Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire"

Transcription

1 Modèles et exemples pour le contrôle restreint et l examen succinct volontaire Sommaire 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat à l intention de l organe compétent ou du mandant de la société anonyme, société à responsabilité limitée, société coopérative, de l association ou de la fondation. 2. Bases légales et règles de la profession 3. Recueil d exemples de rapports sans écart par rapport au texte standard (recueil d exemples de rapports avec réserves, remarques ou compléments voir Modèles et exemples séparés) Remarque: le présent document est établi à titre de documentation auxiliaire. Les affirmations qu il contient sont de nature générale et ne sauraient êtres appliquées telles quelles à des situations concrètes ou spécifiques. Pour des questions liées à l interprétation, veuillez vous référer à la norme sur le contrôle restreint (NCR). 1

2 1. Rapports succincts de l organe de révision ainsi que rapports de l auditeur établis sur la base d un contrat de mandat à l intention de l organe compétent ou du client (société anonyme, société à responsabilité limitée, société coopérative, association ou fondation) 1.1. Rapports succincts de l organe de révision L organe de révision inscrit au registre du commerce établit par écrit un rapport succinct à l intention de l organe compétent. Ce rapport d audit repose sur le texte standard obligatoire pour la société anonyme selon la Norme relative au contrôle restreint (NCR) (voir NCR, Annexe F Rapport, exemple 1, p. 70) Rapports de l auditeur établis en vertu d un contrat de mandat Lorsqu un examen succinct (review) est effectué en vertu d un contrat de mandat (pour une société non soumise à l obligation de révision ou dans le cas d un opting out), le rapport est établi à l intention du mandant. Le présent recueil contient des exemples de rapports pour l examen succinct selon la NAS

3 2. Bases légales et règles de la profession 2.1. Bases légales Les dispositions légales relatives au contrôle restreint concernant les différentes formes juridiques se rapportent aux art. 729ss CO. Les dispositions concernées sont citées ci-après: Bases légales applicables à la société anonyme (CO): Art. 729b Rapport de révision 1 L organe de révision établit à l intention de l assemblée générale un rapport écrit qui résume le résultat de la révision. Ce rapport contient: 1. une mention du caractère restreint du contrôle; 2. un avis sur le résultat de la révision; 3. des indications attestant de l indépendance de l organe de révision et, le cas échéant, de la collaboration à la tenue de la comptabilité ainsi que de la fourniture d autres prestations à la société soumise au contrôle; 4. des indications sur la personne qui a dirigé la révision et sur ses qualifications professionnelles. 2 Le rapport doit être signé par la personne qui a dirigé la révision. Bases légales applicables à la société à responsabilité limitée (CO): Art. 801 Rapport de gestion, réserves et publication Les dispositions du droit de la société anonyme concernant le rapport de gestion, les réserves ainsi que la publication des comptes annuels et des comptes de groupe sont applicables par analogie. Art. 818 Organe de révision 1 Les dispositions du droit de la société anonyme concernant l organe de révision sont applicables par analogie. 2 Un associé soumis à l obligation d effectuer des versements supplémentaires peut requérir un contrôle ordinaire des comptes annuels. Bases légales applicables à la société coopérative (CO): Art. 906 Organe de révision 1 Les dispositions du droit de la société anonyme concernant l organe de révision sont applicables par analogie. 2 Peuvent exiger un contrôle ordinaire des comptes annuels par un organe de révision: % des associés; 2. les associés qui, ensemble, représentent au moins 10 % du capital social; 3. les associés responsables individuellement ou tenus d effectuer des versements supplémentaires. Art. 907 Contrôle de la liste des associés Si les associés d une société sont individuellement responsables ou sont tenus d effectuer des versements supplémentaires, l organe de révision contrôle que la liste des associés est tenue à jour correctement. Si la société n a pas d organe de révision, l administration fait contrôler la liste des associés par un réviseur agréé. 3

4 Bases légales applicables à l association (CC): Art. 69b Organe de révision 1 L association doit soumettre sa comptabilité au contrôle ordinaire d un organe de révision si, au cours de deux exercices successifs, deux des valeurs suivantes sont dépassées: 1. total du bilan: 10 millions de francs; 2. chiffre d affaires: 20 millions de francs; 3. effectif: 50 emplois à plein temps en moyenne annuelle. 2 L association doit soumettre sa comptabilité au contrôle restreint d un organe de révision, si un membre de l association responsable individuellement ou tenu d effectuer des versements supplémentaires l exige.. 3 Les dispositions du code des obligations concernant l organe de révision de la société anonyme sont applicables par analogie.. 4 Dans les autres cas, les statuts et l assemblée générale peuvent organiser le contrôle librement. Bases légales applicables à la fondation (CC): Art. 83b Organe de révision 1 L organe suprême de la fondation désigne un organe de révision. 2 L autorité de surveillance peut dispenser la fondation de l obligation de désigner un organe de révision. Le Conseil fédéral définit les conditions de la dispense.. 3 A défaut de dispositions spéciales applicables aux fondations, les dispositions du code des obligations concernant l organe de révision de la société anonyme sont applicables par analogie.. 4 Lorsque la fondation est tenue à un contrôle restreint, l autorité de surveillance peut exiger un contrôle ordinaire, si cela est nécessaire pour révéler l état du patrimoine et les résultats de la fondation Règles de la profession Les audits au sens du droit des mandats, effectués à titre volontaire pour des sociétés non soumises à l obligation de révision ou dans le cas d un opting out doivent être réalisés en conformité avec la norme NAS 910 Review (examen succinct), NAS 800 Rapport de l auditeur sur des missions d audit spéciales ou NAS 920 Examen d informations financières sur la base de procédures convenues. La Norme relative au contrôle restreint est réservée au contrôle restreint au sens de la loi. Pour les associations qui ne remplissent pas les critères de taille selon l art. 69b CC ( ), aucun contrôle légal n est prévu. Les remarques précédentes concernant l examen succinct volontaire s appliquent au contrôle statutaire volontaire. Les membres d association personnellement responsables ou tenus à des versements supplémentaires peuvent exiger un contrôle restreint au sens de la loi. Dans ce cas, le rapport obligatoire selon la Norme relative au contrôle restreint est nécessaire. La confirmation des exigences légales en matière d indépendance ne doit pas être fournie dans le rapport à l intention du mandant. La réalisation de l examen succinct volontaire n exige aucune confirmation de l agrément. 4

5 3. Recueil d exemples de rapports sans écart par rapport au texte standard (Recueil d exemples de rapports avec réserves, remarques ou compléments voir documentation de travail séparée) 3.1. Recueil selon le texte standard pour la révision selon l article 727a CO Société anonyme Société à responsabilité limitée Société coopérative Association Fondation Fondation avec confirmation ZEWO (RPC 21) en suspens Rapport avec RPC fondamentales 3.2. Recueil selon le texte standard pour l examen succinct volontaire Société anonyme Société à responsabilité limitée Société coopérative Association Fondation Fondation / association avec confirmation ZEWO (RPC 21) avec assurance négative en suspens Fondation / association avec confirmation ZEWO (RPC 21) avec assurance positive en suspens Rapport avec RPC fondamentales Remarque: Les formulations se basent sur le texte standard obligatoire de la Norme relative au contrôle restreint ainsi que sur les exemples correspondants selon la NAS 910. Les remarques rédactionnelles selon la Norme relative au contrôle restreint (page 79) n ont pas été prises en considération dans les exemples de rapports ci-après et doivent par conséquent être intégrées dans le rapport le cas échéant. Il en va de même pour les explications rédactionnelles dans la NAS 910 (page 441). 5

6 3.1. Recueil de textes standards selon l article 729b CO Société anonyme [1] Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint à l assemblée générale de Société SA, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes et annexe) de Société SA pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels incombe au conseil d administration alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entreprise contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ainsi que la proposition concernant l emploi du bénéfice [2] ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels et proposition concernant l emploi du bénéfice [3] Remarques: [1] Le texte du rapport correspond à la version en vigueur de la Norme relative au contrôle restreint (p. 70). [2] La confirmation n est plus nécessaire en cas d absence de bénéfice au bilan. Si une proposition concernant l utilisation de réserves est formulée, la formulation doit être adaptée en conséquence. [3] Si l on se réfère au numéro de page correspondant d un rapport de gestion, la mention «Annexe» n a plus de raison d être. 6

7 Société à responsabilité limitée Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint à l assemblée générale des associés de Société Sàrl, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes et annexe) de Société Sàrl pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels incombe aux gérants alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entreprise contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ainsi que la proposition concernant l emploi du bénéfice ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels et proposition concernant l emploi du bénéfice 7

8 Société coopérative Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint à l assemblée générale [1] de la société coopérative Nom, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan et compte d exploitation) [2] de la société coopérative Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels incombe à l administration alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entreprise contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ainsi que la proposition concernant la répartition de l excédent actif ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. En outre, nous attestons que la liste des associés est correcte. [3] Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels et proposition concernant la répartition du bénéfice net Remarques: [1] A remplacer par «assemblée des délégués» lorsque les critères de l art. 892 CO sont remplis: Art. 892 CO Assemblée des délégués 1 Les sociétés de plus de trois cents membres, de même que celles où la majorité des membres est formée de sociétés coopératives, peuvent disposer, dans leurs statuts, que les attributions de l assemblée générale sont exercées, en tout ou en partie, par une assemblée de délégués. [2] Si les comptes sont présentés selon le droit de la société anonyme, la précision entre parenthèses doit être adaptée en conséquence («bilan, compte de profits et pertes et annexe»). [3] A compléter si les critères de l art. 907 CO sont remplis: Art. 907 CO Contrôle de la liste des associés Si les associés d une société sont individuellement responsables ou sont tenus d effectuer des versements supplémentaires, l organe de révision contrôle que la liste des associés est tenue à jour correctement. Si la société n a pas d organe de révision, l administration fait contrôler la liste des associés par un réviseur agréé. 8

9 Association Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint à l assemblée générale de l association Nom, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan et compte d exploitation) de l association Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels incombe à la direction (comité [1]) alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entité contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels Remarque: [1] Ou autre dénomination selon les statuts Art. 69b CC Organe de révision. 2 L association doit soumettre sa comptabilité au contrôle restreint d un organe de révision, si un membre de l association responsable individuellement ou tenu d effectuer des versements supplémentaires l exige. 9

10 Fondation Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint au conseil de fondation de la fondation Nom, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan et compte d exploitation) [1] de la fondation Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels incombe au conseil de fondation alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entité contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et à l acte de fondation [2]. Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels Remarques: [1] Si les comptes sont présentés selon le droit de la société anonyme conformément à l art. 83a, al. 2, CC, la précision entre parenthèses doit être adaptée en conséquence («bilan, compte de profits et pertes et annexe»). Art. 83a CC Comptabilité 1 L organe suprême de la fondation tient les livres selon les dispositions du code des obligations relatives à la comptabilité commerciale. 2 Si la fondation, pour atteindre son but, exploite une entreprise en la forme commerciale, les dispositions du code des obligations régissant l établissement et la publication des comptes annuels pour les sociétés anonymes sont applicables par analogie. [2] Si les dispositions relatives à la présentation des comptes sont consignées dans un règlement, il doit être fait référence à ce dernier. 10

11 Fondation avec confirmation ZEWO (RPC 21) En suspens 11

12 Rapport (p. ex. société anonyme) avec RPC fondamentales Rapport de l organe de révision sur le contrôle restreint à l assemblée générale de Société SA, Lieu En notre qualité d organe de révision, nous avons contrôlé les comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes, tableau de financement et annexe) de Société SA pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. La responsabilité de l établissement des comptes annuels conformément aux RPC fondamentales et aux exigences légales incombe au conseil d administration alors que notre mission consiste à contrôler ces comptes. Nous attestons que nous remplissons les exigences légales d agrément et d indépendance. Notre contrôle a été effectué selon la Norme suisse relative au contrôle restreint. Cette norme requiert de planifier et de réaliser le contrôle de manière telle que des anomalies significatives dans les comptes annuels puissent être constatées. Un contrôle restreint englobe principalement des auditions, des opérations de contrôle analytiques ainsi que des vérifications détaillées appropriées des documents disponibles dans l entreprise contrôlée. En revanche, des vérifications des flux d exploitation et du système de contrôle interne ainsi que des auditions et d autres opérations de contrôle destinées à détecter des fraudes ne font pas partie de ce contrôle. Lors de notre contrôle, nous n avons pas rencontré d élément nous permettant de conclure que les comptes annuels ne donnent pas une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats, conformément aux RPC fondamentales, et que ces derniers ainsi que la proposition concernant l emploi du bénéfice ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Réviseur responsable (agrément) / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels et proposition concernant l emploi du bénéfice 12

13 3.2. Recueil de textes standards pour l examen succinct volontaire Société anonyme Rapport de l auditeur au conseil d administration de Société SA, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes et annexe) de Société SA pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. Ces comptes annuels relèvent de la responsabilité du conseil d administration alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels 13

14 Société à responsabilité limitée Rapport de l auditeur aux gérants de Société Sàrl, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes et annexe) de Société Sàrl pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. Ces comptes annuels relèvent de la responsabilité des gérants alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels 14

15 Société coopérative Rapport de l auditeur à l administration de la société coopérative Nom, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan et compte d exploitation) [1] de la société coopérative Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. Ces comptes annuels relèvent de la responsabilité de l administration alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. [2] Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels Remarques: [1] Si les comptes sont présentés selon le droit de la société anonyme, la précision entre parenthèses doit être adaptée en conséquence (bilan, compte de profits et pertes et annexe). [2] Dans le cas de sociétés coopératives qui ne sont pas soumises à la révision légale mais dont la liste des associés doit être contrôlée conformément à l art. 907 CO, le contrôle de la liste des associés est effectué conformément à la NAS 800 Rapport de l auditeur sur des missions d audit spéciales, auquel cas deux attestations doivent être remises. Art. 907 CO Contrôle de la liste des associés Si les associés d une société sont individuellement responsables ou sont tenus d effectuer des versements supplémentaires, l organe de révision contrôle que la liste des associés est tenue à jour correctement. Si la société n a pas d organe de révision, l administration fait contrôler la liste des associés par un réviseur agréé. 15

16 Association Rapport de l auditeur à la direction [1] de l association Nom, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan et compte d exploitation) de l association Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. Ces comptes annuels relèvent de la responsabilité de la direction (comité [2]) alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et aux statuts. Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels Remarque: [1] Lorsqu une révision non prescrite par la loi est effectuée en conformité avec les statuts, le destinataire est l assemblée des membres. [2] Ou autre dénomination selon les statuts 16

17 Fondation Rapport de l auditeur au conseil de fondation de la fondation Nom, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan et compte d exploitation) de la fondation Nom pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. Ces comptes annuels relèvent de la responsabilité du conseil de fondation alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne sont pas conformes à la loi et à l acte de fondation [1]. Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels Remarque: [1] Si les dispositions relatives à la présentation des comptes sont consignées dans un règlement, il doit être fait référence à ce dernier. 17

18 Fondation / association avec confirmation ZEWO (RPC 21) avec assurance négative En suspens 18

19 3.2.7 Fondation / association avec confirmation ZEWO (RPC 21) avec assurance positive En suspens 19

20 Rapport (p. ex. société anonyme) avec RPC fondamentales Rapport de l auditeur au conseil d administration de la Société SA, Lieu Conformément au mandat qui nous a été confié, nous avons procédé à un examen succinct des comptes annuels (bilan, compte de profits et pertes et annexe) de la Société SA pour l exercice arrêté au 31 décembre 20XX. L établissement des comptes annuels conformément aux RPC fondamentales relèvent de la responsabilité du conseil d administration alors que notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces comptes annuels sur la base de notre examen succinct. Nous avons effectué notre examen succinct selon la Norme d audit suisse 910 Review (examen succinct). Cette norme requiert que l examen succinct soit planifié et réalisé en vue d obtenir une assurance modérée que les comptes annuels ne comportent pas d anomalie significative. Un examen succinct comporte essentiellement des entretiens avec le personnel de la société et des procédures analytiques appliquées aux données financières des comptes annuels. Il fournit donc un niveau d assurance moins élevé qu un audit. Nous avons effectué une review et non un audit et, en conséquence, nous n exprimons donc pas d opinion d audit. Sur la base de notre examen succinct, nous n avons pas relevé de faits qui nous laissent à penser que les comptes annuels ne donnent pas une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et des résultats, conformément aux RPC fondamentales. Date / Auditeur / Domicile / Signature/s Annexe: comptes annuels 20

Petits déjeuners des PME et des start-up. Nouveau droit de la révision

Petits déjeuners des PME et des start-up. Nouveau droit de la révision Petits déjeuners des PME et des start-up Nouveau droit de la révision René-Marc Blaser Expert-comptable diplômé Partenaire Directeur BDO Visura Genève Genève, le 27 février 2009 1. Bref rappel historique

Plus en détail

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision )

Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) Oberaufsichtskommission Berufliche Vorsorge OAK BV Annexe 2 Mandat d audit confié à une entreprise soumise à la surveillance de l État (ci-après: entreprise de révision ) 1 Objectif La Commission de haute

Plus en détail

IV. comptabilité et révision

IV. comptabilité et révision IV. comptabilité et révision Vous devez tenir la comptabilité de votre entreprise Vous trouverez dans ce chapitre des renseignements sur les règles et usages en vigueur pour la comptabilité et la révision

Plus en détail

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs

Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Nouvelles exigences pour les entreprises et les réviseurs Modifications du droit des sociétés et introduction d une surveillance de la révision Décembre 2005 Modifications du droit des sociétés En décembre

Plus en détail

Mandat d audit confié à l expert-réviseur

Mandat d audit confié à l expert-réviseur Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP Annexe au ch. 2.1.4 des directives de la CHS PP «D 01/2014 Habilitation des gestionnaires de fortune actifs dans la prévoyance professionnelle»

Plus en détail

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS

MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS MODIFICATIONS DU CODE DES OBLIGATIONS 1920 MARTIGNY 1951 SION 3963 CRANS-MONTANA 1870 MONTHEY 3960 SIERRE 1205 GENÈVE www.fidag-sa.ch TABLE DES MATIERES 1. Droit de la révision comptable... 3 2. Droit

Plus en détail

Manuel comptable. pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version 2015. Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA

Manuel comptable. pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version 2015. Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA Manuel comptable pour l établissement des comptes annuels selon la Swiss GAAP RPC 21 Version 2015 Avec le soutien de PricewaterhouseCoopers SA Table des matières 1. Généralités... 3 1.1 Introduction...

Plus en détail

Ordonnance sur les audits des marchés financiers

Ordonnance sur les audits des marchés financiers Ordonnance sur les audits des marchés financiers (OA-FINMA) du... Le Conseil fédéral, vu l art. 38a, al. 3, de la loi du 25 juin 1930 sur l émission de lettres de gage (LLG) 1, vu les art. 127, al. 2,

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Nouveau droit comptable Conséquences pour les entités subventionnées par l État de Genève

Nouveau droit comptable Conséquences pour les entités subventionnées par l État de Genève philippe tardin massimo cipriano laurent dussolietberthod Conséquences pour les entités subventionnées par l État de Genève Quelles sont les conséquences du nouveau droit comptable sur la présentation

Plus en détail

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision

Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision www.pwc.ch Nouvelles exigences en matière de présentation des comptes et de révision Aperçu des modifications du Code des obligations suisse Décembre 2011 Un document PwC destiné aux responsables de la

Plus en détail

Articles de la loi suisse sur les associations

Articles de la loi suisse sur les associations Articles de la loi suisse sur les associations Vous trouverez ci-dessous les articles 60 à 79 du code civil cuisse, référent à la forme juridique des associations. Pour alléger la lecture, les observations

Plus en détail

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés

Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Communication FINMA 35 (2012), 20 février 2012 Gestionnaires de placements collectifs de capitaux Marchés Einsteinstrasse 2, 3003 Bern Tel. +41 (0)31 327 91 00, Fax +41 (0)31 327 91 01 www.finma.ch Sommaire

Plus en détail

Nouvelles exigences légales pour le réviseur (LSR, CO)

Nouvelles exigences légales pour le réviseur (LSR, CO) Nouvelles exigences légales pour le réviseur (LSR, CO) Impacts pour les collectivités publiques 07.06.2007 - Page 1 Modifications du droit des sociétés en matière de révision Modifications notamment du

Plus en détail

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur)

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) RÈGLEMENT 810.05.1 fixant les normes relatives à la comptabilité, au système d information, à la révision du reporting

Plus en détail

Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014)

Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014) Autorité fédérale de surveillance en matière de révision ASR Circulaire 1/2014 concernant l assurance-qualité interne des entreprises de révision (Circ. 1/2014) du 24 novembre 2014 Sommaire I. Contete

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

Rapport de l'organe de révision sur le contrôle restreint au Conseil de fondation

Rapport de l'organe de révision sur le contrôle restreint au Conseil de fondation Fondation Philias, BUSINESS & SOCIETY, Carouge (GE) Rapport de l'organe de révision sur le contrôle restreint au Conseil de fondation Comptes annuels 2014 KPMG SA Genève, le 20 mai 2015 Réf. BN/GM KPMG

Plus en détail

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant

Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant Cahier des charges pour le contrôle externe du décompte de projet au siège du cocontractant I. Bases 1. Considérations générales 1.1. Le contrôle financier externe des états financiers du projet du cocontractant

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE)

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Valables dès le 1 er janvier 2008 318.107.09 f IRE 12.07 2 Table des matières Abréviations... 3 1. Principes... 4 2.

Plus en détail

Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision

Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision Instructions sur l assurance-qualité dans les petites et moyennes entreprises de révision Les instructions sur l'assurance-qualité représentent une application des exigences dans des PME de révision formulées

Plus en détail

Fondation collective Symova. Acte de fondation

Fondation collective Symova. Acte de fondation Acte de fondation Art. 1 Dénomination et constitution Sous le nom (ci après la Fondation) est une fondation constituée par acte authentique au sens des articles 80 et suivants du Code civil suisse (CC)

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-accidents

Loi fédérale sur l assurance-accidents Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) () Modification du 25 septembre 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message

Plus en détail

Révision du droit comptable 30 novembre 2010, CERM Martigny

Révision du droit comptable 30 novembre 2010, CERM Martigny 30 novembre 2010, CERM Martigny Agenda Introduction Principales nouveautés du projet Procédures en cours et prochaines étapes 2 Introduction Le projet du Conseil fédéral poursuit 4 objectifs principaux

Plus en détail

08.011 é CO. Droit de la société anonyme et droit comptable (Divergences)

08.011 é CO. Droit de la société anonyme et droit comptable (Divergences) des / Session d'hiver 0 e-parl 08..0 - - : 08.0 é CO. Droit de la société anonyme et droit comptable (Divergences) Extrait du projet du fédéral (voir message du fédéral du décembre 007) Projet de la Commission

Plus en détail

AVITEX Fondation de prévoyance en faveur des membres de l association SWISS FASHION STORES et de leur personnel STATUTS

AVITEX Fondation de prévoyance en faveur des membres de l association SWISS FASHION STORES et de leur personnel STATUTS AVITEX Fondation de prévoyance en faveur des membres de l association Article 1 Constitution et dénomination STATUTS Sous la dénomination AVITEX Fondation de prévoyance en faveur des membres de l association

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Circ.-CFB 04/1 Surveillance des grandes banques Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Surveillance des grandes banques du 21 avril 2004 Sommaire 1 Objet de la circulaire 2 Obligations

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes.

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes. Projet de statuts de la Fondation du Théâtre Kléber-Méleau (version 1/Ecublens du 10.04.2015-4/Renens du 04.03.2015) Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie Entreprises

Plus en détail

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application...

Circulaire Projet de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes du xxx Sommaire Objet... 2 Champ d application... Circulaire de la Commission fédérale des banques: Surveillance et contrôle internes Projet du xxx Sommaire 1 Objet... 2 2 Champ d application... 2 3 Conseil d administration... 2 3.1 Indépendance des membres

Plus en détail

Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse

Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse Ordonnance contre les rémunérations abusives dans les sociétés anonymes cotées en bourse (ORAb) du 20 novembre 2013 Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 95, al. 3, et 197, ch. 10, de la Constitution

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny

Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny Actualités du nouveau droit comptable 22 janvier 2015 Groupe Mutuel, Martigny 1 Plan de la présentation 1 Qui est soumis? Petit rappel 2 Expérience sur l application du nouveau droit comptable précisions

Plus en détail

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel

Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel Statuts de la Caisse-maladie du personnel communal de la Ville de Neuchâtel (Du 0 juin 1995) Raison sociale, nature juridique et siège Article premier.- 1 La Caisse-maladie du personnel communal de la

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE HERMES RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE Les renvois de page ci-après font référence aux pages du Tome 2 du rapport annuel 2013 Rapport du Conseil de surveillance à l Assemblée générale

Plus en détail

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS)

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) ORGANISATION FAÎTIERE DES EMPLOYEURS ET DES ORGANISATIONS PATRONALES

Plus en détail

Evolution future du référentiel comptable en Suisse

Evolution future du référentiel comptable en Suisse Evolution future du référentiel comptable en Suisse PETIT DEJEUNER DES PME ET START-UP Service de la Promotion Economique Genève, le 29 juin 2012 Présentateur: Matthias Paffrath, BDO Genève Page 1 EVOLUTION

Plus en détail

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere

Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Stiftung Schweizerischer Bankenombudsman Fondation Ombudsman des banques suisses Fondazione Ombudsman delle banche svizzere Règles de procédure de l Ombudsman des banques suisses Art. 1: Mission de l Ombudsman

Plus en détail

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires 2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires Préambule Les présentes directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV

Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV Circ.-CFB 07/3 Délégation par la direction et la SICAV Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques : Délégation de tâches par la direction et la SICAV (Délégation par la direction et la SICAV)

Plus en détail

Contrôleurs légaux des comptes

Contrôleurs légaux des comptes Contrôleurs légaux des comptes 15 15.1. Responsables du contrôle des comptes 197 15.2. Honoraires 198 15.3. Rapports des Commissaires aux Comptes 199 15.1. Responsables du contrôle des comptes Commissaires

Plus en détail

Norme relative au contrôle restreint

Norme relative au contrôle restreint Norme relative au contrôle restreint Norme relative au contrôle restreint Chambre fiduciaire Limmatquai 120 Case postale 1477, 8021 Zurich Union Suisse des Fiduciaires STV USF Schwarztorstrasse 26 Case

Plus en détail

Annexes. Attestations entrant dans le cadre de diligences directement liées à la mission de commissaire aux comptes...p. 57

Annexes. Attestations entrant dans le cadre de diligences directement liées à la mission de commissaire aux comptes...p. 57 Annexes Rapport annuel H3C 2008 Annexes FONCTIONNEMENT DU HAUT CONSEIL Pas d annexe ACTIVITÉ NORMATIVE Annexe 2.1. Liste des normes d exercice professionnel au 31 janvier 2009...p. 55 Normes homologuées

Plus en détail

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007)

Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) Guide: mise en oeuvre de la surveillance par des mandataires (état : mai 2007) La Commission fédérale des banques (CFB) est chargée de veiller au respect des lois régissant les marchés financiers et prend

Plus en détail

RÈGLEMENT LE CONSEIL D ETAT DU CANTON DE VAUD

RÈGLEMENT LE CONSEIL D ETAT DU CANTON DE VAUD RÈGLEMENT fixant les normes relatives à la comptabilité, au contrôle des comptes et à l analyse des établissements médico-sociaux, des lits de type C des hôpitaux et des centres de traitement et de réadaptation,

Plus en détail

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1

DIRECTIVE TRANSVERSALE. CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) EGE-02-34_v1 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Groupe interdépartemental LIAF DIRECTIVE TRANSVERSALE CONTRÔLE PÉRIODIQUE DE L ACCOMPLISSEMENT DES TÂCHES (ART 22 LIAF) Domaine : Subventions (LIAF) Date : 07.03.2011 Entrée

Plus en détail

Textes légaux essentiels pour les associations (sections et groupes sportifs)

Textes légaux essentiels pour les associations (sections et groupes sportifs) Textes légaux essentiels pour les associations (sections et groupes sportifs) Le droit associatif est basé sur le Code civil suisse (CC). Aux articles 60 et suivants, se trouvent toutes les dispositions

Plus en détail

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012

États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife Fund Canada et Fondation du Fonds mondial pour la nature Canada - World Wildlife États financiers cumulés résumés 30 juin 2012 Le 9 octobre 2012 Rapport

Plus en détail

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS)

S t a t u t s. de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) S t a t u t s de l Association des Médecins dirigeants d Hôpitaux de Suisse (AMDHS) 1. Nom/ siège Sous le nom d Association des Médecins Dirigeants d Hôpitaux de Suisse est constituée une association au

Plus en détail

Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG)

Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG) Directive Corporate Governance Directive concernant Informations relatives à la Corporate Governance (Directive Corporate Governance, DCG) Du Fondement juridique 1 er septembre 2014 art. 1, 4, 5 et art.

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes

modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Ordonnance du 26 septembre 2006 Entrée en vigueur : 01.10.2006 modifiant le règlement d exécution de la loi sur les communes Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 16 mars 2006 modifiant

Plus en détail

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale du Le Conseil fédéral suisse, Vu l art., al., de la loi fédérale du 6 octobre 006 sur la politique régionale,

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du conseil d administration 1 1 1. OBJET (1) Les membres du conseil d administration ont le devoir de surveiller la gestion des affaires tant commerciales qu internes de la Banque CIBC. Le conseil d administration donne, à la fois

Plus en détail

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR

CANADIEN POUR LE RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR États financiers du CENTRE DE RÉADAPTATION POST- AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR s/n RÉTABLISSEMENT DE L AVC DE LA FONDATION DES MALADIES DU CŒUR Exercice clos le 31 mars 2015 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE Royaume du Maroc Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ***** N DE/SPC MODELE ARRETE PORTANT ORGANISATION FINANCIERE ET COMPTABLE DES ETABLISSEMENTS PUBLICS SOUMIS AU CONTROLE PREALABLE

Plus en détail

Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine

Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine Loi fédérale sur la fusion, la scission, la transformation et le transfert de patrimoine (Loi sur la fusion, LFus) du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 122, al.

Plus en détail

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES

Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015. Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES Conférence Salon ELUCEO 11 mars 2015 Animée par Francis MARQUANT EXPERT COMPTABLE et COMMISSAIRE AUX COMPTES FDE / FEPC 19 RUE BEAUREPAIRE 75010 PARIS 1 SOMMAIRE 1. Les rôles et fonctions du commissaire

Plus en détail

Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable

Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable Comité / Vorstand Union des autorités fiscales suisses Vereinigung der schweiz. Steuerbehörden Associazione delle autorità fiscali svizzere Analyse du Comité CSI sur le nouveau droit comptable Décision

Plus en détail

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011

États financiers. Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 États financiers Fonds pour l amélioration de la programmation locale 31 août 2011 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention du conseil d administration du Fonds canadien pour l amélioration de

Plus en détail

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification.

------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX TRAVAIL - PATRIE ------------- ------------ DECRET N /PM DU portant Code de déontologie du secteur de l Audit, de Contrôle et de la Vérification. LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU

Plus en détail

Aperçu des 37 principes directeurs

Aperçu des 37 principes directeurs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Gouvernement d entreprise de la Confédération Aperçu des 37 principes directeurs Principe n o 1 En principe, il convient d

Plus en détail

LOGIN PEOPLE S.A. Société Anonyme 1240, route des Dolines 06560 VALBONNE RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 Stéphan BRUN Commissaire aux comptes

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2014

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2014 1/8 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2014 (données mises à jour le 19 janvier 2015) Table des matières 1. Introduction 2. Structure juridique, capital et actionnariat 3. Réseau «DGST» - dispositions juridiques

Plus en détail

Statuts de l Association. «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin.

Statuts de l Association. «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin. Statuts de l Association «Action de Développement Suisse-Afrique» Sise à : Rue des Pralaz 13 2034 Peseux Courriel : daniel.delisle_adsa@bluewin.ch 1 I. DÉNOMINATION SIÈGE BUT DURÉE Article 1 Nom siège

Plus en détail

Code des obligations. Modification du 16 décembre 2005. C. Organe de révision. Délai référendaire: 6 avril 2006

Code des obligations. Modification du 16 décembre 2005. C. Organe de révision. Délai référendaire: 6 avril 2006 Délai référendaire: 6 avril 2006 Code des obligations (Droit de la société à responsabilité limitée; adaptation des droits de la société anonyme, de la société coopérative, du registre du commerce et des

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI]

RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] RAPPORT SUR L'AUDIT PRUDENTIEL DES GROUPES ET CONGLOMERATS D'ASSURANCE [GROUPE OU CONGLOMÉRAT D'ASSURANCE ASSUJETTI] 1 Conditions générales de l'audit Les passages indiqués en italique dans le présent

Plus en détail

EXTRAITS du CODE CIVIL SUISSE

EXTRAITS du CODE CIVIL SUISSE EXTRAITS du CODE CIVIL SUISSE Chapitre III: Des fondations Art. 80 La fondation a pour objet l affectation de biens en faveur d un but spécial. Art. 81 1 La fondation est constituée par acte authentique

Plus en détail

Membres du comité de l Association :

Membres du comité de l Association : ASSOCIATION SUISSE POUR L ENFANCE VOLÉE ET LA MALTRAITANCE DES ORPHELINS (ASO/SWV) STATUTS Membres du comité de l Association : - Dr P.-A. Savary-Camélique : 1202 Genève : Président -Fondateur - Dresse

Plus en détail

Ordonnance sur le registre du commerce, une vue d ensemble

Ordonnance sur le registre du commerce, une vue d ensemble Ordonnance sur le registre du commerce, une vue d ensemble Petit déjeuner des PME et Start-Up Vendredi 23 novembre Me Pierre Philippe Courvoisier Plan de l exposé Introduction Objectifs et structure de

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant

GUIDE PRATIQUE. But. pour des requêtes concernant GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation d une banque dépositaire (Partie I) les modifications au sein de la banque dépositaire (Partie II) le changement de banque dépositaire (Partie

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

Norme d audit suisse. Vérification de l existence. du système de contrôle interne (NAS 890)

Norme d audit suisse. Vérification de l existence. du système de contrôle interne (NAS 890) Norme d audit suisse Vérification de l existence du système de contrôle interne (NAS 890) La présente Norme d audit suisse (NAS) a été approuvée par le Comité de la Chambre fiduciaire en date du 17 décembre

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO

CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO PRATIQUE COMPTABLE COMMISSION RPC CONSULTATION SUR LA SWISS GAAP RPC 21 ÉTABLISSEMENT DES COMPTES DE NPO A. INTRODUCTION Depuis son entrée en vigueur le 1 er janvier 2007, la Swiss GAAP RPC 21 est restée

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France. Association ORTHORISQ. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels

KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France. Association ORTHORISQ. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ABCD KPMG Audit 480, avenue du Prado 13272 Marseille cedex 08 France Téléphone : +33 (0)4 96 20 54 54 Télécopie : +33 (0)4 96 20 54 55 Site internet : www.kpmg.fr Association ORTHORISQ Rapport du commissaire

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

Statuts. au 1. janvier 2008

Statuts. au 1. janvier 2008 Statuts au 1. janvier 2008 I. Dispositions générales Art. 1 Nom Sous le nom de «Danse Suisse», nommée ci après l «Association», il est constitué une association nationale au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

Statuts PostFinance SA

Statuts PostFinance SA Statuts PostFinance SA Table des matières Section : 3 Raison de commerce, siège, durée, but, mandat de service universel 3 Section : 6 Capital-actions, actions, conversion, titrisation, registre des actions

Plus en détail

Statuts. de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction

Statuts. de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction Statuts de la Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction Art. 1 Dénomination et constitutions 1) Sous la dénomination «Caisse paritaire de prévoyance de l'industrie et de la construction»,

Plus en détail

L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S )

L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S ) L A C O M M I S S I O N C O N C O R D A T A I R E C O N C E R N A N T L E S E N T R E P R I S E S D E S E C U R I T E ( C E S ) Concordat du 18 octobre 1996 sur les entreprises de sécurité 1 ) I. Généralités

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 700 FONDEMENT DE L OPINION ET RAPPORT D AUDIT SUR DES ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes

Le Club de Gestion. Nomination d un Commissaire aux Comptes. www.club-gestion.fr. Nomination d un Commissaire aux Comptes I - Cas de nomination dans les différentes formes de société 1) Les sociétés par actions a) Les Sociétés Anonymes (SA) La nomination d un ou plusieurs CAC est obligatoire dans les SA. L art. L. 225-16

Plus en détail