Elingues chaînes KUPLEX Classe 10 - Renseignements techniques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elingues chaînes KUPLEX Classe 10 - Renseignements techniques"

Transcription

1 2011 Parsons haîne urope lingues s KUPX 10 - enseignemens echniques Nouveaué mondiale a première marque où ou le sysème es conçu en acier allié classe 10. ésisance accrue Pour les mêmes dimensions ces élingues offren 20% résisance en plus par rappor à la classe 8. allégé Permeen souven un diamère plus pei pour lever la même charge. Homogénéié ous les élémens son fabriqués par un seul fabrican assuran donc une homogénéié parfaie. Pièces uniques elles que la griffe raccourcissemen, le croche auomaique avec verrou renforcé sur le côé e la maille forgée. raçabilié e chaque élémen l élingue avec éiquee e cerifica conformié. oefficien sécurié 4:1 lingues 1 brin lingues 2 brins lingues 3 e 4 brins ngle 0 à à 60 0 à à 60 0 à 45 0 à à 60 0 à 45 Faceur charge 1 0,8 1,4 1 1,12 0,8 1,4 2,1 1,5 2,1 1,6 iam. s males d'uilisaion - onnes Nœud coulan 7 2 1,6 2,8 2 2,2 1,6 2,8 4,2 3 4,2 3, ,2 5,6 4 4,5 3,2 5,6 8,4 6 8,4 6,4 13 6,7 5,4 9,5 6,7 7,5 5,4 9, , , , , , ,7 11,2 19,6 29, ,5 22, ,2 26, ,3 15,2 26, , , ,8 29, ,5 16,8 29, , , , ,2 21, ondiions spéciales ravail es charges indiquées ci-ssus s'appliquen à s condiions ravail normales. orsque les condiions ravail son anormales, par exemple lorsque l'élingue subi une empéraure élevée, ou lorsqu'elle soulève une charge qui nécessie l'uilisaion d'une élingue asymérique (longueurs différenes s brins ) ou d'une élingue à angle vif, s faceurs charge spécifiques s'appliquen coe sui : empéraure subie par la -40 à à à 400 Faceur charge 1 0,9 0,75 épariion asymérique la charge xemple oal la charge = 6,5 ngle = 40 isribuion asymérique la charge (les 2 brins son longueurs différenes) empéraure la charge = 25 Quesion : une élingue 2 brins en diamère 13 avec un coefficien sécurié 4:1 convien elle? INGU G 10 ngle 0 à à 60 0 à à 60 0 à 45 0 à 45 Faceur charge 0,7 1 0,7 1 0,7 0,7 à angle vif Faceur charge > 2x diam > 1x diam ord recangulaire 1 0,7 0,5 alcul parir du ableau ci-ssus, qui ien déjà compe du coefficien sécurié 4:1, e d un angle ß < 45 on arrive à une charge admissible : 9,5 cee charge, il faudra appliquer les réducions suivanes : asymérique x 0,7 empéraure la charge x 1,0 (pas réducion) 9,5 x 0,7 x 1,0 = 6,65 = charge admissible onclusion On peu uiliser une élingue en diamère 13 puisque la charge admissible 6,65 es supérieure à la charge 6,5. KUPX élingues s - limies imposées par l angle imposée sur chaque brin Variaion s charges imposées sur chaque brin en foncion l'angle s brins par rappor à la vericale ß pour une masse 10 Pour une masse donnée (10 dans l'exemple ci-ssus), oues les élingues muli-brins exercen une force horizonale qui augmene sur chaque brin au fur e à mesure que l'angle par rappor à la vericale augmene. 'uilisaion s élingues en es inerdie si l'angle par rappor à la vericale dépasse 60 (ou 120 enre les brins). N JMI UII INGU N HIN NG INIQU N PI OO I-U un angle 80 par rappor à la vericale, une masse 10 exerce une force horizonale oale 60 sur une élingue à 2 brins coe illusré ci-ssus - ce qui es supérieur à la force minimale rupure l'élingue! es mailles êe KUPX son esampées avec s guis d'angle incorporés. orsqu'une élingue mulibrins es en service, si les brins resen à l'inérieur s guis, l'angle par rappor à la vericale ne dépasse pas 45 e es donc conforme. Force horizonale Force horizonale onseils supplémenaires Pour ou conseil supplémenaire, veuillez conacer vore disribueur KUPX qui sera en mesure vous apporer les réponses souhaiées. ous les renseignemens e conseils dans ce caalogue son conformes aux besoins s Normes uropéennes e Inernaionales s NF N 818 Paries 1,2,4,6 - haînes levage à maillons cours - écurié NF N ccessoires pour élingues-écurié IO Uilisaion e Mainenance s s levage e s élingues en IO lingues en à monage mécanique - ( 8 ) IO ccessoires levage en acier esampé pour uilisaion avec les s ( 8 ) IO Planificaion e gesion s opéraions levage 28

2 Parsons haîne urope 2011 lingues s KUPX 10 1 rin avec maille êe (KM) + croche sandard à lingue (KHN) + plaque d inificaion (KPI-K) iam. Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croche d exremié KHN avec croche KHN (1) e sans griffe KN avec croche KHN (1) e avec griffe KN (1) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. levée K1MHN07+ 1,8 K1MH07+ 2,2 1, K1MHN10+ 3,8 K1MH10+ 4,6 2, ,7 K1MHN13+ 7,1 K1MH13+ 8,8 3, K1MHN16+ 12,6 K1MH16+ 16,2 5, K1MHN19+ 17,9 K1MH19+ * K1MHN23+ 25,9 K1MH23+ * 36,7 11, K1MHN26+ 37,5 K1MH26+ * 54, K1MHN32+ 64,8 22 *enion élingues non réalisables en 1 mère (2m mini) iam. Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croche d exremié KHX avec croche KHX (1) e sans griffe KN avec croche KHX (1) e avec griffe KN (1) l élingue complèe l élingue complèe ongueur uile ( ) = 1 mère 1 rin avec maille êe (KM) + croche à verrouillage auomaique (KHX) + plaque d inificaion (KPI-K) Majoraion pour le mère suppl. levée K1MXN07+ 2,2 K1MX07+ 2,6 1, K1MXN10+ 4,3 K1MX10+ 5,1 2, ,7 K1MXN13+ 8,1 K1MX13+ 9,8 3, K1MXN16+ 13,6 K1MX16+ 17,2 5, K1MXN K1MX19+ * K1MXN K1MX22+ * K1MXN K1MX26+ * *enion élingues non réalisables en 1 mère (2m mini) ongueur uile ( ) = 1 mère 2 rins avec maille êe (KM) + croches sandard à lingue (KHN) + plaque d inificaion (KPI-KP) iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHN (2) avec croches KHN (2) e sans griffe KN avec croches KHN (2) e avec griffes KN (2) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 2 brins ,8 K2MHN07+ 3,1 K2MH07+ 3,9 2, ,6 K2MHN10+ 7,7 K2MH10+ 9,3 4, ,5 K2MHN13+ 14,8 K2MH13+ 18,2 7, K2MHN16+ 21,2 K2MH16+ 28,4 10, K2MHN19+ 32,9 K2MH19+ * 47, ,5 K2MHN23+ 50,2 K2MH23+ * 71,9 23, K2MHN26+ 70,4 K2MH26+ * 103, K2MHN *enion élingues non réalisables ongueur uile ( ) = 1 mère en 1 mère (2m mini) INGU G 10 2 rins avec maille êe (KM) + croches à verrouillage auomaique (KHX) + plaque d inificaion (KPI-KP) iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHX (2) avec croches KHX (2) e sans griffe KN avec croches KHX (2) e avec griffes KN (2) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 2 brins ,8 K2MXN07+ 4 K2MX07+ 4,8 2, ,6 K2MXN10+ 8,6 K2MX10+ 10,2 4, ,5 K2MXN13+ 16,6 K2MX , K2MXN16+ 23,1 K2MX16+ 30,3 10, K2MXN K2MX19+ * ,6 K2MXN K2MX22+ * K2MXN K2MX26+ * *enion élingues non réalisables en 1 mère (2m mini) ongueur uile ( ) = 1 mère 29

3 2011 Parsons haîne urope lingues s KUPX 10 3 rins avec maille êe (KM) + croches sandard à lingue (KHN) + plaque d inificaion (KPI-KP) iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHN (3) avec croches KHN (3) e sans griffe KN avec croches KHN (3) e avec griffes KN (3) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 3 brins ,2 K3MHN07+ 4,9 K3MH , ,4 K3MHN10+ 11,2 K3MH10+ 13,6 6, K3MHN13+ 20,6 K3MH13+ 25,7 10, ,2 K3MHN16+ 33,9 K3MH16+ 45,9 16, K3MHN19+ 55,8 K3MH19+ * 77, K3MHN23+ 88,2 35, K3MHN ,3 45 *enion élingues non réalisables en 1 mère (2m mini) ongueur uile ( ) = 1 mère 3 rins avec maille êe (KM) + croches à verrouillage auomaique (KHX) + plaque d inificaion (KPI-KP) iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHX (3) avec croches KHX (3) e sans griffe KN avec croches KHX (3) e avec griffes KN (3) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 3 brins ,2 K3MXN07+ 5,7 K3MX07+ 6,8 3, ,4 K3MXN10+ 12,5 K3MX10+ 14,9 6, K3MXN13+ 23,3 K3MX13+ 28,4 10, ,2 K3MXN16+ 36,8 K3MX16+ 48,8 16,2 ongueur uile ( ) = 1 mère 4 rins avec maille êe (KM) + croches sandard à lingue (KHN) + plaque d inificaion (KPI-KP) INGU G 10 iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHN (4) avec croches KHN (4) e sans griffe KN avec croches KHN (4) e avec griffes KN (4) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 4 brins ,2 K4MHN07+ 6,1 K4MH07+ 7,6 4, ,4 K4MHN10+ 13,9 K4MH10+ 17,1 8, K4MHN13+ 25,3 K4MH13+ 32,1 14, ,2 K4MHN16+ 41,6 K4MH , K4MHN19+ 67,7 K4MH K4MHN K4MH23+ (1) * , K4MHN K4MH26+ (1) * K4MHN32+ (1) *enion élingues non réalisables (1) 2 x élingues 2 brins ongueur uile ( ) = 1 mère en 1 mère (2m mini) 4 rins avec maille êe (KM) + croches à verrouillage auomaique (KHX) + plaque d inificaion (KPI-KP) iam. 0 <<45 Prix l élingue complèe - = 1 mère avec croches d exremié KHX (4) avec croches KHX (4) e sans griffe KN avec croches KHX (4) e avec griffes KN (4) l élingue complèe l élingue complèe Majoraion pour le mère suppl. s 4 brins ,2 K4MXN07+ 7,9 K4MX07+ 9,4 4, ,4 K4MXN10+ 15,7 K4MX10+ 18,9 8, K4MXN K4MX13+ 35,8 14, ,2 K4MXN16+ 45,5 K4MX16+ 59,9 21, ,5 K4MXN K4MX K4MXN K4MX22+ (1) * K4MXN K4MX26+ (1) * *enion élingues non réalisables en 1 mère (2m mini) (1) 2 x élingues 2 brins 30 ongueur uile ( ) = 1 mère

4 Parsons haîne urope 2011 haînes e accessoires KUPX 10 en acier allié Usine cerifiée IO 9001 N Q haînes Kuplex classe 10 - KV haîne iamère olérances diamère Mini Maxi ravail KV 7 7-0,28 0, ,1 25,9 1,1 KV 8 8-0,32 0,45 2, ,4 29,6 1,5 KV ,4 0, ,3 KV ,52 0,69 6, ,9 48,1 3,9 KV ,64 0, ,8 59,2 5,8 KV 19Z , ,7 70,3 8,1 KV 23Z 23-1,2 1, ,9 85,1 12 KV 26Z 26-1,3 1,38 26, ,8 96,2 15 KV N/ N/ , Pas P W 1 W 2 /m Maille êe simple - KM Maille esampée à grans dimensions e en secion profilée x Ø 1 brin Ø 2 brins Ø 3/4 brins ravail Haueur uile uniaire KM _ 1, ,47 KM 7 e , ,81 KM , ,70 KM 16 e e , ,10 KM , ,80 KM F , ,60 KM G _ 44, ,60 KM H _ 32 _ 57, ,00 Maille riple légère - KM Une alernaive économique au KM + K pour 3/4 brins x 3 e 4 brins avec ravail Haueur uile + argeurs inernes Maille Maille KM 7 7 4, ,2 KM , ,9 KM , ,2 KM , ,8 KM , ,0 KM , ,0 KM , ,0 uniaire Maillon saellie - K x 3 e 4 brins avec ravail Haueur uile K 7 7 3, ,5 K , ,7 K , ,9 K , ,0 K , ,3 enion accessoires ne pouvan êre reliés direcemen à une / Uiliser la manille KN. 2 pièces ranformen le KM en maille riple pour 3/4 brins uniaire INGU G 10 x nneau à chape - K iamère ravail Haueur uile K 7N ,5 K 10N ,2 K 13N 13 6, ,1 K 16N ,7 Une maille êe (alernaive au KM + K) pour 1 brin uniaire 31

5 2011 Parsons haîne urope x haînes e accessoires KUPX 10 en acier allié Usine cerifiée IO 9001 N Q nneau poire à chape - K iamère ravail Haueur uile K 7 N ,3 K 10 N ,7 K 13 N 13 6, ,9 K 16 N ,2 K 19 N ,6 K 23 N ,4 K 26 N ,5 Peie maille pour 1 brin ou élingue en nœud coulan uniaire x Manille lyre raccord - K W iamère ravail Haueur uile Perme le raccormen s s à la maille êe K 7 N ,2 K 10 N ,5 K 13 N 13 6, ,0 K 16 N ,7 K 19 N ,8 K 23 N ,3 K 26 N ,3 K 32 N ,5 W uniaire Maillon raccord - K ( 8 seulemen) Pour raccorr la aux accessoires à œil iamère ravail Haueur uile K 7 7 1, ,3 9 0,1 K , ,2 13 0,4 K , ,5 17 0,7 K , ,1 K , ,5 23 1,8 K , ,8 K , ,4 K , ,4 uniaire INGU G 10 Maillon raccord - KJ ( 8 seulemen) iamère ravail Haueur uile KJ 7 7 1, ,5 0,1 KJ , ,5 11 0,3 KJ , ,7 14 0,4 KJ , ,1 18 0,8 KJ , ,9 21 1,4 Perme le raccord 2 s du même fil ou la confecion sans fin uniaire Griffe raccourcissemen - K N iamère haîme ravail Haueur uile ee pièce unique perme le réglage chaque brin dans l axe K 7 N 7 2, ,5 K 10 N 10 4, ,3 K 13 N 13 6, ,7 K 16 N 16 10, ,3 K 19 N 19 14, ,9 uniaire 32

6 Parsons haîne urope 2011 haînes e accessoires KUPX 10 en acier allié Usine cerifiée IO 9001 N Q Griffe raccourcissemen - K Foncionne coe le K N mais nécessie la manille K + 3 maillons iamère haîme ravail Haueur uile K 7 7 2, ,4 K , ,0 K , ,9 K , ,4 K , ,0 K , ,4 uniaire roche d élingue - KHN roche d élingue sandard fourni avec lingue x iamère ravail Haueur uile KHN 7 7 2, ,4 KHN , ,1 KHN , ,2 KHN , ,3 KHN , ,5 KHN , ,4 KHN , ,1 KHN , ,7 uniaire roche à gran ouverure - KHW Offre une ouverure 50% supérieure à celle du KHN iamère ravail Haueur uile KHW 7 7 2, ,6 KHW , ,5 KHW , ,2 KHW , ,7 uniaire x roche sécurié à chape - KHX e F6 XVK e ferme auomaiquemen sous la charge e ne peu s ouvrir accinellemen x iamère ravail Haueur uile KHX 7 7 2, ,8 KHX , ,5 KHX , ,2 KHX , ,3 F 605XVK 18/ ,4 F 606XVK ,2 F 607XVK ,5 uniaire INGU G 10 roche sécurié à œil - KHX e F5 XV Inique au KHX mais muni d un œil x iamère ravail Haueur uile KHX ,9 KHX ,2 KHX , ,1 KHX ,2 F 511 XV 18/ ,7 F 512 XV ,8 F 513 XV ,5 uniaire 33

7 2011 Parsons haîne urope haînes e accessoires KUPX 10 en acier allié Usine cerifiée IO 9001 N Q roche sécurié à émerillon - KHX e F6 XV x iamère ravail Haueur uile Inique au KHX mais muni d un émerillon pivoan à œil KHX 7 7 2, ,2 KHX , ,1 KHX , ,3 F 610 XV ,3 F 611 XV 18/ ,8 F 612 XV ,0 9,6 uniaire roche fonrie - KF onçu au dépar avec une gran ouverure pour ravailler en fonrie x iamère haîme ravail Haueur uile KF 7 N 7 2, ,8 KF 10 N 10 4, ,7 KF 13 N 13 6, ,5 KF 16 N 16 10, ,4 KF 19 N 19 14, ,8 KF 23 N 23 21, ,3 uniaire roche - K roche à bec replié pour empêcher ou accrochage inempesif au cours du levage INGU G 10 x iamère haîme ravail Haueur uile K 7 N 7 2, ,5 K 10 N 10 4, ,3 K 13 N 13 6, ,8 K 16 N 16 10, ,2 K 19 N 19 14, ,8 uniaire roche pour uyaux - KPH uilise en paires pour lever les uyaux x iamère haîme ravail Haueur uile uniaire KPH ,1 34

8 Parsons haîne urope 2011 haînes e accessoires KUPX 10 en acier allié Usine cerifiée IO 9001 N Q roche pour ballo - K uilise en paires pour lever s charges molles iamère haîme ravail Haueur uile uniaire K ,9 roche ève-fûs - K uilise en paires pour lever s fûs iamère Haueur haîme ravail uile uniaire K ,9 roche parallèle - KG Pour l arrimage seulemen. Pour raccourcir une élingue, uiliser la K N iamère ravail Haueur uile uniaire KG 7 N 7 2, ,2 KG 10 N 10 4, ,7 KG 13 N 13 6, ,5 KG 16 N 16 10, ,7 x Manille large à boulon - K ee manille à ouverure large se raccor direcemen sur la iamère ravail Haueur uile uniaire K 7 N 7 2, ,7 K 10 N 10 4, ,4 K 13 N 13 6, ,0 K 16 N 16 10, ,2 K 19 N 19 14, ,6 INGU G 10 Manille éroie à boulon - KN ee manille à ouverure éroie se raccor direcemen sur la iamère ravail Haueur uile uniaire KN 7 N 7 2, ,3 KN 10 N 10 4, ,9 KN 13 N 13 6, ,7 KN 16 N 16 10, ,1 35

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale

4.9 Calcul de la maçonnerie portante soumise à une charge verticale La radioacivié évenuellemen émise dans les consrucions es due, principalemen, à la présence de Radium (Ra 226) e/ou Thorium (Th 232) dans le sous-sol e dans les maériaux uilisés. Parmi ceux-ci, le béon

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

2.1 Envoi d'un message

2.1 Envoi d'un message MESSAGES Oulook 2013 2.1 Envoi d'un message La messagerie es desinée à l'envoi e à la récepion du courrier élecronique. Six dossiers peuven conenir les messages : les dossiers Boîe de récepion, Brouillons,

Plus en détail

710SX2. portée. 700SX2-2000/2500 W Halogène. Projecteur de découpe. Type: Projecteur de découpe Source: 2000/2500 W Halogène Optique: zoom 10 à 25

710SX2. portée. 700SX2-2000/2500 W Halogène. Projecteur de découpe. Type: Projecteur de découpe Source: 2000/2500 W Halogène Optique: zoom 10 à 25 710SX2 700SX2-2000/2500 W Halogène Type: Projeceur de découpe Source: 2000/2500 W Halogène Opique: zoom 10 à 25 Projeceur de découpe f La découpe 2000/2500 W idéale pour les applicaions à longue Combinan

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

INOX. Chaînes et accessoires inox de levage - Chaîne et accessoires inox de quincaillerie

INOX. Chaînes et accessoires inox de levage - Chaîne et accessoires inox de quincaillerie INOX haînes e accessoires inox e levage - haîne e accessoires inox e quincaillerie 211 ccessoires Inox e levage aracérisiques e l INOX ssimilaion aux normes omposiion chimique France llemagne U.. ppellaion

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

Les nouveautés d Excel 2016

Les nouveautés d Excel 2016 EXCEL 2016 Office 2016 - Excel, Word, PowerPoin e Oul ook Les nouveaués d Excel 2016 Uiliser la sélecion muliple dans les filres à segmen Les segmens, uilisés dans des ableaux de données ou des ableaux

Plus en détail

ACINOXplus. Consoles isolantes. Construire sans ponts thermiques

ACINOXplus. Consoles isolantes. Construire sans ponts thermiques ACINOXplus Consoles isolanes Consruire sans pons hermiques ebrunner Acifer parou près de chez vous Nos sies en Suisse Nous vous proposons des soluions sur mesure opimisées en foncion de vos besoins spécifiques.

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

Distributeur automatique de café

Distributeur automatique de café BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Son auorisés les calcularices élecroniques e le maériel

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Rideaux pare-flammes et coupe-feu

Rideaux pare-flammes et coupe-feu Rideaux pare-flammes e coupe-feu Rideaux flexibles pare-flammes e coupe-feu Fibershield-P Fibershield-E Fibershield-H Fibershield-S Fibershield-F Fibershield-W Fibershield-Fix Concep e objecif de proecion

Plus en détail

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE SYSTÈME HYBRIDE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE POUR L EAU CHAUDE SANITAIRE Le seul ballon hybride solaire-hermodynamique cerifié NF Elecricié Performance Ballon hermodynamique 223 lires inox 316L Plaque évaporarice

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

Chariots élévateurs électriques à contrepoids

Chariots élévateurs électriques à contrepoids 14:07 Siège Via dell Ar gianao, 12 46023 Gonzaga (MN) Ialy Tel. +39 0376 526011 Fax +39 0376 588008 Siège Legale Corso Buenos Aires, 18 20124 Milano Ialy Cap.Soc. 1.115.000 i.v. P.IVA IT03327470963 Cod.

Plus en détail

DFG/TFG 660-690 DFG 660 DFG 670 DFG 680 DFG 690 DFG S80 DFG S90 TFG 660 TFG 670 TFG 680 TFG 690 TFG S80 TFG S90. Instructions de service 12.12 - 11.

DFG/TFG 660-690 DFG 660 DFG 670 DFG 680 DFG 690 DFG S80 DFG S90 TFG 660 TFG 670 TFG 680 TFG 690 TFG S80 TFG S90. Instructions de service 12.12 - 11. DFG/TFG 660-690 12.12 - Insrucions de service 51289391 11.14 F DFG 660 DFG 670 DFG 680 DFG 690 DFG S80 DFG S90 TFG 660 TFG 670 TFG 680 TFG 690 TFG S80 TFG S90 Déclaraion de conformié Jungheinrich AG, Am

Plus en détail

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue

Redressement non commandé sur charge RLE en conduction continue Redressemen non commandé sur charge RL en conducion coninue SI 9- I. Conversion alernaif-coninu, exemples d applicaions liés à la racion Figure : Locomoive BB5 Réseau de disribuion Redresseur saique monophasé

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion Présenaion en images des différens élémens Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens Diagramme sagial Mise en

Plus en détail

GZ 10 / 25 / 40 / 55

GZ 10 / 25 / 40 / 55 GZ 10 / 25 / 40 / 55 ELAIS STATIQUE TIPHASE AEC COMMANDE LOGIQUE Applicaions principales Thermoformeuses Lignes d exrusion Fours indusriels Traiemens hermiques Applicaions de conrôle à viesse de commuaion

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Version du 13 juillet 2014 (10h03)

Version du 13 juillet 2014 (10h03) CHAPITRE 6.! TORSION... - 6.1-6.1. Définiions... - 6.1-6.. Torsion une barre e secion circulaire... - 6. - 6..1. Recherche e la isribuion es conraines... - 6. - 6... Relaions fonamenales... - 6. - 6..

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Traitement du Signal Déterministe

Traitement du Signal Déterministe Cours e ravaux Dirigés de raiemen du Signal Déerminise Benoî Decoux (benoi.decoux@wanadoo.fr) - s - ère parie : "Noions de base e éudes emporelles" Bases du raiemen de signal Calculer l ampliude de la

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche e Oscilloscope objecif de ce TP es d apprendre à uiliser, ie. à régler, deux des appareils les plus courammen uilisés : le e l oscilloscope. Pour cela vous serez amené(e) à uiliser e à associer de nouveaux

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

ETM/V 214-325 09.11 -

ETM/V 214-325 09.11 - ETM/V 214-325 09.11 - Insrucions de service F 51198769 10.15 ETM 214 ETM 216 ETV 214 ETV 216 ETV 318 ETV 320 ETV 325 ETM 325 Déclaraion de conformié Jungheinrich AG, Am Sadrand 35, D-22047 Hambourg Fabrican

Plus en détail

52, 102, 202. Électrovanne, Plastique

52, 102, 202. Électrovanne, Plastique Élecrovanne, Plasique Concepion Les élecrovannes 2/2 voies à commande direce disposen d'un élecroaiman enièremen moulé dans une pièce plasique qui agi sur la ige induie. Cee ige es reliée au clape par

Plus en détail

TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS. * Selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff.

TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS. * Selon conditions de garanties commerciales en vigueur sur le site internet www.bubendorff. GUIDE de choix TROUVER LE VOLET ADAPTÉ À VOS PROJETS ET À vos besoins hermiques * * Selon condiions de garanies commerciales en vigueur sur le sie inerne www.bubendorff.com GUIDE de choix Simple, sûr e

Plus en détail

La logique séquentielle

La logique séquentielle La logique séquenielle Logseq 1) ifférence enre sysèmes combinaoires e sysèmes séqueniels. Un sysème combinaoire es el que l'éa de ses sories ne dépende que de l'éa des enrées. Il peu donc êre représené

Plus en détail

Les nouveautés de Word 2013

Les nouveautés de Word 2013 WORD 2013 Office 2013 - Word, Excel, PowerPoin e Oulook Les nouveaués de Word 2013 Aciver/désaciver les repères d'alignemen Les repères d'alignemen permeen, lors du déplacemen ou du redimensionnemen d'un

Plus en détail

JUMO etron M100 Régulateur électronique pour le froid

JUMO etron M100 Régulateur électronique pour le froid JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodsraße 4, 36039 Fulda, Allemagne Adresse posale : 36035 Fulda, Allemagne Tél. : +49 66 6003-0 Fax. : +49 66 6003-607 E-Mail : mail@jumo.ne Inerne : www.jumo.ne

Plus en détail

PROMATECT -200 Revêtements de systèmes porteurs en acier

PROMATECT -200 Revêtements de systèmes porteurs en acier PROMTECT -00 Revêemens e sysèmes poreurs en acier R30 - R80 RF 9 4 Données echniques 3 Déail - Revêemens e piliers Déail B - Revêemen e poures 0 7 Déail D - Revêemen appliqué sur un seul côé 4 Déail C

Plus en détail

DRI. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable

DRI. VARIZON Diffuseur basse vitesse avec diffusion d air réglable VARIZON Diffuseur basse viesse avec diffusion d air réglable Quelques caracérisiques Tye de diffusion e zone de diffusion réglables Convien à ous les yes de locaux Neoyable Prise de esure Très facile à

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

BASYS. Eléments de raccordement thermo-isolant. à géométrie variable. un système de qualité économiquement prouvé: Conductibilité de chaleur?

BASYS. Eléments de raccordement thermo-isolant. à géométrie variable. un système de qualité économiquement prouvé: Conductibilité de chaleur? BAY Elémens de raccordemen hermo-isolan avec PT-ysème (sysème de pourelles poranes) offran une sabilié opimale B a u y s e m e fabriqués avec de l acier inoxydable Duplex 1.4462, de classe de corrosion

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE LYCEE KHAZNADAR DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Proposé par : MLAOUHI S & ABAAB T Disciplines echniques SECTION TECHNIQUE Consiuion du suje : un dossier echnique : pages 1/4 2/4 3/4 e 4/4 Des feuilles réponses

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n es pas nécessairemen le graphe d une foncion ; c es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

Ponts roulants OMIS conçus pour vos besoins

Ponts roulants OMIS conçus pour vos besoins Pons roulans OMIS conçus pour vos besoins INDEX SOMMIERS............................................... T1 SOMMIERS POUR PONTS ROULANTS MONOPOUTRES....... T3 SOMMIERS POUR PONTS ROULANTS BIPOUTRES...........

Plus en détail

4. "SEPO" - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE

4. SEPO - UNE MÉTHODE POUR L'AUTO- ÉVALUATION ET POUR LES PROJETS-PILOTE D/ Baobab: Cours de gesion des projes page 46 4. "" - UN MÉTHD UR L'AUT- ÉVALUATIN T UR L RJT-ILT 4.1 Inroducion (angl.:w) es un ouil pour l'auoévaluaion e pour les projes-piloe. Il a éé élaboré lors de

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

Série 18 Eléments de levage

Série 18 Eléments de levage Série 1 Eléments de levage Anneaux de levage Anneaux de levage articulés Nouveau H 01 1- page H23 Adaptateur de filetage 1- page H32 Mousqueton à émerillon 1-01 page H0 Anneau de levage à tige filetée

Plus en détail

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel

Solutions AUTOMATISMES. L essentiel AUTOMATISMES Freinage élecronique des Les variaeurs de viesse on beaucoup évolué ces dernières années, an en ermes de performance echnique que de coû. Cela leur a permis de conquérir de nouvelles posiions,

Plus en détail

Chariots Elévateurs Electriques 4-roues

Chariots Elévateurs Electriques 4-roues Charios Elévaeurs Elecriques 4-roues B22X / B25X / B30X / B35X-5 Capaciés 2.200 à 3.500 kg Dessiné pour vous OSEZ LA DIFFÉRENCE afin d assurer vore saisfacion Grâce à des éudes de marché exensives, nos

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5

LES ALIMENTATIONS ELECTRIQUES SOMMAIRE. I) Généralités... 3. II) Les alimentations linéaires... 5 II.1) Schéma fonctionnel... 5 AMNAON CQ OMMA ) Généraliés... 3 ) es alimenaions linéaires... 5.1) chéma foncionnel... 5.2) ude de F1 : ransformaion ou abaissemen... 5.3) ude de F2 : edressemen.... 8.3.1) edressemen : Mono alernance....

Plus en détail

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1.

MESURE DE VISCOSITÉ. v(z) V = 0. Figure 1. MESURE DE VISCOSITÉ I - QUELQUES ÉLÉMENTS DE RHÉOLOGIE La mesure de la viscosié d'un fluide fai parie de la rhéologie, qui es la science des écoulemens de la maière. Dans la suie, on noera : -la viscosié

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

Unité F : Variations et formules. Demi-cours VI Guide de l'élève

Unité F : Variations et formules. Demi-cours VI Guide de l'élève Unié F : Variaions e formules Demi-cours VI Guide de l'élève Leçon 1 : Variaion direce Plus ô, nous avons examiné les relaions enre des variables comme les suivanes : I. Variable dépendane = consane x

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU

ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU ANNEXE 2 - REGLES DE CALCUL DU TAUX DE RENTABILITE DES EXTENSIONS DE RESEAU SOMMAIRE ARTICLE 1 - Définiion du aux de renabilié ARTICLE 2 - Seuil minimum de renabilié ARTICLE 3 - Evaluaion de la recee acualisée

Plus en détail

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance

Modélisation et quantification de systèmes vieillissants pour l optimisation de la maintenance ème édiion du congrès inernaional pluridisciplinaire Du au 20 mars 2009 Modélisaion e quanificaion de sysèmes vieillissans pour l opimisaion de la mainenance LAIR William,2, MERCIER Sophie, ROUSSIGNOL

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

ELE-542 Systèmes ordinés en temps réels. Cours # 11 Configurer l OS et tampon circulaire

ELE-542 Systèmes ordinés en temps réels. Cours # 11 Configurer l OS et tampon circulaire ELE-542 Sysèmes ordinés en emps réels ours # 11 onfigurer l OS e ampon circulaire Jean-Marc Beaulieu e Bruno De Kelper Sie inerne: hp://www.ele.esml.ca/academique/ele542/ Sysèmes ordinés en emps réel ours

Plus en détail

SK75SR-3E. Capacité du godet : 0,11-0,35 m 3 Remplissage ISO. Puissance moteur : 57 cv/2 000 tr/min ISO14396. Poids en ordre de marche : 7 540 kg

SK75SR-3E. Capacité du godet : 0,11-0,35 m 3 Remplissage ISO. Puissance moteur : 57 cv/2 000 tr/min ISO14396. Poids en ordre de marche : 7 540 kg -E Capacié du gode : 0, - 0, m Remplissage ISO Puissance moeur : 7 cv/ 000 r/min ISO96 Poids en ordre de marche : 7 0 kg ` Conformié moeur US Tier i EU Sage III Japon MLIT Sep Une consommaion imbaable

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

ETUDE DU COMPORTEMENT AU FEU DE PAROIS ET PLANCHERS CONSTITUES DE STRUCTURES BOIS

ETUDE DU COMPORTEMENT AU FEU DE PAROIS ET PLANCHERS CONSTITUES DE STRUCTURES BOIS ETUDE DU COMPORTEMENT AU FEU DE PAROIS ET PLANCHERS CONSTITUES DE STRUCTURES BOIS CONVENTION Y09-12 ACTION 33 sous acion 1 Levée des freins réglemenaires e normaifs à l'usage du bois dans la consrucion

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mahémaiques Financières Empruns indivis Universié de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence menion Informaique parcours MIAGE - Semesre 5 Mahémaiques Financières

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis).

L = 15 m. 1) Modéliser le pont ainsi que ses appuis (fibre moyenne et représentation des appuis). ESTP TP1 nnée 2008-2009 PPLICTION 1 : POUTRES DROITES ISOSTTIQUES EXERCICE 1 On considère un pon en béon, de longueur 15 m, don la secion es une dalle en béon armé de largeur 5m e d épaisseur 0,9 m. Le

Plus en détail

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES

IRM fonctionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES IRM foncionnelle : QUELQUES IDEES SUR LE TRAITEMENT STATISTIQUE DES DONNEES Le principe général d'une éude IRMf consise à analyser le signal BOLD (Blood Oxygen Level Dependen) qui radui l'augmenaion d'afflux

Plus en détail

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie

Amp Miser Bandes de transport à économies d énergie bandes de ranspor e de process Bandes de ranspor à économies Calculez désormais en ligne vos économies www.ampmiser.com poenielles! Siegling oal beling soluions Bandes de ranspor à économies Opimiser la

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION PSIP3 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PSI PHYSIQUE Durée : 4 heures NB : Le candida aachera la plus grande imporance à la claré, à la précision e à la concision de la rédacion Si un candida es amené

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2010 ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Série S Sciences de l Ingénieur Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 4 10SISCME3 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2010 Série S Sciences

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim

df( t) P( t T t dt) ft ( ) lim I APPROCHE DE LA FIABILITE PAR LES PROBABILITES : Définiion selon la NF X 6 5 : la fiabilié es la caracérisique d un disposiif exprimée par la probabilié que ce disposiif accomplisse une foncion requise

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

( ) et est alors représenté par le graphe ci-

( ) et est alors représenté par le graphe ci- LE SIGNAL SINUSOIDAL : PRODUCTION ET OBSERVATION Le bu de ce premier TP es d une par la prise en main du maériel nécessaire pour l observaion des ondes lors de la prochaine séance (uilisaion de l oscilloscope),

Plus en détail

Relevé de compte COMPTE DE PARTICULIER - en euros

Relevé de compte COMPTE DE PARTICULIER - en euros Relevé de compe COMPTE DE PARTICULIER - en euros Vos conacs Vore Banque à Disance, 24 h/24 Code clien Barbara MARTINON : 12345678 Inerne : pariculiers.socieegenerale.fr Inerne mobile : socieegenerale.mobi

Plus en détail

Étalonnage des fuites d hélium : méthodes de référence et dissémination de 10 10 Pa m 3 s 1 à 10 2 1

Étalonnage des fuites d hélium : méthodes de référence et dissémination de 10 10 Pa m 3 s 1 à 10 2 1 P. OTAL Éalonnage des fuies d hélium : méhodes de référence e disséminaion de 0 0 à 0 2 Helium leak calibraion: reference mehods and disseminaion in he range 0 0 o 0 2 Pierre OTAL, Jean-Claude LEGRAS e

Plus en détail

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE

VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE INTRODUCTION L'oscilloscope es le plus polyvalen des appareils de mesures élecroniques. Il peu permere simulanémen de visualiser

Plus en détail

5. Calcul des Aciers Transversaux

5. Calcul des Aciers Transversaux 5. Calcul de Acier Tranveraux 5.1 Ea de conraine dan une poure en flexion imple Rappel de RdM : Eudion une poure en flexion imple, oumie à une charge uniformémen réparie. Pour un poin donné de la poure,

Plus en détail

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM

100% électricité. Relais temporisés modulaires série TM 100% élecricié Relais emporisés modulaires série TM Relais emporisés modulaires Fixage à vis possible Grand logemen pour câbles OVATO Elecric enrichi sa gamme de relais emporisés élecroniques avec de nouveaux

Plus en détail

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet

BTS FED. La manutention. Auteur : J-P Bousquet La manutention Auteur : J-P Bousquet Risques liés à la manutention, au levage, http://jeanpaul.bousquet.free.fr au stockage SOMMAIRE 1- Qu est ce que la manutention?. 2 2- Les lésions... 2 3- Comment soulever

Plus en détail