Chapitre 10 L organisation de la production

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 10 L organisation de la production"

Transcription

1 Chapitre 10 L organisation de la production 1. L entreprise et ses problèmes économiques 2. L efficacité technique et l efficacité économique 3. L information et l organisation 4. Les marchés et l environnement concurrentiel 5. Les marchés et les entreprises 1

2 Objectifs du chapitre Expliquer ce qu est une entreprise et décrire les problèmes économiques que toutes les entreprises doivent résoudre. Distinguer l efficacité technique de l efficacité économique. Définir le problème principal-agent, et expliquer comment les différents types d entreprises composent avec ce problème. Décrire les divers types de marchés dans lesquels fonctionnent les entreprises. Expliquer pourquoi certaines activités économiques sont coordonnées par les marchés et d autres par les entreprises. 2

3 1. L entreprise et ses problèmes économiques Entreprise : organisation qui mobilise et gère des facteurs de production afin de produire et de vendre des biens et services. Prédire le comportement des entreprises. But et contraintes? Maximisation du profit 3

4 La comptabilisation du profit Profit comptable : utile pour la vérification et reporter de l information. Profit économique : utile pour prendre des décisions. Profit économique = Recette totale Coût de renonciation de la production 4

5 Le coût de renonciation de la production Le coût de renonciation est la valeur de la meilleure possibilité à laquelle on renonce pour en obtenir une autre. Dépend du type de ressources : celles achetées sur le marché; celles qui nous appartiennent déjà; celles fournies par le propriétaire. 5

6 Le coût de renonciation de la production Ressources achetées sur le marché : Dépenses reliées au coût d acquisition Ressources qui appartiennent à l entreprise : coûts implicites. Loyer implicite Dépréciation économique Intérêt sacrifié 6

7 Le coût de renonciation de la production Ressources fournies par le propriétaire : Entrepreunariat : profit normal. Profit habituel qu un entrepreneur réalise sur le marché en exploitant ses habiletés entrepreneuriales. Travail : salaire sacrifié qu on aurait pu obtenir ailleurs. 7

8 Les décisions En visant la maximisation du profit économique, on doit prendre des décisions : 1. la nature et la quantité des biens et services à produire; 2. les techniques de production à utiliser; 3. la gestion et la rémunération de ses gestionnaires et de ses travailleurs; 4. la mise en marché et le prix de ses produits; 5. les composantes qu elle produira elle-même et celles qu elle achètera à d autres entreprises. 8

9 Les contraintes Contraintes technologiques Contraintes d information Contraintes de marché 9

10 2. L efficacité technique et l efficacité économique Efficacité technique : quand il n est pas possible de produire plus avec des quantités de facteurs données. Efficacité économique : quand le coût de production d une quantité donnée est le plus bas possible. 10

11 Exemple Méthode D est techniquement inefficace, on préfère clairement la méthode B. Méthode économiquement efficace? Dépend des coûts des facteurs de production... 11

12 Efficacité économique 12

13 3. L information et l organisation Organisation de la production : Systèmes hiérarchiques (ex. : armée) Ordres transmis de haut en bas. Information transmise de bas en haut. Systèmes incitatifs Utilisent des mécanismes semblables à ceux des marchés à l intérieur de l entreprise. 13

14 Le problème principal-agent L agent représente le principal. Or, ces deux parties n ont pas nécessairement les mêmes intérêts. Comment inciter l agent à agir dans le meilleur intérêt du principal? Propriété Primes de rendement Contrats à long terme 14

15 Les diverses formes d entreprise Entreprise individuelle Propriétaire unique, responsabilité illimitée Société de personnes Plusieurs propriétaires, responsabilité illimitée Société par actions Plusieurs actionnaires, responsabilité limitée Traitement fiscal différent 15

16 4. Les marchés et l environnement concurrentiel Quatre structures de marché : Concurrence parfaite Concurrence monopolistique Oligopole Monopole 16

17 Les mesures de concentration Ratio de concentration (RC 4 ) Total des parts de marché des 4 plus grandes entreprises. RC 4 près de zéro : concurrence très vive. RC 4 près de 100% : faible concurrence. «Limite» entre la concurrence monopolistique et l oligopole 60%. 17

18 Les mesures de concentration Indice Herfindahl-Hirschman (IHH) Somme des carrés des parts du marché (en pourcentage) de chacune des 50 plus grandes entreprises d une industrie. Varie entre 0 et IHH < 1000 : marché concurrentiel 1000 < IHH < 1800 : concurrence modérée IHH > 1800 : marché très concentré 18

19 Les mesures de concentration Les mesures de concentration ont des limites. On ne tient pas compte des trois facteurs suivants : l étendue géographique du marché; les barrières à l entrée et le taux de roulement des entreprises; l adéquation entre le marché et l industrie. 19

20 Les structures de marché 20

21 5. Les marchés et les entreprises Entreprises : coordonnent les décisions et les activités économiques de nombreuses personnes. Coordination par les marchés 21

22 Pourquoi les entreprises? Économies reliées à l entreprise Économies de coûts de transaction L entreprise simplifie beaucoup de transactions qui auraient nécessité des contrats. Économies d échelle Coût unitaire diminue quand le niveau de production augmente. 22

23 Pourquoi les entreprises? Économies reliées à l entreprise Économies de gamme Permet d utiliser les mêmes ressources pour plusieurs biens différents. Économies liées à la production en équipe Groupes de personnes qui se spécialisent dans des tâches mutuellement complémentaires. 23

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise. Pour un transfert à sa pleine valeur

Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise. Pour un transfert à sa pleine valeur Évaluez et maximisez le prix de vente de votre entreprise Pour un transfert à sa pleine valeur 1 Énoncé d ouverture La vente d une entreprise est un processus complexe et potentiellement rempli d embuches.

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet

TD : Equilibre Général. Emmanuel Duguet TD : Equilibre Général Emmanuel Duguet 2013-2014 Sommaire 1 Les ménages 2 1.1 Consommation et temps de travail................ 2 1.2 Prix et salaire d équilibre..................... 3 2 Equilibre avec

Plus en détail

Thème 11 : production et coûts

Thème 11 : production et coûts Thème 11 : production et coûts A) Vrai ou faux 1) Le profit économique est généralement plus élevé que le profit comptable. ) Les coûts économiques correspondent à la somme des coûts comptables et des

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Chapitre 14 La concurrence monopolistique

Chapitre 14 La concurrence monopolistique Chapitre 14 La concurrence monopolistique 1. Qu est-ce que la concurrence monopolistique? 2. La production et le prix dans la concurrence monopolistique 3. Le développement de produit et le marketing 1

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5))

Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Assurance détenue par une société Principes d évaluation touchant les règles de disposition présumée au décès du contribuable (paragraphe 70(5)) Introduction Bien des propriétaires d entreprises se demandent,

Plus en détail

Les coûts de production

Les coûts de production Les coûts de production Chapitre 1 Faculté des sciences économiques et de gestion Le sens de la concurrence Un marché parfaitement concurrentiel a les caractéristiques suivantes: Un grand nombre d!offreurs

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Conseil National du Commerce Extérieur L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Anticiper Partager Agir 2005 www.cnce.org.ma CHAPITRE I : Sommaire LES INDICATEURS DE

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7 Les coûts de la production Microéconomie, chapitre 7 1 Sujets à aborder Quels coûts faut-il considérer? Coûts à court terme Coûts à long terme Courbes de coûts de court et de long terme Rendements d échelle

Plus en détail

Journée 1 - Session 4 Le contrôle des prix, un outil stratégique. International Telecommunication Union

Journée 1 - Session 4 Le contrôle des prix, un outil stratégique. International Telecommunication Union Journée 1 - Session 4 Le contrôle des prix, un outil stratégique 57 International Telecommunication Union Le contrôle des prix est généralement combiné à d autres remèdes réglementaires. Transparence Non-discrimination

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2

Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 2 Chapitre 2 : La démarche prévisionnelle Introduction 2 La démarche prévisionnelle : Prépare l entreprise à exploiter les atouts et affronter les difficultés qu elle rencontrera dans l avenir. Comporte

Plus en détail

L analyse de la Chaîne de Valeur

L analyse de la Chaîne de Valeur L analyse de la Chaîne de Valeur Présentation de la chaîne de valeur En principe, une entreprise cherche à obtenir un avantage concurrentiel et se donne pour mission de créer de la valeur pour ses clients.

Plus en détail

Partie I Le consommateur et la demande

Partie I Le consommateur et la demande Partie I Le consommateur et la demande Chapitre 1 La fonction d utilité 1 Plan du cours 1. Le consommateur. 2. La notion d utilité. 3. Les courbes d indifférence. 4. L optimum du consommateur. 5. Exercices.

Plus en détail

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type :

Voici les lignes directrices pour chaque type de question ainsi que la pondération approximative pour chaque type : Raison d être Plan des examens Finance d entreprise avancée [FN2] 2011-2012 Les examens Finance d entreprise avancée [FN2] ont été élaborés à l aide d un plan d examen. Le plan d examen, que l on nomme

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire

PROGRAMMES DE GESTION 3 ème année & 4 ème année de l Enseignement secondaire RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION & DE LA FORMATION DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES & DE LA FORMATION CONTINUE Direction des Programmes & des Manuels Scolaires PROGRAMMES DE GESTION 3 ème

Plus en détail

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel

Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Le rapport des ventes : un outil de gestion essentiel Combien de cell-packs ai-je vendus au printemps dernier et quel a été mon prix moyen? À qui ai-je vendu des poinsettias roses et combien chacun de

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT

COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT COURS GESTION FINANCIERE SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT SEANCE 6 DECISIONS D INVESTISSEMENT EFFET DE LEVIER La séance 6 (première partie) traite des décisions d investissement. Il s agit d optimiser

Plus en détail

Les variables contrôlables et l environnement l marketing

Les variables contrôlables et l environnement l marketing Les variables contrôlables et l environnement l du marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Chapitre 2 Réalisé par Gilbert Rock et adapté par Guy Grégoire Sommaire Le marketing mix Le produit Le prix

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Prix Séance 2 Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

Mathématiques au Quotidien 40S

Mathématiques au Quotidien 40S Mathématiques au Quotidien 40S Financement d automobile 1.1 Résoudre des problèmes comportant l acquisition, l utilisation et l entretien d un véhicule lors d un achat, d un crédit-bail ou d une location-achat

Plus en détail

D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR

D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR Document de travail METHODES ETUDES - SYNTHESES D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR Site internet : http://www.ecologie.gouv.fr

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES

CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES CO 2 SOLUTIONS INC. MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE ET DES RESSOURCES HUMAINES 1. OBJET Le Comité de gouvernance et de rémunération (le «Comité») est un comité permanent du Conseil d administration de

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Quels oligopoles la régulation doit-elle faire émerger? Réunion Fratel Tunis, 17 octobre 2008 Nicolas Curien, membre de l ARCEP

Quels oligopoles la régulation doit-elle faire émerger? Réunion Fratel Tunis, 17 octobre 2008 Nicolas Curien, membre de l ARCEP Quels oligopoles la régulation doit-elle faire émerger? Réunion Fratel Tunis, 17 octobre 2008 Nicolas Curien, membre de l ARCEP Régulation et structure de marché La structure de marché n est pas un donné

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique

Chapitre 1: Introduction à la science économique. Objectif: Définir l économique Chapitre 1: Introduction à la science économique 1 Objectif: Définir l économique Tous les problèmes économiques proviennent du fait qu il y a rareté : nos besoins excèdent les ressources dont nous disposons

Plus en détail

L ENTREPRISE. Le système entreprise

L ENTREPRISE. Le système entreprise L ENTREPRISE 1. L'entreprise et son environnement Une entreprise est un système mettant en œuvre des facteurs de production (travail, capital) dans le but de vendre des biens ou d'offrir des services sur

Plus en détail

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere Transfert d un bien agricole selon le mode de détention Entreprise à propriétaire unique Société en nom collectif (ou société de personnes) Société par actions (ou compagnie) Fiducie Transférer son entreprise

Plus en détail

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN

LES PRINCIPES COMPTABLES LE CONTROLE DE GESTION LA FINANCE LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN LIRE ET COMPRENDRE UN BILAN L'objectif de ce module est de vous familiariser avec le vocabulaire comptable et de vous faire comprendre ce que décrit un bilan Une entreprise vit dans le monde économique

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES

PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES PRIX DE VENTE À L EXPORTATION GESTION ET STRATÉGIES Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Jacques Villeneuve, c.a. Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information

Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information Chapitre 3 La demande d assurance et les problèmes d information Objectifs du chapitre - Déterminer le partage de risque Pareto-optimal entre un assuré et un assureur. - Considérer l impact des coûts de

Plus en détail

Mots- clefs : Entreprise, facteurs de production, coûts, biens et services 1. LE CONTEXTE 2. LES CONTENUS

Mots- clefs : Entreprise, facteurs de production, coûts, biens et services 1. LE CONTEXTE 2. LES CONTENUS Ficheaction n XX Pédagogie de projet :de la découverte des entreprises à la création d une entreprise Objectif : Comprendre le fonctionnement d une entreprise Motsclefs : Entreprise, facteurs de production,

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.)

Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Médecins Sans Frontières Luxembourg (a.s.b.l.) Comptes annuels révisés au 31 décembre 2013 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : F4090 Bilan au 31 décembre 2013 (exprimé en Euros)

Plus en détail

Référence : Bulletin de l Autorité : 2005-12-16 Vol. 2 n 50

Référence : Bulletin de l Autorité : 2005-12-16 Vol. 2 n 50 LE POINT SUR LE DOCUMENT DE RÉFLEXION 23-402 LA MEILLEURE EXÉCUTION ET LES ACCORDS DE PAIEMENT INDIRECT AU MOYEN DES COURTAGES - AVIS 23-303 DU PERSONNEL DES AUTORITÉS CANADIENNES EN VALEURS MOBILIÈRES

Plus en détail

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji

Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL. Valérie Moens ASBL Ideji Outils internes pour la bonne gestion d une ASBL Valérie Moens ASBL Ideji 1 Table des matières 1. Gestion financière au sein d'une ASBL 2. Elaboration du budget: 1. Introduction 2. Planification stratégique

Plus en détail

Présentation des termes et ratios financiers utilisés

Présentation des termes et ratios financiers utilisés [ annexe 3 Présentation des termes et ratios financiers utilisés Nous présentons et commentons brièvement, dans cette annexe, les différents termes et ratios financiers utilisés aux chapitres 5, 6 et 7.

Plus en détail

Introduction à la comptabilité financière, 11 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAF3M)

Introduction à la comptabilité financière, 11 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAF3M) Introduction à la comptabilité financière, 11 e année, cours préuniversitaire/précollégial (BAF3M) Ce cours porte sur les principes comptables tels qu ils sont appliqués dans les commerces de détail et

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Corrigé Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la

Plus en détail

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Contexte du présent carnet Chapitre 1 Le financement quand la propriété demeure familiale Le PDG de la PME devra un jour laisser sa

Plus en détail

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU

CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU CHAPITRE VI - LES SOLDES COMPTABLES ET LES INDICATEURS DE REVENU 1. Le compte de production... 129 2. Le compte d exploitation... 129 3. Le compte de revenu d entreprise... 130 4. Les indicateurs de revenu

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.1 : Comment l entreprise produit-elle?

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

La maximisation du profit

La maximisation du profit 2 La maximisation du profit Le profit, au sens économique du terme, se définit comme la différence entre les recettes perçues et les coûts supportés par une firme. Il est important de bien comprendre que

Plus en détail

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés Glossaire Activité principale L activité principale exercée (APE) est déterminée en fonction de la ventilation des différentes activités de l unité légale. C est la ventilation du chiffre d affaires dans

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 Les courbes de coût Considérons la fonction de coût qui donne le coût minimum de production d un niveau d output y: c(w 1, w 2, y) Considérons les prix des facteurs

Plus en détail

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER

BP Coiffure. d un salon de coiffure COMPTABILITÉ. GESTION et. Didier MEYER Hervé MEYER BP Coiffure GESTION et COMPTABILITÉ d un salon de coiffure Didier MEYER Hervé MEYER 1 LES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Un salon de coiffure est un agent économique, combinant des facteurs de production

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION Votre rôle Votre bien-être Notre Société Votre croissance Votre acquis UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION épargne CT CTYourWealth.ca/Savings GUIDE D ADHÉSION UNE ÉTAPE À LA FOIS En tant qu employés de

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011

Analyse Microéconomique. Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 Francesco Quatraro L1 AES 2010/2011 1 L objectif de la firme est la maximisation du profit Les profits sont définis comme la différence entre les recettes et le coûts Supposons que la firme produise n

Plus en détail

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain

FINANCE Décisions d investissement en avenir certain INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entreprises 2004/2005 C.M. : M. Godlewski FINANCE Décisions d investissement en avenir certain Critères de choix d investissement Le critère de la VAN

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

L internationalisation de sa PME : certainement possible!

L internationalisation de sa PME : certainement possible! L internationalisation de sa PME : certainement possible! 1 L internationalisation de sa PME : certainement possible! Depuis la fin des années 1980, l accélération du rythme des changements dans l économie

Plus en détail

Principe d optimisation. Optimisation technico-économique. Coût. Isolation thermique. Isolation optimale

Principe d optimisation. Optimisation technico-économique. Coût. Isolation thermique. Isolation optimale Optimisation technico-économique Objectif : obtenir une certaine prestation à moindre coût Dans le domaine du bâtiment, cette optimisation peut s appliquer à trois niveaux différents : choix des composants

Plus en détail

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr 11.1 1 Bibliographie : Belflamme et Peitz 2.2.2, 2.2.3, 8.1, 8.2, 9.1, 9.2, 10.1,

Plus en détail

Gérer votre programme Frequent Flyer - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001)

Gérer votre programme Frequent Flyer - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001) Gérer votre programme - administrer les tâches et répondre aux défis (Module FFP 001) Améliorer les compétences et le niveau de confiance des personnes responsables pour la gestion du programme Une journée

Plus en détail

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES

ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES ATELIERS JEUNES ENTREPRENEURS 5 JOURS GESTION D ENTREPRISE 3 JOURS POUR FAIRE DECOLLER VOS VENTES 5 JOURS GESTION ENTREPRISE Une formation pour comprendre la comptabilité et maîtriser la gestion de son

Plus en détail

II. LE PRINCIPE DE LA BASE

II. LE PRINCIPE DE LA BASE II. LE PRINCIPE DE LA BASE Le comportement des opérateurs (position longue ou courte) prend généralement en compte l évolution du cours au comptant et celle du cours à terme. Bien qu ils n évoluent pas

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE

LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE LA REPARTITION DES BENEFICES D UNE SOCIETE SCHEMA D AFFECTATION DU BENEFICE REPORT A NOUVEAU ANTERIEUR (part des bénéfices non répartis les années précédentes) RESULTAT NET DE L EXERCICE + + PRELEVEMENT

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2)

Coût de fabrication ou d achat. Calcul des besoins Management Industriel et Logistique (4) (2) (1) (2) Etude de cas 1 : La société Lebreton fabrique un produit A dont la nomenclature est la suivante (les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre de composants dans un composé de niveau immédiatement

Plus en détail

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015 Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges La société holding Mardi 14 avril 2015 1 Sommaire 1/ Qu est ce qu une holding Définition / Principes et caractéristiques Illustration 2/ Les bonnes

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires 2016 Le 19 février 2016 Sommaire L'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM) est reconnaissante

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. Eric GODELIER

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. Eric GODELIER GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Eric GODELIER La délicate définition de la GRH Un ensemble de représentations qui revoient À des discours descriptifs et/ou normatifs véhiculés par les médias, les praticiens

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (1/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 2 1. Introduction

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités

Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs. Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Examens du Budget de fonctionnement des services administratifs Bureau du directeur général des Services de transformation des activités Le 22 février 2008 Services de transformation des activités (STA)

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Les automobiles pour les actionnaires-dirigeants

Les automobiles pour les actionnaires-dirigeants Les automobiles pour les actionnaires-dirigeants Plusieurs entrepreneurs se demandent s il est préférable d acheter ou de louer une voiture dans son entreprise ou bien de posséder sa voiture personnellement

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

Chapitre 11: Créer les Structures commerciales des Chemins de Fer

Chapitre 11: Créer les Structures commerciales des Chemins de Fer 11 1 La Réforme : Manuel pour l Amélioration de la Performance du Secteur Ferroviaire Chapitre 11: Créer les Structures commerciales La Réforme : Manuel pour l Amélioration 11 Créer les Structures commerciales

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite)

Chapitre 6. Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique. Objectifs d apprentissage. Objectifs d apprentissage (suite) Chapitre 6 Le calcul du PIB, de l inflation et de la croissance économique 1 Objectifs d apprentissage Faire la distinction entre le stock de capital et de la richesse et le flux de production, de revenu,

Plus en détail

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1 Le CHSCT 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens 1 Le CHSCT 1. Ses missions 2 Domaines de compétence Le CHSCT est compétent pour toutes les questions en lien avec : L hygiène, La sécurité, Les conditions

Plus en détail