62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre.»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre.»"

Transcription

1 62 e année N o 681 Mensuel Abonnement : 6,80 par an juin 2010 «On aime quand on se jette en Dieu sans voir et sans comprendre. Attention bien lire le billet du mois en page 12. RÉDACTION-ADMINISTRATION : Caroline de paysac, 46, avenue Emile-Labussière, BP LIMOGES CEDEX 2 CCP «Le Journal Paroissial, Limoges D Téléphone Fax Site internet : Courriel : Le journal paroissial, CPPAP n 0414 L / Directeur de publication : C. de PAYSAC / Imprimerie Laprel, BP 1152, Limoges Cedex 2 Mère Guillemin. Initiative Ils se sont accordés au chant de la terre... Frédéric Gana et Tifenn Hervouët se sont installés en Corrèze, à Vitracsur-Mortane, chez Raphaëlle de Seilhac, agricultrice. Ils se sont posés là en 2005, après un tour de France des producteurs et développent aujourd hui une entreprise de produits très innovants, Navoti. Mais quel tour de France? Y en a-t-il un autre que celui qui mobilise les vacanciers de juillet et quelques journalistes? Y a-t-il un autre monde que celui qui est raconté à la télé? Oui, chers amis, oui. Le tour de France de ces deux iconoclastes les a conduits vers ceux qui produisent notre nourriture. Des paysans improbables qui n ont pas suivi la filière industrielle. Des hommes et des femmes qui ont décidé que ce monde-là ne serait pas le leur. Et qui tiennent. Contre vents et marées. Frédéric et Tifenn sont partis à leur rencontre pour répondre à des questions : «Qui, aujourd hui, nourrit des millions de citadins? Où sont les paysans? Quel sens donner à la nourriture que l on nous distribue? Que mange-t-on, finalement? Qui se cache derrière les grandes machines à produire des nourritures souvent prémâchées, et parfois prédigérées? Pas simple, je vous l accorde. Et pourtant! Il suffit de monter dans un camion jaune, de sillonner la France pendant six mois, et de raconter tout cela dans un livre «Paysans qui trace vingt-cinq portraits attachants parmi la centaine de producteurs rencontrés, de faire une exposition photo de tous ces visages, et d appeler cette initiative «Chemin Faisant. Et quelques années après, on en parle encore. Ces gens croisés et désormais identifiés portent en germe ce Frédéric Gana, la main dans un seau de pierre utilisée pour la fabrication de ses produits. dont nous aurons de plus en plus besoin. Au-delà de tous les discours bien pensés et généreusement distribués, il existe une autre façon de produire et de vivre. Frédéric et Tifenn l ont montré. Installés en Corrèze Et ils se sont installés chez une agricultrice rencontrée lors de ce tour de France. Raphaëlle de Seilhac, éleveuse, a ouvert chambre et table d hôte dans la propriété héritée de sa famille en Avec 70 brebis, un magnifique troupeau de vaches, cette ancienne ingénieur qui fut dans une autre vie professeur de littérature anglaise, a trouvé sa voie. L agriculture biologique est pour elle la base incontournable, mais seulement une base. Elle sait qu il faut aller plus loin, rechercher l autonomie, initier le partage social et culturel. Elle sait que la durabilité est à ce prix, et qu il s agit d abord d une révolution et non d un changement de mots, faute de pouvoir vraiment changer les choses. L agriculture ne sera durable que si elle inscrit dans son avenir les mots de partage. Raphaëlle le Un exemple des produits fabriqués par la société Navoti. fait, le prouve. Elle est prête à accueillir des porteurs de projets chez elle. Comme Fred et Tifenn. Depuis qu ils se sont installés, un petit enfant est né, et une entreprise se développe. Elle se nomme Navoti, et elle reprend les travaux du père de Frédéric. Elle propose des produits pour dynamiser l eau et lutter contre les pollutions électromagnétiques. Raphaëlle de Seilhac, agricultrice. Le chant du maïs Navoti, c est le chant du maïs, inspiré d une tradition amérindienne. Le paysan rend à la nature les bienfaits qu elle lui donne. La société créée à Vitrac-sur-Mortane s appuie sur cette même philosophie de vie. Elle est au croisement de différentes traditions spirituelles et philosophiques et des découvertes scientifiques les plus innovantes, celles de la physique quantique. Chez Navoti, on s intéresse aussi à la géobiologie, à la géométrie sacrée, aux propriétés particulières de l eau, à la base de tous les processus vitaux. La gamme développée par Frédéric Gana reprend les travaux de son père, qui a puisé ses connaissances chez d autres chercheurs, dont les plus connus ont pour nom Viktor Schauberger, Georges Lakhovsky, Wilhem Reich... des noms jetés autrefois en pâture à la vindicte publique par le cortège habituel des ignorants, et des journalistes besogneux. Ces produits, qui ont aujourd hui leur place dans notre environnement surpollué par les ondes électromagnétiques, sont distribués dans certains magasins de produits naturels et biologiques. La société Navoti n a eu besoin de personne pour se développer. Frédéric et Tifenn l ont construite lentement. Elle distribue aujourd hui suffisamment de produits pour générer un poste à mi-temps et Frédéric assure des conférences et des ateliers partout où on le demande. (Photos fournies par l auteur.) Pour en savoir plus En Corrèze, à Vitrac-sur-Mortane, devant leur maison. Pour l instant, une yourte. Gilles Ray. Tifenn Hervouët, comédienne, lors d un spectacle créé lors du tour de France des producteurs. «Paysans. Un tour de France de l agriculture durable. Editions Transboréal. Frédéric Gana et Tifenn Hervouët. Navoti SARL Le Mons Vitrac sur Montane

2 internet Prends le chemin de l émerveillement Internet est un formidable outil d évangélisation. Une façon nouvelle et souple de toucher les gens dans leur diversité. De les rejoindre dans le respect de leur liberté. De les atteindre au cœur de leur vie malgré un emploi du temps surchargé ou au contraire marqué par le désœuvrement, l isolement. Ainsi durant l le Carême 2010, des communautés religieuses proposèrent des parcours spirituels pour cheminer vers Pâques. Emerveillement Curieuse d expérimenter pour la première fois ce type de proposition, j ai cliqué. Une minute avant, je n avais jamais entendu parler du monastère des bénédictines de Prailles (www.benedictines-prailles.fr). Une minute après, j avais visité virtuellement le lieu, séduite par leur mot d accueil : «Voici que dans sa tendresse, le Seigneur nous indique le chemin de la vie. (Prologue de la règle de saint Benoît.) Encore quelques clics et j ai fait plus amplement connaissance. «Un peu d histoire m apprend alors qu en 1617, aspirant à une vie monastique dépouillée, loin des honneurs, Antoinette d Orléans avec vingt-quatre de ses Sœurs quitte le prieuré de Lencloître pour fonder à Poitiers le premier monastère d une nouvelle congrégation : «Les bénédictines de Notre- Dame du Calvaire. Simplicité dans les relations, taille modeste des communautés caractérisent cette congrégation bénédictine. Confiance De Poitiers, la communauté se déplace ensuite à Saint-Julien-l Ars puis arrive, en 1999, à Prailles dans le sud des Deux-Sèvres, une terre marquée par les guerres de Religion, ce qui rejoint l une des préoccupations de cette congrégation : le «souci de l Unité des chrétiens. Au monastère de Pié-Foulard, les religieuses veulent y vivre une présence monastique simple et accueillante à tous. Un travail d imprimerie (fabrication de faire-part) leur permet de subvenir à leurs besoins, elles vendent également des produits monastiques. En 2017, la congrégation fêtera ses 400 ans d existence. L occasion pour Mère Marie, prieure, de partager leur héritage à travers une vidéo sonore «Vers L intitulé a des allures d Odyssée, mais c est avant tout l histoire sainte d une congrégation : «Le Christ qui nous a fait nous lever il y a quatre cents ans, marche à nos côtés. «Mais comment distribuer ce trésor?, s interroge la prieure. «Comment le transmettre aux hommes d aujourd hui? Et d une voix limpide, d expliquer que sa communauté est centrée résumait la semaine. «Les fidèles internautes ont spontanément adressé par courriels des intentions de prière. Jour après jour, ce lien virtuel offrait un chemin d intériorité charnel et spirituel. Il procurait une pose dans le tumulte du jour. Il invitait à ne pas tout expliquer, mais à accueillir, à s ouvrir à l indicible. sur le mystère pascal : «Au cœur du cœur, le Samedi saint est notre trésor de congrégation, témoigne-t-elle, «le Christ est mort et descendu aux enfers prendre toute la misère du monde, il compatit à cette misère et le porte à la résurrection. Louange «Le Samedi saint, c est un vide avant l aube de Pâques, un vide qui n est pas ce vide où il n y a rien, mais un vide qui attend le plein, comme la nuit attend le jour. Depuis ce premier clic, bien d autres ont suivi. Internet m a rendu proche le visage de chacune de ces femmes. J ai cheminé avec elles vers Pâques. Dès l aube, ma messagerie accusait réception d une photo (le plus souvent magnifique) avec un mot de méditation. Un diaporama, accompagné d un chant religieux, Espérance Sur ce chemin vers Pâques, il incitait : A prendre le chemin de la confiance en laissant celui de la peur, de la méfiance. A découvrir le chemin de l émerveillement en quittant celui de la morosité, du négatif. A emprunter le chemin de la louange en abandonnant celui du murmure, de la plainte. A choisir le chemin de l espérance en se détournant de celui de l ennui et du désespoir. A opter pour le chemin de la vie en rejetant celui des ténèbres et de la mort. Vie Belle leçon de vie, belle leçon de foi, un antidote aux mots : crise, stress, angoisse, morosité, solitude! Ce mois de juin ouvre la période la plus ensoleillée de l année, laissons-nous alors porter par ces forces de résurrection. «Lève ton regard vers le ciel, suis la course du soleil, la pure lumière, la vie s éveille. «Scrute la Parole de Dieu, goûte-la, elle est vraie nourriture. (Photos fournies par l auteur.) Frédérique Ferré-Labaeye. Finances A rude épreuve La crise économique n épargne personne et ses effets se font sentir jusque dans les diocèses et les monastères. Les chiffres de 2009 accusent dans plusieurs diocèses une baisse du Denier de l Eglise. Or, contrairement à une idée trop souvent répandue, l Eglise ne reçoit aucune subvention de l Etat ou du Vatican. Elle ne dépend que de la générosité de ses fidèles. Le «Denier de l Eglise, contribution volontaire et annuelle des catholiques, est sa première ressource. Le site Internet de la Conférence des évêques de France (www.eglise.catholique.fr) donne ainsi quelques repères : 350 e = une semaine de formation d un séminariste. 90 e = une journée de vie pour nos prêtres en maison de retraite. 56 e = une journée pour un prêtre en mission pastorale. Donner à l Eglise les moyens de sa mission ne va plus de soi en ces temps de baisse de pratique religieuse. Les donateurs vieillissent et la difficulté est de sensibiliser les plus jeunes sur l importance, chaque année, d un don par le biais du Denier. «Le Pèlerin magazine (12 novembre 2009), dans une enquête récente, souligne qu un tiers des pratiquants réguliers ne donne pas au Denier. Les monastères ont eux aussi leurs difficultés avec la baisse des ventes dans les boutiques monastiques. De plus, avec la moindre fréquentation de la messe dominicale et la concurrence de la production étrangère, les ventes des hosties traditionnellement fabriquées par les monastères de France vont mal. «La concurrence sur le marché des hosties menace les contemplatives qui fournissent les diocèses français, titrait le quotidien «La Croix (1 er mars 2010). «Nous ne cherchons pas à gagner à tout prix de l argent, simplement à vivre, précise Sœur Marcelline (carmel de St-Germain-en-Laye). «C est aussi un choix d Eglise de nous rester fidèles, une manière de soutenir les monastères. Dans un autre domaine, c est parce que leur travail d imprimerie (faire-part) était en perte de vitesse que les bénédictines de Prailles (Deux-Sèvres) ont lancé leur site Internet. Il a fallu s y mettre, mais cette réponse innovante, non seulement a relancé les ventes, mais a amené les religieuses à proposer une marche vers Pâques. Au lancement de ce Carême 2010, il y eut visites en quatre jours sur leur site Internet! Les «fidèles internautes, qui s étaient inscrits gratuitement, reçurent chaque matin pendant quarante jours un courriel (photo + texte, diaporama en fin de semaine, et possibilité de déposer des intentions de prières) qui les engageait dans une vraie démarche spirituelle. Frédérique Ferré-Labaeye. >> Fonds commun 2 Le Journal Paroissial

3 Société Qui sait de quoi sera fait demain? Instituteur de l école publique à la retraite depuis deux ans, père de quatre enfants et grand-père deux fois déjà, je m interroge souvent sur mon parcours professionnel et familial en regardant les parents et les enfants d aujourd hui. Je me sens moins «la tête dans le guidon que lorsque j étais instituteur et père. J essaye de prendre du recul, de la distance, de comprendre l évolution du monde dans lequel nous vivons. Je ne suis pas sûr de bien saisir toutes les évolutions en cours et de discerner avec justesse de quoi sera fait demain. Je crains parfois que le pire soit à venir et de ne pas être assez «armé sur le plan intérieur pour l affronter et d avoir fait une vie trop douce à mes enfants, de les avoir trop protégés des réalités de la vie. Bref de leur avoir fait manger le pain blanc avant le pain noir. Je ne suis pas sûr d avoir été un bon père. Je ne suis pas sûr non plus d avoir eu vraiment envie de l être. Je ne suis pas sûr d être un bon grand-père et d avoir très envie de l être réellement. Changer le monde J avoue aujourd hui que je n ai pas fait mieux que mes parents ni que mes enfants qui deviennent de jeunes parents à leur tour. Nous avons été nombreux dans ma génération à vouloir changer le monde. Nous voulions donner à nos enfants une autre éducation que celle qu avaient reçue nos parents. Que nous jugions alors trop rigides, trop rigoureux, trop exigeants, puritains. Nous affirmions alors que l éducation qu ils avaient reçue était trop basée sur l effort, la souffrance et pas assez sur le plaisir, la liberté, la douceur de vivre. «Peace and love. Nous pensions qu ils avaient été trop marqués par deux guerres mondiales. Leur «Si tu avais connu la guerre... nous agaçait ainsi que leur attachement aux biens matériels, à la nourriture; eux qui parfois avaient tout perdu dans les bombardements et qui avaient eu si faim jour après jour, semaine après semaine, mois après mois pendant quatre longues années de guerre. Le monde a changé malgré eux, malgré nous et nous a changés nous aussi à notre tour. L autre éducation que nous avons voulu donner à nos enfants est à son tour critiquée aujourd hui par nos enfants comme nous l avons fait nous aussi à notre époque avec celle de nos parents. C est particulièrement frappant, je trouve, dans les relations mères-filles. Beaucoup de femmes de ma génération ne voulaient surtout pas d une vie comme leur mère respective. «Un enfant quand je veux avec qui je veux. Mon ventre m appartient. Ce slogan n était clamé à haute voix que par quelques femmes seulement qui montraient la voie, mais trouvait de l écho chez beaucoup de femmes qui le criaient sans doute moins, mais cherchaient à le vivre. Tout quitter «A travail égal salaire égal nous semblait aussi une revendication juste. L autonomie financière, l accès aux postes de responsabilité, le divorce librement consenti étaient revendiqués comme marques de progrès et d avancées sociales, d émancipation de la femme. Remettre en cause l autorité «de droit divin du père, du mari, c était naturellement juste et bon. Quitter la campagne pour aller vivre en ville, c était la voie du bonheur assuré et du progrès, c était le sens de l Histoire contemporaine. Quitter sa famille, ne plus rester quatre générations au même endroit, ne plus vivre trois générations sous le même toit, fonder une famille au loin, ailleurs, semblait alors «normal, «naturel, dans l ordre des choses de l époque. Les couches-culottes, les biberons, les petits pots, le frigo, le chauffage central, l eau chaude et froide au robinet et les wc dans la maison, l électricité, la télé, la voiture, la machine à laver, la chaîne stéréo, le presse-purée, la moulinette, le robot ménager, voilà ce qui était indispensable au bonheur, à la réussite, à l épanouissement individuel de tout un chacun. Les autoroutes du bonheur sans fin s ouvraient enfin à nous. La prospérité et la paix guidaient nos pas. La société de loisirs et de consommation, c était le paradis sur terre. Une vieillesse heureuse nous attendait. Dans un ciel sans nuage. Dans un monde sans entrave. Et puis patatras, voilà qu à notre tour nous sommes confrontés à des difficultés de toutes sortes comme nos parents en leur temps. Maladies nouvelles et surprenantes, crise économique, crise de valeur, de sens, menaces de guerres, instabilité financière, professionnelle, familiale, le tricot social si bien tricoté depuis la fin de la seconde guerre mondiale soudain se démaille et la maille file de plus en plus vite. Nul ne sait vraiment de quoi demain sera fait. Nos certitudes s envolent. La précarité nous menace. Nul n en est à l abri pour lui ou pour l un des siens. D autres voies Nos enfants nous jugent, nous critiquent, nous remettent en cause, explorent, cherchent des nouvelles formes de vie qui nous étonnent, nous déroutent, quelquefois nous déstabilisent. Ils vivent parfois dans une précarité le plus souvent non voulue, mais nous reprochent notre matérialisme, notre manque de spiritualité, nos divorces, nos fuites, nos petites lâchetés quotidiennes, nos démissions, nos insuffisances. Certaines de nos filles veulent se marier, vivre à la campagne, faire des enfants, les allaiter, rester en congé parental, faire leur jardin, leurs courses au petit marché du coin, cuisiner leurs légumes et leurs volailles, utiliser du papier recyclé, des couches lavables, retaper une vieille maison, restaurer la cheminée, réhabiliter le bon vieux poêle à bois. Se soigner avec des plantes. Jeter aux orties les moyens contraceptifs. D autres au contraire ne veulent pas d enfant du tout, pas de responsabilité et pas de plan de carrière pour autant; quelquefois juste un homme à aimer pour toujours et à attendre à la maison à l abri de tout; parfois pas d homme du tout; d autres enfin vont d hommes en hommes sans s attacher, sans «construire quoi que ce soit. Et toutes elles envoient promener leur mère respective. «Mais maman je ne veux surtout pas de ta vie de femme libérée qui a passé sa vie à essayer de concilier tout et son contraire. Il m arrive de leur dire : «Faites comme vous voulez, c est votre vie. Et de penser : «Vous ferez comme vous pourrez vous aussi... Mais qu en pensez-vous? (Photos fotolia.) André Lugardon. Le Journal Paroissial Fonds commun 3 <<

4 Pauvreté et exclusion Lutter contre la pauvreté... La Commission européenne a proclamé l année 2010 «Année européenne de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale. Le président actuel du Secours Catholique, François Soulage, a été nommé ambassadeur de l Année européenne en France par Martin Hirsch, le haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté. Quel est l objectif à atteindre? La proclamation d une telle année peut sembler un gadget, mais en fait, c est se donner l occasion de mener une analyse renforcée de la situation de pauvreté dans laquelle se trouvent certains Européens. C est aussi se donner du temps pour échanger «des bonnes pratiques (ne serait-ce que d aider les plus pauvres à se prendre en charge eux-mêmes au lieu de simplement les assister; les considérer comme partenaires et pas seulement comme ayants droit). C est aussi se rencontrer et communiquer au-delà des frontières de chaque Etat. Une campagne du Secours Catholique Depuis quelques mois, avec les différentes «Caritas (équivalents du Secours Catholique) européennes, le Secours Catholique prépare la campagne «Zéro pauvreté. Une pétition est déclenchée, l objectif étant d atteindre un million de signatures dans un nombre significatif d Etats membres de l Union européenne. Ainsi peut progresser la prise de conscience que la pauvreté est l affaire de tous. La campagne propose des actions concrètes pour agir contre la pauvreté dans la vie quotidienne. Deux rencontres importantes Tout d abord, le colloque du 27 mai avec cent cinquante experts de la pauvreté et de l exclusion d une quarantaine de pays. Le thème en est : «Combattre la pauvreté en Europe et dans le monde : recommandations (Photo : Wikipédia.) à l Union européenne. Ce colloque est organisé par la Maison de l Europe à Paris, Caritas Europa et le Secours Catholique. Il doit permettre d élaborer des recommandations pour améliorer l efficacité des politiques de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale. Au moment où cet article paraîtra, cette importante rencontre aura sans doute eu lieu et on pourra en mesurer les fruits. Ensuite, les 2 et 3 octobre, des centaines d experts de la pauvreté et aussi des personnes directement concernées se retrouveront en Bourgogne. Lors du forum «L Europe de l Homme, il s agira de travailler sur les politiques sociales en Europe et d aborder plus particulièrement la question des Roms, celle des migrants, celle des personnes sans abri. Le 4 octobre, une délégation internationale portera au Conseil de l Europe à Strasbourg les recommandations élaborées avec tous. Construire une Europe de la Solidarité Le réseau européen des Caritas va appeler les gouvernements européens à prendre diverses mesures réalisables. Il s agit, en...un devoir de la foi particulier, de la garantie des allocations pour chaque enfant en Europe, indépendamment du statut de ses parents. Il s agit de la garantie d un niveau minimum de Sécurité Sociale pour tous. Il s agit encore de la garantie universelle des soins de santé ou encore de prises de mesures actives pour assurer des emplois décents avec des salaires décents. Les chrétiens aux avant-postes En voyant les Caritas européennes fortement engagées dans les projets en cours, on réalise l investissement de milliers de chrétiens européens pour mettre fin à la misère. Pour eux, c est un devoir de la foi. Dès le début de l Eglise, les chrétiens se sont préoccupés des pauvres. Dans le visage de celui qui est dénué de tout, c est le Christ lui-même qui se montre et demande de l aide : «J avais faim, vous m avez donné à manger. Cette préoccupation n a jamais quitté les chrétiens et, au fur et à mesure des besoins de leurs contemporains successifs, ils ont créé des œuvres nombreuses : accueil des enfants trouvés, soin des malades, éducation des enfants pauvres, secours aux galériens au temps de Vincent de Paul, etc. Encore aujourd hui, dans diverses associations (chrétiennes, mais aussi non confessionnelles), les chrétiens sont bien présents. Ils y sont au nom de leur foi et aussi simplement parce que la misère n est plus tolérable. Comme l écrivait le Père Joseph Wresinski, fondateur du mouvement international ATD Quart Monde : «Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de l Homme sont violés. S unir pour les faire respecter est un devoir sacré. La campagne «Zéro pauvreté semblera sans doute utopique à beaucoup. Pourtant, elle rejoint la conviction d ATD Quart Monde : «La misère ne se soulage pas, elle se détruit. On peut ajouter qu hélas ce mouvement, au contact des plus pauvres, sait de quoi il parle! Yves Guiochet. Secourir (Photo : Wikipédia.) La pauvreté à nos portes Il y a quelques années, un catholique, dans une réunion, affirmait sans sourciller, devant des responsables du diocèse : «Chez nous, il n y a pas de pauvre. Il devait être aveugle ou aveuglé comme l on veut, mais sans doute, ne dirait-il plus aujourd hui cette phrase malheureuse. Que voyons-nous en effet? D abord ces populations d Europe de l Est dont certains arrivent chez nous ou y sont de passage : Roms, migrants, marins exploités sans vergogne par des armateurs peu scrupuleux, sans abri. La situation de tel ou tel nouvel Etat européen ou ayant demandé son entrée dans l Union européenne n est pas brillante. Les pauvres ne manquent pas, certains restent chez eux, d autres passent les frontières dans l espoir d un avenir meilleur. Le sort de certains Français n est guère plus enviable. La catégorie des «travailleurs pauvres (emplois précaires, à temps très partiel...) ne cesse d augmenter. Beaucoup n ont pas assez d argent pour se loger et se nourrir. Des associations comme «les Restaurants du Cœur font état, encore cette année, d une augmentation substantielle du nombre de repas fournis. Là où existent des «épiceries sociales, on fait état d une augmentation significative des mamans avec des enfants en bas âge. En même temps, un peu partout en France (et sans doute en Europe), on constate que les chrétiens sont nombreux et actifs pour apporter leur aide là où il y a besoin. Avant Pâques, les chrétiens ont été invités à venir en aide aux plus démunis dans différents pays du monde. C est indispensable. Un milliard d hommes souffrent de la faim, ce chiffre s étant remis à augmenter depuis la crise. En même temps, il ne faudrait pas oublier cette pauvreté parfois moins voyante qui se trouve à notre porte. Là aussi, il s agit d un devoir pour les chrétiens de secourir ceux qui en ont besoin. Yves Guiochet. >> Fonds commun 4 Le Journal Paroissial

5 Bible L Apôtre La postérité spirituelle de Paul n a pas baissé. (Photo : Wikipédia.) On pense que Paul serait né à Tarse en Cilicie, à l est de l Asie mineure, en l an 8. Les lettres de Paul (le «corpus paulinien ) apparaissent d autant plus ardues à beaucoup de lecteurs qu elles supposent une connaissance approfondie de l Ancien Testament et un mode de raisonnement pour le moins rare de nos jours. Ces lignes voudraient modestement introduire à cette œuvre décisive et inviter les lecteurs à gravir une «montagne. Paul a voulu nous faire entrer dans le mystère de Jésus, Fils de Dieu, Sauveur. Son influence sur l évolution du christianisme a été telle qu on lui a décerné le titre d Apôtre : le mot, employé seul, le désigne. Et la tradition vivante de l Eglise le fête avec saint Pierre, tant leur rôle respectif a été complémentaire dans l établissement du christianisme au milieu du I er siècle de notre ère. Voyag e u r Si l enfance de saint Paul nous est inconnue, nous pouvons déduire de ses études à Jérusalem auprès du maître réputé Gamaliel que son père devait avoir une relative aisance. Si Paul était «citoyen romain de naissance (Ac 22, 28), il avait acquis, avec ce titre envié, quelques privilèges dont celui de voyager librement dans tout l Empire et des égards dont le gouvernement impérial n était pas prodigue : le passage cité des Actes 22, 22-29, en témoigne. Déjà, lors de la lapidation d Etienne (Ac 7, 55-60), nous avions appris le zèle de Saul c est son nom juif pour s opposer à la reconnaissance de Jésus, la «nouvelle Voie (Ac 9, 2). La conversion brusque de Saul sur «le chemin de Damas (Ac 9, 1-19) sera racontée, avec quelques traits différents, par Paul lui-même dans son discours relaté en Ac 22, 1-2 et résumé en Ga 1, Les Epîtres ou Lettres fourmillent aussi de détails autobiographiques. Mais le dernier verset des Actes ne nous apprend rien de précis sur son martyre qu on date des années 64 ou 67, sous Néron. Paul a beaucoup voyagé, par terre et par mer, rédigeant, au gré des escales ou des étapes, ses Lettres. Les Evangiles seront bien évidemment rédigés après lui. Le classement, dans les Bibles, ne correspond pas à la chronologie, mais... à la longueur! On sait, par exemple, que la première Lettre aux Thessaloniciens, de l an 50 ou 51, est aussi le premier document en date de ce qui deviendra le Nouveau Testament. L ensemble du «corpus paulinien a donc été écrit en une quinzaine d années. En partant des situations concrètes des communautés fondées ou visitées par lui, saint Paul établit que le Christ est Sauveur et Seigneur, l Homme-Dieu qui transforme définitivement la relation de l homme à Dieu. Droit au salut Comment rendre compte d une œuvre aussi variée et aussi dense? La «paternité paulienne de telle ou telle Lettre est d ailleurs contestée. (N oublions pas que la propriété littéraire est une «notion postérieure à l époque de rédaction de la Bible.) Ces lettres sont destinées aux églises, souvent fondées récemment. Parfois écrites sous la pression du besoin pastoral, elles constituent des «traités dogmatiques où se révèlent l amour et le zèle de Paul pour le Christ. Alors qu il avait donné des gages évidents de ses convictions jusqu à s acharner sur les partisans de Jésus, considérés comme «hérétiques, Paul va mettre toute son ardeur à prêcher Jésus, sa mort et sa résurrection qui l établissent «Seigneur, selon le mot de la Lettre aux Philippiens. Les voyages semés d embûches montrent que sa foi et sa volonté de faire connaître le mystère de l amour de Dieu révélé en Jésus résistent à tout ce qui pourrait le freiner. Activité inlassable! Les Lettres et le travail alternent avec les prédications, d abord dans la synagogue de la ville où il passe, et, progressivement à des groupes païens. Car Paul est persuadé que tous, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, hommes et femmes sont appelés par Dieu au même salut. Dans ses lettres, Paul montre son désir de faire connaître le plan de salut divin sur l humanité. Et tout s y rapporte, la vérité théologique aussi bien que la rectitude morale qui en découle pour ceux qui ont adhéré au Christ. Toutes les questions que se posent les esprits curieux de Dieu intéressent Paul; on peut être surpris de ses envolées lyriques et de l intérêt qu il porte aux humbles problèmes de discipline dans les communautés. De même qu il a accueilli l ouverture aux païens, ainsi voit-il dans la concorde au sein d une église particulière le signe même d une conformité à Dieu : «Vous êtes au Christ et le Christ est à Dieu. A côté de la sublime «hymne à la Charité (1 Co 13), le refus des tendances partisanes (Moi, je suis pour Pierre, moi pour Apollos...). Paul stigmatise les velléités de retour à la Loi de Moïse et à ses pratiques alors que le Christ a libéré d un joug que «ni les aînés ni les contemporains ne peuvent porter (Ac 15, 10). Pour lui, il y a au centre Jésus-Christ qui change la face du monde et de l histoire en rétablissant l homme dans sa vraie relation à Dieu, celle qu Adam avait compromise. Il importe donc de «vivre pour Lui ou de Le laisser vivre en nous... «Pour moi, vivre c est le Christ... (Ph 19.) Ce n est plus moi qui vis, c est le Christ qui vit en moi... (Ga 2, 19). Abbé Christian Daleau. Jean Un Evangile à plusieurs mains Difficile d attribuer à Jean la composition d un écrit aux multiples facettes! N oublions pas que le nom de l évangéliste ne garantit pas l écriture ou la composition totale de l ouvrage qui lui est attribué; nous disons : «Evangile selon Il se rattache à Matthieu, Marc, Luc ou, sans doute dans une moindre mesure, à Jean. Ce dernier a sans doute connu des retouches sur près d un demi-siècle, de 50 à 100 de notre ère. Il suffit, pour s en convaincre, de remarquer les brusques passages des récits aux discours «théologiques, ou l intrusion de tel ou tel verset qui trouvait sa place ailleurs. Enfin, alors que le chapitre 20 avait clos le livre qui a ajouté le chapitre 21, avec une nouvelle conclusion? Un passage, bien situé après la guérison de l infirme un jour de sabbat (5, 1-16), se trouve indument reporté en 7, L épisode de la femme adultère (Jean 8, 1-11) n est sans doute pas de l Evangile de Jean, mais viendrait bien à la fin du chapitre 21 de Luc. La lecture attentive de l Evangile fait surgir diverses questions, l une d entre elles mérite d être regardée de près : qui est ce «disciple que Jésus aimait? Rien ne peut garantir que ce soit Jean, ni un autre disciple qui se désigne par cette périphrase et qui serait l auteur de certains passages de l Evangile. Une «signature, à ce sujet, est très révélatrice : c est la conclusion en Jean 20, «Ces signes ont été mis par écrit pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu en croyant vous ayez la vie en son nom. Cet Evangile est donc une thèse : il veut prouver, par la relecture de certains événements, que Jésus est Fils de Dieu. Les «miracles sont devenus des «signes. Des personnages, tel Nicodème, l Aveugle-né conduits par le divin pédagogue, accèdent aux «réalités du ciel (3, 12). Marthe découvre que Jésus «est (au présent et non seulement pour la fin des temps!) «la Résurrection et la Vie (11, 25-26). A côté de récits «orientés, des analyses sur l être profond de Jésus paraissent «insérés. Le prologue, pétri de philosophie, jette un regard sur le mystère du Verbe incarné, mais n est pas de la même veine ni de la même plume que le récit très circonstancié de la Passion, établi par un témoin à qui aucun détail, notamment topographique, n a échappé. L Evangile selon saint Jean, dans sa forme actuelle, a certainement connu une rédaction, «en plusieurs étapes «successives : des ajouts, plus ou moins bien «raccordés en ont fait l ouvrage qui a tenté de nous faire entrer dans le mystère de la Personne de Jésus. Et c est bien là l essentiel. Abbé Christian Daleau. Le Journal Paroissial Fonds commun 5 <<

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Quand un homme est agressé en chemin

Quand un homme est agressé en chemin Point de Passage obligé 6 : Jésus, «notre salut» Quand un homme est agressé en chemin Intention théologique du module : Jésus, Dieu proche, invite les hommes à s «approcher» de leurs frères. Introduction

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile»

PÈLERINAGE INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES DES SÉMINAIRES DE FRANCE. «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» LOURDES 8-10 NOVEMBRE 2014 PÈLERINAGE DES SÉMINAIRES DE FRANCE «Avec Marie, Reine des Apôtres. Appelés à annoncer l Évangile» INVITATION DES ÉVÊQUES DE FRANCE AUX SÉMINARISTES Chers amis séminaristes,

Plus en détail

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer

Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Pour un Québec Famille Ouvrons nos portes! Nos amours de famille nous ouvrent à quelque chose d IMMENSE, quelque chose qu on ne peut même pas imaginer Semaine Québécoise des Familles Célébration du 9 mai

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

«Artisans, à l œuvre!»

«Artisans, à l œuvre!» «Artisans, à l œuvre!» 1er sept 15 nov. Chers responsables ES, Thème : Depuis ton atelier, sois l artisan qui cherche et façonne un présent pour le monde. Message d année : «Il le regarda et il l aima»

Plus en détail

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles

Célébrer le deuil. À l attention des familles et des proches. Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Célébrer le deuil À l attention des familles et des proches Une initiative de l'église catholique de Bruxelles Quel est le sens des funérailles chrétiennes? à Lors de ses funérailles, le défunt est entouré

Plus en détail

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE

CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CULTE DOMINICAL 3 AVEC BAPTEME D ENFANT SANS CELEBRATION DE LA CENE CE CULTE EST CONSTRUIT AUTOUR D UN BAPTEME D ENFANT. L ORDRE LITURGIQUE A ETE LEGEREMENT MODIFIE. ATTENTION A LA PLACE DES SPONTANES.

Plus en détail

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52.

Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. Prédication de la veillée de prière pour l unité des chrétiens Tours St Paul du Sanitas jeudi 22 janvier 2010 Commentaire de Luc 24, 1-52. La météo ou le climat? «Comme ils parlaient ainsi, Jésus fut présent

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi?

SÉMINAIRE DE PARIS. Devenir prêtre Pourquoi pas moi? SÉMINAIRE DE PARIS Devenir prêtre Pourquoi pas moi? Être prêtre du diocèse de Paris 571 C est le nombre de prêtres du diocèse de Paris en activité. 2 Quel est le rôle d un prêtre à Paris? Après son ordination,

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1

Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1 Objectifs ACTIVITÉ D ÉDUCATION CHRÉTIENNE Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1 Après cette activité, le jeune sera capable de : Raconter

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Le meilleur placement!

Le meilleur placement! 25 e DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C Frère Antoine-Emmanuel Am 8, 4-7 ; Ps 112 ; 1 Tm 2, 1-8 ; Lc 16, 1-13 8 septembre 2013 Sanctuaire du Saint-Sacrement, Montréal Le meilleur placement! La première page

Plus en détail

On parle beaucoup aujourd hui de

On parle beaucoup aujourd hui de Couverture Noël: une reconnaissante dépendance du Christ Le message de Sa Grâce Rowan Williams, archevêque de Canterbury, pour les lecteurs de 30Jours On parle beaucoup aujourd hui de ceux qui préfèrent

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs,

6 ième dimanche de Pâques C. Frères et Sœurs, 6 ième dimanche de Pâques C Frères et Sœurs, Jésus venait de dire : «SI QUELQU UN M AIME, IL RESTERA FIDÈLE À MA PAROLE ; MON PÈRE L AIMERA, NOUS VIENDRONS CHEZ LUI; NOUS IRONS DEMEURER AUPRÈS DE LUI»

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Dimanche xx 2015 Eglise de XX. Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe :

Dimanche xx 2015 Eglise de XX. Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe : Dimanche xx 2015 Eglise de XX Baptême de Prénom (photo) Intentions de messe : Accueil Le célébrant (prêtre ou diacre) interroge les parents : Vous présentez votre enfant au baptême, pourquoi? Que demandez-vous

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14

SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT. Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 SCELLÉS DU SAINT-ESPRIT Lecture : Éphésiens 1:3-14 Texte : Éphésiens 1:13-14 Peuple du Seigneur, L Esprit de Dieu est présent partout, il est en action partout dans la création, mais il agit de manière

Plus en détail

Une école de vie pour discerner :

Une école de vie pour discerner : Une école de vie pour discerner : Seigneur, enseigne-moi tes chemins Sœur Raphaëlle Fraternités monastiques de Jérusalem Nées au cœur de Paris, le jour de la Toussaint 1975, nos jeunes Fraternités monastiques

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne

Un souffle de vie. au cœur de la communauté chrétienne Un souffle de vie au cœur de la communauté chrétienne LA CELLULE-JEUNESSE Présentement notre Église a une grande difficulté à rejoindre les adolescentes et adolescents. Cela est un constat et non une démission.

Plus en détail

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique

Brochure distribuée par http://espritbible.com. La Pentecôte. Shutterstock.com/Hluboki Dzianis. Ne pas jeter sur la voie publique La Pentecôte La Pentecôte Shutterstock.com/Hluboki Dzianis Ne pas jeter sur la voie publique 2 Une fête ancestrale Vous aimez faire la fête, vous n êtes pas le(la) seul(e) et cela ne date pas d hier. Dès

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: "Fils de David, Jésus, aie pitié de moi!"

47 Apprenant que c'était Jésus de Nazareth, il se mit à crier: Fils de David, Jésus, aie pitié de moi! Versets 46 Ils arrivent à Jéricho. Comme Jésus sortait de Jéricho avec ses disciples et une assez grande foule, l'aveugle Bartimée, fils de Timée, était assis au bord du chemin en train de mendier Texte

Plus en détail

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter N 24 Strasbourg Janvier 2012 let Tre des ateliers «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Jacqueline-Marie Ganter Chers amis lecteurs Les fêtes de fin d année passées, nous

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme»

«Le développement n a de sens que parce qu il permet à un plus grand nombre de jeunes de vivre l aventure du scoutisme» Créer et Animer des Réseaux de développement Pour les Responsables Locaux Développement et Réseaux/les coordinateur Développement et Réseaux des Pôles Développement «Le développement n a de sens que parce

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume

Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume EUCHARISTIE - Parcours pour parents Catéchèse 2 Les miracles de Jésus comme signe de l avènement du Royaume Cette catéchèse est une adaptation du parcours de Marthe Lamothe, Des horizons nouveaux, p.170

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC

Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Ministères Personnels École du Sabbat FÉDÉRATION DU QUÉBEC Vaillant Youte Directeur UNE ÉGLISE CRÉÉE POUR LA MISSION DIVINE LA MISSION DIVINE A DONNÉ L EXISTENCE À L ÉGLISE DE JÉSUS- CHRIST. Matthieu 28:

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre «Ile Maurice, 500 cartes postales anciennes» d André de Kervern et d Yvan Martial le vendredi 7 décembre 2012 à 17h00 Blue Penny

Plus en détail

Présentation de l Évangile selon saint Marc

Présentation de l Évangile selon saint Marc Présentation de l Évangile selon saint Marc Chacun des quatre évangiles du Nouveau Testament a son style propre, ses accents et son rythme. Ils constituent comme divers portraits d un unique visage : celui

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

PASSEPORT pour tes droits Conseil de l Europe. pour tes droits

PASSEPORT pour tes droits Conseil de l Europe. pour tes droits Conseil de l Europe PA S S E P O R T pour tes droits 1 Conseil de l Europe PA S S E P O R T pour tes droits 2 3 Bienvenue à bord On t a certainement déjà dit qu il y a des choses que tu n as pas le droit

Plus en détail