Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales"

Transcription

1 Témoignage 1 Réaliser une cartographie des parties prenantes locales Quelle méthodologie? Quelles sont les erreurs à éviter, les choses à savoir? Pour quels résultats? Claude Chardonnet - C&S Conseils 24 novembre 2011 Date

2 L exemple du projet de captage stockage de CO2 dans le bassin de Lacq Contexte Projet pilote / une première française La recherche d exemplarité de Total Objectif de la démarche d études Préparer la concertation en amont de l enquête publique Méthode Entretiens avec 45 acteurs-clés Rapport d analyse et de recommandations sur les modalités de concertation et les thèmes à aborder

3 Total / Projet pilote de captage et stockage de CO 2 à Lacq 3

4 Dispositif de surveillance de l injection du CO 2 4

5 Le système de surveillance Puits injecteur ~2 km Puits de surveillance 5

6 Les apports de l analyse du contexte sur les thèmes à aborder dans la concertation La justification du projet et ses objectifs Les risques : «traiter tous les «et si cela se passait?» Les retombées du projet redevances, emplois, attractivité du territoire ; La vision d avenir du territoire «offrir des perspectives autour du projet», «des contributions au développement du territoire»

7 Les apports de l analyse du contexte sur le rôle de Total pendant la concertation Assurer la plus grande transparence : sur ce qui va être stocké, sur le danger, sur la finalité du pilote, etc., Assurer la plus grande ouverture possible vers le monde scientifique et vers les ONG pour sortir de la culture du secret, Rester local, aller au contact du public. Conserver l équipe actuelle jusqu à la fin du projet.

8 Les apports de l analyse du contexte sur les règles de la concertation «Une réflexion ensemble» et non «un consensus» Être au clair sur «à quoi va servir la concertation?» Un système d expertise indépendante Une information précise ; «informer sans affoler» Une gestion neutre des réunions (contenu et animation) Des effets sur le projet

9 Eléments de méthode

10 La cartographie des parties prenantes, Quels objectifs? Appréhender le contexte géographique, socioéconomique et politique : les enjeux du territoire portés par les acteurs qui peuvent interférer avec le projet Anticiper les éventuelles difficultés Identifier les acteurs susceptibles de prendre part à la démarche de concertation et les thèmes qui font débat Mettre au point un dispositif de concertation adapté : visée opérationnelle 10

11 Pour les grands projets, l étude contribue au dossier de saisine de la CNDP

12 Quand lancer une analyse de contexte? En amont du projet après une décision, après une communication sur le lancement / la poursuite d un projet avant toute concertation après un «échec» En cours de projet avant de lancer les études avant la fin des études 12

13 La méthode de l étude Des visites de terrain : pour effectuer un repérage des enjeux environnementaux in situ ; pour examiner PLU, SCOT non accessibles par d autres voies et déterminants pour le projet. Une analyse documentaire : pour rassembler l information publique sur les thèmes en rapport avec le projet et le territoire. Une veille presse / web : à travers les archives de la presse quotidienne, cette veille permet de s imprégner du contexte local et de recueillir des données spécifiques. Des entretiens qualitatifs : généralement entre 20 et 60 répartis selon différentes catégories d acteurs. 13

14 Qui rencontrer et pour quoi faire? Qui rencontrer? Un échantillon déterminé par le périmètre du projet ou de l activité Ni exhaustivité, ni visée quantitative Pour quoi faire? Un état des lieux des contraintes, de la réalité et de l évolution du territoire, des jeux d acteurs Recenser les perceptions à l égard du projet, du maître d ouvrage, de l avenir du territoire Repérer les attentes à l égard des modalités de concertation, d information, de l attitude du MOA, des règles du jeu 14

15 Constituer un échantillon Collectivités territoriales Administrations Critères de sélection aire d influence du projet ou de l activité ; champs thématiques des impacts ; personnalités cumulant des mandats (commune/interco) Critères de sélection champ d action ; dynamisme Associations Organismes scientifiques Parlementaires Entreprises Chambres consulaires Critères de sélection équilibre politique ; visibilité au sein de la vie économique du territoire

16 A faire Lettre d introduction de l entreprise aux acteurs Indiquer la finalité de l étude Repères Annoncer la confidentialité de l entretien ou proposer sa validation par l interviewé S autoriser des entretiens supplémentaires suggérés par les acteurs Prévoir un rapport de synthèse public A éviter Lancer la démarche d entretiens alors que le projet est inconnu Négliger des acteurs clés Combiner les échelles locale/régionale Livrer un catalogue d informations collectées sur le web Se contenter d un catalogue de verbatims

17 Les résultats de l étude Un résumé de 2 pages, une synthèse de 10 pages, un rapport de 20 à 40 pages organisé autour des axes suivants : L état des connaissances : territoire, projet L état des perceptions : enjeux des acteurs, image de l entreprise Les risques et opportunités du contexte pour le projet, l entreprise Les attentes en termes d information, concertation, rôle et posture de l entreprise Pour, in fine, définir une stratégie de concertation adaptée : objectifs, périmètre, modalités, supports, durée Tableaux / Cartes / Schémas : outils de représentation et de suivi une fois la démarche de concertation lancée. 17

18 Cartographier les enjeux

19 Comprendre et suivre l évolution des positions pour adapter les démarches Eléments de méthode

20 Merci de votre attention Date

Charte de la concertation territoriale

Charte de la concertation territoriale LIGNE A GRANDE VITESSE POITIERS-LIMOGES Charte de la concertation territoriale La présente charte constitue le cadre de la démarche de la concertation territoriale conduite par Réseau ferré de France Elle

Plus en détail

Introduction sur la gouvernance partagée, la concertation : questions clés et méthodes

Introduction sur la gouvernance partagée, la concertation : questions clés et méthodes Introduction sur la gouvernance partagée, la concertation : questions clés et méthodes Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Rencontre du groupe d échange «Trame verte et bleue» Parcs naturels

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Sommaire. Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire. Communauté de Communes du Canton de Vatan

Sommaire. Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire. Communauté de Communes du Canton de Vatan Mission d accompagnement pour l élaboration du projet de territoire Communauté de Communes du Canton de Vatan Conseil communautaire Sommaire Le Cabinet ARGOS et votre intervenante en quelques mots La demande

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

Maître d ouvrage : La société Stocamine. Le contexte

Maître d ouvrage : La société Stocamine. Le contexte -2011, Première Concertation Publique. Le contexte - Fin 2012, les Ministères de tutelle de Stocamine demandent de procéder au déstockage partiel des produits mercuriels et arséniés des blocs 21 et 22

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

APPEL À PRESTATAIRES

APPEL À PRESTATAIRES APPEL À PRESTATAIRES CAHIER DES CHARGES Le secteur bancaire Place et spécificités des banques coopératives Avril 2011 Dossier suivi par l Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire 42 rue

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace 99 rue de l Abbé Groult 75015 Paris 01 53 68 28 28 420 rue St Honoré - 75008 Paris - 01 47 03 68 00 Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace Comportements d utilisation, satisfaction

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais

Débat sur la transition ENERGETIQUE. Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Débat sur la transition ENERGETIQUE Appel à Manifestations d'intérêt pour l organisation de débats citoyens infrarégionaux en Nord - Pas de Calais Cette démarche s inscrit dans le cadre du débat national

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013)

RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) 1 CONCERTATION POUR LE PROJET DE RECONSTRUCTION DE LA LIGNE DE GRAND TRANSPORT D ELECTRICITE ENTRE ARRAS ET LILLE RAPPORT D ETAPE DU GARANT CNDP (08 avril 2013) RAPPEL Le débat public pour ce projet dont

Plus en détail

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU

LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU LE RÔLE DE LA DIRECTION DES SOINS INFIRMIERS EN CONTEXTE DE RÉORGANISATION DU RÉSEAU Geneviève MÉNARD, inf., M.Sc., inf., M.Sc. (A.) Directrice-conseil, Affaires externes Ordre des infirmières et infirmiers

Plus en détail

!! Atelier 2 Comment mobiliser les habitants du territoire pour l action? Philippe Barret GEYSER et DialTer

!! Atelier 2 Comment mobiliser les habitants du territoire pour l action? Philippe Barret GEYSER et DialTer !! Atelier 2 Comment mobiliser les habitants du territoire pour l action? Philippe Barret GEYSER et DialTer Les sources de cet exposé - Cet exposé est basé sur 10 ans d expérience dans l accompagnement

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13

Table des matières. Remerciements... 11. Introduction... 13 Table des matières Remerciements... 11 Introduction... 13 Chapitre 1. L émergence de l information médicale face aux enjeux de l éthique personnelle et sociétale... 35 1.1. Une société consumériste d informations...

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR R.Vezin Peter SZERB chargé de mission développement durable, évaluation SOMMAIRE I. PARTIE: INTRODUCTION Contexte Expérimentation régionale

Plus en détail

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations

Mieux guider les entreprises dans la gestion de leurs ressources en intervenant en amont des restructurations et des phases de mutations nos métiers Optimisation des Politiques RH Améliorer la performance de l entreprise par l optimisation des Ressources Humaines Accompagnement des réorganisations Mieux guider les entreprises dans la gestion

Plus en détail

CQPP Encadrement d équipe

CQPP Encadrement d équipe CQPP Encadrement d équipe OBJECTIFS ET PROGRAMME ASSOCIES (23 jours) COMPETENCE 1 (2 jours) Spécifique Organiser la production sur son périmètre d activité PROGRAMME : Contenu à finaliser (JCA) module

Plus en détail

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES

OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement OUTILS D AIDE A LA REALISATION D INVENTAIRES LOCAUX DE ZONES HUMIDES Note d accompagnement 1 Contexte et objectifs

Plus en détail

WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013

WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013 WORLD CAFE DU COMITE 21 Evaluation de l Agenda 21 Mercredi 22 mai 2013 Programme de la journée 10h00 Introduction par le Comité 21 10h15 10h45 11h00 12h30 Présentation des enjeux de l évaluation par Auxilia

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la 2 e du groupe de travail I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub («La

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

Services Réseaux et Télécom

Services Réseaux et Télécom OFFRE GLOBLE Services Réseaux et Télécom Pour les grands comptes (publics et privés) opérant leur propre réseau et services associés 1 Sommaire Notre Proposition Notre démarche Nos facteurs de réussite

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Axe1. Les axes et volume horaire. Les Contenus Démarche en Centre Démarche en Entreprise

Axe1. Les axes et volume horaire. Les Contenus Démarche en Centre Démarche en Entreprise Les axes et volume horaire Les Contenus Démarche en Centre Démarche en Entreprise Axe1 Se situer et communiquer dans les réseaux professionnels de l'animation, de la culture, du et du tourisme 147h00 Les

Plus en détail

Observer les circuits courts à l'échelle d'un Pays Cas du Pays de Rennes Sophie Lorant Duault Blaise Berger FR CIVAM Bretagne

Observer les circuits courts à l'échelle d'un Pays Cas du Pays de Rennes Sophie Lorant Duault Blaise Berger FR CIVAM Bretagne Observer les circuits courts à l'échelle d'un Pays Cas du Pays de Rennes Sophie Lorant Duault Blaise Berger FR CIVAM Bretagne 1 1 Point de vente collectif Une démarche systémique Vente organisée à l'avance

Plus en détail

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références

UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION. Présentation/Services/Références UNE RÉFLÉXION AU SERVICE DE L ACTION Présentation/Services/Références Octobre 2015 CONTACTS Christelle Robiteau 06 21 65 09 97 Stéphanie Silvestre 06 14 33 73 39 cesod@live.fr www.cesod.fr CESOD - Cabinet

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER-

METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- METHODOLOGIE ET OUTILS POUR ORGANISER UNE FORMATION EN CHANTIER- ECOLE Contexte Les formations courtes (2 à 5 jours) sont adaptées à un public en emploi. Elles conviennent aux indépendants comme aux employeurs

Plus en détail

Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire

Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire Inspection générale des affaires sociales RM2011-048A Association des parties prenantes à l'expertise sanitaire RAPPORT THEMATIQUE Établi par Françoise BAS-THERON Christine DANIEL Nicolas DURAND Membres

Plus en détail

> innovation. Action «Normalisation» descriptif

> innovation. Action «Normalisation» descriptif Action «Normalisation» descriptif > Pour répondre aux questionnements des entreprises, la CCI Paris Ile-de-France et AFNOR Normalisation proposent aux entreprises de réaliser un pré-diagnostic normalisation

Plus en détail

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères

Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Débat public 6 novembre 2014 Réunion d Achères Ports de Paris : un acteur public du développement fluvial 2 Aménager dans la durée 200 salariés 4 agences territoriales Exploiter dans la proximité, l écoute

Plus en détail

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Gilles PINAY Président du CRESEB Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Retours d expériences Contact : Laurent Grimault laurent.grimault@region-bretagne.fr 02.22.93.98.04

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES AGENTS DANS UNE NOUVELLE ORGANISATION

ACCOMPAGNER LES AGENTS DANS UNE NOUVELLE ORGANISATION ACCOMPAGNER LES AGENTS DANS UNE NOUVELLE ORGANISATION SOMMAIRE GPEC ET FUSION / MUTUALISATION L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ASSOCIATION DES AGENTS PENDANT LA DÉMARCHE DE FUSION / MUTUALISATION CONSTRUIRE

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Développement rural territorial et sécurité alimentaire

Développement rural territorial et sécurité alimentaire Cette présentation revient sur les expériences de de la la FAO en en matière de de développement local, identifie les conditions pour promouvoir une approche territoriale du développement rural, fait des

Plus en détail

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère?

Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? 6e Journée Réseau «Ville Accessible à Tous» : Quelles démarches pour le cadre bâti existant Diagnostics des Etablissements Recevant du Public : quels points de repère? CERTU - Département «Maîtrise Laurent

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

- Référentiel de formation CHSCT -

- Référentiel de formation CHSCT - - Référentiel de formation CHSCT - On peut distinguer quatre grands types de fonctions assurées par les membres des CHSCT : 1) Implication dans la démarche globale de prévention des risques : a) Comprendre

Plus en détail

Conférence Group S - 19/03/2014 Titel Subtitel + auteur L AUDIT SOCIAL, ou comment optimiser ses pratiques sociales 2 1 PROPOS INTRODUCTIFS DÉFINITIONS DE L AUDIT «Forme d observation qui tend à vérifier

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT DIAGNOSTIC DE L INNOVATION ET DE L ETAT DE LA VALORISATION DES RESULTAS DE LA RECHERCHE AU SENEGAL 1/8 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Levier essentiel

Plus en détail

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV

Structure typique d un protocole de recherche. Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Structure typique d un protocole de recherche Préparé par Johanne Desrosiers dans le cadre d une formation au réseau FORMSAV Introduction Planification et développement d une proposition de recherche Étape

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Veille, intelligence économique et territoriale

Veille, intelligence économique et territoriale Offre de stage 2016 Veille, intelligence économique et territoriale Décembre 2015 SOMMAIRE Contexte 3 Descriptif du stage 4 Objectifs du stage 5 Plan d actions, Avancées attendues et Production (livrables)

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

La charte des dragages des ports bretons

La charte des dragages des ports bretons La charte des dragages des ports bretons Claire-Sophie TASIAS Directrice déléguée des ports, aéroports et voies navigables Conseil régional de Bretagne La charte des dragages des ports bretons Contexte

Plus en détail

Plan d'actions communes inter-instituts

Plan d'actions communes inter-instituts Plan d'actions communes inter-instituts AFSSET, INERIS, INRETS, InVS, IRSN "Les instituts d'expertise nationaux face aux évolutions de la gouvernance des activités et situations à risques pour l'homme

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE)

MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) MASTER MENTION COMMUNICATION DES ORGANISATIONS PARCOURS COMMUNICATION ET RESSOURCES HUMAINES (FORMATIONS INITIALE ET CONTINUE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Culture et

Plus en détail

La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001. L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1. Le déploiement des démarches Iso 9001

La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001. L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1. Le déploiement des démarches Iso 9001 La Qualité UTILE! Le déploiement des démarches Iso 9001 USTV Cambrai, année 2008-09 L Agence de l Eau et l Iso 9001 n 1 Le déploiement des démarches Iso 9001 L Agence de l Eau, quésako? Un regard complémentaire

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale

Les contrats de performance énergétique Synthèse générale Les contrats de performance énergétique générale Rapport à Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement Par Olivier Ortega, Avocat

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté

GESTION DURABLE DE L ESPACE. Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté GESTION DURABLE DE L ESPACE Comité technique du 25 juin 2010 Réseau Rural Régional de Franche-Comté PLAN I. Présentation du projet II. Méthodologie III. Premiers résultats IV. Actions à venir PRÉSENTATION

Plus en détail

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé

La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé La certification V 2010 des établissements de santé : son impact constaté et son impact recherché par la Haute autorité de santé Thomas LE LUDEC Directeur délégué, Directeur de l'amélioration de la qualité

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures Grand Prix national «le génie écologique au service des enjeux de la politique de l eau» 1 - contexte et objet de l appel à projets Le ministère de l Ecologie, du Développement Durable

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région Sud de la Méditerranée Exemples d observatoires économiques par Mickaël LE PRIOL 24 juin 2014 Projet EBESM 2 Le Crocis (Paris, Ile-de-France,

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL

SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL COMMUNE DE SAINT-CERGUES SYNTHESE DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL Réunion publique de concertation du 4 avril 2013 E s p a c e s & M u t a t i o n s B. L E M A I R E AEspaces r c h & i tmutations e c t e B.LEMAIRE

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement

Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement Développer les systèmes d information sur l eau et l assainissement Ran Eau et le Système d Information sur l Eau de l Office de l Eau de la réunion, deux expériences de mise en réseau des informations

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Formation «Concevoir et animer une démarche participative»

Formation «Concevoir et animer une démarche participative» Formation «Concevoir et animer une démarche participative» 1- Date et lieux : Durée du stage : 2 X 2 jours, à raison de 7 heures par jour soit un total de 28h. Module 1 : jeudi 28 et vendredi 29 janvier

Plus en détail

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité

Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne. BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable filière des vins de Bourgogne BIVB / Pôle Technique et Qualité Plan d actions développement durable Plan Amplitude 2015 : Etre la référence mondiale des grands vins

Plus en détail

Ateliers «marketing du recrutement» Premières pistes dégagées lors des ateliers des 21 et 25 mars 2014

Ateliers «marketing du recrutement» Premières pistes dégagées lors des ateliers des 21 et 25 mars 2014 Ateliers «marketing du recrutement» Premières pistes dégagées lors des ateliers des 21 et 25 mars 2014 Les étapes clés Les ressources existantes Rassurer Un besoin de conforter l information sur le potentiel

Plus en détail

Cahier des charges Relations Presse

Cahier des charges Relations Presse Digne-les-Bains, le 15/04/2015 Dossier suivi par Eric OLIVE Pôle Promotion & Communication eric.olive@alpes-hauteprovence.com OBJET : Cahier des charges Relations Presse Madame, Monsieur, Je vous serais

Plus en détail

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval)

Projet de système d information géographique partagé pour la gestion intégrée de l Estuaire de Seine (partie aval) Valor IG IFREMER Nantes 21.03.2006 Ensemble, comprendre l estuaire Appel à projets pour un développement équilibré des territoires littoraux par une gestion intégrée des zones côtières GIZC Projet de système

Plus en détail

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Constitution d un réseau national RNREMA : Mise en place du Réseau national

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES Projet «Systèmes de Surveillance et de MNV nationaux avec une approche Régionale» TERMES DE REFERENCES Recrutement d un consultant pour la rédaction de la composante 1A et 2C du R PP (Readiness Preparation

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Alsace Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Alsace 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques géographiques

Plus en détail

Une diversité d espace

Une diversité d espace Qu est ce que c est? Une question complexe? La signalétique oriente, aide à localiser, informe et sécurise l usager au sein d un espace. On distingue les signalétiques directionnelle et culturelle. Elle

Plus en détail

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse»

Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Concertation sur le projet d aménagement «Route de Toulouse» Compte-rendu de la réunion publique du 20 mai 2015 I. Rappel du contexte général Société Publique Locale, la Fabrique Métropolitaine de La Cub

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

La relation client / fournisseur en question

La relation client / fournisseur en question La relation client / fournisseur en question Petit déjeuner débat 30 octobre 2013 au Ministère de l économie et des finances Agenda 1 Introduction 2 Le Label Relations fournisseur responsables : pourquoi

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 ANNEXES A LA DELIBERATION 4 Annexe 1 : Organisation des Etats généraux Structuré par le dialogue entre les parties prenantes, le processus de concertation des Etats Généraux sera continu et se prolongera

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail