Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants"

Transcription

1 Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Professeur Jérôme RONCALLI Service de Cardiologie A CHU de Toulouse Mise à jour juin 2013 Coeur et Sport, Toulouse le 23 Novembre 2012

2 Principale complication de la FA : l AVC Etude Framingham : la FA : x 5 le risque d AVC Stroke 1991;22:

3 Le risque d AVC est le même quelque soit le type de FA Risque thrombo-embolique : parox/persistante JACC. 2007;50:

4 Evaluation du risque d AVC en cas de FA : le score de CHADS 2 CHF (pour I. Cardiaque congestive) + 1 HTA + 1 Age > 75 ans + 1 Diabète + 1 Stroke (ATCD d AVC/AIT) + 2 Classe de risque Score Faible 0 Intermédiaire 1 Elevé 2 Gage et al, 2001; 2004; Fuster et al, 2006; Singer et al, 2008

5 Evaluation du risque d AVC en cas de FA : le score de CHA 2 DS 2 -VASc Table 8 CHA 2 DS 2 VASc score and stroke rate Table 9 Approach to thromboprophylaxis in patients with AF Risk factor Congestive heart failure/lv dysfunction Score Hypertension 1 Age 75 2 Diabetes mellitus 1 Stroke/TIA/thrombo-embolism 2 Vascular disease 1 Age Sex category (i.e. female sex) 1 Maximum score 9 1 Risk category One major risk factor or 2 clinically relevant non-major risk factors One clinically relevant non-major risk factor CHA 2 DS 2 - VASc score 2 No risk factors 0 1 Recommended antithrombotic therapy OAC Either OAC or aspirin mg daily. Preferred: OAC rather than aspirin. Either aspirin mg daily or no antithrombotic therapy. Preferred: no antithrombotic therapy rather than aspirin. ESC

6 Factors for establishing the risk of Stroke : Female 67 yo 0 2 Eur. Heart J. 2010;31:

7 Score de risque hémorragique HAS-BLED Letter Clinical characteristic* Points awarded H Hypertension 1 A Abnormal renal and liver function (1 point each) 1 or 2 S Stroke 1 B Bleeding 1 HAS-BLED Score Hémorragies 100 pts/ an 0 1,13 1 1,02 2 1,88 L Labile INRs 1 E Elderly (e.g. age > 65 years) 1 D Drugs or alcohol (1 point each) 1 or 2 3 3,74 4 8,70 7 Maximum 9 points *Hypertension is defined as systolic blood pressure >160 mmhg. Abnormal kidney function is defined as the presence of chronic dialysis or renal transplantation or serum creatinine 200 μmol/l Abnormal liver function is defined as chronic hepatic disease (e.g. cirrhosis) or biochemical evidence of significant hepatic derangement (e.g. bilirubin >2 x upper limit of normal, in association with aspartate aminotransferase/alanine aminotransferase/alcaline phosphatase >3 x upper limit normal, etc.). Bleeding refers to previous bleeding. 7

8 Risque hémorragique sous AVK Hémorragies majeures de 0.5 à 7% par an En France : AVK = 1 ère cause d accidents iatrogènes hospitalisations par an liées aux AVK 4000 décès minimum Chest ;126:

9 Choix de l anticoagulant ESC 2012 Antiplatelet therapy with aspirin plus clopidogrel, or less effectively aspirin only, should be considered in patients who refuse any OAC, or cannot tolerate anticoagulants for reasons unrelated to bleeding. If there are contraindications to OAC or antiplatelet therapy, left atrial appendage occlusion, closure or excision may be considered.

10 Recommandations de l ESC 2012

11 Recommandations de l ESC 2012

12 Recommandations de l ESC 2012

13 Nouveaux anti coagulants AVK Nouveaux AC (anti IIa anti Xa) Demi vie Longue Courte Rapidité d action non Oui Pharmacocinétique imprévisible Prévisible Surveillance biologique Oui Non? Interaction médicamenteuse Oui faible Dose fixe non Oui Contre indication si IR Non +- Antidote Oui Non 13

14 Caractéristiques des nouveaux anti-coagulation

15 Cumulative hazard rates DABIGATRAN, Antithrombine IIa Time to First Stroke / SSE Warfarin Dabigatran etexilate 110 mg Dabigatran etexilate 150 mg RR 0.91 (95% CI: ) p < (NI) p = 0.37 (Sup) N= en FA 71.5 ans CHADS = RR 0.66 (95% CI: ) p < (NI) p < (Sup) Years RR, Relative risk; CI, confidence interval; NI, non-inferior; Sup, superior 15 N Engl J Med 2009;361:

16 Cumulative hazard rates Hémorragies cérébrales 0.02 Warfarin Dabigatran etexilate 110 mg Dabigatran etexilate 150 mg 0.01 RR 0.41 (95% CI: ) p < (Sup) 0.0 RR 0.29 (95% CI: ) p < (Sup) Years RR, Relative risk; CI, confidence interval; Sup, superior N Engl J Med 2009;361:

17 % per year Taux de saignements majeurs RR 0.80 (95% CI: ) p-value ,50 3,00 2,50 2,71 3,11 RR 0.93 (95% CI: ) p-value ,36 2,00 1,50 1,00 0,50 0,00 D110 mg BID D150 mg BID Warfarin N = 322 / 6,015 N = 375 / 6,076 N = 397 / 6,022 17

18 AVERROES : Apixaban Connolly SJ et coll. Apixaban in Patients with Atrial Fibrillation. NEJM

19

20

21 ROCKET-AF Study Design Atrial Fibrillation Risk Factors CHF Hypertension At least 2 or Age 75 3 required* Diabetes OR Stroke, TIA or Systemic embolus Rivaroxaban 20 mg daily 15 mg for Cr Cl ml/min Randomize Double Blind (n ~ 14,000) Warfarin INR target ( inclusive) Monthly Monitoring Adherence to standard of care guidelines Primary Endpoint: Stroke or non-cns Systemic Embolism 24 * Enrollment of patients without prior Stroke, TIA or systemic embolism and only 2 factors capped at 10% 24

22 ROCKET-AF: Baseline characteristics Rivaroxaban (N=7081) N=7090) 25 Age (years) 73 (65 78) 73 (65 78) Female (%) CHADS 2 score (mean) (%) (%) (%) (%) (%) 2 2 Prior VKA use (%) CHF (%) Hypertension (%) Diabetes mellitus (%) Prior stroke/tia/embolism (%) Prior myocardial infarction (%) CHF = congestive heart failure; TIA = transient ischaemic attack; VKA = vitamin K antagonist

23 Cumulative event rate (%) Primary Efficacy Outcome Stroke and non-cns Embolism 6 5 Rivaroxaban Warfarin Event Rate Warfarin Rivaroxaban HR (95% CI): 0.79 (0.66, 0.96) p-value Non-Inferiority: < Days from Randomization No. at risk: Rivaroxaban Warfarin Event Rates are per 100 patient-years Based on Protocol Compliant on Treatment Population

24 ROCKET AF: bleeding analysis Parameter Rivaroxaban (N=7,111) n (% per year) Warfarin (N=7,125) n (% per year) HR (95% CI) Principal safety endpoint 1,475 (14.9) 1,449 (14.5) 1.03 (0.96,1.11) HR and 95% CIs Major bleeding 395 (3.6) 386 (3.4) 1.04 (0.90,1.20) Haemoglobin drop ( 2 g/dl) 305 (2.8) 254 (2.3) 1.22 (1.03,1.44)* Transfusion 183 (1.6) 149 (1.3) 1.25 (1.01,1.55)* Critical organ bleeding 91 (0.8) 133 (1.2) 0.69 (0.53,0.91)* Intracranial haemorrhage 55 (0.5) 84 (0.7) 0.67 (0.47,0.93)* Fatal bleeding 27 (0.2) 55 (0.5) 0.50 (0.31,0.79)* Non-major clinically relevant bleeding 1,185 (11.8) 1,151 (11.4) 1.04 (0.96,1.13) Major bleeding from gastrointestinal site (upper, lower and rectal): rivaroxaban = 224 events (3.2%); warfarin = 154 events (2.2%); p<0.001* Safety population on-treatment analysis. *Statistically significant Patel MR et al. N Engl J Med 2011;365: Favours Favours rivaroxaban warfarin

25 Nouveaux anticoagulants Principales interrogations : le sujet très âgé, la fonction rénale Dabigatran Pradaxa Rivaroxaban Xarelto Apixaban Cible Thrombine Facteur Xa Facteur Xa Elimination rénale ~ 80% ~ 33% (forme active) ~ 30% Surveillance de la fonction rénale Cl< 30ml/min 28 28

26 Take home message - Fibrillation Auriculaire et risque thrombotique - Sores de CHA2DS2-VASc et HAS BLED indispensables - Anticoagulation presque toujours indispensable - si équilibre INR difficile sous AVK, les nouveaux anti-coagulants sont à utiliser en première ligne (Classe I B) - Nouveaux anticoagulants sont une alternative en première intention (recommandation de classe IIa A) mais le coût est plus important, pas de surveillance de la compliance, risque hémorragique non anodin, attention fonction rénale

27 Back-up slides

28

29

30

31

32 Eur. Heart J. 2010;31:

33 In patients with AF who do not have mechanical valves, based on extrapolation from the annual rate of thromboembolism in patients with nonvalvular AF, it is the consensus of the writing committee that anticoagulation may be interrupted for a period up to 1 week for surgical or diagnostic procedures that carry a risk of bleeding without substituting heparin. In high risk patients (particularly those with prior stroke, TIA, or systemic embolism) or when a series of procedures requires interruption of oral anticoagulant therapy for longer periods, unfractionated or LMW heparin may be administered intravenously or subcutaneously ACC/AHA/ESC guidelines, Circulation 2006;114: In patients with AF who do not have mechanical prosthetic heart valves or those who are not at high risk for thrombo-embolism who are undergoing surgical or diagnostic procedures that carry a risk of bleeding, the interruption of OAC (with subtherapeutic anticoagulation for up to 48 h) should be considered, without substituting heparin as bridging anticoagulation therapy. Eur. Heart J. 2010;31:

34 Postablation anticoagulation strategy : Warfarin is continued for at least 3-6 months. After this period no universal recommendations exist. It is suggested for most individuals with a CHADS 2 score 2 to continue long-term warfarin treatment with a targeted INR of 2-3. Venice Chart international consensus document on atrial fibrillation ablation, J. Cardiovasc. Electrophysiol. 2007; 18 : Discontinuation of systemic anticoagulation therapy post ablation is not recommended in patients who are at high risk of stroke as estimated by currently schemes (CHADS 2 or CHA 2 DS 2 VASc) 2012 HRS/EHRA/ECAS Expert Consensus Statement on Catheter and Surgical Ablation of Atrial Fibrillation, Europace 2012; 14 :

35 Dans Rocket : majoration des saignements gastro-intestinaux : => évaluer les patients avec antécédents d ulcère GD +++ Non éligibilité au Xarelto en présence d un ulcère GD Antécédents récents d'ulcère gastro-intestinal prudence +++ AMM : Chez les patients à risque de maladie ulcéreuse gastrointestinale, un traitement prophylactique approprié peut être envisagé. RCP : Aucune interaction pharmacocinétique ou pharmacodynamique cliniquement significative n a été observée lors de l administration concomitante de rivaroxaban et de midazolam (substrat du CYP 3A4), de digoxine (substrat de la P-gp), d atorvastatine (substrat du CYP3A4 et de la P-gp) ou d oméprazole (inhibiteur de la pompe à protons). Le rivaroxaban n a pas d effet inhibiteur ou inducteur sur les isoformes principaux du CYP, tels que le CYP3A4.

36 Deux doses étudiées selon la fonction rénale patients Age médian : 73 ans 20,7 % des patients IR modérée 15mg Patients avec fibrillation atriale non valvulaire présentant un risque d AVC modéré à élevé* Risque élevé étant défini par : - Antécédent d AVC - Accident ischémique transitoire -Embolie systémique Randomisation R Rivaroxaban (n = 7 131) 20 mg en 1 seule prise par jour Rivaroxaban 15 mg en 1 seule prise par jour si clairance de la créatinine : ml/min Fin de l étude Ou au moins 2 des facteurs de risque : -Insuffisance cardiaque -Fraction d éjection ventriculaire gauche 35% -Hypertension -Âge 75 ans -Diabète n = ** Warfarine (n = 7 133) INR*** cible : 2,5 (2,0-3,0) Suivi 19 mois (durée médiane) * Selon le protocole, patients inclus sans antécédent d AVC, d AIT ou d embolie systémique et avec uniquement 2 facteurs limités à 10% dans chaque région. ** Population Per Protocole : Rivaroxaban n = Warfarine n = / Population en Intention de Traiter : Rivaroxaban n = Warfarine n = / Population d évaluation de la tolérance : Rivaroxaban n = Warfarine n = *** International Normalised Ratio.

37 Résultats d efficacité (AVC ou embolie systémique) chez les patients avec ClCr : ml/min Cumulative event rate (%) Event Rate Rivaroxaban 15 mg Warfarin (INR 2-3) Warfarin Rivaroxaban 3 2 HR (95% CI): 0.84 (0.57, 1.23) No. at risk: Rivaroxaban Warfarin Event rates are % per year Based on Protocol Compliant on Treatment Population Days since Randomization

38 Résultats de tolérance chez les patients avec ClCr : ml/min Clinical endpoint (% per year) Principal safety outcome* Major bleeding Hct or Hb drop Transfusion Critical organ Rivaroxaban (N=7111) Warfarin (N=7116) CrCl 50 ml/min CrCl ml/min HR (95% CI) Rivaroxaban vs warfarin 1.04 ( ) 0.98 ( ) 1.07 ( ) 0.95 ( ) 1.25 ( ) 1.14 ( ) 1.28 ( ) 1.17 ( ) 0.74 ( ) 0.55 ( ) P (interaction) Fatal bleeding ( ) 0.39 ( ) 0.53 Intracranial haemorrhage ( ) 0.81 ( ) Based on safety population on treatment *Composite of major plus non-major clinically relevant bleeding. Rivaroxaban 20 mg od. Rivaroxaban 15 mg od

39 Deux doses adaptées à deux profils patients bien définis : Importance de l évaluation de la fonction rénale à l aide de la formule de Cockroft avant le choix de la dose L efficacité et la tolérance du Rivaroxaban vs Warfarine est similaire que la fonction rénale soit modérement altérée ou normale Chez les insuffisant rénaux modérés Le Rivaroxaban 15 mg/j est aussi efficace que la warfarine Moins d hémorragie fatales ou sévères (organe critique) sous Rivaroxaban que sous warfarine Posologie selon la fonction rénale (utiliser Cockcroft) Les résultats sont cohérents avec ceux dans la population générale

40 RCP : Quelle est la dose de Xarelto recommandée *? Adapter la dose selon la fonction rénale (1) Aucun ajustement posologique (1) 20 mg 1 cp/jour Avis d experts : Ne pas Chez utiliser les personnes rivaroxaban âgées 15 mg chez les patients avec une En fonction du sexe clairance de En cas la de créatinine, poids extrêmes calculée (< 50 kg selon ou > 120 le kg) Cockcroft, 30 ml/min Vérifier En cas régulièrement d insuffisance rénale la fonction légère (ClCr rénale 50 à 80 du ml/min) patient selon Adaptation de doses la en méthode cas d insuffisance de Cockcroft rénale (1) IR modérée (ClCr ml/min) IR sévère (ClCr ml/min) ClCr 15 ml/min 15 mg 1 cp/jour 15 mg 1 cp/jour avec prudence Augmentation de l AUC observée Non recommandée 1. Résumé des Caractéristiques du Produit Xarelto

41 Evaluation du risque d AVC en cas de FA : score CHA 2 DS 2 -VASc Facteur de risque Points I. Cardiaque congestive/dysfonction VG +1 Hypertension +1 Age 75 ans +2 Diabète +1 AVC/AIT/embolie périphérique +2 Maladie vasculaire (IDM, plaque aortique, vasc. périph.)* +1 Age ans +1 Sexe (féminin) +1 Score cumulé Range 0 9 Score : 0 = risque faible ; 1 = risque intermédiaire ; 2 = risque élevé Lip et al, 2010

42 Population : caractéristiques des patients à l inclusion Patients atteints de FA non valvulaire 36% des patients inclus étaient sous Aspirine avant leur entrée dans l étude 62% des patients inclus étaient sous AVK avant leur entrée dans l étude Caractéristiques Rivaroxaban (N=7 131) Warfarine (N=7 133) Femme, % Type de FA Persistante, n (%) Paroxystique, n (%) Nouvellement diagnostiquée, n (%) (81.1) (17.5) 100 (1.4) (80.8) (17.8) 102 (1.4) Traitement avant l entrée dans l étude par aspirine, n (%) (36.3) (36.7) Traitement avant l entrée dans l étude par AVK, n (%) (62.3) (62.5) Population en intention de traiter à l inclusion AVK : Anti vitamine K

43 ROCKET AF Critère primaire d efficacité Analyse en sous groupes Rivaroxaban *p-value for interaction Safety population on-treatment analysis Warfarin n/n (%) n/n (%) Overall 189/ / p- value* Prior ASA use 0.94 Yes 70/ / No 119/ / Prior VKA use 0.42 Yes 114/ / No 75/ / AF type 0.30 Persistent 159/ / Paroxysmal 28/ / Newly diagnosed 2/ / Hazard ratio and 95% CIs Favors rivaroxaban Favors warfarin Patel et al. NEJM 2011, August 10th epub ahead of print

44 Evaluation du risque d AVC en cas de FA : Le score CHA 2 DS 2 -VASc : Comparativement au score CHADS 2 permet : Une amélioration modérée dans la prévision du risque thromboembolique Une réduction notable du nombre de patients à risque intermédiaire Une meilleure identification des patients à risque faible Montre qu un plus grand nombre de patients (76% vs 45%) ont un risque de thromboembolique augmenté et nécessitent un traitement antihrombotique adapté Doit être validé Lip et al, 2010

45 Comment faire le relais des anti-vitamine K par Xarelto? Anti-vitamine K Xarelto (1) Interruption du traitement par AVK Une fois que INR 3,0 Instauration de Xarelto Avis d expert Afin d éviter tout risque hémorragique, les experts recommandent d attendre que l INR soit 2,5. L INR ne convient pas pour mesurer l activité anticoagulante de Xarelto et ne doit pas être utilisé 1 Résumé des Caractéristiques du Produit Xarelto

46 Quand prendre le Xarelto? Le traitement par Xarelto 15mg et 20mg doit être pris au cours des repas (1) Lorsque les comprimés de 20 mg de Xarelto ont été pris avec des aliments, des augmentations de l AUC** moyenne ont été observées par comparaison à la prise des comprimés à jeun, indiquant une absorption presque totale et une biodisponibilité orale élevée **augmentation de 39 % de l'auc moyenne 1 Résumé des Caractéristiques du Produit Xarelto

47 En cas d oubli d un comprimé de Xarelto, quand prendre la dose suivante? (1) Prise immédiate du comprimé oublié Poursuite du traitement normalement dès le lendemain, à la dose recommandée Ne pas doubler la dose un même jour, pour compenser la dose oubliée Cependant en cas de doublement de la dose, peu de risque de surdosage (cf dia suivante) 1 Résumé des Caractéristiques du Produit Xarelto

48 Existe-t-il des cas de surdosage? (1) De rares cas de surdosage à des doses allant jusqu à 600 mg signalés Sans aucune complication hémorragique ou autre réaction indésirable A des doses supra thérapeutiques 50 mg de rivoraxaban et en raison de l absorption limitée du produit Un effet de plafonnement de l absorption est attendu 1 Résumé des Caractéristiques du Produit Xarelto

49 Rivaroxaban (Xarelto ) Direct, spécifique, compétitif Inhibiteur du facteur Xa Demi-vie 5-13 heures Clairance : 1/3 directe par excrétion rénale 2/3 métabolique via les enzymes du cytochrome P450 Oral, une fois par jour, dosé sans besoin de contrôle de la coagulation Etudié chez >25000 patients en postop, DVT, PE et ACS X Fibrinogen TF/VIIa VIIIa Va Xa II IIa IXa IX Rivaroxaban Fibrin Adapted from Weitz et al, 2005;

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Gestion du traitement

Gestion du traitement Gestion du traitement anticoagulant chez le dialysé Dr Thierry KRUMMEL Service de Néphrologie & Hémodialyse CHRU de Strasbourg 12 ème C è Nti ld Né h l i 12 ème Congrès National de Néphrologie Agadir 6

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

La place du Dabigatran Données de la littérature

La place du Dabigatran Données de la littérature La place du Dabigatran Données de la littérature Les AVK diminuent efficacement (64 %) le risque thromboembolique en cas de FA mais sont complexes d utilisation et exposent à un sur-risque hémorragique

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Symposium NTHC 3 Avril 2014

Symposium NTHC 3 Avril 2014 Traitement Anticoagulant chez le sujet âgé Symposium NTHC 3 Avril 2014 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Incidence MTEV et âge 600 Incidence Rate

Plus en détail

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang!

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire le dabigatran? Lisez ce qui suit! Un intervalle thérapeutique

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Philippe Mabo, CHU de Rennes CARDIORUN 2014 Boucan Canot, 1 er octobre 2014 Mes relations avec l industrie Bourses de recherche: Boston, Biotronik,

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Dr C Braunstein / Dr R ElBelghiti 06.11.2012 Silencieuse?? FA : définitions ESC : Guidelines for the management

Plus en détail

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier La Fibrillation Atriale Pr Philippe Chevalier Epidémiologie de la fibrillation atriale Le profil, la distribution Les causes La progression La prévention primaire Démographie U.S. population x 1000 Population

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas?

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Mario Wilhelmy et Sarah Janecek Vous voulez prescrire...? Lisez ce qui

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau?

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Les arythmies Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Michael Benzazon et Nicolas Bussières 5 M me Effa se présente à votre cabinet, car elle a depuis peu des palpitations.

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière NACO et Angioplas>e Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière Disclosures Research Grants from «Fédéra>on Française de Cardiologie» Consul>ng fees from Astra Zeneca,

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Situation Recommandations Grade HBPM SC (DIE plutôt que BID; 2C) Fondaparinux SC 1B 1B TVP ou

Plus en détail

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Dr Noura Zannad, Cardiologie Dr Noël Blettner, Gériatrie Hôpital de Mercy CHR Metz-Thionville 14 Janvier 2014 Conflits d intérêts!

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Cardiologie FORMATION CONTINUE Une avancée pharmacologique Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs)

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) A. Da Costa CHU Saint-Etienne Septembre 2013 Avec l aide du Pr Mismetti CHU Saint Etienne (NOACs) : AC oraux

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux

Nouveaux anticoagulants oraux P. 970 Quand faut-il remplacer les AVK par les nouveaux anticoagulants? P. 976 Les nouveaux anticoagulants dans la prévention de la thrombose veineuse P. 980 Les nouveaux anticoagulants dans le traitement

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie

Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie Antiagrégants plaquettaire, anticoagulant et gestes en rhumatologie Christophe Meune Service de Cardiologie- Hôpital Avicenne Expérience douloureuse Homme de 56 ans 40 PA Aspirine à faible dose pour un

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 XARELTO 15 mg, comprimés pelliculés B/14 (CIP: 34009 219 225 1 6) B/28 (CIP: 34009 219 226 8 4) B/42 (CIP: 34009 219 227 4 5) B/10 (CIP: 34009 219 228 0

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone

Complications digestives des antiplaquettaires. L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone Complications digestives des antiplaquettaires L avis du Cardiologue Dr. Mathieu PANKERT CHU La Timone 108 Progrès dans l antiaggregation ASA 22% ASA + Clopidogrel 20% ASA + New P2Y12 blockers Réduc6on

Plus en détail

Aspects pratiques du traitement de la MTEV

Aspects pratiques du traitement de la MTEV JFA Aspects pratiques du traitement de la MTEV 1 er février 2013 Isabelle Mahé Hôpital Louis Mourier Médecine Interne APHP, Université Paris 7 Conflits d intérêt Conseil en développement Daiichi Sankyo,

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques?

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? Bernard PIERRE Chef du service de réadaptation cardiaque. Clinique Iris Enseignant à la Faculté de médecine Lyon-sud/Charles Mérieux Membre du bureau national

Plus en détail

Fermeture de l auricule gauche Perspectives

Fermeture de l auricule gauche Perspectives Fermeture de l auricule gauche Perspectives Pierre Aubry, Eric Brochet, Jean-Michel Juliard, Dominique Himbert, Alec Vahanian Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard Paris France Enjeux devant une fibrillation

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Web conférence anticoagulants

Web conférence anticoagulants Web conférence anticoagulants Dr Nadjib Hammoudi Praticien hospitalier Institut de Cardiologue-Hôpital de la pitié Salpêtrière Dr Chantal Amoudry Cardiologue libérale Iatrogénie et AVK Plus de 1% de la

Plus en détail

Le rapport bénéfice-risque des anticoagulants dans la fibrillation atriale. la vision Evidence Baseddu médecin généraliste Dr François Liard

Le rapport bénéfice-risque des anticoagulants dans la fibrillation atriale. la vision Evidence Baseddu médecin généraliste Dr François Liard Le rapport bénéfice-risque des anticoagulants dans la fibrillation atriale la vision Evidence Baseddu médecin généraliste Dr François Liard LIENS D INTÉRÊTS LUNDBECK comité scientifique études épidémiologiques

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Geneviève Cyr, B. Pharm., M. Sc., BCPS Pharmacienne, Institut de cardiologie de Montréal Chargée de cours et clinicienne associée, Université de Montréal 15 mai 2013 Objectifs

Plus en détail

ce que moi, Médecin Généraliste, Avis de MG j ai retenu de toutes les publications qui ont convergé vers moi

ce que moi, Médecin Généraliste, Avis de MG j ai retenu de toutes les publications qui ont convergé vers moi Numéro spécial de lancement revue mensuelle et thématique, pratique et mise à jour régulièrement centrée sur le médicament. Novembre 2012 Professionnel Les nouveaux anti-coagulants 03 17 Pr Jérôme LA Roncalli

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Docteur Damien MAES Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 2012 Association Européenne du Rythme Cardiaque (EHRA); Avec le

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 février 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 février 2012 Le projet d avis adopté par la Commission de la Transparence le 14 décembre 2011 a fait l objet d une audition le 18 janvier 2012. L avis définitif a

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants Accidents des anticoagulants Karim Tazarourte Pôle SAMU-Urgence-Réanimation Melun 77 Karim.tazarourte@ch-melun.fr Conflits d intérêts LFB Lilly Carrier Ann Intern Med. 2010 AVK et héparine dans la maladie

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE?

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? Maxime Fournet, J-Claude Daubert, CHU Rennes - Service de Cardiologie - 2 Rue Henri Le Guilloux 35033 RENNES Cedex 9 I. INTRODUCTION D e

Plus en détail

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas

Observation. Merci à l équipe de pharmaciens FormUtip iatro pour ce cas Cas clinique M. ZAC Observation Mr ZAC ans, 76 ans, 52 kg, est admis aux urgences pour des algies fessières invalidantes, résistantes au AINS. Ses principaux antécédents sont les suivants : une thrombopénie

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail