuvent bénéficier de multiples services qui leur permettent de réaliser leurs missions sereinement. Logement, crédit, santé «On intervient dans l accès au logement, notamment par la prise en charge des honoraires d agences, et par des garanties aux bailleurs en finançant les manques à payer pendant trois ans.» Le Fastt facilite aussi l accès aux crédits. Du côté des banques, «on a un partenariat avec France Finance (Société générale), et on demande au Crédit mobilier de France d examiner les demandes des intérimaires, que nous conseillons pour le montage des dossiers. On garantit aussi des prêts pour l achat de véhicules, qui constituent 78 % des demandes.» La santé n est pas oubliée avec une mutuelle, Fastt-Mut, aux tarifs plus bas que les mutuelles classiques. «Et nous avons un réseau d assistantes sociales sur tout le territoire, qui répondent entre autres aux questions sur les accidents et les reprises de travail.» Prestation plus récente du Fastt, «on vise à faciliter le maintien dans les missions, ou l accès aux missions, avec un triple dispositif : Mouv emploi qui met à disposition des véhicules de location pour 10 par jour ; Cap enfant qui propose une garde pour 1 de l heure ; et Mobilipro pour aider à trouver un logement pour le temps d une mission en déplacement.» Ce dernier inclut également une aide financière de 300 par mois. Efficacité et réactivité Ces services sont mis à disposition de tous les salariés intérimaires, en France métropolitaine et outre-mer, quels que soient l employeur et la durée de la mission. Les intérimaires peuvent faire leur demande par téléphone ou sur le site internet du Fastt. Seules conditions : être intérimaire au moment de la demande ou dans le mois précédant la demande ; et pour les dispositifs mutuelle, logement et crédit, il faut avoir fait trois mois d intérim sur les douze derniers. «On ne peut pas répondre à tous les besoins,» conclut Olivier Lascal, «mais on essaye d être efficace et très réactif à l image de ce qui est demandé aux intérimaires!» B.C. et M.A. Fonds d action sociale du travail temporaire, tél , site : Plus d infos sur Samuel : «Le Fastt, ça dépanne bien» I l y a quatre ans, Samuel souhaite s acheter une voiture, mais a des difficultés pour obtenir un crédit. «Quand on travaille en intérim, les banques nous les refusent systématiquement.» Sa famille lui parle alors du Fastt, «un organisme qui accepte de faire des prêts aux intérimaires. Je les ai joints par téléphone. Après avoir vérifié que j avais plus d un an d intérim, ils m ont envoyé un dossier, auquel il faut joindre les fiches de paye et le contrat de travail. C est simple, ils indiquent tout. En une semaine c était fait, j avais mon crédit.» Récemment, Samuel contacte à nouveau le Fastt France, Auvergne : derniers chiffres S elon Pôle Emploi, l emploi salarié a augmenté de 0,1 % en Auvergne au deuxième trimestre 2010, ce qui équivaut à 300 emplois (540 depuis le 1er janvier). Pour la première fois depuis deux ans, l industrie crée des emplois, suivie de près par le secteur tertiaire qui poursuit également sa progression. Le Prisme (Professionnels de l intérim, services et métiers de l emploi), qui représente plus de 600 entreprises, soit 90 % du chiffre d affaires de la profession, confirme cette hausse. Mais le dernier chiffre précis en matière d intérim dans le Puy-de-Dôme date de 2007 : personnes avaient eu au moins une mission d intérim dans l année, soit hommes et femmes (source INSEE). En 2009, toutes les régions françaises étaient affectées par la chute de l emploi intérimaire, notamment celles à forte dominante industrielle comme l Auvergne ; mais au premier trimestre 2010, l activité industrielle est en hausse de 16,5 %, les transports de 8 %, les services et le commerce de 3,5 %. S.A. Précarité O n le sait, mettre un pied dans la vie professionnelle n est pas aisé pour un jeune, diplômé ou non, qui cherche une première expérience. C est pourquoi la plupart des jeunes se tournent spontanément vers le travail temporaire. Des missions courtes, pas d attache, de nouveaux collègues en permanence : au premier abord ça peut être séduisant, mais épuisant au bout de quelques années Difficile de signer un bail sans emploi fixe! Ce mode de vie est surtout très sensible aux ralentissements économiques, comme le rappelle le rapport publié par l Insee sur l insertion des jeunes (www.insee.fr). Mais une autre réalité voit le jour, avec une recrudescence du travail temporaire chez les seniors. En effet, retrouver un emploi passé 50 ans relève parfois du parcours du combattant, et certains n hésitent pas à emprunter cette nouvelle voie même si elle n est bien souvent qu une sortie de secours face à une situation subie et sans autre alternative! S.A. pour une location de véhicule. «C est rapide, en insistant on a une réponse au bout de 48 heures : ils disent où et quand aller chercher le véhicule. Pour 10 par jour, on a une voiture de catégorie B.» Quelques conditions quand même : «La réservation doit correspondre à la période du contrat, et il faut verser une caution de 700 par carte bancaire. Le kilométrage est limité à 100 km par jour, et la location à 3 mois par an.» Le Fastt a vraiment aidé Samuel : «C est une bonne chose que ça existe, ça dépanne beaucoup.» M.A. Leçon de libéralisme Les trois géants de l intérim que sont Manpower, Adecco et Vediorbis ont été condamnés à une très lourde amende (94,4 millions d euros) par l Autorité de la concurrence, qui contrôle le respect des lois de la concurrence par les entreprises privées. «Libéraux convaincus,» ricane Le Canard enchaîné du 22/09/2010 qui dévoile l affaire, «beaucoup de chefs d entreprises ne reprochent qu une peccadille au capitalisme : sa tendance imbécile à imposer la libre concurrence, ce qui réduit les marges bénéficiaires.» Les trois grands du flex-travail avaient trouvé la combine, aussi classique qu illégale : se mettre d accord sur les tarifs (pas trop bas) avant d aller voir les clients. Mais comme cela ne suffisait pas et que l occasion fait le larron, ces entreprises ont également, note le rapport de l Autorité, «confisqué à leur profit les allégements de charges sociales (allégements Fillon) en limitant leur rétrocession aux entreprises utilisatrices». Bref, elles ont doublement grugé leurs clients. Ch.G. Liberté ou fragilité! Pour René de Froment, secrétaire régional de la CGT construction, «l Intérim propose un emploi précaire qui met l employé en fragilité, en particulier pour les demandes collectives faites à l employeur. On a des copains, quelquefois des jeunes, qui préfèrent cette situation. Ils ont un sentiment de liberté et pensent être en situation de force pour négocier ; mais avec l âge, le handicap on est à la merci d une perte de chantier. En cas de crise, les intérimaires sont les premiers touchés par le chômage. Le taux de syndicalisation des intérimaires dans la construction est très faible : 30 ou 40 personnes chez nous dans le Puyde-Dôme, mais il est très difficile de compter, puisque la situation d intérimaire n est pas permanente.»

3 Bertrand et Albéric : bouche-trous et critères «A près deux BEP comptabilité et force de vente, j ai passé trois mois en Angleterre,» raconte Albéric Dome, 25 ans, «puis j ai tenté de passer les bac pro communication et commerce, en alternance. Je travaillais dans un vidéoclub et un garage.» Il échoue au bac mais ne se laisse pas abattre, prend des petits boulots dans un cybercafé, dans l agriculture et la manutention. Par Adecco Moulins, il travaille à l usine Bosch. En s installant à Clermont, Albéric s inscrit dans des agences d intérim dont Synergie et Start People : «Certaines n ont jamais appelé. Pourtant, j avais le permis de conduire, une expérience en usine, j avais touché à des boulots variés. Pour ne pas me retrouver sans travail, j ai démarché les pizzerias.» L intérim est trop aléatoire pour assurer un revenu suffisant et régulier : «Il faut se démerder pour payer son loyer. Or les agences se servent de nous comme bouchetrous.» Avec un BEP comptabilité, son frère Bertrand est lui aussi passé par l intérim, à l agence Chronos : «J ai accepté des missions courtes et de dernière minute. Ça m a dépanné. J ai travaillé longtemps dans l étanchéité pour la même entreprise. Le contrat était renouvelé chaque semaine.» Albéric, lui, a refusé des missions courtes : «Est-ce pourquoi Start People, qui m avait promis davantage d heures pour 4 à 5 mois, n a pas tenu sa promesse? Les agences ont des critères. Il faut faire ses preuves, montrer qu on est sérieux et prêt à accepter leurs conditions : là, on a une chance de décrocher un travail intéressant. Moi, j ai surtout travaillé dans la restauration et à la chaîne. Autre critère : ne pas être trop diplômé, sinon on leur coûte trop cher. De même, si les agences demandent des photos, ce n est pas pour rien. J ai un ami tunisien qui n a jamais été appelé.» Finalement, Albéric pense «plus intéressant de travailler en CDD qu en intérim, qui m a surtout permis de compléter mon CV. En revanche, ça n a pas été utile pour réussir ma vie professionnelle.» Aujourd hui, Bertrand est en CDD et rêve de faire une formation à l Afpa. Quant à Albéric, il s est installé comme auto-entrepreneur : il importe des baies de goji, un fruit asiatique à vertus thérapeutiques. Son activité est récente, mais il réussit à rentrer dans ses frais. L.C. Lynda, le bon choix Assistante de direction depuis cinq ans, Lynda ne tarit pas d éloges sur le travail temporaire comme méthode de recherche d emploi : «C est la meilleure piste!» R ien ne prédestinait Lynda à l intérim, après un bac littéraire et un BTS en secrétariat trilingue (français, anglais, espagnol). Elle réalise en 1988 un rêve de petite fille, en entrant en CDI à Air France. Hélas, elle qui voulait voler se retrouve devant un ordinateur et ne se plaît pas à Paris : elle démissionne. Commence alor s à Châteauroux, sa ville natale, un parcours dans l intérim qui sera toujours voulu, jamais subi elle refusera plusieurs CDD. Plus tard, elle arrive à Clermont-Ferrand : «Comment trouver du travail dans une ville qu on ne connaît pas? Avec l intérim, on donne un CV, on passe des tests et l agence cible les entreprises pour vous.» Elle intègre un bureau d études où elle reste douze ans : une bonne expérience, mais sans possibilité d évolution. Lynda demande un an de disponibilité, obtient six mois. Fidèle à sa méthode, elle s inscrit chez Vedior Bis, Adia, Adecco. «J ai joué avec le feu, mais ça a marché. Et puis mon mari est salarié, c est une sécurité» Elle passe deux ans chez Aspilabo, puis s en va ; deux ans dans une autre entreprise, mais ça lui déplaît et elle est finalement licenciée : c est la première fois, coup dur pour l amour-propre En 2004, la conjoncture n est pas bonne pour l intérim. Lynda fait alors de la traduction à domicile, et peut ainsi s occuper de ses deux enfants. Puis une agence la contacte pour trois semaines dans l entreprise Michelin : ça dure deux mois et ça lui plaît, elle le fait savoir. Suit un CDI aux éditions De Borée, mais l agence lui propose alors une nouvelle mission chez Michelin : elle n hésite pas! Et la mission devient un CDI. «L intérim permet de voir comment on ne veut pas travailler. Bien sûr, il faut être prêt à affronter des situations qui ne vous plaisent pas, être malléable, s adapter facilement au bureau de quelqu un d autre, à sa méthodologie, sa logique, se remettre en question. Mais si ça ne vous plaît pas, vous pouvez tout arrêter, casser le contrat, parce que les agences ont besoin des intérimaires et vice versa.» B.C. u Marjorie et le respect CDD, CDI, intérim : Marjorie a tout essayé et choisi le dernier. A vec un CAP de serveuse, Marjorie travaille douze ans dans un bar, et à 40 ans décide d arrêter. L idée de l intérim lui vient spontanément : «Changer de patron, voir plein de métiers, ça m intéressait.» Elle s inscrit chez Adecco et enchaîne les missions ; l une se transforme en CDD, suivi d un an de chômage. Adecco ne lui proposant rien, elle s inscrit à Adequat, «trouvée par hasard sur les pages jaunes. Ça ne sert à rien d être inscrite dans deux à la fois : si elles appellent au même moment, il faut refuser une mission. Le lendemain je travaillais. Après plusieurs missions, j ai été chef pilote sur des machines pendant neuf mois, puis l entreprise m a proposé un CDI.» C est alors que Marjorie constate un changement dans le comportement des patrons et des salariés. «J étais très respectée quand j étais intérimaire. Mais une fois en CDI, beaucoup moins! Les relations entre intérimaires sont bonnes. Il y a du respect, de l entraide : on ramène les collègues qui n ont pas de voiture» Elle est également surprise par la rémunération : «En CDI je ne touchais plus que la moitié de ce que j avais en intérim pour le même travail! Ça fait partie des avantages de l intérim : on est bien payé, on a des primes. Même si je reste 8 jours par mois sans travailler, je ne le vois pas financièrement. J ai une paye tous les mois, de ce fait je n ai jamais ressenti la précarité ni eu de problème pour obtenir un emprunt.» Impératif : une grande disponibilité. «On peut être appelé deux heures avant une mission. Au départ, il faut éviter de les refuser. Maintenant que mon agence me connaît bien, je peux dire non pour un poste, ils me rappellent le lendemain pour un autre.» Marjorie a quitté son CDI, et travaille de nouveau en intérim. «Je n ai pas trouvé beaucoup d inconvénients dans l intérim. Je suis très satisfaite.» M.A. En 2008 et 2009, les agences d intérim ont vu leur chiffre d affaires baisser de plus de 30 %. Aujourd hui, est-ce la reprise, en particulier dans le Puy-de-Dôme? Rencontre avec trois agences clermontoises et (page suivante) une agence d insertion du secteur Riom-Combrailles. Médical : l intérim fait de la tension Les 90 agences d Adecco Medical en France recrutent des intérimaires dans les métiers de la santé. Un secteur sous tension : la demande est supérieure à l offre. L agence Adecco Medical de Clermont-Ferrand gère les besoins de trois départements auvergnats : le Puy-de-Dôme où est situé son siège, l Allier et le Cantal. «Nos clients sont des centres hospitaliers et des cliniques, également des EHPAD et des MAPAD1», précise le responsable Pierre-Luc Monjot. «Des associations2 et de grosses entreprises3 font parfois appel à nos services. Nos clients ont surtout besoin d infirmiers et d aides-soignants, mais pas seulement : sage-femme, ergothérapeute, psychomotricien ou préparateur en pharmacie sont des qualifications demandées.» Le profil des intérimaires est varié. «Il peut s agir de personnes arrivant dans la région qui ne savent pas vers quels établissements de santé se tourner, ou pour lesquelles l intérim est un choix de vie. Certaines préfèrent changer régulièrement d emploi, d autres privilégient la vie de famille ou tout simplement ne supportent pas les relations de management. On trouve aussi de jeunes diplômés ainsi que des retraités qui, n ayant pas suffisamment cotisé, veulent arrondir leurs fins de mois.» Malgré tout ce potentiel de candidatures, l agence a du mal à recruter : «Il existe une pénurie de personnel paramédical», constate Pierre-Luc Monjot. D autre part, il faut compter avec «les exigences salariales des professionnels», qui ont parfois suivi de longues études, et aussi «le mauvais accueil qui est parfois fait aux intérimaires». Ainsi certaines missions sont-elles refusées par les intérimaires : Adecco l accepte, «dans la mesure où cela ne devient pas une habitude». Le volume mensuel d heures d intérim fournies par l agence correspond à 50 équivalents temps plein, avec des fluctuations : un peu plus en période estivale, où les demandes de remplacement sont nombreuses, entre 40 et 50 le reste de l année. L.C. et S.A. Adecco Medical, 76 bd F.- Mitterrand, Clermont-Fd, tél Établissements d hébergement et Maisons d accueil pour personnes âgées dépendantes 2. Centre de dialyse, foyer d hébergement pour personnes handicapées 3. Michelin, Sncf, MSD Chibret ADIA Reprise dans l industrie? S elon Loïc Fertille, responsable de l agence Adia Industrie, Logistique et Restauration, en charge du bassin clermontois, les offres de missions d intérim seraient en nette augmentation depuis septembre. «Le rebond estival perdure, on constate même une reprise des commandes, à tel point qu il est difficile de recruter du personnel qualifié. Ça peut paraître fou vu l état actuel du marché du travail, mais nous sommes obligés de chercher des candidats inscrits sur des sites de bourse à l emploi.» En effet, Loïc Fertille travaille main dans la main avec Pôle Emploi et les différentes missions locales de la région afin d élargir son champ d investigation. «Nous publions également les offres sur notre site, où une CVthèque permet aux futurs candidats de s enregistrer d un clic.» Adia, membre du réseau Adecco depuis la fusion d Adia et d Ecco en mai 1996, fait également office de cabinet de recrutement depuis Cette nouvelle fonction permet aux agences d emploi qui connaissent tous les arcanes du marché de travail de trouver des candidats qui conviennent réellement à leurs clients. «Les intérimaires ont toute notre confiance, on les connaît bien. Parfois, il nous arrive de les proposer pour des postes à qualifications supérieures, mais comme on a pu juger leurs compétences réelles, les clients nous suivent et nous font confiance. Alors tout se passe très bien.» En revanche, Adia n organise pas d accompagnement des demandeurs d emploi ni de bilan de compétences, «ce n est pas le même métier, on n a pas vocation à faire du social, on met simplement à disposition de nos clients des travailleurs temporaires. Par contre, il y a un réel souci pour les jeunes diplômés qui viennent nous voir. Beaucoup sont assez déconcertés quant à la finalité de leurs études. Certains, même, n hésitent pas à changer complètement de voie et à se réorienter vers des métiers dits plus manuels.» D ailleurs, depuis 2007, Adia met en place des PHM formations au sein de grandes et moyennes entreprises, afin de pallier les manques de certains intérimaires. «Le résultat est plus que positif, tous ceux qui ont bénéficié du programme ont totalement réussi leur insertion professionnelle. On est tellement satisfait qu on veut rapidement en augmenter le nombre.» D autre part, la féminisation du secteur industriel et logistique est bel et bien en marche : «Évidemment la part des femmes reste encore très minoritaire, mais elles arrivent à s imposer grâce à leurs aptitudes et leur savoir-faire!» A.B. et S.A. Adia Industrie, Hôtellerie, Restauration, 5 avenue Georges Couthon, Clermont-Ferrand, tél , courriel : Les expériences et avis présentés ci-dessous n ont bien sûr pas valeur de sondage pour ou contre l intérim. Deux précisions toutefois : la plupart des métiers d intérim sont peu qualifiés, et on sait que les salariés qui les exercent sont généralement ceux qui peuvent le moins facilement choisir ou refuser une mission

4 L intérim avec quelque chose en plus Deux entreprises, qui toutes deux ont nous donnent leurs points de vue sur consommateurs d intérim du Les entreprises d insertion de travail temporaire (EITT) accueillent des personnes qui ont des difficultés particulières face à l emploi. Adef+ fait partie de ces agences d intérim qui sont à la fois comme les autres et différentes. Adef+ est une association anciens détenus, personnes avec des prod implantation régio- blèmes d addiction, allocataires des minima nale, originaire de l Allier. Son agence des sociaux, chômeurs de longue durée, personcombrailles est créée en 2001 par Marylène nes sans permis de conduire Ce public Malartre. «J ai commencé seule, mainte- est orienté vers nous par des assistantes nant nous sommes six, dont une personne sociales, Pôle emploi, les missions locales, en contrat aidé, avec deux agences fixes à les mairies, le CIDFF» Ces personnes sont Combronde et Riom, et un camion qui se reçues en entretien : «On écoute d abord déplace sur tout l arrondissement de Riom. Il leurs souhaits, et on note leurs capacités à y a des problèmes de mobilité dans la région, tel ou tel emploi. Plus tard, avant de prodonc nous faisons la démarche d aller vers poser une mission, on vérifie les diplômes les gens pour qu ils puissent plus facilement et compétences. Mais on cherche surtout à s appuyer sur la demande, la motivation de s inscrire.» Les EITT travaillent dans le même cadre la personne : si elle ne sent pas un travail, juridique que les agences de travail tempo- mieux vaut qu elle le dise, on ne lui en tiendra pas rigueur : on le raire classiques. «On a proposera à quelles mêmes obligations qu un d autre, juridiques, la même et on cherchera garantie bancaire, on avec elle ce qui cotise au même fonds convient mieux.» de formation et d action De même, durant sociale (voir p. 3)» Le les missions, il y lien commercial entre a un réel accomadef+ et les entreprises pagnement. «On est lui aussi identique : va voir comment «On signe des contrats ça se passe, on de mise à disposition appelle les entredes personnes pour une prises pour savoir durée définie, soit pour si les gens sont là, un remplacement, soit si tout va bien.» pour un surcroît d actisi l intérimaire ne vité.» Marylène démarse présente pas à che les entreprises : «Le Marie, ADEF+ de sourire une mission ou but de mon travail est ne la termine pas, de repérer leurs besoins, c est un échec de définir les tâches, de voir si elles souhaitent travailler avec nous : pour tout le monde : pour luic est l aspect économique de notre travail.» même, pour l entreprise et pour Lecture : Là non plus, pas de différence : tarifs et salai- Adef+, mais pour autant «on res sont sensiblement les mêmes. Quant à ne va pas mettre une croix défichantier l aspect social, «on inscrit des personnes nitive sur lui.» interdit au Les EITT doivent donc jonet on leur propose des missions en fonction public gler entre les réalités économide leurs demandes» ques et leur vocation sociale : Allier économie et le social c est le cœur de la difficulté Un livre de Nicolas de ce secteur, mais aussi son Jounin, Chantier C est là qu est la différence : au niveau du interdit au public, intérêt. «Pour certaines perpublic, «et de notre mission particulière à enquête parmi sonnes, on rend possible un son égard, qui fait l objet d une convention les travailleurs du accès à l emploi qui ne serait avec l Etat». Les personnes qui font appel bâtiment, dénonce la pas possible dans d autres à Adef+ ont des difficultés diverses, plus ou situation qui prévaut agences» moins diffuses et qui sont des freins particu- Adef+ Riom, 4 rue Gomot, Riom, tél dans l intérim du secteur BTP en région parisienne ou ailleurs, sur de très gros chantiers. Adef+ Combrailles intérim, 14 rue de l Hôtel de Ville Combronde, tél Agence mobile tél Courriel : Aux éditions de la Découverte, 2008, 23 euros liers à leur recherche d emploi. «Personnes handicapées, trop jeunes ou trop vieilles, B.C, M.A. et D.C. recours aux services d agences de travail temporaire classiques et d une entreprise d insertion, l intérim : nous les en remercions, et nos remerciements ne vont donc pas à un des principaux département, la société des Eaux de Volvic qui, elle, n a pas souhaité répondre à nos questions. u Travailler Olewski Protection Incendie Pour rester souple et insérer O lewski protection incendie (OPI), emploie depuis dix ans des personnes recrutées par l agence d intérim Adef+, en commençant généralement par des contrats d un mois. «Ils sont un peu moins chers que Randstad et en plus ils sont à côté,» explique Jean-Pierre Olewski. Pourquoi Randstad? La réponse ne se fait pas attendre : «Eux, je les appelle quand je veux des gens qualifiés Ce qui ne veut pas dire qu il n y en a pas chez Adef+!» Fort de ses huit salariés en CDI, auxquels s ajoutent des intérimaires pour l équivalent de 10 à 12 emplois à temps plein sur l année, OPI fait surtout de la pose de sprinklers (têtes d aspersion d eau fixées au plafond, qui se déclenchent en cas d incendie). Un travail dur physiquement, qui relève de la plomberie. «On a des chantiers à travers toute la France, l été c est notre saison de pointe. Ce qui nous gêne le plus, et qui nous empêche de recruter, c est le manque de mobilité des gens, mais on ne va pas les forcer. L intérim, c est une solution pour former les gens : ils travaillent d abord à l atelier, où on les forme vraiment, avant de partir ensuite sur les chantiers généralement en équipe de deux, du lundi au jeudi. Si un gars ne part pas, on arrête la mission!» Un problème n arrivant pas seul, la crise s installe : «Depuis quatre mois qu on la sentait, là on y arrive, c est la pire depuis 30 ans. La protection incendie, c est un luxe qui est obligatoire, comme on dit, et qui arrive en dernier, alors En ce moment il n y a pas de gros chantier à l horizon. Comme je dis, on fait de l épicerie, un petit chantier ici et là, où on est appelé à la dernière minute, mais plus rien de mirobolant» Elle est loin l époque des locaux de l A 380 à Toulouse «un ou deux ans de travail, toujours en nacelle, à 30 mètres de haut!» JeanPierre aimerait bien embaucher les intérimaires d aujourd hui, comme il l a fait régulièrement depuis dix ans : «L un d eux est devenu chef de chantier! Mais aujourd hui je ne peux pas.» À cause du coût? L ancien plombier chauffagiste, fort de ses 31 ans d activité, répond illico : «Par rapport à un salarié, il y a la souplesse, un salarié normal vous ne pouvez pas le renvoyer aussi facilement» Enfin, quand on lui demande comment il avait fait connaissance de l agence Adef+, il s en souvient bien : «Il y a deux ou trois ans, de manière insolite. J allais à la poste retirer de l argent et je voyais la responsable qui faisait du camping devant son fourgon, pour la promotion de son agence d intérim (rire), je me suis dit : je vais aller la voir et le courant est passé.» G.V. et D.C. Olewski Protection Incendie, 23 lotissement des Sagnettes Charbonnières les Vieilles, tél des fois dans la volaille André Volailles est une usine de 44 salariés permanents et pas mal d intérimaires. À Combronde, elle procède à l abattage et au conditionnement de la volaille issue d élevages de la région. C hez André Volailles, la production est casher, c est-à-dire préparée selon les rites de la religion juive. Trois jours par semaine, l abattage est fait par des rabbins venus de Paris, où est écoulée 80 % de la production. La crise récente n a que peu touché l entreprise ; la production est de bêtes par semaine, un million par an. Le site de Combronde est uniquement dédié à la fabrication (abattage et préparation), l administratif et la comptabilité sont en région parisienne. Trente-huit personnes travaillent en production et la chaîne démarre impérativement à 6 heures, du lundi au jeudi. Joël Le Pallec, directeur du site, est satisfait des services d ADEF+, l agence d intérim d insertion : «Lorsqu il y a des absents pour le lendemain matin, il faut un dépannage rapide. Chez ADEF+, ils connaissent bien les postes et les conditions particulières de travail : la manutention, l abattage, le froid et les odeurs, ce n est pas évident pour tout le monde. Donc ils proposent des missions aux gens qui supporteront, le but n est pas d envoyer des gens à tout prix si ça ne doit pas leur convenir.» L entreprise travaille avec d autres agences d intérim notamment Adecco Riom, pour la maintenance mais apprécie l aspect insertion d ADEF+, qui s occupe aussi beaucoup du transport des intérimaires en organisant du covoiturage avec des salariés permanents : «On a beaucoup d échanges avec eux, et leur proximité est un atout supplémentaire.» L intérim représente l équivalent de 5 ou 6 emplois à temps plein sur l année, mais les gens sont souvent à temps partiel. Il y a plus de besoin de main-d œuvre en début de semaine, et surtout en période de fêtes religieuses pour lesquelles la production doit plus que doubler cette année, c était fin août-début septembre. «Les intérimaires souhaiteraient avoir davantage d heures, je les comprends : chez nous et dans tout le secteur agro-alimentaire, les salaires sont bas. Cela dit, pour moi, intérimaire ce n est pas un métier, c est pour dépanner», poursuit le directeur. Mais l idée d intégrer des personnes en fin de droit a fait son chemin : après des missions d intérim, ça peut être un CDD de 6 mois, plus tard un CDI, «c est le but, l insertion!» Et de fait, un tiers des salariés permanents ont commencé en intérim Joël Le Pallec note parfois des difficultés avec certaines personnes qui viennent en intérim, mais dont la priorité n est pas le travail : ils ont perdu leurs repères, ont du mal à se lever tôt, à prendre leurs rendez-vous en fin de journée ou en week-end «Elles ne savent pas, par exemple, comment reporter un rendez-vous ; moi je leur dis : vous avez un contrat, c est important, ça crée des obligations. C est vrai que, tous autant qu on est, si on n avait pas travaillé depuis longtemps, on aurait peut-être la même réaction» A.B. avec D.C. André Volailles, 76 Belle Allée, Combronde, tél

5 AILLEURS AILLEURS Invitée de marque de la 11e biennale du Carnet de voyage de Clermont, Isabelle Autissier y donnera une conférence le 20 novembre (voir notre agenda en page 11). Populaire, énergique, engagée dans les grands débats de notre époque, la navigatrice a reçu Exclusif chez elle, à La Rochelle. Portrait I Installé à Port Neuf, un quartier construit après-guerre à l ouest de La Rochelle, Remise à flot est un double chantier d insertion, avec un atelier nautique et un autre voué à la couture de création marine, où travaillent au total 18 personnes. femme très nature sabelle Autissier s est plus d une fois sentie à la merci des éléments, en mer mais aussi à terre : «Tu peux rentrer d une course et ne plus rien trouver à la maison : pas de boulot, pas de salaire, plus de mec la page blanche, quoi! Si tu restes enfermée chez toi, tu ne trouveras pas la solution. La mer m a permis de développer une énorme confiance en moi, mais ça reste très fragile.» Isabelle s est imposée dans un milieu très masculin et sait qu elle a valeur d exemple pour les femmes : «C est flatteur, et je sais que lors de mes victoires en solitaire, les hommes ont été interpellés, mais personnellement je n avais rien à prouver. Élevée dans une famille de femmes, j ai réussi ma vie professionnelle dans un milieu d hommes, donc mon regard sur eux n a pas changé.» Consciente de son image positive, elle gère sa notoriété avec une certaine éthique pas de publicité, ni de téléréalité Hyperactive, Isabelle est officiellement gérante de société, terme dans lequel elle doit faire tenir ses activités de navigatrice, d écrivain, de conférencière, de productrice de radio et de conteuse. Elle est aussi une grande marcheuse : après en avoir terminé avec la course au large, elle est revenue aux îles Kerguelen, escale forcée d un de ses tours du monde, pour une traversée à pied de trois mois. C est peut-être là que s est scellée sa fascination pour le Grand Sud, destination de ses expéditions à bord d Ada, son voilier basé à Ushuaïa, en Terre de Feu, à l extrémité sud de l Argentine. Lors de ses périples, Isabelle a largement pu observer l influence de l homme sur son environnement. Elle s efforce depuis longtemps de sensibiliser le grand public à cet enjeu, un engagement qui lui a valu d être portée à la présidence de la branche française du Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund, WWF voir l entretien ci-dessous). Entretien Isabelle Autissier en quelques dates 18 octobre 1956 : naît à Paris : ingénieur agronome en halieutique (pêche et milieux aquatiques) : traversée de l Atlantique en solitaire sur le voilier Parole, qu elle a construit ; première course au large : 3e de la Mini Transat en solitaire : première femme à boucler un tour du monde en compétition et en solitaire : 7e du BOC Challenge : démâtage, escale aux Kerguelen puis naufrage : 4e tour du monde, naufrage ; marche aux Kerguelen : mission en Antarctique et dans le Pacifique : expédition Grand Sud avec Erik Orsenna : 1re expédition mer-montagne en Géorgie du sud avec Lionel Daudet. Et de 21 h 52 à 21 h 58, tous les vendredis sur France Inter, sa chronique : Les récits d Isabelle Autissier «L avenir sera plus joyeux» Qu est-ce qui t inquiète le plus en matière d environnement? L aveuglement! Croire que l on peut poursuivre une croissance infinie sur une planète finie, avec l épuisement des ressources et l extinction de la biodiversité qui nous fait vivre. En pleine mer, on rencontre une sorte de mélasse de plastique désagrégé, impossible à récupérer ou à recycler. L accumulation des dégradations rend impossible de redresser la barre. Il y a aussi ce qui ne se voit pas : les pesticides, les polluants hautement toxiques jetés dans la nature qui ont une réelle incidence sur l environnement. On n a pas encore réussi à stabiliser la dégradation. Il faut qu on y arrive. Comment vois-tu l influence de l homme sur la planète? Tant que les gens ne sont pas confrontés directement à un problème, ils ne réagissent pas. Or la nature réagit par seuil : si on baisse la température de l eau, ça reste de l eau, on a l impression qu il ne se passe rien, puis à 0 C elle devient de la glace tout d un coup. Le réchauffement climatique, c est un peu la même chose : on n est pas encore à des températures dramatiques pour nous, mais en cent ans, la terre s est réchauffée de 0,7 C : les gens pensent que c est pas très grave, mais à ce rythme-là, à la fin de ce siècle on arrivera à 2 C ; et là, c est sûr, il y aura un emballement climatique, et il sera trop tard pour réagir. Nous devons accepter et inventer de grands changements dans notre façon de vivre avant d atteindre ce seuil dramatique. Es-tu pour la décroissance? Nous, occidentaux, possédons tellement qu on est obligé de faire des régimes Recycler, c est une forme de décroissance. C est un combat quotidien, pour chacun moi, j utilise beaucoup moins ma voiture qu il y a dix ans, et je n ai pas la télé. Déjà, arrêtons de cumuler tout ce qui ne sert à rien, et de consommer plus qu on ne produit : du 1er janvier au 20 août 2010, l humanité a consommé tout ce que la nature produit en Dès que le vent soufflera, je repartira une année ; en 2009, ce seuil était atteint début septembre, après quoi on vit à crédit La planète pourra exister sans l homme, mais je veux faire en sorte que nos enfants continuent à l habiter, et que les 100 millions de réfugiés climatiques qui seront déplacés dans les années à venir souffrent le moins possible. Le bon côté, c est que face au réchauffement nous serons plus solidaires, plus conscients. Je crois que l avenir sera plus joyeux qu aujourd hui, il faut qu on y aille! Depuis 2009, tu es présidente de la branche française du World Wildlife Fund Pendant mes études d ingénieur agronome, on lisait en cachette des bouquins sur l agriculture biologique, au grand dam de nos professeurs car ça ne plaisait pas à l époque La navigation aussi a été importante : en mer, tu comprends que ce n est pas toi qui décides Ensuite, tu transposes, et tu adaptes cette conscience sur la terre ferme Textes de B.C., G.V., A.B. et C.D. «L es marins sont des gens à part», explique Olivier Doublet, responsable de Remise à flot : «Dans tous les ports, on en voit qui gravitent autour des pontons, font de petits voyages, des convoyages, partent trois ans aux Antilles ou ailleurs, tournent en rond, reviennent et n ont plus rien.» Ils travaillent alors en intérim, mais ont du mal à s insérer à terre : «Ils ne connaissent que le vent et l eau, et à bord ils sont leurs patrons : leur relation à la hiérarchie est très compliquée!» C est notamment pour eux qu existe Remise à flot. L histoire commence en 2006 au centre social Jean-Benoît, dont Olivier est le directeur, par une convention avec le port de La Rochelle pour stocker et entretenir de petits bateaux ; puis démarre l atelier de création marine. Encadrées par trois techniciens, quinze personnes y sont salariées en contrats d insertion (CUI) de 6 mois à 2 ans. Anciens allocataires du RSA ou âgés de plus de 50 ans, avec des parcours parfois compliqués, tous bénéficient d un accompagnement et d une formation quand c est possible : «On n a jamais les financements, ça se négocie à chaque fois, rien n est jamais acquis,» explique Olivier : «les critères, les taux de prise en charge, la durée des contrats, tout change : administrativement c est épouvantable à gérer.» L homme avant la machine À côté d un fabricant de catamarans, le chantier nautique dispose d un hangar pour une soixantaine de bateaux et d un atelier de réparations et de carénage (entretien des coques). «La construction nautique, c est très spécif ique et technique. Au début, on a perdu beaucoup d énergie et de temps ; aujourd hui, on se recentre sur des postes peu q u a l i f i é s.» Aujourd hui, Remise à flot se lance dans la déconstruction de voiliers ou de pontons endommagés par la tempête Xynthia, en récupérant et revendant les bois exotiques et les pièces d accastillage (la quincaillerie extérieure des navires, utile aux manœuvres). De vieux voiliers attendent leur tour, dont les moins éprouvés auront droit à une nouvelle vie. Ainsi un Écume des mers retapé, voilier mythique de 8 mètres des années 1970, attend son propriétaire Prochaine activité de Remise à flot, le nettoyage dans les ports des bassins souillés par les déchets flottants. La méthode? «À l épuisette!» répond Olivier, «on ne veut pas remplacer l homme par la machine.» ment un objet sous l égide d Anne Naublet, la styliste qui choisit les matériaux et réalise les croquis. Les sacs sont en vente sur Internet, dans quelques boutiques charentaises et des salons où Nathalie Demain, chargée de mission commerciale, présente la collection. Pour Olivier, «l objectif n est pas d avoir une unité économique viable, mais de financer les deux postes technique et commercial, ainsi que ce qui reste à notre charge pour les postes d insertion, soit 5 %. Des sacs à 5, on en trouve sur les marchés. Nous ciblons plutôt les bobos, le coup de cœur de ceux qui ont les moyens.» En effet, comptez de 40 à 150 pour un sac et Nathalie vend Remise à flot, place de l Île de France, La Rochelle, tél , site www. remiseaflot.fr Reportage : A.B., B.C., G.V. et C.D. Couture et recyclage Carole Martinez, venue de la région parisienne où elle travaillait dans la confection, ne se serait jamais imaginée couturière à La Rochelle. C est pourtant le cas sur l autre versant de Remise à flot, dans l atelier de création de sacs. Chutes de tissus ou voiles de compétition, combinaisons en néoprène, lanières de ceintures de sécurité, cordages, filets de trampolines de catamarans et autres matériaux récupérés auprès d entreprises partenaires y ressuscitent sous les mains expertes de Carole et ses quatre collègues. Résultat : des sacs de ville, de sport, des pochettes, des sacs à dos et autres cabas colorés, au look actuel, solides et surtout résistants à l eau. L intérêt de l atelier, c est l écologie de la récup mais aussi la créativité : chacune à son rythme, les couturières fabriquent entière- Carole coud Portrait Stockeur de coques J ean-philippe Pajot comme le fabricant de bateau mais sans aucun lien de parenté a 27 ans. Après cinq ans au chômage et cinq ans dans la rue, ce jeune Rochelais n avait pas prévu de se réorienter vers ce secteur : «J ai surtout bossé en métallurgie et dans le bâtiment, mais je venais d avoir ma fille ; l ANPE m a proposé ce contrat, et j ai pris ce qu il y avait.» Son travail consiste à installer des bateaux parmi les 60 places du stockage à terre. Il travaille 26 heures par semaine pour un salaire mensuel proche de 800, c est sa dernière année ici. Ensuite? «J ai un problème au bras parce que j ai travaillé dans des métiers de force. Je me suis fait opérer mais ça risque de s aggraver. Je vais me soigner et après je verrai» u Une Remise à flot, l insertion au fil de l eau

6 Exclusif n 29 octobre créactif Pour desserrer les taux Depuis septembre, la ville d Aulnat propose du micro-crédit social, à un taux d intérêt de 1,75 %. Un prêt à taux très intéressant, destiné à financer un achat indispensable, tel est l esprit du micro-crédit social mis en place à Aulnat. «Il s agit, explique Valérie Mazet, directrice du CCAS, d aider à financer des projets professionnels, à acheter une voiture, ou des appareils ménagers. Il n est pas question d aider à acquérir le dernier écran plasma. Ce dispositif complète les aides existantes versées par les organismes sociaux ou dans le cadre du Plan local d insertion par l économique (le PLIE). Il élargit les possibilités d aide.» «Tous les résidants de la commune peuvent en bénéficier,» précise Didier Laville, le maire. «Le montant varie de 300 à Le taux d intérêt s élève seulement à 1,75 % et le remboursement s échelonne sur 36 mois maximum.» Un suivi mensuel permet de vérifier que les remboursements sont effectués. Un atelier d aide éducative à la gestion du budget peut compléter le dispositif : «C est bénéfique pour faire comprendre aux familles ce qui relève du nécessaire ou du futile.» Assurances pro, garantie décennale Auto-entrepreneurs, couvrez-vous! «Parce que leur projet de création d entreprise n est pas préparé, qu ils ne sont pas informés, les autoentrepreneurs (AE) croient souvent qu ils peuvent faire ce qu ils veulent en matière d assurance professionnelle», regrette Christophe Guérin, responsable du Point information AE du Puy-de- Dôme. Olivier Lagarrigue, agent d assurance Aviva à Clermont-Ferrand, renchérit : «Il faut bien que les AE comprennent que la garantie décennale est une obligation légale, avec des répercussions pénales» En effet, elle concerne tous les professionnels du bâtiment ; elle couvre pour dix ans les dommages qui affectent l un des éléments constitutifs de l ouvrage et qui le rendent impropre à sa destination : installation de chauffage au sol ne permettant pas d obtenir une température suffisante, carrelage de façade mal posé qui se décolle et dont la chute est dangereuse «Si vous faites travailler quelqu un sans décennale, et que trois ans après, vous avez un problème, c est vous qui payez tout. Dans le cas inverse, il nous est arrivé de refaire une maison entière grâce à cette garantie, du sol au plafond tout compris!» précise l assureur. Une telle garantie a un coût, en fonction du chiffre d affaires et de l activité : jusqu à annuels. Si on compare cette somme aux du plafond de chiffre d affaires des AE, on comprend que certains rechignent à s y soumettre. «Ça paraît prohibitif,» dit Olivier Lagarrigue, «mais avant d assurer un AE, je le scrute à la loupe et je vérifie ses compétences. Ensuite, j adapte au cas par cas un modèle d assurance déjà existant pour les artisans du bâtiment, qui comprend une garantie décennale, une responsabilité professionnelle et d autres assurances indispensables» Selon un sondage réalisé par l observatoire des AE 1 en août dernier, 59 % n étaient pas Pourquoi ce crédit? «À cause des dossiers de surendettement que je voyais passer en tant que président du CCAS, explique le maire. Les gens se font piéger avec les cartes de crédit revolving. Ils ont une réserve d argent, qui n est en fait pas le leur, et piochent dedans. Ce système est dangereux. Il pousse à la consommation. Les gens finissent par être dans l incapacité de rembourser. Quand les banques prennent le relais, elles facturent des agios à leurs clients, et se servent ensuite des rentrées d argent pour payer ces agios et non pour honorer les dettes. On veut éviter ça, c est pourquoi on a mis en place ce micro-crédit social. Pas question pour autant de boucher le trou des personnes surendettées. L assistante sociale du CCAS est là pour les aider à établir un dossier d apurement des dettes.» Avec satisfaction, il souligne que «la municipalité ne dépense aucun euro : l argent est prêté par des établissements financiers partenaires.» «Le premier dossier retenu est celui d une personne qui travaille en contrat aidé et souhaite passer un CAP,» détaille Valérie Mazet, «elle a assurés à titre professionnel. Une bonne raison, avant les travaux, de vérifier que votre plombier, plâtrier, charpentier ou électricien est en règle en lui demandant son attestation d assurance. Après Aviva, déjà engagée sur le marché des AE, d autres assureurs devraient suivre le mouvement. Les Points information AE, quant à eux, viennent d adresser aux professionnels un courrier leur rappelant leurs obligations. Ils leur conseillent d adhérer à une charte de déontologie et de faire apparaître le numéro de leur police d assurance sur leurs devis. Mais pourront-ils la payer? G.V. et C.D. Point Info auto-entrepreneur : 17, rue du Pré la Reine Clermont-Ferrand ; tél Observatoire de l Auto- Entrepreneur réalisé par OpinionWay pour l Union des Auto- Entrepreneurs et la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires, à voir sur reçu par le PLIE et une aide financière du CCAS, mais c est insuffisant. Il lui a donc été accordé un micro-crédit de Quatre autres dossiers sont en cours d instruction, pour financer un permis de conduire, une machine à laver, des lunettes et un congélateur.» Contact : CCAS, 32 bis, rue de la République, Aulnat, tél agenda exclusif Sortir pas cher L.C. Les midis culturels des musées clermontois Les musées de Clermont-Ferrand proposent au public des conférences gratuites, de 12 h 30 à 13 h chaque vendredi. Les thèmes retenus s inspirent d une pièce des collections permanentes, ou bien des expositions en cours. Il est conseillé de réserver. Les prochaines conférences portent sur : Maurice Busset, l artiste à l atelier et sur nature, le 12/11 au musée d art Roger Quilliot (tél ) Le ballon de Louis Pasteur, le 26/11 au musée Henri Lecoq (tél ) Les Ouchebtis (serviteurs funéraires de l Egypte antique), le 3/12 au musée Bargoin - département archéologie (tél ) Don Juan, un mythe universel, le 10/12 au musée d Art Roger Quilliot (tél ) Espace-Temps, installation de Brigitte Batteux, à base d aiguilles et de cheveux filés, le 17/12 au musée Bargoin - département textile (tél ). La plasticienne commentera l installation. À noter : les conférences du musée Bargoin s inspirent de l exposition en cours, Passeurs, de Brigitte Batteux, qui s interroge sur «tout le cycle de la vie de la naissance à la mort, convoquant la mémoire, individuelle et collective»., La 11e Biennale du Carnet de voyage aura lieu du 19 au 21 novembre au Polydôme, place du 1 er mai à Clermont. Cette année, l Asie est à l honneur de la manifestation dont le programme complet est disponible sur le site Isabelle Autissier est invitée à la Biennale avec Lionel Daudet, alpiniste, pour présenter Noman s land project Cette expédition dans la péninsule Antarctique, entre mer et montagne, a eu lieu de janvier à mars, avec deux autres marins et deux autres alpinistes à bord d Ada, le voilier d Isabelle. Projection d un documentaire et conférence le samedi 20 novembre de 17 h 30 à 19 h 30, tarif réduit 6 Tarif réduit : 5 pour un jour, 10 les deux. Du 5 novembre au 20 novembre Festival Musiques démesurées Créations sonores et musiques nouvelles musiquesdemesurees.net Plein tarif : 10 ; gratuit pour les - de 12 ans Tarif réduit (chômeurs, RMI, intermittents du spectacle) : 5 Rubrique livres Les best sellers des Trente glorieuses Notre rubrique est consacrée aux ouvrages les plus diffusés des Trente glorieuses, c est-à-dire les années qui ont suivi 1945, la fin de la Seconde guerre mondiale. Comme d habitude, vous trouverez ces livres dans toutes les bibliothèques du réseau de la BDP dans le département. Mais pensez également aux brocantes, marchés aux puces où ces ouvrages, souvent édités en livre de poche, sont souvent vendus à bas prix. Les chroniques de chacun de ces ouvarges sont consultables sur notre site Internet Notre sélection adultes : Du 11 au 13 novembre Les Trans urbaines Le hip hop de la rue à la maison de la culture Salles Jean-Cocteau et Boris-Vian Tél Maison de la culture, boulevard François-Mitterrand à Clermont- Ferrand, site : 17 au 21 novembre Paroles enragées Compagnie Brut de béton production Pour exprimer des paroles engagées. Tél La cour des trois coquins, 12 rue Agrippa d aubigné à Clermont-Ferrand 17, 18, 21 novembre à 20 h 30 Women 89 looking for love Compagnie Brut de béton production Plein tarif : 15, tarif réduit : 10, tél La cour des trois coquins, 12 rue Agrippa d aubigné à Clermont- Ferrand 20 novembre à 20 h 30 HP Blues Compagnie Brut de béton production Plein tarif : 15, tarif réduit : 10, tél La Cour des trois coquins 12 rue Agrippa d Aubigné à Clermont- Voyage au bout de la nuit, de Céline, 1932 Le Chant du monde, de Jean Giono, 1933 (tout faux ) Et on tuera tous les affreux, de Vernon Sullivan (Boris Vian), 1948 En attendant Godot, de Samuel Beckett, 1952 Le vieil homme et la mer, d Ernest Hemingway, 1952 Bonjour Tristesse, de Françoise Sagan, 1954 Moderato Cantabile, de Marguerite Duras, 1958 Flash ou le grand voyage, de Charles Duchaussois, 1971 L herbe bleue, journal intime d une jeune droguée, 1971 La vie devant soi, d Emile Ajar (Romain Gary), 1975 Notre sélection jeunesse : Apoutsiak, le petit flocon de neige, de Paul-Emile Victor, 1948 En sortant de l école, de Jacques Prévert Ferrand, site : Du 22 au 28 novembre Traces de vies Vingtièmes rencontres du film documentaire - Thématique sur la musique. Lieux de projection : Espace multimédia salle Georges-Conchon, Maison de la Culture, École supérieure de commerce, CRDP d Auvergne, cinéma le Rio à Clermont- Ferrand et Halle du Jeu de Paume à Vic-le- Comte, tél , plein tarif : 6,50, tarif réduit : 4 Du 26 au 28 novembre à 20 h Festival de théâtre amateur Rencontres, scènes ouvertes Orcet, tél , courriel : tarifs : 6 Le 7 décembre à 20 h 45 : Les mardis du rire, secrets de famille - Spectacle décalé à l humour ravageur Cinéma de la Viouze, Les Ancizes Comps, tél Les 9 et 10 décembre En attendant Godot d après Samuel Beckett - Théâtre de l Eskabo Forum Rexy à Riom, tél , site : tarifs : de 5,60 à 9,60 Le 15 décembre Papillons et Sortilèges par la Compagnie Dedales, Spectacle jeune public de Gabriel Richaud A partir de 6 ans Tél , Centre culturel de Volvic, rue de la Libération à Volvic, site : Le 15 décembre à 14 h 30 Le sapin, d après le conte d Andersen - Histoire de la vie d un petit sapin de la forêt par le compagnie Jeanne Bouillotte Entrée libre, Arconsat, salle des fêtes, tél Le 18 décembre à 20 h 30 Nicolas Coyez et The Ninjazz Crew - Concert de musiques Tarifs : de 4 à 6, Théâtre de la Bourboule, tél , site : www. sancy.com Le 18 décembre à 20 h 30 Le Médecin malgré lui d après Molière par la Compagnie Le Souffleur de verre Interprétation inédite, un seul comédien pour cette pièce d une dizaine de personnages Salle de l Alambic à Cournon d Auvergne, tarifs : 4,5, tél , site : www. cournon-auvergne.fr abonnezvous! à retourner à Exclusif, 3 rue de la Treille, Clermont-Ferrand Votre choix (par chèque uniquement) Abonnement simple 1 an, 4 n os = 5 Abonnement multiple : 5 exemplaires de chacun des 4 n os = 20 Abonnement solidaire : 5 exemplaires de chacun des 4 n os = 30 (Diffusion gratuite pour les allocataires du RSA, financée par le Conseil général du Puy-de-Dôme). Vos coordonnées Nom.. Adresse.. Code postal Commune.. Le 19 décembre à 14 heures Train du Père Noël À la recherche du Père Noël égaré entre Ambert et Vertolaye Plus goûter! Tarifs : 6, gratuit pour les moins de 3 ans, Gare d Ambert, tél , site : Le 19 décembre à 17 heures Barbe Bleue Spectacle tout public à partir de 5 ans Entrée libre, Cinéma de Besse, tél , site : Le 28 décembre à 20 heures Soirée contes par Philippe Picandet Entrée gratuite, Bibliothèque de Marsac en Livradois, tél Le 18 janvier à 18 h 30 Pedra a Pedra Spectacle poétique de marionnettes De 2 à 6 ans Tarifs : de 3 à 5, Salle des fêtes de Reignat, tél Le 22 janvier à 15 heures Les nuits de Némo Théâtre de marionnettes A partir de 6 ans Salle le Strapontin à Issoire, tél , site : Exclusif n 29 octobre

7 canton s aime : l équipe d exclusif à la découverte du canton d olliergues Un garage qui vaut vraiment le Détours Il y a un peu de paradoxe à devoir acheter des voitures qui tombent en panne quand on n a pas les moyens d aller chez un garagiste. Heureusement existe le garage de Marat À Marat, sur la route partant de Vertolaye vers Olliergues et Thiers, fonctionne depuis dix ans un garage automobile associatif, où les automobilistes aussi fauchés qu en panne peuvent traîner leur guimbarde. Il s agit de l un des chantiers d insertion de l association Détours. Six des sept employés sont salariés en contrats aidés (CAE d un an, 26 heures par semaine pour un peu moins de 800 euros). Les six hommes ont entre 20 et 50 ans et habitent le secteur Ambert-Courpière. Kevin Lafarge, qui les encadre, vient de Puy-Guillaume. À 32 ans, titulaire d un CAP de mécanique et d un diplôme de rectifieur, il a un CDI de 32 heures hebdomadaires. Ensemble, ils assurent la maintenance et la préparation au contrôle technique des véhicules de personnes allocataires des minima sociaux, pour qui le garage a été créé. Le garage est lui aussi une association et ses clients sont en réalité des adhérents : ils s acquittent d une cotisation de 15 euros par an. Pour toute intervention sur leur véhicule, ils ne paieront que le prix des pièces nécessaires, sur lesquelles le garage prend une marge très mesurée de 20 %. Pour le changement d une courroie de distribution, par exemple, l automobi- liste paiera 80 à 150 euros au lieu de 400 à 800 euros. Et comme la main-d œuvre n est pas facturée, le garage ne pousse pas à la consommation : «Moins j en change, mieux c est!» souligne Kevin. La présence du garage a tout son sens dans ce coin du département : «Ici, sans véhicule, vous ne risquez pas de travailler, explique le chef d atelier, «il faut parfois faire 50 km pour trouver du travail à Thiers ou à Clermont.» Le garage n échappe pas à l ambiance générale de crise. Les mécaniciens ont passé l hiver dernier sans chauffage. Kevin espère maintenant «une subvention pour acheter de l outillage et un nouveau chauffage, parce que le système actuel par soufflage est inadapté». Cela n a pas empêché l atelier de fonctionner régulièrement. Depuis le début de l aventure, 465 réparations ont été effectuées, dont 140 depuis un an et demi, au bénéfice de clients venus de tout le département. A.B. et Ch.G. La Paterie, Marat, tél Association Détours, 3, rue Bellevue, Cunlhat, tél L association gère aussi des chantiers à Montpeyroux, Cunlhat et Puy-Guillaume (entretien de bâtiments, voies ferrées et chemins de randonnée). Benjamin le faux sceptique Benjamin Aupy travaille au garage depuis janvier Avec un CAP de plombier, il a effectué différents travaux avant d arriver ici. Allocataire du RSA, il habite Vertolaye et a connu le garage par le bouche-à-oreille. Son projet est de monter une entreprise de fosses septiques. Il apprécie d être accompagné dans son projet par l assistante sociale du secteur, et d avoir eu d intéressantes opportunités. Ainsi, il a passé le CASSES (diplôme de cariste) et le permis E pour conduire engins et camions. «L ambiance est bonne au garage, il y a une vraie entraide entre des personnes d origines bien différentes. Je ne regrette pas les grosses boîtes où l ambiance se dégrade à cause des ambitions des uns et des autres.» Bref, il se plaît dans son travail car il apprend toujours du nouveau. À la gare de Vertolaye, l utopie à toute vapeur Si vous passez à Vertolaye, faites escale à la Gare de l utopie : à travers une projection de cinéma en relief, un parcours spectacle et une visite interactive, le voyageur-spectateur découvre le territoire d Olliergues et les savoir-faire locaux. «Il y a quelques années, la communauté de communes du Pays d Olliergues souhaitait faire quelque chose de la gare désaffectée de Vertolaye. L idée, en la transformant en vitrine des savoir-faire, c était d aider à l implantation de nouvelles entreprises et, de ce fait, de redynamiser le territoire», se souvient Gérard Lecoq, président de l Office de tourisme du pays d Olliergues. Le projet de la gare de l utopie était né. Un bâtiment est construit, avec une salle de projection de 60 places. Depuis cinq ans, la gare est un véritable scénomusée, géré par l Office de tourisme. Au rez-de-chaussée du bâtiment se trouve le Quai des entreprises. Par des jeux et quiz, le visiteur y découvre les différents métiers de la savonnerie, la forge, la poterie, le flaconnage Les artisans et entrepreneurs locaux partagent ici leurs secrets de fabrication. Dans la salle de projection, un film en 3D, Les Zigoniens, un conte familial, présente le territoire. À l étage, des Vacances fatales attendent le spectateur : il embarque dans un wagon de RER, qui s arrête face à un immeuble dans lequel un couple se dispute. Il a besoin de se mettre au vert, pourquoi ne pas partir à Olliergues? De RER en TGV ou TER, le spectateur se déplace dans sept salles pour suivre les aventures de ce couple qui finira effectivement par s installer à Olliergues. Un carrefour des utopies La Gare de l utopie est ouverte de mai à octobre. Mais cela n est pas suffisant pour Gérard : «Nous voudrions que ce soit un lieu vivant toute l année.» C est sur cette idée que les Utopiades ont été créées. Ce sont des soirées rencontre, autour de thèmes alternatifs, qui ont lieu tous les premiers samedis du mois. «On organise une soirée sur un thème précis, avec projection d un documentaire qui sensibilise les gens sur le sujet. Ensuite on fait une pause gourmande, qui apporte un esprit convivial. Les gens discutent entre eux et goûtent des produits biologiques, du terroir. Pour finir la soirée, un ou plusieurs invités interviennent pour faire un Patrick Tourre Jugé sur sa bonne mine Il en connaît un crayon, cet Ollierguois d adoption qui en 2002 a créé son atelier : à L Île aux crayons, il fabrique des D 12 ans une bonne odeur de bois, Patrick Tourre, un colosse chaleureux, raconte le parcours sinueux qui l a conduit à Olliergues. «Je n ai pas de racines, je suis né en Tunisie, d où nous avons dû nous exiler quand j étais très jeune pour venir dans le Tarn-et-Garonne. J y ai vécu une quinzaine d années.» Bien plus tard, en convoyant une voiture en Afrique, il rencontre un frigoriste. «En discutant avec lui, je me suis dit que frigoriste est un métier pour moi : travailler le moins possible pour gagner le plus possible.» Il passe un CAP et travaille dans le Var et à Paris. Puis, à la recherche d aventure, il se fait engager sur une plateforme pétrolière, au large du Cameroun. Le rythme 6 semaines de travail, 6 de repos est éprouvant moralement. D autant que l expérience se termine par un licenciement. Suit un dernier boulot salarié au Club Med, en Haïti, «cinq mois effroyables», et un passage à vide plus tard, il décide de fabriquer des crayons comme celui qu il avait acheté à Cardiff lors d un périple, et qu il conservait dans un tiroir depuis des années. Il s installe d abord en Franche-Comté, et rejoint en 2003 un groupe d artisans à Olliergues. Sa matière première, l osier, est la branche d un saule. «Un bel arbre! Je tiens à le cueillir moi-même, comme ça je reste proche de mes idéaux.» Il connaît de bons coins, dans la Loire au-delà du Forez, ou en Franche-Comté. Il plante lui-même pour se garantir des fournitures dans l avenir. Le bois est mis à sécher pendant un an. Ensuite, la transformation demande un certain doigté : «Je coupe environ 20 cm de cette branche, je perce à la volée (la main amène seule l objet à percer vers la pièce à usiner, sans l aide crayons de couleur. de système de guidage) de part et d autre du futur crayon, et ensuite j enfonce la mine de chaque côté, avec de la colle alimentaire.» Proche de la nature, Patrick est très sensible aux questions du bio et du beau : «Les mines sont composées à 85 % de kaolin et le reste d argile. Je les achète chez un grossiste spécialisé.» L essentiel de ses ventes s effectue sur des marchés bio ; les clients ont souvent un coup de cœur pour cet homme truculent, et sa production, tout à la fois rustique et raffinée. Patrick ne mène pas grand train mais il se débrouille, privilégie la récup : «Tiens, ici,» explique-il en embrassant l atelier du regard, «je n ai rien acheté sauf un tuyau et je ne m en sers pas.» Il conclut en riant : «Du fric j en ai gagné, je sais ce que ça coûte» G.V., J.F.M. et Ch.G. L Île aux Crayons, 29, rue Rhin et Danube, Olliergues, tél ; courriel : ileauxcrayons.com L Île aux crayons se visite : accueil de groupes (15 personnes minimum) d avril à octobre, sur réservation seulement. L entrée est à 3, ce qui donne droit à un crayon de couleur à la sortie. Super! exposé sur la thématique du jour, et un débat si ça s y prête.» L an dernier, des thèmes tels que Vivre, manger et cultiver autrement ont été abordés. «Cette année, on veut commencer la soirée avec un moment d animation manuelle, pour qu il y ait un vécu commun entre les gens, et poursuivre avec un invité pour parler du thème.» La Gare de l utopie est financée par le budget de l Office de tourisme (lui-même alimenté par la communauté de communes) et les recettes des entrées, dont le tarif n est pas fixé : «C est un prix de conscience, les gens donnent ce qu ils veulent.» Cependant, aucun budget de fonctionnement n a été prévu. «Du coup la programmation est figée, les films ne changent jamais. Cela pose un gros problème. De plus, dans les sept salles de Vacances fatales, nous voudrions être capables de projeter un court métrage sur les sept thèmes des Utopiades de l année.» Le Quai des entreprises rencontre les mêmes difficultés : «Aujourd hui, deux entreprises n existent plus : il faudrait faire une nouvelle sélection.» Malgré tout, Gérard ne désespère pas et souhaite que la gare devienne un carrefour des utopies et des alternatives avec, pourquoi pas, un projet de festival des utopies M.A. La Gare de l utopie, La Gare, Vertolaye, tél ou , courriel : canton s aime 13

8 QUOI DE NEUF? Exclusif n 29 octobre u Déclarez vos ressources virtuellement si vous pouvez! La Caf veut encourager les allocataires du RSA à déclarer leurs revenus sur son site Internet plutôt que sur papier. Mais le questionnaire ne prend pas en compte les cas particuliers, et l on peut se retrouver dans l incapacité de valider sa déclaration. Exemple (pas tout à fait) pris au hasard : vous êtes rédacteur stagiaire pour Exclusif et vous êtes payé en fonction de la longueur de vos articles. Vous inscrivez la somme sur la ligne salaire, vous appuyez sur Validez. Et là, patatras, le logiciel refuse : il veut que vous remplissiez la ligne nombre d heures de travail pour chaque mois alors que, précisément, vous n êtes pas payé à l heure Finalement, vous retrouvez la déclaration papier, vous allez à une permanence de la Caf et vous expliquez votre cas L.C. Communiqué de la Caf du Puy-de-Dôme Revenu de Solidarité Active La présidente de l APGVA, ancienne commerçante de marché, s occupe entre autres choses du vestiaire communautaire, fondé par le père Valet 1. «L association a été créée dans un but préventif pour les enfants, mais elle a aussi un rôle social : on va sur les terrains voir si tout se passe bien, quelles sont les difficultés des gens, c est une sorte d accompagnement. D ailleurs c est aussi pour cela qu a été créé ce vestiaire, pour rapprocher les gens, c est plus que des vêtements.» Véritable cheville sociale pour la vie de tous les jours, l association a une position d écoute et d entraide, «on fait le médiateur quand des familles ne s entendent plus, et puis il y a les deuils, les gens hospitalisés, on aide pour les actes administratifs Dès qu il y a un Du nouveau pour (quelques) ans Depuis le 1 er septembre, les jeunes de 18 à 25 ans peuvent déposer un dossier de demande de revenu de solidarité active (RSA) à leur Caisse d allocations familiales. Les conditions sont quasiment les mêmes que pour leurs aînés, la différence majeure étant la période d activité préalable à la demande : sur les trois ans précédents, il faut justifier de deux ans d emploi salarié à temps plein, soit 3214 heures au moins. Les périodes de chômage comptent jusqu à six mois maximum, ce qui peut allonger la période d activité préalable jusqu à 3 ans et 6 mois. Concrètement, L accueil de la Caf situé rue Pélissier, à Clermont-Ferrand, est fermé jusqu à nouvel ordre les jeudis depuis le 21 octobre pour permettre aux agents de rattraper le retard accumulé dans le traitement des dossiers. L accueil reste assuré aux antennes d Issoire, Riom et Thiers et aux diverses permanences administratives (sauf celle de Saint-Jacques, à les jeunes sans emploi ayant épuisé leurs droits aux allocations chômage peuvent bénéficier d un RSA socle de 460 par mois ; ceux qui travaillent un peu mais dont les ressources sont inférieures au seuil de pauvreté en vigueur, soit 950 par mois, peuvent obtenir un complément de revenu avec le RSA activité. Au 15 octobre, sur 189 demandes déposées dans le Puy-de-Dôme, 87 avaient été étudiées, 102 étaient en attente ; seulement sept avaient abouti à un paiement. SA Pour tout renseignement ou pour faire une simulation en direct, rendez-vous sur le site Roms, voyageurs : la liberté n a pas de frontières Après la chasse aux Roms lancée par le gouvernement cet été, Exclusif a rencontré Rosette Jargaille, présidente de l Association de promotion des gitans et voyageurs en Auvergne (APGVA). problème, on est là. Les gens n osent pas trop parler aux gadgé (les non-voyageurs, ndlr), c est notre rôle d association de dialoguer, de faire le relais, d être une antenne vers l extérieur.» Rosette Jargaille est consciente des efforts des collectivités locales pour les gens du voyage : «Le Puy-de-Dôme a été le premier département à avoir un schéma d accueil, c est bien.» Néanmoins, il y a des lacunes : «Ça a avancé, mais c est pas tout rose Les nouveaux terrains familiaux, là il n y a pas de problème. Mais il manque énormément de places sur les aires de passage. Dans le schéma, ils n ont pas été trop à l écoute et on s aperçoit qu il n y a pas assez de places pour les jeunes familles. Ça ne suffit pas pour les gens du coin, alors imaginez pour ceux de passage! Il ne faut pas oublier que depuis des années, beaucoup de voyageurs sont encore sur des terrains qui leur appartiennent mais qui ne sont pas constructibles, donc sans eau ni électricité ils sont un peu hors la loi, mais ils préfèrent être chez eux Je suis pour des terrains familiaux ouverts, et vraiment libres ; ça devrait être des voyageurs qui s en occupent, nous ne devrions pas dépendre des autres. Moi, si un jour je reprends le voyage, jamais je n irai sur une aire désignée.» Pas libres, les voyageurs «Le fait que les Roms soient visés, ça nous touche beaucoup. Mais la vraie question, c est peut-être que la vie chez eux est pire que chez nous. Nous, on les a déjà vus beaucoup en Italie, en Allemagne. Dès que la Roumanie est entrée dans l Europe, ils sont venus. De toute façon, Clermont). Les allocataires peuvent aussi téléphoner au ou utiliser le site Internet l accueil via les points visio public est également maintenu. dans leurs pays Roumanie, Yougoslavie, on leur a toujours tout pris, et aujourd hui encore. Ce que je ne comprends pas, c est qu ils ne se révoltent pas plus ; si ça nous arrivait à nous, voyageurs de France, je peux vous dire qu on ne se laisserait pas faire Et on doit se serrer les coudes.» La présidente se questionne sur le but de ces dérives sécuritaires : «Je ne comprends pas que le gouvernement ne se soit pas inquiété de les accueillir plus tôt : on laisse des gens dans la misère, on ne s en préoccupe que quand ça pète.» Rosette exprime le fond de ce qu elle ressent : «Vous savez, si vous n êtes pas voyageur c est difficile de comprendre Moi, j ai vu des membres de ma famille traumatisés par ces violences sécuritaires. Pour le moindre incident, on perquisitionne chez vous à six heures du matin, on casse tout, les pères sont mis en slip devant les enfants Et les carnets de circulation, toujours en vigueur, à valider tous les trois mois pour les nomades, tous les cinq ans pour les sédentaires» La voix douce mais le verbe haut, Rosette finit sur ce constat : «Ceux qui se sont sédentarisés sont un peu moins pourchassés, mais vous savez, ils ne sont pas libres les voyageurs, ils dépendent de quelqu un 24 heures sur 24» G.V. et D.C. 1. L APGVA a été créée en 1968 à l initiative du père Joseph Valet, aumônier des voyageurs (voir Exclusif n 22). APGVA, chez Rosette Jargaille, 8 chemin Près de la Roche, Beaumont ; tél. : et La culture s avance fauchée le cinéma situé dans les Au Rio, quartiers nord de Clermont- Ferrand, de longues négociations ont été nécessaires pour compenser le retrait du C.E. Michelin (voir Exclusif n 23). Il est désormais géré par Les Amis du Rio, une association forte de 500 adhérents. «Elle attendait que la ville, le département et la région s unissent pour combler équitablement le déficit dû à ce retrait, soit au total,» explique la directrice Nora Dekhli. «En 2010, la ville de Clermont a versé , le Conseil régional une somme qui devrait être reconduite en Seul le Conseil général qui lui, pourtant, s était engagé, n a rien versé et répond par le silence à toutes nos demandes. Même sa subvention habituelle de 4200 n est pas acquise pour l an prochain.» Malgré la baisse de fréquentation (18400 entrées de janvier à août 2010, soit moins 4 % par rapport à 2009), le Rio «affiche toujours un bilan financier positif, mais il nous manque pour avoir une trésorerie stable.» Avec l ouverture prévue pour septembre 2011 du multiplexe sur la friche Chibret, à quelques centaines de mètres de là, le Rio pourra-t-il résister? Autre obstacle majeur, le passage obligatoire à l équipement numérique des Basée à Billom, la compagnie Brut de Béton production est depuis 1989 «une structure de réflexion, de proposition et de réalisation d actes artistiques n ignorant pas le malaise dans la civilisation». Pour Bruno Boussagol, metteur en scène et responsable, «l art est un enjeu social, économique et politique. L aide des collectivités contribue à la démocratisation de la culture et donne la possibilité aux exclus de s exprimer.» Une convention triennale lie la compagnie à la ville de Clermont, et l État et le Conseil régional la subventionnent également. salles : un investissement de euros. «Si on ajoute les 7 futures salles du Carré Jaude, l agglomération comptera en fauteuils, le double d aujourd hui. Mais on sait que ce n est pas en multipliant les salles qu on multiplie l offre, au contraire : la diversité de la programmation s en ressentira.» Nora Dekhli et son équipe n entendent QUOI DE NEUF? Beaucoup de professionnels du secteur culturel du Puy-de-Dôme s inquiètent : paupérisation, dégradation des conditions de travail, risques de réduction de l offre, voire même survie Dans un contexte de baisse des subventions publiques, dont celles du département, cinq d entre eux s expriment ci-dessous et en page 16 ; le Conseil général répond ensuite à nos questions. «La paupérisation atteint les comédiens : quand ils ne sont pas intermittents, ils touchent le RSA. Depuis 35 ans, je vois les conditions de travail se dégrader. Certaines compagnies en viennent à vendre leurs spectacles très peu cher, ce qui peut induire des problèmes au niveau de la législation salariale. Au lieu de baisser les subventions, je suggère d augmenter les impôts sur les revenus du capital. Ce serait un vrai choix politique. La culture est un fer de lance de la gauche.» pas baisser les bras. «On va continuer de se battre, mais nous allons droit dans le mur si les collectivités locales ne se donnent pas les moyens de sauver le Rio. Elles seules peuvent décider de son avenir. C est un choix politique dont dépend l avenir du cinéma de création.» J. F. M. et M. B. Les Amis du Rio (178, rue Sous les Vignes, Clermont-Ferrand, attendent vos dons et adhésions. Au Rio, Nora Dekhli avec Stéphane Mercurio, réalisatrice du documentaire sur le dessinateur Siné, Mourir? Plûtot crever.un titre d actualité pour beaucoup d acteurs culturels du Puy-de-Dôme et d ailleurs Traces de vies, festival du film documentaire basé à Clermont et Vicle-Comte, fêtera son 20 e anniversaire du 22 au 28 novembre : «Ce sera une édition de qualité et festive, malgré les inquiétudes qui pèsent sur l avenir,» avoue Annie Chassagne, la responsable artistique. «C est difficile depuis quatre ou cinq ans. Les subventions augmentent peu, moins que le coût de la vie. Notre budget 2011 sera en baisse, aux dépens de l offre proposée au public. Nous sommes d abord financés par l État, la ville de Clermont et Clermont communauté ; la subvention du Conseil général a baissé de Nous nous sommes tournés vers le mécénat, mais cela ne compense pas la baisse. Les artistes sont dans une situation précaire. Face aux interlocuteurs privés ou publics, les acteurs culturels doivent représenter leurs publics, porter des revendications au niveau national et aussi un questionnement au niveau du territoire.» Le festival de musique contemporaine Musiques démesurées a lieu depuis douze ans à Clermont (cette année, du 5 au 20 novembre). «Le budget s élève à , financé d abord par Clermont Communauté, l État et la ville, puis par les Conseils général et régional», explique Agnès Timmers, l unique salariée de l association organisatrice, Musique d aujourd hui à Clermont. «En 2010, tandis que l aide de l État augmente, celle du Conseil général est passée de à 4 000» ce qui se traduit par un concert en moins. Agnès appelle de ses vœux un vrai débat : «Nous sommes des acteurs de la vie artistique, pas seulement des consommateurs de subventions. Il faudrait à la fois un dialogue régulier entre politiques et artistes, et une Exclusif n 29 octobre

9 MÉLI-MÉLO Exclusif n 29 octobre réflexion globale pour comprendre comment on se situe dans le territoire national. Multiplier les partenariats, c est une solution pour sauvegarder la diversité de l offre culturelle.» À la Comédie de Clermont, scène nationale, les responsables ont appris en mai que la subvention 2010 du Conseil général passait de à Même si cela ne représente qu une part réduite d un budget global de l ordre de 2,8 millions d euros, cette baisse n est pas sans conséquence, non pas sur l emploi (20 emplois en équivalent temps plein) mais avec la suspension de la diffusion du Journal de la Comédie : «C est un vecteur essentiel de notre information», explique Céline Gaubert, chargée des relations presse. L.C. et D.C. De combien, pourquoi et comment le département a-t-il diminué en 2010 son aide au secteur culturel? Les subventions départementales à la culture ont baissé entre 2009 et 2010, le Conseil général ne le conteste pas. Dans les lignes budgétaires de fonctionnement comprenant les salaires de plus de cent personnes, la logistique, les aides à la culture, on relève en effet une baisse de 12,5 % (8,5 millions d euros contre 9,7 en 2009). L impact est important sur le programme cinéma/image avec une baisse de 29 % ( E contre E), ainsi que sur le spectacle vivant (théâtre, danse ) où le recul est de 24 % ( E contre E).Ces baisses, nous écrit le Conseil général, font suite «à la maîtrise des politiques départementales, inhérente aux moindres recettes que le Conseil général a Culture : la patate chaude europe, Etat, Région, département, commune: à qui la culture? La réponse du Conseil Général Baisses sur la culture, recentrage sur la solidarité elle va peut-être germer toute seule, si on la laisse PHM perçues en 2010 du fait de la suppression d une ressource majeure (la taxe professionnelle), et par la mobilisation de 190 millions d euros en fonds propres, que le Département a dû avancer en lieu et place de l Etat pour financer l intégralité des prestations sociales qu il doit gérer pour son compte (APA, APCH, RSA)...» L aide aux propriétaires de monuments historiques est «la ligne la plus touchée dans le budget Culture du Conseil général afin, précisément, de préserver au maximum le spectacle vivant et le fonctionnement des associations puydômoises dédiées au secteur culturel», argumente le Conseil général, qui explique ces choix par «la nécessité de maîtriser l endettement de la collectivité départementale, fortement contrainte pour les raisons exposées plus haut à réduire la part de ses actions, dites facultatives, pour devoir se recentrer sur ses missions obligatoires (solidarité entre les territoires, entre les Hommes et priorité à l éducation) du fait du manque de moyens publics.» Dans sa réponse détaillée sur plusieurs pages (que nos lecteurs trouveront en intégralité sur notre site Internet), le Conseil général précise, quant au cinéma le Rio : «En 2010, un soutien de E devrait ainsi s ajouter (aux 4200 E déjà versés, ndlr) pour le soutien du travail continu de médiation culturelle et sociale qu il entreprend sur les quartiers Nord de Clermont-Ferrand.» Ch.G. A B C D E F G H I SOLUTIONS DES MOTS CROISÉS DANS CETTE LISTE SE CACHENT LES MOTS UTILISÉS DANS LA GRILLE ETIRE EGO TONITRUER RIAL NU PELVIENNE ERRE EN TIPES EPIA GORETS PARAPENTE Grille proposée par B.C. HORIZONTALEMENT A- Présent dans le gaz de ville B- Peuvent être de repos ou de voyage. Vin sans eau C- Sous le train et dans le nez. Paresseux D- Débit de poissons E- Moitié de mini F- Comme un mineur chilien avant l heureux dénouement G- Sacco ou Vanzetti. Dans la dent H- Remettent de la couleur I- Masculin au tribunal, féminin sur l arbre. Pape ou nazi VERTICALEMENT 1- Avec lui, on ne craint pas de tomber de haut 2- Thune du Moyen-Orient. L envie commence comme ça 3- Donnait un sens 4- Relative au bassin 5- Cité engloutie. Tête de Nathalie 6- Coachent les bourriques 7- Monta en épi 8- Comme un ver. Cochonnets 9- Vagabonde. Début d entourloupe YS ENTENEBRE BLABLA SS TRUBLION PROPYLENE AIRES AGITATION NAT TEINTENT PUR NETTE Exclusif est édité par l association Exclusif avec le soutien du Conseil général du Puy-de-Dôme, de l État et de ses abonnés 3, rue de la Treille Clermont-Ferrand, tél , fax Courriel du journal : Courriel de l association : Site : Directeur de publication Yves Armandet Rédaction en chef Agence Par écrit : Michel Bresson, Denis Couderc, Corinne Dupasquier, Christophe Grand & Florence Plane Rédaction et photos Mélanie Andrieu, Sylvia Aubert avec Monique Bayol, Alain Besseyras, Laurence Cavanat, Brigitte Chevrel, Mourzka Lazreg, Jean-François Murol, Arnaud Quétu, Frédéric Sokolo et Guillaume Vimont. Diffusion : Fabienne Abergel Illustrations : Pierre-Henri Malartre Impression et routage : G. de Bussac SA Tirage : exemplaires - Dépôt légal : octobre 2010 Commission paritaire : en cours N ISSN : UT CARNET RAIL ERUPTIF TEO VETEMENTS NENNI ATP ORIENTAIT- LEURS ANAR NS EN ROSÉES ANIERES ST SUEES SNIF TUERIES ALEVINAGE MANUEL ALOI ENTE AI

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire?

les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? Actions et Communication pour promouvoir les mobilités professionnelles et le développement des compétences des salariés sur un territoire? MARS 2008 Sommaire Introduction Proposition de campagne de communication

Plus en détail

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Audition de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Les artistes et techniciens du spectacle bénéficient d un régime

Les artistes et techniciens du spectacle bénéficient d un régime Les artistes et techniciens du spectacle bénéficient d un régime d indemnisation chômage spécifique constitué par les annexes 8 et 10 qui prend en compte le rythme d activité particulier au secteur. Le

Plus en détail

Entreprises & Ressources Humaines

Entreprises & Ressources Humaines Observatoire régional de l information économique des CCI des Pays de la Loire perspectives & en pays de la loire Entreprises & Ressources Humaines édition 2009 Les CCI, leader de l information économique

Plus en détail

Qu est-ce que le Fastt?

Qu est-ce que le Fastt? Qu est-ce que le Fastt? Des services et aides pour les intérimaires Logement Location véhicules Action sociale Conseils crédit Garde d enfants Mutuelle Un besoin à financer? Un accompagnement, un diagnostic

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets

IROISE INSERTION PROFESSIONNELLE CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) des bénéficiaires d un. Bretagne. Contrat de projets G R E F Bretagne INSERTION PROFESSIONNELLE des bénéficiaires d un CONTRAT UNIQUE D INSERTION - CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CUI-CIE) IROISE PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région 8 bénéficiaires

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

BILAN DE COMPÉTENCES :

BILAN DE COMPÉTENCES : BILAN DE COMPÉTENCES : retrouvez le sens de l orientation! Parlons de votre avenir avec les Espaces Bilan-Orientation de l Académie de Toulouse. SOMMAIRE «La vie professionnelle, ce n est plus comme avant»

Plus en détail

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne

iroise Insertion professionnelle Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Bretagne G R E F Bretagne des bénéficiaires d un Contrat unique d insertion - Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) iroise PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région A l issue du CUI-CAE,

Plus en détail

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014

Dossier de presse. Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Dossier de presse A Courbevoie, le 17 juillet 2014 Rassemblés pour nos droits : Avec la JOC les jeunes se sont mobilisés pour leurs droits! La JOC, c'est la Jeunesse Ouvrière Chrétienne : une association

Plus en détail

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.

Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils. Organisme de formation enregistré sous le N 91 34 06 39 334 Siret : 503 371 940 00019. NAF 7022Z contact@afaconseils.fr. http://www.afaconseils.fr 3, rue Jean Giono, 34130, Candillargues Téléphone : 00.336.1998.44.48

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

Des SERVICES et des SOLUTIONS pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires

Des SERVICES et des SOLUTIONS pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires Des SERVICES et des SOLUTIONS pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires Qu est-ce que le Fastt? Un besoin à financer? Un accompagnement, un diagnostic Pour savoir si le crédit est envisageable

Plus en détail

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle

Après une Licence Professionnelle. Après une Licence Professionnelle Observatoire des Étudiants Cellule d aide au pilotage http://www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Esplanade des Antilles - 33 607 PESSAC Cedex ode@u-bordeaux3.fr - www.u-bordeaux3.fr/fr/ode.html Après une Licence

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Être intérimaire chez Page Personnel

Être intérimaire chez Page Personnel Intérim et recrutement spécialisés www.pagepersonnel.fr BIENVENUE CHEZ PAGE PERSONNEL Nous sommes heureux de vous compter parmi les intérimaires de et vous remercions de votre confiance. Ce guide vous

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Nouvelle taxation des CDD : Comment arbitrer entre CDD et Intérim

Nouvelle taxation des CDD : Comment arbitrer entre CDD et Intérim Nouvelle taxation des CDD : Comment arbitrer entre CDD et Intérim Les formes les plus communes de flexibilité des Ressources Humaines sont le CDD et l intérim. A l heure où les cotisations patronales augmentent

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere.

LIVRET D ACCUEIL CCAS. des services à la personne. CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière. + d infos : www.ville-laverriere. LIVRET D ACCUEIL des services à la personne + d infos : www.ville-laverriere.com CCAS CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de La Verrière Agrément qualité Service d Aide à la Personne : 267802783 Délivré

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON

14-10-14 CD/12. 1161 répondants 1098 OUI 31 NON 14-10-14 CD/12 1161 répondants 1098 OUI 31 NON Une convention établie sur 5 ans plutôt que sur 3 ans pourrait être proposée. Cette demande est raisonnable et on y tient (pas trop négocier à la baisse).

Plus en détail

Le guide des aides à la mobilité. Lever les freins à l emploi

Le guide des aides à la mobilité. Lever les freins à l emploi Le guide des aides à la mobilité Lever les freins à l emploi Version Janvier 2013 SOMMAIRE COMMENT ENVISAGER LA MOBILITÉ? S inscrire à un atelier mobilité de Pôle emploi S inscrire à un atelier mobilité

Plus en détail

Entretien avec Jean- Michel COUTERET

Entretien avec Jean- Michel COUTERET Entretien avec Jean- Michel COUTERET René BERTRAND : Avant de devenir Professeur d Eutonie à temps plein, quel a été ton parcours professionnel? Jean- Michel COUTERET : J ai été nommé Professeur d Education

Plus en détail

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde)

Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE. (autre qu en service de garde) DE-02-03-04 Section soutien des Patriotes SALARIÉE ET SALARIÉ TEMPORAIRE (autre qu en service de garde) La convention collective et les arrangements locaux S3 2000-2002 Fédération du personnel de soutien

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP

P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES SEPTEMBRE 2015 N 17 SOMMAIRE P.1 LES FORMATIONS PRIORITAIRES : PLUS COURTES, ET S ADRESSANT PLUS QUE LES AUTRES FORMATIONS À DES DEMANDEURS D EMPLOI DE NIVEAU CAP/BEP P.3 6 PERSONNES

Plus en détail

Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre

Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre Groupement d employeurs : une solution alternative pour l emploi dans la filière livre Rencontre du 30 janvier 2014 Avec Fontaine O Livres, Paris Mix Group Emploi et le MOTif Comment le groupement d employeurs

Plus en détail

Recruter et intégrer des seniors

Recruter et intégrer des seniors Recruter et intégrer des seniors Fiche 5 Enjeux Le recrutement de seniors correspond à des enjeux spécifiques pour les entreprises, que cette action relève d une politique affichée de lutte contre les

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi

Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi Tous les mois, l actualité en bref de Pôle emploi SOMMAIRE INFORMATIONS RESEAU CFTC... 2 Rencontre nationale des mandatés chômage à la Confédération... 2 Suite des réunions de suivi des formations prioritaires

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles

DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles Le 26 septembre 2007 ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 27 SEPTEMBRE 2007 A 0H01 DIPLOMES EN 2006 : QUELLE SITUATION EN 2007? Le gap Universités Ecoles EN SYNTHESE En 2007, 3 jeunes diplômés

Plus en détail

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 3. Droit social. 2 e ÉDITION. Marie-Paule Schneider Maryse Ravat.

LMD. Expertise comptable COLLECTION. Le meilleur. du DCG 3. Droit social. 2 e ÉDITION. Marie-Paule Schneider Maryse Ravat. LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 3 Droit social 2 e ÉDITION Marie-Paule Schneider Maryse Ravat Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans

Plus en détail

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013

Compte rendu de l atelier RH du 6 Juin 2013 Présents : Laurence ROULEAU et Florence BAUD (Manpower) ; Caroline CARBONEILL et Karine CHAMPIN (ADECCO) ; Bruno PEYLACHON (Barlerin) ; Patricia BERGER et Alain LECLEZIO (Les Produits du Valsoannan) ;

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

4 E ÉDITION. En centre-ville : > Samedi 14 juin (12h30-19h30) : place Graslin + cours Cambronne + cinéma le Katorza + espace Cosmopolis

4 E ÉDITION. En centre-ville : > Samedi 14 juin (12h30-19h30) : place Graslin + cours Cambronne + cinéma le Katorza + espace Cosmopolis SPOT 4 E ÉDITION APPEL À PROJETS SPOT est un événement jeunesse porté par la Ville de Nantes dont l ambition est de valoriser l engagement, les talents, la créativité et l innovation en favorisant l expression

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim

Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi. juin 2013. Regards croisés sur l intérim Les dossiers de l Observatoire des Métiers et de l Emploi juin 2013 Regards croisés sur l intérim regards croisés sur l intérim L Observatoire des Métiers et de l Emploi s est vu confier, depuis 2008,

Plus en détail

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main! Pourquoi adhérer? Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut toutes ces questions sont au cœur de votre vie quotidienne. Pour être efficace, il faut être informé,

Plus en détail

Planification financière

Planification financière Planification financière 101 Rembourser ses dettes pour se donner une plus grande marge de manœuvre Si vous voulez réaliser des objectifs financiers précis, vous pourriez y arriver plus rapidement en vous

Plus en détail

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail.

Le Guide Pratique. social. d entreprise. législation TRAVAIL. Affichage obligatoire. contrat à durée déterminée. Médecine du Travail. bulletin de salaire Affichage obligatoire Congés Payés Médecine du Travail Déclaration REGISTREduPERSONNEL Préalable À élections l Embauche professionnelles TRAVAIL législation social employeur contrat

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES

PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES PLATEFORME NATIONALE DES CAFES CULTURES En 2008, se sont déroulées les premières rencontres nationales des cafés cultures à Nantes. Ces rencontres ont immédiatement été suivies par la création de «la plateforme

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

b) Hiérarchie des besoins. Document 2 Réalisation de soi accomplissement personnel ego social (appartenance) sécurité/sureté physiologie

b) Hiérarchie des besoins. Document 2 Réalisation de soi accomplissement personnel ego social (appartenance) sécurité/sureté physiologie b) Hiérarchie des besoins. Maslow (document 2) a une approche sociologique des besoins qui aboutit à une hiérarchisation, représentée sous forme de pyramide. Besoins physiologiques : besoin de survivre.

Plus en détail

Les travailleurs pauvres et précaires constituent une des populations cibles du microcrédit personnel. Peuton améliorer leur détection?

Les travailleurs pauvres et précaires constituent une des populations cibles du microcrédit personnel. Peuton améliorer leur détection? Les travailleurs pauvres et précaires constituent une des populations cibles du microcrédit personnel. Peuton améliorer leur détection? Séminaire du 18 octobre 2012 Objectifs de l atelier "Ouvrir des pistes

Plus en détail

Avant le bail. Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat.

Avant le bail. Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat. CHAPITRE 1 Avant le bail Un bail lie toujours un locataire et un bailleur, qui peuvent chacun préparer leur engagement en amont de la signature du contrat. Concernant le locataire Ça y est, vous avez choisi

Plus en détail

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des

Focus sur. métiers administratifs et comptables. métiers. les. De quoi parle-t-on? La piste DÉCEMBRE 2014. des La piste des métiers Focus sur les métiers administratifs et comptables L es métiers administratifs et comptables représentent environ 20% des emplois de Poitou-Charentes. Ils ne forment pas pour autant

Plus en détail

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite

Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite CONSEIL D'ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière «Age et travail» - 11 juin 2002 Fiche n 6 Droit du travail et choix du moment du départ à la retraite Cette note présente les conditions actuelles du

Plus en détail

AGENT DE SÉCURITÉ FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Françoise, agent de sécurité incendie dans un hôpital de Marseille

AGENT DE SÉCURITÉ FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Françoise, agent de sécurité incendie dans un hôpital de Marseille Dossier n 17 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» AGENT DE SÉCURITÉ SURVEILLANCE - INCENDIE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Françoise, agent de sécurité incendie

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE. n o 4. Demande et calcul de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO DEMANDE ET CALCUL DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 4 JUIN 2015 Demande et calcul de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

17 millions. DES SOLUTIONS ET DES SERVICES pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires. Panorama - édition 2015 DEMANDES D INFORMATION

17 millions. DES SOLUTIONS ET DES SERVICES pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires. Panorama - édition 2015 DEMANDES D INFORMATION Panorama - édition 2015 SANTÉ LOGEMENT CRÉDIT DÉPLACEMENTS ENFANT ACTION SOCIALE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES pour faciliter la vie et l emploi des intérimaires 260 000 DEMANDES D INFORMATION 67 500 PRESTATIONS

Plus en détail

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL

SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SERVICES PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL Avenue de saint Pierre Bourran 12000 RODEZ Tél : 05 65 73 37 03 Fax : 06 65 73 37 01 Numéro de déclaration d'existence

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

Notice pour le contrat de professionnalisation

Notice pour le contrat de professionnalisation Notice pour le contrat de professionnalisation Avant de conclure un contrat de professionnalisation, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Notice de renseignements Concours d entrée : Formation «auxiliaires de puériculture» Cursus complet classique

Notice de renseignements Concours d entrée : Formation «auxiliaires de puériculture» Cursus complet classique Institut de Formation Auxiliaires de Puériculture C.H.U. GRENOBLE Notice de renseignements Concours d entrée : Formation «auxiliaires de puériculture» Cursus complet classique ATTENTION : un candidat aide-soignant

Plus en détail

!5,6(&'-&/0$%,#%1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111117!

!5,6(&'-&/0$%,#%1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111117! !"#$%&'#&()*$#%+,-&.+&/0$%,#% 1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112! "#$%&'(%!&)!*+,-.&$)*'+&!/#-+!)+#-0&+!-$&!&$)+&/+'%&!12*33-&'(!45555555555555555555555555555555555555555555555555555555555555555

Plus en détail

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012

Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Evolutions de l emploi et des salaires COR Séance plénière 11 avril 2012 Roth Nicole Département emploi et revenus d activité INSEE Plan de la présentation Données de cadrage emploi et salaires Insertion

Plus en détail

CFA AGRICOLE DU JURA

CFA AGRICOLE DU JURA CFA AGRICOLE DU JURA M o n t m o r o t L apprentissage,... DIMA Dispositif d Initiation aux Métiers en Alternance CAPA Production agricole utilisation des matériels!!!!!! - productions végétales!! - productions

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 12 JUIN 2015 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE EN 2014? Au 30 juin 2014, avant l entrée en vigueur de la convention d assurance chômage de mai

Plus en détail

Guide de l Apprenti Le Contrat d Apprentissage : UNE FORMATION EN ALTERNANCE ENTREPRISE / Centre de Formation d Apprentis

Guide de l Apprenti Le Contrat d Apprentissage : UNE FORMATION EN ALTERNANCE ENTREPRISE / Centre de Formation d Apprentis Guide de l Apprenti Le Contrat d Apprentissage : UNE FORMATION EN ALTERNANCE ENTREPRISE / Centre de Formation d Apprentis pou lanplwa!!!...an chans LAPRANTISAJ... PREFECTURE DE LA REGION Chambre de Métiers

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS

LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS LE DEVENIR DES DIPLÔMÉS Master Langue Française Appliquée Finalité : Professionnelle et Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

S INFORMER ENTREPRISES

S INFORMER ENTREPRISES GUIDE POUR AGIR Comment S INFORMER sur les métiers et les ENTREPRISES J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Pourquoi vous informer? Pour être efficace, une recherche d emploi

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Guide du stagiaire de la formation professionnelle De l orientation à l emploi La rémunération Le statut du stagiaire

www.rhonealpes.fr Guide du stagiaire de la formation professionnelle De l orientation à l emploi La rémunération Le statut du stagiaire www.rhonealpes.fr Guide du stagiaire de la formation professionnelle De l orientation à l emploi La rémunération Le statut du stagiaire Edition 2011-2012 sommaire 1 p. 06 La formation professionnelle :

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998

Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Convention Collective du Golf du 13 juillet 1998 Avenant n 51 du 22 juin 2010 portant modification de l article 11.1 «Prévoyance» du Chapitre 11 «Prévoyance Mutuelle Retraite» de la Convention Collective

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Discipline Histoire de l art Finalité : Recherche et Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives. Janvier 2012

3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives. Janvier 2012 3 ans d existence, 1 million d auto-entrepreneurs inscrits : bilan et perspectives Janvier 2012 SOMMAIRE Contexte Résultats détaillés Profil de l auto-entrepreneur..p.5 Exercice de l activité..p.12 Vivre

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012. r l. i e. D e. e j. n u. u D é. Cette action a été financée par :

Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012. r l. i e. D e. e j. n u. u D é. Cette action a été financée par : Mission Locale pour l Emploi en Thiérache Communication Juin 2012 t e r Liv l i e u c c a D e n u e j u D é i r a sal reprise t n e En Cette action a été financée par : edito Mes notes Par manque de disponibilité,

Plus en détail

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite

Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite Fiche 1 : Age légal de départ à la retraite LE PROJET DE LA DROITE DÉCRYPTÉ Travailler plus longtemps pour gagner moins L âge légal de départ à la retraite est porté à 62 ans. Les victimes de ce recul

Plus en détail

Vivre & travailler en FRANCE. Florence Degruson Conseiller EURES COIMBRA mai 2014

Vivre & travailler en FRANCE. Florence Degruson Conseiller EURES COIMBRA mai 2014 Vivre & travailler en FRANCE Florence Degruson Conseiller EURES COIMBRA mai 2014 Vivre et travailler en France A quoi pensez-vous quand vous pensez à la France? PARIS? 2 Géographie de la France Superficie

Plus en détail

COMMENT TROUVER UN EMPLOI?

COMMENT TROUVER UN EMPLOI? COMMENT TROUVER UN EMPLOI? Pour rechercher un emploi, vous pouvez vous inscrire auprès de Pôle Emploi, chercher dans les petites annonces ou déposer des candidatures spontanées. Dans tous les cas, vous

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Histoire de l art : création artistique occidentale Finalité : Recherche Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des

Plus en détail

Les PME et l externalisation de la Paie. Livre Blanc 2012-2013

Les PME et l externalisation de la Paie. Livre Blanc 2012-2013 Les PME et l externalisation de la Paie Livre Blanc 2012-2013 Eriaxis-FocusPaie, 2012 Préambule La rémunération est à la fois le levier privilégié des dirigeants pour motiver et fidéliser leurs salariés,

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Repères & Analyses Enquête

Repères & Analyses Enquête Mai 2012 ETUDES ET STATISTIQUES Repères & Analyses Enquête Direction régionale Languedoc-Roussillon Besoins en Main d Oeuvre 2012 Chiffres clés 2012 15 130 projets de recrutement sur le département des

Plus en détail

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement

Selon la Dares, les personnes handicapées connaissent un taux de chômage largement - N 33/2009! LSQ n 15302 HANDICAPÉS Emploi 02/09 LÉGISLATION SOCIALE Les aides à l emploi en faveur des personnes handicapées Tableau à jour au 1 er février 2009 (*) Selon la Dares, les personnes handicapées

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

NOTE. Les points clés du portrait de territoire 2012 de la ZTEF

NOTE. Les points clés du portrait de territoire 2012 de la ZTEF NOTE STRATEGIQUE 2013 2013 ZTEF Bugey Plaine de l Ain Côtière Document validé par le Comité stratégique du X-12-2012 Le comité stratégique de territoire de la ZTEF Bugey Plaine de l Ain Côtière s est engagé

Plus en détail

la 1 ère semaine S installer S installer CONSEIL

la 1 ère semaine S installer S installer CONSEIL Communiquer Acheter une carte SIM française pour avoir un numéro ou vous joindre en France Et/ou Acheter une carte téléphonique internationale (tarifs préférentiels pour téléphoner dans certains pays)

Plus en détail