Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007"

Transcription

1 Journée d information: PME & DPI Paris, 6 juin 2007 Un projet financé par la Commission européenne, DG Entreprises et industrie, au titre du sixième programme-cadre de RDT de l UE.

2 2 Où trouver de l'aide et des conseils pour gérer son savoir-faire et les droits de PI dans un projet de l'ue? Le régime de DPI dans le 7ème PCRD Lucía SIRERA Équipe juridique IPR-Helpdesk

3 Questions générales 3 De quoi s agit-il? Les dispositions relatives aux DPI régissent la propriété, le transfert, la diffusion et la valorisation des résultats de la recherche générés au sein d un projet du PC Dans quelles circonstances les DPI revêtent-ils une importance? Préparation de la proposition: effectuer des recherches de brevets en vue d identifier l état de la technique et les éventuels aspects protégés par des DPI Négociation: accords potentiels sur des dispositions spécifiques qui concernent les DPI (accord de consortium), gestion pratique des DPI, Exécution du projet: protection des résultats, gestion des DPI, concession de droits d accès,, Finalisation du projet: valorisation/diffusion des résultats (concession de licences à des tiers),

4 Preliminaires 4 Un projet européen implique PARTAGER, COLLABORER, ÉCHANGER des connaissances et des ressources Les participants doivent en avoir conscience dès le moment où ils envisagent de se lancer dans cette aventure Il convient d évaluer d éventuelles incompatibilités et/ou difficultés avant le début du projet On obtiendra en général des résultats potentiellement exploitables et dont il faudra considérer la protection par les DPI

5 Quand la PI est-elle importante? 5 Avant le début du projet Au cours de l exécution du projet Après la fin du projet Négociation Exclusion/Identif ication de connaissances préexistantes Stratégie de protection & gestion des connaissances générées Concession de droits d accès Diffusion Exploitation des résultats PENDANT TOUTES LES PHASES

6 Pour quoi est-elle importante? 6 Possibles scénarios & conséquences lorsque la PI n est suffisamment introduite Avant le début du projet Révision initiale de la proposition Au cours de l exécution du projet Révision annuelle du projet Après la fin du projet Échec de l exploitation des résultats

7 7 Convention de subvention et accord de consortium organisation interne du consortium dispositions financières droits de propriété intellectuelle systèmes de résolution de conflits internes Accord de consortium Consortium Comission européenne Participant Convention de subvention décrit le projet et son exécution (Annexe I) supervision du projet (rapports réguliers, audit) subvention communautaire et modalités de justification des coûts droits de propriété intellectuelle

8 8 Gestion des connaissances préexistantes (background) Consortium Définit les connaissances préexistantes nécessaires à l exécution du projet (liste positive) Si nécessaire, exclut des connaissances préexistantes déterminées (liste négative) Exécution Droits d accès Valorisation Gratuits, sauf accord contraire signé avant la convention de subvention Gratuits ou concédés à des conditions justes et raisonnables Informer les autres participants de toute limite à la concession de droits d accès

9 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 9 Les connaissances nouvelles appartiennent au participant qui les a générées Chaque participant devra prendre en compte la relation avec son personnel, ses sous-traitants,... Droits d accès Exécution Valorisation Gratuits Gratuits ou concédés à des conditions justes et raisonnables

10 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 10 Actions destinées à des groupes spécifiques Les connaissances nouvelles sont la propriété commune du groupe, sauf accord contraire entre les participants Si les connaissances nouvelles n appartiennent pas aux membres du groupe, leurs propriétaires veilleront à ce que le groupe dispose de tous les droits nécessaires sur les connaissances nouvelles pour leur valorisation et leur diffusion.

