TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le marché intérieur et l espace de liberté, de sécurité et de justice...32 II. L objectif de garantie de la sécurité dans l espace Schengen...39 III. Droit de l accès et droits d accès...49 PARTIE I. Le droit de l accès des ressortissants des pays tiers...53 TITRE I. La flexibilité du droit de l accès...55 Chapitre I. La différenciation entre les États...57 Section I. La participation à la réalisation de l espace de liberté, de sécurité et de justice...59 I. La participation à la carte d états membres...60 A. Le principe de la participation intégrale L inclusion du territoire d États tiers dans l espace Schengen L exclusion de parties du territoire des États membres de l espace Schengen...65 B. Les possibilités de participation optionnelle La participation optionnelle aux mesures ordinaires liées à la réalisation de l espace de liberté, de sécurité et de justice La participation optionnelle aux mesures relevant de l acquis de Schengen...73 II. La participation indirecte d États tiers...80 A. La conclusion des accords d association à l acquis de Schengen et au système de Dublin...81 B. Le contenu des accords d association à l acquis de Schengen et au système de Dublin...86 Section II. Le partenariat dans les domaines liés à la réalisation de l espace de liberté, sécurité et justice...90 I. Le cadre politique du partenariat avec les pays tiers...91 A. Le processus de pré-adhésion...91 B. La politique européenne de voisinage...94 C. Les autres formes de partenariat...100

2 924 l accès des ressortissants des pays tiers 1. Les partenariats stratégiques Les partenariats développés dans le cadre de l approche globale des migrations II. Le cadre juridique du partenariat avec les pays tiers A. Les accords tendant à assurer une gestion efficace des flux migratoires Les accords de réadmission Les accords visant à faciliter la migration légale a. Les accords visant à faciliter la délivrance des visas b. Les accords visant à faciliter la circulation légale entre l Union européenne et les pays tiers B. Les accords tendant à assurer un contrôle des personnes et une surveillance efficace des frontières extérieures Les accords visant à faciliter l effectuation des vérifications aux frontières extérieures Les accords visant à faciliter la surveillance des frontières extérieures Conclusion du Chapitre I Chapitre II. La différenciation entre les ressortissants des pays tiers Section I. Les différentes présomptions de refus d accès I. Le signalement aux fins de non-admission ou d interdiction de séjour II. L obligation de visa A. Les critères d inscription sur les listes de pays tiers dont les ressortissants sont destinataires ou exemptés de l obligation de visa B. Les dérogations nationales aux listes Les possibilités de dérogation aux listes des pays dont les ressortissants sont soumis à l obligation de visa de court séjour a. Les exceptions à l exemption ou à l obligation de visa visant à maintenir des régimes particuliers fondés sur le droit international et la coutume b. Les dispenses de visa accordées en vue de faciliter l accès de catégories de ressortissants soumis à un statut particulier c. L exception à l exemption de visa destinée à entraver l accès de resortissants en cas d exercice d une activité rémunérée pendant le séjour Les possibilités de dérogation à la liste des pays dont les ressortissants sont soumis à l obligation de VTA...155

3 table des matières 925 Section II. Les diverses modalités des contrôles d accès I. Les contrôles opérés lors de la délivrance des visas A. L existence de procédures particulières de délivrance des visas B. La modulation des formalités de réception et d examen des demandes de visas La modulation en fonction de la catégorie à laquelle le demandeur de visa appartient La modulation liée à la conclusion d un accord de facilitation de la délivrance des visas II. Les contrôles opérés lors du franchissement des frontières extérieures A. Le régime général B. Les régimes dérogatoires Les dérogations à l obligation de franchir les frontières extérieures aux PPF Les modalités spécifiques d effectuation des vérifications aux frontières extérieures a. L alourdissement des vérifications b. L allègement des vérifications i. Les dérogations au principe du contrôle systématique ii. Les cas de dispense ou de simplification des vérifications Conclusion du Chapitre II Conclusion du Titre I TITRE II. L effectivité du droit de l accès Chapitre I. L harmonisation a minima des règles de contrôle de l accès Section I. L harmonisation des procédures de refus de l accès au territoire des États membres I. Le refus de l arrivée ou du transit A. La décision de refus de visa B. L interception et le refoulement Les décisions prises par les officiers de liaison immigration Les décisions prises par les transporteurs Les décisions prises par les garde-frontières a. Les interceptions opérées dans le cadre des vérifications aux frontières b. Les interceptions opérées dans le cadre de la surveillance des frontières...234

4 926 l accès des ressortissants des pays tiers c. Le statut des ressortissants des pays tiers interceptés à l occasion du franchissement irrégulier des frontières extérieures II. Le refus de l entrée ou du séjour A. La décision de refus d entrée L adoption de la décision de refus d entrée Les effets de la décision de refus d entrée a. L obligation de reprise en charge et de réacheminement faite aux transporteurs b. L adoption par l autorité localement responsable de «mesures appropriées afin d éviter l entrée illégale» B. La décision instaurant une obligation de retour L adoption de la décision L exécution de la décision a. Le départ volontaire b. L éloignement Section II. La reconnaissance mutuelle des décisions de refus d accès I. La reconnaissance mutuelle des décisions d éloignement II. La reconnaissance mutuelle des décisions de signalement aux fins de nonadmission A. L impossibilité de former un recours à l encontre des décisions de signalement aux fins de non-admission B. Le droit d accès aux données à caractère personnel enregistrées et le droit de recours Conclusion du Chapitre I Chapitre II. La métamorphose des structures de contrôle de l accès Section I. La coopération opérationnelle entre les États membres I. La coopération dans le domaine de l éloignement des ressortissants des pays tiers en séjour irrégulier A. L assistance au transit dans le cadre de mesures d éloignement par voie aérienne B. L organisation de vols communs II. La coopération dans le domaine de la politique relative aux contrôles aux frontières A. L échange d informations La création et l établissement des systèmes d information La mise en service des systèmes d information B. La délivrance des visas...322

5 table des matières La coopération dans le domaine du traitement des demandes de visa La coopération dans le domaine de la réception des demandes de visa a. La représentation de l État compétent par un autre État membre b. Le recours à des prestataires de service extérieurs Section II. L émergence d une compétence opérationnelle de l Union I. La gestion des systèmes d information II. La gestion des frontières extérieures et des retours A. La création de l agence FRONTEX La structure de l agence Les fonctions de l agence FRONTEX B. Le renforcement du rôle de l agence FRONTEX Les mesures de «deuxième génération» a. La création du mécanisme d intervention rapide aux frontières extérieures b. La définition des tâches et compétences des membres des équipes d intervention rapide et des agents invités Les mesures de «troisième génération» a. L absence d élargissement du mandat de l agence et d extension de ses tâches b. Le renforcement des moyens humains et matériels de l agence c. Le renforcement du rôle d appui de l agence à la coopération opérationnelle avec des pays tiers et à l organisation des opérations de retour conjointes Conclusion du Chapitre II Conclusion du Titre II Conclusion de la Partie I PARTIE II. Les droits d accès de ressortissants des pays tiers TITRE I. Les droits d accès des ressortissants «privilégiés» Chapitre I. Les ressortissants «intégrés» Section I. Le droit de circulation, de séjour et d accès fondé sur la directive 2004/38/CE...393

6 928 l accès des ressortissants des pays tiers I. Le droit de circulation et de séjour des membres de la famille de citoyens de l Union A. Les titulaires d un droit personnel à la circulation et au séjour Le conjoint et le partenaire enregistré Les ascendants et descendants directs et les membres de la famille à charge B. Les conditions d exercice du droit à la circulation et au séjour II. Le droit d accès des membres de la famille de citoyens de l Union A. La consécration du droit d accès Le caractère déclaratif des formalités d accès L absence d exigence d un séjour préalable dans un autre État membre pour bénéficier des droits associés à la qualité de membre de la famille d un citoyen de l Union B. L encadrement des limitations du droit d accès Les garanties matérielles a. Les limitations pour des raisons d ordre public, de sécurité publique ou de santé publique b. Les limitations en cas d abus de droit ou de fraude Les garanties procédurales Section II. Le droit de séjour fondé sur le droit originaire I. La reconnaissance d un droit de séjour afin d assurer une garantie effective de l essentiel des droits conférés par le statut de citoyen de l Union II. La reconnaissance d un droit de séjour afin d assurer une garantie effective des droits fondamentaux Conclusion du Chapitre I Chapitre II. Les ressortissants «assimilés» Section I. Le droit de séjour des bénéficiaires d accords sur la libre circulation des personnes I. Les ressortissants des États parties à l accord sur l Espace Economique Européen et les membres de leur famille II. Les ressortissants suisses et les membres de leur famille Section II. Le droit d accès des bénéficiaires d accords sur la libre circulation des personnes I. Les ressortissants des États parties à l accord sur l Espace Economique Européen et les ressortissants suisses II. Les membres de la famille de ressortissants des États parties à l accord sur l Espace Economique Européen et de ressortissants suisses, ayant la nationalité d un pays tiers...481

7 table des matières 929 Conclusion du Chapitre II Conclusion du Titre I TITRE II. Les droits d accès des ressortissants «protégés» Chapitre I. Les bénéficiaires du regroupement familial Section I. Les titulaires du droit au regroupement familial I. Le regroupant II. Les membres de la famille du regroupant Section II. L exercice du droit au regroupement familial I. Les conditions d exercice du droit au regroupement familial A. Les conditions à remplir par le regroupant B. Les conditions à remplir par les membres de la famille II. La procédure de regroupement familial Conclusion du Chapitre I Chapitre II. Les bénéficiaires de la protection internationale Section I. Le droit de séjour des bénéficiaires d une forme de protection internationale I. La reconnaissance du statut de réfugié et de la protection subsidiaire A. Les clauses d inclusion et d exclusion Les critères inclusifs a. La notion de «persécutions» ou d «atteintes graves» b. L évaluation de la crainte ou du risque encouru par le demandeur en cas de retour dans son pays d origine Les critères exclusifs a. L exclusion de la protection internationale b. La cessation de la protection B. Le contenu de la protection Le principe de non-refoulement, fondement du droit de rester sur le territoire de l État membre qui a accordé le statut de réfugié ou la protection subsidiaire Les autres catégories de droits, fondement de l intégration des bénéficiaires d une forme de protection II. Les formes alternatives de protection internationale A. Le mécanisme de protection temporaire des personnes déplacées B. Le système de réinstallation des réfugiés Section II. Le droit d accès des personnes ayant besoin d une protection internationale...594

8 930 l accès des ressortissants des pays tiers I. Le droit d accès à la procédure d asile A. Le fondement du droit d accès à la procédure d asile et au territoire : le principe de non-refoulement Le champ d application du principe de non-refoulement a. L absence de nécessité d avoir accédé au territoire d un État membre pour bénéficier de la protection contre le refoulement b. La nécessité ou l absence de nécessité de se trouver en dehors du territoire de son pays d origine ou de résidence habituelle pour bénéficier de la protection contre le refoulement La mise en œuvre du principe de non-refoulement a. L accès au territoire, préalable à l accès à la protection b. Les garanties en matière d accès au territoire et à la procédure d asile B. Les limites du droit d accès au territoire et/ou à la procédure d asile L exception à l accès au territoire et/ou à la procédure d asile : le renvoi vers un pays tiers sûr européen La restriction de la portée du droit d accès au territoire : le placement en rétention durant la procédure d asile II. Le droit de demeurer sur le territoire aux fins de la procédure d asile A. Le droit de rester sur le territoire de l État membre dans lequel la demande a été déposée Le bénéfice de conditions d accueil, effet du dépôt d une demande d asile a. La nature des garanties liées aux conditions d accueil i. Les garanties en matière d accès aux conditions d accueil ii. Les garanties liées aux «conditions matérielles d accueil» iii. Les autres garanties en matière d accueil b. La modulation des garanties liées aux conditions d accueil i. Les droits supplémentaires accordés aux personnes ayant des besoins particuliers ii. Les possibilités de limitation ou le retrait du bénéfice des conditions d accueil en fonction du comportement du demandeur...664

9 table des matières La détermination de l État responsable de l examen d une demande d asile, conséquence de l instauration d un mécanisme de répartition des demandeurs d asile entre les États membres a. Les critères de détermination de l État responsable de l examen d une première demande d asile i. La hiérarchie des critères de détermination de l État responsable de l examen d une demande d asile ii. Les clauses dérogatoires b. L application des critères de détermination de l État responsable de l examen d une demande d asile i. Les instruments destinés à faciliter la mise en œuvre des critères ii. La procédure de prise en charge ou de reprise en charge des demandeurs d asile et de transfert vers l État membre responsable c. Les garanties accordées aux demandeurs d asile durant la procédure de détermination de l État membre responsable de l examen de la demande i. L obligation d information au sujet de l application du règlement de Dublin ii. Les garanties offertes durant la procédure de prise en charge ou de reprise en charge et de transfert iii. L obligation d examiner toute demande d asile présentée sur le territoire d un État membre B. Le droit de rester sur le territoire de l État membre dans lequel la demande est examinée Le droit de rester sur le territoire d un État membre, élément des principes de base et garanties fondamentales prévus dans le cadre des procédures en premier ressort a. Les principes de base en matière d examen des demandes d asile et d adoption des décisions b. Les garanties fondamentales accordées aux demandeurs d asile durant la procédure en premier ressort i. L information, la communication avec le HCR et le bénéfice des services d un interprète ii. L entretien personnel iii. L assistance judiciaire et la représentation La restriction de la portée du droit de rester sur le territoire d un État membre dans le cadre des procédures accélérées

10 932 l accès des ressortissants des pays tiers a. Les mesures limitant la recevabilité des demandes d asile i. Les demandes irrecevables en application du concept de pays de premier asile ou de pays tiers sûr ii. Les autres cas d irrecevabilité des demandes d asile b. Les mesures permettant l accélération de l examen au fond des demandes d asile i. Les demandes infondées en application des concepts de pays tiers sûrs et de pays d origine sûrs ii. Les demandes infondées au motif de leur invalidité iii. Les demandes infondées au motif de leur caractère tardif ou ultérieur Les exceptions au droit de rester sur le territoire d un État membre a. L examen des demandes ultérieures dans le cadre d une procédure spéciale b. Les procédures de recours Conclusion du Chapitre II Conclusion du Titre II Conclusion de la Partie II CONCLUSION GÉNÉRALE I. L apport de la politique de l accès à l intégration européenne II. L apport de la politique de l accès à la protection des droits des ressortissants des pays tiers ANNEXES ANNEXE I. Liste des accords internationaux conclus par l UE I. Accords non spécifiquement destinés à régir les questions relatives aux migrations A. Liste des accords d association ou de coopération dans lesquels des clauses de réadmission ont été insérées Pays du bassin méditerranéen Pays d Europe centrale et orientale Pays des Balkans occidentaux Autres pays tiers...787

11 table des matières 933 B. Liste des accords d association ou de coopération prévoyant un «dialogue régulier» et/ou une «coopération» sur les conditions de retour des personnes en situation irrégulière Pays du bassin méditerranéen Pays d Europe centrale et orientale II. Accords spécifiquement destinés à régir les questions relatives aux migrations A. Tableau sur l état des négociations et liste des accords de réadmission, des accords visant à faciliter la délivrance des visas et des partenariats pour la mobilité B. Tableaux sur le contenu des accords visant à faciliter la délivrance des visas Exemption des frais de visas Simplification des preuves documentaires de l objet du voyage Délivrance de visas à entrées multiples ANNEXE II. Liste des pays dont les ressortissants sont soumis/ exemptés de l obligation de visa de court séjour I. L exemption de visa de court séjour A. Liste des pays dont les ressortissants sont exemptés de l obligation de visa de court séjour B. Liste des régions administratives spéciales et entité territoriale non reconnue comme État par au moins un État membre dont les ressortissants dont les ressortissants sont exemptés de l obligation de visa de court séjour II. L obligation de visa de court séjour A. Liste des pays dont les ressortissants sont soumis à l obligation de visa de court séjour B. Liste des entités territoriales non reconnues comme États par au moins un État membre dont les ressortissants sont soumis l obligation de visa de court séjour BIBLIOGRAPHIE THÉMATIQUE PARTIE I. Éléments de droit général I. Éléments de théorie du droit / droit public général II. Éléments sur le droit des étrangers III. Éléments sur le droit de l Union européenne...811

12 934 l accès des ressortissants des pays tiers A. Généralités B. Droit institutionnel de l Union européenne Généralités Système des compétences C. Droit matériel de l Union européenne Généralités La liberté de circulation des personnes La citoyenneté de l Union européenne Généralités Directive 2004/38/CE PARTIE II. Éléments relatifs à la réalisation de l ELSJ I. Dimension interne de l ELSJ A. Généralités B. Politique relative aux frontières Généralités Contrôles C. Politique relative à l immigration Généralités Lutte contre l immigration clandestine Généralités Sanctions aux transporteurs Éloignement des ressortissants des pays tiers en séjour irrégulier Généralités Directive 2008/115/CE Reconnaissance mutuelle des décisions d éloignement Immigration légale Généralités Politiques de régularisations Résidents de longue durée / intégration II. Dimension externe de l ELSJ A. Généralités B. Les accords internationaux Accords associant des États tiers à l acquis de Schengen et de Dublin...841

13 table des matières Accords de réadmission et autres accords tendant à assurer une gestion efficace des flux migratoires C. Le partenariat avec les pays tiers dans les domaines de la liberté, de la sécurité et de la justice Généralités Le processus de pré-adhésion Le partenariat avec les États-Unis Les autres formes de partenariat PARTIE III. Éléments relatifs à la protection des DROITS fondamentaux I. Généralités A. Droits de l homme B. Système de protection de l Union européenne Garantie des droits Système juridictionnel Interactions entre les systèmes de protection de l Union européenne et du Conseil de l Europe II. Droits garantis A. Droits garantis au titre de la protection de la vie privée et familiale Généralités La protection de la vie privée et familiale dans le droit de la convention européenne des droits de l homme La protection de la vie privée et familiale dans le droit de l Union européenne Généralités Regroupement familial B. Droit d asile et des réfugiés Généralités La protection des réfugiés et demandeurs d asile dans le droit de la convention relative aux réfugiés La protection des réfugiés et des demandeurs d asile dans le droit de l Union européenne Généralités Les formes de protection Le système de Dublin La procédure d asile et l accueil des demandeurs d asile...873

14 936 l accès des ressortissants des pays tiers INDEX DE JURISPRUDENCE I. juridictions et instances régionales A. Juridictions et instances européennes A.1. Union européenne A.1.1 Cour de Justice des Communautés européennes/de l Union européenne A.1.2 Tribunal de première instance des Communautés européennes A.2. Conseil de l Europe A.2.1 Cour EDH A.2.2 Commission européenne des droits de l homme B. Autres juridictions et Instances régionales B.1. Commission interaméricaine des droits de l homme B.2. Commission africaine des droits de l homme et des peuples II. Juridictions et instances internationales A. Cour permanente de justice internationale / Cour internationale de justice B. Instances internationales spécialisées B.1. Comité des droits de l homme des Nations Unies B.2. Comité contre la torture des Nations Unies III. Juridictions nationales A. Europe A.1. Allemagne A.1.1 Cour Constitutionnelle A.1.2 Autres juridictions A.2. France A.2.1 Conseil Constitutionnel A.2.2 Juridictions administratives A Conseil d État A Cours administratives d appel A Tribunaux administratifs A Commission des recours des réfugiés A.2.3 Cour de Cassation A.3. Royaume-Uni A.3.1 Chambre des Lords A.3.2 Cour d appel A.3.3 Tribunal de l asile et de l immigration...905

15 table des matières 937 A.4. Italie A.5. Luxembourg A.6. Pays-Bas A.7. Suisse B. Amérique et Océanie B.1. États-Unis B.2. Canada B.2.1 Juridiction constitutionnelle B.2.2 Autres juridictions B.3. Australie B.3.1 Juridiction constitutionnelle B.3.2 Autres juridictions INDEX THÉMATIQUE TABLE DES MATIÈRES...923

IMMIGRATION, GESTION DES FRONTIERES ET

IMMIGRATION, GESTION DES FRONTIERES ET ART. 18 CHARTE DES DROITS FONDAMENTAUX DIRECTIVE RETOUR COMMISSION PARLEMENTAIRE LIBE FRONTEX DUBLIN II POLITIQUE D ASILE ELSJ SCHENGEN www.europarl.fr version décembre 2012 graphisme : atelier JBBOX EURODAC

Plus en détail

de l Union européenne...43

de l Union européenne...43 Table des matières Membres du jury... 5 Préface... 7 Remerciements... 9 Abréviations, sigles et acronymes... 11 Sommaire... 15 Introduction... 21 1. La définition de la notion de preuve...24 A L approche

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique

PREMIÈRE PARTIE La coopération judiciaire face à la «souveraineté pénale» étatique TABLE DES MATIÈRES 717 PAGES Préface........................................................... 5 Introduction générale............................................... 13 1. La lente émergence d un espace

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

L 150/168 Journal officiel de l Union européenne 20.5.2014

L 150/168 Journal officiel de l Union européenne 20.5.2014 L 150/168 Journal officiel de l Union européenne 20.5.2014 RÈGLEMENT (UE) N o 516/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 16 avril 2014 portant création du Fonds «Asile, migration et intégration»,modifiant

Plus en détail

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français

A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS. Entrée sur le territoire français I MAJ.06-2015 SOMMAIRE A - TITRES DE SÉJOUR ET DE TRAVAIL DES RESSORTISSANTS HORS EEE ENTRÉE SUR LE TERRITOIRE FRANÇAIS Entrée sur le territoire français Textes législatifs Pays dont les ressortissants

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures

Keystone. Fonds pour les frontières extérieures Keystone Fonds pour les frontières extérieures Fonds pour les frontières extérieures Le Fonds pour les frontières extérieures permet une solidarité financière au sein de l espace Schengen. Grâce à ce Fonds,

Plus en détail

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière :

CONTENTIEUX CONTENTIEUX. 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité juridique de la matière : 1 PLAN PLAN DETAILLE DETAILLE DE DE FORMATION: FORMATION: DROIT DROIT DES DES ETRANGERS:ACTUALITE ETRANGERS:ACTUALITE ET ET CONTENTIEUX CONTENTIEUX 2 journées consécutives Avant propos liés à l actualité

Plus en détail

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil.

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Irlande Islande Italie

Plus en détail

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable COMMISSION EUROPÉENNE Direction générale des entreprises et de l industrie Document d orientation 1 Bruxelles, le 1 er février 2010 - L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures

Plus en détail

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE

LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE LA DIRECTION GÉNÉRALE DES ÉTRANGERS EN FRANCE ministère de l intérieur Le Directeur général des étrangers en France assiste le Ministre de l intérieur dans l exercice de ses missions relatives à l immigration,

Plus en détail

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE

Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière. Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Université Aix Marseille Faculté de Droit d Aix-en-Provence Site Canebière Licence 3 2014-2015 DROIT DU MARCHÉ INTÉRIEUR DE L UNION EUROPÉENNE Estelle BROSSET Maître de conférences HDR en en droit public

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 25.11.2011 COM(2011) 832 final 2007/0229 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l'article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013

PERMIS DE TRAVAIL A, B, C. Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 PERMIS DE TRAVAIL A, B, C Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 7 Mai 2013 Loi du 30 avril 1999 relative à l occupation des travailleurs étrangers Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la

Plus en détail

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL

CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL CARTES POUR ÉTRANGERS ET DOCUMENTS DE SÉJOUR DÉLIVRÉS DANS LE CADRE DU REGROUPEMENT FAMILIAL Statistiques annuelles, 2010-2013 1. Données générales sur les premières cartes pour étrangers ou documents

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Direction générale Office des étrangers DEMANDES D ASILE

Direction générale Office des étrangers DEMANDES D ASILE DEMANDES D ASILE Statistiques mensuelles pour l année 2015 1. Demandes entrantes 1.1. Nombre d inscriptions de demandeurs d asile pour 2015 Mois Nombre d'inscriptions 1 de demandeurs d'asile par type de

Plus en détail

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence

&216(,/'( %UX[HOOHVOHMXLQ /,0,7( -$, 0,*5 127( la présidence &216(,/'( /81,21(8523e(11( %UX[HOOHVOHMXLQ 25HQ /,0,7( -$, 5(/(; 0,*5 127( de : la présidence au : Conseil N doc. préc.: 9796/1/02 REV 1 JAI 129 RELEX 112 MIGR 52 Objet: Conclusions du Conseil sur les

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités I MAJ.05-2015 SOMMAIRE A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION A10 A10 CRITÈRES DE DISTINCTION ENTRE LA SITUATION

Plus en détail

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46

Table des matières. B. La plateforme d échanges d informations 46 Table des matières Préface 7 Remerciements 13 Sommaire 17 Introduction générale 19 Prélude 29 Introduction 31 Chapitre I. L e gouvernement 33 Introduction 33 Section 1. Des techniques nouvelles 38 I. De

Plus en détail

PUBLIC. Bruxelles, le 24 septembre 2008 CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E 13440/08 LIMITE ASIM 72. OTE la Présidence

PUBLIC. Bruxelles, le 24 septembre 2008 CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E 13440/08 LIMITE ASIM 72. OTE la Présidence Conseil UE CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E Bruxelles, le 24 septembre 2008 PUBLIC 13440/08 LIMITE ASIM 72 OTE de: la Présidence au: Conseil nº doc. préc.: 13189/08 ASIM 68 Objet: Pacte européen sur l'immigration

Plus en détail

Statuts et titres de séjour en Belgique CIDJ 8 Décembre 2011

Statuts et titres de séjour en Belgique CIDJ 8 Décembre 2011 Statuts et titres de séjour en Belgique CIDJ 8 Décembre 2011 CIRE Coordination et initiatives pour réfugiés et étrangers Objectif : défendre les droits des demandeurs d'asile, des réfugiés et des étrangers

Plus en détail

SPOP. Permis de séjour et de travail État des lieux Union européenne / Etats tiers. 7 février 2014 CVCI DECS/SDE/FVZ/31.01.14 DECS/SPOP/GB/06.02.

SPOP. Permis de séjour et de travail État des lieux Union européenne / Etats tiers. 7 février 2014 CVCI DECS/SDE/FVZ/31.01.14 DECS/SPOP/GB/06.02. Permis de séjour et de travail État des lieux Union européenne / Etats tiers 7 février 2014 CVCI DECS/SDE/FVZ/31.01.14 DECS/SPOP/GB/06.02.14 Plan 1. Libre circulation des personnes Point de situation 2.

Plus en détail

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE

PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE PROGRAMME SECRETAIRE DES AFFAIRES ETRANGERES (cadre général) ANNEXE I CULTURE GENERALE L évolution générale politique, économique et sociale du monde et le mouvement des idées depuis le milieu du XVIII

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Entreprises étrangères travaillant en France

Entreprises étrangères travaillant en France Entreprises étrangères travaillant en France QUELLES SONT LEURS OBLIGATIONS? Si les entreprises sont établies sur le territoire de l Union européenne, elles peuvent «librement» effectuer des travaux en

Plus en détail

Information pour les citoyens

Information pour les citoyens Information pour les citoyens Vous demandez un visa D, un séjour de + 3 mois en Belgique, ou un changement de statut? Ceci vous intéresse. À partir du 02.03.2015, certains étrangers qui veulent séjourner

Plus en détail

CONFERENCES LPDF. Plan d'intervention. (Arnaud BORIES)

CONFERENCES LPDF. Plan d'intervention. (Arnaud BORIES) CONFERENCES LPDF Plan d'intervention (Arnaud BORIES) Avertissement: l objet du grand oral n est pas de connaître tous les aspects techniques d une question mais plutôt de savoir la replacer dans un contexte

Plus en détail

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE

I LE CONTEXTE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE Au printemps 2013, le Président de la République a souhaité, dans le cadre du choc de simplification, que soit renversé le principe en vigueur depuis la publication de la loi du 12 avril 2000, dite loi

Plus en détail

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7

Table des matières. Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Table des matières Préface par Gilles DE KERCHOVE... VII Remerciements... 1 Liste des principales abréviations... 3 Sommaire... 7 Introduction... 9 I. Le cadre général de la recherche : l espace pénal

Plus en détail

Si votre demande concerne plusieurs personnes, vous devez payer une redevance par personne.

Si votre demande concerne plusieurs personnes, vous devez payer une redevance par personne. Redevance couvrant les frais de traitement d'une demande d autorisation de séjour, d une demande d admission au séjour, ou d une demande de changement de statut Entrée en vigueur le 02 mars 2015 Depuis

Plus en détail

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13

Chapitre II - Le droit de pratiquer une activité salariée dans un autre Etat membre.. 13 Table des matières Avant-propos.................................................. 7 PREMIERE PARTIE - Libre circulation des personnes...................... 9 Chapitre I - Présentation, notion, évolution............................

Plus en détail

20.5.2014 Journal officiel de l Union européenne L 150/143

20.5.2014 Journal officiel de l Union européenne L 150/143 20.5.2014 Journal officiel de l Union européenne L 150/143 RÈGLEMENT (UE) N o 515/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 16 avril 2014 portant création, dans le cadre du Fonds pour la sécurité intérieure,

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

Belgique et migration. L Office des Étrangers

Belgique et migration. L Office des Étrangers FR Belgique et migration L Office des Étrangers Table des matières Avant-propos 1 Mission et valeurs 2 Structure et organisation 3 Compétences 4 Accès et séjour 4 Asile 6 Retour 7 Litiges et recours 8

Plus en détail

LE MINISTRE DE L INTERIEUR MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS. MONSIEUR LE PREFET DE POLICE Direction de la police générale

LE MINISTRE DE L INTERIEUR MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS. MONSIEUR LE PREFET DE POLICE Direction de la police générale DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES DLPAJ / ECT/ 4 B/ SEJOUR N NOR : Paris, le LE MINISTRE DE L INTERIEUR A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE Direction

Plus en détail

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière)

3. Libre circulation des marchandises (y compris l Union douanière) X. DROIT EUROPEEN 0. Revues 1. Ouvrages généraux : traités, manuels encyclopédies, dictionnaires sur l Union européenne a. Recueils de textes de droit européen (primaire et dérivé) 2. Libertés de circulation

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER Commission de l Union européenne Président : Jean-Pierre VILLAESCUSA Rapporteur général : Claudine SCHMID

ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER Commission de l Union européenne Président : Jean-Pierre VILLAESCUSA Rapporteur général : Claudine SCHMID ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER Commission de l Union européenne Président : Jean-Pierre VILLAESCUSA Rapporteur général : Claudine SCHMID www.assemblee-afe.fr TRAITÉDELISBONNE Innovationsdanslefonctionnementdesinstitutionsdécisionnelles

Plus en détail

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux

Mise sur le marché des engrais en Europe. Paris, le 9 septembre 2009. Vincent Delvaux Mise sur le marché des engrais en Europe Paris, le 9 septembre 2009 Vincent Delvaux Implémentation pratique des Articles 28 et 30 et 95 du Traité CE Législation harmonisée garantit que les produits sont

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

Pour une Europe des droits de l Homme

Pour une Europe des droits de l Homme Le manifeste de l AEDH et de ses membres en vue de l élection 2014 du Parlement européen Bruxelles, le 11 Novembre 2013 1. Citoyenneté et démocratie et respect des droits de l Homme Une citoyenneté de

Plus en détail

CONSEIL D'ETAT REPUBLIQUE FRANÇAISE N 315441 M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur

CONSEIL D'ETAT REPUBLIQUE FRANÇAISE N 315441 M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur CONSEIL D'ETAT N 315441 REPUBLIQUE FRANÇAISE M. S. Mme Delphine Hedary Rapporteur M. Mattias Guyomar Commissaire du Gouvernement Le Conseil d'etat, (Section du contentieux, 6 ème et 1 ère sous-sections

Plus en détail

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968)

Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Décret N 1968 198 du 22 juin 1968, réglementant l entrée et le séjour des étrangers en Tunisie (JORT n 26 du 21 juin 1968) Vu la loi n 1968 0007 du 8 mars 1968, relative à la condition des étrangers en

Plus en détail

1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjour et diversités des situations.

1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjour et diversités des situations. Index 1. La femme immigrée en Espagne: pluralité des titres de séjours. 1.1. Quels sont les différents titres de séjour sur le territoire espagnol ou ceux auxquels une femme immigrée peut prétendre? 1.2.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. m m a i r e. de protection page 1626

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e. m m a i r e. de protection page 1626 MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1625 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 113 110 322 juillet mai 2009 2013 S o m m a i r e LIBRE CIRCULATION

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25

TABLE DES MATIÈRES. Première partie INTRODUCTION... 25 TABLE DES MATIÈRES Notes sur les auteurs et les directeurs de la publication.............. 5 Avant-propos..................................................... 11 Préface...........................................................

Plus en détail

N 151 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 151 ASSEMBLÉE NATIONALE Document mis en distribution le 30 août 2007 N 151 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 24 août 2007. PROJET DE

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

28.3.2014 Journal officiel de l Union européenne L 94/375

28.3.2014 Journal officiel de l Union européenne L 94/375 28.3.2014 Journal officiel de l Union européenne L 94/375 DIRECTIVE 2014/36/UE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 26 février 2014 établissant les conditions d entrée et de séjour des ressortissants

Plus en détail

LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE. GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013

LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE. GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013 LES TITRES DE SÉJOUR EN BELGIQUE GUIDE PRATIQUE Viktor BALLA Juriste, Ce.R.A.I.C. asbl Le 16 avril 2013 INTRODUCTION le présent guide pratique a pour objectif de présenter les différents titres de séjour

Plus en détail

Introduction générale. La naissance et l évolution des institutions internationales. Partie I. L Etat

Introduction générale. La naissance et l évolution des institutions internationales. Partie I. L Etat LICENCE II. MENTION SOCIOLOGIE POLITIQUE LICENCE III. MENTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE ET SOCIALE - OPTION ECHANGES INTERNATIONAUX PREMIER SEMESTRE 2011-2012 INSTITUTIONS INTERNATIONALES COURS DE MME

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

Note du HCR sur le projet de loi relatif à l immigration, l intégration et la nationalité

Note du HCR sur le projet de loi relatif à l immigration, l intégration et la nationalité Note du HCR sur le projet de loi relatif à l immigration, l intégration et la nationalité Le HCR s est vu confier par la communauté internationale le mandat d assurer la protection internationale des réfugiés

Plus en détail

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale

Guide pratique. Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Le recours à la vidéoconférence en vue d obtenir des moyens de preuve en matière civile et commerciale en vertu du règlement (CE) n 1206/2001 du Conseil du 28 mai 2001 Guide pratique Réseau judiciaire

Plus en détail

DIRECTION GENERALE POLITIQUES INTERNES DE L'UNION. Vers un Système Européen Commun d Asile - Evaluation et Propositions -

DIRECTION GENERALE POLITIQUES INTERNES DE L'UNION. Vers un Système Européen Commun d Asile - Evaluation et Propositions - DIRECTION GENERALE POLITIQUES INTERNES DE L'UNION BRIEFING PAPER Département Thématique C Droits des Citoyens et Affaires Constitutionnelles Vers un Système Européen Commun d Asile - Evaluation et Propositions

Plus en détail

Droit au regroupement familial

Droit au regroupement familial Droit au regroupement familial Tableau de synthèse Mai 2014 Avec le soutien de : 1 TABLEAU DE SYNTHÈSE DU DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL Ce tableau réalisé dans le cadre du projet e-fid (Famille, Interculturalité

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours. L anonymisation en matière de recherche biomédicale Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.fr Plan I- Définitions : 1-Les avantages 2- Les problématiques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Décret n o 2015-215 du 25 février 2015 relatif aux conditions et modalités d agrément des groupements

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

L'exécution des peines correctionnelles

L'exécution des peines correctionnelles L'exécution des peines correctionnelles I) L application des peines Le juge de l application des peines est chargé de déterminer les modalités d exécution des peines prononcées par les juridictions pénales

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Mise à jour octobre 2015 L ACCÈS AUX DROITS DES CITOYENS DE L UNION EUROPEENNE

FICHE PRATIQUE Mise à jour octobre 2015 L ACCÈS AUX DROITS DES CITOYENS DE L UNION EUROPEENNE FICHE PRATIQUE Mise à jour octobre 2015 L ACCÈS AUX DROITS DES CITOYENS DE L UNION EUROPEENNE 1 INTRODUCTION : LES PRINCIPES DU DROIT DE l UNION EUROPÉENNE. La liberté de circulation des citoyens de l

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1743 du 11 décembre 2007 modifiant certaines dispositions relatives

Plus en détail

Vos droits. L aide juridictionnelle

Vos droits. L aide juridictionnelle Institutions Acteurs Procédures Vos droits L aide juridictionnelle F i c h e P r a t i q u e L aide juridictionnelle L'aide juridictionnelle permet à une personne à faibles revenus, impliquée dans une

Plus en détail

AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE FR AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 8 décembre 2008 sollicité par le ministère français de l Économie, de l Industrie et de l Emploi sur un projet d ordonnance relative aux instruments financiers

Plus en détail

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société

Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Introduction 13 Partie 1 : Les régimes propres à chaque type de société Titre 1 : Les sociétés à risque illimité Chapitre 1 : Les sociétés sans personnalité morale 21 Section 1 : La société en participation...

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants La République Tunisienne, l'union européenne (ci-après "UE") et les États membres

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION Arrêté du 12 janvier 2012 fixant les conditions de reconnaissance

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/280 DÉLIBÉRATION N 12/078 DU 4 SEPTEMBRE 2012 RELATIVE À L ÉCHANGE MUTUEL DE DONNÉES D IDENTIFICATION ENTRE L OFFICE

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Code civil suisse. (Autorité parentale) Modification du 21 juin 2013. Délai référendaire: 10 octobre 2013

Code civil suisse. (Autorité parentale) Modification du 21 juin 2013. Délai référendaire: 10 octobre 2013 Délai référendaire: 10 octobre 2013 Code civil suisse (Autorité parentale) Modification du 21 juin 2013 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 16 novembre

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers

DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE. Le projet de loi relatif au droit des étrangers DIRECTION GENERALE DES ETRANGERS EN FRANCE DOSSIER DE PRESSE Le projet de loi relatif au droit des étrangers Juillet 2014 Les chiffres de l immigration 200.000 étrangers hors UE sont accueillis chaque

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION

Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Fonds européen pour les réfugiés Les droits civils LA LIBERTÉ DE CIRCULATION ET D INSTALLATION Contrairement aux autres catégories d étrangers qui obtiennent leurs documents d état civil auprès de leur

Plus en détail

Table des matières. Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9. Introduction 9

Table des matières. Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9. Introduction 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Les activités à l étranger et le maintien de la protection sociale 9 Pierre Van Haverbeke Introduction 9 Titre I Les règles d assujettissement au régime de sécurité

Plus en détail

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E»

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I MAJ.6.05 SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I - EXPAT R I E S - DETA C H E S A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL Index alphabétique A Contrat de travail du salarié français dans le cadre

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 19 JUILLET 2005 SUR LE TELETRAVAIL Préambule Les partenaires sociaux européens, UNICE, UEAPME et CEEP d une part, et CES (et le comité de liaison EUROCADRES/CEC) d

Plus en détail

29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 180/31

29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 180/31 29.6.2013 Journal officiel de l Union européenne L 180/31 RÈGLEMENT (UE) N o 604/2013 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 26 juin 2013 établissant les critères et mécanismes de détermination de l État

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1410946L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1410946L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord relatif au site technique de l Agence européenne pour la gestion

Plus en détail

> Dossier 17 mars 2009

> Dossier 17 mars 2009 > Dossier 17 mars 2009 Le travail des étrangers en France Vous embauchez un étranger au sein de votre entreprise : ce que vous devez savoir. L embauche de personnels de nationalité étrangère est soumise

Plus en détail

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS

LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS LE REGROUPEMENT FAMILIAL LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL AVEC UN RESSORTISSANT DE PAYS TIERS Viktor BALLA Juriste,Ce.R.A.I.C. asbl Le 25 avril 2013 I. INTRODUCTION le regroupement familial est un droit

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Sommaire Abréviations

TABLE DES MATIERES. Sommaire Abréviations TABLE DES MATIERES Sommaire Abréviations INTRODUCTION..... 1 PREMIERE PARTIE LA NOTION DE POUVOIR DISCRETIONNAIRE 11 TITRE 1 LE POUVOIR DISCRETIONNAIRE EN TANT QUE MODE D EXERCICE DES COMPETENCES DE L

Plus en détail

l immigration irrégulière

l immigration irrégulière - MICOM 2009 - Crédits photos : droits réservés. Lutter contre l immigration clandestine L ESSENTIEL SUR 101, rue de Grenelle 75323 Paris Cedex 07 Tél. : 01 77 72 61 00 www.immigration.gouv.fr l immigration

Plus en détail

Le régime d asile européen commun. Affaires intérieures

Le régime d asile européen commun. Affaires intérieures Le régime d asile européen commun Affaires intérieures Europe Direct est un service destiné à vous aider à trouver des réponses aux questions que vous vous posez sur l Union européenne. Un numéro unique

Plus en détail

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne

Traité sur le fonctionnement de l Union européenne Traité sur le fonctionnement de l Union européenne TITRE V L'ESPACE DE LIBERTÉ, DE SÉCURITÉ ET DE JUSTICE (in Troisième partie : les politiques et actions internes de l Union européenne) CHAPITRE 1. DISPOSITIONS

Plus en détail

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14 Table des matières Titre 1 La séparation des époux 7 Bibliographie sommaire 9 Introduction 11 Chapitre 1 13 Les principes régissant la séparation des époux 13 Section 1. La rupture de la vie commune 13

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail