ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ETUDES STATISTIQUES Avril 2005"

Transcription

1 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

2 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur plusieurs générations d. Problématique de la fin de carrière 1. L âge effectif de la pension 2. Le profil de carrière à partir de 50 ans 3. Le statut à la fin de la carrière 4. Pensionnés encore actifs dans la dernière année de carrière II. L ATTRIBUTION ET LE PAIEMENT DE PENSIONS AUX TRAVAILLEURS SALARIES ET INDEPENDANTS a. La décision de prise pension des indépendants b. Le revenu de pension par année de carrière 1. Travailleurs salariés 2. Travailleurs indépendants c. L attribution de la pension minimum garantie d. La comparaison entre les minima garantis et les pensions moyennes et maximales de travailleur salarié III. EVOLUTION DES DEPENSES DE PENSION ET LE PLAN PLURIANNUEL ( ) a. Evolution et prévision du nombre de b. Evolution et prévision des montants moyens de pensions c. Evolution et prévision des dépenses totales des pensions d. Les retenues de solidarité

3 III Evolution des dépenses de pension et le plan pluriannuel ( ) Introduction Le nombre de pensionnés évolue essentiellement en fonction: de la démographie (pyramide des âges, espérance de vie, taux de mortalité); des modifications de la législation (la réforme des pensions de juillet 1997); des évolutions du marché du travail (taux de participation plus élevé des ). Le montant moyen de la pension évolue essentiellement en fonction: de la croissance des salaires réels; de la constitution d'un plus grand nombre d'années de carrière chez les ; des modifications de la législation (la réforme des pensions de juillet 1997); des évolutions du marché du travail (temps partiel, égalité homme - femme).

4 a. Evolution et prévision du nombre de Tant l'évolution du nombre total de que l'évolution du nombre de cas nouveaux et décédés sont analysées dans les régimes de pension des travailleurs salariés et indépendants et dans le régime de la garantie de revenus. Etant donné que l'évolution est linéaire chez les, les données ne sont mentionnées que tous les deux ans. Régime des travailleurs salariés Travailleurs salariés - pensions de retraite - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de Entre 1997 et 2001, le nombre annuel de nouveaux diminue pour des raisons démographiques. Pour les années à venir ( ), on prévoit un afflux quasiment constant. Etant donné que le nombre de décès par an reste au même niveau, le nombre total de pensions de retraite augmente en continu, avec une croissance moyenne de 1,33 % par an entre 2004 et 2009 Travailleurs salariés - pensions de retraite - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de

5 Le nombre de décès est constant tandis que le nombre de nouveaux pensionnés suit la réforme de 1997, c.-à-d. qu'il n'y a pas de transfert de pour les années 2000, 2003, 2006 et 2009, mais un départ à la retraite plus tardif, notamment à l'âge légal de la pension pour ceux qui ne remplissent pas la condition de carrière (= nombre minimum d'années de carrière) à l'âge de 60 ans. A titre d'information, vous trouverez ci-dessous le régime transitoire concernant l'âge et la condition de carrière, élaboré pour les pensionnées. Femmes L âge légal minimal Condition de carrière Reporté à (*) L âge légal minimal Condition de carrière Reporté à (*) à p. d ans à p. d 1/1/ ans à p. d. 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d. 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans à p. d 1/1/ ans (*) si la condition de carrière pour anticipation n'est pas remplie On constate une diminution avec des hauts et des bas du nombre total de jusqu'à la fin de la réforme en 2009 (l'âge légal de la pension est fixé à 65 ans pour les ). La variation moyenne entre 2004 et 2009 est de 0,13 % par an. Evolution du nombre de pension de retraite - salariés retraite retraite Travailleurs salariés - pensions de survie - Il s'agit ici d'un petit groupe de de quelque personnes qui connaîtra une croissance moyenne de 2,52 % par an (entre 2004 et 2009).

6 Travailleurs salariés - pensions de survie - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de Contrairement aux pensions de survie, le nombre de pensions de survie diminue chaque année de -0,52 % en moyenne. La raison principale de cette tendance réside dans le fait que les constituent de plus en plus leurs propres droits de pension et dépassent ainsi le plafond de cumul de leur propre pension de retraite avec la pension de survie, acquise du chef de leur conjoint. Régime des travailleurs indépendants Travailleurs indépendants - pensions de retraite - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de Le nombre de nouveaux pensionnés diminue principalement dans la catégorie d'âge Pour les années à venir ( ), on prévoit toutefois un afflux plus conséquent. A partir de 2001, on constate pour le nombre moyen de une rupture dans la tendance croissante du passé. On a constaté une baisse du nombre d'actifs avec une occupation principale indépendante de 1973 à 1981 et à partir de 2000, il y a, chaque année, moins d'indépendants qui prennent leur pension anticipée. Cela donne lieu à une baisse moyenne future du nombre total de pensions de retraite de -0,16 % par an.

7 Travailleurs indépendants - pensions de retraite - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de Le nombre de décès est constant tandis que le nombre de nouveaux pensionnés suit la réforme de 1997, c.-à-d. qu'il n'y a pas de transfert de pour les années 2000, 2003, 2006 et 2009 (mais un départ à la retraite plus tardif, notamment à l'âge légal de la pension pour ceux qui ne remplissent pas la condition de carrière à l'âge de 60 ans). On constate une diminution avec des hauts et des bas du nombre total de qui est plus nette que celle constatée chez les travailleurs salariés. Le nombre total de connaît une diminution moyenne de -0,31 % par an entre 2004 et Evolution du nombre de pension de retraite - indépendants retraite retraite Travailleurs indépendants - pensions de survie - Il s'agit ici d'un petit groupe de de quelque personnes qui connaîtra une croissance moyenne de 3,23 % par an (entre 2004 et 2009).

8 Travailleurs indépendants - pensions de survie - Nouveaux Bénéficiaires décédés Nombre moyen de 1997 n.b A partir de 2002, le nombre de pensions de survie dans le régime des travailleurs indépendants diminue de -1,12 % par an en moyenne. Plus encore que dans le régime des travailleurs salariés, les ayant un statut de travailleur indépendant constituent leur propre carrière (employé, indépendant, fonctionnaire, conjoint aidant). Travailleurs indépendants - pensions inconditionnelles Le nombre total de connaît une augmentation moyenne de 1,01 % par an. Le nombre de cas s'élève à en 2003 et on estime qu'en 2009, le nombre de d'une pension inconditionnelle s'élèvera à La garantie de revenu aux personnes âgées (et le revenu garanti) En 1969 un revenu garanti aux personnes âgées (RG) est instauré pour toute personne ayant atteint l âge normal de retraite. Il s agit d un avantage accordé tout à fait gratuitement, c est-à-dire sans qu il soit exigé de cotisations en contrepartie. A partir de juin 2001, le régime est remplacé par un nouveau système de garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA) si celui-ci est plus avantageux pour les intéressés. Dans la nouvelle réglementation, l'accent est mis sur : l'égalité de traitement des et des (assimilation de l'âge de départ à la retraite); l'adaptation de la législation aux changements sociaux récents (égalité de traitement des personnes mariées et des personnes cohabitantes - individualisation du droit); la modernisation de la législation (augmentation des revenus imputation équitable du patrimoine);

9 Nombre RG Nombre GRAPA A partir de juin 2001, les deux régimes coexistent et les ménages sont dédoublés dans le régime de la GRAPA La garantie de revenus (le revenu garanti) est octroyée principalement à des isolées (après examen des ressources). L'âge légal minimal est de 65 ans, mais, à l'heure actuelle, un régime transitoire est encore d'application afin de réaliser l'assimilation entre et pour L âge légal minimal à p. d. 1/6/2001 à p. d 1/1/2003 à p. d 1/1/2006 à p. d 1/1/ ans 63 ans 64 ans 65 ans Evolution du nombre de la garantie de revenu (et le revenu garanti) revenu garanti garantie de revenu

10 Jusqu'en 1994, le nombre de cas connaissait une tendance croissante parce que le droit était plus généralement connu. Cette tendance a toutefois été modérée par les différentes adaptations des pensions au bien-être de sorte que moins de cas pouvaient faire valoir un droit à cet avantage. La baisse à partir de 1994 est due au fait que de plus en plus de se constituent une meilleure pension (salaires plus élevés et carrières plus longues) et que la pension minimum garantie des travailleurs indépendants a été portée, en plusieurs phases, au niveau du revenu garanti. Par ailleurs, certains ont perdu le droit au revenu garanti suite aux différentes augmentations de la pension minimum garantie, effectuées en 1994, 1995 et 1996.

11 b. Evolution et prévision des montants moyens de pension L'évolution entre 1997 et 2004 des prestations de pension moyennes, à prix constants, est déterminée notamment par les éléments suivants : une prestation de pension plus élevée des nouveaux, calculée sur la base de salaires plus élevés et de davantage d'années de carrière (chez les ); l'application du droit minimum par année de carrière (depuis la réforme des pensions en 1997) impliquant principalement une augmentation des salaires moins élevés (et donc du montant de pension) des ouvrières; les adaptations de certaines pensions au bien-être, hors indice, qui ont été effectuées (depuis 1997): une augmentation des pensions minimum garanties des travailleurs salariés et indépendants et du revenu garanti aux personnes âgées en juillet 2000; une adaptation au bien-être, en janvier 2002, de toutes les pensions des travailleurs salariés et indépendants ayant pris cours avant 1993; une adaptation au bien-être, en janvier 2003, de toutes les pensions des travailleurs salariés et indépendants ayant pris cours avant 1996; une adaptation au bien-être, en avril 2004, de toutes les pensions des travailleurs salariés et indépendants ayant pris cours en 1997; une augmentation des pensions minimum garanties des travailleurs salariés et indépendants et du revenu garanti aux personnes âgées en avril 2003; une augmentation des pensions minimum garanties des travailleurs indépendants et du revenu garanti aux personnes âgées en septembre Les prévisions de 2004 à 2009 des prestations de pension moyennes sont estimées à indice constant et à législation constante (les adaptations au bien-être de 2005 à 2007 pour les salariés, les augmentations des minima garantis de pensions de 2004 à 2007 pour les indépendants et l augmentation des montants de base de 2004 à 2007 pour la garantie de revenu aux personnes âgées n y sont pas traitées). Régime des travailleurs salariés Pour les ménages, la pension de retraite peut être calculée au taux "isolé" (les deux conjoints bénéficient alors d'un avantage) ou au taux de ménage (un seul avantage pour les deux conjoints). La pension de survie peut être cumulée avec une pension de retraite dans certaines limites.

12 Les montants annuels sont exprimés en EUR, à indice constant de 113,87. Trav. salariés La croissance moyenne annuelle des prestations de pensions des travailleurs salariés à prix constants s'élève à : Travailleurs salariés Période ,47% 1,84% 3,59% 1,17% Période ,03% 1,31% 2,41% 0,82% Dans le passé, la croissance des pensions de retraite des a été plus forte que celle des pensions de retraite des. L'explication réside dans le taux de participation croissant des sur le marché du travail, dans l'application du droit minimum par année de carrière qui profite surtout aux et dans les augmentations des pensions minimum octroyées aux. La population des pensions de survie est minime et l avantage octroyé est modeste, ce qui explique le taux de croissance élevé. De plus, en raison de l adaptation des pensions minimum survenue en avril 2003 et de l application des règles de cumul, ce groupe de a diminué encore davantage. Certains travailleurs salariés (environ 35%) cumulent leur prestation avec une autre pension octroyée dans le régime des travailleurs indépendants et/ou du secteur public. Il s agit là des carrières appelées mixtes. Le revenu de pension total, par an et en euros, du travailleur salarié est, de ce fait, porté à: (exemple: année 2003) Niveau moyen du revenu de pension légal total d un travailleur salarié Indice 113, A titre de comparaison: la part de pension moyenne de travailleur salarié de la même année :

13 Chez les, la part de pension travailleur salarié représente donc 73% de la pension de retraite légale totale et 88% de la pension de survie légale totale. Chez les, les proportions s élèvent respectivement à 72% et à 82%. L estimation, jusqu en 2009, de l évolution des pensions moyennes a été effectuée à législation constante, ce qui signifie que les pensions suivront ce rythme de croissance, si aucune nouvelle mesure n'est prise. Croissance réelle moyenne, par année, des avantages - salariés 4,00% 3,50% 3,00% 2,50% 2,00% 1,50% 1,00% 0,50% 0,00% retraite retraite survie survie période période Régime des travailleurs indépendants Pour les ménages, la pension de retraite peut être calculée soit au taux"isolé" (les deux membres de la famille bénéficient alors d un avantage) soit au taux de ménage (un seul avantage pour les deux conjoints). La pension de survie peut être cumulée avec une pension de retraite dans certaines limites. Les montants annuels sont exprimés en EUR à indice constant 113,87 Trav. indépendants

14 La croissance moyenne annuelle à prix constants de la prestation de pension s élève à: Trav. indépendants Période ,88% -0,02% 1,42% 1,25% Période ,04% -0,78% 0,18% 0,04% Bien que les avantages, dans le régime des travailleurs indépendants, connaissent encore une croissance dans le passé, sauf pour les pensions de retraite des, une diminution des pensions de retraite est à prévoir dans l avenir. La croissance dans le passé est surtout le résultat de l instauration des mesures d augmentation (en matière de bien-être, de pensions minimum garanties, de revenu garanti). En effet, près de 69% de tous les indépendants avec une carrière pure et près de 36% de tous les indépendants avec une carrière mixte bénéficient d une pension minimum garantie. La diminution des avantages est aussi due au fait que la part de travailleur indépendant, dans la carrière mixte travailleur indépendant-travailleur salarié, ne cesse de diminuer. Pour le moment, 68% de tous les travailleurs indépendants pensionnés ont une carrière mixte avec des périodes d occupation accomplies comme travailleur salarié, alors qu'inversement, seuls 21% de tous les travailleurs salariés ont une carrière mixte qui contient des périodes d occupation accomplies comme travailleur indépendant. Si on fait entrer en ligne de compte l augmentations effectuée en septembre 2004, la croissance annuelle moyenne pour la période allant de 1997 à 2004 s élève à: Trav. indépendants Période ,01% -0,01% 1,72% 1,37% La population pensions de survie est minime et la prestation octroyée est modeste, ce qui explique le taux de croissance élevé. De plus, en raison de l adaptation des pensions minimum survenue en septembre 2004 et de l application des règles de cumul, ce groupe de a diminué encore davantage. Certains travailleurs indépendants (environ 75%) cumulent leur prestation avec une autre pension octroyée dans le régime des travailleurs salariés et/ou du secteur public. Il s agit là des carrières appelées mixtes. Le revenu de pension total, par an et en euros, du travailleur indépendant est, de ce fait, porté à: (exemple: année 2003) Niveau moyen du revenu de pension légal total d un travailleur indépendant Indice 113, A titre de comparaison: la part de pension moyenne de travailleur indépendant en 2003 :

15 Chez les, la part de pension de travailleur indépendant ne représente que 46% de la pension de retraite légale totale et 77% de la pension de survie légale totale. Chez les, les proportions s élèvent respectivement à 44% et à 57%. L estimation de l évolution des pensions moyennes a été effectuée à prix constants et à législation constante, ce qui signifie que les pensions suivront ce rythme de croissance, si aucune nouvelle mesure n'est prise. Croissance réelle moyenne, par année, des avantages - indépendants 2,00% 1,50% 1,00% 0,50% 0,00% -0,50% -1,00% retraite retraite survie survie période période La garantie de revenu aux personnes âgées (et le revenu garanti) Dans la période située entre 1990 et 2000, antérieure à l instauration de la garantie de revenus aux personnes âgées, le revenu garanti (RG) a connu en dix ans l évolution suivante (en montants annuels) : (en euro) Montants barémiques (par exemple au taux d isolé) Montants payés moyens (*) par an au , ,35 (+ indexation) ( x 1,2190) ( x 1,2190) = 6.151, ,03 au , ,95 % variation 3,17% - 6,32% (*) ménage et isolé ensemble; le RG est principalement payé en complément d'une pension. Alors qu'en dix ans, les montants barémiques ont augmenté de 3%, le revenu garanti réellement payé, par contre, a diminué de plus de 6%, ce qui révèle une amélioration des ressources des personnes âgées.

16 En juin 2001, la garantie de revenu aux personnes âgées (GRAPA) a été instaurée en remplacement du revenu garanti et à cette occasion, les montants barémiques ont été augmentés de 1,59%. Après 3 ans, le régime a évolué comme suit: (en euro) Montants barémiques (par exemple, les personnes qui ne partagent pas leur résidence principale) Montants payés en moyenne au , ,80 (+ indexation) ( x 1,0404) ( x 1,0404) = 7.306, ,55 au , ,80 % variation 3,40% 2,50% Nous constatons qu en peu de temps, les montants barémiques ont connu une croissance remarquable et que la garantie de revenu payée suit moins vite, ce qui révèle à nouveau une amélioration des ressources.

17 c. Evolution et prévision des dépenses totales des pensions Outre les fluctuations des montants de pension moyens (qui, ces dernières années, ont été fortement influencés par les augmentations du bien-être) et le nombre de, les adaptations à l indice ont aussi une incidence sur le niveau de la totalité des dépenses. Durant la période , nous constatons l évolution suivante en matière de dépenses de pension: (*) Régime trav. salariés - variation totale 3,12% 2,96% 3,06% 3,92% 4,58% 3,66% 2,78% - variation à prix constants 1,48% 1,81% 1,55% 1,31% 1,88% 2,37% 1,39% - répercussion de l indexation 1,62% 1,13% 1,49% 2,57% 2,66% 1,26% 1,37% Régime trav. indépendants - variation totale 0,96% 0,73% 2,49% 3,57% 2,04% 3,78% 2,65% - variation à prix constants -0,53% -0,29% 0,97% 1,06% -0,72% 2,42% 1,25% - répercussion de l indexation 1,51% 1,02% 1,51% 2,48% 2,78% 1,32% 1,38% La garantie de revenu / revenu garanti - variation totale - 1,49% 0,21% 5,91% 10,62% 5,35% - 0,64% 2,71% - variation à prix constants - 2,95% - 0,94% 4,36% 8,01% 2,60% - 1,92% 1,32% - répercussion de l indexation 1,50% 1,16% 1,48% 2,42% 2,69% 1,31% 1,37% (*) adaptation budgétaire Régime des travailleurs salariés Les variations dans les chiffres de croissance annuels, à prix constants, sont, d une part, déterminées par l entrée "fantasque" des pensions de retraite et, d autre part, par les mesures d augmentation suivantes: le paiement d une prime de revalorisation en avril 1999, l augmentation des minima garantis de juillet 2000, l adaptation au bien-être de janvier 2002, une adaptation au bien-être survenue en janvier 2003, conjointement avec une augmentation des minima garantis (avril 2003), ainsi qu une nouvelle adaptation au bien-être en avril 2004 et une augmentation de la pension pour certaines carrières mixtes contenant des périodes accomplies dans le régime des travailleurs indépendants (proratisation). Régime des travailleurs indépendants L évolution négative des dépenses, à prix constants, n est interrompue que par les adaptations au bien-être suivantes: le paiement d une prime de revalorisation en février 2000 et une augmentation des minima garantis en juillet 2000, des adaptations au bien-être en janvier 2002, janvier 2003 et avril 2004, une augmentation des

18 minima garantis en avril 2003 et une nouvelle augmentation des minima garantis en septembre Le nombre de, tout comme les prestations moyennes octroyées dans le régime des travailleurs indépendants connaissent une tendance à la baisse (voir explication sous les points a et b). Variation à prix constants des dépenses de pension 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% 0,00% -2,00% -4,00% travailleurs salariés travailleurs indépendants garantie de revenu La garantie de revenu / le revenu garanti L évolution des dépenses, à prix constants, est négative jusqu en 2000, l année pendant laquelle une adaptation au bien-être a été effectuée. De plus, nous constatons l impact financier important de la modernisation de ce régime, s'accompagnant d une augmentation du montant de base, d un abaissement de l âge de départ à la retraite pour les de 65 à 62 ans (avec une entrée immédiate des personnes âgées de 62, 63 et 64 ans) et d une augmentation du revenu (ressources immunisées). Pour la période , les variations suivantes sont prévues en matière de dépenses de pension. L estimation se fait à prix constants (pas d indexations) et à législation constante (donc sans éventuelles mesures). Seules l évolution du nombre de et la prestation moyenne sont déterminantes pour cette estimation Régime trav. salariés - variation à prix constants 2,02% 1,34% 1,29% 1,32% 1,82% Régime trav. indépendants - variation à prix constants 1,32% -0,72% -0,79% -0,60% -0,79% La garantie de revenus - variation à prix constants -1,17% -1,84% -2,38% -1,82% -1,93%

19 L impact des adaptations au bien-être sur les dépenses totales * Le coût financier cumulatif des mesures d adaptation, depuis 1999, s élève à: Régime trav. salariés Coût total (x ) Régime trav. indépendants Coût total (x ) La garantie de revenus Coût total (x ) * L impact du programme de bien-être instauré ( ) sur les pourcentages de croissance des dépenses, à prix constants, est indiqué ci-après: A prix constants Régime trav. Salariés - variation avec mesures 1,81% 1,55% 1,31% 1,88% 2,37% 1,39% - variation sans mesures 1,60% 1,03% 1,07% 1,30% 1,15% 1,32% Régime trav. Indépendants - variation avec mesures -0,29% 0,97% 1,06% -0,72% 2,42% 1,25% - variation sans mesures -0,29% -0,92% 0,73% -1,29% -0,73% 0,07% La garantie de revenu / revenu garanti - variation avec mesures -0,94% 4,36% 8,01% 2,60% -1,92% 1,32% - variation sans mesures -2,57% -1,77% 5,95% 2,01% -3,45% 0,10% Impact des mesures sur le taux de croissance des dépenses de pensions travailleurs salariés 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% 0,00% avec mesures sans mesures

20 Impact des mesures sur le taux de croissance des dépenses de pensions travailleurs indépendants 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% 0,00% -2,00% -4,00% -6,00% avec mesures sans mesures Impact des mesures sur le taux de croissance des dépenses de pensions la garantie de revenu 10,00% 8,00% 6,00% 4,00% 2,00% 0,00% -2,00% -4,00% -6,00% avec mesures sans mesures

21 d. Les retenues de solidarité Les retenues sur les pensions En 2003, le produit de la retenue de solidarité effectuée sur les prestations de pension était de ,45. Cette retenue s'effectue à raison de 98% sur les prestations de pension du régime des travailleurs salariés. Une répartition selon les tranches mensuelles en matière de prestation de pension, selon la situation familiale et selon le régime de pension a été élaborée pour avril 2004: Nombre en avril 2004 Montant retenue en avril 2004 Retenue Travailleurs salariés Retenue Travailleurs indépendants Retenue totale , , ,39 Pensionnés isolés Tranche mensuelle du montant des pensions 1.161,86 et 1.173, , ,18 478, ,56 et 1.452, , , , ,32 et 1.467, , ,63 704, ,13 et 1.742, , , , ,77 et 1.760, , ,00 692, ,72 et 2.033, , , , ,23 et 2.054, , ,29 616, ,38 et plus , , ,25 Total , , ,71 Pensionnés avec charge de famille Tranche mensuelle du montant des pensions 1.452,32 et 1.466, , ,16 169, ,95 et 1.742, , , , ,77 et 1.760, , ,89 296, ,49 et 2.033, , , , ,23 et 2.054, , ,23 293, ,14 et 2.323, , , , ,69 et 2.347, , ,05 328, ,85 et plus , , ,14 Total , , ,68 Les retenues sur les capitaux En 2003, l Office national des pensions a reçu ,75 en matière de retenues de solidarité sur les liquidations de capitaux réalisées dans le deuxième pilier des pensions.

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak

L évolution du système de retraite. Le cas du salarié non cadre dans le secteur privé. Henri Sterdyniak Simulation de l évolution du taux de remplacement net des salaires pour 4 cas-type, nés en 1960, selon les réformes du système de retraite, à l horizon 2020 Henri Sterdyniak L évolution du système de retraite

Plus en détail

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... FONCTIONNAIRES : FICHE 44 44 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti... Le principe de calcul de la pension de retraite repose sur trois éléments principaux : le nombre

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier Les petits déjeuners de l ADP 19 juin 2015 Florence DELOGNE Directrice adjointe du Ministre des Pensions 1 L accord de gouvernement prévoit

Plus en détail

«Situation de bien-être» en Belgique

«Situation de bien-être» en Belgique «Situation de bien-être» en Belgique David Natali Observatoire social européen (OSE) Conférence de clôture de L Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations 27 novembre

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

La Pension de Survie

La Pension de Survie La Pension de Survie A. Les Bénéficiaires. Une pension de survie peut être octroyée après le décès d un agent provincial nommé à titre définitif à certains ayants-droits : Le conjoint survivant. Le conjoint

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). GRÈCE Nomenclature IKA LAEK OAED OGA TEAM TEBE Organisme d assurance sociale Fonds pour l'emploi et la formation professionnelle Agence pour l emploi et la main-d œuvre Organisme d assurance de l agriculture

Plus en détail

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires

La revalorisation des droits à la retraite avant leur liquidation différences entre les régimes de base et les régimes complémentaires CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 11 février 2015 à 9 h 30 «La revalorisation des pensions et des droits à la retraite : problématique et résultats de projection» Document N 5 Document

Plus en détail

Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du système actuel et de son adéquation

Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du système actuel et de son adéquation Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be WORKING PAPER 4-10 Les pensions du premier pilier en Belgique à la veille du vieillissement démographique : une analyse du

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Belgique Merci de citer ce

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 213 Les indicateurs de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-213-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE (213),,

Plus en détail

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, parue au JO du 10 novembre 2010 introduit de nouvelles dispositions. Le décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

CCFP 14 décembre 2015

CCFP 14 décembre 2015 CCFP 14 décembre 2015 Débat annuel sur les orientations de la politique des retraites dans la fonction publique 2 ème thème 1 2 ème thème 2. Une approche de l équité inter-régimes au regard de l impact

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Les retraites du régime des non-salariés agricoles

Les retraites du régime des non-salariés agricoles Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers de l ensemble des retraités

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF?

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? 10 mars 2009 15.681 SIGNES CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? Dalila Larabi & Michel Rosenfeldt Rétroacte La Conférence Nationale sur les Pensions, lancée cette année, a

Plus en détail

Plan de l exposé. Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions

Plan de l exposé. Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions Ciel, ma pension! Plan de l exposé Situation actuelle Perspectives macroéconomiques Emploi Note du formateur Conférence nationale des pensions Situation actuelle Coût des pensions : 33,7 G en 2010 dont

Plus en détail

Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre 2014

Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre 2014 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL décembre 2014 Les retraites du régime des Non-Salariés Agricoles Eléments démographiques et financiers au deuxième trimestre

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Finlande Finlande : le système de retraite en 212 Il existe une pension d État de base (pension nationale et garantie) qui est soumise à conditions de ressources et une série de régimes obligatoires liés

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 23 MARS 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), L'Union professionnelle

Plus en détail

Article 1er. - La présente ordonnance a pour objet de modifier et compléter la loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite.

Article 1er. - La présente ordonnance a pour objet de modifier et compléter la loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite. Ordonnance n 96-18 du 6 juillet 1996 modifiant et complétant la loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite, p. 10. ( JORA N 42 du 07-07-1996 ) Article 1er. - La présente ordonnance a pour objet

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL D'ASSURANCES SOCIALES POUR TRAVAILLEURS INDEPENDANTS place Jean Jacobs 6-1000 BRUXELLES COTISATIONS POUR L ANNEE 2015

INSTITUT NATIONAL D'ASSURANCES SOCIALES POUR TRAVAILLEURS INDEPENDANTS place Jean Jacobs 6-1000 BRUXELLES COTISATIONS POUR L ANNEE 2015 INSTITUT NATIONAL D'ASSURANCES SOCIALES POUR TRAVAILLEURS INDEPENDANTS place Jean Jacobs 6-1 BRUXELLES COTISATIONS POUR L ANNEE 215 PRINCIPALES CATEGORIES D ASSUJETTIS Année de référence 212 - Coefficient

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Brésil. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général La Loi Fillon

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés

Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés IV.B.2.c. Sensibilité du rendement actuariel au nombre de trimestres rachetés L étude de sensibilité est réalisée pour les profils cadre et non-cadre n entrainant pas de réversion et n ayant élevé aucun

Plus en détail

La retraite des intermittents du spectacle

La retraite des intermittents du spectacle DE : Pôle emploi services Unité Juridique et Contentieux La retraite des intermittents du spectacle Rencontre professionnelle du 10 juin 2013 Montpellier Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

I - Législation du travail :

I - Législation du travail : POLYNESIE FRANCAISE Les dispositions en matière de droit du travail, protection sociale et fiscalité sont différentes de celles en vigueur en Métropole. I - Législation du travail : Autorisation de séjour

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile

Optimisation du financement des pensions dans un contexte de changements démographiques et d économie volatile Association internationale de la sécurité sociale Quinzième Conférence internationale des actuaires et statisticiens de la sécurité sociale Helsinki, Finlande, 23-25 mai 2007 Optimisation du financement

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.4 : Personnes vivant avec le père ou la mère Compétence législative Paragraphes 2 (1) et (2), articles 11 et 41, et paragraphes 44 (2) et (4) du Règlement 134/98

Plus en détail

Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants

Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse sur le statut social des travailleurs indépendants Octobre 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin

Plus en détail

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION?

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION? boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT

Plus en détail

Le calcul de la retraite

Le calcul de la retraite Le calcul de la retraite Loi 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites. L légal de départ en retraite Pour prétendre à une retraite CNRACL, il faut avoir accompli 2 ans de services effectifs

Plus en détail

Retraite Etudes & Optimisation

Retraite Etudes & Optimisation Retraite Etudes & Optimisation Pension de réversion Lorsque l un des conjoints disparaît, son veuf ou sa veuve bénéficie d une partie de sa retraite : la pension de réversion. Ses conditions d attribution

Plus en détail

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015)

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) 1. COMMENT UTILISER LE BARÈME FISCAL?... 4 2. RÉDUCTION POUR ENFANTS À CHARGE ET AUTRES CHARGES FAMILIALES... 5 2.1. Réduction pour

Plus en détail

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013

L assurance retraite en France. Armand LOTZER 14/10/2013 L assurance retraite en France Armand LOTZER 14/10/2013 La CARSAT d Alsace Moselle : la gestion des prestations d assurance vieillesse près de 5 milliards versés à 685.000 retraités en 2012, dont 22.400

Plus en détail

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes

Les droits familiaux dans la fonction publique : réglementation. et évolutions récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Les droits familiaux

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

BAREME DES ALLOCATIONS FAMILIALES

BAREME DES ALLOCATIONS FAMILIALES A. LOI GENERALE DES ALLOCATIONS FAMILIALES Barème à l'indice pivot 119,62 (Base 2004 = 100) en vigueur à partir du 01/07/2014 Adaptations: 1. Adaptation des plafonds de rémunérations ou de prestations

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

REFORME DES RETRAITES

REFORME DES RETRAITES N-Nour JUILLET-AOÛT 2010 REFORME DES RETRAITES Nous y sommes! Après une phase de consultation et de préparation, le Gouvernement engage la procédure de réforme des retraites. Le 13 juillet dernier, le

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers au 30 juin 2015

Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers au 30 juin 2015 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL janvier 2016 Les retraites du régime des non-salariés agricoles Eléments démographiques et financiers au 30 juin 2015

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

Indicateur n 14 : Pension moyenne

Indicateur n 14 : Pension moyenne Programme «Retraites» 47 Indicateur n 14 : Pension moyenne Sous-indicateur n 14-1 : de l ensemble des retraités Les évolutions des pensions moyennes (avantage principal de droit direct) brutes en euros

Plus en détail

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.)

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) PROJET DE LOI adopté le 21 décembre 1977 N 88 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 PROJET DE LOI relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté, dans

Plus en détail

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique

5 Rémunérations. 5-1 Généralités. Définitions et méthodes. 106 Fonction publique 5 Rémunérations 5-1 Généralités L évolution du salaire des fonctionnaires dépend des mesures générales d augmentation de la valeur du point, des mesures catégorielles et de l effet de structure, dit GVT

Plus en détail

Information sur le conjoint(e) aidant(e)

Information sur le conjoint(e) aidant(e) Information sur le conjoint(e) aidant(e) DEPUIS LE 1 JUILLET 2005 TOUT(E)S LES CONJOINT(E)S AIDANTE(S) DOIVENT OBLIGATOIREMENT ETRE ASSUJETTIS AU 'MAXI-STATUT' DU STATUT SOCIAL DES INDEPENDANTS. ILS CREENT

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union Discipline Travail ORDONNE

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union Discipline Travail ORDONNE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union Discipline Travail ORDONNE Ordonnance n 2012 03. du 11 janvier 2012 modifiant les articles 22,50, 95, 149 a 163 ter et complétant l'article

Plus en détail

FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE

FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE AVENANT AU REGLEMENT FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE Article premier - Définition Le présent règlement du Fonds de la rente transitoire (ci-après: "le Fonds") est un complément au règlement principal de

Plus en détail

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective

Présentation de la législation sur la réversion. Caisse Nationale d Assurance Vieillesse Direction Statistiques et prospective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 09 juillet 2008-9 h 30 «Evolution des droits familiaux et conjugaux ; niveau de vie au moment du veuvage» Document N 14 Document de travail, n engage

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 Table des matières Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 1. Rappel des conditions d âge et de carrière 8 2. Comment la pension

Plus en détail

Elle a pour objectif d informer le personnel susnommé sur le projet de réforme des pensions prévu par l accord du gouvernement.

Elle a pour objectif d informer le personnel susnommé sur le projet de réforme des pensions prévu par l accord du gouvernement. Département des ressources humaines - Service du personnel enseignant et scientifique Av. F. Roosevelt 50, CP 115/01-1050 BRUXELLES Contact : Gwendoline NOEL - Email gwendoline.noel@ulb.ac.be Cette note

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les évolutions de pouvoir d achat des retraités depuis 1992 à partir des cas types du COR. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 14 octobre 2015 à 9 h 30 «Le pouvoir d achat des retraités» Document n 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Les évolutions de pouvoir d

Plus en détail

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES Luxembourg, le 21 novembre 2013 SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES 1/17 SOMMAIRE 1. Remarques préliminaires : 3 2. Introduction 4 3. Simulations 5 3.1 Le modèle de microsimulation et les

Plus en détail

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45

Avenant n 1 à la Convention d entreprise n 45 portant diverses mesures relatives au temps de travail, à la charge de travail et aux carrières des cadres Entre la Société Autoroutes du Sud de la France, représentée par M. Jacques TAVERNIER, Directeur

Plus en détail

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS POUR CEUX AYANT EXERCE UN METIER PENIBLE A partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité permettra à près de 5 millions de salariés de

Plus en détail

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés)

EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) EVOLUTION DE L'ÂGE DE LA RETRAITE : IMPACT SUR LES RÉGIMES PRÉVOYANCE (Régimes collectifs de salariés) Journées d études de l Institut des Actuaires et du SACEI Deauville 20 septembre 2012 par Anne DECREUSEFOND

Plus en détail

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

L évolution des paramètres des régimes ARRCO et AGIRC. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différents modes d acquisition des droits à la retraite en répartition : description et analyse comparative des techniques

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an.

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an. Octobre L'Observatoire Economique et Social Note de conjoncture n 23 Volet 3 : Famille et retraite Le nombre de familles bénéficiaires d au moins une prestation familiale au régime agricole recule au premier

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES 1. TROISIEME PILIER Epargne-pension Epargne à long terme 940 euros/an 2.260 euros/an (limités à 15 % du revenu imposable jusqu à 1.880 euros +

Plus en détail

Fiche Pratique Retraite

Fiche Pratique Retraite Fiche Pratique Retraite (Version 15.12.2014) Historique de la Fiche : Version Initiale 18 décembre 2013 Gil A. ; Mise à jour 19 déc : Ajout Indemnité de départ à la retraite + quelques détails sur réversion

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

Fondation de prévoyance en faveur du personnel. d'electro-matériel SA. Règlement. pour prestations complémentaires

Fondation de prévoyance en faveur du personnel. d'electro-matériel SA. Règlement. pour prestations complémentaires Fondation de prévoyance en faveur du personnel d'electro-matériel SA Règlement pour prestations complémentaires Janvier 2015 TALBE DES MATIERES Art. 1 But 3 Art. 2 Assurés 3 A ACHAT DE PRESTATIONS DE PREVOYANCE

Plus en détail

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN

Âge d'ouverture de droit. Vous ne justifi ez pas d au moins 25 ans d assurance à la CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. 01 44 90 13 25 Fax 01 44 90 21 81 contact@crpcen.fr PENSION PERSONNELLE CETTE NOTICE N'INTÈGRE PAS LES MODIFICATIONS ISSUES DE LA RÉFORME

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE ET L HISTOIRE DE LA RETRAITE EN FRANCE. Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009

LA PROTECTION SOCIALE ET L HISTOIRE DE LA RETRAITE EN FRANCE. Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009 LA PROTECTION SOCIALE ET L HISTOIRE DE LA RETRAITE EN FRANCE Formation des nouveaux administrateurs Session 1 : 1 ère journée 16 octobre 2009 I La protection sociale en France - Les branches de la protection

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50 Calcul de l impôt Le décumul des revenus des conjoints est total mais l imposition est établie au nom des deux conjoints. La loi assimile les cohabitants légaux aux conjoints. Les cohabitants de fait font

Plus en détail