Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance"

Transcription

1 Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques, du pilotage de la performance et de la gestion de la trésorerie. La gestion des actifs logiciels Mieux comprendre ses risques pour créer de la valeur pour l entreprise Les évolutions récentes des systèmes d information ont conduit à une spécialisation des ressources (un serveur une tâche), permise notamment par l avènement de la virtualisation, autorisant à la fois flexibilité des déploiements et adaptation au contexte d utilisation des systèmes d information. Ces évolutions ont également induit une explosion du nombre d actifs logiques (serveurs, postes de travail, logiciels, ) gérés par les entreprises. Les enjeux et opportunités liés à la virtualisation ont aussi conduit à complexifier la gestion du parc de serveurs et du parc de licences logicielles. Les éditeurs ont continué leur mouvement de concentration, acquérant régulièrement de nombreux éditeurs de taille inférieure, et intégrant leurs produits à leur catalogue global. Les entreprises ont donc vu leurs portefeuilles d actifs logiciels s accroître, ainsi que le nombre d acteurs impliqués dans les acquisitions et la maintenance des solutions logicielles, qu elles soient internes (achats, informatique, maîtrises d ouvrage, ) ou externes (éditeurs, grossistes, ). Les dépenses logicielles représentaient ainsi en 2013, environ un tiers du budget total informatique, selon différentes études.

2 De plus, les modèles de licence se sont complexifiés et sont généralement propres à chaque éditeur, impliquant une gestion difficile de la conformité. Ces modèles sont généralement très éloignés du modèle «un utilisateur une licence», que chacun pourrait avoir en tête. De plus, de nombreux logiciels, afin de ne pas freiner les opérations informatiques, ne proposent pas de gestion intégrée permettant de limiter leur usage aux achats de droits de licence correspondants. Face à une utilisation croissante des logiciels par les entreprises, les éditeurs ont naturellement intensifié les contrôles de conformité aux modalités de licence des logiciels. Ces revues de conformité se sont inscrites dans des programmes internationaux permettant une analyse de l ensemble des clients sur la base d un plan de rotation pluri-annuel. Du fait de la complexité accrue des technologies utilisées et des modalités de licence (ou «licensing») des produits logiciels, l expérience montre que de nombreuses entreprises sont en situation de non-conformité, sans le savoir, et ne disposent pas d une capacité d évaluation précise de leurs risques. Cette absence de conformité peut conduire à des charges financières complémentaires très significatives en général non prévues et non budgétées. En conséquence, les entreprises souhaitent désormais maîtriser davantage la chaîne de valeur des logiciels acquis. La gestion des actifs logiciels, un risque non maitrisé? Une entreprise déploie rapidement plus d un millier de serveurs, physiques ou virtuels, et des centaines de produits logiciels, chacun avec des accords de licences ou métriques (modalité technique de mesure d une licence logicielle, propre à chaque contrat et/ou produit) qui lui sont propres, et ce, auprès d un nombre important d éditeurs. Connaître précisément sa situation de conformité logicielle est une tâche vaste et ardue : Le cycle de vie du logiciel est particulièrement complexe. Plusieurs acteurs sont impliqués dans l achat, l installation, le mouvement et la cession des actifs logiciels. Les accords de licence sont complexes. Les entreprises n ont pas toujours les ressources dédiées nécessaires pour comprendre et respecter les modalités des accords de licence. Cependant, elles doivent se conformer aux obligations contenues dans ses accords. Or, de nombreuses entreprises ne consacrent que peu de temps à la revue de leurs contrats, et encore moins à la vérification de leur application. La méconnaissance de l entreprise quant à l utilisation non conforme (ou abusive) d un logiciel ne peut être perçue par son éditeur comme une explication recevable en cas d écart constaté entre déploiement effectif et droit de licence acquis. Les métriques de mesures des logiciels sont aussi variées qu il existe de références logicielles et d éditeurs. Les entreprises mettent en œuvre des systèmes d information complexes et sont peu outillées pour suivre les licences déployées. Le niveau de maturité autour de la gestion des actifs logiciels est généralement faible dans les entreprises. Les différents outils qui permettent d améliorer l efficience de ces processus ne sont pas mis en œuvre, ou ne sont pas utilisés dans l objectif de vérification de la conformité de l utilisation aux droits de licences acquis. De plus, il n existe à ce jour aucune technologie simple permettant de suivre de manière globale et automatisée ses actifs logiciels et la conformité des déploiements aux modalités de licenses acquises. Enfin, le rythme des audits de conformité réalisés par les éditeurs de logiciels est croissant. Des milliers d entreprises sont auditées chaque année par les principaux éditeurs, et de nombreux autres éditeurs développent des démarches de conformité, intensifiant le rythme des revues. Conclusion Afin de faire face à cette situation, il convient, pour les entreprises, de mettre en place un processus efficace de gestion des actifs logiciels. 2

3 Qu est-ce que la gestion des actifs logiciels? Le référentiel ITIL (IT Infrastructure Library) définit la gestion des actifs logiciels comme l «ensemble des infrastructures et des processus nécessaires à la gestion effective, au contrôle et à la protection des actifs logiciels au sein d une organisation, à toute étape de leur cycle de vie». Communément appelé Software Asset Management (SAM), la gestion des actifs logiciels est donc l ensemble des processus, procédures et outils permettant de suivre et gérer la vie de ses actifs logiciels. Quels sont les risques relatifs à la gestion des actifs logiciels? Une gestion non efficace des actifs logiciels génère de nombreux risques pour l entreprise qui peuvent se traduire par des enjeux financiers importants : acquisition d un nombre de licences excédentaire, nombre de licences insuffisant ou inapproprié, pénalités, etc. Sur-licensing Non conforme Manque de contrôle = dépenses récurrentes Plus précisément, l entreprise doit faire face aux risques suivants : Le risque de non-conformité : l absence de ou la faible compréhension des règles de licence des logiciels peut impliquer une non-conformité des déploiements logiciels. A titre d exemple, des acquisitions de droits de licences peuvent être réalisées selon une métrique particulière, alors que finalement, la mise en œuvre du logiciel contraint l entreprise sur une autre métrique de mesure, et ne lui permet donc pas, de facto, d utiliser les licences acquises pour couvrir ses déploiements logiciels. Le risque de sur-déploiement de logiciels, lié à une gestion inappropriée des demandes d installation et à une absence d information, auprès des chefs de projets et techniciens, des droits de licences acquis et des modalités de mesure. Les risques liés à la virtualisation : la virtualisation permet une grande souplesse de gestion dans le déploiement de systèmes (ou «provisionning»). Elle crée aussi des risques en raison de l absence d adéquation de certaines règles de licensing aux environnements virtualisés, pour certaines versions de logiciels, mais également en raison de la flexibilité accrue de déploiement qui intensifie le rythme de déploiement logiciel, sans toujours y avoir associé les points de contrôle correspondant (achats, droits de licences, métriques, ). Les risques liés à des achats non optimisés : l absence de centralisation au niveau des achats et une mauvaise interface entre direction achats et informatique, peut compromettre l obtention de tarifs avantageux ou induire l achat de produits ou métriques inappropriés. Les risques liés à la maintenance : les entreprises renouvellent généralement leurs maintenances logicielles (ou «support») sans systématiquement se poser la question du besoin. Ceci induit l acquisition à tort de licences ou de maintenances (ou droits au support) dont l entreprise n a pas ou plus besoin, car elles ont été acquises par d autres entités ou concernent des produits qui ne sont plus déployés ou dont la maintenance n est plus nécessaire. La comptabilisation des coûts sur les projets : les charges induites par les licences sont parfois omises dans la comptabilisation des coûts sur les projets, ce qui ne permet pas une mesure réelle des coûts et du retour sur investissement du projet. La sécurité : le déploiement de logiciels non connus ou standards au sein de l organisation peut générer des problèmes de sécurité, en raison de l absence d identification de ces derniers dans le cadre des processus de mise en œuvre des correctifs de sécurité, mais également en raison des risques inhérents au produit et à ses vulnérabilités qui pourraient être omis par les équipes en charge de la gestion de la sécurité. Ces risques sont exacerbés par différents facteurs. Nous pouvons citer à titre d exemples : les fusions/ acquisitions, l intégration fréquente de nouvelles entités par croissance externe, la gestion en silo des achats, des interfaces inappropriés entre projets, informatique et acheteurs, la décentralisation des achats, le nombre d entités et de localisations géographiques déployant des actifs logiciels, l outsourcing, les projets de virtualisation de l infrastructure, et bien évidemment, tout environnement générant un défaut de contrôle sur les actifs physiques et logiques informatiques et les achats de ces derniers. 3

4 Le Software Asset Management (SAM), un outil pour gérer ses risques, mais également optimiser ses processus et ses dépenses Le SAM est un véritable levier dans l entreprise. Les bénéfices d un programme SAM sont multiples. Ce programme permet notamment d optimiser l utilisation des actifs logiciels, de suivre les coûts associés et de les gérer (anticipation et optimisation des sorties de cash), de mieux négocier ses contrats, de gérer efficacement ses risques de non-conformité et les charges financières correspondantes, d assurer des démarches fluides et efficaces dans la gestion des appels d offre et dans les processus de sélection de logiciels, de mettre en œuvre un modèle global pour livrer les actifs logiciels à l ensemble des organisations le nécessitant, d améliorer les relations avec les éditeurs de logiciels ou encore de développer une stratégie de long terme sur la gestion des logiciels, incluant des mécanismes de surveillance et d amélioration continue. Les bénéfices du SAM : Optimisation du processus de planification budgétaire Achat de licences au stricte nécessaire, selon la métrique la plus avantageuse, et donc au meilleur prix Suppression des contrats de maintenance inutiles Achats de licences au strict nécessaire et au bon moment Amélioration des négociations avec les fournisseurs Amélioration du coût total de possession (TCO Total Cost of Ownership) et réaffectation optimisée des coûts aux entités organisationnelles Alignement technique des déploiements logiciels aux métriques acquises, afin d éviter tout écart d usage lié à une mise en œuvre technique du logiciel inappropriée (ex : activation d options, ) Contrôle des actifs et de l inventaire, améliorant la gestion de l infrastructure, de la continuité et de la sécurité des systèmes d information Globalement, seule une approche complète de gestion des actifs logiciels permet à la fois une gestion fine des dépenses et des risques, mais également une optimisation de la chaîne de valeur. Il convient donc de prendre la mesure des enjeux et de mettre en œuvre un programme de gestion du SAM, en s appuyant sur une approche pragmatique, visant, dans un premier temps à analyser l existant, pour mettre en œuvre les processus nécessaires, puis, dans un second temps, à optimiser ces derniers. Moins de risques Retour positif sur investisement Le SAM, une mise en œuvre par étapes Domaine 4 Le SAM devient un actif stratégique Domaine 3 Automatisation Améliorer l efficacité et l automatisation des outils et des processus Domaine 2 Gestion des processus Améliorer les contrôles du management et cibler des améliorations à court terme Domaine 1 Fiabilité des données Connaître les actifs afin de pouvoir les gérer 4