11 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 11 Propriété commune des connaissances nouvelles Lorsque les connaissances ont été générées lors de travaux en commun et qu il n est pas possible de distinguer les apports individuels conclusion d accords entre copropriétaires parts de propriété commune protection de la chose commune usage/exploitation de la chose commune concession de licences à des tiers régime par défaut: les participants sont libres de concéder des licences non exclusives à des tiers sur notification préalable aux autres copropriétaires et indemnisation juste et raisonnable

12 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 12 Transfert des connaissances nouvelles Transférer les obligations au cessionnaire (confidentialité, droits d accès, diffusion, valorisation, ) informer les autres participants les autres participants peuvent s y opposer, si cela nuit à leurs droits d accès il peut être renoncé, par accord écrit, au droit d information concernant des transferts à un cessionnaire identifié la Commission peut s opposer au transfert si le cessionnaire est établi dans un pays tiers et si le transfert est contraire aux intérêts de l économie européenne ou aux principes éthiques ou à des impératifs de sécurité

13 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 13 Protection des connaissances nouvelles Chaque contractant devra protéger les connaissances susceptibles d application industrielle ou commerciale si la protection des connaissances nouvelles n est pas prévue, les autres contractants doivent être informés les autres contractants peuvent obtenir la propriété des connaissances nouvelles et les protéger mettre en évidence le soutien communautaire (y compris les demandes de brevet) si personne n est intéressé par leur protection, informer la Commision avant la diffusion des connaissances nouvelles

14 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 14 Concession de licences exclusives La concession d une licence exclusive signifie que les autres contractants perdent leurs droits d accès autorisée, à condition que les autres participants renoncent par écrit à leurs droits d accès des licences exclusives sur des connaissances préalables peuvent également être concédées, sous la même condition la Commission peut s opposer à la concession si le bénéficiaire est établi dans un pays tiers et si la licence est contraire aux intérêts de l économie européenne ou aux principes éthiques ou à des impératifs de sécurité

15 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 15 Diffusion de connaissances nouvelles (dissemination) En tenant toujours compte de la protection des connaissances, la confidentialité et les intérêts légitimes des participants informer les autres participants établir des délais de notification et assurer une bonne collaboration prendre en comptes les thèses et autres travaux universitaires mettre en évidence le soutien communautaire si un participant ne procède pas à la diffusion de ses connaissances, la Commission peut le faire

16 Gestion des connaissances nouvelles (foreground) 16 Valorisation des connaissances nouvelles (use) activités de recherche exploitation commerciale directe (le même participant) licences à des tiers prendre en compte les droits d accès des autres participants création d une entité nouvelle, responsable de l exploitation des connaissances Transfert de technologie licences exclusives uniquement si les autres participants ont renoncé à leurs droits d accès la Commission peut s y opposer si le bénéficiaire est établi dans un pays tiers (autre que les États membres ou associés)

17 Droits d accès Principes généraux 17 Exécutionduprojet Fin du projet Valorisation 1 an Droits d accès pour l exécution Droits d accès pour la valorisation les conditions de la convention de subvention s appliquent aux droits d accès nécessaires les demandes de droits d accès doivent être présentées par écrit souvent, un accord écrit spécifique doit être signé entre les participants les droits d accès n incluent pas le droit de concéder des sous licences, sauf accord contraire

18 Droits d accès Conditions économiques 18 Exécution Valorisation Connaissances préexistantes Gratuits, sauf accord contraire signé avant la convention de subvention Gratuits ou Connaissances nouvelles Gratuits concédés à des conditions justes et raisonnables Les conditions économiques peuvent être distinguées selon l utilisation (ex.: gratuits pour des activités de recherche et compensation financière pour des activités commerciales)

19 19 Accord de Consortium

20 AC: Généralités 20 De quoi s agit-il? Accord entre les contractants détaillant et complétant la convention de subvention Pour quoi? La convention de subvention CE n offre pas un cadre complet Les contractants ont une autonomie considérable Obligatoire, sauf disposition contraire dans l appel à propositions La Commission n entre pas dans cet accord Fondamental pour l organisation de la gestion et des questions de PI Quand le signe-t-on? Lorsqu il est obligatoire? Lorsqu il n est pas obligatoire?

21 AC: Dans la pratique 21 L AC organise la collaboration des contractants et peut jeter les bases d une phase post-contractuelle sereine Hormis ce que prévoit la convention de subvention, il peut se référer à toute autre question dans la mesure où cela ne va pas à l encontre de cette convention Dans le cas où la négociation de certains points concrets s avère plus difficile, afin de surmonter une situation bloquée et s efforcer de s accorder rapidement sur les points les plus importants, les participants peuvent signer un accord préliminaire, qui sera complété postérieurement Cet accord préalable (même basique) est important relativement à: Delimitation ou exclusion des connaissances préexistantes pour la concession de droits d accès L établissement de conditions économiques distinctes (de la gratuité) pour les droits d accès aux connaissances préalables pour la réalisation des travaux du projet et pour les droits d accès aux résultats (connaissances nouvelles) aux fins de valorisation

22 AC: Modèles 22 Ils sont rédigés par différentes organisations expérimentées Il ne s agit pas de documents officiels de la Commission. Ils n ont aucun caractère obligatoire et la simple copie ne doit pas être encouragée Ils doivent être révisés et adaptés par et pour chaque consortium (Aucune garantie de validité. Il faut vérifier que les références à l ensemble des articles de la convention de subvention sont correctes et que l accord est conforme aux règles)

23 Bienvenue dans le monde de l IPR-Helpdesk 23

24 IPR-Helpdesk 24 Objectif Assistance juridique de première ligne en matière de propriété intellectuelle 3 jours ouvrables. Révision de l AC (clauses de PI) Public cible Participants actuels et potentiels à des projets de RDT financés au titre du programme-cadre de l UE Attention particulière aux PME, centres de recherche, universités, chercheurs individuels Activités Helpline, Site Internet, IPR Bulletin, bulletin électronique, formation aux multiplicateurs Informations générales: Service gratuit

25 25

26 IPR-Helpdesk Compétences complémentaires 26 Université d Alicante Université de Jagiellonian Eurice GmbH

27 Comment contacter l IPR-Helpdesk? 27 Bureau de direction du projet Bureau de représentation Universidad de Alicante Edificio Germán Bernácer Apartado de correos 99 98, Rue du Trône B-1050 Bruxelles E Alicante Espagne Belgique Tél fax Tel. +32 (0) fax +32 (0)

28 28 Votre point de référence Merci de votre attention

Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es

Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es Journées de formation «Kit Europe» 8 septembre 2009 Lucía Sirera lucia.sirera@ua.es Paris, 8 septembre 2009 IPR-Helpdesk is a constituent part of the IP Awareness and Enforcement: Modular Based Actions

Plus en détail

Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne

Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne Unilink Visite d étude de la délégation tunisienne Stéphane Beslier Alicante, 22 Mai 2009 IPR-Helpdesk is a constituent part of the IP Awareness and Enforcement: Modular Based Actions for SMEs (IPeuropAware)

Plus en détail

Propriété Intellectuelle - Projets EU

Propriété Intellectuelle - Projets EU Université Pierre et Marie Curie Bureau des Accords Institutionnels et de la Propriété Intellectuelle Le www.upmc.fr Les règles de Propriété Intellectuelle dans l Accord de Consortium doivent être définies

Plus en détail

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées»

Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation. 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Quelques bonnes pratiques de collaboration dans les projets d innovation 24 mai 2011, «Chanvre et techniques textiles en Midi-Pyrénées» Le projet collaboratif Participer à un projet collaboratif, c est

Plus en détail

Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat.

Il n'existe pas de contrat type, mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les contrats Il n'existe pas de contrat "type", mais des types de contrat. Nous pouvons instruire ensemble ces différents types de contrat. Les points essentiels d'un Contrat de Collaboration sont: le

Plus en détail

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007

Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 Instruction administrative ICC/AI/2007/005 Date: 19/06/2007 SÉCURITÉ DES INFORMATIONS DANS LE CADRE DE L EXÉCUTION DE CONTRATS CONCLUS AVEC DES TIERCES PARTIES En application de la directive de la Présidence

Plus en détail

Michel Abello, LOYER & ABELLO

Michel Abello, LOYER & ABELLO 7ème partie: Contrats de collaboration de recherche avec un volet sur la propriété intellectuelle : recherche parrainée, accord de collaboration et de prestation de service de recherche Michel Abello,

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA PI 03/12/2014 66

LE MANAGEMENT DE LA PI 03/12/2014 66 4 LE MANAGEMENT DE LA PI 66 Management de la propriété intellectuelle dans H2020 Principes et outils Nathalie Le Ba CNRS pcn-jurfin@recherche.gouv.fr FORMATION PCN JURIDIQUE ET FINANCIER - 3 décembre 2014

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs

Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs Principes Généraux de l Université d Orléans : Propriété de résultats issus de projets collaboratifs DEFINITIONS : CONNAISSANCES PROPRES : Toutes les informations et connaissances techniques et/ou scientifiques,

Plus en détail

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n

CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL. Contrat doctoral n CONTRAT D ENGAGEMENT EN QUALITE DE DOCTORANT CONTRACTUEL Contrat doctoral n Vu le code de la recherche, et notamment son article L. 412-2 ; Vu le décret n 84-431 du 6 juin 1984 modifié fixant les dispositions

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT

ETAPES ET OUTILS DANS LE CADRE DU 7 PCRDT ETAPES ET OUTILS D INGENIERIE DE PROJET DANS LE CADRE DU 7 PCRDT OPPORTUNITE EMERGENCE Veille et diffusion de l informatio n Veille de l information Diffusion de l information Lobbying (rôle actif dans

Plus en détail

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ;

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ; MODELE DE CONVENTION DEFINITIVE DE GESTION D UNE FORET COMMUNAUTAIRE (Extrait du manuel des procédures d attribution et de gestion des forêts communautaires 2009) REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL

Plus en détail

Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD

Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD Aspects juridiques des projets européens dans le 7e PCRD Marie-France Gérard, chargée d affaires, Service du Partenariat et de la Valorisation, CNRS Ile de France Sud 13 mars 2007 1 Cadre juridique général

Plus en détail

Centre international d études pédagogiques

Centre international d études pédagogiques Centre international d études pédagogiques 1, avenue Léon-Journault 92318 Sèvres Cedex Tél. : 33 (0)1 45 07 60 22 - Fax : 33 (0)1 45 07 60 31 Site Internet : www.ciep.fr MARCHÉ DE SERVICES DE TRADUCTION

Plus en détail

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD?

Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Comment se repérer parmi les différents régimes de financements associés au programme Coopération du 7 ème PCRD? Novembre / Décembre 2008 Par Caroline Gérard Chaque sujet de recherche inscrit dans un appel

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/INF/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 18 SEPTEMBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LES POLITIQUES

Plus en détail

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015

PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES. Juin 2015 PRESTATION DE CONSEIL FINANCIER, COMPTABLE ET FISCAL DANS LE CADRE DU PROJET HEROIC LAND CAHIER DES CHARGES Juin 2015 Les offres sont à remettre à l attention de Mme Natacha BOUCHART Présidente CALAIS

Plus en détail

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479

La convention AERAS. s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé. Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Centre de documentation et d information de l assurance DEP 479 Janvier 2007 La convention AERAS s Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé Fédération française des sociétés d assurances Centre

Plus en détail

BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE

BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTERNATIONALE MARIE CURIE «SORTANTE» POUR L EVOLUTION DE CARRIERE III. 1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes

Plus en détail

RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca

RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca RAPPORTS ET ASPECTS FINANCIERS (projets 7 e PC) H2020 training seminar_casablanca Rapports et aspects financiers (7e PC) 1. Mots clés 2. Cycle de vie du projet 3. Rapports du projet 4. Dispositions financières

Plus en détail

Quelles nouveautés s?

Quelles nouveautés s? Les PME dans le 7ème 7 PCRD Quelles nouveautés s? au service de l entrepreneur «Les PME dans le 7ème PCRD. Quelles nouveautés?» - Michel Ganoote 23/01/07 CNRS Paris www.oseo.fr Présentation du 7ème 7 PCRD

Plus en détail

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique

Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Appel à projets dans les domaines prioritaires de la recherche scientifique et du développement technologique Dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique, l innovation et le développement

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

- Pendant les mois de janvier et février 2013.

- Pendant les mois de janvier et février 2013. 8ème Challenge Business Plan Master Entrepreneuriat Dauphine C ESTQUOI? Le Master Entrepreneuriat et Projets Innovants de l Université ParisDauphine lance son 8ème Challenge Business Plan, en association

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE

CAHIER DES CHARGES. Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE CAHIER DES CHARGES Organisation Centre Européen de Formation Continue Maritime 1 rue des pins 29182 CONCARNEAU cedex FRANCE Acronyme Projet MARLEANET n 2009-1/109 Objet de la consultation Prestation de

Plus en détail

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire

Préparation de l offre de services, Valorisation des résultats de la recherche universitaire Préparation de l offre de services, Propriété é intellectuelle et Valorisation des résultats de la recherche universitaire Karine Herreyre, Ph.D. Agente de valorisation Vice rectorat à l enseignement et

Plus en détail

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l

Règles 7 e PCRD - Recherche pour les PME» 1. Coordonnée par l Nouveau scénario de propriété intellectuelle et de flux financiers pour les Programmes «Recherche pour les PME 7 e PCRD (ex- CRAFT)»: Scénario Ecole de l Innovationl Règles 7 e PCRD - Recherche pour les

Plus en détail

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE SOMMAIRE Préambule 1 Article 1 2 Conflits d Intérêts Article 2 3 Qualité de l information du Public Article 3 3 Respect des lois, règles et règlements

Plus en détail

Le partenariat technologique

Le partenariat technologique Fiche conseil Le partenariat technologique Préambule A l heure ou l innovation fait partie ou doit faire partie intégrante de la stratégie de développement de nos entreprises, toute entreprise grande ou

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET

RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET RÔLE ET MISSIONS D UN COORDINATEUR DE PROJET Christine Guyot-Declerck UCL-Administration de la Recherche Ex-coordinatrice du projet socle WalNut-20 WagrAlim - 25/01/2011 DÉROULEMENT DE L EXPOSÉ 1. Qui

Plus en détail

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés

La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés La négociation d'un contrat de licence avec un grand acteur: comment se protéger? Ivan Cherpillod, Prof. UniL, avocat, BMP Associés Pas de recette miracle Ni de baguette magique Le «grand acteur» Est solide

Plus en détail

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour:

Légende: Source: Copyright: URL: Date de dernière mise à jour: Règlement (CEE) n 3598/84 du Conseil sur l'aide financière destinée à l'amélioration des structures agricoles et de pêche au Portugal (18 décembre 1984) Légende: Le 18 décembre 1984, dans la perspective

Plus en détail

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004

Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche (IGAENR), Paris, 6 juillet 2004 Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (RDT): 1998-2002 Inspection générale de l administration de

Plus en détail

Accord-cadre sur le congé parental

Accord-cadre sur le congé parental (14 décembre 1995) Préambule L accord-cadre ci-joint représente un engagement de l UNICE, du CEEP et de la CES à mettre en place des prescriptions minimales sur le congé parental, en tant que moyen important

Plus en détail

CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020 training seminar_casablanca

CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020 training seminar_casablanca CYCLE DE VIE D UN PROJET H2020 (soumission et évaluation) H2020: SIMPLIFICATION CONTENUS - H2020: Simplification - Le Portail du Participant - Système de soumission électronique - Évaluation H2020: SIMPLIFICATION

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles

C D I. Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles C D I Une cartographie des ressources personnelles et professionnelles Association de gestion paritaire Du congé individuel de formation Du crédit et de la mutualité agricoles 1. Qu est-ce que le bilan

Plus en détail

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY

La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY Comment diffuser et valoriser les développements logiciels des laboratoires à travers PLUME? Jeudi 17 septembre 2009 La politique de valorisation des logiciels au CNRS Pierre ROY La valorisation des logiciels

Plus en détail

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels.

Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. SEMINAIRE ECONOMIE DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE ECOLE DES MINES DE PARIS Introduction aux contrats de licences : l exemple des logiciels. Emmanuel Gougé Avocat (Cour d Appel de Paris) Solicitor (England

Plus en détail

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique Le potentiel scientifique et technique dans les établissements d enseignement supérieur et de recherche : mesures de protection et mise à disposition du plus grand nombre, un défi difficile à relever?

Plus en détail

Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)"

Rapport spécial n 1/2004 5e PC (1998 à 2002) Rapport spécial n 1/2004 "5e PC (1998 à 2002)" Gestion des actions indirectes de RDT relevant du cinquième programme-cadre (5e PC) en matière de recherche et de développement technologique (1998-2002)

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Création d'une application valorisant les activités de loisirs et de nature pour la destination Vallée de Somme

Création d'une application valorisant les activités de loisirs et de nature pour la destination Vallée de Somme DOSSIER DE MISE EN CONCURRENCE CAHIER DES REGLES DE MISE EN CONCURRENCE Somme Tourisme (Agence de Développement et de Réservation Touristiques de la Somme) 21 rue Ernest Cauvin 80000 Amiens France Contact

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010

Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME. une valeur ajoutée pour votre PME. Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME 31.03.2010 Entreprendre 2010 Le réviseur d entreprises : une valeur ajoutée pour votre PME Jean NICOLET 31.03.2010 Membre de la Commission

Plus en détail

Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs

Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs Prise de position du CNUE concernant la proposition de directive horizontale relative aux droits des consommateurs Les notaires d Europe réunis au sein du CNUE suivent avec grand intérêt les travaux des

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/137 DÉLIBÉRATION N 09/075 DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/187 DÉLIBÉRATION N 08/069 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation 013 Le crédit à la consommation L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Nouvelle édition Septembre 2011 Sommaire Qu est-ce qu un crédit à la consommation? 2 Quels sont les différents types de crédit

Plus en détail

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020

Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation. Horizon 2020. Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Programme-cadre européen pour la recherche et l innovation Horizon 2020 Lignes directrices pour la gestion des données dans Horizon 2020 Version 1.0 11 décembre 2013 Titre original : Guidelines on Data

Plus en détail

Guide pratique. Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com

Guide pratique. Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com Mohamed LAHYANI Expert Comptable à Tanger +212 6 61 63 98 89 m.lahyani@audit-analyse.com Guide pratique P endant les années 60 et 70, le slogan «l Espagne est différente» a été utilisé pour assurer la

Plus en détail

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR

OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (MARQUES, DESSINS ET MODÈLES) Le président DECISION N ADM-04-10 REV DU PRESIDENT DE L OFFICE du 29 mars 2012 relative au télétravail LE PRESIDENT DE L

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES

RÉPONSE DU CCBE À LA CONSULTATION PAR LA DG MARKT SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES Conseil des barreaux européens Council of Bars and Law Societies of Europe Association internationale sans but lucratif Rue Joseph II, 40 /8 1000 Bruxelles T. : +32 (0)2 234 65 10 F. : +32 (0)2 234 65

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

Guide juridique de l'e-commerce 7 règles à connaître pour la sécurisation juridique et la valorisation d'un site e-commerce

Guide juridique de l'e-commerce 7 règles à connaître pour la sécurisation juridique et la valorisation d'un site e-commerce Définir une politique de gestion des noms de domaine A. Introduction 13 B. Choisir son nom de domaine 15 1. ANNEXE - Texte visé 20 C. Vérifier les droits antérieurs 20 D. Anticiper les conflits de noms

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

Le droit d opposition à être sollicité

Le droit d opposition à être sollicité Le droit d opposition à être sollicité Comment en informer les personnes? Quand leur permettre de l exercer? Etienne Drouard Avocat à la Cour edrouard@morganlewis.com 01 53 30 43 00-06 07 83 33 81 Morgan,

Plus en détail

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD

Les aspects financiers des projets européens dans le 7e PCRD Les aspects financiers des projets européens dans le Service Financier et Comptable Luc Ravoux, Agent Comptable CNRS- Délégation IdF-Sud 1 Le budget Le budget 2007-2013 en milliards d Euros 7 e PCRD (2007-2013)

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES

REGLEMENT GENERAL DES STAGES DE 2 e MASTER ET DES TRAVAUX DE FIN D ETUDES COMMUNAUTE FRANÇAISE DE BELGIQUE Haute Ecole Paul-Henri SPAAK INSTITUT SUPERIEUR INDUSTRIEL DE BRUXELLES Enseignement supérieur de type long et de niveau universitaire CONSEIL DE CATEGORIE ISIB-CC-DR-04,

Plus en détail

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE

BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE ANNEXE III DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES BOURSE INTRA-EUROPEENNE POUR L ÉVOLUTION DE CARRIÈRE MARIE CURIE III.1 Définitions Outre les définitions figurant à l article II.1, les définitions suivantes s appliquent

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Négociation et contractualisation de licences Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Définition Le contrat de licence est un contrat par lequel le titulaire d un droit de propriété

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO?

CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? CONNAISSEZ-VOUS LES APPELS DE LA D.G. SANCO? La Direction Générale de la santé et des consommateurs (DG SANCO) assiste la Commission européenne (CE) dans la mise en œuvre de politiques communautaires afin

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC CONDITIONS GENERALES D UTILISATION APPLICATION COGELEC Article 1 Définitions L «Application» : il s agit de l application mise à disposition des Clients par COGELEC. La «Base de données» : il s agit de

Plus en détail

Table des matières. Première partie ... 23

Table des matières. Première partie ... 23 Sommaire... 5 Préface... 7 Introduction générale.... 11 Première partie Théorie générale du crédit documentaire et du connaissement et leurs cadres juridiques respectifs... 23 Chapitre 1 Théorie générale

Plus en détail

Les droits de propriété industrielle

Les droits de propriété industrielle Les droits de propriété industrielle Nathalie Wuylens Directrice des affaires juridiques SATT idfinnov nws@idfinnov.com 2015 - idfinnov Rappel : Propriété intellectuelle Propriété industrielle Droit des

Plus en détail

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence

ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence ECOLE CONDUITE DE PROJET Présenter un dossier compétitif auprès d une agence Paris, le 10-03-2010 Le Plan Qualité et le montage de projet Corinne JUFFROY Ecole Conduite de Projet - Paris - 10 mars 2010

Plus en détail

Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel. Anne CORMIER Lionel PUJOL

Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel. Anne CORMIER Lionel PUJOL Propriété Intellectuelle: le partenariat industriel Anne CORMIER Lionel PUJOL 1 Enjeux et Clauses des Contrats dans le Partenariat Industriel Les accords de secret Les accords de transfert de matériel

Plus en détail

Observation des pratiques linguistiques en langues de France

Observation des pratiques linguistiques en langues de France Observation des pratiques linguistiques en langues de France La Délégation générale à la langue française et aux langues de France, dont l une des missions est l observation des pratiques linguistiques

Plus en détail

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s)

PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) PROCEDURE CONCERNANT LES MODALITES D ENVOI DES LETTRES AUX PROFESSIONNELS DE LA SANTE (DHPC s) 8/10/2015 (v2) La présente procédure a été rédigée à l initiative des représentants de l industrie (pharma.be,

Plus en détail

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail.

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail. Conditions Générales Business Continuity & Recovery Services Les dispositions suivantes complètent et/ou modifient les Conditions du Contrat Client IBM (Le Contrat Client IBM est disponible à l'adresse

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE

CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE CONVENTION DE STAGE - Master 2 en Sciences Biomédicales Cosmétologie FACULTE DE PHARMACIE ENTRE : 1. L Université Libre de Bruxelles, institution universitaire dotée de la personnalité juridique en vertu

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES

AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES AIDES UdG 2010 AUX ETUDIANTS INTERNATIONAUX DE MASTERS UNIVERSITAIRES (Approuvées par le Conseil de Gouvernement nº 2/10 du 25 février 2010) Exposé des motifs L objectif principal de ce programme d aides

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

cern.ch/knowledgetransfer

cern.ch/knowledgetransfer cern.ch/knowledgetransfer LES ASPECTS JURIDIQUES DU TRANSFERT DE TECHNOLOGIES AU CERN Charlyne RABE Juriste Groupe Transfert de Technologies Introduction I. Les contrats de Transferts de Technologie au

Plus en détail

Avis de l AFMPS en fonction des procédures de demande d études cliniques ou les autorisations de mise sur le marché

Avis de l AFMPS en fonction des procédures de demande d études cliniques ou les autorisations de mise sur le marché DG Pre Autorisation Agence fédérale des médicaments et des produits de santé Eurostation II Place Victor Horta 40/40 1060 Bruxelles www.afmps.be Avis de l AFMPS en fonction des procédures de demande d

Plus en détail

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. Volontariat de Solidarité Internationale : INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION 1 SOMMAIRE LA GUILDE... 3 QU

Plus en détail

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l Homme et des Libertés Fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2014-20 DU 4 FEVRIER 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Le rôle des communautés de la connaissance et de l innovation dans le paysage européen de la recherche et de l innovation

Le rôle des communautés de la connaissance et de l innovation dans le paysage européen de la recherche et de l innovation DIRECTION GÉNÉRALE DES POLITIQUES INTERNES DE L UNION DÉPARTEMENT THÉMATIQUE A: POLITIQUES ÉCONOMIQUES ET SCIENTIFIQUES Le rôle des communautés de la connaissance et de dans le paysage européen de la recherche

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite

BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 CONSEIL DES GOUVERNEURS. Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite BANQUE EUROPÉENNE D INVESTISSEMENT Août 2004 PV/04/11 CONSEIL DES GOUVERNEURS Procès-verbal de la décision du 27 juillet 2004 suscitée par procédure écrite OLAF : DÉCISION EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LA

Plus en détail

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET 2001 COMITÉ EUROPÉEN DES ASSURANCES Ce document est également disponible en allemand et en anglais. Objectifs Le guide de bonne

Plus en détail

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ;

Bruxelles, le. Vu la loi du 8 août 1983 organisant un Registre national des personnes physiques ; ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Rue Haute, 139, B-1000 Bruxelles Tél.: +32(0)2/213.85.40 E-mail : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/213.85.65 http://www.privacy.fgov.be/ COMMISSION DE

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formations en Technologies de l Informatique

Plus en détail

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives»

MODELE DE CAHIER DES CHARGES. «Externalisation des archives» LOGO ORGANISME MODELE DE CAHIER DES CHARGES «Externalisation des archives» Version 1.0 2 Sommaire 1. Généralités.. 1.1. Contexte 1.2. Objectifs du cahier des charges 1.3. Périmètre de l externalisation

Plus en détail

La protection ti des données dans l UE

La protection ti des données dans l UE Chambre de Commerce de Luxembourg, 25 mai 2011 La protection ti des données dans l UE Commission Européenne Justice 1 Le cadre européen de protection des données Le rôle de l Union européenne La Directive

Plus en détail

Décision de dispense de déclaration n 3

Décision de dispense de déclaration n 3 Délibération n 2005-003 du 13 janvier 2005 décidant la dispense de déclaration des traitements mis en œuvre par les organismes publics dans le cadre de la dématérialisation des marchés publics Décision

Plus en détail