pour les jeunes sans emploi Opération découverte Des présélections en situation de concours Toute la profession au Mondial des métiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "pour les jeunes sans emploi Opération découverte Des présélections en situation de concours Toute la profession au Mondial des métiers"

Transcription

1 N Avril 2008 Opération découverte pour les jeunes sans emploi Des présélections en situation de concours Toute la profession au Mondial des métiers Des lauriers pour les apprentis

2 Vie du réseau Languedoc-Roussillon Un atelier multimétiers à Lézignan-Corbières Trois sections du Cefobat de l Aude, à Lézignan- Corbières, sont installées, depuis janvier, dans un nouvel atelier «multimétiers», conçu pour Un atelier d une capacité de 90 personnes. accueillir quatre-vingt-dix jeunes : celle des plâtriers, de plus en plus demandée, depuis le retour du travail au plâtre poudre ; celle des menuisiers installateurs, auparavant logée en étage ; et celle des électriciens, dont les anciens ateliers étaient peu pratiques. Entièrement traité en HQE, le bâtiment possède des capteurs solaires pour l eau chaude, des briques isolantes, des pompes à chaleur et permet la récupération de l eau de pluie pour le nettoyage du matériel des plâtriers. National Des lauriers pour les apprentis Six jeunes ont remporté, en février dernier, les Trophées des apprentis, organisés par la revue Bâtirama. Pour participer, ils devaient rédiger quelques lignes sur ce que leur transmet leur maître d apprentissage (MA). Le premier prix a été remis à Christelle Lebrun, qui a passé Patrick Del Grande, président du CCCA-BTP, et Nicolas Samboeuf. un CAP Carrelage au CFA-BTP de Reims (51), et à Jean- Manuel Angel, son MA. Tous deux ont reçu un ordinateur portable. Nicolas Samboeuf, apprenti électricien en 1 re année Bac pro Électrotechnique, au CFA-BTP de Montpellier (34), a remporté le deuxième prix, avec son MA, Jean-Louis Wachter. Le prix de la sécurité est revenu à Ingrid Pomponi, en CAP Constructeur de routes au CFA TP de Mallemort (13), accompagnée de son MA, Xavier Audier. Le quatrième prix ex aequo a été décroché par Michel Surply, apprenti en BP Charpente et Couverture au CFA-BTP d Alençon (61) et à son MA, Serge Letertre, ainsi qu à Timothée Boisseau, en CAP Électricité au CFA SEPR de Lyon (69), et à son MA, Laetitia Boisseau. Enfin, Nicolas Campeaux, en BTS Fluides, issu du CFA-BTP d Ermont (95), et Éric Pelcocq, son MA, ont remporté le Coup de cœur du jury. Chaque jeune est reparti avec un ipod. Provence-Alpes-Côte d Azur Un Point conseil BTP original à Avignon Le CFA-BTP d Avignon, qui ne possède ni internat, ni pôle de restauration, mais accueille apprentis, dispose d un important Point conseil BTP qui regroupe onze personnes. Mis en place par Céline Marie (ex-cje, aujourd hui adjointe de direction, chargée du PC BTP et du secrétariat), celui-ci a d abord été composé de deux accompagnatrices, l une pour les affaires sociales, l autre pour les questions pédagogiques et culturelles, et de la CJE. Puis, à l automne, lorsque l adjoint à l animation a pris sa retraite, les deux animateurs du CFA ont intégré le PC BTP, ainsi que le responsable du Craf et cinq secrétaires. Enfin, un troisième accompagnateur devrait être embauché, pour l accueil des apprentis et le suivi socio-éducatif. Revue de presse Ils vous informent Édité deux fois par an par l Aforbat Vendée et tiré à exemplaires, Aformag est adressé aux entreprises formatrices, aux partenaires institutionnels et aux entreprises nouvellement créées sur le département. Le journal met en avant les apprentis récemment primés, fait un bilan des actions menées les mois précédents et évoque les projets de l association. Le CFA-BTP de Dijon a, quant à lui, créé un «quatre pages» dont le premier numéro est sorti en janvier. Imprimé à 800 exemplaires et distribué aux jeunes et à leur entreprise, Actual Bat CFA 21 est, en grande partie, composé de témoignages d apprentis et propose un intéressant «Coin des poésies», pour l instant très féminin. Centre Une fontaine de nettoyage écologique à Chartres L essayer, c est l adopter! C est ce qu a fait le CFA-BTP de Chartres avec une fontaine de nettoyage pour les outils d application des peintures en phase aqueuse, qui lui avait été prêtée quelques semaines. Celle-ci permet de nettoyer brosses et rouleaux, avec un mélange Un «plus» pour l environnement. d eau et de produits non toxiques, et de séparer les solvants des peintures qui partent dans un récupérateur de l eau qui passe dans le tout-à-l égout. Un grand «plus» dans l engagement de l établissement en faveur de la protection de l environnement et de la prise de conscience des apprentis. L entreprise qui a fourni la fontaine en assure aussi la maintenance pour l apport des produits nettoyants et la récupération des solvants. 2 Apprentissage BTP n 152 Avril 2008

3 vite Cinq regroupements interrégionaux ont été organisés, en mars, par le CCCA-BTP, pour les conseillers jeunes et entreprises (CJE) des CFA- BTP, qui ont tous répondu présents. Après un an de fonctionnement des Points conseil BTP, il s agissait d échanger sur les principales problématiques rencontrées par les CJE, sur leurs besoins en matière de système d information et sur le Passeport-formation. La carte nationale d apprenti étudiant des métiers existe désormais en version «biodégradable». Conçue à base d amidon de plantes, elle ne donne lieu à aucune émission de gaz à effet de serre, ni de chlore, lors de sa décomposition. Son surcoût par rapport à la version PVC est pris en charge par le CCCA-BTP. Afin de motiver les jeunes filles qui optent pour les métiers du BTP, le CFA-BTP de Blois aide ses apprenties à constituer un dossier pour bénéficier du chèque Vocation féminine, proposé par l association du même nom et le conseil régional. Quatorze ont reçu entre 150 et 350 euros. Thierry Henri, animateur chargé de l accompagnement des apprentis, aide également tous les jeunes du CFA à déposer des demandes de bourse du conseil général du Loir-et-Cher, d aide au premier équipement du conseil régional et de soutien de PRO BTP euros ont ainsi été distribués pour l année en cours si l on ajoute les chéquiers culture de la région Centre (50 euros). Île-de-France Place à une pédagogie personnalisée à Brétigny Sur proposition du conseil régional d Île-de-France, qui finance le projet, le CFA-BTP de Brétignysur-Orge a mis en place un atelier pédagogique personnalisé (APP) Des séances individualisées sur table. pour ses apprentis en grande difficulté. Trente jeunes de 2 e année ont démarré, fin octobre, des cours de français et de mathématiques, dispensés par des formateurs du SJT (Solidarité et jalons pour le travail) APP d Athis-Mons. Ils se retrouvent par groupes de dix, le vendredi qui précède leur retour au CFA, ce qui a nécessité l autorisation des entreprises (25 avaient refusé). Lors des séances, le travail individualisé sur table alterne avec celui sur ordinateur et, petit à petit, les jeunes se réconcilient avec ces matières scolaires. Fin février, un groupe de 1 re année est entré dans le dispositif. Haute-Normandie Escalade à Rouen Quelle meilleure initiation que l escalade pour acquérir les réflexes de sécurité lorsqu on travaille en hauteur? Après avoir organisé, en janvier dernier, avec la société Unic, une démonstration d assurage, pour les sections d apprentis couvreurs et charpentiers, ce qui a permis de montrer la rapidité et la facilité de mise en place d une position de travail en sécurité, Delphine Leclerc, formatrice en EPS au CFA- Les apprentis couvreurs et charpentiers de Rouen s initient à l assurage en hauteur. BTP de Rouen, a décidé de compléter la formation avec des séances d escalade. Les jeunes apprennent ainsi à se servir de harnais et de lignes de vie fixes ou temporaires pour atteindre leur lieu de travail. Dès l année prochaine, le CFA devrait être doté d un vrai mur d escalade. Éditorial Une bonne orientation de départ Réussir son entrée dans la vie professionnelle en choisissant une bonne orientation professionnelle, c est-à-dire celle qui correspond aux aspirations, aux envies et aux possibilités des jeunes. Pour que cela soit possible, cela implique préalablement une orientation construite et cohérente. Analyser ses atouts et ses manques, dialoguer avec des professionnels avertis, découvrir concrètement le métier et la vie en entreprise, sont autant de phases qu il convient de travailler pour faire un choix éclairé et assumé. Le processus d orientation est fondamental pour le succès du parcours de qualification des jeunes. Sous l impulsion du CCCA-BTP et avec son appui, les CFA du réseau ont développé à cet effet, depuis plusieurs années, des démarches et des outils organisés autour du Point conseil BTP qui mettent en synergie l ensemble des processus. Le poste de conseiller jeunes et entreprises a été créé dans chaque CFA pour animer et professionnaliser cette activité d aide à l orientation. De nombreuses actions visant à faire découvrir la réalité des métiers et des milieux professionnels sont organisées. Des partenariats sont noués avec le ministère de l Éducation nationale, le service public de l emploi et d autres interlocuteurs compétents. Notre comité est particulièrement attentif à tout ce qui ce qui se fait dans ce domaine. Une bonne orientation de départ favorise la réussite et le succès du parcours de qualification. C est pourquoi nous attachons une grande importance à toutes les activités d accueil et d aide au choix professionnel. Nous œuvrons pour mobiliser et professionnaliser des acteurs qui y participent. Patrick Del Grande, président du CCCA-BTP ils bougent BTP Formation Nièvre : Hassen Benarama (CGC) est devenu président à la place de Robert Gallois (FNTP) et ce dernier a été nommé vice-président. Sommaire Vie du réseau Échos, mouvements et initiatives Toute la profession au Mondial des métiers Des présélections en situation de concours En chantier Opération découverte pour les jeunes sans emploi Points d appui Guillaume Suteau, responsable de l Institut supérieur des métiers du plâtre p2 p4 p5 p6 p8 Apprentissage BTP n 152 Avril

4 Vie du réseau engagement Rhône-Alpes Gros succès pour le 12 e Mondial des métiers et ses m 2 de BTP, qui s est déroulé à Lyon du 7 au 10 février Le salon a accueilli visiteurs sur le thème «Les métiers qui recrutent». Jean-Marc Bernollin chef d entreprise Toute la profession au Mondial des métiers C est notamment parce qu il garde un très bon souvenir de sa propre formation en apprentissage que Jean-Marc Bernollin, à la tête d une entreprise de peinture à Saint- Georges-de-Reneins (Rhône), donne aujourd hui la possibilité à des jeunes de vivre la même chose que lui. «L apprentissage m a apporté un métier qui me rend très heureux, raconte-t-il. Il s agit d un système de formation très performant, qui permet aux garçons et aux filles qui sortent des CFA de trouver un emploi, car, dans le BTP, nous avons une grosse demande en ouvriers qualifiés.» Président de l Aforbat du Rhône, il a repris les Ets Bernollin & Cie, PME familiale créée par son grand-père, et travaille aujourd hui avec son fils, qui fut en son temps apprenti dans l entreprise puis en est devenu cogérant. «Nous avons toujours eu un ou deux apprentis dans l équipe, poursuit-il. Aujourd hui, nous accueillons Pauline, en CAP, et Jérémy, en BP. Quant aux anciens, ils sont restés chez nous ou sont passés à leur compte. Le BTP est encore un secteur où l on peut entrer petit soldat et sortir général.» «CFA, lycées professionnels et privés, école d architecture, compagnons, entreprises, retraités, organisations professionnelles, etc., nous sommes parvenus à réunir un très grand nombre d acteurs du secteur du BTP sur le stand de la profession au Mondial des métiers de Lyon, ce qui est assez exceptionnel, raconte Hen- Sur le stand de la profession, des démonstrations variées étaient proposées par des apprentis. rianne Espaignet, chargée de mission Acora-BTP. Nous avons regroupé des personnes très motivées, à même de répondre aux questions de plus en plus pointues d un public qui prépare de mieux en mieux ses visites.» Une centaine de personnes a ainsi animé le stand, chaque jour, du 7 au 10 février, y compris des jeunes qui ont réalisé des démonstrations et donné des informations aux scolaires en visite. «Nous avions, pour notre part, six apprentis (dont deux jeunes filles) «Nous avons regroupé des personnes à même de répondre aux questions de plus en plus pointues.» présents pour préparer et animer un chantier de canalisateurs, aux côtés de Régis Ponce, leur formateur, témoigne Jérôme Poure, adjoint chargé de la pédagogie, au CFA-BTP de Bourgoin-Jallieu (Isère). Des entreprises nous avaient prêté du matériel (cabine de chantier, poste d électrosoudure). Un travail de préparation avait aussi été réalisé avec notre Craf, afin que les jeunes soient plus à l aise oralement, pour s adresser aux visiteurs.» «Mieux construire pour que la terre respire» La profession avait, cette année, choisi de communiquer sur le thème «Mieux construire pour que la terre respire», slogan repris sur des tee-shirts portés par les jeunes sur le stand. «Nous avons présenté le CQP de branche de monteur-installateur de systèmes solaires photovoltaïques, mais aussi les techniques de toitures végétalisées, les technibloc, les peintures moins polluantes, etc.», indique Henrianne Espaignet. De nombreuses familles intéressées ont poursuivi leur démarche en assistant ensuite aux portes ouvertes des CFA. Davantage de TP à Aquitec Pour sa 19 e édition, le salon de l orientation Aquitec, à Bordeaux, a accueilli un important stand BTP, très axé sur les TP, avec de nombreuses démonstrations, organisées par les établissements de formation. Une trentaine d exposants occupaient environ 250 m 2 de stands. Le salon a accueilli visiteurs en trois jours. 4 Apprentissage BTP n 152 Avril 2008

5 un jeune, un parcours Jérôme Verneuil, de la pâtisserie à la plomberie intéressé par les métiers de bouche, il passe un CAP J avais envie d essayer autre chose, notamment et je pense que j ai vraiment fait le bon choix.» un CAP, en un an, d installateur thermique. Le parcours de formation de pâtissier-confiseur, dans les métiers À 22 ans, aujourd hui, Il lui faudra alors trouver emprunté par Jérôme puis un autre de chocolatier, du bâtiment.» Il se renseigne apprenti au CFA-BTP une entreprise chauffagiste, Verneuil est pour et ira même jusqu au brevet ainsi sur les différentes de Brétigny-sur-Orge qu il espère proche le moins technique des métiers formations qu il lui serait (Essonne) et dans de son domicile, afin inhabituel. en chocolaterie. possible de suivre une entreprise d Étampes de ne pas «dépenser Tout «Mais je ne me voyais pas et opte finalement pour (Essonne), où il réside, toute [sa] paye d apprenti d abord me lancer en pâtisserie celle d installateur sanitaire. Jérôme tente de concilier en déplacement». «Mais à 20 ans, raconte-t-il. «J ai un ami qui est plombier son travail sur les chantiers s il faut déménager, je le ferai, et qui m a montré de quoi et les techniques qu il doit précise-t-il. L important est «L important est de trouver il s agissait, poursuit Jérôme acquérir pour passer de trouver une structure où une structure où le travail Verneuil. C est ce métier son examen en juin. L année le travail est intéressant et où est intéressant.» qui m a le plus intéressé prochaine, il compte entamer l ambiance est agréable.» Pays de la Loire À La Roche-sur-Yon, les sélections pour les 40 es Olympiades des métiers ont démarré lors de la journée portes ouvertes du CFA. Les candidats ont travaillé pendant sept heures à la réalisation d une pièce devant les visiteurs qui s étaient déplacés. Des présélections en situation de concours Trois candidats dans chaque section ont été retenus pour participer aux sélections départementales. «Cette année, nous avions tellement de candidats aux Olympiades des métiers, que nous avons été obligés d organiser des présélections au sein du terie ont fabriqué un petit meuble avec tiroir. Le CFA avait également exposé des photos de la finale japonaise des dernières Olympiades et avait demandé à Pierre Bonifait, exapprenti du CFA, arrivé 4 e international en ébénisterie, de reconstituer sur place son poste de travail, tel qu il était au Japon. «Quant aux apprentis maçons, nous les avons fait concourir le jour du conseil d administration, car l activité demande beaucoup de place et que l atelier maçonnerie est dédié à d autres activités le jour des portes ouver- «Nous avions tant de candidats que nous avons profité de la journée portes ouvertes pour les faire concourir.» Rendez-vous La finale nationale aura lieu à Lille les 5, 6 et 7 février Et c est à Calgary, au Canada, que les 40 es Olympiades des métiers se dérouleront, du 2 au 5 septembre Neuf cents concurrents, venus de quarante-neuf pays, y sont attendus. CFA, raconte Anne Razat, assistante de direction du CFA-BTP de La Rochesur-Yon (Vendée), chargée du suivi des jeunes pour l organisation du concours, aux côtés de Christophe Cozler, adjoint de direction. Nous avons donc profité de notre journée portes ouvertes pour les faire concourir, dans les mêmes conditions que lors des éliminatoires du concours. Alors que personnes visitaient l établissement, les candidats ont eu sept heures pour réaliser une pièce, qui a ensuite été corrigée par des professionnels et les formateurs.» Huit candidats en plomberie ont ainsi planché sur une pièce avec mise en eau, tandis que huit autres en ébénis- tes, poursuit Anne Razat. Nos huit candidats ont ainsi bâti un mur en briques avec la lettre A en relief, devant les élus de l établissement.» Trois apprentis de chaque section ont été retenus pour participer aux sélections départementales, courant avril. Apprentissage BTP n 152 Avril

6 En chantier Faire connaître les métiers du BTP À Valenciennes, le CFA-BTP a hébergé un forum organisé par l ANPE. Objectif : permettre aux jeunes chômeurs de se faire une idée plus juste de la réalité des métiers du bâtiment en les mettant en contact direct avec des employeurs. Et ainsi, peut-être, provoquer le déclic. Opération découverte pour les jeunes Cela tient en une phrase : «Le bâtiment manque de main-d œuvre!» Robert Kutza est malheureusement très bien placé pour constater le décalage entre l offre et la demande sur le marché de l emploi. Il est spécialiste des métiers du BTP à l ANPE de Condé-sur-l Escaut au nord de Valenciennes. Avec un taux de chômage qui atteint 12 %, la région Nord Pasde-Calais dépasse largement la moyenne nationale (8,6 %). Et le bassin d emploi du Valenciennois, lui, culmine à 13,1 %. Ce qui n empêche pas les entrepreneurs de la région de rencontrer, comme partout, bien des difficultés pour recruter. Casser les clichés, essayer de provoquer le déclic, c est ce que cherche à faire Robert Kutza en organisant, tous les ans, un forum de découverte des métiers au cours duquel les chercheurs d emploi en priorité les jeunes sont mis en présence directe de l univers professionnel du BTP et de ses employeurs. Cette année, le forum se déroule pour la première fois au CFA-BTP de Marly-les- Valenciennes. «En hébergeant cette manifestation, j entends conforter notre place de lieu de référence du bâtiment pour les quatre bassins d emploi que nous couvrons», explique Benoît Elouard, directeur du centre de formation. L opération se déroule en trois demi-journées. Chacune est plus particulièrement centrée sur une gamme de métiers. Les groupes peuvent, après leur visite des ateliers, obtenir des compléments d information dans les stands tenus par l Afobat, l ANPE mais aussi d autres organismes de préformation. «Cela n exige pas des moyens considérables, c est surtout une question d organisation», confie Benoît Elouard. Jeunes «décrocheurs» Pour l occasion, l ANPE a diffusé l information auprès de différentes cibles. «Nous avons joué la diversité», explique Robert Kutza. Deux cent quatre-vingts invitations ont été envoyées à des jeunes «décrocheurs» du système scolaire, habitant des zones urbaines sensibles Les jeunes visiteurs écoutent la présentation de Benoît Elouard, directeur du CFA-BTP de Marly-les-Valenciennes, accompagné d Annie Desavoye, adjointe de direction. (ZUS). Des jeunes inscrits à l ANPE dans des métiers du bâtiment, mais pourvus d une formation insuffisante, ont également été contactés. Enfin, des jeunes non inscrits pour des métiers du bâtiment, mais disposant de savoir-faire compatibles, ont aussi été sollicités. L ANPE a envoyé un courrier aux trente principaux des collèges des environs pour viser les classes de troisième, «afin qu ils ne se fourvoient pas à ce moment clé de leur orientation», espère Robert Kutza. Dernier volet du plan de communication : une annonce dans le quotidien régional La Voix du Nord. «C est ce qui semble avoir été le plus efficace», observe le représentant de l ANPE. Au regard des efforts déployés, la grosse trentaine de jeunes venue chaque jour constitue-t-elle un succès? «C est difficile d évaluer la transformation de cette opération en parcours par alternance, relativise Benoît Elouard. Il faut être modeste : par exemple, quand on va dans un collège et que l on touche quatre ou cinq jeunes intéressés, on est déjà content». «Les petits ruisseaux finissent par faire les grands fleuves», espère en écho Robert Kutza. Photos : B. Charpenel/CCCA-BTP 6 Apprentissage BTP n 152 Avril 2008

7 vu Sur le stand de l ANPE. sans emploi René Bonnet, chef d entreprise. Pendant la visite. ««Ici, vous n êtes pas des écoliers mais des salariés» Je sais que rechercher une entreprise, c est difficile et que vous vous heurtez à beaucoup de réponses négatives. Mais il ne faut pas vous décourager car vous devez comprendre que les entreprises embauchent au fur et à mesure de leurs besoins. On peut très bien vous répondre non à un moment donné et vous répondre oui quelques semaines après.»ce matin, René Bonnet, chef d une entreprise d équipement thermique de Valenciennes (MRB Caloresco) est venu à la rencontre des jeunes visiteurs du forum de l emploi. Il leur fournit quelques clés pour comprendre le fonctionnement des employeurs, ainsi que leurs attentes lorsqu ils embauchent des apprentis. Le propos est encourageant, pédagogique mais ferme : «On dit que je suis dur, c est vrai, parce que c est nécessaire. Je ne suis pas là pour vous faire la morale, mais vous devez comprendre que nous n avons pas le droit à l erreur. Un échec, c est un échec pour vous, un échec pour nous et un échec pour le CFA.» Des expériences à succès La visite des ateliers est ensuite conduite par Philippe Degalet, adjoint de direction. «Quand vous venez ici, vous n êtes pas des écoliers qui vont de temps en temps suivre des stages en entreprise. Non, vous êtes des professionnels et ce sont vos entreprises qui vous envoient au centre pour suivre une formation. C est tout à fait différent. Vous êtes salariés donc, par exemple, si vous êtes absent, il vous faudra un arrêt de travail.» Philippe Degalet raconte sur le mode de l anecdote quelques parcours d apprentis ayant fait leur chemin avec succès après leur formation. Visiblement, le discours est porteur et provoque l écoute. De plus, il est corroboré par l impact produit par le spectacle qu offrent les apprentis concentrés sur leurs travaux en atelier. Parmi les jeunes visiteurs, un groupe de onze jeunes fait partie du plan local pour l insertion et l emploi (Plie) de la communauté d agglomération de la Porte du Hainaut. «Nous les aidons à s orienter au cours d un stage de trois à six mois au cours duquel ils partagent leur temps entre une formation générale et du travail en atelier. Cette semaine, ils assistent aux trois demi-journées du forum. Après quoi, nous ferons une synthèse avec eux pour leur faire dire le métier qui les a attirés et pourquoi», explique Lebdi Kamel, le formateur qui les encadre. Taux de chômage en France des jeunes de 15 à 24 ans ,3 13,1 24,7 17,3 18,3 15, Source : Insee, enquêtes Emploi. Pologne Slovaquie Grèce France Italie Roumanie Suède Belgique Bulgarie Hongrie Finlande Espagne Rép. tchèque Malte Portugal Luxembourg Allemagne Royaume-Uni Slovénie Lettonie Estonie Chypre Lituanie Autriche Irlande Danemark Pays-Bas Source : Eurostat. 22,2 19, ,0 Taux de chômage en Europe des jeunes de 15 à 24 ans en ,6 8,6 7,7 21, femmes hommes 29,8 26,6 25,2 23,1 21,6 21,4 20,7 20,5 19,5 19,1 18,7 17,9 17,5 16,4 16,3 16,2 14,2 14,1 13,9 12,2 12,0 10,5 9,8 9,2 Apprentissage BTP n 152 Avril

8 Points d appui Guillaume Suteau, responsable de l Institut supérieur des métiers du plâtre Les Compagnons du devoir animent un colloque, le 24 avril, sur les métiers du plâtre et l environnement durable. Une occasion pour débattre entre professionnels des défis posés par les évolutions du métier. «Le Grenelle a accéléré le mouvement» Ce colloque est-il une réponse au Grenelle de l environnement? Guillaume Suteau : L idée était déjà dans l air avant le Grenelle de l environnement ; nous souhaitions aborder l innovation pour notre métier. Après cet événement, nous avons estimé, en effet, que nous ne pouvions pas ne pas traiter la question du développement durable. Le Grenelle a précipité les choses. Les premières réglementations thermiques datent des années 1970, à la suite des premiers chocs pétroliers. Les plâtriers et les plaquistes se sont alors saisis de ces marchés et sont devenus les acteurs majoritaires dans les technologies d isolation intérieure. Jusqu à présent, les normes portaient uniquement sur les nouveaux bâtiments. Désormais, les bâtiments anciens vont être également concernés. «Nous devons nous interroger sur les besoins futurs pour donner les meilleures armes à ceux qui entrent dans le métier.» Comment vont se dérouler les débats? G. S. : Nous n avons pas la prétention de tout savoir, c est pourquoi nous nous attachons la collaboration d experts, notamment de l Association de la promotion des métiers du plâtre (APMP). Nous recevrons des entrepreneurs, des artisans, des industriels, l architecte François Pelegrin, Marc Giget, titulaire de la chaire économie de l innovation au Cnam, ainsi qu un représentant des pouvoirs publics. Dans les débats, nous ne voulons pas mettre en opposition les différentes solutions «matériau», mais il y aura par ailleurs des stands d industriels qui présenteront des produits en lien avec les thèmes du colloque. Dans votre programme, vous posez la question : «Comment passer d une approche matériau à une approche fonctionnelle des métiers du plâtre?» Pourquoi ce thème? G. S. : Par habitude, les plâtriers ont une approche matériau. C est ainsi que l on oppose souvent les plâtriers et les plaquistes. Or les métiers du plâtre constituent un ensemble dans lequel nous ne voulons pas privilégier tel ou tel. Si l on s en tient aux réalités du marché, il convient d avoir une approche plus fonctionnelle dans laquelle le rôle du plâtrier est d aménager, de décorer et d isoler un espace de vie. Pour remplir correctement le cahier des charges, le plâtrier doit élargir sa palette et forcément cela joue sur ses savoir-faire. Le métier évolue : par exemple, avant, on était davantage sur le façonnage et, maintenant, davantage sur le montage. Vous vous intéressez bien sûr beaucoup à la formation G. S. : Notre domaine, c est de préparer les professionnels à leur avenir. Quelles seront les techniques essentielles de demain? Quels seront les savoir-faire dont on aura besoin? Quels seront les hommes et les femmes recherchés? Nous devons nous interroger sur les besoins futurs pour donner les meilleures armes à ceux qui entrent dans le métier. Vite Les atouts du BTP en 2007 : une couverture santé à tarif préférentiel avec une cotisation mensuelle de 6 euros par mois : les consultations, les médicaments et l hospitalisation sont entièrement pris en charge pour les apprentis pendant la durée de leur apprentissage ; l accès facilité au permis de conduire : apprentis en ont bénéficié ; un prêt 1 % remboursable sur quatre ans pour l achat d un véhicule : 795 apprentis en ont bénéficié ; des prêts au logement : jeunes en ont bénéficié pour un montant de 306,64 millions d euros ; des vacances : les jeunes ont des prix compétitifs. Le CCCA-BTP participe à la deuxième campagne d information de PRO BTP : aller voir le site La Boîte à outils du formateur, la préface de Bernard Pasquier pour Dominique Beau qui s adresse aux formateurs mais aussi aux animateurs et aux managers. Eyrolles, éditions d organisation, 6 e édition. Apprentissage BTP est édité par le CCCA-BTP 19 rue du Père Corentin Paris cedex 14 Tél : Directeur de la publication : Patrick Del Grande Directrice déléguée : Michèle Noël Les collaborateurs de CCCA-BTP : Marielle Soulié (coordination), Bernard Charpenel (photographe) Conception et réalisation : BAT Rédaction : Florence Jacquemoud, Jean-Louis Langlois Impression : Gueutier Adressez vos courriers à : Dépôt légal : avril 2008 Tirage : exemplaires ISSN : Apprentissage BTP n 152 Avril 2008

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment MAÇON MAÇON Le maçon construit le gros œuvre des bâtiments. Il met en place les fondations puis monte les structures porteuses : murs, poutrelles et planchers. Métier Le maçon réalise des travaux

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF

Tableau de bord. Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Tableau de bord Issu du dialogue économique entre les organisations syndicales et le MEDEF Septembre 2009 Sommaire Introduction...4 1 Marché du travail et emploi...7 1-1 Emploi...8 1-2 Coût du travail...14

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ

Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Bâtiment CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ CONSTRUCTEUR EN BÉTON ARMÉ Le constructeur en béton armé réalise les fondations, les murs et les planchers de constructions neuves (logements individuels ou collectifs,

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER

Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER Bâtiment SERRURIER- MÉTALLIER SERRURIER- MÉTALLIER Le serrurier-métallier travaille tout type de construction métallique : serrurerie, rampe d escalier, porte, fenêtre, véranda, pont, passerelle, pylône...

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Vous voulez devenir apprenti(e)?

Vous voulez devenir apprenti(e)? Vous voulez devenir apprenti(e)? Plan 1. Comment fonctionne l apprentissage 2. Les CFA à Montpellier et environs 3. Les métiers porteurs 4. Les effectifs d apprentis 5. Et si vous ne trouvez pas d employeur?

Plus en détail

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS*

apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical européen, souhaitant exercer en région Nord Pasde-Calais et délivrées par les DRJSCS* L équivalence Les autorisations des diplômes d exercice étrangers en France dans le pour les ressortissants secteur du paramédical européens (ou apparentés), titulaires d un diplôme ou d un titre paramédical

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de

L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de L équipe de direction et l ensemble des personnels se tiennent à votre disposition pour tout renseignement relatif aux métiers et aux modalités de déroulement de la formation. UN CONTRAT DE TRAVAIL UN

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE

CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE CHAMBRE TUNISO-FRANÇAISE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE 39 avenue du Japon - BP 25 1073 Tunis Montplaisir Tél : 71 904 329 Fax : 71 900 966 E-mail : info@ctfci.org Site Web : www.ctfci.org Objet Le Service

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

LYCEE PROFESSIONNEL CAP. Bac. Bac. Bac Pro MEI Maintenance des Equipements Industriels. Bac Pro ELEEC. Bac Pro. Bac Pro

LYCEE PROFESSIONNEL CAP. Bac. Bac. Bac Pro MEI Maintenance des Equipements Industriels. Bac Pro ELEEC. Bac Pro. Bac Pro LYCEE PROFESSIONNEL BTS-IUT-Vie Active Vie Active Bac Pro Comptabilité Bac Techno. 1ère Adaptation Bac Pro, mentions complémentaires... Bac Pro Productique Mécanique PAR ALTERNANCE Bac Techno. 1ère Adaptation

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE.

L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. L APPRENTISSAGE C EST UNE FORMATION, UN CONTRAT DE TRAVAIL, UNE REMUNERATION UNE INSERTION REUSSIE. CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS DES METIERS TERRITORIAUX Tourisme Espaces verts gestion des eaux Mécanique

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

BIEN ACHETER DE LA FORMATION

BIEN ACHETER DE LA FORMATION professionnalisation compétences FORMATION entreprise solutions BIEN ACHETER DE LA FORMATION GUIDE PRATIQUE AGEFOS PME LANGUEDOC-ROUSSILLON Toutes les réponses à vos questions Sommaire 2... Mes objectifs

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME

Audition ADEME. au Conseil d Orientation pour l Emploi. 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l ADEME udition DEME au Conseil d Orientation pour l Emploi 24 novembre 2009 *** Matthieu ORPHELIN Directeur de cabinet de la Présidence de l DEME Plan de la présentation Connaître et préparer l évolution des

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO

Manager dans la distribution. par alternance. Apprentissage Contrat PRO Manager dans la distribution par alternance Apprentissage Contrat PRO La clé du succès de l IMMD? Une formation dynamique et innovante, au plus près des réalités du terrain, grâce à la collaboration étroite

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13)

BATIMENT COORDONNEES DES C.F.A. DIPLOMES DISPENSES PAR C.F.A. BOUCHES DU RHONE (13) BATIMENT BOUCHES DU RHONE (13) C.F.A. BTP MARSEILLE Impasse de la Montre 13011 MARSEILLE Tél : 04.91.87.98.00 Fax : 04.91.87.98.01 Mail : cfabtp.marseille@ccca-btp.fr Site : www.formation-btp-paca.com

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013

Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 Les Coulisses du Bâtiment L évènement de la rentrée pour le secteur! Les 10, 11 et 12 octobre 2013 La 11 ème édition des «Coulisses du Bâtiment» se déroulera les 10, 11 et 12 octobre prochain. Une nouvelle

Plus en détail

note d 13.30 LA COMPRÉHENSION DE L ÉCRIT

note d 13.30 LA COMPRÉHENSION DE L ÉCRIT note d informationdécembre 13.30 En 2012, 5 700 élèves de 15 ans scolarisés dans les collèges et lycées français ont participé à l enquête internationale PISA visant à évaluer principalement la culture

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français?

Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? ét udes et résultats N o 866 février 14 Qualité et accessibilité des soins de santé : qu en pensent les Français? Les Français sont plutôt satisfaits de la qualité générale des soins de santé, par rapport

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Les diplômes. Session 2008

Les diplômes. Session 2008 note d informationdécembre 09.28 À la session 2008, 444 0 diplômes de l enseignement professionnel des niveaux IV et V ont été délivrés en France par le ministère de l Éducation nationale. Ce nombre atteint

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux chercheurs doctorants de l IUE

Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux chercheurs doctorants de l IUE CONFEDERATION DES JEUNES CHERCHEURS contact@cjc.jeunes-chercheurs.org http://cjc.jeunes-chercheurs.org Le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes impose des conditions de travail illégales aux

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de veuvage Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter : Vous désirez des

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT

RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT RENFORCEZ VOS EQUIPES CONFIEZ VOS RECRUTEMENTS A UN EXPERT Hays Finance & Comptabilité UNE PRESENCE MONDIALE 32 Pays 247 Bureaux 8 000 salaries dont 1 000 en finance & comptabilite UNE PRESENCE NATIONALE

Plus en détail

Observatoire de la MEF

Observatoire de la MEF 2013 Observatoire de la MEF Cité des métiers du Grand Beauvaisis 36, Avenue Salvador Allende Village Mykonos Bâtiment G 60000 Beauvais 03 60 56 60 60 www.mef-beauvaisis.fr SOMMAIRE 1/Définition du secteur

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes)

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) 1 CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) Nom légal complet de l établissement d envoi et code Erasmus

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E.

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Pou r join d re P haeton Assistance P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Composez le 3220 et dites Phaeton PHAETON Groupe Volkswagen France s.a. Direction Pièces et Service

Plus en détail

La construction et les TP en Indre et Loire

La construction et les TP en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition Août 2013 La construction et les TP en Indre et Loire Chiffres Clés Sommaire 1 Etablissements par secteurs d activités et

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Édition octobre 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Servir la profession du BTP dans la défi nition de ses orientations

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris

CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 4 septembre 2013 à Paris UNE PHOTOGRAPHIE DE L APPRENTISSAGE EN FRANCE EN 2013 À l occasion de la rentrée des jeunes en apprentissage Résultats et analyse du BAROMÈTRE DE LA VIE DE

Plus en détail

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE

ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE ACCORD-CADRE ENTRE LE MINISTERE DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET L'ASSOCIATION OUVRIERE DES COMPAGNONS DU DEVOIR DU TOUR DE FRANCE désignée ci-après par le sigle AOCDTF Le ministère de l'éducation nationale,

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Carte Familles nombreuses

Carte Familles nombreuses logo quadri n Carré Noir le 13-12 - 2004 Carte Familles nombreuses DE QUOI S AGIT-IL? 1 La carte Familles nombreuses vous permet d obtenir des avantages tarifaires ou autres chez certains commerçants affichant

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Construisons ensemble le monde de demain

Construisons ensemble le monde de demain Construisons ensemble le monde de demain Vous n imaginez pas encore ce que vous créerez demain ÉDITO Innovation, créativité, compétence, technicité, valeurs, talents Découvrez les Compagnons du Devoir.

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.citroen-europass.com EN CAS D URGENCE / 2015 CITROËN Euro Pass Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 49 93 73 74 Depuis l étranger : +33 1 49 93 73 74 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.peugeot-openeurope.com EN CAS D URGENCE / 2015 Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 47 89 24 24 Depuis l étranger : +33 1 47 89 24 24 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE PANNE, ACCIDENT,

Plus en détail

l apprentissage, un métier à construire!

l apprentissage, un métier à construire! l apprentissage, un métier à construire! livret d information 2014-2015 n Dieppe n Evreux n Le Havre n Rouen Lanfry 2 le batiment et les travaux publics >4 les formations Dans un souci permanent de pédagogie

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO L Utilité Économique du Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Février 2009 L utilité économique du crédit à la consommation Sommaire Synthèse Cette étude

Plus en détail