Utilisation des CRBM en mode temporel: illustration par des mesures d'efficacité de blindage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation des CRBM en mode temporel: illustration par des mesures d'efficacité de blindage"

Transcription

1 Utilisation des CRBM en mode temporel: illustration par des mesures d'efficacité de blindage Virginie Deniau Lamine Kone, Jean Rioult, Sylvie Baranowski

2 Contexte Les CRBM présentent des avantages indéniables mais qui peuvent être limités par le balayage fréquentiel - Le balayage fréquentiel entraine des temps d expérimentation importants que ce soit pour l étalonnage ou les essais de CEM - Le balayage fréquentiel limite la résolution fréquentielle en raison du temps associé à chacune des fréquences considérées - Le balayage fréquentiel n est pas adapté à la caractérisation des émissions impulsionnelles Par des mesures dans le domaine temporel, - l utilisation d impulsion large bande pourrait permettre de réduire les durées des essais tout en améliorant la résolution - l homogénéïté statistique qui caractérise les CRBM pourrait être mise à profit pour caractériser des émissions impulsionnelles large bande

3 Utilisation d impulsions en CRBM -Mesure du CCF (facteur d étalonnage) de la CRBM -Mesure d efficacité de blindage Génération d une impulsion à l aide d un générateur de signaux arbitraires Antenne d émission Antenne de réception Amplification si nécessaire Atténuation si nécessaire Mesures à l oscilloscope avec un échantillonnage à fixer Pour différents angles de brasseur

4 Caractéristiques de la CRBM

5 Définition de l impulsion 2 impulsions «test» Large bande Génération d une impulsion à l aide d un générateur de signaux arbitraires -1 GS/s Emission Réception Mesures à l oscilloscope 1 GS/s V D.75 ns Emission impulsion V D 3 ns Emission impulsion Time(s) x 1-8 Time (ns) Signal1( t) = exp( t / ft) exp( t / rt) rt= rise time =.1ns ft= fall time = 2ns Time (ns) Signal 2( t ) = Signal 1( t ) * B 4( t ) B 4 (t) = filtrebutterworth d ordre4 Passe-bande 2 MHz-1 GHz 2-9

6 Définition de l impulsion 2 impulsions «test» (V) Power (dbm) double exponential x BP[.2-1GHz] double exponential Time (ns) double exponential x BP[.2-1GHz] double exponential Signal1( t) = exp( t / ft) exp( t / rt) rt= rise time =.1ns ft= fall time = 2ns Signal 2( t ) = Signal 1( t ) * B 4( t ) B 4 (t) = filtrebutterworth d ordre4 Passe-bande 2 MHz-1 GHz FFT sur 128 points Frequency (MHz)

7 Impulsion reçue 2 impulsions «test» Emission Réception (V) double exponential x BP[.2-1GHz] double exponential Time (ns) Mesures à l oscilloscope 1 GS/s Une impulsion reçue/mesurée pour un angle de brasseur

8 Impulsion reçue 2 impulsions «test».4.3 Emission impulsion D 3 ns Emission impulsion V.2.1 D.75 ns V mv Time(s) x Time (ns) x x 1 Time (ns) D.67 µs Time (µs) Reception impulsion mv D 1.4 µs Time (µs) Reception impulsion Impact de la constante de temps

9 Constante de temps V V Emission Impulsion 3 ns Time (ns) Reception impulsion 1,4 µs Time constant (µs) 1.E+2 1.E+1 1.E+ 1.E-1 1.E-2 1.E-3 1.E-4 1.E-5 1.E-6 1.E-7 τ maximum τ average Frequency (MHz) 7 µs 1.6 µs Time (µs)

10 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel Pout-Pin pour une configuration définie (Angle de brasseur et position d antenne) V Emission Impulsion 3 ns Time (ns) Oscilloscope, 1Gs/s.1.5 Reception impulsion 1,4 µs Pout Pin = F.F.T de l impulsion reçue F.F.T de l impulsion émise V Time (µs) Avec F.F.T sur points Soitunefenêtrede 1.63 µs

11 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel Pout Pin (db).4 V Pout-Pin pour une configuration définie (Angle de brasseur et position d antenne) Time(s) x impulse signals frequency sweep Pout-Pin (db) Frequency (MHz)

12 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel Pout Pin (db) Pout-Pin -Pin (db) -1 5 MHz 7 MHz impulse signal x BP frequency sweep Emission Impulsion.2 V 3 3 ns Time (ns) Frequency (MHz) 9

13 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel CCF (db) facteur d étalonnage CCF = Ave P P AveRec input n 1 position d antenne n=1 72 angles de brasseur Mode impulsionnel: 72 fenêtres de 1.63 µs Fstep.61 MHz Balayage fréquentiel : 1 pas log entre 1 MHz et 1 GHz 2 MHz <Fstep<2 MHz

14 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel CCF (db) CCF = Max P P Max Rec input 1 CCF = Ave P P AveRec input 1 CCF (db) max-impulse signal -4 max-frequency sweep average-impulse signal average-frequency sweep Frequency (MHz)

15 Comparaison impulsion/balayage fréquentiel Mesure d efficacité de blindage Peut-on mesurer une telle atténuation avec un signal impulsionnel? Il faut nécessairement l amplifier.

16 Impulsion optimisée Couvrant la gamme de fréquence étudiée -De manière homogène - Forme adaptée à l amplification On définit donc : Fstart : fréquence du 1er harmonique inclus dans l impulsion Fstop : fréquence du dernier harmonique inclus dans l impulsion Fs : échantillonnage de l impulsion générée, Fs =1 GS/s dans cette étude Np : nombre de points successifs, qui fixe la durée de l impulsion A : amplitude des harmoniques S( t) = N max n= N min A cos(2π n F step t + ϕ ) n ϕ n est la phase définie aléatoirement Fstep= Fs/Np, Nmin= valeur entière de (Fstart/Fstep) Nmax= valeur entière de (Fstop/Fstep)

17 Impulsion optimisée.4 S ( t ) = N max n= N min A cos(2 π n F t step + ϕ ) n.2 Volts time (µs) Impulsion générée avec le générateur de signaux arbitraires et mesurée à l oscilloscope

18 Impulsion optimisée Impulsion générée avec le générateur de signaux arbitraires et mesurée à l oscilloscope.4 F.F.T de l impulsion mesurée avec l oscilloscope -1 FFT sur points du signal emis -2-3 Volts dbm time (µs) Fréquences (MHz)

19 Impulsion optimisée Impulsion générée en mode continu et mesurée à l analyseur de spectre -2 Np =65536 pts, RBW=1MHz dbm Frequency (MHz)

20 Mesure d efficacité de blindage en mode impulsionnel,4 Impulsion reçue,2 V -,2 -,4 Volts Time (µs) Fenêtre de mesure = points 6.55µs τ max à 1GHz time (µs)

21 Mesure d efficacité de blindage en mode impulsionnel 1 - on envoie l impulsion amplifiée sur une antenne 2 -on mesure les impulsions reçues (sur 1 tr de brasseur) par le dispositif blindé P EST 3 -on mesure les impulsions reçues (sur 1 tr de brasseur) par une antenne de référence P Ref 4 -EB= 1 log (P Ref /P EST ) (Pmaxsur un tour) Ecrêtage à l oscilloscope..il faut atténuer pour mesurer Pref

22 Mesure d efficacité de blindage en mode impulsionnel SE (db) 11 1 optimised impulsion 9 frequency sweep Frequency (MHz) Mesures en balayage fréquentiel 21 Fréquences 1 MHz-1GHz Pas logarithmique Environ 4 minutes (brasseur en rotation continue) Mesures avec impulsion + ampli 3W 65 Fréquences 1 MHz-1GHz 15 khz pas de fréquence < 1 minutes (mode pas à pas: 72 angles)

23 Mesure d efficacité de blindage en mode impulsionnel 11 SE (db) Fs= 22 MHz optimised impulsion frequency sweep Frequency (MHz)

24 Conclusions Les performances des générateurs de signaux arbitraires actuels peuvent être mises à profit pour les tests de CEM en CRBM. Certaines solutions peuvent être apportées dans la définition de l impulsion et limiter l utilisation d amplification ou d atténuation S ( t ) = N max n= N min Impulsion EST A cos(2 π n F t step + ϕ ) n S ( t ) = Nmax n= Nmin Impulsion antenne Ref ( A / att ) cos(2 π nf t step + ϕ ) n Les résultats présentés sur des mesures d efficacité de blindage, mettent en évidence 2 principaux intérêts: gain de temps et amélioration de la résolution fréquentielle En revanche, les tailles des fenêtres de temps et les processus de traitement doivent être parfaitement formalisés Perspective: caractérisation de perturbations transitoires large bande en CRBM

Etude prospective en vue de l utilisation de signaux impulsifs pour mener des essais de CEM en CRBM

Etude prospective en vue de l utilisation de signaux impulsifs pour mener des essais de CEM en CRBM Etude prospective en vue de l utilisation de signaux impulsifs pour mener des essais de CEM en CRBM. Deniau To cite this version:. Deniau. Etude prospective en vue de l utilisation de signaux impulsifs

Plus en détail

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES

COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES COMMUNICATIONS NUMERIQUES INTRA VEHICULE : CARACTERISATION DES BRUITS ET DES INTERFERENCES Virginie DEGARDIN*, Marc HEDDEBAUT**, Martine LIENARD*, Virginie DENIAU** et Pierre DEGAUQUE* (*): Université

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols.

II. Attaque harmonique : diagrammes de Bode, Nyquist et Black- Nichols. SYSAM SP5 et OSCILLO5 Fiches de montages Etude d un filtre actif passe-bande I. Généralités Ce document a pour but de montrer comment utiliser Oscillo5 pour étudier un filtre en régime harmonique (attaque

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques. Analyse spectrale Etude de bruit 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruit : travaux pratiques 1 Introduction Analyse spectrale Etude de bruit L objectif de ce TP est d apprendre à se servir d un analyseur de spectre et de

Plus en détail

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre

F5CNQ DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) Jacques Collange Jean-pierre Lievre DU RECEPTEUR SUPERHETERODYNE A L ANALYSEUR DE SPECTRE A BALAYAGE SOLISTOR (1956) HP 8566 (1980) ONDEXPO 2015 Espace Ecully Jacques Collange Jean-pierre Lievre UNE TRANSITION TECHNIQUE Amplification directe

Plus en détail

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I)

Actualités de Rohde & Schwarz. No 192 (2007/I) INSTRUMENTATION GENERALE 44 448 Les analyseurs de réseau haut de gamme de Rohde & Schwarz, en plus d avoir été dotés d une option pour des mesures de profils d impulsion, couvrent maintenant avec le nouveau

Plus en détail

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Le salon des radiofréquences, des hyperfréquences, du wireless, de la CEM et de la Fibre Optique CNIT - Paris La Défense

Plus en détail

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1

ECHOGRAPHE ET CAPTEUR. D.I.U. d Echocardiographie module 1 ECHOGRAPHE ET CAPTEUR D.I.U. d Echocardiographie module 1 Plan Généralités Capteur Echographe Traitement du signal Stockage Transport Généralités Historique the blue goose 1970 180 cm Généralités Historique

Plus en détail

Patrice Pajusco Division R&D

Patrice Pajusco Division R&D Patrice Pajusco Division R&D 24 octobre 2006 1 2 3 4 Techniques de caractérisation Résultats expérimentaux Paramètres d'analyse statistique Modélisation statistique 1 1 Données indispensables aux modèles

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de la densité spectrale de puissance du bruit thermique dans une résistance Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Les diagrammes de Bode

Les diagrammes de Bode Physique appliquée Les diagrammes de Bode Edwin H. Armstrong Sommaire 1- Courbe de réponse en fréquence d un système 2- Intérêt de la courbe de réponse 3- Relevé expérimental à l oscilloscope 4- Relevé

Plus en détail

Rapport de manipulations sur pastilles GINKO Control M Zanca, BioNanoNMRI, L2C, UMR 5221 CNRS-UM2. Atténuation et déphasage de la RF

Rapport de manipulations sur pastilles GINKO Control M Zanca, BioNanoNMRI, L2C, UMR 5221 CNRS-UM2. Atténuation et déphasage de la RF Rapport de manipulations sur pastilles GINKO Control M Zanca, BioNanoNMRI, L2C, UMR 5221 CNRS-UM2 Atténuation et déphasage de la RF 1- Expérience du 03/12/2013 Nous avons effectué, le 3 Décembre 2013 au

Plus en détail

Validation des équipements radio en environnement ferroviaire

Validation des équipements radio en environnement ferroviaire Validation des équipements radio en environnement ferroviaire Benoît MEYNIEL 06/10/2009 TRANSPORT Agenda Les systèmes radio en environnement ferroviaire Le système ERTMS Le sous-système Eurobalise Le sous-système

Plus en détail

559 HT 790 HT 690 HT 395 HT 950 HT 1090 HT BK 2542 BK 2540 SEFRAM. 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies SEFRAM 5322DC SEFRAM 5164DC

559 HT 790 HT 690 HT 395 HT 950 HT 1090 HT BK 2542 BK 2540 SEFRAM. 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies SEFRAM 5322DC SEFRAM 5164DC SEFRAM 5322DC Bande passante 25MHz, 2 voies Echantillonnage 250Mech/s 19 mesures automatiques, dont FFT Mode Autoset débrayable 395 HT SEFRAM 5362DC Bande passante 60MHz, 2 voies Echantillonnage 250Mech/s

Plus en détail

Cryptage physique de données optiques de seconde génération

Cryptage physique de données optiques de seconde génération Cryptage physique de données optiques de seconde génération M. Nourine, Y. K. Chembo, M. Peil & L. Larger Groupe Optoélectronique, Département d Optique P.M. Duffieux, Institut FEMTO-ST, UMR CNRS 6174

Plus en détail

Choisissez votre cadeau! Code promo TWJ

Choisissez votre cadeau! Code promo TWJ Choisissez votre cadeau! Code promo TWJ Un ipad Mini OFFERT* pour plus de 1500 HT d achat Un ipad Air OFFERT* pour plus de 3000 HT d achat Une caméra thermique TiS10 OFFERTE* pour plus de 6000 HT d achat

Plus en détail

Amplificateur de sonorisation

Amplificateur de sonorisation Amplificateur de sonorisation On se propose de vérifier quelques spécifications d un amplificateur basse-fréquence de sonorisation dont les caractéristiques techniques sont données en Annexe. Remarques

Plus en détail

Sonde détectrice HF.

Sonde détectrice HF. Sonde détectrice HF. Une sonde détectrice HF permet de convertir un multimètre classique en voltmètre HF. On l utilise essentiellement pour effectuer des mesures relatives de signaux haute fréquence mais

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Caractérisation d un diapason par TF de sa réponse impulsionnelle. Problème du paramétrage de la FFT Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.)

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE

TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE TP N 3 CARACTERISATION DE DIODE LASER ET DETECTION SYNCHRONE PRE-REQUIS SAVOIR : AOP en régime linéaire et non linéaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul et la mesure, les performances des fonctions

Plus en détail

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi

GYROSCANFIELD. Courbe radar de l objet sous test. Comparaison mesure et simulation d une antenne WiFi Produits 2015-2016 GYROSCANFIELD Le Gyroscanfield permet de mesurer et de visualiser en 3D et en temps réel le rayonnement électromagnétique d un objet sous test de manière simple et rapide. Il est fabriqué

Plus en détail

Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT

Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT Introduction : Le monde du Pc-Lab2000LT Bienvenue Destiné au PCSGU250, un petit labo USB complet! Logiciel PcLab2000-LT puissant pour oscilloscope deux canaux, analyseur de spectre, enregistreur, générateur

Plus en détail

Oscilloscope différentiel mixte analogique/numérique

Oscilloscope différentiel mixte analogique/numérique Oscilloscope différentiel mixte analogique/numérique DESCRIPTION DE LA FACE AVANT 1 FOCUS réglage de la focalisation 2 TRACE ROTATION réglage de l'horizontalité de la trace 3 AUTOSET activation de la fonction

Plus en détail

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006

EMETTEUR ULB. Architectures & circuits. Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006. David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 EMETTEUR ULB Architectures & circuits David MARCHALAND STMicroelectronics 26/10/2006 Ecole ULB GDRO ESISAR - Valence 23-27/10/2006 Introduction Emergence des applications de type LR-WPAN : Dispositif communicant

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge

Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge Perturbations électromagnétiques dans un environement industriel Émissivité rayonnée d'une horloge F. Daout IUT de Ville d'avray Juin 24 Plan de l'étude Introduction de la notion de perturbation rayonnée

Plus en détail

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR?

COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? NOM: Coéquipier : COMMENT OBTENIR UN SPECTRE SATISFAISANT D UN SIGNAL ENREGISTRE PAR ORDINATEUR? Soit une fonction G(t) périodique, de fréquence f. D'après Fourier, cette fonction peut se décomposer en

Plus en détail

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure.

Filtres passe-bas. On utilise les filtres passe-bas pour réduire l amplitude des composantes de fréquences supérieures à la celle de la coupure. Filtres passe-bas Ce court document expose les principes des filtres passe-bas, leurs caractéristiques en fréquence et leurs principales topologies. Les éléments de contenu sont : Définition du filtre

Plus en détail

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RECEPTEUR - Sommaire Rôle d un récepteur Principales caractéristiques Architecture Principales fonctions Application à

Plus en détail

NET-EMC. NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility. Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron

NET-EMC. NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility. Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron NET-EMC NEtwork Tool for ElectroMagnetic Compatibility Prédiction des Interférences EM dans les Systèmes Aéronautiques par la Méthode de Kron PCB / Equipements / Systèmes NET-EMC 10/04/2013 1 PLAN Contexte

Plus en détail

Acquisition et analyse FFT

Acquisition et analyse FFT Département de physique Acquisition et analyse FFT Rédaction du cours et travail expérimental associé : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr L objectif de ce cours

Plus en détail

Module : analyse spectrale

Module : analyse spectrale BS2SE - Physique appliquée Module : analyse spectrale Diaporama : l analyse spectrale Itinéraire Résumé de cours 1- Représentation fréquentielle d un signal 2- Spectre d un signal périodique 3- Décomposition

Plus en détail

Propriétés fréquentielles du signal

Propriétés fréquentielles du signal Fiche de référence Thème II : ANALYSE DU SIGNAL Propriétés fréquentielles du signal 1- Insuffisance de la représentation temporelle du signal Reprenons l exemple utilisé précédemment : Enregistrement du

Plus en détail

N 6 Les analyseurs de spectre Low cost en 2014.

N 6 Les analyseurs de spectre Low cost en 2014. N 6 Les analyseurs de spectre Low cost en 2014. 6a Première partie Introduction aux techniques de l analyse spectrale. V4.1 Aout 2014. Par Kurt Ritter he9dyy. Avant-propos. Depuis quelques années plusieurs

Plus en détail

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE

8563A. SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE 8563A SPECTRUM ANALYZER 9 khz - 26.5 GHz ANALYSEUR DE SPECTRE Agenda Vue d ensemble: Qu est ce que l analyse spectrale? Que fait-on comme mesures? Theorie de l Operation: Le hardware de l analyseur de

Plus en détail

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir

Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Analyseur de réseau R&S ZVL Réseau ou spectre? Plus besoin de choisir Le R&S ZVL est l analyseur de réseau vectoriel le plus compact et le plus léger du marché auquel l utilisateur peut adjoindre en option

Plus en détail

Préambule : rappels de résultats du cours :

Préambule : rappels de résultats du cours : TP n 2 : caractéristiques temporelles et spectrales de la modulation FM. But du TP : le but de ce second TP de seconde année est l'étude des principales caractéristiques d'un signal modulé en fréquence.

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence

Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Cartographie et localisation par radar hyperfréquence Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr IRSTEA Unité de Recherche Technologie et systèmes d information pour les

Plus en détail

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande:

Analyse des diagrammes de Bode d'un filtre passe-bande: TD N 3: Filtrage, fonction de transfert et diagrammes de Bode. M1107 : Initiation à la mesure du signal Le but de ce TD est de vous permettre d'appréhender les notions indispensables à la compréhension

Plus en détail

TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80

TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80 Construire son transceiver HF ou VHF QRP mono-bande mais c est très simple! 1 TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80 (texte écrit par F6BCU Bernard MOUROT) 2ème Partie I DRIVER ET P.A. (power amplifier) Il y a quelques

Plus en détail

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005

MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISO/CEI 17025 v2005 Date de révision : MISE A JOUR DE L ANNEXE TECHNIQUE Norme NF EN ISOCEI 17025 v2005 L accréditation concerne les prestations réalisées par : LCIE Groupe 1 - Fontenay aux Roses 33, avenue du Général Leclerc

Plus en détail

Amplificateurs RF de puissance

Amplificateurs RF de puissance Radiocommunications Amplificateurs RF de puissance Joël Redoutey - 2009 Caractéristiques d un amplificateur RF de puissance Puissance de sortie linéarité gain en puissance rendement 2 Puissance et modulation

Plus en détail

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES

ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES ANALYSE MULTI CAPTEUR DE SIGNAUX TRANSITOIRES ISSUS DES SYSTEMES ELECTRIQUES Bertrand GOTTIN Directeurs de thèse: Cornel IOANA et Jocelyn CHANUSSOT 03 Septembre 2010 Problématique liée aux Transitoires

Plus en détail

D / Implantation d'un réseau WiFi :

D / Implantation d'un réseau WiFi : D / Implantation d'un réseau WiFi : Salle de réunion 10 m PA4 5 m Station fixe Bureau n 1 Bureau n 2 Portable Espace de travail Salle de repos 10 m 10 m Four à microonde Bureau n 5 Bureau n 4 Bureau n

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur

Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Recherche De Coalescences Binaires Étalonnage Du Détecteur Fabrice Beauville Journées Jeunes Chercheurs 18/12/2003 Les Coalescences Binaires & VIRGO Système binaire d objets compacts (étoiles à neutrons,

Plus en détail

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2

Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 Les systèmes radio à travers la nouvelle norme EN 300 328 1.8.1 Evolution de la CEI 60601-1-2 ENOVA 18 septembre 2014 - Copyright Bureau Veritas Nouvelle Directive RED 2014/53/EU Principaux changements

Plus en détail

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL

Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux OL Mesures de temps de propagation de groupe sur convertisseurs de fréquence sans accès aux Comment mesurer le temps de propagation de groupe sur des convertisseurs de fréquence dans lesquels le ou les oscillateurs

Plus en détail

X Analyse spectrale numérique

X Analyse spectrale numérique X Analyse spectrale numérique Objectifs : Après avoir utilisé la FFT dans le TP4 d analyse spectrale, on va maintenant s intéresser aux différents paramètres d une acquisition numérique afin de respecter

Plus en détail

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 11. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe T.P. n 11 polytech-instrumentation.fr 0 825 563 563 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe Utilisation de l oscilloscope à mémoire numérique I. Introduction Avec un oscilloscope numérique, le signal étudié

Plus en détail

f m 280 Hz 0,30x1,0.10

f m 280 Hz 0,30x1,0.10 CORRECTION DU TP PHYSIQUE N 12 SPECIALITE TS 1/5 LA RECEPTION RADIO Correction du TP de physique N 12 La réception radio Activité préparatoire Les stations radios : nécessité d un dispositif récepteur

Plus en détail

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes

Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Manipulation N 6 : La Transposition de fréquence : Mélangeur micro-ondes Avant Propos : Le sujet comporte deux parties : une partie théorique, jalonnée de questions (dans les cadres), qui doit être préparée

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC

EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC 13/05/2015 MARCHÉ PRESTATIONS N P01-2015 EQUIPEMENTS DE MESURES ET DE SUPERVISION D'UN RESEAU HFC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. Page n 1 / 7 SOMMAIRE 1

Plus en détail

Module T1: Signaux et systèmes

Module T1: Signaux et systèmes TELECOMMUNICATION Module T1: Signaux et systèmes Objectifs : L objectif de ce module est d introduire les systèmes de télécommunications et les signaux de type Voix-Données-Images. Compétences minimales

Plus en détail

Expériences avec un oscilloscope numérique

Expériences avec un oscilloscope numérique Expériences avec un oscilloscope numérique Pratiques Expériences Certaines figures et textes sont tirés de l excellent DICTIONNAIRE de PHYSIQUE EXPERIMENTALE, tome4, L électricité, Jean-Marie Donnini,

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI NOMENCLATURE EN METROLOGIE DES GRANDEURS ELECTRIQUES, MAGNETIQUES ET TEMPORELLES Document LAB INF 26 Révision 00 - Juillet 2010 Section Laboratoires SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT... 3 2. REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Plus en détail

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande :

V e TP OSCILLATEUR A PONT DE WIEN. I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : TP OSILLATE A PONT DE WIEN I Etude de la chaîne directe en régime sinusoïdal : 11 Pont de Wien : étude rapide d un filtre passe bande : = 10 kω; = 22 nf éaliser le montage a] Mesure de la fréquence centrale

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE VIBRATIONS ET ONDES

TRAVAUX PRATIQUES DE VIBRATIONS ET ONDES TRAVAUX PRATIQUES DE VIBRATIONS ET ONDES PREPARATION Le polycopié est à lire attentivement avant les séances. Certains sujets comportent une étude préparatoire (partie A) qui doit être rédigée avant la

Plus en détail

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications.

LP25. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. LP5. Traitement analogique d un signal électrique. Étude spectrale. Exemples et applications. Antoine Bérut, David Lopes Cardozo Bibliographie Physique tout en 1 première année, M.-N. Sanz, DUNOD Électronique

Plus en détail

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig

M1107 : Initiation à la mesure du signal. T_MesSig 1/81 M1107 : Initiation à la mesure du signal T_MesSig Frédéric PAYAN IUT Nice Côte d Azur - Département R&T Université de Nice Sophia Antipolis frederic.payan@unice.fr 15 octobre 2014 2/81 Curriculum

Plus en détail

Les fonctions sinus et cosinus

Les fonctions sinus et cosinus DERNIÈRE IMPRESSION LE 6 juin 03 à 5:06 Les fonctions sinus et cosinus Table des matières Rappels. Mesure principale.............................. Résolution d équations...........................3 Signe

Plus en détail

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z 1 LE CONCEPT Cet instrument assure la fonction principale : Représentation temporelle d un

Plus en détail

Le sondeur monofaisceau :

Le sondeur monofaisceau : Le sondeur monofaisceau : Un sondeur monofaisceau classique (de type sondeur de navigation par exemple), émet un signal acoustique vers le fond et analyse l écho retour. L instant de détection se traduit

Plus en détail

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformées discrètes. Transformée de Fourier d un signal numérique. Introduction

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformées discrètes. Transformée de Fourier d un signal numérique. Introduction Plan du cours Cours de raitement Du Signal - ransformées discrètes 1 guillaume.hiet@rennes.supelec.fr ESACA 17 octobre 2007 2 3 Guillaume HIE Cours de raitement Du Signal - ransformées discrètes 1/38 Guillaume

Plus en détail

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale

TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale TP d électrocinétique n 3 Multiplication de Signaux Analyse spectrale La multiplication de deux signaux est une opération non-linéaire fréquemment rencontrée en électronique d instrumentation ou de traitement

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Résultats des tests comparatifs entre un portable (GSM) avec et sans la protection d une housse blindée de type «ISOPHONE».

Résultats des tests comparatifs entre un portable (GSM) avec et sans la protection d une housse blindée de type «ISOPHONE». Résultats des tests comparatifs entre un portable (GSM) avec et sans la protection d une housse blindée de type «ISOPHONE». Auteur : Benoît Louppe, Techn. Chimiste, Consultant en Biologie de l habitat,

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Chapitre I La fonction transmission

Chapitre I La fonction transmission Chapitre I La fonction transmission 1. Terminologies 1.1 Mode guidé / non guidé Le signal est le vecteur de l information à transmettre. La transmission s effectue entre un émetteur et un récepteur reliés

Plus en détail

-ième d'octave Ondelettes

-ième d'octave Ondelettes 03/14 FFT 1 / n -ième d'octave Ondelettes Une simple analyse de niveau ne suffit pas à la plupart des analyses acoustiques car le niveau n est pas le seul facteur déterminant dans la perception d un évènement

Plus en détail

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE

TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE Polytech'Nice, Dép. Elec 4ème année T.P. d'electronique TP N 1 MODULATION D AMPLITUDE DEMODULATION D AMPLITUDE GENERALITES SUR LA MODULATION Les ondes électromagnétiques de fréquence élevée ont la propriété

Plus en détail

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil

Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Modélisation et Optimisation de la Planification de Réseaux Sans Fil Thèse soutenue le 8 décembre 2008 par Alexandre GONDRAN Devant le Jury : M. Jean-Marie GORCE rapporteur Pr, INSA Lyon M. Olivier HUDRY

Plus en détail

Spectrométrie de masse

Spectrométrie de masse 1 Principe Technique fondée sur la mesure du rapport masse sur charge d ions en phase gazeuse obtenus à partir d un analyte. m z (avec z 1) Les ions (+ ou -) formés dans la source de l appareil sont accélérés,

Plus en détail

Echantillonnage MP* 14/15

Echantillonnage MP* 14/15 Echantillonnage MP* 14/15 1. Principe de l oscilloscope numérique L oscilloscope numérique est principalement constitué d un amplificateur analogique (sur chaque voie), d un convertisseur analogique-numérique

Plus en détail

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier

5 Analyse de Fourier. 5.1 Aspects théoriques. 5.1.1 Analyse de Fourier Responsable : J.Roussel Objectif Ce TP est une initiation à l analyse de Fourier. Nous verrons notamment comment une analyse spectrale permet de remonter à la courbe de réponse d un filtre électrique.

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

Ampli 1.3 GHz à MRF9045

Ampli 1.3 GHz à MRF9045 Ampli 1.3 GHz à MRF9045 Version G4BAO Release 1a The last but not the least! Prototype mesuré F5DQK janvier 2011 1 Plan 1- Spécifications constructeur 2- Schéma 3- Mesures scalaire 4- Banc de mesures en

Plus en détail

Analyse et Commande des systèmes linéaires

Analyse et Commande des systèmes linéaires Analyse et Commande des systèmes linéaires Frédéric Gouaisbaut LAAS-CNRS Tel : 05 61 33 63 07 email : fgouaisb@laas.fr webpage: www.laas.fr/ fgouaisb September 24, 2009 Présentation du Cours Volume Horaire:

Plus en détail

SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Mention Alarme Sécurité Incendie. E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve E11

SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Mention Alarme Sécurité Incendie. E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve E11 Lycée Professionnel Henri Becquerel BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session 2007 2008 SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Mention Alarme Sécurité Incendie E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Présentation de la macro Scope/Igor en USB Rédaction du document: Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) ; mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr Programmation : Colin Lopez, (I.R.)

Plus en détail

Fiches Générateur Basses Fréquences

Fiches Générateur Basses Fréquences Fiches Générateur Basses Fréquences Note : Cet ensemble de fiches a été réalisé autour du Générateur de fonctions Centrad GF467AF. Il dispose d un grand nombre de fonctionnalités que l on peut retrouver

Plus en détail

Testeurs d impédances LCR / ESR

Testeurs d impédances LCR / ESR Testeurs d impédances LCR / ESR 2 BK 875B BK 878B BK 879B BK 889B La famille des ponts de mesure RLC vous offre un large éventail de possibilités : de l'appareil portable simple à l'appareil de table offrant

Plus en détail

TP filtres électriques

TP filtres électriques P filtres électriques Objectif : Étudier les caractéristiques de gain et de phase de quelques filtres classiques 1 Introduction oute cette partie est informative : la non compréhension de certains paragraphes

Plus en détail

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500

Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Trio au complet avec le nouveau récepteur de radiosurveillance compact R&S EB500 Le nouveau récepteur de radiosurveillance R&S EB 500 se positionne entre le récepteur portable R&S PR100 et l appareil haut

Plus en détail

Tektronix 475. Les avantages de la révolution numérique

Tektronix 475. Les avantages de la révolution numérique Tektronix 475 ou Les avantages de la révolution numérique Jacques - f6tem La Régression.. Pardon, la Révolution numérique a parfois du bon. Tout ce qui ne se connecte pas directement à un ordinateur est

Plus en détail

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope :

7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : Jeanniard Sébastien Lemaître Guillaume TP n 5 : Etude du signal composite dans un téléviseur 7.1 Visualisation des signaux à l oscilloscope : 7.1.1 Observation du signal vidéo en niveau de gris : Nous

Plus en détail

Compatibilité Électromagnétique

Compatibilité Électromagnétique Compatibilité Électromagnétique notions générales et applications à l électronique de puissance Ir. Stéphane COETS 18 mai 2005 Journée d étude en Électronique de Puissance 1 Plan de l exposé La Compatibilité

Plus en détail

Inventeur: Marchand, Maurice. permettant dermettant d'effectuer une double transposition (23, 26), des. moyens noyens de blocage (30, 21).

Inventeur: Marchand, Maurice. permettant dermettant d'effectuer une double transposition (23, 26), des. moyens noyens de blocage (30, 21). Europâisches Patentamt European Patent Office Numéro de publication: O 049 651 Office européen des brevets Al DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 81401460.1 Int. Ci.3: G 01 S 7/28 ^ @ (22) Date

Plus en détail

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur nalyseurs de réseaux vectoriels (VN) à la portée d une bourse radioamateur 1 - Théorie Préambule L approche mathématique habituelle du comportement des lignes et des antennes considère l impédance comme

Plus en détail

Compte rendu de TP: Projet 4: Réalisation d un circuit imprimé et étude du filtre passe bande

Compte rendu de TP: Projet 4: Réalisation d un circuit imprimé et étude du filtre passe bande Compte rendu de TP: Projet 4: Réalisation d un circuit imprimé et étude du filtre passe bande Brice L helgouarc h Gewendal Jouneaux Introdution L objectif de ces séances est de réaliser un filtre passe-bande

Plus en détail

Tension alternative sinusoïdale

Tension alternative sinusoïdale Tension alternative sinusoïdale http://www.bauchrie.sscc.edu.lb http://mazenhabib.webs.com 1 - L oscilloscope: premiers réglages. C est un appareil muni d un écran et qui permet de visualiser et de mesurer

Plus en détail

Qualité de l énergie électrique. Plan. Plan. Notes. Notes. Notes. Monitoring. P. Granjon. pierre.granjon@grenoble-inp.fr.

Qualité de l énergie électrique. Plan. Plan. Notes. Notes. Notes. Monitoring. P. Granjon. pierre.granjon@grenoble-inp.fr. Qualité de l énergie électrique Monitoring P. pierre.granjon@grenoble-inp.r Grenoble INP, ense3, gipsa-lab année 21-215 2 Ondes es 3 Ondes es Synthèse 2 / 22 2 Ondes es 3 Ondes es Synthèse 3 / 22 La supervision

Plus en détail

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM

DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM DIDACTICIEL SYMPLIFIE DE l UTILISATION DE PSIM I/ La fenêtre de saisie des schémas : les fonctionnalités essentielles pour faire les TP préparés. La souris L outil le plus utilisé est l outil sélection.

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8)

RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES. (Question UIT-R 202/8) Rec. UIT-R M.1177 1 RECOMMANDATION UIT-R M.1177* TECHNIQUES À UTILISER POUR LA MESURE DES RAYONNEMENTS NON ESSENTIELS DES SYSTÈMES RADAR MARITIMES (Question UIT-R 202/8) (1995) Rec. UIT-R M.1177 Résumé

Plus en détail

Ondes Pulsées - Mise en évidence

Ondes Pulsées - Mise en évidence Ondes Pulsées - Mise en évidence Ce document, sans aucune prétention technique, est un essai de mise en évidence basique des ondes pulsées. Le but est de montrer les ondes pulsées typiques connues actuellement

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE. Examen du Tronc Commun sous forme de QCM. Janvier 2012 14 h à 16 h ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE D ECHOGRAPHIE Examen du Tronc Commun sous forme de QCM Janvier 2012 14 h à 16 h Les modalités de contrôle se dérouleront cette année sous forme

Plus en détail