PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PICT DOSAGE DES ANTICOAGULANTS 1. PEFAKIT PICT. Dosage chronométrique. PEFAKIT PiCT. PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF. PEFAKIT PiCT Contrôles HNF"

Transcription

1 Dosage chronométrique PICT 1. PEFAKIT PICT Nombre de tests coffret 80 3 flacons d activateur (2 ml) 3 flacons de réactif Start (2 ml) Mesure des anticoagulants par méthode chronométrique PEFAKIT PiCT PEFAKIT PiCT Calibrateur HNF PEFAKIT PiCT Contrôles HNF Le coffret Pefakit PiCT (Prothrombinase induced Clotting Time) sert à quantifier l activité anticoagulante basée sur l inhibition du facteur Xa et/ou du facteur IIa par mesure fonctionnelle de l activité coagulante. Test PiCT - Principe 4 PEFAKIT PiCT Calibrateur HBPM Complexe prothrombinase 5 PEFAKIT PiCT Contrôles HBPM (Phospholipides) RVV-V Voie intrinsèque Ca ++ FXa / FVa FV Voie extrinsèque 54 Pour déterminer le PiCT l échantillon de plasma est mélangé à un réactif contenant une quantité définie de facteur X activé (facteur Xa), des phospholipides et du RVV-V, une enzyme isolée de venin du serpent Daboia russelli activant spécifiquement le facteur V. Durant la période d incubation de 180 s, le facteur Xa ajouté est inhibé en fonction de la quantité de complexes AT-héparine et/ou d inhibiteurs directs du facteur Xa et/ou de la thrombine (facteur IIa) présents dans l échantillon. Le facteur IIa, généré par le complexe de prothrombinase est également inhibé en fonction de la quantité d inhibiteurs de facteur IIa directs et/ou indirects dans l échantillon. Après recalcification, le complexe de prothrombinase est formé à l aide de facteur Xa restant, de phospholipides, de facteur Va généré à partir du facteur V présent dans l échantillon et d ions calcium libres. Le temps de coagulation est alors enregistré. En raison de la pré-activation du facteur V, la formation de prothrombinase ne dépend pas de l activation de facteur V intrinsèque induite par la thrombine. Ainsi, le nouveau test a été appelé «Prothrombinase-induced Clotting Time» (PiCT ). Inhibition (LMWH) Prothrombine Fibrinogène Thrombine Fibrine Inhibition (UFH/hirudine) Mesure du caillot Le Pefakit PiCT repose sur une activation du plasma directement au niveau du complexe prothrombinase : Le RVV-V (activateur Facteur V issu du venin de Daboia russelli) active spécifiquement le facteur V En présence de phospholipides, une quantité définie de facteur Xa et de Calcium est ajoutée. Il y a donc formation du complexe prothrombinase. Grâce à la pré-activation du facteur V par le RVV-V, la formation du complexe prothrombinase ne dépend uniquement que du facteur Xa.

2 2. PEFAKIT PICT CALIBRATEUR HNF x 2 x 1,0 ml 3 flacons de 1 ml CAL1 Plasma calibrateur HNF 3 flacons de 1 ml CAL2 Plasmas de calibration servant à calculer l activité anticoagulante des héparines non fractionnées dans un échantillon de sang en se basant sur des temps de coagulation déterminés à l aide du Pefakit PiCT (Prothrombinase induced Clotting Time). 4. PEFAKIT PICT CALIBRATEUR HBPM x 2 x 1,0 ml 3 flacons de 1 ml CAL1 Plasma calibrateur HBPM 3 flacons de 1 ml CAL2 Plasmas de calibration servant à calculer l activité anticoagulante des héparines de bas poids moléculaires dans un échantillon de sang en se basant sur des temps de coagulation déterminés à l aide du Pefakit PiCT (Prothrombinase induced Clotting Time). 3. PEFAKIT PICT CONTRÔLES HNF x 2 x 1,0 ml 3 flacons de 1 ml C1 Plasma de contrôle HNF 3 flacons de 1 ml C2 Plasmas de contrôle de qualité surchargés en héparines non fractionnées (2 taux C1 et C2) visant à confirmer la fiabilité des résultats du test Pefakit PiCT (Prothrombinase-induced Clotting Time). Héparine non fractionnées (HNF) Temps de coagulation en sec sur BCS r 2 = 0, ,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 1,8 2,0 Concentration de l anticoagulant en UI/mL 5. PEFAKIT PICT CONTRÔLES HBPM x 2 x 1,0 ml 3 flacons de 1 ml C1 Plasma de contrôle HBPM 3 flacons de 1 ml C2 Plasmas de contrôle de qualité surchargés en héparines de bas poids moléculaires (2 taux C1 et C2) visant à confirmer la fiabilité des résultats du test Pefakit PiCT (Prothrombinase-induced Clotting Time). Héparine de bas poids moléculaire (HBPM) Temps de coagulation en sec sur BCS r 20 2 = 0,99 0 0,0 0,2 0,4 0,6 0,8 1,0 1,2 1,4 1,6 Concentration de l anticoagulant en UI/mL 55

3 Dosage chronométrique INHIBITEURS DIRECTS DE LA THROMBINE TECHNOCLOT DTI TECHNOVIEW Dabigatran Cal Set TECHNOVIEW Dabigatran Low Control TECHNOVIEW Dabigatran High Control TECHNOVIEW Argatroban Cal set TECHNOVIEW Argatroban Low Control TECHNOVIEW Argatroban High Control Principe Du Test NOUVEAU Le coffret Technoclot DTI est utilisé pour la détermination de l activité anticoagulante de l inhibiteur direct de la thrombine (DTI) dabigatran dans le plasma citraté humain. Le dabigatran est un composé actif de la pro-drogue orale, le dabigatran Etexilate, qui a été approuvé pour de nombreuses indications sous le nom de marque Pradaxa. Pour mesurer le dabigatran dans le plasma, le plasma du patient est dilué, dans une première étape, avec le réactif R1 composé de plasma normal humain. Un caillot est généré par l ajout du réactif R2 composé de thrombine. Le temps de coagulation est directement relié à la concentration du dabigatran dans le plasma échantillon. 1.TECHNOCLOT DTI Nombre de tests coffret 2 x 20 tests 4 flacons de 1 ml de plasma normal 2 flacons de 2 ml de thrombine bovine Mesure du dabigatran ou de l argatroban par méthode chronométrique anti IIa dans le plasma Détermination de l activité anticoagulante anti IIa par méthode chronométrique des inhibiteurs directs de la thrombine (DTI) dabigatran et argatroban dans le plasma citraté humain. Il n y a pas d interférence des HNF ou HBPM jusqu à 1,2 UI/mL. Un coefficient de corrélation a été obtenu en comparant le coffret Technoclot DTI (Technoclone) avec le coffret Hemoclot TI (Hyphen) pour le dabigatran : n = 30 R² = Dabigatran temps de réaction (sec.) ng/ml Diabagran ng/ml Très bonne reproductibilité 0,18 0,12 0,06 0,00 Diabatran control bas + HNF R 2 = 0,9957 Dabigatran ng/ml Dabigatran aucune interférence avec les héparines 0U/mL 0,8U/mL 1U/mL 1,2U/mL Argatroban temps de réaction (sec.) µg/ml Argatroban ,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 µg/ml 0,18 0,12 0,06 0,00 Argatroban μg/ml intra essai inter essai intra essai inter essai Argatroban control bas + HNF R 2 = 0,9992 Moyenne CV % Argatroban aucune interférence avec les héparines 0U/mL 0,8U/mL 1U/mL 1,2U/mL 56

4 2. TECHNOVIEW DABIGATRAN CAL SET x 1,0 ml 4 flacons de 1 ml de plasma Plasma de calibration de 0 à 500 ng/ml pour le dosage du dabigatran. Les plasmas de calibration TECHNOVIEW Dabigatran Calibrator sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations de dabigatran. Le coffret comprend un jeu de 4 calibrateurs de 0 à 500 ng/ml, pour méthode anti IIa. 5. TECHNOVIEW ARGATROBAN CAL SET x 1,0 ml 5 flacons de 1 ml de plasma Plasma de calibration de 0 à 2 µg/ml pour le dosage de l argatroban. Les plasmas de calibration TECHNOVIEW Argatroban Calibrator sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d argatroban. Le coffret comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 500 ng/ml, pour méthode anti IIa. 3. TECHNOVIEW DABIGATRAN LOW CONTROL x 1,0 ml 5 flacons de 1 ml de plasma Plasmas de contrôle bas pour le dosage du dabigatran Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW Dabigatran Low Control sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés titrés à environ 100 ng/ml, pour méthode anti IIa. 4. TECHNOVIEW DABIGATRAN HIGH CONTROL x 1,0 ml 5 flacons de 1 ml de plasma Plasmas de contrôle haut pour le dosage du dabigatran. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW Dabigatran High Control sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés titrés à environ 300 ng/ml, pour méthode anti IIa. Les plasmas TECHNOVIEW Dabigatran sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations de dabigatran. 6. TECHNOVIEW ARGATROBAN LOW CONTROL x 1,0 ml 5 flacons de 1 ml de plasma Plasmas de contrôle pour le dosage de l argatroban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW Argatroban Low Control sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés titrés à environ 0,7 µg/m pour méthode anti IIa. 7. TECHNOVIEW ARGATROBAN HIGH CONTROL x 1,0 ml 5 flacons de 1 ml de plasma Plasmas de contrôle pour le dosage de l argatroban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW Argatroban High Control sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés titrés à environ 1,2 µg/ml pour méthode anti IIa. Les plasmas TECHNOVIEW Argatroban sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d argatroban. (Disponible en juin 2015) 57

5 ANTI-Xa 1 UFH LMW 5 TECHNOCHROM anti-xa TECHNOVIEW UFH Cal Set TECHNOVIEW UFH Cont Low TECHNOVIEW UFH Cont High TECHNOVIEW LMW Cal Set Dosage colorimétrique ANTI-Xa 1. TECHNOCHROM ANTI-Xa Nombre de tests coffret 80 1 flacon de facteur Xa (4 ml) 1 flacon de substrat (4 ml) 1 flacon de tampon (20 ml) Mesure des anticoagulants par méthode colorimétrique. Le coffret Technochrom anti-xa est un dosage colorimétrique en un temps pour le dosage des héparinoides et des inhibiteurs du facteur Xa dans le plasma humain citraté. Le dosage est basé sur l inhibition du facteur Xa par l antithrombine ( AT ) en présence d héparines. Le facteur Xa résiduel hydrolyse le substrat chromogène qui libère de la paranitroaniline ( pna ). La mesure se fait à 405 nm. Le plasma du patient n est pas supplémenté avec de l AT exogène. La mesure anti Xa est donc liée à l antithrombine dans le plasma du patient. Information Dosage Gamme d essai Limite de détection Fondaparinux (Arixtra ) μg/mL 0.07μg/mL LMWH IU/mL 0.05 IU/mL UFH IU/mL 0.06 IU/mL Danaparoïd (Orgaran ) IU/mL 0.08 U/mL Rivaroxaban (Xarelto ) ng/ml 10 ng/ml TECHNOVIEW LMW Cont Low TECHNOVIEW LMW Cont Medium TECHNOVIEW LMW Cont High 58

6 2. TECHNOVIEW UFH CAL SET x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage des héparines non fractionnées (HNF). Les plasmas TECHNOVIEW UFH Calibrator sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d héparines non fractionnées. Le coffret comprend un jeu de 5 calibrateurs HNF, de 0 à 1,4 UI/mL, pour méthode anti Xa. 3. TECHNOVIEW UFH CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle pour le dosage des héparines non fractionnées (HNF). Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW UFH Control Low sont titrés à environ 0,2 UI/mL, pour méthode anti Xa. 4. TECHNOVIEW UFH CONT HIGH x 1,0 ml Plasmas de contrôle pour le dosage des HNF. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW UFH Control High sont titrés à environ 0,5 UI/mL, pour méthode anti Xa. Les plasmas TECHNOVIEW sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d héparines. 5. TECHNOVIEW LMW CAL SET x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage des héparines de bas poids moléculaire (HBPM). Les plasmas de calibration TECHNOVIEW LMW Calibrator sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d héparines de bas poids moléculaire. Le coffret comprend un jeu de 5 calibrateurs HBPM, de 0 à 1,6 UI/mL, pour méthode anti Xa. 6. TECHNOVIEW LMW CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle bas pour le dosage des HBPM. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW LMW Control Low sont titrés à environ 0,35 UI/mL, pour méthode anti Xa. 7. TECHNOVIEW LMW CONT MEDIUM x 1,0 ml Plasmas de contrôle moyen pour le dosage des HBPM. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW LMW Control Medium sont titrés à environ 0,70 UI/mL, pour méthode anti Xa. 8. TECHNOVIEW LMW CONT HIGH x 1,0 ml Plasmas de contrôle haut pour le dosage des HBPM Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW LMW Control High sont titrés à environ 1,1 UI/mL, pour méthode anti Xa. 59

7 ORGARAN TECHNOVIEW Orgaran Cal Set TECHNOVIEW Orgaran Cont Low TECHNOVIEW Orgaran Cont High ARIXTRA Plasmas lyophilisés ANTI-Xa 1. TECHNOVIEW ORGARAN CAL SET x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage du danaparoïde sodique (Orgaran ). Les plasmas de calibration TECHNOVIEW ORAGARAN Calibrator sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d orgaran. Le coffret comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 1,6 UI/mL, pour méthode anti Xa. 2. TECHNOVIEW ORGARAN CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle bas pour le dosage de l Orgaran TECHNOVIEW Arixtra Cal Set TECHNOVIEW Arixtra Cont Low TECHNOVIEW Arixtra Cont High Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW ORGARAN Control Low sont titrés à environ 0,5 UI/mL, pour méthode anti Xa. 3. TECHNOVIEW ORGARAN CONT HIGH x 1,0 ml Plasmas de contrôle haut pour le dosage de l Orgaran. Les plasmas TECHNOVIEW Orgaran sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations de danaparoïde sodique. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW ORGARAN Control High sont titrés à environ 1,0 UI/mL, pour méthode anti Xa. 60

8 4. TECHNOVIEW ARIXTRA CAL SET x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage de l Arixtra Les plasmas de calibration TECHNOVIEW ARIXTRA Cal Set sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d arixtra. Le coffret comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 2 µg/ml, pour méthode anti Xa. 5. TECHNOVIEW ARIXTRA CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle bas pour le dosage de l Arixtra. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW ARIXTRA Control Low sont titrés à environ 0,4 µg/ml, pour méthode anti Xa. 6. TECHNOVIEW ARIXTRA CONT HIGH x 1,0 ml Les plasmas TECHNOVIEW Arixtra Cal Set et Cont Low et High sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d Arixtra (fondaparinux sodique). Plasmas de contrôle pour le dosage de l Arixtra. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW ARIXTRA Control High sont titrés à environ 1,2 µg/ml, pour méthode anti Xa. 61

9 RIVAROXABAN TECHNOVIEW Rivaroxaban Cal Set TECHNOVIEW Rivaroxaban Cont Low TECHNOVIEW Rivaroxaban Cont Medium TECHNOVIEW Rivaroxaban Cont High Plasmas lyophilisés ANTI-Xa 7. TECHNOVIEW RIVAROXABAN CAL SET x 1,0 ml x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage du rivaroxaban. Les plasmas de calibration TECHNOVIEW RIVAROXABAN Cal Set sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations de rivaroxaban. Le coffret Cal Set High ( ) comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 500 ng/ml alors que le coffret Cal Set ( ) comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 150 ng/ml, pour méthode anti Xa. 8. TECHNOVIEW RIVAROXABAN CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle bas pour le dosage du rivaroxaban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW RIVAROXABAN Control Low sont titrés à environ 50 ng/ml, pour méthode anti Xa. APIXABAN 11 TECHNOVIEW Apixaban Cal Set 12 TECHNOVIEW Apixaban Cont Low 13 TECHNOVIEW Apixaban Cont High NOUVEAU 9. TECHNOVIEW RIVAROXABAN CONT MEDIUM x 1,0 ml Plasmas de contrôle moyen pour le dosage du rivaroxaban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW RIVAROXABAN Control Medium sont titrés à environ 150 ng/ml, pour méthode anti Xa. 62 Les plasmas TECHNOVIEW Rivaroxaban (Xarelto ) sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations de rivaroxaban (Xarelto ) et calibrés par méthode HPLC / MS - MS. Tous les coffrets contiennent 5 ml de plasma. 10. TECHNOVIEW RIVAROXABAN CONT HIGH x 1,0 ml Plasmas de contrôle haut pour le dosage du rivaroxaban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW RIVAROXABAN Control High sont titrés à environ 300 ng/ml, pour méthode anti Xa.

10 11. TECHNOVIEW APIXABAN CAL SET x 1,0 ml Plasma de calibration pour le dosage de l apixaban. Les plasmas de calibration TECHNOVIEW APIXABAN Cal Set sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d apixaban. Le coffret Cal set comprend un jeu de 5 calibrateurs de 0 à 500 ng/m, pour méthode anti Xa. 12. TECHNOVIEW APIXABAN CONT LOW x 1,0 ml Plasmas de contrôle bas pour le dosage de l apixaban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW APIXABAN Control Low sont titrés à environ 120 ng/ml, pour méthode anti Xa. 13. TECHNOVIEW APIXABAN CONT HIGH x 1,0 ml Plasmas de contrôle haut pour le dosage de l apixaban. Les plasmas de contrôle de qualité TECHNOVIEW APIXABAN Control High sont titrés à environ 300 ng/ml, pour méthode anti Xa. Les plasmas TECHNOVIEW Apixaban sont préparés à partir de plasmas citratés supplémentés avec différentes concentrations d apixaban et calibrés par méthode HPLC / MS - MS. En utilisant une méthode anti Xa, les coffrets TECHNOVIEW Apixaban Calibrator et Control sont calibrés en ng/ml contre un étalon interne de référence pour l apixaban et en UI/mL contre l étalon international HBPM. 63

11 Plasmas frais congelés ANTI-Xa 1. CONTROL HNF / UFH Référence CTHNF1 CTHNF2 Conditionnement 100 x 0,5 ml 100 x 0,5 ml Plasma humain surchargé en HNF. Les contrôles de qualité HNF/ UFH sont fabriqués à partir d un pool de plasmas qui a été surchargé avec un étalon international en héparines non fractionnées sodiques. Le plasma est surchargé selon deux taux (CTHNF1 et CTHNF2) définis par le client dans le cadre du contrôle qualité du laboratoire, pour méthode anti Xa Control HNF / UFH Control HBPM / LMWH Control ORGARAN 2. CONTROL HBPM / LMWH CTHBM1 100 x 0,5 ml CTHBPM2 100 x 0,5 ml Points forts Surchargé directement avec l étalon international de la pharmacopée européenne. Titre exact Plasma humain surchargé en HBPM Les contrôles de qualité HBPM sont fabriqués à partir d un pool de plasmas qui a été surchargé avec un étalon international en héparines de bas poids moléculaire. Le plasma est surchargé selon deux taux (CTHBPM1 et CTHBPM2) définis par le client dans le cadre du contrôle qualité du laboratoire, pour méthode anti Xa. 64 Congélation flash Aucun additif bovin Pas d erreur de reconstitution Pas d altération des plasmas liée à la lyophilisation Prêts à l emploi en quelques minutes après décongélation (environ 4 min au bain-marie à 37 C) Plasmas vérifiés négatifs pour tous les tests de sérologie requis par la FDA Compact, code couleur des coffrets pour un plus simple repérage au sein des congélateurs Conditionnement en cryotubes plastiques adaptables sur tous les supports micro-godets de type STAR 3. CONTROL ORGARAN Référence CTO1-08 CTO2-08 Conditionnement 100 x 0,5 ml 100 x 0,5 ml Plasma humain surchargé en Orgaran. Les contrôles de qualité Orgaran sont fabriqués à partir d un pool de plasmas qui a été surchargé en danaparoïdes sodiques. Le plasma est surchargé selon deux taux (CTO1 et CTO2) définis par le client dans le cadre du contrôle qualité du laboratoire, pour méthode anti Xa.

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence

Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Gestion des anticoagulants oraux directs dans le cadre de l urgence Vendredi 23 mai 2014 Valérie Poirier Clément d Audigier Service d Hématologie biologique Hôpital Saint-Antoine Les anticoagulants oraux

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase

Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Pipette 6-2014, Seite 17 18 Les anticoagulants oraux directs dans la pratique médicale: implications pour le laboratoire d hémostase Anne Angelillo-Scherrer Références, Figures 1 5 et Table 1 Références

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie

Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie Des anciens aux nouveaux anticoagulants Rôle de la biologie Isabelle Gouin-Thibault Laboratoire d Hématologie, GH Cochin-Hôtel Dieu-Broca (AP-HP) INSERM UMR-S1140, Université Paris Descartes Journées Nationales

Plus en détail

Anciens et nouveaux anticoagulants

Anciens et nouveaux anticoagulants Filière d'analyses biomédicales Anciens et nouveaux anticoagulants présenté par Guido Reber Biochimiste, Dr ès sciences, Ancien responsable du laboratoire d hémostase des HUG LES PRINCIPAUX AGENTS THERAPEUTIQUES

Plus en détail

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS

Les traitements anticoagulants. Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Les traitements anticoagulants Emmanuelle de Raucourt Service Hématologie biologique CHVS Plan Rappels sur la physiologie de l hémostase et son exploration. Les héparines Les AVK Les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants Docteur Christine BOITEUX Théorie Endocardites et anticoagulation POUR Thromboses Emboles septiques CONTRE Favorise emboles septiques et diffusion

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Spécial : «ANTICOAGULANTS»

Spécial : «ANTICOAGULANTS» AMVF Septembre 2010 Spécial : «ANTICOAGULANTS» Cher Adhérent, Cher Donateur, Cher Correspondant, Le plus grand nombre des malades des vaisseaux du Foie est actuellement sous anticoagulants et ce pour un

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action

Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action Intravenous and oral anticoagulants Mechanisms of action Grigoris T Gerotziafas Groupe de Thrombose Equipe de recherche ER2UPMC Interactions cellulaires tumorales et leur environnement et réponses aux

Plus en détail

Surveillance biologique des traitements anticoagulants

Surveillance biologique des traitements anticoagulants Surveillance biologique des traitements anticoagulants AVK, Héparines et dérivés, anti-iia, anti-xa directs Valérie Eschwège, CHU de Nancy DIU Hémostase biologique, Lyon 27 janv 2015 la prescription du

Plus en détail

RIVAROXABAN ET TESTS DE BIOLOGIE MEDICALE

RIVAROXABAN ET TESTS DE BIOLOGIE MEDICALE RIVAROXABAN ET TESTS DE BIOLOGIE MEDICALE Ce texte est une mise au point d Octobre 2012, dont le contenu sera revu en fonction de l avancement des connaissances Rédacteurs : Isabelle Gouin-Thibault 1,

Plus en détail

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine Les nouveaux anticoagulants oraux Pierre Avinée EPU B Septembre 2012 Anticoagulants:pourquoi des nouveaux? Héparines Voie parentérale (1 à 3 fois par jour) Surveillance biologique (HNF) Risque: TIH, ostéoporose

Plus en détail

AVK AVEC ASSISTANCE! ADOS EN EXAMEN : Pharmacologie et Effets sur les tests d hémostase

AVK AVEC ASSISTANCE! ADOS EN EXAMEN : Pharmacologie et Effets sur les tests d hémostase ADOS EN EXAMEN : Pharmacologie et Effets sur les tests d hémostase Pr. I. Elalamy Service d Hématologie Biologique Hôpital Tenon ER2 UPMC Paris Clot progression driven by blood borne hypercoagulability

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

AOD : que reste-t-il des tests biologiques?

AOD : que reste-t-il des tests biologiques? Jour AOD : que reste-t-il des tests biologiques? (Et la reversion?) Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Conflits d Intêrets Bayer Boehringer-Ingelheim BMS-Pfizer Sanofi

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

Explora(on de l hémostase

Explora(on de l hémostase Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Explora(on de l hémostase Xavier DELABRANCHE, MD Service de Réanima(on Médicale Nouvel Hôpital Civil Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG Physiologie Anticoagulants

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI

Hémostase. Laboratoire d Hématologie Angers. Octobre 2012 Cours IFSI Hémostase Laboratoire d Hématologie Angers Octobre 2012 Cours IFSI Introduction (2) Activation simultanée de différentes fonctions biologiques spécifiques ayant des cinétiques différentes, et se succédant

Plus en détail

Héparine non fractionnée

Héparine non fractionnée Héparine non fractionnée Héparines et nouveaux anticoagulants Charles Marc SAMAMA Services d Anesthésie-Réanimation Cochin - Hôtel-Dieu de Paris > 10 décès par EP par jour en France Heit, Thromb Haemost

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Les traitements antithrombotiques

Les traitements antithrombotiques Les traitements antithrombotiques Docteur Isabelle MARTIN-TOUTAIN Service d Hématologie Biologique GH Pitié-Salpêtrière - Paris 1 - Les médicaments antithrombotiques 1 - Antiagrégants - Dérivés salicylés

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Tests de Coagulation Antidotes. Indications sans recommandations

Nouveaux anticoagulants Tests de Coagulation Antidotes. Indications sans recommandations Nouveaux anticoagulants Tests de Coagulation Antidotes Indications sans recommandations Pr. I. Elalamy Service d Hématologie Biologique Hôpital Tenon ER2 UPMC Paris Conflits d intérêts Bayer HealthCare

Plus en détail

Gérer une hémorragie sous NACO P. Ffrench

Gérer une hémorragie sous NACO P. Ffrench Gérer une hémorragie sous NACO P. Ffrench HCL : Gestion en urgence des patients sous anticoagulants oraux directs (AOD) ou nouveaux anticoagulants (NACO) en péri-opératoire et/ou dans le cadre des complications

Plus en détail

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM

Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Lab.Hématologie - CHU Timone - APHM Troubles de la coagula.on observés au cours de hémorragies sous AOD L Camoin Jau Lab.Hématologie

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

HEMOSTASE. Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence

HEMOSTASE. Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence Notions de physiologie et d anatomie appliquées à la médecine d urgence HEMOSTASE Dr Stéphanie Roullet UF Uro-Vasculaire et Transplantations Service Anesthésie Réanimation I CHU Bordeaux DESCMU 1 et 2

Plus en détail

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes

Hématologie biologique. Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anti thrombotiques Dr. Isabelle GOUIN-THIBAULT Hématologie biologique Groupe Hospitalier Hôtel Dieu Cochin Faculté de Médecine Paris Descartes Nouveaux anticoagulants Faut-il une surveillance

Plus en détail

Antagonisation des héparines et des nouveaux anticoagulants

Antagonisation des héparines et des nouveaux anticoagulants Antagonisation des héparines et des nouveaux anticoagulants A N N A L E S F R A N C A I S E S D A - R M A R S 2 0 1 3 Pencole Mathieu Biblio DAR A Avril 2013 PLAN Introduction Activité mixte anti-xa et

Plus en détail

les Facteurs de la Coagulation

les Facteurs de la Coagulation LA COAGULATION plan Définition les Facteurs de la Coagulation Déroulement de la coagulation A. la thrombinoformation B. Fibrinoformation Les inhibiteurs physiologiques de la coagulation Définition étape

Plus en détail

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF NOAC 2014

RAPPORT GLOBAL DEFINITIF NOAC 2014 EXPERTISE, PRESTATIOS DE SERVICE ET RELATIOS CLIETS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSIO DE BIOLOGIE CLIIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATIO EXTERE DE LA QUALITE DES AALYSES E BIOLOGIE CLIIQUE RAPPORT

Plus en détail

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM)

Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) Hématologie biologique (Pr Marc Zandecki) Faculté de Médecine CHU 49000 Angers France Surveillance biologique d'un traitement par Héparine de Bas Poids Moléculaire (HBPM) 1. Structure et mode d'action

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Dr Abdallah Maakaroun Centre Hospitalier de Bourges

Dr Abdallah Maakaroun Centre Hospitalier de Bourges Dr Abdallah Maakaroun Centre Hospitalier de Bourges La Châtre 15 janvier 2008 La coagulation plasmatique THROMBINE Fibrinogène Soluble Fibrine Insoluble La formation de la thrombine Facteur Tissulaire

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO CHU GRENOBLE Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO Pr G Pernod Médecine Vasculaire CH Grenoble Nouveaux anticoagulants: CHU GRENOBLE Administration orale Action immédiate Demi-vie

Plus en détail

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE

MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE MÉDICAMENTS DE L HÉMOSTASE Dr HAFIDI POLE ANESTHESIE RENAIMATION CHU DE NICE Antiagrégants gants plaquettaires Ticlopidine (TICLID) clopidogrel (PLAVIX) S opposent à l ag. Plaq. Effets indésirables: hémorragies,

Plus en détail

masque anti-thrombotiques Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau Cinquième niveau Sahnoun Z - Hakim A Faculté de médecine de Sfax

masque anti-thrombotiques Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau Cinquième niveau Sahnoun Z - Hakim A Faculté de médecine de Sfax Cliquez pour modifier le XXèmes Journées Nationales de Médecine style Cliquez pour Les modifier nouveaux les styles du texte du masque anti-thrombotiques Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Anticoagulation dans l EER

Anticoagulation dans l EER Anticoagulation dans l EER Débutant Alexandre Lautrette Service de Réanimation CHU de Clermont-Ferrand Formation IDE SRLF 3 avril 2012 Objectifs - Connaitre les différentes méthodes d anticoagulation -

Plus en détail

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux

Les anticoagulants. 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Les anticoagulants 22 février 2011 B. LORTAL-CANGUILHEM Pharmacien Institut Bergonié Bordeaux Traitements I. Héparine et HBPM II. Antivitamines K (AVK) III. Hirudines recombinantes IV. Inhibiteurs sélectifs

Plus en détail

Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants

Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants Antiagrégants plaquettaires Anticoagulants Céline Moch Docteur en pharmacie Cours infirmier 30 octobre 2012 Epidémiologie En 2011, environ 4% de la population française affiliée au régime général de la

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique?

Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique? Quelle place pour le test de génération de thrombine au sein du laboratoire de biologie clinique? À la recherche du test «idéal» pour diagnostiquer les troubles de l hémostase C. Lecut, P. Peters, A. Gothot

Plus en détail

Les anticoagulants oraux directs

Les anticoagulants oraux directs Les anticoagulants oraux directs Pr Nadine Ajzenberg Département d hématologie et d Immunologie Biologiques Hôpital Bichat, Paris nadine.ajzenberg@bch.aphp.fr 13 février 2015 Anticoagulants oraux directs

Plus en détail

E03 - Héparines non fractionnées (HNF)

E03 - Héparines non fractionnées (HNF) E03-1 E03 - Héparines non fractionnées (HNF) Les héparines sont des anticoagulants agissant par voie parentérale. 1. Modalités d u tilisation Mode d action : l héparine est un cofacteur de l antithrombine

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

APIXABAN ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE

APIXABAN ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE APIXABAN ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE Ce texte est une mise au point décembre 2013, dont le contenu sera revu en fonction de l avancement des connaissances. Rédacteurs : Isabelle Gouin-Thibault 1, V.

Plus en détail

Anticoagulants et cérébro-lésé

Anticoagulants et cérébro-lésé Anticoagulants et cérébro-lésé Gérard Audibert Université de Lorraine-NANCY Les points importants Les traitements anticoagulants sont à l origine d hématomes intracraniens spontanés: Hématome sous duraux

Plus en détail

Les anti-agrégants plaquettaires Les anticoagulants

Les anti-agrégants plaquettaires Les anticoagulants Les anti-agrégants plaquettaires Les anticoagulants Stéphane BOUCHET Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Plan Introduction Physiopathologie de l agrégation

Plus en détail

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010

Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse. Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Médecine Physique Prévention de la maladie thrombo-embolique veineuse Pr Philippe NGUYEN Vendredi 17 Décembre 2010 Situation clinique : «prévention de la MTEV» Femme, 72 ans, poids = 87 kg, taille = 1,56

Plus en détail

Sources bibliographiques :

Sources bibliographiques : AP-HM LBM 00PREP01D004 Date d application: 2014-06-16 Version : 3 Rédaction : ALBANESE Brigitte, AILLAUD Marie Françoise, ARNOUX Dominique Validation : MORANGE Pierre, DIGNAT-GEORGE Françoise Approbation

Plus en détail

Chap.3 L HEMOSTASEL. I- I- Les Mécanismes M l Hémostase. 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse. II- Les Troubles de de l Hémostase

Chap.3 L HEMOSTASEL. I- I- Les Mécanismes M l Hémostase. 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse. II- Les Troubles de de l Hémostase Chap.3 L HEMOSTASEL I- I- Les Mécanismes M de de l Hémostase 1) 1) L Hémostase L Primaire 2) 2) L Hémostase L Secondaire 3) 3) La La Fibrinolyse II- Les Troubles de de l Hémostase Quand le sang ne coagule

Plus en détail

Mécanismes d action et action des Anti-thrombotiques. F Puisset IFSI Toulouse 12/12/2012

Mécanismes d action et action des Anti-thrombotiques. F Puisset IFSI Toulouse 12/12/2012 Mécanismes d action et action des Anti-thrombotiques F Puisset IFSI Toulouse 12/12/2012 PLAN 1 Rappels physiologiques de l hémostase 2 Antithrombotiques et leurs cibles 2.1 Activation Agrégation plaquettaire

Plus en détail

Référentiel NACO. COSEPS AP-HM Pr. B. Vialettes

Référentiel NACO. COSEPS AP-HM Pr. B. Vialettes Référentiel COSEPS AP-HM Pr. B. Vialettes Médicaments cardiovasculaires Agonistes adrénergiques Antagonistes adrénergiques Antiarythmiques Inotropes (cardiotoniques) Douleur Agonistes opioïdes Sédatifs

Plus en détail

FLASH D ACTUALITES SUR LES ANTICOAGULANTS. L CAMOIN Service d Hématologie Biologique CHU Timone APHM

FLASH D ACTUALITES SUR LES ANTICOAGULANTS. L CAMOIN Service d Hématologie Biologique CHU Timone APHM FLASH D ACTUALITES SUR LES ANTICOAGULANTS L CAMOIN Service d Hématologie Biologique CHU Timone APHM RELATIONS AVEC L INDUSTRIE Sanofi Leo- Pharma Bayer Boehringer Lilly Les ank- coagulants PrévenKon de

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Mouna ZAHLANE Service de Médecine Interne CHU Mohammed VI - Marrakech Introduction Large prescription des anticoagulants: préventif et curatif La iatrogénicité secondaire aux

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 10 mars 2010 ARIXTRA 1,5 mg/0,3 ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 2 (CIP : 363 500-6) - Boîte de 7 (CIP : 363 501-2) - Boîte de 10 (CIP : 564

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses?

Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Les nouveaux anticoagulants oraux : quelles interactions médicamenteuses? Dr Stéphanie Chhun, Pharmacologue (Hôpital Universitaire Necker Enfants-Malades) Pr Stéphane Mouly, Interniste (Hôpital Lariboisière)

Plus en détail

DABIGATRAN ETEXILATE ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE

DABIGATRAN ETEXILATE ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DABIGATRAN ETEXILATE ET EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE Ce texte est une mise au point de mars 2013, dont le contenu sera revu en fonction de l avancement des connaissances. Rédacteurs : V. Siguret 1, Isabelle

Plus en détail

DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine

DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine DIU de Thrombose et Hémostase Clinique 24 Mars 2015 Inhibiteurs Directs de la Thrombine Dr Corinne FRERE Service d Hématologie Biologique, CHU Timone, Marseille INSERM UMR-S 1076, Aix-Marseille Université

Plus en détail

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton Les Nouveaux Anti- Thrombotiques DESC Réanimation Médicale Limoges Sept 2008 B. Honton La coagulation pour les Nuls LA PROBLEMATIQUE en réanimation SEPSIS et ARDS: Activation de la voie extrinsèque Augmentation

Plus en détail

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde Ce texte concerne la prise en charge des

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Club Périfoetologie, Paris, 21 novembre 2008 pnguyen@chu-reims.fr

Club Périfoetologie, Paris, 21 novembre 2008 pnguyen@chu-reims.fr Limites et intérêt de l activité anti-xa pour la surveillance des traitements au long cours Club Périfoetologie, Paris, 21 novembre 2008 pnguyen@chu-reims.fr Suivi biologique des traitements anticoagulants

Plus en détail

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine

Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Accidents hémorragiques des anticoagulants, thrombopénie induite par l héparine Item 326. Prescription et surveillance des classes de médicaments les plus courantes chez l'adulte et chez l'enfant. Connaître

Plus en détail

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008

Les anticoagulants. PM Garcia Sam Hamati. sofomec 2008 Les anticoagulants PM Garcia Sam Hamati sofomec 2008 1 Les anticoagulants sofomec 2008 point de vue HAS AVK = 13% des hospitalisations pour accidents iatrogènes 17 000 hospitalisations / an /France pas

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa

Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Les nouveaux anticoagulants oraux anti IIa, anti Xa Dr F Volot CRTH- Centre de Coagulopathie Département de maladie thromboembolique Dijon Conflits d intérêt Baxter Bayer CSL Behring LFB Novonordisk Pfizer

Plus en détail

Traitements anticoagulants et thrombose en oncogériatrie

Traitements anticoagulants et thrombose en oncogériatrie Traitements anticoagulants et thrombose en oncogériatrie Annick Ankri UF d Hémostase, Hématologie biologique HU-Pitié-Salpêtrière-CFX, Paris DIU Hématologie et cancérologie du sujet âgé jeudi 20 Mai 2015

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

11/ Antivitamines K & Héparines

11/ Antivitamines K & Héparines SEMESTRE 1 UE 2.11.S1 Pharmacologie et thérapeutiques I. Introduction 11/ Antivitamines K & Héparines Les anticoagulants sont des médicaments qui empêchent la coagulation sanguine La coagulation est un

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Actualités et thromboses

Actualités et thromboses Actualités et thromboses 6 novembre 2012 Soirée multidisciplinaire AMNC Marie BENICHOU, Corinne BRAUNSTEIN, Cécile CAZORLA, Erwan CHOBLET, Rachid EL BELGHITI, Michèle-Paule FIORENTINO, Hervé LEVENES, Jessyca

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

VERGRIETE Laurence/ les médicaments de l'hémostase. PGI2 cellule endothéliale, effet VD et antiagrégante Protéine C plasmatique L antithrombine III

VERGRIETE Laurence/ les médicaments de l'hémostase. PGI2 cellule endothéliale, effet VD et antiagrégante Protéine C plasmatique L antithrombine III 1 2 Hémostase primaire : Réaction vasculaire: vasoconstriction Réaction plaquettaire: Adhésion plaquettaire Sécrétion plaquettaire Agrégation plaquettaire Hémostase secondaire = coagulation Voie intrinsèque

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DEFINITIF HEMATOLOGIE/COAGULATION/IMMUNO-HEMATOLOGIE 2012

RAPPORT ANNUEL DEFINITIF HEMATOLOGIE/COAGULATION/IMMUNO-HEMATOLOGIE 2012 EXPERTISE, PRESTATIONS DE SERVICE ET RELATIONS CLIENTS QUALITE DES LABORATOIRES MEDICAUX COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS EVALUATION EXTERNE DE LA QUALITE DES ANALYSES EN BIOLOGIE CLINIQUE

Plus en détail

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon Fondaparinux AT Traitement anjcoagulant NACO disponibles P. Albaladejo, SFAR 2012 NACO chirurgie

Plus en détail

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa Cas clinique n 1 Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? Indications et contre-indications Dre Françoise Boehlen Prof. Jean-Luc Reny & Prof. Arnaud Perrier Updates de Médecine interne générale 21

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Bases pharmacologiques des traitements antiagrégants, anticoagulants et thrombolytiques

Bases pharmacologiques des traitements antiagrégants, anticoagulants et thrombolytiques Bases pharmacologiques des traitements antiagrégants, anticoagulants et thrombolytiques Chloé James chloe.james@chu-bordeaux.fr AHU, Laboratoire d hématologie Hôpital Haut Lévêque 2011-2012 Les antiagrégants

Plus en détail

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600

APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Microgenics Corporation Entreprise de Thermo Fisher Scientific APPLICATION QMS AMIKACINE Système intégré Ortho Clinical Diagnostics VITROS 5600, systèmes de chimie VITROS 5,1 FS et 4600 Réf. 0373910 Destiné

Plus en détail

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis

Les anticoagulants actifs p.o. sont utilisés depuis Nouveaux anticoagulants oraux : mécanisme d action et données pharmacocinétiques New oral anticoagulants: mechanism of action and pharmacokinetic properties X. Delavenne 1,2, P. Zufferey 2,3 X. Delavenne

Plus en détail