Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007"

Transcription

1 Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007 Un projet financé par la Commission européenne, DG Entreprises et industrie, au titre du sixième programme-cadre de RDT de l UE.

2 2 Où trouver de l'aide et des conseils pour gérer son savoir-faire et les droits de PI dans un projet de l'ue? Le régime de DPI dans le 7ème PCRD Lucía SIRERA Équipe juridique IPR-Helpdesk

3 Questions générales 3 De quoi s agit-il? Les dispositions relatives aux DPI régissent la propriété, le transfert, la diffusion et la valorisation des résultats de la recherche générés au sein d un projet du PC Dans quelles circonstances les DPI revêtent-ils une importance? Préparation de la proposition: effectuer des recherches de brevets en vue d identifier l état de la technique et les éventuels aspects protégés par des DPI Négociation: accords potentiels sur des dispositions spécifiques qui concernent les DPI (accord de consortium), gestion pratique des DPI, Exécution du projet: protection des résultats, gestion des DPI, concession de droits d accès,, Finalisation du projet: valorisation/diffusion des résultats (concession de licences à des tiers),

4 Preliminaires 4 Un projet européen implique PARTAGER, COLLABORER, ÉCHANGER des connaissances et des ressources Les participants doivent en avoir conscience dès le moment où ils envisagent de se lancer dans cette aventure Il convient d évaluer d éventuelles incompatibilités et/ou difficultés avant le début du projet On obtiendra en général des résultats potentiellement exploitables et dont il faudra considérer la protection par les DPI

5 Quand la PI est-elle importante? 5 Avant le début du projet Au cours de l exécution du projet Après la fin du projet Négociation Exclusion/Identif ication de connaissances préexistantes Stratégie de protection & gestion des connaissances générées Concession de droits d accès Diffusion Exploitation des résultats PENDANT TOUTES LES PHASES

6 Pour quoi est-elle importante? 6 Possibles scénarios & conséquences lorsque la PI n est suffisamment introduite Avant le début du projet Révision initiale de la proposition Au cours de l exécution du projet Révision annuelle du projet Après la fin du projet Échec de l exploitation des résultats

7 7 Convention de subvention et accord de consortium organisation interne du consortium dispositions financières droits de propriété intellectuelle systèmes de résolution de conflits internes Accord de consortium Consortium Comission européenne Participant Convention de subvention décrit le projet et son exécution (Annexe I) supervision du projet (rapports réguliers, audit) subvention communautaire et modalités de justification des coûts droits de propriété intellectuelle

8 8 Gestion des connaissances préexistantes (background) Consortium Définit les connaissances préexistantes nécessaires à l exécution du projet (liste positive) Si nécessaire, exclut des connaissances préexistantes déterminées (liste négative) Exécution Droits d accès Valorisation Gratuits, sauf accord contraire signé avant la convention de subvention Gratuits ou concédés à des conditions justes et raisonnables Informer les autres participants de toute limite à la concession de droits d accès

9 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 9 Les connaissances nouvelles appartiennent au participant qui les a générées Chaque participant devra prendre en compte la relation avec son personnel, ses sous-traitants,... Droits d accès Exécution Valorisation Gratuits Gratuits ou concédés à des conditions justes et raisonnables

10 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 10 Actions destinées à des groupes spécifiques Les connaissances nouvelles sont la propriété commune du groupe, sauf accord contraire entre les participants Si les connaissances nouvelles n appartiennent pas aux membres du groupe, leurs propriétaires veilleront à ce que le groupe dispose de tous les droits nécessaires sur les connaissances nouvelles pour leur valorisation et leur diffusion.

11 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 11 Propriété commune des connaissances nouvelles Lorsque les connaissances ont été générées lors de travaux en commun et qu il n est pas possible de distinguer les apports individuels conclusion d accords entre copropriétaires parts de propriété commune protection de la chose commune usage/exploitation de la chose commune concession de licences à des tiers régime par défaut: les participants sont libres de concéder des licences non exclusives à des tiers sur notification préalable aux autres copropriétaires et indemnisation juste et raisonnable

12 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 12 Transfert des connaissances nouvelles Transférer les obligations au cessionnaire (confidentialité, droits d accès, diffusion, valorisation, ) informer les autres participants les autres participants peuvent s y opposer, si cela nuit à leurs droits d accès il peut être renoncé, par accord écrit, au droit d information concernant des transferts à un cessionnaire identifié la Commission peut s opposer au transfert si le cessionnaire est établi dans un pays tiers et si le transfert est contraire aux intérêts de l économie européenne ou aux principes éthiques ou à des impératifs de sécurité

13 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 13 Protection des connaissances nouvelles Chaque contractant devra protéger les connaissances susceptibles d application industrielle ou commerciale si la protection des connaissances nouvelles n est pas prévue, les autres contractants doivent être informés les autres contractants peuvent obtenir la propriété des connaissances nouvelles et les protéger mettre en évidence le soutien communautaire (y compris les demandes de brevet) si personne n est intéressé par leur protection, informer la Commision avant la diffusion des connaissances nouvelles

14 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 14 Concession de licences exclusives La concession d une licence exclusive signifie que les autres contractants perdent leurs droits d accès autorisée, à condition que les autres participants renoncent par écrit à leurs droits d accès des licences exclusives sur des connaissances préalables peuvent également être concédées, sous la même condition la Commission peut s opposer à la concession si le bénéficiaire est établi dans un pays tiers et si la licence est contraire aux intérêts de l économie européenne ou aux principes éthiques ou à des impératifs de sécurité

15 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 15 Diffusion de connaissances nouvelles (dissemination) En tenant toujours compte de la protection des connaissances, la confidentialité et les intérêts légitimes des participants informer les autres participants établir des délais de notification et assurer une bonne collaboration prendre en comptes les thèses et autres travaux universitaires mettre en évidence le soutien communautaire si un participant ne procède pas à la diffusion de ses connaissances, la Commission peut le faire

16 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 16 Valorisation des connaissances nouvelles (use) activités de recherche exploitation commerciale directe (le même participant) licences à des tiers prendre en compte les droits d accès des autres participants création d une entité nouvelle, responsable de l exploitation des connaissances Transfert de technologie licences exclusives uniquement si les autres participants ont renoncé à leurs droits d accès la Commission peut s y opposer si le bénéficiaire est établi dans un pays tiers (autre que les États membres ou associés)

17 Droits d accès Principes généraux 17 Exécutionduprojet Fin du projet Valorisation 1 an Droits d accès pour l exécution Droits d accès pour la valorisation les conditions de la convention de subvention s appliquent aux droits d accès nécessaires les demandes de droits d accès doivent être présentées par écrit souvent, un accord écrit spécifique doit être signé entre les participants les droits d accès n incluent pas le droit de concéder des sous licences, sauf accord contraire

18 Droits d accès Conditions économiques 18 Exécution Valorisation Connaissances préexistantes Gratuits, sauf accord contraire signé avant la convention de subvention Gratuits ou Connaissances nouvelles Gratuits concédés à des conditions justes et raisonnables Les conditions économiques peuvent être distinguées selon l utilisation (ex.: gratuits pour des activités de recherche et compensation financière pour des activités commerciales)

19 19 Accord de Consortium

20 AC: Généralités 20 De quoi s agit-il? Accord entre les contractants détaillant et complétant la convention de subvention Pour quoi? La convention de subvention CE n offre pas un cadre complet Les contractants ont une autonomie considérable Obligatoire, sauf disposition contraire dans l appel à propositions La Commission n entre pas dans cet accord Fondamental pour l organisation de la gestion et des questions de PI Quand le signe-t-on? Lorsqu il est obligatoire? Lorsqu il n est pas obligatoire?

21 AC: Dans la pratique 21 L AC organise la collaboration des contractants et peut jeter les bases d une phase post-contractuelle sereine Hormis ce que prévoit la convention de subvention, il peut se référer à toute autre question dans la mesure où cela ne va pas à l encontre de cette convention Dans le cas où la négociation de certains points concrets s avère plus difficile, afin de surmonter une situation bloquée et s efforcer de s accorder rapidement sur les points les plus importants, les participants peuvent signer un accord préliminaire, qui sera complété postérieurement Cet accord préalable (même basique) est important relativement à: Delimitation ou exclusion des connaissances préexistantes pour la concession de droits d accès L établissement de conditions économiques distinctes (de la gratuité) pour les droits d accès aux connaissances préalables pour la réalisation des travaux du projet et pour les droits d accès aux résultats (connaissances nouvelles) aux fins de valorisation

22 AC: Modèles 22 Ils sont rédigés par différentes organisations expérimentées Il ne s agit pas de documents officiels de la Commission. Ils n ont aucun caractère obligatoire et la simple copie ne doit pas être encouragée Ils doivent être révisés et adaptés par et pour chaque consortium (Aucune garantie de validité. Il faut vérifier que les références à l ensemble des articles de la convention de subvention sont correctes et que l accord est conforme aux règles)

23 Bienvenue dans le monde de l IPR-Helpdesk 23

24 IPR-Helpdesk 24 Objectif Assistance juridique de première ligne en matière de propriété intellectuelle 3 jours ouvrables. Révision de l AC (clauses de PI) Public cible Participants actuels et potentiels à des projets de RDT financés au titre du programme-cadre de l UE Attention particulière aux PME, centres de recherche, universités, chercheurs individuels Activités Helpline, Site Internet, IPR Bulletin, bulletin électronique, formation aux multiplicateurs Informations générales: Service gratuit

25 25

26 IPR-Helpdesk Compétences complémentaires 26 Université d Alicante Université de Jagiellonian Eurice GmbH

27 Comment contacter l IPR-Helpdesk? 27 Bureau de direction du projet Bureau de représentation Universidad de Alicante Edificio Germán Bernácer Apartado de correos 99 98, Rue du Trône B-1050 Bruxelles E Alicante Espagne Belgique Tél fax Tel. +32 (0) fax +32 (0)

28 28 Votre point de référence Merci de votre attention

Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es

Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es Paris, 8 septembre 2009 IPR-Helpdesk is a constituent part of the IP Awareness and Enforcement: Modular Based Actions

Plus en détail

Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne

Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne Stéphane Beslier Alicante, 22 Mai 2009 IPR-Helpdesk is a constituent part of the IP Awareness and Enforcement: Modular Based Actions for SMEs (IPeuropAware)

Plus en détail

Propriété Intellectuelle - Projets EU

Propriété Intellectuelle - Projets EU Université Pierre et Marie Curie Bureau des Accords Institutionnels et de la Propriété Intellectuelle Le www.upmc.fr Les règles de Propriété Intellectuelle dans l Accord de Consortium doivent être définies

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD

Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD Marie-France Gérard, chargée d affaires, Service du Partenariat et de la Valorisation, CNRS Ile de France Sud 13 mars 2007 1 Cadre juridique général

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

Michel Abello, LOYER & ABELLO

Michel Abello, LOYER & ABELLO 7ème partie: Contrats de collaboration de recherche avec un volet sur la propriété intellectuelle : recherche parrainée, accord de collaboration et de prestation de service de recherche Michel Abello,

Plus en détail

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Le président DECISION N ADM-04-10 REV DU PRESIDENT DE L OFFICE du 29 mars 2012 relative au télétravail LE PRESIDENT DE L

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA PI 03/12/2014 66

LE MANAGEMENT DE LA PI 03/12/2014 66 4 LE MANAGEMENT DE LA PI 66 Management de la propriété intellectuelle dans H2020 Principes et outils Nathalie Le Ba CNRS pcn-jurfin@recherche.gouv.fr FORMATION PCN JURIDIQUE ET FINANCIER - 3 décembre 2014

Plus en détail

Le partenariat technologique

Le partenariat technologique Fiche conseil Le partenariat technologique Préambule A l heure ou l innovation fait partie ou doit faire partie intégrante de la stratégie de développement de nos entreprises, toute entreprise grande ou

Plus en détail

RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca

RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca Rapports et aspects financiers (7e PC) 1. Mots clés 2. Cycle de vie du projet 3. Rapports du projet 4. Dispositions financières

Plus en détail

QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014

QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014 QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014 Stratégie juridique Vous avez pris la résolution de créer un réseau pour développer votre enseigne Le choix du ou des contrats de distribution est

Plus en détail

BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE

BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE III. 1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/INF/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 18 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LES POLITIQUES

Plus en détail

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation Horizon 2020 Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Version 1.0 11 décembre 2013 Titre original : Guidelines on Data

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels.

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. SEMINAIRE ECONOMIE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ECOLE DES MINES DE PARIS Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. Emmanuel Gougé Avocat (Cour d Appel de Paris) Solicitor (England

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées»

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Le projet collaboratif Participer à un projet collaboratif, c est

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHÉ DE SERVICES DE TRADUCTION

Plus en détail

La Valorisation des logiciels dans l enseignement supérieur : aspects pratiques vus d un laboratoire. Ecole ENVOL Projet PLUME Annecy - Octobre 2008

La Valorisation des logiciels dans l enseignement supérieur : aspects pratiques vus d un laboratoire. Ecole ENVOL Projet PLUME Annecy - Octobre 2008 La Valorisation des logiciels dans l enseignement supérieur : aspects pratiques vus d un laboratoire Ecole ENVOL Projet PLUME Annecy - Octobre 2008 Plan de l intervention L Institut de Recherche en Informatique

Plus en détail

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ;

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ; MODELE DE CONVENTION DEFINITIVE DE GESTION D UNE FORET COMMUNAUTAIRE (Extrait du manuel des procédures d attribution et de gestion des forêts communautaires 2009) REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL

Plus en détail

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique Le potentiel scientifique et technique dans les établissements d enseignement supérieur et de recherche : mesures de protection et mise à disposition du plus grand nombre, un défi difficile à relever?

Plus en détail

CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020 training seminar_casablanca

CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020 training seminar_casablanca CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020: SIMPLIFICATION CONTENUS - H2020: Simplification - Le Portail du Participant - Système de soumission électronique - Évaluation H2020: SIMPLIFICATION

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Quelles nouveautés s?

Quelles nouveautés s? Les PME dans le 7ème 7 PCRD Quelles nouveautés s? au service de l entrepreneur «Les PME dans le 7ème PCRD. Quelles nouveautés?» - Michel Ganoote 23/01/07 CNRS Paris www.oseo.fr Présentation du 7ème 7 PCRD

Plus en détail

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE *

CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * 511 CODE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE * LIVRE VI PROTECTION DES INVENTIONS ET DES CONNAISSANCES TECHNIQUES TITRE 1ER BREVETS D INVENTION Section 1. Généralités Article L611-1 (Loi núm. 96-1106 du 18

Plus en détail

RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET

RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET Christine Guyot-Declerck UCL-Administration de la Recherche Ex-coordinatrice du projet socle WalNut-20 WagrAlim - 25/01/2011 DÉROULEMENT DE L EXPOSÉ 1. Qui

Plus en détail

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015 PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES Juin 2015 Les offres sont à remettre à l attention de Mme Natacha BOUCHART Présidente CALAIS

Plus en détail

- Pendant les mois de janvier et février 2013.

- Pendant les mois de janvier et février 2013. 8ème Challenge Business Plan Master Entrepreneuriat Dauphine C ESTQUOI? Le Master Entrepreneuriat et Projets Innovants de l Université ParisDauphine lance son 8ème Challenge Business Plan, en association

Plus en détail

Appel à Projets MEITO CYBER

Appel à Projets MEITO CYBER Appel à Projet 2014 2015 RÈGLEMENT Appel à Projets MEITO CYBER Soumission des propositions Contacts Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la MEITO : www.meito.com Les dossiers

Plus en détail

Le rôle des communautés de la connaissance et de l innovation dans le paysage européen de la recherche et de l innovation

Le rôle des communautés de la connaissance et de l innovation dans le paysage européen de la recherche et de l innovation DIRECTION GÉNÉRALE DES POLITIQUES INTERNES DE L UNION DÉPARTEMENT THÉMATIQUE A: POLITIQUES ÉCONOMIQUES ET SCIENTIFIQUES Le rôle des communautés de la connaissance et de dans le paysage européen de la recherche

Plus en détail

Licensing et technique de négociation. Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats

Licensing et technique de négociation. Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats Licensing et technique de négociation Tania Garcia-Boudet (tania.garcia@univ-tlse2.fr) Responsable du service Valorisation et Partenariats Sommaire Introduction Définition : qu est ce que le «licensing»

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel. Anne CORMIER Lionel PUJOL

Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel. Anne CORMIER Lionel PUJOL Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel Anne CORMIER Lionel PUJOL 1 Enjeux et Clauses des Contrats dans le Partenariat Industriel Les accords de secret Les accords de transfert de matériel

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

[Contractant] [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence

[Contractant] [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence BESOINS PROPRES DE L'AGENCE LICENCE TYPE DE l'esa 4 [Contractant] et [Agence spatiale européenne] Licence de propriété intellectuelle de l'esa pour les besoins propres de l'agence Contrat partiellement

Plus en détail

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Négociation et contractualisation de licences Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Définition Le contrat de licence est un contrat par lequel le titulaire d un droit de propriété

Plus en détail

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD Les aspects financiers des projets européens dans le Service Financier et Comptable Luc Ravoux, Agent Comptable CNRS- Délégation IdF-Sud 1 Le budget Le budget 2007-2013 en milliards d Euros 7 e PCRD (2007-2013)

Plus en détail

Guide pratique. Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com

Guide pratique. Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com Guide pratique P endant les années 60 et 70, le slogan «l Espagne est différente» a été utilisé pour assurer la

Plus en détail

Données : désigne tout ou partie des données contenues dans le Système d Information dont les

Données : désigne tout ou partie des données contenues dans le Système d Information dont les Conditions générales d utilisation du Système d Information (SI) et des données du SOERE-ACBB, Système d Observation et d Expérimentation de long terme Agroécosystèmes, Cycles Biogéochimiques et Biodiversité

Plus en détail

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s)

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) 8/10/2015 (v2) La présente procédure a été rédigée à l initiative des représentants de l industrie (pharma.be,

Plus en détail

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés Pas de recette miracle Ni de baguette magique Le «grand acteur» Est solide

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

CONVENTION DE COOPÉRATION ÉDUCATIVE POUR LA RÉALISATION DE STAGES D ÉTUDES EXTERNES DANS DES ORGANISMES D ACCUEIL

CONVENTION DE COOPÉRATION ÉDUCATIVE POUR LA RÉALISATION DE STAGES D ÉTUDES EXTERNES DANS DES ORGANISMES D ACCUEIL ANNEXE NUMÉRO 2 CONVENTION DE COOPÉRATION ÉDUCATIVE POUR LA RÉALISATION DE STAGES D ÉTUDES EXTERNES DANS DES ORGANISMES D ACCUEIL SONT RÉUNIS : D une part,, doyen/doyenne / directeur/directrice de la Faculté/École

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

GUIDE DE CONTRAT DE RECHERCHE COLLABORATIF

GUIDE DE CONTRAT DE RECHERCHE COLLABORATIF République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université de Monastir الجمهورية التونسية وزارة التعليم العالي والبحث العلمي جامعة المنستير GUIDE DE CONTRAT

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA

LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA Secrétariat Général Direction des finances LE REGIME FISCAL DU CNRS EN MATIERE DE TVA L ASSUJETTISSEMENT DES RECETTES A LA TVA Depuis le 1 er janvier 2005, le CNRS est considéré par la Direction de la

Plus en détail

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/137 DÉLIBÉRATION N 09/075 DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

Recherche universitaire, propriété intellectuelle et marché de la science. Maurice CASSIER CNRS, CERMES

Recherche universitaire, propriété intellectuelle et marché de la science. Maurice CASSIER CNRS, CERMES Recherche universitaire, propriété intellectuelle et marché de la science Maurice CASSIER CNRS, CERMES 1- Droit des brevets et statut de la science La réforme de la loi sur les brevets en 1844 en France

Plus en détail

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l Nouveau scénario de propriété intellectuelle et de flux financiers pour les Programmes «Recherche pour les PME 7 e PCRD (ex- CRAFT)»: Scénario Ecole de l Innovationl Règles 7 e PCRD - Recherche pour les

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique I. L obligation préalable d adaptation et de reclassement «Le licenciement pour motif économique

Plus en détail

Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats

Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats Principes de la Propriété Intellectuelle dans le cadre de partenariats (Règles établies pour le FP7, et applicables pour toute convention support d'un projet avec des partenaires) Propriété Intellectuelle

Plus en détail

ACCORD CADRE DE COOPERATION

ACCORD CADRE DE COOPERATION ACCORD CADRE DE COOPERATION ENTRE L INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE, personne morale de droit public, instituée par lettres patentes émises en vertu de la Loi sur l Université du Québec

Plus en détail

Le nouveau règlement sur la protection des données personnelles : Quel impact pour la sécurité?

Le nouveau règlement sur la protection des données personnelles : Quel impact pour la sécurité? Le nouveau règlement sur la protection des données personnelles : Quel impact pour la sécurité? Jean-Marc Suchier Samuel Vinson 23 janvier 2013 AGENDA Principales nouveautés du Règlement et de la Directive

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/187 DÉLIBÉRATION N 08/069 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

CONVENTION D ACCUEIL

CONVENTION D ACCUEIL CONVENTION D ACCUEIL ENTRE L'UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel 4 Place Jussieu 75252 PARIS Cedex 05 représentée par son Président,

Plus en détail

Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs

Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs Les notaires d Europe réunis au sein du CNUE suivent avec grand intérêt les travaux des

Plus en détail

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé»

Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» Règlement du label «Logiciel Maison et Centre de santé» 1 Candidats éligibles Version n 3.0 du 15/10/2014 La procédure de labellisation est ouverte à toute personne morale propriétaire d une solution logicielle

Plus en détail

Création d'une application valorisant les activités de loisirs et de nature pour la destination Vallée de Somme

Création d'une application valorisant les activités de loisirs et de nature pour la destination Vallée de Somme DOSSIER DE MISE EN CONCURRENCE CAHIER DES REGLES DE MISE EN CONCURRENCE Somme Tourisme (Agence de Développement et de Réservation Touristiques de la Somme) 21 rue Ernest Cauvin 80000 Amiens France Contact

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE CONDITIONS D UTILISATION ET D EXPLOITATION DU CO-MARQUAGE AVEC VIE-PUBLIQUE.FR

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE CONDITIONS D UTILISATION ET D EXPLOITATION DU CO-MARQUAGE AVEC VIE-PUBLIQUE.FR PREMIER MINISTRE SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE CONDITIONS D UTILISATION ET D EXPLOITATION DU CO-MARQUAGE AVEC VIE-PUBLIQUE.FR La Direction de l

Plus en détail

Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr

Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr Conditions générales de vente pour la réservation de produits via le site foireauxvins-lidl.fr (Version du 20/08/2015) Article 1 Objet Les présentes Conditions générales régissent l'ensemble des relations

Plus en détail

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ;

Vu la Convention de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe ; DELIBERATION N 2010-42 DU 15 NOVEMBRE 2010 PORTANT AUTORISATION PRESENTEE PAR SUISSCOURTAGE S.A.M. RELATIVE AU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR FINALITE «GESTION DES SINISTRES

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL FR FR FR COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le XXX SEC(2009) yyy final RECOMMANDATION DE LA COMMISSION AU CONSEIL visant à autoriser la Commission à ouvrir des négociations en vue de la

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES

CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE DE L UDCCAS DES ALPES MARITIMES CHARTE ASSOCIATIVE liant l UNCCAS et les UNIONS Départementales et Régionales de l UNCCAS «le réseau national des solidarités communales» Entre L Union

Plus en détail

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES (Approuvées par le Conseil de Gouvernement nº 2/10 du 25 février 2010) Exposé des motifs L objectif principal de ce programme d aides

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE

CAHIER DES CHARGES. Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE CAHIER DES CHARGES Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE Acronyme Projet MARLEANET n 2009-1/109 Objet de la consultation Prestation de

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

Le droit d opposition à être sollicité

Le droit d opposition à être sollicité Le droit d opposition à être sollicité Comment en informer les personnes? Quand leur permettre de l exercer? Etienne Drouard Avocat à la Cour edrouard@morganlewis.com 01 53 30 43 00-06 07 83 33 81 Morgan,

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS

LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV MAL ACHEMINÉS Canadian Payments Association Association canadienne des paiements 1212-50 O Connor Ottawa, Ontario K1P 6L2 (613) 238-4173 Fax: (613) 233-3385 LIGNE DIRECTRICE POUR LES PAIEMENTS STPGV le 5 octobre 2000

Plus en détail

Informations Européennes normalisées en matière de Crédit de Titres

Informations Européennes normalisées en matière de Crédit de Titres Informations Européennes normalisées en matière de Crédit de Titres 2 1. Identité et coordonnées du prêteur Prêteur Adresse Numéro de téléphone Adresse électronique Adresse internet BinckBank S.A. Siège

Plus en détail

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011

Recommandation sur le traitement des réclamations 2011-R-05 du 15 décembre 2011 2011-R-05 du 15 décembre 2011 1. Contexte L information du client sur les modalités d examen des réclamations ainsi que le traitement de ces dernières font l objet de plusieurs textes, notamment de nature

Plus en détail

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire Préparation de l offre de services, Propriété é intellectuelle et Valorisation des résultats de la recherche universitaire Karine Herreyre, Ph.D. Agente de valorisation Vice rectorat à l enseignement et

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

Convention de cession d actions (modèle simple / SA)

Convention de cession d actions (modèle simple / SA) http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net Convention de cession d actions (modèle simple / SA) Auteur: Me Frédéric Dechamps, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat.

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ABONNEMENT APPLICABLES AU SERVICE «VEILLE EN LIGNE»

CONDITIONS GÉNÉRALES D ABONNEMENT APPLICABLES AU SERVICE «VEILLE EN LIGNE» CONDITIONS GÉNÉRALES D ABONNEMENT APPLICABLES AU SERVICE «VEILLE EN LIGNE» Définitions AFNOR : désigne AFNOR Editions Client : désigne la personne physique ou morale qui passe commande Espace personnel

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

CONTRAT N. (Type d INSTRUMENT)

CONTRAT N. (Type d INSTRUMENT) The English version of the Decision C(2003)3834 adopted on 23 October 2003 modifying the model contract for FP6 adopted on 17 March 2003 and modifying the model contracts for human resources and mobility

Plus en détail

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle»

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle» Contrat tripartite Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant Action «Propriété Industrielle» Entre les soussignés : d une part, Le pôle de compétitivité Medicen Paris Region, constitué sous la forme

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique, l innovation et le développement

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

Les modalités d application des garanties et le détail des services d assistance sont décrits dans la Notice d information.

Les modalités d application des garanties et le détail des services d assistance sont décrits dans la Notice d information. INFORMATIONS PRÉALABLES RELATIVES A L ENTREPRISE Raison Sociale de l entreprise Adresse Code postal Ville VOUS (L ADHÉRENT) M. Mme Nom d usage Prénom Nom de naissance Date de naissance Adresse Code postal

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/10/074 DÉLIBÉRATION N 10/043 DU 1 ER JUIN 2010 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA BANQUE

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 865 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 22 février 2012 PROPOSITION DE LOI relative à l exploitation numérique

Plus en détail

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE SOMMAIRE Préambule 1 Article 1 2 Conflits d Intérêts Article 2 3 Qualité de l information du Public Article 3 3 Respect des lois, règles et règlements

Plus en détail

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY Comment diffuser et valoriser les développements logiciels des laboratoires à travers PLUME? Jeudi 17 septembre 2009 La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY La valorisation des logiciels

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC Article 1 Définitions L «Application» : il s agit de l application mise à disposition des Clients par COGELEC. La «Base de données» : il s agit de

Plus en détail

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1)

Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Programme d innovation en matière de bioproduits agricoles (PIBA) Foire aux questions (v. 1) Table des matières : Comment puis-je obtenir la documentation sur le programme?... 2 Quels types de fonds sont

Plus en détail