REP. INFO familles JUILLET BULLETIN D INFORMATION DU 2 e REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES ET DE SES FAMILLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REP. INFO familles JUILLET 2012. BULLETIN D INFORMATION DU 2 e REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES ET DE SES FAMILLES"

Transcription

1 REP INFO familles BULLETIN D INFORMATION DU 2 e REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES ET DE SES FAMILLES Retour des OMLT - La 3 e compagnie au CENZUB Les passations de commandement des unités élémentaires Passation de commandement du chef de corps

2 REP INFO familles Le mot du chef de corps BULLETIN D INFORMATION DU 2 e REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES ET DE SES FAMILLES Calvi, le 10 Juillet 2012 SOMMAIRE upage 1 : Le mot du chef de corps upage 2 : La vie des unités upage 20 : Activités régimentaires upage 35 : Activités régimentaires à venir upage 36 : RH - Chancellerie - clin d oeil upage 47 : Le coin des familles, infos utiles En couverture : Une dernière poignée de main entre les colonels Plessy et Desmeulles Vous avez des informations à diffuser, un article ou un témoignage à partager, envoyez-nous votre texte à l adresse : REP INFO Directeur de la publication : CDC 2 ème REP Réalisation : Conception : OCI 2 ème REP CAV 2 ème REP REP INFO en ligne à : Dorénavant si vous souhaitez recevoir le REP INFO, laissez nous votre adresse à : Déjà 200 abonnés! Sinon le REP INFO est disponible en ligne sur le site : Alors que les festivités de la passation de commandement s achèvent, il me revient l honneur de rédiger ce premier éditorial du REPINFO. Et c est avec un réel plaisir que je prends la suite de mes prédécesseurs pour introduire ce nouveau numéro de notre journal. La fin d un temps de commandement est propice à dresser des bilans et faire des points de situation. Dix ans après l avoir quitté, force est de constater que le 2 e REP reste ce régiment d élite qu il a toujours été. Il reste ce régiment jeune et dynamique, professionnel et particulièrement entrainé, où le bien vivre n a d égal que la joie et la fierté de servir. Et ceci est avant tout du au travail de tous, au premier rang desquels le colonel François Plessy à l action duquel je rends publiquement hommage. De fait, j ai le grand plaisir de prendre la tête d un régiment au sommet de son art et c est à l implication, au professionnalisme et dévouement de mon prédécesseur que je dois cette chance et ce bonheur. Je ne saurai rédiger ce premier éditorial sans vous dire le plaisir et la fierté qui sont les miens à être votre nouveau chef de corps. Etre de retour à Calvi pour prendre la tête du régiment est un privilège et un honneur que je mesure pleinement. Enfin, je tenais à remercier l ensemble du personnel du régiment - en service ou en retraite, familles et amis du 2 e REP - pour la qualité de la journée du 05 juillet et pour la gentillesse et la chaleur de l accueil qui a été réservé à toute ma famille. Avec l été qui commence, s achève la période des départs et commence celle des arrivées. A ceux qui quittent la Corse, je souhaite une bonne mutation et un bon retour sur le continent. Le départ de Balagne n est jamais un moment heureux tant l investissement de tous est important dans cette région idyllique. Mais les liens tissés demeurent et je vous assure du soutien du régiment en cas de besoin. A ceux qui commencent à arriver, je souhaite la bienvenue dans ce petit coin de paradis. Arriver en été en Corse est quelque part un petit défi tant la vie est marquée par le rythme des vacances. C est pourquoi je vous assure d ores et déjà du soutien et de l aide du régiment que les présidents de catégories ne manqueront pas de vous donner en cas de besoin. Enfin à tous je souhaite de bonnes permissions d été, moments de détente en famille ou entre amis, qui nous permettront de recharger les batteries avant le second semestre 2012 qui s annonce déjà bien rempli d activités de préparation opérationnelle. C est en rappelant à tous que le 2 e REP, régiment de l urgence par excellence, prend l alerte guépard cet été que je conclurai cet éditorial. De fait, cette période de permissions et de détente ne doit pas faire oublier que nous devons nous tenir prêts à partir là où le pays pourrait nous envoyer servir. Alors que nos compatriotes rejoindront massivement leurs lieux de villégiature, nous devrons rester alertes et disponibles. Veiller alors que les autres se reposent est notre raison d être et notre honneur. Mais, là encore, je ne me fais aucun souci et ma confiance vous est toute acquise. Colonel Benoît Desmeulles 1

3 Les Jaune seront sur le qui-vive pendant la période estivale. A ce titre, profitant des semaines de saut, la CCL a réalisé de petits exercices TAP qui s inscrivent pleinement dans sa préparation à l alerte Guépard. C est à chaque fois une véritable petite UCL (Unité de commandement et de logistique) qui est larguée sur la zone de Fiume secco, articulée autour de trois La vie des unités éléments. Après le regroupement sur leurs points d identification respectifs avec leurs colis d accompagnement, les légionnaires des sections ravitaillement, mécanique et sanitaire se réarticulent sur le village de combat de la Chouette. Pour l occasion, et avec l appui d un groupe transmissions, le village sert de base logistique et de commandement pour une éventuelle opération aéroportée. q 2

4 La Compagnie d administration et de soutien présente ce mois-ci le service de soutien commun (SSC), l une des 4 entités de la compagnie. Il est armé par 20 personnels militaires et civils remplissant des missions aussi diverses que variées, en toute discrétion et souvent dans l urgence. Il est composé de quatre cellules : - Le groupe transport. Si le parc de véhicules de gamme commercial a été réduit ces dernières années, ce n est pas le cas du nombre de missions. Et c est là que celle du groupe transport revêt toute son importance. Ce dernier doit gérer l ensemble des véhicules, qu ils soient de liaison (type 207) ou de transport en commun (Boxer, bus). Il faut donc dans un premier temps prévoir et organiser la disponibilité de ces «gamme-co» afin de permettre à chaque personnel le nécessitant d en bénéficier. Puis, il faut organiser la perception et la réintégration au retour du véhicule afin qu il puisse rapidement être remis à la disposition d autres personnes ou être utilisés pour d autres liaisons. Entre-temps, il faut pourvoir à l entretien courant de l ensemble de ces véhicules et si l état d un véhicule le nécessite, le groupe transport doit diagnostiquer les réparations nécessaires et les faire réaliser le plus rapidement possible, dans un souci de disponibilité maximale du parc. Le magasin du corps - Véhicule du groupe transport - Local du vaguemestre. - Le casernement. Participant activement ces derniers temps à la mise en lumière de l histoire du régiment avec notamment la construction du Mémorial des légionnaires parachutistes, le «caso», comme on a l habitude de l appeler, est une cellule constamment sollicitée. Il est impliqué dans les travaux de réfections des compagnies et des bâtiments cadres célibataires (BCC) ainsi que dans la coordination des travaux de grandes ampleurs avec le SID (Service infrastructure de la Défense) comme par exemple la construction de l armurerie centralisée. L équipe de plombiers, électriciens, maçons et peintres est commandé par un sous-officier titulaire d un BSTAT des techniques opérationnelles d infrastructures. Ils mettent en œuvre tous leurs savoir-faire et toutes les ressources disponibles pour accomplir chaque jour leur mission afin de satisfaire aux exigences de rapidité, de résultat et de qualité dignes de ce que l on peut attendre de légionnaires parachutistes, que ce soit au quartier ou en opération. - Le vaguemestre. Cette cellule permet de faire le lien entre le monde extérieur et les légionnaires. En effet, toutes les lettres et colis adressés à des personnes résidant au camp Raffalli sont récupérés au bureau de poste de Calvi par le vaguemestre ou son adjoint, puis triés pour enfin être distribués dans les compagnies. A l inverse, le courrier officiel qui part du régiment est pesé, affranchi et déposé en ville pour être acheminé par le biais des infrastructures classiques de La Poste. En opération, le vaguemestre est un organe de communication important avec les familles. En se substituant totalement à La Poste au sein de l enceinte militaire, de l achat des timbres à la distribution des colis, en passant par le dépôt et le retrait d argent sur livret CCP, il garantit aux familles le bon acheminement des colis et permet aux légionnaires l achat et l envoi de cadeaux. 3

5 Nouveaux lettrages de la salle d honneur et de l entrée du camp. Le magasin du corps. Cette cellule est bien connue des légionnaires qui vont récupérer leur colis d habillement auprès de son personnel. Cependant, ce n est que la partie visible de l iceberg. En effet, l ampleur de la mission du magasin du corps est bien supérieure à ce que l on pourrait imaginer! En premier lieu, la partie vêtements/équipements du combattant : en effet, lors des départs en missions, les militaires doivent souvent percevoir du matériel spécifique. Ce matériel doit être commandé, réceptionné, comptabilisé, entreposé, suivi dans le temps et après seulement perçu par les unités partantes. Cette perception se fait également dans le cadre de stage de spécialité, que ce soit pour les stages de restauration ou pour le stage chuteur opérationnel. La partie mobilier, couchage et campement est également essentiel au bon fonctionnement de la vie à Calvi. Recenser l ensemble des mobiliers et connaitre leur position géographique est un véritable travail de scribe, une tâche de longue haleine afin de mettre tout le régiment en conformité avec la réglementation en vigueur, notamment la réglementation informatique de contrôle et de gestion du parc. De plus, lors de la dissolution de certains régiments, des récupérations sont effectuées permettant de récupérer des éléments pouvant être réinjectés dans d autres unités. Ces tâches, toutes aussi diverses que variées, nécessitent une grande capacité d adaptation pour permettre aux légionnaires de disposer de l ensemble des ressources dont ils ont besoin pour mener à bien leurs missions et de vivre dans un cadre décent quand ils sont au camp. q 4

6 Composée de 48 personnels, la section mobilité (SMOB) est la section la plus nombreuse de la 5 e CM. Spécialisée dans la maintenance automobile des véhicules du régiment, elle se divise en cinq ateliers tous situés dans la zone technique. - L atelier VAB est en charge de la maintenance des 40 véhicules de l avant blindé que détient le régiment aujourd hui, après la mise en place de la PEGP (politique d emploi et de gestion des parcs). - L atelier véhicules légers (VL) a en charge la maintenance du parc VLTT P4 (véhicule léger tout terrain) et des véhicules aérolargables Auverland du régiment. Ce parc est extrêmement sollicité toute l année et notamment pendant la période estivale et la mission de surveillance des feux de forêt (Héphaïstos). - L atelier poids lourds soutient les camions tactiques GBC 180, VLRA, de transport logisitque (VTL) ainsi que les blindés PVP (petit véhicule protégé) qui sont arrivés il y a peu à Calvi. - L atelier mécanique générale est une cellule aux tâches des plus variées, allant de la maintenance des groupes électrogènes à la soudure en passant par l entretien des moteurs des bateaux du centre amphibie. - La station-service enfin, qui est sans nul doute l atelier le plus connu des autres compagnies du régiment car elle est le point de passage obligé pour tous au retour d exercice afin de réaliser l entretien de base des véhicules. Outre ces spécificités par ateliers, les mécaniciens mettent en œuvre leurs connaissances générales lorsqu ils sont détachés dans les unités pour une manœuvre ou une mission extérieure. Ils constituent l élément léger d intervention (ELI) et sont en charge de la maintenance des véhicules de leur détachement. Bien que la section ait un fort taux d encadrement, de nombreux légionnaires sont affectés chaque année, en provenance des compagnies de combat, pour se spécialiser dans la branche mobilité terrestre. Toujours engagés au profit du régiment, les «mécanos» de la 5 ont à cœur de maintenir toujours au plus haut niveau opérationnel le parc qui leur est confié. Il en va souvent de la réussite de la mission, dont les moyens ne peuvent être dissociés des hommes, engagés au combat notamment. q Dépannage opérationnel et entretien des VAB en Afghanistan (Altor 2010). Entretien d une P4 à l atelier VL. 5

7 En cette fin du mois de juin, la 1 re compagnie s'est... mise au vert! C'est à Fraselli, au sud de l'île, que le stage de combat en localité s'est déroulé. Le but était de donner les bases de l'action en zone urbaine aux jeunes légionnaires affectés à l'unité mais également les petites "ficelles" procurées par l'expérience des aînés. La spécificité de ce combat ne fait plus de doute aujourd'hui. Il est impératif de maîtriser de nombreux savoir-faire : reconnaître une pièce, une maison, une rue, investir une habitation par le toit ou la fenêtre, l'effet d'une grenade offensive dans une pièce, le risque de ricochet en milieu clos, la nécessité d'un matériel spécifique (bélier, fusil à pompe, effets de protection du soldat, grappin), la coordination vitale, le danger du tir fratricide ou encore l'utilisation des appuis. Le souci du détail, la réactivité, l'intelligence de situation mais aussi l'agressivité sont impératifs. Les légionnaires ont été mis à l'épreuve dans tous ces domaines, jusqu'à boxer et lutter au corps à corps pour leur prouver que le combat peut continuer, même sans arme. Reconnaissance d une habitation. S entraîner, s aguerrir, s endurcir. 6

8 Parallèlement, la 2 e section de l'adjudant Guérin s'est installée pendant quinze jours dans la région d'aléria, pour une période d'instruction et d'exercices aussi denses que variés. L instruction a été ponctuée par des séances de TIOR (techniques d'intervention opérationnelle rapprochée) visant à conduire des prisonniers, de constitution de chaînes pyrotechniques, de cours d'armement, de franchissement, de combat en localité, de transmissions, de secourisme ou de techniques aéroportées. Cette période a été mise également à profit pour renforcer la cohésion de la section et dire au revoir à son chef qui a pris la fonction d'adjudant d'unité le 22 juin, remplacé par le sergent-chef (ta) Banfic. Séance de conduite de prisonniers - Cours d armement (12,7), combat localité, TAP - Briefing avant un exercice de nuit. Cours explosifs - Cours de franchissement d une coupure humide. 7

9 L adjudant Guérin, nouvel adjudant d unité, remplacé à la tête de la section par le sergent-chef (ta) Banfic. L évènement qui a marqué les Vert ce mois-ci fut bien entendu la passation de commandement de l'unité. Le capitaine Alexis Beth, après deux ans marqués par ses missions à Djibouti et en Nouvelle Calédonie, quitte le régiment pour rejoindre l'ecole du génie d'angers, en qualité d'officier infanterie. Il a été remplacé le 22 juin sur la place d'armes du camp Raffalli par le capitaine Mathias Falzone. «Vous reconnaîtrez désormais pour votre chef, le capitaine Falzone, ici présent...» 8

10 La 1 re défile derrière son nouveau commandant d unité. La photo traditionnelle devant le bâtiment de l unité. Ce dernier, après un temps de chef de section à la 3 e compagnie, a rejoint le groupe de commandos parachutistes dont il a assuré le commandement à compter de Il aura été notamment engagé en Afghanistan à deux reprises, avec Altor puis avec la compagnie Ba Cum en A peine les rênes de l unité lui furent-elles confiées que le capitaine Falzone est parti pour Paris, dans le cadre de la mission Vigipirate au sein d'un groupement de la 11 e BP. q Le capitaine Beth découvre son cadeau. 9

11 La 2 a terminé la formation de ses tireurs Eryx sous la houlette du lieutenant Segantini du 4 au 22 juin, profitant notamment des installations de Verghiu. Le tir de confirmation des stagiaires sera effectué à Caylus, lors du CEITO de l'unité au mois de septembre-octobre. Rouge 3 était quant à elle déployée à Lyon dans le cadre d'une mission Vigipirate. Les légionnaires furent unanimement appréciés pour leur sérieux, leur réactivité et leur solidité. Ce fut notamment le cas lors d'une patrouille en gare de la Part-Dieu. Des jeunes pénétrèrent dans le hall, juchés sur des scooters et créant du désordre. L'un d'entre eux tenta de se saisir du FAMAS d'un légionnaire : la réponse fut rapide et sans appel. Maîtrisés manu militari, livrés à la Police nationale, ces voyous persévèrent néanmoins. Au poste, un policier est mis à mal... nos repmen interviennent de nouveau en appui des forces de l'ordre et tout se calme immédiatement. La préfecture de police de Lyon a adressé ses vives félicitations aux hommes du lieutenant Laitselart pour cet acte de courage et de maîtrise de soi. Stage Eryx au chalet de Verghiu. De retour sur l île de beauté, dès le mardi 26 juin 2012, les Rouge ont bénéficié de la présence de deux Mirage 2000, d un Puma, d un Caracal, ainsi que d un Transall pour s entraîner dans le domaine de la troisième dimension (3D). Pendant une journée, les légionnaires parachutistes de la 2 ont pu mettre en œuvre leurs savoir-faire en termes de manœuvre héliportée, de combat d infanterie ainsi que de guidage d avion. Il s agissait d intervenir en tant qu unité d alerte héliportée au profit d une section prise à partie par des éléments insurgés situés aux alentours de Casta. L exercice commence par une mise en place par moyens héliportés d un groupe renforcé, constitué d un élément d observation aérien (acronyme anglophone : JFO) ainsi que d une équipe de marquage pour le largage de petit colis. Une fois au sol, l observateur se met en place sur le sommet le plus proche et se prépare à guider les deux Mirage 2000 intervenant en appui rapproché pour l occasion, tandis que l équipe de marquage recherche une position pour le largage de colis de recomplètement (vivres et munitions pour la section au contact). Largage des petits colis de ravitaillement... par l adjudant d unité et son équipe de largueurs! 10

12 Guidant avec précision les frappes aériennes, le JFO a détruit avec succès les éléments ennemis cachés dans les montagnes environnantes afin de permettre l arrivée en toute sécurité du gros de la section d intervention. Celle-ci débarque peu après et monte à l assaut des positions adverses. Effectué à balles réelles sur le champ de tir de Casta, cet exercice a mis en lumière la coordination infanterie/air/alat et a permis aux légionnaires de démontrer leur réactivité et leur agressivité dans l entraînement. L exercice de tir se termina par une évacuation sanitaire par hélicoptère de manœuvre, tandis que le Transall chargé du ravitaillement approchait de la zone de contact. Le largage des colis, effectué à 150 m du sol fut particulièrement précis et les légionnaires purent les récupérer dans les meilleurs délais. La mission accomplie, les Rouge ont rompu le contact immédiatement à bord des hélicoptères pour se réarticuler au niveau du camp. Effectué en anglais, avec des moyens aériens importants, l exercice Red label fut une formidable occasion d entretenir les savoir-faire 3D de la compagnie ainsi que d enrichir la coopération interarmées chère au 2 e REP. Enfin, le 28 juin, la 2 e compagnie a changé de chef. Le capitaine Grégory Lefevre quitte le 2 e REP pour rejoindre l'etap à Pau, où il occupera les fonctions de chef de stage en brigade de qualification. Il aura œuvré quatre ans chez les Rouge, dont deux années à leur tête, après 3 ans à la Milan. Son commandement Mise en place de la section d intervention par Puma. aura été marqué par le second engagement de l'unité en Afghanistan à l'été 2011, au profit de la Force La Fayette. Le capitaine Clément Launay, son adjoint, le remplace. Après 2 ans de chef de section à la 3 e compagnie et une année d'officier adjoint à la CEA, il avait rejoint la 2 en août q Le capitaine Clément Launay, nouveau commandant d unité de la 2. 11

13 Les Rouge rassemblés devant la compagnie. 12

14 Les Noir se sont rendus à Sissonne comme troupe de manoeuvre au profit des lieutenants de l Ecole d infanterie du 25 mai au 15 juin. Une semaine d'instruction. La compagnie arrivait à Sissonne après avoir travaillé les fondamentaux du combat en localité. Cette phase, jouée à Calvi, portait essentiellement l'effort sur le combat du trinôme. L'instruction dispensée par les instructeurs du CENZUB a revêtu dès le début une toute autre dimension puisqu'il s'agissait de l'intégration interarmes jusqu'au plus bas échelon. A ce titre, nos légionnaires ont appris à combattre aux côtés de maîtres-chiens et de sapeurs ; les chefs d'équipe à assurer la protection rapprochée d'un char ; les chefs de groupe quant à eux à désigner des cibles localisés pour un blindé et à en profiter pour avancer protégés jusqu'au plus près de leur objectif... En bref, les sections d'infanterie ont appris à travailler dans un milieu extrêmement cloisonné avec l'ensemble des appuis issus de l'armée de Terre. Les extraordinaires installations d entraînement de Jeauffrecourt. Cette semaine d'instruction et d entraînement s'est achevée par une démonstration dynamique, du niveau du SGTIA (sous-groupement tactique interarmes), en terrain ouvert. Cette démonstration au profit des lieutenants de l'ensemble des divisions d'application regroupait sur la même «scène» le génie, l'artillerie avec des mortiers de 120mm et des canons Caesar de 155mm), l'alat avec des hélicoptères de manœuvre et des Gazelle Canon 20mm et missiles HOT, l'arme blindée cavalerie avec un peloton d'amx 10RC et un peloton de Leclerc, une équipe NBC et bien sûr, la 3 e compagnie chargée de réduire une résistance localisée... 13

15 L exercice dynamique de présentation aux divisions d application. Deux semaines de combat au profit des lieutenants. Les deux semaines qui ont suivi ont été découpées en phase de 24 heures pendant lesquelles des lieutenants de l'ecole d'infanterie se relayaient pour commander les sections de la 3. Chaque phase comprenait le processus d'élaboration des ordres : mission-brief (l'ordre initial du commandant d'unité), back-brief (le CDU vérifie durant cette réunion que ses chefs de section ont bien compris leur mission), rehearsal (répétition sur maquette de l'ensemble de la manœuvre, par les chefs de section et chefs de groupe). Ce mécanisme avait lieu en fin de matinée pour la mission offensive de l'après-midi et dans la soirée pour la mission défensive du lendemain matin. Chaque jour, la compagnie a changé de théâtre afin de profiter au maximum de la diversité d'environnement permise par le CENZUB (village de combat de Beauséjour ; ville moderne, centre-ville, centre historique, zone pavillonnaire et zone industrielle de Jeauffrecourt). Combat dans le village de Beauséjour, avec l appui d un peloton de chars Leclerc. 14

16 Les installations sur place ont en effet pour vocation de proposer à l entraînement l'ensemble des environnements urbains que l'on peut rencontrer. La façon de combattre en zone urbaine, si elle conserve évidemment les mêmes grands principes qu'en terrain ouvert, nécessite de la part de chacun une grande capacité d'adaptation. En effet, et par exemple, la «bulle» que l'on apprend à assurer au village de La Chouette à Calvi devient ici une réalité qui sanctionne immédiatement. Pour autant, la façon d'avoir en permanence des capacités de surveillance et de tir dans toutes les directions n'est pas figée du moment qu'on entre en zone urbaine. En effet, les distances de contact sont plus élevées dans les zones industrielles et sur les grandes artères des villes modernes, mais on se retrouve vite au corps à corps dès que le terrain se resserre, jusque dans les bâtis. Les lieutenants de la DA donnent leurs derniers ordres... avant que les Noir ne se lancent sur Jeauffrecourt. 15

17 Un partenariat bénéfique pour tous. Bénéficier d'autant de moyens pour s'entraîner a été une réelle opportunité de progresser dans ce domaine pour la compagnie. L'investissement dans cette mission a été complet et c'est pour cette raison que tous en ont retiré un avantage. Les premiers bénéficiaires sont bien sûr les lieutenants, bientôt affectés dans leurs régiments en tant que chefs de section. Ils ont pu travailler avec des légionnaires parachutistes et cela a déjà suffi à les combler mais ils ont eu, en plus, à travailler en interarmes pour résoudre la complexité de ce type de combat. Les légionnaires eux aussi ont beaucoup appris durant ces trois semaines. En effet, le réalisme des décors et de l'ambiance (notamment par l'utilisation massive de fumigènes et de munitions) et l'agressivité d'une force adverse qui connaît son terrain dans les moindres détails, donnent naturellement l'envie de s'améliorer. La très nette progression observée entre notre arrivée et notre départ en a été le signe évident. q Investir une habitation demande coordination, sang-froid et un engagement physique intense! 16

18 Les Gris, après un premier semestre particulièrement actif, eurent le loisir de profiter d'une permission bien méritée en ce mois de juin. Néanmoins, un certain nombre de cadres et de légionnaires restèrent sur la garnison volontairement pour terminer la formation de Krav-Maga évoquée le mois dernier. De retour, la 4 s'est axée sur la formation TAP en participant activement à la semaine de saut réalisée la dernière semaine de juin. Elle a également effectué une semaine de perfectionnement à destination de ses caporaux, cloturée par une série de tests très concluants. q Stage aide-instructeur Krav-Maga avec Mr Jauffret - Test de secourisme au combat pour ces deux caporaux. Réarticulation au sol pour le commandant d unité et l adjudant d unité lors du stage EPC. 17

19 Le 19 juin eu lieu sur la place d armes de la CEA deux changements de chef de section. Le lieutenant Lecerf prenait la tête des commandos parachutistes à la suite du capitaine Falzone, et l adjudant Fontaine remplaçait l adjudant Bonaparte comme adjudant d unité, à la tête de la section commandement. L adjudant Fontaine, nouvel adjudant d unité de la CEA - Le lieutenant Lecerf à la tête des GCP. Mais chez les Bleu, l'évènement marquant de juin aura été la passation de commandement entre les capitaines Aubas et Migliore. Le capitaine Chrisophe Aubas quitte les rivages calvais pour la région de Toulouse, où il occupera les fonctions de chef de cabinet du général commandant la 11 e BP. Ancien de la 3, il avait pris l'unité à l'été 2010, après être revenu d'un séjour de 2 ans à la 13 e DBLE. Parcours un peu identique pour son successeur, puisque le capitaine Ludovic Migliore, après 3 années passées à la 1 re compagnie comme chef de section effectua un séjour au sein de la 13 avant de retrouver le 2 e REP. q Le capitaine Migliore, nouveau commandant d unité de la CEA. 18

20 «Le soleil brille...» La compagnie de réserve n a pas mené d activité en ce mois de juin, si ce n est la présence du commandant d unité et de quelques cadres lors de la passation de commandement régimentaire du 5 juillet. Elle axe ses prochains efforts sur la réalisation de la mission de surveillance des feux de forêts (Héphaïstos) qui se déroulera cet été en Balagne. q 19

21 L Appel du 18 juin, lancé par le général de Gaulle en 1940 a été commémoré en Balagne par le régiment. Celui-ci avait fourni des piquets d honneur à Calvi, Activités régimentaires Les cérémonies - Le 18 Juin. l Ile Rousse, Lumio et Calenzana. Ce fut l occasion également de décorer plusieurs cadres et légionnaires pour leurs faits d armes en Afghanistan. q Le dépôt de gerbe par les autorités. La lecture de l Appel du 18 juin par le président des anciens combattants de Calvi. 20

22 Les cérémonies - Passation de commandement du chef de corps. C'est par une superbe journée ensoleillée que le 2 e Régiment étranger de parachutistes a changé de chef de corps. La cérémonie était présidée par le général Patrice Paulet commandant la 11 e Brigade parachutiste et ancien chef de corps ( ), en la présence du général Christophe de Saint Chamas, commandant la Légion étrangère. Le colonel Plessy procéda à une dernière revue des troupes, passant devant toutes les unités qui étaient présentes pour l'occasion (à l'exception de la 1 re Cie engagée à Vigipirate), impeccablement alignées. La présence de la Musique de la Légion étrangère rehaussait la prise d'armes. Avant que ne soit effectuée la passation, une remise de décorations récompensa des cadres et légionnaires engagés en Afghanistan et en Côte d'ivoire en 2010 et Le colonel Plessy effectue une ultime revue des troupes. Dépôt de gerbe au pied du monument aux morts (de gauche à droite, les colonels des Minières, Desmeulles et Plessy, les généraux de brigade Paulet et de corps d armée (2s) Soubirou. 21

23 Puis vint le moment solennel de la prise de commandement du colonel Benoît Desmeulles, prononcée par le commandant de la brigade. Il fut suivi du défilé régimentaire devant les autorités, les anciens légionnaires parachutistes, les familles et les amis qui étaient venus nombreux pour l'évènement. Le colonel Desmeulles, désormais chef de corps du 2 e REP. Le nouveau chef de corps défilant à la tête de son régiment - En médaillon, la passation du colonel Lefort, en

24 Le défilé (ici, la 2 e Cie) - Les généraux Paulet et Saint Chamas encadrant le nouveau «patron» du REP. Ordre du jour n 9 Officiers, sous-officiers, caporaux-chefs, caporaux, légionnaires parachutistes et personnel civil du 2 e Régiment étranger de parachutistes, le colonel François Plessy termine aujourd hui un temps de commandement exceptionnel, marqué par le maintien au plus haut niveau des capacités opérationnelles du régiment et un travail foncier intense, conséquence inévitable des retours d opérations majeures. Ces deux ans ont d abord été marqués du sceau de l engagement en Afghanistan. Vous recevez votre commandement alors que le bataillon Altor vient à peine de poser le pied en Corse. Commence alors pour vous un travail de capitalisation et de partage de l expérience acquise, associé à un suivi précis, efficace des blessés et des familles touchés lors d engagement particulièrement âpres. Cette capitalisation sera rapidement réinvestie. Dès 2011, le REP est désigné pour armer une compagnie d intervention en Afghanistan uniquement à partir de «vétérans». C est certes un nouveau déséquilibre pour l organisation du régiment mais c est surtout une mission opérationnelle délicate et parfaitement menée que réalisent vos légionnaires parachutistes. Je connais bien la pugnacité au combat de cette unité qui a fait un travail exceptionnel dans des circonstances qui ne le sont pas moins. Bien sur, la compagnie doit ce magnifique résultat à la qualité de ses hommes, mais elle le doit également à leur chef de corps, par la richesse de l attention que vous leur avez portée et par la qualité de la préparation que vous avez su orchestrer dans l urgence. A l heure où vous quittez la tête des troupes d assaut, je veux avoir une pensée particulière à la mémoire des légionnaires qui nous ont quittés en Afghanistan, les armes à la main, ou en faisant leur devoir ici même. Ils sont allés au bout de leur engagement, au profit de la seule patrie qui leur a accordé une seconde chance, la Légion étrangère. Comme nous tous, ils ont accepté les risques de cette vie exigeante, ils doivent rester un modèle pour les plus jeunes. C est également dans la difficulté et la peine que l on mesure la force des grands chefs. Je tiens à souligner devant vos invités, élus de Corse, commandant de la Légion étrangère, anciens légionnaires parachutistes et amis du régiment, combien le sentiment de justice, d humanité et de courage vous habitait dans ces moments douloureux et difficiles. Derrière les succès et les peines, il y eu aussi le travail quotidien, celui qui fait la force du régiment dans son culte de l excellence. C est bien là que votre travail de fond a payé. Œuvrant avec détermination, hauteur de vue et persuasion, vous avez conduit une préparation opérationnelle fouillée, pragmatique et réaliste. Vous avez orchestré le passage en Base de Défense avec souplesse et efficacité. Nous le savons tous, lorsqu on rentre dans le culte de l excellence, tout nouveau progrès demande combativité et volonté de fer. Sous votre commandement, le REP a poussé plus loin encore son potentiel, fidèle à sa devise More majorum. Au moment où vous rentrez dans la prestigieuse lignée des anciens chefs de corps du 2 e REP, je vous souhaite, mon cher Plessy, bien des succès pour un avenir au cabinet du CEMAT où, votre intelligence de situation, votre courage intellectuel et votre exigence seront sans nul doute particulièrement appréciés. Le colonel Desmeulles hérite aujourd hui d un formidable outil de combat. Je sais qu avec ses qualités d homme et de chef, il saura capitaliser l expérience acquise par son prédécesseur et tourner le 2 e Régiment étranger de parachutistes vers l avenir, prêt à être engagé dans l urgence, avec ce supplément d âme et le courage au combat qui caractérisent les hommes des troupes d assaut. Tous mes vœux vous accompagnent pour ce temps essentiel de votre vie d officier sous les ailes bienveillantes de notre archange Saint Michel. Général de brigade Patrice Paulet, commandant la 11 e brigade parachutiste 23

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE

- QUESTIONNAIRE HISTORIQUE - QUESTIONNAIRE HISTORIQUE HISTOIRE DES GARDES POMPES ET DU BATAILLON 1) De quel pays, Du Périer a-t-il rapporté la pompe à incendie pour laquelle il a obtenu un privilège royal en 1699? Hollande 2) Quel

Plus en détail

L histoire d un Sapeur au 9 e RG

L histoire d un Sapeur au 9 e RG L histoire d un Sapeur au 9 e RG Je me nomme Guy Guillier de Chalvron, je suis né à Dijon Côte d Or le 13 octobre 1945. L incorporation. Appelé sous les drapeaux le 7 janvier 1965, j'ai rejoint le 4e Régiment

Plus en détail

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer.

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer. 1 Introduction Le Paintball de compétition est un Paintball pratiqué par un grand nombre de joueurs qui ont commencé à jouer seul ou en groupe, dans les bois ou sur un Speedball, et qui un jour ont voulu

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique n 24 du 31 mai 2013 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte n 3 CIRCULAIRE N 6200/DEF/CAB/SDBC/DECO/B relative x conditions de proposition pour

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS BAFA

FOIRE AUX QUESTIONS BAFA FOIRE AUX QUESTIONS BAFA Le BAFA (en général) Quelles sont les conditions d'accès pour réaliser une formation BAFA? Quel sont les délais pour passer son BAFA? Pourquoi passer son BAFA? Quels sont les critères

Plus en détail

et de Recrutement des Forces Armées

et de Recrutement des Forces Armées Centre d Information d et de Recrutement des Forces Armées «F L A S H I N F O S» Le mot du chef de centre Dernier «flash info» de l année 2011 (déjà!!!). J espère que vous aurez autant de satisfaction

Plus en détail

INF 202 MANUEL D'EMPLOI DE LA SECTION D'INFANTERIE. Approuvé le : 18 juin 1999 Edition 1999 Sous le n 5382/EAI/CETEI

INF 202 MANUEL D'EMPLOI DE LA SECTION D'INFANTERIE. Approuvé le : 18 juin 1999 Edition 1999 Sous le n 5382/EAI/CETEI INF 202 MANUEL D'EMPLOI DE LA SECTION D'INFANTERIE Approuvé le : 18 juin 1999 Edition 1999 Sous le n 5382/EAI/CETEI SOMMAIRE AVANT PROPOS 1 Partie LE COMBAT DU FANTASSIN ET DU TRINOME. Chapitre 1 - Le

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014

PRE-REGLEMENT 2014 REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DU CIRCUIT AUTOMOBILE DE CADOURS-LAREOLE. PRE-REGLEMENT 2014 Rétrospective Raymond Sommer Samedi 6 et Dimanche 7 septembre 2014 C.A.C.L. : ASSOCIATION LOI 1901 N 10847 BP

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village

Collège Gustave Courbet. Collège Youri Gagarine. Collège le Village 20 15 Collège Gustave Courbet Collège Youri Gagarine Collège le Village Découvrez bientôt les modalités pour les séjours familles, parents, enfants, ados... La Rochelle Du 27 avril au 2 mai Pierrefontaines-les-Varans

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement intérieur de la Croix-Rouge française adopté par l assemblée générale extraordinaire du 20 janvier 2012 et approuvé par le ministre de l Intérieur RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA

Plus en détail

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la 1 Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la Sécurité Civile N 7 de Brignoles a rempli une mission inhabituelle

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10

Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10 Soldat de métier au Détachement de reconnaissance de l armée 10 1 2 3 4 5 6 7 8 Engagement & mission I Processus de sélection & profil exigé I Instruction I Vie quotidienne au travail I Contact Le détachement

Plus en détail

REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 2 et Dimanche 3 juillet 2011

REGLEMENT DE LA MANIFESTATION. Rétrospective Raymond Sommer. Samedi 2 et Dimanche 3 juillet 2011 ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DU CIRCUIT AUTOMOBILE DE CADOURS-LAREOLE. REGLEMENT DE LA MANIFESTATION I DEFINITION Rétrospective Raymond Sommer Samedi 2 et Dimanche 3 juillet 2011 C.A.C.L. : ASSOCIATION

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan

L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan i n vi t a t i o n L es Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan Installées au cœur de la Bretagne, dans le Morbihan, les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan se situent dans un environnement unique en France. Elles ont

Plus en détail

2 E REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES PLAQUETTE D ACCUEIL

2 E REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES PLAQUETTE D ACCUEIL 2 E REGIMENT ETRANGER DE PARACHUTISTES PLAQUETTE D ACCUEIL SOMMAIRE LE MOT DU CHEF DE CORPS : 2 LE MOT DES PRÉSIDENTS : 3 LE RÉGIMENT : - SON HISTOIRE, 4 - SES TRADITIONS, 12 - SON ORGANISATION, 22 - SA

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL. Rentrée 2015

LIVRET D ACCUEIL. Rentrée 2015 SOMMAIRE LIVRET D ACCUEIL Rentrée 2015 En intégrant l Ecole du personnel paramédical des armées, le 24 août 2015, vous allez suivre un cursus qui vous permettra d obtenir : - pour les élèves infirmiers,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 3 INSTRUCTION N 30650/DEF/CAB/SDBC/DECO/A4 fixant les modalités d application du

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

Qu est-ce qu un programme de dons?

Qu est-ce qu un programme de dons? 1 Qu est-ce qu un programme de dons? Le terme «programme de dons» réfère à votre approche politique, stratégique, active visant à construire une relation durable avec vos abonnés et les donateurs. Tout

Plus en détail

Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE

Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE Pôle Communication Service Relations Publiques MARCHE DE SERVICE ************************** AMIENS METROPOLE Organisation et gestion d animations liées au Marché de Noël 2007 d Amiens. CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié

Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié Bureau de l Immigration Ministère de la Justice PRÉFACE Un «Guide des formalités pour la reconnaissance du statut de réfugié» (première

Plus en détail

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale

Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale MANANTRA CONCEPT : Ce n'est pas de la Formation c'est du Coaching Http://www.manantra.com Préparation aux concours de cadre supérieur de la Fonction Publique Territoriale http://www.manantra.com Table

Plus en détail

La plongée sur Rouen en Normandie G.C.O. Bihorel

La plongée sur Rouen en Normandie G.C.O. Bihorel PLONGEE SCAPHANDRE APNEE ENVIRONNEMENT ET BIOLOGIE PHOTO SOUS-MARINE HISTOIRES MARITIMES NAGE AVEC PALMES NAGE EN EAU VIVE ORIENTATION SECOURISME FEDERAL SORTIES A DIEPPE SORTIE ANNUELLE VOYAGES COMPETITIONS

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes. www.tda-armements.com

SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes. www.tda-armements.com SYSTÈMES DE ROQUETTES À INDUCTION Lance-roquettes Roquettes www.tda-armements.com Intégration : un précieux savoir-faire Dialogue avec les roquettes Conforme à toutes les normes OTAN Intégré sur LH10 ELLIPSE

Plus en détail

Le dossier d inscription est à retourner à l adresse suivante avant le 13 Juin 2015 :

Le dossier d inscription est à retourner à l adresse suivante avant le 13 Juin 2015 : Dossier d inscription Le dossier d inscription est à retourner à l adresse suivante avant le 13 Juin 2015 : Le Masque de Fer de Lyon 41 rue Crillon 69006 LYON Tel : 04 78 93 08 98 Fax : 04 72 44 24 78

Plus en détail

Prévenir la récidive des mineurs

Prévenir la récidive des mineurs Prévenir la récidive des mineurs Le parcours individualisé réparation citoyenneté à la préfecture de Police LE «PARCOURS INDIVIDUALISÉ RÉPARATION CITOYENNETÉ» EN 8 QUESTIONS Pourquoi un parcours individualisé

Plus en détail

La Lettre du Formateur Février 2011

La Lettre du Formateur Février 2011 Formation - Secourisme - Solidarité La Lettre du Formateur Février 2011 N Spécial : Réforme du dispositif SST SOMMAIRE Sommaire 1 Éditorial 2 Préambule 3 La réforme du dispositif 3 L habilitation 4 Le

Plus en détail

Assemblée générale Saint-Cyrienne

Assemblée générale Saint-Cyrienne Assemblée générale Saint-Cyrienne La grande école du commandement forme des chefs capables de décider en situation difficile, des chefs en vue du combat, quelle que soit sa nature Projet éducatif ciblé

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS

Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS Intervention de MR BEDEK PATRICK, maire de CERNAY LES REIMS UN MAIRE. DANS LA TOURMENTE.LES INFORMATIONS CAPITALES POUR RASSURER UNE EQUIPE MUNICIPALE QUI SE RESSERRRE (ELUS ET AGENTS ) Des décisions rapides

Plus en détail

Règlement Intérieur du. Collège. Collège. Blanche de Castille. 1. Pédagogie. 2. Organisation. Calendrier scolaire. Horaires et ponctualité

Règlement Intérieur du. Collège. Collège. Blanche de Castille. 1. Pédagogie. 2. Organisation. Calendrier scolaire. Horaires et ponctualité Collège Blanche de Castille Règlement Intérieur du Collège 1. Pédagogie Le Collège Blanche de Castille est un collège privé catholique hors contrat. Son but est d éduquer toute la personne de l enfant

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance :

en Bref Pédibus : Aller Pédibus c est : Pédibus en toute assurance : en Bref Une nouvelle façon d aller à l école : un ramassage organisé, à pied, d une caravane d enfants : C'est un groupe d'écoliers conduit à pied par des adultes (souvent des parents) bénévoles, qui suit

Plus en détail

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris

Espace Babylone. Au cœur de Paris, un lieu pour. Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion. 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Espace Babylone Au cœur de Paris, un lieu pour Formation Comité de direction Conseil Assemblée Conférence Réunion 91, Rue de Sèvres, 75006 Paris Réservations Les demandes de disponibilité de salles peuvent

Plus en détail

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE :

ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : 2 e ANNÉE DU 1 er CYCLE - PRIMAIRE ADOPTER UN MODE DE VIE SAIN ET ACTIF NOM : GROUPE : Adaptation par Martin Darveau, Normand Fortin, Julien Guay, Patrick Santerre, Jean- François Tremblay et Vincent Charbonneau

Plus en détail

LES SÉJOURS PÉDAGOGIQUES MODE D EMPLOI

LES SÉJOURS PÉDAGOGIQUES MODE D EMPLOI LES SÉJOURS PÉDAGOGIQUES MODE D EMPLOI 1 SOMMAIRE Introduction et «liens utiles» L organisation pédagogique et matérielle pas à pas : Dernier trimestre de l année scolaire précédant le projet Dès la rentrée

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Loi N 97-006/AF. Portant Statut des personnels militaires de la République Fédérale Islamique des Comores

Loi N 97-006/AF. Portant Statut des personnels militaires de la République Fédérale Islamique des Comores http://www.comores-droit.com Loi N 97-006/AF Portant Statut des personnels militaires de la République Fédérale Islamique des Comores L ASSEMBLEE FEDERALE A DELIBERE ET A ADOPTE CON FORMEMENT A L ARTICLE

Plus en détail

Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action.

Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action. VOTRE PRESTATION : Votre intervention se situe dans un cadre défini préalablement à votre venue avec le conseiller formation en charge de l action. Dans le cadre de cette intervention, vous devez faire

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

L Edito du Maire d Annecy

L Edito du Maire d Annecy L Edito du Maire d Annecy 1 Cette année démarre sous de favorables auspices, après une superbe saison 2008-2009, au terme de laquelle l US Annecy a brillamment atteint l objectif qu elle s était fixé,

Plus en détail

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

«Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?». Direction des activités internationales 6 ème Session internationale euro-méditerranéenne du 13 au 20 février 2008 «Enjeux de sécurité dans la Méditerranée de demain : une union entre les deux rives?».

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE»

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» PREAMBULE Nous voici dans la plus atypique de nos casernes niçoises de sapeurs pompiers Tour à tour : - Parc des subsistances de notre Armée, - Dépôt de matériels

Plus en détail

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE Centre des archives du personnel militaire LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi ce document? La Poste souhaite apporter des solutions aux besoins de chaque client.