5 Quelles sont les bases d un programme SAM? Un programme SAM efficace et pérenne doit s appuyer sur les éléments suivants : Savoir améliorer la compréhension et la connaissance de règles de licence, de déploiement et d utilisation des logiciels, mais également des droits de licence et maintenance acquis. Prévoir standardiser les produits acquis, mettre en œuvre un processus efficient d achat de licences, réduire les tâches répétitives, revoir régulièrement les besoins en logiciels et en maintenance et prévoir les coûts futurs en identifiant les besoins relatifs aux projets. Acquérir contrôler et réduire l utilisation ou les achats non autorisés de licences de logiciels. Eviter les paiements inutiles de droits de licences et augmenter la capacité à identifier et à gérer les conditions contractuelles relatives aux licences. Contractualiser standardiser les processus de rédaction et d approbation des contrats d acquisition de logiciels, incluant la prise en compte des métriques et mesures dans les processus de consultation avant achat, afin d identifier de manière proactive les problèmes de licence et d intégrer directement les éléments contractualisés dans le processus de gestion des actifs. Contrôler obtenir un meilleur contrôle de la distribution, du développement et de la maintenance des logiciels, afin de limiter le risque de déploiements logiciels non autorisés et de préciser les conditions contractuelles sur la maintenance. Maintenir gérer les stocks d actifs logiciels à un niveau optimal, en réaffectant ou en rationalisant les licences de logiciels non utilisées. Identifier les possibilités de mise à jour et repérer les actifs logiciels manquants. Surveiller identifier les logiciels non conformes avec les conditions contractuelles relatives aux licences afin d ajuster précisément le nombre de licences dans un délai raisonnable. Sécuriser réduire le risque de logiciels non autorisés ou non connus et améliorer les processus, les procédures et les outils permettant d assurer la sécurité et la confidentialité des informations de l entreprise. Comment démarrer efficacement? Un projet de mise en œuvre du Software Asset Management s établit généralement en six étapes : 1. Constituer une équipe SAM. Les problèmes relatifs au licensing proviennent généralement d un manque de contrôle interne et du fait qu aucun acteur n est directement responsabilisé sur la gestion des actifs logiciels. La création d une équipe, incluant des représentants des différents services concernés (ex : achats, exploitation, projets, ), est un élément structurant clé de tout programme SAM. Cette équipe va constituer les budgets, plannings et objectifs pour la gestion du SAM et gèrera de manière centralisée les difficultés d exécution de la stratégie. Elle participera également au développement de compétences et à la compréhension partagée par tous des multiples facettes du licensing et de la terminologie correspondante. 2. Définir une stratégie SAM. Un programme SAM nécessite la définition d une stratégie avec des objectifs spécifiques : optimisation des coûts, traitement du risque, gestion de la sécurité, La définition de la stratégie nécessitera la formalisation de politiques des procédures et des responsabilités afférentes à la gestion des actifs logiciels dans l entreprise. 3. Inventorier et créer une base documentaire des contrats existants. L inventaire et la compréhension des licences acquises est une étape préliminaire nécessaire à l évaluation de la position de licences de la société. Cette étape nécessite de solliciter différents acteurs dans différentes localisations, et permet également d identifier les éventuels points d achoppement relatifs au processus achat. La création d un référentiel des droits de licences est généralement envisagée à ce stade, et peut nécessiter l emploi d un outillage spécifique, comme des logiciels spécifiques à la gestion SAM. 4. Réaliser une revue de conformité interne de l usage de ses logiciels («Baselining»). Les programmes SAM démarrent généralement leur mise en œuvre opérationnelle avec un inventaire et une réconciliation entre logiciels déployés et droits de licences acquis. L objectif de cet exercice est à la fois de déterminer les risques de sur-déploiement, mais également de sous-déploiement ou de souscription non nécessaire à la maintenance. Cette étape permet d identifier les écarts et de cibler les zones prioritaires à traiter d un point de vue technique ou contractuel. 5

6 5. Suivre les modifications apportées aux actifs logiciels. La réalisation d inventaires réguliers ne peut être le seul mode de gestion des actifs logiciels. Pour mesurer précisément l usage, prévoir les achats nécessaires et les ajuster au besoin, il convient de mettre en œuvre des processus et dispositifs de suivi des actifs logiciels. Ces mesures doivent permettre à la fois de faciliter la mesure par rapport à la métrique logicielle acquise, mais également le suivi du décommissionnement des logiciels et leur réattribution, en prenant en compte les éventuels impacts technologiques liés aux modalités contractuelles du logiciel. 6. Former les parties prenantes au SAM. Après avoir défini les politiques et procédures, il conviendra de former les personnels clés aux responsabilités, risques, opportunités et autres implications du licensing, et de les maintenir à jour des évolutions fréquentes liées aux règles de licensing. Cette étape passe généralement par la création d un référentiel central de connaissances. Conclusion Un programme SAM nécessite donc une approche structurée et complète, traitant de l ensemble des dimensions : infrastructure, processus et ressources humaines. Le succès d un programme SAM et d une gestion efficace des actifs logiciels réside dans la mise en œuvre d une équipe dédiée, une approche intégrée aux nombreux processus métiers et informatiques concernés et l utilisation de solutions technologiques. Seule cette combinatoire peut permettre de maîtriser les risques de conformité et d optimiser les coûts, notamment dans le cadre des négociations annuelles avec les éditeurs. 6

7 Contacts Comité de rédaction Laurence Dubois Marie-Laure Cerbourg Contributeurs Marc Van Caeneghem Grégory Abisror Thibault de la Bouvrie Achevé de rédiger le 28 janvier Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais («private company limited by guarantee»), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes. Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés. Deloitte France 185, avenue Charles-de-Gaulle Neuilly-sur-Seine Cedex Tél. : 33 (0) Fax : 33 (0) Deloitte & Associés. Tous droits réservés - Member of Deloitte Touche Tohmatsu Limited 7

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing A propos d Insight Insight est le spécialiste en gestion des contrats de licences, en fourniture de logiciels et services associés. Nous accompagnons

Plus en détail

M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux

M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux 11 octobre 2011 M&A Advisory Les enjeux d une recherche de capitaux Deloitte Conseil Finance membre du CCIF agrément n C05B000 0 M&A Advisory - Un leader du conseil en fusions et acquisitions 2010 Deloitte

Plus en détail

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Audit. Fiscalité. Conseil. Corporate Finance. Support à la fonction comptable et financière Vous faites

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Comment optimiser son progiciel de gestion?

Comment optimiser son progiciel de gestion? Comment optimiser son progiciel de gestion? «Gérer son informatique, quelles sont les questions que doit se poser chaque entrepreneur?» Centre patronal de Paudex, 27 octobre 2006 Gérard Chessex / NJM NJM

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013

Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Comment mieux lutter contre la fraude à l assurance? Gestion de sinistres Odilon Audouin, le 4 avril 2013 Eléments de contexte Un coût significatif, une évolution des typologies Selon l ALFA (sur la base

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Insight Technology Solutions

Insight Technology Solutions Insight Technology Solutions Services Software Asset Management Catalogue de formation Licensing & Gestion des licences Insight 2011 reproduction interdite Choisir sa formation SAM Insight est un acteur

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE GAFSA Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : PGI : Progiciels de Gestion Intégrés ERP : Enterprise

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Programme de formation " ITIL Foundation "

Programme de formation  ITIL Foundation Programme de formation " ITIL Foundation " CONTEXTE Les «Référentiels» font partie des nombreux instruments de gestion et de pilotage qui doivent se trouver dans la «boite à outils» d une DSI ; ils ont

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC)

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) Donnez à votre comité de direction une visibilité à 360, en temps réel, du cadre de Gouvernance d Entreprise REGULATORY COMPLIANCE Rc

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT

CONSEIL INGENIERIE FORMATION MANAGEMENT CONSEIL MANAGEMENT Assurer la responsabilité opérationnelle d une équipe Développer son leadership au sein d une équipe Pratiquer la délégation Conduire une réunion Conduire un entretien individuel-professionnel

Plus en détail

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010)

Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) Programme officiel de l'examen du DSCG (Décret du 22/12/2006) 1 000 heures (Modifié par arrêté le 18 mars 2010) 1 ère année UE 1 GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE niveau M : 180 heures 20 ECTS coefficient

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance IT Gouvernance M2 : ACSI / SID 1 Plan Définition IT gouvernance pourquoi? But et enjeux Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance Les problèmes rencontrés Conclusion M2 : ACSI / SID 2 1

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001»

Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001» Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001» Intervenants : Jean marc VIGNOLLE Consultant Qualité et Eliane POURTAU Chargée de mission Qualité à la

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Journée des CPA 2012

Journée des CPA 2012 Journée des CPA 2012 L INFORMATIQUE EN NUAGE EN PME Démystifier Évaluer Aligner Hugo Boutet, B.A.A., Adm.A. Contenu de la présentation Pourquoi? Démystifier Avantages Risques Comparaisons Votre rôle Évolution

Plus en détail

Gestion des inventaires, des licences et des contrats logiciels et matériels

Gestion des inventaires, des licences et des contrats logiciels et matériels Gestion des inventaires, des licences et des contrats logiciels et matériels Philippe Dilain Technical Sales and Solutions IBM Software Group - Tivoli System z IT Gestion des Actifs Les besoins business

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT

COBIT (v4.1) INTRODUCTION COBIT COBIT (v4.1) Un référentiel de «bonnes pratiques» pour l informatique par René FELL, ABISSA Informatique INTRODUCTION Le Service Informatique (SI) est un maillon important de la création de valeur dans

Plus en détail

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé

Présentation. Intervenant EURISTIC. Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé Atelier ORAS Pilotage des rémunérations variables Groupe RH&M Le volet informatisation Jean-Louis BAUDRAND Directeur associé EURISTIC 4 février 2010 Présentation Intervenant EURISTIC Jean-Louis BAUDRAND

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE

Yphise FAIT AVANCER L INFORMATIQUE D ENTREPRISE Pilotage des Projets Production Jeudi 19 Juin 2003 Rencontre WITO Laurent Ruyssen (Yphise) 6 rue Beaubourg 75004 PARIS www.yphise.fr - yphise@yphise.fr T 01 44 59 93 00 F 01 44 59 93 09 030619 WITO - 1

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

PROGRAMME 2014 ATELIERS DU PÔLE ENVIRONNEMENT LIMOUSIN

PROGRAMME 2014 ATELIERS DU PÔLE ENVIRONNEMENT LIMOUSIN PROGRAMME 2014 ATELIERS DU PÔLE ENVIRONNEMENT LIMOUSIN Concis, pragmatiques et interactifs : Une matinée pour aborder des notions clés Des réponses pragmatiques aux questions pratiques que l on se pose

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Les pratiques du sourcing IT en France

Les pratiques du sourcing IT en France 3 juin 2010 Les pratiques du sourcing IT en France Une enquête Solucom / Ae-SCM Conférence IBM CIO : «Optimisez vos stratégies de Sourcing» Laurent Bellefin Solucom en bref Cabinet indépendant de conseil

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Gestion de parc et qualité de service

Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc et qualité de service Journée Josy, 14 octobre 2008 A. Rivet Gestion de parc et qualité de service Gestion de parc Fonctions de base GT «Guide de bonnes pratiques» Référentiels et SI ITIL/ISO

Plus en détail

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti

Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques. Anne M. Marchetti Gestion du risque d entreprise : solutions pratiques Anne M. Marchetti Programme Aperçu général de la gestion des risques, de l évaluation des risques et du contrôle interne Contexte actuel Contrôle interne

Plus en détail

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision

Catalogue des Formations A Vision. Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Catalogue des Formations A Vision Par Olivier Ardouin, CPIM, CSCP, CPF, CGBL,CSCD Consultant A Vision Formations Supply Chain Initiation à la Supply Chain par le jeu (1 jour) Les fondamentaux de la Supply

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation*

Advisory, le conseil durable Conseil en Management. Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Advisory, le conseil durable Conseil en Management Améliorer votre performance, maîtriser vos risques, réussir vos projets de transformation* Une capacité unique à combiner compétences sectorielles et

Plus en détail

) ) ) ) Structure et optimisation des coûts de la conformité Analyse comparée de PCI DSS et ISO 27001 CNIS EVENT. 27 avril 2011.

) ) ) ) Structure et optimisation des coûts de la conformité Analyse comparée de PCI DSS et ISO 27001 CNIS EVENT. 27 avril 2011. Structure et optimisation des coûts de la conformité Analyse comparée de PCI DSS et ISO 27001 CNIS EVENT 27 avril 2011 Paris ) ) ) ) Ce document est la propriété de Provadys SAS et ne peut être reproduit

Plus en détail

La prestation sur mesure Les pôles

La prestation sur mesure Les pôles biomédical La prestation sur mesure Les pôles Le pôle gestion biomédicale Pôle gestion biomédicale Achat, maintenance, matériovigilance, qualité, formation des utilisateurs Des fonctions indispensables,

Plus en détail

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s

DSCG. Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion. UE 5 Management des systèmes d information. VAE R é f é r e n t i e l d e c o m p é t e n c e s Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management

LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management LRQA vous prépare à réaliser votre transition avec ses solutions personnalisées à votre système de management ANTICIPEZ! Les nouvelles normes ISO 9001:2015 et 14001:2015 sont désormais publiées et disponibles

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES

RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES RÉFÉRENTIEL BTS TRANSPORT ET PRESTATIONS LOGISTIQUES INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Nouveau référentiel applicable

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état.

AL SolutionS Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément de l état. Organisme de Formation enregistré sous le numéro d agrément de déclaration d activité Formation «déclaration d activité enregistrée sous le numéro 11 78 80429 78. Cet enregistrement ne vaut pas d agrément

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1

Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1 L' imaginer, le réaliser ensemble Benchmark des Meilleures Pratiques : de la Communauté des utilisateurs de solutions CRM, XRM 1 Réalisé par 1 extended Relation Management : une extension du CRM (Customer

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures

InvoiceInspector Pour un contrôle efficace des factures Pour un contrôle efficace des factures La solution pour contrôler efficacement les factures Activité première de tout assureur, le contrôle des factures est un élément essentiel pour maîtriser les coûts

Plus en détail

Cycle Management de Projet

Cycle Management de Projet Cycle Management de Projet Tunis 2013 Résultats attendus de la formation Les entreprises pour devenir plus performantes et faire face à la concurrence doivent intégrer la gestion par projets en transversal.

Plus en détail

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Sage HR Management La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences GPEC en quelques mots! La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) : La GPEC est une obligation légale prévue

Plus en détail