SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. ØLa Loi PINEL. ØD autres leviers d optimisation : www.actior.fr"

Transcription

1 SOMMAIRE ØLa Loi PINEL ØD autres leviers d optimisation : La renégociation, 1

2 LOI PINEL N du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX 2

3 Les objectifs de la loi PINEL : équilibrer les relations entre bailleurs et locataires Ø Maitriser et lisser les hausses de loyers, 3

4 LES 10 POINTS CLEFS DE LA LOI PINEL Ø REVISION DE LA DUREE FERME DES BAUX, Ø ALLONGEMENT DE LA DUREE DES BAUX DEROGATOIRES, CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE, Ø IMPRESCRIPTIBILITE DES ACTIONS EN NULLITE, Ø INDICES D INDEXATION DES LOYERS, Ø ENCADREMENT DE LA VALEUR LOCATIVE, Ø IDENTIFICATION ET RESTRICTION DES CHARGES, TAXES ET TRAVAUX RECUPERABLES, Ø ETAT DES LIEUX, Ø FORME DU CONGE, Ø DROIT DE PREEMPTION DU LOCATAIRE, Ø CESSION DE BAIL, 4

5 REVISION DE LA DUREE FERME DES BAUX LOI PINEL LIBERTE POUR LE PRENEUR DE RENONCER A LA FACULTE DE DONNER CONGE A L EXPIRATION D UNE OU PLUSIEURS PERIODES TRIENNALES (BAIL COMMERCIAL DE 9 ANS), Art L du Code de Commerce d ORDRE PUBLIC LE PRINCIPE EN VIGUEUR DEPUIS LE 20 JUIN 2014 LES BAUX FERMES DE 9 ANS SONT INTERDITS, LES EXCEPTIONS LES LOCAUX A USAGE EXCLUSIF DE BUREAUX, LES LOCAUX A USAGE DE STOCKAGE, LES LOCAUX MONOVALENTS, LES BAUX FERMES CONCLUS POUR UNE DUREE SUPERIEURE A 9 ANS, 5

6 ALLONGEMENT DE LA DUREE DES BAUX DEROGATOIRES, CONVENTION D OCCUPATION PRECAIRE BAIL DEROGATOIRE : DUREE 2 ANS MAXIMUM, CONVENTION PRECAIRE : DEFINITION JURISPRUDENTIELLE, LOI PINEL ART L du Code de Commerce BAIL DEROGATOIRE : DUREE PORTEE A 3 ANS MAXIMUM, CONVENTION PRECAIRE : DEFINITION LEGALE DES CONVENTIONS PRECAIRES (REPRISE DE LA DEFINITION JURISPRUDENTIELLE), EN VIGUEUR DEPUIS LE 1er SEPTEMBRE

7 IMPRESCRIPTIBILITE DES ACTIONS EN NULLITE LOI PINEL Art L du Code de Commerce, CLAUSES CONTRAIRES AUX DISPOSITIONS D ORDRE PUBLIC REPUTEES NULLES : CLAUSES CONTRAIRES AUX DISPOSITIONS D ORDRE PUBLIC REPUTEES NON ECRITES : ACTION EN NULLITE : PRESCRIPTION 2 ANS, ACTION EN NULLITE IMPRESCRIPTIBLE, EN VIGUEUR DEPUIS LE 20 JUIN

8 INDICES D INDEXATION DES LOYERS LIBERTE CONTRACTUELLE DES PARTIES POUR LE CHOIX DE L INDICE : ICC, ILAT, ILC, LOI PINEL Art L du code de Commerce, SUPPRESSION DE TOUTE REFERENCE A L ICC DANS LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX, DESORMAIS 2 INDICES DE REFERENCE : L ILAT POUR LES BUREAUX ET L ILC POUR LES COMMERCES, EN VIGUEUR DEPUIS LE 1er SEPTEMBRE

9 ENCADREMENT DE LA VALEUR LOCATIVE DANS LE CAS DU DEPLAFONNEMENT LIBERTE CONTRACTUELLE DES PARTIES POUR FIXER LE LOYER RENOUVELE A LA VALEUR LOCATIVE DU BIEN, LOI PINEL Art L , L du Code de Commerce, «PLAFONNER LE DEPLAFONNEMENT» LES AJUSTEMENTS DE LOYER APPLIQUES AU PRENEUR EN CAS DE DEPLAFONNEMENT NE POURRONT EXCEDER 10% PAR AN DU DERNIER LOYER ANNUEL ACQUITTE, N EST PAS D ORDRE PUBLIC (DEROGATION POSSIBLE), NE S APPLIQUE PAS AUX IMMEUBLES DE BUREAUX SAUF CAS «THEORIQUES» DE L ART. L , VARIATION DE PLUS DE 25 % DU LOYER A LA BAISSE ET REAJUSTEMENT, ET DE LA REVISION EN VIGUEUR DEPUIS LE TRIENNALE, 1er SEPTEMBRE

10 IDENTIFICATION ET RESTRICTION DES CHARGES TAXES ET TRAVAUX RECUPERABLES LIBERTE CONTRACTUELLE ENTRE LES PARTIES POUR LA REPARTITION DES CHARGES, POSSIBILITE DE BAUX NETS DE TOUTES CHARGES POUR LE BAILLEUR, LOI PINEL Création de l Art L d ORDRE PUBLIC, OBLIGATION D UN INVENTAIRE DES CHARGES ET D UNE REPARTITION ENTRE LOCATAIRES ET BAILLEURS DANS UN DOCUMENT ANNEXE LORS DE LA SIGNATURE D UN BAIL, OBLIGATION NOUVELLE POUR LE BAILLEUR : A LA SIGNATURE DU BAIL, INFORMER LE LOCATAIRE DES TRAVAUX REALISES DEPUIS 3 ANS ET DE CEUX PREVUS DANS LES 3 ANS A VENIR, LE DECRET DU 3/11/2014 (Art R ) PRECISE LES TAXES, IMPOTS ET CHARGES EN VIGUEUR DEPUIS LE 1er SEPTEMBRE QUI 2014 NE PEUVENT ET LE 3 NOVEMBRE ETRE IMPUTES 2014 AUX LOCATAIRES, 10

11 IDENTIFICATION ET RESTRICTION DES CHARGES, TAXES ET TRAVAUX RECUPERABLES Ne peuvent être imputées au locataire : Ø Les dépenses liées aux grosses réparations mentionnées à l art 606 du code civil, Ø Les dépenses relatives aux travaux liés à la vétusté et aux mises en conformité de l immeuble s ils relèvent de l art 606 du code civil, Ø Les impôts, la Contribution Economique Territoriale, taxes et redevances dont le redevable légal est le propriétaire de l immeuble. Cependant, peuvent être à la charge du locataire, la taxe foncière (et les taxes additionnelles type TEOM) ainsi que les impôts, taxes et redevances liés à l usage de l immeuble (taxe bureau), Ø Les honoraires du bailleur liés à la gestion des loyers de l immeuble, Ø Les charges, impôts, taxes, redevances et le coût des travaux relatifs à des locaux vacants ou imputables à d autres locataires, dans un ensemble immobilier ou un immeuble disposant de plusieurs lots, 1 1

12 ETAT DES LIEUX LOI PINEL LIBERTE CONTRACTUELLE DES PARTIES, ETAT DES LIEUX SOUVENT ETABLI DANS LA PRATIQUE (BUREAUX). Art L d ORDRE PUBLIC, ETAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE OBLIGATOIRE A L ENTREE ET A LA SORTIE DES LOCAUX (BAUX COMMERCIAUX, DEROGATOIRES, PROFESSIONNELS), REALISE A L AMIABLE OU PAR HUISSIER, LE BAILLEUR PEU DILIGENT NE POURRA PAS SE PREVALOIR DE L ARTICLE 1731 DU CODE CIVIL (IMMEUBLE SUPPOSE PRIS EN BON ETAT DE REPARATIONS LOCATIVES,) EN VIGUEUR DEPUIS LE 20 JUIN

13 FORME DU CONGE LOI PINEL EXPLOIT D HUISSIER OBLIGATOIRE, LETTRE RECOMMANDEE NON VALABLE MEME SI ELLE ÉTAIT ACCEPTEE PAR LES PARTIES DANS LE BAIL, Art L du Code de Commerce, L ACTE D HUISSIER N EST PLUS OBLIGATOIRE, LE CONGE PEUT ETRE DELIVRE PAR LETTRE RECOMMANDEE, EN VIGUEUR DEPUIS LE 20 JUIN

14 DROIT DE PREEMPTION DU LOCATAIRE LOI PINEL PAS DE DROIT DE PREEMPTION AU PROFIT DU LOCATAIRE D UN BAIL COMMERCIAL EN CAS DE VENTE DE BUREAUX OU DE COMMERCES, CREATION D UN DROIT DE PREEMPTION AU PROFIT DU LOCATAIRE : Art L du code de commerce, LE BAILLEUR DOIT INFORMER LE LOCATAIRE DE LA VENTE «DES MURS» ET DES CONDITIONS D ACQUISITION PAR LETTRE RECOMMANDEE AVEC AR, LE LOCATAIRE EST PRIORITAIRE ET DISPOSE D UN DELAI D UN MOIS POUR REPONDRE, EXCLUSION DU DROIT DE PREEMPTION : VENTE UNIQUE DE PLUSIEURS LOCAUX D UN ENSEMBLE COMMERCIAL, VENTE GLOBALE D UN IMMEUBLE COMPRENANT DES LOCAUX COMMERCIAUX, VENTE UNIQUE DE LOCAUX COMMERCIAUX DISTINCTS, VENTE AU CONJOINT, ASCENDANT, DESCENDANT DU BAILLEUR, EN VIGUEUR DEPUIS LE 1er DECEMBRE

15 CESSION DE BAIL EN CAS DE CESSION D UN BAIL COMMERCIAL, LE CEDANT RESTE GARANT DU CESSIONNAIRE JUSQU AU TERME DU BAIL, LOI PINEL Art L et , LA CLAUSE DE GARANTIE DU CEDANT AU PROFIT DU BAILLEUR EST LIMITEE A 3 ANS, OBLIGATION DU BAILLEUR D INFORMER LE CEDANT DE TOUT DEFAUT DE PAIEMENT DU CESSIONNAIRE DANS UN DELAI D UN MOIS, CES ARTICLES NE SONT PAS D ORDRE PUBLIC, LES CONVENTIONS POURRONT Y DEROGER, EN VIGUEUR DEPUIS LE 20 JUIN

16 Assistance Conseil Transparence Indépendance Optimisation Renégociation Un état d esprit

17 UNE EQUIPE UNE EQUIPE Pour vous conseiller : Pierre ORSINI Associé, IEP Paris Tel : (6) Nicolas RODIER Président Tel : (6) Et leurs collaborateurs Tel : (1) r Laurent VIGNON Associé, FRICS Tel : (6)

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises,

LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014 relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises, EVOLUTION DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX www.actior.fr 1 Les objectifs de la loi PINEL : équilibrer

Plus en détail

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX

ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX Note Juridique 02 février 2015 ACTUALITES DES BAUX COMMERCIAUX La loi relative à l artisanat, au commerce et aux petites entreprises, dite «Loi Pinel» n 2014-626 en date du 18 Juin 2014, a réformé le statut

Plus en détail

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX

MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX MARIGNAN AVOCATS NEWSLETTER BAUX COMMERCIAUX APPORTS DE LA LOI DU 18 JUIN 2014, DITE «LOI PINEL» ET DE SON DÉCRET D APPLICATION novembre 2014 Newsletter Baux Commerciaux La loi relative à l artisanat,

Plus en détail

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR

LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA RÉFORME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE À L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRÈS PETITES ENTREPRISES DITE «LOI PINEL» Liste des mesures Modification des dispositions

Plus en détail

SOMMAIRE. La Loi PINEL. D autres leviers d optimisation :

SOMMAIRE. La Loi PINEL. D autres leviers d optimisation : SOMMAIRE La Loi PINEL D autres leviers d optimisation : La renégociation, La rationalisation des surfaces, Le désengagement : transfert? L acquisition? www.actior.fr 1 LOI PINEL N 2014-626 du 18 juin 2014

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre

LES BAUX COMMERCIAUX LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80. Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre LETTRE D INFORMATION IMMOBILIER ANNEE 2015 MAI N 80 LES BAUX COMMERCIAUX Jean-Jacques Salmon Philippe Salmon Christine Baugé David Alexandre Droit immobilier Droit de la construction Droit commercial Droit

Plus en détail

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs

Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Bail commercial La loi Pinel en 12 points Impacts pour les bailleurs, les preneurs et les investisseurs Département Immobilier Eversheds Paris LLP Janvier 2015 1 - Allongement de la durée des baux dérogatoires

Plus en détail

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX

ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX ETAT ET PERSPECTIVES DU MARCHE LOCATIF A PARIS ET EN ILE-DE-FRANCE ACTUALITE JURIDIQUE DES BAUX COMMERCIAUX Jeudi 9 juillet 2015 Club Pierre #44 Magali MARTON Head of EMEA Research, DTZ Jean-Marc PEYRON

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL Vendredi 03 avril 2015 Solen REMY-GANDON Avocat Département Règlement des Contentieux FIDAL TROYES 03 25 82 65 01 Solen.remy-gandon@fidal.com 1 Baux commerciaux

Plus en détail

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S

B A U X C O M M E R C I A U X F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 L E S P R I N C I P A L E S D I S P O S I T I O N S F L A S H L O I «P I N E L» DU 18 J U I N 2014 Emmanuelle BELLAICHE membre du Réseau AJA - 7, avenue de la Bourdonnais - 75007 Paris e.bellaiche@aja-avocats.com + 33 (0) 1 71 19 71 47 L interdiction d

Plus en détail

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX

LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX LE STATUT DES BAUX COMMERCIAUX Les baux dérogatoires La durée et le droit au renouvellement La fixation et la révision du loyer - 1-7 juillet 2015 Introduction Statut d ordre public o Location d immeubles

Plus en détail

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions

TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions TOSTAIN & LAFFINEUR Real Estate Solutions Siège Social 23 rue de la Performance Europarc BV3 59650 VILLENEUVE D'ASCQ Tél : 03 20 04 06 00 Fax : 03 20 79 09 42 Email : contact@tostain-laffineur.com Interview

Plus en détail

Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements?

Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements? Loi Pinel et décret du 3 novembre 2014 : Quels changements? Caroline Varlet Directeur Juridique & Compliance JLL France RICS Rhône-Alpes Manifestation du 15 janvier 2015 Loi Pinel : la durée des baux Le

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014

Flash. Flash d information Immobilier. Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 SEPTEMBRE OCTOBRE NO VEMBRE 2014 Flash Dans ce numéro Baux 1-3 Vente immobilière 3-4 Diagnostic technique 4-5 Parution du décret Pinel du 3 novembre 2014 Flash d information Immobilier Le décret d application

Plus en détail

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS

L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS L'INCIDENCE DE LA LOI PINEL SUR LES LOYERS COMMERCIAUX La véritable incidence de la loi Pinel sur les loyers commerciaux ne pourra être constatée qu'au regard de la réaction du marché (analyse à postériori).

Plus en détail

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat Rencontre LPA Le volet immobilier de la loi Pinel......entre Parlement et Sénat Mardi 25 mars 2014 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax : +33 (0)1 53 93 30 30 www.lpalaw.com

Plus en détail

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial

n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial FICHE THEMATIQUE n 5 LE BAIL COMMERCIAL ET SES VARIANTES 1. LE BAIL COMMERCIAL 1.1. Durée du bail commercial 1.2. Résiliation du bail commercial 1.2.1. Résiliation triennale 1.2.2. Résiliation anticipée

Plus en détail

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial

Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Les principales mesures de la loi Pinel en matière de bail commercial Article juridique publié le 13/03/2015, vu 1511 fois, Auteur : Avocat David MICHEL La loi relative à l'artisanat, aux commerces et

Plus en détail

Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial

Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial Jeudi 5 novembre 2015 Le bail commercial organisé par organisé par Maître Fatiha NOURI Le bail commercial «Le fameux bail 3/ 6/ 9» Propos introductif UN STATUT PROTECTEUR QUI S APPLIQUE DE PLEIN DROIT

Plus en détail

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE?

LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? LES BAUX COMMERCIAUX APRES LA LOI PINEL : RETOUR A UN JUSTE EQUILIBRE? DROIT IMMOBILIER A peine deux mois après la loi ALUR qui a profondément modifié la loi du 6 juillet 1989 concernant les baux d habitation,

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

LA LETTRE DU CABINET

LA LETTRE DU CABINET LA LETTRE DU CABINET DROIT COMMERCIAL N 2 - Janvier 2015 REFORME DU REGIME DES BAUX COMMERCIAUX PAR LA LOI PINEL DU 18 JUIN 2014 & SON DECRET D APPLICATION DU 3 NOVEMBRE 2014 Par Bernard Puylagarde Bernard

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux

Stage de Préparation à l Installation 4. Les différents baux Stage de Préparation à l Installation 4. 4.1. Le Bail Commercial 4.2. Convention Précaire et Bail de trois ans ans 4.3. Bail Professionnel et Bail Mixte 4.4. Pas de Porte et Droit au Bail 4.1. Le bail

Plus en détail

Les difficultés attendues après la loi Pinel

Les difficultés attendues après la loi Pinel M e Géraldine Piedelièvre Avocat, associé Lefèvre Pelletier & associés, Avocats ANALYSE Les difficultés attendues après la loi Pinel Si les dispositions de la loi Pinel du 18 juin 2014 et de son décret

Plus en détail

Le Bail commercial : Révision des loyers.

Le Bail commercial : Révision des loyers. Le Bail commercial : Révision des loyers. Article L145-38 du Code de commerce «La demande en révision ne peut être formée que trois ans au moins après la date d'entrée en jouissance du locataire ou après

Plus en détail

Résumé commenté de la "Loi Pinel"

Résumé commenté de la Loi Pinel 1-INTRODUCTION : Résumé commenté de la "Loi Pinel" Loi N 2014-626 du 18 juin 2014 dite "Loi Pinel" publiée le 19 juin 2014 décret d application en date du 03 novembre 2014 INTENTION DU GOUVERNEMENT : «permettre

Plus en détail

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce

Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL. Textes. Articles L. 145-33 à 145-39 du code de commerce Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA REVISION DU LOYER COMMERCIAL Textes Loi LME du 4 août 2008 Loi MURCEF du 11 décembre 2001 Article L. 145-3 du code de commerce Article L. 145-5 du code de

Plus en détail

QUOI DE NEUF EN 2015?

QUOI DE NEUF EN 2015? Claire Valérie QUOI DE NEUF EN 2015? LE SOMMAIRE 1. Les baux commerciaux 2. La publicité des comptes au greffe 3. Les cotisations RSI 4. L autoliquidation de la tva 5. Nouveaux logiciels : les indicateurs

Plus en détail

REVISION DU LOYER COMMERCIAL

REVISION DU LOYER COMMERCIAL REVISION DU LOYER COMMERCIAL 04/03/2011 Les parties sont libres quant à la fixation du loyer initial. En revanche, le révision du loyer fait l objet d une réglementation spécifique. Il faut distinguer

Plus en détail

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises

Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Position de l ADI sur le projet de loi Pinel relatif à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises A l occasion de l examen du projet de loi Pinel sur l artisanat, le commerce et les très

Plus en détail

N 219-13/01/2015. Guylaine BOURDOULEIX. Ce qui change au 1 er janvier 2015

N 219-13/01/2015. Guylaine BOURDOULEIX. Ce qui change au 1 er janvier 2015 Guylaine BOURDOULEIX Objet: DocPratic n 219 N 219-13/01/2015 Les dispositions de la Loi Pinel concernant les baux commerciaux visent à une indexation et une augmentation du loyer plus modérées, à effectuer

Plus en détail

ACTUALITE JURIDIQUE. Sociétés - Commercial DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL. n 7 - Avril - Juin 2014

ACTUALITE JURIDIQUE. Sociétés - Commercial DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL. n 7 - Avril - Juin 2014 ACTUALITE JURIDIQUE Sociétés - Commercial n 7 - DROIT DES SOCIETES - DROIT COMMERCIAL 1. Le chèque ne vaut paiement que s il a été encaissé.... 2 2. Rachat par les sociétés non cotées de leurs propres

Plus en détail

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX NEWSLETTER N 2 août/septembre 2009 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Cabinet NICOLAS & DENIZOTAssociés I / Etude Actualité sur les indices

Plus en détail

Parution du décret relatif au bail commercial

Parution du décret relatif au bail commercial Parution du décret relatif au bail commercial Les dispositions applicables aux baux commerciaux en cours : - Le congé donné par lettre recommandée avec demande d'avis de réception : Depuis la loi Pinel,

Plus en détail

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 8 Septembre / octobre 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

TOUR D ACTUALITES DU BAIL COMMERCIAL

TOUR D ACTUALITES DU BAIL COMMERCIAL TOUR D ACTUALITES DU BAIL COMMERCIAL 4 mars 2015 Journée de formation organisée par le Bureau des diplômés du Master de Management Immobilier de l ESSEC Programme de la matinée Matinée - 1 ère partie Présentation

Plus en détail

Mémento Falcoz. Oui, Article L145-2, alinéa 1er, du Code de C. Les dispositions de cet article entrent en vigueur dès le 20 juin 2014

Mémento Falcoz. Oui, Article L145-2, alinéa 1er, du Code de C. Les dispositions de cet article entrent en vigueur dès le 20 juin 2014 Mémento Falcoz Jean-Louis FALCOZ HEC EMBA CPA Ancien notaire et avocat à Paris JURISTE EN DROIT DES AFFAIRES & FORMATEUR EXPERT EN BAUX COMMERCIAUX ET FONDS DE COMMERCE LOI PINEL PORTANT REFORME DES BAUX

Plus en détail

Comment appréhender son bail commercial

Comment appréhender son bail commercial Comment appréhender son bail commercial Animé par : Jean-Denis LE MOIGNE Erwan LE ROUILLE Régis MORENNE INTRODUCTION La conclusion du bail commercial présente des difficultés pour le locataire qui ne différencie

Plus en détail

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL

L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL FAIRE AVANCER TOUTES LES ENVIES D ENTREPRENDRE GUIDE PRATIQUE L ESSENTIEL DU BAIL COMMERCIAL SOMMAIRE 1. Introduction p. 4 2. Focus : les différents types

Plus en détail

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE

VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE VOUS DEVEZ SIGNER UN BAIL COMMERCIAL : LES POINTS ESSENTIELS A EXAMINER AVANT LA SIGNATURE NOUVEAU BAIL SANS RACHAT DE FONDS DE COMMERCE ET/OU DE DROIT AU BAIL 1. Textes légaux : Décret du 30 septembre

Plus en détail

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris Champ de compétence baux commerciaux et professionnels NEWSLETTER N 10 Mai à août 2011 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Jurisprudence

Plus en détail

RAPPORTS LOCATIFS : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE?

RAPPORTS LOCATIFS : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE? : QUELLES NOUVELLES REGLES EN PERSPECTIVE? Mercredi 19 juin 2013 Jean-Marc Peyron, avocat, Herbert Smith Freehills Paris Maurice Feferman, directeur juridique métiers / directeur qualité de Foncia Projet

Plus en détail

Comprendre le bail commercial en 10 points clés

Comprendre le bail commercial en 10 points clés Comprendre le bail commercial en 10 points clés Pourquoi vous proposer un livre blanc sur les baux commerciaux? Parmi les 8000 clients du groupe SVP (entreprises et collectivités), nombreux sont ceux qui

Plus en détail

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris

BAUX COMMERCIAUX. Avocat au Barreau de Paris BAUX COMMERCIAUX ACTUALITÉ 2011 2012 IMMATRICULATION DU PRENEUR Décisions i de la Cour de cassation 3è ch. Civ. : 15 sept. 2010 n 09 68521 23 nov. 2010 n 09 68685 18 janv. 2011 n 10 11583 3 mai 2011 n

Plus en détail

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER

LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER LOI DU 18 JUIN 2014 : LES EVOLUTIONS PORTANT SUR LE LOYER Avocat au barreau de Paris Après le plan d action présenté par Madame PINEL le 19 juin 2013, le projet de loi du 21 août 2013 rassemblait un certain

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION Le présent contrat est exclu du champ d'application des lois N 48-1360 du 01.09.1948 et 89-462 du 06.07.1989 modifiée à l'exception de l'article 8 Entre

Plus en détail

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4

1. Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux?... 4 Table des matières Introduction 1 Note préliminaire : la réforme institutionnelle 2 1 Quel commerce est visé par la loi sur les baux commerciaux? 4 11 Existence d un bail 4 12 Le commerce de détail 5 121

Plus en détail

Les dispositions réglementaires. Loi Pinel et bail commercial : commentaire du décret du 3 novembre 2014. doctrine

Les dispositions réglementaires. Loi Pinel et bail commercial : commentaire du décret du 3 novembre 2014. doctrine Loi Pinel et bail commercial : commentaire du décret du 3 novembre 2014 Julien PRIGENT Avocat à la cour d appel de Paris Les dispositions réglementaires complètent les dispositions de cette loi relatives

Plus en détail

MON BAIL COMMERCIAL. Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial

MON BAIL COMMERCIAL. Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial + SOMMAIRE Avertissement I. La conclusion du bail 1. La définition et la durée du bail commercial 2. Les caractéristiques du local La consistance des lieux L état des lieux La destination des lieux Le

Plus en détail

SOPHIE NAYROLLES Avocat-associée au Barreau de Montpellier

SOPHIE NAYROLLES Avocat-associée au Barreau de Montpellier JEAN-CHARLES SIMON FRANÇOIS-LUC SIMON JACK DEMAISON* CHANTAL MILLIER-LEGRAND DAVID PITOUN NICOLAS BILLON CORINNE PECAUT STEPHANE CAVET CYRILLE GARNIER JEAN-FRANCOIS BETTE CRISTELLE ALBARIC ISABELLE ROBERT-VEDIE

Plus en détail

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE

LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE LE DISPOSITIF «PINEL» LOGEMENTS NEUFS OU EN VEFA EN METROPOLE La loi de finances pour 2015, qui a rebaptisé le dispositif «Duflot» en dispositif «Pinel», a apporté des améliorations au dispositif d investissement

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée)

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée) LE BAIL COMMERCIAL Le bail commercial est un contrat par lequel le bailleur remet un bien à la disposition d un locataire (ou preneur) pour un usage commercial pendant une durée de 9 ans, contre le paiement

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée)

LE BAIL COMMERCIAL. 1. Destination du bail (activité exercée) LE BAIL COMMERCIAL Le bail commercial est un contrat par lequel le bailleur remet un bien à la disposition d un locataire (ou preneur) pour un usage commercial pendant une durée de 9 ans, contre le paiement

Plus en détail

Chronique Péchenard & associés Département Immobilier d Entreprise Juin 2014

Chronique Péchenard & associés Département Immobilier d Entreprise Juin 2014 Chronique Péchenard & associés Département Immobilier d Entreprise Juin 2014 Commentaires sur la réforme des baux commerciaux issue de la loi du 18 juin 2014 Le texte définitif de la loi relative à l'artisanat,

Plus en détail

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE

LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE Lettre d information N 5 DROIT IMMOBILIER Juillet / Août 2014 LA REFORME DES BAUX COMMERCIAUX La loi n 2014-626 du 18 juin 2014, relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises apporte

Plus en détail

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie

Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Les principales caractéristiques des baux commerciaux et emphytéotiques et des contrats de superficie Gauthier Ervyn ge@vdelegal.be 1. LES BAUX COMMERCIAUX Diversité des règles en matière de bail : Régime

Plus en détail

NEWSLETTER N 5 Février 2010 / mars 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX

NEWSLETTER N 5 Février 2010 / mars 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX NEWSLETTER N 5 Février 2010 / mars 2010 ACTUALITE DES BAUX COMMERCIAUX Christophe DENIZOT Docteur en droit Avocat à la Cour d appel de Paris I / Etude La saisie conservatoire sur les comptes bancaires

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame...

CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame... CONTRAT DE BAIL POUR UN APPARTEMENT Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilies a... ci-apres denomme bailleur - et 2. Monsieur... et madame... domicilie actuellement a... ci-apres denomme locataire

Plus en détail

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21

Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Préface 5 Liste des abréviations 18 Introduction 21 Section 1 : Premières vues sur le droit commercial... 21 I-L objet du droit commercial... 21 II - Polysémie du mot commerce... 22 Section 2 : Approche

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales,

Plus en détail

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX

GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX GARANTIES LOYERS IMPAYÉS ANNEXES BAUX COMMERCIAUX SOMMAIRE LOYERS IMPAYÉS...3 CHAPITRE I CE QUI EST GARANTI...3 CHAPITRE II MONTANT...3 CHAPITRE III CE QUI N EST PAS GARANTI...3 CHAPITRE IV EN CAS DE SINISTRE...4

Plus en détail

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur»,

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur», BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). Entre les soussignés : M. domicilié à.. Tél... dénommé le «bailleur», ET M.... domicilié à. Tél.. dénommé le «preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

Le bail commercial à l épreuve de la crise

Le bail commercial à l épreuve de la crise Le bail commercial à l épreuve de la crise A la recherche de flexibilité et de sécurité 29 janvier 2014 Journée de formation organisée par le Bureau des diplômés du Master de Management Immobilier de l

Plus en détail

LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES

LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES LOI N 2014-626 DU 18 JUIN 2014 RELATIVE A L ARTISANAT, AU COMMERCE ET AUX TRES PETITES ENTREPRISES DECRET N 2014-1317 DU 3 NOVEMBRE 2014 RELATIF AU BAIL COMMERCIAL LOI N 2015-990 DU 6 AOUT 2015 POUR LA

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION

CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION CONTRAT DE BAIL POUR UNE MAISON D HABITATION Entre : 1. Monsieur... et Madame... domicilié(s) à... - ci-après dénommé bailleur - et 2. Monsieur... et Madame... domicilié(s) actuellement à... - ci-après

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ Hôtels et Résidences BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ «VITTEL Les COLONIES» APPARTEMENT N : PARKING N.. ENTRE Les Soussignés Monsieur (et, ou) Madame :.. Demeurant à : Rue ou lieu dit : Tél domicile :. Bureau :..

Plus en détail

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR

1. Censure constitutionnelle de la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus CEHR Information Rappel : Cette newsletter a pour objectif d attirer votre attention sur des points d actualité, des nouvelles dispositions légales et des lacunes éventuelles dans votre exploitation sur lesquelles

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente.

Le non-respect du droit de préemption est sanctionné par la nullité de la vente. Veille juridique Cabinet Lawrizon Avocats Septembre 2014 BAUX COMMERCIAUX - Loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (ou Loi Pinel) : synthèse concernant les conditions d

Plus en détail

LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS FEVRIER 2016 - ESSEC

LES LOYERS COMMERCIAUX SAINSARD EXPERTS FEVRIER 2016 - ESSEC LES LOYERS COMMERCIAUX Préambule : Pour les boutiques, il existe deux valeurs locatives : 1- La valeur locative de marché issue des loyers constatés pour des nouvelles locations. La valeur locative de

Plus en détail

Position CGPME BAUX COMMERCIAUX CONSTAT

Position CGPME BAUX COMMERCIAUX CONSTAT BAUX COMMERCIAUX CONSTAT Le commerce est une activité en perpétuelle mutation. Pendant les cinquante dernières années, la distribution de masse s est généralisée pour répondre aux besoins des consommateurs

Plus en détail

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT ET LE LOYER DANS LE PARC PRIVÉ Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Eléments constitutifs du bail / Page 2 Durée du bail / Page 5 Renouvellement du bail / Page 5 Fixation

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU

CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU CONTRAT TYPE DE LOCATION OU DE COLOCATION DE LOGEMENT NU (Soumis au titre 1 er de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre

Plus en détail

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LE BAIL COMMERCIAL. Explications et conseils. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LE BAIL COMMERCIAL Explications et conseils Fiche conseil Quelles entreprises sont concernées par le statut des baux commerciaux? Le bail commercial doit-il être écrit? Pour quel type de locaux le bail

Plus en détail

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014)

Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable (décret n 2014-479 du 14 mai 2014) Extension du champ des investissements étrangers soumis à autorisation préalable p1 Publication de l ordonnance n 2014-559 du 30 mai 2014 sur le financement participatif p2 Rachat de leurs actions par

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» La location meublée François Longin 1 www.longin.fr Plan La location de biens Le marché de la location meublée Aspects juridiques

Plus en détail

SOMMAIRE. Ce document présente les principales mesures de cette loi pouvant intéresser les commerçants, les artisans et les très petites entreprises.

SOMMAIRE. Ce document présente les principales mesures de cette loi pouvant intéresser les commerçants, les artisans et les très petites entreprises. Nouvelles mesures Loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Plus d informations sur www.apce.com Loi n 2014262 du 18 juin 2014, parue au journal officiel du 19 juin 2014 Ce

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-17-08 N 73 du 11 JUILLET 2008 IMPOT SUR LE REVENU. REDUCTIONS D IMPOT AU TITRE DES INVESTISSEMENTS LOCATIFS REALISES DANS LE SECTEUR

Plus en détail

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL

LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL COLLECTION DROIT ClVIL dirigee par Christian Larroumet SERIE : Etudes et Recherches Marie-Pierre BAGNERIS Docteur en Droit LE LOYER DU BAIL COMMERCIAL Droit franqais compare et perspectives dans l'union

Plus en détail

Le bail commercial. I. Contenu du contrat de bail. A. Objet du contrat. B. Durée. C. Montant du loyer initial

Le bail commercial. I. Contenu du contrat de bail. A. Objet du contrat. B. Durée. C. Montant du loyer initial Le bail commercial I. Contenu du contrat de bail Le bail commercial est un contrat de location de locaux utilisés pour l'exploitation d'un fonds de commerce ou artisanal, quelle que soit la nationalité

Plus en détail

Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty

Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty Yuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopas dfghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjklz xcvbnmqwertyuiopasdfghjklzxcvbnm qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwerty Dossier Candidats uiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd Acte de Cautionnement

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT A SIGNER UN CONTRAT

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties. Note méthodologique OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment est calculée la taxe foncière sur les propriétés bâties? Prenons l exemple d un avis d imposition pour un bien

Plus en détail

La cession du bail commercial. Inforeg CCI de la Nièvre

La cession du bail commercial. Inforeg CCI de la Nièvre La cession du bail commercial Inforeg CCI de la Nièvre La cession du bail commercial Le droit de préemption de la commune Comment céder son bail commercial? Le droit de préemption des communes Le conseil

Plus en détail

Les Consorts T étaient débiteurs de charges de copropriété qu ils ne réglaient pas depuis plusieurs années.

Les Consorts T étaient débiteurs de charges de copropriété qu ils ne réglaient pas depuis plusieurs années. COUR D APPEL DE LYON 04 Décembre 2014 Cet arrêt rendu à l encontre d un syndic, la Société de G R L, pose le problème de sa responsabilité envers des copropriétaires débiteurs, les Consorts T. Les faits

Plus en détail

Le Domaine de Bellevue

Le Domaine de Bellevue RESIDENCE Le Domaine de Bellevue MANDAT DE GESTION MANDAT DE GERANCE AVEC EXCLUSIVITE N Le mandat est obligatoire (article 6 loi n 70-9 du 2 janvier 1970 et article 72 décret n 72-678 du 20 juillet 1972)

Plus en détail

Table des matières. Les chiffres renvoient à la page CODE DE COMMERCE. Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60

Table des matières. Les chiffres renvoient à la page CODE DE COMMERCE. Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60 Table des matières Les chiffres renvoient à la page Plan sommaire... 1968 Abréviations... 1969 Introduction... 1970 CODE DE COMMERCE Chapitre V DU BAIL COMMERCIAL L 145-1 à L 145-60 Section 1 DU CHAMP

Plus en détail

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX

L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BIENS COMMUNAUX PROBLEME Les communes sont parfois propriétaires d'un patrimoine important et susceptible de leur procurer des ressources qu'elles doivent gérer selon les

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL. Ci-après dénommée «le Preneur» D autre part

BAIL COMMERCIAL. Ci-après dénommée «le Preneur» D autre part BAIL COMMERCIAL Soumis au statut des baux commerciaux tel que résultant des parties législative et réglementaire du livre premier titre IV chapitre V du code de commerce et à toute législation sur les

Plus en détail

CONTRAT TYPE DE BAIL A FERME

CONTRAT TYPE DE BAIL A FERME Annexe 1 CONTRAT TYPE DE BAIL A FERME LES SOUSSIGNES : d une part, Domicilié(e) Agissant(e) en tant que bailleur, ci-après désigné par «le bailleur», et, d autre part, Exploitant agricole Domicilié(e)

Plus en détail

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE

ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE ENGAGEMENT DE CAUTION CONJOINTE ET SOLIDAIRE Je soussigné (Nom, Prénoms) demeurant. déclare par la présente, me porter caution conjointe, solidaire et personnelle, sans bénéfice de discussion ni de division,

Plus en détail

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier

Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier Document rédigé par les experts BusinessFil Immo Contact : 01 47 87 49 49 Loi ALUR : 15 évolutions majeures pour l agent immobilier L édito Après

Plus en détail

Flash. Flash d information Immobilier. Baux commerciaux

Flash. Flash d information Immobilier. Baux commerciaux AVRIL MAI 2014 NUMÉR O 3 Flash Dans ce numéro Baux commerciaux...1 Construction...4 Loi ALUR...4 Vente...5 Baux commerciaux Bail commercial : limite à l efficacité d un pacte de préférence en cas de vente

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS

CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS CONTRAT DE LOCATION LOCAUX VACANTS D après la loi n 89-462 du 6 juillet 1989 (JO 08/07 /89) modifiée par la loi du 21 juillet 1994 (JO 24/07/94) Le présent contrat de location est composé: d'une première

Plus en détail

Droit des baux commerciaux

Droit des baux commerciaux SAS ECS Le droit des baux commerciaux - NA 49 - Chapitre 2 Paragraphe 2 Obligation relative à la chose louée L immeuble A USAGE DE LA CHOSE Le preneur doit user de la chose en bon père de famille. L abus

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

Matin - 1 ère partie. - Pause - Matin 2 ème partie

Matin - 1 ère partie. - Pause - Matin 2 ème partie 1 Matin - 1 ère partie Champ d application du statut des baux commerciaux Aspects fiscaux des baux commerciaux Fin du bail : Que se passe-t-il? Focus : Quels sont les points de renégociation en cours de

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT. 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES

PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT. 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES PREMIERE PARTIE LE PLAFONNEMENT 1- rappels I- INDEXATION LES CLAUSES Les clauses de révision sont inutiles puisque les textes d ordre public L 145-37 & L145-38 du code du commerce fixent les modalités

Plus en détail