ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ateliers Aravis - les ateliers Aravis - les ateliers Aravis les ateliers Aravis - les ateliers Aravis Formes d emploi et de travail atypiques"

Transcription

1 Formes d emploi et de travail atypiques GLOSSAIRE document de travail A Auto-entrepreneur DEFINITION : Régime d entreprise individuelle, relevant du régime fiscal de la microentreprise - avec un chiffre d affaires limité - et un régime micro-social simplifié. FONCTIONNEMENT : Toute personne peut devenir autoentrepreneur à titre principal ou complémentaire mais certaines activités sont exclues. Les formalités de création, d interruption et de paiement des charges et cotisations sont simplifiées. Le montant des cotisations sociales est calculé en fonction du chiffre d affaires réellement réalisé. Entreprise en franchise de TVA. (Source : portail officiel de l autoentrepreneur) Voir aussi: Travail indépendant C Contrats de travail hors CDI CONTRATS AIDES : Contrat Initiative-Emploi, Contrat Unique d Insertion CONTRAT D APPRENTISSAGE CONTRAT D APPUI AU PROJET D ENTREPRISE (CAPE) : Contrat d une durée limitée permettant à un porteur de projet de tester son activité dans le cadre d une couveuse ou d'une coopérative tout en bénéficiant de son statut antérieur. CDD : Réservé à l exécution d une tâche précise et temporaire dans les cas prévus par la loi (remplacement, surcroît d activité ). Parmi les CDD : o CDD SAISONNIER (voir Travail saisonnier) o CDD D USAGE : pour un emploi par nature temporaire concernant lequel il est "d'usage constant de ne pas recourir au contrat à durée indéterminée (CDI)", uniquement dans certains secteurs d'activité définis (audiovisuel, enseignement, sport ). A condition de s appliquer dans les cas prévus, ce contrat peut être renouvelé indéfiniment, sans délai à respecter et sans indemnités de précarité. CONTRAT DE TRAVAIL A DUREE INDETERMINEE INTERMITTENT (CD2I) : voir Travail intermittent CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION CONTRAT DE TRAVAIL A TEMPS PARTIEL CONTRAT DE TRAVAIL TEMPORAIRE CONVENTION DE STAGE Voir aussi : plus d information sur le site travail / fiches pratiques droit du travail /contrats Coopérative d activités et d emploi (CAE) DEFINITION : Entreprise de forme coopérative qui permet à ses membres, de tester, de développer et de mettre en oeuvre, avec le statut de salarié, une activité économique individuelle au sein d un collectif. FONCTIONNEMENT : La CAE est une Scop ou un SCIC dont les salariés sont des associés majoritaires. Le porteur de projets développe sa clientèle et organise son activité. La CAE lui offre un cadre juridique et administratif commun, un cadre de mutualisation des moyens et un cadre d échanges et Voir aussi : Plus d information sur les sites de Copéa, Coopérer pour Entreprendre, Urscop notamment des données du site mars /6

2 D Détachement de personnel externe ou interne Voir : Mise à disposition E Entreprise de travail à temps partagé (ETTP) DEFINITION : Elle a pour but exclusif de mettre à disposition d entreprises clientes du personnel qualifié que celles-ci ne peuvent recruter elles-mêmes en raison de leur taille ou de leurs moyens. FONCTIONNEMENT : Un contrat doit être signé, pour chaque mise à disposition, entre l entreprise de travail en temps partagé et l entreprise cliente. Un contrat de travail réputé être à durée indéterminée étant par ailleurs signé entre le salarié mis à disposition et l entreprise de travail à temps partagé. La mission du salarié peut être à temps plein ou à temps partiel. L ETTP doit pouvoir justifier de garantie financière A NOTER : Les décrets d application de la loi ETTP n ont pas été publiés. Voir aussi : A la différence du groupement d employeurs, l ETTP fait du prêt de main d œuvre à but lucratif, elle met par ailleurs en œuvre le prêt de main d œuvre pour des clients externes tandis que le GE ne prête de personnel qu à ses adhérents. Voir aussi : temps partagé, multisalariat. G Groupement d employeurs (GE) DEFINITION : Le GE - de forme associative ou coopérative - permet aux entreprises de se regrouper pour employer une main-d œuvre qu elles n auraient pas, seules, les moyens de recruter. Les salariés du GE effectuent des périodes de travail successives auprès d entreprises adhérentes au groupement. FONCTIONNEMENT : Les salariés sont liés au groupement par un contrat de travail qui garantit notamment l égalité de traitement (en termes de rémunération, intéressement ) avec les salariés des entreprises auprès desquelles ils sont mis à disposition. Ils sont couverts par une convention collective. Le groupement met ses salariés à disposition de ses seuls adhérents. Il a vocation à recruter sur des emplois stables (CDI). Les employeurs adhérents du GE peuvent prévoir des règles spécifiques de répartition des dettes. Voir aussi : Les GE constituent des formes de prêt de personnel à but non lucratif. Ils impliquent généralement des formes de travail en temps partagé et peuvent offrir des solutions pour le travail saisonnier. Groupement d Employeurs pour l Insertion et la Qualification (GEIQ) DEFINITION : GE regroupant des employeurs qui, pour résoudre leurs problèmes de recrutement, parient sur le potentiel des personnes en difficulté d accès à l emploi. FONCTIONNEMENT : Les GEIQ embauchent directement des publics ciblés (jeunes sans qualification, demandeurs d emploi de longue durée, bénéficiaires du RMI) puis les mettent à disposition des entreprises adhérentes en organisant une alternance entre apprentissage et situations de travail afin de les mener vers l emploi. Les GEIQ utilisent majoritairement le contrat de professionnalisation. Groupement de coopération sanitaire (GCS) DEFINITION : Le groupement de Coopération Sanitaire peut être constitué entre des établissements de santé, des établissements médico-sociaux et des professionnels médicaux libéraux. Il permet les interventions communes des professionnels médicaux et non médicaux et la réalisation ou la gestion, pour le compte de ses membres, des équipements d intérêt commun, y compris des plateaux techniques. Il poursuit un but non lucratif. Il est doté de la personnalité morale de droit public ou de droit privé. (Uniopss) notamment des données du site mars /6

3 I Intérim : Voir : travail temporaire M Mise à disposition de main d oeuvre ou de personnel Voir prêt de main d œuvre ou de personnel à but non lucratif Multisalariat / cumul d emplois DEFINITION : Situation dans laquelle le salarié cumule : o plusieurs contrats de travail à temps partiel, o ou bien un contrat à temps plein avec un contrat à temps partiel, o ou bien encore est embauché par un groupements d employeurs (ou une entreprise de travail en temps partagé). FONCTIONNEMENT : Le salarié qui cumule plusieurs emplois doit respecter la durée maximale du temps de travail. Les contrats de travail peuvent prévoir une clause de non-concurrence. Sauf exception, le cumul d emploi privé et d emploi public est interdit. Voir aussi : Le multisalariat est une forme de pluriactivité ; celle-ci comprend en outre les cas de cumul emploi salarié et activité indépendante. P Pluriactivité DEFINITION : Exercice de plusieurs emplois ou activités professionnelles, de façon successive ou simultanée sur une année. FONCTIONNEMENT : La pluriactivité peut prendre plusieurs formes : cumul ou succession d activités salariées (multisalariat, temps partagé), cumul ou succession d activité salariées et indépendantes TENDANCES : La pluriactivité se pratique depuis longtemps dans les secteurs économiques saisonniers et se développe en réponse à l augmentation du temps partiel. Voir aussi : multisalariat, temps partagé, groupements d employeurs, temps partiel, travail saisonnier Portage salarial DEFINITION : Ensemble de relations contractuelles entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le réǵime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. (Code du travail) FONCTIONNEMENT : La société de portage établit une relation commerciale avec le client et une relation de travail avec le salarié. Elle doit, par ailleurs, accompagner le développement professionnel des salariés (accès à la formation, mise en réseau ) Il revient au salarié de définir la nature de sa prestation et de trouver ses clients. Il bénéficie du régime du salariat à temps partiel ou complet, en fonction de son niveau d activité. Prêt de main d œuvre à but non lucratif DEFINITION : Une entreprise peut prêter des salariés pendant une durée déterminée si elle ne tire aucun profit de cette opération. Ceci, sans qu'il y ait rupture du contrat de travail des salariés prêtés avec leur entreprise d origine. FONCTIONNEMENT : Une convention tripartite entre l entreprise d origine, l entreprise d accueil et le salarié organise les conditions de la mise à disposition temporaire, en dehors des cas déjà réǵlementés par la loi (travail temporaire, travail à temps partagé) : contenu de la mission, durée, rémunération, rupture. Un avenant au contrat de travail précise ces éléments. Le salarié continue d appartenir au personnel de l entreprise prêteuse et conserve ses droits. notamment des données du site mars /6

4 Voir aussi : Le prêt de main d œuvre à but non lucratif est mis en oeuvre par les groupements d employeurs, des associations intermédiaires, les entreprises de travail en temps partagé et dans le cas de détachement de personnel. Le prêt de personnel peut s effectuer à temps plein, temps partiel, en temps partagé. Le prêt de main d œuvre à but lucratif est interdit en France en dehors du travail temporaire et des Entreprises de Travail à Temps Partagé. S SCIC (Société Coopérative d Intérêt Collectif) DEFINITION : Entreprise coopérative qui permet d associer autour d un même projet des acteurs multiples : salariés, bénévoles, usagers, collectivités, entreprises, associations, particuliers... Elle a pour objet de produire des biens ou services qui répondent aux besoins collectifs d'un territoire par la mobilisation de ses ressources économiques et sociales. Fonctionnement : La SCIC associe, ou fait travailler en coopération, un ensemble de parties prenantes d un projet. Voir aussi : Les SCIC sont une réponse possible à l'organisation de la saisonnalité sur un territoire. Sous-traitance DEFINITION : Opération par laquelle une entreprise - le donneur d ordre - confie à une autre - le preneur d ordre - le soin d exécuter pour elle et selon un cahier des charges préétabli un acte de production ou de service dont elle conserve la responsabilité économique finale. (Source : Conseil économique et social) T Télétravail DEFINITION : Il consiste à travailler à distance du donneur d'ordre qu il soit employeur ou client au moyen des outils informatiques et de télécommunication, de la même façon et avec les mêmes résultats que si le travail était réalisé dans les locaux du donneur d'ordre. (Agence nationale du télétravail) FONCTIONNEMENT : Ce mode de travail peut être proposé par l entreprise à un ou plusieurs salariés dès l embauche ou au cours du contrat, ou par le salarié lui-même. Il peut s exercer de façon sédentaire, alternée ou nomade. Le contrat de travail doit mentionner les modalités de mise en œuvre. L employeur doit prendre en charge les coûts liés directement au télétravail. Le télétravailleur indépendant décide lui-même de son mode d organisation. Voir aussi : Les télécentres ou les lieux de co-working sont des moyens pour les salariés ou travailleurs indépendants de faire du télétravail. Ils peuvent être créés à l initiative d une ou plusieurs entreprises, ou par un tiers. Temps partagé DEFINITION : Le travail en temps partagé est une forme d'organisation de l'emploi de personnes qui partagent leur temps de travail entre plusieurs entreprises, en privilégiant le salariat. Il peut s agir de : o multisalariat en direct : le salarié est employé par plusieurs employeurs ou d emploi (ils ont été éventuellement mis en contact par l intermédiaire d une association de travail en temps partagé) o d emploi ou de multisalariat par l intermédiaire d un tiers-employeur, par exemple : groupements d employeurs ou entreprise de travail en temps partagé. Voir aussi : multisalariat, tiers-employeur notamment des données du site mars /6

5 Tiers-employeur DEFINITION : Certaines relations de travail sont tripartites et impliquent le travailleur, un employeur de fait (l entreprise utilisatrice) et un employeur de droit (également appelé tiers employeur). Celui-ci emploie le travailleur pour les activités réalisées à la demande d entreprises utilisatrices. EXEMPLES : Les entreprises de travail temporaire, les groupements d employeurs, les entreprises de portage, les CAE sont des tiers-employeurs. Travail autonome DEFINITION : Expression qui est parfois employée pour désigner le développement d une activité de type indépendant sous un mode permettant de bénéficier d un statut de salarié. EXEMPLES : Salarié développant une activité individuelle par le biais du portage salarial, d une coopérative d activité et d emploi Travail indépendant DEFINITION : Exercice d une activité économique à son compte, en profitant des gains éventuels et en supportant les risques. FONCTIONNEMENT : Le travailleur indépendant perçoit des honoraires comme rémunération, il paie ses cotisations et a un régime spécial de protection sociale. Il engage les frais nécessaires à l'accomplissement de sa tâche, gère ses activités et ne doit pas avoir de lien de subordination avec le client auquel il fournit des prestations. Le statut de travailleur indépendant peut recouvrir plusieurs formes juridiques : Entreprise individuelle (EI), EIRL (à Responsabilité Limitée), EURL (Entreprise Unipersonnelle à responsabilité limitée), SARL Travail intermittent DEFINITION : Alternance de périodes travaillées et non travaillées qu impliquent les fluctuations d activités. FONCTIONNEMENT : Un contrat de travail intermittent à durée indéterminée (CD2I ou CDII) peut être mis en œuvre pour des emplois permanents qui, par nature, comportent une telle alternance (certains emplois de formateurs ou d'animateurs sportifs et culturels par exemple.) Il doit être autorisé par une convention ou un accord collectif. Il prévoit obligatoirement les périodes de travail, la durée et la répartition. S il n est pas possible de fixer ces modalités, un décret ministériel peut le cas échéant autoriser à ne pas fixer de période de travail. Travail en régie DEFINITION : Travail effectué par le salarié d une entreprise extérieure sur le site de l entreprise donneuse d ordre. Voir aussi : sous-traitance Travail saisonnier DEFINITION : Il se caractérise par l exécution de tâches appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs. Cette variation d activité doit être indépendante de la volonté de l employeur. FONCTIONNEMENT : Les travailleurs saisonniers sont : o soit des travailleurs indépendants, o soit des salariés recrutés en contrats à durée déterminée (CDD) prévoyant ou non un terme précis. Sous certaines conditions, des contrats saisonniers successifs peuvent être conclus avec le même salarié. Ils peuvent comporter une clause de reconduction pour la saison suivante ; cette clause est obligatoire dans certains secteurs. Sauf convention ou accord collectif contraire, l indemnité de fin de contrat versée à la fin du CDD n est pas due dans le cadre des contrats saisonniers. o soit des salariés recrutés à l'aide du contrat de travail intermittent (voir travail intermittent). Voir aussi : Le travail saisonnier se conjugue souvent avec des formes de pluriactivité. notamment des données du site mars /6

6 Travail à temps partiel DEFINITION : Travail dont la durée est inférieure à la durée légale ou aux durées conventionnelles. FONCTIONNEMENT : Le temps partiel peut être mis en place en application d un accord collectif, sur décision de l employeur ou à la demande du salarié. Il peut être organisé dans le cadre de la semaine, du mois, voire sur l année (temps partiel lié à la vie familiale ou accord d aménagement du temps de travail). Le travail à temps partiel n exclut pas de travailler plus que la durée prévue par le contrat. Voir aussi : pluriactivité, multisalariat Temps très partiel DEFINITION : Expression employée pour désigner les temps partiels inférieurs à un mitemps. Travail temporaire DEFINITION : Un salarié sous contrat de travail temporaire est embauché et rémunéré par une entreprise de travail temporaire (ou société d intérim) qui le met à la disposition d une entreprise utilisatrice pour une durée limitée, dénommée mission. FONCTIONNEMENT : Un contrat de travail temporaire ne peut être conclu que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, dans les cas énumérés par la loi (certains cas de remplacement, accroissement temporaire d activité, travaux saisonniers ). Il ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise utilisatrice. Voir aussi : le travail temporaire est une forme de prêt de main d œuvre à but lucratif notamment des données du site mars /6

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT. Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée

CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT. Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat de travail de droit commun : contrat à durée déterminée et contrat à durée indéterminée Le contrat de travail à durée déterminée

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL 1.).DEFINITION ET INTERET DU CONTRAT DE TRAVAIL Qu est qu un contrat de travail? Un contrat de travail est un accord par lequel une personne (le salarié) s engage à travailler pour

Plus en détail

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE Entre les soussignés Le club (nom du club) (association loi 1901/SASP/SAOS/EURSL ) Numéro

Plus en détail

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial

- Les établissements publics à caractère industriel et commercial Dois-je organiser des élections? Quelles entreprises Délégué du personnel - Les employeurs de droit privé Comité d entreprise Délégation unique du personnel - Les établissements publics à caractère industriel

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique

l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique SOFIP - SERVICE OFFRE DE FORMATION ET INSERTION PROFESSIONNELLE Relations Université-Entreprises l Essentiel du Contrat de Professionnalisation Guide Pratique Ce guide est destiné à la communauté universitaire

Plus en détail

Société de services en ressources humaines spécialisée dans le domaine de l énergie

Société de services en ressources humaines spécialisée dans le domaine de l énergie Société de services en ressources humaines spécialisée dans le domaine de l énergie Concept Autonomie, indépendance, flexibilité Le portage salarial est basé sur une relation tripartite entre une personne

Plus en détail

L évolution des formes

L évolution des formes L évolution des formes d emploi Présentation du rapport du COE du 8 avril 2014 Commission «emploi, qualification et revenus du travail» CNIS 14 novembre 2014 Conseil d orientation pour l emploi Plan de

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION?

VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF DÉPASSEMENT DU FORFAIT JOURS : QUELLE RÉMUNÉRATION? N-Nour VERSEMENT À TORT DES CONTRIBUTIONS AUX URSSAF MARS 2011 Depuis le 1 er janvier 2011, les contributions d assurance chômage sont versées aux Urssaf (voir Infos d Experts janvier 2011). Certaines

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 003 Le chèque-emplloii associiatiif AVANT PROPOS Le chèque-emploi associatif est un dispositif permettant aux associations d accomplir

Plus en détail

Le prêt de main d œuvre

Le prêt de main d œuvre Le prêt de main d œuvre Maison Régionale des Sports de Lorraine 20 juin 2015 Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Lorraine La notion de prêt main d œuvre Le prêt

Plus en détail

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL

PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL PREAMBULE AU CONTRAT DE SOUTIEN ET D AIDE PAR LE TRAVAIL Les établissements de soutien et d aide par le travail sont des établissements et services médico-sociaux (article L312-1 du Code de l action sociale

Plus en détail

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Article juridique publié le 20/04/2015, vu 986 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Selon l Ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015, le

Plus en détail

Droit Individuel à la Formation

Droit Individuel à la Formation Droit Individuel à la Formation Salariés en CDI (public ou privé), Salariés en CDD, Intérimaires Le Droit Individuel à la Formation donne la possibilité d acquérir une qualification professionnelle, d

Plus en détail

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014

LE PORTAGE SALARIAL. Jean Michel RAUX. Présentation du 18 et 19 septembre 2014 LE PORTAGE SALARIAL Jean Michel RAUX Présentation du 18 et 19 septembre 2014 3. Le groupe JAM en bref Leader dans son secteur, le groupe JAM (créé en 1991) a réalisé un CA de 35 M et a porté 4.000 salariés

Plus en détail

Les 13 chapitres de la Convention Collective Nationale du Sport

Les 13 chapitres de la Convention Collective Nationale du Sport Les 13 chapitres de la Convention Collective Nationale du Sport Ch.1 - Champs d application «La CC du sport règle ( ) les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises exerçant leur activité

Plus en détail

Septembre. Les rémunérations dépassant 4 fois le plafond de sécurité sociale applicable soit 12 344 euros pour 2013.

Septembre. Les rémunérations dépassant 4 fois le plafond de sécurité sociale applicable soit 12 344 euros pour 2013. Majoration de la contribution patronale d assurance chômage pour l embauche en CDD Depuis le 1 er Juillet 2013 le taux de la contribution patronale d assurance chômage a été modifié en cas d embauche d

Plus en détail

Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis

Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis Atelier débat du 14 Février 2013! Inovallée - Aravis Les différentes formes atypiques d emploi et de travail : innovation sociale? Chantal Prina Anne Guibert www.aravis.aract.fr ! Formes d emploi et de

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants 01 60 11 13 05 contact@aegid.fr www.aegid.

g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants 01 60 11 13 05 contact@aegid.fr www.aegid. g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants g e s t i o n salariale éthique Un statut innovant pour les professionnels indépendants g e s t i o n s a lariale

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

Pologne POLOGNE. I - Notion

Pologne POLOGNE. I - Notion POLOGNE Dans la Deuxième Partie du Code du travail polonais 1, «Relation du travail», un Chapitre supplémentaire IIb (Art. 67 5, Art. 67 17 ) a été ajouté et est intitulé : Emploi des travailleurs sous

Plus en détail

DÉCISION A2. du 12 juin 2009

DÉCISION A2. du 12 juin 2009 COMMISSION ADMINISTRATIVE POUR LA COORDINATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SOCIALE DÉCISION A2 du 12 juin 2009 concernant l interprétation de l article 12 du règlement (CE) n o 883/2004, relatif à la législation

Plus en détail

Nos solutions & prestations RH

Nos solutions & prestations RH Nos solutions & prestations RH 2 solutions RH Préparation Opérationnelle à l Emploi (POE) Contrat de Professionnalisation 2 prestations RH Pré-recrutement Recrutement 5 rue Condorcet - CS 20312-38093 Villefontaine

Plus en détail

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES SOMMAIRE 1- Les acteurs de l association Les bénévoles Les salariés 2- La gestion des acteurs Les remboursement de frais La valorisation

Plus en détail

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011 La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne Xavier DULIN 9 novembre 2011 Objectifs de la CCN-SAP Deux objectifs majeurs : La reconnaissance

Plus en détail

Le temps de travail et les aménagements possibles

Le temps de travail et les aménagements possibles Le temps de travail et les aménagements possibles La durée du travail est régie par des règles précises. Il s agit notamment des questions relatives aux heures supplémentaires, aux durées maximales de

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Article 8-6 de la CCNS Toute entreprise doit participer au financement de la formation professionnelle des salariés. La CCNS prévoit une répartition des sommes

Plus en détail

N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 787 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 mars 2013. PROPOSITION DE LOI visant à mieux identifier les infractions

Plus en détail

EMPLOI DES SENIORS PORTABILITE DES GARANTIES COMPLEMENTAIRES EMPLOI DES JEUNES : NOUVELLES AIDES

EMPLOI DES SENIORS PORTABILITE DES GARANTIES COMPLEMENTAIRES EMPLOI DES JEUNES : NOUVELLES AIDES N-Nour JUIN 2009 EMPLOI DES SENIORS La loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 impose aux entreprises l obligation d élaborer un plan ou de conclure un accord collectif incitant l embauche

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations

Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations Fiche pratique RCAA 26, complète Rédacteurs : Laurence Nicolas, Betty Sanchez Contrats aidés : Bénéficiaires, rémunérations, cotisations La présente fiche pratique a pour objet de faire le point, sous

Plus en détail

Sécuriser les contrats des formateurs Choisir et rédiger un contrat adapté

Sécuriser les contrats des formateurs Choisir et rédiger un contrat adapté Choisir et rédiger un contrat adapté Choisir et rédiger un contrat adapté OBJECTIFS Connaître la terminologie et la réglementation encadrant le recours aux formateurs dans le cadre d un organisme de formation

Plus en détail

Titre. Attestation relative au portage salarial. Objet CIRCULAIRE N 2011-33 DU 7 NOVEMBRE 2011. Direction des Affaires Juridiques INST0026-ACE/JBB

Titre. Attestation relative au portage salarial. Objet CIRCULAIRE N 2011-33 DU 7 NOVEMBRE 2011. Direction des Affaires Juridiques INST0026-ACE/JBB CIRCULAIRE N 2011-33 DU 7 NOVEMBRE 2011 Direction des Affaires Juridiques INST0026-ACE/JBB Titre Attestation relative au portage salarial Objet Transmission de l attestation relative au portage salarial

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE Le GE doit avant tout être considéré comme un employeur comme les autres pour lequel les règles du droit commun et conventionnelles s appliquent pleinement. Toutefois,

Plus en détail

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant :

Dans les contrats liant le travailleur (in)dépendant : Le patenté: un travailleur indépendant De nombreux travailleurs dits indépendants car patentés sont de véritables salariés Dans les métiers du sport, cette confusion semble exister Dans les contrats liant

Plus en détail

RESUME : A compter du 1 er septembre 2009, participation des animateurs de gymnastique volontaire au régime d assurance chômage.

RESUME : A compter du 1 er septembre 2009, participation des animateurs de gymnastique volontaire au régime d assurance chômage. Titre CIRCULAIRE N 2009-24 du 14 septembre 2009 Objet SITUATION DES ANIMATEURS DE CLUBS DE GYMNASTIQUE VOLONTAIRE AU REGARD DU REGIME D ASSURANCE CHOMAGE Origine Direction des Affaires Juridiques ACE-INSR0021

Plus en détail

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge - 87000 - LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr Le portage salarial est

Plus en détail

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Sanjay NAVY Avocat IUT DE LENS - SRC (semestre 4) INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Ce cours est composé de deux parties : 1- Les relations juridiques des entreprises avec leurs salariés Cours

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise

2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise 2. L utilisation du budget de fonctionnement par le comité d entreprise La loi a expressément prévu l utilisation de la subvention pour couvrir certaines dépenses. Le budget de fonctionnement doit permettre

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU 1 er janvier 2007 Les entreprises ou organismes implantés en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que certaines

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés 1. Le compte personnel de formation 2. L'entretien professionnel 3. Le nouveau financement de la formation 4. Autres nouveautés 1. Le Compte

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 456 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 9 juin 2009 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, pour faciliter le maintien et la création d emplois,

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

Micro nanotechnologies et logiciel embarqué La mise à disposition de personnel

Micro nanotechnologies et logiciel embarqué La mise à disposition de personnel Micro nanotechnologies et logiciel embarqué La mise à disposition de personnel 3 Novembre 2009 Etat des lieux / Contexte Etat des lieux / Contexte Il existe différentes possibilités de mutualisation des

Plus en détail

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015

TELETRAVAIL I. DEFINITION DU TELETRAVAILLEUR II. STATUT JURIDIQUE III. AVANTAGES ET CONTRAINTES 07/05/2015 TELETRAVAIL 07/05/2015 Le télétravail permet l exécution d un travail à distance grâce à l utilisation interactive des outils et réseaux de télécommunications. Cette forme de travail particulière est rendue

Plus en détail

L évolution des formes

L évolution des formes L évolution des formes d emploi 5 décembre 2014 Conseil d orientation pour l emploi Plan de la présenta-on I. Les formes d emploi: un paysage en évolution et de plus en plus complexe II. Les causes de

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi)

CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) Financement de poste CUI - CAE (Contrat Unique d'insertion - Contrat d'accompagnement à l'emploi) DÉFINITION ET OBJECTIFS Le Contrat Unique d'insertion est décliné en CUI-CIE pour le secteur marchand ou

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

PRET DE MAIN D'OEUVRE

PRET DE MAIN D'OEUVRE PRET DE MAIN D'OEUVRE 27/10/2008 Afin de répondre à un surcroît temporaire d activité ou par souci d externaliser certaines tâches, les entreprises peuvent être amenées à recourir à du personnel externe

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I

CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I CONDITIONS GENERALES DU PRET SOCIAL CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE DE BOURG EN BRESSE CHAPITRE I PRESENTATION Article 1 Le CCAS de Bourg en Bresse, participe depuis juin 2003 à la coordination des aides

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Février 2015 n 95 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

www.rh-solutions.com

www.rh-solutions.com www.rh-solutions.com Les Entreprises et Vous Les Entreprises externalisent leurs compétences ; se spécialisent, s adaptent, mutualisent, se transforment, exportent, innovent. Vous souhaitez retrouver une

Plus en détail

entreprendre pour soi, réussir ensemble

entreprendre pour soi, réussir ensemble Janvier 2014 entreprendre pour soi, réussir ensemble Projet de loi relatif à l économie sociale et solidaire -VOLET - Coopératives d activités et d emploi Projet de loi relatif à l économie sociale et

Plus en détail

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er - 39 - TABLEAU COMPARATIF Code de l éducation TROISIÈME PARTIE Les enseignements supérieurs LIVRE VI L organisation des enseignements supérieurs TITRE I ER L organisation générale des enseignements Proposition

Plus en détail

LE PRET DE MAIN D OEUVRE

LE PRET DE MAIN D OEUVRE LE PRET DE MAIN D OEUVRE CCI CHERBOURG-COTENTIN Marie-Laure LAURENT Avocat au Département Droit social Tel : 02.33.88.36.36 Mail : marie-laure.laurent@fidal.fr Mardi 25 juin 2013 1 Relation triangulaire

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

Les statuts pour travailler

Les statuts pour travailler Réunion de secteur Les statuts pour travailler Le statut de bénévole Le statut de volontaire Le statut d indépendant Le statut de salarié Le volontariat service civique Possibilité de bénéficier de l agrément

Plus en détail

L accompagnement des mobilités vers le secteur de l Economie Sociale et Solidaire (ESS)

L accompagnement des mobilités vers le secteur de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction de l'emploi et de la Communication RH L accompagnement des mobilités vers le secteur de l Economie Sociale et Solidaire (ESS) OBJET

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation S implanter au Maroc : Quelle forme juridique choisir? Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation juridique. Ces choix ont des conséquences sur les plans juridique,

Plus en détail

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés?

a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? II -Congés payés a) À quels moments un salarié cumule-t-il des congés payés? Tout salarié on droit à des congés payés, dès lors qu il a travaillé, chez le même employeur, pendant un temps équivalent à

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 009 Le groupement d emplloyeurs AVANT PROPOS Le code du travail offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises de constituer

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES (GPEC) DANS LA METALLURGIE UIMM 26-07

ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES (GPEC) DANS LA METALLURGIE UIMM 26-07 21 septembre 2010 Période d essai, indemnité de licenciement, indemnité départ à la retraite,, dialogue social, DIF et chômage partiel, harcèlement moral ACCORD NATIONAL RELATIF A LA GESTION PREVISIONNELLE

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!!

!!! Formes d emploi et de travail atypiques!! Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012!!!!! www.aravis.aract.fr Formes d emploi et de travail atypiques Pour mutualiser les ressources humaines? # Avec quels effets?# # 02/10/2012 N 1 Atelier 1- avril 2012 3 exemples de formes d emploi et de travail

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2511. SPORT

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective IDCC : 2511. SPORT MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3328 Convention collective IDCC : 2511. SPORT Journal officiel du 25 novembre 2006 Arrêté du 21 novembre

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Versement des prestations décès assurées : succession ou héritiers légaux? Conséquences pour le 2e pilier. La loi du 13/01/2012 1 (aussi connue sous le nom

Plus en détail

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL

SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE DE SANTE AU TRAVAIL SERVICE MEDICAL INTERENTREPRISES DE CHATEAUBRIANT ET SA REGION Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 8, rue des Tanneurs - 44110 CHATEAUBRIANT Règlement Intérieur

Plus en détail

Animation NasrEddine Lezzar Avocat

Animation NasrEddine Lezzar Avocat La sous traitance Animation NasrEddine Lezzar Avocat Les aspects juridiques de la sous-traitance Animation Nasr-Eddine Lezzar Avocat Une coopération économique consistant en une fragmentation puis une

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE

CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE CONTRAT D APPRENTISSAGE LE GUIDE Toutes les informations essentielles pour préparer son alternance à l IAE Toulouse Aspects juridiques Aspects pédagogiques Aspects financiers Aspects administratifs ASPECTS

Plus en détail

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE

GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE GERER UNE ENTREPRISE CULTURELLE FORMATION OUVERTE ET A DISTANCE DOSSIER D INFORMATION Session du 23 janvier au 22 juin 2015 Date limite des candidatures : Mardi 13 janvier 2015 Unité culture de Cépière

Plus en détail

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012. LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOTE D INFORMATION du 5 avril 2012 LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT et LA GESTION DES AGENTS CONTRACTUELS DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Loi n 2012-347 du 12 mars 2012 Textes de référence : - Loi

Plus en détail

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités

Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités Le Recteur de l Académie de Bordeaux Chancelier des Universités à Mesdames et Messieurs les inspecteurs d académie, directeurs des services départementaux de l Education Nationale Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui?

www.jpad.fr.st JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? JPAD portage - portage 1/5 Pour qui? Comment? Les avantages Portage - Pour qui? Une nouvelle façon de travailler : le portage permet à des consultants (experts ou formateurs) d'être salariés pour une mission

Plus en détail

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle.

En cas de besoin, l employeur peut faire recours au travail temporaire et au personnel intérimaire, mais cette mesure doit rester exceptionnelle. AVENANT N 1 A L ACCORD DE BRANCHE DU 1 er AVRIL 1999 L arrêté du 4 juillet 2007 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements du secteur social et médico-social

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE

MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MOBILITE EXTERNE : CONGES LONGUE DUREE Les mesures mises en place visent à accompagner les collaborateurs porteurs d un projet professionnel en dehors du groupe CA sa et

Plus en détail

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines

Outplacement. Mode d emploi. Le soutien au reclassement professionnel. - Prestant un préavis d au moins 30 semaines Mode d emploi Outplacement Le soutien au reclassement professionnel des travailleurs : - De plus de 45 ans OU - Prestant un préavis d au moins 30 semaines > Vous exercez votre activité professionnelle

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail