Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire"

Transcription

1 Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

2 Tous concernés! La lutte contre le gaspillage alimentaire nous concerne tous. On estime qu un quart de la nourriture produite dans le monde est jetée sans être consommée. Ainsi, nous pourrions nourrir aisément les 7 milliards d êtres humains avec ce gaspillage qui a un coût pour les entreprises, pour les consommateurs mais aussi pour la planète. Notre enseigne est engagée de longue date dans la lutte contre le gaspillage alimentaire : l optimisation des commandes et la limitation de la casse font partie intégrante de nos priorités opérationnelles en magasins. N oublions pas qu un produit jeté, c est du chiffre d affaires en moins. Aujourd hui, le don aux associations caritatives est l un des moyens privilégiés pour lutter contre le gaspillage. Chaque année, plus de tonnes* de nourriture sont données aux associations comme les Banques alimentaires, permettant aux personnes en difficultés de se nourrir correctement. * Groupe Casino Parallèlement, d autres actions se développent dans de nombreux magasins, et lorsque cela est possible, le tri des déchets organiques et leur valorisation par des entreprises spécialisées restent l ultime moyen d éviter le gaspillage. Face à ce défi collectif, vous avez un rôle à jouer pour prévenir le gaspillage et réduire la quantité de denrées alimentaires jetées. Ce petit livret a pour objectif de vous rappeler pourquoi et comment agir. Nous comptons sur vous pour poursuivre et amplifier ces actions dans vos magasins.

3 Le gaspillage alimentaire : pourquoi agir? Le gaspillage intervient à toutes les étapes de la chaîne Au champ Surplus ou fruits et légumes tordus Lors du transport Produits abîmés À l entrepôt Problèmes de gestion des stocks À l usine Pertes pendant la fabrication Dans les magasins environnementales économiques sociales Jeter c est gaspiller des ressources naturelles Pour produire 1kg de farine, il faut litres d eau Pour produire 1kg de viande rouge, il faut litres d eau Le gaspillage a des conséquences Les aliments jetés représentent 400 par an pour une famille de 4 personnes Produits périmés et disgracieux À la maison, au restaurant, à la cantine Surplus d achat, oublis dans le réfrigérateur ou portions trop importantes Aujourd hui en France, plusieurs millions de personnes ne peuvent manger convenablement, ce qui rend le gaspillage encore moins acceptable pour l opinion publique

4 Comment lutter contre le gaspillage alimentaire La distribution alimentaire représente de 10 à 15% du gaspillage alimentaire. Voici comment agir : 1 2 Optimiser les commandes et limiter la casse Mettre en place des baisses de prix avant la date de péremption du produit 3 4 Donner les produits à une association caritative telle que les Banques alimentaires Lorsque vous ne pouvez pas donner aux Banques alimentaires, trier les déchets organiques pour valorisation quand c est possible en magasins Sensibiliser les clients au gaspillage alimentaire : pour la Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, le 16 octobre, un guide destiné aux clients sera distribué en magasin 20 kg par an Un Français jette en moyenne 20 kg d aliments par an dont 7 kg encore emballés!

5 Votre magasin est engagé de longue date Ont été signés : une Convention avec la Fédération française des banques alimentaires en 2009 le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire en 2013 la Convention d engagement volontaire en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire avec le ministère de l Ecologie et du Développement durable en septembre 2015 Les résultats sont déjà là : Des campagnes de sensibilisation des clients Plus de 10 millions équivalents repas sont donnés aux associations chaque année* * Groupe Casino Le cassé frais La mobilisation des collaborateurs Le développement des portions individuelles

6 Des actions efficaces en magasins Au-delà des démarches déjà mises en place pour lutter contre la casse et déployer les actions de cassé frais que nous devons continuer et amplifier, notre enseigne s est engagée en septembre 2015 à : 1 Ne pas détruire les invendus alimentaires consommables «Sans préjudice des règles relatives à la sécurité sanitaire des aliments, ils ne peuvent délibérément rendre leurs invendus alimentaires encore consommables impropres à la consommation ou à tout autre forme de valorisation (alimentation animale, bio déchets).» 2 Mettre en place une convention de dons pour tous les magasins de plus de 400 m² Si votre magasin fait plus de 400 m 2, il doit mettre en place un partenariat avec une association caritative habilitée avant le 1 er juillet À défaut de convention, les bordereaux de dons pourront servir de justificatif auprès du Ministère. Cette association peut être les Banques alimentaires, les Restos du Cœur, la Croix Rouge, le Secours Populaire. Pour la mise en place de ces partenariats, référez vous aux procédures internes mises en place.

7 Des engagements pour les marques propres 1 Supprimer l affichage des dates limites d utilisation optimale sur certaines catégories de produits définies dont les fruits et légumes frais, vins et similaires, boissons titrant + de 10 d alcool, vinaigres, sel, sucres solides et autres confiseries 2 Ne pas interdire le don par des fabricants de produits de marque distributeur 3 Mener une action auprès de leurs fournisseurs sous marque propre afin que les dates limites de consommation ne soient pas sous-estimées, dans le respect des droits et du pouvoir d achat des consommateurs

8

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Lutter contre le gaspillage alimentaire

Lutter contre le gaspillage alimentaire GUIDE Le Lutter contre le gaspillage alimentaire Chez les producteurs, en magasin, à la cantine, à la maison, le gaspillage alimentaire continue de gagner du terrain. Des tonnes d aliments destinés à la

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE. Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012

PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE. Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012 D. Briaumont PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012 Carine Burricand, Cédric Houdré, Eric Seguin, division Revenus et patrimoine

Plus en détail

Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires

Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires Fiche thématique n 2 : Les dons alimentaires Durée recommandée : sur le long terme Difficulté : Matériel : -1 volonté de l établissement ; -1 liste des denrées données ; -1 thermomètre ; -1 convention

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

FCD Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution. Mathieu PECQUEUR Directeur Agriculture et Qualité

FCD Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution. Mathieu PECQUEUR Directeur Agriculture et Qualité FCD Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution. Mathieu PECQUEUR Directeur Agriculture et Qualité PRESENTATION DE LA FCD Membres : Entreprises spécialisées dans la distribution de produits

Plus en détail

Cantines contre le gaspillage alimentaire

Cantines contre le gaspillage alimentaire Cantines contre le gaspillage alimentaire Principe : encourager les clients et le personnel de la cantine à réduire le gaspillage alimentaire Les cantines des administrations, des ONG, des écoles et des

Plus en détail

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012 lutte contre le gaspillage alimentaire 6 décembre 2012 DOSSIER DE PRESSE dossier de presse lutte contre le gaspillage alimentaire page 1 LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Présentation des opérations

Plus en détail

FICHES ACTIONS (Boite a outils pe dagogiques)

FICHES ACTIONS (Boite a outils pe dagogiques) FICHES ACTIONS (Boite a outils pe dagogiques) Contenu TRP1 : Bien communiquer : mobilisons!... 2 1) Lycéens : Ici on ne jette pas, on partage, on goûte!... 2 2) Personnel de la restauration collective

Plus en détail

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE En France, plus de sept millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés tout au

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour les dons alimentaires. Réduction Tri Valorisation des déchets alimentaires. 26 juin 2012

Les bonnes pratiques pour les dons alimentaires. Réduction Tri Valorisation des déchets alimentaires. 26 juin 2012 pour les dons DRAAF Certains déchets n en sont pas L importance des dons pour les structures distribuant de l aide alimentaire Donner sans risques, pour que cela soit consommable Et consommé Pour augmenter

Plus en détail

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur

1. FICHES DES POSTES OPERATIONNELS. 1. Chauffeur Fiches de poste Ces fiches présentent pour chacun des postes : la mission, la disponibilité nécessaire et les aptitudes ou s. - Elles sont divisées en deux catégories, les postes «opérationnels» et les

Plus en détail

pour l écoconsommation

pour l écoconsommation pour l écoconsommation Les enjeux Depuis 40 ans, l évolution des modes de consommation a favorisé la multiplication des emballages. Aujourd hui, un Français produit 125 kg de déchets d emballages par an.

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

Publication sur le gaspillage alimentaire en avant-première

Publication sur le gaspillage alimentaire en avant-première Communiqué de presse, Juillet 2014 Publication sur le gaspillage alimentaire en avant-première 60% des légumes sont gaspillés : c est le triste constat que fait la Fondation Louis-Bonduelle 1. Ces données

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9 Restaurant 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07. GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.2007/Uniagro Sommaire ORGANISATION DU GROUPE CASINO LES PRODUITS «TERRE ET SAVEUR»

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Discours sur la sécurité alimentaire

Discours sur la sécurité alimentaire Discours sur la sécurité alimentaire L alimentation est le besoin le plus fondamental de l homme. Elle est essentielle à la vie et au développement. Le droit à l alimentation est donc la base de tous les

Plus en détail

Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne

Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne Le Gouvernement français s est fixé l objectif de diviser par deux le gaspillage alimentaire

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Session 2015. Epreuve écrite d admissibilité

Session 2015. Epreuve écrite d admissibilité CONCOURS EXTERNE ET INTERNE COMMUN DE RECRUTEMENT DANS LE PREMIER GRADE DE DIVERS CORPS DE FONCTIONNAIRES DE CATEGORIE B (Secrétaire administratif de classe normale) Session 2015 Epreuve écrite d admissibilité

Plus en détail

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013 ENGAGEMENTS RSE 2013 L ENGAGEMENT DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE RESPECTER LES INDIVIDUS RESPECTER LES RESSOURCES NATURELLES ET L ENVIRONNEMENT, C EST LA SEULE MANIERE DE VOUS SERVIR DURABLEMENT.

Plus en détail

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015

Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables. mars 2015 Catalogue des guides pratiques et des fiches téléchargeables mars 2015 Préambule : Certains guides et fiches non imprimés sont disponibles uniquement en ligne. L ensemble des guides et fiches (imprimés

Plus en détail

Les signes de Qualité

Les signes de Qualité Les signes de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

La M La aison des Fam aison des F illes ASBL

La M La aison des Fam aison des F illes ASBL La Maison des Familles ASBL Bref historique Naissance en 1989 dans un local paroissial Association de fait agrément par la banque alimentaire pour les produits du BIRB Distribution de colis boutique vêtement

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète»

Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat mixte pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges Association «De mon Assiette à notre planète» Syndicat de traitement des déchets ménagers, le Smd fédère 516 communes : 3 syndicats

Plus en détail

Banques alimentaires Canada. Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance

Banques alimentaires Canada. Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance Banques alimentaires Canada Stimuler le secteur caritatif au Canada Un plan d incitation fiscale pour les dons d aliments à des fins de bienfaisance Janvier 2012 Stimuler le secteur caritatif au Canada

Plus en détail

JE M EMBALLE POUR LE VRAC!

JE M EMBALLE POUR LE VRAC! JE M EMBALLE POUR LE VRAC! DOSSIER DE PRESSE Professionels et citoyens agissent pour la vente en vrac (sans emballage jetable) VENDREDI 24 AVRIL 2015 MAISON DES ACTEURS DU PARIS DURABLE Crédits photo :

Plus en détail

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re La gestion des d chets de lõexploitation foresti re Avril 2011 I Fiche technique n 3 L exploitation forestière comme toute activité génère des déchets. Selon leur type et leur quantité, ils présentent

Plus en détail

Le temps du repas est un moment privilégié pour les enfants : alimentation, éducation au goût, moment d échanges, temps de repos.

Le temps du repas est un moment privilégié pour les enfants : alimentation, éducation au goût, moment d échanges, temps de repos. VIE SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Restaurant Scolaire La commune de PLUDUNO met à disposition de tous les enfants des écoles maternelles et élémentaires publiques et privées un restaurant scolaire pour

Plus en détail

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...)

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...) Niveau Objectifs Quelques exemples d'actions Construction des menus : - impliquer les élèves dans la construction des menus Élaboration - Proposer des menus équilibrés attractifs - identifier les menus

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE Manuel d'utilisation de l'outil de mesure, de suivi et d'analyse du gaspillage Penfrat coz 29720 Plonéour Lanvern France- Téléphone

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mardi 7 juillet 2015 15 heures Commission des affaires européennes Communication de la Présidente Danielle Auroi sur la proposition d initiative législative

Plus en détail

GRAND PRIX ESSEC COMMERCE RESPONSABLE 2016. DOSSIER DE CANDIDATURE Gestion durable des activités

GRAND PRIX ESSEC COMMERCE RESPONSABLE 2016. DOSSIER DE CANDIDATURE Gestion durable des activités GRAND PRIX ESSEC COMMERCE RESPONSABLE 2016 DOSSIER DE CANDIDATURE Gestion durable des activités Tous les champs sont à renseigner. Date limite de renvoi des dossiers complétés : 27 octobre 2015, par mail

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Pertes et gaspillages alimentaires

Pertes et gaspillages alimentaires Pertes et gaspillages alimentaires Un phénomène aux multiples facettes Barbara REDLINGSHÖFER Mission d anticipation Recherche&Société Pour le développement durable (MaR/S) de l INRA Plan de la présentation

Plus en détail

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014

SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI. Journées d échanges de l ErE 2014 SANTÉ ET ENVIRONNEMENT LES ESPACES CITOYENS DU CPAS DE CHARLEROI Journées d échanges de l ErE 2014 Territoires des «Actions de quartier» du CPAS Quartiers ouest c est-à-dire : Dampremy Marchienne Docherie

Plus en détail

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Accompagnement d un EHPAD dans son projet de réduction du gaspillage alimentaire Organismes rédacteur de la fiche intervention CREPAQ 3, rue TAUZIA,

Plus en détail

La Chaîne du frais solidaire

La Chaîne du frais solidaire La Chaîne du frais solidaire Dossier de présentation du projet conjoint Rappel de la mission des Banques Alimentaires Fournir aux plus démunis une alimentation la plus équilibrée possible afin de leur

Plus en détail

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU

TARIFICATION ÉCO-SOLIDAIRE DE L EAU Apporter au territoire l eau de qualité répondant à ses besoins Préserver la ressource en eau Garantir l accès à l eau pour tous Inciter à une consommation responsable Réduire l impact des eaux usées sur

Plus en détail

Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Groupe de travail Lipides 17/03/2009 SNRC LE SYNDICAT NATIONAL DE LA RESTAURATION COLLECTIVE NOTRE MÉTIER QU EST-CE QUE LA RESTAURATION COLLECTIVE? La restauration collective est une des branches de la

Plus en détail

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on?

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Virginie Grzesiak Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Languedoc- Roussillon (DRAAF LR)

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2016 Votre salarié a l obligation de

Plus en détail

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ? Ass oc A Régionale Bio le Interprofession ne ion l iat QU I TA I N E LES ACTES DU FORUM ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DOSSIER DE PRESSE PROJET DE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE AU SEIN DE LA RESTAURATION COLLECTIVE Visite de presse mardi 14 avril 2015, restaurant scolaire de Saint-Pierre Dossier de presse - Projet

Plus en détail

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire

«Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009. Le développement de l activité périscolaire «Transversalité et nutrition dans les politiques territoriales» Paris 17 mars 2009 Le développement de l activité périscolaire Bordeaux Ville santé de l OMS Ville active du PNNS Le conseil local de santé

Plus en détail

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement : Objectifs Refondre le modèle de fonctionnement pour gagner radicalement en efficience et en efficacité tout en améliorant

Plus en détail

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans!

L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2009 L'association pionnière du mécénat de produits fête ses 5ans! Contacts presse Dons Solidaires 13 rue de Temara 78100 St Germain en laye Responsable Communication Danièle

Plus en détail

RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE

RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE en restauration collective GUIDE PRATIQUE ÉDITO Arnaud BOUISSOU, MEDDE La loi de transition énergétique pour la croissance verte souligne le rôle exemplaire que doivent

Plus en détail

Opération foyers témoins SYVEDAC

Opération foyers témoins SYVEDAC Opération foyers témoins SYVEDAC EVITER LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE «ATELIER CUISINE AVEC LES RESTES» Quatre conseils pour manger durable Organisez vos achats Mettez les emballages au régime Apprenez à cuisiner

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Séminaire anniversaire à l'occasion des 30 ans de l'association

Séminaire anniversaire à l'occasion des 30 ans de l'association Séminaire anniversaire à l'occasion des 30 ans de l'association Comment réduire les déchets d'activité? 22 novembre 2013 LA RÉGLEMENTATION Article L.541-2-1-I du Code de l Environnement : Outre les mesures

Plus en détail

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES. règles outils. Eco-Emballages vous accompagne EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES SE - REP - REPORTING - ACV - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAG V - RÉDUCTION - INDICATEURS - RECYCLAGE - SENSIBILISATION - RSE - ICATEURS - RECYCLAGE

Plus en détail

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION

BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION BONNES PRATIQUES DECHETS ET POINTS D ATTENTION Constats partagés : - Les déchets de chantier et de maintenance sont plutôt bien traités et suivis. - Les déchets de bureaux sont bien suivis sur les gros

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

ASSOCIATION LES RESTAURANTS DU COEUR

ASSOCIATION LES RESTAURANTS DU COEUR ASSOCIATION LES RESTAURANTS DU COEUR «L association a pour objet d aider et d apporter, sur le territoire de la Seine Maritime, une assistance bénévole aux personnes en difficulté, en luttant contre la

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

Une nouvelle épicerie à Fourquevaux. Un projet associatif

Une nouvelle épicerie à Fourquevaux. Un projet associatif Une nouvelle épicerie à Fourquevaux Un projet associatif L épicerie dans l histoire de Fourquevaux Henri Jusqu à la fin des années 50 4 épiceries 2 boulangeries 1 boucherie 1 café restaurant Fermeture

Plus en détail

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires

KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires KIT DE SENSIBILISATION «ZERO RUPTURE MODE D EMPLOI» Enjeux, démarche et outils pour lutter contre les ruptures linéaires 1 Objectif du kit de sensibilisation Mettre à disposition des industriels et des

Plus en détail

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables Session 1 La vision chinoise Approche du problème : une approche holistique pour résoudre la question multidimensionnelle que pose l association du développement durable et des concepts de chaînes d approvisionnement

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Le PNA Loi de Modernisation de l'agriculture et de

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

Gestion des marchandises

Gestion des marchandises CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Examens 2009 GESTIONNAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1A Nom :... Prénom :... No :... Experts :...... Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire

Plus en détail

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f.

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f. Le Plan de développement durable (PDD) du Service public de Wallonie (SPW), approuvé par le Comité stratégique fin 2011, représente l implication concrète de l administration face aux nombreux défis actuels

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : LYCÉE CÉSAR BAGGIO 23 Boulevard d Alsace 59000 LILLE 03 20 88 67 88 / 7 03 20 88 67 77 : www.lycee-baggio.fr Lycée général et technique (avec internat) 1 700 élèves / 250 internes ÉQUIPE PROJET Proviseur

Plus en détail

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

Joséphine Henrion. Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale

Joséphine Henrion. Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale Etats des lieux des données existantes en matière d offre alimentaire en Région de Bruxelles Capitale Joséphine Henrion Département consommation durable et éco-comportement Inventaire et analyse des données

Plus en détail

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013

BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 BILAN DES DEFIS CONSOMMATION, GESTION DES DECHETS MOBILITE Octobre 2012 à juin 2013 Le 23 octobre 2012, 25 familles étaient présentes à la réunion d information et de lancement des défis. 19 défis leur

Plus en détail

SOLAAL Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires

SOLAAL Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires SOLAAL Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires Association reconnue d intérêt général créée le 28 mai 2013 1 UN CONTEXTE ALARMANT 8,6 millions de Français en-dessous du seuil

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

I - BILAN DE L ACCUEIL

I - BILAN DE L ACCUEIL - 1 - - 2 - Depuis les années 90, Les Restos du cœur de Gisors, situés rue de L Arsenal dans un local mis à disposition par la Municipalité, distribuent des denrées alimentaires en équivalents repas et

Plus en détail

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique

Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique Le Réemploi du matériel informatique au service de l Insertion, de l Environnement et de la lutte contre la fracture numérique AG2I / R2D2 : En Marin route de Pessan 32000 Auch (Gers en Gascogne) ZI du

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2015 / 2016

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2015 / 2016 REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Année Scolaire 2015 / 2016 Rappel : La restauration scolaire est un service supplémentaire proposé par la commune, financé par l ensemble des habitants. Le respect du règlement

Plus en détail

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR :

MISE EN CONCURRENCE SELON UNE PROCÉDURE ADAPTÉE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHÉS PUBLICS) POUR : LYCÉE PAUL-LOUIS COURIER 2, place Grégoire de Tours BP 11248 37 012 TOURS CEDEX Téléphone : 02.47.60.35.05 Télécopie Intendance : 02.47.60.35.04 Mèl : gestion_plc@ac-orleans-tours.fr MISE EN CONCURRENCE

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Prévenir... les effets du viellissement

Prévenir... les effets du viellissement Prévenir... les effets du viellissement 3 Les quatre clés du bien vieillir 1 Bien s alimenter Les besoins évoluent avec l âge En prenant de l âge, on a tendance à manger avec moins d appétit. Il est vrai

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri

Catalogue d animations. des ambassadeurs. de la prévention et du tri Catalogue d animations des ambassadeurs de la prévention et du tri Nous contacter : par téléphone 05 65 73 83 23 par mail : ambassadeurdutri@agglo-grandrodez.fr Les ambassadeurs vous proposent des animations,

Plus en détail

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide.

La carie dentaire. Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. La carie dentaire Halte au grignotage! Chaque fois que tu manges, les bactéries transforment les sucres en acide. Cet acide peut ronger et abîmer l émail de tes dents. Si cette attaque par l acide se renouvelle

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique DOSSIER DE PRESSE

Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique DOSSIER DE PRESSE PRÉFET DE LA RÉGION AUVERGNE Évaluation du gaspillage alimentaire en restauration collective : création d'un guide méthodologique http://draf.auvergne.agriculture.gouv.fr/realiser-un-diagnostic-du DOSSIER

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE?

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? 1 ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? Comment faire concrètement dans le Haut-Jura ORGANISATION DE NOTRE SÉANCE Présentation de l éco-responsablité Les étapes clés Les secteurs sur lesquels on peut

Plus en détail

La campagne CINTRES JAUNES des PETITS RIENS

La campagne CINTRES JAUNES des PETITS RIENS La campagne CINTRES JAUNES des PETITS RIENS LES PETITS RIENS EN 2 MOTS, C EST QUOI? Une Mission Sociale Les Petits Riens, c est une entreprise d économie sociale active depuis 75 ans, où travaillent plus

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique

COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique COLLOQUE FEAD «L'AVENIR DE L'AIDE ALIMENTAIRE EN BELGIQUE» Atteindre efficacement notre groupe cible: la problématique de la logistique 28/4/2015 Level IT Introduction Level IT est un Centre de Recherche

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie

2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie 2 Rencontres Rhône-Alpine de FMC en Allergologie ALLERGIES ALIMENTAIRES LES ACTIONS DU GROUPE CASINO Philippe IMBERT : Directeur Qualité Groupe pimbert@groupe-casino.fr 01 61 44 70 86 Sommaire Le Groupe

Plus en détail

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe

Comptabilité / Finance / Contrôle de Gestion. Optimiser La performance financière du Groupe Optimiser La performance financière du Groupe 1 - Comptable 2 - Contrôleur de gestion commercial ou opérationnel 3 - Contrôleur de gestion reporting 1 Comptable La fiabilité des chiffres comme priorité

Plus en détail