MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL ( )

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987)"

Transcription

1 1 MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL ( ) 1) Le témoin : Le témoin se nomme Jacqueline Perquel (nom de jeune fille). Elle est née le 23 avril 1909 à Paris. Elle est issue d une famille juive d origine lorraine par son père et italienne par sa mère, installée à Poissy en région parisienne. Le père, Jules Perquel ( ), est agent de change dans une banque et est marié avec Ellen Allatini ( ). La famille fait partie de la haute bourgeoisie, très bien intégrée depuis longtemps à la France, animée d un sentiment patriotique fort. Leur statut social les amène à mener un train de vie agréable entre réceptions, salons, cours d équitation La religion a peu de part dans le quotidien. Jacqueline se marie avec André Amar en Ce dernier est issu d une famille juive de Salonique, est enseignant normalien, écrivain et fondé de pouvoir dans la banque de sa famille. Jacqueline, devenue Amar, obtient une licence de lettres à la Sorbonne. Tous deux vivent à Paris, continuent à couler des jours heureux et paisibles dans le milieu bourgeois dont ils sont issus, se passionnant tous deux pour les arts et les lettres. En 1934, ils ont une petite fille : Sylvie. La guerre bouleverse leur vie : ils partent à Vichy, puis Aix-les-Bains et Marseille. Les proches d André sont arrêtés et déportés à Drancy, le couple rentre à Paris. André Amar s engage dans la résistance en 1942 dans le groupe O.J.C (Organisation Juive de Combat). Il est arrêté le 18 juillet 1944, torturé et déporté à Auschwitz, avec d autres membres et amis de l organisation. Jacqueline Mesnil-Amar reste à Paris avec sa fille durant l occupation, cachées. Elle tient un journal où elle y raconte son quotidien et ses réflexions. André Amar s évade d Auschwitz, Paris est libérée quelques jours plus tard. Le couple décide alors de s engager pour soutenir les victimes de la guerre. Ils s investissent au Service Central des Déportés Israélites, Jacqueline dirige la publication du bulletin de 1945 à Le couple comprend alors qu il est essentiel de raconter la guerre et de soutenir notamment les enfants juifs victimes survivants de la Shoah. André Amar restera professeur en sciences politiques et portera aussi de nombreuses réflexions sur le judaïsme. Jacqueline Mesnil-Amar publie et écrie au sujet de la guerre, des Juifs, de leur identité, de leur histoire : - Ceux qui ne dormaient pas. (1957)

2 2 - Le message des enfants perdus. (1950) - Etre juif à Passy. (1958) - Marcel Proust, les Juifs et le monde. (1970) - Une femme d autrefois, Jeanne Proust et son fils. (1972) - Nous étions les Juifs de l oubli. (1977) - Jaqueline Mesnil-Amar décède à Paris le 19 avril ) Le témoignage : Titre : Ceux qui ne dormaient pas. Journal, Première édition : en 1957, aux Éditions de Minuit («la» maison d édition de la résistance). Deuxième édition : en 2009, aux Éditions Stock, collection Livre de Poche (texte inchangé). Reçoit le prix «Madame Figaro 2009». Le témoignage a donc été publié deux fois car la première édition n a pas reçu le succès attendu car le contexte n était pas à la lecture de la guerre et de ses tragédies mais à la reconstruction et à l oubli. Il est donc republié en 2009 peut-être à l initiative de sa fille Sylvie Jessua-Amar, l auteur étant décédée au moment de la 2 ème édition. Le livre est préfacé dans sa deuxième édition par Pierre Assouline, journaliste (France Culture, Le Monde, Le Nouvel Observateur), romancier, biographe, membre de la revue L Histoire Il est le créateur du blog La République des Livres. La préface est un résumé du témoignage, de ces grandes lignes et aussi un hommage à l auteur, à la qualité de son écriture et à la grandeur de ses sentiments.

3 3 Ce témoignage est découpé en deux parties : - La première partie se trouve sous la forme d un journal intitulé : Journal des temps tragiques, 18 juillet août La deuxième partie se trouve sous forme d articles, de réflexions et s intitule elle : Des temps tragiques aux temps difficiles. Articles. Le témoignage a pris forme comme son titre l indique le 18 juillet 1944, jour de l arrestation de son mari par la Gestapo : page 19 «18 juillet 1944, rue de Seine, 23 heures. André n est pas rentré cette nuit». Il semble que le récit soit écrit au fil des jours et des évènements, sans que l auteur n écrive nécessairement tous les jours. Il semble qu il ne s agit pas d une réécriture. Le style de la première partie «journal» semble spontané et écrit au gré des émotions quotidiennes. Le style littéraire du témoignage est descriptif sur le déroulement de la situation sous la fin de l Occupation à Paris mais surtout il est réflexif car l auteur ne cesse de se questionner, de tenter d exprimer au mieux son ressentit, ses émotions, son sentiment face à ce qu elle voit et vit et ce dans les deux parties du livre. Le témoin ne nous informe pas directement sur les destinataires de son récit, ni sur le but précis de son œuvre. Si l on suit le fil de sa lecture, on comprend que dans la première partie,

4 4 l auteur écrit souvent la nuit, alors que son mari a disparu, et exprime dans son journal sa profonde angoisse face à la perte de cet être cher. On le ressent dans ses lignes comme un besoin «de se vider la tête», il ne parait pas avoir de destinataires définis, ni la conviction qu il sera lu. Les articles de la deuxième partie quant à eux des témoignages sur ce que l auteur apprend au sujet des enfants juifs notamment de leurs tragédies. Son but est de nous éclairer et de nous alarmer, nous avons devoir de prendre en charge l avenir et la mémoire de leur souffrances et de celles de leurs familles. L auteur savait qu elle serait lue et le désirait puisque ce sont des articles publiées par elle après écriture, à partir de 1944, au sein même du S.C.D.I. 3) L analyse : L auteur utilise le plus souvent le pronom personnel : NOUS. En effet, son récit est surtout l expression de son angoisse face à la disparition de son mari, dont elle ne connait pas le sort, d où le titre du témoignage. Elle utilise donc ce «nous» pour parler de son passé, et surtout de sa vie de couple avec son mari. Elle se remémore leurs souvenirs et se questionne sur leur avenir, y en aura-t-il un? C est une façon de faire vivre son couple en ignorant que la mort les a peut-être séparés. Puis, l auteur utilise le nous pour parler d elle et de sa fille, ou du groupe avec lequel elle survie, au quotidien mais c est assez peu fréquent, car elle parle finalement peu du quotidien (nourriture, trajets..). Aussi, elle utilise le «nous» tantôt pour parler du peuple juif, tantôt pour parler du peuple français, il semble que son appartenance aux deux «groupes» soit donc très marqués. Enfin, l auteur utilise le «je» lorsqu elle exprime ses sentiments et donc surtout son angoisse. L œuvre tourne beaucoup autour de cette angoisse face à la perte de son mari. Thèmes abordés : Jacqueline Mesnil-Amar vit à Paris sous l Occupation, peu avant la Libération (juillet à août 1944), son mari est prisonnier, elle se cache avec sa fille et des proches. Son récit est mêlé d évènements et de sentiments. L angoisse : Voilà le thème le plus abordé au moins dans la première partie du livre. Jacqueline Amar attend désespérément des nouvelles de son mari. Elle n a que peu de renseignements et sait que s il a disparu sa vie est en danger. Elle exprime donc tout au long du livre sa terreur de

5 5 savoir qu elle risque de ne plus le voir. En réalité, elle parle presque comme si elle le savait mort : elle se souvient de sa voix, de ses pas, des bruits et odeurs Bref, de ce qui nous manque chez un être disparu. Le sort de sa fille semble la désespérer aussi (peur qu elle soit traumatisée) mais elle y fait peu référence car il semble qu il soit même trop dur d en parler et que cela la renvoie d autant plus fort à son angoisse, alors elle préfère le taire. Enfin, elle raconte aussi sa peur face au sort des proches dont elle ne sait s ils sont disparus, prisonniers, morts Finalement elle s angoisse peu pour son propre sort. Le récit est poignant et les sentiments sont si bien décris et de façon si forte qu il est difficile de croire qu il est pu être écrit après coup. La guerre : L auteur aborde la vie sous l occupation avec la difficulté de rester en sécurité surtout pour sa fille. Elle explique comment elles doivent changer de logement et donc elle parle de ceux qui vont les cacher, des proches des amis. Elle cherche à rendre hommage à ces personnes pour leur héroïsme. A l inverse, elle semble désespérée face à l Armistice, l occupation, la collaboration Elle critique le manque d engagement de tout un chacun face à l humiliation d être occupé, elle semble infiniment déçue par ses semblables, par la France, par les Juifs Elle se culpabilise d avoir oublié qu elle était juive pendant tant d années, d avoir été trop naïfs et de n avoir fait que jouir de leur statut de bourgeois français. Ses réflexions sont parfois embrouillées, car il semble y avoir trop d incompréhension face à la guerre : pourquoi? Elle écrit alors que Paris est sur le point d être libéré et exprime comment elle passe d une minute à l autre du sentiment de joie, à la peur, au désespoir, à la certitude Elle explique bien comment la radio est essentielle pour tenir et pour comprendre un peu ce que les résistants, les soldats font face à l ennemi, alors qu elle a un sentiment d impuissance, savoir que les choses bougent et qu il se passe quelque chose. Il y a de nombreux passages de descriptions des rues de Paris, de la ville, des comparaisons avant et pendant la guerre : les rues sont tristes, changées, elle parle avec nostalgie du passé, quand l auteur était enfant dans les mêmes rues paisibles et gaies. Mais elle garde espoir car Paris lui semble toujours digne dans son malheur. C est ce qu elle cherche à être aussi. Les enfants juifs : Dans la deuxième partie du livre, l auteur détaille et exprime ce qu elle voit, entend et comprend de la bouche des enfants survivants de la Shoah. En effet, elle va s engager pour

6 6 eux au sein du S.C.D.I. et va donc comprendre les horreurs qu ils y ont vécu. On trouve donc le récit de leurs vies, avec des paroles rapportées. L auteur alors porte une longue réflexion sur la part de responsabilité de chacun, pour elle tout le monde a participé. Elle dénonce tous ceux qui n ont rien fait et s accuse elle-même de s être humiliée à négocier avec les allemands, les collabos On la sent furieuse, extrêmement choquée par le massacre, attristée. Il semble que son but soit d abord d alerter sur le sort de ces enfants : ils vont devenir des citoyens il faut leur réapprendre à vivre malgré tout et c est pour elle la responsabilité de tous puisque tous ont participé à leur malheur. Mais comment faire? Elle dit comprendre qu ils ne pourront pas oublier mais qu il faut leur redonner de l espoir et le goût de vivre. Le témoignage est écrit avec beaucoup de style qu il s explique par la formation de l auteur, le récit est très émouvant, parfois même poignant et très agréable à lire. Les faits ont été vérifiés au sujet de son mari, des dates, de sa fille, des amis Le témoignage parait donc une source fiable et juste. Il ne parait pas possible qu il ait été écrit après les faits car les mots et les sentiments exprimés ne peuvent s écrire ainsi que si l auteur ignorait la suite des évènements. Carole PROUST (Université Paul-Valéry Montpellier III)

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La

Il est de notre devoir de rappeler ce que fut l une des plus effroyables et honteuses pages de notre Histoire. La Discours de Frédérik BERNARD, Maire de Poissy Journée nationale du souvenir des victimes et héros de la déportation - dimanche 24 avril 2011 - Monsieur le Député (présence non confirmée), Monsieur le Vice-Président

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen

La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen La maison aux 52 portes Auteur : Evelyne Brisou Pellen Editeur : Pocket junior INTERET DU LIVRE : Difficultés textuelles : enchâssement de récit, passage d une vie, d une époque à une autre. Histoire en

Plus en détail

1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?...

1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?... Table des matières Préface, Clémentine Autain... 9 Préambule... 13 1. Aurais-je une dette, une promesse à honorer?... 19 Implication et prise de distance, comment faire?... 24 Que faire de la vie sauve?...

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

LEXIQUE DES MOTS DIFFICILES

LEXIQUE DES MOTS DIFFICILES BLANCS COMME NEIGE chiendent nom masculin Mauvaise herbe dont les racines sont très développées. Le jardinier arrache le chiendent dans le potager. Une brosse en chiendent, faite avec les racines séchées

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique.

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique. «La mort de mon Enfant, le courage du deuil au Quotidien» Soirée débat, mardi 05 février 2013, à l Hôtel de Ville. Animée par Mme Katy BONNARD, En partenariat avec l Association Jonathan Pierres Vivantes.

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

13 - CLAIRE DENAMUR, 34 septembre

13 - CLAIRE DENAMUR, 34 septembre PAROLES Il y a des jours on ne revient pas des incendies furieux d'autrefois Il y a des jours on reste là au beau milieu du chemin noir d'autrefois et que passent les heures passent les leurres 1 Il y

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

S informer pour aider

S informer pour aider Chapitre 1 S informer pour aider Quand tu es heureux, regarde au plus profond de toi. Tu verras que seul ce qui t apporte de la peine, t apporte aussi de la joie. Quand tu es triste, regarde à nouveau

Plus en détail

Suite Française Irène Némirovsky

Suite Française Irène Némirovsky Suite Française Irène Némirovsky Chapitres 8 & 9 Par: Christina Boni Chapitre 8 Les Personnages: Les Michaud (Maurice & Madame) Jean-Marie Michaud (le fils des Michaud) M. Corbin (le chef de la Banque)

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah»

Dossier de presse. Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Exposition «Les Juifs de Corrèze dans la Shoah» Dossier de presse Reprenant et complétant l exposition «Les Juifs de France dans la Shoah», réalisée en 2012 par l ONAC et le Mémorial de la Shoah, cette

Plus en détail

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944)

Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) COMMUNIQUE DE PRESSE Exposition Camps d internement du Limousin (1940-1944) Du 11 mars au 20 avril 2013 au musée Edmond-Michelet Destinés à l origine à regrouper les étrangers «indésirables», les camps

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Pierre Magnan, auteur à succès Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault,

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Renan Luce : La lettre

Renan Luce : La lettre Renan Luce : La lettre Paroles et musique : Renan Luce Barclay / Universal Thème L amour. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer des informations orales et visuelles. Raconter une histoire. Rédiger

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

l écriture biographique, un genre protéiforme

l écriture biographique, un genre protéiforme l autobiographie, l autofiction et les écritures de soi l écriture biographique, un genre protéiforme Selon qui vous êtes, pour qui et pourquoi vous voulez écrire, on peut parier sur ce que sera votre

Plus en détail

: un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) 4 e activité. Préparation. Réalisation Écrire des textes variés* (Journal dialogué )

: un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) 4 e activité. Préparation. Réalisation Écrire des textes variés* (Journal dialogué ) 4 e activité : un coffre à outils bien garni (p.4-5-6 du journal de bord) Déroulement des activités et compétences reliées Enseignants Élèves Préparation Journal de bord, page 4 Dans le journal de bord,

Plus en détail

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada,

Raymond Cloutier : Raymond Cloutier «Vous m en lirez tant» Émission du dimanche 30 mars 2008 Première Chaîne de la radio de Radio Canada, Raymond Cloutier : Un livre fascinant, émouvant, intrigant qui tente, pour la première fois, de refaire le pont entre les Premières Nations et les Blancs. Aimititau! Parlons-nous! On sent ici que ce projet

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Seconde Guerre Mondiale

Seconde Guerre Mondiale Prénom : Date : Nom : Histoire Fiche 2 : L Europe sous la domination nazie Seconde Guerre Mondiale Objectifs : Acquis Non acquis En cours -E.C de décrire la France entre 1940 et 1945 -E.C de définir le

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

De Kaboul a Calais se ance d introduction (deux heures)

De Kaboul a Calais se ance d introduction (deux heures) De Kaboul a Calais se ance d introduction (deux heures) INTRODUCTION (grand groupe) Accroche : Zone Interdite Clandestins, ils traversent l enfer pour venir vivre en France (00.00-01.08) Mise en contexte

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 2.1 Compréhension de texte Fiche 2.1 CORRIGÉ Fiche 2.2 Fiche «Éthique et culture religieuse»

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX

Référence : Henri Piéron, Vocabulaire de psychologie, PUF. 1979. LES TROUBLES ANXIEUX 1 Anxiété : «Malaise à la fois physique caractérisé par une crainte diffuse, un sentiment d insécurité, de malheur imminent. On réserve plutôt le nom d angoisse aux sensations physiques qui accompagnent

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

L écorchure d Ana Maria Sandu, vu par Marine Joatton Des fragments du passé sont peu à peu évoqués par l auteur dans une oeuvre autobiographique.

L écorchure d Ana Maria Sandu, vu par Marine Joatton Des fragments du passé sont peu à peu évoqués par l auteur dans une oeuvre autobiographique. FILMS Un long dimanche de fi ançailles de Jean-Pierre Jeunet pour illustrer la perte de souvenirs et de la mémoire. Cela provoque une perte de repére pour la personne concernée même si psychologiquement

Plus en détail

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Cérémonie - Lancaster JB 139 Mardi 5 août 2014 Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames et Messieurs les Elus, Mesdames et Messieurs les Représentants des autorités civiles, militaires

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route Une exposition de Catherine Cabrol 03 Note d intention «Tour à tour automobiliste, motarde, cycliste ou piétonne, je pense à

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

Fait du jour RFI. François Hollande applaudi en Corrèze. Exercices

Fait du jour RFI. François Hollande applaudi en Corrèze. Exercices Fait du jour : François Hollande applaudi en Corrèze Exercices Exercice 1 Première écoute. De quoi s agit-il? Entourez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. La menace terroriste en France

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

A u t e u r : P e r s o n n a g e s :

A u t e u r : P e r s o n n a g e s : Damien L. 3éme1 Auteur : Anne Frank Livre de poche. Edition Définitive. Personnages : - Anne Frank - Mr Otto Frank ou Pim : son père - Mme Frank ou Edith Hollander : sa mère - Margot : sa soeur - Mr Van

Plus en détail

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés

L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés L Héritage de Jean La prévention des mauvais traitements envers les aînés produit par L Association yukonnaise d éducation et d information juridiques janvier 2015 L Héritage de Jean Une production de

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Compte-rendu de lecture

Compte-rendu de lecture Compte-rendu de lecture Di Vora Romain Classe de NRC 1 Rappel : Expression (3 points) Utilisez le correcteur orthographique!! Note : 17/20 Aspects bibliographiques (1 point) Titre : Autoportrait de l'auteur

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol À donner à la victime Violences sexuelles Tout le monde peut être victime d une agression sexuelle n importe où. La violence sexuelle peut toucher

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45

INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45 INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45 Boite A Boite classée par Jeanine Harburger née HALFF lettres personnelles 1914 Août 1914 Novembre 1914 Décembre 1914 Janvier Février Mars 1915 Juillet à Décembre 1915

Plus en détail

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION Des outils pour la réflexion INTRODUCTION Les politiques d austérité du gouvernement ont des effets importants sur les groupes et sur les gens avec qui nous travaillons.

Plus en détail

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES

L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES L ITALIEN EN SITUATIONS PROFESSIONNELLES Durée : 120H Formateur : Animateur de langue maternelle italienne. Formation linguistique Objectifs : Maîtriser les outils linguistiques indispensables à une bonne

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Répertoire actualisé des documents

Répertoire actualisé des documents Répertoire actualisé des documents 1. Listes de repérage pour l auto-évaluation Dans une documentation séparée ou sur Internet, vous trouverez six listes de repérage. Vous pouvez les utiliser pour vous

Plus en détail

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!»

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Source : Christine Hoor, coach certifiée, Nantes, www.christine-hoor.com Propos recueillis par : Happylogie, www.happylogie.com Ce guide t est offert

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Session 2015

Diplôme National du Brevet Session 2015 DANS CE CADRE Académie : POLYNÉSIE FRANÇAISE session : juin 2015 Examen : Diplôme National du Brevet Série : générale Repère de l épreuve : 15DNBGENHGPO1 Epreuves/sous-épreuve : Histoire-Géographie et

Plus en détail

Témoignage de Madame. adame JALLATTE

Témoignage de Madame. adame JALLATTE Témoignage de Madame adame JALLATTE C est le 26 mai 2009 que nous avons rencontré Denyse LANDAUER, c est-à-dire Madame JALLATTE et son mari Charly-Sam JALLATTE, à leur domicile, au 13 bd Gambetta, l ancien

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

Bonnie and Clyde : l amour mitrailleur

Bonnie and Clyde : l amour mitrailleur Bonnie and Clyde : l amour mitrailleur Comique et nostalgie Une erreur de banque La première banque que Clyde tente de braquer a fait faillite. Il le découvre trop tard. Dans la voiture, en route pour

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua

Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua Par: Bridget Clarke et Kathlyn Pascua Anna Gavalda Née le 9 décembre 1970 à Boulogne- Billancourt Professeur de français Écrit pour le magazine de mode, Elle Bibliographie Nouvelles Je voudrais que quelqu

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu Objectif : DELF A2 Ecrire un courriel Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu donnes des précisions sur le livre (auteur, titre, ), des détails sur

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

UNE HISTOIRE P O U R LES PLUS PETITS À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI

UNE HISTOIRE P O U R LES PLUS PETITS À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI UNE HISTOIRE À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI P O U R LES PLUS PETITS Un livre à éditer Projet en interdisciplinarité entre le français et les arts plastiques En équipe de quatre personnes, vous aurez

Plus en détail

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 Nantas Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges La chambre que Nantas habitait depuis son arrivée de Marseille se trouvait

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

À PROPOS DU SITE SÉSAMATH LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE

À PROPOS DU SITE SÉSAMATH LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE 189 À PROPOS DU SITE «SÉSAMATH» LA «CAVERNE D'ALI BABA» DES MATHS AU COLLÈGE On a souvent dit, du professeur, qu il était seul, seul face à ses élèves. Et comment nier cette évidence : en dernier recours,

Plus en détail

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

PARLEMENT COMMUNAUTÉ FRANÇAISE 352 (2011-2012) N o 1 352 (2011-2012) N o 1 PARLEMENT DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Session 2011-2012 21 MARS 2012 PROPOSITION DE RÉSOLUTION VISANT À PROMOUVOIR LA COMMÉMORATION DU CENTENAIRE DE LA PREMIÈRE

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Violence conjugale vécue par les aînées 1

Violence conjugale vécue par les aînées 1 Violence conjugale vécue par les aînées 1 7 À ce jour, l intervention en matière de violence La violence psychologique, conjugale auprès des femmes aînées a été peu abordée. «Ça fait son chemin et ça On

Plus en détail

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire

Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire Auschwitz : visite d'un lieu de mémoire En ce Mercredi 12 février2014, nous, élèves de 2ndes de l'enseignement défense du lycée de Barral de Castres, avons vécu une expérience mémorable. Avec nos professeurs,

Plus en détail

Corso Cannelloni. Un jeu pour enfants à partir de 3 ans : L histoire

Corso Cannelloni. Un jeu pour enfants à partir de 3 ans : L histoire Corso Cannelloni C est parti pour un tour! 2 jeux de dés pour petits livreurs à partir de 3 et 4 ans respectivement. Un jeu pour enfants à partir de 3 ans : L histoire Dans ton village habitent quatre

Plus en détail

Ma soeur n est pas un cadeau!

Ma soeur n est pas un cadeau! Ma soeur n est pas un cadeau! Page 1 sur 5 est une publication virtuelle en ligne de l Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP). Le complément direct se veut un prolongement

Plus en détail

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse Dossier de presse 1 Présentation Né à Mont-de Marsan dans la Landes, le 3 octobre 1909, Robert de la Rivière (1909-1992) dit Rob Roy fut dès sa jeunesse un amoureux fou de l automobile et du dessin. Il

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne

Bernard Maître, 20 ans, Résistant. Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Bernard Maître, 20 ans, Résistant Concours départemental de la Résistance et de la Déportation 2014 classe de CM1 de Navenne Les élèves de CM1 de Mme Mailley ont réalisé ce livre racontant l histoire de

Plus en détail

Service Communication Hôtel de Matignon, le 28 janvier 2016. Discours de Manuel VALLS, Premier ministre au Mémorial de la Shoah

Service Communication Hôtel de Matignon, le 28 janvier 2016. Discours de Manuel VALLS, Premier ministre au Mémorial de la Shoah Service Communication Hôtel de Matignon, le 28 janvier 2016 Discours de Manuel VALLS, Premier ministre au Mémorial de la Shoah Mercredi 27 janvier 2016 Madame la ministre, messieurs les ministres, Madame

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail