NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN"

Transcription

1 NE MONTEZ PAS LA COURROIE À LA MAIN de Laurence Sendrowicz Personnages : Fleur l auteur, jeune femme Florence la cinquantaine, mariée à Fred le mécanicien La Mère de Fleur La Veuve La Mauvaise Conscience de Fleur, dite M.C. Wiki et Pédia, des sœurs jumelles. Le Père de Fleur Pierre, venu d une autre histoire ouvrier d usine Bertrand conducteur de TGV 1

2 FLORENCE (au public) : «Ne montez pas la courroie à la main», c est à cause de ça. Tout est à cause de ça. (un temps) Mais personne réagit. (elle attend une réaction du public) La preuve. (même jeu) Personne réagit. FLEUR (au public) : Moi, j étais venue ici pour le calme. Le calme et les petits oiseaux. FLORENCE (au public) : Tout le monde s en fout. FLEUR (au public) : J avais laissé Paris, le stress, la pollution, le refus de mon éditeur... FLORENCE (au public) : «Ne montez pas la courroie à la main», ils disent que c était écrit partout, qu il le savait mon mari. Ils disent que c est de sa faute. Ils disent qu ils y sont pour rien. Et moi, qu est-ce que je peux dire? FLEUR (au public) : Pourquoi? Des mois et des mois de boulot... dans la solitude... la douleur... FLORENCE (au public) : Les patrons, ils vous pressent, ils vous pressent, ils vous pressent et après, ils vous laissent crever la gueule ouverte. FLEUR (à elle-même) : La critique est facile... (au public) Pourquoi, mais pourquoi? (elle a les larmes aux yeux) Stop... Arrêter de me torturer. (elle ouvre son ordinateur) Recommencer à zéro. Abandonner toute velléité d écrire sur des choses que je ne connais pas, expirer-inspirer, revenir aux fondamentaux... LA MERE (à Fleur) : Et commencer à t occuper de moi. FLORENCE (au public) : Vingt ans qu il monte la courroie à la main, ça les a pas gênés, seulement maintenant qu il a plus de main, mon Fred, ils font comme s ils étaient pas au courant. La cadence. La cadence. La cadence. Le profit, le profit, le profit. Mais tout le monde s en fout. LA MERE : Tu m as promis! De mère, on n en a qu une, sache-le. FLEUR : Arrête de me donner mauvaise conscience! (M.C. toussote) J en ai marre! M.C. (chuchote, vexée) : Et moi, tu ne crois pas que j en ai marre de faire la mauvaise! Tu ne crois pas que j aimerais, un jour, être accueillie avec les sourires satisfaits qu inspire la bonne conscience! Je suis vraiment mal tombée avec toi. FLEUR : Et si je plaquais tout pour me faire assistante sociale... ou... prof... 2

3 LA MERE : Tu t occupes d abord de moi, depuis le temps que j attends! M.C. : Tu t occupes d abord de ta mère, depuis le temps qu elle attend. FLEUR (commence à écrire) : «Ma mère...» (la Mère se rengorge, arrange ses cheveux, ses vêtements. Fleur s arrête) Il était pourtant bien, mon roman... non? (comme aucune réponse ne vient, elle recommence à essayer d écrire) Ma mère... LA MERE (essaie de loucher vers l écran) : Surtout, sens-toi libre d écrire ce que tu veux. FLORENCE (au public) : Tout le monde s en fout. Alors moi, quand j ai entendu que cette demoiselle débarquait chez nous et que c était un écrivain, j ai dit à Fred - mon chéri, on est sauvé! Lui, évidemment, il était pas d accord, il m a dit, y va pas, ces gens-là, on les intéresse pas, eux, ils ont leurs problèmes, qui ont rien à voir avec les nôtres, la preuve, les livres qu ils écrivent, est-ce qu on les lit, nous? Mais moi, je suis pas d accord, notre histoire, elle est aussi intéressante que n importe quelle autre. FLEUR (cherche l inspiration, tape quelques mots, les efface, recommence) : Ma mère... Ma mère... Ma (elle épelle) M E accent grave R E. Ma, M-A, ma mère... M.C. : Désolant... Dire que si j étais la mauvaise conscience d un homme politique, je serais si mince que je pourrais m acheter la jolie petite robe à fleurs que j ai vue l autre jour en solde... mais les artistes! FLEUR : M.C., la ferme! FLORENCE (au public) : Alors j ai pris mon courage à deux mains et j y suis allée. (à Fleur, elle récite comme une leçon apprise à l avance) Mon Fred a plus de travail plus de main plus d espoir plus d amis mais les patrons de l usine veulent pas l indemniser parce qu ils disent que c est sa faute mon Fred il mange plus il rit plus il dort plus il sort plus mais tout le monde s en fout alors vous allez écrire un beau livre on parlera de nous partout j ai le problème vous avez les mots. (un temps. Au public) Après, je me suis tue et je l ai regardée droit dans les yeux pour qu elle comprenne bien que j avais pas l intention de lâcher le morceau. FLEUR (pour elle-même) : Ma mère. Je dois rester concentrée sur ma mère. Parce que, de mère, on n en a qu une. Inspirer-expirer. Écoutez, madame, je 3

4 M.C. : Tu ne peux tout de même pas renvoyer cette pauvre femme à sa misère, son usine, ses dettes, son chômage, son mari invalide... FLEUR (agacée) : M.C., la ferme! Est-ce que tu es obligée d être toujours de l avis de la personne qui parle en dernier! M.C. : Ben oui, c est constitutif. La bonne conscience est toujours de l avis de son maître, la mauvaise, de celui qui parle en dernier. FLEUR (à M.C.) : Je n ai jamais mis les pieds dans une usine, mon chômage c est un manque d inspiration et toutes mes dettes sont morales ou affectives... LE PERE : Tu n as pas raison, ma fille, ce n est pas parce que tu es née le cul dans le beurre que tu ne peux pas parler de ceux qui n ont rien. Pense à... Dickens! LA MERE : N écoute pas ton père, c est mon tour maintenant! FLORENCE (à Fleur) : La main droite, écrasée à cause de cette maudite courroie, accident de travail, écrivez, écrivez, je vous explique tout objectivement : ces salopards à la direction prétendent qu ils sont pas responsables, que même si c est un accident de travail, on a droit à aucune indemnité, ils ont tout, on a rien, vous trouvez ça juste? M.C. (avec conviction) : Non! FLEUR : Ta gueule, M.C.! Revenez aux fondamentaux, tenez-vous-en aux sujets que vous connaissez... c est ça qu il m a dit, mon connard d éditeur... M.C. : Si c est un connard, pourquoi l écouter, lui, plutôt que cette pauvre dame qui a l air très gentille et très malheureuse... FLEUR (à M.C.) : Quelle mauvaise foi! M.C. : Conscience, pas foi, ne mélange pas tout, s il te plaît. LE PERE : Ma fille, on n entend les prolétaires que lorsque les bourgeois s emparent de leur cause. C est triste à dire, mais c est comme ça. Pense à... Zola! FLORENCE : À cause de ces affiches qu ils mettent partout dans l usine, où c est écrit en gros : «Ne montez pas la courroie à la main»... FLEUR (à Florence) : Ça me rappelle que l année dernière, mon père, il est monté une perceuse à la main, il a perdu l équilibre et... 4

5 FLORENCE : Vous allez faire des belles phrases, pas vrai? Vous savez faire des belles phrases, c est votre métier, n est-ce pas? Si vous écrivez une belle histoire, ça touchera tout le monde, il y aura une grande protestation et... LA MERE : Ah non, c est moi qui proteste! LE PERE : Toi, c est pas le moment! LA MERE : Mais ce n est jamais le moment avec moi! Jamais! Je suis sa mère, quand même! FLORENCE : Cadence, profit, cadence, profit, et finalement, vous perdez la main... FLEUR : Mon père, il est tombé et il s est cassé le bras... FLORENCE : Ils prétendent que Fred l a fait exprès et... LA MERE : Parfaitement! Il l a fait exprès! Depuis des mois je lui demandais de me fixer cette lampe au-dessus de la table de la cuisine... LE PERE : Tu lui casses les couilles... (à Fleur) Ne te laisse pas distraire, ma fille, il est grand temps que tu t occupes de la société dans laquelle tu vis. Pense à... LA MERE (le coupe) : Évidemment, toi, tu es dans tous ses livres, alors tu peux jouer les grands messieurs... philosopher... mais faire quelque chose pour la maison, ça... (à Fleur) Tu as entendu comment il me parle? Il a voulu me punir, j en suis sûre, il a posé l échelle de travers, et il s est cassé le bras exprès, pour que je ne lui demande plus jamais de bricoler dans la maison ans de mariage, il est monté la perceuse à la main, il aurait été capable de se tuer, rien que pour me donner mauvaise conscience! M.C. : Ah non, moi, je suis déjà prise par votre fille... FLEUR (à Florence, dans la confidence) : Mon père, il pèse plus de cent kilos et ma mère qui lui demande de monter sur l échelle pour fixer au plafond cette lampe à la con, alors lui... (M.C. toussote. Florence fixe Fleur) Pardon, je parle trop de mon père, je sais, il s appelle comment votre mari? FLORENCE : Fred. FLEUR : Fred... Frédéric...? (un temps) Vous aimez ce nom? FLORENCE : Je sais pas... je suis habituée... 5

6 FLEUR : Ça vous embête si je l appelle... Pedro? FLORENCE : Il est pas espagnol, Pedro, ça lui va pas du tout... FLEUR : André? FLORENCE : Pourquoi pas Fred? FLEUR : Vous en connaissez beaucoup, vous, des ouvriers qui s appellent Fred? FLORENCE : Il est pas ouvrier, il est mécanicien. FLEUR : Guy? (Florence fait non de la tête) Paul? (même jeu de Florence) Donc... Fred est monté la courroie à la main... FLORENCE : Oui, il a monté cette maudite courroie à la main... FLEUR (commence à écrire) : Fred est monté... FLORENCE : Ah non, il a monté... (gênée) Je suis pas écrivain mais quand même je sais parler français. FLEUR : Il n est pas monté la courroie à la main? FLORENCE : Pourquoi voulez-vous qu il monte avec? Les courroies, elles sont déjà là-haut, c est juste que ça s use, ça se déchire et faut les remplacer... mais avec le crochet, ça prend double de temps. Alors Fred, comme les autres, il les monte à la main, les courroies... sauf que là, quelqu un a relancé l engrenage trop vite et du coup, sa main est partie avec, je vois pas ce qu il y a de bizarre là-dedans... pourquoi vous me regardez comme ça? (Fleur, effondrée, ne répond pas) M.C. (à Fleur) : Tu ne vas pas te vexer pour une nuance auxiliaire! FLEUR : Je ne suis pas vexée. (un temps) Inspirer-expirer. FLORENCE : Bon, d accord, si vous y tenez, appelez-le Pedro... LE PERE : Et pourquoi pas Jean? Jean Valjean, c est si beau si bien trouvé FLEUR (désespérée) : Mais moi, je ne suis capable que d enfiler les clichés! M.C. : Ne te laisse pas impressionner. FLEUR : Non, non, je préfère ma mère, elle au moins, je la connais. M.C. : Tu n as qu à te renseigner sur Wikipédia, comme tout le monde... courroie, engrenage, c est pas sorcier... accident de travail, responsabilités... (à ces mots, débarquent deux jeunes filles, jumelles, visiblement bien éméchées) 6

7 PEDIA (très gaie) : Sitôt appelées, sitôt là! En un clic, vous êtes servis, nous voilà, (présente sa sœur) Wiki... WIKI (idem) :... et Pédia! (elles commencent à chanter, un peu faux) «Nous sommes deux sœurs jumelles Nées sous le signe d Internet Ne prenez plus cet air bébête On a des infos à la pelle Pour lui, pour vous, pour nous, pour elle...» LA MERE : Et moi, on me laisse tomber comme une vieille chaussette. LE PERE : Tu vois bien que tu lui casses les couilles avec ton nombrilisme! (un temps d expectative... tous les regards sont braqués sur Wiki et Pédia) WIKI : Euh... c était quoi, déjà, la question? PEDIA : Les accidents du travail Qu est-ce qu on en dit, nous, des accidents du travail? WIKI : Ben... on va lui ressortir les textes... «Est considéré comme accident de travail, quelle qu en soit la cause, l accident... PEDIA : Ce que c est chiant... si tu lisais ça en verlan, ce serait peut-être plus rigolo! WIKI : Mais on n a pas le droit! PEDIA : Qui a dit ça? WIKI : Ben... lui... PEDIA : Frérot? Du moment qu on cite le texte, il peut rien nous reprocher... Allez, vas-y... je suis toute zouïe! WIKI : «Est considéré... PEDIA : «Est rédécicon... WIKI : «...mecom den-cci-a de vail-tra, le denccia... PEDIA : Oping! WIKI : Quoi? PEDIA : Tu dis Den Xia, je réponds Oping! Deng... Xiaoping! WIKI : Qu est-ce qu il vient faire là-dedans, Deng Xiaoping? PEDIA : C est toi qui as commencé avec Deng Xia... 7

8 WIKI : Moi, j ai dit Den-cci-a, accident en verlan... quoi... Den Xiaoping, ça viendrait d accident en verlan? PEDIA : Peut-être... WIKI : Ah... (son visage s illumine) Je comprends maintenant pourquoi il était communiste! PEDIA : Évidemment! WIKI : Quoi, le chinois, ce serait le verlan du français? PEDIA : Évidemment! WIKI : Mais alors, pourquoi c est si compliqué à apprendre? PEDIA : Parce que personne le sait... chut... c est un secret... chut... à cause de la mafia chinoise (elle a un renvoi) Oups... pardon... je crois que j ai trop bu... on était dans les vignes à l article précédent... (son portable sonne) Allô? Hein? Non, on en est encore à l accident du travail... Oh merde... c est vrai, on a oublié, d accord, d accord... on arrive, on arrive... (à sa sœur, très embêtée) C était big brother, on devait aller voir maman tous les trois ensemble, il nous attend depuis une demi-heure... WIKI : Merde... pas cool, big brother... Guib Zer-bro... (perplexe) Avec l anglais, ça marche pas du tout... PEDIA : Parce que l anglais, c est pas le verlan du chinois, c est le verlan de l arabe, imbécile! WIKI : Ah... maintenant je comprends... donc en fait, l Orient, c est l envers de l Occident... PEDIA (très gênée) : Aïe! Excusez-la, elle a trop bu... je suis confuse, allez viens, tu dis n importe quoi, je suis confuse... (elle pousse sa sœur dehors) Ciao! WIKI : Ah non, NI HAOUW... (elles sortent en essayant de chanter leur chanson en verlan) «Nous me-so deux roeus melles-ju...» WIKI (en sortant) : Là, je trouve que ça fait plutôt espagnol... (silence atterré) FLEUR : Je n ai rien compris... LA VEUVE : Aucune importance, je suis là. FLORENCE : Pardon, mais vous êtes qui? 8

9 LA VEUVE : Le drame. Je suis le vrai drame. (indique Florence) Elle n est qu une anecdote de rien du tout. C est moi qui dois faire couler beaucoup d encre. D encre et de larmes. (à Fleur, méprisante) Cette propension postmoderne à tout déstructurer! FLORENCE : D où elle débarque, celle-là? LA VEUVE : De Google. J ai profité de l inattention des jumelles pour me faufiler. Mon histoire n est pas une petite histoire d indemnités comme la tienne, c est une tragédie. Une tragédie contemporaine! FLORENCE : Mon histoire, une petite histoire? Non mais... LA VEUVE : Je suis la veuve et l orphelin des temps modernes, celle qu ils veulent bâillonner mais qui ne se taira pas! Celle qui se battra jusqu au bout, malgré les vents contraires! (soudain, elle change totalement de ton) Personne de la direction n est venu à l enterrement, vous vous rendez compte? Personne. Les patrons, ils l ont pressé comme un citron, mon mari, et après, poubelle! Ne pensent qu au profit, au profit, au profit... FLORENCE : Si c est pour répéter les mêmes mots que moi... LA VEUVE (à Fleur) : Je l ai supplié d arrêter, je lui ai dit, regarde, Alex, regarde ce qu ils font de toi, tu ne dors plus, tu as déjà perdu dix kilos... Mais lui, il prétendait que j exagérais ou qu il n avait pas le choix... alors je suis partie en vacances seule avec notre fils, c était au mois d août, le 2 août de l année dernière, il devait venir avec nous mais en dernière minute, il m a demandé de partir toute seule avec le petit, je n ai pas compris, je me suis même fâchée, il n a rien voulu entendre et maintenant, ces sangsues sans cœur prétendent qu on avait des problèmes de couple! Alex n est pas allé à leur réunion, bien qu il soit resté pour ça, mais ce matin-là, le 2 août, au lieu de se rendre au bureau, il a roulé jusqu à la gare du TGV qui ne s arrête pas... il est sorti de la voiture, il est descendu et il a attendu le 7h58. Je ne sais pas ce qui lui a pris... je ne comprends pas... mais je me battrai jusqu au bout pour que son suicide soit reconnu comme un accident de travail, allez-y, écrivez, écrivez, personne de la direction, personne, écrivez... FLORENCE : Pourquoi tout le monde s en fout, de mon Fred? LA VEUVE : Je veux que vous fassiez un livre violent et indigné. 9

10 LA MERE : Moi, on m a oubliée! LE PERE : Toi, tu lui casses les couilles! (à Fleur) Qui a dit que le rôle des intellectuels, c était justement de se mêler de ce qui ne les regardait pas? Qui? Qui? PIERRE : Pas moi, en tout cas... Moi, j ai dit : «La vie, ça suinte et ça pue.» FLEUR : Ah non manquait plus que lui! Inspirer-expirer. PIERRE (continue comme s il ne l entendait pas) : Surtout, la vie, dès qu on touche, ça fait mal. Très mal. En particulier pour les découpeurs de poulets célibataires. Je suis découpeur de poulets. Célibataire. Dans une usine de poulets. Huit heures par jour, je découpe le flanc gauche du poulet, parce que je suis gaucher. Et le soir, je vais danser le tango dans l espoir de rencontrer enfin l âme sœur. Ce que je peux dire à mon avantage, c est qu il y a moins de gauchers que de droitiers, donc moins de chômeurs chez les gauchers que chez les droitiers. (à la Veuve) À part ça, je vous trouve très... très... très... FLEUR : Si c est pour me faire honte, abrège. PIERRE : Donc, moi, le jour où la lame a dérapé, je... d accord, j abrège... Huit heures... couper... poulet... cui-cui-cui... et dans le texte qu elle a écrit il y a trois ans, chaque fois que je m en allais, je sifflotais un air de tango. Vous voulez entendre? (les autres font «non» de la tête) Bon... Je ne faisais que passer... en coup de vent comme on dit... de toute façon, je viens d une autre histoire, c est juste que j en ai un peu marre d être dans le tiroir, alors chaque fois qu elle écrit quelque chose de nouveau, je tente ma chance. Au cas où. On sait jamais. Qui n essaie rien, n a... M.C. (le coupe. À Fleur) : Il est temps que tu t occupes de vrais gens. LA MERE : De moi. LA VEUVE : De moi. FLORENCE : Moi, j étais là avant. LA MERE : Peut-être, mais moi, j étais la première! (à Fleur) Si tu comptes venir me lire mon histoire sur ma tombe, je te préviens, je n entendrai rien! C est qui, tous ces gens avec leur accident de travail! Il y en a de plus en plus, des accidents au travail, c est d une banalité, pas la peine d en faire un plat. Tandis que de mère, on n en a 10

11 qu une! C est la chose la plus universelle et la plus originale qui soit! Tu veux que je te raconte d où tu viens? Tu te rappelles de ta grand-mère qui... BERTRAND : Excusez-moi de vous déranger... (à la Veuve) Madame, vous étiez mariée au pauvre gars qui s est jeté sous le TGV de 7h58, le 2 août dernier? LA VEUVE : Oui. (Bertrand la regarde intensément, sans rien dire) PIERRE : C est à quel sujet? (Bertrand continue à regarder la Veuve, sans parler) LA VEUVE : Vous cherchez quoi? (à Florence) Tu le connais, celui-là? FLORENCE : Jamais vu. PIERRE : Moi non plus, je ne le connais pas. On ne doit pas venir du même tiroir... Vous ne voulez toujours pas que je vous chante ma petite chanson, ça manque un peu de musique, tout ça... (à Bertrand) Et vous, laissez madame tranquille! BERTRAND : Vous étiez vraiment mariée à ce pauvre gars qui a sauté sous le TGV de 7h58 le 2 août dernier? LA VEUVE : Oui. BERTRAND : Je peux vous toucher? LA VEUVE : Non mais, ça ne va pas, la tête? BERTRAND : Exactement. C est pour ça... Je peux vous toucher? LA VEUVE : Vous êtes malade! BERTRAND : Oui. (un temps) S il vous plaît... (il esquisse un geste vers la Veuve qui recule) PIERRE : Mais c est du harcèlement! Tire-toi avant que je devienne violent! BERTRAND (va pour sortir, mais revient) : Pourquoi? Vous auriez dû l en empêcher. Vous auriez pu, vous étiez sa femme... Pourquoi? PIERRE : Laissez-la, vous voyez bien qu elle est en deuil! LA VEUVE : Ce sont les actionnaires qui vous envoient? Une nouvelle tactique d intimidation? BERTRAND : Non madame... votre mari... c est lui, mon accident de travail... Depuis, je ne dors plus, je suis sous Valium, j entends encore et encore le bruit de ses os... PIERRE : Épargnez-lui les détails scabreux! 11

12 LA VEUVE : Il ne manquait plus que ça... transformer mon mari en accident de travail... M.C. : Comme quoi, le malheur des uns fait souvent aussi le malheur des autres... Ce qui ne rend pourtant pas le monde plus solidaire... Je suis vraiment mal tombée... BERTRAND : Depuis, ça me donne des envies de... des envies de... LA MERE : Toujours la même chose, dès que mon tour arrive, elle trouve un sujet plus intéressant. (tous les personnages se mettent à parler ensemble, chacun accroché à sa phrase répétée en boucle) BERTRAND (essaie de s approcher de la Veuve comme s il voulait la violer) : Des envies de... des envies de... FLORENCE : Ne montez pas la courroie à la main, ils ne se rendent pas compte, ils vous demandent toujours l impossible et après LA VEUVE : Un drame contemporain... femme seule avec un gamin de dix ans, de dix ans PIERRE : Petits poulets... cui-cui-cui... vous savez, j adore les enfants LE PERE : Pense à Roger Martin du Gard, à Stefan Zweig! LA MERE : À ta mère! LA VEUVE : À moi et à mon fils! FLORENCE : À moi et à mon mari! BERTRAND : À moi et à mes cauchemars! PIERRE : À moi et au tango, c est tellement beau, le tango FLEUR (dans un cri de désespoir) : Papa! LE PERE : Ah non, pas à moi! M.C. (hurle) : J explose!!! (tous s arrêtent d un coup. Silence total.) FLEUR (au public) : Est-ce que par hasard il y a quelqu un qui aurait un cachet contre le mal de tête? 12

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

En partenariat avec la Fédération Léo Lagrange. Association Les petits citoyens - 2012 - Tous droits réservés

En partenariat avec la Fédération Léo Lagrange. Association Les petits citoyens - 2012 - Tous droits réservés 1 Production : Association Les petits citoyens 150 rue des Poissonniers - 75018 Paris Conception : Catherine Jacquet - Yann Lasnier Textes : Neodigital Illustrations : Jérome EHO Conception graphique :

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à

TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à TIMECODE C est l histoire de Sacha et d Annie qui partagent un appartement à Paris et de leurs voisins, Nico, et Sam qui vient d Amérique. Sacha veut devenir riche. Nico veut être acteur et Sam veut demander

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

QUI ES-TU MON AMOUR?

QUI ES-TU MON AMOUR? QUI ES-TU MON AMOUR? 200 questions à se poser pour mieux se connaître. Un livre jeu créé par Mon Couple Heureux 1 Sommaire 1. Informations importantes à propos de ce livre... 3 2. Présentation... 4 3.

Plus en détail

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres BISES LEO 3 Sändningsdatum : 2005-02-08 Producent : Gabriella Thinsz UR présente : Bises, Léo - Une histoire d amour Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres Léo. Je ne sais pas si je

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 LÖSUNGEN Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 1. La conjugaison au p.c., impf. et futur (Attention à la personne indiquée!) verbe pers passé composé imparfait futur points 1. être je j ai été étais serai

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

LE GRAND SECRET Pièce pour enfants

LE GRAND SECRET Pièce pour enfants LE GRAND SECRET Pièce pour enfants Bibiche Qu est-ce que tu fais? Noémie Tu le vois bien, je fais mes devoirs. Bibiche Oui, mais moi, je m ennuie. Noémie Tu n as qu à jouer. Bibiche Toute seule, ce n est

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée. Episode 06 «Se laver les mains»

Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée. Episode 06 «Se laver les mains» Learning by Ear L hygiène: Comment éviter la diarrhée Episode 06 «Se laver les mains» Auteur: Njoki C. Muhoho Conseiller médical Dr Ng ethe Muhoho Rédaction Maja Braun Scènes Personnages 1 1. SAM 2. CHEMU

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» AUTEUR : Chrispin Mwakideu LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste des personnages

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

«Foyer» Description. Eléments techniques

«Foyer» Description. Eléments techniques «Foyer» Description A première vue, Foyer semble être une projection sans film où seul est donné à voir un écran blanc palpitant. Des voix accompagnent ce blanc. Elles proviennent de personnes qui ont

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15

Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Rencontre avec Mylène, le 10.03.15 Mylène : Bonjour, j ai 24 ans. Je suis Asperger. Je l ai découvert il y a deux ans ; le cours «acquisition et dysfonctionnement» m a aidée à en savoir plus. J ai rencontré

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique SŒUR DE Lot Vekemans Traduit du néerlandais par Alain van Crugten Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique Ils vont lâcher les chiens Bientôt Bientôt ils vont lâcher

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage!

4e oreiller (*) de Sylvain BRISON. Synopsis Vous aussi, vous pourriez bien sans le savoir être inscrit au guide du co-sommeillage! 4e oreiller (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 10 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Vous aussi, vous

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ Un travail de Valérie du Chéné avec les jeunes de l ulis du Lycée Lamartine à Paris 9e Dans le cadre du projet

Plus en détail

Maman Je t aime - Askip

Maman Je t aime - Askip Maman Je t aime - Askip (Badra, Selma, Médine, Yusra) Elle est ma mère, Elle est ma flamme, Oui mon bonheur, C'est elle qui m'a donné la vie, Elle est au plus profond de moi Oui elle fait partie de moi,

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail