October 2011 Vol. 113 N 4. Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "October 2011 Vol. 113 N 4. Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain"

Transcription

1 October 2011 Vol. 113 N 4 Biblio DAR A Lapeyronie 07/11/11 PH Pouchain

2 Contexte : 1970 description Winnie : Bloc plexus brachial = au moins 40ml d AL Winnie AP. Interscalene brachial plexus block. Anesth Analg. 1970;49: Pour améliorer le taux de succès : jusqu à 70ml Janzen PR, Vipond AJ, Bush DJ, Hopkins PM. A comparison of 1% prilocaine with 0.5% ropivacaine for outpatient-based surgery under axillary brachial plexus block. Anesth Analg 2001;93: Koscielniak-Nielsen ZJ, Rotboll Nielsen P, Risby Mortensen C. A comparison of coracoid and axillary approaches to the brachial plexus. Acta Anaesthesiol Scand 2000;44:274 9 Koscielniak-Nielsen ZJ, Stens-Pedersen HL, Lippert FK. Readiness for surgery after axillary block: single or multiple injection techniques. Eur J Anaesthesiol 1997;14: Depuis l avènement des US (visualiser placement de l aiguille et diffusion de l AL) => volume d AL pour réalisation BNP (1/ US 50% MEAV NS n. médian. 2/ Vol => durée du bloc mais délai instal)

3 Intérêts : 1970 description Winnie : Bloc plexus brachial = au moins 40ml d AL Winnie AP. Interscalene brachial plexus block. Anesth Analg. 1970;49: Pour améliorer le taux de succès : jusqu à 70ml Janzen PR, Vipond AJ, Bush DJ, Hopkins PM. A comparison of 1% prilocaine with 0.5% ropivacaine for outpatient-based surgery under axillary brachial plexus block. Anesth Analg 2001;93: Koscielniak-Nielsen ZJ, Rotboll Nielsen P, Risby Mortensen C. A comparison of coracoid and axillary approaches to the brachial plexus. Acta Anaesthesiol Scand 2000;44:274 9 Koscielniak-Nielsen ZJ, Stens-Pedersen HL, Lippert FK. Readiness for surgery after axillary block: single or multiple injection techniques. Eur J Anaesthesiol 1997;14: Depuis l avènement des US (visualiser placement de l aiguille et diffusion de l AL) => volume d AL pour réalisation BNP (1/ US 50% MEAV NS n. médian. 2/ Vol => durée du bloc mais délai instal) Déterminer le volume minimum efficace d AL / BIS

4 Dose Max RPC SFAR 2003: lidocaïne non adrénalinée MI / MS : 300 mg Max lévobupivacaïne * 150 mg 150mg

5 Critères d inclusion : Age ans ASA 1 à 3 Chirurgie de l épaule sous BIS uniquement Exclusion : CI au BIS Grossesse Per-procédure : en cas de suspicion d insertion / injection intraneurale : Réponse motrice à 0,2mA Haute résistance à l injection Gonflement du nerf à l injection Population : 20 Même caractéristiques cliniques

6 L étude : Prospective Monocentrique (Clinique Ste Anne - St Rémi, Brussels, Belgium), 2 opérateurs expérimentés aux BNP écho-guidés Méthode step-up / step-down : Volume de départ : 15 ml 0,75% ropivacaïne (5 ml / tronc) Volume d intervalle : 1 ml Volume patient suivant X1 déterminé f résultat du volume du patient précédant X0 Si X0 efficace => X1 = X0-1 ml Si X0 échec => X1 = X0 + 1ml Ne pas descendre sous 5 ml d AL («not of clinical importance» ) Bloc efficace : Réponse motrice 2 (échelle de 0 à 4) & Froid -, Pinprick- dans les 30 minutes suivants la fin de réalisation du bloc Absence d AG per-op. Objectif : déterminer le MEAV de Ropivacaïne 0,75% pour le BIS /s US

7 Modalités : 1) VVP, O2, Scope, prémédication : 2mg MDZ-IV 2) Réalisation du bloc /s US (Aplio XG Toshiba, sonde 38mm 12MHz) + NS en sentinelle (HNS 12 B. Braun) (0,2mA, 0,1ms) 3) Repérage initiale puis Aiguille : Stimuplex 22G 50mm B. Braun, OUT Of Plane. Répartition de l AL à 3 parts égales du volume total prédeterminé 4) Temps mesurées : Insertion de l aiguille (start time), durée de procédure (end of injection), heure d incision, durée de la chirurgie, heure première demande analgésique (EVA > 3/10) 5) Evaluation du bloc : tierce personne, /5 min jusqu à 30 e min, examen bilatéral comparatif, territoire C5/C6 Sensitif : zone du deltoïde (n. axillaire) : pinprick testing (+ / - ) et chaud/froid Moteur : abduction du bras (n. axillaire) et flexion de l avant-bras (n. musculocutané) testing musculaire : 0(aucun mvt)/1(contraction visible)/2(mvt contre gravité+)/3(mvt contre résistance+)/4(force musculaire normale) 6) Période Périopératoire : AIVOC Propofol peropératoire Paracétamol 1g en fin d intervention puis /6h + Diclofénac 75mg en fin d intervention puis / 12h Antalgique si besoin : Tramadol 50mg IV

8

9

10 Analyses : «Patient type» : femme de 53 ans ASA 1, arthroscopie de l épaule 1h n = 20, 0 échec, 0 exclusion per-procédure. Fin de l étude : après 10 BIS réussis avec 5ml Ropivacaïne 0,75% Sur l ensemble du groupe : Médiane de réalisation : 8 min (+/-3,2) Médiane délai installation bloc sensitif : 5 min (5-20) Médiane délai installation bloc moteur m. biceps : 7,5 min (5-15) Médiane délai installation bloc moteur m. deltoïde : 10 min (5-15) Médiane durée du bloc = 1iere demande analgésique = 9,9h +/- 3,7h Pas de corrélation entre volume d AL et durée d analgésie (p= 0,83) En sous groupe (5ml vs. >5ml) pas de différence non plus (p = 0,55)

11 Discussion : Les auteurs justifient de vouloir abaisser autant les volumes : Critiquant le fait de vouloir assurer un bloc qui marche avec + volume => le taux de succès n est pas meilleurs avec des hauts volumes Critiquant le fait d avoir un délai d installation + rapide avec + volume => le délai d installation n est pas plus rapide avec de hauts volumes Jouant la carte de la toxicité (extension périmédullaire, n. phrénique, passage systémique) Qualité d analgésie postopératoire procurée identique Riazi S et al. Effect of local anaesthetic volume (20 vs 5 ml) on the efficacy and respiratory consequences of ultrasoundguided interscalene brachial plexus block. Br J Anaesth 2008;101:549 56

12 Discussion : Les auteurs n ont pas essayé de descendre sous les 5 ml : Par peur de l échec, Peur de mal gérer l accès aux VAS en position assise, Considérant que cela ne serait plus cliniquement relevant Concernant la technique : 3 injections vs. 1 seule injection : aussi efficace et moins risquée? Fanelli et al. Interscalene brachial plexus anaesthesia with small volumes of ropivacaine 0.75%: effects of the injection technique on the onset time of nerve blockade. Eur J Anaesthesiol 2001;18:54 8 Multiples injections = faster onset, pas d autres études notamment /s US Concernant le mélange d AL : Casati et al. Interscalene brachial plexus anesthesia with 0.5%, 0.75% or 1% ropivacaine: a double-blind comparison with 2% mepivacaine. Br J Anaesth 1999;83:872 5 Klein et al. A comparison of 0.5% bupivacaine, 0.5% ropivacaine, and 0.75% ropivacaine for interscalene brachial plexus block. Anesth Analg 1998;87: Même propriétés PK/PD qque soit l AL, et concentration

13 Résultat / Conclusion : Il est donc possible de réaliser un BIS chirurgical sous échographie, avec seulement 5ml de Ropivacaïne 0,75% soit 1,7ml par tronc, sans conséquances sur le délai d installation, ni la durée du bloc. Les auteurs recommandent de sérieusement diminuer les volumes d AL employés pour la réalisation d un BIS

14 Limites : Seulement 2 opérateurs expérimentés Chirurgie et chirurgien dépendant ASA 3 max n=20 Variabilité inter-individuelle Volume de départ de 15 ml Pas de tableaux de valeurs

15 ?

16 Merci

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior

Pecs blocks. DAR CHU Antoine Béclère. PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Pecs blocks PARROT Adrien 03/07/2014 Staff junior Indications Prothèse mammaire Anesthesia, 2011 The pecs block : a novel technique for providing analgesia after breast surgery: R. Blanco PAC, pacemaker

Plus en détail

Remerciements. Dr Philippe Mahiou Clinique des Cèdres 38130 Echirolles

Remerciements. Dr Philippe Mahiou Clinique des Cèdres 38130 Echirolles Remerciements Dr Philippe Mahiou Clinique des Cèdres 38130 Echirolles Conflit d intérêt NORDIC- Pharma : prise en charge de la présentation et de l organisation de la réunion. Introduction 40 % des ALR

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Faisabilité de l intervention l Bankart sous anesthésie générale en ambulatoire

Faisabilité de l intervention l Bankart sous anesthésie générale en ambulatoire Faisabilité de l intervention l de Bankart sous anesthésie générale en ambulatoire Ambulatory open bankart repair under a single general anesthesia : a prospective study of the immediate outcome Molina

Plus en détail

Blocs de la paroi abdominale

Blocs de la paroi abdominale Blocs de la paroi abdominale Pr Philippe Cuvillon 5 octobre 2015 Introduction Bloc anesthésique et analgésique Analgésie en chirurgie pédiatrique Echographie : nouveaux blocs Chirurgie lourde: intérêt

Plus en détail

Hôpital René Huguenin Saint-Cloud. Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein. Bertrand Fabre. Marseille 15/10/15

Hôpital René Huguenin Saint-Cloud. Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein. Bertrand Fabre. Marseille 15/10/15 Blocs thoraciques pour la chirurgie du sein Bertrand Fabre Marseille 15/10/15 Aucun conflit d intérêt Blocs possibles Péridurale Bloc para vertébral PECS 1 & 2, Bloc thoracique antérieur ou bloc sous-pectoral

Plus en détail

ANESTHESIE POUR ARTHROSCOPIE DE L EPAULE

ANESTHESIE POUR ARTHROSCOPIE DE L EPAULE ANESTHESIE POUR ARTHROSCOPIE DE L EPAULE P. Narchi, Mc Antakly, Service d Anesthésie-Réanimation, Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban. INTRODUCTION La chirurgie arthroscopique a donné un deuxième souffle

Plus en détail

dimanche 15 septembre 13 LA RACHI EN AMBULATOIRE

dimanche 15 septembre 13 LA RACHI EN AMBULATOIRE LA RACHI EN AMBULATOIRE Cahier des charges Mode d Anesthésie en Ambulatoire RFE AMBULATOIRE 2009 «.op5miser le séjour du pa5ent au strict temps u5le et nécessaire dans la structure» Assurer l Anesthésie

Plus en détail

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique

Infiltration cicatricielle continue. Chirurgie gynécologique Strasbourg 13-15 Octobre 2009 Infiltration cicatricielle continue Chirurgie gynécologique 9CD502-Oct 2009 1/39 Agenda Historique Principes Bénéfices Cas particulier de la chirurgie gynécologique Césarienne

Plus en détail

Pharmacologie des anesthésiques locaux chez l enfant

Pharmacologie des anesthésiques locaux chez l enfant Pharmacologie des anesthésiques locaux chez l enfant Frédéric LACROIX DAR Pédiatrique, pôle Anesthésie Réanimation CHU Timone, Marseille frederic.lacroix@ap-hm.fr Fixation sur les protéines plasmatiques

Plus en détail

BLOCS ANESTHESIQUES CERVICO-FACIAUX. Dr Majdoub A ; service anesthésie réanimation de L EPS Tahar SFAR MAHDIA

BLOCS ANESTHESIQUES CERVICO-FACIAUX. Dr Majdoub A ; service anesthésie réanimation de L EPS Tahar SFAR MAHDIA BLOCS ANESTHESIQUES CERVICO-FACIAUX Dr Majdoub A ; service anesthésie réanimation de L EPS Tahar SFAR MAHDIA INTRODUCTION chirurgie otorhinolaryngologique ;domaine très variable -terrain - type de chirurgie

Plus en détail

Avis 23 avril 2014. BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA

Avis 23 avril 2014. BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 avril 2014 BARITEKAL 20 mg/ml, solution injectable Boîte de 10 ampoules de 5 ml (CIP : 34009 585 896 3 8) Laboratoire NORDIC PHARMA DCI Code ATC (2012) Motif de l

Plus en détail

DIU ALR Hôpital Nord, Marseille

DIU ALR Hôpital Nord, Marseille ALRIV et Les Blocs Périphériques Distaux du Membre Supérieur DIU ALR 2011-2012 Jan.buntinx@ap-hm.fr Hôpital Nord, Marseille ALRIV Histoire August Bier (1861-1949) ALRIV 1908 Technique 1. VVP dos main 2.

Plus en détail

Arthroscopie en chirurgie ambulatoire. Dr Nicolas Bonnevialle Hôpital Riquet

Arthroscopie en chirurgie ambulatoire. Dr Nicolas Bonnevialle Hôpital Riquet Arthroscopie en chirurgie ambulatoire Dr Nicolas Bonnevialle Hôpital Riquet Introduc*on LCA = 40 000 interven*ons par an en France 2,4% en ambulatoire en 2013 L hospitalisa*on, une spécificité (trop) française

Plus en détail

Place du bloc paravertébral dans la chirurgie du sein. Docteur Clément Brun Anesthésie réanimation Institut Paoli-Calmettes, Marseille

Place du bloc paravertébral dans la chirurgie du sein. Docteur Clément Brun Anesthésie réanimation Institut Paoli-Calmettes, Marseille Place du bloc paravertébral dans la chirurgie du sein Docteur Clément Brun Anesthésie réanimation Institut Paoli-Calmettes, Marseille Chirurgie du sein 100000 opérations en France par an Chirurgie plastique:

Plus en détail

Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire

Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2012 Sfar. Tous droits réservés. Quels gestes et quels anesthésiques en chirurgie ambulatoire N. DUFEU (PHAR) Unité de chirurgie ambulatoire

Plus en détail

Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique

Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique Concept Intervention Multimodale, multidisciplinaire Préopératoire Information Préparation Réduction Stress Analgésie Alimentation Mobilisation entérale équipement

Plus en détail

LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE

LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE LE CREUX AXILLAIRE : LE NORMAL ET LE PATHOLOGIQUE S.EL HADDAD, Z.JAMALEDDINE, A.EL QUESSAR, M.M.CHERKAOUI SERVICE D IMAGERIE MÉDICALE HÔPITAL UNIVERSITAIRE CHEIKH ZAID INTRODUCTION 1 Creux axillaire compartiment

Plus en détail

Anesthésie pour chirurgie de l épaule. Elisabeth Gaertner Hôpital de l Archet 2

Anesthésie pour chirurgie de l épaule. Elisabeth Gaertner Hôpital de l Archet 2 Anesthésie pour chirurgie de l épaule Elisabeth Gaertner Hôpital de l Archet 2 Epaule 2 articulations : Gléno-humérale et Acromio-claviculaire Ligaments = capsule : s insère sur humérus et omoplate. (attache

Plus en détail

épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton

épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton Imagerie des syndrômes canalaires de l él épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton Service d imagerie d médicale m et interventionnelle

Plus en détail

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)

L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) METHODE DE CONTROLE DE LA DOULEUR AIGUE EFFICACE ET SURE. OSWALT KE 1990 OBJECTIF : METTRE EN PLACE LA PCA CHEZ LE PLUS GRAND NOMBRE DE PATIENTS SANS AUGMENTER

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

NOUVEAUX ANESTHÉSIQUES LOCAUX EN FRANCE

NOUVEAUX ANESTHÉSIQUES LOCAUX EN FRANCE Nouveaux anesthésiques locaux en France - D. Bedague, Y. Pichot NOUVEAUX ANESTHÉSIQUES LOCAUX EN FRANCE D. BEDAGUE, Y. PICHOT DAR 1, CHU Michallon, GRENOBLE En 1997 la famille des amino-amides s agrandit,

Plus en détail

APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR. Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE

APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR. Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE APPORT DE L ÉCHOGRAPHIE EN ALR Dr Charlotte Martin Pôle Anesthésie Service d Orthopédie et Traumatologie Hôpital PPR CHU TOULOUSE TECHNIQUES ANCIENNES Repères anatomiques: recherche à l aveugle Trans-artérielle

Plus en détail

Paraplégie après AG+Rachi

Paraplégie après AG+Rachi Paraplégie après AG+Rachi Homme de 58 ans, obésité BMI : 35, HTA Prostatectomie radicale pour cancer Consultation d anesthésie 3 semaines avant l intervention : protocole anesthésique accepté sans information

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur D. BERTIN*, J. MIRBEY**, C.NAMBOT*, S.SERRI* * Clinique St Vincent BESANCON ** Clinique Ste Marthe DIJON APDCA Association Pour le Développement de la

Plus en détail

Analgésie par infiltration d anesthésiques locaux

Analgésie par infiltration d anesthésiques locaux Analgésie par infiltration d anesthésiques locaux Pr M Beaussier Département Anesthésie-Réanimation - CHU St-Antoine - Paris Définition de l infiltrationl Administration d un agent analgésique dans un

Plus en détail

LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE

LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE LES CATHÉTERS NERVEUX PÉRIPHÉRIQUES EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE : CONTRE Alain Delbos Médipole Garonne, 45 rue de Gironis, 31036 Toulouse cédex 1 utilisation de cathéter péri nerveux est depuis longtemps

Plus en détail

Palpation épaule. Kamina, 2002

Palpation épaule. Kamina, 2002 Palpation épaule 1. Les principaux repères osseux de la région de l épaule Le sujet est assis sur une chaise, avant-bras reposant sur la table de traitement ; l examinateur est debout derrière le sujet

Plus en détail

Les Agents de la rachianesthésie : efficacité et effets secondaires LES AGENTS DE LA RACHIANESTHESIE: EFFICACITE ET EFFETS SECONDAIRES

Les Agents de la rachianesthésie : efficacité et effets secondaires LES AGENTS DE LA RACHIANESTHESIE: EFFICACITE ET EFFETS SECONDAIRES I LES AGENTS DE LA RACHIANESTHESIE: EFFICACITE ET EFFETS SECONDAIRES PLAN INTRODUCTION A-LES MEDICAMENTS DE LA RACHIANESTHESIE I- LES ANESTHESIQUES LOCAUX 1- LA BUPIVACAINE 2- LA LIDOCAINE II- LES MORPHINIQUES

Plus en détail

Bloc des Branches du Plexus Brachial

Bloc des Branches du Plexus Brachial Bloc des Branches du Plexus Brachial - au niveau du creux axillaire (BAX) - au niveau du canal huméral (BCH) M.Carles / A.Pulcini Nice DIU ALR 2010 Quelques rappels anatomiques Quelques rappels anatomiques

Plus en détail

Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier

Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier Quelle ALR pour la chirurgie du pied? Dr Nathalie Bernard SAR A Montpellier Chirurgie du pied et de la cheville Névrome de Morton, arthroplastie d orteil, ligamentoplastie de cheville Chirurgie peu douloureuse

Plus en détail

AG ou ALR en chirurgie ambulatoire : arguments du choix. Dr P. Cadi HEGP SAR Paris XV.

AG ou ALR en chirurgie ambulatoire : arguments du choix. Dr P. Cadi HEGP SAR Paris XV. AG ou ALR en chirurgie ambulatoire : arguments du choix. Dr P. Cadi HEGP SAR Paris XV. Introduction. La chirurgie ambulatoire a pris une place grandissante ces vingt dernières années sous l impulsion de

Plus en détail

LA NEUROSTIMULATION EST-ELLE "MORTE"? : OUI

LA NEUROSTIMULATION EST-ELLE MORTE? : OUI LA NEUROSTIMULATION EST-ELLE "MORTE"? : OUI Sébastien Bloc1, Luc Mercadal1, Claude Ecoffey2 1. Service d anesthésie CHP Claude Galien 20 route de Boussy 91480 Quincy-Sous- Sénart 2. Service d anesthésie-réanimation

Plus en détail

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser!

LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! LA DOULEUR DENTAIRE de L ENFANT AU CABINET DENTAIRE comment l aborder et la maîtriser! Dr S.KESSACI/BENNACER CHIRURGIEN DENTISTE SPECIALISTE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE 5éme CONGRES NATIONAL DE LUTTE CONTRE

Plus en détail

Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie

Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie Thierry Moreaux*, Nathalie Duparc**, Agnès Pasturel**, Dr Laurence Teisseyre***, Dr Chantal Wood****, Anne Gaudelet*****

Plus en détail

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier

DAR CHU Antoine Béclère. Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier 1 Elsa Logre, Dr Le Gouez DAR- Hôpital Antoine-Béclère: Pr Mercier Introduction Hystérectomie et douleur Anesthésie locorégionale (ALR) ou pas ALR? Réhabilitation post-opératoire Chirurgie carcinologique

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein

Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein Anesthésie loco-régionale dans la chirurgie du sein Dr Aline Albi-Feldzer Département d anesthésie Hôpital René Huguenin Institut Curie Saint-Cloud Journée CLCC,22/05/2015 Plan 1. Les profils de douleurs

Plus en détail

Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale :

Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale : Imagerie pratique en échographie pour l anesthésie locorégionale : bloc sciatique Sébastien Bloc, Luc Mercadal Service d anesthésie-réanimation - CHP Claude Galien - 20 route de Boussy - 91480 Quincy Introduction

Plus en détail

Pas de garrot pour une Prothèse Totale de Genou

Pas de garrot pour une Prothèse Totale de Genou Pas de garrot pour une Prothèse Totale de Genou 2 ème Cours d Arthroplastie de Fès Chirurgie Prothétique du Genou Clinique Ste Odile - HAGUENAU + Habitude? + Pourquoi l utiliser? Meilleures conditions

Plus en détail

Analgésie postopératoire. Place des cathéters périnerveux

Analgésie postopératoire. Place des cathéters périnerveux Analgésie postopératoire Place des cathéters périnerveux Traitement de la douleur postopératoire En comparaison avec la PCA morphine La majorité des études sur le sujet montrent une diminution des scores

Plus en détail

Intérêts de l association fentanyl et lidocaïne 2% au cours d une anesthésie locorégionale au niveau de la face.

Intérêts de l association fentanyl et lidocaïne 2% au cours d une anesthésie locorégionale au niveau de la face. Intérêts de l association fentanyl et lidocaïne 2% au cours d une anesthésie locorégionale au niveau de la face. Auteurs : TY Rasolonjatovo 1, FVA Rakotoarimanana 2, ZA Randriamanantany 3, H Raotoson 4,

Plus en détail

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies

Efficacité des infiltrations péri radiculaires et péridurales de corticoïdes scano-guidées dans le traitement des lombo- sciatalgies CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE HOPITAL IBN ROCHD ANNABA ALGERIE SERVICE DE RADIOLOGIE ET D IMAGERIE MEDICALE Journées françaises de Radiologie Paris Octobre 2011 Efficacité des infiltrations péri radiculaires

Plus en détail

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle Usage strictement personnel uniquement www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle bibliographie Masso kinésithérapie et thérapie manuelle pratique, Michel DUFOUR, édition MASSON, 2009 La morpho-palpation,

Plus en détail

TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC

TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC TRANSVERSUS ABDOMINIS PLANE BLOC A.Amroun (1) ;L.Bachiri (1) ; S.Feraoun (2) ;.Benabdelmoumen (2) ; B. Griene (1). (1) : Département d anesthésie réanimation ; Centre Pierre et Marie Curie. (2) : Service

Plus en détail

Cas clinique. DES Anesthésie-Réanimation Module Pédiatrie 11/9/15. AF DUREAU Interne DESAR

Cas clinique. DES Anesthésie-Réanimation Module Pédiatrie 11/9/15. AF DUREAU Interne DESAR Cas clinique DES Anesthésie-Réanimation Module Pédiatrie 11/9/15 AF DUREAU Interne DESAR Consultation préanesthésique Enzo 4 mois, 5 kg Né à terme. APGAR 10-10-10 Allaitement maternel exclusif Hernie inguinale

Plus en détail

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main R. LEGRE Service de Chirurgie de la Main, Chirurgie Plastique et Réparatrice des Membres Hôpital de la Conception Marseille 1 Pathologie

Plus en détail

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Article original

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Article original Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Annales Françaises d Anesthésie et de Réanimation 27 (2008) 797 801 Article original Évaluation de la courbe d apprentissage des internes pour l échoguidage

Plus en détail

Anesthésie locorégionale du patient obèse. Régis Fuzier

Anesthésie locorégionale du patient obèse. Régis Fuzier Anesthésie locorégionale du patient obèse Régis Fuzier IMC < 25 kg/m² => normal 25 30 kg/m² => obésité IMC > 40 kg/m² => obésité morbide Mortalité corrélée IMC

Plus en détail

ANALGESIE POSTOPERATOIRE EN CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE LOURDE DE L ADULTE

ANALGESIE POSTOPERATOIRE EN CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE LOURDE DE L ADULTE Analgésie postopératoire 265 ANALGESIE POSTOPERATOIRE EN CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE LOURDE DE L ADULTE F. Singelyn. Service d Anesthésiologie, Cliniques Universitaires St Luc Avenue Hippocrate 10/1821 1200

Plus en détail

Et dans la pratique de tous les jours en chirurgie thyroïdienne, qu en est-il?

Et dans la pratique de tous les jours en chirurgie thyroïdienne, qu en est-il? Et dans la pratique de tous les jours en chirurgie thyroïdienne, qu en est-il? Michel Mourad, Fabienne Roelants Cliniques universitaires Saint-Luc Bruxelles Anesthésie Hypnose Narcose Distorsion du temps

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX

SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX SOUS-ATELIER 2 BLOCS PERINERVEUX Blocs périnerveux (plexiques et tronculaires) L injection de l AL est réalisée à proximité du plexus ou du tronc nerveux à bloquer une fois sa localisation faite grâce

Plus en détail

Intérêt et pratique de l'échographie en ALR. O. Choquet

Intérêt et pratique de l'échographie en ALR. O. Choquet Intérêt et pratique de l'échographie en ALR O. Choquet Menu La frénésie Règlementation Données factuelles Valeurs sûres & montantes valeurs à risque Valeurs trainantes L avenir Complications Coût Une frénésie

Plus en détail

Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux

Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux Qu'apportent les nouveaux anesthésiques siques locaux Jean Xavier Mazoit Département et laboratoire d'anesthésie UPRES EA 3540 Hôpital et Faculté de Médecine du Kremlin-Bicêtre JX Mazoit Bicêtre Qu'apportent

Plus en détail

Le bloc axillaire échoguidé

Le bloc axillaire échoguidé Le bloc axillaire échoguidé Dr Lydia MOREL LEQUETTE, CCA SAR3, CHU Bordeaux DESAR 18/03/2015 Questions posées 1. Quelles indications et contre indications? 2. Quels intérêts et limites? 3. Quels repères

Plus en détail

La place de l anesthésie péridurale par voie caudale dans la prise en charge de la douleur

La place de l anesthésie péridurale par voie caudale dans la prise en charge de la douleur PLACE DE LA CAUDALE CHEZ L ENFANT AU COURS DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE Etienne GOUJARD Centre Clinical, 16800 Soyaux mail : etiennegoujard@yahoo.fr La place de l anesthésie péridurale par voie caudale

Plus en détail

Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé

Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé Comment être sûr de réussir un bloc échoguidé Alain Delbos, Olivier Rontes Médipole Garonne - Clinique du sport - Toulouse IntRODuctIOn Le grand avantage de l échographie est l approche visuelle qu elle

Plus en détail

Syndrome de Brugada. définition et implications en anesthésie. Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014

Syndrome de Brugada. définition et implications en anesthésie. Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014 Syndrome de Brugada définition et implications en anesthésie Jean Reuter DES Anesthésie-Réanimation CHIPS juillet 2014 Définition Définition Association d un aspect particulier de susdécalage du segment

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Protocoles ILM! Membre supérieur!

Protocoles ILM! Membre supérieur! Juillet 2014 Protocoles ILM! Membre supérieur! Marion Sanchez DESAR Évaluation des 8 interventions les plus effectuées au bloc ILM sur le membre supérieur Points essentiels sur chaque intervention Sondage

Plus en détail

Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi?

Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi? Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi? Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d! Or, 92210 Saint-Cloud, eric.zerbib zerbib@cimen.fr Rappels sur le Ganglion Sentinelle

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord

APD thoracique. Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord APD thoracique Dr A CHARVET; anesthésie en chirurgie thoracique; CHU nord Introduction ALR place importante en chirurgie thoracique: APD thoracique et BPV Douleur post thoracotomie très importante en intensité

Plus en détail

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus

Annexe II. Conclusions scientifiques et motifs du refus Annexe II Conclusions scientifiques et motifs du refus 4 Conclusions scientifiques Résumé général de l évaluation scientifique de Levothyroxine Alapis et noms associés (voir annexe I) Les indications proposées

Plus en détail

Bandelette sous urétrale en ambulatoire : trucs et astuces avant et pendant l intervention

Bandelette sous urétrale en ambulatoire : trucs et astuces avant et pendant l intervention : trucs et astuces avant et pendant l intervention Xavier Deffieux & Hervé Fernandez Service de gynécologie obstétrique Hôpital Antoine Béclère, Clamart Hôpital Bicêtre, Le Kremlin Bicêtre La chirurgie

Plus en détail

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt

SOFARTHRO.com. Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt Chirurgie du canal carpien: techniques endoscopiques CTRS versus chirurgie à ciel ouvert (à propos de 100 cas) Pas de conflit d interêt N.Alidrissi, J.North, M.Elyaacoubi, A.Elbardouni, MS.berrada, D.Bledea,

Plus en détail

Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique

Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique Analgésie tronculaire postopératoire des membres par cathéter nerveux périphérique A. DELBOS La douleur postopératoire autrefois quelque peu négligée occupe aujourd hui une place essentielle dans le rôle

Plus en détail

Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire. Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille

Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire. Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille Spécificités pédiatriques de l Anesthésie ambulatoire Serge Dalmas Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille 1 2 CNCE-ADARPEF Conditions d organisation Locaux avec environnement hôtelier (berceaux, lits,

Plus en détail

L évaluation du creux axillaire

L évaluation du creux axillaire L évaluation du creux axillaire Journées DESC-SCVO Poitiers, Juin 2007 Marc-Henri JEAN, Nantes Cancer du sein : Introduction (1) 30 000 nouveaux cas / an 11 000 décès / an Problème de santé publique Pronostic

Plus en détail

Anesthésie et analgésie pour la chirurgie de l épaule

Anesthésie et analgésie pour la chirurgie de l épaule Anesthésie et analgésie pour la chirurgie de l épaule Laurent Delaunay, Florence Plantet, Thierry Villevieille Clinique Générale, 4 Chemin de la Tour la Reine, 74 000 Annecy Introduction En 2005, nous

Plus en détail

Plan de la présentation. Douleur postopératoire en neurochirurgie. en neurochirurgie

Plan de la présentation. Douleur postopératoire en neurochirurgie. en neurochirurgie Plan de la présentation Douleur postopératoire François Girard, MD, FRCPC Anesthésiologiste siologiste CHUM La douleur postopératoire Analgésie conventionnelle Codéine, autres opiacés, ACP, AINS Anatomie

Plus en détail

Faut-il monitorer la curarisation?

Faut-il monitorer la curarisation? XXIX ème journée d Anesthésie-Réanimation de Picardie 20 juin 2012 Faut-il monitorer la curarisation? Dr Thibault LOUPEC Pr Bertrand DEBAENE Département d Anesthésie-Réanimation CHU de Poitiers Conflits

Plus en détail

TOXICITÉ DES ANESTHÉSIQUES LOCAUX

TOXICITÉ DES ANESTHÉSIQUES LOCAUX TOXICITÉ DES ANESTHÉSIQUES LOCAUX NOURI JIBRIL DR CHOQUET OLIVIER DR CHIONO JULIEN STAFF DAR-A 03/10/2012 Rappels pharmacologiques Généralités Bupivacaine Ropivacaine Mépivacaine Toxicité des anesthésiques

Plus en détail

Service de douleur aiguë

Service de douleur aiguë Service de douleur aiguë Olivier.m@chu chu-toulouse.fr Quintard M. Delbos A. Keita Meyer H. ETAT DES LIEUX DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE 8 000 000 de français sont opérés chaque année

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER?

DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER? DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER? N. Berthelen, T. Moser, A. Moussaoui, V. Douzal,, M.G. Dupuis, J-C. J Dosch CHU Strasbourg Introduction Arthro-scanner

Plus en détail

Efficacité de la lidocaïne alcalinisée dans le ballonnet du tube endotrachéal sur l incidence de toux à l émergence de procédures courtes

Efficacité de la lidocaïne alcalinisée dans le ballonnet du tube endotrachéal sur l incidence de toux à l émergence de procédures courtes Efficacité de la lidocaïne alcalinisée dans le ballonnet du tube endotrachéal sur l incidence de toux à l émergence de procédures courtes 20 Novembre 2014 Papu Nath R5 - Anesthésiologie Université de Montréal

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 ANTARENE CODEINE 200 mg/30 mg Boîte de 20 comprimés pelliculés (CIP : 397 555.8) ANTARENE CODEINE 400 mg/60 mg Boîte de 10 comprimés pelliculés (CIP : 397

Plus en détail

Chirurgie de l épaule chez un patient avec MPOC. 3 mai 2014

Chirurgie de l épaule chez un patient avec MPOC. 3 mai 2014 Chirurgie de l épaule chez un patient avec MPOC 3 mai 2014 Question Quelle est la première mesure à prendre pour diminuer les risques de parésie diaphragmatique lors d'un bloc interscalénique? A. Pression

Plus en détail

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH)

CEPHALEES POST-BRECHE DURALE. Post Dural Puncture Headache (PDPH) CEPHALEES POST-BRECHE DURALE Post Dural Puncture Headache (PDPH) G. Buzançais Dr E. Morau 6 Mars 2013 Plan Introduction Physiopathologie Traitements Conclusion Définitions Brèche durale Ponction de dure-mère

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

Interventional Pain Medecine. Dr Nathalie MATHIEU Coordination de la Clinique de la Douleur Anesthésiologie CHU BRUGMANN

Interventional Pain Medecine. Dr Nathalie MATHIEU Coordination de la Clinique de la Douleur Anesthésiologie CHU BRUGMANN Interventional Pain Medecine Dr Nathalie MATHIEU Coordination de la Clinique de la Douleur Anesthésiologie CHU BRUGMANN Interventional Pain Medecine in ONE DAY Blocs facettaires Péridurales Lombaires Cervicales

Plus en détail

Pharmacologie des antalgiques per- et postopératoires

Pharmacologie des antalgiques per- et postopératoires 53 e congrès national d anesthésie et de réanimation. Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2011 Sfar. Tous droits réservés. Pharmacologie des antalgiques per- et postopératoires H.

Plus en détail

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA)

Philippe Faucher. L efficacité de ce protocole est bien établie avant 49 j d aménorrhée ( 7SA) Quelle est la dose de Mifépristone nécessaire pour une interruption de grossesse avant 49 jours d aménorrhée en association avec 2 comprimés de Misoprostol? Une revue de la littérature Philippe Faucher

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1

AVIS DE LA COMMISSION. 22 décembre 2004. HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 22 décembre 2004 HYALGAN 20 mg/2 ml, solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré-remplie B/1 Laboratoires EXPANSCIENCE

Plus en détail

Farci BEH et al. Can J Anaesth 2004 5703 patients 30% de DPO modérée à sévère 5 à 10% de DPO sévère

Farci BEH et al. Can J Anaesth 2004 5703 patients 30% de DPO modérée à sévère 5 à 10% de DPO sévère DPO NVPO Avec l aimable autorisation de Marc Gentili JEPU 2010 Farci BEH et al. Can J Anaesth 2004 5703 patients 30% de DPO modérée à sévère 5 à 10% de DPO sévère 40% DPO modérée à sévère AINS Avec l aimable

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins

Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête cas-témoins Cas groupés de médiastinites en chirurgie cardiaque : Enquête castémoi Ludovic Lassel, Marion Olivier, Gilles Antoniotti, Anne Carbonne, Pascal Astagneau. CCLIN Paris Nord Qu est ce qu une médiastinite?

Plus en détail

A.! PULCINI CHU NICE. A Pulcini 10

A.! PULCINI CHU NICE. A Pulcini 10 A.! PULCINI CHU NICE Faciles mais connaissance anatomique Bénéfice / risque élevé En complément d un bloc proximal Place de l infiltration Apport majeur de l échographie NERFS PROXIMAUX Cluniaux Génitofémoral

Plus en détail

B. Braun Ultraline. Nouveau. Produits pour l anesthésie régionale à guidage échographique. Anesthésie régionale

B. Braun Ultraline. Nouveau. Produits pour l anesthésie régionale à guidage échographique. Anesthésie régionale B. Braun Ultraline Produits pour l anesthésie régionale à guidage échographique Anesthésie régionale Nouveau Whichever Road you take B. Braun has the right products to get you there. Quelle que soit la

Plus en détail

L anesthésie de l Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) entre 12 et 14 Semaines d Aménorrhée (SA)

L anesthésie de l Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) entre 12 et 14 Semaines d Aménorrhée (SA) L anesthésie de l Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) entre 12 et 14 Semaines d Aménorrhée (SA) A. DRIFFAUD IADE CHI Villeneuve St Georges T. ROUSSEAU IADE CHI Villeneuve St Georges AFISAR NOV 2014

Plus en détail

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE

L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE DU TRAUMATISE THORACIQUE P. Beuret Réanimation polyvalente C.H. Roanne AER 11/2014 LESIONS SOUVENT ASSOCIEES Pneumothorax Contusion pulmonaire Hémothorax Fractures costales

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES CHIRURGIE DE L EPAULE

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES CHIRURGIE DE L EPAULE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR APRES CHIRURGIE DE L EPAULE GATT Marie - Thérèse MT GATT SOFEC 12 11 14 1 La chirurgie de l épaule s est accrue au cours des deux dernières décades et de nombreuses techniques

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 28 avril 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 28 avril 2010 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans par arrêté du 30 décembre 2004 (JO du 12 janvier 2005) HYALGAN 20 mg/2 ml, solution

Plus en détail

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE

Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Module 6 : 065 BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES, ÉVALUATION D UNE DOULEUR AIGUË ET CHRONIQUE Validé par le Dr Schinkel Dé nition - Une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un lésion

Plus en détail

Anesthésie Loco-Régionale

Anesthésie Loco-Régionale Anesthésie Loco-Régionale Cours Interuniversitaire 2012 Dr. Irina Grosu Université Catholique de Louvain Bruxelles, Belgique Anesthésie Loco-Régionale Anesthésie neuraxiale: rachianesthésie, péridurale,

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman

La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein. EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman La chirurgie ambulatoire dans le cancer du sein EPU, service de gynécologie et obstétrique de l hôpital Bicêtre 12/03/2015 Yaël Levy-Zauberman Définitions Chirurgie ambulatoire: définition en France Chirurgie

Plus en détail