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire

Bataille de la Somme Ressources: Documents de source primaire Tués au combat dans la Somme Liste des 118 soldats tués au combat avec le 38 e bataillon, unité levée à Ottawa, pendant l attaque contre la tranchée Desire et Grandcourt, dans la Somme, le 18 novembre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour INTRODUCTION Je remercie la région Rhône-Alpes pour m avoir permis d effectuer ce stage dans de bonnes conditions, grâce au soutien non négligeable qu a représenté la bourse Explor

Plus en détail

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour

DANSE, CHANT ET SPECTACLE LE SEJOUR INFOS PRATIQUES. Adresse du séjour LE SEJOUR Référence > SPECTCR2014 Agrément > JEUNESSE ET SPORTS Dates > Du 19/10/2013 au 02/11/2013 Ages > de 12 à 17 ans A partir de > 420,00 Frais de dossier > 19,00 /personne Chanteurs, musiciens ou

Plus en détail

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris

1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris www.banqueetinnovation.com 1 er OCTOBRE 2015 Hôtel des Arts & Métiers 9 Bis Avenue d Iéna 75016 Paris GUIDE DE L EXPOSANT www.banqueetinnovation.com NEWSCO EVENTS 23 bis rue Danjou 92100 Boulogne-Billancourt

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

LA RESERVE DANS LES PREPARATIFS DU 14 JUILLET

LA RESERVE DANS LES PREPARATIFS DU 14 JUILLET RESERVE OPERATIONNELLE ET CITOYENNE LA LETTRE D INFORMATION BIMESTRIELLE DE LA DELEGATION AUX RESERVES DE L ARMEE DE TERRE POUR TOUT CONNAITRE SUR L ACTUALITE DE LA RESERVE TERRE...OU PRESQUE! LA RESERVE

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Présentation Déroulement prévisionnel

Présentation Déroulement prévisionnel Union Sportive Joigny Plongée Présentation Déroulement prévisionnel Voyage plongées à Calvi (Corse) du 27/09/14 au 04/10/14 1 - Calvi Port de Calvi Club EPIC Site remarquable : Citadelle de Calvi A visiter

Plus en détail

L atelier départemental du SDIS 06

L atelier départemental du SDIS 06 L atelier départemental du SDIS 06 Le Groupement fonctionnel «Technique» Au sein de la sous-direction technique et des systèmes d information, le groupement fonctionnel technique (GFTE), placé sous l autorité

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

DU 6 AU 24 JUILLET 2015

DU 6 AU 24 JUILLET 2015 INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE Programme de l école d été DU 6 AU 24 JUILLET 2015 Stage d approfondissement de l étude de la langue française à l Institut d Études Politiques d Aix-en-

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

MENDE AUTO PASSION. 12 Rue Albert CAMUS 48000 MENDE

MENDE AUTO PASSION. 12 Rue Albert CAMUS 48000 MENDE MENDE AUTO PASSION 12 Rue Albert CAMUS 48000 MENDE 2 ème Montée Historique de Mende ARTICLE 1 GENERALITES 1.1 L Association Mende Auto Passion organise la 2 ème Montée Historique de Mende. Elle aura lieu

Plus en détail

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014

https://bv.ac-reunion.fr/dpep du 7 février au 23 février 2014 Le recteur à Mesdames et messieurs les enseignants du 1 er degré public S/c de mesdames et messieurs les IEN chargés des circonscriptions du premier degré S/c de mesdames et messieurs les principaux TRES

Plus en détail

Nos Bureaux. Nos CIRCUITS TERRE. Horaires STANDARDS. www.drive-session.com. Nos stages s effectuent en semaine /WE / Jours fériés

Nos Bureaux. Nos CIRCUITS TERRE. Horaires STANDARDS. www.drive-session.com. Nos stages s effectuent en semaine /WE / Jours fériés Nos Bureaux Adresse Drive Session 16-18 rue de l hermite Batiment B / Bureau 103 33520 BRUGES Contact Horaires STANDARDS Du lundi au jeudi : de 13h45 à 18h45 Le vendredi : de 13h45 à 17h30 Tel. 05.56.44.78.50

Plus en détail

Les concours de l Assemblée nationale

Les concours de l Assemblée nationale A S S E M B L É E N A T I O N A L E Les concours de l Assemblée nationale Les informations contenues dans cette brochure ont été mises à jour en septembre 2012 ASSEMBLÉE NATIONALE Service des Ressources

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant

LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente. 1914, cent ans après. Livret de l enseignant LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente 1914, cent ans après Livret de l enseignant Une action des Archives départementales de la Loire Le projet 1914, cent ans après est organisé par le Conseil général

Plus en détail

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage

VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage VADE-MECUM des droits et devoirs du géomètre-expert stagiaire et du maître de stage 1/11 Préambule L avenir de la profession repose notamment sur les décisions et les orientations du Conseil supérieur

Plus en détail

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014.

Ces efforts ont déjà contribué significativement à l atteinte des objectifs de l OTAN depuis 2014. Dès le début de la crise ukrainienne et compte tenu de la menace potentielle perçue par ses alliés d Europe centrale et du Nord à leurs frontières, l OTAN a pris un ensemble de mesures politiques et militaires

Plus en détail

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS

POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS POLITIQUES INTERNES SYNDICAT DE L ENSEIGNEMENT DES BOIS-FRANCS 1. COTISATIONS 1.1 Taux actuel 1,55 % du salaire annuel (adopté par l assemblée générale le 5 juin 2007) Le SEBF garde 0,975 % et envoie 0,575

Plus en détail

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin.

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin. Votre mutuelle Des formalités à respecter Lorsque vous adressez une demande d aide, si celle-ci est incomplète ou si un document est absent, le dossier vous est réexpédié. Bien souvent, ce retour qui retarde

Plus en détail

COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES

COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES COURS D ÉTÉ-INFORMATIONS GÉNÉRALES CLIENTÈLE Les cours d été sont offerts aux élèves du Collège Saint-Paul. Ces cours s adressent aux élèves qui sont en situation d échec ou qui, sans être en échec, éprouvent

Plus en détail

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE ANIMATEUR JEUNESSE Missions du poste : Accueillir et accompagner les jeunes de 11 à 17 ans dans leurs projets. Proposer et conduire des activités dans le cadre du projet pédagogique de la collectivité.

Plus en détail

Note de service n 1 du 31 août 2005

Note de service n 1 du 31 août 2005 Inspection de l Education Nationale Circonscription de Blainville Cour Jean Jaurès BP 14 54360 BLAINVILLE Téléphone 03.83.76.30.40 Fax 03.83.76.30.44 ce.ien54-blainville @ac-nancy-metz.fr Sommaire : Note

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

VACANCES DE PRINTEMPS 2011

VACANCES DE PRINTEMPS 2011 VACANCES DE PRINTEMPS 2011 DU LUNDI 18 AU VENDREDI 29 AVRIL Service Jeunesse Municipal 11/19 ANS 3, rue de l Espace - 21800 Quetigny Tél. 03 80 48 29 96-06 73 68 48 09 semaine 1 PLANNING DES ACTIVITES

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

LES ASSURANCES A J&S

LES ASSURANCES A J&S LES ASSURANCES A J&S 1. INTRODUCTION Jeunesse & Santé asbl est souscripteur de polices d assurances destinées principalement à couvrir : Quoi? Les dommages corporels et la responsabilité civile Qui? Des

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail