VENEZUELA MERCOSUR IPR SME Helpdesk Fiche pays PI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VENEZUELA MERCOSUR IPR SME Helpdesk Fiche pays PI"

Transcription

1 VENEZUELA MERCOSUR IPR SME Helpdesk Fiche pays PI DONNÉES : Commerce au Venezuela des PME européennes SIZE of market Key INDUSTRY SECTORS Droits de PI au Venezuela des PME : CONTEXTE Droits de PI des PME : Pourquoi sont-ils importants pour vous? Quel est le cadre juridique de la PI au Venezuela par rapport aux normes internationales? Droits de PI au Venezuela : Ce qu il faut savoir A. Droits d auteur et droits connexes. B. Brevets. C. Marques. D. Connaissances traditionnelles et DPI des peuples autochtones. E. Secret commercial. Mesures à la frontière Liens connexes et informations supplémentaires 1. DONNÉES : Commerce au Venezuela des PME européennes (Source : Conapri / Délégation de l UE au Venezuela) Produit intérieur brut du Venezuela en 2012 : 308 milliards (Source : Banque Mondiale) Taux de croissance annuel du Vénézuela (1er sem 2013) (%) : 1,6 % (Source : Banque Mondiale) Taille du marché : - Biens importés de l UE en 2012 : millions d euros - Biens exportés vers l UE en 2012 : millions d euros - Services importés de l UE en 2011 : 700 millions d euros - Services exportés vers l UE en 2011 : 2,9 milliards d euros L UE est le troisième partenaire commercial du Venezuela, après les États-Unis et la Chine. TIPS AND WATCH-OUTS - Pétrole - Production - Commerce et services de réparation / Services immobiliers, commerciaux et de location Le Venezuela exporte principalement vers l UE des carburants et des produits minéraux (84 % des exportations totales en 2012), tandis que l UE exporte principalement vers le Venezuela des produits manufacturés, en particulier des machines et des équipements de transport (44 % des exportations totales en 2012) et des produits chimiques (23 % des exportations totales en 2012).

2 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 2 Fiche pays PI L UE est aussi un important exportateur de services commerciaux vers le Venezuela (3 milliards en 2011). Quant à la PI, en particulier les demandes de brevet, dont beaucoup proviennent de l industrie du pétrole et concernent surtout les procédés d extraction et de transformation, des sociétés transnationales en deuxième place et enfin, des universités et des centres publics de R&D. 2. Droits de PI au Venezuela des PME : CONTEXTE Droits de PI des PME : Pourquoi sont-ils importants pour vous? Au cours des dernières décennies, le développement scientifique et technologique s est accéléré en raison de la mondialisation grâce à des investissements en recherche et développement. L internationalisation et la recherche de la coopération et l intégration régionale ont renforcé les relations commerciales internationales. La propriété intellectuelle (PI) se réfère à toutes les créations intellectuelles, comme les images utilisées dans le commerce ou la musique. La PI se divise habituellement en deux branches, à savoir, la propriété industrielle, comprenant les inventions, les dessins ou les signes utilisés dans le commerce ; et le droit d auteur, qui se réfère aux œuvres littéraires ou artistiques. Les droits de propriété intellectuelle (DPI) sont exclusifs et octroient à leurs titulaires un monopole temporaire sur leurs créations, leur usage et exploitation exclusifs et le droit d empêcher des tiers de les utiliser sans leur autorisation préalable. Ainsi, ce système de protection permet aux créateurs ou aux propriétaires de tirer profit de leurs œuvres intellectuelles ou des investissements provenant de la créativité et l innovation, et de protéger à la fois leurs droits patrimoniaux et moraux découlant de la paternité d une production littéraire, scientifique ou artistique. Le droit d auteur, les brevets, les dessins et modèles industriels ainsi que les marques commerciales sont expliqués dans cette fiche technique. Tous ces droits de PI ainsi que d autres droits de PI, tels que les licences, les secrets commerciaux ou connaissances techniques (savoir-faire) sont des actifs incorporels. Ces actifs se caractérisent par le fait qu ils sont incorporels et n ont donc pas la capacité d engendrer des bénéfices économiques futurs et qu ils sont soumis à valorisation. Dans l économie du savoir, les actifs incorporels, en particulier les droits de PI, peuvent devenir un facteur clé de la compétitivité d une entreprise à l échelle mondiale. Dans ce sens, la protection des DPI est une stratégie permettant d assurer un retour sur investissement en innovation, ce qui est particulièrement pertinent pour les PME suivant un processus d internationalisation. Quel est le cadre juridique de la PI au Venezuela par rapport aux normes internationales? Le Venezuela, grâce à une combinaison de dispositions internationales, régionales et nationales, assure une protection adéquate et efficace des droits de propriété intellectuelle, garanties essentielles au développement des investissements, et contrôlée par divers organismes de réglementation à caractère national et international (CONAPRI). Au Venezuela, la PI est circonscrite aux actions du Ministère du pouvoir populaire pour le commerce (MPPC) et de son entité rattachée, le Service autonome de propriété intellectuelle (SAPI), l organisme directeur du secteur dans le pays, en collaboration avec le Ministère du pouvoir populaire pour la science, la technologie et l innovation (MPPCTI). L engagement de l État pour reconnaître et protéger la propriété intellectuelle au Venezuela, apparaît dans la Constitution de la République bolivarienne du Venezuela de 1999 (CRBV). Photography under Creative Commons License Dennis Jarvis CC BY-SA 2.0

3 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 3 Fiche pays PI Jusqu en 2006, le Venezuela appartenait à la Communauté andine des Nations (CAN), une zone de libre-échange entre les pays membres, en vertu de laquelle des accords et des décisions ont permis d homologuer des législations au sujet de la propriété intellectuelle afin d élargir et d adapter les lois nationales du secteur selon la dynamique des marchés et des accords internationaux. Le Venezuela abandonnait la Communauté andine des Nations et demandait son incorporation à MERCOSUR en Toutefois, le processus de ratification de la part des pays membres ne fut achevée qu en 2013, en lançant le processus d harmonisation législative, permettant un nouveau cadre juridique adapté à la dynamique actuelle des marchés internationaux. À partir de septembre 2008, suite à la notification de la directrice du Service autonome de la propriété intellectuelle (SAPI), l inadmissibilité de l application de la décision 486 du régime commun de la propriété industrielle était établie. Les processus de protection des DPI se voyaient intégrés de nouveau à des lois nationales de longue date. L une des principales conséquences de cette situation est le retour du pays à la Loi sur la propriété industrielle de Cette loi ne contemple pas par exemple les appellations d origine ou les indications géographiques associées aux marques commerciales. De même, les brevets ne durent que dix ans, ce qui n est pas conforme avec certains accords internationaux ratifiés par le pays comme l ADPIC ou la Convention de Paris. Ainsi, suite à l entrée du Venezuela dans MERCOSUR, la législation du bloc régional est adoptée, afin de s intégrer au cadre juridique national. Ceci est toujours en cours et peut durer jusqu au 31 juillet les démarches à suivre. Les dates de publication sont annoncées sur le site Web. En outre, pour ce qui est des PME qui travaillent pour l administration ou les institutions publiques, une nouvelle loi organique du Travail, des travailleurs et des travailleuses (LOTTT) est entrée en vigueur. Elle stipule que les créations intellectuelles du secteur public, c est-à-dire celles qui reçoivent un financement public, et réalisées par des fonctionnaires ou organismes publics, sont considérées comme appartenant au domaine public et peuvent donc être utilisées sans aucun coût. De même, il est important de savoir que le gouvernement favorise la connaissance libre, en appuyant l usage des logiciels libres et les licences Creative Commons au sein de ses instances et pour ses projets. De fait, les institutions nationales publiques utilisent des logiciels libres avec leurs systèmes, projets et services informatiques (Décret nº ). Les premières versions de licences de Creative Commons qui s adaptent à la réglementation en vigueur du Venezuela, ont déjà été publiées. En résumé, la PI trouve son expression dans la Loi sur la propriété industrielle créée en 1955 et dans la Loi sur le droit d auteur de Pour ce qui concerne la gestion et la protection des inventions fondées sur la diversité biologique, il faudra considérer ce qu établit la Loi de gestion de la diversité biologique de 2008 et, pour ce qui est de la protection et la gestion des connaissances et des pratiques propres aux peuples et communautés autochtones, ce qu indique la Loi organique sur les peuples et communautés autochtones de l année De même, le Venezuela souscrit au niveau international les conventions, accords et arrangements suivants, correspondants aux droits relatifs aux marques, brevets et droits d auteur. Le cadre juridique actuel de la PI au Venezuela se base sur la Loi de Propriété Intellectuelle (1956) établissant des dispositions qui ne s ajustent pas à l ADPIC. Il est prévu que cette situation change au plus tard le 31 juillet 2016 lorsque le Venezuela adaptera son cadre juridique à celui de Mercosur. Le changement de cette situation au regard de la législation concernant la PI favorise le fait que les PME soient à la recherche de conseils ou de se faire représenter par un agent en PI expérimenté et dûment autorisé par le Venezuela, même si elles peuvent réaliser les démarches par elles-mêmes. Autre raison pour travailler avec un expert de la législation locale : les demandes doivent être remises en personne au siège central du Service autonome de la propriété intellectuelle (SAPI) qui se situe à Caracas. Le processus d enregistrement se déroule également à cet endroit. Bien qu il existe un site Web contenant un système en ligne, il est nécessaire de vérifier la publication imprimée du Bulletin de la propriété industrielle pour obtenir les informations adéquates au bon moment, afin de respecter les délais et

4 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 4 Fiche pays PI PROPRIÉTÉ INTELLEC- TUELLE - Convention établie par l OMPI. - ADPIC PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE (BREVETS ET MARQUES) SUJETS PARTICULIERS. VARIÉTÉS VÉGÉTALES. SAVOIRS TRADITION- NELS - Convention sur la diversité biologique. -Convention 169 de l OIT sur les peuples indigènes et tribaux de pays indépendants. DROITS D AUTEUR Notez que le Venezuela n appartient pas au système de Madrid concernant l enregistrement international des marques ni au Traité de coopération en matière de brevets (PCT). Par conséquent, les PME ne peuvent pas bénéficier au Venezuela du système d enregistrement international, ni du système de Madrid pour les marques. En outre, le Venezuela ne fait pas partie du Traité de l OMPI sur le droit d auteur (WTO) ni le Traité de l OMPI sur l interprétation ou l exécution et les phonogrammes (WPPT). Ainsi, certaines des dispositions de la législation du Venezuela diffèrent du cadre juridique international. 3. Droits de PI au Venezuela: Ce qu il faut savoir - Convention de Paris. - Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques. - La convention de Rome sur la protection des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion - La convention pour la protection des producteurs de phonogrammes contre la reproduction - Non autorisée de ses phonogrammes Source : SAPI, Marco Legal, OMPI, OCD, ILO, CBD Les PME doivent savoir que le cadre juridique du Venezuela est en pleine mutation. Le Venezuela se trouve immergé dans le processus d harmonisation de ses lois dans le cadre de son intégration au MERCOSUR, ce qui aura des répercussions en matière de PI. Compte tenu du principe de territorialité concernant la protection des DPI, il est recommandé que les PME et les personnes physiques considèrent de lancer des processus pour protéger les actifs incorporels associés à leur entreprise. Ceci est particulièrement important s il est nécessaire de former un recours légal contre ceux qui pourraient porter atteinte à leur DPI. A. Droits d auteur et droits connexes Définition du droit d auteur et des droits connexes Il s agit du droit que possède une personne sur ses créations qu elles soient littéraires, musicales, théâtrales, artistiques, scientifiques ou audiovisuelles. Cependant, il se peut parfois que ces droits correspondent à une personne morale. Dans ce cas, elle sera considérée comme titulaire de ces droits mais seulement du point de vue patrimonial. Il est important de signaler que le droit d auteur protège exclusivement la forme par laquelle les idées de l auteur sont décrites, expliquées, illustrées ou incorporées dans les œuvres. Les idées en elles-mêmes ne peuvent être protégées ni le contenu idéologique ou technique. Ce droit naît de l acte de création, et non de l enregistrement de l œuvre. Les droits connexes protègent ceux qui possèdent le statut d intermédiaires au cours de la production, l enregistrement ou la diffusion des œuvres. Conformément à l article 25 de la loi sur le droit d auteur (LDA), ce droit dure toute la vie de ce dernier et cesse soixante (60) ans à compter du premier janvier de l année suivant son décès. Cela s applique aussi aux œuvres non divulguées au cours de sa vie. De même, l article 59 de la LDA prévoit que les auteurs des œuvres créées en vertu d une relation de travail ou sur commande, cèdent à l employeur, de manière illimitée et sur toute leur durée, les droits patrimoniaux sur leurs créations, à moins que des dispositions contraires ne soient prises. Au Venezuela, les programmes informatiques et les bases de données sont protégées sous la figure de droit d auteur. Il est important de savoir que le gouvernement favorise la connaissance libre, en soutenant l usage des logiciels libres et les licences Creative Commons

5 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 5 Fiche pays PI Le droit d auteur au Venezuela : Ce qu il faut savoir PEUT ÊTRE ENREGIS- TRÉ Œuvres littéraires - Œuvres audiovisuelles - Œuvres radiophoniques (radio et/ou TV) - Œuvres d art visuel - Œuvres du spectacle et dramatiques - Œuvres musicales - Programmes informatiques et base de données. La protection s étend également à la documentation technique et aux manuels d utilisation d un programme. - Productions phonographiques - Actes et contrats de cession et licences sur les droits d auteur, répondant aux exigences de la Loi. NE PEUT PAS ÊTRE ENREGISTRÉ - Les textes de lois - Les jeux de toute nature - Procédures mathématiques - Les manuels - Pensum d étude - Décrets - Règlements officiels - Traités publics - Décisions officielles et autres actes officiels Organismes de gestion collective : il s agit d associations civiles à but non lucratif, nécessitant l autorisation de l État pour fonctionner. Celle-ci est accordée par l intermédiaire de la direction nationale du droit d auteur du service autonome de propriété intellectuelle du Venezuela (SAPI). Il s agit d un système d administration des droits d auteur et connexes, permettant aux propriétaires de déléguer la négociation des conditions dans lesquelles leurs œuvres, prestations artistiques ou contributions industrielles seront utilisées par les diffuseurs et autres utilisateurs, ainsi que la collecte des rétributions et la distribution ou partage de celles-ci entre les bénéficiaires. Il existe actuellement au Venezuela 3 organismes de gestion collective, à savoir : - Société des auteurs et des compositeurs du Venezuela (SACVEN) - Association vénézuélienne des interprètes et des producteurs de phonogrammes (AVINPRO) - AUTOR ARTE En tant que signataires des traités internationaux en la matière, les auteurs étrangers devront recevoir le même traitement que celui des auteurs nationaux, sous réserve que l œuvre soit conforme à l exigence d être originale et d avoir été publiée. Le droit d auteur naît de la création de l œuvre, en vertu de laquelle l existence de l enregistrement n a qu une valeur purement déclarative et non constitutive, il n est donc pas obligatoire mais facultatif. Néanmoins, l inscription au registre implique certains faits et actes qui y figurent, et qui pourront être opposables aux tiers, sauf preuve du contraire. Durée de la protection légale Conformément à l article 25 de la loi de propriété intellectuelle (LDA), la protection dure toute la vie de l auteur et s éteint 60 ans après le décès à compter du 1er janvier. Cela s applique également aux œuvres non divulguées. Étapes à suivre pour la demande d enregistrement du droit d auteur : Il faut se procurer les formulaires de demande, selon le type d œuvre à enregistrer. Puis il faut payer une taxe au moyen d un dépôt bancaire. Le coût de la demande et de l enregistrement d une œuvre s élève aux environs de 105 euros. Il faut ensuite remplir tous les formulaires sans erreurs, modifications ni corrections et les remettre au guichet unique de démarches (TUT) en compagnie des documents suivants Personne physique: - Photocopie de la carte d identité de l auteur ou des auteurs. - Timbres fiscaux de 0,06 unités d impôt (UT), en cas d utilisation de feuilles supplémentaires, joindre un timbre de 0,2 UT pour chaque feuille supplémentaire. - Payer la taxe de sollicitude de 1 UT, et 0,2 UT à partir de la deuxième feuille supplémentaire - Les justificatifs de paiement doivent être présentés dans un dossier en papier manille de taille bureau UT est l abréviation vénézuelienne pour unité d impôt et dont la valeur a tendance à être mise à jour au mois de janvier de chaque année. Vous pouvez le consulter ICI Si l œuvre n a pas été publiée, il faut en remettre une copie. Si elle est publiée, il faut en remettre deux. La copie doit être remise en format papier (obligatoire) ou sur support numérique. Si la copie a été remise en support numérique, elle doit posséder l une des extensions suivan-

6 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 6 Fiche pays PI tes : Images : png, jpg ou bmp ; Documents : odt, ods, odp, doz, xls, ppt, ou pdf ; Audio : ogg, mp3, ou wav ; Vidéos : mpeg-1, mpeg-2, mpeg-3 ou avi Les copies doivent contenir le nom de l auteur, son document national d identité et le nom de l œuvre. Si l auteur décède, seuls ses héritiers peuvent demander l enregistrement, dûment autorisé par le biais de la déclaration d héritage de SENIAT. Personne morale - Copie certifiée de l acte de constitution de la société ou publication dans la presse et copie du RIF (registre d informations fiscales) de la société commerciale. - Si la personne qui sollicite l enregistrement le fait pour le compte de l auteur, vous devez disposer d une procuration, d une copie certifiée conforme et d une copie du document d identification nationale du mandataire. Au Venezuela, il existe certaines exigences particulières selon le genre et la nature de l œuvre. - Si vous souhaitez enregistrer une œuvre dérivée, il est nécessaire d obtenir l autorisation explicite de l auteur de l œuvre originale (les œuvres du domaine public en sont exemptes). - Dans le cas d œuvres musicales avec ou sans paroles, une copie de la musique sur le support utilisé doit être remise, ainsi que des paroles (le cas échéant). - Dans le cas d œuvres audiovisuelles, de radio ou théâtrales, il faut remettre une série de photos pour identifier les principales scènes ou l incorporation de sons, ou un support physique incorporant des images en mouvement - Dans le cas d œuvres d art visuel, les photographies nécessaires à leur identification. - Dans le cas d ouvrages architecturaux ou d ingénierie, des plans qui permettent l identification des documents essentiels. - Dans le cas de programmes informatiques, deux supports magnétiques contenant la séquence d instruction, les deux premières et les deux dernières pages du code source et deux manuels (obligatoire, s ils sont remis sur support physique). - Dans le cas de productions phonographiques, une reproduction du phonogramme. Après avoir remis la demande d enregistrement du droit d auteur au guichet unique de démarches (TUT), le SAPI vous donnera une réponse dans les trois jours ouvrables. La réponse sera communiquée au demandeur par téléphone si son œuvre a été acceptée ou rejetée afin qu il puisse en corriger les erreurs. En quelle langue doit s effectuer l enregistrement? Les démarches ne peuvent être effectuées qu en espagnol. Le logiciel libre et les licences Creative Commons Le Venezuela, par le biais du MPPCTI, favorise l appropriation sociale de la connaissance et de l utilisation des instruments juridiques qui protègent la connaissance, dans le cadre d un modèle de travail collaboratif. De cette manière, le Venezuela privilégie l utilisation du logiciel libre et représente les licences de Creative Commons au travers du Centre national des technologies de l information (CNTI). De fait, l administration publique nationale doit principalement utiliser des logiciels libres mis au point à partir de normes ouvertes dans leurs systèmes, projets et services de traitement des données (décret 3 390). De même, les premières versions des licences Creative Commons ont déjà été intégrées à la législation en vigueur au Venezuela. TIPS AND WATCH-OUTS Si l œuvre a été créée par un fonctionnaire ou si elle a été financée avec des fonds publics du Venezuela, l œuvre est considérée comme étant du domaine public, conformément à la loi LOTTT. Dans ces cas, la paternité de l œuvre est reconnue, mais l auteur ne possède aucun droit patrimonial sur elle. Pour plus d informations sur le logiciel libre, consultez le site Web CNTI. Vous pouvez également accéder au portail des licences Creative Commons du Venezuela. B. Brevets Définition des brevets et des dessins et modèles industriels Un brevet est un droit exclusif octroyé par l État à l inventeur ou au créateur et qui lui permet de produire et d utiliser son invention ou innovation à des fins commerciales. Lorsque le délai est échu, l invention passe au domaine public. Il existe différents types de brevets selon la législation vénézuélienne. Contrairement à ce qui ce fait en Europe, les modèles et dessins industriels sont réglementés comme un type particulier de brevet en vertu des mêmes dispositions. Concepts devant être connus pour les droits de PI correspondants : Brevet d invention : le résultat de l effort de l ingéniosité humaine qui se concrétise en un nouveau produit ou procédure définie et qui permet de résoudre dans la pratique un problème technique. Brevet d amélioration : toute nouvelle forme, réforme ou modification introduite dans des choses déjà connues, afin d obtenir de plus grandes économies, fonctionnalité ou perfection des produits. Modèle industriel : désigne tout ensemble plastique combiné ou non à des couleurs, et tout objet industriel, commercial ou domestique pouvant servir de modèle pour la production ou la fabrication d autres et qui se distingue de ses pairs par sa forme ou une configuration différente. C est en vertu de cette figure que les modèles d utilité sont protégés dans le pays. Dessin industriel : se réfère aux dispositions ou union de lignes, de couleurs, et de lignes et couleurs conçus pour

7 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 7 Fiche pays PI donner une apparence particulière à un objet industriel. Brevets au Venezuela : ce qu il faut savoir Conformément à la Loi de la propriété intellectuelle du Venezuela, les conditions de brevetabilité sont : Nouveauté : la solution technique présentée n a pas été divulguée par aucun média, nulle part dans le monde, elle n est donc pas une partie de la technique. En effet, l état de la technique est tout ce qui a été divulgué par un média avant la date de la demande. Niveau inventif : cette exigence indique que l invention n est pas dérivée de manière évidente de l état de la technique, pour une personne ayant une expertise dans ce domaine. Application industrielle : implique la viabilité de reproduire l invention dans n importe quelle industrie, dans son sens le plus large. Clarté : la description de l invention devra être suffisamment claire et complète, pour qu une personne qualifiée en la matière, puisse reproduire le processus et parvenir au même résultat. La Loi sur la propriété intellectuelle du Venezuela établit que quiconque aura obtenu un brevet à l étranger sera prioritaire pour l obtenir également au Venezuela, dans les douze mois à compter de la date du brevet étranger. Brevets d invention : Conformément aux articles 14 et 15 de notre LPI, toutes les inventions ne peuvent être brevetées. Seuls les éléments suivants sont brevetables : Peut être enregistré - Tout produit nouveau, défini et utile. - Toute nouvelle machine ou outil, et tout nouvel instrument ou appareil d usage industriel ou d application médicinale, technique ou scientifique. - Les pièces ou éléments de machines, mécanismes, dispositifs, accessoires, permettant d obtenir une plus grande économie ou perfection des produits ou des résultats. - Les nouvelles procédures pour la préparation des matériaux ou des objets à usage industriel ou commercial. - Les nouvelles procédures pour la préparation de produits chimiques et de nouvelles méthodes de production, d extraction et de séparation des substances naturelles. - Les réformes, améliorations ou modifications des choses déjà connues. - Tout nouveau modèle ou dessin à usage industriel. - L invention, amélioration du modèle ou dessin industriel, ayant été brevetée à l étranger, mais pas divulguée, brevetée ni exécutée au Venezuela. - Le résultat de l effort inventif de l ingéniosité humaine peut également faire l objet d un brevet, en général, à l exception de ce que la loi prévoit dans son article 15. NE peut PAS être enregistré - Les boissons et produits alimentaires, que ce soit pour l homme ou les animaux, les médicaments de toutes sortes ; les préparations pharmaceutiques et médicinales, les réactions et les combinaisons chimiques. - Les systèmes, combinaisons ou plans financiers, spéculatifs, commerciaux, publicitaires ou les simples contrôles ou fiscalisations. - Le simple usage ou utilisation de substances ou forces naturelles, même si elles ont été récemment découvertes. - Le nouvel usage d articles, d objets, de substances ou d éléments déjà connus ou employés dans certains buts, et les simples changements ou variations de forme, dimensions ou matériaux les composant. - Les modalités de travail ou des secrets de fabrication. - Les inventions simplement théoriques ou spéculatives, n ayant pas réussi à identifier et à démontrer leur praticabilité et une application industrielle bien définie. - Les inventions contraires aux législations nationales, à la salubrité ou à l ordre public, à la moralité ou la décence et à la sécurité de l État. - La juxtaposition d éléments déjà brevetés ou du domaine public, sauf s ils sont liés de telle manière qu ils ne peuvent pas fonctionner indépendamment, perdant alors leur fonction caractéristique. - Les inventions connues dans le pays car elles ont été publiées ou rendues publiques dans des ouvrages imprimés ou de toute autre manière, et celles qui sont du domaine public de par leur exécution, vente ou publicité à l intérieur ou à l extérieur du pays, avant la demande de brevet. Modèles et dessins En ce qui concerne les dessins et modèles industriels, la loi de PI fournit une protection sur leur apparence extérieure et ne s étend pas au produit lui-même ni à l utilité de l objet produit. Les modèles et dessins industriels doivent être originaux pour être enregistrés. Durée de la protection légale Bien que la loi sur la PI au Venezuela établisse que certaines inventions ne sont pas brevetables, telles que les inventions pharmaceutiques, les créateurs et les entreprises les enregistrent pour ne pas perdre leurs droits de priorité dans l idée d un changement futur de la loi. Ces changements sont nécessaires pour adapter le cadre juridique du Venezuela à celui de l ADPIC, qui autorise les brevets pharmaceutiques et chimiques. La durée de chaque type de brevet varie. Le point de référence pour savoir combien de temps dure la protection légale est la date à laquelle le brevet est délivré, et non pas la date de demande :

8 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 8 Fiche pays PI - Brevet d invention : 5 à 10 ans (si demandé) - Brevet d amélioration : 5 ans - Modèle ou dessin industriel : 5 à 10 ans La durée ne coïncide pas avec ce que stipule l accord AD- PIC (20 ans à compter de la date de demande dans le cas de brevets et 10 ans dans le cas de modèles ou de dessins industriels). Par conséquent, la période de protection est inférieure à celle des pays qui ont adhéré à l ADPIC. Il est prévu que cette situation change vers le 31 Juillet 2016, lorsque le cadre juridique du Mercosur sera harmonisé et pleinement intégré à la loi vénézuélienne. Étapes à suivre au Venezuela pour déposer une demande de brevet et personne pouvant déposer une demande de brevet Toute personne physique ou morale considérée comme inventeur ou innovateur, propriétaire du droit, doit engager la procédure, en demandant au SAPI une recherche d antériorité dans les bases de données nationales et internationales. Toute personne physique ou morale peut demander l enregistrement d un modèle et dessin industriel. La «Recherche d antériorité» au niveau national et international, permet principalement de vérifier la condition de nouveauté par rapport à «l état de la technique» et donc la possibilité d obtenir l enregistrement du droit. De même, au début d une enquête ou d un développement pour la PME, faire une recherche d antériorité, permettrait de prendre de meilleures décisions concernant l investissement de ressources en solutions existantes. Les résultats de la recherche peuvent durer au moins cinq jours ouvrables et leurs coûts peuvent être consultés sur COÛTS. Informations et documentation sollicitées Après la recherche d antériorité, l inventeur (personne physique) ou son représentant dûment autorisé, devra, en plus d une copie de sa carte d identité, fournir les justificatifs suivants : - Formulaire FP-01 dûment rempli (9 euros). - Justificatif de paiement de la taxe de la demande de brevet. (1,5 ) - Timbre fiscal national d une valeur de 0,4 UT. - Timbre fiscal du district Capitale d une valeur de 10 UT. - Justificatif de paiement de la première annuité d une valeur de 0,2 UT. [[ - Formulaire de première annuité. (2 ). - Mémoire descriptif. Un (1) support physique et un (1) numérique de celui-ci en (CD ou DVD) en format PDF. - Nom technique du brevet (les noms de marques ne seront pas acceptés) (8 ). - Dossier étiqueté selon la modalité (invention, amélioration, dessin de modèle industriel). (8 ) - Une procuration (en cas de mandataire), l original et une (1) photocopie. Si elles sont d ordre international, légalisées et traduites par un traducteur public et assermenté, puis dûment notariées. - Une photocopie certifiée conforme de la demande de brevet étranger si elle a été demandée antérieurement dans un autre pays. *Selon la valeur actuelle de l UT, le coût d une demande de brevet est d environ 187 (les traductions, frais de représentation et autres frais sont exclus). Si la demande est déposée au nom d une personne morale, en plus des exigences mentionnées ci-dessus, il faut ajouter : - Original et copie de l acte de constitution, la copie conforme ou la publication dans la presse de celui-ci. - Original et copie du procès-verbal de la dernière assemblée indiquant sa représentation légale. - Original et copie du document de déclaration de cession des inventeurs, avec les signatures respectives du cédant et du cessionnaire. - Procuration légalisée (en cas de mandataire). Une fois les justificatifs fournis, le SAPI traite la demande en faisant l examen de forme, ordonne la publication dans la presse, publie le brevet comme demandé dans son bulletin, attend une période de 30 jours suivie de 60 jours consécutifs pour les oppositions, effectue l examen de brevetabilité (examen de fond), pour lequel aucune période de temps spécifique n a été établie. La demande de brevet peut expirer si le demandeur n a pas vérifié le processus. Après approbation, le SAPI délivre le certificat de brevet. Le processus peut prendre entre 5 et 10 ans Le retard dans l octroi de brevets est extrême : en effet aucun brevet n a été concédé au Venezuela depuis 2000, comme indiqué dans les statistiques de l OMPI. Au Venezuela, toutes les formalités d enregistrement des droits de propriété intellectuelle sont centralisées à Caracas, la capitale. La démarche peut être consultée sur le site Web de SAPI, qui publie régulièrement les notifications et résolutions dans le Bulletin de la propriété industrielle. Les moyens électroniques utilisés par le SAPI ne sont pas mis à jour immédiatement, il est donc obligatoire que le requérant vérifie sa demande de manière personnelle et continue à éviter le risque d inobservance.

9 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 9 Fiche pays PI En quelle langue doit s effectuer l enregistrement? Les démarches sont entièrement réalisées en espagnol. Les demandes de brevet ne peuvent être déposées que dans le bureau principal du SAPI, à Caracas (Voir la rubrique 6 pour plus d informations). C. Marques Que sont les marques déposées? La marque est le signe protégé en vertu de son enregistrement au registre de la propriété industrielle (SAPI), qui appartient à une personne physique ou morale, et l utilise pour différencier sur le marché les articles qu elle fabrique ou commercialise, ses services ou son entreprise. Une marque déposée au Venezuela donne au propriétaire le droit exclusif de prendre des mesures juridiques contre des tiers qui utilisent sa marque sans son consentement pour d autres produits, vendus ou commercialisés sur le marché sous sa marque et de demander la protection contre les contrefaçons et la piraterie. Marques au Venezuela : ce qu il faut savoir Le Service autonome de la propriété industrielle (SAPI) est l autorité responsable de l enregistrement au Venezuela. Il est important de rappeler que fruit de l entrée du Venezuela dans le MERCOSUR, ce pays adopte la réglementation du bloc régional, de sorte que le cadre juridique est en processus d adaptation avec le Protocole d harmonisation des normes de la propriété intellectuelle dans le MERCOSUR en matière de marques, indications de provenance et appellations d origine de Les mots ou combinaisons de mots, signes et figures, dessins, légende, combinaison de numéros, combinaison de couleurs, sons et formes des objets sont les éléments qui peuvent constituer une marque commerciale au Venezuela. Les exigences à respecter par toute marque pour son enregistrement sont : être différenciée, non descriptive et individualisée, c est-à-dire qu elle ne doit pas être confondue avec d autres noms ou marques de produits ou service (exigence légale). Il existe une grande variété de signes distinctifs qui peuvent être enregistrés en vertu de la loi sur les marques du Venezuela. Le Nom commercial (appellation commerciale) d un établissement chargé d une activité économique est la marque qui distingue cet établissement commercial. Le nom commercial peut faire partie de la marque, voire constituer la marque elle-même ; mais dans ce dernier cas, la loi exige qu il soit enregistré comme marque commerciale pour invoquer les dispositions de la loi. De plus, c est en vertu de cette acceptation de la LPI qu est enregistré l Enseigne. Le slogan publicitaire est la marque constituée d un mot, d une phrase ou expression utilisée pour compléter une marque de produit, de service ou le nom commercial et qui possède habituellement une fonction de propagande. Il est habituellement visuel ou auditif. Lors de la demande d inscription du slogan, il faut indiquer la marque qu il complète ou accompagne. Les «marques commerciales» comme les slogans publicitaires ne peuvent être cédés sans l entreprise qu ils distinguent, ou la marque à laquelle ils se rapportent. En outre, nous avons la marque collective : c est un signe servant à identifier ou distinguer des produits ou des services, générés par des entités collectives telles que les organisations socio-productives sous le régime de la propriété sociale communale, les entreprises de propriété sociale communale directe ou indirecte, les unités de production familiales, les associations coopératives, les micro entreprises et PME, les réseaux ou groupes d artisans, les associations civiles entre autres, qui ont en commun un règlement d utilisation, qui contemple la présentation du produit, l uniformité de la fabrication ou de la prestation d un service, les contrôles de qualité ou même les sanctions de ses membres. Elle peut être enregistrée sous trois figures : la marque commerciale, l appellation commerciale ou le slogan commercial, mais sa gestion et sa propriété sont collectives. Cette modalité n est pas contemplée dans la LPI nationale, elle est néanmoins régit par la Convention de Paris pour la protection de la propriété industrielle souscrite par le Venezuela. (Art 7). NE PEUT PAS ÊTRE ENREGISTRÉ - Les mots, les phrases, figures ou signes suggérant des idées immorales ou violant la moralité et la décence, ainsi que ceux qui sont associés au commerce illicite ou aux marchandises interdites. - Les symboles nationaux, ou emblèmes des États ou municipalités. - Les signes de la Croix-Rouge. - Les symboles ou emblèmes d autres pays. - Les noms géographiques, comme une indication du lieu d origine. - Les couleurs en elles-mêmes. - Les figures géométriques ne représentant pas une nouveauté. - Les caricatures, portraits, dessins ou expressions qui ridiculisent des personnes ou des objets dignes de respect et de considération. - Les mots ou termes ayant passé à l usage général (vulgarisés) - Les mots utilisés pour indiquer le genre, l espèce, la nature, l origine, la qualité ou la forme des produits. - Le prénom ou nom d une personne physique non présentée de manière particulière et distinctive. - Les marques qui ressemblent graphiquement ou phonétiquement à d autres déjà inscrites. - Les marques qui peuvent prêter à confusion avec d autres marques déjà déposées ou pouvant induire en erreur car indiquant une fausse origine ou qualité.

10 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 10 Fiche pays PI Les principes applicables aux marques au Venezuela sont: Territorialité : les droits conférés par la direction du service autonome de la propriété industrielle (SAPI) au Venezuela ne sont valables que sur le territoire vénézuélien. Spécialité : les marques doivent être sollicitées et sont protégées conformément à la nature des produits ou services qu elles prétendent identifier. Durée de la protection de la marque Quinze ans, pouvant être renouvelés pour une durée égale, et de manière indéfinie, sur demande de la partie intéressée, six (6) mois avant l échéance. L enregistrement d une marque prend environ de huit mois à un an, si aucune incidence, ralentissant le processus, n est survenue. Il existe en effet des périodes établies par la loi à respecter dans la procédure. Celui qui présente une demande d inscription d une marque en premier lieu sera prioritaire pour son obtention à moins que ce droit soit réclamé par un tiers l ayant utilisé publiquement, pacifiquement et en toute bonne foi, pendant une période minimale de six mois, à condition que lors de la présentation de son opposition, il demande l enregistrement de la marque Comment puis-je obtenir l enregistrement? Le processus se compose de plusieurs étapes : il commence par la recherche d antériorité des marques qui est obligatoire, et engendre un rapport d antériorité sur le signe ou marque demandé. Cette recherche est effectuée par le SAPI et peut être : - Phonétique : elle s effectue par nom et classe. Indique à la fois les marques déposées comme celles dont les démarches sont en cours ; - Graphique : elle s effectue afin de connaître l antériorité d une marque graphique ou d un logo. Dans cette phase, il faut fournir le logo ou dessin d une taille de 5 x 5 cm. Bien que le Venezuela n a pas signé l accord de Nice, le SAPI applique la classification de la LPI, modulée à celle de l accord de NICE. Ensuite, le demandeur devra acheté dans les bureaux du SAPI, le formulaire FM-02, le dossier correspondant selon qu il s agit d un produit ou marque, d un slogan commercial, ou d une appellation commerciale. Puis il faut régler la taxe de demande (qui varie selon la stipulation du SAPI au moment de la démarche). Enfin, le demandeur doit remettre la sollicitude en personne auprès de l un des bureaux du SAPI (voir la rubrique 6 pour plus d informations) Le SAPI applique la classification de Nice. Il est donc possible de demander la protection de la marque en se basant sur ces classes. Selon la loi, il n est pas possible de demander l enregistrement multiclasse d une marque. Si vous souhaitez protéger plus d une classe de produits et services, il faut demander l enregistrement pour chacune des classes de produits ou de services que l on souhaite protégé par marque (système monoclasse). Informations et documentation nécessaires Les documents nécessaires à la demande d enregistrement sont : - Timbre fiscal national. - Justificatif de paiement de la taxe de la demande de marque. - Dossier de produit et/ou service ou slogan, ou appellation commerciale. - Formulaire FM-02 dûment rempli avec sa classe nationale et internationale. - En cas d une demande de marque graphique ou mixte, vous devez fournir huit (8) fac-similés de 5x5, accompagnés d une brève description de l élément figuratif sur une feuille à part. - Une procuration (en cas de mandataire), l original et une (1) photocopie. Si elles sont d ordre international, légalisées et traduites par un traducteur public et assermenté, et dûment notariées. - Recherches d antériorité. En quelle langue doit s effectuer l enregistrement? Les démarches sont entièrement réalisées en espagnol. Coût de l enregistrement Tous les frais de la procédure peuvent être consultés dans la rubrique COÛTS Actuellement, le coût d une demande pour une classe de marque commerciale est de 25, tandis que la recherche d antériorité obligatoire de marques est d environ 31. Qui peut solliciter l enregistrement? Il existe différentes exigences de remise selon le type de demandeur. Personnes physiques : - Photocopie de la carte d identité ou du passeport. - Déclaration sur l honneur simple, si la personne utilise la marque depuis un certain temps. - Timbre fiscal. - Taxe de présentation. Personnes morales : - Copie certifiée de l acte de constitution de la société ou publication dans la presse (apporter l original pour vérifier son authenticité).

11 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 11 Fiche pays PI - Si l entreprise est constituée depuis plus de 5 ans, le demandeur devra présenter : l original ou la copie certifiée et une copie simple de l acte de la dernière assemblée. Si l entreprise a changé à un moment de partenaires ou de représentant légal, le demandeur devra présenter l original ou la copie certifiée et une copie simple du dernier acte d assemblée attestant de ces changements. - Copie du RIF de la société. - Photocopie de la carte d identité ou du passeport du directeur ou du président de l entreprise et du demandeur au guichet. - Timbre fiscal. - Taxe de présentation. - En cas de demande d une marque collective, les personnes intéressées doivent consigner le règlement d utilisation de la marque. Associations civiles : - Elles joindront l original ou la copie certifiée et la copie simple des statuts. Organismes de l État : - Ils doivent demander par écrit au SAPI l exemption des coûts des taxes et des services. Par la suite, il faudra consigner une copie du Journal officiel concernant la nomination et désignation du représentant légal avec une copie de sa carte d identité respective. Coopératives : - Joindre une copie certifiée ou une copie simple de l acte de constitution avec l original. La Loi les exempt du paiement des redevances en cas de demande d enregistrement de la marque. Exigences D. Connaissances et DPI des peuples autochtones Au Venezuela, le droit à la propriété collective des connaissances, des technologies, des innovations et des pratiques propres aux peuples et communautés autochtones est garanti, y compris l utilisation qu ils donnent aux ressources génétiques. Plus précisément, en matière de propriété intellectuelle, la loi des PEUPLES ET COMMUNAUTÉS AUTOCHTONES comprend un chapitre sur les connaissances et la propriété intellectuelle collective des peuples autochtones. Cette loi prévoit l engagement de l État pour garantir les droits des peuples et des communautés autochtones à établir et protéger conformément à leurs coutumes, leur patrimoine culturel, artistique, spirituel, technologique et scientifique, leurs connaissances de la vie animale et végétale, les dessins, les procédures traditionnelles et, en général, toutes les connaissances ancestrales et traditionnelles associées aux ressources génétiques et à la biodiversité. Même si plusieurs organisations ont collaboré avec les communautés autochtones pour protéger leurs connaissances, au SAPI, le processus à mettre en œuvre n est pas encore défini. E. Secret commercial Au Venezuela, le secret commercial ne s enregistre pas en vertu des normes de la propriété intellectuelle, elle se fait de manière privée et contractuelle par le biais de clauses ou d accords de confidentialité. Cependant, le concept même de «maintenir le secret» existe en droit pénal et également en droit civil, comme une obligation à ne pas faire. Ainsi, divulguer un secret sans autorisation de la personne détenant ce secret est une violation du précepte, ce qui donne droit à une indemnisation pour les dommages causés par la divulgation (Voir l article 2166 du CODE CIVIL) et peut entraîner une peine d emprisonnement allant de cinq à trente jours, conformément au Code pénal. En outre, celui qui révèle des informations relatives à des inventions ou découvertes scientifiques ou des applications industrielles qui doivent rester secrètes et dont il a pris connaissance à cause de son poste ou emploi ou en raison de sa profession, art ou industrie, sera puni sur demande de la partie lésée d une peine d emprisonnement allant de quinze jours à trois mois. Si la divulgation est faite à un étranger non résident dans le pays ou à son mandataire, la prison pourra atteindre de quinze jours à six mois. (Art 339). De même, le Venezuela applique les dispositions de la Convention de Paris et des ADPIC en matière de concurrence déloyale, ainsi que les dispositions du cadre juridique de l autorité pour la promotion et la protection de la libre concurrence PROCOMPETENCIA. Il est important de considérer que les ADPIC et la Convention de Paris, même si elles ne donnent pas la définition des informations susceptibles d être classifiées comme secret commercial, établissent les exigences en matière de protection, qui doivent : - ne pas être accessibles facilement ; - avoir une valeur commerciale du fait de leur nature secrète ; et - avoir été soumis à des mesures raisonnables afin de les maintenir en secret. 4. Mesures à la frontière pour la défense des droits de PI Les douanes au Venezuela : ce qu il faut savoir Les organismes régissant le service des douanes du Venezuela sont : le service national intégré d administration des douanes et le secteur public, par exemple, les titulaires de droits.

12 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 12 Fiche pays PI Le Venezuela est un pays signataire de l ADPIC, de la Convention de Paris, de la Convention de Berne et d autres traités internationaux. Cela a supposé une amélioration de la législation afin de faire respecter les DPI dans le pays. Cependant, le piratage est un problème majeur, comme il l est dans la plupart des pays d Amérique latine. Malgré la législation et les efforts de l État, il s agit d un problème que les PME devraient prendre en considération. Ainsi, dès le début d une demande d enregistrement des droits de propriété intellectuelle, quiconque croyant que ses droits sont violés peut entreprendre des actions légales, comme des processus d opposition, étant donné que le demandeur est tenu de publier sa demande dans la presse nationale. Toutefois, l efficacité de la défense des DPI dépend fortement de l approche proactive du titulaire des DPI, non seulement en les surveillant en permanence mais aussi en collaborant avec l autorité chargée d exercer des actions, en informant et accompagnant les processus d inspection. De même, les lois vénézuéliennes sur la PI, le cadre international en place, et les règlements énumérés ci-dessous favorisent les procédures administratives, civiles et pénales contre ceux qui violent les droits de PI. Les sanctions peuvent être d ordre économique ou même d emprisonnement. Parmi les recours disponibles pour la défense des DPI, on retrouve ceux qui sont recueillis dans les lois suivantes : - les lois de propriété industrielle et de droit d auteur et les traités internationaux correspondants, - les lois douanières, - la loi sur le délit de contrebande, - la loi pour la défense des personnes à l accès des biens et services, - la loi visant à favoriser et à protéger l exercice de la libre concurrence et la loi contre les délits informatiques, - le Code civil et le Code pénal et les règles applicables aux procédures judiciaires et administratives, - les voies appropriées pour la solution alternative de conflits. La voie de l arbitrage et de mesures de conciliation est la voie recommandée au Venezuela pour les PME, car les autres mesures impliquent un coût élevé en temps et en ressources. En cas d option pour la voie judiciaire, il faut se rendre au parquet dix-huit (18) du ministère public, qui possède une compétence nationale en la matière. Il propose de même un mécanisme de conciliation et de médiation pour résoudre les conflits relatifs aux droits de propriété intellectuelle. Compte tenu de la dynamique des ajustements à la réglementation en vigueur dans le pays, provoquée par son incorporation au MERCOSUR, il est très important pour la PME de consulter un spécialiste en la matière. Le Venezuela est sur la liste d observance des DPI depuis 1989 (Rapport spécial 301), de par les obstacles qui l ont empêché de contrôler le piratage. C est ainsi qu en 1996, une brigade spéciale est créée, du nom de Commando Anti-piratage (CO- MANPI), dirigée par le ministère du pouvoir populaire de l intérieur et de la justice et du corps des enquêtes scientifiques, pénales et criminelles, ainsi que d autres organismes publics et privés. Sa compétence est d ordre national et a pour but de sensibiliser sur le sujet, d unir ses forces pour lutter contre le piratage [Source : REDALYC] La défense des droits de PI au Venezuela : mesures à la frontière Qui réglemente le service des douanes au Venezuela? Le service des douanes au Venezuela est régit par le service national intégré d administration des douanes et fiscale (SENIAT, voir la rubrique 6 pour plus d informations). Il fonctionne sous le ministère du pouvoir populaire d économie, des finances et de la banque publique (MPPEF). Organisation du service des douanes au Venezuela En ce qui concerne l administration de l activité douanière, le Venezuela a un type d organisation qui répartit les responsabilités fonctionnelles entre les administrations des douanes (niveau opérationnel) et l administration centrale (niveau normatif). Le niveau opérationnel : composé de dix-sept douanes principales avec leurs bureaux subordonnés, il est en charge du contrôle perceptif des marchandises soumises à déclaration et de leur vérification physique, et de tout ce qui concerne la liquidation et le paiement des impôts et de leur retrait postérieur. Le niveau normatif : il est formé par l administration nationale des douanes, unité de direction dont dépendent l administration des redevances douanières, l administration des procédures douanières, l administration de la valeur et celle du contrôle des douanes. L intendance nationale des douanes : en tant que l unité d exécution de la politique nationale des douanes, elle vise le respect de la législation douanière et l amélioration des procédures douanières pour répondre aux problèmes susmentionnés : - les objectifs de collecte d impôt de ce secteur, - la diminution des niveaux de fraude fiscale, - la protection des niveaux de de protection aux industries, - les obstacles au commerce, - les déséquilibres de la balance commerciale et des réserves internationales.

13 MERCOSUR IPR SME HELPDESK 13 Fiche pays PI Pour plus d informations concernant le fonctionnement général des douanes, consultez le lien des FAQ sur le site de SENIAT. Législation concernant la contrefaçon : La Loi organique des douanes de 1999, modifiée en 2008, et les dispositions de l accord de l ADPIC constituent les sources réglementaires du traitement des mesures prises à la frontière. Les autorités douanières, à la demande du SAPI, peut empêcher le processus de sortie de la douane des biens qui auraient soit disant enfreints les droits de propriété intellectuelle. Dans les cas où la violation est prouvée, des mesures de destruction des marchandises pourront être prises. Il est de même possible que sur demande du SAPI et après présentation de garanties suffisantes permettant de protéger le titulaire du droit de propriété intellectuelle soit-disant victime, il soit accordé de dédouaner la marchandise. De plus, la Loi sur le délit de contrebande de 2005, punit comme un délit de contrebande l entrée dans le pays, le transit ou sortie du territoire national de marchandises de marque d usine ou du commerce contrefaites ou piratées. La contrebande est considérée comme une infraction plus grave encore lorsque les biens affectés sont protégées par DPR. Enfin, le SENIAT, dispose également d une disposition particulière sur les mesures prises à la frontière. Elle régit les actions que les titulaires de droits de propriété intellectuelle et que les fonctionnaires de l administration douanière et fiscale doivent suivre lorsqu il existe une présomption de violation des droits de propriété intellectuelle (art. 1). L un des articles établit que les titulaires peuvent demander à l administration nationale des douanes ou au bureau de douane concerné, la rétention préventive des biens qui auraient violé les droits de propriété intellectuelle (art. 5). De même, il est indiqué que la présomption d un délit est créée en cas d absence, de la part du consignataire, de l autorisation émise valablement par le titulaire du droit (art 6). Les tâches de contrôle douanier se réalisent dans les douanes, sur les zones franches, les zones libres et les entrepôts de douane, ainsi que les activités de contrôle postérieur, c est-à-dire lorsque la marchandise est déjà commercialisée, par le biais d inspections. Où se trouve le service national intégré d administration douanière et fiscale? Final Gran Avenida, Torre SENIAT, Plaza Venezuela, Caracas Centre d appels : (0212) Téléphone de réception Tour Nord : Téléphone de réception Tour Sud : Liens connexes et informations complémentaires + + Service autonome de la propriété intellectuelle. + + Ministère du pouvoir populaire du commerce. + + Ministère des sciences, de la technologie et de l industrie. + + Autorité des investissements étrangers. + + Ministère du pouvoir populaire des peuples autochtones + + Service national intégré de l administration douanière et fiscale - SENIAT + + Centre national des technologies de l information + + Creative Commons Venezuela. + + Société des auteurs et des compositeurs du Venezuela + + Association vénézuélienne des interprètes et des producteurs de phonogrammes + + Organisation mondiale de la propriété intellectuelle. + + Office européen des brevets + + Organisation mondiale du commerce + + Marché commun du Sud - MERCOSUR + + Réseau académique de l Uruguay MERCOSUR Adresse du guichet unique des démarches (TUT) : Avenida Universidad, corner El Chorro, Torre Ministerial, ground floor, Libertador Municipality, District Capitale. Le seul siège central du service autonome de la propriété intellectuelle (SAPI) se trouve à : Centro Simon Bolivar, Edificio Norte, Piso 4, El Silencio, près de Plaza Caracas. Libertador Municipality, District Capitale Téléphone : / Fax : Le service national intégré de l administration douanière et fiscale (SENIAT) Final Gran Avenida, Torre SENIAT, Plaza Venezuela, Caracas Téléphone : (0212) Réception téléphonie Tour Nord : (0212) Réception téléphonie Tour Sud :

14 Mercosur IPR SME Helpdesk $ Free MERCOSUR Manage your Intellectual IPR SME Property HELPDESK in Argentina, Brazil, Chile, Paraguay, 14 Uruguay and Venezuela Fiche pays PI Confidential Fast For Smes FOLLOW US Helpline: Ask our experts any IP related questions in MERCO- SUR or Chile We provide professional IP advice customized, straightforward, and free of charge. Our Experts will answer your question within five working days. Newsletter: Keep track of the latest new son IP in the MERCCO- SUR and Chile, relevant to your business. Multi-lingual Webportal: Browse our multilingual web portal for a broad range of information and training materials on IPR in MER- COSUR and Chile in English, Spanish, Portuguese, French and German. Training: Attend our trainings (online and on-site) and learn more about the key aspects of IPR protection and enforcement issues for doing business in MERCOSUR and Chile. FIND US: EUROPE Address: Universidad de Alicante, Campus San Vicente del Raspeig, Edificio Torre de Control, Alicante, España Tel.: (Monday - Friday, 9:00-18:00 CEST) BRAZIL Address: Inova Unicamp, Rua Roxo Moreira, 1831, CEP: Campinas Sao Paulo Tel.: or (Monday - Thursday 9:00-17:00, UCT -3) Mercosur IPR SME Helpdesk - A project funded by the European Commission Directorate-General Enterprise and Industry under the Competitiveness and Innovation Framework Programme (CIP) Download Disclaimer: The MERCOSUR IPR SME Helpdesk is a free service which provides practical, objective and factual information aimed to help European SMEs to understand business tools for developing IPR value and managing risk. The services are not of a legal or advisory nature and no responsibility is accepted for the results of any actions made on the basis of its services. Before taking specific actions in relation to IPR protection or enforcement all customers are advised to seek independent advice.

Guide de la Propriété Intellectuelle

Guide de la Propriété Intellectuelle Guide de la Propriété Intellectuelle 19/11/2015 Souad BOUSSAID Responsable de Transfert de Technologie Agence Nationale de Promotion de la Recherche Scientifique Guide de la Propriété Intellectuelle Projet

Plus en détail

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets

15. Protection de la propriété intellectuelle au Canada. Brevets Protection de la propriété intellectuelle au Canada En cette période où la recherche scientifique, le domaine technique et les activités commerciales évoluent rapidement, il devient de plus en plus important

Plus en détail

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE *

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * 511 CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * LIVRE VI PROTECTION DES INVENTIONS ET DES CONNAISSANCES TECHNIQUES TITRE 1ER BREVETS D INVENTION Section 1. Généralités Article L611-1 (Loi núm. 96-1106 du 18

Plus en détail

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law

Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle. Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Introduction au droit chinois de la propriété intellectuelle Shujie FENG Tsinghua University, School of Law Plan Introduction générale Chapitre I Droit chinois des brevets Chpitre II Droit chinois des

Plus en détail

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire Préparation de l offre de services, Propriété é intellectuelle et Valorisation des résultats de la recherche universitaire Karine Herreyre, Ph.D. Agente de valorisation Vice rectorat à l enseignement et

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 7

guide du créateur d entreprise 7 01 Protéger les idées guide du créateur d entreprise 7 Si votre projet se base sur une nouvelle invention, sur un concept original ou sur une création novatrice, pensez à protéger votre idée. Vous n aimeriez

Plus en détail

Comores. Loi relative aux marques

Comores. Loi relative aux marques Loi relative aux marques Loi n 64-1360 du 31 décembre 1964 [NB - Loi n 64-1360 du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce ou de service] Titre 1 - Du droit de propriété des marques Art.1.-

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE

CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE CONTRAT DE LICENCE DE REUTILISATION DES INFORMATIONS PUBLIQUES MONTPELLIER AGGLOMERATION EN ACCES LIBRE Pour favoriser la création de nouveaux produits et services et contribuer au développement économique,

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

sommaire L enveloppe Soleau Votre enveloppe Soleau : quelle vie après le dépôt? Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau

sommaire L enveloppe Soleau Votre enveloppe Soleau : quelle vie après le dépôt? Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau L enveloppe Soleau REPèREs Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau titre chapitre L enveloppe Soleau Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une enveloppe Soleau sommaire Pourquoi

Plus en détail

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE COMMUNICATION RELATIVE A LA PROCHAINE MODIFICATION DU CODE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE Le Code de la propriété intellectuelle doit prochainement être modifié par un décret dont la publication et l entrée

Plus en détail

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle!

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Partageons des bonnes pratiques 1 l L innovation, la créativité, le savoir-faire sont les moteurs et la richesse de toute entité économique

Plus en détail

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé»

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» 1 Candidats éligibles Version n 3.0 du 15/10/2014 La procédure de labellisation est ouverte à toute personne morale propriétaire d une solution logicielle

Plus en détail

MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION. Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1

MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION. Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1 MODULE 1ER NIVEAU : LES BREVETS D INVENTION Révision M.Durand-Barthez URFIST Paris 2014 INPI - DBS - Auteur P.1 MODULE 1ER NIVEAU : BREVETS D INVENTION INTRODUCTION LES BREVETS D INVENTION EN FRANCE Brevetabilité

Plus en détail

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré

Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (Marques, dessins et modèles) Notes explicatives sur le formulaire de demande en nullité d un dessin ou modèle communautaire enregistré 1. Remarques

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28

TABLE DES MATIERES. Section 1 : Retrait... 20-22 Section 2 : Renonciation... 23-25 Section 3 : Nullité... 26-28 Ordonnance n 03-08 du 19 Joumada El Oula 1424 correspondant au 19 juillet 2003 relative à la protection des schémas de configuration des circuits intégrés TABLE DES MATIERES Articles Titre I : Dispositions

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle

Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise. Institut National Algérien de la Propriété Industrielle Ministère de l Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotionde l Investissement Institut National Algérien de la Propriété Industrielle La contrefaçon dans le domaine des TIC, en vertu

Plus en détail

Comores Décret relatif aux marques

Comores Décret relatif aux marques Comores Décret relatif aux marques Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 [NB - Décret n 65-621 du 27 juillet 1965 portant application de la loi du 31 décembre 1964 sur les marques de fabrique, de commerce

Plus en détail

La marque. Repères. internationale. Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque internationale

La marque. Repères. internationale. Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque internationale La marque internationale Repères Tout ce qu il faut savoir avant de déposer une marque internationale Som Sommaire maire Pourquoi déposer sa marque à l international? p. 4 En pratique p. 5 Qui peut déposer?

Plus en détail

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE

MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES MISE EN DIFFUSION GENERALE MANUEL DE MISE EN OEUVRE DES DISPOSITIONS CONCERNANT L ECHANGE DE RENSEIGNEMENTS A DES FINS FISCALES Approuvé par le Comité des Affaires Fiscales de l OCDE le 23 janvier 2006 MISE EN DIFFUSION GENERALE

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC

POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC POLITIQUE SUR L ACCÈS AUX DOCUMENTS ET LA PROTECTION DES PERSONNELS DE L ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC ADOPTÉ PAR LE COMITÉ EXÉCUTIF LE 28 AOÛT 2014 Table des matières 3 1. Introduction 3 2. Champs d

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Document EUREPGAP Contrat de sous-licence & de certification (V2.3) Page 1 sur 7 CONTRAT DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant que participant de marché intéressé dans le cadre

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE

CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE CHARTE DES BONNES PRATIQUES INTERNET CHARTE DES BONNES PRATIQUES A L USAGE DES SITES WEB DES SYNDICATS CFDT SANTÉ-SOCIAUX - Annexe au règlement intérieur SOMMAIRE PRÉAMBULE La Charte des bonnes pratiques

Plus en détail

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SERVICE D ACCÈS NUMÉRIQUE AUX DOCUMENTS DE PRIORITÉ 1

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SERVICE D ACCÈS NUMÉRIQUE AUX DOCUMENTS DE PRIORITÉ 1 ANNEXE II PROJET MODIFIÉ DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SERVICE D ACCÈS NUMÉRIQUE AUX DOCUMENTS DE PRIORITÉ 1 établies le 31 mars 2009 et modifiées le [ ] Service d accès numérique 1. Les présentes dispositions

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Les droits de propriété industrielle

Les droits de propriété industrielle Les droits de propriété industrielle Nathalie Wuylens Directrice des affaires juridiques SATT idfinnov nws@idfinnov.com 2015 - idfinnov Rappel : Propriété intellectuelle Propriété industrielle Droit des

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ?

THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? THÈME 4 : A QUELLES RÈGLES SONT SOUMISES LES ACTIVITÉS DE L ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ? CHAPITRE 4 : Les droits de propriété industrielle, instruments juridiques de la concurrence. Après avoir défini la

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE

LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE Objectif général LIGNES DIRECTRICES POUR L ADAPTATION DU GUIDE CREER UNE MARQUE L adaptation du guide a pour objet principal de donner aux PME des orientations précises sur la base de la législation et

Plus en détail

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS

RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS Dernière modification en vigueur le 1 er mars 2014 Ce document a valeur officielle chapitre V-1.1, r. 7.1 RÈGLEMENT 23-103 SUR LA NÉGOCIATION ÉLECTRONIQUE ET L ACCÈS ÉLECTRONIQUE DIRECT AUX MARCHÉS A.M.

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON

FICHE PEDAGOGIQUE. UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication. ECTS : 7 Déterminante? NON FICHE PEDAGOGIQUE UE n 736: Eléments de législation appliquée au domaine de la communication Code EPS : 713005U32D1 Section(s) : RP Prérequis : CESS (français) ACTIVITE : Notions de droit appliqué au domaine

Plus en détail

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE 77 PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE Les lois fédérales sur les brevets, le droit d auteur et les marques de commerce assurent la protection de la propriété intellectuelle au Canada. Le Canada a signé l Accord

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Lois sur les investissements étrangers 13 LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur les investissements étrangers d application générale.

Plus en détail

ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE

ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE ACTIVITE DE CONSULTATION JURIDIQUE ET DE REDACTION D ACTES SOUS SEING PRIVE REGLEMENTATION DE FOND DELIBERATION n 2002-162 APF du 5 décembre 2002 portant réglementation de la consultation juridique et

Plus en détail

Arrangement de La Haye concernant le dépôt international des dessins ou modèles industriels revisé à Londres le 2 juin 1934 1

Arrangement de La Haye concernant le dépôt international des dessins ou modèles industriels revisé à Londres le 2 juin 1934 1 Texte original Arrangement de La Haye concernant le dépôt international des dessins ou modèles industriels revisé à Londres le 2 juin 1934 1 0.232.121.1 Conclu à Londres le 2 juin 1934 Approuvé par l Assemblée

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

RECOMMANDATION COMMUNE CONCERNANT LES LICENCES DE MARQUES. adoptée par

RECOMMANDATION COMMUNE CONCERNANT LES LICENCES DE MARQUES. adoptée par RECOMMANDATION COMMUNE CONCERNANT LES LICENCES DE MARQUES adoptée par l Assemblée de l Union de Paris pour la protection de la propriété industrielle et l Assemblée générale de l Organisation Mondiale

Plus en détail

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages

Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages Convention sur la diversité biologique : ABS Le Protocole de Nagoya sur l accès et le partage des avantages RESSOURCES GÉNÉTIQUES CONNAISSANCES TRADITIONNELLES FOURNISSEURS UTILISATIONS CONSENTEMENT PRÉALABLE

Plus en détail

LES BRANCHES DU DROIT

LES BRANCHES DU DROIT Ressources pour les enseignants et les formateurs en français juridique Fiche notion avec activités Crédit : Michel SOIGNET LES BRANCHES DU DROIT A. DROIT OBJECTIF ET DROITS SUBJECTIFS On distingue : 1.

Plus en détail

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire?

DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? DEPOSER UNE MARQUE : Quel intérêt et comment faire? FICHE CONSEIL Page : 1/7 Le choix d un nom sous lequel exercer son activité, la création d un logo, l élaboration d une charte graphique ne sont pas

Plus en détail

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.)

SÉNAT PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) PROJET DE LOI adopté le 15 mai 1992 N 130 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1991-1992 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT, relatif au code de la propriété intellectuelle. (Partie législative.) Le Sénat

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : ERNI1408943D Intitulé du texte : projet de décret relatif à la mise à disposition du public, pour un usage de réutilisation, d informations publiques

Plus en détail

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE

MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE MANUEL DE POLITIQUES ET PROCÉDURES DE TRAITEMENT DE DONNÉES PERSONNELLES DE L ORGANISATION UNIVERSITAIRE INTERAMÉRICAINE Article 1: Cadre normatif Le présent Manuel contient les dispositions appliquées

Plus en détail

L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE

L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE --------- NOR : SAA0201952 DL DELIBERATION N 2002-162 APF DU 5 DECEMBRE 2002 portant réglementation de la consultation juridique et la rédaction d actes sous seing privé.

Plus en détail

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets

Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets Directives pour l examen fédéral de conseil en brevets En vertu de l article 3 1 let. b de l ordonnance sur les conseils en brevets (OCBr), la commission d examen a émis les directives suivantes. 1. Parties

Plus en détail

Notions de base relatives aux brevets. Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009

Notions de base relatives aux brevets. Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009 Notions de base relatives aux brevets Abidjan, Côte d Ivoire 16 17 juin 2009 Propriété intellectuelle Propriété industrielle Convention de Paris (1883) Droit d auteur et droits voisins Convention de Berne

Plus en détail

Loi sur les noms commerciaux*

Loi sur les noms commerciaux* Loi sur les noms commerciaux* (du 23 novembre 1999) TABLE DES MATIÈRES** Article Chapitre 1 er : Chapitre 2 : Chapitre 3 : Chapitre 4 : Chapitre 5 : Dispositions générales Rapports régis par la présente

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o

REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE. EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o REPUBLIQUE D'HAITI CONVENTION MINIERE TYPE RELATIVE A L EXPLOITATION DU GISEMENT SITUÉ DANS LA COMMUNE DE DANS LE DEPARTEMENT DE EN VERTU DU PERMIS D EXPLOITATION N o OCTROYÉ LE Le, ENTRE L ETAT HAITIEN,

Plus en détail

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur

Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Décret n 313 2005-05-30 PR/MCJS/05 du 30 mai 2005, portant organisation et fonctionnement du Bureau Tchadien du Droit d Auteur Vu la Loi N 005/PR/2003 du 02 mai 2003, portant protection du Droit d Auteur,

Plus en détail

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ

La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux. Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ La propriété intellectuelle Droits et obligations des étudiants et des stagiaires postdoctoraux Atelier de formation, printemps 2015 ADARUQ Présenté par Louise Savard Plan de la présentation 1. La propriété

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance

Plus en détail

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE

PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE PRECISIONS CONCERANT LE SIGNALEMENT D UN CONTENU ILLICITE Ces Précisions concernant le Signalement d un Contenu Illicite ont pour but de vous fournir une explication des questions figurant au formulaire

Plus en détail

L Institut National de la Propriété Industrielle

L Institut National de la Propriété Industrielle L Institut National de la Propriété Industrielle Rôle de la propriété industrielle Récompenser l effort des innovateurs en leur donnant des droits pour diffuser leurs créations et les faire fructifier

Plus en détail

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS

LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS Ottawa, le 21 octobre 2009 MÉMORANDUM D7-3-2 En résumé LE DRAWBACK RELATIF AUX VÉHICULES AUTOMOBILES EXPORTÉS 1. Le présent mémorandum a été révisé conformément à l Initiative de réduction de la paperasserie

Plus en détail

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée

- Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 relatif à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) : l essentiel à retenir pour procéder au dépôt de la déclaration d affectation du patrimoine auprès

Plus en détail

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes

Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes DECISION 2009-02 Décision du Haut Conseil du Commissariat aux Comptes Relative aux contrôles périodiques auxquels sont soumis les commissaires aux comptes Principes directeurs du système des contrôles

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

COM (2015) 289 final

COM (2015) 289 final COM (2015) 289 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 juin 2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Copyright : FoodPLUS GmbH Page 1 sur 6 ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant qu'acteur du marché intéressé dans le cadre du système GLOBALGAP (EUREPGAP) de Bonnes Pratiques

Plus en détail

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION

ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION ANNEXE 4 CONDITIONS GENERALES D UTILISATION L accès et l utilisation du site de CDGP accessible à l adresse http://www.cdgp.fr (ci-après «le Site») et des services qui y sont proposés (ci-après «les Services»)

Plus en détail

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste

Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au Code de la Poste Au nom du peuple, La chambre des députés ayant adopté. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Titre Premier : Dispositions

Plus en détail

M. Souleau Février 2011

M. Souleau Février 2011 M. Souleau Février 2011 1 DÉFINITION La «Protection des Données» est une période durant laquelle les autorités réglementaires ne peuvent ni divulguer ni s'appuyer sur les résultats d essais cliniques ou

Plus en détail

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2)

Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) Cours n 3 Valeurs informatiques et propriété (2) - Les Bases De Données - Le multimédia - Les puces et topographies - La création générée par ordinateur 1 LES BASES DE DONNEES Depuis 1998, les Bases De

Plus en détail

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3

Sommaire. Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis)... 3 FONCTIONNAIRES DE L ÉTAT - STATUT GÉNÉRAL - Télétravail 1 TÉLÉTRAVAIL Sommaire Loi modifiée du 16 avril 1979 fixant le statut général des fonctionnaires de l'état (Extrait: 19bis).... 3 Règlement grand-ducal

Plus en détail

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse

pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse GUIDE PRATIQUE pour des requêtes concernant l autorisation en tant que bourse suisse ou organisation analogue à une bourse Edition du 11 juin 2014 But Le présent guide pratique est un simple instrument

Plus en détail

POLITIQUE EUROPÉENNE AMWAY APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES EIA

POLITIQUE EUROPÉENNE AMWAY APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES EIA POLITIQUE EUROPÉENNE AMWAY APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES EIA 1 POLITIQUE EUROPÉENNE AMWAY APPLIQUÉE AUX SITES INTERNET DES EIA Pour faire connaître Amway, ses produits et son opportunité commerciale,

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE «DESTINATION POUR TOUS»

REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE «DESTINATION POUR TOUS» REGLEMENT D USAGE DE LA MARQUE «DESTINATION POUR TOUS» Version du 25/09/2013 Approuvée par La ministre des affaires sociales et de la santé La ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration L opérateur est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d exploiter,

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES EXTÉRIEURES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0040 Le 20 mai 2005 AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2013 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES

MODÈLE DE CONTRAT POUR LES INTERMÉDIAIRES MODÈLE DE CONTRAT PR LES INTERMÉDIAIRES (mars 2014) 1 LE PRÉSENT CONTRAT est conclu ENTRE : La Cour pénale internationale, organisation internationale permanente ayant son siège à l adresse suivante :

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire)

MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) (Mandataire 2014) MANDAT DE GESTION ET DE REGLEMENT POUR LE COMPTE DU BCF (Mandataire) Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1, Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX

Plus en détail

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA

ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA ENTENTE DE RECONNAISSANCE MUTUELLE VISANT À FACILITER LA MOBILITÉ DES INGÉNIEURS ENTRE L IRLANDE ET LE CANADA (Ébauche, novembre 2007) 1 PARTIES 1.1 L Institution of Engineers of Ireland (Engineers Ireland)

Plus en détail

Emblème seul. 7. L emblème en association est représenté ci-dessous :

Emblème seul. 7. L emblème en association est représenté ci-dessous : Directives opérationnelles régissant l utilisation de l emblème de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles I. Considérations générales 1. Afin d augmenter

Plus en détail

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur

FIN-NET. La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers. Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans le domaine des services financiers Guide du consommateur FIN-NET La résolution extrajudiciaire des litiges transfrontaliers dans

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique

Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Loi N 60-19 du 27 juillet 1960(2 safar 1380), portant réglementation de l Industrie Cinématographique Au nom du peuple, Nous, Habib Bourguiba, Président de la République Tunisienne, L Assemblée Nationale

Plus en détail

JORF n 0115 du 20 mai 2010. Texte n 51

JORF n 0115 du 20 mai 2010. Texte n 51 JORF n 0115 du 20 mai 2010 Texte n 51 DECRET Décret n 2010-518 du 19 mai 2010 relatif à la mise à disposition de l offre de jeux et de paris par les opérateurs agréés de jeux ou de paris en ligne NOR:

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW

POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW POLITIQUE-CADRE D ACCÈS AUX ARCHIVES DU CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW Adoptée le 18 mai 2006 par le Conseil d administration ATTENDU que les archives sont la propriété du Conseil de la Nation Atikamekw

Plus en détail

LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI

LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI FORUM NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DES INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES Ouagadougou, du 8 au 10 octobre 2012 LE SYSTEME DE PROPRIETE INTELLECTUELLE DE L OAPI Présenté par : M. Amadou Moctar DIENG

Plus en détail

Règlement Permanent concernant les Formations

Règlement Permanent concernant les Formations Règlement Permanent concernant les Formations Adopté par la décision du Conseil d Administration de l Université CEU Cardenal Herrera à la date du 8 Novembre 2012. I. Dispositions générales Article 1.

Plus en détail

Accord de partenariat

Accord de partenariat Accord de partenariat Cet accord est conclu entre CoachingLabs LLC propriétaire du programme minceur LeBootCamp d une part et [prénoms, nom], ici nommé Affilié, d autre part, pour la participation au programme

Plus en détail

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme

Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme Recommandation sur la commercialisation des comptes à terme 2012-R-02 du 12 octobre 2012 1 Contexte Dans le cadre de son action de veille sur la publicité et les nouveaux produits, l ACP a constaté sur

Plus en détail

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques DROIT > Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques Décembre 2014 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 24 La propriété intellectuelle Me Micheline Montreuil 1 La propriété intellectuelle Contenu Le brevet d invention La marque de commerce Le droit d auteur Le dessin industriel

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP)

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) OMPI CDIP/5/5 Corr. ORIGINAL : anglais DATE : 21 juillet 2010 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ DU DÉVELOPPEMENT ET DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (CDIP) Cinquième session

Plus en détail