Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic."

Transcription

1 Fissures anales. Définition et épidémiologie. «Ulcération allongée et superficielle généralement très douloureuse siégeant dans les plis radiés de l anus.» 1 La fissure survient le plus souvent chez les nourrissons de 6mois à 2 ans. Difficile à diagnostiquer car l enfant n exprime pas de ce qu il ressent, importance d être attentif aux pleurs de l enfant. Chez le petit enfant, ce sont les selles volumineuses ainsi que la constipation (selles dures) qui causent la fissure par déchirement de la peau lors de la défécation. Et une douleur due au spasme du sphincter interne (l hypertonie se manifeste au passage des selles volumineuse). Chez l enfant plus grand (adolescent), la formation de la fissure est la manifestation de deux mécanismes : le tonus élevé du sphincter anal et la mauvaise circulation sanguine à cet endroit. Le tissu peut alors s ulcéré spontanément ou par un facteur favorisant cité cidessous. Causes, facteurs favorisant. - La constipation ainsi que les selles dures. Les efforts lors de la défécation. - Mauvaise utilisation thermomètre et répétition de la prise de température en rectal. L utilisation excessive des suppositoires peut aussi aggraver la fissure. - La diarrhée chronique. - L inflammation de la région anorectale, causée par la maladie de Crohn ou d une autre maladie inflammatoire de l intestin. - Douleur très vive succédant à la défécation, décrite comme une brûlure. - Les rectorragies sont souvent associées lors de la défécation. - Difficulté à aller à selles. - Pleurs lors de la défécation. - Démangeaisons ou des irritations autour de l anus. Diagnostic. Le diagnostic se réalise lors de l examen clinique. Des examens complémentaires peuvent être réalisés 1 GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 1054p.

2 selon les antécédents familiaux, la nonidentification de la fissure à l examen clinique Traitement. Chez le jeune enfant il n est pas exclus d attendre quelque jours afin de voir si le trouble ne disparait pas de luimême car dans la majorité des cas la résolution est spontanée. Le traitement conservateur consiste réaliser une toilette minutieuse du siège de l enfant avec des produits nonirritants en séchant la peau par tamponnement. Au niveau alimentaire, favoriser un transit régulier par une prise suffisante de liquide et des suppléments de fibres. Les bains de siège peuvent avoir des effets antalgiques. On peut proposer des antalgiques oraux pour les douleurs lors de défécation, il existe également des crèmes des anesthésiantes à base de plantes ou de xylocaïne ainsi que des crèmes de types cicatrisantes qui protège la peau. La dilation anale à l aide d un ballonnet est une technique qui peut permettre de guérir les fissures, cette technique se réalise en ambulatoire. Elle permet de diminuer le tonus sphinctérien, cette technique peut se réaliser sous sédation. Il existe une opération chirurgicale qui consiste en une sphinctérotomie interne latérale, ce n est pas le traitement de première intention car il y a un risque d incontinence en plus des risques liés à une chirurgie et à une anesthésie. Il est essentiel d être attentif à l évolution de la fissure, la douleur qu elle provoque ainsi que le transit de l enfant. Hémorroïdes. Définition. Tumeur variqueuse formée par la dilatation anormale d une veine de l anus et du rectum. Elle est dite externe ou interne selon qu elle se développe audessus ou en- dessous du sphincter anal. 2 Il existe différents stades : Stade 1 : petites et ne font pas saillie. Saignements mineurs parfois après avoir été à selles. Stade 2 : peuvent faire saillie pendant le passage des selles. Se replacent spontanément. Stade 3 : Replacées manuellement. Stade 4 : Entrainent un prolapsus. Constamment en saillie et ressortent si elles sont repoussées dans le rectum. 2 GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 391p

3 Les hémorroïdes peuvent provoquer des saignements. Elles peuvent être douloureuses si étranglées par l anus ou si un caillot sanguin se forme. Causes, facteurs favorisants. Pression constante et répétée sur les veines rectales ou anales. Défécation intenses et prolongées. Constipation. Diarrhée. Soulever des objets lourds. Mauvaise posture. Station assise prolongée.

4 Alimentation à faible teneur en fibres. Obésité. Démangeaisons. Sensation de brûlures. Saignement. (durant la défécation) Douleur (qui dure plus d une semaine.) Diagnostics. Toucher rectal. Traitement. Avoir une alimentation à forte teneur en fibres. Boire beaucoup d eau. Consulter un médecin. Crème antiinflammatoire (à base de cortisone). Quand l hémorroïde est plus grave il faut avoir recourt à une intervention chirurgicale : Hémorroïdectomie sous anesthésie générale pour les hémorroïdes internes. Hémorroïdes externes peuvent être éliminées ou drainées sous anesthésie locale, avec un scapel, si les hémorroïdes ont formé une thrombose au cours des 72 heures précédentes. Prévention Aller aux toilettes dès que le besoin s en fait sentir (sinon durcicement des selles) Eviter de faire des efforts trop intenses quand on va à selles. Aliments à forte teneur en fibres (légumes et fruits frais, pruneaux et du son) Faire de l exercice Perdre le poids excédentaire.

5 Abcès anal. Définition et épidémiologie. «Amas de pus collecté dans une cavité formée aux dépens des tissus environnants détruits ou refoulés» 3. Dans ce casci, nous parlons des tissus périrectaux. L abcès va se former suite à l obstruction des glandes anales, ces glandes qui ont une ouverture dans la lumière du canal anal peuvent alors s infecter avec les germes présents dans les selles. Une poche remplie de pus va alors se former en sous cutané de manière plus ou moins rapide. Causes, facteurs favorisant. - La formation d abcès peut être favorisée par une maladie intestinale inflammatoire. - L abcès peut également être dû à une chirurgie récente dans la région ou encore suite à une infection de la peau. - La présence d une tuméfaction rouge et douloureuse. - L abcès peut se percer, alors il y a écoulement de pus. - Dans certains cas, de la fièvre. - Suite à la douleur une constipation. Diagnostic. Le diagnostic est essentiellement clinique, avec la présente au pourtour de l anus d une lésion de type inflammatoire (rouge, chaude, gonflée) et très sensible à la palpation. Si l abcès est plus profond, la rectoscopie peut être utile ainsi qu une biologie dans laquelle la CRP et les leucocytes seront augmentés. Traitement. Le traitement est chirurgical et consiste à inciser et drainer l abcès. Lors de l opération il faut s assurer que tout l abcès soit vider et que toute les structures concernées soient drainées. Le pansement doit être refait quotidiennement, il faut également veiller à ce qu il ne soit pas souillé par des selles. Les antidouleurs ainsi que les antibiotiques sont prescrits en postopératoire. Il faut également veiller à un régime plus faible en fibres pendant quelques jours. L hygiène de la région opérée est essentielle (les bains de siège peuvent être utilisés). 3 GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 1054p.

6 Fistule anale. Définition. Trajet irrégulier allant de la muqueuse rectale à la marge de l anus et faisant communiquer l une de ces surfaces, ou toutes les deux, avec la cavité d un abcès péri- anal. 4 Causes, facteurs favorisants. La fistule anale commence par un abcès. (qui se forme dans les glandes de l anus). L abcès va rapidement prendre du volume, il va s étendre à l ensemble de l espace situé autour de l anus, la région du sphincter puis la paroi du rectum. A ce stade, il se perce dans le rectum et à l extérieur au niveau de la marge anale ce qui va créée une communication entre le rectum et la marge anale. douleur au niveau de l anus de manière progressive puis permanente la douleur ne sera pas aggravée par le passage des selles Les signes d urgence sont les suivants: écoulement de pus douleur insoutenable température avec frissons Diagnostics. Lors de l examen, le médecin trouvera un orifice purulent. Toucher rectal Présence de ganglions au niveau des plis de l aine. 4 GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 329p

7 Traitement. Le traitement va être chirurgical. On trouvera deux stades: Stade de l abcès: On va exciser la glande anale infectée pour que celleci soit largement drainée. Stade de la fistule: On va passer un élastique par la fistule. On lui fait faire le tour du sphincter et ressortir par l anus. Tous les 2 ou 3 jours on le serre un peu plus. Il traverse donc ainsi le sphincter qui se ressoude derrière son passage. Au bout de 2 à 3 semaines, il a tout traversé. Le sphincter est alors reconstitué. Prolapsus rectal. Définition et épidémiologie. «Chute ou abaissement d un organe ou d une partie d organe, par suite de relâchement de ses moyens de fixité» 5. L âge de survenue est généralement entre 18 mois et 3 ans. En effet, à cet âge, la muqueuse rectale n adhère pas encore complètement aux parois sousjacentes. De plus, lorsque l enfant commence à être continent, il va provoquer de forte poussée en position accroupie sur le petit pot, il va également provoquer une constipation rétentionnelle. Causes, facteurs favorisant. - La constipation, les selles dures lors de leurs passages emportent la muqueuse rectale. - Parfois, des selles molles mais avec un effort de poussée trop violent. - La mucoviscidose peut se manifester par un prolapsus rectal avec des selles très collantes dues à l insuffisance pancréatique externe. - Extériorisation de la muqueuse rectale lors de l effort de défécation. - Pas de douleurs, mais plutôt une gêne. Diagnostic. Le diagnostic se réalise en écoutant les parents décrire la présence de l extériorisation de la muqueuse de 2 à 5 cm lorsque l enfant va à selles. La réintégration de la muqueuse se fait spontanément après la défécation ou par la pression des doigts du parent. L examen clinique est réalisé afin d exclure un fécalome, l on recherche également tout signes de mucoviscidose. 5 GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 1054p.

8 Un questionnement des parents sur les habitudes de l enfant au niveau de son alimentation et de son élimination sont essentiels. Traitement. Pour le traitement, il est constitué d une bonne hygiène au niveau du siège. Eviter les efforts de poussées lors de la défécation. Il est également essentiel d avoir une alimentation permettant un transit régulier afin d éviter l adhérence du bol fécal. Chez l enfant en apprentissage de la propreté, il faut éviter la défécation en position accroupie sur un petit pot et préférer un réducteur pour les toilettes afin que les jambes soient pendantes. En cas de constipation, la prescription d un laxatif permet de voir le prolapsus rectal disparaitre. Si le prolapsus récidive malgré un traitement (laxatif) et une bonne hygiène de vie, un traitement chirurgical existe. Il s agit d injections sclérosantes réalisées sous anesthésie générale par voie anal. Ces injections permettent la fixation de la muqueuse anale au plan musculaire.

9 Bibliographie: chezlesenfantsque.html paris/lafistuleanalecryptogenique/ fistuleanale BOIGE N. Particularités du prolapsus rectal chez l enfant. In med.univrennes1.fr [en ligne]. Disponible sur : rennes1.fr/uv/snfcp/enseignement/formation/20034decembre/d6.pdf (consulté le 10/02/2014). CHIRURGIE DIGESTIVE MONTPELLIER. Traitement chirurgical. In chirurgie- digestivemontpellier.fr [en ligne]. Disponible sur : digestivemontpellier.fr/fr/chirurgieproctologique/abcesanal/traitement- chirurgical_273.html (consulté le 09/02/2014). FISSURE ANALE. Fissure anale chez le bébé. In fissureanale.com [en ligne]. Disponible sur : (consulté le 10/02/2014). GARNIER ET DELAMARE, Dictionnaire illustré des termes de médecine, Maloine, 2009, 1054p. GROUPE HOSPITALIER PARIS SAINTJOSEPH. Les manifestations cliniques de la fissure anale. In hpsj.fr [en ligne]. Disponible sur : e_la_fissure_anale.pdf (consulté le 10/02/2014). LEWIS et all, Soins infirmier médecine chirurgie, de Boeck, 2011, 843p. MURE PY. Pathologie anorectale acquise. In sofop.org [en ligne]. Disponible sur : %20rectale/Pathologie%20anorectale%20DESC% pdf (consulté le 09/02/2014). POLITI R. Fistule anale. In chirurgieinfantile.rpoliti.com [en ligne]. Disponible sur : (consulté le 10/02/2014). PRUDHOMME C et all, Dictionnaire de médecine et de soins infirmiers, Maloine, 2009, 734p.

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 La proctologie en pratique quotidienne M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 Matériel de proctologie Les oreilles, les yeux et les doigts Source de lumière froide Anuscopes, proctoscope,

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une hémorroïdectomie par l équipe chirurgicale des docteurs

Plus en détail

HÉMORROÏDES HEMORROÏDES. J'ai des Hémorroïdes douloureuses. Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville

HÉMORROÏDES HEMORROÏDES. J'ai des Hémorroïdes douloureuses. Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville HEMORROÏDES J'ai des Hémorroïdes douloureuses Dr MIMIESSE Jile D.E.S d Hépato- gastro- entérologie CHU de Brazzaville 1 De quoi s agit-il? C est une affection connue depuis la plus haute antiquité. Les

Plus en détail

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Séméiologie chirurgicale DCEM1 Anatomie du canal anal Résumé : La maladie hémorroïdaire, très

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

TROUBLES HEMORROIDAIRES. comprendre, détecter et traiter

TROUBLES HEMORROIDAIRES. comprendre, détecter et traiter TROUBLES HEMORROIDAIRES comprendre, détecter et traiter 1 COMPRENDRE QU APPELLE-T-ON HEMORROIDES? Les hémorroïdes sont des structures normales, présentes chez chacun d entre nous, au niveau de l'anus.

Plus en détail

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL Pr A GAINANT (octobre 2003) I -RAPPEL ANATOMIQUE DU CANAL ANAL II - FISSURE DE L'ANUS C'est une ulcération anale. A - Etiopathogénie

Plus en détail

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Les hémorroïdes : A. Sont des formations vasculaires physiologiques B. Participent à la continence anale C. Les hémorroïdes internes sont constitués de 5 paquets

Plus en détail

Conseil de pratique. Fissure anale

Conseil de pratique. Fissure anale Rédacteur : Thierry Higuero Date de production : février 2013 Conseil de pratique Fissure anale Relecteurs : conseil d Administration de la SNFCP, mars 2013 Références : - Nelson R. Non surgical therapy

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Sémiologie digestive pédiatrique jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Troubles du transit intestinal Analyse du transit Selles de consistance normale Moulées Molles (sein, hydrolysats de protéines) Marron si

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast

DHOS n 1530 Mise à jour : Janvier 2005 - Réf 286 - Photos Coloplast Peristeen Obtal Tampon obturateur anal Deux tailles disponibles Tampons (boîte de 20) Intégralement remboursé** * diamètre ouvert Réf ø 37 mm* 1450 ø 45 mm* 1451 0543 Laboratoires Coloplast 6, rue de Rome

Plus en détail

Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite...

Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite... Item 204 : Grosse jambe rouge aiguë (d'origine infectieuse), érysipèle, cellulite... Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une grosse jambe rouge

Plus en détail

Drainage des sutures digestives

Drainage des sutures digestives Drainage des sutures digestives Pourquoi? Comment? Le risque: la fistule! Conséquences: abcès, péritonite, sepsis, décès En cas de réintervention: pas de sutures stomies - Sutures et anastomoses: cicatrisation

Plus en détail

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées

Après l intervention des varices. Informations et conseils sur les suites du traitement. Réponses aux questions fréquemment posées Brochure à l attention du patient Après l intervention des varices Informations et conseils sur les suites du traitement Réponses aux questions fréquemment posées Les suites de l intervention En résumé

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

LA CONSTIPATION DE L ENFANT

LA CONSTIPATION DE L ENFANT LA CONSTIPATION DE L ENFANT Dr Nabil CHAOUI POURQUOI CETTE PRÉSENTATION La constipation est courante mais mal appréciée Elle n est pas toujours reconnue, Pas toujours bien gérée, Fait souvent l objet d

Plus en détail

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant

Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant Préparation intestinale en chirurgie colique chez le grand enfant 1. Rappel : anatomie et physiologie du côlon Le côlon fait suite à l intestin grêle et se termine au niveau du rectum. Il forme un cadre,

Plus en détail

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit

DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit 17/02/2014 HARIGNORDOQUY Margot L2 Digestif Pr. JC. Grimaud Relecteur 6 6 pages Troubles du transit Plan A. La constipation II. Interrogatoire III. Examen clinique et para clinique B. La diarrhée II. L'interrogatoire

Plus en détail

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE

CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE 23 CURE DE HERNIE INGUINALE OU OMBILICALE Recommandations à suivre après la chirurgie Pour vous, pour la vie Vous venez de subir une cure de hernie. Cette brochure contient les principales réponses aux

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen L'enfant est il constipé? selle une fois par mois : non selle

Plus en détail

Hémorroïdes rappel et attitudes thérapeutiques les critères de choix entre traitement médical et chirurgie

Hémorroïdes rappel et attitudes thérapeutiques les critères de choix entre traitement médical et chirurgie Hémorroïdes rappel et attitudes thérapeutiques les critères de choix entre traitement médical et chirurgie FMC Val de Creuse - Argenton-sur-Creuse- Mercredi 13 février 2013- Dr Pierre MOREAU LES HÉMORROÏDES

Plus en détail

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Rectorragies chez l enfant Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Journée de formation médicale continue Service de gastro-entérologie 23_10_2015 Objectifs Reconnaître un saignement digestif bas Évoquer

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4

Non. Peu. Jamais. Parfois. Souffrez-vous de : 0 ± + ++ +++ 1. Régime végétalien ou végétarien 0 1 2 3 4. 2. Sécheresse des yeux 0 1 2 3 4 Carence en vitamine A? Suivez-vous un : 1. Régime végétalien ou végétarien 2. Sécheresse des yeux 3. Cheveux secs 4. Peau sèche et rêche sur la partie supérieure du bras et du dos 5. Eczéma, dermatite

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

Digestive. Patho Chir

Digestive. Patho Chir Digestive Patho Chir gastroscopie colonoscopie Abdomen à blanc normal Pas bon Bon Abdomen couplé a un thorax air sous coupoles signe d une perforation Abdomen à blanc couché Abdomen à blanc sur le coté

Plus en détail

Atonie = absence ou forte diminution du tonus

Atonie = absence ou forte diminution du tonus Atonie = absence ou forte diminution du tonus Elle est la conséquence d une paralysie de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal avec dilatation organique, stase des et reflux et se manifeste

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES)

LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) LES INFECTIONS D OREILLES (LES OTITES) Les infections d oreille, chroniques ou récurrentes, sont courantes chez le chien et le chat et entrainent une fréquente frustration chez l animal, son propriétaire

Plus en détail

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge.

Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. Complications de l immobilité et du décubitus : prévention et prise en charge. 1- Risque de thrombose veineuse 2- Risque d encombrement bronchique 3- Risque de constipation 4- Risque d escarre 5- Risque

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit

INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit 31, AVENUE DE L ABBAYE 91330 YERRES 01 69 48 48 13 INFORMATIONS AUX PATIENTS CANCER DU RECTUM CHIRURGIE DU RECTUM Dr Lionel Charbit Madame, Monsieur, Cette brochure est destinée à répondre à la plupart

Plus en détail

Item 273 Pathologie hémorroïdaire

Item 273 Pathologie hémorroïdaire P I CDU_Chap27.fm Page 1 Jeudi, 30. avril 2009 5:03 17 Item 273 Pathologie hémorroïdaire 27 I. DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES ET FACTEURS DE RISQUE II. EXPRESSION SYMPTOMATIQUE III. EXAMEN CLINIQUE IV. EXPLORATIONS

Plus en détail

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Chapitre 24 : Item 245 Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie Définitions II. Diagnostic d une hernie inguinale III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Les Hémorroïdes. Introduction. Rappel anatomique. Définition

Les Hémorroïdes. Introduction. Rappel anatomique. Définition S.BENKHALED Bien qu'elle soit courante, la pathologie hémorroïdaire reste souvent mal prise en charge. Les patients peuvent éprouver une certaine anxiété avant de subir un toucher rectal ou s'ils ont besoin

Plus en détail

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson

L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson L eczéma atopique (ou dermatite atopique) du nourrisson En partenariat avec la fondation pour la dermatite atopique L eczéma atopique, appelé aussi dermatite atopique, est une maladie fréquente puisqu

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

HOSPITALISATION AMBULATOIRE

HOSPITALISATION AMBULATOIRE Institut de proctologie Léopold Bellan Pôle spécialités chirurgicales iplb@hpsj.fr Institut de Proctologie Léopold Bellan Docteur Vincent de PARADES Chef de Service Docteur Nicolas LEMARCHAND Docteur Paul

Plus en détail

I - ANATOMIE DU CANAL ANAL (FIGURE N

I - ANATOMIE DU CANAL ANAL (FIGURE N chirurgie Dr Fehmi Hamila Pr Rached Letaief Service de chirurgie générale et digestive, CHU Farhat Hached, Sousse (Tunisie) Conférence présentée aux journées de médecine d urgence du centre, Sousse, 11

Plus en détail

Pathologie hémorroïdaire.

Pathologie hémorroïdaire. + Pathologie hémorroïdaire. Sophie Ribière, IHP, DES Hépato-gastro. 13 janvier 2012 + Anatomie n Anus = marge anale + canal anal n Hémorroïdes = formations vasculaires physiologiques, provenant principalement

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM Madame, Monsieur, Vous allez recevoir une chimioradiothérapie préopératoire pour cancer du rectum. Votre traitement a été adapté en fonction de votre

Plus en détail

Sémiologie digestive. Dr ABED

Sémiologie digestive. Dr ABED Sémiologie digestive Dr ABED Troubles du transit Transit normal La durée normal : variable, durée moyenne 24 heures Nombre : Les selles normales sont émises 1 à 2 fois par jours Aspect : homogène et moulée

Plus en détail

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE

COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE COMMENT METTRE AU REPOS VOTRE COLONNE VERTÉBRALE AVEC L ORTHÈSE LOMBAIRE OCTOPUSSY GUIDE PRATIQUE METTRE AU R E P O S DE QUELLE FACON? L élongation vertébrale est la première fonction de l orthèse lombaire

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome

Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Options chirurgicales dans le cas d un glaucome Le glaucome est défini comme une augmentation de pression dans l œil (appelée pression intraoculaire ou PIO) qui cause une dégénérescence du nerf optique

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile

PLAN. D - Prise en charge d une neutropénie non fébrile PLAN A - Facteurs de risque infectieux B - Définition d une neutropénie C - Définition d une neutropénie fébrile La fièvre Critères prédictifs de survenue d un épisode fébrile Etiologie de la fièvre au

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans

Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans SITUATION 10 Dermohypodermite non nécrosante (érysipèle) chez un patient de plus de 70 ans Centre hospitalier universitaire d Angers, service de maladies infectieuses Objectifs institutionnels Uniformiser

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

La lithiase biliaire (258) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

La lithiase biliaire (258) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) La lithiase biliaire (258) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Clinique : diagnostic des ictères - douleurs biliaires (colique hépatique) PCEM2 Biologique : exploration

Plus en détail

Quand le médecin généraliste joue au dentiste

Quand le médecin généraliste joue au dentiste Quand le médecin généraliste joue au dentiste Mardi 16 Avril 2002 Expert : Patrice BATICLE (Chirurgien-Dentiste à Bray sur Somme) Animateur : Jean-Yves BORGNE Chronologie de la dentition Dents de lait

Plus en détail

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse

Conseil péri opératoire : Greffe osseuse Conseil péri opératoire : Greffe osseuse AVANT L INTERVENTION CHIRURGICALE DE GREFFE OSSEUSE Afin de vous préparer à votre intervention chirurgicale de greffe osseuse, d assurer votre confort et d obtenir

Plus en détail

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten

en wat je kan doen. Fièvre & douleur Wat je moet weten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Kinderziekten Wat je moet weten en wat je kan doen. Fièvre & douleur Kinderziekten Votre enfant reçoit-il un traitement approprié? Fièvre & douleur Contenu Les médicaments les plus utilisés contre la fièvre et la douleur

Plus en détail

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis

URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Urgences URGENCES UROLOGIE Malika DJOUADOU IDE-Urologie-St Louis Dr A. CORTESSE Chirurgien-Urologie-St Louis Dr A. de GOUVELLO MG-Urologie-St Louis Rétention aigue d urines ou R.A.U Hématurie Infections

Plus en détail

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure.

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers CHIRURGIE GÉNÉRALE MASTECTOMIE PARTIELLE Définition : La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain

Plus en détail

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images

Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY. Proctologie en images Agnès SENEJOUX Alain CLAUDY Proctologie en images Agnès Senéjoux (Paris) Alain Claudy (Lyon) 17 et 18 mars 2007 FMC HGE Lyon FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 FMC HGE Lyon 17 et 18 Mars 2007 «Anal intraepithelial

Plus en détail

La thermothérapie Cours n o 336

La thermothérapie Cours n o 336 La thermothérapie Cours n o 336 Dans le cours précédent, nous avons notamment parlé d hydrothérapie chaude. Il s agit en fait d une forme de thermothérapie. Celle-ci n est rien d autre que le recours à

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

MIKULICZ. Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS. Mme GANDOSSI Yannick infirmière

MIKULICZ. Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS. Mme GANDOSSI Yannick infirmière MIKULICZ Réanimation Chirurgicale Digestive Hôpital St ANTOINE PARIS Mme GANDOSSI Yannick infirmière Mikulicz Infirmière 1 Objectif : Le Mikulicz est un drainage par capillarité. Il permet de drainer les

Plus en détail

Soins post-opératoires après une appendicectomie. Informations destinées à l'enfant et à sa famille

Soins post-opératoires après une appendicectomie. Informations destinées à l'enfant et à sa famille Soins post-opératoires après une appendicectomie Informations destinées à l'enfant et à sa famille Votre enfant a été ou sera opéré pour une appendicectomie. Ce dépliant vous présente les informations

Plus en détail

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique

La prise en charge de votre rectocolite hémorragique G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre rectocolite hémorragique Vivre avec une RCH Octobre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS

CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS CIRCULATION VEINEUSE DES MEMBRES INFÉRIEURS 18 millions d adultes présentent des problèmes de circulation veineuse des membres inférieurs. 3 femmes pour 2 hommes en sont atteints, parfois dès l âge de

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

Fissures anales. thierryhiguero@yahoo.fr

Fissures anales. thierryhiguero@yahoo.fr 2 DOI : 10.4267/2042/47398 Fissures anales Thierry Higuero (Beausoleil), Anne-Laure Tarrerias (Paris) thierryhiguero@yahoo.fr Introduction PROCTOLOGIE La fissure anale est le deuxième motif de consultation

Plus en détail

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF 17.10.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF I)La bouche et l'oropharynx A)Les dents B)Les glandes salivaires C)La langue D)Les troubles de la déglutition II)L'oesophage III)L'estomac

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Item 271 : Pathologie des paupières

Item 271 : Pathologie des paupières Item 271 : Pathologie des paupières Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter un chalazion (Cf. Chap. 50, E. PILLY 2008)...1 2 Diagnostiquer

Plus en détail

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo.

Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. OBJET Prévention et évaluation des lésions et détermination du plan de traitement de l intertrigo. L intertrigo, ou dermatite intertrigineuse est une inflammation résultant de l humidité emprisonnée dans

Plus en détail