, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ", où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)"

Transcription

1 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare symérque sur E défe osve : E, φ : E E ( es léare φ(, y (, y E, φ(, y φ( y, ( E, φ(, 0 e φ(, 0 0 Das oue la sue, E désge u esace vecorel euclde de dmeso Noao : O oe souve ( y au leu de φ (, y N Iégalé de Schwarz ( y y, y E, Il y a égalé s e seuleme s la famlle (, y es lée So f : R R la foco défe ar R, f ( 0 + y Or, ( ( f ( + y + y + y + y doc 0, c'es-à-dre 4( y 4 y 0 doc ( y y doc ( y y Suososs (, y lée S 0, l'égalé es évdee, so, l ese R y, Alors ( y ( e y Suosos qu'l y a égalé Alors 0 e la foco olyomale f du secod degré adme ue race double 0 Doc 0 f ( 0 0, c'es-à-dre + y 0, so + y 0 (car es ue orme (, y es doc ue famlle lée 0 S DUCHET - wwweslo000frs /4

2 3 Iégalé de Mkowsk Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal, y E, + y + y Il y a égalé s e seuleme s 0 ou y 0 ou y λ avec λ 0 + y ( + y y ( + + y + y ( y + + y + y + y (alcao de l'égalé de Schwarz doc y ( + y +, d'où le résula (crossace de la foco racé carrée s'l y a égalé, alors ( y y doc (, y es ue famlle lée (c'es la cas d'égalé de Schwarz Alors 0 ou y 0 ou R, y Das ce derer cas, ( y Or ( y 0 doc ( y 0 s 0 ou y 0 l'égalé es évdee e s λ y avec λ 0, o a + y ( + λ y ( + λ y e + y ( + λ y 4 Théorème e défo (orme eucldee L'alcao : E R orme eucldee So E défe ar ( ( 0 ( Soe E, λ R λ ( λ λ λ ( λ es ue orme sur E Cee orme es aelée doc λ λ λ l'égalé ragulare es l'égalé de Mkowsk S DUCHET - wwweslo000frs /4

3 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal 5 Ideés de olarsao, y E, o a : ( ( y ( + y y 4 y + y y y + y y ( ( ( ( ( ( ( ( + y y (( + y + y ( y y 4 4 ( + ( y + y + ( y y 4 ( y ( e ( de démore de la même maère Orhogoalé Théorème e défos (élémes orhogoau, orhogoal d'ue are ( Soe, y E O d que e y so orhogoau s ( y 0 o oe alors y ( So A ue are o vde de E O aelle orhogoal de A, oé A, l'esemble A { E y A, ( y 0} C'es u sous esace vecorel de E ( Soe A e B deu ares o vdes de E O d que A e B so orhogoales s : (, y A B y O oe alors A B,( 0 ( A O/ car 0 aare à ce esemble Soe A,, α, β R So y A ( α + β y α( y + ( y β α 0 + β 0 0 A es doc u sous esace vecorel de E S DUCHET - wwweslo000frs 3/4

4 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal Prooso Soe A e B deu ares o vdes de E Les asseros suvaes so équvalees : ( A e B so orhogoales ( A B ( B A ( ( So A y B, ( y 0 doc ( ( So B A, ( y 0 y doc B e doc A e doc A B B A ( ( So (, y A B y B doc y A doc ( y 0 e doc A e B so orhogoales 3 Prooso Soe A e B deu ares o vdes de E elles que A B Alors B A So B So y A A B doc B Doc A, ( y 0 y doc y doc ( y 0 A e doc B A 4 Théorème Soe F e G deu sous esaces vecorels sulémeares de E ( E F G Les asseros suvaes so équvalees : ( F e g so des sous esaces orhogoau ( G F ( F G ( ( : G F : déjà moré So F!(, F G +, ( 0 e ( ( 0 ( ( ( ( S DUCHET - wwweslo000frs 4/4

5 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal Doc 0 e doc G doc F G Doc F G ( ( : Suosos que G F So (, y F G y G doc y F doc ( y 0 doc F e G so orhogoales Coséquece : S F es u sous esace vecorel de E, F F E effe, o a E F F F es u sous esace vecorel de E doc o a auss O red G F e o alque le héorème récéde, ce qu doe F F E F F 5 Théorème So F u sous esace vecorel de E Alors E F F S F {} 0 ou s F E, le résula es évde So : F F {} 0 : So F F F e F doc ( 0 doc 0 So e,, e ue base de F ( dm(f ( : défe ar ( ( So u E R e,, du rodu scalare So Ker(u u ( (0,,0 doc : ( e 0 e u es clareme léare de E das R (léaré N, doc F doc Ker ( u F Récroqueme, s F, alors u ( 0 (vérfcao mmédae Doc Ker ( u F D'arès le héorème du rag, dm ( F + dm(im( u Comme Im( u R, dm(im( u e doc dm( F dm( F + F dm ( F + F dm( F + dm( F dm( F F Comme F F { 0}, o e dédu que dm ( F + F dm( F + dm( F dm( F dm( F + F dm( F doc dm( F Doc dm( F O a doc F { 0} F e dm ( F + dm( F dm( E doc E F F S DUCHET - wwweslo000frs 5/4

6 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal 6 Théorème U esace euclde adme ue base orhoormale, c'es-à-dre que s E es u esace euclde de dmeso, alors l ese ue base e,, e, j N, e e δ ( e de E vérfa : ( j j Par récurrece sur la dmeso de E Noos P( la roréé : "s E es u esace euclde de dmeso base orhoormale" : So E u esace euclde de dmeso So E, 0 es ue base orhoormale de E N, alors E adme ue So N Suosos P( vrae So E u esace euclde de dmeso + So E, 0 So e + So F vec( e+ D'arès le héorème récéde, E F F F es u esace euclde e dm ( F dm( E dm( F F adme doc u ebase orhoormale ( e,, e (hyohèse de récurrece ( e,, e + es ue base orhoormale de E doc P(+ es vrae Doc N, P( es vrae 7 Théorème de Pyhagore So ( ue famlle d'élémes de E qu es orhogoale (c'es-à-dre s j N j Alors alors ( 0, avec j, Par récurrece sur Noos P( la roréé : "s : évde : Soe E, els que ( 0 ( es ue framlle orhogoale de E, alors Alors + ( + + ( + ( + ( + doc P( es vrae " so N, Suosos P( vrae So ( + ue famlle orhogoale de E S DUCHET - wwweslo000frs 6/4

7 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal (d'arès P(, car (hyohèse de récurrece + doc P(+ es vrae Doc N, P( es vrae 3 Groue orhogoal E désge oujours u esace euclde de dmeso N 3 Défo : edomorhsme orhogoal So u u edomorhsme orhogoal de E O d que u es u edomorhsme orhogoal s u, y E, y y coserve le rodu scalare, c'es-à-dre s : ( ( 3 Théorème (caracérsao d'u edomorhsme orhogoal U edomorhsme u de E es orhogoal s e seuleme s l coserve la orme, c'es-à-dre s e seuleme s : E, Suosos u orhogoal So E u ( ( ( (car u coserve le rodu scalare Doc u ( Suosos que u coserve la orme Soe, y E ( y ( + y y (deé de olarsao S DUCHET - wwweslo000frs 7/4

8 ( + y y ( + y y (léaré de u (u coserve la orme y (deé de olarsao ( u es doc u edomorhsme orhogoal Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal 33 Corollare Tou edomorhsme orhogoal de E es u auomorhsme So u u edomorhsme de E So Ker(u u ( 0 doc u ( 0 doc 0 (car u coserve la orme doc 0 Doc Ker ( u {} 0 doc u es jecve doc u es bjecve car E es de dmeso fe 34 Théorème e défo (groue orhogoal L'esemble des edomorhsmes orhogoau d'u esace euclde E es u sous groue du groue léare GL (E, aelé groue orhogoal de E e oé O (E Noos O (E l'esemble des auomorhsmes orhogoau de E O ( E O/ car d E O(E Soe u, v O( E So E u v( v( (car u O(E (car v O(E Doc u v O(E So u O(E u es bjecve de E das E So E! y E, y u u ( Or, u u ( u ( (car u O(E doc u ( Doc u O( E S DUCHET - wwweslo000frs 8/4

9 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal 35 Théorème U edomorhsme u de E es orhogoal s e seuleme s l'mage d'ue base orhoormale de E ar u es ue base orhoormale de E démosrao Suosos u orhogoal So e,, e (,, e ue base orhoormale de E Alors j N ( e e j δ j u coserve le rodu scalare doc :, j N, ( e e j δ j ( u ( e,, e es ue base de E car cee famlle es l'mage d'ue base de E ar ue alcao bjecve de E das E u ( e,, e es doc ue base orhoormale de E ( Suosos que l'mage ar u d'ue base orhoormale de E es ue base orhoormale de E So e ( e,, e ue base orhoormale de E elle que l'mage de cee base ar u so ue base orhoormale de E So E! ( R, e u ( u e e u e (léaré de u ( (héorème de Pyhagore car ( e es ue famlle orhogoale (car les u e so de orme ( u coserve la orme doc u es u edomorhsme orhogoal 36 Théorème (cas où la dmeso de E es So E u esace euclde de dmeso So u u edomorhsme orhogoal de E Alors l cos( θ s( θ ese ue base orhoormale e de E e u réel θ els que ma ( u; e ou s( θ cos( θ cos( θ s( θ ma ( u; e s( θ cos( θ So e ( e, e ue base orhoormale de E elle que ( u ( e, ( u e so ue base orhoormale de E a c Noos ma ( u; e b d u ( e ae + be u ( e ce + de S DUCHET - wwweslo000frs 9/4

10 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ( ( e e ( ( e e ( e e 0 u doc a + b u doc c + d u doc ac + bd 0 ( a + b doc l ese u réel θ el que a cos(θ e b s(θ c + d doc l ese u réel θ ' el que c cos(θ' e d s(θ' ac + bd 0 doc cos( θ cos( θ' + s( θs( θ' 0 doc cos( θ ' θ 0 π doc θ ' θ [ π] π θ' θ + [π] doc, ce qu doe les deu formes de marces aocées π θ' θ [π] 37 Prooso U edomorhsme u de E es orhogoal s e seuleme s sa marce A das ue base orhoormale vérfe : AA I démosrao So e ue base orhoormale de E e A ma( u; e s u es u edomorhsme orhogoal :, y E, ( y ( y doc X, Y M ( R, ( AX AY XY, c'es-à-dre X AAY XY Doc AA I Suosos que AA I Soe, y E, X ma( ; e, Y ma( y; e ( y ( AX AY X AAY XI Y XY ( y doc u es u edomorhsme orhogoal 38 Corollare S u es u edomorhsme orhogoal, alors de( u S DUCHET - wwweslo000frs 0/4

11 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal So e ue base orhoormale de E, A ma( u; e O a doc AA I Doc de( AA Or, de( AA de( A de( A de( A (car de( A de( A doc de( A Comme de( u de( A, o a doc le résula aocé 39 Défos ( O oe O + (E ou SO (E l'esemble des edomorhsmes orhogoau de déerma ( O oe O (E l'esemble des edomorhsmes orhogoau de déerma 30 Prooso e défo (groue sécal orhogoal SO (E es u sous groue de O (E, aelé groue sécal orhogoal SO( E O( E SO ( E O/ car d E SO(E Soe u, v SO( E u v O(E e de( u v de( u de( v doc u v SO(E So u SO(E u O( E de( u de( u (car de( u Doc u SO( E 3 Lemme Pour ou edomorhsme orhogoal u de E, l ese u sous esace vecorel de E de dmeso ou vara ar u démosrao s u adme ue valeur rore λ : So u veceur rore assocé λ 0 e λ Doc λ S DUCHET - wwweslo000frs /4

12 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal Or u ( car u es orhogoal doc λ doc λ e doc {, } λ R es u sous esace vecorel de E, de dmeso e vara ar u : e effe dm ( R dm( R doc u ( R R R R e s u 'adme as de valeur rore : So v u + u v es u edomorhsme symérque soe, y E ( v ( y ( + u ( y ( u ( y + ( u ( y! z E, y z z E, y u (! z doc ( v( y ( z + ( u ( z ( z + ( u, u (car O( E z ( u ( y + ( y ( v(y v éa u edomorhsme symérque, v adme au mos ue valeur rore réelle λ (vor chare edomorhsmes symérques So u veceur rore assocé à la valeur rore λ : v( λ doc λ u ( So F vec(, (, es lbre so u admera ue valeur rore doc dm ( F So y F α, β R, y α + β y α + β (léaré de u α + β λ u ( α + βλ β doc y F doc F F u es bjecve doc dm ( F e doc u ( F F 3 Théorème U edomorhsme u de E es orhogoal s e seuleme s E es somme drece orhogoale d'ue famlle ( Ek k m de sous esaces vecorels de E els que our ou k N m, E k es de dmeso ou, vara ar u, l'alcao due u k ( uk : Ek Ek éa l'deé ou so oosée s dm ( E k, ue roo aure que l'deé ou so oosée s dm ( E k démosrao La codo es suffsae : o suose qu'ue elle famlle ( Ek k m ese Il ese alors ue base e ( e,, e de E elle que : S DUCHET - wwweslo000frs /4

13 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal I I q ma( u; e, I S e I q éa des marces ués d'ordres e q, θ Sθ cos( θ s( θ forme : s( θ cos( θ ( e e 0, j N, j, ( e e N, ( e,, e ( j S θ éa de la u es doc ue famlle orhoormale à élémes das u esace de dmeso, c'es doc ue base orhoormale de E L'mage ar u d'ue base orhoormalee de E es ue base orhoormale de E doc u es u edomorhsme orhogoal La codo es écessare : So u O(E D'arès le lemme récéde, l ese u sous esace E de E de dmeso ou, vara ar u el que l'edomorhsme u du ar u sur E vérfe la codo du héorème ar récurrece sur la dmeso de E Noos P( la roréé : "S E es u esace euclde de dmeso e s u es u edomorhsme orhogoal de E, alors E es somme drece orhogoale d'ue famlle ( Ek k m de sous esaces vecorels de E els que our ou k N m, E k es de dmeso ou, vara ar u, l'alcao due u k ( uk : Ek Ek éa l'deé ou so oosée s dm ( E k, ue roo aure que l'deé ou so oosée s dm ( " E k Alors : so u O(E, E éa u esace euclde de dmeso u d E ou u d E P( es doc vrae : so u O(E, E éa u esace euclde de dmeso ou be u d E ou be u d E 0 ou be u O (E e l ese ue base orhoormale de e elle que ma ( u; e 0 ou be u O + ( E { d E, d E } e l ese ue base orhoormale de E elle que cos( θ s( θ ma ( u; e, avec θ 0[ π] s( θ cos( θ Doc P( es vrae So N, Suosos P(k vrae our k N, k So E u esace euclde de dmeso + D'arès le lemme récéde, l ese u sous esace vecorel E de E vara ar u L'edomorhsme u du ar u sur E vérfe la codo mosée à u k das l'éocé du héorème S DUCHET - wwweslo000frs 3/4

14 Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal E es sable ar u : So E So y E ( u ( y ( y 0 doc u ( E Or u ( E E e u es bjecve doc u ( E E e doc u ( E doc u ( E E doc E es sable ar u ( u O E, E éa u esace euclde de dmeso féreure ou égale à O alque alors l'hyohèse de récurrece : E es somme drece d'ue famlle ( Ek k m de sous esaces de E vérfa la codo du héorème ( Ek k m es doc ue famlle de sous esaces de E elle que : Pour ou k N m, E k es de dmeso ou ; k N E E ; m k L'alcao due u k ar u sur E k es l'deé ou so oosée s dm ( E k, ue roao aure que l'deé ou so oosée s dm ( E k Doc P(+ es vrae Doc our ou N, P( es vrae S DUCHET - wwweslo000frs 4/4

E désigne un K-espace vecoriel K=R ou C. Une forme bilinéaire sur E est symétrique si et seulement si ( x,

E désigne un K-espace vecoriel K=R ou C. Une forme bilinéaire sur E est symétrique si et seulement si ( x, I) Srucure préhlberee réelle : ) ormes bléares : a) déo : ESPACES PREHILBERTIENS REELS E désge u K-espace vecorel KR ou C Ue orme bléare sur E es ue applcao ϕ : E E léare par rappor à chacue des places.

Plus en détail

ALGEBRE BILINEAIRE. Les espaces vectoriels considérés dans ce chapitre sont des espaces vectoriels sur. a) Bilinéaire, et.

ALGEBRE BILINEAIRE. Les espaces vectoriels considérés dans ce chapitre sont des espaces vectoriels sur. a) Bilinéaire, et. ALGBR BILINAIR Les espaces vecorels cosdérés das ce chapre so des espaces vecorels sur A. Produ scalare ) Défo So u espace vecorel sur O appelle produ scalare sur oue forme bléare smérque défe posve C

Plus en détail

ENDOMORPHISMES SYMETRIQUES

ENDOMORPHISMES SYMETRIQUES ENDOMORPHISMES SYMETRIQUES A. Rappels sur les marces symérques S A a 1 K M alors la rasposée de la marce A es la marce O sa que j 1j j 1j A a M K 1 A, B M K, A B A B, e, A M K A A S A K 1 AB B A M es versble

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 6 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calcularces so auorsées * * * NB : Le cadda aachera la lus grade morace à la claré, à la récso e à la cocso de la rédaco S u cadda

Plus en détail

Endomorphismes particuliers dans un espace vectoriel euclidien

Endomorphismes particuliers dans un espace vectoriel euclidien PSI Lycée Rabelas Edomorphsmes parculers Edomorphsmes parculers das u espace vecorel euclde Das ou le chapre, E désge u espace vecorel euclde (doc sur R) de dmeso > 0, do le produ scalare es oé I Ado d

Plus en détail

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel.

Produit scalaire. Chap. 11 : cours complet. 1. Produit scalaire réel. Produ scalare Chap : cours comple Produ scalare réel Défo : produ scalare sur u -espace vecorel, espace préhlbere réel Théorème : eemples classques Théorème : égalé de Cauchy-Schwarz Défo : forme bléare

Plus en détail

Produit scalaire. Exercices

Produit scalaire. Exercices Produ scalare Exercces 8-9 Nveau Exercces gééraux sur le rodu scalare So E u esace vecorel mu d u rodu scalare réel a Morer que oue famlle orhoormale es lbre b Es-ce ecore le cas our ue famlle orhogoale?

Plus en détail

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a PCSI Chatre 4 : Produts scalares-résumé Das ce chatre E est u -ev. Produts scalares. Défto et exemles de référeces Def: O aelle rodut scalare sur E toute alcato de E² das est bléare. est symétrque: x,ye,

Plus en détail

Produit scalaire (corrigé des plus).

Produit scalaire (corrigé des plus). Produ scalare (corrgé des lus Eercces géérau sur le rodu scalare 56 a Pour : = le résula es mméda car : S : = alors : = = = = = = ( M Chare : Produ scalare Corrgé des lus - - e cec our ou coule : ( {-}

Plus en détail

t t n n = x d où λ=± 1. Une f étant un automorphisme, dim f ( F ) = dimf

t t n n = x d où λ=± 1. Une f étant un automorphisme, dim f ( F ) = dimf Marces orhogoales Exercce Quelles so les marces orhogoales ragulares suéreures? Les marces dagoales avec coeffces dagoaux égaux à ou Le résula s obe e éeda les coloes de la remère à la derère e exloa qu

Plus en détail

Correction MATHS 1, concours CCP 2009, filière PC

Correction MATHS 1, concours CCP 2009, filière PC Pare So S S + (, so M M ( Correco MATHS, cocours CCP 9, flère PC Moros ou d abord que, MSM es symérque: ( MSM= M S ( M= MSM Esue, our ou de M, (, MSM = (MS(M Or M M, ( e S S + (, doc (MS(M Faleme, MSM

Plus en détail

RANG EN ALGEBRE LINEAIRE (ON SE LIMITERA A DES E.V. DE DIMENSION FINIE)

RANG EN ALGEBRE LINEAIRE (ON SE LIMITERA A DES E.V. DE DIMENSION FINIE) Rag algèbr léar RANG EN ALGEBRE LINEAIRE (ON SE LIMITERA A DES EV DE DIMENSION FINI So E F dux K sacs vcorls d dmso ) Rag d'u amll d vcurs, rag d'u alcao léar déo (rag d'u amll d vcurs) So x = ( x ) I

Plus en détail

Cours de mathématiques M.P.S.I.

Cours de mathématiques M.P.S.I. Cours de mathématques M.P.S.I. D'arès les cours de M. De Grarut Heret Quet Aussel Lucas Perard Arsèe Phl Maxme Das tout le chatre, E désge u R -ev. Esaces vectorels eucldes 1. Esace réhlberte 1.1. Produt

Plus en détail

x x x + x.

x x x + x. Dael aada Ocobre 3 NOTE - INÉGALITÉ EUCLIDIENNE wwwdael-saadaeu ource : hp://wwwles-mahemaquese/phorum/readphp?4,8748,page O rappelle qu u espace euclde es u espace vecorel (réel c de dmeso fe mu d u produ

Plus en détail

Produit scalaire, espaces euclidiens.

Produit scalaire, espaces euclidiens. Prod scalare esaces ecldes Cha : cors comle Prod scalare réel Défo : rod scalare sr -esace vecorel esace réhlbere réel Théorème : eemles classqes Théorème : égalé de Cachy-Schwarz Défo : forme bléare symérqe

Plus en détail

ESPACES EUCLIDIENS. 2. Pour tout x E, l application y a ϕ( x, est linéaire (linéarité de ϕ à droite). 2. (symétrie). 0 (positivité).

ESPACES EUCLIDIENS. 2. Pour tout x E, l application y a ϕ( x, est linéaire (linéarité de ϕ à droite). 2. (symétrie). 0 (positivité). sacs uclds SPACS UCLIDINS Das ou l char, désg u sac vcorl rél d dmso f I - Produ scalar ) Défo Défo : O all rodu scalar sur ou form ϕ bléar, symérqu, déf osv, c s-à-dr ou alcao d das qu vérf : Pour ou

Plus en détail

REDUCTION DES ENDOMORPHISMES

REDUCTION DES ENDOMORPHISMES RDUCTION DS NDOMORPHISMS I Sommes direces: K désige R ou C, e F so des K-esaces vecoriels,, so sous esaces vecoriels de Somme de sous esaces de : Théorème e défiiio : l'esemble i i /,, es u sous esace

Plus en détail

Concours National - MAROC

Concours National - MAROC Cocors Naoal - MAROC - 99 ] Moros o d abord qe S A {} : s S A,, doc Par allers, o edomorhsme e s écrre : ( ) ( ) aec ( ) S ( ) A, ce q more qe ( E) S A L ] NON : o érfe aséme qe S N N coea S A, l coedra

Plus en détail

Produit scalaire et orthogonalité. > 0. On dit aussi que q est une forme

Produit scalaire et orthogonalité. > 0. On dit aussi que q est une forme PSI Lycée Rabelas Podu scalae e ohogoalé Podu scalae e ohogoalé I Podu scalae Rappels das les espaces vecoels su R E désge u espace vecoel su R Déf : So ϕ fome bléae syméque su E O appelle fome quadaque

Plus en détail

ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS. Ex1 : En utilisant astucieusement l inégalité de Cauchy-Schwarz, démontrer que :

ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS. Ex1 : En utilisant astucieusement l inégalité de Cauchy-Schwarz, démontrer que : ESPACES PREHILBERTIENS ET EUCLIDIENS Produis sclires ds R : Le rodui sclire usuel ds R es défii r : ( u,v ) R, si u = ( x,x,,x ) e v = ( y,y,,y ), uv = x y + x y + + x y = x y L orme euclidiee ssociée

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Produit scalaire, espaces euclidiens.

Produit scalaire, espaces euclidiens. Produi scalaire espaces euclidies Chapire : oes de cours Projecios orhogoales Projeceur orhogoal Supplémeaire orhogoal d u sous-espace vecoriel de dimesio fiie e expressio de la projecio orhogoale sur

Plus en détail

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel

(respectivement M n,1 ( )) l espace vectoriel réel Les calculatrces sot autorsées **** NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto S u caddat est ameé à reérer ce qu eut lu sembler être ue erreur d'éocé,

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 6 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calcularces so auorsées * * * NB : Le cadda aachera la lus grade morace à la claré, à la récso à la cocso de la rédaco S u cadda

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

Chapitre 5: Changement de base et diagonalisation. - Changement de bases - Diagonalisation d une matrice

Chapitre 5: Changement de base et diagonalisation. - Changement de bases - Diagonalisation d une matrice Chaptre 5: Chagemet e base et agoalsato - Chagemet e bases - Dagoalsato ue matrce Chagemet e bases Soet eu bases (e,...,e ) et '(e',...,e' ) e E. est l'acee base, ' est la ouvelle base. La matrce e passage

Plus en détail

ELEMENTS PROPRES D'UN ENDOMORPHISME

ELEMENTS PROPRES D'UN ENDOMORPHISME lémets rores d' edomorhsme LMNTS PROPRS D'UN NDOMORPHISM * désge K esace vectorel de dmeso fe N Sos esaces stables défto Soet edomorhsme de, F sos esace vectorel de O dt qe F est stable ar s F F S F est

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * EION 007 EPREUVE PECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUE Duée : 4 heues Les calculaces so auosées * * * NB : Le cadda aachea la lus gade moace à la claé, à la écso e à la cocso de la édaco u cadda es ameé à

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS

ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS ESPACES VECTORIELS FAMILLES DE VECTEURS A. ESPACES VECTORIELS 1) Défto O aelle esace vectorel sr o esace vectorel o esace vectorel réel tot esemble E m : 1) D e lo de comosto tere, aelée addto et otée

Plus en détail

MATHEMATIQUES 2. Calculs de distances entre une matrice et certaines parties de M n (!)

MATHEMATIQUES 2. Calculs de distances entre une matrice et certaines parties de M n (!) SESSION 003 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Duée : 4 heues Les cacuaces so edes * * * NB : Le cadda aachea a us gade moace à a caé à a écso e à a cocso de a édaco S u cadda es ameé à eée ce

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. ****

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. **** SESSION 3 PSIM7 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI MATHEMATIQUES Durée : heures Les calcularices so auorisées **** NB Le cadida aachera la lus grade imorace à la claré, à la récisio e à la cocisio de la

Plus en détail

() f. p (resp. par la j ème colonne de A, il existe une unique application linéaire u

() f. p (resp. par la j ème colonne de A, il existe une unique application linéaire u Chae 0 APPLICATIONS LINÉAIRS : MATRICS ASSOCIÉS I. MATRIC D UN APPLICATION LINÉAIR Gééalés a) Défo Soe e F deux ev ( e e.. e) base de = ( f f.. f ) base de e u (F) La mace de u a ao aux bases e es défe

Plus en détail

Produit scalaire (corrigé niveau 2).

Produit scalaire (corrigé niveau 2). Prou scalare (corrgé veau ) Eercces géérau sur le rou scalare 48 So l alcao oée ar : ( P Q ) [X] ( ) ( ) ( P Q) P () Q () a Il es clar que cee alcao es correceme éfe sur [X] e qu elle es à valeurs as Elle

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

g f dt. Montrer que les fonctions f et g sont nulles sur [0, 1].

g f dt. Montrer que les fonctions f et g sont nulles sur [0, 1]. Eercces du chapre ) So ue applcao moooe de [a, b] das Morer que es égrable ) Soe e g deu ocos égrables sur [, ] elles que :,, g g Morer que les ocos e g so ulles sur [, ] ) alculer cos lm! arcs, lm ; d

Plus en détail

APPLICATIONS LINEAIRES

APPLICATIONS LINEAIRES Alcatos léares CS APPLICATIONS LINAIRS I Alcatos léares ) Détos et remères rorétés L eeu est de détermer des alcatos qu trasortet la structure d esace vectorel La oto «clé» des esaces vectorels est la

Plus en détail

ESPACES PREHILBERTIENS REELS

ESPACES PREHILBERTIENS REELS ESPACES PREHILBERTIENS REELS A PRODUIT SCALAIRE, ORTHOGONALITE O se lace das u esace vectorel E I) Produt scalare Produt scalare Défto: Sot ue alcato de E E vers. O dt que est u rodut scalare sur E ss

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre MATHÉMATIQUES II Noa : les rois paries du problème peuve êre abordées idépedamme Parie I - Propriéés de la rasformée de Legedre Das oue la parie I -, I désige u iervalle de IR e f ue focio à valeurs réelles,

Plus en détail

I. Sous-espace affine d un -espace vectoriel

I. Sous-espace affine d un -espace vectoriel Chp 9 : Géométre e I. Sous-espce e d u -espce vectorel est u ev L trslto de vecteur est : τ v v (, ) ( S( ), ) est u morphsme de groupe T( ) = { trsltos } est u groupe commutt τ F est u sous-espce e de

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

CCP Maths 2 MP 2007 Énoncé 1/6 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées.

CCP Maths 2 MP 2007 Énoncé 1/6 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. CCP Mahs MP 007 Éocé /6 EPREUVE PECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUE Duée : 4 heues Les calculaces so auosées * * * NB : Le cadda aachea la lus gade moace à la claé, à la écso e à la cocso de la édaco u cadda

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1 Soi (a N la suie réelle défiie ar : Iroducio a = + O éudie la série de erme gééral a O more qu elle es covergee e o doe différees reréseaios de sa somme, oée γ, e aelée Cosae d Euler Pour cela o commece

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

E E1. K désigne un corps de caractéristique nulle.

E E1. K désigne un corps de caractéristique nulle. K désge u corps de caractérstque ulle Gééraltés Elémets d algèbre léare Espace vectorel Déf : O appelle K -espace vectorel tout esemble E mu d ue lo de composto tere et d ue lo extere : : K E E vérfat

Plus en détail

Isométries d'un espace euclidien.

Isométries d'un espace euclidien. Isométries d'un espace euclidien. Dans ce chapitre, le corps des scalaires est R et l'espace (E ; ) est un espace euclidien de dimension finie n. 1. Isométries vectorielles d'un espace euclidien...p.1

Plus en détail

CALCUL MATRICIEL. A. Définition et opérations sur les matrices. a1,1 a1, = est appelé jème colonne de A. = est appelé ième ligne de A

CALCUL MATRICIEL. A. Définition et opérations sur les matrices. a1,1 a1, = est appelé jème colonne de A. = est appelé ième ligne de A CACU MATRICIE A. Défiiio e oéraios sur les marices ) Défiiio Soie e deux eiers aurels o uls O aelle marice à liges e coloes à coefficies das K ( K R ou K ) de forma ( ) ou ableau de la forme a a A a a

Plus en détail

Résumé du chapitre 24 : Matrices 2

Résumé du chapitre 24 : Matrices 2 MPSI 1 1 Résumé du chatre 24 : Matrces 2 Das tout le chatre K désge le cors R ou C I Chagemet de base I-1 Matrces de assage Soet E u K-ev de dmeso, = (e 1,e 2,,e ) et ' = (f 1,f 2,,f ) deux bases de E

Plus en détail

Dérivation : Résumé de cours et méthodes

Dérivation : Résumé de cours et méthodes Dérivation : Résumé de cours et métodes Nombre dérivé - Fonction dérivée : DÉFINITION (a + ) (a) Etant donné est une onction déinie sur un intervalle I contenant le réel a, est dérivable en a si tend vers

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Séance 2 Autocorrélation des erreurs et hétéroscédasticité et Test de normalité

Séance 2 Autocorrélation des erreurs et hétéroscédasticité et Test de normalité Séace Auocorrélao des erreurs e hééroscédascé e Tes de ormalé Coeu : Défo e causes Déeco de l auocorrélao Tess usuels d auocorrélao: Tes des rus, Durb e Waso, Breusch-Godfrey, Bo-Perce, Ljug-Bo Hééroscédascé

Plus en détail

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C.

M ( ) n,p. Chapitre 15 Matrices et systèmes linéaires. I Généralités. Dans tout le chapitre K désigne le corps R ou C. PSI 1 hatre 15 Matrces et systèmes léares Das tout le chatre K désge le cors R ou I Gééraltés 1 Défto Défto : Ue matrce est u tableau d élémets de K coteat lges et coloes Notatos : U matrce A est otée

Plus en détail

Cours Diagonalisation

Cours Diagonalisation Cours Diagonalisation par Pierre Veuillez 1 Objectif Pour une matrice A donnée, déterminer une matrice D diagonale et une matrice P inversible telle que A = P D P 1. Interprètation : Quelle relation reconnaît-on?

Plus en détail

Dérivation. 1 Dérivées des fonctions usuelles : 2 Etude forme par forme des opérations sur les fonctions dérivables :

Dérivation. 1 Dérivées des fonctions usuelles : 2 Etude forme par forme des opérations sur les fonctions dérivables : Dérivation Dérivées des onctions usuelles : Pour savoir dériver, il aut d abord connaître les dérivées des onctions de base que vous pouvez retrouver dans le tableau cidessous. Fonction Fonction dérivée

Plus en détail

Chapitre 17 Espace vectoriel - résumé de cours. Dans tout ce chapitre désigne le corps ou. 1. Complément : notion de groupe

Chapitre 17 Espace vectoriel - résumé de cours. Dans tout ce chapitre désigne le corps ou. 1. Complément : notion de groupe Chaptre 17 Espace vectorel - résumé de cours Das tout ce chaptre désge le corps ou. 1. Complémet : oto de groupe Def: Sot E u esemble, o appelle lo de composto tere sur E toute applcato de E² das E. S

Plus en détail

f application linéaire E F E p F n sous la forme matricielle suivante : colonne de A est a F : elle est notée Mat( f, E est Mat( id, ) I.

f application linéaire E F E p F n sous la forme matricielle suivante : colonne de A est a F : elle est notée Mat( f, E est Mat( id, ) I. RÉSUMÉ 4 MATRICS T APPLICATIONS LINÉAIRS Das tout ce résumé, sera égal sot à, sot à Tous les esaces vectorels serot de dmeso e das ce chatre ÉCRITUR MATRICILL D UN APPLICATION LINÉAIR D1 O cosdère le schéma

Plus en détail

; A, donc l égalité est vraie au rang 0. A A A 2A A 2A 4A

; A, donc l égalité est vraie au rang 0. A A A 2A A 2A 4A I - TD - CORRIGE CALCUL MATRICIEL Déembre 8 EXERCICE 4 5 4 A Calul de A pour ou 4 5 4 4 4 A A 4 4 4 ; 9 8 4 4 A 8 7 4 4 ; 4 4 A 4 4 ; Moros par réurree que 4 4 A 4 4 4 4 Iiialisaio : I A do l égalié es

Plus en détail

Annexe. A. Trigonométrie. cos(a. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2

Annexe. A. Trigonométrie. cos(a. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2. π 2 Aexe A. Trigoomérie cos x + si x + a x cos x + co a si x cos( x) si ( x) a ( x) co a ( x) cos (x) si (x) a (x) co a (x) cos( + x) si ( + x) a ( + x) co a ( + x) cos(x) si (x) a (x) co a (x) cos( x) si

Plus en détail

Un polynôme à coefficients dans est une suite presque nulle (nulle à partir d'un certain rang) ( ak) est un morphisme d'algèbre injectif α ( an) n

Un polynôme à coefficients dans est une suite presque nulle (nulle à partir d'un certain rang) ( ak) est un morphisme d'algèbre injectif α ( an) n Mathématiques cours : Cha 9 : olyômes est u cors commutatif I. Algèbre [X] Cha 9 : olyômes U olyôme à coefficiets das est ue suite resque ulle (ulle à artir d'u certai rag) ( a) [ X ] = { olyômes à coefficiets

Plus en détail

Produit scalaire (corrigé niveau 1).

Produit scalaire (corrigé niveau 1). Produ scre corrgé veu ercces gééru sur e produ scre Rppe : s o pr d ue me e ue combso ére des veceurs de me e peu ds ous es cs comporer qu u ombre de coeces o us Aureme d morer qu ue me e es bre es équve

Plus en détail

Exercices sur les matrices

Exercices sur les matrices O se plce ds Exercces sur les mrces ( é u eer urel supéreur ou égl à ) So A l mrce défe pr e T l mrce de m défe pr s e so ) Démorer que A T T ) Démorer que T es versble e clculer so verse ) E dédure que

Plus en détail

Corrigés des exercices du chapitre 23

Corrigés des exercices du chapitre 23 MPSI Corrigés des exercices du chaitre Exercice I- Seuls les roduits AB CA et CB sot ossibles et : a² 0 0 A² 0 b² 0 0 0 c² a a 5a a AB b 0 b b 0 c c 0 a b c CA a 5b 6c et 7 6 CB 9 0 Exercice I- ) Soit

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2006-2007 Faculté de Mathématiques et d Informatique

Université de Picardie Jules Verne 2006-2007 Faculté de Mathématiques et d Informatique Uiversité de Picardie Jules Vere 006-007 Faculté de Mathématiques et d Iformatique Licece metio Mathématiques - Deuxième aée - Semestre 4 Probabilités Elémetaires Exame du ludi 4 jui 007 Durée h00 Documet

Plus en détail

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production Orgasato et gesto dustrelle Page / 6 TD Techques de prévso pour la Gesto de producto er Exercce Vetes d u rayo de jouraux das u supermarché Javer Févrer Mars Avrl Ma Ju Jullet Août Septembre Octobre Novembre

Plus en détail

CHAPITRE 6 Les vecteurs

CHAPITRE 6 Les vecteurs A/ Vecteurs Cours de Mathématiques Classe de Seconde Chapitre 6 Les Vecteurs CHAPITRE 6 Les vecteurs 1) Définition et exemples a) Définition Soient deux points A et B. On appelle vecteur AB "la flèche"

Plus en détail

E3A PC Mathématiques A Corrigé Auteur : S. Laurent Préliminaires

E3A PC Mathématiques A Corrigé Auteur : S. Laurent Préliminaires EA PC Mahémaiques A Corrigé Aueur : S Laure (sergelaure@sergialorg) Prélimiaires Pour i N, o a : i+ i i+ ( cos u) si ( u) du i cosusi u ( i+ ) i+ i+ α = =α α i + E fialeme : α i+ = αi i + O remarque que

Plus en détail

inégalité triangulaire

inégalité triangulaire Chaptre 5: Espaces Eucldes-résumé de cours. Produt scalare. Défto et exemples de référeces Def: Sot E u -ev. O appelle produt scalare sur E toute applcato ϕ de E² das vérfat: ϕ est bléare. ϕ est symétrque:

Plus en détail

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES

ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES ESPACES VECTORIELS NORMÉS DE DIMENSION FINIE NORMES USUELLES, ÉQUIVALENCE DES NORMES SOMMAIRE. Normes sur u espace vectorel E 2.. Défto d'ue orme. Cter l'égalté tragulare reversée. 2.2. Normes usuelles

Plus en détail

Fonction logarithme népérien. de la fonction s annule en 1.On note cette fonction «ln» ou «Log»

Fonction logarithme népérien. de la fonction s annule en 1.On note cette fonction «ln» ou «Log» Focio logarihme éérie I Défiiio e remières roriéés Défiiio O aelle focio logarihme éérie la rimiive sur ] ; [ de la focio s aule e.o oe cee focio «l» ou «Log» d Aisi o a : >,l = Premières roriéés Il résule

Plus en détail

133: endomorphismes remarquables d'un espace vectoriel euclidien de dimension nie

133: endomorphismes remarquables d'un espace vectoriel euclidien de dimension nie 133: endomorphismes remarquables d'un espace vectoriel euclidien de dimension nie Pierre Lissy March 8, 2010 On considère un espace vectoriel euclidien de dimension nie n, le produit scalaire sera noté

Plus en détail

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur

GOURIO-JEWELL Pierre-Guillaume KOHN Céline. CONTROLE OPTIMAL Application à l'équation de la chaleur GOURIO-EWELL Perre-Gllme KOHN Céle CONROLE OPIMAL Alco à l'éqo de l cler Préseo d roblème 4 Méode de l'é djo 6 Mse e lce de l'lorme 7 Méode de corôle oml vec le ems 8 Méode de l'é djo 8 Mse e lce de l'lorme

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Séries de Fourier. , la régularisée de f est l application ~ f définie par : a admette un prolongement de classe

Séries de Fourier. , la régularisée de f est l application ~ f définie par : a admette un prolongement de classe PSI Lyé Rbls Sérs d Fourr Sérs d Fourr I Déos rélmrs Noos Ds hr, o osdèr ds oos -érodqus d R ds U ll oo s ou r morux sur R s sulm s ll s ou r morux sur [, ], s-à-dr s l xs u subdvso,, d [, ] ll qu l dm

Plus en détail

Chapitre 16 Espace vectoriel, applications linéaires- résumé de cours. Dans tout ce chapitre désigne le corps ou. 1. Complément : notion de groupe

Chapitre 16 Espace vectoriel, applications linéaires- résumé de cours. Dans tout ce chapitre désigne le corps ou. 1. Complément : notion de groupe Chaptre 16 Espace vectorel, applcatos léares- résumé de cours Das tout ce chaptre désge le corps ou. 1. Complémet : oto de groupe Def: Sot E u esemble, o appelle lo de composto tere sur E toute applcato

Plus en détail

Chapitre 9 Les équations différentielles

Chapitre 9 Les équations différentielles Chapitre 9 Les équations différentielles A) Généralités Une équation différentielle est une équation dont l inconnue est une fonction et dans laquelle apparaissent une ou plusieurs dérivées de cette fonction.

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont interdites. * * * SESSION 005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP MATHEMATIQUES Durée : 4 heures Les calculatrces sot terdtes * * * NB : Le caddat attachera la lus grade mortace à la clarté, à la récso et à la cocso de la rédacto

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7

Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Brevet Juin 2007 Métropole Réunion Corrige Page 1 sur 7 Exercice 1 : ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) 1. (3x + 5)² = (3x) 2 + 2 3x 5 + 5 2 = 9x² + 30x + 25 2. 4(4 + 1) = 20 (4 + 1)(4 2) = 10 (4 + 1)² =

Plus en détail

Corrigé : 1. F contient (0 ;0 ;0 ;0) et F est stable pour l addition et la multiplication par un. est libre, donc {( 0;

Corrigé : 1. F contient (0 ;0 ;0 ;0) et F est stable pour l addition et la multiplication par un. est libre, donc {( 0; Eercices Orau cocours B ENV Eercice. F coie ; ; ; e F es sable our l addiio e la mulilicaio ar u scalaire, doc F es u sous esace vecoriel de R. Soi ; y; z; R ; ; y; z; F y z y z y y L L L L L L z ; y;

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Matrices ECS 1 MATRICES. Dans tout ce chapitre, K désigne l ensemble des réels ou des complexes. Les éléments de K seront appelés des scalaires.

Matrices ECS 1 MATRICES. Dans tout ce chapitre, K désigne l ensemble des réels ou des complexes. Les éléments de K seront appelés des scalaires. Mres - - ECS MTRCES Ds ou e hre, désge l esele des réels ou des olees es élées de sero elés des slres Défos Mres à lges e oloes Défo : Ue re es u leu de ores Elle es rérsée r so ore de lges oé, so ore

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

Les emprunts indivis. Auteur : Philippe GILLET

Les emprunts indivis. Auteur : Philippe GILLET Les emruts dvs Auteur : Phle GILLET Emrut dvs et emrut oblgatare Emrut dvs Emrut oblgatare Souscrt ar ue ou luseurs baques Pluseurs souscrteurs Dvsé e arts : oblgatos Oblgatos cotées Grad ombre de souscrteurs

Plus en détail

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES

17. ISOMÉTRIES LINÉAIRES 17 ISOMÉTRIES LINÉAIRES 171 Isométries linéaires dans un espace vectoriel euclidien Soit E un espace vectoriel euclidien Une application linéaire f dans E est appelée isométrie linéaire ssi, quel que soit

Plus en détail

Développement en Série de Fourier

Développement en Série de Fourier F-IRIS-5.ex Développeme e Série de Fourier Développer e série de Fourier les focios de période T défiies aisi : a b { f impaire T = f = si ] ; { f paire T = f = si ; ] Faire das chaque cas ue représeaio

Plus en détail

Réduction ECS 1 REDUCTION. 1) Changements de bases Définitions : Soit E un espace vectoriel de base B = e,..., e ).

Réduction ECS 1 REDUCTION. 1) Changements de bases Définitions : Soit E un espace vectoriel de base B = e,..., e ). Réductio - - CS RDUCTION I Réductio des edomorhismes ) Chagemets de bases Défiitios : Soit u esace vectoriel de base B = e,, e ) i= i i ( O aelle matrice d u vecteur u = x e das B la matrice X x = M x

Plus en détail

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé

PAD - Notes de cours. S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé ALGÈBRE PAD - Notes de cours S. Rigal, D. Ruiz, et J. C. Satgé November 23, 2006 Table des Matières Espaces vectoriels Applications linéaires - Espaces vectoriels............................... 3 -. Approche

Plus en détail

Réponses et Indications (Réduction)

Réponses et Indications (Réduction) Algèbre liéaire Réoses et Idicatios (Réductio) xercice ) S( ) = {,} A ) est le la de base ) ) A = PDP avec A + = + + et est la droite de base D = et P = + + + + car A = PD P et P = + + xercice ) ϕ ( u)

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

I. Formes n-linéaires alternées

I. Formes n-linéaires alternées Soi u cors de crcérisique différee de Ch 4 : Déermis I. Formes -liéires lerées Soi * E... E e F+ esces vecoriels f : E F es licio liéire si elle es liéire r ror à chcue de ses vribles E F càd :,, ( es

Plus en détail

M. XI - DYNAMIQUE ; PRINCIPE DE MOINDRE ACTION

M. XI - DYNAMIQUE ; PRINCIPE DE MOINDRE ACTION M. XI - DYNAMIQUE ; PRINCIPE DE MOINDRE ACTION 1 1. Coordoées gééralsées Pour décrre u po maérel, ou u sysème de N pos maérels, o peu ulser u sysème de k coordoées quelcoques {q } (o écessareme carésees

Plus en détail

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5

D = 5 2 4 0,5. 4 points. D = 5 2 2 D = 5 donc D est un nombre entier. 0,5 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 s) Montrer que D est un nombre entier. Ê D = 5 12 2 D = 5 2 Exercice n 1 : Toutes les étapes de calcul devront figurer sur la copie. 1. On donne A = + 1 + 2. Calculer et donner

Plus en détail

SÉRIES NUMÉRIQUES. Ex1 : Déterminer la nature des séries suivantes en utilisant des théorèmes de comparaison ou la règle de d Alembert : n.

SÉRIES NUMÉRIQUES. Ex1 : Déterminer la nature des séries suivantes en utilisant des théorèmes de comparaison ou la règle de d Alembert : n. SÉRIES NUMÉRIQUES Séries à ermes osiifs : Ex : Déermier la are des séries sivaes e ilisa des héorèmes de comaraiso o la règle de d Alember : a) f) 3 b) 3 a [a>0] g) c) l( ) l d) l e) h) 0 i) e j)!!! )

Plus en détail

APPLICATIONS LINÉAIRES

APPLICATIONS LINÉAIRES 21-10- 2007 J.F.C. A.L. p. 1 APPLICATIONS LINÉAIRES I GÉNÉRALITÉS 1. Définition et vocabulaire 2. Conséquences de la définition 3. Caractérisation II OPÉRATIONS SUR LES APPLICATION LINÉAIRES 1. Somme,

Plus en détail

Groupe orthogonal. Chapitre Endomorphismes orthogonaux, matrices orthogonales. 1.1 Endomorphismes orthogonaux

Groupe orthogonal. Chapitre Endomorphismes orthogonaux, matrices orthogonales. 1.1 Endomorphismes orthogonaux Chapitre 26 Groupe orthogonal Dans tout ce chapitre, on fixe un espace vectoriel euclidien de dimension n = 2 ou n = 3. On notera ( ) le produit scalaire et la norme euclidienne associée. 1 Endomorphismes

Plus en détail

1 Exercice sur les intégrales. 2 Exercice Correction de l'exercice Exercice 6

1 Exercice sur les intégrales. 2 Exercice Correction de l'exercice Exercice 6 Exercice sur les itégrales Exercice O cherche à résoudre l'équatio ty (t + y (t y (t O eectue le chagemet de variable x t, o cherche doc les solutios sous la forme : ( z (x z t y (t Calculer y,y e foctio

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels.

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay Exo7 Sujets de l année 28-29 1 Partiel Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. On suppose a + c = b + d = 1 et a b 1. ( ) a b c d 1. Soient (x 1,x

Plus en détail

Espaces vectoriels euclidiens. Groupe orthogonal

Espaces vectoriels euclidiens. Groupe orthogonal 19 Espaces vectoriels euclidiens. Groupe orthogonal Dans un premier temps, E est un espace vectoriel réel de dimension n 1. 19.1 Espaces vectoriels euclidiens Dénition 19.1 On dit qu'une forme bilinéaire

Plus en détail