NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN"

Transcription

1 NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN de Laurence Sendrowicz Personnages : Fleur l auteur, jeune femme Florence la cinquantaine, mariée à Fred le mécanicien La Mère de Fleur La Veuve La Mauvaise Conscience de Fleur, dite M.C. Wiki et Pédia, des sœurs jumelles. Le Père de Fleur Pierre, venu d une autre histoire ouvrier d usine Bertrand conducteur de TGV 1

2 FLORENCE (au public) : «Ne montez pas la courroie à la main», c est à cause de ça. Tout est à cause de ça. (un temps) Mais personne réagit. (elle attend une réaction du public) La preuve. (même jeu) Personne réagit. FLEUR (au public) : Moi, j étais venue ici pour le calme. Le calme et les petits oiseaux. FLORENCE (au public) : Tout le monde s en fout. FLEUR (au public) : J avais laissé Paris, le stress, la pollution, le refus de mon éditeur... FLORENCE (au public) : «Ne montez pas la courroie à la main», ils disent que c était écrit partout, qu il le savait mon mari. Ils disent que c est de sa faute. Ils disent qu ils y sont pour rien. Et moi, qu est-ce que je peux dire? FLEUR (au public) : Pourquoi? Des mois et des mois de boulot... dans la solitude... la douleur... FLORENCE (au public) : Les patrons, ils vous pressent, ils vous pressent, ils vous pressent et après, ils vous laissent crever la gueule ouverte. FLEUR (à elle-même) : La critique est facile... (au public) Pourquoi, mais pourquoi? (elle a les larmes aux yeux) Stop... Arrêter de me torturer. (elle ouvre son ordinateur) Recommencer à zéro. Abandonner toute velléité d écrire sur des choses que je ne connais pas, expirer-inspirer, revenir aux fondamentaux... LA MERE (à Fleur) : Et commencer à t occuper de moi. FLORENCE (au public) : Vingt ans qu il monte la courroie à la main, ça les a pas gênés, seulement maintenant qu il a plus de main, mon Fred, ils font comme s ils étaient pas au courant. La cadence. La cadence. La cadence. Le profit, le profit, le profit. Mais tout le monde s en fout. LA MERE : Tu m as promis! De mère, on n en a qu une, sache-le. FLEUR : Arrête de me donner mauvaise conscience! (M.C. toussote) J en ai marre! M.C. (chuchote, vexée) : Et moi, tu ne crois pas que j en ai marre de faire la mauvaise! Tu ne crois pas que j aimerais, un jour, être accueillie avec les sourires satisfaits qu inspire la bonne conscience! Je suis vraiment mal tombée avec toi. FLEUR : Et si je plaquais tout pour me faire assistante sociale... ou... prof... 2

3 LA MERE : Tu t occupes d abord de moi, depuis le temps que j attends! M.C. : Tu t occupes d abord de ta mère, depuis le temps qu elle attend. FLEUR (commence à écrire) : «Ma mère...» (la Mère se rengorge, arrange ses cheveux, ses vêtements. Fleur s arrête) Il était pourtant bien, mon roman... non? (comme aucune réponse ne vient, elle recommence à essayer d écrire) Ma mère... LA MERE (essaie de loucher vers l écran) : Surtout, sens-toi libre d écrire ce que tu veux. FLORENCE (au public) : Tout le monde s en fout. Alors moi, quand j ai entendu que cette demoiselle débarquait chez nous et que c était un écrivain, j ai dit à Fred - mon chéri, on est sauvé! Lui, évidemment, il était pas d accord, il m a dit, y va pas, ces gens-là, on les intéresse pas, eux, ils ont leurs problèmes, qui ont rien à voir avec les nôtres, la preuve, les livres qu ils écrivent, est-ce qu on les lit, nous? Mais moi, je suis pas d accord, notre histoire, elle est aussi intéressante que n importe quelle autre. FLEUR (cherche l inspiration, tape quelques mots, les efface, recommence) : Ma mère... Ma mère... Ma (elle épelle) M E accent grave R E. Ma, M-A, ma mère... M.C. : Désolant... Dire que si j étais la mauvaise conscience d un homme politique, je serais si mince que je pourrais m acheter la jolie petite robe à fleurs que j ai vue l autre jour en solde... mais les artistes! FLEUR : M.C., la ferme! FLORENCE (au public) : Alors j ai pris mon courage à deux mains et j y suis allée. (à Fleur, elle récite comme une leçon apprise à l avance) Mon Fred a plus de travail plus de main plus d espoir plus d amis mais les patrons de l usine veulent pas l indemniser parce qu ils disent que c est sa faute mon Fred il mange plus il rit plus il dort plus il sort plus mais tout le monde s en fout alors vous allez écrire un beau livre on parlera de nous partout j ai le problème vous avez les mots. (un temps. Au public) Après, je me suis tue et je l ai regardée droit dans les yeux pour qu elle comprenne bien que j avais pas l intention de lâcher le morceau. FLEUR (pour elle-même) : Ma mère. Je dois rester concentrée sur ma mère. Parce que, de mère, on n en a qu une. Inspirer-expirer. Écoutez, madame, je 3

4 M.C. : Tu ne peux tout de même pas renvoyer cette pauvre femme à sa misère, son usine, ses dettes, son chômage, son mari invalide... FLEUR (agacée) : M.C., la ferme! Est-ce que tu es obligée d être toujours de l avis de la personne qui parle en dernier! M.C. : Ben oui, c est constitutif. La bonne conscience est toujours de l avis de son maître, la mauvaise, de celui qui parle en dernier. FLEUR (à M.C.) : Je n ai jamais mis les pieds dans une usine, mon chômage c est un manque d inspiration et toutes mes dettes sont morales ou affectives... LE PERE : Tu n as pas raison, ma fille, ce n est pas parce que tu es née le cul dans le beurre que tu ne peux pas parler de ceux qui n ont rien. Pense à... Dickens! LA MERE : N écoute pas ton père, c est mon tour maintenant! FLORENCE (à Fleur) : La main droite, écrasée à cause de cette maudite courroie, accident de travail, écrivez, écrivez, je vous explique tout objectivement : ces salopards à la direction prétendent qu ils sont pas responsables, que même si c est un accident de travail, on a droit à aucune indemnité, ils ont tout, on a rien, vous trouvez ça juste? M.C. (avec conviction) : Non! FLEUR : Ta gueule, M.C.! Revenez aux fondamentaux, tenez-vous-en aux sujets que vous connaissez... c est ça qu il m a dit, mon connard d éditeur... M.C. : Si c est un connard, pourquoi l écouter, lui, plutôt que cette pauvre dame qui a l air très gentille et très malheureuse... FLEUR (à M.C.) : Quelle mauvaise foi! M.C. : Conscience, pas foi, ne mélange pas tout, s il te plaît. LE PERE : Ma fille, on n entend les prolétaires que lorsque les bourgeois s emparent de leur cause. C est triste à dire, mais c est comme ça. Pense à... Zola! FLORENCE : À cause de ces affiches qu ils mettent partout dans l usine, où c est écrit en gros : «Ne montez pas la courroie à la main»... FLEUR (à Florence) : Ça me rappelle que l année dernière, mon père, il est monté une perceuse à la main, il a perdu l équilibre et... 4

5 FLORENCE : Vous allez faire des belles phrases, pas vrai? Vous savez faire des belles phrases, c est votre métier, n est-ce pas? Si vous écrivez une belle histoire, ça touchera tout le monde, il y aura une grande protestation et... LA MERE : Ah non, c est moi qui proteste! LE PERE : Toi, c est pas le moment! LA MERE : Mais ce n est jamais le moment avec moi! Jamais! Je suis sa mère, quand même! FLORENCE : Cadence, profit, cadence, profit, et finalement, vous perdez la main... FLEUR : Mon père, il est tombé et il s est cassé le bras... FLORENCE : Ils prétendent que Fred l a fait exprès et... LA MERE : Parfaitement! Il l a fait exprès! Depuis des mois je lui demandais de me fixer cette lampe au-dessus de la table de la cuisine... LE PERE : Tu lui casses les couilles... (à Fleur) Ne te laisse pas distraire, ma fille, il est grand temps que tu t occupes de la société dans laquelle tu vis. Pense à... LA MERE (le coupe) : Évidemment, toi, tu es dans tous ses livres, alors tu peux jouer les grands messieurs... philosopher... mais faire quelque chose pour la maison, ça... (à Fleur) Tu as entendu comment il me parle? Il a voulu me punir, j en suis sûre, il a posé l échelle de travers, et il s est cassé le bras exprès, pour que je ne lui demande plus jamais de bricoler dans la maison ans de mariage, il est monté la perceuse à la main, il aurait été capable de se tuer, rien que pour me donner mauvaise conscience! M.C. : Ah non, moi, je suis déjà prise par votre fille... FLEUR (à Florence, dans la confidence) : Mon père, il pèse plus de cent kilos et ma mère qui lui demande de monter sur l échelle pour fixer au plafond cette lampe à la con, alors lui... (M.C. toussote. Florence fixe Fleur) Pardon, je parle trop de mon père, je sais, il s appelle comment votre mari? FLORENCE : Fred. FLEUR : Fred... Frédéric...? (un temps) Vous aimez ce nom? FLORENCE : Je sais pas... je suis habituée... 5

6 FLEUR : Ça vous embête si je l appelle... Pedro? FLORENCE : Il est pas espagnol, Pedro, ça lui va pas du tout... FLEUR : André? FLORENCE : Pourquoi pas Fred? FLEUR : Vous en connaissez beaucoup, vous, des ouvriers qui s appellent Fred? FLORENCE : Il est pas ouvrier, il est mécanicien. FLEUR : Guy? (Florence fait non de la tête) Paul? (même jeu de Florence) Donc... Fred est monté la courroie à la main... FLORENCE : Oui, il a monté cette maudite courroie à la main... FLEUR (commence à écrire) : Fred est monté... FLORENCE : Ah non, il a monté... (gênée) Je suis pas écrivain mais quand même je sais parler français. FLEUR : Il n est pas monté la courroie à la main? FLORENCE : Pourquoi voulez-vous qu il monte avec? Les courroies, elles sont déjà là-haut, c est juste que ça s use, ça se déchire et faut les remplacer... mais avec le crochet, ça prend double de temps. Alors Fred, comme les autres, il les monte à la main, les courroies... sauf que là, quelqu un a relancé l engrenage trop vite et du coup, sa main est partie avec, je vois pas ce qu il y a de bizarre là-dedans... pourquoi vous me regardez comme ça? (Fleur, effondrée, ne répond pas) M.C. (à Fleur) : Tu ne vas pas te vexer pour une nuance auxiliaire! FLEUR : Je ne suis pas vexée. (un temps) Inspirer-expirer. FLORENCE : Bon, d accord, si vous y tenez, appelez-le Pedro... LE PERE : Et pourquoi pas Jean? Jean Valjean, c est si beau si bien trouvé FLEUR (désespérée) : Mais moi, je ne suis capable que d enfiler les clichés! M.C. : Ne te laisse pas impressionner. FLEUR : Non, non, je préfère ma mère, elle au moins, je la connais. M.C. : Tu n as qu à te renseigner sur Wikipédia, comme tout le monde... courroie, engrenage, c est pas sorcier... accident de travail, responsabilités... (à ces mots, débarquent deux jeunes filles, jumelles, visiblement bien éméchées) 6

7 PEDIA (très gaie) : Sitôt appelées, sitôt là! En un clic, vous êtes servis, nous voilà, (présente sa sœur) Wiki... WIKI (idem) :... et Pédia! (elles commencent à chanter, un peu faux) «Nous sommes deux sœurs jumelles Nées sous le signe d Internet Ne prenez plus cet air bébête On a des infos à la pelle Pour lui, pour vous, pour nous, pour elle...» LA MERE : Et moi, on me laisse tomber comme une vieille chaussette. LE PERE : Tu vois bien que tu lui casses les couilles avec ton nombrilisme! (un temps d expectative... tous les regards sont braqués sur Wiki et Pédia) WIKI : Euh... c était quoi, déjà, la question? PEDIA : Les accidents du travail Qu est-ce qu on en dit, nous, des accidents du travail? WIKI : Ben... on va lui ressortir les textes... «Est considéré comme accident de travail, quelle qu en soit la cause, l accident... PEDIA : Ce que c est chiant... si tu lisais ça en verlan, ce serait peut-être plus rigolo! WIKI : Mais on n a pas le droit! PEDIA : Qui a dit ça? WIKI : Ben... lui... PEDIA : Frérot? Du moment qu on cite le texte, il peut rien nous reprocher... Allez, vas-y... je suis toute zouïe! WIKI : «Est considéré... PEDIA : «Est rédécicon... WIKI : «...mecom den-cci-a de vail-tra, le denccia... PEDIA : Oping! WIKI : Quoi? PEDIA : Tu dis Den Xia, je réponds Oping! Deng... Xiaoping! WIKI : Qu est-ce qu il vient faire là-dedans, Deng Xiaoping? PEDIA : C est toi qui as commencé avec Deng Xia... 7

8 WIKI : Moi, j ai dit Den-cci-a, accident en verlan... quoi... Den Xiaoping, ça viendrait d accident en verlan? PEDIA : Peut-être... WIKI : Ah... (son visage s illumine) Je comprends maintenant pourquoi il était communiste! PEDIA : Évidemment! WIKI : Quoi, le chinois, ce serait le verlan du français? PEDIA : Évidemment! WIKI : Mais alors, pourquoi c est si compliqué à apprendre? PEDIA : Parce que personne le sait... chut... c est un secret... chut... à cause de la mafia chinoise (elle a un renvoi) Oups... pardon... je crois que j ai trop bu... on était dans les vignes à l article précédent... (son portable sonne) Allô? Hein? Non, on en est encore à l accident du travail... Oh merde... c est vrai, on a oublié, d accord, d accord... on arrive, on arrive... (à sa sœur, très embêtée) C était big brother, on devait aller voir maman tous les trois ensemble, il nous attend depuis une demi-heure... WIKI : Merde... pas cool, big brother... Guib Zer-bro... (perplexe) Avec l anglais, ça marche pas du tout... PEDIA : Parce que l anglais, c est pas le verlan du chinois, c est le verlan de l arabe, imbécile! WIKI : Ah... maintenant je comprends... donc en fait, l Orient, c est l envers de l Occident... PEDIA (très gênée) : Aïe! Excusez-la, elle a trop bu... je suis confuse, allez viens, tu dis n importe quoi, je suis confuse... (elle pousse sa sœur dehors) Ciao! WIKI : Ah non, NI HAOUW... (elles sortent en essayant de chanter leur chanson en verlan) «Nous me-so deux roeus melles-ju...» WIKI (en sortant) : Là, je trouve que ça fait plutôt espagnol... (silence atterré) FLEUR : Je n ai rien compris... LA VEUVE : Aucune importance, je suis là. FLORENCE : Pardon, mais vous êtes qui? 8

9 LA VEUVE : Le drame. Je suis le vrai drame. (indique Florence) Elle n est qu une anecdote de rien du tout. C est moi qui dois faire couler beaucoup d encre. D encre et de larmes. (à Fleur, méprisante) Cette propension postmoderne à tout déstructurer! FLORENCE : D où elle débarque, celle-là? LA VEUVE : De Google. J ai profité de l inattention des jumelles pour me faufiler. Mon histoire n est pas une petite histoire d indemnités comme la tienne, c est une tragédie. Une tragédie contemporaine! FLORENCE : Mon histoire, une petite histoire? Non mais... LA VEUVE : Je suis la veuve et l orphelin des temps modernes, celle qu ils veulent bâillonner mais qui ne se taira pas! Celle qui se battra jusqu au bout, malgré les vents contraires! (soudain, elle change totalement de ton) Personne de la direction n est venu à l enterrement, vous vous rendez compte? Personne. Les patrons, ils l ont pressé comme un citron, mon mari, et après, poubelle! Ne pensent qu au profit, au profit, au profit... FLORENCE : Si c est pour répéter les mêmes mots que moi... LA VEUVE (à Fleur) : Je l ai supplié d arrêter, je lui ai dit, regarde, Alex, regarde ce qu ils font de toi, tu ne dors plus, tu as déjà perdu dix kilos... Mais lui, il prétendait que j exagérais ou qu il n avait pas le choix... alors je suis partie en vacances seule avec notre fils, c était au mois d août, le 2 août de l année dernière, il devait venir avec nous mais en dernière minute, il m a demandé de partir toute seule avec le petit, je n ai pas compris, je me suis même fâchée, il n a rien voulu entendre et maintenant, ces sangsues sans cœur prétendent qu on avait des problèmes de couple! Alex n est pas allé à leur réunion, bien qu il soit resté pour ça, mais ce matin-là, le 2 août, au lieu de se rendre au bureau, il a roulé jusqu à la gare du TGV qui ne s arrête pas... il est sorti de la voiture, il est descendu et il a attendu le 7h58. Je ne sais pas ce qui lui a pris... je ne comprends pas... mais je me battrai jusqu au bout pour que son suicide soit reconnu comme un accident de travail, allez-y, écrivez, écrivez, personne de la direction, personne, écrivez... FLORENCE : Pourquoi tout le monde s en fout, de mon Fred? LA VEUVE : Je veux que vous fassiez un livre violent et indigné. 9

10 LA MERE : Moi, on m a oubliée! LE PERE : Toi, tu lui casses les couilles! (à Fleur) Qui a dit que le rôle des intellectuels, c était justement de se mêler de ce qui ne les regardait pas? Qui? Qui? PIERRE : Pas moi, en tout cas... Moi, j ai dit : «La vie, ça suinte et ça pue.» FLEUR : Ah non manquait plus que lui! Inspirer-expirer. PIERRE (continue comme s il ne l entendait pas) : Surtout, la vie, dès qu on touche, ça fait mal. Très mal. En particulier pour les découpeurs de poulets célibataires. Je suis découpeur de poulets. Célibataire. Dans une usine de poulets. Huit heures par jour, je découpe le flanc gauche du poulet, parce que je suis gaucher. Et le soir, je vais danser le tango dans l espoir de rencontrer enfin l âme sœur. Ce que je peux dire à mon avantage, c est qu il y a moins de gauchers que de droitiers, donc moins de chômeurs chez les gauchers que chez les droitiers. (à la Veuve) À part ça, je vous trouve très... très... très... FLEUR : Si c est pour me faire honte, abrège. PIERRE : Donc, moi, le jour où la lame a dérapé, je... d accord, j abrège... Huit heures... couper... poulet... cui-cui-cui... et dans le texte qu elle a écrit il y a trois ans, chaque fois que je m en allais, je sifflotais un air de tango. Vous voulez entendre? (les autres font «non» de la tête) Bon... Je ne faisais que passer... en coup de vent comme on dit... de toute façon, je viens d une autre histoire, c est juste que j en ai un peu marre d être dans le tiroir, alors chaque fois qu elle écrit quelque chose de nouveau, je tente ma chance. Au cas où. On sait jamais. Qui n essaie rien, n a... M.C. (le coupe. À Fleur) : Il est temps que tu t occupes de vrais gens. LA MERE : De moi. LA VEUVE : De moi. FLORENCE : Moi, j étais là avant. LA MERE : Peut-être, mais moi, j étais la première! (à Fleur) Si tu comptes venir me lire mon histoire sur ma tombe, je te préviens, je n entendrai rien! C est qui, tous ces gens avec leur accident de travail! Il y en a de plus en plus, des accidents au travail, c est d une banalité, pas la peine d en faire un plat. Tandis que de mère, on n en a 10

11 qu une! C est la chose la plus universelle et la plus originale qui soit! Tu veux que je te raconte d où tu viens? Tu te rappelles de ta grand-mère qui... BERTRAND : Excusez-moi de vous déranger... (à la Veuve) Madame, vous étiez mariée au pauvre gars qui s est jeté sous le TGV de 7h58, le 2 août dernier? LA VEUVE : Oui. (Bertrand la regarde intensément, sans rien dire) PIERRE : C est à quel sujet? (Bertrand continue à regarder la Veuve, sans parler) LA VEUVE : Vous cherchez quoi? (à Florence) Tu le connais, celui-là? FLORENCE : Jamais vu. PIERRE : Moi non plus, je ne le connais pas. On ne doit pas venir du même tiroir... Vous ne voulez toujours pas que je vous chante ma petite chanson, ça manque un peu de musique, tout ça... (à Bertrand) Et vous, laissez madame tranquille! BERTRAND : Vous étiez vraiment mariée à ce pauvre gars qui a sauté sous le TGV de 7h58 le 2 août dernier? LA VEUVE : Oui. BERTRAND : Je peux vous toucher? LA VEUVE : Non mais, ça ne va pas, la tête? BERTRAND : Exactement. C est pour ça... Je peux vous toucher? LA VEUVE : Vous êtes malade! BERTRAND : Oui. (un temps) S il vous plaît... (il esquisse un geste vers la Veuve qui recule) PIERRE : Mais c est du harcèlement! Tire-toi avant que je devienne violent! BERTRAND (va pour sortir, mais revient) : Pourquoi? Vous auriez dû l en empêcher. Vous auriez pu, vous étiez sa femme... Pourquoi? PIERRE : Laissez-la, vous voyez bien qu elle est en deuil! LA VEUVE : Ce sont les actionnaires qui vous envoient? Une nouvelle tactique d intimidation? BERTRAND : Non madame... votre mari... c est lui, mon accident de travail... Depuis, je ne dors plus, je suis sous Valium, j entends encore et encore le bruit de ses os... PIERRE : Épargnez-lui les détails scabreux! 11

12 LA VEUVE : Il ne manquait plus que ça... transformer mon mari en accident de travail... M.C. : Comme quoi, le malheur des uns fait souvent aussi le malheur des autres... Ce qui ne rend pourtant pas le monde plus solidaire... Je suis vraiment mal tombée... BERTRAND : Depuis, ça me donne des envies de... des envies de... LA MERE : Toujours la même chose, dès que mon tour arrive, elle trouve un sujet plus intéressant. (tous les personnages se mettent à parler ensemble, chacun accroché à sa phrase répétée en boucle) BERTRAND (essaie de s approcher de la Veuve comme s il voulait la violer) : Des envies de... des envies de... FLORENCE : Ne montez pas la courroie à la main, ils ne se rendent pas compte, ils vous demandent toujours l impossible et après LA VEUVE : Un drame contemporain... femme seule avec un gamin de dix ans, de dix ans PIERRE : Petits poulets... cui-cui-cui... vous savez, j adore les enfants LE PERE : Pense à Roger Martin du Gard, à Stefan Zweig! LA MERE : À ta mère! LA VEUVE : À moi et à mon fils! FLORENCE : À moi et à mon mari! BERTRAND : À moi et à mes cauchemars! PIERRE : À moi et au tango, c est tellement beau, le tango FLEUR (dans un cri de désespoir) : Papa! LE PERE : Ah non, pas à moi! M.C. (hurle) : J explose!!! (tous s arrêtent d un coup. Silence total.) FLEUR (au public) : Est-ce que par hasard il y a quelqu un qui aurait un cachet contre le mal de tête? 12

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

DW Radio Learning By Ear Feuilleton radiophonique HIV Un ange en chacun de nous.

DW Radio Learning By Ear Feuilleton radiophonique HIV Un ange en chacun de nous. Learning by Ear VIH Un ange en chacun de nous Episode 05 Texte: Romie Singh Rédaction; Maja Dreyer Traduction : Anne Le Touzé PERSONNAGES Anita; Oncle Billy (au téléphone); Djamila; mère de Djamila; Oncle

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour)

4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour) 4 minutes chrono (pour faire sa déclaration d amour) Un scénario de Lucas Fillon, 23 ans, Epinay-sur-Seine-France Note : Ce court-métrage est divisé en quatre parties, chacune d une durée d une minute.

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

WILLIAM C est un cadeau du mariage?

WILLIAM C est un cadeau du mariage? 1 VOITURE C est un cadeau du mariage? Oui. Je l avais repéré dans une animalerie. Je suis allé le voir plusieurs fois, je l ai mis sur la liste de mariage, et et voilà. William, tu pourrais me le garder

Plus en détail

Le chef de gare entre en scène : Considérations cinématographiques

Le chef de gare entre en scène : Considérations cinématographiques Séquence 18 - Sketch 1/5 Les points d interrogation, points, sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle,

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Ma banque Ninon Jonville

Ma banque Ninon Jonville Ma banque Ninon Jonville Scène 1 La dame de l accueil L accueil de la banque. arrive dans la banque et commence à tourner en rond comme si elle cherchait quelque chose. Dame de l accueil (étonnée) Vous

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis

oria vidéo Lorin Petitpierre JOIE Synopsis JOIE Synopsis Antoine et Marianne Le Cloître, est un couple de personnes âgées d environ soixante ans. Un matin, ils reçoivent un coup de téléphone. Marianne répond et s agite en apprenant que l interlocuteur

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

ON VOUS RAPPELERA. de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële

ON VOUS RAPPELERA. de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële ON VOUS RAPPELERA de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële 1 Synopsis Trois comédiens se retrouvent dans un casting un peu particulier. Les demandes très spéciales du directeur de casting sont pour

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Marie-P te propose une mission!

Marie-P te propose une mission! Marie-P te propose une mission! D éveloppe tes qualités d observation pour devenir détective, comme Marie-P! Six lettres mystérieuses se sont glissées dans certaines illustrations du roman marquées par

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 04 Auteur: Njoki C. Muhoho Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris Proposition de pilote de série de Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode : JF partage appartement. APPARTEMENT DE - SALON - INT - JOUR Sophie est

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

EXTRA 8 - LA COUSINE DE LA CONCIERGE Sändningsdatum: 25/10 2004, kl. 17.00 i SVT1 Programlängd: 25 min Producerat av Channel 4

EXTRA 8 - LA COUSINE DE LA CONCIERGE Sändningsdatum: 25/10 2004, kl. 17.00 i SVT1 Programlängd: 25 min Producerat av Channel 4 EXTRA 8 - LA COUSINE DE LA CONCIERGE Sändningsdatum: 25/10 2004, kl. 17.00 i SVT1 Programlängd: 25 min Producerat av Channel 4 «Chers locataires, ma cousine, votre concierge, est en vacances cette semaine.

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Je me sers toute seule: c est une station libre-service, quoi!

Je me sers toute seule: c est une station libre-service, quoi! LA VIE QUOTIDIENNE A LA STATION-SERVICE TPVQ4 La presentatrice: Salut a tous. Aujourd hui, je vous retrouve dans une stationservice. Pourquoi? Eh bien! Parce que je n ai plus d essence. Alors, je vais

Plus en détail

AVERTISSEMENT. On vous rappellera de Anne-Sophie Nédélec

AVERTISSEMENT. On vous rappellera de Anne-Sophie Nédélec AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Excusez-moi monsieur, voulez-vous ouvrir ces valises? Ah oui, madame, il n y a que

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Incivilites aux téléphone

Incivilites aux téléphone VOD 28 Clips 1 à 7 Incivilites aux téléphone Distribué par asb publishing Distribué par www.formavision.com 1 F28.01 Incivilités au téléphone erreur La conseillère laisse ses émotions prendre le contrôle

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Canicule chez les grenouilles

Canicule chez les grenouilles Canicule chez les grenouilles Canicule chez les grenouilles Distribution 5 personnages : Toutancuisse, le père grenouille Toutancuisse, la mère grenouille Toutancuisse, le 1 er enfant têtard Toutancuisse,

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Oh, élix, tu es toujours en retard! Le film a sûrement commencé. J ai tourné une

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

LE HOLD-UP Épisode 1 - La banque du père

LE HOLD-UP Épisode 1 - La banque du père MANUS: ALEXANDER BARTH OCH GUSTAV ÖHMAN SPJUTH ÖVERSÄTTNING: ANNA NYMAN PROJEKTLEDARE: GABRIELLA THINSZ KONTAKT: FRANSKA@UR.SE FACEBOOK: UR FRANSKA PROGRAMNR: 103260/tv1 LE HOLD-UP Bonjour. Ton nom. Ton

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Laurent Nej! Jag är upptagen! Jag kommer snart. Alors, je refais 00 33 1 23 45 66

Laurent Nej! Jag är upptagen! Jag kommer snart. Alors, je refais 00 33 1 23 45 66 SÄNDNINGSDATUM: 2009-01-20 PRODUCENT: GABRIELLA THINSZ Anaconda en français /À Stockholm, chez / Bon, alors elle a quel numéro déjà,... Attends, je regarde... La maman! Jag vill gärna prata med dig. Kan

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

«Ke C Bo» La correspondance entre George Sand et Alfred de Musset 1833-1835 Version SMS, retranscrite textuellement

«Ke C Bo» La correspondance entre George Sand et Alfred de Musset 1833-1835 Version SMS, retranscrite textuellement Scott Carpenter Carleton College, Minnesota (USA) scarpent@carleton.edu «Ke C Bo» La correspondance entre George Sand et Alfred de Musset 1833-1835 Version SMS, retranscrite textuellement Paris, le 23

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Ni famille, ni parents

Ni famille, ni parents Ni famille, ni parents Pauline, 13 ans, ni famille, ni parents. C est comme ça qu on m appelle, que ce soit au collège ou chez l assistante sociale. Partout où j ai l habitude d aller, j ai entendu des

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail