Les Nouveaux anticoagulants et antiagrégants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Nouveaux anticoagulants et antiagrégants"

Transcription

1 Les Nouveaux anticoagulants et antiagrégants La Chaux de Fonds, le 29 avril 2012 Dr J. Voegeli Hématologue FMH/FAMH

2 Anticoagulants: Historique. 1930: héparine 1940: AVK 1980: héparines de bas poids moléculaire 1990: anti IIa parentéral ( hirudine) 2000: anti Xa parentéral ( pentasaccharide:arixtra) 2000: anti IIa oral Ximelagatran puis Dabigatran 2008: anti Xa oral ( Xarelto, Eliquis, etc )

3 Le développement des antithrombotiques PM (Dalton) HNF HBP M Fondaparinux Mise sur le marché Années 70 Années Poids moléculaire (Dalton) Hirsh J and Raschke R. Chest, 2004; 126: S

4 Les limitations du traitement anticoagulant conventionnel Antivitamines K (sintrom) Fenêtre thérapeutique étroite et effet imprévisible Entrée en action lente; traitement de transition nécessaire Exigent une surveillance fréquente, coûteuse et gênante Risque accru d hémorragies majeures et mineures Interactions médicamenteuses Interférence avec l alimentation Héparine (injectable) Administration par voie parentérale ( aussi sous cut: mais 2 à 3 x/j) ne convient pas à un traitement à long terme et à domicile Risque de thrombocytopénie induite par l héparine (TIH 2.6% en orthopédie).) Surveillance nécessaire HBPM (injectables) Administration par voie sous-cutanée Risque de TIH (0.2% en orthopédie)) Posologie compliquée (mg/kg) Ansell J et al. Chest 2004;126:204S 233S. Hirsh J, Raschke R. Chest 2004;126:188S 203S PENTASACCHARIDE( Arixtra) Administration sc. Dose fixe de 50 à 100kg Absence de TIH

5 Préparation des héparines Extraites de la muqueuse d intestin de porc HBPM obtenues par fractionnement des HNF Chine = producteur de > 50% des héparines Inspections par autorités de santé locales non systématiques car enregistrement comme - produit pharmaceutique - produit chimique Lacunes dans le processus de production - nombreux intermédiaires entre fabricants et distributeurs traçabilité des animaux?

6 Causes de la contamination? Contaminant de type glycosamineglycan? Quantité présente = 5-20% Non détecté car proche de l héparine Contamination Accidentelle? Négligence? Intentionnelle? - épidémie ayant décimé les porcs en Chine - adjonction d un «contaminant» pour maintenir la production et diminuer les coûts?

7 Usine chinoise This family-owned workshop in Xinwangzhuang, a village in Juangsu Province, China, processes pig intestines. Mucous membranes from the intestines are used to make heparin (The New York Times, March 30, 2008)

8 Antagonistes de la vitamine K et nouveaux anticoagulants XII XIIa Rivaroxaban Apixaban Edoxaban IXa XIa IX XI TF VIIa Xa X VII Dabigatran etexilate AZD 0837 Ximelagatran XIa VIIIa IXa Thrombine Prothrombine LA / LAA L.CH.HC FR Fibrine Fibrinogène Coumarine Steffel & Braunwald, European Heart Journal 2011

9 Fondaparinux: mécanisme d action 1 Voie Intrinsèque Voie Extrinsèque Antithrombin e AT AT AT Xa Xa Fondaparinux II IIa Fibrinogène fibrine 1. Turpie AGG et al. N Engl J Med. 2001;344:619.

10 rivaroxaban: Inhibiteur sélectif et direct du facteur facteur X Xa Le rivaroxaban inhibe 1 activation extrinsèque activation intrinsèque facteur Xa rivaroxaban facteur IIa (thrombine) facteur II (prothrombine) fibrinogène fibrine 1 Weitz J.I. et al. CHEST 2008, June, Supplementum le facteur Xa libre le facteur Xa dans le complexe prothrombinase l activité du facteur Xa dans le caillot Le rivaroxaban inhibe plutôt la formation que l activité de la thrombine, menant ainsi à une diminution persistante de l activité thrombotique

11 Les nouveaux anticoagulants: du rêve à la réalité

12 Avantages des nouveaux anticoagulants schéma posologique simplifié pas de restrictions alimentaires anticoagulation prévisible aucun besoin de surveillance de routine ils peuvent être administrés à une posologie fixe Interactions alimentaires et médicamenteuses réduites Moins de travail Coûts administratifs réduits Moins d' impact sur la vie quotidienne du patient Qualité de vie améliorée Compliance améliorée Efficacité et sécurité améliorées Rapidité d action ANTIDOTE??? L.CH.HC FR Raghaven et al, 2009; Shantsila et al, 2008; Mueck et al, 2007, 2008a,b 13

13 Nouveaux anticoagulants indications homologuées en suisse au 29 avril 2012 Xarelto : prévention MTEV en orthopédie, FA, TVP, mais pas EP. Prévention récidive MTEV Eliquis:, prophylaxie MTEV en orthopedie Dabigatran: aucune actuellement

14 Effiacité et risques de saignements: HBPM versus nouveaux anticogulants prévention thrombotique PTH/PTG Eriksson, BI et al., Annu Rev Med, 62:41-57, 2011

15 Fibrillation auriculaire

16 Réduction du risque par l' anticoagulation Diminution des AVCs et de la mortalité totale (Méta-analyse avec 6 études chez patients) 1 RRR*: Warfarine par rapport au placebo ou par rapport à aucun traitement Ischémique AVC 1 67% Mortalité totale 1 26% 2/3 des AVCs ischémiques en cas de FA non valvulaire pourraient être évités avec des anticoagulants oraux * Réduction relative du risque 1. Modifié selon Hart RG et al. Ann Intern Med. 2007;146:

17 Réduction du risque des événements thromboemboliques en cas de FA Warfarine vs. placebo Réduction relative du risque (95% IC) AFASAK I SPAF BAATAF CAFA SPINAF EAFT Tous (n=6) 62% (48% 72%) Warfarine fait mieux Warfarine ne fait pas mieux Modifié selon Lip GYH et al. BMJ 2002; 325:

18 Réduction du risque des événements thromboemboliques en cas de FA Warfarine vs. Aspirine Réduction relative du risque (95% IC) AFASAK I AFASAK II EAFT PATAF SPAF II Tous (n=5) 36% (14% 52%) Warfarine fait mieux 0-50 Aspirine fait mieux -100 Modifié selon Lip GYH et al. BMJ 2002; 325:

19 Score CHA 2 DS 2 -VASc: Stratification du risque selon un système de points Facteur de risque Points Insuffisance cardiaque congestive / Dysfonction VG 1 Hypertension artérielle 1 Âge 75 ans 2 Diabète sucré 1 AVC/AIT/Thromboembolie 2 Maladie vasculaire 1 Âge ans 1 Sexe (femme) 1 Nombre maximal de points 9 Note: Le score maximal est de 9, selon l'âge 0, 1 ou 2 points peuvent contribuer LV: Ventricule gauche; AIT: Attaque ischémique transitoire Mod. n. Camm AJ et al. EHJ 2010; 31:

20 HAS-BLED-Score: Stratification du risque d' hémorragie selon un système de points Caractéristique clinique Points Hypertension (PAS > 160 mmhg) 1 Fonction rénale ou hépatique limitée Hypertension Abnormal renal or liver function Stroke Bleeding Labile INRs Elderly (Âge > 65 Jahre) Drugs or alcohol AVC 1 Hémorragie 1 INR labile 1 Âge avancé (> 65 ans) 1 Médicaments ou alcool Médicaments= AINS et aspirine cardio INR: International Normalized Ratio Pisters R et al. Chest 2010; 138: Saignements annuels Nombre maximal de points à 9 % pas de données 21

21 ESC-Guidelines 2010 sur l' anticoagulation chez des patients atteints de FA Prise en compte de facteurs de risque ultérieurs* Non CHADS 2 2 # Non Âge 75 ans Oui Oui # Insuffisance cardiaque congestive, hypertension artérielle, Âge >75 ans Diabète sucré AVC/AIT/Thromboembolie systémique (doublée) * Pertinents du point de vue clinique Facteurs de risque ultérieurs: Âge ans, sexe féminin, maladies vasculaires 2 facteurs de risque ultérieurs* Non 1 facteur de risque ultérieur* Oui ACO Non Oui ACO (ou aspirine) Rien (ou aspirine) AIT: Accident ischémique transitoire; ACO: Anticoagulant oral Modifié selon Camm AJ et al. EHJ 2010; 31:

22 Raisons contre l'utilisation des AVK dans la vie quotidienne Trois raisons fréquentes contre les AVK (% de médecins qui considèrent la raison citée comme mobile contre l'utilisation des AVK, 19 études) Raison Risque d' hémorragie ou hémorragie à l' anamnèse (gastrointestinale, intracérébrale) Pourcentage de médecins % Risque de chute % Âge avancé 43-70% 23

23 Risque d'hémorragie après une chute lors de l'utilisation d' un AVK dans la vie quotidienne Les personnes âgées, qui tombent, le font à une moyenne 1,81 x par an. (Tinetti et al., 1988) Le risque de survenue d'un hématome sous-dural doit être 535 x plus élevé, de sorte que l'effet thérapeutique des AVK soit annulé chez les personnes âgées. (Man-Son-Hing et al., 1999) Il en résulte qu un homme plus âgé doit tomber 535 / 1,81 = 295 fois par an afin de justifier qu il ne reçoive pas d AVK bien qu il soit atteint de FA. (Man-Son-Hing et al., 1999) 24

24 Nouveaux anticoagulants oraux et études correspondantes - FA Classe Firme Substance Nom de marque Inhibiteur du Facteur IIa (Thrombine) Inhibiteurs du Facteur Xa Boehringer Ingelheim Posologie Etude Dabigatran 1 Pradaxa 2x/j RE-LY 1a Bayer Rivaroxaban 2 Xarelto 1x/j ROCKET-AF 2a Pfizer/BMS Apixaban 3 Eliquis 2x/j ARISTOTLE 3a AVERROES 3b Daiichi- Sankyo Edoxaban Lixiana 1x/j 4 ENGAGE-AF TIMI 48 4a 1. Information professionnelle D_Aug 2011; 1a. Conolly et al. N Engl J Med 2009; 361: ; 2. Information professionnelle Rivaroxaban 10 mg; 2a. Rationale & Design: Patel MR et al. Am Heart J 2010;159: ; 3. Eikelboom und Weitz, Circulation 2007;116: ; 3a. Rationale & Design: Lopes DR et al. Am Heart J 2010;159:331-9; 3b. Conolly J et al. N Engl J Med Steffel J et al. Eur Heart J 2011; 4a. Rationale & Design: Ruff TC et al. Am Heart J 2010;160: ; 25

25 RELY, ROCKET AF, ARISTOTLE Diminution des AVC hémorragiques Réduction des risques de saignements majeurs Diminution d environ 10% des risque de morts quelle que soient leur causes

26 Thrombose veineuse et embolie pulmonaire

27 VTE treatment comparison: completed and ongoing pivotal phase III clinical trials* Einstein EXT NCT Einstein DVT NCT Einstein PE NCT RE-COVER NCT RE-COVER II NCT RE-MEDY NCT Study Drug Rivaroxaban Rivaroxaban Rivaroxaban Dabigatran Dabigatran Dabigatran Completed Yes/presented at ASH 2009/2010; published Dec 2010 Yes/presented at ESC 2010/ASH 2010; published Dec 2010 Ongoing Yes/published Ongoing Completed Oct 2010 (data yet to be presented) Number of patients 1,197 3,449 Estimated 4,500 2,539 Estimated 2,554 2,867 Primary efficacy variable Symptomatic recurrent VTE: composite of DVT, non-fatal PE or fatal PE Symptomatic recurrent VTE: composite of DVT, non-fatal PE or fatal PE Symptomatic recurrent VTE: composite of DVT, non-fatal PE or fatal PE Recurrent symptomatic objectively confirmed VTE and related deaths Recurrent symptomatic objectively confirmed VTE and related deaths Double blind Non-inferiority Primary efficacy results 1.3% rivaroxaban 7.1% placebo RRR 82% Superiority reached 2.1% rivaroxaban 3.0% LMWH/VKAs Non-inferiority reached NA Dabigatran 2.4% Warfarin 2.1% Non-inferiority reached NA NA Primary safety Major bleeding 0.7% rivaroxaban 0% placebo Composite of major and clinically relevant non-major bleeding 8.1% rivaroxaban 8.1% LMWH/VKAs Composite of major and clinically relevant non-major bleeding 29 Bleeding events and other Major bleeding: 1.6% dabigatran 1.9% Warfarin Bleeding events and other NA

28 EINSTEIN: TVP et EP Randomized, open-label, event-driven, non-inferiority study Up to 48 hours heparins/fondaparinux treatment permitted before study entry 88 primary efficacy outcomes needed EINSTEIN DVT/PE Pre-defined treatment period of 3, 6 or 12 months Objectively confirmed DVT without symptomatic PE Objectively confirmed PE with or without symptomatic DVT N=4,500 N=3,449 R Day 1 Day 21 Rivaroxaban Rivaroxaban 15 mg bid 20 mg od Enoxaparin bid for at least 5 days, plus VKA target INR 2.5 (INR range 2 3) 30-day observation period 1. EINSTEIN DVT/PE Study Information. Available at Accessed 12 November

29 EINSTEIN DVT efficacité Rivaroxaban (n=1,731) Enoxaparin/VKA (n=1,718) n (%) n (%) First symptomatic recurrent VTE 36 (2.1) 51 (3.0) Recurrent DVT 14 (0.8) 28 (1.6) Recurrent DVT + PE 1 (<0.1) 0 (0) Non-fatal PE 20 (1.2) 18 (1.0) Fatal PE/unexplained death where 4 (0.2) 6 (0.3) PE cannot be ruled out Rivaroxaban superior 1.00 Hazard ratio p=0.076 for superiority (two-sided) ITT population 1. EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) Rivaroxaban non-inferior p<0.001 for non-inferiority (one-sided) 2.00 Rivaroxaban inferior 31

30 Efficacité Cumulative event rate (%) No. of events Enoxaparin/VKA (n=1,718) Rivaroxaban Rivaroxaban (n=1,731) Time to event (days) (n/n) Enox/VKA (n/n) 36/1,731 51/1,718 HR (95% CI) 0.68 (0.44 to 1.04) Number of subjects at risk Rivaroxaban 1,731 1,668 1,648 1,621 1,424 1,412 1, Enox/VKA 1,718 1,616 1,581 1,553 1,368 1,358 1, EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) 32

31 Einstein DVT: saignements First major or clinically relevant non-major bleeding Rivaroxaban (n=1,718) Enox/VKA (n=1,711) HR (95% CI) n (%) n (%) p value 139 (8.1) 138 (8.1) 0.97 ( ) p=0.77 Major bleeding 14 (0.8) 20 (1.2) Contributing to death 1 (<0.1) 5 (0.3) In a critical site 3 (0.2) 3 (0.2) Associated with fall in Hb 2 g/dl and/or transfusion of 2 units Clinically relevant non-major bleeding 10 (0.6) 12 (0.7) 126 (7.3) 119 (7.0) Safety population 1. EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) 33

32 Einstein extension Randomized, double-blind, placebo-controlled, event-driven (n=30), superiority study Confirmed symptomatic DVT or PE completing 6 or 12 months of rivaroxaban or VKA in EINSTEIN VTE programme Confirmed symptomatic DVT or PE completing 6 or 12 months of VKA ~53% N=1,197 ~47% Day 1 R Treatment period of 6 or 12 months Rivaroxaban 20 mg od Placebo 30-day observation period 1. EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) 34

33 MTEV: récidives Cumulative event rate (%) Number needed to treat to prevent 1 primary efficacy outcome: 15 Placebo (N=594) HR=0.184; p<0.001 RRR=82% Rivaroxaban (N=602) Time to event (days) Number of subjects at risk Rivaroxaban Placebo EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) 35

34 Saignements majeurs Placebo (n=590) n (%) Rivaroxaban (n=598) n (%) Major bleeding 0 4 (0.7)* Bleeding contributing to death 0 0 Bleeding in a critical site 0 0 Associated with fall in hemoglobin 2 g/dl and/or transfusion of 2 units 0 4 Gastrointestinal bleeding 0 3 (0.5) Menorrhagia 0 1 (0.2) *p=0.11 Number needed to harm: approximately 139 Safety population 1. EINSTEIN Investigators. N Engl J Med 2010 (TBC) 36

35 Les nouveaux anticoagulants dans la vraie vie Hémorragie digestive sévère chez une patiente de 72 ans Inconsciente Crase: TP 35% INR 1.8, PTT: 59 sec. Fibrinogène: 1.8. Questions: cirrhose, antixa, antiiia? Examens complémentaires? Traitements?

36 Prothrombin time (s) PT correlates with rivaroxaban plasma concentration Results from phase I trials in healthy subjects after multiple dosing The extent of inter-individual variation in rivaroxaban plasma concentrations Kubitza et al, Observed values Model predictions Rivaroxaban plasma concentration (µg/l)

37 Prothrombin time (s) The PT and INR Neoplastin Plus (ISI=1.25) RecombiPlasTin (ISI=0.96) Innovin (ISI=0.91) Thromborel S (ISI=1.1) TriniClot PT Excel S (ISI=1.16) TeClot PT-S (ISI=1.1) Rivaroxaban (ng/ml) 700 Rivaroxaban prolonged PT in a concentration-dependent manner However, the effect varied depending on the reagent Results cannot be converted into INR values Results should be expressed in rivaroxaban plasma concentration Similar results were shown for apixaban and darexaban The effect of rivaroxaban, apixaban or darexaban on PT varies by PT reagent 800 INR Neoplastin Plus (ISI=1.27) RecombiPlasTin (ISI=0.96) Innovin (ISI=0.91) Thromborel S (ISI=1.1) TriniClot PT Excel S (ISI=1.16) TeClot PT-S (ISI=1.1) Rivaroxaban (ng/ml) Perzborn, unpublished results; see also: Samama et al, 2010; Hillarp et al,

38 Nouveaux anticoagulants: effets sur la crase Eriksson BI, Clinical Pharmacokinetics, 48: 1-22, 2009

39 Dosage Anti Xa: technique de choix pour doser l apixaban et le rivaroxaban

40 Hemoclot: methode de choix pour le dosage anti IIa ( dabigatran) dosage chromogénique de l activité anti IIa Dans la pratique: anti Xa et hémoclot disponibles 24h/24 dans certains centres universitaires Actuellement indisponibles dans les hôpitaux périphérique, alors qu il s agit d un examen, dont le résultat doit parvenir immédiatement.

41 Patiente de 72 ans, hémorragie disgestive, inconsciente Exclure trouble X de la crase. A disposition immédiatement : temps de thrombine Si incoagulable: anti IIa (Pradaxa), si normal: anti Xa ( Xarelto ou Eliquis) trouble X de la crase exclus. Conséquences cliniques: pas d antidotes spécifiques mais normalisation de la crase avec Prothromplex pour anti Xa (traitement de choix, eventuellement VII activé). Prothromplex: Pas d action sur Anti IIa ( TTT de choix: dialyse, essai VII activé(novoseven )

42 Urgences hémorragiques et nouveaux anticoagulants Gavillet, M. & Angelillo-Scherrer, A. : Quantification of the anticoagulatory effect of novel anticoagulants and management of emergencies, Cardiovascular Medicine, in press.

43 Ajustement de la dose chez les patients atteints d insuffisance rénale Clairance de la créatinine ml/min Xarelto Pradaxa Ajustement de dose : Diminution à 15 mg 1 x jour Demie-vie: = 9-11h À utiliser avec prudence Peu de données cliniques L' AUC est élevée 1.6x, ½ vie: = 11-13h* On peut également considérer 110 mg 2 x jour Demie-vie: = 18 h UE : contre-indiqué Demie-vie: = 27h < 15 Contre-indiqué Contre-indiqué * Patients âgés S. Harder, J Clin Pharmacol, 24 May 2011, 45

44 Nouveau anticoagulants: interactions médicamenteuses Gavillet, M. & Angelillo-Scherrer, A. : Quantification of the anticoagulatory effect of novel anticoagulants and management of emergencies, Cardiovascular Medicine, in press.

45 Utilisation clinique de nouveaux anticoagulants oraux Patients qui pourraient profiter des nouveaux ACO* Patients avec un TTR ("time in therapeutic range") mauvais à cause de caractéristiques particulières congénitales / génétiques dans le métabolisme ACO accessibilité inadéquate de la surveillance INR / mauvaise qualité de la surveillance et / ou incapacité pour un contrôle INR autonome Patients, qui reçoivent des médicaments qui interagissent avec des antagonistes de la vitamine K refusent un traitement par antagonistes de la vitamine K ont un faible risque d' hémorragie gastro-intestinale n'ont pas d'insuffisance rénale sévère ACO: Anticoagulants oraux * Y compris l'échange de l'anticoagulation orale courante à l'une des nouvelles substances Modifié selon Kirchhof P et al. Europace 2011, Comprehensive risk reduction in patients with atrial fibrillation: emerging diagnostic and therapeutic options a report from the 3rd AFNET/EHRA consensus conference, doi: /europace/eur241 47

46 Précautions lors de prescription Revoir indication au TTT: ( CHADS2vasc) Hasbled score Revoir potentielles interactions médics Tests hep +creat. >75 ans crase et FS A 2 mois: monitoring crase ( avec anti Xa et anti IIa) Contrôle clinique tous les 6 mois. Creat +test hep tous les ans ( plus vite si IRC) Carte d identification ( indication au TTT et type d anticoagulant) sur le patient.

47 Coûts des nouveaux anticoagulants Agents Dosage journalier Cout par jour Cout par mois Sintrom/Marcoumar 3 mg 0.30 CHF 9.00 CHF Avec TP :<100 CHF? Xarelto 20 mg 3.60 CHF CHF Eliquis 5 mg 2x/j 7.12 CHF 214 CHF On pourrait espérer, que l absence de monitoring de la crase et la diminution des hospitalisation pour hémorragies et récidives thrombotiques rendent ces nouveaux anticoagulants moins chers à terme???

48 Les nouveaux antiagrégants

49 Nouveaux antiagrégants : mode d action Huber K. et al. Nature Reviews Drug Discovery, 8: , 2009

50 Inhibition des thrombocytes, effet du ticagrelor: Onset Inhibition de l aggregation plaquettaire % BRILINTA Clopidogrel Placebo Dose initiale Ticagrelor 180-mg dose initiale chez des patients avec coronopathie stable Clopidogrel 600-mg dose initiale chez des patients avec coronopathie stable Adapted from Gurbel PA, et al. Randomized double-blind assessment of the ONSET and OFFSET of the antiplatelet effects of ticagrelor versus clopidogrel in patients with stable coronary artery disease: the ONSET/OFFSET study. Circulation. 2009;120:

51 Pourquoi les nouveaux antiagrégants sont ils efficaces? Lombo B & Diez JG, Core Evidence, 6: 31-42, 2011

52 Triton: prasugrel versus clopidogrel CV Death/MI/Stroke TIMI Major Non-CABG Bleeds Wiviott SD et al. N Engl J Med, 357: ,

53 Nouveaux antiagrégants: résultats Schӧmig, A NEJM; 361: , 2009

54 Drug interactions Clopidogrel and prasugrel need to be converted enzymatically into their active metabolites. Drugs metabolized by the same enzymes might slow down the production of metabolites and potentially reduce the anti-platelet effect. Kalyanasundaram A & Lincoff AM, Nature Reviews Cardiology, 8: ,

55 Coûts Agents dose Coût par jour Coût par mois Plavix 75 mg 2.0 CHF CHF Efient 10 mg 1x/J 3.65 CHF CHF Brilique 90 mg 2x/j 3.65 CHF CHF Compendium Suisse des Médicaments 2011

56 S hydrater pour ne pas thromboser!!! Vous pouvez télécharger cette présentation sur le site: voegeli-hematologie.ch Page actualités

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

t utilisables per os : une révolution?

t utilisables per os : une révolution? Nouveaux antithrombotiques t utilisables per os : une révolution? 52 èmes journées de Biologie Clinique Necker-Institut Pasteur 18 janvier 2010 JN Fiessinger HEGP Paris Des nouveaux antithrombotiques?

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme

Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Marqueurs de risque de récidive Recommandations sur la durée de Tx Place des NACO dans le Tx à long terme Situation Recommandations Grade HBPM SC (DIE plutôt que BID; 2C) Fondaparinux SC 1B 1B TVP ou

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine

voie extrinsèque voie intrinsèque VIIa IXa XIa XIIa IX XI prothrombine Xa, V, Ca, PL thrombine IIa facteurs contact XII fibrinogène fibrine Les nouveaux anticoagulants oraux Pierre Avinée EPU B Septembre 2012 Anticoagulants:pourquoi des nouveaux? Héparines Voie parentérale (1 à 3 fois par jour) Surveillance biologique (HNF) Risque: TIH, ostéoporose

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Après la prévention veineuse

Après la prévention veineuse Les nouveaux anticoagulants oraux s attaquent à l embolie pulmonaire Résumé : Les nouveaux anticoagulants oraux vont transformer la prise en charge de la maladie thromboembolique veineuse, que ce soit

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton

Thrombotiques. Réanimation. Limoges Sept 2008. B. Honton Les Nouveaux Anti- Thrombotiques DESC Réanimation Médicale Limoges Sept 2008 B. Honton La coagulation pour les Nuls LA PROBLEMATIQUE en réanimation SEPSIS et ARDS: Activation de la voie extrinsèque Augmentation

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011

Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Nouveaux anticoagulants Evolution ou innovation? 10 Février 2011 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 Antivitamine K Variabilité dépendant facteurs

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir?

En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? En dehors de la FA, quelles sont les autres indications validées ou à venir? L intérêt des NACOs ne se limite pas à la prévention du risque thrombo-embolique dans la FA non valvulaire. En effet, ces molécules

Plus en détail

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants

Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants Suivi Biologique des Nouveaux Anticoagulants M.M. Samama, M-H. Horellou, C. Flaujac, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F. Depasse Biomnis - Ivry sur Seine TFPI TFPI

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants en 2012

Les nouveaux anticoagulants en 2012 Les nouveaux anticoagulants en 2012 Actualités thérapeutiques 1 er décembre 2012 Dr Jérôme CONNAULT Service de Médecine Interne Hôtel-Dieu CHU de Nantes jerome.connault@chu-nantes.fr Pourquoi de nouveaux

Plus en détail

Spécial : «ANTICOAGULANTS»

Spécial : «ANTICOAGULANTS» AMVF Septembre 2010 Spécial : «ANTICOAGULANTS» Cher Adhérent, Cher Donateur, Cher Correspondant, Le plus grand nombre des malades des vaisseaux du Foie est actuellement sous anticoagulants et ce pour un

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Gestion du traitement

Gestion du traitement Gestion du traitement anticoagulant chez le dialysé Dr Thierry KRUMMEL Service de Néphrologie & Hémodialyse CHRU de Strasbourg 12 ème C è Nti ld Né h l i 12 ème Congrès National de Néphrologie Agadir 6

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX AUX TROIS TEMPS DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE Pierre-Marie Roy Professeur de Thérapeutique & Médecine d Urgence L UNAM Université d Angers Département de Médecine

Plus en détail

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier La Fibrillation Atriale Pr Philippe Chevalier Epidémiologie de la fibrillation atriale Le profil, la distribution Les causes La progression La prévention primaire Démographie U.S. population x 1000 Population

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Actualités et thromboses

Actualités et thromboses Actualités et thromboses 6 novembre 2012 Soirée multidisciplinaire AMNC Marie BENICHOU, Corinne BRAUNSTEIN, Cécile CAZORLA, Erwan CHOBLET, Rachid EL BELGHITI, Michèle-Paule FIORENTINO, Hervé LEVENES, Jessyca

Plus en détail

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS

CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS CAPACITE DE GERONTOLOGIE MANIEMENT DES ANTICOAGULANTS Professeur Patrick JEGO - Service de Médecine Interne Rennes, mercredi 8 janvier 2014 Monsieur L, 92 ans, passe en FA permanente. Que faites vous?

Plus en détail

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire

Anticoagulants. Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Anticoagulants I. Antiagrégants plaquettaires 1. Rappel Hémostase primaire Coagulation Fibrinolyse Vasoconstriction localisée + agrégation plaquettaire = formation d un thrombus plaquettaire Formation

Plus en détail

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa

Cas clinique n 1. Nouveaux anticoagulants. IIa. Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? fibrine. Facteur tissulaire VIIa Cas clinique n 1 Nouveaux anticoagulants Comment s y retrouver? Indications et contre-indications Dre Françoise Boehlen Prof. Jean-Luc Reny & Prof. Arnaud Perrier Updates de Médecine interne générale 21

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Symposium NTHC 3 Avril 2014

Symposium NTHC 3 Avril 2014 Traitement Anticoagulant chez le sujet âgé Symposium NTHC 3 Avril 2014 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Incidence MTEV et âge 600 Incidence Rate

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Dr C Braunstein / Dr R ElBelghiti 06.11.2012 Silencieuse?? FA : définitions ESC : Guidelines for the management

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

«Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr. Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie

«Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr. Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie «Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr» Dr Hélène H Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie Insuffisant rénalr. IRC : GFR < 60 ml/min et protéinurie.

Plus en détail

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine

Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine BE/PRA-141770 09/2014 Session Hot Line du Congrès ESC 2014 : Effet favorable de Pradaxa sur la fonction rénale en comparaison avec la warfarine Une sous-analyse de RE-LY démontre que le traitement par

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Héparine non fractionnée

Héparine non fractionnée Héparine non fractionnée Héparines et nouveaux anticoagulants Charles Marc SAMAMA Services d Anesthésie-Réanimation Cochin - Hôtel-Dieu de Paris > 10 décès par EP par jour en France Heit, Thromb Haemost

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière

NACO et Angioplas>e. Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière NACO et Angioplas>e Guillaume CAYLA Service de cardiologie CHU de Nîmes Groupe ACTION Pi>é Salpêtrière Disclosures Research Grants from «Fédéra>on Française de Cardiologie» Consul>ng fees from Astra Zeneca,

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Docteur Damien MAES Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 2012 Association Européenne du Rythme Cardiaque (EHRA); Avec le

Plus en détail

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX

Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants. Docteur Christine BOITEUX Hémostase et Endocardite Surveillance des anticoagulants Docteur Christine BOITEUX Théorie Endocardites et anticoagulation POUR Thromboses Emboles septiques CONTRE Favorise emboles septiques et diffusion

Plus en détail

Web conférence anticoagulants

Web conférence anticoagulants Web conférence anticoagulants Dr Nadjib Hammoudi Praticien hospitalier Institut de Cardiologue-Hôpital de la pitié Salpêtrière Dr Chantal Amoudry Cardiologue libérale Iatrogénie et AVK Plus de 1% de la

Plus en détail

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Professeur Jérôme RONCALLI Service de Cardiologie A CHU de Toulouse Mise à jour juin 2013 Coeur et Sport, Toulouse le 23 Novembre 2012 Principale

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail

Anticoagulants et cérébro-lésé

Anticoagulants et cérébro-lésé Anticoagulants et cérébro-lésé Gérard Audibert Université de Lorraine-NANCY Les points importants Les traitements anticoagulants sont à l origine d hématomes intracraniens spontanés: Hématome sous duraux

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés

Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Traitement anti-thrombotique suivant la pose d une enprothèse coronarienne chez les patients déjà anticoagulés Dr Louis-Philippe Hubert, R1 médecine de famille UMF La Sarre 29 mai 2015 Plan Définition

Plus en détail

49 e CONGRES DE L A.M.U.B.

49 e CONGRES DE L A.M.U.B. 49 e CONGRES DE L A.M.U.B. Actualités dans la prise en charge de la TVP J.C. WAUTRECHT Service de Pathologie Vasculaire Hôpital Erasme Session PATHOLOGIES VASCULAIRES Modérateurs : Drs D. DE TAVERNIER,

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques

Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques Nouveaux anticoagulants oraux : gestion des accidents hémorragiques PY Cordier Service de Réanimation HIA Laveran - Marseille Février 2014 Introduction Anticoagulants oraux : historique Antivitamines K

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013

Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale. Dr. François PAPON 27 juin 2013 Nouveaux AntiCoagulants par Voie Orale Dr. François PAPON 27 juin 2013 Limites des traitements anticoagulants standards «Nécessité» nouveaux anticoagulants Objectif; se rapprocher de l antithrombotiqueidéal

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 XARELTO 15 mg, comprimés pelliculés B/14 (CIP: 34009 219 225 1 6) B/28 (CIP: 34009 219 226 8 4) B/42 (CIP: 34009 219 227 4 5) B/10 (CIP: 34009 219 228 0

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 205 Bernard PIERRE Déclaration de conflits d'intérêt - Absence de participation financière dans

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques?

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? Bernard PIERRE Chef du service de réadaptation cardiaque. Clinique Iris Enseignant à la Faculté de médecine Lyon-sud/Charles Mérieux Membre du bureau national

Plus en détail

AOD : que reste-t-il des tests biologiques?

AOD : que reste-t-il des tests biologiques? Jour AOD : que reste-t-il des tests biologiques? (Et la reversion?) Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Conflits d Intêrets Bayer Boehringer-Ingelheim BMS-Pfizer Sanofi

Plus en détail