62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre.»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre.»"

Transcription

1 62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre. Attention bien lire le billet du mois en page 12. RÉDACTION-ADMINISTRATION : Caroline de paysac, 46, avenue Emile-Labussière, BP LIMOGES CEDEX 2 CCP «Le Journal Paroissial, Limoges D Téléphone Fax Site internet : Courriel : Le journal paroissial, CPPAP n 0414 L / Directeur de publication : C. de PAYSAC / Imprimerie Laprel, BP 1152, Limoges Cedex 2 Mère Guillemin. Initiative Ils se sont accordés au chant de la terre... Frédéric Gana et Tifenn Hervouët se sont installés en Corrèze, à Vitracsur-Mortane, chez Raphaëlle de Seilhac, agricultrice. Ils se sont posés là en 2005, après un tour de France des producteurs et développent aujourd hui une entreprise de produits très innovants, Navoti. Mais quel tour de France? Y en a-t-il un autre que celui qui mobilise les vacanciers de juillet et quelques journalistes? Y a-t-il un autre monde que celui qui est raconté à la télé? Oui, chers amis, oui. Le tour de France de ces deux iconoclastes les a conduits vers ceux qui produisent notre nourriture. Des paysans improbables qui n ont pas suivi la filière industrielle. Des hommes et des femmes qui ont décidé que ce monde-là ne serait pas le leur. Et qui tiennent. Contre vents et marées. Frédéric et Tifenn sont partis à leur rencontre pour répondre à des questions : «Qui, aujourd hui, nourrit des millions de citadins? Où sont les paysans? Quel sens donner à la nourriture que l on nous distribue? Que mange-t-on, finalement? Qui se cache derrière les grandes machines à produire des nourritures souvent prémâchées, et parfois prédigérées? Pas simple, je vous l accorde. Et pourtant! Il suffit de monter dans un camion jaune, de sillonner la France pendant six mois, et de raconter tout cela dans un livre «Paysans qui trace vingt-cinq portraits attachants parmi la centaine de producteurs rencontrés, de faire une exposition photo de tous ces visages, et d appeler cette initiative «Chemin Faisant. Et quelques années après, on en parle encore. Ces gens croisés et désormais identifiés portent en germe ce Frédéric Gana, la main dans un seau de pierre utilisée pour la fabrication de ses produits. dont nous aurons de plus en plus besoin. Au-delà de tous les discours bien pensés et généreusement distribués, il existe une autre façon de produire et de vivre. Frédéric et Tifenn l ont montré. Installés en Corrèze Et ils se sont installés chez une agricultrice rencontrée lors de ce tour de France. Raphaëlle de Seilhac, éleveuse, a ouvert chambre et table d hôte dans la propriété héritée de sa famille en Avec 70 brebis, un magnifique troupeau de vaches, cette ancienne ingénieur qui fut dans une autre vie professeur de littérature anglaise, a trouvé sa voie. L agriculture biologique est pour elle la base incontournable, mais seulement une base. Elle sait qu il faut aller plus loin, rechercher l autonomie, initier le partage social et culturel. Elle sait que la durabilité est à ce prix, et qu il s agit d abord d une révolution et non d un changement de mots, faute de pouvoir vraiment changer les choses. L agriculture ne sera durable que si elle inscrit dans son avenir les mots de partage. Raphaëlle le Un exemple des produits fabriqués par la société Navoti. fait, le prouve. Elle est prête à accueillir des porteurs de projets chez elle. Comme Fred et Tifenn. Depuis qu ils se sont installés, un petit enfant est né, et une entreprise se développe. Elle se nomme Navoti, et elle reprend les travaux du père de Frédéric. Elle propose des produits pour dynamiser l eau et lutter contre les pollutions électromagnétiques. Raphaëlle de Seilhac, agricultrice. Le chant du maïs Navoti, c est le chant du maïs, inspiré d une tradition amérindienne. Le paysan rend à la nature les bienfaits qu elle lui donne. La société créée à Vitrac-sur-Mortane s appuie sur cette même philosophie de vie. Elle est au croisement de différentes traditions spirituelles et philosophiques et des découvertes scientifiques les plus innovantes, celles de la physique quantique. Chez Navoti, on s intéresse aussi à la géobiologie, à la géométrie sacrée, aux propriétés particulières de l eau, à la base de tous les processus vitaux. La gamme développée par Frédéric Gana reprend les travaux de son père, qui a puisé ses connaissances chez d autres chercheurs, dont les plus connus ont pour nom Viktor Schauberger, Georges Lakhovsky, Wilhem Reich... des noms jetés autrefois en pâture à la vindicte publique par le cortège habituel des ignorants, et des journalistes besogneux. Ces produits, qui ont aujourd hui leur place dans notre environnement surpollué par les ondes électromagnétiques, sont distribués dans certains magasins de produits naturels et biologiques. La société Navoti n a eu besoin de personne pour se développer. Frédéric et Tifenn l ont construite lentement. Elle distribue aujourd hui suffisamment de produits pour générer un poste à mi-temps et Frédéric assure des conférences et des ateliers partout où on le demande. (Photos fournies par l auteur.) Pour en savoir plus En Corrèze, à Vitrac-sur-Mortane, devant leur maison. Pour l instant, une yourte. Gilles Ray. Tifenn Hervouët, comédienne, lors d un spectacle créé lors du tour de France des producteurs. «Paysans. Un tour de France de l agriculture durable. Editions Transboréal. Frédéric Gana et Tifenn Hervouët. Navoti SARL Le Mons Vitrac sur Montane

2 internet Prends le chemin de l émerveillement Internet est un formidable outil d évangélisation. Une façon nouvelle et souple de toucher les gens dans leur diversité. De les rejoindre dans le respect de leur liberté. De les atteindre au cœur de leur vie malgré un emploi du temps surchargé ou au contraire marqué par le désœuvrement, l isolement. Ainsi durant l le Carême 2010, des communautés religieuses proposèrent des parcours spirituels pour cheminer vers Pâques. Emerveillement Curieuse d expérimenter pour la première fois ce type de proposition, j ai cliqué. Une minute avant, je n avais jamais entendu parler du monastère des bénédictines de Prailles (www.benedictines-prailles.fr). Une minute après, j avais visité virtuellement le lieu, séduite par leur mot d accueil : «Voici que dans sa tendresse, le Seigneur nous indique le chemin de la vie. (Prologue de la règle de saint Benoît.) Encore quelques clics et j ai fait plus amplement connaissance. «Un peu d histoire m apprend alors qu en 1617, aspirant à une vie monastique dépouillée, loin des honneurs, Antoinette d Orléans avec vingt-quatre de ses Sœurs quitte le prieuré de Lencloître pour fonder à Poitiers le premier monastère d une nouvelle congrégation : «Les bénédictines de Notre- Dame du Calvaire. Simplicité dans les relations, taille modeste des communautés caractérisent cette congrégation bénédictine. Confiance De Poitiers, la communauté se déplace ensuite à Saint-Julien-l Ars puis arrive, en 1999, à Prailles dans le sud des Deux-Sèvres, une terre marquée par les guerres de Religion, ce qui rejoint l une des préoccupations de cette congrégation : le «souci de l Unité des chrétiens. Au monastère de Pié-Foulard, les religieuses veulent y vivre une présence monastique simple et accueillante à tous. Un travail d imprimerie (fabrication de faire-part) leur permet de subvenir à leurs besoins, elles vendent également des produits monastiques. En 2017, la congrégation fêtera ses 400 ans d existence. L occasion pour Mère Marie, prieure, de partager leur héritage à travers une vidéo sonore «Vers L intitulé a des allures d Odyssée, mais c est avant tout l histoire sainte d une congrégation : «Le Christ qui nous a fait nous lever il y a quatre cents ans, marche à nos côtés. «Mais comment distribuer ce trésor?, s interroge la prieure. «Comment le transmettre aux hommes d aujourd hui? Et d une voix limpide, d expliquer que sa communauté est centrée résumait la semaine. «Les fidèles internautes ont spontanément adressé par courriels des intentions de prière. Jour après jour, ce lien virtuel offrait un chemin d intériorité charnel et spirituel. Il procurait une pose dans le tumulte du jour. Il invitait à ne pas tout expliquer, mais à accueillir, à s ouvrir à l indicible. sur le mystère pascal : «Au cœur du cœur, le Samedi saint est notre trésor de congrégation, témoigne-t-elle, «le Christ est mort et descendu aux enfers prendre toute la misère du monde, il compatit à cette misère et le porte à la résurrection. Louange «Le Samedi saint, c est un vide avant l aube de Pâques, un vide qui n est pas ce vide où il n y a rien, mais un vide qui attend le plein, comme la nuit attend le jour. Depuis ce premier clic, bien d autres ont suivi. Internet m a rendu proche le visage de chacune de ces femmes. J ai cheminé avec elles vers Pâques. Dès l aube, ma messagerie accusait réception d une photo (le plus souvent magnifique) avec un mot de méditation. Un diaporama, accompagné d un chant religieux, Espérance Sur ce chemin vers Pâques, il incitait : A prendre le chemin de la confiance en laissant celui de la peur, de la méfiance. A découvrir le chemin de l émerveillement en quittant celui de la morosité, du négatif. A emprunter le chemin de la louange en abandonnant celui du murmure, de la plainte. A choisir le chemin de l espérance en se détournant de celui de l ennui et du désespoir. A opter pour le chemin de la vie en rejetant celui des ténèbres et de la mort. Vie Belle leçon de vie, belle leçon de foi, un antidote aux mots : crise, stress, angoisse, morosité, solitude! Ce mois de juin ouvre la période la plus ensoleillée de l année, laissons-nous alors porter par ces forces de résurrection. «Lève ton regard vers le ciel, suis la course du soleil, la pure lumière, la vie s éveille. «Scrute la Parole de Dieu, goûte-la, elle est vraie nourriture. (Photos fournies par l auteur.) Frédérique Ferré-Labaeye. Finances A rude épreuve La crise économique n épargne personne et ses effets se font sentir jusque dans les diocèses et les monastères. Les chiffres de 2009 accusent dans plusieurs diocèses une baisse du Denier de l Eglise. Or, contrairement à une idée trop souvent répandue, l Eglise ne reçoit aucune subvention de l Etat ou du Vatican. Elle ne dépend que de la générosité de ses fidèles. Le «Denier de l Eglise, contribution volontaire et annuelle des catholiques, est sa première ressource. Le site Internet de la Conférence des évêques de France (www.eglise.catholique.fr) donne ainsi quelques repères : 350 e = une semaine de formation d un séminariste. 90 e = une journée de vie pour nos prêtres en maison de retraite. 56 e = une journée pour un prêtre en mission pastorale. Donner à l Eglise les moyens de sa mission ne va plus de soi en ces temps de baisse de pratique religieuse. Les donateurs vieillissent et la difficulté est de sensibiliser les plus jeunes sur l importance, chaque année, d un don par le biais du Denier. «Le Pèlerin magazine (12 novembre 2009), dans une enquête récente, souligne qu un tiers des pratiquants réguliers ne donne pas au Denier. Les monastères ont eux aussi leurs difficultés avec la baisse des ventes dans les boutiques monastiques. De plus, avec la moindre fréquentation de la messe dominicale et la concurrence de la production étrangère, les ventes des hosties traditionnellement fabriquées par les monastères de France vont mal. «La concurrence sur le marché des hosties menace les contemplatives qui fournissent les diocèses français, titrait le quotidien «La Croix (1 er mars 2010). «Nous ne cherchons pas à gagner à tout prix de l argent, simplement à vivre, précise Sœur Marcelline (carmel de St-Germain-en-Laye). «C est aussi un choix d Eglise de nous rester fidèles, une manière de soutenir les monastères. Dans un autre domaine, c est parce que leur travail d imprimerie (faire-part) était en perte de vitesse que les bénédictines de Prailles (Deux-Sèvres) ont lancé leur site Internet. Il a fallu s y mettre, mais cette réponse innovante, non seulement a relancé les ventes, mais a amené les religieuses à proposer une marche vers Pâques. Au lancement de ce Carême 2010, il y eut visites en quatre jours sur leur site Internet! Les «fidèles internautes, qui s étaient inscrits gratuitement, reçurent chaque matin pendant quarante jours un courriel (photo + texte, diaporama en fin de semaine, et possibilité de déposer des intentions de prières) qui les engageait dans une vraie démarche spirituelle. Frédérique Ferré-Labaeye. >> Fonds commun 2 Le Journal Paroissial

3 Société Qui sait de quoi sera fait demain? Instituteur de l école publique à la retraite depuis deux ans, père de quatre enfants et grand-père deux fois déjà, je m interroge souvent sur mon parcours professionnel et familial en regardant les parents et les enfants d aujourd hui. Je me sens moins «la tête dans le guidon que lorsque j étais instituteur et père. J essaye de prendre du recul, de la distance, de comprendre l évolution du monde dans lequel nous vivons. Je ne suis pas sûr de bien saisir toutes les évolutions en cours et de discerner avec justesse de quoi sera fait demain. Je crains parfois que le pire soit à venir et de ne pas être assez «armé sur le plan intérieur pour l affronter et d avoir fait une vie trop douce à mes enfants, de les avoir trop protégés des réalités de la vie. Bref de leur avoir fait manger le pain blanc avant le pain noir. Je ne suis pas sûr d avoir été un bon père. Je ne suis pas sûr non plus d avoir eu vraiment envie de l être. Je ne suis pas sûr d être un bon grand-père et d avoir très envie de l être réellement. Changer le monde J avoue aujourd hui que je n ai pas fait mieux que mes parents ni que mes enfants qui deviennent de jeunes parents à leur tour. Nous avons été nombreux dans ma génération à vouloir changer le monde. Nous voulions donner à nos enfants une autre éducation que celle qu avaient reçue nos parents. Que nous jugions alors trop rigides, trop rigoureux, trop exigeants, puritains. Nous affirmions alors que l éducation qu ils avaient reçue était trop basée sur l effort, la souffrance et pas assez sur le plaisir, la liberté, la douceur de vivre. «Peace and love. Nous pensions qu ils avaient été trop marqués par deux guerres mondiales. Leur «Si tu avais connu la guerre... nous agaçait ainsi que leur attachement aux biens matériels, à la nourriture; eux qui parfois avaient tout perdu dans les bombardements et qui avaient eu si faim jour après jour, semaine après semaine, mois après mois pendant quatre longues années de guerre. Le monde a changé malgré eux, malgré nous et nous a changés nous aussi à notre tour. L autre éducation que nous avons voulu donner à nos enfants est à son tour critiquée aujourd hui par nos enfants comme nous l avons fait nous aussi à notre époque avec celle de nos parents. C est particulièrement frappant, je trouve, dans les relations mères-filles. Beaucoup de femmes de ma génération ne voulaient surtout pas d une vie comme leur mère respective. «Un enfant quand je veux avec qui je veux. Mon ventre m appartient. Ce slogan n était clamé à haute voix que par quelques femmes seulement qui montraient la voie, mais trouvait de l écho chez beaucoup de femmes qui le criaient sans doute moins, mais cherchaient à le vivre. Tout quitter «A travail égal salaire égal nous semblait aussi une revendication juste. L autonomie financière, l accès aux postes de responsabilité, le divorce librement consenti étaient revendiqués comme marques de progrès et d avancées sociales, d émancipation de la femme. Remettre en cause l autorité «de droit divin du père, du mari, c était naturellement juste et bon. Quitter la campagne pour aller vivre en ville, c était la voie du bonheur assuré et du progrès, c était le sens de l Histoire contemporaine. Quitter sa famille, ne plus rester quatre générations au même endroit, ne plus vivre trois générations sous le même toit, fonder une famille au loin, ailleurs, semblait alors «normal, «naturel, dans l ordre des choses de l époque. Les couches-culottes, les biberons, les petits pots, le frigo, le chauffage central, l eau chaude et froide au robinet et les wc dans la maison, l électricité, la télé, la voiture, la machine à laver, la chaîne stéréo, le presse-purée, la moulinette, le robot ménager, voilà ce qui était indispensable au bonheur, à la réussite, à l épanouissement individuel de tout un chacun. Les autoroutes du bonheur sans fin s ouvraient enfin à nous. La prospérité et la paix guidaient nos pas. La société de loisirs et de consommation, c était le paradis sur terre. Une vieillesse heureuse nous attendait. Dans un ciel sans nuage. Dans un monde sans entrave. Et puis patatras, voilà qu à notre tour nous sommes confrontés à des difficultés de toutes sortes comme nos parents en leur temps. Maladies nouvelles et surprenantes, crise économique, crise de valeur, de sens, menaces de guerres, instabilité financière, professionnelle, familiale, le tricot social si bien tricoté depuis la fin de la seconde guerre mondiale soudain se démaille et la maille file de plus en plus vite. Nul ne sait vraiment de quoi demain sera fait. Nos certitudes s envolent. La précarité nous menace. Nul n en est à l abri pour lui ou pour l un des siens. D autres voies Nos enfants nous jugent, nous critiquent, nous remettent en cause, explorent, cherchent des nouvelles formes de vie qui nous étonnent, nous déroutent, quelquefois nous déstabilisent. Ils vivent parfois dans une précarité le plus souvent non voulue, mais nous reprochent notre matérialisme, notre manque de spiritualité, nos divorces, nos fuites, nos petites lâchetés quotidiennes, nos démissions, nos insuffisances. Certaines de nos filles veulent se marier, vivre à la campagne, faire des enfants, les allaiter, rester en congé parental, faire leur jardin, leurs courses au petit marché du coin, cuisiner leurs légumes et leurs volailles, utiliser du papier recyclé, des couches lavables, retaper une vieille maison, restaurer la cheminée, réhabiliter le bon vieux poêle à bois. Se soigner avec des plantes. Jeter aux orties les moyens contraceptifs. D autres au contraire ne veulent pas d enfant du tout, pas de responsabilité et pas de plan de carrière pour autant; quelquefois juste un homme à aimer pour toujours et à attendre à la maison à l abri de tout; parfois pas d homme du tout; d autres enfin vont d hommes en hommes sans s attacher, sans «construire quoi que ce soit. Et toutes elles envoient promener leur mère respective. «Mais maman je ne veux surtout pas de ta vie de femme libérée qui a passé sa vie à essayer de concilier tout et son contraire. Il m arrive de leur dire : «Faites comme vous voulez, c est votre vie. Et de penser : «Vous ferez comme vous pourrez vous aussi... Mais qu en pensez-vous? (Photos fotolia.) André Lugardon. Le Journal Paroissial Fonds commun 3 <<

4 Pauvreté et exclusion Lutter contre la pauvreté... La Commission européenne a proclamé l année 2010 «Année européenne de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale. Le président actuel du Secours Catholique, François Soulage, a été nommé ambassadeur de l Année européenne en France par Martin Hirsch, le haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté. Quel est l objectif à atteindre? La proclamation d une telle année peut sembler un gadget, mais en fait, c est se donner l occasion de mener une analyse renforcée de la situation de pauvreté dans laquelle se trouvent certains Européens. C est aussi se donner du temps pour échanger «des bonnes pratiques (ne serait-ce que d aider les plus pauvres à se prendre en charge eux-mêmes au lieu de simplement les assister; les considérer comme partenaires et pas seulement comme ayants droit). C est aussi se rencontrer et communiquer au-delà des frontières de chaque Etat. Une campagne du Secours Catholique Depuis quelques mois, avec les différentes «Caritas (équivalents du Secours Catholique) européennes, le Secours Catholique prépare la campagne «Zéro pauvreté. Une pétition est déclenchée, l objectif étant d atteindre un million de signatures dans un nombre significatif d Etats membres de l Union européenne. Ainsi peut progresser la prise de conscience que la pauvreté est l affaire de tous. La campagne propose des actions concrètes pour agir contre la pauvreté dans la vie quotidienne. Deux rencontres importantes Tout d abord, le colloque du 27 mai avec cent cinquante experts de la pauvreté et de l exclusion d une quarantaine de pays. Le thème en est : «Combattre la pauvreté en Europe et dans le monde : recommandations (Photo : Wikipédia.) à l Union européenne. Ce colloque est organisé par la Maison de l Europe à Paris, Caritas Europa et le Secours Catholique. Il doit permettre d élaborer des recommandations pour améliorer l efficacité des politiques de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale. Au moment où cet article paraîtra, cette importante rencontre aura sans doute eu lieu et on pourra en mesurer les fruits. Ensuite, les 2 et 3 octobre, des centaines d experts de la pauvreté et aussi des personnes directement concernées se retrouveront en Bourgogne. Lors du forum «L Europe de l Homme, il s agira de travailler sur les politiques sociales en Europe et d aborder plus particulièrement la question des Roms, celle des migrants, celle des personnes sans abri. Le 4 octobre, une délégation internationale portera au Conseil de l Europe à Strasbourg les recommandations élaborées avec tous. Construire une Europe de la Solidarité Le réseau européen des Caritas va appeler les gouvernements européens à prendre diverses mesures réalisables. Il s agit, en...un devoir de la foi particulier, de la garantie des allocations pour chaque enfant en Europe, indépendamment du statut de ses parents. Il s agit de la garantie d un niveau minimum de Sécurité Sociale pour tous. Il s agit encore de la garantie universelle des soins de santé ou encore de prises de mesures actives pour assurer des emplois décents avec des salaires décents. Les chrétiens aux avant-postes En voyant les Caritas européennes fortement engagées dans les projets en cours, on réalise l investissement de milliers de chrétiens européens pour mettre fin à la misère. Pour eux, c est un devoir de la foi. Dès le début de l Eglise, les chrétiens se sont préoccupés des pauvres. Dans le visage de celui qui est dénué de tout, c est le Christ lui-même qui se montre et demande de l aide : «J avais faim, vous m avez donné à manger. Cette préoccupation n a jamais quitté les chrétiens et, au fur et à mesure des besoins de leurs contemporains successifs, ils ont créé des œuvres nombreuses : accueil des enfants trouvés, soin des malades, éducation des enfants pauvres, secours aux galériens au temps de Vincent de Paul, etc. Encore aujourd hui, dans diverses associations (chrétiennes, mais aussi non confessionnelles), les chrétiens sont bien présents. Ils y sont au nom de leur foi et aussi simplement parce que la misère n est plus tolérable. Comme l écrivait le Père Joseph Wresinski, fondateur du mouvement international ATD Quart Monde : «Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l Homme sont violés. S unir pour les faire respecter est un devoir sacré. La campagne «Zéro pauvreté semblera sans doute utopique à beaucoup. Pourtant, elle rejoint la conviction d ATD Quart Monde : «La misère ne se soulage pas, elle se détruit. On peut ajouter qu hélas ce mouvement, au contact des plus pauvres, sait de quoi il parle! Yves Guiochet. Secourir (Photo : Wikipédia.) La pauvreté à nos portes Il y a quelques années, un catholique, dans une réunion, affirmait sans sourciller, devant des responsables du diocèse : «Chez nous, il n y a pas de pauvre. Il devait être aveugle ou aveuglé comme l on veut, mais sans doute, ne dirait-il plus aujourd hui cette phrase malheureuse. Que voyons-nous en effet? D abord ces populations d Europe de l Est dont certains arrivent chez nous ou y sont de passage : Roms, migrants, marins exploités sans vergogne par des armateurs peu scrupuleux, sans abri. La situation de tel ou tel nouvel Etat européen ou ayant demandé son entrée dans l Union européenne n est pas brillante. Les pauvres ne manquent pas, certains restent chez eux, d autres passent les frontières dans l espoir d un avenir meilleur. Le sort de certains Français n est guère plus enviable. La catégorie des «travailleurs pauvres (emplois précaires, à temps très partiel...) ne cesse d augmenter. Beaucoup n ont pas assez d argent pour se loger et se nourrir. Des associations comme «les Restaurants du Cœur font état, encore cette année, d une augmentation substantielle du nombre de repas fournis. Là où existent des «épiceries sociales, on fait état d une augmentation significative des mamans avec des enfants en bas âge. En même temps, un peu partout en France (et sans doute en Europe), on constate que les chrétiens sont nombreux et actifs pour apporter leur aide là où il y a besoin. Avant Pâques, les chrétiens ont été invités à venir en aide aux plus démunis dans différents pays du monde. C est indispensable. Un milliard d hommes souffrent de la faim, ce chiffre s étant remis à augmenter depuis la crise. En même temps, il ne faudrait pas oublier cette pauvreté parfois moins voyante qui se trouve à notre porte. Là aussi, il s agit d un devoir pour les chrétiens de secourir ceux qui en ont besoin. Yves Guiochet. >> Fonds commun 4 Le Journal Paroissial

5 Bible L Apôtre La postérité spirituelle de Paul n a pas baissé. (Photo : Wikipédia.) On pense que Paul serait né à Tarse en Cilicie, à l est de l Asie mineure, en l an 8. Les lettres de Paul (le «corpus paulinien ) apparaissent d autant plus ardues à beaucoup de lecteurs qu elles supposent une connaissance approfondie de l Ancien Testament et un mode de raisonnement pour le moins rare de nos jours. Ces lignes voudraient modestement introduire à cette œuvre décisive et inviter les lecteurs à gravir une «montagne. Paul a voulu nous faire entrer dans le mystère de Jésus, Fils de Dieu, Sauveur. Son influence sur l évolution du christianisme a été telle qu on lui a décerné le titre d Apôtre : le mot, employé seul, le désigne. Et la tradition vivante de l Eglise le fête avec saint Pierre, tant leur rôle respectif a été complémentaire dans l établissement du christianisme au milieu du I er siècle de notre ère. Voyag e u r Si l enfance de saint Paul nous est inconnue, nous pouvons déduire de ses études à Jérusalem auprès du maître réputé Gamaliel que son père devait avoir une relative aisance. Si Paul était «citoyen romain de naissance (Ac 22, 28), il avait acquis, avec ce titre envié, quelques privilèges dont celui de voyager librement dans tout l Empire et des égards dont le gouvernement impérial n était pas prodigue : le passage cité des Actes 22, 22-29, en témoigne. Déjà, lors de la lapidation d Etienne (Ac 7, 55-60), nous avions appris le zèle de Saul c est son nom juif pour s opposer à la reconnaissance de Jésus, la «nouvelle Voie (Ac 9, 2). La conversion brusque de Saul sur «le chemin de Damas (Ac 9, 1-19) sera racontée, avec quelques traits différents, par Paul lui-même dans son discours relaté en Ac 22, 1-2 et résumé en Ga 1, Les Epîtres ou Lettres fourmillent aussi de détails autobiographiques. Mais le dernier verset des Actes ne nous apprend rien de précis sur son martyre qu on date des années 64 ou 67, sous Néron. Paul a beaucoup voyagé, par terre et par mer, rédigeant, au gré des escales ou des étapes, ses Lettres. Les Evangiles seront bien évidemment rédigés après lui. Le classement, dans les Bibles, ne correspond pas à la chronologie, mais... à la longueur! On sait, par exemple, que la première Lettre aux Thessaloniciens, de l an 50 ou 51, est aussi le premier document en date de ce qui deviendra le Nouveau Testament. L ensemble du «corpus paulinien a donc été écrit en une quinzaine d années. En partant des situations concrètes des communautés fondées ou visitées par lui, saint Paul établit que le Christ est Sauveur et Seigneur, l Homme-Dieu qui transforme définitivement la relation de l homme à Dieu. Droit au salut Comment rendre compte d une œuvre aussi variée et aussi dense? La «paternité paulienne de telle ou telle Lettre est d ailleurs contestée. (N oublions pas que la propriété littéraire est une «notion postérieure à l époque de rédaction de la Bible.) Ces lettres sont destinées aux églises, souvent fondées récemment. Parfois écrites sous la pression du besoin pastoral, elles constituent des «traités dogmatiques où se révèlent l amour et le zèle de Paul pour le Christ. Alors qu il avait donné des gages évidents de ses convictions jusqu à s acharner sur les partisans de Jésus, considérés comme «hérétiques, Paul va mettre toute son ardeur à prêcher Jésus, sa mort et sa résurrection qui l établissent «Seigneur, selon le mot de la Lettre aux Philippiens. Les voyages semés d embûches montrent que sa foi et sa volonté de faire connaître le mystère de l amour de Dieu révélé en Jésus résistent à tout ce qui pourrait le freiner. Activité inlassable! Les Lettres et le travail alternent avec les prédications, d abord dans la synagogue de la ville où il passe, et, progressivement à des groupes païens. Car Paul est persuadé que tous, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, hommes et femmes sont appelés par Dieu au même salut. Dans ses lettres, Paul montre son désir de faire connaître le plan de salut divin sur l humanité. Et tout s y rapporte, la vérité théologique aussi bien que la rectitude morale qui en découle pour ceux qui ont adhéré au Christ. Toutes les questions que se posent les esprits curieux de Dieu intéressent Paul; on peut être surpris de ses envolées lyriques et de l intérêt qu il porte aux humbles problèmes de discipline dans les communautés. De même qu il a accueilli l ouverture aux païens, ainsi voit-il dans la concorde au sein d une église particulière le signe même d une conformité à Dieu : «Vous êtes au Christ et le Christ est à Dieu. A côté de la sublime «hymne à la Charité (1 Co 13), le refus des tendances partisanes (Moi, je suis pour Pierre, moi pour Apollos...). Paul stigmatise les velléités de retour à la Loi de Moïse et à ses pratiques alors que le Christ a libéré d un joug que «ni les aînés ni les contemporains ne peuvent porter (Ac 15, 10). Pour lui, il y a au centre Jésus-Christ qui change la face du monde et de l histoire en rétablissant l homme dans sa vraie relation à Dieu, celle qu Adam avait compromise. Il importe donc de «vivre pour Lui ou de Le laisser vivre en nous... «Pour moi, vivre c est le Christ... (Ph 19.) Ce n est plus moi qui vis, c est le Christ qui vit en moi... (Ga 2, 19). Abbé Christian Daleau. Jean Un Evangile à plusieurs mains Difficile d attribuer à Jean la composition d un écrit aux multiples facettes! N oublions pas que le nom de l évangéliste ne garantit pas l écriture ou la composition totale de l ouvrage qui lui est attribué; nous disons : «Evangile selon Il se rattache à Matthieu, Marc, Luc ou, sans doute dans une moindre mesure, à Jean. Ce dernier a sans doute connu des retouches sur près d un demi-siècle, de 50 à 100 de notre ère. Il suffit, pour s en convaincre, de remarquer les brusques passages des récits aux discours «théologiques, ou l intrusion de tel ou tel verset qui trouvait sa place ailleurs. Enfin, alors que le chapitre 20 avait clos le livre qui a ajouté le chapitre 21, avec une nouvelle conclusion? Un passage, bien situé après la guérison de l infirme un jour de sabbat (5, 1-16), se trouve indument reporté en 7, L épisode de la femme adultère (Jean 8, 1-11) n est sans doute pas de l Evangile de Jean, mais viendrait bien à la fin du chapitre 21 de Luc. La lecture attentive de l Evangile fait surgir diverses questions, l une d entre elles mérite d être regardée de près : qui est ce «disciple que Jésus aimait? Rien ne peut garantir que ce soit Jean, ni un autre disciple qui se désigne par cette périphrase et qui serait l auteur de certains passages de l Evangile. Une «signature, à ce sujet, est très révélatrice : c est la conclusion en Jean 20, «Ces signes ont été mis par écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu en croyant vous ayez la vie en son nom. Cet Evangile est donc une thèse : il veut prouver, par la relecture de certains événements, que Jésus est Fils de Dieu. Les «miracles sont devenus des «signes. Des personnages, tel Nicodème, l Aveugle-né conduits par le divin pédagogue, accèdent aux «réalités du ciel (3, 12). Marthe découvre que Jésus «est (au présent et non seulement pour la fin des temps!) «la Résurrection et la Vie (11, 25-26). A côté de récits «orientés, des analyses sur l être profond de Jésus paraissent «insérés. Le prologue, pétri de philosophie, jette un regard sur le mystère du Verbe incarné, mais n est pas de la même veine ni de la même plume que le récit très circonstancié de la Passion, établi par un témoin à qui aucun détail, notamment topographique, n a échappé. L Evangile selon saint Jean, dans sa forme actuelle, a certainement connu une rédaction, «en plusieurs étapes «successives : des ajouts, plus ou moins bien «raccordés en ont fait l ouvrage qui a tenté de nous faire entrer dans le mystère de la Personne de Jésus. Et c est bien là l essentiel. Abbé Christian Daleau. Le Journal Paroissial Fonds commun 5 <<

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance.

Recommandez Sunrise. Un partenaire de confiance. Recommandez Sunrise Un partenaire de confiance. Soins de longue durée et soins pour personnes semi-autonomes Soins pour personnes souffrant de l Alzheimer ou éprouvant des troubles de la mémoire Soins

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise.

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise. «AVANCER EN AGE» «C est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l homme extérieur va vers sa ruine, l homme intérieur se renouvelle de jour en jour.» (2 Corinthiens 4, 16) 1. Prêtres en

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN

DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT Monsieur Gérard VARIN Siège Social & Administratif (Direction Générale Pôle Ressources) Centre polyvalent «Les Blanchères» - 40, rue Louise Damasse VERNON Tél. 02 32 64 35 70 Fax. 02 32 64 35 79 Courriel : siege.asso@lesfontaines.fr

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1

Campagne DENIER 2015. Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Campagne DENIER 2015 Campagne Denier 2015 Diocèse de Fréjus-Toulon Page 1 Edition janvier 2015 Sommaire Page 3 - Denier de l Eglise Bilan 2014/Campagne 2015 Page 4 - Evolutions de la collecte du Denier

Plus en détail

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT L enfant moyen est exposé { plus d un million de publicités avant même d atteindre l âge de 21 ans. Il subit une pression intense à consommer et à dépenser.

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Travailleur social : acteur de changement ou panseur de plaies?

Travailleur social : acteur de changement ou panseur de plaies? Travailleur social : acteur de changement ou panseur de plaies? Au CPAS, à la Mutuelle, dans les associations, dans les écoles, dans la rue ou derrière un guichet ou encore à domicile, les assistants sociaux

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION

VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION VIVRE OU SURVIVRE, TELLE EST LA QUESTION Quelque part, dans un quartier de Minarive, lorine est assise dans l un des fauteuils en simili cuir bleu du salon de cet appartement qu elle habite depuis plus

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 1 Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 Introduction : Pour qu une église puisse se développer harmonieusement il faut que chaque membre trouve sa place et remplisse sa fonction. Voila pourquoi

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Le droit d espérer. Didier Chastagnier

Le droit d espérer. Didier Chastagnier Février 2013 MULHOUSE STRASBOURG COLMAR Notre mission, plus que jamais, grâce à vous: Donner à chaque enfant le droit d être un enfant Le droit d espérer Chers Amis d Action Quartiers C est une joie pour

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail